DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Thérèse d'Avila

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Thérèse d'Avila   Mar 21 Avr 2015, 11:35

Le langage de Thérèse

Lorsque l'on aborde les écrits de Thérèse, on est frappé d'y déceler trois caractéristiques dans sa façon de relater ses expériences et de les transcrire.

1- Une autobiographie engagée.

Comme tous les mystiques, Thérèse parle de son expérience et de rien d’autre ;

« Je le dis parce que je le sais par expérience On peut me croire, je l’ai expérimenté .. dit-elle …(Vida 11.13-14); « J’ai une grande expérience sur ce point. C’est un fait que j’ai constaté…. » (Vida 11,15).

On a l’impression, en la lisant, que le mystère qu'elle évoque est plus vivant que le réel.
Le mot « expérience » revient souvent et donne du poids à ce qu’elle écrit ; elle veut transmettre ce qu’elle croit à son lecteur.
On perçoit derrière sa plume une forte personnalité, et en même temps, comme une mise en retrait d'elle-même pour donner à vivre une émotion positive puissante ;

Je me rappelle que lorsque je sortis de la maison de mon père (pour entrer au couvent) j’éprouvais de telles angoisses que la mort ne saurait m’en réserver de plus vives.. La lutte fut telle si le Seigneur ne m’avait secouru, toutes mes considérations eussent été impuissantes à me faire avancer. Il me donna le courage de triompher de moi-même et je pus réaliser mon dessein.[…] Aussitôt j’éprouvais une telle joie d’être dans l’état religieux que depuis lors, je n’ai jamais cessé de la goûter.… » (Vie 4,1-2)

Elle dit avoir fait l’expérience du désenchantement de la vie :


tout est bref, tout est néant ; tout fatigue (Vie 15,11) ; la terre est une misère ; elle termine le récit de sa vie en disant : « la vie m’est devenue comme une sorte de rêve ; il me semble presque toujours que tout ce que je vis est un rêve ; je ne découvre en moi ni joie, ni peine profonde. Si j’en éprouve parfois, cela passe avec tant de rapidité que j’en suis étonnée et je n’en suis pas plus touchée que d’un rêve.» (40,22)


Telle est l’expérience que Thérèse a de la vie à l’approche de la cinquantaine. Pour elle, la vie véritable est au ciel. Mais entre cette vie misérable et l’autre, il y a le Christ, auquel elle s’attache éperdument ; il devient son ami, son médiateur, son compagnon indéfectible sur la route. Elle sent sa présence par empathie.
Lorsque son Confesseur lui demande comment elle reconnait cette Présence, elle répond avec une étonnante simplicité que c’est le Christ lui-même qui le lui dit, mais que c’était déjà « imprimé en elle, et, gravé en son âme de manière si évidente qu’elle en avait une certitude supérieure à celle que donne la vue.» (27,5).

Ces mots, imprimer et graver reviennent souvent ; ils disent d’une manière puissante la Présence intérieure et les influences positives ressenties; Tout cela saisit le lecteur.

2- C'est un écrit imagé qui fait signe

On dit que le langage est significatif, lorsqu'il est perçu comme étant en lien direct avec la vie.

Thérèse est pédagogue. Elle sait que pour transmettre quelque chose de vrai, il faut parler vrai, et, ce qu'elle écrit vient effectivement de l’épaisseur de sa vie personnelle. Elle cherche donc des nouvelles manières de s'exprimer.


Où trouverai-je des expressions capables de faire comprendre ce que vous donnez à ceux qui mettent en vous leur confiance et ce que perdent ceux qui restent attachés à eux-mêmes », dit-elle à Dieu (32, 17).

Thérèse dit les choses comme elles sont, sans cérémonie , ni compliment, et, sans se préoccuper du « quand dira-t-on ».

Elle écrit comme elle parle sans « maquiller » le réel. Et ainsi, elle entraîne son lecteur à percevoir la vérité des choses et de Dieu.

Nous prenions (elle et son frère) plaisir à nous redire souvent : Pour toujours, toujours, toujours !
Quand j’avais répété un certain nombre de fois ces paroles, le Seigneur m’accordait la grâce, malgré mon jeune âge, de me faire comprendre ce que c’est que le chemin de la vérité. » (Vie 1,5).


Cette répétition « pour toujours, toujours, toujours », un peu comme un mantra, devient pour elle et ceux qui l’écoutent, une sorte de représentation idéalisée de l’éternité. C’est dans ce « toujours » qu’elle se dilate et qu’elle communique quelque chose d’un durable infini et de la vérité. Cette quête de la vérité sera jusqu’à la fin de sa vie, son stimulant et son aiguillon.

Le rire : Thérèse rit beaucoup et se rit de tout : d’elle-même, des confesseurs (37,5), de l’argent (20,27), du démon (31,3) de l’Inquisition (33,5), du formalisme social (38,4), de ses propres discours.

C’est une manière pour elle, de se mettre à distance stratégique de son MOI, de relativiser et de critiquer poliment ce qui ne lui convient pas, même lorsqu'il s'agit du langage de foi de l’Eglise, dont le style lui paraît parfois dénué de sens et de contenu, parce que déconnecté du réel.

3- C'est un langage persuasif : il produit du fruit, engendre des effets positifs

Thérèse écrit dans le but de persuader,, de transmettre ses découvertes de Dieu, son attachement à la Sainte Humanité du Christ, et d’entraîner son lecteur à faire les mêmes expériences qu’elle.

Elle désire tant que les transformations qu’opère en elle la Grâce, s'accomplissent aussi chez les autres , « pour leur faciliter la vie ».
Car, dit-elle, ces expériences (de l’oraison) produisent des effets positifs.

Et elle en fait toute une liste (cf. chap 6, 3-4 de sa vie) :


Je ne disais de mal de personne, si petit qu’il fût ;
J’évitais d’une façon habituelle toute médisance, n’oubliant que je ne devais ni vouloir pour les autres ni en dire ce que je ne voulais pas qu’on dise de moi-même. J’y veillais avec un soin extrême dans les occasions qui se présentaient….
J’engageais donc si bien mes compagnes et les personnes que je voyais à suivre cette ligne de conduite, qu’elles en contractèrent l’habitude. On en vint à se persuader que là où j’étais la réputation du prochain n’avait rien à craindre, et qu’il en étaient de même là où se trouvaient mes amies, mes parentes ou celles que j’instruisais….
J’aimais à traiter et parler des choses de Dieu, quand l’occasion s’en présentait ; j’y trouvais plus de contentement et de joie que dans toute la politesse ou, pour mieux dire, dans la grossièreté des conversations du monde….
J’affectionnais extrêmement la lecture des bons livres. Un repentir très profond s’emparait de moi , dès que j’avais offensé Dieu…etc…)


On le voit le langage de Thérèse est persuasif ; elle parvient à entraîner les autres sur le chemin de l’oraison, à leur en communiquer «le désir ». Si le rire est contagieux, l’amour ou la tristesse le sont aussi.

Conclusion

Puisque, dans la vie courante, les automatismes facilitent la vie, pourquoi n'en serait-il pas de même dans la vie spirituelle ?
Lorsque l'on a pris l'habitude de prier, de vivre en lien avec l'Evangile, la relation à Dieu devient toute naturelle ; on s’y épanouit dans une grande liberté, « comme un oiseau solitaire sur un toit », sans entrave, libre de lui-même.

C'est alors que, peu à peu, on devient amoureux de cette liberté-là, celle des enfants de Dieu, et on peut y « aventurer sa vie » selon l’expression même de Sainte Thérèse !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 12018
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Mar 21 Avr 2015, 16:46

Espérance a écrit:
Comme tous les mystiques, Thérèse parle de son expérience et de rien d’autre ;

« Je le dis parce que je le sais par expérience On peut me croire, je l’ai expérimenté .. dit-elle …(Vida 11.13-14); « J’ai une grande expérience sur ce point. C’est un fait que j’ai constaté…. » (Vida 11,15).

On a l’impression, en la lisant, que le mystère qu'elle évoque est plus vivant que le réel.
C'est d'ailleurs ce que disent tous ceux qui ont entraperçu Dieu (Frossard), Jésus (NDE), Marie (Ratisbonne, Bernadette).

Ah si les gens comprenaient que l'autre monde est 1000 fois plus réel que le notre (qui est pourtant réel et beau car créé par Dieu) et que tout ce que dit l'évangile est vrai :  de l'Amour de Dieu (donc la louange de Dieu) à l'enfer (peur salutaire) en passant par Marie (notre maman et beauté de la femme - et de l'homme par conséquent). :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Mar 21 Avr 2015, 17:59

Oui René, vous avez raison ! sunny


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Mar 21 Avr 2015, 19:06

Espérance a écrit:


Conclusion

Puisque, dans la vie courante, les automatismes facilitent la vie, pourquoi n'en serait-il pas de même dans la vie spirituelle ?


 
  Ce n'est certes pas tout-à-fait faux, mais c'est une grave erreur  de vouloir réduire la vie spirituelle à des "automatismes". C'est trompé par ce type d'erreur que le conseil de Louis XIV s'est lancé dans l'aventure de  l'Édit de Fontainebleau. On croyait qu'il suffisait de donner aux protestants  des "bonnes habitudes", des "automatismes" pour qu'ils soient convertis en deux coups de cuillère à pot. Ca n'a pas fonctionné comme prévu ...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Mar 21 Avr 2015, 19:24

Pourtant, si on ne se met pas des "automatismes" ou des "obligations" (prières par exemple), il est bien probable qu'on se trouve des bonnes excuses pour ne pas faire.

Thérèse d'Avila savait ce qu'elle enseignait.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Mar 21 Avr 2015, 19:30

Et Saint Benoît bien avant elle ! "Ora et labora"...
Revenir en haut Aller en bas
Albine



Féminin Messages : 190
Inscription : 09/06/2014

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Mer 22 Avr 2015, 23:49

Vous pouvez trouvez ces extraits  dans la bibliothèque audio du site: http://eschatologie.free.fr/livres_audio.html
Le chateau intérieur et aussi une très belle méditation sur le Pater et des méditations après la communion.
Usez sans modération c'est gratuit!    Arnaud

Vous pouvez aussi donner votre voix à nos amis malvoyants en lisant ce que vous voulez . Il suffit de me faire un message privé. Vous prenez le temps dont vous avez besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Jeu 23 Avr 2015, 13:19

Je pense que par "automatisme" Espérance veut signifier par là une vie rythmée par la prière. Et pour cela rien de tel en effet que de se fixer des horaires auxquels on s'astreint. Cela me rappelle ce Protestant qui ironisait sur le fait de jeûner seulement à des périodes prédéfinies par l'Eglise. Selon lui on devait pouvoir jeûner quand on veut. Quand je lui ai demandé s'il c'était déjà soumis à cette discipline pendant quarante jours il me répondit embêter que non. Je lui répondis alors: Tu vois, nous nous faisons bêtement tous les ans ce que ta liberté ne t'a pas incitée à faire une seule fois en 10 ans (depuis sa conversion).
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Jeu 23 Avr 2015, 13:47

Miles Templi a écrit:
Je pense que par "automatisme" Espérance veut signifier par là une vie rythmée par la prière. Et pour cela rien de tel en effet que de se fixer des horaires auxquels on s'astreint. Cela me rappelle ce Protestant qui ironisait sur le fait de jeûner seulement à des périodes prédéfinies par l'Eglise. Selon lui on devait pouvoir jeûner quand on veut. Quand je lui ai demandé s'il c'était déjà soumis à cette discipline pendant quarante jours il me répondit embêter que non. Je lui répondis alors: Tu vois, nous nous faisons bêtement tous les ans ce que ta liberté ne t'a pas incitée à faire une seule fois en 10 ans (depuis sa conversion).

c'est tout à fait cela. Si on ne s'"oblige" pas, on trouvera toujours une excuse pour ne pas faire.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Dim 10 Mai 2015, 22:46

Une bonne émission sur Sainte Thérèse d'Avila. C'était sur france culture:
https://www.youtube.com/watch?v=6F0wn08K824
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14457
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Lun 11 Mai 2015, 02:47

Ne pas omettre les relations extasiantes avec Saint-Jean-de-la-Croix.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Lun 11 Mai 2015, 07:10

COURS DE THÉOLOGIE MYSTIQUE À L’ÉCOLE DE SAINTE THÉRÈSE D’AVILA (le progrès dans l’amour de Dieu).


Une série de cours de théologie mystique à l’école de sainte Thérèse d’Avila et de saint Jean de la Croix.
Vidéo du site http://docteurangelique.free.fr/fichiers/InstitutDocteurAngelique.htm
Arnaud Dumouch, 2014.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Lun 03 Aoû 2015, 10:27

Le Pape invite à méditer et contempler comme Sainte Thérèse d'Avila

2015-08-02 Radio Vatican

Le Pape François invite chacun à prendre comme modèle Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, une « maîtresse de prière », et à découvrir dans sa contemplation et sa méditation la « source de la vraie science et des valeurs authentiques ».

C'est le conseil adressé par le souverain pontife dans un message envoyé aux participants du Congrès interuniversitaire d'Avila, qui a pour thème « Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, maîtresse de vie », à l'occasion du 500e anniversaire de la naissance de la sainte espagnole. 450 personnes originaires de 26 pays sont réunies à Avila pour prendre part aux travaux. Le ministre espagnol de l'Intérieur Jorge Fernandez Diaz fera une apparition.

À travers l'exemple donné par Sainte Thérèse d'Avila, le Pape souhaite que se forment dans les universités catholiques « des amis solides de Dieu, si nécessaires en ces temps difficiles » que nous traversons.

Le message est signé par le cardinal Secrétaire d'État Pietro Parolin et a été lu samedi lors de l'ouverture des discussions, par l'évêque d'Avila Mgr Jesús García Burillo.

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Lino



Masculin Messages : 426
Inscription : 08/12/2014

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Lun 29 Aoû 2016, 20:09

Je pense être dans la deuxième demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Thérèse d'Avila   Mar 30 Aoû 2016, 13:27

Espérance a écrit:
Pourtant, si on ne se met pas des "automatismes" ou des "obligations" (prières par exemple), il est bien probable qu'on se trouve des bonnes excuses pour ne pas faire.

Thérèse d'Avila savait ce qu'elle enseignait.

Bonjour Espérance,

si il faut dresser la bête en nous il ne faut pas croire que l'on puisse produire de la prière comme une poule pond des œufs !!!
le danger étant de fixer le bout du doigt au lieu de regarder la lune !!

malgré tout il faut se créer une forme de rythme qui permet que l'âme ai un espace a elle , mais chacun étant différent il n'est pas facile de vouloir imposer des horaires fixes a tous !

personnellement si je m'impose un train un rituel des horaire c'est le meilleur moyen d'arriver a rien !!

je ne me pose pas la question de temps et moment ni de Dieu ici et pas là, pour moi Il EST donc Il Est Là !!

par contre il faut lire et relire les Évangiles et autres écrits des apôtres en compagnie de l'Esprit pour qu'IL approfondisse ce que Jésus DIT et Révèle Qui Il Est au delà du mot !!

il faut apprendre à Lire sans notre pensé Dieu, et permettre a l'Esprit d'Énoncer nous n'avons qu'à Écouter Le Verbe S'Énoncer en Esprit !
ensuite prier n'est plus un réel acte de soi seul, mais plutôt l'Un a l'Oeuvre en nous en tout et tous et là je n'ai pas d'endroit fétiche ni de moment pour ce qui est hors du temps !!

je sais que pour beaucoup il est préférable d'avoir une vie bien séquencée en fait c'est chacun sa vie on ne peut pas stéréotyper !

je n'ai jamais pu vivre dans une abbaye ou un groupe qui a planifié et chronométré la prière et tout le reste, mais si cela leurs convient et porte du fruit c'est bien !
Revenir en haut Aller en bas
 
Thérèse d'Avila
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Film sur Thérèse d'Avila
» 15 Octobre : Sainte Thérèse d'Avila
» 15 Octobre : Sainte Thérèse d'Avila
» des écrits de Sainte Thérèse d'Avila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: