DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La sexualité vue par l'Eglise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Hélène



Messages : 434
Inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Lun 04 Sep 2006, 17:16

Pierre de lune a écrit:
Hélène a écrit:

Il faut se reporter au tout début du fil où j'ai posté ce lien mais que personne n'a pris la peine de consulter...

http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/family/documents/rc_pc_family_doc_08121995_human-sexuality_fr.html

C'est que... c'est un peu long ! Un résumé, chère Hélène ?
Chère Pierre de lune,

Les textes du Magistères sont donnés à tous les fidèles pour qu'ils les fassent leurs et d'autant plus qu'ils nous sont offerts sur un plateau d'argent gratuitement sur la trame du net. Ce serait présomptueux de ma part de me prêter à résumer la pensée de Jean-Paul II sur la sexualité humaine. Je n'ai surtout pas le temps de me prêter à cet exercice fastidieux étant maman à temps plein, épouse, et employée à temps partiel mais j'ai pourtant eu le temps de le lire en entier et d'y adhérer pour ma vie...je vous invite à prendre le temps de le lire car c'est très éclairant. Very Happy

Mais pour tout vous dire, Jean-Paul II avec une pédagogie pleine de finesse, met en des mots pour aujourd'hui ce que l'Église a toujours enseigné. Pour ma part, j'ai craqué... cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fsjinfo.net
Mespheber



Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Lun 04 Sep 2006, 18:06

nelly emont a écrit:
Non il n'est pas absolument indispensable de parler Kama Sutra sur un site catholique car cette tradition n'est pas la notre, et que l'on peut estimer, que vouloir à tout prix "en parler" peut éventuellement n'avoir qu'un but : choquer !!!
Pour l'avoir lu, il n'y a rien de choquant dedans. Au contraire, il s'agit d'un guide qui invite au respect mutuel dans les rapports intimes. Il est d'ailleurs fort étonnant que l'Inde, qui a produit cette oeuvre, ait forgé autour une censure morale des plus rigoristes. Il y a quelques années, Mila Nair, cinéaste indienne, avait fait un film éponyme qui est des plus pudiques et conte une merveilleuse histoire d'amour. Des cinémas ont brûlé dans son pays à cause du titre...

nelly emont a écrit:
Quant à parler "fellation", c'est encore moins souhaitable car il n'y a là qu'une offense à la dignité humaine. Et comme tout ces "souhaits" sont exprimés au nom de la "liberté", et qu'aussitôt rentrée sur ce forum, je vais au minimum me faire traiter de ringarde ou de sectaire, la question est : au nom de quelle liberté devrais-je traiter de tous comportements a-normaux, de la liberté qui voudrait que j'ai le droit de dire tout et n'importe quoi, et surtout pour offusquer l'autre, ou de celle qui s'intéresse avant tout à la dignité humaine et à l'amour qui fait grandir. Le nombre de stupidités que j'ai lu sur ce fil (entremêlées évidemmment de considérations intéressantes, Dieu merci) est effarant.
Il n'y a rien d'anormal dans ces pratiques aussi longtemps qu'il y a accord mutuel et non la recherche de la domination de l'un sur l'autre. Mais qu'est-ce que la normalité si ce n'est la domination de comportements acceptés par le plus grand groupe social sur les autres?

nelly emont a écrit:
et pour apporter une précision aux sujets des pratiques "spirituelles" qui peuvent faire naître un orgasme, il faudrait apprendre à distinguer. Il est des traditions spirituelles (en particulier dans l'Hindouisme) où orgasme et spiritualité sont confondues : c'est par l'orgasme que j'entre en contact avec Dieu. Quantité de religions ont soutenu cette vision. Elles mettent en relation étroite le fait de connaître l'orgasme et d'avoir reçu un bienfait spirituel. Les religions orgiaques de l'antiquité répondent à ce besoin. Si on veut essayer de comprendre, ce n'est pas très compliqué : le moment de l'orgasme peut apparaître comme un moment divin. Pas besoin d'une femme aimée, mais d'une femme tout simplement.
C'est le cas du Kama-Sutra. Laughing On retrouve aussi cette idée dans le bouddhisme tantrique...

nelly emont a écrit:
Encore que certains mouvements dans l'Islam ont élevé très haut cette conception sans ignorer l'amour. Et ce moment divin on peut le rechercher par des pratiques auréolées d'un spiritisme... Ce qui peut se traduire, lorsqu'on est sectaire et ringarde comme moi, comme des pratiques malsaines.
Ne soyez pas si dure avec vous-même. ;)

nelly emont a écrit:
Dans le christianisme, le plaisir est si je puis m'exprimer ainsi, la cerise sur le gateau : c'est un don et ce don, quant il a été condamné dans l'Eglise l'a toujours été par des Pères ou des écrivains qui avaient eu des problèmes avec la sexualité, saint Augustin le premier.
Tout à fait d'accord.

nelly emont a écrit:
Quant à l'orgasme des saints, on a soutenu, que Sainte Thérèse d'Avila avait éprouvé cela lors d'une de ses rencontres avec le Seigneur. Et ceci était don de Dieu. La sculpture du Bernin évoque ce moment. Ce qui n'a rien de choquant.

et pour terminer sur une précision issue de la lecture d'un texte évoquant la F.M. : il n'y a aucune vertu théologale en Franc Maçonnerie, tout juste des vertus républicaines qui sont précisément les vertus théologales, mais débaptisées et laïcisées. Ce qui fut le grand travail du XVIIIème siècle.

A part ça, et puisqu'on m'a dit de me présenter, j'ai 57 ans, ai commis quelques ouvrages (dont l'un précisément sur la FM, guère prisé chez les FM), et si la maladie m'en laisse la possibilité, retrouverai un poste d'enseignant où je parlerai d'imaginaire, de mythes et du Seigneur des Anneaux.
Aure I Entuluyava! Je pense que nous aurons de copieux échanges sur ce thème, moi qui suis un grand amateur de littérature fantastique et merveilleuse et pratiquant les jeux de rôles à l'occasion. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Lun 04 Sep 2006, 18:11

Code:
Aure I Entuluyava! Je pense que nous aurons de copieux échanges sur ce thème, moi qui suis un grand amateur de littérature fantastique et merveilleuse et pratiquant les jeux de rôles à l'occasion.

Je crois que j'aurai aussi une grande jouissance....intellectuelle...à suivre ces échanges.

C'est vrai que le sujet du fil est la sexualité "vue par l'église"...."catholique romaine" faut-il préciser, mais pourquoi pas ouvrir un peu les fenêtres ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Lun 04 Sep 2006, 21:48

Il y a aussi, dans l'Ancien Testament, le Cantique des Cantiques, qui est un hymne magnifique au don des corps...
Sinon, j'ai moi aussi un peu pratiqué le jeu de rôle (Merp, Donjon et Dragon, et science fiction). Et vous, Mespheber, c'est chtullu, je crois, si j'en juge par votre avatar ?
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Lun 04 Sep 2006, 22:43

Pierre de lune a écrit:
Il y a aussi, dans l'Ancien Testament, le Cantique des Cantiques, qui est un hymne magnifique au don des corps...
Sinon, j'ai moi aussi un peu pratiqué le jeu de rôle (Merp, Donjon et Dragon, et science fiction). Et vous, Mespheber, c'est chtullu, je crois, si j'en juge par votre avatar ?

Les cinq petits poèmes réunis dans la Bible sous le titre de "Cantique des cantiques" sont des petits bijoux de littérature amoureuse, d'un érotisme à la fois très suggestif et admirablement délicat.

Cantique

1 : 2 Qu’il me baise des baisers de sa bouche! Car ton amour vaut mieux que le vin,

2 : 3 Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, Et son fruit est doux à mon palais.
4 Il m’a fait entrer dans la maison du vin; Et la bannière qu’il déploie sur moi, c’est l’amour.
5 Soutenez-moi avec des gâteaux de raisins, Fortifiez-moi avec des pommes; Car je suis malade d’amour.

3 : 1 Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes, Derrière ton voile. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Suspendues aux flancs de la montagne de Galaad.
2 Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues, Qui remontent de l’abreuvoir; Toutes portent des jumeaux, Aucune d’elles n’est stérile.
3 Tes lèvres sont comme un fil cramoisi, Et ta bouche est charmante; Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile.
4 Ton cou est comme la tour de David, Bâtie pour être un arsenal; Mille boucliers y sont suspendus, Tous les boucliers des héros.
5 Tes deux seins sont comme deux faons, Comme les jumeaux d’une gazelle, Qui paissent au milieu des lis.
6 Avant que le jour se rafraîchisse, Et que les ombres fuient, J’irai à la montagne de la myrrhe Et à la colline de l’encens.
7 Tu es toute belle, mon amie, Et il n’y a point en toi de défaut.
8 ¶ Viens avec moi du Liban, ma fiancée, Viens avec moi du Liban! Regarde du sommet de l’Amana, Du sommet du Senir et de l’Hermon, Des tanières des lions, Des montagnes des léopards.
9 Tu me ravis le coeur, ma soeur, ma fiancée, Tu me ravis le coeur par l’un de tes regards, Par l’un des colliers de ton cou.
10 Que de charmes dans ton amour, ma soeur, ma fiancée! Comme ton amour vaut mieux que le vin, Et combien tes parfums sont plus suaves que tous les aromates!
11 Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée; Il y a sous ta langue du miel et du lait, Et l’odeur de tes vêtements est comme l’odeur du Liban.
12 Tu es un jardin fermé, ma soeur, ma fiancée, Une source fermée, une fontaine scellée.
13 Tes jets forment un jardin, où sont des grenadiers, Avec les fruits les plus excellents, Les troënes avec le nard;
14 Le nard et le safran, le roseau aromatique et le cinnamome, Avec tous les arbres qui donnent l’encens; La myrrhe et l’aloès, Avec tous les principaux aromates;
15 Une fontaine des jardins, Une source d’eaux vives, Des ruisseaux du Liban.
16 Lève-toi, aquilon! viens, autan! Soufflez sur mon jardin, et que les parfums s’en exhalent! -Que mon bien-aimé entre dans son jardin, Et qu’il mange de ses fruits excellents! -

4 : 1 J’entre dans mon jardin, ma soeur, ma fiancée; Je cueille ma myrrhe avec mes aromates, Je mange mon rayon de miel avec mon miel, Je bois mon vin avec mon lait… -Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d’amour! –

7 : 7 Ta taille ressemble au palmier, Et tes seins à des grappes.
8 Je me dis: Je monterai sur le palmier, J’en saisirai les rameaux! Que tes seins soient comme les grappes de la vigne, Le parfum de ton souffle comme celui des pommes,
9 Et ta bouche comme un vin excellent,… -Qui coule aisément pour mon bien-aimé, Et glisse sur les lèvres de ceux qui s’endorment!
10 Je suis à mon bien-aimé, Et ses désirs se portent vers moi.
11 Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs, Demeurons dans les villages!
12 Dès le matin nous irons aux vignes, Nous verrons si la vigne pousse, si la fleur s’ouvre, Si les grenadiers fleurissent. Là je te donnerai mon amour.
13 Les mandragores répandent leur parfum, Et nous avons à nos portes tous les meilleurs fruits, Nouveaux et anciens: Mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 08:48

Hélène a écrit:

Chère Pierre de lune,
Les textes du Magistères sont donnés à tous les fidèles pour qu'ils les fassent leurs et d'autant plus qu'ils nous sont offerts sur un plateau d'argent gratuitement sur la trame du net. Ce serait présomptueux de ma part de me prêter à résumer la pensée de Jean-Paul II sur la sexualité humaine. Je n'ai surtout pas le temps de me prêter à cet exercice fastidieux étant maman à temps plein, épouse, et employée à temps partiel mais j'ai pourtant eu le temps de le lire en entier et d'y adhérer pour ma vie...je vous invite à prendre le temps de le lire car c'est très éclairant.

Que peut donc avoir à dire l'Eglise de si compliqué à propos de la sexualité qu'on ne puisse le résumer en quelques mots ? Voilà donc pourquoi personne ne sait ce qu'elle dit...
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 10:42

Pierre de lune a écrit:
Que peut donc avoir à dire l'Eglise de si compliqué à propos de la sexualité qu'on ne puisse le résumer en quelques mots ? Voilà donc pourquoi personne ne sait ce qu'elle dit...
thumleft Juste! Thumright

Et le temps consacré a la lecture est un peu de temps en moins consacré à se donner des câlins.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 11:42

Pierre de lune a écrit:


Que peut donc avoir à dire l'Eglise de si compliqué à propos de la sexualité qu'on ne puisse le résumer en quelques mots ? Voilà donc pourquoi personne ne sait ce qu'elle dit...

Parce que le christianisme a été enseigné par des ignorants et cru par des savants. C'est en quoi il ne ressemble à rien de connu. (Joseph De Maistre)
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 13:52

Ecossais a écrit:
Pierre de lune a écrit:


Que peut donc avoir à dire l'Eglise de si compliqué à propos de la sexualité qu'on ne puisse le résumer en quelques mots ? Voilà donc pourquoi personne ne sait ce qu'elle dit...

Parce que le christianisme a été enseigné par des ignorants et cru par des savants. C'est en quoi il ne ressemble à rien de connu. (Joseph De Maistre)

Mais c'est pas parce que Joseph de Maistre l'a dit que c'est vrai. Les auteurs des évangiles, de même que Paul, étaient loin d'être des ignoirants ; ils avaient une connaissance remarquable des textes de la Torah et des Prophètes, et une sacrée habileté à les manier.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 14:01

Eh oui, Jean et Matthieu ont été enseignés par le Verbe lui-même ! Et Marc, c'était un apôtre ? Je ne sais plus.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 14:09

Pierre de lune a écrit:
Eh oui, Jean et Matthieu ont été enseignés par le Verbe lui-même ! Et Marc, c'était un apôtre ? Je ne sais plus.

Tu crois, pierre de lune ?

Marc, d'après la tradition, était le secrétaire de Pierre, je crois.

En fait, les évangiles sont les productions des différentes communautés chrétiennes des premiers temps :

la communauté "matthéenne" en Palestine
la communauté "pétrinienne" à Césarée
les communautés "pauliniennes" en Asie Mineure
la communauté "johannique" à Ephèse.

si je ne me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 14:20

lagaillette a écrit:


Mais c'est pas parce que Joseph de Maistre l'a dit que c'est vrai.

Les auteurs des évangiles, de même que Paul, étaient loin d'être des ignoirants ; ils avaient une connaissance remarquable des textes de la Torah et des Prophètes, et une sacrée habileté à les manier.

Tu interprêtes mal mon propos J-P. Ce que voulait dire Joseph De Maistre, c'est que les auteurs comme tu le dis, n'avaient pas connaissance de certaines choses. Notamment en ce qui concerne les communautés qui vivaient en marge des autres, commes les Esséniens par exemple qui formaient une société initiatique. Ils connaissaient les communautés, mais pas leurs pratiques spirituelles, qui étaient secrètes. Ces communautés n'acceptaient que des gens qu'ils estimaient être qualifiés pour recevoir cette initiation.

Le sens d'ignorant ne signifie pas qu'ils étaient stupides ou incapables de raisonner. Des connaissances essentielles leur échappaient totalement, tout comme elles continuent à nous échapper aujourd'hui. Peut-être est-ce là l'une des explications qui fait qu'il a fallu des siècles de tergiversations entre les docteurs de l'Eglise pour donner aux récits Bibliques une certaine cohérence. D'ailleurs, les exégètes et théologiens se disputent encore de nos jours sur les multiples interprétaions qui peuvent être faites quant à certains Textes. Les rouleaux de Qoumrân n'ont pas encore révéles tous leurs secrets. Ils sont toujours à l'étude.
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 14:26

La difficulté de trouver une cohérence vient du fait qu'ils cherchent à les rendre cohérents avec leur point de vue. Qui peut prétendre chercher la vérité si en son coeur il prétend déjà connaître les réponses qu'il cherche?

Il n'y a pas forcément de cohérence dans ces textes. Ils relatent des époques différentes et la difficulté est aussi de se replonger dans une manière de pensée qui a complètement changé.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 14:46

Mespheber a écrit:
La difficulté de trouver une cohérence vient du fait qu'ils cherchent à les rendre cohérents avec leur point de vue. Qui peut prétendre chercher la vérité si en son coeur il prétend déjà connaître les réponses qu'il cherche?

Il n'y a pas forcément de cohérence dans ces textes. Ils relatent des époques différentes et la difficulté est aussi de se replonger dans une manière de pensée qui a complètement changé.

D'accord mon ami. Je retire "cohérence" et le remplace par structure.
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 14:53

Laughing C'est gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 15:46

Mespheber a écrit:
Laughing C'est gentil.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 18:30

Ecossais a écrit:
Mespheber a écrit:
Laughing C'est gentil.
Very Happy

Je n’aime pas trop les gens « gentils ».

Je note la rectification que tu fais, Ecossais, à propos du mot de Joseph de Maistre.

C’est vrai que ces communautés dans lesquelles est né le christianisme étaient animées par des hommes, et des femmes, qui avaient du être « initiés », « inspirés », qui avaient reçu une « illumination », une « révélation », on ne sait pas trop comment dire.
D’où venait, et comment appeler cette lumière qui est devenue un phare pour notre humanité en marche. Quel mystère fascinant et impénétrable !

Il y a eu ainsi, dans l’histoire de l’humanité, des moments « miraculeux » ; la « révélation » judéo-chrétienne en est un, et pas des moindres.

Elle est consignée dans « la Bible », qui est, en fait, une bibliothèque, renfermant quelque 70 livres (tu remarqueras ce nombre) : 43 composant « l’Ancien Testament » et 27, le « Nouveau », un ensemble riche de la disparité des documents ainsi rassemblés.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 19:42

lagaillette a écrit:
Ecossais a écrit:
Mespheber a écrit:
Laughing C'est gentil.
Very Happy

Je n’aime pas trop les gens « gentils ».

Je note la rectification que tu fais, Ecossais, à propos du mot de Joseph de Maistre.

C’est vrai que ces communautés dans lesquelles est né le christianisme étaient animées par des hommes, et des femmes, qui avaient du être « initiés », « inspirés », qui avaient reçu une « illumination », une « révélation », on ne sait pas trop comment dire.
D’où venait, et comment appeler cette lumière qui est devenue un phare pour notre humanité en marche. Quel mystère fascinant et impénétrable !

Il y a eu ainsi, dans l’histoire de l’humanité, des moments « miraculeux » ; la « révélation » judéo-chrétienne en est un, et pas des moindres.

Elle est consignée dans « la Bible », qui est, en fait, une bibliothèque, renfermant quelque 70 livres (tu remarqueras ce nombre) : 43 composant « l’Ancien Testament » et 27, le « Nouveau », un ensemble riche de la disparité des documents ainsi rassemblés.

Je suis absolument d'accord avec toi mon frère. Les "nombres sont très intéressants n'est-ce pas? J'y mets un "bémol" cependant. Ce que l'on peut trouver sur le site "Bible et Nombres " est un détournement de leur véritable sens.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mar 05 Sep 2006, 22:31

Qu'y a-t-il derrière ce site "Bible et nombres" ?

Il faut avouer que le nombre sept présente d'assez extraordinaires curiosités ; entre autres :

Ainsi, pour exemple, le nombre 142857 d’apparence anodine, se transforme en 999999 en le multipliant par 7. A l'époque où les premières calculettes étaient apparues dans les écoles, au début des années 70, cette opération "x7" affichée sur un écran rétro-éclairé fascinait même les élèves de Terminale comme j'avais pu le constater.
Mais il y a plus à découvrir dans ce nombre...
En effet, les rapports suivants le remettent systématiquement en scène, à l'exclusion des chiffres 3, 6 et 9!
• 1/7 = 0,142857...
• 2/7 = 0,285714...
• 3/7 = 0,428571...
• 4/7 = 0,571428...
• 5/7 = 0,741285...
• 6/7 = 0,857142...
• 7/7 = 1,000000...
• 8/7 = 1,142857...
• 9/7 = 1,285714...
• 10/7 = 1,428571...
Ne considérant que ce premier verset tiré de la Genèse, le tout premier verset Biblique donc, dans sa version de rédaction Hébraïque d'origine, Ivan Panin avait découvert ce que l'on peut qualifier de phénomènes, les occurrences suivantes:
• Ce verset est composé de sept mots Hébreux.
• Le nombre de lettres est égal à 28 ou 7 x 4.
• 7 x 2 = 14 lettres composent les trois premiers mots, tout comme les quatre derniers mots Hébreux.
• Le quatrième et cinquième mots, le sixième et septième mots ont sept lettres.
• Les trois mots-clés "Dieu", "cieux" et "terre" ont 7 x 2 = 14 lettres, tout comme les mots restants.
• Le mot central, le plus court du verset, composé de deux lettres est entouré de deux mots totalisant sept lettres.
• La valeur alphanumérique de ces deux lettres vaut 133 ou 7 x 19, alors que celle de la première et dernière lettres du verset équivaut à 1393 ou 7 x 199.

Mais il n'est pas le suel dans ce cas.

Il y a un véritable mystère dans les nombres.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 01:56

Sur ce genre de mystère, je vous invite à lire Le Pendule de Foucault de l'ami Umberto Eco.

Protagoras disait (et c'est même tout ce qu'on sait de lui) "L'homme est la mesure de toute chose." Cela est vrai dans la mesure (c'est le cas de le dire) où l'homme a toujours utilisé son corps comme premier référant. C'est même le cas chez les nourrissons! Les premières unités de mesures étaient en pouce, pied, pas... Si nous avions douze doigts au lieu de dix il y a fort à parier que nous aurions un système métrique dodécimale. Ce que je veux dire par là c'est que l'humain projette consciemment ou inconsciemment ses propres structures mentales et que le fait de trouver des correspondances numériques ne signifient pas nécessairement qu'il y ait un grand mystère... Ensuite, il faut considérer que l'alphabet hébreu est aussi un système numérique. Aleph=1, Beth=2, etc. De plus, on a récemment découvert que l'alphabet recouvrait ausi dans son écriture biblique des mesures musicales. On a tenté de les retranscrire, de les chanter et ça fonctionne!

Comme je le disais, il est du ressort de la Cabale de mener cette recherche des racines des mots à partir de leur base commune. Pour ceux que ça intéresse, je les invite à comparer l'arbre de la Cabale avec le principe de la carte de Kohonen...



Cela dit, on est carrément à dix années-lumières du sujet. Au moins. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 09:51

Quoique, on dirait un peu un adn ou un truc de ce genre, votre schéma.

Au fait, qui est-ce qui était d'accord avec moi quand je disais que le discours de l'Eglise sur la sexualité semblait bien compliqué ? Parce vos derniers délires, là, si c'est pas compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 10:19

lagaillette a écrit:

Cantique
1 : 2 Qu’il me baise des baisers de sa bouche! Car ton amour vaut mieux que le vin,

Ce qui répond à la question posée sur le fil de l'ascèse : Jésus buvait du vin contrairement au Baptiste, mais tout en sachant que le plsu important, c'est l'Amour, qui est plus doux que le jeûne ou le vin.

Citation :
Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d’amour!

C'est dans la Bible !
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 11:55

Pierre de lune a écrit:
Au fait, qui est-ce qui était d'accord avec moi quand je disais que le discours de l'Eglise sur la sexualité semblait bien compliqué ? Parce vos derniers délires, là, si c'est pas compliqué...
Moi, Écossais, peut-être lagaillette...
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 14:42

Code:
Sur ce genre de mystère, je vous invite à lire Le Pendule de Foucault de l'ami Umberto Eco.

J’ai lu.

Code:
Ce que je veux dire par là c'est que l'humain projette consciemment ou inconsciemment ses propres structures mentales et que le fait de trouver des correspondances numériques ne signifient pas nécessairement qu'il y ait un grand mystère... Ensuite, il faut considérer que l'alphabet hébreu est aussi un système numérique. Aleph=1, Beth=2, etc. De plus, on a récemment découvert que l'alphabet recouvrait ausi dans son écriture biblique des mesures musicales. On a tenté de les retranscrire, de les chanter et ça fonctionne!

Les correspondances entre les lettres de l’alphabet hébreu et les nombres, ce n’est pas que ce ne soit pas intéressant, mais ce n’était pas cela que je visais. Ce que je visais, et que je considère comme un mystère, ce sont certaines étranges caractéristiques des nombres.
Tu renvoies à la Kabbale, Mespheber, mais que penses-tu de Pythagore ?

Mais c'est vrai qu'on s'est éloigné de la question de la sexualité.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 14:45

Pierre de lune a écrit:
lagaillette a écrit:

Cantique
1 : 2 Qu’il me baise des baisers de sa bouche! Car ton amour vaut mieux que le vin,

Ce qui répond à la question posée sur le fil de l'ascèse : Jésus buvait du vin contrairement au Baptiste, mais tout en sachant que le plsu important, c'est l'Amour, qui est plus doux que le jeûne ou le vin.

Citation :
Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d’amour!

C'est dans la Bible !

C'est où, dans la Bible ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 14:51

Mespheber a écrit:
Pierre de lune a écrit:
Au fait, qui est-ce qui était d'accord avec moi quand je disais que le discours de l'Eglise sur la sexualité semblait bien compliqué ? Parce vos derniers délires, là, si c'est pas compliqué...
Moi, Écossais, peut-être lagaillette...

D'accord que le discours de l'Eglise sur la sexualité est bien compliqué.

Mais, à part le fait que "l'église", en mère possessive qu'elle est, peine à lâcher la bride à ses enfants, et, du coup, émet des prescriptions inacceptables, il faut avouer que le sujet n'est pas simple.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 18:40

lagaillette a écrit:

Citation :
Citation :
Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d’amour!
C'est dans la Bible !
C'est où, dans la Bible ?

Eh bien, dans le Cantique que vous avez cité ! Je faisais remarquer qu'il es écrit dans la Bible de manger et festoyer.

lagaillette a écrit:


D'accord que le discours de l'Eglise sur la sexualité est bien compliqué.

Mais, à part le fait que "l'église", en mère possessive qu'elle est, peine à lâcher la bride à ses enfants, et, du coup, émet des prescriptions inacceptables, il faut avouer que le sujet n'est pas simple.

Et là, je faisais remarquer que votre arithmétique est encore plus compliquée !
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 18:48

Pierre de lune a écrit:
Et là, je faisais remarquer que votre arithmétique est encore plus compliquée !
Comme 64=65? 8)
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 19:07

Tu as raison, pierre de lune :

Cantique 5:1 J’entre dans mon jardin, ma soeur, ma fiancée; Je cueille ma myrrhe avec mes aromates, Je mange mon rayon de miel avec mon miel, Je bois mon vin avec mon lait… -Mangez, amis, buvez, enivrez-vous d’amour! -
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 19:26

Mespheber a écrit:
Pierre de lune a écrit:
Et là, je faisais remarquer que votre arithmétique est encore plus compliquée !
Comme 64=65? 8)

"Dieu est simple, et nous sommes si compliqués !"


Dernière édition par le Jeu 07 Sep 2006, 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Mer 06 Sep 2006, 20:40

Pierre de lune a écrit:
Dieu est simple, et nosu sommes si compliqués !
Qui peut savoir? L'homme n'a t'il pas été créé à son image? À moins que ce soit nous qui nous créons une image de lui à notre mesure en son absence... cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Jeu 07 Sep 2006, 00:28

lagaillette a écrit:


D'accord que le discours de l'Eglise sur la sexualité est bien compliqué.

Eh bien réduisons-le à sa plus simple expression. « Il est plus facile d'ouvrir la bouche que de tendre le bras. »
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Jeu 07 Sep 2006, 01:08

Ecossais a écrit:
Eh bien réduisons-le à sa plus simple expression. « Il est plus facile d'ouvrir la bouche que de tendre le bras. »
Sauf pour commander une bière dans un bar, on fait les deux. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Jeu 07 Sep 2006, 11:22

Mespheber a écrit:
Pierre de lune a écrit:
Dieu est simple, et nosu sommes si compliqués !
Qui peut savoir? L'homme n'a t'il pas été créé à son image? À moins que ce soit nous qui nous créons une image de lui à notre mesure en son absence... cyclops

J'ai oublié de mettre cette phrase entre guillemets, elle n'est pas de moi. Je ne sais plus de qui elle est, d'ailleurs.
Je pense que l'homme devient vertigineusement limité quand il se mêle de penser Dieu. Bossuet disait : "Dieu est tout, mais il n'est rien de ce que vous dites de lui."


Dernière édition par le Jeu 07 Sep 2006, 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Jeu 07 Sep 2006, 11:27

Ne t'en veut pas, je ne faisais que rebondir sur ta citation, qu'elle soit personelle ou non. ;)

J'aime bien Bossuet, ça a l'air d'être quelqu'un plein de bon sens. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Jeu 07 Sep 2006, 12:08

Code:
« Il est plus facile d'ouvrir la bouche que de tendre le bras. »

Je vais essayer de décoder le sens de ce propos énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: La sexualité vue par l'Eglise   Jeu 07 Sep 2006, 12:13

lagaillette a écrit:
Code:
«Il est plus facile d'ouvrir la bouche que de tendre le bras.»
Je vais essayer de décoder le sens de ce propos énigmatique.
J'ai une piste...


lol!
Revenir en haut Aller en bas
 
La sexualité vue par l'Eglise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» "Aucune Eglise ne peut s'identifier au Christ"
» le role du diacre dans l'eglise catholique
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» l'eglise trouve ou l'argent ?
» oratoire,chapelle,eglise,cathedrale,basilique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: