DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Un délit de blasphème pour protéger la république ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Sam 17 Jan 2015, 18:13

Merci Occitane je suis heureux de voir que des chrétiens protestants respectent la maman de Jésus.

Quand à la prier pour ma part je vois cela comme parler avec ceux qui me sont chers, je peux leur parler de leur vivant avec ma bouche, et une fois qu'ils sont montés près de Dieu, par la prière. Mais je respecte votre façon de voir les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Sam 17 Jan 2015, 18:20

Philippe B. a écrit:
Merci Occitane je suis heureux de voir que des  chrétiens protestants respectent la maman de Jésus .



Depuis que j'ai demandé pardon pour mon non amour au Seigneur , envers les catholiques et bien son miracle à été le suivant maintenant je compte au moins une dizaine d'amis catholiques , qui mon beaucoup aidés à sortit de chez les évangéliques car une grande charité étaient dans leurs cœur .
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Sam 17 Jan 2015, 19:06

La prophétie de Marte Robin est bel et bien réelle.

Ce sont les gens qui prennent petit à petit conscience que la République tout comme l'argent ne leur apportera de toute manière pas le bonheur tant recherché.

L'état providence n'a de toute manière plus aucune légitimité (de le nommer ainsi) puisque celui ci ne suit pas les recommandations de l'Eglise Catholique. Enfin, cela changera peut être. Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3498
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Sam 17 Jan 2015, 19:27

Philippe B. a écrit:
Je suis entièrement d'accord avec vous, rien ne justifie le meurtre. Cela n'empêche que "la liberté d'expression s'arrête là où notre conscience nous dit Stop : 'Tu t'attaque à l'identité de l'un de tes frères'"

Lapis-lazuli a écrit:
Méditez ces paroles de notre Seigneur :  « Mais celui qui scandalise un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui que l'on suspendît une meule de moulin à son cou, et qu'on le précipitât au profond de la mer. Malheur au monde, à causse des scandales ; car il est nécessaire qu'il vienne des scandales : cependant malheur à l'homme par qui le scandale arrive. » (Matthieu XVIII , 6-7)

Thumright On ne le répétera jamais assez !

On devrait aussi répéter cela:

Romains 12:19 Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.



Ce n'est pas à nous d'empécher la liberté d'expression, chacun sera jugé pour ce qu'il aura dit. Nous ne sommes pas ceux qui imposent leur loi chrétienne à la manière d'une justice terrestre.
La charia n'est pas chrétienne et si vous étiez au pouvoir c'est malheureusement ce que vous souhaiteriez: museler par la loi ceux qui ne pensent pas comme vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Sam 17 Jan 2015, 19:31

adamev a écrit:
Comme on est en droit de dénoncer ceux de l'église romaine... et même d'affirmer qu'elle est satanique dans son essence puisqu'elle contribue à la division de l'humanité par ses règles, écrits, actes...

Ceux qui ne veulent pas se plier aux règles, écrits et actes de l'Église ne la suivent pas, c'est tout. L'Église ne rejette personne.

Jésus n'a pas empêché plusieurs de ses disciples qui ne voulaient pas de son enseignement de le quitter (Jean 6).
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Dim 18 Jan 2015, 01:51

Jésus a dit !
"l'homem bon tire du bien de son trésor , l'homme mauvais tire du mal , ce qui sort de la bouche est ce qui déborde du cœur !!"

si ce que fait charlie est prétendument de la libre expression et de l'art , cela veut donc dire que leur crayon n'est rien d'autre que leur bouche leurs dessins leurs paroles et que l’ensemble du journal est ce qui déborde du cœur !
comprennent qui veut comprendre ce que c'est !
qui alors s'étonne du résultat final ?!
même si les autres sont des violents est-ce que c’est indispensable pour se dire libre et français d'aller les insulter ? est ce que la grandeur de la France de la république consiste en l'insulte la grossièreté l'abaissement morale ?!

est-ce ainsi que vous élevez vos enfants ? est-ce cela que vous souhaiter comme éducation et futur a vos descendants ?
est-ce ainsi que vous pensez vous faire des amis de gens qui peinent déjà a accepter votre culture ? croyez vous qu'en disant a un musulman " vois notre réussite notre grand liberté on peut même tous s'insulter quelle gloire mon ami vient chez nous profiter de cette merveille !"
vous croyez qu'un homme un peu sensé ne va se dire " ils sont fous cela n'est que l'éloge de la bêtise !"

un jour j'étais sur un chantier en plein été il faisait très chaud on étendais du goudron et un essaim d'abeilles ayant essaimé était suspendu a une branche pas très haute , mon père qui était le patron explique qu'il ne faut pas trop s'approcher et surtout si l'odeur du goudron va vers elles , qu'il viendrais au soir enlever l'essaim e que l'on finirait l'endroit au matin !
les gars ne voulaient pas approcher l'essaim cas les abeilles se montraient agressive a cause du bruit et vibrations du rouleau-compresseur !
un chef a eu la merveilleuse idée de jouer rambo en disant d’arrêter d'avoir peur de cela " elles sont gentilles" et il a coller un coup de pelle sur l'essaim en 5 secondes il se faisait piquer par une 3Oaines d'abeilles ! et tout le monde a passer un quart d'heure a plat ventre sans bouger !

notre holland aussi il fait comme le chef , il insulte tout le monde en garantissant qu'il n'a pas peur ; le résultat c'est que les autres réagissent car eux ils ne connaissent que la peur et la violence !
donc le minium de bon sens est de ne pas aller insulter les gens !
en plus ce sont les autres qui se font tuer quand monsieur holland se prend pour le Molière des insultes !

il va encore distribuer des médailles a titre posthume cela lui donnera un grand air , dommage qu'il soit la cause de tout cela en soutenant l'insulte comme méthode de savoir vivre !!


Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Dim 18 Jan 2015, 02:05

Hillel31415 a écrit:
Philippe B. a écrit:
Je suis entièrement d'accord avec vous, rien ne justifie le meurtre. Cela n'empêche que "la liberté d'expression s'arrête là où notre conscience nous dit Stop : 'Tu t'attaque à l'identité de l'un de tes frères'"

Lapis-lazuli a écrit:
Méditez ces paroles de notre Seigneur :  « Mais celui qui scandalise un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui que l'on suspendît une meule de moulin à son cou, et qu'on le précipitât au profond de la mer. Malheur au monde, à causse des scandales ; car il est nécessaire qu'il vienne des scandales : cependant malheur à l'homme par qui le scandale arrive. » (Matthieu XVIII , 6-7)

Thumright On ne le répétera jamais assez !

On devrait aussi répéter cela:

Romains 12:19 Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.



Ce n'est pas à nous d'empécher la liberté d'expression, chacun sera jugé pour ce qu'il aura dit. Nous ne sommes pas ceux qui imposent leur loi chrétienne à la manière d'une justice terrestre.
La charia n'est pas chrétienne et si vous étiez au pouvoir c'est malheureusement ce que vous souhaiteriez: museler par la loi ceux qui ne pensent pas comme vous.

bonsoir Hillel31415

en fait il n'y a pas de loi Chrétienne , il y a une adhérence du Cœur a l'Esprit Saint Paul exprime le Fruit de cette Adhérence il ne dit pas " cassez leur la gu,,le jusqu'a ce qu'ils acceptent !" !
on a pas a revendiquer sa liberté d'expression on sait que nous l'avons pour autant que l'on respecte nos fréres et l'Esprit d'En haut !

je suis bien plus scandalisé par l'attitude de holland qui veut nous faire croire que l'insulte est signe de liberté que par le crime des musulmans que je sais n'avoir pas eu accès a 2000ans de culture chrétienne et a ses fruits !

eux ils vivent selon ce qu'ils savent !
holland lui et ses bandits ils trahissent ce qu'ils savent et ce que notre conscience culturelle a su conservé de l'évangile !

ce n'est pas pour rien que Babylonne est appelées sans douceur a rendre des compte ssur sa prostitution spirituelle dans le lire de l'apocalypse !
"n'est ce pas chez toi que l'on a retrouvé le sang des Saints ? n'est ce pas toi qu'ils ont élevé au prix de leurs vies ?"
qui a fondés nos nations et leurs valeurs ? certainement pas les clowns comem holland et autres bons a riens qui ruine nos nations avec leurs idéologie de néants !
non eux ils nous mène au pas de course vers le jugement ! Bienvenue :bienmal: What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3498
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Dim 18 Jan 2015, 23:45

1- La France historiquement a été catholique.
Mais cela n'a pas fait de chacun de ses habitants de bons chrétiens pour autant.
Au contraire, une pression était faite sur les individus obligeant une apparence de piété mais reniant ce qui en fait la force.
Le catholicisme a eu sa chance et il l'a prise... Le résultat n'a pas été probant loin de là. Alors que Jésus est tolérant et aimant, une loi catholique a été imposé au pays, niant la liberté de croire autrement, avec les conséquences que l'on sait.

Le catholicisme ne s'est montré en rien supérieur aux autres religions pour diriger un pays


2- Aujourd'hui, la France n'a pas de religion ni de Dieu.

Cela permet à chacun de vivre sa religion comme il l'entend en toute égalité face à la loi.
On a RIEN enlevé aux chrétiens par rapport aux autres. On a rendu la société plus juste au contraire.


Au nom de quoi donc, pourrait on voter une loi contre le blasphème ?

De l'historicité "chrétienne" de la France ? Mais un état ne peut pas être chrétien au sens biblique du terme ! Ca n'a pas de sens ! La foi en Jésus est une affaire individuelle et non collective !
Et si on veut respecter chacun alors il faudrait voter une loi pour tous les interdits religieux aussi afin de ne choquer personne.
C'est une impossibilité et vous seriez les premiers à ne pas supporter cela.

La croyance doit donc rester une affaire privée, l'état n'a pas à légiférer sur cela.
Si l'un est offensé, il peut manifester ou porter plainte, cela est examiné dans le cadre de la loi, c'est son droit de le faire.
Si quelqu'un commet un meurtre parce qu'il s'est senti offensé, l'état le condamne pour meurtre. La nature de l'offense n'a aucun sens pour la république.

Ca me semble très simple; il y a des actions et des recours légaux il faut les utiliser tout simplement
Si vous ne le faites pas, alors supportez l'injure et la calomnie (bien faible quand même) c'est le prix à payer pour vivre tous en paix.
Consolez vous en pensant que les autres religions supportent le même état de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Lun 19 Jan 2015, 14:03

Hillel31415 a écrit:
1- La France historiquement a été catholique.
Mais cela n'a pas fait de chacun de ses habitants de bons chrétiens pour autant.
Au contraire, une pression était faite sur les individus obligeant une apparence de piété mais reniant ce qui en fait la force.
Le catholicisme a eu sa chance et il l'a prise... Le résultat n'a pas été probant loin de là. Alors que Jésus est tolérant et aimant, une loi catholique a été imposé au pays, niant la liberté de croire autrement, avec les conséquences que l'on sait.

Le catholicisme ne s'est montré en rien supérieur aux autres religions pour diriger un pays


2- Aujourd'hui, la France n'a pas de religion ni de Dieu.

Cela permet à chacun de vivre sa religion comme il l'entend en toute égalité face à la loi.
On a RIEN enlevé aux chrétiens par rapport aux autres. On a rendu la société plus juste au contraire.


Au nom de quoi donc, pourrait on voter une loi contre le blasphème ?

De l'historicité "chrétienne" de la France ? Mais un état ne peut pas être chrétien au sens biblique du terme ! Ca n'a pas de sens ! La foi en Jésus est une affaire individuelle et non collective !
Et si on veut respecter chacun alors il faudrait voter une loi pour tous les interdits religieux aussi afin de ne choquer personne.
C'est une impossibilité et vous seriez les premiers à ne pas supporter cela.

La croyance doit donc rester une affaire privée, l'état n'a pas à légiférer sur cela.
Si l'un est offensé, il peut manifester ou porter plainte, cela est examiné dans le cadre de la loi, c'est son droit de le faire.
Si quelqu'un commet un meurtre parce qu'il s'est senti offensé, l'état le condamne pour meurtre. La nature de l'offense n'a aucun sens pour la république.

Ca me semble très simple; il y a des actions et des recours légaux il faut les utiliser tout simplement
Si vous ne le faites pas, alors supportez l'injure et la calomnie (bien faible quand même) c'est le prix à payer pour vivre tous en paix.
Consolez vous en pensant que les autres religions supportent le même état de fait.

un ami pas trés catholique me disait !

on est pourtant bien forcé de reconnaitre que les pays qui ont apportés au monde en tout domaine et ont été le berceau de la civilisation actuelle son tous issue de la foi chrétienne !
c'est pas que cela l'emballait de le reconnaitre mais enfin c'est difficile de le nier !

et c’est bien parce que on s'applique a bazarder la foi et morale chrétienne que l'on est entrain de tomber dans les chi,ottes de l'histoire !! Mr.Red

et si la France a eu un si grand rayonnement malgré beaucoup de méfait (souvent caprice royaux et autre délire de seigneurs ne respectant pas grand chose) on sait que lorsque la France a rompu avec l'Eglise alors les ordres présent sur le sol français se sont enfuit a l'étranger et comme ils étaient tous lié a l'instruction cela a fait la réputation du savoir vivre et éducation française !
il est simple de le vérifier , combien d'école dans le monde ne sont pas nommée sainte machin , ou les Université n'ont pas été fondée par les Jésuites et autres ordres français ! de même les grand hôpitaux et dispensaires dans le monde !

Sinon il est certain que ce n'est pas les âneries a holland qui vont faire rayonner la France a l'étranger , être capable d'affirmer que l'insulte est une valeur de la liberté c'est sûr il n'y a pas beaucoup de nations qui veulent cela chez elles , elles sont conscientes que c'est aussi intelligent que de dégoupiller une grenade en ville que de reconnaitre l'insulte comme une valeur !
lui la cul-ture français elle ne passe pas souvent au dessus de la ceinture du pantalon, ses expo artistique de sextoy et autres produits pour WC !! le soutien a la négation de qui on est du moment que cela va dans le sens des l'homosexualité et il n'y a qu'a voir le soins qu'il a de ses épouses multiples il pourra bientot êtr eusulman ils nt droit a 4 femmes !

sincèrement si on ne peut pas dire que la gouvernance de la religion fut excellente , on ne peut pas dire que depuis au moins 50ans on est fait mieux !
on a fait que de dilapider l'héritage de 2000ans de foi Chrétienne !
maintenant on est a sec et la bêtise est visible a 5000 km a la ronde !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Lun 19 Jan 2015, 14:47

Nathan2 a écrit:
Je lis dans le parisien de ce jour une interview de Najat Vallaud-Belkacem. La journaliste l'interroge à propos des condamnations de Dieudonné pour son humour et pas de  Charlie (certains élèves ayant exprimé de la perplexité).
NVB répond: "L'incitation à la haine, c'est un délit. A l'inverse, le délit de blasphème n'existe pas en France. La laïcité nous protège . (...)'

Si on condamne l'incitation à la haine, l'humour trop provocateur, celui qui touche certaines personnes dans ce qu'elles ont de plus cher ou de plus sacré, incite aussi à la haine.  Le blasphème, même si c'est pour rire, en heurte profondément certains, qui ne se reconnaissent plus dans une république incohérente et blessante. Comment la laïcité peut-elle bien nous protéger ? Instaurer un délit de blasphème pour être cohérent ? Ca risque d'aller contre les valeurs de la république. Et pourquoi faire venir la religion dans la loi quand une meilleure discipline de notre part suffirait ?  

C'est évidementn insoutenable et incompréhensible.

La génération de mai 68 et ses valeurs liées à des tabous est en train de perdre cette jeunesse.

Et ce n'est pas lié à un complot, juste à une névrose liée au souvenir de notre histoire douloureuse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Lun 19 Jan 2015, 15:34

Caricaturer Dieu
Publié le 18 janvier 2015 par Garrigues et Sentiers
Les Musulmans sont outrés de caricatures qu'un journal a produites du prophète Mahomet. Les Chrétiens se sont mobilisés récemment pour faire interdire telle affiche publicitaire dont la composition rappelait le tableau de Vinci représentant la Cène.
Il n'est pas question ici d'entrer dans la complexité du débat, mais de rappeler un fait fondamental pour les Chrétiens : le Christ a assumé la caricature qu'on a faite de lui, pour en faire un paradoxal lieu de victoire.
Les Chrétiens ont pris comme insigne de leur foi l'objet même de la dérision infligée au Christ : la croix. La croix est moqueuse : elle annonce la peine infamante, la basse extraction du condamné; elle porte sarcastiquement le motif de la condamnation : Jésus de Nazareth roi des Juifs.
La croix signale un lieu où l'on peut venir se gausser impunément : « Sauve-toi toi-même », « Descends donc » chantonnent les imbéciles de tout poil à l'adresse du crucifié. La croix est une caricature : avec ses grands bras, sa trop longue jambe, elle parodie le corps ; elle porte la carcasse écartelée d'un homme qui a dû auparavant – quelle ironie – la transporter lui-même. Elle représente toute la bouffonnerie meurtrière qui a conduit à la crucifixion : la couronne d'épines qui fait de Jésus un roi dérisoire, les insultes des soldats qui ont revêtu Jésus d'un manteau grotesque, les fausses révérences assorties de coups, la parodie de procès, les mensonges…
La pensée chrétienne, dès les premiers siècles, est allée dans le sens de plus de caricature encore pour subvertir la caricature. La croix qui ridiculise et qui fait honte, on l'appelle dans la tradition chrétienne le sceptre du roi, le trône du triomphateur, le siège de la justice, l'arbre de la vie, l'arbre de la connaissance, le drapeau de la victoire, le trophée glorieux, la seule espérance et bien d'autres noms encore.
Le billet « roi des Juifs », écrit pour railler Jésus, est repris dans la liturgie comme l'aveu d'un credo irrépressible : c'est bien vrai, Jésus est le roi, fils de David, et sa croix est la souche de Jessé, père de David, laquelle devait porter un sauveur d'Israël.
Caricature, ironie grinçante, humiliation, dérision : rien de tout cela n'est évité, mais tout est assumé et transfiguré de l'intérieur. Pour les Romains, qui entendaient les premiers Chrétiens revendiquer la croix du Christ comme un insigne de victoire, c'était indécent. Ils se disaient que vraiment les propos des Chrétiens étaient blasphématoires : prétendre que la croix, objet de justice et d'humiliation légale, pouvait être chantée et magnifiée comme un objet de vénération, c'était pour eux impensable, insupportable. On atteignait là le renversement complet : finalement, c'étaient les Chrétiens qui passaient pour caricaturaux et impudents en assumant sans complexe comme une « cause de joie » ce qui est prévu pour déshonorer.
Reprendre la caricature comme emblème de gloire : c'est une ironie profonde, un humour théologique qui fait reculer la mort.
La foi des Chrétiens se fonde sur cette certitude que rien n'entame finalement un être humain. La chair faible, piétinée, méprisée est le lieu d'où jaillit une vie plus forte que tout. Les Chrétiens n'ont pas peur de la caricature. Caricaturer le Christ ? Mais c'est déjà fait et cette caricature, je viens de le dire, a été assumée au point de devenir l'expression même de la foi : la croix, le corps supplicié, les mentions moqueuses de la royauté sont reprises, répétées, multipliées, elles sont même affirmées comme vraies, comme bienvenues, comme l'exact énoncé de ce qu'on voulait dire.
Je ne prétends pas répondre à tout ce qu'on peut dire sur les caricatures du Christ et de la religion chrétienne. Je veux affirmer ici qu'un Chrétien n'a pas à avoir peur des dessins burlesques et des paroles irrévérencieuses. Le Christ est plus fort et se rit des rieurs, bien plus il transfigure les outrances pour manifester l'excès de sa vie glorieuse. Cela ne veut certes pas dire que tout doive être accepté et applaudi sans discernement, mais cela développe un certain style, une façon d'être : on ne pousse pas les hauts cris à tous bouts de champs, on ne demande pas tout le temps à être protégés de ceux qui disent des vilaines choses.
Un jour, je me trouvais à la sortie d'une messe d'ordination. Une dame passe et me voyant, moi et d'autres frères en habit religieux, elle me demande ce qui arrive. Je lui dis que des religieux dominicains viennent d'être ordonnés prêtres. C'était une époque où l'on parlait beaucoup de prêtres pédophiles; cette femme me dit alors avec une ironie venimeuse : « Des prêtres ? Alors il devait y avoir beaucoup de petits enfants tout près d'eux ». Je lui ai répondu du tac au tac : « Des enfants ? Je ne sais pas. Mais en votre absence, il y avait moins d'imbéciles ». « Comment osez-vous ? » m'a-t-elle dit. « C'est moi d'abord qui doit vous poser la question » lui répondis-je.
Quand on suit le Christ, on apprend aussi à vivre avec la dérision, la caricature, le mépris. Et – c'est à mon sens un don de l'Esprit saint – il arrive que l'on puisse jouer avec les mots mêmes qui étaient censés tuer, les retourner et en faire une occasion de triomphe.
Philippe Lefebvre 06 09
Philippe Lefebvre né en 1960, dominicain, agrégé et docteur ès lettres,
est professeur d'Écriture sainte à l'Université de Fribourg (Suisse)
Publié dans Réflexions en chemin
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
christianK



Masculin Messages : 953
Inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Lun 19 Jan 2015, 22:28

Nathan2 a écrit:


Si on condamne l'incitation à la haine, l'humour trop provocateur, celui qui touche certaines personnes dans ce qu'elles ont de plus cher ou de plus sacré, incite aussi à la haine.  Le blasphème, même si c'est pour rire, en heurte profondément certains, qui ne se reconnaissent plus dans une république incohérente et blessante. Comment la laïcité peut-elle bien nous protéger ? Instaurer un délit de blasphème pour être cohérent ? Ca risque d'aller contre les valeurs de la république. Et pourquoi faire venir la religion dans la loi quand une meilleure discipline de notre part suffirait ?  

Je crois que délit de blasphème n'est pas une bonne expression. Par exemple si un rescapé de l'holocoste dit publiquement "Dieu est méchant", c'est un blasphème, mais ce n'est pas ce qui est en question avec les scatologues de Charlie.
Une loi sur le blasphème serait une loi contre l'incivilité, elle ne viserait pas le blasphème mais le respect des croyants, elle ciblerait le caractère insultant (par le contexte). La jurisprudence identifierait les cas ou le discours, au-delà de son contenu, vise les tenants de ce discours. Par exemple, le négationnisme ne vise-t-il pas bien plus les juifs que les faits de la guerre?
Ceux qui ridiculisent Mahomet, ne ridiculisent-ils pas les musulmans?

C'est par le biais de l'offense à la personne que les choses doivent être vues. Ce serait d'ailleurs différent de ce qui se passe chez les saoudiens.
Revenir en haut Aller en bas
christianK



Masculin Messages : 953
Inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Un délit de blasphème pour protéger la république ?   Lun 19 Jan 2015, 22:34

François 07 a écrit:
Pre

Sauf que question discipline, créer des groupes destructeurs comme: alliance vita, civitas, laissez-les-vivres/sos futur mère, la fondation lejeune, les maisons tomes pouces... et je cesse la black-liste... quand on sait que l'état finance chacun des ces groupes malveillants et malfaisants à coups de millions chaque années...

Ce qui est anti choix détruit, ce qui est pour le libre choix peut préserver et aider mais ce doit être en de bonnes conditions et avec un système très bien conçus derrière... la france n'est pas un exemple à suivre loin de là et je crains qu'il n'en existe nul part sur Terre!

Être libre de choisir tout en ayant un avenir et avec une véritable accueil de la vie de façon descente et digne aurait pu être possible... mais ça n'est pas le cas et rien ni aucun groupe nul part le permet et ne le fait!


La protection de la vie à naitre empêche des libertés de détruire ces vies, elle est donc antidestructrice. La vie est un bien supérieur à la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un délit de blasphème pour protéger la république ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un délit de blasphème pour protéger la république ?
» 13 MAI 2007-Je vous offre mon Coeur de Mère pour protéger
» La Croisade de Prières - Numéro 29 : "Prière pour protéger la pratique du Christianisme" !
» Prière à Saint Michel Archange pour protéger du démon
» 1001 trucs pour protéger l’environnement !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: