DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'enfer pour les catholiques...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hawkin



Masculin Messages : 5
Inscription : 19/04/2015

MessageSujet: L'enfer pour les catholiques...   Dim 19 Avr 2015, 21:34

J'aimerai savoir quel est la vision du mot "enfer" pour vous les catholiques en général ?

-Un endroit de douleur,
-Un endroit de destruction totale,
-Un endroit de passage qui amène finalement au salut.

Et j'aimerai que avoir les passages bibliques qui montre le pourquoi du comment de cette endroit.

Voici mon avis que je vous laisse afin que vous le démontez et de me convaincre.

L'enfer est un endroit de destruction total en voici les raisons, dans le nouveau testament il y'a 3 mots grecs désignant l'abus de langage que nous Français.

Les mots :
Hades : Israélite Sheol/Grec Hades. Le nom antique hébreu pour le domicile des morts était sheol. Sheol signifie littéralement "la tombe ou la fosse," mais le mot a aussi pris la signification, dans la conception populaire, de la résidence des esprits qui ont quitté ce monde. Les Israélites de l'antiquité croyaient que l'esprit d'une personne morte quittait le corps et allait demeurer dans ce Sheol, une région terne et sombre sous la surface de la terre.
Quelques experts croient que l'on fait allusion à ce royaume des morts dans Genèse 37:35 et Job 3:13-19, entre autres passages.
Quand les Saintes Écritures ont été traduites de l'Hébreux au Grec (les Septantes) aux 3ème et le 2 siècles av. J.-C, sheol a été traduit par le mot grec Hades, à cause de la grande ressemblance de sheol's à la conception grecque de l'au delà. Dans la mythologie grecque, Hades était la place où allaient les esprits humains

Gehenne : Grec Gehenna. Seulement Gehenna partage le sens d'Enfer populaire d'aujourd'hui comme étant un lieu de feu et de souffrance. Le mot grec Gehenna provient du mot Hébreux gai-Hinnom, ou la Vallée d'Hinnom. La Vallée rocheuse d'Hinnom est un ravin profond, étroit, situé au sud-ouest de Jérusalem. Dans les temps de l'Ancien Testament, c'était une place de rites abominables païens associés à l'adoration de l'idole Molech, incluant le sacrifice d'enfants dans une section de la vallée appelée Tophet (2 Rois 23:10).Après le retour des Juifs de l'exil de Babylone, la vallée est devenue la fosse d'aisance et la décharge de la ville de Jérusalem. Des feux brûlaient continuellement, se nourrissant d'une provision constante de déchets - et de temps en temps les corps des criminels exécutés - ce qui a fourni des images d'un lieu embrasé qu'est l'Enfer du Jugement Dernier, dans les flammes desquelles les méchants seront un jour jetés. Gehenna a été employé par Jésus dans Matthieu 5:22; 23:33; Luc 12:5 et ailleurs pour désigner le lieu de punition finale, plus tard décrit par Jean comme "un lac de feu" dans Apocalypse 19:20 et 20:10,14-15.

Pris de façon littérale ou métaphorique, ces références bibliques à Gehenna ont peu de choses en commun avec les images exagérées de la théologie médiévale, comme les supplices de l'oeuvre intitulée Inferno de Dante.

Tartarus : Grec Tartarus. Tartarus est mentionné seulement une fois dans les Saintes Ecritures, dans 2 Pierre 2:4, où il se réfère à une place ou une condition de contrainte pour des anges déchus. Pierre le décrit comme "un cachot souterrain sombre" (NIV). C'est un Enfer qui s'applique seulement aux anges rebelles ou des démons - pas aux être humains.
Dans la mythologie grecque, Tartarus était au-dessous d'Hades et était le lieu où des êtres rebelles surnaturels ont été enfermés - ce qui correspond étroitement à l'usage qu'en fait l'apôtre Pierre.


Quelque verset qui démontre que le séjour des morts/hades et pour les justes et les injustes :

-Ecclesiaste 12:9 (...) avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné.

-Job 3:11,13 Pourquoi ne suis-je pas mort dans le ventre de ma mère? (...) Je serais couché maintenant, je serais tranquille, je dormirais, je reposerais.

-Psaume 13:4 Donne à mes yeux la clarté, afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort.

-«Ils se sont endormis de leur dernier sommeil. (...) À Ta menace, Dieu de Jacob! ils se sont endormis, cavaliers et chevaux.» (Psaume 76:6,7)

-«[Étienne] s’écria d’une voix forte: “Seigneur, ne leur impute pas ce péché!” Et, après ces paroles, il s’endormit. Saul avait approuvé le meurtre d’Étienne.» (Actes 7:60 à 8:1)

-«“Ils s’endormiront d’un sommeil éternel, et ne se réveilleront plus,” dit le Roi, dont l’Éternel des armées est le nom.» (Jérémie 51:57)

-«Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance.» (1 Thessaloniciens 4:13)

-«Ainsi l’homme se couche et ne se relèvera plus, il ne se réveillera pas tant que les cieux subsisteront, il ne sortira pas de son sommeil. (...) Que ses fils soient honorés, il n’en sait rien; qu’ils soient dans l’abaissement, il l’ignore.» (Job 14:12,21

-«Tu seras recueilli en paix dans ton sépulcre, et tes yeux ne verront pas tous les malheurs que Je ferai venir sur ce lieu.» (2 Rois 22:20)

-«Car celui qui meurt n’a plus Ton souvenir; qui Te louera dans le séjour des morts?» (Psaume 6:6)

-«Leur souffle s’en va, ils rentrent dans la terre, et ce même jour leurs desseins périssent.» (Psaume 146:4)

-«Est-ce pour les morts que Tu fais des miracles? Les morts se lèvent-ils pour Te louer? Parle-t-on de Ta bonté dans le sépulcre, de Ta fidélité dans l’abîme? Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, et Ta justice dans la terre de l’oubli?» (Psaume 88:11-13)

-«Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’Éternel, ce n’est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence.» (Psaume 115:17)

-«Ce n’est pas le séjour des morts qui Te loue, ce n’est pas la mort qui Te célèbre; ceux qui sont descendus dans la fosse n’espèrent plus en Ta fidélité. Le vivant, le vivant, c’est celui-là qui Te loue, comme moi aujourd’hui.» (Ésaïe 38:18,19)

-Jean 3:13 [Jésus dit:]«Personne n’est monté au ciel, si ce n’est Celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel.»

-Qu’il me soit permis de vous dire librement au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous. (...)Car David n’est point monté au ciel.

-Genèse 37:35 C’est en pleurant que je descendrai vers mon fils au séjour des morts!

Voilà j'attend votre réponse avec attention, soyez tous béni abondamment dans l'amour du Christ !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'enfer pour les catholiques...   Dim 19 Avr 2015, 21:37

Bonsoir hawkin et bienvenue.

Vous serait-il possible de vous présenter ici : http://docteurangelique.forumactif.com/t10088p850-presentation-des-membres

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
hawkin



Masculin Messages : 5
Inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: L'enfer pour les catholiques...   Dim 19 Avr 2015, 21:44

Oui bien sûr, au temps pour moi. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28033
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'enfer pour les catholiques...   Dim 19 Avr 2015, 22:38

Il y a aussi l'enseignement magistériel de l'Église:

Catéchisme de l'Église catholique a écrit:
IV. L’enfer

1033 Nous ne pouvons pas être unis à Dieu à moins de choisir librement de l’aimer. Mais nous ne pouvons pas aimer Dieu si nous péchons gravement contre Lui, contre notre prochain ou contre nous-mêmes : " Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque hait son frère est un homicide ; or vous savez qu’aucun homicide n’a la vie éternelle demeurant en lui " (1 Jn 3, 15). Notre Seigneur nous avertit que nous serons séparés de Lui si nous omettons de rencontrer les besoins graves des pauvres et des petits qui sont ses frères (cf. Mt 25, 31-46). Mourir en péché mortel sans s’en être repenti et sans accueillir l’amour miséricordieux de Dieu, signifie demeurer séparé de Lui pour toujours par notre propre choix libre. Et c’est cet état d’auto-exclusion définitive de la communion avec Dieu et avec les bienheureux qu’on désigne par le mot " enfer ".

1034 Jésus parle souvent de la " géhenne " du " feu qui ne s’éteint pas " (cf. Mt 5, 22. 29 ; 13, 42. 50 ; Mc 9, 43-48), réservé à ceux qui refusent jusqu’à la fin de leur vie de croire et de se convertir , et où peuvent être perdus à la fois l’âme et le corps (cf. Mt 10, 28). Jésus annonce en termes graves qu’il " enverra ses anges, qui ramasseront tous les fauteurs d’iniquité (...), et les jetteront dans la fournaise ardente " (Mt 13, 41-42), et qu’il prononcera la condamnation : " Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel ! " (Mt 25, 41).

1035 L’enseignement de l’Église affirme l’existence de l’enfer et son éternité. Les âmes de ceux qui meurent en état de péché mortel descendent immédiatement après la mort dans les enfers, où elles souffrent les peines de l’enfer, " le feu éternel " (cf. DS 76 ; 409 ; 411 ; 801 ; 858 ; 1002 ; 1351 ; 1575 ; SPF 12). La peine principale de l’enfer consiste en la séparation éternelle d’avec Dieu en qui seul l’homme peut avoir la vie et le bonheur pour lesquels il a été crée et auxquels il aspire.

1036 Les affirmations de la Sainte Écriture et les enseignements de l’Église au sujet de l’enfer sont un appel à la responsabilité avec laquelle l’homme doit user de sa liberté en vue de son destin éternel. Elles constituent en même temps un appel pressant à la conversion : " Entrez par la porte étroite. Car large et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui le prennent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent " (Mt 7, 13-14) :

Ignorants du jour et de l’heure, il faut que, suivant l’avertissement du Seigneur, nous restions constamment vigilants pour mériter, quand s’achèvera le cours unique de notre vie terrestre, d’être admis avec lui aux noces et comptés parmi les bénis de Dieu, au lieu d’être, comme de mauvais et paresseux serviteurs, écartés par l’ordre de Dieu vers le feu éternel, vers ces ténèbres du dehors où seront les pleurs et les grincements de dents (LG 48).

1037 Dieu ne prédestine personne à aller en enfer (cf. DS 397 ; 1567) ; il faut pour cela une aversion volontaire de Dieu (un péché mortel), et y persister jusqu’à la fin.Dans la liturgie eucharistique et dans les prières quotidiennes de ses fidèles, l’Église implore la miséricorde de Dieu, qui veut " que personne ne périsse, mais que tous arrivent au repentir " (2 P 3, 9) :

Voici l’offrande que nous présentons devant toi, nous, tes serviteurs, et ta famille entière : dans ta bienveillance, accepte-la. Assure toi-même la paix de notre vie, arrache-nous à la damnation et reçois-nous parmi tes élus (MR, Canon Romain 88).
Revenir en haut Aller en bas
hawkin



Masculin Messages : 5
Inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: L'enfer pour les catholiques...   Dim 19 Avr 2015, 23:22

Afin qu'il n'y ait pas de quiproquo, qu'est ce que l'âme ?

L'enseignement de l'âme immortelle est arriver avec les sources grecs notamment avec Socrate et Platon qui ont beaucoup influencer le christianisme.

Dans la genèse, Dieu, explique que l'âme existe par la combinaison d'un corps et de l'esprit de vie qu'IL donne. Si il reprend ce souffle, le corps s'effondre et si au contraire le corps périt l'esprit retourne vers le seigneur. Et l'âme cesse d'exister ne restant plus qu'un souvenir dans l'esprit du seigneur. Comment alors peut-il y'avoir existence loin de Dieu, si l'âme n'existe que par la combinaison de ses deux pré-requis. Je sais qu'il y'a au retour la premier résurrection, celle des justes et celle des injustes ce trouve à la fin des temps. Les justes sont réveillés pour la vie éternelle, et les injustes pour que la justice soit entendu de tous et pour que la justice soit irréfutable aux yeux de tous.

Il y'a aussi des tas de verset dans la bible qui montre que le seigneur réduira satan (anciennement Lucifer) à néant...

Enfin ne serait-il pas plus bénéfique de revenir aux racines juifs de "l'église" afin de comprendre plus en profondeur certains détails ?

De plus le pêche impardonnable consiste à blasphémer, et le blasphème peut être aussi traduit par diffamation ou encore "dire du mal de ..."
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11471
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L'enfer pour les catholiques...   Lun 20 Avr 2015, 04:52

hawkin a écrit:

Il y'a aussi des tas de verset dans la bible qui montre que le seigneur réduira satan (anciennement Lucifer) à néant...
Ce n'est pas ce que dit Jésus :
""Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges » (Matthieu 25 :41).""
Revenir en haut Aller en bas
hawkin



Masculin Messages : 5
Inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: L'enfer pour les catholiques...   Lun 20 Avr 2015, 05:17

Justement regarde ce verset :
Jude verset 7 : Sodome et Gomorrhe (...) sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.

Sodome et Gomorrhe brûlent-ils encore ? Ou encore

Esaïe 34:6-9-10
Car il y aura des victimes de l’Éternel à Botsra. (...)
Sa terre sera comme de la poix qui brûle.
Elle ne s’éteindra ni jour ni nuit, la fumée s’en élèvera éternellement; d’âge en âge elle sera désolée.

De même pour Botsra... Il y'a amalgame et confusions sur des traductions vraiment approximative.

Je rajoute même que ezeckiel nous donne le sort de satan si y'en a qui doit souffrir pour l'éternité c'est bien lui et pour regarder

Ezeckiel 28:17-19
Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat. (...)
Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, Je te réduis en cendre sur la terre, aux yeux de tous ceux qui te regardent.
Tous ceux qui te connaissent parmi les peuples sont dans la stupeur à cause de toi; tu es réduit au néant, tu ne seras plus à jamais!
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1270
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: L'enfer pour les catholiques...   Lun 20 Avr 2015, 13:54

l'enfer c'est le lieu ou la lumière ne passe pas, les écritures parle de deux royaumes et les NDE aussi (pour les témoignages qu'on a eu ).

Un royaume du bien ou la vie est éternel et d'ou l'amour inonde les âmes pour toujours. En résumé la finalité de l'être est trouvé dans le paradis en Dieu, au ciel.


Le royaume des tènèbres, ou monstruosité, péché, haine et destruction si côtoie éternellement.



Par rapport aux écritures on pourrait aussi voir la différence et l'antagonisme extrème entre les deux.

L'un est royaume de vérité
L'autre est royaume de mensonges et vices

L'un est royaume d'amour
L'autre est royaume de haine de l'autre

L'un est la finalité de l'amour en tout et pour tout
L'autre n'a de finalité de sois même qui n'est finalement aucune destiné puisque l'être n'est pas sont propre créateur donc une contradiction et une non finalité éternel. Un manque éternel de l'amour divin

L'un est vie et création perpétuel en l'être
L'autre est mort car l'être est coupé éternellement de l'amour divin. L'être continue à vivre mais est coupé de la destiné pour laquelle il a été créer. Affreux oui.

L'un est le paradis avec pour finalité Dieu le Père dont l'amour dépasse tout ce que l'on peut imaginé ici bas.

L'autre est l'enfer ou l'amour de sois est pré dominant et ou écraser/ haïr l'autre est naturel.
Sans oublier que les démons , crient et torture. Puis le chef de l'enfer, Le diable, monstruosité ancestral qui hantera les lieux et bouffent tous ces "enfants" (c'est pas les siens mais quand on choisit l'enfer on prend tout ce qui va avec).


L'enfer c'est comme un serpent géant qui vous bouffent et vous faites partie de lui maintenant et pour toujours. Bienvenue dans le pays des révoltés ou aucune paix de l'âme n'existe, ou froid et chaleur se contredise entre haine et dépréssion intense se croisent.

Le "feu de l'enfer ne s'éteint jamais" , la haine ne s'éteint pas.


On pourrait rêver que finalement la rédemption les toucheras eux aussi et qu'ils finiront par rejoindre les élus au paradis .

Certains mystiques l'ont cru, de mon avis c'est impossible cela voudrais dire que le diable aurait changé d'avis ? Alors que le message du Satan et de ces sbires est le même et continue de raisonner "No serviam" ...


On peut rêver, mais la seconde mort comme le dit Jésus est bien réel et qu'il faut éviter car elle est éternel !

lol! J'espère avoir répondu à vos questions, de mon avis de chercheur ou du moins simple Chrétien, beaucoup de choses ici bas nous attire à l'idolatrie et sont des chaines reliant à l'enfer.

Le seul qui puisse nous libérer c'est Jésus, infiniment bon et tellement présent ! Pour l'avoir rencontré, Lui seul est le réconfort et le sens de toutes choses.

Sans Lui, la vie ou plutôt la mienne en tout cas, n'a aucune saveur.

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfer pour les catholiques...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'enfer pour les mécréants.
» L'ENFER Textes de l'Eglise Catholique
» Peut on decider l'enfer pour un amour...
» Au fait c'est quoi l'enfer pour toi ?
» Pour les musulmans, est-ce veritablement l'amour de Dieu qu'ils eprouvent pour lui ou la peur de l'enfer ??!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: