DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le mariage des pretres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Guy Marlé



Masculin Messages : 9
Inscription : 01/03/2015

MessageSujet: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 12:33

Un sujet tabou pour certains, plein d'hypocrisie pour d'autres.
Il y a des prêtres mariés dans l'église catholique sans que cela pose problème.
Citons le cas de pasteurs protestants mariés qui se convertissent au catholicisme, ce sont des prêtres mariés.
Le Pape François a d'ailleurs dit que ce point n'était pas un dogme.
Avant l'an 1000 les prêtres pouvaient choisir, et même Saint Paul l'autorise, tout en conseillant de rester célibataire pour mieux se consacrer a son ministère qui a l’époque était très risqué. Nous avons perdu quantité de prêtres à cause de leur honnêteté de se marier et pas de vivre caché en concubinage, alors qu'on en manque tant.
Vers l'an 1000 l'église ne voulant pas perdre le patrimoine bien souvent plantureux accumulé par les curés, a forcé le célibat pour pouvoir récupérer les héritages.Pensons au captation d'héritage contre salut, l'autorisation d’être enterré dans l'église au près de celle-ci, le vente des indulgences, le commerce des fausses reliques très prospère au moyen-age, (Louis XI en faisait collection), tout était matière à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'église.Je suis catholique pratiquant, mais il faut lire ouvrir les yeux sur le passé et ses erreurs, et ce dire que l'église est une organisation humaine sujette à toutes les tentations.Et Puis il y a aussi l'Esprit Saint a qui on fait dire n'importe quoi pour justifier par exemple de garder un Pape en complète état d’impossibilité de remplir son ministère comme Jean-Paul II, et qui durant ce temps laisse la curie prendre le pouvoir, à là aussi dérivé complètement, au point que le Pape François est maintenant obligé de prendre de grands risques pour en reprendre le contrôle et l'assainir
L'église durant les siècles passés a subit beaucoup de dérives basées surtout sur l'accumulation de richesses et aussi sur la luxure, le sommet étant le pape Alexandre VI Borgia.

L'église impose des règles contre nature que même les premiers apôtres n'avaient pas pensés, que la plupart ne sont pas capable de suivre, et quand ils mettent le pied à coté on leur met encore sur le dos un péché mortel, alors que celui ci est provoqué par les règles draconiennes que l'église a mis en place sans aucune référence à l'évangile
Guy Marlé belgique
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 12:49

Je suis bien d'accord avec vous Guy.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 13:56

"Parler du célibat au séminaire"… , par le père Luc Crépy

Le père Luc Crepy, supérieur du séminaire interdiocesain d’Orléans nous éclaire sur la façon dont la question du célibat est abordée par les candidat au sacerdoce lors de leur formation.



Suite aux affaires récentes de mœurs, la question de l’équilibre affectif et sexuel des prêtres catholiques a été soulevée par bon nombre de médias, mais aussi par de nombreux chrétiens s’interrogeant sur le célibat demandé aux prêtres par l’Eglise. Beaucoup de regards se tournent alors vers les séminaires se demandant comment la question du célibat y est abordée et comment les candidats au sacerdoce se préparent à un tel état de vie.

Il est clair que l’on n’entre pas au séminaire simplement pour devenir célibataire (!), mais pour devenir prêtre, pour servir le Christ et les autres par amour… ou, pour le moins, pour discerner un appel fort à donner sa vie à Dieu… Il s’agit d’une réponse généreuse d’adultes jeunes – et moins jeunes – qui désirent donner sens à leur existence dans le choix libre et volontaire de se mettre au service de l’Eglise. Bien sûr, la question du célibat n’est pas absente de leur décision de quitter des études, un métier, un réseau de relations pour entrer au séminaire. La plupart de ceux qui frappent à la porte d’un séminaire savent bien qu’ils renoncent à s’engager dans un projet de vie conjugale et ont déjà réfléchi, pour une part, à ce qu’implique un tel renoncement.

Le temps du séminaire va permettre de mûrir le projet de vie sacerdotale dans toutes ses dimensions – humaines, intellectuelles, spirituelles, pastorales – avec bien sûr une attention particulière à la dimension affective et relationnelle des candidats. Il s’agit, pour chacun et pour l’Eglise, de vérifier si l’appel à devenir prêtre donne ou non une plénitude de sens à celui qui choisit d’y répondre. Le travail de discernement et de formation au séminaire cherche alors à approfondir comment le célibat, et les renoncements qu’il implique, s’intègrent dans le projet de devenir prêtre. Si le célibat demeure quelque chose d’extérieur à ce projet – comme un « boulet » lourd qu’on traîne difficilement -, c’est sans doute qu’il vaut mieux vivre autrement sa vie de baptisé.

Un bon lieu pour comprendre cette intégration du célibat dans un projet qui le dépasse est la lecture des évangiles où le Christ, tout donné à sa Mission et cherchant à faire la volonté du Père, intègre son état de vie célibataire dans tout ce qu’il fait. Le célibat du Christ ne se comprend pas comme quelque chose d’extérieur à lui (il en parle d’ailleurs très peu), mais comme un élément pleinement inséré dans toutes les activités de son ministère. Le célibat du Christ prend sens dans la Mission qu’il mène, dans le don qu’il fait de lui-même.

S’engager dans une vie conjugale (préparation au mariage) ou dans une vie sacerdotale vécue dans le célibat (séminaire) demande d’oser réfléchir en profondeur à la sexualité (domaine qui ne se réduit pas aux seules relations sexuelles) et d’apprendre une certaine maîtrise de soi. Dans l’existence humaine, la sexualité est quelque chose de bon et de beau, mais aussi quelque chose de complexe, et parfois même source de violence et de domination. Dans sa quête de bonheur, chacun est invité à un travail d’humanisation de sa sexualité en lui donnant du sens et en la construisant, jour après jour, d’une manière libérante, et pour soi et pour les autres. C’est ce qu’on appelle la chasteté. La sexualité, pour un célibataire comme pour des époux, est un équilibre toujours à construire, tout au long de sa vie.

Les années de séminaire permettent aux futurs prêtres d’acquérir des éléments psychologiques, humains et spirituels nécessaires à une meilleure connaissance de soi, à une certaine lucidité sur leurs forces et leurs fragilités. Au cours de la formation, chacun fait librement le choix ou non d’accueillir le célibat comme le don de soi au sein du projet de vie que constitue le ministère de prêtre.

Père Luc Crépy

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 13:58

Le célibat des prêtres, pour en parler positivement

Mal compris par notre société, le célibat interpelle d’autant plus qu’il est librement choisi, par les prêtres notamment. Dans un article en ligne sur le site du Service National des Vocations (SNV), Mgr Simon, archevêque de Clermont, apporte des éléments de réponse.


Le célibat dérange ! Echec ? Malheur ? Il peut aussi être un choix, « un chemin d’humanité » et « l’une des modalités de la réponse à un appel du Christ » rappelle Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont.
« Je m’étonne de ce que, dans un pays où il n’y a jamais eu autant de célibataires qu’aujourd’hui, on insiste avec autant de force sur l’idée selon laquelle : » il faudrait tout de même en finir avec le célibat des prêtres », souligne-t-il. Puisqu’il y a tant de célibataires, je me permets de trouver curieux que l’on veuille à tout prix marier… les quelques-uns qui prétendent avoir choisi ou librement ratifié de le rester ! J’en arrive à penser que la contestation porte moins sur le fait du célibat comme tel – puisqu’en pratique il est communément vécu – que sur la « prétention » de l’avoir librement choisi ».

Auteur de « Libres d’être prêtres » (Editions de l’Atelier, 2002), Mgr Simon estime que le célibat est même « une bonne nouvelle pour le mariage ». « A partir du moment où, dans une société, quelques-uns font la preuve qu’il n’est pas « obligatoire » de se marier, ceux qui décident de le faire peuvent découvrir que le mariage est pour eux une vocation » analyse-t-il. Mgr Simon aborde aussi la sexualité, la place du célibat dans la Tradition de l’Eglise et invite chacun à « lever l’intimidation qui interdit à bien des jeunes de penser qu’ils pourraient vivre autrement que selon les modèles imposés par l’inconscient collectif ».

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2631
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 14:51

Choix libre du prêtre donc.

salut

Pour les hommes mariés, il est possible d'accéder au service particulier de l'Église par le diaconat permanent.

Et c'est le mariage et la famille qui en sera la première vocation.  Ensuite viendra le service à la communauté, dans la mesure du temps restant après avoir assumeé les obligations de la famille, dont celle de gagner sa vie par un travail.

Le prêtre a pour première mission le service à la communauté et de dispenser les sacrements.  Il a besoin de tout son temps pour ce faire.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 19:07

Jusqu'au 12ème siècle, prêtres, évêques, cardinaux et même les papes étaient mariés. Ce que dit Guy est juste.
Ce fut une décision politique...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 19:25

Mais qui peut trouver des justifications dans la Bible (Mt 19, 12; 1 Co 7, 32-35).
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 19:27

Simon a écrit:
Mais qui peut trouver des justifications dans la Bible (Mt 19, 12; 1 Co 7, 32-35).

Et qui peut prouver le contraire selon la même source ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 19:44

Cécile a écrit:
Simon a écrit:
Mais qui peut trouver des justifications dans la Bible (Mt 19, 12; 1 Co 7, 32-35).

Et qui peut prouver le contraire selon la même source ?

Paul affirme que le candidat à l'épiscopat ou au presbytérat doit n'avoir été marié qu'une fois (1 Tim 3, 2; Tite 1, 6).
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 20:20

Et maintenant, c'est une fois de trop ! Mr.Red

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 21:46

Loup Ecossais a écrit:
Jusqu'au 12ème siècle, prêtres, évêques, cardinaux et même les papes étaient mariés. Ce que dit Guy est juste.
Ce fut une décision politique...

Euh ! ...

" Dans l'Eglise catholique occidentale , le célibat des prêtres a été une règle constante depuis les origines , bien que , au cours des siècles , elle ait été constamment critiquée .

Le concile de Nicée ( 325 ) avait pourtant rejeté une motion imposant le célibat à tout le clergé , et depuis lors , les Eglise orthodoxes et les Eglises catholiques orientales admettent que leurs prêtres ( mais non leurs évêques ) soient mariés , à condition qu'ils l'aient été avant leur ordination .

Cette pratique souligne à l'évidence le fait que le célibat des clercs n'est pas une exigence d'ordre divin ( sinon , elle ne souffrirait aucune exception ) ;
il s'agit d'une question de discipline interne à l'église latine .

Même en Occident , il a existé en certaines circonstances des prêtres mariés , par exemple lorsque Pie VI a été conduit à accepter que des prêtres mariés
pendant la Révolution , continuent leur ministère ;
il en est de même lorsque des prêtres mariés d'Eglises chrétiennes non catholiques ( anglicans ou orthodoxes , par exemple ) rejoignent la communauté
catholique .

A l'origine , le moine ( du grec monos , seul ) est volontairement célibataire .

En Occident , la règle du célibat ecclésiastique pour le clergé séculier ( c'est-à-dire " dans le monde " ) est une extension du célibat monastique .

[ ... ]


Mais en même temps , ces rappels fréquents soulignent les difficultés que soulève le célibat ecclésiastique ; et certaines périodes ont , de fait , connu
des mœurs du clergé très relâchées , particulièrement aux Xe et XVe siècles , pendant lesquels le concubinage clérical était très fréquent .

[...] . "

( Théo - L'Encyclopédie catholique pour tous  , Droguet et Ardant , Fayard , 1989 , p 986 )


Dernière édition par boulo le Mer 04 Mar 2015, 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 22:02

Merci pour les précisions Boulo. Je ne faisais que souligner, que cette décision a été prise lors du 1er concile du Latran en 1123, donc au 12ème siècle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 22:09

Je ne suis pas contre le mariage des prêtres,
mais à condition qu'ils aient un job en dehors de l'église,
il ne faut pas que la prêtrise devienne une profession pour faire les mois des familles, un prêtre marié doit vivre d'une activité professionnelle dans la vie.
Il ne faut surtout pas que la prêtrise devienne une profession pour gens mariés, ça, ce serait la fin de tout.
Déjà que je connais des diacres, mariés, dont je doute fortement sur la sincérité de leur foi mais pas de l'intérêt qu'ils ont à servir (comme ils disent) ou plutôt se servir.
Par ailleurs, dans le cas de prêtres mariés, ils devraient assurés leur existence matérielle par une activité professionnelle hors de l'église, et reverser une partie de leurs revenus pour l'église.
Je pense que l'on doit pas mégoter sur les moyens pour s'assurer de la sincérité de l'engagement de ces clercs de l'église.
D'ailleurs, je pense qu'on devrait demander des efforts conséquents à chaque fidèle de l'église, le reversement de 10% de nos revenus afin d'assurer à l'église les moyens de son existence et le financement d'oeuvres caritatives.
Des gens se disent catholiques, même pas fichues de payer leur denier du culte et d'autres même pas fichues de donner la pièce au mendiant à la sortie des églises.
Je vois des amis mormons, on aurait de bonnes leçons à prendre de ces gens qui s'investissent vraiment pour leur institution, des gens généreux, réellement.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 22:19

@ Loup Ecossais :

" Quoi qu'il en soit , la règle du célibat n'a cessé d'être affirmée , depuis le concile d'Elvire ( 306 ) , en passant par la décrétale du pape Saint Sixte ( 386 ) , les instructions d'Innocent Ier ( 402-417 ) ,
les canons du deuxième concile du Latran ( 1139 ) et du concile de Trente ( 1545 - 1543 ) , le code de Droit canon de 1917 , les décrets du concile Vatican II ( 1965 ) , jusqu'à l'encyclique de Paul VI
Sacerdotalis coelibatus ( 1967 ) , la lettre aux prêtres de Jean-Paul II ( 1979 ) et le code de Droit
canon de 1983 ; le mariage des prêtres est même déclaré nul .

Mais en même temps , ces rappels fréquents soulignent les difficultés que soulève le célibat ecclésiastique ; [ ... ] . "

( Théo p 869 )

Difficultés illustrées par le concubinage scandaleux de quelques évêques et papes , je vous le concède , cher Loup .
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 22:30

boulo a écrit:
@ Loup Ecossais :

" Quoi qu'il en soit , la règle du célibat n'a cessé d'être affirmée , depuis le concile d'Elvire ( 306 ) , en passant par la décrétale du pape Saint Sixte ( 386 ) , les instructions d'Innocent Ier ( 402-417 ) ,
les canons du deuxième concile du Latran ( 1139 ) et du concile de Trente ( 1545 - 1543 ) , le code de Droit canon de 1917 , les décrets du concile Vatican II ( 1965 ) , jusqu'à l'encyclique de Paul VI
Sacerdotalis coelibatus ( 1967 ) , la lettre aux prêtres de Jean-Paul II ( 1979 ) et le code de Droit
canon de 1983 ; le mariage des prêtres est même déclaré nul .

Mais en même temps , ces rappels fréquents soulignent les difficultés que soulève le célibat ecclésiastique ; [ ... ] . "

( Théo p 869 )

Difficultés illustrées par le concubinage scandaleux de quelques évêques et papes , je vous le concède , cher Loup .

Merci pour toutes vos précisions boulo. Je n'ai pas davantage creusé le sujet... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 22:50

La citation de joseph de Maistre, célèbre, et belle d'ailleurs,
est bien approprié pour le topic,
des gens qui frappent de la fausse monnaie dans l'église, ça ne manque pas, c'est même le mal de l'église.
Authenticité des vocations avant tout, le problème n'est pas le mariage ou pas, c'est le degré de sincérité des clercs de l'église, des fidèles.
Je sais que ça ennuie ce genre de discours, pour écarter les faux monnayeurs, ce n'est pas compliqué, il faut demander à ce que les gens payent avec de la vraie monnaie.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 23:07

Phoebus a écrit:
La citation de joseph de Maistre, célèbre, et belle d'ailleurs,
est bien approprié pour le topic,
des gens qui frappent de la fausse monnaie dans l'église, ça ne manque pas, c'est même le mal de l'église.
Authenticité des vocations avant tout, le problème n'est pas le mariage ou pas, c'est le degré de sincérité des clercs de l'église, des fidèles.
Je sais que ça ennuie ce genre de discours, pour écarter les faux monnayeurs, ce n'est pas compliqué, il faut demander à ce que les gens payent avec de la vraie monnaie.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Mer 04 Mar 2015, 23:23

Loup Ecossais a écrit:
boulo a écrit:
@ Loup Ecossais :

" Quoi qu'il en soit , la règle du célibat n'a cessé d'être affirmée , depuis le concile d'Elvire ( 306 ) , en passant par la décrétale du pape Saint Sixte ( 386 ) , les instructions d'Innocent Ier ( 402-417 ) ,
les canons du deuxième concile du Latran ( 1139 ) et du concile de Trente ( 1545 - 1543 ) , le code de Droit canon de 1917 , les décrets du concile Vatican II ( 1965 ) , jusqu'à l'encyclique de Paul VI
Sacerdotalis coelibatus ( 1967 ) , la lettre aux prêtres de Jean-Paul II ( 1979 ) et le code de Droit
canon de 1983 ; le mariage des prêtres est même déclaré nul .

Mais en même temps , ces rappels fréquents soulignent les difficultés que soulève le célibat ecclésiastique ; [ ... ] . "

( Théo p 869 )

Difficultés illustrées par le concubinage scandaleux de quelques évêques et papes , je vous le concède , cher Loup .

Merci pour toutes vos précisions boulo. Je n'ai pas davantage creusé le sujet... Wink

Voilà un bon petit dossier qui vous permettra d'aller encore plus loin:

http://ddata.over-blog.com/0/46/19/78/Celibat-sacerdotal.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 10:01

Loup Ecossais a écrit:
Phoebus a écrit:
La citation de joseph de Maistre, célèbre, et belle d'ailleurs,
est bien approprié pour le topic,
des gens qui frappent de la fausse monnaie dans l'église, ça ne manque pas, c'est même le mal de l'église.
Authenticité des vocations avant tout, le problème n'est pas le mariage ou pas, c'est le degré de sincérité des clercs de l'église, des fidèles.
Je sais que ça ennuie ce genre de discours, pour écarter les faux monnayeurs, ce n'est pas compliqué, il faut demander à ce que les gens payent avec de la vraie monnaie.

Thumright


Merci !

On est bien d'accord, ce qui compte avant tout, ce n'est marié ou pas marié, même si d'un point de vue "technique" ce point peut être discuté.

Globalement, excuse le mot, je suis contre le célibat.

Car je crains que la fin du célibat des prêtres déclencheraient des fausses vocations en chaîne. Je vois déjà les dégâts avec les diacres, par expérience dans mon propre famille, terrible expérience, qui fait ça pour le fun et peut être plus... degré de sincérité .. ZERO ! Pour reprendre la belle citation de ta signature, la citation de Joseph de Maistre, il paye en fausse monnaie.

Le célibat est quand même un signe extraordinaire du don de sa personne.

Je pense qu'au cas ou, mariage des prêtres, il faut que ces "nouveaux" prêtres prouvent leur engagement, la sincérité de leur Foi, qu'ils payent avec de la vraie monnaie, qu'ils fassent réellement don de leurs personnes, donc, ça me parait incompatible avec leurs engagements familiales, on ne peut servir plusieurs dieux.

On ne peut pas servir dieu et avoir la charge d'une famille.

Autrement, si on assiste à un mariage des prêtres comme cette inflation de diacres laïcs, de fausses vocations, ce sera la fin de l'Eglise.

Moi, en tout cas, par expérience malheureuse, personnelle, très mal vécue, qui me fait penser à la chanson de Serge Lama "Je vous salue Marie", des clercs qui trichent, j'ai choisi une paroisse avec de vrais, bons et loyaux clercs de l'église.

Pas des batteurs de fausse monnaie, donc pas de prêtres mariés.

Bravo pour ta citation ! Joseph de Maistre est un très grand de la pensée occidentale, trop méconnu malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 10:58

Phoebus a écrit:
...

Globalement, excuse le mot, je suis contre le célibat.

Car je crains que la fin du célibat des prêtres déclencheraient des fausses vocations en chaîne. ...

J'ai du mal à comprendre .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 11:01

boulo a écrit:
Phoebus a écrit:
...

Globalement, excuse le mot, je suis contre le célibat.

Car je crains que la fin du célibat des prêtres déclencheraient des fausses vocations en chaîne.    ...  

J'ai du mal à comprendre .


Des laïcs mariés qui attendent au portillon pour devenir prêtres, j'en connais un paquet, des gens qui attendent que l'église leur offre une profession pour faire la paye.
Ces laïcs, ces diacres, c'est de la fausse monnaie, de la vocation caca de pigeon, degré de foi = zéro.


Pour moi, si je vois arrivé ces convois de boulets dans l'église, ce n'est pas compliqué, je quitte cette église. J'irai voir ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 11:05

Mais alors , pourquoi être " globalement contre le célibat " ?


Dernière édition par boulo le Jeu 05 Mar 2015, 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 11:11

Phoebus a écrit:



Des laïcs mariés qui attendent au portillon pour devenir prêtres, j'en connais un paquet, des gens qui attendent que l'église leur offre une profession pour faire la paye.
Ces laïcs, ces diacres, c'est de la fausse monnaie, de la vocation caca de pigeon, degré de foi = zéro.


Pour moi, si je vois arrivé ces convois de boulets dans l'église, ce n'est pas compliqué, je quitte cette église. J'irai voir ailleurs.

Vous avez tendance à mettre tout le monde dans le même panier et c'est dommage !

Je connais des diacres qui sont vraiment dévoués. L'un d'eux est directeur d'une maison de retraite.

Je ne pense pas que ce soit pour avoir un salaire que certains voudraient la prétrise, car les prêtres n'ont pas des salaires de ministres !

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 11:29

Espérance a écrit:
Phoebus a écrit:



Des laïcs mariés qui attendent au portillon pour devenir prêtres, j'en connais un paquet, des gens qui attendent que l'église leur offre une profession pour faire la paye.
Ces laïcs, ces diacres, c'est de la fausse monnaie, de la vocation caca de pigeon, degré de foi = zéro.


Pour moi, si je vois arrivé ces convois de boulets dans l'église, ce n'est pas compliqué, je quitte cette église. J'irai voir ailleurs.

Vous avez tendance à mettre tout le monde dans le même panier et c'est dommage !

Je connais des diacres qui sont vraiment dévoués. L'un d'eux est directeur d'une maison de retraite.

Je ne pense pas que ce soit pour avoir un salaire que certains voudraient la prétrise, car les prêtres n'ont pas des salaires de ministres !


Je parle de mon expérience, je connais un diacre qui s'en met plein les poches, c'est d'une telle évidence, ça se voit dans son train de vie, aussi peu, il y a le goût de faire des baptêmes, la générosité, il en prend un peu pour lui.

Autrement dans mon diocèse, on a vu l'Evêque tolérait les écarts d'un prêtre, qui vit maritalement avec une paroissienne, là aussi, les détournements de fonds, ça ce chiffre en centaine de milliers d'euros, d'ailleurs, il a des ennuis avec l'administration fiscale, car sa "femme" qui ne travaille pas, à fait construire une superbe maison, or l'administration fiscale demande l'origine des fonds..

C'est quand même intolérable qu'il soit nécessaire que l'administration fiscale intervienne pour dévoiler des agissements contraire à la loi et à la réglementation fiscale.

En tout cas, ça me conforte dans mon idée, que l'église doit être géré par des purs, des vrais, comme dans le christianisme primitif.

Je sais que de toutes façons, je paye mon denier du culte, généreusement, tant que l'église est comme elle est, mais si je vois une armée de métier, oh pardon, un clergé de métier arrivait aux commandes, je ne verserai plus, je vivrai ma Foi comme je pourrais, mais à l'extérieur de cette église, quitte à me rapprocher d'une église d'Orient, ou quelque chose comme ça.

Car ces faux prêtres, ces faux clercs de l'Eglise, j'en ai nul besoin, ni de leurs discours, ni ne de leurs sacrements, pour reprendre ce que je disais avant, les batteurs de fausse monnaie, bah, c'est de la fausse monnaie.

Autant rester à la maison et prier dans notre propre intimité comme nous l'a appris le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 12:10

Comment un diacre peut-il détourner de l'argent ?

Un diacre permanent a des ressources personnelles par son travail, ou sa pension de retraite.
Dans ma paroisse, il y en avait un, décédé maintenant, qui n'a jamais coûté un sou à la paroisse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 12:55

Cécile a écrit:
Comment un diacre peut-il détourner de l'argent ?

Un diacre permanent a des ressources personnelles par son travail, ou sa pension de retraite.
Dans ma paroisse, il y en avait un, décédé maintenant, qui n'a jamais coûté un sou à la paroisse.


Un diacre est seul pour officier pour un baptême, des quêtes conséquentes peuvent être récupérés.
En tout cas, je suis très bien placé pour le constater que des diacres sont pas très honnêtes.

Je sais que c'est très dur de dire ces choses là, je choque les gens, mais comment ne rien dire quand on a été témoin des roublardises, des agissements, des indélicatesses, d'un diacre.

Je pense que c'est un devoir de dire les choses.

On ne peut taire, fermer les yeux. Ce n'est pas de rentrer dans le jugement, après tout, je pense que le type qui est diacre et qui tape dans la caisse, c'est un pauvre type, il ne m'appartient pas de le juger, je n'ai pas le droit de le juger, ça c'est pas le problème.

Que de nombreux laïcs s'intéressent à la chose religieuse, qu'ils soient des paumés dans la vie, c'est triste, mais doit-on au nom d'une permissivité angélique tolérer la prise de pouvoir de ces gens ?

C'est comme en mécanique, on peut tolérer certains écarts à son mécanicien, qu'il soit un peu roublard sur les factures, mais il y a des limites, si il oublie de visser les roues, c'est dangereux.

Des agissements de certains clercs sont dangereux pour l'église, après faut il s'étonner que des chanteurs comme Serge Lama ait pu faire un tube sur la dénonciation d'une certaine église "je vous salue marie", de ce chanteur.

Je suis comme Serge Lama, je suis croyant, je suis catholique, je tiens en haute estime l'Eglise et la plupart de ces clercs, en revanche, je suis très mitigé sur l'engagement de certains laïcs, de faux clercs, je le dénonce parce que j'aime l'église et que je veux pas qu'on marchande Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 13:46

boulo a écrit:
Mais alors , pourquoi être " globalement contre le célibat " ?
( votre post de 10h01 )
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 13:52

Pheobus : j'ose croire que vous avez rapporté ces agissements au vicaire en charge et plus haut, à l'évêque ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 13:58

Dragna Din a écrit:
Pheobus : j'ose croire que vous avez rapporté ces agissements au vicaire en charge et plus haut, à l'évêque ?

Exactement, c'est à l'évêque qu'il faut rapporter ces faits, avec des preuves autant que possible. Il fera une enquête.

Mais Phoebus, il ne faut pas dire "les" diacres mais "un" diacre.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 15:28

Espérance a écrit:
Dragna Din a écrit:
Pheobus : j'ose croire que vous avez rapporté ces agissements au vicaire en charge et plus haut, à l'évêque ?

Exactement, c'est à l'évêque qu'il faut rapporter ces faits, avec des preuves autant que possible. Il fera une enquête.

Oui. A condition, que l'évêque soit honnête, ce qu'ils sont majoritairement; Néanmoins, le mien avait quelques tendances pas très catholiques sur le plan sexuel. Ouvertement de la jaquette et tout le monde le savait. Ça ne dérangeait personne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 15:33

Dragna Din a écrit:
Pheobus : j'ose croire que vous avez rapporté ces agissements au vicaire en charge et plus haut, à l'évêque ?


C'est un autre aspect du problème, que j'avoue ne pas comprendre, les agissements de ce diacre sont tellement évidents que je ne comprends pas qu'on soit quelqu'uns à se poser la question de devoir rapporter des faits qui devraient ne pas pouvoir passés inaperçus de sa hiérarchie.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 15:49

Phoebus a écrit:
Dragna Din a écrit:
Pheobus : j'ose croire que vous avez rapporté ces agissements au vicaire en charge et plus haut, à l'évêque ?


C'est un autre aspect du problème, que j'avoue ne pas comprendre, les agissements de ce diacre sont tellement évidents que je ne comprends pas qu'on soit quelqu'uns à se poser la question de devoir rapporter des faits qui devraient ne pas pouvoir passés inaperçus de sa hiérarchie.

Je ne sais pas, mais si vous voyez un acte délictueux vous laissez faire, donc ? C'est un peu participer et s'en faire complice, par le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 16:11

Dragna Din a écrit:
Phoebus a écrit:
Dragna Din a écrit:
Pheobus : j'ose croire que vous avez rapporté ces agissements au vicaire en charge et plus haut, à l'évêque ?


C'est un autre aspect du problème, que j'avoue ne pas comprendre, les agissements de ce diacre sont tellement évidents que je ne comprends pas qu'on soit quelqu'uns à se poser la question de devoir rapporter des faits qui devraient ne pas pouvoir passés inaperçus de sa hiérarchie.

Je ne sais pas, mais si vous voyez un acte délictueux vous laissez faire, donc ? C'est un peu participer et s'en faire complice, par le silence.


Oui, mais l'Eglise a une certaine autorité, elle doit montré qu'elle est avisée, qu'elle sait reconnaître les siens,
dire à un Evêque que tel de ses clercs est une mauvaise personne, c'est aussi dire quelque part à l'Evêque, vous êtes dans l'erreur, vous n'avez pas su faire un recrutement judicieux, vous vous êtes trompés sur la valeur de cette personne, est ce que l'Evêque est prêt à écouter ça ? J'en doute.
Du coup, je me dis (on se dit car je ne suis pas le seul), autant l'église s'aviser elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 16:20

Hé bien non Phoebus, l'évêque ne peut pas savoir si on ne lui dit pas. Et s'il y a 1 + 1 + 1 qui parlent d'un diacre, il sera forcément obligé d'enquêter.

Nous avons eu le cas : un diacre trop zélé... Après enquête, il a dû quitter le diocèse.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Jeu 05 Mar 2015, 16:27

Espérance a écrit:
Hé bien non  Phoebus, l'évêque ne peut pas savoir si on ne lui dit pas. Et s'il y a 1 + 1 + 1 qui parlent d'un diacre, il sera forcément obligé d'enquêter.

Nous avons eu le cas : un diacre trop zélé...  Après enquête, il a dû quitter le diocèse.


Je vais réfléchir à cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2631
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 00:54

On ne devient pas diacre pour le salaire... Je vous en passe un papier!

Se sont des gens qui ont déjà un emploi et qui reçoivent quelques dollars pour compenser leurs dépenses personnelles de déplacement pour officier certaines cérémonies, qui relève plus du bénévolat que d'une quelconque paye.

Mais une diacre qui abuse, ce peut être possible. Tout comme un prêtre, un évêque, un religieux, un chrétien laïc.

Rassurez-vous. La grande majorité sont très bien et donnent beaucoup à leur communauté.

Ce sont des hommes, et où il y a des hommes, il y a de l'hommerie!

(Cette remarque exclus les femmes, évidemment... Pouffer de rire )

heureux
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 03:33

Les hommes et les femmes sont égaux, donc les femmes sont capables de femmeries. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 08:59

D'ailleurs la valeur " célibat " disparait beaucoup plus rapidement chez les femmes religieuses que chez les hommes prêtres actuellement .
Dans les pays occidentaux , dans 10 ans , nous n'aurons pratiquement plus de religieuses qui ont en moyenne 7O ans actuellement ...
C'est la raison pour laquelle , le visage de l'Eglise va encore plus devenir masculin , car à la disparition des religieuses s'ajoutera l'augmentation des hommes diacres permanents ....
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 10:32

Oculus a écrit:
D'ailleurs la valeur " célibat " disparait beaucoup plus rapidement chez les femmes religieuses que chez les hommes prêtres actuellement .
Dans les pays occidentaux , dans 10 ans , nous n'aurons pratiquement plus de religieuses qui ont en moyenne 7O ans actuellement ...
C'est la raison pour laquelle , le visage de l'Eglise va encore plus devenir masculin , car à la disparition des religieuses s'ajoutera l'augmentation des hommes diacres permanents ....

Je ne suis pas trop d'accord avec vous Oculus, il y a des novices dans les congrégations religieuses, donc il y a toujours l'appel du Seigneur. Elle ne sont peut-être plus aussi visibles qu'avant car elles ne portent plus l'habit.

Et... pour ce qui est de l'équipe paroissiale, j'aimerais bien qu'il y ait un peu plus d'hommes qui s'engagent dans la catéchèse, la préparation des obsèques et l'entretien de l'église...

là, niet... invisibles les messieurs...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 12:39

Pour ce qui est de l'entretien de l'église, il y a toujours des sacristains. Smile
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 12:49

je rejoins Espérance sur son point de vue;la crise des vocations touches plus les hommes en occident.
et hélas elle n'est pas prête de s’arrêter. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 12:58

La moisson est abondante mais les ouvrier sont peu nombreux... neutral
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 13:01

et un jour le champ risque d'être trés trés réduit.
et pourquoi les ouvriers sont peu nombreux? question de condition de travail?? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 13:39

Citation :
Je ne suis pas trop d'accord avec vous Oculus, il y a des novices dans les congrégations religieuses, donc il y a toujours l'appel du Seigneur. Elle ne sont peut-être plus aussi visibles qu'avant car elles ne portent plus l'habit.
Et... pour ce qui est de l'équipe paroissiale, j'aimerais bien qu'il y ait un peu plus d'hommes qui s'engagent dans la catéchèse, la préparation des obsèques et l'entretien de l'église...là, niet... invisibles les messieurs...

Vous pouvez bien sûr avoir une exception à la règle près de chez vous , vous ne changerez rien au fait que la moyenne d'âge des religieuses occidentales est d'environ 70-75 ans : dans 10 ans , plus personne ou presque ...des congrégations entières disparaissent à la vitesse Grand V .
Par contre dans les pays du "Sud " Amériques , Afrique , Asie , les couvents sont pleins ...
ce qui fait que globalement au niveau mondial le nombre de bonne sœurs reste stable à 700 000 mais les religieuses européennes et nord américaines sont remplacées par des religieuses des pays en développement ...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 13:44

Guy Marlé a écrit:
Un sujet tabou pour certains, plein d'hypocrisie pour d'autres.
Il y a des prêtres mariés dans l'église catholique sans que cela pose problème.
Citons le cas de pasteurs protestants mariés qui se convertissent au catholicisme, ce sont des prêtres mariés.
Le Pape François a d'ailleurs dit que ce point n'était pas un dogme.
Avant l'an 1000 les prêtres pouvaient choisir, et même Saint Paul l'autorise, tout en conseillant de rester célibataire pour mieux se consacrer a son  ministère qui a l’époque était très risqué. Nous avons perdu quantité de prêtres à cause de leur honnêteté de se marier et pas de vivre caché en concubinage, alors qu'on en manque tant.
Vers l'an 1000 l'église ne voulant pas perdre le patrimoine bien souvent plantureux accumulé par les curés, a forcé le célibat pour pouvoir récupérer les héritages.Pensons au captation d'héritage contre salut, l'autorisation d’être enterré dans l'église au près de celle-ci, le vente des indulgences, le commerce des fausses reliques très prospère au moyen-age, (Louis XI en faisait collection), tout était matière à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'église.Je suis catholique pratiquant, mais il faut lire ouvrir les yeux sur le passé et ses erreurs, et ce dire que l'église est une organisation humaine sujette à toutes les tentations.Et Puis il y a aussi l'Esprit Saint a qui on fait dire n'importe quoi pour justifier par exemple de garder un Pape en complète état d’impossibilité de remplir son ministère comme Jean-Paul II, et qui durant ce temps laisse la curie prendre le pouvoir, à là aussi dérivé complètement, au point que le Pape François est maintenant obligé de prendre de grands risques pour en reprendre le contrôle et l'assainir
L'église durant les siècles passés a subit beaucoup de dérives basées surtout sur l'accumulation de richesses et aussi sur la luxure, le sommet étant le pape Alexandre VI Borgia.

L'église impose des règles contre nature que même les premiers apôtres n'avaient pas pensés, que la plupart ne sont pas capable de suivre, et quand ils mettent le pied à coté on leur met encore sur le dos un péché mortel, alors que celui ci est provoqué par les règles draconiennes que l'église a mis en place sans aucune référence à l'évangile
Guy Marlé belgique

Cher Guy,

Tout le monde sait que le célibat des prêtres est une décision pastorale et disciplinaire.

Ce qui est par contre certain, c'est que l'Europe vieillissante et déchristianisée ne comprend pas que cette discipline à but spirituel est essentielle en Afrique et en Asie où les ferveur est là.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 13:51

Il me semble qu'en Afrique, le célibat des prêtres pose bien plus de problèmes qu'en Europe. Il suffit d'interroger les religieuses africaines...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 13:55

Cécile a écrit:
Il me semble qu'en Afrique, le célibat des prêtres pose bien plus de problèmes qu'en Europe. Il suffit d'interroger les religieuses africaines...

Il ne pose pas de problèmes de contestation.
Il pose des problèmes de fidélité à la promesse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 17:05

une question toute simple:pourquoi en afrique et dans certaines parties de l'asie il y a un engouement ou une "ferveur",surtout en afrique d'ailleurs?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 17:41

Simon a écrit:
Pour ce qui est de l'entretien de l'église, il y a toujours des sacristains. Smile

ça fait belle lurette qu'il n'y en n'a plus chez nous.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: le mariage des pretres   Ven 06 Mar 2015, 17:45

Oculus a écrit:
Citation :
Je ne suis pas trop d'accord avec vous Oculus, il y a des novices dans les congrégations religieuses, donc il y a toujours l'appel du Seigneur. Elle ne sont peut-être plus aussi visibles qu'avant car elles ne portent plus l'habit.
Et... pour ce qui est de l'équipe paroissiale, j'aimerais bien qu'il y ait un peu plus d'hommes qui s'engagent dans la catéchèse, la préparation des obsèques et l'entretien de l'église...là, niet... invisibles les messieurs...

Vous pouvez bien sûr  avoir une exception à la règle près de chez vous , vous ne changerez rien au fait que la moyenne d'âge des religieuses occidentales est d'environ 70-75 ans : dans 10 ans , plus personne  ou presque ...des congrégations entières disparaissent à la vitesse Grand V .
Par contre dans les pays du "Sud "  Amériques , Afrique , Asie , les couvents sont pleins ...
ce qui fait que globalement au niveau mondial le nombre de bonne sœurs reste stable à 700 000  mais les religieuses européennes et nord  américaines sont remplacées par des religieuses des pays en développement ...

C'est vrai que parmi les jeunes soeurs ou les novices, il y a des filles d'Afrique et même du Vietnam.

Chez nous, le couvent des Ursulines a dû fermer à cause de l'entretien qui devenait trop lourd, mais l'école qui était un bâtiment neuf est resté.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
 
le mariage des pretres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MARIAGE DES PRETRES
» Le mariage des prêtres
» Mariage des prêtres, par l'abbé Guy Pagès
» le mariage des pretres
» quel obstacle teologique contre le mariage des pretre??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: