DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Lettre ouverte de Sami Aldeeb à Dalil Boubakeur    Lun 12 Jan 2015, 21:15

Bonjour à tous, désolé pour la bombe qui va suivre. Depuis plusieurs jours, je parcours le web et lis une grande partie des articles qui y circulent concernant l'attentat tragique survenu le 7 Janvier dans les locaux de Charlie Hebdo. J'imagine que la communauté musulmane traverse des moments difficiles et c'est pourquoi - dans un premier temps - j'ai hésité à publier ce topic. Toutefois, il m'a semblé essenciel qu'une telle information ne pouvait pas ne pas circuler et qui plus est, être communiqué aux web-musulmans.

Voici donc en lien, l'article de Sami Aldeeb, Dr en droit, professeur des universités, Directeur du Centre de droit arabe et musulman: http://www.sami-aldeeb.com Auteur d’une traduction française du Coran par ordre chronologique.


Lettre ouverte de Sami Aldeeb à Dalil Boubakeur : revoir intégralement les enseignements de l’islam



Cher Dr Dalil Boubakeur, Imam de la mosquée de Paris,
J’ai visionné plusieurs vidéos dans lesquelles vous condamnez l’attentat contre le magazine Charlie Hebdo, qui a coûté la vie à un certain nombre de journalistes. Vous y avez tenté de disculper l’islam de ce qui est arrivé. Vous avez même pleuré sur les musulmans au lieu de pleurer sur les victimes, en affirmant que ce qui s’est passé est un coup porté à l’ensemble des musulmans et que l’Islam sanctifie la vie.
Vous démontrez ainsi que vous vous moquez de la vie des journalistes assassinés et que votre seule préoccupation consiste à éviter l’accusation de l’islam et des musulmans pour ce qui s’est passé. Vous vous êtes contredit et vous avez prouvé que vous manquez de la moindre sympathie pour les victimes. Vous avez perdu votre humanité par ces déclarations. Mais soyons honnêtes, absolument honnêtes. Ne dit-on pas, en arabe, que de la franchise naît la tranquillité? Parlons en termes médicaux, puisque vous êtes médecin de profession. Vous savez qu’un diagnostic erroné peut entraîner la mort du patient. Si vous considérez un cancer comme un simple mal passager, vous donnez l’occasion au cancer de croître et de détruire la vie du patient. Je pense que vous êtes d’accord avec moi sur ce point. Et il va de soi que le médecin, après le diagnostic, doit suggérer le médicament adéquat au patient afin de le guérir.
Permettez-moi de vous dire que votre diagnostic sur les événements d’hier à Paris ne saurait convaincre que les idiots et les hypocrites. Si vous n’êtes pas conscient de votre erreur, c’est un signe de votre ignorance. Et si vous savez que votre diagnostic est erroné, cela signifie que vous êtes un malhonnête, pour ne pas dire un menteur. Ce qui est arrivé à Paris est entièrement conforme à l’enseignement de l’Islam tel qu’il ressort du Coran, de la Sunna de Mahomet et de tous les ouvrages reconnus de droit musulman. Est-il nécessaire de vous rappeler comment Mahomet s’est vengé de ceux qui l’ont critiqué? Ne savez-vous pas ce que Mahomet a fait à Um Qarfa?  Ne savez-vous pas comment le Coran stigmatise les poètes dans le chapitre qui leur est consacré et qui porte le titre «Les poètes»?  Jamais Mahomet n’a admis la moindre critique à son égard; il n’acceptait que ceux qui chantaient ses louanges, comme le font les rois et les chefs des pays arabes et musulmans aujourd’hui.
Ne savez-vous pas que les ouvrages de droit musulman prescrivent de tuer ceux qui critiquent Mahomet? Pouvez-vous m’indiquer un seul pays arabe ou musulman qui permet de toucher à Mahomet? Bien sûr que non. Où donc est la sanctification de la vie dont vous parlez? La liberté d’expression et la vie des humains n’ont aucune valeur dès qu’on touche à l’Islam, au Coran ou à Mahomet. Et je vous défie de me présenter la moindre preuve de l’inexactitude de mes propos.  À moins que vous n’indiquiez les critiques contre Mahomet dans la période mecquoise, quand il n’avait pas d’épée. Mais après avoir joint le pouvoir à la prophétie, il n’a toléré aucune critique contre lui ou le Coran. Et cela vaut encore aujourd’hui. Revenons sur ce qui s’est passé à Paris. Vous avez certainement appris que lorsque les terroristes ont assassiné les journalistes, ils criaient «Dieu est grand, le prophète Mahomet a été vengé». Ils se considéraient comme les exécutants de la loi islamique contre ceux qui critiquent Mahomet. Et ce qu’ils ont fait est conforme aux dispositions de la loi islamique. La question se pose: où l’ont-ils appris? Ne serait-ce pas dans des livres dont regorgent les bibliothèques des mosquées en France? Ne serait-ce pas dans les prêches des imams de ces mosquées?
En France, tout le monde a le droit de critiquer le judaïsme, le christianisme, le communisme, ainsi que leurs symboles et leurs ouvrages. Et les journalistes qui ont été assassinés ne s’en sont pas privés, sans tenir compte des susceptibilités des juifs, des chrétiens ou des communistes. Ce droit est garanti par la loi française. En refusant toute critique de l’islam, de Mahomet et du Coran même en France, les musulmans voudraient tout simplement y appliquer la loi islamique et brider la liberté d’expression. Tant que de telles idées dominent la mentalité des musulmans, ce qui est arrivé à Paris avec Charlie Hebdo se répétera, avec le même magazine et d’autres. Ainsi, sous la menace de mort, les musulmans veulent faire taire des intellectuels, des journalistes, des universitaires, des politiciens et toutes autres personnes qui seraient tentées de critiquer l’islam et ses symboles. Ils veulent tout simplement établir en France une dictature islamique brutale, interdisant la liberté de pensée et d’expression. Je vous invite à un moment de franchise avec vous-même. Vous dites vouloir le vivre-ensemble en France. Comment pouvez-vous imaginer la cohabitation entre musulmans et non-musulmans en France avec de telles idées? Ne voyez-vous pas que la société française est menacée par la guerre civile dont les musulmans seront les premiers perdants? Soyons honnêtes. Ne pensez-vous pas que de nombreux adeptes de votre religion en France, ou certains d’entre eux au moins, ont applaudi l’assassinat des journalistes de Charlie Hebdo comme ils ont applaudi les crimes de Mohamed Merah?
Aucune personne saine d’esprit ne peut nier que ce qui est arrivé à Paris avec les journalistes de Charlie Hebdo provient des enseignements islamiques. C’est le diagnostic que personne d’informé ne saurait mettre en doute. Ceci étant, il faut en déduire la nécessité de revoir l’ensemble des enseignements islamiques. On doit lever la sainteté du Coran, de Mahomet et de l’islam et permettre leur critique comme on le fait avec le judaïsme, le christianisme et le communisme. Les imams de mosquées en France doivent reconnaître la liberté d’expression prévue par la loi française et demander aux musulmans qui ne l’acceptent pas de quitter la France pour retourner dans leur pays d’origine. Et ce pour éviter la guerre civile entre musulmans et non-musulmans en France. En ce qui concerne les mosquées, il faut surveiller ce qui y est dit et ce qui y est enseigné afin qu’elles ne deviennent pas des nids de terrorisme et d’extrémisme. Pour cela, je suggère que les mosquées soient ouvertes à tous, que les prêches soient prononcés en français, que les imams étrangers ne soient pas autorisés à y officier, et je propose de soumettre les imams actuels à des mesures administratives et éducatives.
Vous savez sans doute qu’en Egypte les prêches sont distribués aux imams par les autorités étatiques, qui contrôlent la stricte observance de leur contenu. Tous les prêches des mosquées de France doivent être soumis à l’approbation préalable des autorités françaises, ces prêches doivent être enregistrés et les contrevenants doivent être sanctionnés par le retrait de la nationalité et le renvoi dans le pays d’origine. Et ce, encore une fois, pour éviter la guerre civile entre musulmans et non-musulmans en France. D’autre part, il faut revoir intégralement l’enseignement islamique et l’orienter vers la doctrine de Mahmoud Mohamed Taha, qui a été pendu sur instigation de l’Azhar. Ce penseur estimait qu’il fallait impérativement laisser de côté le Coran médinois, qui viole les droits de l’homme, et ne retenir que le Coran mecquois. Cela nécessite l’interdiction en France du Coran sous sa forme actuelle. Il faut exiger que tous les exemplaires du Coran, y compris ceux qui se trouvent dans les mosquées, soient dans l’ordre chronologique, en indiquant clairement que le Coran médinois est caduc en raison de ses incitations à violer les droits de l’homme.
Les responsables de la religion musulmane doivent en outre reconnaître la liberté religieuse, y compris la liberté de changer de religion, de quitter l’islam. Les autorités françaises doivent imposer cette exigence sous peine de retrait de la nationalité française et de renvoi dans le pays d’origine. Ce sont là des mesures que vous devez prendre en tant qu’imam de la Mosquée de Paris, et que doivent prendre les autorités françaises le plus rapidement possible afin de permettre le vivre-ensemble en France. Veuillez agréer, Monsieur l’imam de la Mosquée de Paris, l’expression de ma haute considération.
Sami Aldeeb, Dr en droit, professeur des universités, Directeur du Centre de droit arabe et musulman: http://www.sami-aldeeb.com Auteur d’une traduction française du Coran par ordre chronologique
Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Masculin Messages : 994
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Lun 12 Jan 2015, 23:07

Il y va pas avec le dos de la pelle le petit monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Lun 12 Jan 2015, 23:45

Il est temps de parler clair . Mais en même temps , il faut rechercher la raison de cette tendance fondamentale de l'être humain à rechercher maladivement , soit la domination , soit la soumission , soit , ce qui est le pire , les deux ensemble , collectivement .
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Jeu 22 Jan 2015, 18:30

http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2015/01/22/le-president-egyptien-al-sissi-a-al-azhar-nous-devons-change-5542060.html

Vidéo historique (sous-titrée en français) du Président égyptien Al-SISSI durant son allocution aux Ulémas musulmans de l’Université d’AL-Azhar en Égypte. C’est important d’écouter ce message explosif venant d’un chef d’état musulman. C’est la première fois dans l’histoire du monde qu’un chef musulman, et à Al-Azhar même, ose formuler avec un brillant courage cette critique. Dans ce discours prononcé à Al-Azhar, le 28 Décembre 2014, le Président Égyptien Abd Al-Fattah Al-Sisi appelle à lutter contre l'idéologie extrémiste et dit: "Nous devons changer radicalement notre religion." Appelant à un "discours religieux qui soit en accord avec son temps". Al-Sisi a averti que "la nation Islamique est déchirée par l'extrémisme et court à sa perte".

Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Jeu 22 Jan 2015, 18:32

Philippe B. a écrit:
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2015/01/22/le-president-egyptien-al-sissi-a-al-azhar-nous-devons-change-5542060.html

Vidéo historique (sous-titrée en français) du Président égyptien Al-SISSI durant son allocution aux Ulémas musulmans de l’Université d’AL-Azhar en Égypte. C’est important d’écouter ce message explosif venant d’un chef d’état musulman. C’est la première fois dans l’histoire du monde qu’un chef musulman, et à Al-Azhar même, ose formuler avec un brillant courage cette critique. Dans ce discours prononcé à Al-Azhar, le 28 Décembre 2014, le Président Égyptien Abd Al-Fattah Al-Sisi appelle à lutter contre l'idéologie extrémiste et dit: "Nous devons changer radicalement notre religion." Appelant à un "discours religieux qui soit en accord avec son temps". Al-Sisi a averti que "la nation Islamique est déchirée par l'extrémisme et court à sa perte".



Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Jeu 22 Jan 2015, 19:22

Ou plutôt: changer DE religion. Wink
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Jeu 22 Jan 2015, 19:25

ne serait ce pas de l'intégrisme religieux d'écrire cela?

liberté et tolérance Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Jeu 22 Jan 2015, 19:30

jean-luc56 a écrit:
ne serait ce pas de l'intégrisme religieux d'écrire cela?

Jésus est-il un intégriste quand il dit de se convertir et de croire à l'Évangile ? surprised
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Jeu 22 Jan 2015, 19:52

non,il était un prophète. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
elwaraini



Masculin Messages : 314
Inscription : 03/08/2014

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Ven 23 Jan 2015, 19:13

jean-luc56 a écrit:
non,il était un prophète. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Sam 24 Jan 2015, 07:28

Bien plus qu'un prophète , disent les chrétiens catholiques .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11995
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Sam 24 Jan 2015, 18:24

A part cela, JeanLuc 56 ose se définir chrétien.
les musulmans le sont plus que lui : eux au moins, ils croient que Jésus est le Christ!

Bof il avait déjà dit que Jésus est un sage parmis d'autres!
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Sam 24 Jan 2015, 18:46

jésus est l'incarnation du Fils unique du Créateur.

sa vie comme le bouddha n'a été relaté que plus tard par leurs disciples ou apôtres.
rien a été écrit du temps de leur présence sur terre.

dans d'autres voies spirituelles il y a eu des prophètes de Dieu.
mais aucun a avancé qu'il était le Fils de Dieu, ce qui confère à jésus une différence notable trés difficilement explicable.
mais étant donné le niveau d'amour de jésus à aucun moment jésus ne s'est dit supérieur .
jésus prône :l'amour, la sagesse tournées vers les autres.

il y a autant d'amour,de sagesse et de compassion dans un chrétien,dans un musulman,dans un juif,dans un bouddhiste.
tant qu'il respecte dans son cœur,dans sa parole et dans son esprit son prochain quelque soit sa voie spirituelle.
:sage:
alors oui je me définit comme chrétien voir beaucoup plus christique.

ce n'est pas le cas de certains qui du haut de leurs textes oublient l'amour qu'enseignait celui qui devrait les guider vers Dieu notre créateur.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Sam 24 Jan 2015, 18:51

Simon a écrit:
Ou plutôt: changer DE religion. Wink

Absolument. Soit ils se convertissent à l'Amour du Christ, ou alors il faudra les éradiquer par les armes...
Revenir en haut Aller en bas
elwaraini



Masculin Messages : 314
Inscription : 03/08/2014

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Dim 25 Jan 2015, 19:47

Philippe B. a écrit:
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2015/01/22/le-president-egyptien-al-sissi-a-al-azhar-nous-devons-change-5542060.html

Vidéo historique (sous-titrée en français) du Président égyptien Al-SISSI durant son allocution aux Ulémas musulmans de l’Université d’AL-Azhar en Égypte. C’est important d’écouter ce message explosif venant d’un chef d’état musulman. C’est la première fois dans l’histoire du monde qu’un chef musulman, et à Al-Azhar même, ose formuler avec un brillant courage cette critique. Dans ce discours prononcé à Al-Azhar, le 28 Décembre 2014, le Président Égyptien Abd Al-Fattah Al-Sisi appelle à lutter contre l'idéologie extrémiste et dit: "Nous devons changer radicalement notre religion." Appelant à un "discours religieux qui soit en accord avec son temps". Al-Sisi a averti que "la nation Islamique est déchirée par l'extrémisme et court à sa perte".
salam simon a ne pas oublier que cette mosqueé el azhar est la 4ème université islamique, après celles de Zitouna à Tunis, d'Al Quaraouiyine à Fès dont la construction débute en 859
l'erreure de la france (1905) VA se retourner contre sissi en egypte
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Dim 25 Jan 2015, 20:24

Loup Ecossais a écrit:
Simon a écrit:
Ou plutôt: changer DE religion. Wink

Absolument. Soit ils se convertissent à l'Amour du Christ, ou alors il faudra les éradiquer par les armes...

raciste de première carton rouge carton rouge carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16688
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Dim 25 Jan 2015, 21:28

Loup Ecossais a écrit:
Simon a écrit:
Ou plutôt: changer DE religion. Wink

Absolument. Soit ils se convertissent à l'Amour du Christ, ou alors il faudra les éradiquer par les armes...

ou encore suivre ce que demande le pape : prier et dialoguer Very Happy

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Dim 25 Jan 2015, 21:45

Espérance a écrit:

ou encore suivre ce que demande le pape : prier et dialoguer Very Happy

Oui, ma chère Marie (qu'est-ce que j'adore ce prénom), encore faut-il qu'ils comprennent ce qu'on leur dit... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Dim 25 Jan 2015, 21:45

jean-luc56 a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Simon a écrit:
Ou plutôt: changer DE religion. Wink

Absolument. Soit ils se convertissent à l'Amour du Christ, ou alors il faudra les éradiquer par les armes...

raciste de première carton rouge carton rouge carton rouge
:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11995
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Lun 26 Jan 2015, 16:50

jean-luc56 a écrit:

sa vie comme le bouddha n'a été relaté que plus tard par leurs disciples ou apôtres.
rien a été écrit du temps de leur présence sur terre.

Les évangiles ont été rédigés par Mathieu, Marc secrétaire de pierre, Luc celui de paul, et jean! Ils ont tellement eu le soin de rapporter ce qui s'était réellement passé que les évangiles grecs sont un écrit mot à mot de l'Hébreu! Il ne voulait pas changer le moindre iota
Jean-Luc veut faire croire que ce n'est pas vrai!


Cher René, regardez : j'ai supprimé vos jurons. Et le message est fort. Il dit la même chose mais en force de sa vérité. Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Lun 26 Jan 2015, 17:13

[quote="RenéMatheux"] ...


Si je suis bien informé , RenéMatheux , ils croient que Jésus est un prophète de l'islam mais ils ne croient pas que Jésus est le Christ des juifs , puisqu'aussi bien les chrétiens que les juifs sont , selon eux , des " falsificateurs " des Ecritures .
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Lun 26 Jan 2015, 18:28

les évangiles grecs sont un écrit incontestable qui transcrivent par écrit par des personnes de grande foie ce qu'ils ont entendu sauf pour Mathieu et jean qui étaient apôtres.

je ne met pas en cause leur véracité dans leur témoignage sur la vie de jésus.

je dis simplement:""sa vie comme le bouddha n'a été relaté que plus tard par leurs disciples ou apôtres.
rien a été écrit du temps de leur présence sur terre.""




Revenir en haut Aller en bas
yacoub



Masculin Messages : 280
Inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Dim 10 Juil 2016, 13:22

L'Occident doit avoir le courage de dire la vérité aux musulmans nous dit Sami Aldeeb
Je prophétise la fin de l'islam

https://youtu.be/1PM7LDCYsBo

Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/f5-Sous-forum.htm
yacoub



Masculin Messages : 280
Inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Lun 08 Aoû 2016, 11:07

Lorsque le Conseil Français du Culte Musulman nous enfume. Par Dr Sami Aldeeb, Directeur du Centre de droit arabe et musulman

Août 02, 2016
Lorsque le Conseil Français du Culte Musulman nous enfume. Par Dr Sami Aldeeb, Directeur du Centre de droit arabe et musulman

La presse française a fait largement écho du communiqué du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) que nous produisons ici.

LOGO CFCM

COMMUNIQUE DU CFCM

Communiqué de Presse

Suite à l’attaque dont a été l’objet l’Eglise de Saint-Etienne-du-Rouvray pendant laquelle un Prêtre a été lâchement assassiné alors qu’il célébrait la Messe, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) appelle l’ensemble des Mosquées de France à saisir l’occasion du Prêche de la Prière du Vendredi prochain, 29 Juillet, pour évoquer la place prépondérante qu’occupe dans la religion musulmane le respect des autres religions et ainsi que le respect des hommes de foi qui les portent.
A ce titre, le CFCM rappelle que le Prophète (Paix et Salut sur lui) disait dans un Hadith: «Celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier.» (rapporté par Mouslim).
Le CFCM invite également les Responsables de Mosquées, les Imams et les fidèles à rendre visite aux Eglises qui leurs sont proches, notamment à l’occasion de la Messe du Dimanche matin, pour exprimer à nouveau à nos frères Chrétiens la solidarité et la compassion des Musulmans de France au lendemain de cette nouvelle tragédie qui a frappé notre Pays en s’attaquant à un lieu de culte et à des religieux.
Fait à Paris, le Jeudi 28 Juillet 2016
Le Bureau du CFCM
Vérification du récit cité

Ce communiqué cite un récit de Mahomet qui aurait dit: Celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier.

Le communiqué en question ne nous donne pas la version arabe de ce récit, et se satisfait d’indiquer qu’il est rapporté par Mouslim. Ce Mouslim est l’auteur de l’un des six plus grands recueils de récits admis par les musulmans sunnites qui le considèrent comme le deuxième recueil le plus authentique après celui d’Al-Bukhari.

Aucun organe de presse français ne s’est donné la peine de vérifier ce récit ou son sens. Tous ceux qui ont fait écho à ce communiqué ont pris son contenu pour argent comptant. Or, si l’on cherche ce récit dans le recueil de Mouslim, on n’en trouve aucune trace. En revanche, on trouve dans des recueils de moindre importance des récits que certains considèrent comme faibles (da’if), voire sans fondement (la asl lah):

من آذى ذميا فأنا خصمه و من كنت خصمه خصمته يوم القيامة  source

Celui qui lèse un dhimmi, je suis son adversaire, et celui dont je suis l’adversaire je le vaincrai le jour du jugement dernier.

من ظلم ذميا مؤديا الجزية مقرا بذلته ، فأنا خصمه يوم القيامة source

Celui qui opprime un dhimmi qui paie le tribut (jiyza) et reconnaît sa servilité je serai son adversaire le jour du jugement dernier.

من ظلم معاهدا مقرا بذمته موديا لجزيته كنت خصمه يوم القيامة source

Celui qui opprime un bénéficiaire d’un pacte qui reconnaît sa dhimmitude et paie son tribut (jiyza), je serai son adversaire le jour du jugement dernier.
Ce que nous dissimule le CFCM

Il est évident que la source du CFCM est fausse, à moins qu’il nous prouve le contraire en nous citant en langue arabe le texte du récit auquel il se réfère, et en nous donnant une référence précise, si possible avec un lien Internet, pour que tout le monde puisse le vérifier. En effet, l’écrasante majorité des recueils des récits de Mahomet se trouvent sur Internet, et une grande partie de ces recueils, notamment ceux d’Al-Bukhari et de Mouslim, sont disponibles aussi en français et en anglais.

Mais le plus grave est que le CFCM recourt ici à la dissimulation, en cachant le fait que le récit en question, quelle que soit sa source et sa formulation, concerne les dhimmis qui paient le tribut (jiyza) institué par le Coran dans le verset H-113/9:29:

Selon notre traduction:

Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et son envoyé ont interdit, et ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux auxquels le livre fut donné, jusqu’à ce qu’ils donnent le tribut (jizya) par une main, et en état de mépris (wa hum saghirun).

Selon la traduction saoudienne

Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation (jizya) par leurs propres mains, en état d’humiliation (wa hum saghirun).

Nous avons consacré un ouvrage à ce verset:

Le tribut (jizya) dans l’islam: Interprétation du verset coranique 113/9:29 relatif au tribut (jizya) à travers les siècles, 2016, 204 pages :  Amazon

Cet ouvrage est complété par notre ouvrage:

Le jihad dans l’islam: Interprétation des versets coraniques relatifs au jihad à travers les siècles, 2016, 254 pages :  Amazon

Dans ces deux ouvrages, nous avons produit et traduit sommairement ou à la lettre les textes arabes de 68 exégèses anciens et modernes, précédés d’une longue présentation en français du contenu de ces exégèse et des textes arabes modernes. Il en ressort, sans contestation possible, que l’islam doit mener une guerre totale contre tous afin de dominer le monde, dès qu’il en a les moyens. Mais en situation de faiblesse, les musulmans doivent recourir à la dissimulation (taqiyya) en feignant l’amitié avec les mécréants, comme le dit le verset: «Que les croyants ne prennent pas les mécréants pour alliés hors des croyants. Quiconque fait cela n’a rien de Dieu, à moins que vous ne les craigniez» (H-89/3:28).

La guerre contre les non-musulmans ne peut cesser contre les gens du livre (surtout les juifs et les chrétiens) que s’ils acceptent de se convertir à l’islam ou de payer le tribut en état d’humiliation, devant ainsi des dhimmis. S’ils refusent ces deux choix, les musulmans doivent les tuer, les asservir, distribuer leurs femmes comme captives de guerre aux combattants musulmans, et s’emparer de leurs biens, comme le fait aujourd’hui l’État islamique en Irak et en Syrie, et comme l’enseignent les écoles et les facultés de l’Azhar.

Quant aux autres groupes dont les musulmans n’acceptent pas le tribut (jizya), ils n’ont le choix qu’entre la conversion à l’islam ou la guerre. S’ils refusent de se convertir à l’islam, les musulmans doivent les tuer, les asservir, distribuer leurs femmes comme captives de guerre aux combattants musulmans, et s’emparer de leurs biens. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les musulmans ont massacré environ 80 millions d’hindous qui ne font pas partie du groupes des gens du livre. Ce qui constitue le plus grand génocide de l’histoire. Et c’est la raison pour laquelle les Yézidis en Irak ont été massacrés et leurs femmes vendues au marché comme du bétail… versets coraniques et récits de Mahomet à l’appui.

Ceux intéressés par la dissimulation dans l’islam, nous les renvoyons à notre ouvrage:

Alliance, désaveu et dissimulation : Interprétation des versets coraniques 3:28-29 à travers les siècles, 2015, 245 pages: Amazon
Conclusion: le mensonge n’a pas de pieds

On peut comprendre que le Conseil Français du Culte Musulman cherche à nous enfumer après les attentats meurtriers commis par des musulmans en France et ailleurs, notamment l’égorgement du Père Jacques Hamel qui avait accordé à la communauté musulmane un terrain pour construire une mosquée (devenue niche d’intégristes). Ces attentats ont été revendiqués et dûment justifiés par Daesh sur la base du Coran et des récits de Mahomet.

Mais, comme le dit le proverbe égyptien, le mensonge n’a pas de pieds. Ce qui signifie qu’avec le mensonge on ne va pas très loin. Si vraiment le CFCM est sincère et honnête, il doit faire un examen de conscience et confesser publiquement devant tous les Français, et avant tout les musulmans, que ce qui se passe aujourd’hui a pour origine le Coran et les récits de Mahomet, et que la seule manière d’y mettre fin est de remettre en question de façon radicale et sans état d’âme les enseignements de leur religion basés sur le Coran et les récits de Mahomet. Pour commencer, le CFCM doit éditer le Coran par ordre chronologique et rejeter la partie toxique du Coran révélée à Médine pour ne garder que le Coran mecquois, comme l’avait proposé le regretté Mahmoud Muhammad Taha, le penseur soudanais pendu sur instigation de l’Azhar en 1985.

Parions que le CFCM n’osera jamais mettre en question le Coran et les récits de Mahomet … et préparons-nous, donc, à de nouveaux attentats… et à de nouveaux mensonges et enfumages de la part du CFCM et des dirigeants français qui manquent de courage et de sérieux.

Il est minuit moins cinq… Bonne nuit… Dors bien douce France.

Dr Sami Aldeeb
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Auteur d’une édition arabe et d’une traduction française du Coran par ordre chronologique
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/f5-Sous-forum.htm
yacoub



Masculin Messages : 280
Inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Lun 08 Aoû 2016, 12:13

La taqiya des imams de France – IV : La surenchère de l’islam de France

OPINION En hommage au Père Jacques Hamel, premier prêtre martyr de France de ce XXIe siècle…
Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé jeudi 28 juillet 2016 les responsables de mosquées, recteurs, imams et fidèles, à se rendre dimanche 31 juillet à la messe dans une église proche de chez eux (Le CFCM appelle les musulmans à se rendre à la messe ce dimanche). L’objectif de cet appel est d’exprimer la « solidarité et compassion » après « le lâche assassinat » du Père Jacques Hamel mardi 26 juillet par Abdel Malik Petitjean, l’un des deux jihadistes terroristes, alors que le prêtre célébrait une messe dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. Le CFCM avait condamné un « acte horrifiant et terrifiant » dès les premières heures qui ont suivi l’acte barbare.
Fraternité avec les autres religions dans le prêche du vendredi 29 juillet 2016 ?
L’instance représentative du culte musulman a appelé l’ensemble des quelques 2500 mosquées de France « à saisir l’occasion du prêche de la prière » de ce vendredi 29 juillet, « pour évoquer la place prépondérante qu’occupe dans la religion musulmane le respect des autres religions, ainsi que le respect des hommes de foi qui les portent ».
Un poncif de circonstance en rupture totale avec le contenu belliqueux et meurtrier du texte coranique lui-même. Il est en contradiction totale avec toutes les données historiques des conquêtes des califats islamiques démontrant tous les antonymes de cette « fraternité » sur toute la ligne depuis quatorze siècles, dès l’époque du prophète Mahomet. Nos musulmans de France sont de plus totalement amnésiques de l’histoire sanglante et barbare des conquêtes islamiques de leurs propres pays d’origines ! Délibérément ou par ignorance ? Les deux à la fois.
Le communiqué cite une fois encore un rarissime hadith douteux du prophète Mahomet : « Celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier » (voir troisième mensonge dans : De la taqiyya des imams de France III : l’ignominie). Ici, nous avions vu jusqu’où pouvait aller le mensonge islamique collectif des dignitaires religieux musulmans. Deux semaines avant l’hommage à la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, la mystification et la taqiyya mises en évidence dans le prêche proposé à quelques deux cent quatre-vingt-seize mosquées dans la région Rhône-Alpes – sans compter plus d’une trentaine en Auvergne – sont la meilleure preuve d’une monumentale et scandaleuse imposture doublée de la pire ignominie au nom du « vivre ensemble ». Celui-ci est cruellement abusé et vicié, puisqu’il fut et est appréhendé selon la « fraternité » inégalitaire du texte coranique. C’est d’autant plus choquant que les victimes n’étaient pas encore enterrées : le comble de l’indécence.
Récidive !
Les obsèques du Père Hamel (le 2 août en la cathédrale de Rouen) n’ont pas encore eu lieu que l’offensive islamique collective de déni, de mensonge, de dissimulation (taqiyya) et d’amnésie historique se dévoile une fois de plus, une fois encore dans toute sa splendeur macabre, digne du théâtre de l’absurde.
La récidive dans ce déni radical tient-t-elle d’une sorte de pathologie religieuse et culturelle schizophrène collective, d’un aveuglement inculte généralisé, de la taqiyya dissimulatrice fourbe, ou d’un entêtement à occulter le réel meurtrier du texte coranique fort embarrassant ? Indéniablement le tout à la fois.
Déjà dans le Texte du CFCM à prêcher dans les mosquées vendredi 20 novembre 2015 …, il est dit faussement que les textes religieux sont instrumentalisés « après leur avoir attribué une interprétation dévoyée » et que « l’Islam n’autorise le Jihad par les armes qu’en cas d’extrême nécessité, en cas de légitime défense lorsque les musulmans sont attaqués par leurs ennemis et que toutes les voies pacifiques échouent ». Des mensonges éhontés ! (à ce sujet : Le jihad n’est pas l’islam ?). Malheureusement, il n’y a pas d’autre mot que « mensonge » pour qualifier le réel de cette mystification entêtée.
Pire encore, Allah dit : « …quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes (Sourate 5, Al-Mâïdah, « La Table servie », v. 32). » Encore des mensonges RÉITÉRÉS, comme en 2014 et en 2015 (voir ici : De la taqiyya des imams de France III : l’ignominie, et plus bas) !
Le réel de l’islam des premiers califes, à la suite de Mahomet
Tout d’abord, que penser de ces paroles dans le Sahîh d’Al-Bukhârî et le Sahîh Muslim, qu’on rapporta au prophète au sujet de la beauté d’une église en Abyssinie et de ses icônes et celui-ci répondit : « Ces gens-là, lorsqu’un de leurs personnages pieux vient à mourir, construisent une église sur sa tombe et décorent cette église de ces images. Ces gens-là seront les pires des êtres aux yeux d’Allah le jour de la Résurrection » ?
Le prophète qualifia en effet de « pires créatures d’Allah, Exalté soit-Il, ceux qui mettent des représentations dans leurs églises » (rapporté par Boukhari). Et comme Mahomet refusa de rentrer dans la Kaaba tant que les idoles païennes qui s’y trouvaient fussent détruites, tout bon musulman « tolérant et normal » ne doit ni entrer, ni prier dans un lieu saint juif ou chrétien qui ne serait pas dédié à Allah.
Rappelons qu'Abu Bakr, premier calife de l’islam, avait bien justifié le meurtre des moines …, et selon Al-Boukhari, dans son Sahîh (1/167), Omar ibn al-Khattâb, le successeur d’Abu Bakr, a dit : « Nous n’entrons pas dans leurs églises à cause des statuettes et des images qu’elles contiennent. »
Autrement dit, la directive du CFCM aux musulmans de France de participer à la messe de dimanche 31 juillet est une hérésie rendue licite par calcul tactique dans le but de disculper l’islam et donner une image fallacieuse de tolérance. Cela fait partie de la stratégie islamiste du Tamkine (ikhwan.whoswho).
De la taqiya meurtrière…
Le lendemain de l’assassinat du Père Hamel – sans rire du ridicule absurde – le président du Conseil français du culte musulman, Anouar Kbibech, fait une déclaration loufoque sur France Info, tout droit sortie de son escarcelle de dissimulation : « Aujourd’hui, je le dis du fond du cœur, nous sommes tous des catholiques de France ! » Il ajoute : « ces actes barbares de terrorisme sont commis prétendument au nom de leur religion qui est l’islam et qui est à des années lumières de ces actes ». Vraiment ? Encore des mensonges…
Pire encore ! Le communiqué du vendredi 29 juillet au nom des quelques cent-dix mosquées du Nord (sous l’emprise de l’UOIF, les fanatiques Frères musulmans de France, ne le perdons pas de vue !), fait lui aussi appel au fameux verste leitmotiv « tuer une âme revient à tuer l’humanité toute entière » (Coran 5:32, Al-Mâïdah, « La Table servie »). Une imposture de plus que j’avais précédemment dénoncée le 1er octobre 2014 dans : De la taqiyya des imams de France – À la mémoire de Hervé Gourdel), mémoire bafouée une fois de plus.
Le « Communiqué des mosquées du Nord » (du 29 juillet), « suite à l’attentat 26 juillet » (et non « assassinat », « meurtre » !), tronque volontairement le verset 32 de la sourate 5 : « Quiconque tue un homme, c’est comme s’il tuait tous les hommes… », sauf s’il tue un corrupteur, notamment les Enfants d’Israël (s. 5, v. 32-33). Tout vrai musulman sait que ce verset renvoie à la sourate 2, verset 27, à ceux qui rompent le pacte avec Allah et « sèment la corruption sur la terre » (s. 2, v. 27). Il s’agit du pacte primordial coranique par lequel tout homme naît par nature musulman (s. 7, v. 172) ; on ne peut pas conclure un pacte avec Allah au sens d' « alliance biblique », car la liberté de refuser Allah n’existe pas en islam. Le pacte islamique est un « pacte léonin » dans lequel Allah ordonne sa volonté à l’homme.
Par conséquent, les corrupteurs qu’on peut tuer selon le verset sont les kouffar, les « infidèles, incroyants, mécréants ». Le verset s’applique donc aux non-musulmans (et au Père Hamel) qu’on peut tuer licitement, contrairement à ce que la taqiyya veut faire croire aux occidentaux naïfs par méconnaissance.
Constat schizophrénique dramatique…
On est d’abord désarmé et malaisé face à cette victimisation mal venue en ces jours douloureux. Un CFCM, son président et une multitude d’imams dans toute la France plus soucieux de la stigmatisation des musulmans et d’une islamophobie largement dramatisée plutôt que d’opter pour une islamo-lucidité qui serait enfin salutaire pour les musulmans. Il serait plus hardi de se pencher sur un texte coranique qui appelle à la haine de tout non-musulman et rend licite le meurtre des infidèles.
Ensuite, on reste perplexes face à ce curé de Saint-Étienne-du-Rouvray, Père Auguste Moanda, qui s’était exprimé devant les fidèles de la mosquée de son voisinage, celle qui a donné ces jihadistes d’Allah dans sa commune ou partis en Syrie : « la fraternité doit continuer entre nous, frères musulmans, elle existe déjà ». Elle existe déjà ? Certes, la fraternité est requise et souhaitable, mais où la trouver lorsque historiquement parlant et dans le texte coranique ce mythe prétendument porté par l’islam fut systématiquement supplanté par celui de la soumission radicale et inégalitaire des infidèles par la violence et le meurtre ?
Le Père Auguste, comme d’autres religieux et fidèles catholiques eux aussi dans le déni total, faisant échos aux médias mystificateurs, tous aveuglés par méconnaissance, naïfs par charité chrétienne ou tolérance contrefaite, et d’une islamophilie angélique béate devraient plutôt aller lire objectivement le Coran (notamment : sourate 2, verset 191-193 ; s. 8, v. 12 ; s. 9, v. 29, et des dizaines d’autres versets dans ce sens), et surtout l’histoire non-falsifiée des conquêtes islamiques depuis quatorze siècles. De plus, la vérité et la justice sont les conditions sine qua non du pardon, qu’on bafouent chez beaucoup de chrétiens au nom de la miséricorde fourvoyée, souvent par lâcheté (lire en parallèle, Abbé Alain Arbez, Des chrétiens ne peuvent pas prier avec des musulmans, ils ne croient pas au même Dieu unique).
Enfin, rejeter la violence et le terrorisme exige la négation de ce qu’il y de totalitaire dans le Coran. Ce que la plupart des dignitaires religieux musulmans de France n’ont nullement l’intention de mettre en œuvre vu le déni endémique, systématique et pathologique du réel brossé ci-dessus. Comment les croire et ne pas rester dubitatif face à cette volonté farouche et collective d’induire en erreur et de tromper perpétuellement les citoyens Français ?
Corollaire extrême…
Dans mon dernier article « Islam de France : le mensonge institutionnalisé », j’écris : « On occulte de dire qu’une bonne partie des jihadistes et des convertis séduits par l’islam sont psychologiquement instables ou atteints de troubles psychiques, entre autres, névroses, troubles psychotiques (schizophrénie), voire psychopathie… ». J’aurai dû ajouter :autrement dit, la nature meurtrière des textes coraniques fait sauter les derniers verrous du tabou ultime, celui de l’interdit du meurtre. Il ne s’agit pas de simple « dépression nerveuse ». Et c’est encore plus grave que la peur névrotique obsessionnelle des feux de l’enfer, aux sources de la dramatique « soumission » islamique, négatrice de la liberté de l'Homo islamicus.
Bien entendu ces détraqués endoctrinés par la littéralité du texte coranique incréé, courant interprétatif prôné en exclusivité tout au long de l’histoire de l’islam – il faut bien le souligner –, sont pour la quasi majorité tout à fait et entièrement responsables de leur acte ignoble. Mais malheureusement la religion islamique révèle également et renforce les pathologies psychiques et psychiatriques, favorise et encourage le passage à cet acte ultime du meurtre de l’Altérité. Il n’y a pas de garde-fou ni d’interdit, ni pour ces fondamentalistes dérangés, ni potentiellement pour les autres islamistes radicaux “passifs”, puisque c’est une injonction incréée et éternelle d’Allah. De plus, ce commandement de soumettre l’Altérité par tous les moyen fut mis en œuvre par le prophète Mahomet lui-même, exemple par excellence à suivre pour tout musulman “normal” qui serait tenté par le nihilisme ultime au nom d’un paradis perdu ici-bas et de sa promesse dans l’au-delà.
D’où le plus grand danger de cette idéologie politico-religieuse, encore plus totalitaire que le fascisme, le stalinisme et le nazisme.
« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. » (Albert Camus)
Revenir en haut Aller en bas
http://apostats-de-lislam.xooit.org/f5-Sous-forum.htm
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"   Mar 09 Aoû 2016, 06:12

Certes , la prescription de la taqiya rend " dubitatif " quant à la sincérité de la compassion des musulmans à propos du meurtre du père Hamel .

Pour autant , elle ne l'élimine pas totalement dans le chef de certains musulmans !

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Président égyptien Al-Sissi à Al-Azhar le 28 décembre 2014 : "nous devons changer radicalement notre religion"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THIERS Adolphe, président du conseil
» Demande de local pour notre Centre au Président PJD Aziz Rebbah de la Municipalité de Kénitra
» Les pouvoirs du président du conseil d'administration
» Pétition anti-corrida pour le futur Président
» Le Président Ilyumzhinov et son soi-disant contact avec des ET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: