DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Ven 10 Avr 2015, 19:13

Dragna Din a écrit:
Moui moui, citons Osée XIII dans la traduction qui va bien : "C'est pourtant moi, l'Eternel, qui fus ton Dieu dès le pays d'Egypte; tout autre Dieu que moi devait t'être inconnu, et il n'est pas de libérateur en dehors de moi."

וְאָנֹכִי יְהוָה אֱלֹהֶיךָ, מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם; וֵאלֹהִים זוּלָתִי לֹא תֵדָע, וּמוֹשִׁיעַ אַיִן בִּלְתִּי.

J'en ai d'autres aussi...

Zohar a écrit:
« Je suis le Seigneur ton Dieu qui t’a tiré de l’Egypte, de la maison de servitude. » Rabbi Éléazar ouvrit une de ses conférences de la manière suivante : Il est écrit : « Écoute, mon fils, les instructions de ton père, et n’abandonne point la loi de ta mère. » Les mots : « Écoute, mon fils, les instructions de ton père » désignent le Saint, béni soit-il. Les mots : « … Et n’abandonne point la loi de ta mère » désignent la « Communauté d’Israël ». Qui est la « Communauté d’Israël » ? C’est la Séphirâ « Bina » (Intelligence), ainsi qu’il est écrit : « Pour comprendre les paroles de Bina… » Rabbi Yehouda dit : « Les instructions de ton père » désignent Hocmâ (Sagesse). Les paroles : « … Et n’abandonne point la loi de ta mère » désignent « Bina ». D’après Rabbi Isaac, la Loi procède de la Sagesse suprême. Suivant Rabbi Yossé, elle procède de l’Intelligence (Bina). Rabbi Yehouda dit : Elle procède de la Sa gesse suprême et de l’Intelligence, Rabbi Abba dit : Elle procède de la Clémence et de la Rigueur, du Roi et de sa Matrona. Rabbi Yossé dit : Les mots : « Je suis le Seigneur ton Dieu » désignent la Schekhina, ainsi qu’il est écrit ; « J’irai avec toi en Egypte. » Rabbi Isaac dit : II y a entre le mot « anochi » (je suis) et le mot « Jéhovah » un accent disjonctif, pour nous indiquer que le pre mier mot désigne la Schekhina, et que « Jéhovah ton Dieu » dé signe le Saint, béni soit-il. L’Écriture ajoute : « … Qui t’a tiré de l’Egypte. » L’Écriture nous indique que c’est grâce à la ré gion céleste dont la période jubilaire est l’image qu’Israël sortit de l’Egypte. C’est pour cette raison que la sortie d’Egypte se trouve répétée cinquante fois dans l’Écriture. La Loi a été également révélée à Israël cinquante jours après la sortie de l’Egypte, pour correspondre aux cinquante ans de la période jubilaire, au bout de laquelle règne la liberté. Par les mots : « … De la maison de servitude », l’Écriture désigne les « couronnes inférieures », c’est-à-dire les puissances du démon, en lesquelles les Égyptiens ont mis leur confiance. De même qu’il y a une « Maison » de la Sa gesse éternelle en haut, ainsi qu’il est écrit : « Par la Sagesse la maison se bâtira », de même il y a une maison du démon ici-bas, ainsi qu’il est écrit : « … De la maison de servitude. » Une tradition nous apprend qu’au moment où Dieu prononça le mot « Je suis », toutes les lois et tous les commandements de l’Écriture ont pris corps et se sont identifiés, – s’il est permis de s’exprimer ainsi, – avec l’essence même de Dieu ; certains commandements se sont identifiés avec la Tète du Roi sacré, d’autres avec le Tronc, d’autres encore avec les Bras du Roi, et enfin d’autres avec les Pieds ; aucun commandement ne voulut plus dès ce moment se séparer du Corps du Roi céleste.

Sabbah n'étant pas un kabbaliste, il tire des morceaux de phrases du Zohar et d'ailleurs, afin de valider ses propres hypothèses. Qui, aussi belles soient-elles, demeurent des hypothèses et non pas une vérité scientifique.

"Maison de servitude" signifie maison dévoué au Seigneur, esclave du Seigneur si vous préférez, Sabbah l'explique vous n'avez pas lu son livre donc ...




------------------------------------------------------------------

" />


" />


Dernière édition par François Pignon le Mar 21 Avr 2015, 01:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Ven 10 Avr 2015, 19:28

François Pignon a écrit:


"Maison de servitude" signifie maison dévoué au Seigneur, esclave du Seigneur si vous préférez, Sabbah l'explique vous n'avez pas lu son livre donc ...

L'hébreu ne dit absolument pas ce qu'interprète Sabbah. Ce n'est pas parce qu'un illuminé dit - ou écrit - quelque chose, que je suis obligé de le croire. Et je ne suis pas le seul à douter de la majorité des arguments de Sabbah.

Sans l'Exil Egyptien, pas de Pâque (la juive) et donc la Pâques de Jésus est vidée de son sens... Voudriez-vous dire que Dieu, par Son Fils, a menti à Ses disciples en leur faisant participer à la dernière Cène qui est un repas de Seder de Pessach ? Il prit le pain, le bénit et le rompit, à la fin du repas il prit la coupe la bénit et la donna à Ses disciples...

A force de chercher des poux aux Juifs, vous en arriverez à vider votre foi de sa substance. Grand bien vous fasse, mais je ne suivrai pas vos arguties marcionites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Ven 10 Avr 2015, 20:03

Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:


"Maison de servitude" signifie maison dévoué au Seigneur, esclave du Seigneur si vous préférez, Sabbah l'explique vous n'avez pas lu son livre donc ...

L'hébreu ne dit absolument pas ce qu'interprète Sabbah. Ce n'est pas parce qu'un illuminé dit - ou écrit - quelque chose, que je suis obligé de le croire. Et je ne suis pas le seul à douter de la majorité des arguments de Sabbah.

Sans l'Exil Egyptien, pas de Pâque (la juive) et donc la Pâques de Jésus est vidée de son sens... Voudriez-vous dire que Dieu, par Son Fils, a menti à Ses disciples en leur faisant participer à la dernière Cène qui est un repas de Seder de Pessach ? Il prit le pain, le bénit et le rompit, à la fin du repas il prit la coupe la bénit et la donna à Ses disciples...

A force de chercher des poux aux Juifs, vous en arriverez à vider votre foi de sa substance. Grand bien vous fasse, mais je ne suivrai pas vos arguties marcionites.

Les hébreux n'ont jamais été esclaves en Egypte, Freud en parlait déjà et Champollion en avait eu l'intuition :

32 « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. »
33 Ils lui répliquèrent : « Nous sommes les descendants d'Abraham, et nous n'avons jamais été les esclaves de personne.
Comment peux-tu dire : 'Vous deviendrez libres' ? »
34 Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : tout homme qui commet le péché est esclave du péché.

11 [...] Va, et désormais ne pèche plus. »
Évangile selon St Jean, 8


------------------------------------------------



" />







Dans le cadre de la sortie du livre ''Et de cette fresque naquit la Bible'', Joseph Davidovits répond à sept questions à propos de ces nouvelles découvertes archéologiques qui prouvent que certains récits de la Bible, notamment ceux de la genèse et de l'exode, sont basés sur des faits historiques.
- Qui êtes-vous?
- Comment avez-vous découvert la fresque d'A. Varille?
- Où ce trouve la fresque aujourd'hui?
- Amenophis (Amehotep) Fils de Hapou (Patriarche Joseph) était-il vraiment un hébreux?
- Quel est le lien entre Joseph et Moïse?
- Qui était Moïse?
- Quelles preuves de l'origine commune des arabes et des hébreux?




En 1935 à Karnak, en Égypte, deux égyptologues français découvrent une fresque en piteux état dans les ruines du temple mémorial d'Aménophis Fils de Hapou, le plus éminent scribe et savant de l'Égypte, grand chancelier d'Amenhotep III, père d'Akhenaton. Récemment, 75 ans plus tard, Prof. Joseph Davidovits constate que le texte de cette fresque est repris mot pour mot dans la Bible, Genèse 41, lorsque Pharaon installe le Patriarche Joseph aux commandes du pays. Le scribe Aménophis Fils de Hapou et le Patriarche joseph sont donc une seule et même personne. Avec cette trace écrite datant de 1350 av. J.-C., Davidovits prouve que de cette fresque naquit la Bible, et révèle le personnage historique du Patriarche Joseph.




Après plus de vingt ans de recherches et plusieurs ouvrages polémiques, Roger Sabbah fait une découverte bouleversante qui remet en question notre civilisation, notre lecture classique de la Bible, notre connaissance de l'ancienne Egypte : la terre des pharaons était la terre historique d'Israël, le verus Israël.
Après Les Secrets de l'Exode, sorti en 2000 et énorme succès publié dans plusieurs pays, Roger Sabbah crée sa propre maison d'édition, Mystères & Découvertes, et publie Le Secret du 3e millénaire.
A travers l'archéologie, la Bible, la Cabale, les Evangiles et le Coran, l'auteur nous révèle la plus grande énigme de tous les temps. Dans l'Antiquité, la terre de la vallée du Nil, dite « d'Égypte » n'a en fait jamais porté ce nom : elle portait le nom divin de SA-RÂ (ou Osiris en grec), affirment les textes en hiéroglyphes. Mais on découvre qu'Osiris possédait également un nom secret qui se lisait IS-RÂ-(DIEU), comme Israël...
Ce nom fut usurpé au 3e siècle avant JC par les conquérants grecs, les pharaons Ptolémées, qui rebaptisèrent le pays ÉGYPTE, ÆGYPTOS tandis que les rois SA-RÂ furent nommés PHARAONS.
Cette usurpation fut judicieusement orchestrée par le pharaon Ptolémée II vers 300 av. JC. Ce dernier, qui ordonna à son armée de recueillir la totalité des livres du monde, ne restituera que des copies falsifiées. La Septante, la traduction de la Bible en grec par 72 sages juifs, n'y échappera pas et le roi l'imposera aux Juifs, faisant ainsi disparaître leur véritable histoire, laquelle était soudée à la civilisation de la vallée du Nil et à ses rois.
Le Coran, sourate 2, verset 75 accuse les Juifs d'avoir falsifié la Torah mais dans la sourate 26, 57- 59 : Allah nomme les fils d'Israël héritiers de toute la terre d'Egypte, voire de toute la terre (17, 103- 105)... Les Enfants d'Israël sont-ils les héritiers de la civilisation d'Osiris, dite des pharaons, sont-ils les vrais anciens Égyptiens ? Sont-ils les bâtisseurs des pyramides, des temples, de la ville sainte d'Héliopolis comme l'affirme un cours passage de la Septante ? Ptolémée a-t-il bouleversé l'histoire de l'humanité, détruisant et falsifiant la Bible originelle des Juifs et les livres des historiens ?
La découverte ISRAËL = OSIRIS est capitale pour la lutte contre l'obscurantisme, le terrorisme et pour la paix, la réconciliation entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, tous héritiers d'une même religion, la religion universelle d'Osiris = Israël.




Dans le cadre de la sortie du livre ''Et de cette fresque naquit la Bible'', Joseph Davidovits répond à sept questions à propos de ces nouvelles découvertes archéologiques qui prouvent que certains récits de la Bible, notamment ceux de la genèse et de l'exode, sont basés sur des faits historiques.
- Qui êtes-vous?
- Comment avez-vous découvert la fresque d'A. Varille?
- Où ce trouve la fresque aujourd'hui?
- Amenophis (Amehotep) Fils de Hapou (Patriarche Joseph) était-il vraiment un hébreux?
- Quel est le lien entre Joseph et Moïse?
- Qui était Moïse?
- Quelles preuves de l'origine commune des arabes et des hébreux?
En 1935 à Karnak, en Égypte, deux égyptologues français découvrent une fresque en piteux état dans les ruines du temple mémorial d'Aménophis Fils de Hapou, le plus éminent scribe et savant de l'Égypte, grand chancelier d'Amenhotep III, père d'Akhenaton. Récemment, 75 ans plus tard, Prof. Joseph Davidovits constate que le texte de cette fresque est repris mot pour mot dans la Bible, Genèse 41, lorsque Pharaon installe le Patriarche Joseph aux commandes du pays. Le scribe Aménophis Fils de Hapou et le Patriarche joseph sont donc une seule et même personne. Avec cette trace écrite datant de 1350 av. J.-C., Davidovits prouve que de cette fresque naquit la Bible, et révèle le personnage historique du Patriarche Joseph.
Après plus de vingt ans de recherches et plusieurs ouvrages polémiques, Roger Sabbah fait une découverte bouleversante qui remet en question notre civilisation, notre lecture classique de la Bible, notre connaissance de l'ancienne Egypte : la terre des pharaons était la terre historique d'Israël, le verus Israël.
Après Les Secrets de l'Exode, sorti en 2000 et énorme succès publié dans plusieurs pays, Roger Sabbah crée sa propre maison d'édition, Mystères & Découvertes, et publie Le Secret du 3e millénaire.
A travers l'archéologie, la Bible, la Cabale, les Evangiles et le Coran, l'auteur nous révèle la plus grande énigme de tous les temps. Dans l'Antiquité, la terre de la vallée du Nil, dite « d'Égypte » n'a en fait jamais porté ce nom : elle portait le nom divin de SA-RÂ (ou Osiris en grec), affirment les textes en hiéroglyphes. Mais on découvre qu'Osiris possédait également un nom secret qui se lisait IS-RÂ-(DIEU), comme Israël...
Ce nom fut usurpé au 3e siècle avant JC par les conquérants grecs, les pharaons Ptolémées, qui rebaptisèrent le pays ÉGYPTE, ÆGYPTOS tandis que les rois SA-RÂ furent nommés PHARAONS.
Cette usurpation fut judicieusement orchestrée par le pharaon Ptolémée II vers 300 av. JC. Ce dernier, qui ordonna à son armée de recueillir la totalité des livres du monde, ne restituera que des copies falsifiées. La Septante, la traduction de la Bible en grec par 72 sages juifs, n'y échappera pas et le roi l'imposera aux Juifs, faisant ainsi disparaître leur véritable histoire, laquelle était soudée à la civilisation de la vallée du Nil et à ses rois.
Le Coran, sourate 2, verset 75 accuse les Juifs d'avoir falsifié la Torah mais dans la sourate 26, 57- 59 : Allah nomme les fils d'Israël héritiers de toute la terre d'Egypte, voire de toute la terre (17, 103- 105)... Les Enfants d'Israël sont-ils les héritiers de la civilisation d'Osiris, dite des pharaons, sont-ils les vrais anciens Égyptiens ? Sont-ils les bâtisseurs des pyramides, des temples, de la ville sainte d'Héliopolis comme l'affirme un cours passage de la Septante ? Ptolémée a-t-il bouleversé l'histoire de l'humanité, détruisant et falsifiant la Bible originelle des Juifs et les livres des historiens ?
La découverte ISRAËL = OSIRIS est capitale pour la lutte contre l'obscurantisme, le terrorisme et pour la paix, la réconciliation entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, tous héritiers d'une même religion, la religion universelle d'Osiris = Israël.



Jadis, Freud avait pensé que Moïse n'était peut-être pas hébreu, mais plutôt égyptien. Depuis lors, les progrès de la recherche archéologique ont ratifié cette audacieuse hypothèse. Pour les auteurs du présent ouvrage, non seulement Moïse n'était pas hébreu mais Abraham ne l'était pas davantage. L'un et l'autre, de surcroît, étaient des pharaons. Les Hébreux ne furent jamais esclaves des Egyptiens et le " peuple élu " était tout simplement composé des habitants (égyptiens) de la ville sainte d'Akhet-Aton. Messod et Roger Sabbah montrent bien que la Genèse reproduit la cosmologie égyptienne, que l'alphabet hébreu tire son origine des hiéroglyphes égyptiens et que les personnages historiques de l'Ancien Testament sont en fait des personnalités de l'histoire égyptienne. En creusant l'histoire du monothéisme, les auteurs ont exhumé des épisodes fort romanesques : récits d'amour et d'aventures, de meurtres et de trahison, non exempts de fanatisme, qui se déroulèrent dans le grand royaume de la Vallée du Nil. Les Secrets de l'Exode nous convient à une lecture nouvelle de l'Ancien Testament et à la découverte de l'histoire véritable, incluse au sein de la tradition biblique

L'histoire de l'Exode décrite dans l'Ancien Testament ne serait qu'une sorte de "calque" superposée à une vérité ignorée : le peuple égyptien et le peuple hébreu ne seraient qu'un. Pour audacieuse qu'elle puisse paraître, cette thèse part d'un premier constat : en nul endroit dans l'Égypte antique n'est mentionnée la présence d'un peuple hébreu. Messod et Roger Sabbah accumulent éléments et preuves aux fins d'authentifier leur découverte. Ainsi sont comparés rites traditionnels égyptiens et hébraïques ; de même pour les noms qui permettraient de retrouver Joseph dans le pharaon Aï ou de lire le nom de Jéthro dans un cartouche royal. Les auteurs poursuivent leur démonstration en analysant les points communs entre l'alphabet hébreu et les hiéroglyphes, voient des analogies entre les habits de cérémonie de pharaon et ceux des rites sacrés hébraïques (kippa, téfilines, etc.). À chaque chapitre, la Bible est comparée mot à mot avec l'histoire de l'Égypte.

Après avoir démontré dans Les Secrets de l'Exode l'origine égyptienne des Hébreux, Roger Sabbah va plus loin encore sous le texte apparent, la Bible cache une autre histoire, bien plus extraordinaire encore, et confirmée par les dernières découvertes archéologiques. Deux mille sept cents ans après, c'est une remise en cause profonde. C'est aussi un message de paix offert à l'humanité. Le temps est venu de le comprendre. Roger Sabbah nous éclaire la Bible à partir des textes de la tradition juive. Descendant d'une longue lignée de rabbins, il lit l'hébreu biblique, connaît l'araméen et dévoile le sens caché des hiéroglyphes égyptiens. Pour ses recherches, il a séjourné en Egypte à plusieurs reprises, d'où il a rapporté une importante documentation photographique.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Sam 11 Avr 2015, 13:51

François Pignon a écrit:

La découverte ISRAËL = OSIRIS est capitale pour la lutte contre l'obscurantisme, le terrorisme et pour la paix, la réconciliation entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, tous héritiers d'une même religion, la religion universelle d'Osiris = Israël.

Ah bon vous êtes catholique ou osirien ?

Parce que la seule religion universelle du salut est le christianisme, pas les cultes des divinités païennes. Et pour vous Jésus, le Fils du Père, est Horus ou un avatar quelconque d'un dieu égyptien ?

Je le disais, vos délires vous amènent à devenir apostat sans vous en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Sam 11 Avr 2015, 15:02

Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:

La découverte ISRAËL = OSIRIS est capitale pour la lutte contre l'obscurantisme, le terrorisme et pour la paix, la réconciliation entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, tous héritiers d'une même religion, la religion universelle d'Osiris = Israël.

Ah bon vous êtes catholique ou osirien ?

Parce que la seule religion universelle du salut est le christianisme, pas les cultes des divinités païennes. Et pour vous Jésus, le Fils du Père, est Horus ou un avatar quelconque d'un dieu égyptien ?

Je le disais, vos délires vous amènent à devenir apostat sans vous en rendre compte.
Jésus Fils de Dieu, le logos incarné,  logos de yhwh ou Aton ou Amon c'est pareil, que le nom change.
Le recherches de Sabbah, Davidovits,Freud,Champollion Fabre d'Olivet etc. Ne sont pas du tout incompatibles avec la foi chrétienne,  au contraire. ...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12275
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Sam 11 Avr 2015, 16:42

Ah mais YHWH.... relativiste????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Sam 11 Avr 2015, 19:44

adamev a écrit:
Ah mais YHWH.... relativiste????

Vous n'êtes plus là, comment je fais pour vous répondre ???
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Sam 11 Avr 2015, 21:02

François Pignon a écrit:
adamev a écrit:
Ah mais YHWH.... relativiste????

Vous n'êtes plus là, comment je fais pour vous répondre ???

Il répondra à son retour de vacances. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Sam 11 Avr 2015, 21:46

Quesqu'il a fait encore pour être en vacance?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 00:29

Adamev nous a quitté, qu'il repose en paix !
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 06:34

Cécile a écrit:
"En latin classique mais là il s'agit du latin d'église qui est loin d'être le latin de Cicéron et perfidis veut bien dire ce que ça veut dire...c'est de l'antisémitisme n'ayons pas peur des mots!"

Mes différents profs de latin, religieuse et prêtre, ont toujours dit que le latin d'église n'était que du latin de cuisine ! C'est pour ça que ça me fait rire quand des personnes réclament à cor et à cri plus de latin à la messe !


Les nouvelles lumières sur les esséniens éclairent les profondes divisions du peuple juif au temps de Jésus ( divisions décrites notamment par Flavius Josèphe ) . Jésus était dès avant sa naissance dans le courant essénien , pensé-je , et a tenté au cours de sa vie terrestre , de rassembler les divers courants du judaïsme . Humainement en vain .
Les premiers chrétiens ( = " messianistes " mais selon eux-mêmes : " la Voie " ) sont horrifiés par la mise à mort du Messie , se repentent comme Il l'avait demandé et se considèrent , à partir de la persécution , comme " vrais juifs " par rapport aux " faux juifs " pharisiens et plus tard rabbiniques .

C'est dans cette optique qu'il faut lire la prière du Vendredi-Saint , que je n'estime pas du tout anti-sémite . " Perfidis judaeis" est à comprendre dans le sens " juifs hérétiques persistant dans l'erreur au sein d'une même foi " . Accusation que les rabbiniques
inversent ( Saint Paul est encore aujourd'hui considéré par eux comme " apostat " et " inventeur d'une nouvelle religion " ) .

Mais il est vrai qu'au cours des siècles , le mot "juifs perfides " a évolué au sein des christianismes dans un sens de plus en plus négatif et raciste .
Vatican II a bien fait de porter un coup d'arrêt à cette triste évolution belliqueuse .

Pour autant , les chrétiens n'ont pas à souscrire au côté négatif de l'accusation rabbinique contre Jésus ( perturbateur à mettre à mort pour sauver " tout le peuple " de YHWH ) et
l'œuvre du rabbinique André Chouraqui ( montrant le " Nouveau Testament " ou " Pacte neuf " comme élément authentique de la littérature religieuse juive ) doit être
appréciée .
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 15:19

Spoiler:
 

Après avoir démontré dans Les Secrets de l'Exode l'origine égyptienne des Hébreux, Roger Sabbah va plus loin encore sous le texte apparent, la Bible cache une autre histoire, bien plus extraordinaire encore, et confirmée par les dernières découvertes archéologiques. Deux mille sept cents ans après, c'est une remise en cause profonde. C'est aussi un message de paix offert à l'humanité. Le temps est venu de le comprendre. Roger Sabbah nous éclaire la Bible à partir des textes de la tradition juive. Descendant d'une longue lignée de rabbins, il lit l'hébreu biblique, connaît l'araméen et dévoile le sens caché des hiéroglyphes égyptiens. Pour ses recherches, il a séjourné en Egypte à plusieurs reprises, d'où il a rapporté une importante documentation photographique.  
Personne n'a jamais songé à organiser un débat entre Joseph Davidovitz, Roger Sabbah et Erich von Däniken (pour faire bonne mesure ajoutons-y Philippe Lheureux tant que nous y sommes).  Ce serait passionnant à suivre même si ça ne fait pas avancer d'un pouce les connaissances en histoire, en archéologie ou en égyptologie.  Mais voir les tenants de ces fascinantes théories s'affronter entre eux vaudrait en termes de comique n'importe quel production cinématographique, y compris celles de Charlie Chaplin.  

mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 15:28

Sans oublier les Laurel & Hardy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 17:26

Voici une présentation impartiale, ceux qui rigolent feraient mieux d'être moins péremptoires:

Les secrets de l’exode, Messod et Roger Sabbah
editions Jean-Cyrille Godefroy, 557 P, 185 F.F.

L'ouvrage de M. et R. Sabbah, Les secrets de l'Exode, propose une interprétation renversante de l'historicité d'Abraham en l'identifiant à Akhenaton, dit pharaon monothéiste en raison du culte unique qu'il a institué à Aton, le disque solaire.
Cet aspect n'est que le prélude à une tentative d'intégrer l'Exode et ses principaux protagonistes dans l'histoire Egyptienne en "révélant" le noms et les évènements cachés derrière le récit.
Voici un compte-rendu des éléments utilisés et de la théorie générale de Messod et Roger Sabbah.
Il ne nous a pas échappé qu'ignorants des hiéroglyphe et de l'hébreu, nous ne pouvions vérifier la validité des rapprochements opérés. Ils sont donc pour nous "improbables"! Cependant, il ne nous a pas non plus semblé possible d'écarter d'un revers de main cette thèse, qui prolonge les intuitions de Champolion et de Freud sur l'origine Egyptienne des hébreux. Les savants diront si Les secrets de l'Exode relèvent du rationel ou de l'imaginaire...

Sur quels éléments se fonde l'analyse de M. et R. Sabbah?
En premier lieu sur la Bible Araméenne, supposée moins altérée que la Bible Hébraïque, et qui présente effectivement certaines différences essentielles (le départ d’Egypte, le nom de l’Eternel), ainsi que sur les commentaires afférents de Rachi, un rabbin du XI ème siècle dépositaire d’une tradition orale qui éclaire certains aspects du Livre.
Ensuite sur les textes des pyramides et des temples, traduits entre autres par Champollion et Christian Jacques.
Puis sur les (relativement) récentes découvertes archéologiques, comme les tablettes de Tell El-Amarna, il s’agit de documents administratifs qui nous renseignent sur la politique extérieure et intérieure de l'Egypte au temps d’Akhenaton.
Pour les biographies et l’Histoire, l’analyse se fonde sur les textes des égyptologues (Christiane Desroches Noblecourt, Nicolas Grimal, A. Erman et H.Rank).
Pour les langues Egyptienne et Hébraïque M. et R. Sabbah se servent surtout de Fabre d’Olivet, auteur de “La langue Hébraïque restituée”, et de Champollion.
En amont de la thèse développée, se trouve l’idée, défendue par Champollion et Freud, que l’egyptologie détient les clés de l’histoire biblique. Le rapprochement entre les deux ne se serait pas encore effectué en raison de l’hostilité scientifique des egyptologues. Par ailleurs la Bible, remaniée lors de l’exil à Babylone pour satisfaire les exigences des nouveaux maîtres des Hébreux, dissimulerait l'origine égyptienne des Hébreux.
Le pressentiment à l’origine des “Secrets de l’Exode” est cependant qu’Akhenaton, Pharaon dit monothéiste, fondateur d’Akhetaton ville sainte dédiée à Aton, a réuni des prêtres, des artistes et des artisans qui sont devenu le peuple Hébreux.
La comparaison entre l’alphabet phénicien et l’alphabet hébreu, selon Messod et Roger Sabbah, ne montre pas ou peu de liens de parenté. En revanche, toujours selon les deux chercheurs, il existe une corrélation évidente entre les hiéroglyphes et l’alphabet hébreu.
C’est grâce à ces liens que nous serions fondés à considérer l’Egypte comme étant la patrie d’origine du peuple de la Bible. De ce point de vue, il est indubitable que l’ensemble des corrélations sonores, graphiques et symboliques mises en lumières par M. et R. Sabbah présentent un caractère frappant. Certes, il s’agit d’analogies, et toutes ne sont pas convaincantes, mais il se dégage de leur ouvrage une telle cohérence générale que le soupçon de vérité n'est pas interdit!

La thèse
M. et R. Sabbah présentent la Genèse comme le récit de l’expulsion de la population monothéïste d’Akhetaton, conduite sous les ordres du “divin père Aï” par ses neveux ou fils Horemheb et Ramesses.
Pharaon, dans l’Egypte ancienne, est un dieu, l’une de ses prérogatives est de séparer les eaux, comme on le voit sur un hiéroglyphe. Il incarne et maintient l’ordre des éléments.
Akhenaton, après avoir rompu avec la religion d’Amon (celle de son père Aménophis III), dont le temple principal se trouve à Thèbes, a changé son nom Aménophis IV en Ankh Aton, ce qui signifie “la vie d’Aton”, le disque solaire, ou bien “Aton est vivant”, ou bien Anokhi Aton, selon la Bible, “Je suis Aton”.
Le pharaon, afin de rompre avec le passé, construit une nouvelle capitale, dédiée au culte du disque solaire, Akhetaton. Il réunit des prêtres, des artistes, des artisans et leur donne des femmes qui viennent de tout le moyen-orient. Ce peuple bénéficie de toutes les richesses de l’Egypte qui, dans le même temps, se met à péricliter en raison de l’abandon administratif.
Dès lors, Aï, personnage connu en égyptologie sous le nom de “divin père Aï”, prend les rênes du pouvoir. A la mort d’Akhenaton, Semenkharé lui succède pour un an, c’est au tour ensuite de Touthankhamon, puis de Horemheb et enfin de Aï. Ces éléments historiques sont issus des travaux en égyptologie.
Partant de là, M. et R. Sabbah développent la thèse selon laquelle Horemheb et Ramesses (Ramses Ier) seraient les fils de Aï, ils auraient assassiné Akhenaton appelé par la suite Abraham et restauré le culte d'Amon.
Ramesses (issu de Ra) serait Moïse, Horemheb (le général) serait AAron et ils auraient eu pour mission de déporter la population monothéiste d’Akhetaton (composée des Yahouds, “prêtres”, et des Apirous, “tourbe nombreuse”) en terre de Canaan, pour extirper l' "hérésie" et assurer une zone tampon entre l’Egypte et les civilisations du moyen-orient. Le divin père Aï, nommé Aton-Aï, Adonaï, aurait été adoré en tant qu’incarnation d’Aton et de successeur de Akhenaton.
Le souvenir de la ville d’Akhetaton, où se trouvait le jardin du roi, avec l’arbre interdit dont les fruits lui étaient réservés, les mythes cosmogoniques et les rites, avant d’être réécrit lors de l’Exil à Babylone viendraient donc d’Egypte.
“Moïse et Aaron furent réunis à leur peuple au-delà du fleuve en Egypte, et rejoignirent leurs pères, les Pharaons, dans la vallée des rois” p 482 .
Les Hébreux auraient voulu revenir en Egypte, mais cela leur fut interdit par l’autorité. Le veau d’or indique qu’Aaron aurait rétabli l’ancien culte à la déesse Athor (vache sacrée), et ce pendant que Moïse (Ramesses) assistait à l’enterrement de Aï. Les Hébreux n’auraient pu s’installer en palestine, pendant quarante ans ils seraient restés vers Moab.
Josuée ne serait autre que Sethi 1er, qui a effectivement conquis toutes les villes de Palestine.

Il est indéniable qu'au point de vue de la stricte rigueur scientifique le travail de M. et R. Sabbah soit difficilement recevable, il est souvent improbable! Les représentants officiels de l'égyptologie ont d'ailleurs éreinté "Les secrets de l'Exode".
Je ne suis pas fondé à confirmer ou infirmer cette thèse, les spécialistes seuls peuvent s'autoriser les certitudes, néanmoins il me semble qu'une telle accumulation d'analogies (surtout linguistiques) constitue ce qu'on appelle, en droit, un "faisceau de présomptions".
Si Abraham est Akhenaton, M. et R. Sabbah ont alors mis en lumière un refoulé historique considérable. La conception de la Révélation en serait, non pas totalement transformée, mais modifiée car Elle se rattacherait alors à la longue aventure spirituelle Egyptienne
Ceci dit, il est écrit dans la Bible que Moïse fut élevé à la cour de Pharaon et les Hébreux sont restés longtemps en Egypte, il ne serait pas étonnant qu'ils aient employé l'écriture Egyptienne.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 17:29

Je préfère de loin " La grande hypothèse " d'Albert Slosman ...

Mais on s'éloigne des assassins de Jésus .
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 18:24

François Pignon a écrit:

Ceci dit, il est écrit dans la Bible que Moïse fut élevé à la cour de Pharaon et les Hébreux sont restés longtemps en Egypte, il ne serait pas étonnant qu'ils aient employé l'écriture Egyptienne.

Certes, certes, mais dites-moi comment il se fait que l'hébreu carré ressemble si peu aux innombrables hiéroglyphes ? Les deux systèmes d'écriture sont si éloignés que personne - sauf les "archéologues" en herbe du 18e siècle - n'a osé prétendre que l'hébreu puisait dans le hiéroglyphique.

La langue de l'Egypte antique appartient au groupe des langues chamito-sémitiques (ou afro-asiatiques) dont une branche, dite "sémitique", a donné l'hébreu et l'arabe, et une autre l'égyptien.

Enfin, l'écriture paléo-hébraïque, ou ktav da'atz, est (et cela fait l'unanimité dans le domaine) dérivée du phénicien, qui n'est pas de l'égyptien.

Je laisse notre youtubeur se renseigner et étudier l'hébreu et le hiéroglyphique pour se faire une opinion un peu moins ésotérique que celle proposée par ses auteurs fétiches. Mais je comprends que certains aimeraient faire de Dieu le père un Osiris et de Son Fils un Horus et placer ainsi une Isis sémito-chamitique comme Théotokos. Conclusons qu'il est amusant que ceux qui combattent avec tant de hargne les Juifs, se réfugient dans des théories qui feraient de la base de leur foi non pas les montagnes du Sinaï, mais les savanes africaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 18:56

Procurez-vous les livres, vous y trouverez tous les tableaux qui confrontent les écritures, les hiéroglyphes et les lettres de l'alphabet hébreu se superposent.
Cessez de parler de youtube ( bel outil au passage) et lisez comme je le fais, j'ai les livres en question..
Cette thèse est anti-antisemite, une horreur pour les antisémites car l'Egypte appartient aux juifs qui sont égyptiens (composée des Yahouds, “prêtres”, et des Apirous, “tourbe nombreuse”).
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16690
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 19:17

François Pignon, vous nous saoulez Thumbdown

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 19:24

et les Égyptiens,ils viennent des Atlantes?? Pouffer de rire :mdr: :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 19:26

François Pignon a écrit:
Procurez-vous les livres, vous y trouverez tous les tableaux qui confrontent les écritures, les hiéroglyphes et les lettres de l'alphabet hébreu se superposent.
Cessez de parler de youtube ( bel outil au passage)  et lisez comme je le fais, j'ai les livres en question..
Cette thèse est anti-antisemite,  une horreur pour les antisémites car l'Egypte appartient aux juifs qui sont égyptiens (composée des Yahouds, “prêtres”, et des Apirous, “tourbe nombreuse”).

François Pignon, vous ne faites ^pas par hasard une judeo fixation pathologique ?

Vous ne voudriez pas parler d'autre chose ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 20:07

François Pignon a écrit:
Procurez-vous les livres, vous y trouverez tous les tableaux qui confrontent les écritures, les hiéroglyphes et les lettres de l'alphabet hébreu se superposent.

Je connais, et ma conclusion personnelle - basée sur ma connaissance de l'hébreu - c'est que c'est du pipeau ! Sabbah n'est pas le premier à émettre ces hypothèses, et il ne me convainc pas du tout. Certains voient des hélicoptères dans les hiéroglyphes, alors pourquoi pas de l'hébreu ?

Mais admettons que les Hébreux soient des Egyptiens, cela changera quoi ? Rien du tout, car nous sommes tous fils et filles d'un seul Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 20:10

Arnaud Dumouch a écrit:
François Pignon a écrit:
Procurez-vous les livres, vous y trouverez tous les tableaux qui confrontent les écritures, les hiéroglyphes et les lettres de l'alphabet hébreu se superposent.
Cessez de parler de youtube ( bel outil au passage)  et lisez comme je le fais, j'ai les livres en question..
Cette thèse est anti-antisemite,  une horreur pour les antisémites car l'Egypte appartient aux juifs qui sont égyptiens (composée des Yahouds, “prêtres”, et des Apirous, “tourbe nombreuse”).

François Pignon, vous ne faites ^pas par hasard une judeo fixation pathologique ?

Vous ne voudriez pas parler d'autre chose ?

Parlons de Jésus alors!
Il doit être le centre de tout !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 20:11

Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:
Procurez-vous les livres, vous y trouverez tous les tableaux qui confrontent les écritures, les hiéroglyphes et les lettres de l'alphabet hébreu se superposent.

Je connais, et ma conclusion personnelle - basée sur ma connaissance de l'hébreu - c'est que c'est du pipeau ! Sabbah n'est pas le premier à émettre ces hypothèses, et il ne me convainc pas du tout. Certains voient des hélicoptères dans les hiéroglyphes, alors pourquoi pas de l'hébreu ?

Mais admettons que les Hébreux soient des Egyptiens, cela changera quoi ? Rien du tout, car nous sommes tous fils et filles d'un seul Dieu.

Effectivement ça ne change pas grand chose, ce qui compte c'est confesser Jésus comme Seigneur et sauveur :sage:
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 20:27

2Effectivement ça ne change pas grand chose, ce qui compte c'est confesser Jésus comme Seigneur et sauveur3 :sage:

Oui, Jésus, Vrai Dieu et vrai homme, Fils de Dieu et de Marie, une femme juive, choisie par Dieu !

Pignon, vos élucubrations avec les dieux égyptiens ne tiennent pas la route.. Jésus est né juif, comme Dieu l'a voulu et choisi.

Que cela dérange vos idées ne change rien à la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 20:30

Confesser de bouche ne suffit pas, il faut y adhérer de coeur!...en allant à la Messe le rencontrer et le goûter plus souvent par exemple, et en passant moins de temps sur youtube. Wink

Goutez et voyez comme Dieu est bon! Eternel est sa Miséricorde!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 21:04

jean-luc56 a écrit:
et les Égyptiens,ils viennent des Atlantes?? Pouffer de rire  :mdr:  :mdr:  
D'après Slosman , oui . Lisez-le avant de vous esclaffer . Si " La grande hypothèse " n'est peut-être pas vérifiable , elle est au moins parfaitement cohérente .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 21:06

Denys a écrit:
Confesser de bouche ne suffit pas, il faut y adhérer de coeur!...en allant à la Messe le rencontrer et le goûter plus souvent par exemple, et en passant moins de temps sur youtube. Wink

Goutez et voyez comme Dieu est bon! Eternel est sa Miséricorde!

salut
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 21:09

Pouffer de rire :mdr: :mdr: :mdr:
RIDICULE :nawak: :nawak: :nawak:

certains membres sur ce forum ont une bétise cohérente :rigolo:
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 21:10

et jésus a voyagé en inde et au Tibet??? Pouffer de rire :mdr: :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 21:12

boulo a écrit:
jean-luc56 a écrit:
et les Égyptiens,ils viennent des Atlantes?? Pouffer de rire  :mdr:  :mdr:  
D'après Slosman , oui . Lisez-le avant de vous esclaffer . Si " La grande hypothèse " n'est peut-être pas vérifiable , elle est au moins parfaitement cohérente .
Dommage que ses livres soient si rares à trouver, j'ai celui sur Pythagore entre autres.
Autrement voici le livre de Fabre d'Olivet en pdf:
http://kabbale.cc/file/view/7515/fabre-dolivet-antoine-la-langue-hebraique-restituee-i-edition-numeriquepdf
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 21:29

Bientot on va encore remonter plus loin :les atlantes étaient des extra-terrestres qui ont créé les notions de Dieu et tout ce qui a découlé entre autre:jésus était le fils d'un extra-terrestre. Pouffer de rire :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 23:07

Répondez au titre , Jean-Luc56 , au lieu de dire n'importe quoi .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Dim 12 Avr 2015, 23:41

jean-luc56 a écrit:
et  jésus a voyagé en inde et au Tibet??? Pouffer de rire :mdr: :mdr: :mdr:

Certains le pensent. Il y a en a même qui croient qu'il serait enterré au Japon. Sans oublier les mormons qui sont persuadés qu'il s'est promené aux Amériques avant son ascension.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 05:20

Bienvenue pour votre retour , cher Lebob .
Pourquoi aidez-vous ceux qui mettent la pagaille dans ce topic ?

Nous cherchons les motifs de la mise à mort de Jésus .

Ils peuvent être résumés de façon simple : parce qu'Il voulait la paix ( et qu'un être humain " normal " cherche la guerre , consciemment ou pas ) .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 08:14

Si quelqu'un met la pagaille sur ce fil, c'est bien F.Pignon avec ses élucubrations sur les dieux égyptiens qu'il mêle à l'histoire de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 08:34

Je pense aussi que Cécile a répondu à la question : qui a tué Jésus ?

Ce sont nos péchés, à nous tous, passés, présents et futurs. On peut cherche un autre bouc émissaire que nous-mêmes, c'est facile, mais est-ce bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 08:46

Dragna Din a écrit:
Je pense aussi que Cécile a répondu à la question : qui a tué Jésus ?

Ce sont nos péchés, à nous tous, passés, présents et futurs. On peut cherche un autre bouc émissaire que nous-mêmes, c'est facile, mais est-ce bien ?


C'est la seule réponse chrétienne

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 16:10

Cécile a écrit:
Si quelqu'un met la pagaille sur ce fil, c'est bien F.Pignon avec ses élucubrations sur les dieux égyptiens qu'il mêle à l'histoire de Jésus.

Élucubrations qui ne sont pas de moi puis les égyptiens en question adoraient qu'un seul Dieu, celui de la bible.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 16:58

Mais oui...

Les dieux et divinités majeurs
Liste des dieux égyptiens

Amémet
Amon
Amset
Anubis
Anuket (Anoukis)
Apis
Apophis
Aton
Atoum
Bastet
Bès
Douamoutef
Geb
Hâpi
Hâpy dieu du Nil
Hathor
Hérychef (Harsaphès)
Horus
Imhotep
Isis
Jupiter Sérapis
Khnoum
Khonsou
Maât
Min
Montou (Monthou)
Mout
Neith (Neit)
Nekhbet (Nekheb)
Nephtys
Nout
Osiris
Ptah
Qebehsenouf (Kébehsénouf)
Rê (Râ)
Satet (Satis)
Sekhmet
Selket (Selkis)
Seth
Shou (Chou)
Sobek
Tefnout
Thôt
Thouéris

Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 16:59

:offtopic:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:05

L'énothéisme vous connaissez ?


La présence du "Monothéisme"
dans la religion égyptienne

http://www.historel.net/egypte/10egypt.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:07

D'ailleurs les plus grands égyptologues ne s'y sont pas trompés et dès les années 1869 ils ont vu dans la religion égyptienne une tendance plus monothéiste que polythéiste. Il ne faut pas oublier que Champollion est mort à Paris en 1832, laissant à son frère le soin de publier en 1836 et 1841 la grammaire et le dictionnaire d'égyptien qu'il n'avait pas eu le temps d'achever. Mais en vingt années de nombreux spécialistes vinrent en Egypte pour étudier l'Histoire et les messages de l'antiquité.

Emmanuel de Rougé déclarait dans une conférence tenue en 1869 :

Une idée prédomine, celle d'UN Dieu unique, primitif, Eternel. Il est partout et toujours présent comme une substance existant par Elle-même, celle d'un Dieu inabordable parce qu' Immatériel !...
La caractéristique essentielle de la religion (égyptienne) est l'Unité (monothéiste) qui s'expriment de manière énergique par les formules :
DIEU, Un, Seul, Unique et Incomparable.
Tu es le seul Etre vivant toujours dans la vérité.
Tu es le seul Etre (Eternel) qui n'a pas été créé, mais qui a créé des millions d'êtres
L'égyptologue Erik Hornung dans son livre (le Un et le Multiple) cite Eugène Grébaut qui affirmait en 1870 : " dans l'antique religion égyptienne - Le monothéisme est incontestable. "

Ce même auteur poursuit en citant l'affirmation de Jean François Chabas " Les multiples dieux (égyptiens) ne sont qu'UN aspect de l'Unique, du Suprême ... "

En 1885 l'allemand Carl Lepsius s'engage encore plus loin en écrivant dans le premier volume de son oeuvre (intitulée La religion et la mythologie des anciens égyptiens)... " j'exprime la conviction que dès les premiers temps, les égyptiens adoraient le DIEU UNIQUE, anonyme, incompréhensible, Eternel dans sa plus haute pureté..."

Auguste Mariette pensait qu'il existait " un Dieu Unique, Immortel, invisible et caché, réservé aux seuls initiés du sanctuaire... "

Tous ces hommes découvraient un pont entre l'antique religion primitive et leur conception au XIXè siècle sur la religion. Les oeuvres de Dieu sont comme le cycle des saisons, la ronde des planètes, le va et vient des marées, la vie des animaux, UN ensemble de LOIS qui ne possède qu'un seul noyau de gravitation : Dieu autour duquel toute la matière et la vie se rapportent!

Atoum, Rê, Ptah, Amon, Aton, Neith, Isis et Osiris ne sont que les représentants locaux et temporaires du Grand Dieu Eternel qui régit l'Univers avec ses trois principes : amour, justice et vérité. Toutes ces divinités qui correspondent à des époques et à des lieux différents sont en quelque sorte le reflet de ces trois vertus qui indiquent le chemin qui conduit les âmes vers la vie éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:08

:offtopic: :nawak:
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:13

Toutes les traditions sont originellement monothéistes. Certaines ne sont devenus polythéistes que par incompréhension de leurs fidèles des symboles qui étaient à leurs dispositions.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:13

François Pignon a écrit:
avec ses trois principes : amour, justice et vérité.

Rapé ! Foi, Espérance et Charité !
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:14

Milites Templi a écrit:
Toutes les traditions sont originellement monothéistes. Certaines ne sont devenus polythéistes que par incompréhension de leurs fidèles des symboles qui étaient à leurs dispositions.

LOL, les fidèles sont toujours trop bêtes, hein ? Heureusement que les grands initiés sont là !
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:16

La dégénérescence cyclique est un fait aisément observable Dragna Din, pas besoin d'être initié à quoi que ce soit pour s'en apercevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:17

Milites Templi a écrit:
Toutes les traditions sont originellement monothéistes. Certaines ne sont devenus polythéistes que par incompréhension de leurs fidèles des symboles qui étaient à leurs dispositions.

Exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:21

Peut-être... Mais les Juifs adoraient déjà le Dieu unique quand les Égyptiens adoraient Ra...
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .    Lun 13 Avr 2015, 17:30

Certains nous accusent bien d'adorer Marie, les anges et les saints...
Revenir en haut Aller en bas
 
La religion de l'Egypte antique - aux sources du monothéisme .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le nom de l'Egypte antique
» Les étranges oiseaux et hieroglyphes de l'Egypte antique
» Egypte: une reine sort de l'anonymat
» L'Egypte interdit "définitivement" l'excision.
» Composition de l'être dans l'Égypte antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: