DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Crémation, pour ou contre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Que préférez-vous ?
l'enterrement
72%
 72% [ 13 ]
la crémation
28%
 28% [ 5 ]
Total des votes : 18
 

AuteurMessage
ysov



Messages : 14425
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Dim 12 Avr 2015, 18:23

Il ne peut mettre en pratique ce qu'il offre pour l'instant, car ça risque de devenir comme les barils de BPC
entrepôsés, où entreposeront t il ces barils de liquide ayant servi à l'aquamation???

Le gouvernement n'a pas encore donné le feu vert.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Mar 14 Avr 2015, 21:44

Toujours est-il qu'on peut consulter le Denzinger sur la crémation et on tombe sur des passages
de Léon XIII , Pie XI , et Paul VI qui tous pensent que l'enterrement avec conservation du corps est la norme habituelle des sépultures catholiques et que la crémation est , soit interdite , soit déconseillée , soit tolérée pour des raisons qui doivent rester exceptionnelles .
Il n'a donc jamais été question , pour le magistère , que cette pratique devienne prépondérante , à aucun moment !

la crémation est d'ailleurs une illusion et un faux semblant écologique complet :
la dépense d'énergie est majeure , le gain de place peut se faire soit en aménageant des cimetières
souterrains ( on n'invente rien c'était les nécropoles et catacombes antiques , ou les ossuaires )
soit des fosses communes .

d'ailleurs il faut réfléchir au fait que la crémation est un mémoricide matériel . En détruisant un corps , on détruit aussi une mémoire , et donc une remémoration ou une anamnèse .
C'est aussi une destruction de preuves :
Il faut avoir à l'esprit que les crimes parfaits qu'ils soient individuels ou de masse ont toujours pour but de supprimer les cadavres , traces et preuves de ces crimes : ça été le cas , par exemple , de la Shoah par balles , où les nazis sont revenus sur de nombreuses fosses communes avant l'arrivée
des russes pour incinérer les cadavres et ont échoué , faute de temps . C'est encore le cas des 47 étudiants mexicains assassinés par les cartels de la drogue ou du Dr Petiot ... :pas de cadavres , pas de médecine légale , pas de justice .
C'est aussi une destruction d'histoire et même de culture : pas de cadavres : pas d'archéologie , pas d'anthropologie , pas de paléontologie !

Et puis qu'Est-ce que c'est que cette génération qui prétend disparaitre et ne causer aucune obligation à ses descendants : et les caveaux des grands et arrières grands parents , on s'en moque
puisque papa et maman se sont volatilisés sans laisser d'adresse ?

Bref , moi je , moi je , moi je , jusque dans la mort ! . génération qui croit être seule au monde à être sans mémoire ! insensée!! même les paiens et les toutes les civilisations antiques avaient une piété
tendre et authentique par rapport à leurs morts ...et beaucoup de civilisations non occidentales .
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Mar 14 Avr 2015, 21:47

Un argument dont on a pas encore parlé ici: le théologien (au moins sur ce forum) ne peut pas être sûr de l'heure exacte de la mort. Donc si la personne est encore vivante bien que morte cliniquement, cela peut être embêtant d'être brûlé, du moins si la personne n'est pas morte en état de grâce; en effet, dans ce cas, elle ne se rend pas nécessairement compte qu'elle est morte (cliniquement), et le fait de se "voir" brûler (de se sentir brûler avec certains sens qui subsistent peut-être lors de la mort clinique) peut devenir franchement traumatisant, à moins que cela ne puisse au contraire aider cette personne à prendre conscience de sa situation de (presque) défunt. Par contre si la personne est en état de grâce, qu'elle soit incinérée ou réduite en cendres n'a pas en principe de signification pour elle, car elle sait ce qui est en train d'arriver (à savoir qu'elle est dans "le passage de sa mort", selon l'expression d'Arnaud Dumouch). Cela peut avoir par contre, évidemment, une signification pour les survivants: après tout, c'est ce que Dieu dit à Adam, désormais il retournera en poussière. En poussière, non en cendres; il y a d'ailleurs un jeu de mots en hébreu sur ces deux mots ('afar / efer).
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Mar 14 Avr 2015, 21:55

PS
Ce jeu de mots en hébreu est du même ordre que le passage d'Adam d'un état de lumière (ôr) à son état revêtu de peau ('ôr). Ici le alef devient 'aïn, là c'est l'inverse: si l'on brûle, la poussière ('afar) - que nous sommes même vivant, comme dit Abraham: "moi cendre et poussière" (Gn. 18, 27) - devient cendres (efer).
Cette fois, c'est plutôt un argument POUR la crémation.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Mer 15 Avr 2015, 08:03

Le délai pour la crémation n'est pas plus court que pour l'inhumation... donc, si risque il y a...
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Mer 15 Avr 2015, 22:29

L'argument ne porte pas sur la durée entre la mort clinique et la mort définitive, mais sur le sentiment que l'on est mort cliniquement. Voir le film Ghost: un homme, tombé entre les rails, traîne dans le métro alors qu'il est mort, et ne s'en rend pas compte...
Dans ce cas, le fait d'être brûlé pourrait être traumatisant mais, tout compte fait, pourrait être aussi favorable à la prise de conscience que l'on est mort...
Finalement je ne vois pas d'argument théologique contre la crémation.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Jeu 16 Avr 2015, 09:34

Mais scholasate , notre corps ne nous appartient pas , pas plus pendant la vie qu'après .
Nous l'avons emprunté à nos parents et nous l'avons transmis à nos enfants : il s'est continué .
Il n'a pas eu l'age de notre vie terrestre, mais l'age de la création de la vie sur terre .
décider que nous n'embêterons personne avec des traces matérielles , c'est nier que nous sommes tout entier mémoire et histoire . que nous n'avons rien eu que nous n'ayons reçu , et donc que nous puissions rendre ces traces modestes qui par leur matérialité certes dégradée peuvent être action de grâces pour tout ce dont nous héritons et que nous devons honorer .
St paul ne dit-il pas que notre corps est le temple de l'Esprit ? l'Esprit demande-t-il qu'on brûle ses demeures passées ? ne sommes-nous pas le corps continué de toutes celles et ceux qui nous ont précédé? par conséquent conserver une trace de cet héritage , c'est honorer ceux dont nous avons hérité . les arbres suppriment -ils leurs racines et les années de leurs troncs parce que leurs feuilles tombent ?
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Crémation, pour ou contre ?   Jeu 16 Avr 2015, 10:36

Oculus a écrit:
Mais  scholasate , notre corps ne nous appartient pas , pas plus pendant la vie qu'après .
En effet.
Oculus a écrit:
Nous l'avons emprunté à nos parents et nous l'avons transmis à nos enfants : il s'est continué .
Il n'a pas eu l'age de notre vie terrestre, mais l'age de la création de la vie sur terre .
Comprends pas. Faut expliquer.
Oculus a écrit:

décider que nous n'embêterons personne avec des traces matérielles , c'est nier que nous sommes tout entier mémoire et histoire . que nous n'avons rien eu que nous n'ayons reçu , et donc que nous puissions rendre  ces traces modestes  qui par leur matérialité  certes dégradée peuvent  être action de grâces pour tout ce dont nous héritons et que nous devons honorer .
St paul ne dit-il pas que notre corps est le temple de l'Esprit ?  l'Esprit demande-t-il qu'on brûle ses demeures  passées ?  ne sommes-nous pas le corps continué de toutes celles et ceux qui nous ont précédé?  par conséquent  conserver une trace de cet héritage , c'est honorer ceux dont nous avons hérité . les arbres suppriment -ils  leurs racines et les années de leurs troncs parce que leurs feuilles tombent ?
Vous vous placez du point de vue des survivants, et de leurs sentiments. Or il faut que le défunt coupe les ponts de tout ce qui n'est pas spirituel dans sa personne, il faut qu'il garde seulement les liens spirituels; là vous évoquez surtout un lien matériel (la tombe) et sentimental (la mémoire sensible, l'histoire, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
 
Crémation, pour ou contre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Crémation, pour ou contre ?
» Loup: pour ou contre leur réintroduction?
» Pour ou contre la légalisation du cannabis
» Don d'organes, pour ou contre?
» [Sondage]Pour ou contre les chiens dans les appartements?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: