DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Au Nigeria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Au Nigeria   Mar 13 Jan 2015, 19:47

Massacres de Boko Haram : où sont les unes chocs ?

Alors que le monde est mobilisé pour sauver Charlie
de la barbarie intégriste, le Nigeria est au bord de l'explosion, dans une certaine indifférence. Dans la foulée de la mobilisation de Paris, des journalistes alertent l'opinion internationale sur le péril Boko Haram.
 Courrier international
| Ousmane Ndiaye
13 janvier 2015


Un journaliste en colère. Le Sud-Africain Simon Allison, qui a couvert de nombreux conflits africains, dans l’excellent Daily Maverick. Colère contre l’oubli, contre le silence.

"Il y a massacres et massacres, écrit Allison. Le massacre de Paris était effrayant, mais ce n’était pas la pire chose qui s’est passée la semaine dernière. Et de loin. Au nord-est du Nigeria, dans la ville de Baga – où tout du moins à l'endroit sur la carte où se trouvait autrefois Baga, parce qu'il n'y a plus grand-chose de cette localité maintenant. Pendant cinq jours, les combattants de Boko Haram sont entrés dans la ville et ont anéanti hommes, femmes, enfants. Le nombre de morts varie, mais Amnesty International a cité des rapports suggérant qu'il pourrait y avoir jusqu'à 2 000 victimes – ou l'équivalent approximatif de 133 attaques [117 précisément, si le bilan est confirmé] de Charlie Hebdo." Selon The Times, le gouvernement nigérian estime cependant le bilan du massacre à "seulement" 150 morts.

Le monde est resté silencieux

Et le journaliste de constater avec regret que le massacre de Baga n’a pas inondé la presse mondiale d’éditoriaux passionnés, de couvertures chocs ou d'éditions spéciales. "Même au Nigeria, les 17 morts à Paris ont obtenu plus de presse que les centaines et centaines de morts à la maison, selon l'analyste des médias Ethan Zuckerman, qui a également souligné que le président du Nigeria Goodluck Jonathan a exprimé ses condoléances à l'Etat français mais n'a rien dit rien de Baga."

Et Allison, de conclure : "Plus de 2 000 personnes sont mortes, et le monde est resté silencieux. Pis, l’Afrique est restée silencieuse. Donc, oui, nous sommes Charlie, mais nous sommes encore plus Baga. Notre indignation – et notre solidarité – des horreurs de Paris est aussi un symbole de la façon dont nous, Africains, négligeons nos propres tragédies et donnons la priorité aux vies occidentales au détriment de nos propres vies."

La tragédie du silence

Le quotidien britannique The Guardian s'interroge : "La seule question qui doit être posée est comment cette menace terroriste a-t-elle pu se développer dans des proportions si effroyables, tuant des milliers de personnes et en en déplaçant des millions, dans un Nigeria démocratique depuis dix ans ? Et comment l'arrêter ?"

Comme en écho, l’éditorial du quotidien This Day, de Lagos, appelle au secours sous le titre : "Sauver le Nigeria". "La balkanisation du Nigeria serait un désastre pour les Africains et les peuples noirs", écrit l’auteur de l’article, qui considère en premier lieu que ce sont les Nigérians et les Africains qui sauveront ce pays. "Le Nigeria peut survivre en 2015, c’est la question que chacun se posera en élisant notre prochain chef de l'Etat." Autant dire demain, car le vote fatidique est prévu le 14 février.
Courrier international
| Ousmane Ndiaye
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 12:01

Nigeria. Un massacre sans précédent

Tandis que le monde entier avait les yeux rivés sur les tragédies qui ont secoué la France, les islamistes de Boko Haram ont mené, la semaine dernière, leur offensive la plus « destructrice » en six années d'insurrection, au nord-est du Nigeria. Un véritable massacre qualifié, hier, de « crime contre l'humanité », par les États-Unis.

Selon des photos satellites fournies par Amnesty International, les villes de Baga et de Doron Baga (situées au nord-est du Nigeria), sur les rives du lac Tchad, ont été « presque rayées de la carte ». Plusieurs centaines de personnes pourraient avoir péri pendant les quatre jours qu'ont duré l'attaque de Baga - un grand carrefour commercial régional -, de Doron Baga et des villages aux alentours. « Les meurtres délibérés de civils et la destruction de leurs biens par Boko Haram appellent une enquête en conséquence », a réagi Amnesty, qui a visiblement été entendu. « Ce massacre est un crime contre l'humanité, et pas autre chose. C'est le massacre atroce d'innocents », a ainsi déclaré, hier, le Secrétaire d'État américain John Kerry. Un bilan de 2.000 victimes a, un temps, circulé dans la semaine. L'armée nigériane, qui a tendance à minimiser les bilans humains, a affirmé que seules 150 personnes avaient été tuées, qualifiant de « sensationnalistes » les estimations évoquant 2.000 morts. L'ONG Human Right Watch a indiqué, de son côté, qu'il était impossible de donner un bilan précis pour l'instant, citant un habitant en fuite qui dit que « personne n'est resté sur place pour compter les morts ». Selon les photos aériennes et les calculs d'Amnesty, plus de 3.700 bâtiments ont été endommagés ou détruits, 620 à Baga et 3.100 à Doron Baga. Au total, 16 localités ont été brûlées et 20.000 personnes ont dû fuir la région, selon des responsables locaux. À lui seul, le Tchad voisin a accueilli 11.320 réfugiés nigérians en quelques jours, selon le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations Unies, tandis que Médecins sans frontières a déclaré aider quelque 5.000 survivants de l'attaque, réfugiés à Maiduguri, la capitale de l'État de Borno, à quelque 200 kilomètres. Pour Amnesty, cette attaque est « la plus grande et la plus destructrice » jamais perpétrée par le groupe armé depuis le début de son insurrection en 2009, qui depuis a fait plus de 13.000 morts et 1,5 million de déplacés.

« Des cadavres sur cinq kilomètres »

Au fil des récits des survivants, de nouveaux détails émergent sur les atrocités des islamistes. Un témoin cité par Amnesty, sous couvert d'anonymat, décrit une femme enceinte abattue en plein accouchement, en même temps que plusieurs jeunes enfants. « La moitié du bébé (était) sortie et elle est morte dans cette position », raconte le témoin. « Ils ont tué tellement de gens. J'ai peut-être vu 100 personnes tuées à un moment à Baga. J'ai couru dans la brousse. Alors que nous courions, ils mitraillaient et tuaient », décrit un quinquagénaire non identifié. Une autre femme confirme : « Il y avait des cadavres partout où je regardais ». Ces témoignages corroborent les propos de responsables locaux, selon qui le nombre de victimes est extrêmement élevé, ainsi que de témoins qui décrivaient des rues parsemées de cadavres en décomposition. Un homme échappé de Baga, après être resté caché trois jours, avait ainsi déclaré avoir « marché sur des cadavres sur cinq kilomètres », dans sa fuite à travers la brousse. Des témoins ont aussi rapporté à Amnesty que 300 femmes avaient été enlevées. Détenues dans une école, les plus âgées, les mères et les enfants ont ensuite été libérées, mais les jeunes femmes seraient toujours captives.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/monde/nigeria-un-massacre-sans-precedent-16-01-2015-10493398.php

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 12:12

Il est clair qu'ici, tout le monde s'en fiche...

Qu'en déduire ?

Intéressant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 13:05

Ça se passe en Afrique, ça n'intéresse personne... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 13:15

Simon a écrit:
Ça se passe en Afrique, ça n'intéresse personne... Confused

En particulier les médias, trop passionnés par le fait divers "torchon hebdo"...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 13:17

Un couple chrétien brûlé vif dans un four au Pakistan
Publié le 14 janvier 2015

Un couple de chrétiens a été brûlé vif dans un four, mardi au Pakistan, par une foule convaincue que l’épouse avait blasphémé le Coran.

Shahzad Masih, 26 ans, et sa femme Shama Bibi, 24 ans, ont été brûlés vifs mardi « par une foule de musulmans provenant de cinq villages sis au sud de Lahore », selon les...

http://www.unitenationale.fr/2015/01/14/un-couple-chretien-brule-vif-dans-un-four-au-pakistan/#more-3802
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 14:00

Cécile a écrit:
Il est clair qu'ici, tout le monde s'en fiche...

Qu'en déduire ?

Intéressant, non ?

Je pense que oui, tout le monde se fiche bien des morts en Afrique, ils préfèrent se masturber les neurones et s'agiter les nerfs sur l'affaire Charlie Hebdo et son drôle de drame. C'est plus facile, ça ne mange pas de pain, et ça permet de bien étaler sa haine, ce qu'un évènement comme celui du Nigeria permet moins, de prime abord.

C'est comme ceux, qui dans le confort de leur canapé devant le plateau repas, affichent sur leur profil FB un logo : "je suis chrétien d'Orient", mais qui rote sa seize-soixante-quatre à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 14:04

1 parisien tué a la valeur de 1000 nigériens tués, c'est comme quand un israélien est tué, en représailles on tue 100 palestiniens ...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 14:11

Boko-Haram a détruit 4000 habitations de la ville de Baga dans le nord-est du Nigéria et a fait preuve d'une violence inouïe en tuant une femme en plein accouchement.

"Boko-haram a été crée en 2002. Sa violence est montée crescendo. Mais l'attaque contre Baga au Nigéria où 4000 habitations ont été détruites, est l'une de plus dramatiques et sanglantes. Le mouvement se radicalise. Il veut instaurer le Califat et imposer la Charia. Pour ce faire, il instaure la terreur en laissant une population civile exsangue", explique Aymeric Elluin.

"Nous demandons des actes forts"

"Avec Amnesty International, nous sortons des rapports, des communiqués de presse pour parler de la violence de ce groupe. À chaque fois, on constate une escalade de la violence. Lorsqu'il arrive l'événement le plus dramatique, la communauté internationale réagit. Aujourd'hui, nous demandons des actes forts, que le Nigéria agisse et protège sa population. La communauté internationale doit faire de même", conclut Aymeric Elluin.


http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/boko-haram/video-nigeria-la-violence-de-boko-haram-monte-crescendo_798462.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20150116-[lesimages/image1]
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2



Masculin Messages : 695
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 14:42

.


Dernière édition par Nathan2 le Mar 15 Nov 2016, 07:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 14:44

Le Tchad va envoyer des troupes au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre Boko Haram

Le Monde.fr avec AFP|  Le 16.01.2015 à 13h25  

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé, vendredi 16 janvier, l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria par 155 voix pour et 0 contre (0 abstention) pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. « L'Assemblée nationale approuve et soutient l'envoi d'un contingent des forces armées et de sécurité tchadiennes en appui aux forces camerounaises et nigérianes engagées dans la guerre contre les terroristes au Cameroun et au Nigeria », indique le texte au lendemain de l'annonce camerounaise de l'envoi « d'un important contingent des forces armées tchadiennes » pour lutter contre Boko Haram.

VOLONTÉ DE REPRENDRE BAGA

Le président tchadien, Idriss Deby, dont un message a été lu aux députés avant le vote par le président de l'Assemblée, annonce vouloir reprendre Baga, ville nigériane sur les rives du lac Tchad tombée début janvier aux mains de Boko Haram. « Je tiens à informer préalablement l'Assemblée nationale des actions concertées et conjuguées qui vont être menées dans les jours à venir par les pays membres de la CBLT [Commission du bassin du lac Tchad, Niger, Nigeria, Tchad, Cameroun], en vue de reconquérir Baga, base principale de la force multinationale. La libération de cette localité qui constitue l'épicentre de nos échanges économiques est indispensable à la relance du trafic et à la circulation des biens et des personnes en toute sécurité » souligne la déclaration.


Le Tchad a jusqu'à présent été épargné par les attaques de Boko Haram, mais seule une étroite bande de terre formée par l'extrême nord du Cameroun – une cinquantaine de kilomètres – sépare N'Djamena de l'Etat nigérian de Borno, fief des islamistes.

Les massacres perpétrés récemment par Boko Haram au Nigeria sont « un crime contre l'humanité », a estimé jeudi le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, à Sofia, après l'attaque contre Baga, considérée comme la plus destructrice menée par Boko Haram depuis 2009.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 18:10

Peut être serait-il donc de rappeler que la Nigeria n'a rien à voir avec l'islam et qu'il ne faut pas faire d'amalgame.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 18:23

Nathan2 a écrit:
A propos du couple chrétien massacré qu'évoque Loup Ecossais, une précision importante.
La foule les a lynchés car on a retrouvé dans la poubelle du couple une feuille du Coran brûlée. En fait la femme avait nettoyé les affaires d'une personne qui avait pratiqué la magie noire, et chez qui le Coran avait servi à cette pratique. A la cause directe du meurtre (l'imam -aujourd'hui poursuivi par la police - qui avait monté la foule) il y a une cause plus cachée mais tout aussi puissante - la magie - que ce voisin avait dû pratiquer sur la malheureuse.

Dans les évènements qui ont cours, en plus des explications politiques et sociologiques habituelles, il faut faire intervenir l'activité magique. Certaines prophéties expliquent que aujourd'hui licence a été donnée  par Dieu à Satan pour qu'il fasse son oeuvre. Le succès, qui a surpris la plupart, de l'avancée des forces radicales islamiques, pourrait s'expliquer ainsi.

Il faut vaincre le mal par le mal.
En plus d'une force publique capable de contenir les excès, il faudrait aussi lutter contre la magie noire sur son propre terrain. Prier.

Dieu laisse licence à satan aujourd'hui.
Il attend que les hommes reviennent à une vraie prière. Alors il pourra accompagner la volonté des hommes, et refermer la porte de Satan.

Je ne sais pas si Dieu laisse plus licence à Satan aujourd'hui qu'avant (mon impression est que "oui" mais ce n'est qu'une impression). Par contre, en occident, il a très subtilement préparé son action d'envergure en ayant réussi massivement à faire croire qu'il n'existe pas...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 18:33

.


Dernière édition par Loup Ecossais le Ven 16 Jan 2015, 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 18:38

Déjà dit plus haut...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 18:39

Cécile a écrit:
Déjà dit plus haut...

Ok je supprime...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Ven 16 Jan 2015, 18:47

SJA a écrit:
Peut être serait-il donc de rappeler que la ?Nigeria n'a rien à voir avec l'islam et qu'il ne faut pas faire d'amalgame.

LE Nigeria ne doit pas être confondu avec LE Niger.  
Les 2 pays ont bien à voir avec l'Islam...

Au Nigéria les deux principales religions sont le christianisme et l'islam, réparties à part presque égales de la population totale. Le Nord du pays est à majorité musulmane tandis que le Sud est à majorité chrétienne. L'islam nigérian est majoritairement de théologie ash'arite, de jurisprudence malikite et de spiritualité soufie tijani. Les chrétiens nigérians sont pour les trois-quarts protestants/évangéliques et pour un quart catholiques.

Boko Haram , ça ne vous dit rien ? No
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Lun 19 Jan 2015, 12:27

Le cardinal Onaiyekan réagit face aux crimes de Boko Haram

2015-01-18 Radio Vatican

Le Tchad va envoyer des renforts au Cameroun, pour l'aider dans son combat contre le groupe islamiste Boko Haram qui multiplie les exactions au Nigeria mais aussi sur le sol camerounais. L'Assemblée nationale a autorisé ce vendredi l'envoi de soldats tchadiens par un vote unanime.

Depuis des mois, le groupe islamiste terrorise les populations et ces derniers jours plusieurs ONG, dont Amnesty International, ont décrit de véritables massacres d’hommes de femmes et d’enfants, à Baga et ses environs, au nord-est du Nigeria. Le cardinal John Onaiyekan, archevêque d'Abuja, au Nigéria, dénonce au micro d'Hèlène Destombes des crimes contre l’humanité et interpelle les autorités nigérianes :

Il s’agit d’un groupe qui commet de graves crimes contre l’humanité. La situation est grave. Ce qui nous préoccupe, c’est qu’il semble que notre gouvernement et les autorités nigérianes ne voient pas les choses assez clairement. Selon moi, c’est une incapacité coupable. C’est terrible que le président et tout ces gens qui nous gouvernent puissent dormir en paix alors que le pays est dans une telle situation. Ceux qui nous gouvernent continuent à ne rien faire et à vivre comme s’il ne s’était rien passé. Ce ne sont pas les moyens qui manquent. Il y a beaucoup d’argent. Ce qui manque, c’est la responsabilité de ceux qui nous gouvernent.

Vous souhaiteriez une mobilisation internationale comme cela a été le cas ces derniers jours après les attaques en France ?

Il ne me semble pas qu’il y ait une mobilisation totale de toutes les forces politiques de notre pays, le Nigéria. Si c'était le cas, il n’y aurait même pas besoin de soutien d’ailleurs. La mobilisation internationale a Paris, c’est pour soutenir la mobilisation française qui était claire. Malheureusement, la mobilisation nigériane n’est pas claire. Et je le dis avec beaucoup de peine.

Vous avez l’espoir que la situation puisse changer, évoluer à l’issue du scrutin présidentiel et législatif du 14 février prochain ?

Oui, si ces élections se déroulent bien. Mais il y a un grand problème. C’est une élection nationale et si une très grande partie du pays ne peut assurer les élections quelle sera la qualité des résultats ? C’est le grand problème auquel nous sommes maintenant confrontés.

La Tchad vient d’annoncer son soutien au Cameroun, pays lui aussi touché par les violences commises par Boko Haram. C’est un combat contre les groupes islamistes qui doit être mené par l’ensemble des pays de la région ?

Certainement. Il y a besoin de collaborations parce que les effectifs de Boko Haram, après avoir fait des choses au Nigéria, passent les frontières et le lendemain, ils sont déjà au Cameroun ou au Tchad. Dans les rues de certaines villes du Tchad, Boko Haram recrute des gens avec de l’argent. Ils paient en dollars. Les gens qui sont sans travail les suivent. La situation est grave. Que nos amis de Radio Vatican continuent à prier pour nous afin que notre gouvernement commence à reconnaître la gravité de la situation, pour que nous puissions prendre tous les moyens, pas seulement les moyens militaires mais aussi des moyens de dialogues politiques. Ainsi, on commencera petit à petit à changer la mentalité de ces gens qui commettent ces atrocités, pas seulement contre notre pays mais contre la vie humaine.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Mar 14 Avr 2015, 09:44

Lycéennes enlevées. Un an d'angoisse au Nigeria

14 avril 2015 à 09h13 / AFP



Veillées à la bougie, prières et rassemblements sont organisés au Nigeria et dans le monde pour marquer le premier anniversaire de l'enlèvement de plus de 200 adolescentes de leur lycée de Chibok par Boko Haram.

Le kidnapping, le 14 avril 2014, de 276 lycéennes de cette petite ville du nord-est du Nigeria - dont 219 sont toujours portées disparues - avait suscité une émotion sans précédent à travers le monde. Mais s'il a été très médiatisé (*), "c'est loin d'être le seul crime de ce type commis par Boko Haram", rappelle Amnesty International, selon qui au moins 2.000 femmes et fillettes ont été enlevées depuis le début de l'année dernière.

Les Nations unies et des organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent aussi le ciblage délibéré d'enfants, garçons et filles, par les islamistes, dont l'insurrection et la répression armée ont fait au moins 15.000 morts depuis six ans.

Rassemblement quotidien

Un rassemblement est prévu à Abuja, la capitale, où le mouvement #BringBackOurGirls ("Ramenez-nous nos filles") se réunit quotidiennement depuis un an pour réclamer la libération des otages. Une veillée à la bougie devait avoir lieu sur un grand rond-point de Lagos, où les noms de toutes les otages ont longtemps été affichés.

Selon les responsables de la campagne #BringBackOurGirls, l'Empire State Building, à New York, doit aussi être éclairé d'une robe rouge et violette en solidarité et pour symboliser la lutte contre les violences faites aux femmes.

"C'est formidable que le monde se souvienne et véhicule le message que nous n'oublierons pas et que nous ne nous arrêterons pas jusqu'à ce que nous sachions ce qui est arrivé à nos filles", a déclaré Habiba Balogun, une des coordinatrices du mouvement à Lagos.

Une opération de sauvetage trop risquée ?

Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a indiqué avoir converti les adolescentes qui n'étaient pas musulmanes et les avoir toutes "mariées de force". L'armée nigériane a déjà affirmé par le passé savoir où se trouvent les lycéennes, mais qu'une opération de sauvetage serait trop risquée.

Dans un nouveau rapport publié ce mardi, Amnesty International cite un haut gradé de l'armée nigériane, selon lequel les otages sont gardées dans plusieurs camps de Boko Haram, au Nigeria, mais aussi au Tchad et au Cameroun voisins.

* Plusieurs personnalités ont apporté leur soutien au mouvement #BringBackOurGirls, dont la Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, et la jeune lauréate pakistanaise du Prix Nobel de la Paix, Malala.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/monde/lyceennes-enlevees-un-an-d-angoisse-au-nigeria-14-04-2015-10595129.php

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Au Nigeria   Mar 14 Avr 2015, 09:59

Un an après l'enlèvement de 276 lycéennes, Boko Haram continue de semer la terreur au Nigeria

Le Monde.fr avec AFP| Le 14.04.2015 à 01h45 • Mis à jour le 14.04.2015 à 08h28

Le groupe islamiste Boko Haram a enlevé au moins 2 000 femmes et fillettes au Nigeria depuis le début de l'année 2014, estime Amnesty International mardi 14 avril, un an après l'enlèvement des 276 lycéennes à Chibok au Nigeria.

Le kidnapping du 14 avril 2014 avait suscité une émotion sans précédent à travers le monde, notamment grâce à la campagne #BringBackOurGirls. Mais s'il a été très médiatisé, c'est loin d'être le seul crime de ce type commis par Boko Haram, rappelle l'organisation de défense des droits de l'homme.

Violées, mariées de force

Amnesty affirme avoir listé 38 cas d'enlèvement de masse commis par le groupe islamiste, sur la base de près de 200 témoignages recueillis, dont 28 émanant de femmes et de filles qui se sont échappées. Ces dernières confient avoir été détenues dans des conditions horribles, dans des prisons surpeuplées. Elles disent avoir été mariées de force, avoir été obligées à cuisiner, à faire le ménage... Plusieurs d'entre elles racontent avoir été violées. Les hommes et les garçons sont eux embrigadés ou exécutés.

Selon une militante des droits de l'homme qui a rencontré 80 ex-otages, 23 d'entre elles ont été violées avant leur arrivée dans les camps de Boko Haram — situés dans des endroits reculés — ou après leur mariage forcé. Une jeune femme de 19 ans enlevée en septembre 2014 témoigne :

« J'ai été violée plusieurs fois, quand j'étais dans le camps. Parfois ils étaient cinq. Parfois trois, parfois six. Ça a continué, pendant tout le temps où j'y étais. Ça se passait toujours la nuit (...) Certains étaient d'anciens camarades de classe de mon village. Ceux qui me connaissaient avaient tendance à être encore plus violents avec moi. »

Formées au combat

D'autres ex-otages ont affirmé avoir été obligées d'apprendre à se servir d'armes à feu et à fabriquer des bombes artisanales. L'une d'entre elles, Aisha — qui en trois mois de captivité a été régulièrement violée et a été témoin du meurtre de plus de 50 personnes, dont sa sœur — a rapporté avoir été envoyée sur le front pour mener une attaque contre son village :

« Ils apprenaient aux filles à tirer. Je faisais partie de celles qui étaient formées au tir. J'ai également été entraînée à utiliser des bombes et à attaquer un village. Cet entraînement a duré trois semaines après notre arrivée. Ensuite, ils ont commencé à envoyer certaines d'entre nous sur le terrain. J'ai participé à une opération dans mon propre village. »

Dans les camps, les femmes sont également endoctrinées, pour leur imposer la version de l'islam prônée par le groupe en vue de leur mariage.

Sauvetage « risqué »

Au sujet des lycéennes de Chibok, Amnesty cite une source militaire de haut rang, qui affirme qu'elles ont été séparées en trois ou quatre groupes et gardées dans différents camps de Boko Haram.

Certaines d'entre elles se trouveraient dans la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno, d'autres autour du lac Tchad et dans la chaîne de montagnes qui sépare le Nigeria du Cameroun, et d'autres (environ 70) auraient été emmenées au Tchad voisin. L'armée nigériane a déjà affirmé par le passé savoir où se trouvent les lycéennes, mais qu'une opération de sauvetage serait trop risquée.

Aucun signe de vie des otages n'a été donné depuis la vidéo diffusée en mai 2014 par Boko Haram, qui montrait une centaine de lycéennes voilées, récitant des sourates du Coran. Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a déclaré avoir converti les adolescentes qui n'étaient pas musulmanes et les avoir toutes « mariées de force ».

Selon Amnesty, pour qui Boko Haram devrait être poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, plus de 4 000 personnes ont été tuées par le groupe islamiste l'année dernière, et au moins 1 500 personnes ont été tuées au cours du premier trimestre 2015.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/04/14/nigeria-un-an-apres-chibok-boko-haram-a-enleve-pres-de-2-000-femmes_4615309_3212.html#oejpsY7AOUcziX1C.99

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Au Nigeria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Médiatrice de Toutes les Grâces de Aokpe, Nigeria !
» Lycée français de Lagos (Nigeria) : un enseignant de Roubaix condamné à 10 ans de prison par les assises de l'Yonne.
» Nigeria : Des dizaines de lycéens tués par des islamistes qui veulent interdire "l'éducation occcidentale".
» 2000 morts en 5 jours au Nigeria
» Au Nigeria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: