DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 IVG / faut-il faciliter l'avortement ...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 13:34

Citation :


François, j'ai supprimé votre post. Ce fil est pour les témoignages de trisomie 21, pas pour vos discours pro avortements


"Pro avortement" est une monstruosité issue d'une sinistre propagande bâtit sur le mensonge et la dictature!

Ce n'est certainement pas un discours "pro avortement" et je ne suis en rien "pro avortement!" Surtout que cela voudrait dire d'imposer un avortement obligatoire ce qui n'est pas le cas des pro choix, sachant que je ne vais pas dans ce groupe puisque c'est plus étendu et moins spécialisé de mon côté!

Le "pro avortement" est plus que de trop avec son caractère insultant, mensonger et venant d'une sinistre propagande fausse du début à la fin!

Je suis Pro Vie avant tout! Ce qui passe par le respect de la vie des femmes qui doivent êtres le seules à choisir! Anéantir ces vies et la négation de la vie et de la famille, quelque chose qui détruit tout! La preuve est présente dans divers coins sinistres de la planète dont je ne citerais pas les noms et j'ai pas envie de dresser la black-liste!

Je suis pro vie, les pro choix le sont un peu... mais en partie, de façon partielle, puisque les notions humaines et environnementales ils ne l'intègrent pas dans leur système ultra spécialisé (sachant que forcer une femme soit une forme de viol, une torture, ils n'ont jamais compris, les féministes non plus... je ne risque donc pas d'aller de leur côté!)

Qu'ils défendent la vie sur un plan c'est déjà bien, mais ils ne se limitent que là où ils sont! (et ils confondent législations et réalités! ce qui est acceptable quelque part ne l'est pas forcément ailleurs car ça va trop loin comparé à ce qui a été observé! (et je ne peux donc que condamner!)

Le "pro avortement" comme tu ose me taxer, est pour le libre choix et la vie! (Pro Vie de mon côté, pro choix pour d'autres...) Ce sont deux choses totalement différentes! L'un est un terme de propagande, l'autre est le terme qui est valable pour un groupe (le seul!) (pro choix!) et pour moi (Pro Vie.)

Et j'ai donné mon avis et ce que je pensais de ce "témoignage" qui n'est qu'un outil de propagande qui ne prend qu'une petite fraction de la réalité et oublie la grande majorité de cette réalité!

Je préfère être pro vie que de l'anéantir dans certains coins funestes de ce monde sans jamais rien assumer! Ce n'est pas moi qui interdit à des innocentes de choisir et provoque dépressions et suicides...! (sans exception et quelque soit l'âge de la victime...) (sans jamais rien faire, sans jamais assumer concernant les victimes!)

Ma position me place sur la défense de la vie humaine et de sa dignité mais aussi de la vie autour!

J'ai déjà eu droit à ce genres de termes à mon égard...! Sachant qu'ils sont faux puisqu'ils ne correspondent à aucune réalité ou à une infime minorité dont je ne fais pas partie!

J'ai choisis mon camp, celui de la vie.

Ce sera Pro Vie et rien d'autre à mon sujet ou alors dans le pire des cas "pro choix..." bien que ce n'est pas un groupe et un système auquel je m'identifie puisqu'il n'est qu'une petite fraction de ce que je suis et de mon système plus étendu...!

_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 14:04

IVG. Un plan pour faciliter l'accès à l'avortement

Prise en charge à 100 % étendue aux échographies et aux examens biologiques, numéro national d'appel, IVG médicamenteuse pratiquée par les sages-femmes : 40 ans après la loi Veil, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, veut améliorer l'accès à l'avortement.

Marisol Touraine, qui participait, hier, à une « journée militante » pour « le droit à l'avortement » intitulée « Bougez pour l'IVG », a détaillé les trois axes du programme d'action qu'elle entend mettre en oeuvre : informer, simplifier le parcours, et garantir l'accès à l'interruption volontaire de grossesse sur tout le territoire.

Un numéro d'appel lancé à la rentrée.

La ministre a annoncé la création, en septembre, d'un numéro national unique d'appel pour répondre aux questions sur la sexualité, la contraception et l'IVG, de même que celle d'un portail web. En parallèle, une campagne d'information sera lancée.

Les examens pré-IVG pris en charge .

Depuis 2013, l'IVG (210.000 actes effectués chaque année) est totalement remboursé par la Sécurité sociale. Désormais, les actes associés le seront aussi, avec la prise en charge à 100 % des échographies et examens biologiques, a indiqué la ministre.

Un parcours fluidifié.

Marisol Touraine veut formaliser une procédure pour les IVG entre 10 et 12 semaines de grossesse, qui doivent être pratiquées en urgence du fait de la proximité avec le terme légal. La ministre a également exprimé sa volonté d'assurer à chaque femme qu'elle trouverait un moyen d'avorter près de chez elle. « Quand l'accès à l'avortement n'est pas facile, ce sont les femmes les plus fragiles socialement qui en payent le prix », a-t-elle estimé.

Les sages-femmes sollicitées.

Pour garantir aux femmes le « choix » de la méthode utilisée, la ministre a proposé que les sages-femmes soient, à l'avenir, autorisées à réaliser des IVG médicamenteuses et les médecins des centres de santé, des IVG instrumentales. La facilitation du recrutement de médecins contractuels dans les établissements pratiquant des IVG sera également inscrite dans la loi de Santé.

Prévention : peut mieux faire.

Pour Sophie Guillaume, présidente du Conseil national des sages-femmes (CNSF), les mesures annoncées constituent une « avancée positive et qui renforce la reconnaissance de notre métier comme profession médicale ». « La pilule, la contraception d'urgence, c'est très bien. Toutefois, relève-t-elle, ce n'est pas suffisant dans l'action préventive ». Le CNSF revendique une consultation dédiée à l'adolescente de 16 ans, prise en charge à 100 % et réalisée par les médecins et les sages-femmes.

Clause de conscience.

De son côté, s'il s'est félicité du plan d'actions de la ministre, le Planning familial a regretté le « maintien du délai de réflexion et de la clause de conscience » qui « grève encore la pleine reconnaissance du droit de choisir pour les femmes ».

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/france/ivg-un-plan-pour-faciliter-l-acces-a-l-avortement-18-01-2015-10495764.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 14:10

Ce que le pape François a dit de l’avortement

Alors que les catholiques se mobilisent contre la révision de la Loi Veil, au menu du parlement lundi 20 janvier, passage en revue de la position du pape sur le sujet.

La Croix 19/1/14 - 16 H 48

Le pape François s’est exprimé à plusieurs reprises sur la question de l’avortement, le plus souvent au sein d’une réflexion plus vaste sur la défense des plus faibles, aussi bien des personnes âgées que des victimes de la traite des êtres humains. « Cette défense de la vie à naître est intimement liée à la défense de tous les droits humains », qui regarde « la cohérence interne » du message de l’Église catholique, rappelle-t-il. Sans transiger ni laisser penser qu’elle pourrait un jour changer de position sur cette question, le pape met en avant la miséricorde, qui implique pour les chrétiens de ne pas en rester à une posture de condamnation, sans quoi « l’édifice moral » de son message risque non seulement d’être mal compris mais aussi de « s’écrouler comme un château de cartes ».

– Dans un message aux organisateurs de la Marche pour la vie, organisée le 19 janvier, le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, écrit que « le pape François est informé de cette initiative en faveur du respect de la vie humaine. Il salue les participants à cette marche et les invite à maintenir vive leur attention pour ce sujet si important ».

Devant les ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège, le 13 janvier, évoquant « la culture du déchet » : « Malheureusement, ce ne sont pas seulement la nourriture ou les biens superflus qui sont objet de déchet, mais souvent les êtres humains eux-mêmes, qui sont “jetés” comme s’ils étaient des “choses non nécessaires”. Par exemple, la seule pensée que des enfants ne pourront jamais voir la lumière, victimes de l’avortement, nous fait horreur ; ou encore ceux qui sont utilisés comme soldats, violentés ou tués dans les conflits armés, ou ceux qui sont objets de marché dans cette terrible forme d’esclavage moderne qu’est la traite des êtres humains, qui est un crime contre l’humanité ».

Dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium, le 24 novembre : « Parmi ces faibles, dont l’Église veut prendre soin avec prédilection, il y a aussi les enfants à naître (…). Fréquemment, pour ridiculiser allègrement la défense que l’Église fait des enfants à naître, on fait en sorte de présenter sa position comme quelque chose d’idéologique, d’obscurantiste et de conservateur. Et pourtant cette défense de la vie à naître est intimement liée à la défense de tous les droits humains. (…) Précisément parce qu’il s’agit d’une question qui regarde la cohérence interne de notre message sur la valeur de la personne humaine, on ne doit pas s’attendre à ce que l’Église change de position sur cette question ».

– Lors d’une rencontre avec des gynécologues catholiques, le 20 septembre : « La mentalité répandue de l’utile, la culture du rejet, qui aujourd’hui rend esclave les cœurs et l’intelligence de beaucoup, possède un coût très élevé : elle appelle à éliminer des êtres humains, surtout s’ils sont physiquement ou socialement plus faibles. Notre réponse à cette mentalité Oui résolu et sans hésitation à la vie. Il n’existe pas une vie humaine plus sacrée qu’une autre. (…) Chaque enfant non né, mais injustement condamné à être avorté possède le visage du Seigneur qui, avant même de naître puis à peine né, a fait l’expérience du refus du monde. Et chaque personne âgée, même si elle est malade ou en fin de vie, porte en elle le visage du Christ. (…) On ne peut les éliminer ! »

– Dans son entretien aux revues jésuites, publié le 19 septembre : « Je pense à cette femme qui avait subi l’échec de son mariage durant lequel elle avait avorté ; elle s’est ensuite remariée et elle vit à présent sereine avec cinq enfants. L’avortement lui pèse énormément et elle est sincèrement repentie. Elle aimerait aller plus loin dans la vie chrétienne : que fait le confesseur ? Nous ne pouvons pas insister seulement sur les questions liées à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’utilisation de méthodes contraceptives. Ce n’est pas possible. Je n’ai pas beaucoup parlé de ces choses, et on me l’a reproché. Mais lorsqu’on en parle, il faut le faire dans un contexte précis. La pensée de l’Église, nous la connaissons (…), mais il n’est pas nécessaire d’en parler en permanence. (…) Nous devons donc trouver un nouvel équilibre, autrement l’édifice moral de l’Église risque lui aussi de s’écrouler comme un château de cartes. »

– Lors de la messe pour la Journée consacrée à l’encyclique de Jean-Paul II Evangelium Vitae, le 16 juin : sans jamais évoquer directement l’avortement, le pape François a scandé son propos d’insistances répétées sur le « Dieu vivant et miséricordieux », sur les Dix Commandements qui « ne sont pas un hymne au “non”, mais au “oui” à Dieu, à l’Amour, à la vie ! » S’appuyant sur le Christ, le pape n’a utilisé que des verbes positifs : « Il accueille, aime, soulage, encourage pardonne et donne d’une façon nouvelle la force de marcher, redonne vie. »

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Ce-que-le-pape-Francois-a-dit-de-l-avortement-2014-01-19-1093272
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 14:39

François 07 a écrit:
Je suis Pro Vie avant tout! Ce qui passe par le respect de la vie des femmes qui doivent êtres le seules à choisir! Anéantir ces vies et la négation de la vie et de la famille,

Être pro-vie, selon ma compréhension, ça veut dire respecter la vie de l'enfant à naître. Le contraire, c'est être pro-mort (ou "pro-choix", pour ceux qui aiment les euphémismes...).

L'enfant à naître ne peut pas se défendre contre les agressions, c'est pourquoi l'avortement est particulièrement cruel. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6536
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 15:02

Pourquoi les femmes devraient elles être les seules à choisir ? Un enfant cela ne se conçoit il pas à 2 ? L'homme n'a pas droit au chapitre ?

Et qu'en est il du droit de l'enfant à la vie, cet enfant possède-t-il le même patrimoine génétique que celui de sa mère ? Le même ADN ? Pourquoi prétendre alors que seule la mère à droit de vie et de mort sur son enfant en devenir ?

En réalité nous n'avons aucun droit de vie sur qui que ce soit, ni même sur notre propre personne. "Ou ignorez vous que nous sommes les temples de l'Esprit Saint ?"

Notre liberté réside dans la défense de la vie. Pas dans sa négation, ni même dans le choix entre vie ou mort. Si nous ne parvenons pas à défendre la vie, si nous choisissons la mort du fait de notre incapacité à choisir la vie, nous perdons notre liberté. Si nous défendons la vie, si nous usons de tout ce qui est en notre pouvoir sans déclarer forfait pour respecter la vie, la défendre, la promouvoir, alors nous sommes vraiment libres.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
adamev

avatar

Masculin Messages : 12968
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 16:18

Simon a écrit:
François 07 a écrit:
Je suis Pro Vie avant tout! Ce qui passe par le respect de la vie des femmes qui doivent êtres le seules à choisir! Anéantir ces vies et la négation de la vie et de la famille,

Être pro-vie, selon ma compréhension, ça veut dire respecter la vie de l'enfant à naître. Le contraire, c'est être pro-mort (ou "pro-choix", pour ceux qui aiment les euphémismes...).

L'enfant à naître ne peut pas se défendre contre les agressions, c'est pourquoi l'avortement est particulièrement cruel. Sad

Etre pro-vie, selon ma compréhension, c'est être par principe opposé à l'avortement tout en reconnaissant que toutes autres solutions** ayant échoué il y a des femmes qui sont en volonté d'interrompre une grossesse non désirée*** et, qu'à tout prendre, il vaut mieux que l'opération soit encadrée par la loi et soit réalisée en milieu hospitalier afin de mettre un terme au scandale que représente l'avortement sauvage dans les arrières cuisines sous le regard d'un crucifix compatissant.

** Par solutions entendre en premier la contraception, en second les maisons d'accueil spécialisées, l'adoption, les aides sociales, l'accompagnement matériel et psychologique....
*** Pa femme en volonté... IVG il faut entendre quelles que soient leurs motivations que nous n'avons pas à juger.

Etre pro-vie c'est, selon ma compréhension, être pro-contraception sous toutes ses formes et contre toutes contraintes morales exercées directement sur les personnes ou la société au nom d'une ou des religions, au nom d'une ou des idéologies du moment.

_________________
Chrétien et Franc-Maçon.
Le Christianisme est universel et n'a pas de dogme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 16:25

Perso il ne faut pas faciliter l'avortement , mais quand la vie de la femme et aussi de l'enfant est en jeux sa arrive , et bien il doit y avoir interruption de grossesse désolé de vous choquez ce n'est que mon avis personnel .
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12968
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 16:34

Occitane a écrit:
Perso il ne faut pas faciliter l'avortement , mais quand la vie de la femme et aussi de l'enfant est en jeux sa arrive , et bien il doit y avoir interruption de grossesse désolé de vous choquez ce n'est que mon avis personnel .

Mais pourquoi toujours prendre des cas limites. Dans la vie il n'y a pas que le viol ou la maladie... dieu merci!

_________________
Chrétien et Franc-Maçon.
Le Christianisme est universel et n'a pas de dogme.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6536
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 16:37

adamev a écrit:
Occitane a écrit:
Perso il ne faut pas faciliter l'avortement , mais quand la vie de la femme et aussi de l'enfant est en jeux sa arrive , et bien il doit y avoir interruption de grossesse désolé de vous choquez ce n'est que mon avis personnel .

Mais pourquoi toujours prendre des cas limites. Dans la vie il n'y a pas que le viol ou la maladie... dieu merci!

Tout comme ce cas de figure ne se rencontre plus trop au XXIème siècle :

"il vaut mieux que l'opération soit encadrée par la loi et soit réalisée en milieu hospitalier afin de mettre un terme au scandale que représente l'avortement sauvage dans les arrières cuisines sous le regard d'un crucifix compatissant."

Dieu merci ! (sic)


Dernière édition par Philippe B. le Dim 18 Jan 2015, 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 16:55

Entièrement d'accord ave vous .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 17:41

adamev a écrit:
il y a des femmes qui sont en volonté d'interrompre une grossesse non désirée*** et, qu'à tout prendre, il vaut mieux que l'opération soit encadrée par la loi et soit réalisée en milieu hospitalier afin de mettre un terme au scandale que représente l'avortement sauvage dans les arrières cuisines sous le regard d'un crucifix compatissant.

Avant d'envisager l'avortement pour une grossesse non-désirée, il y a d'autres solutions, comme l'adoption.

Et pour éviter les grossesses non-désirées, il faut montrer aux jeunes (mais aussi aux plus vieux) que le sexe n'est pas un jeu, qu'il sert à donner la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 17:55

Simon a écrit:
Avant d'envisager l'avortement pour une grossesse non-désirée, il y a d'autres solutions, comme l'adoption.

je ne vois pas trop le rapport : ceux qui ne veulent pas d'enfant ne vont pas adopter. Et de toute façon, les démarches pour l'adoption sont trop difficiles.

simon a écrit:
Et pour éviter les grossesses non-désirées, il faut montrer aux jeunes (mais aussi aux plus vieux) que le sexe n'est pas un jeu, qu'il sert à donner la vie.

et quand un "accident" arrive (une cousine de 48 ans s'est retrouvée enceinte alors qu'elle pensait qu'elle était ménauposée) ce qu'il faudrait surtout, c'est que les proches aident à accepter ce bébé, au lieu de dire "tu peux, tu dois...."
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12968
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 18:03

Simon a écrit:
adamev a écrit:
il y a des femmes qui sont en volonté d'interrompre une grossesse non désirée*** et, qu'à tout prendre, il vaut mieux que l'opération soit encadrée par la loi et soit réalisée en milieu hospitalier afin de mettre un terme au scandale que représente l'avortement sauvage dans les arrières cuisines sous le regard d'un crucifix compatissant.

Avant d'envisager l'avortement pour une grossesse non-désirée, il y a d'autres solutions, comme l'adoption.

Et pour éviter les grossesses non-désirées, il faut montrer aux jeunes (mais aussi aux plus vieux) que le sexe n'est pas un jeu, qu'il sert à donner la vie.

Et il vaut mieux éviter d'avoir l'esprit tordu en faisant des citations tronquées qui déforment l'expression de l'auteur.

Etre pro-vie, selon ma compréhension, c'est être par principe opposé à l'avortement tout en reconnaissant que toutes autres solutions** ayant échoué il y a des femmes qui sont en volonté d'interrompre une grossesse non désirée*** et, qu'à tout prendre, il vaut mieux que l'opération soit encadrée par la loi et soit réalisée en milieu hospitalier afin de mettre un terme au scandale que représente l'avortement sauvage dans les arrières cuisines sous le regard d'un crucifix compatissant.

** Par solutions entendre en premier la contraception, en second les maisons d'accueil spécialisées, l'adoption, les aides sociales, l'accompagnement matériel et psychologique....
*** Pa femme en volonté... IVG il faut entendre quelles que soient leurs motivations que nous n'avons pas à juger.

Etre pro-vie c'est, selon ma compréhension, être pro-contraception sous toutes ses formes et contre toutes contraintes morales exercées directement sur les personnes ou la société au nom d'une ou des religions, au nom d'une ou des idéologies du moment.

_________________
Chrétien et Franc-Maçon.
Le Christianisme est universel et n'a pas de dogme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 18:04

Bonjour Espérance , oui ce que tu dit serait la bonne solution cependant quelque part c'est la solution la plus facile , et dépénalise sans la moindre accusation bien merci à toi de l'avoir dit .
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12968
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 18:06

Philippe B. a écrit:
adamev a écrit:
Occitane a écrit:
Perso il ne faut pas faciliter l'avortement , mais quand la vie de la femme et aussi de l'enfant est en jeux sa arrive , et bien il doit y avoir interruption de grossesse désolé de vous choquez ce n'est que mon avis personnel .

Mais pourquoi toujours prendre des cas limites. Dans la vie il n'y a pas que le viol ou la maladie... dieu merci!

Tout comme ce cas de figure ne se rencontre plus trop au XXIème siècle :

"il vaut mieux que l'opération soit encadrée par la loi et soit réalisée en milieu hospitalier afin de mettre un terme au scandale que représente l'avortement sauvage dans les arrières cuisines sous le regard d'un crucifix compatissant."

Dieu merci ! (sic)

Eh oui vive la loi Veil sur l'IVG!!!... quia eu au moins pour effet de faire disparaitre en grande partie ce scandales des avorteuses et de leurs aiguilles à tricoter.

_________________
Chrétien et Franc-Maçon.
Le Christianisme est universel et n'a pas de dogme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 18:11

Le scandale des avorteuses ou faiseuses d'anges , ont réellement existés et beaucoup de jeunes femmes sont mortes par hémorragie .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 18:24

Cette dame a son mot à dire quand on sait ce à quoi elle a échappé... Sa voix est celle des millions qui y sont restés et de ceux de demain et après demain  Sad . A méditer!

Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 18:37

Citation :


Être pro-vie, selon ma compréhension, ça veut dire respecter la vie de l'enfant à naître. Le contraire, c'est être pro-mort (ou "pro-choix", pour ceux qui aiment les euphémismes...).

L'enfant à naître ne peut pas se défendre contre les agressions, c'est pourquoi l'avortement est particulièrement cruel.



Les pro choix ne sont pas pro mort, ils ne cautionnent pas la mise qui anéantis la vie des femmes par l'interdiction et la criminalisation du choix. Les termes sont inversés et sont faux.

Un embryon qui pour rappel n'est qu'une chose vide, qui ne ressent rien et n'est animé de rien.

En d'autre termes de ce que je peut voir... la vie d'une femme ne vaut pas celle d'un embryon loin de là et ne risque pas d'être respectée.

Quand je parle de viol, je ne parle pas d'un acte sexuel mais de forcer la femme à être enceinte. C'est une forme de viol. Intrusion dans son corps qui est forcé, dans son intimité, atteinte à sa dignité et à son intégrité physique et psychique... horrible humiliation sans parler des pressions autour du "tu es mère" "tu vas voir c'est un "beau cadeau" "c'est un don" (tous les prétextes et tout ce qu'on peut trouver pour la rabaisser et justifier, légitimer ce qui lui arrive.)

C'est vers le 4e moi que quelque chose commence vraiment à arriver, à apparaître.

La femme qui ne peut pas avorter ne peut pas se défendre contre l'interdiction et pire encore la criminalisation de sont droit le plus élémentaire et le plus naturel. La forcer est la seule chose de cruelle. La nature a doté les humains de la capacité de choisir, d'un libre arbitre, ce n'est pas pour rien et ce n'est pas pour rien que les femmes veulent choisir. Mais cette loi naturelle est passée sous silence... comme la loi naturelle fait que l'embryon est vide, ce qui n'est pas le cas du foetus! (raison pour laquelle sauf cas extrêmes avec les img on ne peut aller jusqu'à 4 mois (je condamne donc ce qui se passe dans certains pays (faciliter le dépistage serait une très bonne chose! cela pemrettrait d'y avoir recours bien plus tôt!)

Interdire d'avorter entraîne suicides et dépressions en masse.

L'accès soit disant facilité à l'avortement en france est un cache misère. Rien n'est vraiment facilité, les entraves et les pressions sont très présentes. (de plus en plus même!)

Sites de désinformation et de manipulation sur le net, groupes qui agissent aussi... financés par l'état... une femme enceinte va là-bas, elle est soit disant aidées, c'est juste le temps "de porter et d'accoucher" et elle finit dehors tant pis si c'est à la rue...

Personne n'a jamais parlé des femmes et du respect de leur vie, de leur intégrité physique et psychique, de leur intimité aussi, puisque c'est en elles, c'est intime...

Je suis donc uniquement dans une position pro vie et rien d'autre!

Je me base sur ce qui est. Parler de l'ADN est trop simple dans ce cas mieux vaut mettre de côté ces histoires "d'âme dès la conception" c'est totalement incompatible avec la science et la connaissance. Les religions d'un côté, le savoir de l'autre. On ne va pas mêler les deux, c'est trop facile et ça en arrange plus d'un de repousser la connaissance qui démontre l'inverse mais de prendre ce qu'on peut utiliser pour appuyer l'opposé...

Le code génétique ne définit pas réellement un individu et ce n'est pas ça qui fait l'être humain mais ce qui est dans le cerveau, ce qui anime l'individu. L'ADN ne définit pas la vie d'une personne, ce qu'il fera avec les autres, son éducation, ce qu'il va apprendre... et ça ne risque pas d'animer un embryon!

12 semaines avec 2 de plus dans les cas les plus extrêmes (se rend compte un peu tard... ne s'en est pas aperçue...) est la limite tolérable (ça ne fait pas 4 mois c'est avant.)

Quand aux conséquences de l'anti avortement dans le monde, je n'ai encore jamais vu d'études sur le nombre de suicides liés, les dépressions et les terribles souffrances avec les pressions sur les victimes pour s'occuper d'un petit dont elles ne sont pas la mère depuis le départ parce qu'elle ne l'ont jamais voulue...

Et l'anti choix entraîne automatiquement à terme une surpopulation. Donc surconsommation, épuisement à grande vitesse des ressources... déjà qu'avec 7 milliards c'est affreux (avec un système alternatif viable et stable, fiable et durable... je pense qu'on pourrait êtres même deux fois plus nombreux mais il ne faudrait pas aller plus loin! les solutions énergétiques existent... toutes les solutions sont là... mais l'argent dirige tout!) Pour en arriver à un tel niveau, il faudrait que tout soit fait autrement... mais l'objectif serait justement d'éviter... 10 milliards serait le maximum tolérable avec non pas une obsolescence programmée mais limitée.

Autre soucis, les pilules contraceptives, sauf erreur de ma part, posent des problèmes de santés à terme... mais tant que ça fait marcher la machine au départ plus après avec la vente de médicaments (je trouve ça malsain, cet argent sale...)

Je n'ai jamais entendu aucune autorité religieuse à aucun moment parler de victimes des lois l'anti avortement dans le monde, encore moins d'agir pour elles. Pas d'action non plus dans les pays concernés...

Défense de la vie, de la famille en commençant par celle de la femme. Les femmes sont des êtres humains, ressentent des choses, sont animées et elles sont directement concernées.

Quand aux hommes, ce n'est pas à eux de choisir pour elles. Ils ne sont pas à leur place. Ils peuvent dire leur quelque chose, c'est sûr, mais ils ne doivent pas entraver le choix de leur compagne.

Pour l'adoption l'arranger et le faciliter serait une très bonne chose.

Pour avorter... certaines et certains ne respectent pas la mémoire de celles qui sont mortes ou ont terriblement soufferts parce qu'elles n'ont pas pu choisir sans compter toutes les autres dans le monde. Elles sont une minorité...

Citation :


otre liberté réside dans la défense de la vie. Pas dans sa négation, ni même dans le choix entre vie ou mort. Si nous ne parvenons pas à défendre la vie, si nous choisissons la mort du fait de notre incapacité à choisir la vie, nous perdons notre liberté. Si nous défendons la vie, si nous usons de tout ce qui est en notre pouvoir sans déclarer forfait pour respecter la vie, la défendre, la promouvoir, alors nous sommes vraiment libres.


Et la vie de la femme on en fait quoi? Une fois qu'elle se sera suicidé? Ou quand elle sombrera dans une terrible dépression voir des fois dans la folie?

Et la liberté de la femme? Et son droit à la vie?

Aucune vie n'a jamais été respectée en faisant des petits qui sont orphelins depuis bien avant d'arriver et en provoquant suicides et dépressions... souvent dans de terribles conditions...


Par contre...

http://www.courrierinternational.com/article/2014/08/19/une-femme-forcee-de-donner-la-vie

c'est plutôt très hypocrite de la part de ces "pro choix" d'en parler maintenant et de pleurnicher alors que ça fait bien longtemps un peu partout dans le monde que ces choses sont monnaie courante! Mais ils n'en parlent que maintenant (du moins, depuis l'an dernier!)

Comme si avant ça n'existait pas!

Une raison pour laquelle je ne risque pas de venir dans leur groupe et que je ne risque pas de m'y identifier. Pour ma part cette prise de conscience s'est faites depuis des années... rares sont ceux et celles qui doivent en avoir conscience....

Les féministes que j'ai interrogé n'ont pas non plus compris... surppennant de la part de celles qui ont tant de prétentions sur les femmes et leur droits... déjà que je n'avais pas beaucoup d'estime pour elles au départ...

_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
-ysov-

avatar

Masculin Messages : 16517
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 19:33

Occitane a écrit:
Perso il ne faut pas faciliter l'avortement , mais quand la vie de la femme et aussi de l'enfant est en jeux sa arrive , et bien il doit y avoir interruption de grossesse désolé de vous choquez ce n'est que mon avis personnel .

L'Église fut toujours en accord qu'advenant un danger de mortalité lors d'un accouchement de la mère ou du bébé, préserver la vie de la mère en priorité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 20:38

ysov a écrit:

L'Église fut toujours en accord qu'advenant un danger de mortalité lors d'un accouchement de la mère ou du bébé, préserver la vie de la mère en priorité.
ysov bien merci à toi de l'avoir dit .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 21:01

ysov a écrit:
Occitane a écrit:
Perso il ne faut pas faciliter l'avortement , mais quand la vie de la femme et aussi de l'enfant est en jeux sa arrive , et bien il doit y avoir interruption de grossesse désolé de vous choquez ce n'est que mon avis personnel .

L'Église fut toujours en accord qu'advenant un danger de mortalité lors d'un accouchement de la mère ou du bébé, préserver la vie de la mère en priorité.

avez-vous une référence ?

car moi, j'ai ceci de https://qe.catholique.org/avortement/273-l-eglise-et-l-avortement-document-de

“ Mais lorsque la mère est en danger ? La mère doit-elle préférer sa vie ou celle de son enfant ? ”

Bien sur la vie d’un petit peut mériter tous les sacrifices, même le plus grand de tous. Mais quand l’Eglise nous annonce la beauté de la vie humaine dés son commencement, quand elle nous invite à la contempler et à la protéger courageusement, elle n’entend pas prendre à la place des personnes une telle décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 21:11

L’Eglise et l’avortement : document de synthèse


Aujourd’hui une grande majorité de Français sont pour l’avortement légal perçu comme un moindre mal. Attachée à la merveille qu’est la vie humaine dés son commencement, l’Eglise catholique s’y oppose fermement.

Rome incorrigible rétrograde ? Hostile au progrès en général et à la liberté des femmes en particulier ?
S’opposer à l’avortement, n’est-ce pas irresponsable en restant insensible à la détresse de femmes qui ne peuvent pas garder leur enfant ?

“ Le droit d’avorter, n’est-ce pas pour une femme le droit de disposer de son corps librement, comme il lui plaît ?

Les femmes ont raison de tenir à leur liberté, en particulier celle de disposer de leur corps. Surtout quand ça les engage à vie !
Mais avorter ce n’est pas se faire arracher une dent : même tout petit, l’embryon humain est déjà (comme son nom l’indique !) un être humain ! Conçu d’un père et d’une mère il a dès la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde une identité génétique à part entière. Si ce tout-petit-là est supprimé, il n’en existera pas de semblable à lui : les prochains seront ses frères ou sœurs, donc forcément différents... Les droits d’une femme ne peuvent pas empiéter sur ceux d’un petit qu’elle porte...

“ L’embryon est un être humain, oui, mais seulement après douze semaines. Avant cela il ne ressemble pas à un être humain... ”

Y a-t-il beaucoup plus de différence entre un embryon et un nouveau-né qu’entre un bébé et un homme adulte ? On ne peut tenir compte de l’apparence des êtres sans risquer de tomber dans un eugénisme grave, un refus radical de la différence... Est-ce que l’embryon devient subitement un être humain à la douzième semaine d’existence parce que la loi française se met à le protéger comme tel ? Devient-il soudain être humain alors qu’il n’était avant cela qu’un vague amas de cellules ? Non, bien sûr. Sa vie humaine a vraiment commencé, il est tout simplement en train de grandir, très vite d’ailleurs, car chez le tout petit, tout est à croître !

“ Il n’est pas un être humain, puisqu’il ne peut pas vivre sans sa mère, par lui-même ! ”

Un bébé de trois mois non plus ne peut pas vivre sans sa mère. S’il n’est pas nourri et protégé par les autres, il meurt.

“ Oui mais avant que ce soit légal, cela existait déjà, il faut pas se voiler les yeux... Avant que l’avortement soit autorisé, beaucoup de femmes mourraient parce qu’on faisait ça mal... ”
Le meurtre aussi existe depuis toujours... Tuer son prochain aujourd’hui c’est prendre de sérieux risques de se blesser à vie. Faudrait-il légaliser l’assassinat, pour en sécuriser la pratique ?

“ Mais si la mère ne peut pas aimer son enfant, une fille violée, par exemple ? ”

Le viol est un acte atroce. La femme qui en est victime, brisée, doit être soutenue, aidée, autant qu’il est possible. Toutefois le drame a été commis, et de cet acte sexuel qu’elle n’a nullement souhaité, est issu un petit être en croissance qui est déjà humain, donc infiniment respectable. Bien sûr son père est un criminel, bien sûr sa mère ne l’a pas désiré. Mais lui, ce petit, il n’y est pour rien. Il est innocent, et maintenant qu’il existe, il a le droit de vivre. Si sa mère ne désire pas l’élever elle-même, nul ne peut le lui reprocher. Elle pourra accoucher sous X, et ainsi rester anonyme et le confier à une famille qui voudrait élever un enfant.

“ Mais cet enfant, qui commence si mal sa vie, il ne sera pas heureux ! ”

Pour vivre heureux, il faut d’abord vivre !
Ne pas lui donner cette chance, c’est opter pour l’extermination de tous les malheureux en décrétant à leur place que leur vie ne vaut pas la peine d’être vécue...

“ Mais lorsque la mère est en danger ? La mère doit-elle préférer sa vie ou celle de son enfant ? ”

Bien sur la vie d’un petit peut mériter tous les sacrifices, même le plus grand de tous. Mais quand l’Eglise nous annonce la beauté de la vie humaine dés son commencement, quand elle nous invite à la contempler et à la protéger courageusement, elle n’entend pas prendre à la place des personnes une telle décision.

“ Finalement, l’avortement est un problème uniquement féminin : les femmes restent seules au bout du compte devant la décision d’accueillir ou non de l’enfant à naître ... ”

C’est souvent le cas hélas mais bien anormal car on oublie un peu vite qu’il y a exactement autant d’hommes que de femmes concernés par l’avortement. Il n’y a que dans les chansons de Goldman que l’on fait un bébé toute seule ! L’enfant n’est pas plus celui de la mère que du père. Autant que les femmes, les hommes ont le devoir d’assumer les conséquences de leurs actes et la femme doit exiger la responsabilité paternelle de celui qui s’est uni à elle.

“ Quand malgré la lâcheté de son conjoint et l’incompréhension de son entourage une femme décide de garder un enfant qui arrive au mauvais moment, ne s’enlise-t-elle pas dans une détresse plus grande que n’aurait été celle d’un ‘IVG’ ? ”

A l’heure de devenir mère, qu’elle décide d’élever elle-même ou de confier son enfant, une femme a besoin d’être aidée. Elle vivra des moments difficiles, mais tous doivent s’efforcer de ne pas la voir contrainte à l’irréparable pour des raisons uniquement matérielles. Ces tourments cependant ne peuvent pas effacer la vraie joie de donner la vie, d’être mère. Les femmes qui songent à avorter méconnaissent bien souvent le drame psychologique que représente en fait un tel acte. Nombreux sont les témoignages de celles qui n’ont jamais pu oublier qu’elles étaient mères d’un petit qui n’avait jamais vu le jour... de celui ou celle qui aurait pu être là aujourd’hui.

Les chrétiens doivent être tout particulièrement solidaires envers les personnes (hommes ou femmes) qui vivent dans l’amertume qui suit un avortement.
Mais il ne s’agit pas de juger qui que ce soit : nombreuses sont les femmes aujourd’hui qui ont avorté sans savoir ce qu’elle faisaient, ou encore sous la pression de leur entourage. Proclamer la vérité n’est jamais condamner son prochain, mais lui ouvrir les yeux, et le libérer.

“ pour conclure ? ”

“ La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception. Dés le premier moment de son existence, l’être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie. ” (CEC, § 2270)

https://qe.catholique.org/avortement/273-l-eglise-et-l-avortement-document-de
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 22:34

ysov a écrit:
Occitane a écrit:
Perso il ne faut pas faciliter l'avortement , mais quand la vie de la femme et aussi de l'enfant est en jeux sa arrive , et bien il doit y avoir interruption de grossesse désolé de vous choquez ce n'est que mon avis personnel .

L'Église fut toujours en accord qu'advenant un danger de mortalité lors d'un accouchement de la mère ou du bébé, préserver la vie de la mère en priorité.

Il y a eu des exceptions, comme sainte Gianna Beretta Molla.
Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 22:55

Citation :


même tout petit, l’embryon humain est déjà (comme son nom l’indique !) un être humain !


Faux. Pour être humain il faut être animé de quelque chose et l'embryon n'a rien de tel.

Un corps dont le cerveau est mort n'est pas un être humain mais un corps. Il est déjà mort, la personne est déjà morte.

L'embryon a en commun le fait qu'il ne ressent absolument rien et qu'il n'est animé de rien et conscient de rien. Au stade du foetus là ça commence à venir (du 4e au 5e moi ça va vite et entre le 5e et le 6e mois il réagit à son environnement extérieur, ressent des choses...)

Citation :


Le meurtre aussi existe depuis toujours... Tuer son prochain aujourd’hui c’est prendre de sérieux risques de se blesser à vie. Faudrait-il légaliser l’assassinat, pour en sécuriser la pratique ?


On ne parle pas de meurtre dans le cas d'un embryon puisqu'il est vide. C'est une vie mais pas une vie humaine. N'étant pas une vie humaine il ne passe pas en priorité sur la femme (je dis la femme et non pas la mère, si elle n'en veut pas. Il faut faire la différence! Mais cette différence n'est jamais faite pour des raisons issues d'une vision totalement fausse de la femme qui est instrumentalisée. (un vision réduite de la femme.)

La vérité est donc qu'on parle d'une mère si elle le veut, ou si elle choisit de le garder, pas si elle n'en veut pas, si elle n'est pas consentante. (Qui a déjà parler d'être consentante pour cela? (jamais entendu ne serait-ce que les féministes en parler... elles en disent beaucoup pour rien par contre elles ne disent pas souvent les bonnes choses...)

Citation :


Le viol est un acte atroce. La femme qui en est victime, brisée, doit être soutenue, aidée, autant qu’il est possible. Toutefois le drame a été commis, et de cet acte sexuel qu’elle n’a nullement souhaité, est issu un petit être en croissance qui est déjà humain, donc infiniment respectable.


Un grand classique. Par contre la femme elle n'est pas respectable et on ne risque pas de l'aider, de la soutenir en la forçant à être enceinte. On rajoute une atrocité à l'horreur, ou une horreur à l'atrocité. Le fait de forcer la femme à être enceinte est aussi une forme de viol.

Et le "petit être" ne peut être qualifié ainsi et encore moins d'humain ou de "déjà humain." Surtout à un stade de développement aussi précoce et aussi bas.

Mépris de la femme et de sa vie. On la force sans se soucier de ce que ça peut lui faire, on s'en fou... il n'est question en aucun cas du respect de la vie d'une femme et ce n'est mentionné nul part.

Citation :


Bien sûr son père est un criminel, bien sûr sa mère ne l’a pas désiré. Mais lui, ce petit, il n’y est pour rien. Il est innocent, et maintenant qu’il existe, il a le droit de vivre. Si sa mère ne désire pas l’élever elle-même, nul ne peut le lui reprocher. Elle pourra accoucher sous X, et ainsi rester anonyme et le confier à une famille qui voudrait élever un enfant.


Et tout le monde il est gentil et le monde il est tout beau tout rose bienvenu chez les bisounours...

Conceptualisation simpliste, idéalisée, d'une chose qui n'est pas simple et qui est monstrueuse.

Et celle-là on l'a déjà sortie.

Tout ça pour légitimer d'anéantir encore plus une innocente, d'en faire encore plus une victime.

Le droit de vivre de la femme il n'existe pas tout comme le respect de sa personne en tous points. (et non pas de la "mère" ce terme étant utilisé pour culpabiliser, pour faire souffrir et issus d'un concept peu charitable de la femme... il est faux du début à la fin et ne reflète aucune réalité, ce n'est qu'un mensonge. Elle n'est pas une "mère", c'est une victime, une femme et un être humain avant tout. Elle ne sera mère que si elle le veut, pas parce qu'on lui met ça sur le dos pour des raisons peu ragoûtantes et à tort. Elle le sera encore moins si elle n'est pas consentante.)

Le fait que nul ne va lui reprocher et que c'est super simple d'accoucher sous X... la réalité c'est que celles qui le font sont jugées par beaucoup, souvent ceux qui ont eu ce genres de discours plus faux les uns que les autres. On les considèrera comme des "mères indignes" on dira qu'elles "ont abandonné "leur enfant."

Sans compter que les orphelinats sont pleins à craquer...

Citation :


L’enfant n’est pas plus celui de la mère que du père. Autant que les femmes, les hommes ont le devoir d’assumer les conséquences de leurs actes et la femme doit exiger la responsabilité paternelle de celui qui s’est uni à elle.


Monstrueux... trop facile de dire qu'il faut "assumer" et d'imposer les choses d'une façon aussi laide.

Et les "conséquences de leurs actes" ça aussi c'est ignoble! Donner des leçons c'est facile, être la victime de ces "leçons" c'est tout autre chose! Quand au fait "d'exiger la "responsabilité paternelle" là encore c'est une monstruosité sans nom, comme ces pseudos "leçons" (condamner et juger, par contre laisser vivre et donc laisser choisir... pas question, imposer ça oui par contre!)

Homme ou femme pour moi il ne serait pas question "d'assumer" mais de choisir même au péril de ma vie et je ne risquerais pas d'exiger une telle chose à un homme! Une telle dictature inhumaine n'a pas de nom...

La seule chose à assumer, c'est de faire un choix et rien d'autre et de respecter le choix de tous.

Pour le respect du choix: tolérance zéro. Pour imposer de force et anéantir des vie (celles des femmes en priorité car elles sont directement touchées et victimes: pas de soucis.)

Inutile de ce demander si un système aussi froid, dur et horrible pourrait durer. La réponse est qu'il s'autodétruirait. Une base destructrice n'est pas faite pour durer. Un tel système aurait tout de monstrueux, rien d'humain.

Citation :


Quand malgré la lâcheté de son conjoint et l’incompréhension de son entourage une femme décide de garder un enfant qui arrive au mauvais moment, ne s’enlise-t-elle pas dans une détresse plus grande que n’aurait été celle d’un ‘IVG’


Facile d'insulter les hommes de "lâches" et tout autant de les condamner, de les juger de la sorte.

C'est sûr, ils n'ont pas leur mot à dire... le respect de leur vie il est présent nul part, comme de celui des femmes en les forçant...

Citation :


A l’heure de devenir mère, qu’elle décide d’élever elle-même ou de confier son enfant, une femme a besoin d’être aidée. Elle vivra des moments difficiles, mais tous doivent s’efforcer de ne pas la voir contrainte à l’irréparable pour des raisons uniquement matérielles. Ces tourments cependant ne peuvent pas effacer la vraie joie de donner la vie, d’être mère.


Pour le moment personne, aucun groupe, aide les femmes qui vivent de façon difficile d'avoir confier leur enfant à autrui, n'aide ces femmes. Déjà que ceux qui prétendent aider à la maternité s'en fichent, qu'ils les gardent et une fois qu'elles ont accouché ils les expulsent pour faire d'autres victimes, tant pis si elles sont à la rue...

Citation :


Les femmes qui songent à avorter méconnaissent bien souvent le drame psychologique que représente en fait un tel acte. Nombreux sont les témoignages de celles qui n’ont jamais pu oublier qu’elles étaient mères d’un petit qui n’avait jamais vu le jour... de celui ou celle qui aurait pu être là aujourd’hui.


Par contre la principale source de ce problème on oublie soigneusement de la citer.

Les anti choix sont directement liés à ce problème. Mettre dans la tête des femmes toutes sortes de choses fausses, de la désinformation, de leur faire peur, de les culpabiliser, de leur donner des soit disant et pseudos "leçons" alors que tout est faux du début à la fin. Sans compter les sites de désinformation qui n'ont jamais aidé personne et n'ont jamais rien fait de bon ou de bien plus ce qu'on trouve autour sur le plan virtuel ou physique.

Sans compter le peu d'informations disponibles sur le net et qu'on tombera surtout sur un site qui manipulera, mentira, fera culpabiliser... (les sites d'information sont peu courants ce qui n'est pas le cas dans le sens inverse!)

Viennent aussi les pressions autour, les médecins "objecteurs de conscience" qui dans une partie des cas (si ce n'est plus) ne vont pas diriger sur un autre pour que la patiente ait ce qu'elle veut ou même, plus vicieux encore, ils la feront passer de l'un à l'autre! (une fois le délais dépassé.. elle est dévastée...)

Plus aussi les conditions dans lesquelles ça se passe, le comportement du personnel... les pics et les mauvaises remarques qu'on leur lance, la façon dont on leur fait vivre...

Difficile de se sentir bien après tout ceci...!

Citation :


Les chrétiens doivent être tout particulièrement solidaires envers les personnes (hommes ou femmes) qui vivent dans l’amertume qui suit un avortement.
Mais il ne s’agit pas de juger qui que ce soit : nombreuses sont les femmes aujourd’hui qui ont avorté sans savoir ce qu’elle faisaient, ou encore sous la pression de leur entourage. Proclamer la vérité n’est jamais condamner son prochain, mais lui ouvrir les yeux, et le libérer.


Solidaires? Parce que c'est solidaire de les faire culpabiliser, de les faire souffrir?

Hum, juger personne? C'est ce qui est fait sans cesse! On les insulte de meurtrières, on leur fait comprendre qu'elles ont soit disant fait quelque chose de mal! Et avec les "il faut assumer" "il faut "prendre ses responsabilités" non seulement c'est un jugement mais on s'impose en force aussi!

Et elles savaient parfaitement ce qu'elles faisaient en avortant.

Je ne vois pas en quoi mentir est proclamer la moindre vérité. Et on n'ouvre les yeux à personne sur rien et on ne risque pas de les libérer de la sorte. Par contre sous ces prétextes on met des chaînes aux autres!

Citation :


La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception. Dés le premier moment de son existence, l’être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie.


Ce qui n'est pas le cas pour la femme qui est anéantie, marquée à vie. La femme n'a aucun droit, pas celui de la personne ni celui de vivre.

Il n'est question nul part dans tout ceci du respect de la vie d'une femme, de sa dignité, de son intégrité physique ou psychique, de sont intimité. La vie non humaine d'un embryon (qui est fondées et prouvée par la connaissance, les observations, les études) est prioritaire sur celle d'une femme qui est un être humain, qui ressent des choses, qui est animée.

Aucun respect d'aucune vie, aucune protection d'aucune vie à aucun moment. Tout est faux du début à la fin.

Ce qui se passe est totalement différent et rien de tout ceci n'a jamais été appliqué nul part surtout là où les femmes n'ont malheureusement pas le droit de choisir. Elles ne sont aidée en rien, ne l'ont jamais été et ne risquent pas de l'être.

Beaucoup sont dans une terrible misère à cause de ce système déshumanisé.

Beaucoup meurent dans de terribles conditions à cause de cela.

Ils font tout pour interdire avorter sans aucune raison valable par contre après c'est pas grave si les femmes et les petits qui n'ont ni mère ni père depuis le début, meurent dans de sinistres conditions.

Aucune vie n'est protégée nul part avec ces horreurs. Si c'était le cas les victimes de l'anti choix seraient aidées, les petits vivraient dans de bien meilleures conditions et ne mourraient pas comme les femmes/victimes.

On interdit de choisir ou on fait tout pour, mais après on ne fait rien, on s'en fiche. Trop facile!


Ceci est en réponse à l'article sur le lien.

Aucun pays au monde n'est vraiment pro vie et ne l'a jamais été.

Un tel pays respecterait la vie des femmes, leur dignité et s'efforcerait de faire en sorte que tous en son sain puissent avoir un avenir de génération en génération... et ils ne détruiraient pas la vie autour dont ils dépendraient!



Le respect de la vie, c'est avant tout celui de la femme et de son choix, de sa dignité.


_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 23:01

Saint Jean-Paul II, encyclique Evangelium Vitae a écrit:
60. Certains tentent de justifier l'avortement en soutenant que le fruit de la conception, au moins jusqu'à un certain nombre de jours, ne peut pas être encore considéré comme une vie humaine personnelle. En réalité, « dès que l'ovule est fécondé, se trouve inaugurée une vie qui n'est celle ni du père ni de la mère, mais d'un nouvel être humain qui se développe pour lui-même. Il ne sera jamais rendu humain s'il ne l'est pas dès lors. A cette évidence de toujours, ...la science génétique moderne apporte de précieuses confirmations. Elle a montré que dès le premier instant se trouve fixé le programme de ce que sera ce vivant: une personne, cette personne individuelle avec ses notes caractéristiques déjà bien déterminées. Dès la fécondation, est commencée l'aventure d'une vie humaine dont chacune des grandes capacités demande du temps pour se mettre en place et se trouver prête à agir ». 57 Même si la présence d'une âme spirituelle ne peut être constatée par aucun moyen expérimental, les conclusions de la science sur l'embryon humain fournissent « une indication précieuse pour discerner rationnellement une présence personnelle dès cette première apparition d'une vie humaine: comment un individu humain ne serait-il pas une personne humaine? ». 58

D'ailleurs, l'enjeu est si important que, du point de vue de l'obligation morale, la seule probabilité de se trouver en face d'une personne suffirait à justifier la plus nette interdiction de toute intervention conduisant à supprimer l'embryon humain. Précisément pour ce motif, au-delà des débats scientifiques et même des affirmations philosophiques à propos desquelles le Magistère ne s'est pas expressément engagé, l'Eglise a toujours enseigné, et enseigne encore, qu'au fruit de la génération humaine, depuis le premier moment de son existence, doit être garanti le respect inconditionnel qui est moralement dû à l'être humain dans sa totalité et dans son unité corporelle et spirituelle: « L'être humain doit être respecté et traité comme une personne dès sa conception, et donc dès ce moment on doit lui reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels en premier lieu le droit inviolable de tout être humain innocent à la vie ». 59
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12968
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Dim 18 Jan 2015, 23:16

Arnica a écrit:
Cette dame a son mot à dire quand on sait ce à quoi elle a échappé... Sa voix est celle des millions qui y sont restés et de ceux de demain et après demain  Sad . A méditer!

[youtube]

Et il ne vous est pas venu à l'idée que ce témoignage est sans doute fabriqué???
Quoi qu'il en soit quand je lis ce que vous avez écrit et que j'entends ce qui est dit.... il me vient des envies de mordre...
Ce que je ne ferai pas pour éviter l'empoisonnement.

_________________
Chrétien et Franc-Maçon.
Le Christianisme est universel et n'a pas de dogme.
Revenir en haut Aller en bas
-ysov-

avatar

Masculin Messages : 16517
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 02:29

Il ne vous serait pas venu une seule seconde à l'idée que ça ne serait pas fabriqué????
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6536
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 08:31

Simon a écrit:
Saint Jean-Paul II, encyclique Evangelium Vitae a écrit:
60. Certains tentent de justifier l'avortement en soutenant que le fruit de la conception, au moins jusqu'à un certain nombre de jours, ne peut pas être encore considéré comme une vie humaine personnelle. En réalité, « dès que l'ovule est fécondé, se trouve inaugurée une vie qui n'est celle ni du père ni de la mère, mais d'un nouvel être humain qui se développe pour lui-même. Il ne sera jamais rendu humain s'il ne l'est pas dès lors. A cette évidence de toujours, ...la science génétique moderne apporte de précieuses confirmations. Elle a montré que dès le premier instant se trouve fixé le programme de ce que sera ce vivant: une personne, cette personne individuelle avec ses notes caractéristiques déjà bien déterminées. Dès la fécondation, est commencée l'aventure d'une vie humaine dont chacune des grandes capacités demande du temps pour se mettre en place et se trouver prête à agir ». 57 Même si la présence d'une âme spirituelle ne peut être constatée par aucun moyen expérimental, les conclusions de la science sur l'embryon humain fournissent « une indication précieuse pour discerner rationnellement une présence personnelle dès cette première apparition d'une vie humaine: comment un individu humain ne serait-il pas une personne humaine? ». 58

D'ailleurs, l'enjeu est si important que, du point de vue de l'obligation morale, la seule probabilité de se trouver en face d'une personne suffirait à justifier la plus nette interdiction de toute intervention conduisant à supprimer l'embryon humain. Précisément pour ce motif, au-delà des débats scientifiques et même des affirmations philosophiques à propos desquelles le Magistère ne s'est pas expressément engagé, l'Eglise a toujours enseigné, et enseigne encore, qu'au fruit de la génération humaine, depuis le premier moment de son existence, doit être garanti le respect inconditionnel qui est moralement dû à l'être humain dans sa totalité et dans son unité corporelle et spirituelle: « L'être humain doit être respecté et traité comme une personne dès sa conception, et donc dès ce moment on doit lui reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels en premier lieu le droit inviolable de tout être humain innocent à la vie ». 59

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 12:46

Oui et ceux qui opposent la science et la foi oublient que l'Église reconnaît les percées majeures scientifiques.

Et comme disait encore saint Jean-Paul II: "La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité."

:sage:
Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 13:23

Citation :


60. Certains tentent de justifier l'avortement en soutenant que le fruit de la conception, au moins jusqu'à un certain nombre de jours, ne peut pas être encore considéré comme une vie humaine personnelle. En réalité, « dès que l'ovule est fécondé, se trouve inaugurée une vie qui n'est celle ni du père ni de la mère, mais d'un nouvel être humain qui se développe pour lui-même. Il ne sera jamais rendu humain s'il ne l'est pas dès lors. A cette évidence de toujours, ...la science génétique moderne apporte de précieuses confirmations.


La science a surtout apporté confirmation que ce n'était pas une vie humaine, ni un être humain et que rien ne l'animait. Même une huitre est plus animée et plus consciente.

Citation :


l'Eglise a toujours enseigné, et enseigne encore, qu'au fruit de la génération humaine, depuis le premier moment de son existence, doit être garanti le respect inconditionnel qui est moralement dû à l'être humain dans sa totalité et dans son unité corporelle et spirituelle: « L'être humain doit être respecté et traité comme une personne dès sa conception, et donc dès ce moment on doit lui reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels en premier lieu le droit inviolable de tout être humain innocent à la vie


Par contre respect de la femme et de son statut d'être humain, considérer la femme comme un être humain, le respect de sa vie et de sa dignité: zéro.

Prendre la science quand ça arrange, la rejeter quand ça dérange... trop facile! Légitimer ce qui est bien ou mal surtout pour les autres aussi, leur imposer, pas de soucis! Les laisser vivre, pas question!

Certains pays en europe ou aux usa le font très bien. Venir en aide à leurs victimes ça par contre ils s'en foutent.

La science apporte surtout des observations sur ce qui se passe sur le plan génétique et du développement et elle a bien prouvé que l'embryon n'était en rien une personne! Comme si un corps avec un cerveau mort était une personne, ça n'est pas le cas.

Et personne de ces institutions religieuses n'a jamais mentionné nul part à aucun moment ce qu'une femme endurait à être forcée d'être enceinte.

S'ils avaient un soupçon de respect pour la vie humaine et sa dignité, un minimum de sensibilité, alors ils laisseraient les femmes vivre et choisir dans des délais acceptables car prouvés et observés. Une fourchette de 10-12 semaines (14 pour les cas les plus extrêmes (après c'est img, encore autre chose... et très dur!)

Il n'existe et n'a jamais existé aucun respect pour la vie d'une femme en la forçant à être enceinte au détriment de sa vie, de son intimité, de son intégrité, de sa dignité...

Les prétentions sont leur spécialité.

Par contre pour assumer après...

La croyance doit rester de son côté et la connaissance de l'autre. Ce ne sont pas des choses qui doivent être mélangées. On ne peut user de l'une ou de l'autre pour affirmer celle en face, inutile donc de mélanger les deux.

Soit on se base sur ce qui est observé, soit on se base sur la croyance sans aucune preuve.

C'est bien trop facile de faire comme ça arrange et de prendre tous les prétextes, de tout déformer pour légitimer ce qui ne peut l'être, la suppression de la vie pour une femme, son asservissement.

Les femmes sont une "ressource" une "matière première" et les hommes ont toujours voulu tout contrôler. 80-90% des anti choix sont des hommes.

Les femmes parmi eux sont souvent avec le cerveau lavé par les hommes qui les ont conditionné à être soumises, obéissantes, à faire ce qu'ils veulent comme ils le souhaitent...

Le code génétique ne fait pas tout par contre ça on oublie soigneusement de le préciser.

(je viens de m'apercevoir que j'ai pas grand chose sur le système pro vie/pro choix fait sur une base d'humanité... c'est bip... je vais encore devoir bosser!)

_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 13:27

""Par contre respect de la femme et de son statut d'être humain, considérer la femme comme un être humain, le respect de sa vie et de sa dignité: zéro."" Question Question Question


""Les femmes sont une "ressource" une "matière première" et les hommes ont toujours voulu tout contrôler. 80-90% des anti choix sont des hommes.

Les femmes parmi eux sont souvent avec le cerveau lavé par les hommes qui les ont conditionné à être soumises, obéissantes, à faire ce qu'ils veulent comme ils le souhaitent..."" Question Question Question

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12446
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 13:30

Un amoncellement d'affirmations sans fondements , cher François07 ...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 15:36

Ça montre que la pensée dominante sur l'enfant à naître est de nature antéchristique. batman
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 16:01

Qu'appelle t on faciliter l'avortement?
le vulgariser? surement pas.
il y a beaucoup trop,hélas d'avortement en France. :sage:

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
François 07

avatar

Masculin Messages : 232
Inscription : 05/12/2014

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 20:28

Citation :


Un amoncellement d'affirmations sans fondements , cher François07 ...


Parce que se baser sur les faits et ce qui se passe en france c'est sans fondement? Parce que dire la vérité est un crime et qu'elle n'est fondée sur rien?

Alors dans ce cas tu affirme qu'aucune femme ne souffre et n'a jamais souffert à être forcée à subir une gestation (on ne parle de grossesse que si c'est consentie et vécu, pas dans le cas où elle doit le subir!)

Il est vrai qu'aucune femme ne meurt par le suicide ou par l'avortement clandestin, qu'aucune ne fait de dépression et ne sombre par une politique morbide anti choix.

C'est sûr rien de tout ceci se passe dans ce monde...

C'est vrai que faire preuve d'humanité et de sensibilité (assez pour avoir un minimum de compréhension humaine et de sensibilité pour savoir ce qu'elles endurent tous les jours et par millions... grâce à qui et par la complicité ou l'action de qui?)

C'est vrais que se baser sur ce qui se passe et sur la réalité ce n'est fondé sur rien... félicitations pour tant de déni...

Citation :


Ça montre que la pensée dominante sur l'enfant à naître est de nature antéchristique. batman


Par contre infliger une atroce torture cruelle et horrible à une femme c'est quoi dans ce cas? C'est dans les corde ton christ?

Parce que tuer une femme à petit feu ou provoquer son suicide, une souffrance extrême sans état d'âme et en toute bonne conscience, comme dans certains coins sinistres autant en amérique latine et en europe, c'est une bonne chose, c'est dans les cordes de ton christ?

Les bourreaux ne risquent pas de faire quelque chose pour leurs victimes dans les pays qu'ils dominent et n'ont jamais faits mentions de ce dont ils sont coupables.

Les institutions religieuses ont-elles déjà parlé de ces choses-là? Jamais.

Citation :


Qu'appelle t on faciliter l'avortement?
le vulgariser? surement pas.
il y a beaucoup trop,hélas d'avortement en France.


Il y en aura toujours trop pour certains hélas et en toutes circonstances!

http://www.riposte-catholique.fr/jeanne-smits/en-espagne-on-se-bat-pour-lavortement-zero

Les femmes ont déjà échappées à leur anéantissement... mais ça ne va pas durer...

Je n'ai jamais parlé de le vulgariser.

Le faciliter, rien n'est fait pour.

Interdiction, suppression et délit pour les sites anti choix et contenus de même ordre sur le net.

Idem sur le plan physique et couper les robinets (ça fera des sous pour financer contraception et avortement.)

Par contre... pour les abus... faire payer au 3e (doubler la somme à chaque fois!)

Par contre cas particuliers avec bien sûr un dossier béton derrière ce serait une bonne chose... (parce qu'être hyperfertile pas super... (le cas pas car ce serait bien!)

Arrêter les produits chimiques pour la contraception tout miser sur les autres.

Améliorer le système d'éducation aussi au passage... (peut mieux faire... (et ce qu'ils osent nommer "liberté sexuelle" n'est qu'une sinistre illusion! Toujours des tabous, toujours des choses qui bloquent et en plus ça saute sur tout ce qui bouge, hommes et femmes, adolescents et adolescentes...! ("vive le féminisme et les féministes" (elles se sont viandées en beauté!)

Faciliter c'est bien beau, par contre ça sert à rien si on fait rien à côté!

Le gouvernement se fout vraiment de la tête des gens!

Je suis à 200% que ce soit garantis, par contre, les abus... non!

Faudrait aussi mettre à l'écart les "médecins" objecteurs de conscience et ceux qui font tout pour que les femmes se sentent mal et en souffrent (ou les dissuader!)

Qu'on mette des gens compétents et qui sont là pour faire leur taff, pas pour choisir à la place des femmes et leur faire pression! Qu'ils s'occupent d'autres personnes!

Vu les circonstances actuelles... ce serait le mieux à faire pour en premier lieu que beaucoup moins en souffrent et de façon moins importante, qu'il y ait bien moins de culpabilisation et de peur.

Mettre les moyens aussi pour ne pas avoir des services surchargés et réduire les délais (on pourrait éviter beaucoup d'opérations qui coûtent plus chères que les pilulles!)

Pour les produits chimiques en terme de contraceptifs, des économies et aussi des problèmes en moins pour la santé! Pour les autres moyens de contraception... les économies dans les autres domaines pourraient aider...

De plus, avec un tel système on réduit aussi les nombre d'avortement et donc les dépenses...

(ça par contre c'est un argent qu'on peut investir dans l'éducation nationale! (il y aurait déjà des économies ailleurs! (ce sera bien mieux que de mettre des tablettes tactiles aux écoles...!)

Pour ce qu'on prétendrait comme étant une attaque à la liberté d'expression de certains... ce serait plutôt le fait d'empêcher de nuire! Beaucoup de femmes tombent sur des trucs ignobles et on tout de faussé! Et rien ni personne ne fait quoi que ce soit pour régler ce problème!

On osera hurler à la "dictature" alors qu'il ne s'agirait que de justice et de protéger certaines personnes d'autres qui ne sont animées d'aucune bonne intention et sans honnêteté!

La france se vente toujours... mais elle reste la dernière à bouger ses grosses fesses!

La france n'aurait pas non plus d'autres soucis si celle-ci s'était depuis 30-40 ans mise à font sur des énergies alternatives, biologiques, naturelles... et qu'elle avait mis aux normes éco-énergétiques ses habitations! Beaucoup moins de pétrole, d'uranium et de gaz étranger nécessaire, donc moins de dépenses, tout bénef pour le pays à terme! des économies et sont autonomies ainsi que son autosuffisance énergétique!

pas besoin d'être doué pour penser à tout ceci!

https://www.youtube.com/watch?v=ZHFXlk6GSo8


_________________
Le choc?

Ce serait soit la confrontation du monde alternatif avec un univers où les femmes sont des ultra féministe bien radicales... ou la confrontation entre ce monde fait d'humanité et le nôtres depuis les années 2000...
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 20:57

intensifier l'éducation dans les écoles sur les notions de sexualité sans vulgariser les notions.
redonner au médecin de famille la possibilité de faire de bonne consultation non bâclée pour aider et apporter une aide éclairée.
permettre à la famille de renouer des liens entre les générations d'où une meilleur relation et une confiance.
faire tomber de nombreux tabous avec respect et sans vulgarisation.

travailler sur le respect de la personne et l'amour du prochain sans culpabiliser .

l'avortement n'est pas une contraception,cela est si difficile à comprendre .

après avoir reçu de nombreuses jeunes femmes qui avaient subit une IVG il se dégage une demande de communication devant un manque d'écoute

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 21:11

François 07 a écrit:
Arrêter les produits chimiques pour la contraception tout miser sur les autres.

c'est quoi les autres ?
François 07 a écrit:

Mettre les moyens aussi pour ne pas avoir des services surchargés et réduire les délais (on pourrait éviter beaucoup d'opérations qui coûtent plus chères que les pilulles!)

par exemple ?

François 07 a écrit:
Beaucoup de femmes tombent sur des trucs ignobles et on tout de faussé! Et rien ni personne ne fait quoi que ce soit pour régler ce problème!

quels trucs ignobles ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Lun 19 Jan 2015, 22:35

François 07 a écrit:
Par contre infliger une atroce torture cruelle et horrible à une femme c'est quoi dans ce cas? C'est dans les corde ton christ?

Parce que tuer une femme à petit feu ou provoquer son suicide, une souffrance extrême sans état d'âme et en toute bonne conscience, comme dans certains coins sinistres autant en amérique latine et en europe, c'est une bonne chose, c'est dans les cordes de ton christ?

Il y a des femmes qui vivent mal les conséquences d'un avortement parce que mal conseillées, soumises à des pressions auxquelles elles ne savent pas résister. C'est une bonne chose, imposer cela à des femmes ? C'est dans les cordes de votre dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 09:36

Citation :


Il y a des femmes qui vivent mal les conséquences d'un avortement parce que mal conseillées, soumises à des pressions auxquelles elles ne savent pas résister. C'est une bonne chose, imposer cela à des femmes ? C'est dans les cordes de votre dieu ?
Je suis contre l'avortement de facilité , mais comme tu le dis Simon car elles ont été mal conseillés et surtout pas écouté dans leurs détresse .
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 09:55

l'avortement n'a rien de facile car c'est un constat d'"échec".
si le travail en amont était fait cela baisserai le nombre d'IVG de façon considérable. Thumright
mais hélas, nos dirigeants ne veulent pas travailler en amont . Thumbdown

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 10:10

Donc si je comprend de la bonne manière , tous crient aux scandales mais rien n'est réellement fait pour éradiquer ce fléau par les autorités ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 10:21

ce n'est pas un fléau.
notre monde cède à une certaine facilité et ,hélas, c'est devenue à tord un moyen de contraception.

L'IVG a des indications précises qu'il faut respecter.

un exemple de l'absence d'action de nos dirigeant:
il y a 40 ans,dans les collèges et les lycées,il y avait au moins une infirmière en permanence, parfois une psychologue et voir pour certains un médecin.
actuellement qui fait ce job???
les jeunes se font leur éducation sexuel sur internet et entre eux,bonjour les dégâts.

et quand il y a blême, au secours l'hosto

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 10:27

jean-luc56 a écrit:
ce n'est pas un fléau.
notre monde cède à une certaine facilité et ,hélas, c'est devenue à tord un moyen de contraception.

L'IVG a des indications précises qu'il faut respecter.

un exemple de l'absence d'action de nos dirigeant:
il y a 40 ans,dans les collèges et les lycées,il y avait au moins une infirmière en permanence, parfois une psychologue et voir pour certains un médecin.
actuellement qui fait ce job???
les jeunes se font leur éducation sexuel sur internet et entre eux,bonjour les dégâts.

et quand il y a blême, au secours l'hosto

Il y a toujours une infirmière et une psy dans les collèges et lycées, du moins par ici.

Et pourquoi demander à l'école de faire l'éducation sexuelle ? N'Est-ce pas le rôle des parents ?
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 10:32

en effet mais tellement de famille ont jeté l' éponge.
de plus à l'entrée dans l'adolescence des conflits dans une famille sont fréquents.

tu as de la chance c'est rare du personnel sanitaire dans un lycée,souvent ils s'occupent de plusieurs établissements.
donc sacrément débordé. Thumright

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 10:47

jean-luc56 a écrit:
en effet mais tellement de famille ont jeté l' éponge.
de plus à l'entrée dans l'adolescence des conflits dans une famille sont fréquents.

tu as de la chance c'est rare du personnel sanitaire dans un lycée,souvent ils s'occupent de plusieurs établissements.
donc sacrément débordé. Thumright

Ce qui ne veut pas dire qu'ils soient efficaces Mad

Mais au sujet des conflits entre parents et ados, ce n'est pas du nouveau ... nous avons eu les nôtres en son temps siffler
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 10:59

en effet mais les temps ont changé :
internet a pris une place trop grande dans la vie de certaine famille.
on a multiplié les moyens de communication,mais on a tué la communication.
les familles séparées ou recomposées sont beaucoup plus nombreuses
trés souvent les deux parents ont une vie professionnelle débordante.

en plus de 30 ans, de médecine de famille, il y a une déstructuration grandissante des familles avec des conflits plus importants. cela  se remarque à une demande de plus en plus importante de la part des jeunes d'écoute et de conseil sans jugement.
les pubertés sont plus "précoces" et les questions posées chez des plus jeunes.

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 11:15

Je suis d'accord avec vous, bien que nous sommes privilégiés dans une famille assez unie et éloignée des villes.
Chez les parents, internet est sous surveillance.
Pour sortir, il faut la voiture, donc recours aux parents qui se relaient et surveillent les leurs et ceux des autres à tour de rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 12:02

Perso je suis favorable à l'avortement des avorteurs ! il faudrait savoir comment les détecter dès 3 semaines .
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56

avatar

Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 13:54

humour plus que vaseux, et totalement à coté de la plaque. Pouffer de rire :mdr: :mdr: :mdr:

_________________
""l'eau d'une rivière est toujours plus pure à la source" :chapeau:

«Le respect est ce que nous devons; L’amour est ce que nous donnons» – Philip James Bailey :sage:

"Respecter les uns comme les autres nous fait éviter le mal."
Proverbe hébreu ; Les sentences et proverbes des anciens Rabbins (1629)
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9830
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   Mar 20 Jan 2015, 14:02

François Pignon a écrit:
Perso je suis favorable à l'avortement des avorteurs ! il faudrait savoir comment les détecter dès 3 semaines .


_________________
Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des événements. Honoré de Balzac



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IVG / faut-il faciliter l'avortement ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
IVG / faut-il faciliter l'avortement ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'avortement, un dernier recours ou un droit?
» Rosaire Contre l'avortement + Vidéo très éprouvante mais qu'il faut voir
» quand faut il arroser ses cactus ???
» faut il se tourner vers la MECQUE ?
» Somnambule ? Il faut dormir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: