DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 En ce vendredi saint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: En ce vendredi saint   Ven 03 Avr 2015, 11:16

Ni dolorisme ni désir de polémique, simplement deux poèmes en ce jour pour ceux qui les liront :




ET SOUFFRIR AVEC TOI !

Oh ! je Te glorifie mon doux Seigneur,
Je Te remercie de m'honorer à souffrir avec Toi,
Et réparer : panser, enlever de Ton corps
Meurtrissures, épines, ecchymoses et douleurs
Et peines intérieures qui font de Toi un Roi !

La souffrance est un creux difficile à poser,
Difficile à tracer au travers des mots d'or
Tant il est périlleux d'affronter ce tabou,
Tant paraît insensé de souffrir en silence
afin de quantifier le rachat des péchés :
Équation mystique et passée hors des sciences...

Liberté de conscience qui est à sens unique,
Dictature de pensée érigée en tabou
Où l'on refuse, orgueil, le point de vue mystique...
Et même des curés qui n'osent y penser
En peur de la critique et du respect humain...

Je veux Te glorifier Ô mon Dieu !
Et même si je souffre afin de Te louer,
Et même si ma chair a peur à en pleurer
Avec une âme molle qui veut se rassurer,
Je me veux Te louer, mon Dieu !

Et souffrir avec Toi, Seigneur,
Toi qui es mort pour nous
Et qui n'as pas compté
Ton sang versé pour nous par Tes pleurs
Et Tes plaies ; je me veux Te louer mon Dieu !
                                                                                                                       
Et même épuisé quand j'aurais tout perdu,
Je me veux te servir, Seigneur,
Sur le tout dernier fil de cette volonté,
Car je Te donne tout Jésus,
Malgré ma pauvreté !

Ce ne seront pas les mots qui convaincront Seigneur,
Ce seront les martyrs connus et inconnus
Et qui auront souffert au firmament subtil
Dessiné sur Ton Cœur, auréolés des Cieux,
Que l'on admirera quand on y sera entré...



CONSOLATIONS

Quand, après tant et tant
De soucis, stress et diverses tristesses,
On vient Te regarder,
On vient abandonner l'orgueil agonisant
Au creux de tes caresses ;

Quand, affligés et vaincus
Par nos propres pensées, désirs
Inassouvis qui crient toujours et plus,
On s'arrête hébétés, abrutis
De nos propos faillir ;

Alors Tu peux régner !
Tu nous prends doucement et délicatement,
Ramasser les morceaux de notre âme
cassée, à reconstruire,
D'un éclat : T'éblouir !


Tu es ! le grand consolateur,
Celui qui nous connaît,
Celui qui par bonheur
Comprend tout de cette âme
Qui reste Ton enfant !

Tu viens ! et pour nous consoler
En nous voyant pleurer
Tout auprès de Tes pieds,
Tu nous prends dans Tes bras
Afin de nous grandir !

Tu chantes ! du chant de notre cœur
Qui vient Te consoler, à son tour,
Pour ceux qui, n'ayant pas fini
De regarder eux-mêmes leur nombril,
Adorent d'autres tours...

Et je te glorifie, mon Seigneur et mon Dieu,
Vibrant d'un pur amour,
Cœurs à cœurs enlacés,
Ayant enfin compris, O mon Dieu,
Cette consolation !

Et je veux Te louer mon Dieu !
Certains verront cela sur notre terre brisée
Parce que leurs deux yeux, souffrance purifiée,
Pourront s'émerveiller, regarder, apeurés,
Le fils de l'homme Vivant qui ne souffrira plus !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En ce vendredi saint   Ven 03 Avr 2015, 11:22

Et puis un troisième et dernier :

SEPULCRE

Sépulcre, Ô Dieu d'Amour,
Nous sommes à la quatorzième station,
Nous les chrétiens oubliés tout autour
Du monde, ignorés sans faire d'attentions...

Sépulcre, dans les ténèbres de la douleur
Innocente et mal perçue, parce que
Sans la chaleur des passions dévorantes des yeux
Que la chair redemande, inassouvie sans cœur...

Sépulcre, critiqués des médias,
Ces chrétiens détestés dont on ne fait mention
Qu'avec les yeux noirs de la haine qu'il créa,
Le démon, dans ces âmes éteintes par les passions...

Et je souffre, et nous souffrons
Dans la réparation de cette rédemption
Que demande notre Seigneur très Bon,
Du jeudi au samedi Saint en cette terre de Sion...

Sépulcre donc, où l'on nous demande
A ne plus rien comprendre et dans l'obéissance
En notre Dieu d'Amour, afin que descendent
Ses grâces inépuisables en Son très précieux Sang !

Je T'aime, Ô mon Seigneur !
Descend dans le sépulcre de ma chair misérable,
Abîmes inexorables de mon âme en son cœur,
Puisées, fécondées dans le sang de ses larmes...

Sépulcre enfin vers la quinzième station,
Notre cœur dans Ton cœur Ô Seigneur,
Sillons de la souffrance vers ta résurrection
Et nous ressuscitant, à Ton heure !

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: En ce vendredi saint   Sam 04 Avr 2015, 19:24

Doumé

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: En ce vendredi saint   Sam 04 Avr 2015, 19:26

Père Cantalamessa : « ne devenons pas des Ponce Pilate » pour les chrétiens persécutés

2015-04-03 Radio Vatican

C'est dans un silence total dans une basilique Saint-Pierre pourtant noire de monde, que le Pape est entré, tout de rouge vêtu cet après-midi, pour la célébration de la Passion. Comme le veut la tradition, François s'est ensuite prosterné, allongé à terre pendant plusieurs minutes, pour se recueillir et symboliser le don de soi.

Dans cette célébration du Vendredi Saint qui se déroule en trois temps - liturgie de la Parole, adoration de la Croix puis communion - ce n'est pas le Pape qui a prononcé l’homélie, mais le prédicateur de la Maison Pontificale, le père Raniero Cantalamessa.


« Les vrais martyrs ne meurent pas les poings fermés, mais les mains jointes », comme ces 21 chrétiens coptes tués par les djihadistes de l’Etat islamique en Libye, à qui « Dieu a donné la force de mourir sous les coups, murmurant le nom de Jésus ». Ou encore les victimes de l’attaque du campus universitaire de Garissa, au Kenya, tués par « la furie djihadiste des extrémistes somaliens ». Dans sa méditation, le Père Raniero Cantalamessa a rappelé ces mots de Jésus à ses disciples, rapportés dans l’Evangile de Jean : « L’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront qu’ils rendent un culte à Dieu » (Jn, 16, 2). « Jamais ces paroles n’ont probablement été si vraies qu’en ce moment de l’histoire » a estimé le prédicateur de la Maison pontificale.

Dans un contexte où les violences contre les chrétiens ne faiblissent pas, où certains sont persécutés au seul motif de leur croyance en Jésus, le Père Cantalamessa a voulu réfléchir sur la violence dont l’homme est capable envers son semblable. Plutôt que de penser à des fléaux collectifs comme la faim ou la pauvreté, « pensons aux souffrances des individus, a-t-il conseillé, celles de personnes avec un nom et une identité précise ; aux tortures décidées froidement et infligées volontairement, en ce moment même, par des êtres humains à d’autres êtres humains, voire à des enfants. Que de Ecce homo dans le monde ! s’est-il exclamé, que de prisonniers se trouvant dans les mêmes conditions que Jésus dans le prétoire de Ponce Pilate : seuls, menottés, torturés, à la merci de grossiers militaires pleins de haine se laissant aller à toute sorte de cruauté physique et psychologique, s’amusant à les voir souffrir ».

« Jésus vainc la violence car il en est victime et lui oppose le pardon »

Face à ce mal, le Père capucin appelle chacun à se mobiliser : « il ne faut pas dormir ! (…) Nous risquons tous – institutions et individus du monde occidental – de devenir des Ponce Pilate qui se lavent les mains » a-t-il averti, dénonçant au passage « l’inquiétante indifférence des institutions mondiales et de l’opinion publique face à tout cela ».

Pour parvenir à lutter contre tous ces « Ecce homo », le Père Cantalamessa préconise de suivre l’exemple du Christ, qui « a vaincu la violence, non en lui opposant une violence plus grande, mais en la subissant et mettant à nu tout l’injustice et l’inutilité qui la caractérise ». Selon la définition de Saint Augustin, Jésus est « vainqueur parce que victime ». « Au Calvaire il prononce un « Non ! » définitif à la violence, a souligné le prédicateur de la Maison pontificale, opposant à celle-ci, non seulement la non-violence, mais plus encore, le pardon, la douceur et l’amour. Et s’il devait encore y avoir de la violence, celle-ci ne pourrait plus, même à distance, recourir à Dieu et se couvrir de son autorité. Le faire serait faire reculer l’idée de Dieu à des stades primitifs et grossiers, dépassés par la conscience religieuse et civile de l’humanité ».

Sur la Croix, Jésus-Christ a fait preuve « d’une générosité infinie » et d’un grand pardon a relevé le Père Cantalamessa : « au lieu d’accuser ses adversaires, ou de pardonner en confiant au Père céleste le soin de le venger, il les défend ». Le pardon que nous sommes tous appelés à mettre en œuvre « doit s’inspirer d’une charité qui excuse le prochain, sans fermer pour cela les yeux devant la vérité, mais en cherchant au contraire à stopper les méchants afin qu’ils ne fassent plus de mal aux autres et à eux-mêmes » a exhorté le Père franciscain. Comme Jésus crucifié qui a crié juste avant de mourir « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23, 34), le prédicateur de la Maison pontificale a invoqué l’aide de Dieu « pour vaincre le mal par le bien, sur la grande scène du monde, mais aussi dans la vie quotidienne, entre nos murs domestiques ».

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
En ce vendredi saint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation du VENDREDI SAINT
» Vendredi Saint, 15 h: Il est descendu aux enfers
» Benoît XVI sur le petit écran Vendredi Saint
» En ce Vendredi Saint et à juste propos , bonne lecture...
» Vendredi Saint et lamentations !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: