DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jean-luc56



Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 12:10

tu as raison, cet abbé a fait un trés lourd travail. et il n'était pas seul.
les insultes et les calomnies sont tellement basses et débiles que cela démontre la bêtise de certains.
les pauvres débiles,je les plains.
en plus par leur attitude, ils font de la pub pour les vrais travaux de cet abbé.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 12:39

François Pignon a écrit:
Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:

J'ai nié ? non, j'étudie (il faut bien lire).
Quand mes recherches seront terminées je serai en mesure de réviser ou au contraire de valider.

Valider ou invalider quoi au juste ?

François Pignon a écrit:
En ce moment je me renseigne sur la faisabilité d'un gazage massif, c'est très technique.

Mué... Ben planchez plutôt sur toutes les autres techniques mises en oeuvre : par balle, pas la famine, par la maladie. 3,2 millions de soldats rien que dans les camps. On pourrait douter, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 13:44

Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:
Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:

J'ai nié ? non, j'étudie (il faut bien lire).
Quand mes recherches seront terminées je serai en mesure de réviser ou au contraire de valider.

Valider ou invalider quoi au juste ?

François Pignon a écrit:
En ce moment je me renseigne sur la faisabilité d'un gazage massif, c'est très technique.

Mué... Ben planchez plutôt sur toutes les autres techniques mises en oeuvre : par balle, pas la famine, par la maladie. 3,2 millions de soldats rien que dans les camps. On pourrait douter, non ?

Là je cherche les documents qui ont donné les instructions (à toute la hiérarchie du régime) de la solution finale, je ne les trouve toujours pas.
Quand l'on procède à un projet (diabolique) d'aussi grande envergure, il doit y avoir des documents, des instructions écrites à plusieurs échelons.
Pouvez-vous m'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 13:53

Vous pourriez déjà trouver des CR de procès des criminels nazis en tapant leurs noms sur Google je suppose... Ils disaient tous qu'ils ont "obéi" !
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 14:09

Hitler, 16 septembre 1919 a écrit:
L’antisémitisme fondé sur des motifs purement sentimentaux, trouvera son expression ultime sous forme de pogroms. L’antisémitisme selon la raison doit, lui, conduire au combat législatif contre les privilèges des Juifs et à l’élimination de ces privilèges... Son but ultime [celui de l’antisémitisme] doit, immuablement, être l’élimination des Juifs en général.

Lettre de Adolf Hitler à Adolf Gemlich, 16 septembre 1919, dans Hitler, Sämtliche Aufzeichnungen 1905-1924, édité par Eberhard Jäckel et Axel Kuhn, Stuttgart 1980

Oncle Adi a écrit:
Le Juifs qui apporte avec lui la démocratie a pour but ultime de dominer les peuples. Par conséquent, le Juif, cette sangsue, doit être exterminé (der Jude als Blutengel muß ausgerottet werden).

Fac-similé des notes prises par Hitler dans Werner Maser, Hitlers Briefe und Notizen. Sein Weltbild in handschriftlichen Dokumenten, Stocker, 2002, p. 238.

Liebe Adi a écrit:
Lorsque je serai réellement au pouvoir, ma toute première tâche consistera à annihiler les Juifs. Dès que j’aurai la possibilité de le faire, je ferai construire — à la Marienplatz de Munich par exemple — autant de rangées de potences que la circulation le permettra. Puis les Juifs seront pendus sans discrimination et ils resteront pendus jusqu’à ce qu’ils puent. Ils resteront pendus tant que les principes d’hygiène le permettront. Dès qu’on les aura détachés, ce sera au tour de la prochaine fournée et ainsi de suite jusqu’à ce que le dernier Juif de Munich ait été exterminé. On agira séparément de même dans d’autres villes jusqu’à ce que l’Allemagne ait été complètement nettoyée des Juifs.

Joseph Hell, «Aufzeichnung», 1922, ZS 640, p. 5, Institut fur Zeitgeschichte, cité par Gerald Fleming, Hitler et la solution finale, op. cit., p. 38.

Des dérapages, en forme de détails, sans doute dus à sa jeunesse...

Mais donc...

L'amoureux des Juifs, unkle Adi, le 7 mai 1943, fait un magnifique discours les Reichsleiter et les Gauleiter. Herbert Backe, secrétaire d’État à l’approvisionnement, cite Hitler qui déclare :

Schone Adi a écrit:
Les Juifs doivent être exterminés en Europe. Il faut abattre tout ce qui s’y oppose. […] Pour les Juifs, pas de pitié. […] Pas d’excuse pour ceux qui ne se défendent pas contre les Juifs.

Petite note finale, en forme de regret, une volute de détails...

«
Adidi a écrit:
Je n’ai laissé subsister aucun doute. Si les nations européennes doivent être à nouveau considérées comme de simples paquets d’actions de ces conspirateurs monétaires et financiers internationaux; alors cette race, qui est réellement coupable de ce combat meurtrier, sera elle aussi appelée à rendre des comptes : la juiverie ! Je n’ai pas non plus dissimulé que cette fois des millions d'hommes adultes n’iraient pas au devant de la mort, et des centaines de milliers de femmes et d’enfants ne périraient pas brûlés et écrasés sous les bombes dans les villes sans que le véritable fautif doive expier sa culpabilité, fût-ce par des moyens plus humains.»

Journal de Goebbels, 13 mai 1943 (Joseph Goebbels, Die Tagebücher von Joseph Goebbels, éd. Elke Fröhlich, Munich, 1993, partie II, vol. 8, p. 287-288)

Conférence de Wansee...



Maintenant, lisez !


Hannah Arendt (trad. Anne Guérin), Eichmann à Jérusalem : Rapport sur la banalité du mal, Paris, Gallimard, coll. « Folio Histoire »,‎ 1991, 519 p. (ISBN 2-070-32621-7 et 9782070326211, OCLC 59168047)
Richard Breitman, Himmler et la solution finale. L'architecte du génocide, Paris, Calmann-Lévy / Mémorial de la Shoah,‎ 2009 (ISBN 978-2-7021-4020-8)
Christopher R. Browning, Les origines de la solution finale, Paris, Les belles lettres,‎ 2007
Christopher R. Browning, Politique nazie, travailleurs juifs, bourreaux allemands, Paris, Les belles lettres,‎ 2002 (ISBN 2-251-38055-8)
(en) David Cesarani, Eichmann : Hislife and crimes, Vintage,‎ 2005
Mario R. Dederichs, Heydrich, Paris, Tallandier,‎ 2007
Gerald Fleming, Hitler et la solution finale, Paris, Julliard, 1988
Saul Friedländer, L'Allemagne nazie et les Juifs, 1939-1945, Les années d'extermination, Paris, Seuil,‎ 2008
Alfred Grosser, 10 leçons sur le nazisme, Bruxelles, Éditions complexe,‎ 1984
Raul Hilberg, La destruction des Juifs d'Europe, Paris, Gallimard, coll. « Folio Histoire »,‎ 2006

Édouard Husson, Heydrich et la solution finale, Paris, Perrin,‎ 2008
Édouard Husson, Nous pouvons vivre sans les juifs : Quand et comment ils décidèrent de la Solution finale, Paris, Perrin,‎ 2005
Ian Kershaw, Hitler, 1936-1945, Paris, Flammarion,‎ 2001
Ian Kershaw, Choix fatidiques. Dix décisions qui ont changé le monde. 1940-1941, Paris, Seuil, coll. « L'univers historique »,‎ 2009 (ISBN 978-2-02-080325-0)
Peter Longerich, Die Wannsee-Konferenz vom 20. Januar 1942. Planung und Beginn des Genozids an den europäischen Juden, Berlin, Edition Hentrich,‎ 1998 (ISBN 3-89468-250-7)
Peter Longerich, Politik der Vernichtung. Eine Gesamtdarstellung der nationalsozialistischen Judenverfolgung, München,‎ 1998 (ISBN 3-492-03755-0)

Arno J. Mayer, La solution finale dans l'histoire, Paris, La Découverte,‎ 1990
Ralf Ogorreck, Les Einsatzgruppen. Les groupes d'intervention et la « genèse de la solution finale », Paris, Calman-Lévy,‎ 2007
Richard Rhodes, Extermination : la machine nazie. Einsatzgruppen à l'Est, 1941-1943, Paris, Autrement, coll. « Mémoires »,‎ 2004

Mark Roseman, Ordre du jour : Génocide. Le 20 janvier 1942. La conférence de Wannsee et la Solution finale, Paris, Louis Audibert, 2002

Et, enfin, lisez !

http://fr.wikisource.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Wannsee
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 14:45

Je parle des instructions concernant les chambres à gaz (document administratif) .
L'antisémitisme ne fait aucun doute, les camps de concentration non plus (là n'est pas la question).
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 14:59

François Pignon a écrit:
Je parle des instructions concernant les chambres à gaz (document administratif) .
L'antisémitisme ne fait aucun doute, les camps de concentration non plus (là n'est pas la question).

Mais les chambres à gaz ne représentent qu'entre 20 et 30% des morts en camps... Vous avez toujours cru qu'on parlait de 6 millions de gazés ? Révisez vos cours d'histoire, vous êtes dans l'erreur.

PS: et sans doute même moins de 20%.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:04

Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:
Je parle des instructions concernant les chambres à gaz (document administratif) .
L'antisémitisme ne fait aucun doute, les camps de concentration non plus (là n'est pas la question).

Mais les chambres à gaz ne représentent qu'entre 20 et 30% des morts en camps... Vous avez toujours cru qu'on parlait de 6 millions de gazés ? Révisez vos cours d'histoire, vous êtes dans l'erreur.

PS: et sans doute même moins de 20%.

C'est énorme 30%, quand l'on connait la difficulté (technique) qu'ont les américains pour exécuter une seule personne soumise à la peine de mort.



Michel de Bouard né le 5 août 1909 et mort le 28 avril 1989, à Épron (Calvados)
il déclara dans le journal Ouest France 2, 3 août 1986

« Où ai-je acquis la conviction qu’il y avait une chambre à gaz à Mauthausen ? Pas au camp en tout cas. C’est donc un
"bagage" que j’ai reçu après la guerre. C’était admis... »,.
" Je me trouvais déchiré entre ma conscience d’historien et les devoirs qu’elle me fait et l’appartenance à un groupe de camarades que j’aime profondément mais qui ne veulent pas reconnaître la nécessité de traiter ce fait historique qu’est la déportation selon les méthodes d’une saine Histoire.
Je suis hanté par la pensée que, dans cent ans ou même cinquante, les historiens s’interrogent sur cet aspect de la Seconde Guerre mondiale qu’est le système concentrationnaire et de ce qu’ils découvriront. Le dossier est pourri. Il y a, d’une part, énormément d’affabulations, d’inexactitudes, obstinément répétées, notamment sur le plan numérique, d’amalgames, de généralisations et, d’autre part, des études critiques(les éudes négationnistes) très serrées pour démontrer l’inanité de ces exagérations. Je crains que ces historiens ne se disent alors que la déportation, finalement, a dû être un mythe. Voilà le danger. Cette idée me hante."



Phillipe Burrin
en 1989 il déplore
« les grandes lacunes de la documentation » et il ajoute : « Il ne subsiste aucun document portant un ordre d’extermination
signé de Hitler. […] Selon toute vraisemblance, les ordres furent donnés verbalement. […] les traces sont ici non seulement
peu nombreuses et éparses, mais difficiles d’interprétation » (Hitler et les juifs / Genèse d’un génocide, Paris, Seuil, 1989 p. 13)
Arno Mayer

En 1988 il écrivît dans son livre La Solution finale" dans l’histoire (traduction publiée en 1990 avec une préface de Pierre Vidal-Naquet),
que
« les sources dont nous disposons pour étudier les chambres à gaz sont à la fois rares et peu sûres » (p. 406).
Jacques Baynac
le 3 septembre 1996, dans Le Nouveau Quotidien de Lausanne il déclare au sujet des chambres à gaz homicides
« l’absence de documents, de traces ou d’autres preuves matérielles »
puis ilconclut
"Pour l’historien scientifique, le témoignage n’est pas réellement l’Histoire, il est un objet d’histoire. Et un témoignage ne pèse pas lourd si aucun document solide ne le confirme. Le postulat de l’histoire scientifique, c’est, pourrait-on dire en forçant à peine le trait pas de papier(s), pas de fait avéré. (...) Soit on abandonne le primat de l’archive au profit du témoignage et, dans ce cas, il faut déqualifier l’histoire en tant que science pour la requalifier aussitôt en tant qu’art. Soit on maintient le primat de l’archive et, dans ce cas, il faut reconnaître que le manque de traces entraîne l’incapacité d’établir directement la réalité de l’existence des chambres à gaz homicides."


Dernière édition par François Pignon le Ven 30 Jan 2015, 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:08

Propos négationnistes qui n'engagent que vous François Pignon et votre conscience.

Vous avez décidé, dans une optique critique envers l'Etat d'Israël, de vous assoir - avec le louveteau - sur la mémoire de 6 millions d'êtres humains (chrétiens, juifs, athées, tous confondus). Grand bien vous fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:09

Dragna Din a écrit:
Propos négationnistes qui n'engagent que vous François Pignon et votre conscience.

Vous avez décidé, dans une optique critique envers l'Etat d'Israël, de vous assoir - avec le louveteau - sur la mémoire de 6 millions d'êtres humains (chrétiens, juifs, athées, tous confondus). Grand bien vous fasse.

Les historiens que je viens de citer ne sont pas négationnistes ou révisionnistes, au contraire, ils se posent les mêmes questions que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:13

François Pignon a écrit:
Dragna Din a écrit:
Propos négationnistes qui n'engagent que vous François Pignon et votre conscience.

Vous avez décidé, dans une optique critique envers l'Etat d'Israël, de vous assoir - avec le louveteau - sur la mémoire de 6 millions d'êtres humains (chrétiens, juifs, athées, tous confondus). Grand bien vous fasse.

Les historiens que je viens de citer ne sont pas négationnistes ou révisionnistes, au contraire, ils se posent les mêmes questions que moi.

Alors posez-vous la question de savoir comment 3,2 millions de soldats prisonniers ont pu mourir aussi dans les camps... Ah oui, mais là pas de technique ! Et puis ils n'étaient pas majoritairement Juifs.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:37

de ceux qu'il partaient en Allemagne pendant le règne du nazisme quel que soit leur étiquette, une partie décédait lors du transport étant donnée que les conditions étaient déplorables, c'étaient des wagons à bestiaux;
Une autre partie décédait de malnutrition voire d'absence de nutrition simplement ; toutes les photos de l'époque et les films qui ont été tournés à ce moment-là peuvent en attester;
je ne parle pas du pourcentage de ceux qui ont servi d'expérimentation comme cobaye à une médecine ou à des soi-disant recherches qui étaient dictées pour sélectionner et détruire les races qui n'étaient pas ariennes;
Quel que soit le nombre, pourcentage de ceux qui ont été massacrés dans les chambres à gaz, on ne peut nier qu'il y a eu un véritable massacre, génocide, consciemment organisé pour détruire tous qui s'opposaient au pouvoir d'un malade mental psychopathe grave et de tous les généraux SS aussi tarés que lui
quant à certains historiens qui veulent nier l'évidence car de politique très fasciste, je suis triste pour eux et ils n'ont rien d'historiens; Les négationnistes devraient se rhabiller au vestiaire de la bêtise;

Pourrait-on revenir au sujet du post, merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:45

jean-luc56 a écrit:
de ceux qu'il partaient  en Allemagne pendant le règne du nazisme quel que soit leur étiquette, une partie décédait lors du transport étant donnée que les conditions étaient déplorables, c'étaient des wagons à bestiaux;
Une autre partie décédait de malnutrition voire d'absence de nutrition simplement ; toutes les photos de l'époque et les films qui ont été tournés à ce moment-là peuvent en attester;
je ne parle pas du pourcentage de ceux qui ont servi d'expérimentation comme cobaye à une médecine ou à des soi-disant recherches qui étaient dictées pour sélectionner et détruire les races qui n'étaient pas ariennes;
Quel que soit le nombre, pourcentage de ceux qui ont été massacrés dans les chambres à gaz, on ne peut nier qu'il y a eu un véritable massacre, génocide, consciemment organisé pour détruire tous qui s'opposaient au pouvoir d'un malade mental psychopathe grave et de tous les généraux SS aussi tarés que lui
quant à certains historiens qui veulent nier l'évidence car de politique très fasciste, je suis triste pour eux et ils n'ont rien d'historiens; Les négationnistes devraient se rhabiller au vestiaire de la bêtise;

Pourrait-on revenir au sujet du post, merci

Ben le sujet c'est l'abbé Pierre et donc Garaudy par ricochet .
Bref, vous avez raison, moi je retourne à mes recherches .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:47

Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:
Dragna Din a écrit:
Propos négationnistes qui n'engagent que vous François Pignon et votre conscience.

Vous avez décidé, dans une optique critique envers l'Etat d'Israël, de vous assoir - avec le louveteau - sur la mémoire de 6 millions d'êtres humains (chrétiens, juifs, athées, tous confondus). Grand bien vous fasse.

Les historiens que je viens de citer ne sont pas négationnistes ou révisionnistes, au contraire, ils se posent les mêmes questions que moi.

Alors posez-vous la question de savoir comment 3,2 millions de soldats prisonniers ont pu mourir aussi dans les camps... Ah oui, mais là pas de technique ! Et puis ils n'étaient pas majoritairement Juifs.

Nous en reparlerons sur un autre fil si l'occasion se présente car Jean-Luc ne veut pas qu'on pollue son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:47

François Pignon a écrit:


Ben le sujet c'est l'abbé Pierre et donc Garaudy par ricochet .
Bref, vous avez raison, moi je retourne à mes recherches .

On attend les résultats avec im-pa-tien-ce !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:49

Dragna Din a écrit:
François Pignon a écrit:


Ben le sujet c'est l'abbé Pierre et donc Garaudy par ricochet .
Bref, vous avez raison, moi je retourne à mes recherches .

On attend les résultats avec im-pa-tien-ce !


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 15:53

pourquoi mêler l'Abbé Pierre à des règlements de compte avec des négationnistes ?
on peut s'amuser longtemps avec la technique du ricochet, c'est hélas totalement hors sujet;
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 16:00

Une phrase de soeur Emmanuelle que j'aime beaucoup:

"En donnant ma vie à Dieu, à l'espérance et à l'amour, j'ai choisi ce qui jamais ne finit." Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands   Ven 30 Jan 2015, 16:07

Arnica a écrit:
Une phrase de soeur Emmanuelle que j'aime beaucoup:

"En donnant ma vie à Dieu, à l'espérance et à l'amour, j'ai choisi ce qui jamais ne finit." Very Happy

très belle phrase, très belle clé qui ouvre la porte à une très belle foi,
merci de cette citation qui amène une très belle vibration sur ce forum
I love you
Revenir en haut Aller en bas
 
Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Soeur Emmanuelle, Abbé Pierre, deux etres si simples et si grands
» Le parfait manuel de destruction de soeur Emmanuelle
» Les citations d'Abbé Pierre
» L'abbé Pierre avait demandé au pape l'ordination de prêtres
» Soeur Emmanuelle (Noël)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: