DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Année de la Vie consacrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Année de la Vie consacrée   Jeu 23 Avr 2015, 14:01

Le pape François est aussi un religieux, un jésuite ! Il a une expérience concrète de la vie religieuse, il a voulu proposer cette année une année de la vie consacrée à toute l'Eglise.

Dimanche prochain c'est la 52e journée de prière pour les vocations. Mais connaissons-nous bien la vie des moines, des religieux et des consacrés ?

Ils prient, ils travaillent, ils vivent en communauté...

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Année de la Vie consacrée   Jeu 23 Avr 2015, 14:05



Vocation ? par Mgr Nicolas Souchu, évêque auxiliaire de Rennes, Dol et Saint Malo

« Qu’est ce qu’une vocation ? « vocare » est un mot latin qui veut dire « appeler » et on peut dire qu’il y a deux aspects à la vocation.

Le premier aspect est de se poser des questions.

Quel est le sens de ta vie ? Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? Qu’est ce que tu veux donner ? Qui est-ce que tu veux aimer ? Est-ce que tu te sens appelé au mariage ?

Est-ce que tu te sens appelé à donner ta vie comme missionnaire ? Comme religieux ou religieuse ? Comme laïc consacré ? Est-ce que tu te sens appelé par l’Église à être diacre permanent ? A être prêtre ?

C’est le premier sens de « appeler», c’est-à-dire que c’est à toi de voir comment tu te sens appelé.

Le second sens de « vocare », c’est le fait que c’est l’Église qui appelle.

Tu peux avoir envie d’être prêtre mais il faut aussi que l’Église te dise « Oui, tu es fait pour être prêtre. » et l’Évêque va t’appeler pour t’ordonner prêtre ou t’ordonner diacre.

Tu peux avoir envie d’être religieux ou religieuse, soit dans la vie apostolique ou dans un monastère, il n’empêche que c’est ta congrégation qui te dira si elle estime que tu es appelé, malgré ou avec ton désir.

Tu peux penser te marier mais si tu ne sais pas avec qui et si tu ne te sens pas en affinité avec une personne, tu pourras toujours penser te marier mais il faudra bien qu’un jour quelqu’un d’autre te dise « Je t’aime. » et que tu puisses lui répondre « Je t’aime. ».
Le sens de la vocation vient à la fois de nous même dans ce

que nous pouvons espérer et vivre, et d’un appel que l’on reçoit d’un autre, de l’Église. »

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Année de la Vie consacrée   Jeu 23 Avr 2015, 14:12

Pape François :

À l’origine de toute vocation : une expérience forte de Dieu

À l’origine de toute vocation à la vie consacrée il y a toujours une expérience forte de Dieu, une expérience qui ne s’oublie pas, on s’en souvient toute sa vie ! C’est celle qu’a eue François [d’Assise]. Et cela nous ne pouvons pas le calculer ni le programmer. Dieu nous surprend toujours ! C’est Dieu qui appelle ; mais il est important d’avoir un rapport quotidien avec Lui, de l’écouter en silence devant le tabernacle et à l’intime de nous-mêmes, de Lui parler, de s’approcher des sacrements. Avoir ce rapport familier avec le Seigneur c’est comme tenir ouverte la fenêtre de notre vie pour qu’Il nous fasse entendre sa voix, ce qu’Il veut de nous.

Aux jeunes à Assise, 4 octobre 2013

Dieu a un chemin heureux pour chacun

Dieu appelle à des choix définitifs ; il a un projet sur chacun : le découvrir, répondre à sa propre vocation est une marche vers la réalisation heureuse de soi-même. Dieu nous appelle tous à la sainteté, à vivre sa vie, mais il a un chemin pour chacun. Certains sont appelés à se sanctifier en constituant une famille par le sacrement du mariage. Il y a ceux qui disent qu’aujourd’hui le mariage est « démodé » ; dans la culture du provisoire, du relatif, beaucoup prônent que l’important c’est de « jouir » du moment, qu’il ne vaut pas la peine de s’engager pour toute la vie, de faire des choix définitifs, « pour toujours », car on ne sait pas ce que nous réserve demain. Moi, au contraire, je vous demande d’être révolutionnaires, d’aller à contre-courant ; oui, en cela je vous demande de vous révolter contre cette culture du provisoire qui, au fond, croit que vous n’êtes pas en mesure d’assumer vos responsabilités, que vous n’êtes pas capables d’aimer vraiment. Moi, j’ai confiance en vous, jeunes, et je prie pour vous. Ayez le courage d’aller à contre-courant. Ayez le courage d’être heureux.

Rencontre avec les volontaires, JMJ de Rio, 28 juillet 2013


Le mariage, une vraie vocation


Merci d’être venus, merci de cette fête ! Et merci pour vos questions, très importantes. Je suis heureux que la première question soit venue d’un jeune couple. Un beau témoignage ! Deux jeunes qui ont choisi, ont décidé, avec joie et courage de former une famille. Si, c’est vrai, il faut du courage pour former une famille ! Il faut du courage. Et votre question, jeunes époux, rejoint celle de la vocation. Qu’est-ce que le mariage ? C’est une vraie vocation, comme le sont le sacerdoce et la vie religieuse. Deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux, homme et femme, une seule chair, une seule vie. Et le sacrement du mariage enveloppe cet amour avec la grâce de Dieu, il l’enracine en Dieu même. Avec ce don, avec la certitude de cet appel, on peut partir en sécurité, on n’a peur de rien, on peut tout affronter, ensemble.

Aux jeunes à Assise, 4 octobre 2013

Rester avec le Seigneur

Dans l’Église il y a variété de vocations et variété de formes spirituelles ; ce qui est important, c’est de trouver la façon convenable pour rester avec le Seigneur ; et cela est possible, c’est possible dans chaque état de vie. En ce moment, chacun peut se demander : comment je vis « ce fait de rester » avec Jésus ? C’est une question que je vous pose : « Comment est-ce que je vis ce fait de rester avec Jésus, ce fait de demeurer en Jésus ? » Ai-je des moments durant lesquels je reste en sa présence, en silence, je me laisse regarder par Lui ? Est-ce que je laisse son feu réchauffer mon cœur ? Si dans notre cœur il n’y a pas la chaleur de Dieu, de son amour, de sa tendresse, comment pouvons-nous, nous, pauvres pécheurs, réchauffer le cœur des autres ?

Discours aux catéchistes en pèlerinage à Rome à l’occasion de l’Année de la foi
et du congrès international des catéchistes, 27 septembre 2013


J’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus-Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui, de le chercher chaque jour sans cesse. Il n’y a pas de motif pour lequel quelqu’un puisse penser que cette invitation n’est pas pour lui, parce que « personne n’est exclu de la joie que nous apporte le Seigneur 1 ». Celui qui risque, le Seigneur ne le déçoit pas, et quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts.

Exhortation apostolique Evangelii gaudium, n° 3

Une communauté appelante

Là où il y a vie, ferveur, envie de porter le Christ aux autres, surgissent des vocations authentiques. […] C’est la vie fraternelle et fervente de la communauté qui réveille le désir de se consacrer entièrement à Dieu et à l’évangélisation, surtout si cette communauté vivante prie avec insistance pour les vocations et a le courage de proposer à ses jeunes un chemin de consécration spéciale.

Exhortation apostolique Evangelii gaudium, n° 107

La joie de suivre Jésus

Partout où il y a les consacrés, les séminaristes, les religieuses et les religieux, il y a de la joie, il y a toujours de la joie ! C’est la joie de la fraîcheur, c’est la joie de suivre Jésus, la joie que nous donne le Saint-Esprit, pas la joie du monde. Il y a de la joie ! Mais où naît la joie ? […]

Elle naît de la rencontre, de la relation avec les autres, elle naît du fait de se sentir acceptés, compris, aimés, du fait d’accepter, de comprendre et d’aimer, et ceci non pas en raison de l’intérêt d’un moment, mais parce que l’autre, homme, femme, est une personne. La joie naît de la gratuité d’une rencontre ! C’est s’entendre dire : « Tu es important pour moi », pas nécessairement avec des paroles. C’est beau… Et c’est précisément cela que Dieu nous fait comprendre. En vous appelant, Dieu vous dit : « Tu es important pour moi, je t’aime, je compte sur toi. » Jésus dit ceci à chacun de nous ! C’est de là que naît la joie ! La joie du moment où Jésus m’a regardé. Comprendre et sentir cela est le secret de notre joie. Se sentir aimé de Dieu, sentir que pour lui nous ne sommes pas des numéros, mais des personnes, et sentir que c’est Lui qui nous appelle. Devenir prêtre, religieux, religieuse n’est pas d’abord notre choix. […] Mais c’est la réponse à un appel et à un appel d’amour. Je sens quelque chose à l’intérieur, qui me trouble, et je réponds oui. Dans la prière, le Seigneur nous fait sentir cet amour, mais aussi à travers tant de signes que nous pouvons lire dans notre vie, toutes les personnes qu’il met sur notre chemin. Et la joie de la rencontre avec lui et de son appel pousse à ne pas se renfermer, mais à s’ouvrir. Elle nous conduit au service dans l’Église. Saint Thomas disait : « Bonum est diffusivum sui » – ce n’est pas du latin trop difficile ! – « le bien se diffuse ». Et la joie aussi se diffuse. N’ayez pas peur de montrer votre joie d’avoir répondu à l’appel du Seigneur, à son choix d’amour, et de témoigner de son Évangile dans le service de l’Église. Et la joie, la vraie, est contagieuse, elle contamine… elle fait avancer.

Rencontre avec les séminaristes et les novices à l›occasion de l’Année de la foi, 6 juillet 2013

L’initiative vient de Dieu

Bien que cette mission nous demande un engagement généreux, ce serait une erreur de la comprendre comme une tâche personnelle héroïque, puisque l’œuvre est avant tout la sienne, au-delà de ce que nous pouvons découvrir et comprendre. Jésus est « le tout premier et le plus grand évangélisateur 2 ». Dans toute forme d’évangélisation, la primauté revient toujours à Dieu, qui a voulu nous appeler à collaborer avec lui et nous stimuler avec la force de son Esprit. La véritable nouveauté est celle que Dieu lui-même veut produire de façon mystérieuse, celle qu’il inspire, celle qu’il provoque, celle qu’il oriente et accompagne de mille manières. Dans toute la vie de l’Église, on doit toujours manifester que l’initiative vient de Dieu.

Exhortation apostolique Evangelii gaudium, n° 12

Suivre Jésus

Jésus nous demande de le suivre toute la vie, il nous demande d’être ses disciples, de « jouer dans son équipe ». La majorité d’entre vous aime le sport. Et ici, au Brésil, comme en d’autres pays, le football est une passion nationale. Oui ou non ? Et bien, que fait un joueur quand il est appelé à faire partie d’une équipe ? Il doit s’entraîner, et s’entraîner beaucoup ! Il en est ainsi de notre vie de disciple du Seigneur. Saint Paul, en décrivant les chrétiens, nous dit : « Tous les athlètes s’imposent une discipline sévère ; ils le font pour gagner une couronne qui va se faner, et nous pour une couronne qui ne se fane pas » (1 Co 9, 25). Jésus nous offre quelque chose de supérieur à la Coupe du monde ! Quelque chose de supérieur à la Coupe du monde ! Jésus nous offre la possibilité d’une vie féconde, d’une vie heureuse, et il nous offre aussi un avenir avec lui qui n’aura pas de fin, dans la vie éternelle. C’est ce que nous offre Jésus.

Veillée de prière avec les jeunes, JMJ de Rio, 27 juillet 2013

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Année de la Vie consacrée   Dim 26 Avr 2015, 10:31

Journée de prière pour les vocations : des prêtres pour le monde entier

2015-04-25 Radio Vatican

A l’occasion de la journée annuelle de prière pour les vocations, le Pape François ordonnera 19 nouveaux prêtres ce dimanche en la basilique Saint-Pierre. Treize d’entre eux ont été formés dans les séminaires du diocèse de Rome dont le Saint-Père est l’évêque. Ils sont âgés de 27 à 39 ans. Neuf sont italiens mais il y a aussi parmi eux un sud-coréen, un colombien et deux chiliens. Neuf proviennent du Collège diocésain missionnaire Redemptoris Mater qui dépend du Chemin néo-catéchuménal. En ce qui concerne les six autres diacres, quatre sont membres de la Congrégation de la Famille des Disciples : deux malgaches et deux péruviens ; les deux autres sont un frère mineur conventuel croate et un indien de rite syro-malabar.

Parmi les concélébrants, le Pape François aura à ses côtés son Vicaire pour Rome, le cardinal Agostino Vallini. Vendredi soir, une veillée de prière pour les vocations s’est déroulée en la basilique Saint-Jean-de-Latran, cathédrale de Rome, avec la participation des communautés paroissiales romaines. La rencontre a été marquée par le témoignage de deux des futurs prêtres qui seront ordonnés par le Pape François ainsi que d’une consacrée qui prononcera bientôt ses vœux perpétuels.

Les Disciples du Christ, vers les périphéries

La Famille des Disciples du Christ, à laquelle appartiennent quatre des futurs prêtres, a été fondée en 1925 en Italie, par un prêtre, Giovanni Minozzi, qui avait été aumônier pendant la première guerre mondiale et avait côtoyé les souffrances les plus atroces. Il décida d’ouvrir 500 foyers pour offrir aux anciens soldats un accueil humain et spirituel afin qu’ils puissent se ressourcer et retrouver leur dignité, après leur expérience traumatisante. Les foyers dispensaient également des cours d’alphabétisation. Au fil du temps, cette congrégation s’est consacrée, plus généralement, aux laissés-pour-compte dans les régions les plus pauvres et reculées d’Italie, dans les régions dévastées et humiliées  par la guerre. Des orphelinats, des crèches, et des écoles ont été fondées. Puis à partir des années 1980, la Congrégation a essaimé dans d’autres pays comme le Brésil, où la Famille des Disciples du Christ vient notamment en aide aux enfants mal nourris et abandonnés, ainsi qu’au Pérou et en Inde.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Année de la Vie consacrée   Dim 26 Avr 2015, 13:42

Le modèle du Bon Pasteur offert par le Pape aux nouveaux prêtres

2015-04-26 Radio Vatican

En ce IV° dimanche de Pâques, le Pape François a indiqué le modèle du Bon Pasteur à tous ceux qui ont pour mission de guider l’Eglise. Devant quelque 50 000 personnes venues participer à la prière du Regina Coeli, à midi sur la place Saint-Pierre, le Souverain Pontife a souligné qu’il ne suffisait pas de rendre grâce pour la sollicitude paternelle de Dieu. « Il faut suivre le Bon Pasteur, et cela vaut surtout pour les prêtres, les évêques et les papes. Ceux-ci ne doivent pas adopter la mentalité d’un chef d'entreprise mais être des serviteurs, comme Jésus qui, en se dépouillant, nous a sauvé par la miséricorde. »

Le Saint-Père a fustigé « les pasteurs mercenaires » en rappelant que le Bon Pasteur pense à ses brebis, il ne les exploite pas. « Il participe avec empressement à la vie de son troupeau. Il n’a aucun autre intérêt ni ambition que celui de guider, nourrir, et protéger ses brebis, même au prix de sa propre vie. »

Auparavant, dans la basilique Saint-Pierre, le Pape François avait ordonné 13 nouveaux prêtres pour le diocèse de Rome dont il est l’évêque et six autres pour différents diocèses. Il a créé une nouvelle fois la surprise en invitant deux d’entre eux, très jeunes, à réciter avec lui le Regina Coeli de la fenêtre du Palais apostolique et à bénir avec lui les fidèles.

Le Saint-Père a encouragé les nouveaux prêtres à choisir un style de vie pastorale sous le signe du service. « En nous donnant Jésus comme Pasteur, le Père nous a donné ce qu’Il avait de plus précieux », a-t-il dit, « l’amour total qui n’est dicté par aucun intérêt, calcul, ou besoin ». Saluant les nombreux fidèles venus de Pologne à l’occasion du premier anniversaire de la canonisation de Jean-Paul II, il a répété, sous les ovations, le célèbre appel du pape polonais « N’ayez pas peur », un appel qu’il lançait, a-t-il dit, « de sa voix forte et sainte ».

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Année de la Vie consacrée   Mar 02 Fév 2016, 10:17

Les personnes consacrées, témoins privilégiés de la miséricorde

2016-02-01 Radio Vatican

L’Année de la Vie consacrée touche à son terme. Ce lundi 1er février 2016, lors de l’audience tenue en présence du Pape François en la salle Paul VI, le cardinal Joao Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique, est revenu sur les axes forts de cette Année : «la joie de notre consécration, la prophétie pour "réveiller le monde", le fait d’être experts de communion, celui d’aller dans les périphéries existentielles, où beaucoup de nous consument depuis déjà longtemps leur vie en faveur des réfugiés, des pauvres, des exclus, des malades, des enfants, des jeunes et des personnes âgées. Beaucoup de nous, dans leurs divers charismes, cherchent à comprendre ce que Dieu et l’humanité nous demandent aujourd’hui.»

Au terme de la matinée, Mgr José Ropdriguez Carballo, secrétaire de ce même dicastère, et lui-même ancien ministre général des franciscains, a lu une lettre destinée au Saint-Père, qu’il a lue au nom de tous les consacrés : «Qu’avons-nous compris et mûri durant cette Année de la Vie consacrée ?, s’est-il interrogé. Le risque serait celui de dire les choses que nous avons faites, tombant dans le péché de la mondanité spirituelle, ou de faire la litanie de ce qui n’a pas été fait. En réalité, le fruit le plus beau qui nous a été offert par l’Église, et reconnaître ce que Dieu a fait pour nous.»

Un appel à la joie et à la tendresse

Il a précisé qu’il ne s’agissait «pas d’une année pour la conversion, bien qu’elle soit toujours nécessaire, mais un appel à revitaliser la joie, la tendresse et l’espérance. Une Année comme un temps de grâce, un espace théologal où se sentir aimés par Dieu et par l’Église, projeté par le moyen de l’Esprit vers la sortie missionnaire, comme signe d’un amour qui n’est pas résigné, mais imprégné de zèle et de partage avec les pauvres et les derniers.»

Il a exprimé sa reconnaissance pour Dieu qui «nous a aimés avec un amour éternel». «Dieu ne s’inquiète pas pour notre diminution numérique, a-t-il ajouté, parce qu’il est justement évangélique de croire dans la force en germe dans la petite semence, quand elle accepte d’être mise sur le sillon de la terre et de mourir, pour pouvoir donner des fruits de vie.»

Dans des paroles qui ont dû particulièrement émouvoir les religieux les plus âgés, Mgr Carballo a ajouté que «nos rides et nos cheveux blancs ne sont pas des signes de déclin, mais les traces tangibles d’un fidélité, d’une lutte, d’une vie dépensée avec amour, "cachée avec le Christ en Dieu" (Col 3,3) ».

«Nous sommes appelés à refaire l’histoire de Marie de Nazareth, à être miséricorde, un morceau de tendresse sur cette petite partie du monde, une caresse sur le monde», a conclu Mgr Carballo, faisant ainsi le lien entre l’Année de la Vie consacrée, qui s'achève, et la démarche du Jubilé de la Miséricorde, qui se poursuivra jusqu'en novembre prochain.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Année de la Vie consacrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la vie de saint paul en cette année qui lui est consacré
» la vie de saint paul en cette année qui lui est consacré
» 2015, L'année de la vie consacrée (L'année de la découverte des divers ordres religieux)
» La JMJ "Mad 8"
» Fin de l’Année de la vie consacrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: