DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fin de l'Ukraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
SJA



Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 09:28

joker911 a écrit:
ysov a écrit:
Voir Staline en avatar, faudrait une autre personne qui utiliserait une photo de Hitler, afin que deux forumeurs fassent la paire dans le forum. Mr. Green
a part Staline qui est sur la photo? 
Tu peut te la jouer "gogol" mais lui n'a pas rendu son pays a Hitler en 2 mois ...

Les autres n'auraient pas rendu leur pays en deux mois si Staline n'avait pas partie liée avec Hitler.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 09:39

Les nombres de morts sont bizarres.
Je dirais que Mao a bien plus de morts que Staline et Hitler et que Hitler est responsable de 50 millions de morts (ceux de la seconde guerre mondiale).
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 09:45

Arnaud Dumouch a écrit:
Les nombres de morts sont bizarres.
Je dirais que Mao a bien plus de morts que Staline et Hitler et que Hitler est responsable de 50 millions de morts (ceux de la seconde guerre mondiale).

Les morts russes sont due au communisme et à l'esprit russe qui donne peu de valeur à la vie. Ce n'est pas nouveau. Pendant la retraite de Russie de la Grande Armée, il y a eu plus de morts chez les russes qu'au sein de la grande armée.

Les américains ont eu peu de mort parce que leurs systèmes de combats cherchait à épargner le maximum de vie humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 13:33

C'est quoi cette vision complètement faussée ?? (Faudra un jour nous expliquer à qui vous avez confié votre cerveau.  :mdr: )

Bombardements américains sur la France occupée (2nd pays le plus touché après l'Allemagne) : 75 000 victimes.  (500 000 tonnes de bombes)
Des villes entières rasées (le Havre, Lorient, Brest, Saint-Nazaire, etc).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 13:58

Ray a écrit:
C'est quoi cette vision complètement faussée ?? (Faudra un jour nous expliquer à qui vous avez confié votre cerveau.  :mdr: )

Bombardements américains sur la France occupée (2nd pays le plus touché après l'Allemagne) : 75 000 victimes.  (500 000 tonnes de bombes)
Des villes entières rasées (le Havre, Lorient, Brest, Saint-Nazaire, etc).

75 000 victimes, c'est peu si on considère les chiffres de la seconde guerre mondiale.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 12002
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 14:12

Arnaud Dumouch a écrit:
Les nombres de morts sont bizarres.
Je dirais que Mao a bien plus de morts que Staline et Hitler et que Hitler est responsable de 50 millions de morts (ceux de la seconde guerre mondiale).
Ce n'est pas les vrais chiffres. a la fin de la guerre on estimait que celle-ci avait causé 40 millions de morts. Pour Staline j'ai entendu parler de 50 millions et Mao 70.

Or depuis la fin de la guerre le nombre des morts de staline baisse et celui de la guerre monte 50, puis 60 puis 70 millions dans Apocalypse staline diffusé recemment la 2.

Cela se comprend. Beaucoup de gauchard faisait l'éloge du communisme. Où irions nous si celui ci avait à son actif plus de mort que Hitler pendant une guerre en plus? Il faut donc faire croire que Hitler a été plus nocif que staline et mao
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 14:21

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_de_la_Seconde_Guerre_mondiale

La Seconde Guerre mondiale fut le conflit militaire le plus meurtrier de l'histoire. Plus de 60 millions de personnes ont été tuées, ce qui représentait plus de 2,5% de la population mondiale à l'époque. Cet article tente de dresser un bilan humain et matériel de cette guerre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 12002
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 15:06

Non Arnaud!
Dans les années 50, on disait 40 millions!
Alors j'aimerais bien que l'on m'explique par quel miracle on ne serait pas aperçu de la disparition de 20 millions de personne.

En plus si vous croyez wikipedia...............
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 15:10

RenéMatheux a écrit:
Non Arnaud!
Dans les années 50, on disait 40 millions!
Alors j'aimerais bien que l'on m'explique par quel miracle on ne serait pas aperçu de la disparition de 20 millions de personne.

En plus si vous croyez wikipedia...............

40 millions de combattants.

Ensuite on a ajouté les génocides, les famines...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 12002
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 22 Déc 2015, 15:12

Non!
40 millions de morts!
Et je ne pense pas qu'en 1950, les gens étaient désireux de diminuer la responsabilité d'Hitler.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 24 Déc 2015, 13:34

Arnaud Dumouch a écrit:
Ray a écrit:
C'est quoi cette vision complètement faussée ?? (Faudra un jour nous expliquer à qui vous avez confié votre cerveau.  :mdr: )

Bombardements américains sur la France occupée (2nd pays le plus touché après l'Allemagne) : 75 000 victimes.  (500 000 tonnes de bombes)
Des villes entières rasées (le Havre, Lorient, Brest, Saint-Nazaire, etc).

75 000 victimes, c'est peu si on considère les chiffres de la seconde guerre mondiale.

Oui c'est chirurgical comme ils disent aujourd'hui. Rolling Eyes


Sinon pour revenir à l'Ukraine, outre la situation militaire, voici le quotidien dans les institutions apaisées :

Un oligarche corrumpu (le ministre de l'intérieur Avakov), contre Saakachvili, le mercenaire géorgien parachuté à la tête d'Odessa.

Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 24 Déc 2015, 19:56

Ray a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Ray a écrit:
C'est quoi cette vision complètement faussée ?? (Faudra un jour nous expliquer à qui vous avez confié votre cerveau.  :mdr: )

Bombardements américains sur la France occupée (2nd pays le plus touché après l'Allemagne) : 75 000 victimes.  (500 000 tonnes de bombes)
Des villes entières rasées (le Havre, Lorient, Brest, Saint-Nazaire, etc).

75 000 victimes, c'est peu si on considère les chiffres de la seconde guerre mondiale.

Oui c'est chirurgical comme ils disent aujourd'hui. Rolling Eyes


Sinon pour revenir à l'Ukraine, outre la situation militaire, voici le quotidien dans les institutions apaisées :

Un oligarche corrumpu (le ministre de l'intérieur Avakov), contre Saakachvili, le mercenaire géorgien parachuté à la tête d'Odessa.


Oui, un géorgien et un arminien se prétendent d'être des ukrainiens :beret: (en russe car ils connaissent pas l'ukrainien)
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Sam 26 Déc 2015, 01:02

joker911 a écrit:
Ray a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Ray a écrit:
C'est quoi cette vision complètement faussée ?? (Faudra un jour nous expliquer à qui vous avez confié votre cerveau.  :mdr: )

Bombardements américains sur la France occupée (2nd pays le plus touché après l'Allemagne) : 75 000 victimes.  (500 000 tonnes de bombes)
Des villes entières rasées (le Havre, Lorient, Brest, Saint-Nazaire, etc).

75 000 victimes, c'est peu si on considère les chiffres de la seconde guerre mondiale.

Oui c'est chirurgical comme ils disent aujourd'hui. Rolling Eyes


Sinon pour revenir à l'Ukraine, outre la situation militaire, voici le quotidien dans les institutions apaisées :

Un oligarche corrumpu (le ministre de l'intérieur Avakov), contre Saakachvili, le mercenaire géorgien parachuté à la tête d'Odessa.


Oui, un géorgien et un arminien se prétendent d'être des ukrainiens  :beret: (en russe car ils connaissent pas l'ukrainien)

Oui...
Bah il y a bien au sein de l'actuel gouvernement ukrainien 2 américains, dont une même qui travaillais au département d'état avant de se faire naturaliser ukrainiene pour intégrer l'équipe de Porochenko (lui-même qualifié de "our insider" par la diplomatie américaine)... donc bon... Mr.Red

A noter que Saakashvili a déclaré il y a quelques jours, s'agissant de la corruption que la situation n'a jamais été aussi grave, que ce soit sous Victor Yanoukovitch ou sous Leonid Kouchma. (Ce constat a l'air assez largement partagé par nombre d'observateurs, mais c'est assez drôle à entendre dans la bouche d'un gars qui lui-même est recherché par la justice de son ex-pays la Géorgie... (en plus d'avoir du sang sur les mains...))
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 03 Jan 2016, 19:46

Le président ukrainien Piotr Porochenko a publié sur sa page Twitter une photo de couverture du magazine américain The Economist où il est avec les dirigeants mondiaux. Cependant, la couverture originale est un peu différente.

Le président ukrainien Piotr Porochenko se vantait d'un cadeau original sur son compte Twitter, où il a posté une photo de couverture retravaillée du magazine américain The Economist qui donne des prévisions pour l'année 2017 alors que la version originale de l'édition fait des prévisions pour l'année 2016. La photo montre le président ukrainien avec les chefs d'Etat mondiaux.


"Certains cadeaux ne sont pas perçus comme un compliment, mais comme une responsabilité personnelle. J'ajoute cela dans mon ordre du jour pour les fêtes", a écrit M.Porochenko sur sa page Twitter.

Finalement, le président ukrainien a supprimé la photo en question de son compte Twitter.Les utilisateurs des réseaux sociaux ont ridiculisé l'initiative du président ukrainien de se comparer au chef du Kremlin. Ils ont dit qu'ils avaient honte pour M.Porochenko et qu'il avait besoin d'aide médicale.La couverture publiée par le président ukrainien reproduit celle du numéro de novembre du magazine The Economist. La seule différence c'est que la couverture originale montre le dirigeant russe Vladimir Poutine. Dans la "version ukrainienne" photoshopée il est remplacé par le président ukrainien.

Consacrée aux tendances et prévisions pour l'an prochain, la 30e édition spéciale annuelle de l'Economist, The World in 2016 (Le Monde en 2016), est parue en novembre 2015.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mer 06 Jan 2016, 16:48

La ZDF (principale chaine de tv nationale allemande) qui bidonne un documentaire sur le Donbass.  Mr.Red



Donc, il y a 3 semaines, elle diffuse un documentaire, intitulé «Poutine, l’homme fort», dans lequel la caméra suit ce qu'elle présente comme étant un jeune soldat russe, Igor, parmi les séparatistes du Donbass. Mais le film suscite beaucoup de questions, présente de nombreuses imprécisions et incohérences. Par exemple, Igor souvent effectue des missions seul, et lorsqu'il est entouré de "camarades" on peut apercevoir des insignes jaunes et bleues (de l'Ukraine) sur les uniformes, ce qui parait évidemment absurde. Igor semble également peu familier avec le maniement des armes.

Une chaine de tv russe a donc enquêté, retrouvé et interrogé le jeune "soldat russe". Il s'avère bien être russe, mais ni soldat -chômeur en réalité-, et ni dans le Donbass -mais de l'enclave russe de Kaliningrad-. Il n'est pas non plus marié et n'a pas d'enfant en bas age, comme il scénarisé dans le documentaire. La jeune fille présentée comme étant sa femme était également une jeune chômeuse recrutée pour l'occasion, qu'il n'a jamais revu précise le jeune.
Il ne s'appelle pas non plus Igor, mais Iouri et n'a même pas non plus effectué son service militaire, expliquant ses manières peu académiques avec les armes durant le reportage.

« Un journaliste allemand, Dietmar Schumann, s’est présenté chez moi avec une équipe de tournage et m’a proposé de jouer dans un film où je prétendrais être un combattant séparatiste étant parti à Donetsk pour y lutter contre le gouvernement de Kiev», précise Iouri Lobyskine[son nom de famille].

« On m’a dit que je devais préciser que j’avais été blessé, même si je ne l’ai jamais été. Au début, on m’a amené à Moscou puis, deux heures plus tard, j’étais à Rostov [principale ville russe à proximité de la frontière orientale de l’Ukraine] ».

Le producteur de la chaîne allemande Valery Bobkov, qui parle russe, a rencontré Iouri à l’aéroport et lui a proposé 50 000 roubles (658 euros au taux actuel) pour se rendre dans le Donbass et y dire ce que la chaîne de tv voulait.

«Valery Bobkov m’a préparé pendant trois jours. Il m’a expliqué précisément ce que je devais dire et m’a demandé de mettre mon texte par écrit», raconte Iouri.




A noter pour terminer que c'est cette même chaine ZDF qui avait également été confondue en septembre 2014, dans un autre reportage au sujet du Donbass, présentant des images de "chars de l'armée russe en Ukraine". Images qui provenaient en réalité du conflit de 2008 dans l'Ossétie du Sud.
(Cette également cette même chaine -ainsi que d'autres médias allemands- pointée du doigt par le journaliste allemand Udo Ulfkotte dans son livre sur le travail d'influence des services secrets , comme étant une officine de la CIA en Allemagne.)


Dernière édition par Ray le Mer 06 Jan 2016, 21:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mer 06 Jan 2016, 17:28

La carrière de ce journaliste est en mauvaise passe...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mer 06 Jan 2016, 21:08

Je ne sais pas trop ce que vous voulez dire, mais oui, dégouté par ce qu'on lui demandait de faire, il a bien évidemment démissionné et il travaille maintenant, je crois, plus ou moins en freelance pour des médias alternatifs.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 02 Fév 2016, 15:57




[size=40]Ne ratez pas : "Ukraine, les masques de la révolution"[/size]


Par Ingrid Sion
[size=12]Voir tous ses articles


Publié le 01-02-2016 à 10h00
A+A-[/size]

Rencontre avec les leaders des nationalistes radicaux dans un pays déchiré entre pro-Russes et pro-Ukrainiens.


Ukraine, les masques de la révolution © Premières Lignes

CANAL +22h35


Spécial investigation


Nous avons encore en mémoire les images des Ukrainiens manifestant contre le pouvoir corrompu et autoritaire de leur président Viktor Ianoukovitch, pro-Russe. C’était en février 2014, et le mouvement entraîna la chute du régime de Kiev. Mais, deux ans après, les promesses de liberté du nouveau gouvernement pro-occidental ont-elles été tenues ? Non, à en croire la remarquable enquête de Paul Moreira : car “la révolution a armé et installé tout près du pouvoir” du président Petro Porochenko des groupes d’extrême droite. Avec le soutien de Washington.
Dans une Ukraine déchirée entre pro-Ukrainiens (à l’ouest) et pro-Russes (à l’est), le reporter a rencontré les leaders des nationalistes radicaux : l’ex-porte-parole des ultranationalistes du Secteur droit, Igor Mosiychuk, élu député. Andriy Biletsky, chef du bataillon néonazi Azov. Le leader du parti fasciste Svoboda, Oleg Tiagnibok, actuellement dans l’opposition, a refusé, lui, l’interview. La police semble dépassée par les agissements de ces bandes armées. Ce n’est pas elle mais la milice du Secteur droit qui contrôle la frontière avec la Crimée, annexée par Poutine, et bloque tous les camions de ravitaillement.
L’enquête de “Spécial investigation” revient aussi sur le massacre à Odessa, le 2 mai 2014, de 42 militants pro-Russes, pour la plupart brûlés vifs dans l’incendie de la Maison des Syndicats. Commentaire du chef de la milice locale : “Ces bâtards ont essayé de nous imposer cette saloperie de monde russe. Ils ont mérité cette mort.”

Lundi 1er Février à 22h35 sur Canal +. Spécial investigation, reportage de Paul Moreira (2016). 52 min.


Dernière édition par joker911 le Mar 02 Fév 2016, 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 02 Fév 2016, 16:10

Aaah faut que je regarde ce reportage. J'avais commencé à le regarder, mais j'ai du arrêter au bout d'une minute, interrompu pour faire autre chose.
Il me parait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 02 Fév 2016, 17:08

Malgré la demande de l'ambassade d'Ukraine en France de ne pas diffuser ce film, la chaîne Canal+ a montré aux Européens une autre vision des évènements tragiques de 2013-2014 en Ukraine.

http://fr.sputniknews.com/france/20160202/1021395455/ukraine-dicumentaire-revolution-moreira.html

------------------

«Ukraine : les masques de la révolution»: réponse aux critiques
30 JANV. 2016 PAR PAUL MOREIRA BLOG : LE BLOG DE PAUL MOREIRA
FAVORI
RECOMMANDER
ALERTER
IMPRIMER
57
0
14 COMMENTAIRES 17 RECOMMANDÉS A +A -
Quand j'ai commencé cette enquête sur l'Ukraine, j'ai découvert avec sidération à quel point le massacre d'Odessa en mai 2014 avait disparu des mémoires... 45 personnes tuées dans un incendie au coeur d'une grande ville européenne en plein milieu du XXIème siècle. Tout avait été filmé par des dizaines de caméras et de téléphones portables. Autour de moi, personne ne s'en souvenait.

45 Ukrainiens d'origine russe sont morts dans l'incendie d'un bâtiment provoqué par les cocktail-molotovs de milices nationalistes ukrainiennes.

Après une rapide recherche, je découvrais que l'évènement n'avait pas été censuré. Il avait été abordé, évoqué, mais jamais enquêté. Comme s'il gênait.

Pourquoi ? Probablement parce que les victimes étaient d'origine russe. Ces victimes étaient rapportées comme des "personnes", sans qu'on sache qui elles étaient, qui les avaient tuées et pourquoi elles étaient mortes. Des "personnes" qui n'étaient personne.

Pour qu'on parle de ces morts, il aurait fallu que nos démocraties s'en émeuvent un peu, officiellement, solennellement. Des réactions fortes des chancelleries. Des communiqués des Ministères des Affaires Etrangères.
Et après l'invasion russe de la Crimée, les populations russophones, dans ce conflit, allaient garder le mauvais rôle.

Qu'est ce qui s'est passé ce 2 mai 2014, à Odessa ? Je l'ai découvert après avoir visionnés des heures d'images, interviewé des dizaines de témoins, retrouvé des victimes et des agresseurs, croisé les récits jusqu'à obtenir une relation des faits qui fasse sens de cette furie. Précision importante : je n'ai interviewé et diffusé que les témoins directs des faits, les gens que je voyais à l'image, cela me permettait de filtrer un peu les exagérations et les mensonges qui naissent toujours, du côté des attaquants comme des victimes. Le résultat de ce travail minutieux est au coeur du film qui est diffusé lundi soir par Canal Plus.

Lors de mon enquête sur ce massacre à bas bruit, j'ai vu l'importance des milices nationalistes. Elles étaient en première ligne dans les combats de rue à Maïdan, puis s'étaient formées en bataillons pour aller combattre à l'Est les troupes russes. Mais ces bataillons ne s'étaient pas dissous dans l'armée. Ils ne s'imposaient pas la même discipline. Ils pouvaient servir de supplétifs au gouvernement. Ou bien s'ériger en police parallèle. Et, oui, dans leurs rangs, les signes d'une idéologie néo-nazie étaient patents.

Mon enquête allait à l'encontre de la narration communément admise. Je savais que j'allais rencontrer une opposition virulente, qu'on allait m'accuser de faire le jeu de Poutine, de reprendre des éléments de sa propagande. Je ne m'attendais pas à tomber sur autant de déni, frisant parfois l'hystérie. Sur un site ukrainien, je suis qualifié de "terroriste" à la solde des services secrets russes. On demande l'interdiction du film. Et même l'ambassadeur d'Ukraine fait pression sur Canal Plus. C'est ce qui m'étonne le plus. Car il me semble que l'Ukraine doit de toute urgence se poser la question de ces groupes paramilitaires. Ils sont, comme l'affirme le film, la plus grande menace pour la démocratie ukrainienne.Renoncer à dire ce que l'on sait parce que "ça fait le jeu de la propagande" russe, c'est soi-même devenir un propagandiste. On omet. Pas parce qu'on est menteur mais parce qu'on est pétri de bonnes intentions. Ne jamais oublier : de ces renoncements, naissent les pires théories du complot.

En France, les accusations sont venues principalement de deux blogs militants et d'un papier inhabituellement violent du journaliste chargé de l'Ukraine au Monde, Benoit Vitkine. Dans les trois publications, les arguments se ressemblent. Je n'ai pas assez nuancé ma perception de l'extrême-droite, elle va du néo-nazi brun-foncé, au beige clair du nationalisme. J'ai exagéré l'importance de ces groupes paramilitaires armés de kalachnikovs et parfois de tanks. Je n'ai pas assez souligné leur rôle héroïque dans leur combat contre les russes. J'ai exagéré l'influence des Américains dans le changement de régime.

Et puis on désigne certaines erreurs factuelles. Je vais tenter d'y répondre ici.

Pour mettre en cause la rigueur de mon documentaire Benoit Vitkine ne cite qu'un seul exemple. Il m'accuse d'avoir sorti de mon imagination la fabrication d'une nouvelle génération de chars par le bataillon nationaliste Azov (pour lequel il semble nourrir une indulgence attendrie). C'est pourtant le cas. Et André Biletsky, le chef du bataillon, m'en a fait l'éloge avec beaucoup de fierté. 1,20 m de blindage à l'avant et des caméras vidéo en guise pilotage. On peut trouver les détails techniques de ces nouvelles bêtes de guerre ici.

https://tanknutstan.wordpress.com/2015/08/15/battalion-azov-creates-a-heavily-armored-infantry-fighting-vehicles-based-on-the-t-64-chassis/

Par ailleurs, Benoit Vitkine ne l'ignore pas, André Biletsky vient de l'extrême droite la plus radicale. Son poids électoral est faible (il est député tout de même) mais son poids en acier et en hommes aguerris est fort.

Ensuite, Benoit Vitkine insinue, sans rien citer à l'appui, que mon propos serait de mettre en lumière "l'installation d'un nouveau fascisme en Ukraine." Vitkine doit être sacrément en colère pour écrire des choses pareilles. Je n'ai jamais dit que le fascisme s'était installé en Ukraine. La phrase clé de mon doc est : "La révolution ukrainienne a engendré un monstre qui va bientôt se retourner contre son créateur." Puis je raconte comment des groupes d'extrême droite ont attaqué le parlement et tué trois policiers en aout 2015. Jamais je n'ai laissé entendre qu'ils étaient au pouvoir. Même si le pouvoir a pu se servir d'eux.

Le seul "bon point" que veut bien me décerner Benoit Vitkine, c'est d'avoir travaillé sur le massacre d'Odessa, un "épisode souvent négligé". Je ne vous le fait pas dire, cher confrère...

Anna Colin-Lebedev tient un blog sur Mediapart. Elle, en revanche, me reproche justement mon traitement du "drame" d'Odessa. Elle prend un soin précautionneux à ne jamais écrire le mot "massacre", "tuerie", à ne jamais nommer précisément la sauvagerie de ces meurtres. Anna Colin-Lebedev affirme que ce "drame" donc n'est pas passé sous silence du tout. Et comme unique preuve, elle pose en référence des papiers publiés... un an après les faits. Ceux du Monde (de Benoit Vitkine) et de The Economist. Un blogueur Olivier Berruyer, s'est livré à l'analyse des titres dans les jours qui ont immédiatement suivi le massacre. Cette analyse est disponible sur son site. Elle est éloquente. (http://www.les-crises.fr/ce-qui-s-est-passe-a-odessa/).

Anna Colin-Lebedev me reproche un récit "centré sur les larmes des victimes". C'est vrai, j'ai donné la parole à une mère de famille qui avait perdu son fils de 17 ans, Vadim Papura. Elle m'a parlé avec réticence, elle était certaine que je ne garderais pas ses déclarations, que l'Occident ne se souciait pas de leur sort. Je donne la parole aussi à des nationalistes Ukrainiens dont certains avouent même un remord. J'ai interviewé les témoins directs de tout bord. D'après Anna, tout est de la faute de la police, pas suffisamment efficace. C'est là dessus que le film aurait du se concentrer, affirme-t-elle. Pas sur les miliciens qui lancent des cocktails molotov sur le bâtiment ou achèvent les blessés à terre. Pas sur le fait qu'aucun de ces tueurs n'a fait de prison et que le gouvernement ukrainien a saboté toute enquête judiciaire, comme le rappelle le papier de The Economist qu'elle a la bonté de citer en référence mais qu'elle n'a peut-être pas pris le temps de lire.

Voilà pour l'essentiel des critiques concrètes.

Après, on descend dans le minuscule.

Ainsi, Anna Colin-Lebedev me dit que j'évoque la présence du symbole d'Azov à Maïdan alors que le bataillon n'était pas encore créé. Il sera formé 3 mois plus tard. Certes, mais pour moi, c'est juste un changement de nom : leur symbole est partout à Maïdan, c'est celui du groupe Patriotes d'Ukraine; c'est le même chef, Biletzky, les mêmes hommes et ils se transformeront en bataillon militaire pour aller combattre à Marioupol.


bankova-01
bankova-01
Donc, pour des raisons de clarté, j'ai pris la décision éditoriale de ne pas rentrer dans ce niveau de détail. Et ce fameux symbole, ça n'a pas l'air d'émouvoir mes critiques, est emprunté à une division SS, Das Reich.

Igor Moysichuk, d'après Anna Colin-Lebedev, n'était pas porte-parole du Pravy Sektor. Pourtant, il était présenté comme tel dans ce débat télévisé


img-0692
img-0692
Igor Moysichuk est une figure des groupuscules nationalistes qui naviguait entre Azov et Pravy Sektor mais c'était surtout un escroc qui jouait pour son compte personnel. Il a rejoint le parti Radical de Oleg Liashko et il a été emprisonné, devant notre caméra, après avoir extorqué 100 000 Krunas à un gars de son parti.

Dans le blog "Comité Ukraine" tenu par Renaud Rebardy, je suis accusé de ne pas signaler que le bataillon Azov avait intégré l'armée régulière. Renaud Rebardy, aura mal entendu et surtout mal compris la nature des relations entre Azov et le gouvernement ukrainien.Voilà le verbatim du commentaire tiré du film quand je rencontre Azov :

" Officiellement, cette brigade obéi à l'armée nationale ukrainienne. Et pourtant, nombre d’entre eux restent masqués."

Et voilà ce que me dit leur chef André Biletsky sur leurs moyens.

" - Bon, si on parle finances, en ce qui concerne l'armement, il nous est fourni par l'Etat ainsi qu'une partie de notre équipement.Tout le reste est le fruit du travail des activistes parmi lesquels il y a des petits et des moyens businessman qui investissent de l'argent et qui rendent tout cela possible."

Lors de l'interview et dans des propos que j'ai finalement coupés au montage, Biletsky profère une menace voilée contre le gouvernement qu'il juge trop corrompu. La subtilité de Azov c'est qu'ils sont officiellement dans l'armée mais qu'ils gardent une grande marge d'autonomie. Ensuite, Renaud Rebardy affirme qu'il n'a "jamais été question" de supprimer le russe comme langue officielle dans 13 régions ukrainiennes.

Les faits : le parlement ukrainien l'a proposé le 23 février 2014 et dès le lendemain la guerre démarrait. Les populations russophones s'inquiétaient pour leur avenir et Poutine en profitait pour déclencher des manoeuvres militaires. Le 28 février, le président Ukrainien abroge la mesure. Mais c'est trop tard, le diable était sorti de la boite.

Renaud Rebardy, toujours, m'accuse de signaler que la nouvelle ministre des finances ukrainienne est une ancienne diplomate américaine.

Natalie Jaresko a été naturalisée ukrainienne en décembre 2014 pour entrer au gouvernement. Elle a travaillé d'abord comme diplomate au State Departement, spécialisée dans les pays de l'Est, de 1989 à 1995 mais par la suite, elle a maintenu un lien fort avec le gouvernement américain puisqu'elle a pris la présidence du Western NIS Enterprise Fund (WNISEF), un fond d'investissement chargé d'investir de l'argent d'une agence d'état américaine (USAID) dans l'économie ukrainienne. Elle y restera jusqu'à sa prise de poste au gouvernement ukrainien (en plus du fonds d'investissement privé qu'elle dirigeait : Horizon Capital). C'est pas banal, non ?

Benoit Vitkine m'accuse de signaler que les nouveaux ministres de l'économie sont "pro-business". C'est pourtant de cette politique qu'ils se revendiquent : "agressivement pro-business", j'ai ça dans mes rushes. Et ça se traduit, par exemple, par une multiplication par 4 des prix du gaz. Entre autres.

Rebardy m'accuse aussi d'être trop sévère avec Oleg Tiagnibok, le chef de Svoboda. Je dis de lui : "Historiquement, il appartient à la mouvance néo-nazie". Cet homme a maintes fois déclaré qu'il voulait débarrasser le pays de sa "mafia judéo-moscovite" il utilise assez souvent le terme de" youpin". Il a par ailleurs été le fondateur du parti social-national (ça vous rappelle quelque chose ?).

Autre critique, venue du blog militant euromaidan : j'ai donné la parole à Alexis Albou, un militant communiste d'Odessa qu'ils accusent d'être homophobe et rouge brun.

Pourquoi j'interroge Albou ? Pas sur ses opinions mais parce que j'ai découvert sur les images amateur sa présence dans le bâtiment d'Odessa, ce fameux 2 mai 2014. Et, je le rappelle, mon dispositif est de retrouver les gens qui sont sur les images et les faire commenter ce qu'on voit. J'essaye d'établir les faits. Et ce qui m'intéressait avec Albou, c'est qu'on le voit sortir intact de la maison des syndicats puis, peu après, à terre, très gravement blessé à la tête. Qu'est ce qui s'était passé entre les deux ?

Enfin Anna Colin-Lebedev a relevé une phrase écrite dans la présentation du site internet de Premières Lignes qui annonce mon documentaire : "Personne ne s'est vraiment demandé qui ils (les groupes paramilitaires nationalistes ukrainiens) étaient.". Cette phrase est bien évidemment factuellement fausse. Mais si elle a vu le film et écouté surtout, elle sait que cette phrase ne s'y trouve pas. Elle a été écrite pour "vendre" le film sur le site internet de la boite de production et on peut donc l'imputer à un marketing maladroit.

Ceci étant dit. Si on en reste au niveau de la perception publique globale, oui, il est clair que le grand public ne connait ni l'importance des groupes néo-nazis ukrainiens, ni l'existence du massacre d'Odessa. Et cela, parce que cette question a été sous-traitée (ce qui est différend de : pas traité du tout). On sait, un peu, que du côté russe, des nationalistes d'extrême droite sont allés combattre dans le Donbass. Mais moins de l'autre bord.

Pour conclure, j'invite tout le monde à regarder le film, lundi soir sur Canal Plus et de se faire son jugement sur pièces. Car, sur les réseaux sociaux, les gens qui m'insultent et me menacent sont précisément ceux qui n'ont pas vu le documentaire. Ils l'ont imaginé. La foi est une drogue puissante.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.
https://blogs.mediapart.fr/paul-moreira/blog/300116/ukraine-les-masques-de-la-revolution-reponse-aux-critiques

--------------------

la vérité dérange Liberation.
http://comite-ukraine.blogs.liberation.fr/2016/01/29/canal-met-en-images-le-discours-du-kremlin/

Canal+ met en images le discours du Kremlin
LIBERATION 29 JANVIER 2016 (MISE À JOUR : 29 JANVIER 2016)
Canal+ met en images le discours du Kremlin
La chaîne cryptée diffuse ce lundi 1er février un reportage qui prétend démasquer «les bandes armées d’extrême-droite» qui ont fait la révolution ukrainienne. Il comporte beaucoup d’erreurs factuelles et épouse sans nuance la vision véhiculée par les médias russes.
Par Renaud Rebardy


«Spécial »? Sûrement. Mais «investigation»? Pas du tout. Le reportage réalisé par Paul Moreira qui sera diffusé lundi 1er février au soir sur Canal +, dans l’émission qui porte ce nom, et consacré aux hommes qui ont fait la révolution ukrainienne, ne contient pas de révélation et aucun fait nouveau. Il compte en revanche pas mal d’erreurs factuelles, et semble nourri par une obsession anti-américaine.



Un barricade sur le place Maïdan le 24 janvier 2014. Photo Setgei Supinsky.AFP
Sous le titre «Les masques de la révolution ukrainienne» il prétend faire découvrir les «milices incontrôlées d’extrême-droite» qui ont joué un rôle déterminant dans la révolution puis la guerre du Donbass. Il affirme que «derrière les gentils manifestants du Maidan», se trouvaient des groupes néo-nazis qui se sont armés, à la faveur de ces évènements et qui dictent aujourd’hui sa politique au nouveau pouvoir de Kiev. Il insiste longuement sur l’idée que les Etats-Unis ont volontairement fermé les yeux sur l’existence de ces groupes, parce qu’ils avaient besoin d’eux «pour bloquer Poutine». 
Paul Moreira se rend au sein de l’organisation Pravy Sektor, puis du bataillon Azov. Il ne précise pas que les premiers sont des militants assez isolés et les seconds un régiment désormais totalement intégré au sein de l’armée ukrainienne. Il revient longuement sur les évènements tragiques d’Odessa : la mort de manifestants pro-russes dans l’incendie de la maison des syndicats, le 2 mai 2014. Puis il participe au «Yes forum», à Kiev, où il croise des représentants américains venus exprimer leur soutien à la politique du nouveau gouvernement de Kiev.

Il conclut en que l’Ukraine est aujourd’hui un pays en proie au chaos, à la merci de bandes d’extrémistes armés et sous la coupe des Etats-Unis. Le ton est celui du commentaire plus que de l’exposé des faits. La nuance, on l’aura compris, n’a pas ici sa place.

Chemin faisant, Paul Moreira commet quelques erreurs lourdes. Il affirme ainsi que le nouveau pouvoir ukrainien à voulu «interdire l’usage du russe» après la révolution de 2014. Or il n’en a jamais été question. Rappelons les faits : au moment de la révolution, certains députés ont voulu enlever au Russe son statut de langue officielle dans certaines régions de l’est. Et le président s’y est opposé. Personne n’a jamais voulu pénaliser les Ukrainiens qui emploient le russe dans leur vie quotidienne. Et le suggérer relève de l’ignorance ou de la volonté de désinformer.



La chute du président - Spécial investigation

De même, Paul Moreira présente Oleg Tiagnibok, le dirigeant du parti Svoboda, comme étant «issu de la mouvance néo-nazie». Il est un ultra-conservateur et un nationaliste. On peut le classer à l’extrême-droite. Mais cela ne fait pas de lui un admirateur d’Adolf Hitler. En réalité, il est plus proche d’un Viktor Orban, premier ministre de Hongrie, ou d’un Jaroslaw Kazczynski, le dirigeant du PiS, le parti au pouvoir en Pologne. On a le droit de ne pas l’aimer mais il n’est pas nécessaire de dresser un faux portrait de lui pour le combattre. 
Le commentaire pratique aussi l’amalgame lorsqu’il présente la nouvelle ministre des finances Natalia Jaresko comme étant «une ancienne diplomate américaine», sans autre précision. La réalité est bien différente. Natalia Jaresko est en effet née aux États-Unis. Mais dans une famille ukrainienne de la diaspora. Elle a brièvement travaillé pour l’administration américaine. Elle est venue vivre en Ukraine dés 1993 et n’a plus quitté ce pays depuis. Elle y travaillait dans la finance. Elle n’est pas l’agent d’influence des Etats-Unis, mais plutôt l’incarnation du lien entre l’Ukraine et sa diaspora. Ces Ukrainiens de l’étranger, en effet, ont fui devant l’avancée des Soviétiques, dans les années 1920 ou après 1939. Ils ont vécu, dans l’exil avec le sentiment qu’ils devaient conserver les traditions. Ils ont espéré des changements dans leur pays d’origine. Ils se sont transmis cet espoir de génération en génération. Certains d’entre eux reviennent aujourd’hui, alors que des changements commencent à se produire. Natalia Jaresko en est l’illustration.

Le plus dérangeant est que le reportage de Paul Moreira épouse au plus près la vision de l’Ukraine véhiculée depuis plusieurs années par le Kremlin. Il offre une illustration, dans un langage plus moderne et plus jeune, des thèses contenues dans les discours de Vladimir Poutine. Des reportages semblables à celui-ci, avec les mêmes images violentes, les mêmes déformations des faits, les mêmes commentaires, on a pu en voir des dizaines sur les chaines russes. Il est assez désolant d’être rattrapé, en France, par télé-Poutine.

------

"Le Monde", lui, ne pratique pas ce genre d'amalgame quand il traite du FN en France ou des partis équivalents dans les pays de l'UE ? Mort de rire.

http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2016/01/31/les-lunettes-deformantes-de-moreira_4856732_1655027.html

Tomber les masques, révéler au grand jour ce que les médias auraient passé sous silence  : le rôle de l’extrême droite dans la révolution de Maïdan et son emprise sur l’Ukraine post-Maïdan. Voilà l’ambition affichée par le film de Paul Moreira, Ukraine, les masques de la révolution, qui part d’un constat ou plutôt, dit-il, d’« une légère sensation de [s’]être fait avoir ». Il va donc lever le voile.

Mais, au lieu de faire tomber les masques, le documentariste chausse des lunettes déformantes. Pravy Sektor, Azov, Svoboda… Moreira fait de ces groupes d’extrême droite les artisans de la révolution, lorsqu’ils n’en étaient que l’un des bras armés. Il les présente comme une force politique majeure, quand leurs scores électoraux sont dérisoires.

Odessa en Ukraine.
Il en fait également les nouveaux maîtres de la rue ukrainienne, qui ne tardent pas à se transformer – sans qu’on comprenne bien pourquoi – en milices lourdement armées. Moreira nous emmène, par exemple, dans « un hangar où l’on fabrique une nouvelle génération de chars ». Il s’agit, en réalité, d’un atelier où l’on retape les rares blindés, vieux et cabossés, que Kiev a fini par ­offrir sur le tard à différents ­bataillons de volontaires, après qu’ils ont subi de lourdes pertes au front.

Le documentaire élude aussi toute analyse nuancée du nationalisme ukrainien et de ses ressorts, amalgamant nationalisme, extrême droite et néonazisme. Au sein même des groupes que ­Moreira étudie, les néonazis constituent une minorité.

Allusions mystérieuses

Il y a surtout une grande absente : l’agression russe contre l’Ukraine. Il faut attendre le milieu du film pour que soit évoquée, en quelques minutes, la guerre dans le Donbass. Celle-ci explique pourtant la radicalisation d’une partie de la population ukrainienne et le fait que Kiev ait dû se résoudre à armer des bataillons de volontaires. L’annexion par la force de la Crimée est, elle, balayée d’une phrase  : « Après la révolution ukrainienne, sa population a massivement voté par référendum son allégeance à la Russie. »

A la place, en guise d’analyse géopolitique, des allusions mystérieuses aux petits pains distribués sur Maïdan par la sous-secrétaire d’Etat américaine, ­Victoria Nuland, ou à la présence à Kiev, à l’occasion d’une conférence organisée depuis de longues années, de responsables de la CIA ou de militaires américains. Le propos se fait elliptique, mais le tableau prend forme. Pour Moreira, si Washington a fermé les yeux sur l’installation d’un nouveau fascisme en Ukraine, c’est au nom de la lutte contre la Russie de Vladimir Poutine, et pour installer au pouvoir « des ministres “pro-business” ».


Dans cet océan de partis pris idéologiques, d’inexactitudes et de distorsions, une séquence sonne à peu près juste : celle consacrée aux événements du 2 mai 2014 à Odessa, au cours desquels 42 manifestants prorusses moururent brûlés vifs en marge d’affrontements avec les pro-ukrainiens. Même s’il surestime le rôle de Pravy Sektor et distribue de façon un peu trop péremptoire les responsabilités dans le drame, le film fait œuvre salutaire en s’étendant longuement sur cet épisode souvent négligé de l’après-Maïdan.

Pour le reste, le rôle de chevalier blanc que s’arroge Paul Moreira, en prétendant dévoiler des vérités passées sous silence, ne tient pas. L’expérimenté documentariste s’est attaqué à un sujet réel. Il a choisi de « regarder par lui-même », nous dit-il. Mais n’a vu que ce qu’il voulait voir, remplaçant les ­masques par des œillères.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 02 Fév 2016, 17:22

Par John LaughlandTous les articles de cet auteur
John Laughland est directeur des Etudes à l'Institut de la Démocratie et de la Coopération (Paris), philosophe et historien. De nationalité britannique, il est l’auteur de plusieurs ouvrages historiques et géopolitiques traduits en sept langues.

[size=30]«Nier le rôle de l'extrême droite dans la révolution du Maïdan relève de la mauvaise foi»
1 févr. 2016
Spoiler:
 
Des miliciens de Maïdan avant l'examen qui précède leur départ pour le front dans l’Est de l’Ukraine

La sortie d’un documentaire traitant de la révolution ukrainienne de 2014 a provoqué une réaction de fort déni. Philosophe et historien britannique, John Laughland livre son regard sur le film et les critiques auxquelles il fait face.
L'annonce d'un documentaire sur Canal+ à propos de la révolution du Maïdan de 2014 a provoqué des réactions vives tant chez le lobby pro-ukrainien que de la part de l'ambassade d'Ukraine à Paris. Celle-ci a en effet annoncé sur sa page Facebook son intervention auprès de la direction de Canal+ pour obtenir la suppression du documentaire avant même qu'il ne soit diffusé. Elle a ainsi manqué une excellente occasion de se taire: nul meilleur moyen, en effet, de faire la publicité pour une émission que d'en demander la censure.
Au sein du site du journal Libération, le blog animé par le «Comité Ukraine» a lui aussi fait preuve d'un grand manque de retenue. Le journaliste Renaud Rebardy s'en est pris au réalisateur et à son oeuvre pour les soi-disant erreurs factuelles du documentaire comme pour son «anti-américanisme». Pour Rebardy, le Secteur Droit (Pravy Sektor) ne serait composé que de «marginaux» sans aucune importance politique, tandis que le régiment Azov, avec ses enseignes ouvertement néo-nazis, serait devenu respectable parce que désormais intégré dans l'armée ukrainienne.

[size=16]Lire aussi

Paul Moreira filme l'extrême-droite ukrainienne :«Je ne m'attendais pas à tomber sur autant de déni»

[/size][/size]
Citation :
 
Que pense Monsieur Rebardy de la BBC, qui en février 2014 attirait l'attention sur les néo-nazis et sur leur rôle clé dans la révolution?

On se demande sur quelle planète habite Monsieur Rebardy. On peut sans doute reprocher au réalisateur Paul Moreira un certain sensationnalisme, surtout dans la mesure où effectivement les informations qu'ils diffusent sont largement connues et depuis longtemps. Mais nier en bloc que le rôle joué par l'extrême droite dans la révolution du Maïdan relève tout simplement de la mauvaise foi.
L'une des personnes clés de la révolution du Maïdan, celui qui en était le «commandant» auto-proclamé, Andreï Parubiy, était pendant longtemps le Président du Conseil national de la sécurité. Si son ancien camarade, Oleg Tyanibok, président du parti Svodoba, avec lequel il a fondé le très ouvertement néo-nazi Parti Social-National d'Ukraine en 1991, paraît effectivement plutôt marginalisé en Ukraine aujourd'hui, Parubiy, en revanche, est l'un des hommes de pointe du régime. Il assure, entre autres, la liaison entre le gouvernement de Kiev et la base militaire américaine installée près de la frontière polonaise depuis l'an dernier. Laver ces deux hommes de tout soupçon, comme le fait Libération, et comparer Oleg Tiagnibok à des patriotes conservateurs comme Viktor Orban ou Jaroslaw Kazczynski, n'est pas sérieux: à quel moment l'actuel premier ministre hongrois ou l'ancien premier ministre polonais ont-ils été pris en photo en uniforme paramilitaire, où intervenant dans des meetings ornés de croix gammées, comme cela est le cas et pour Parubiy?
En outre, Renaud Rebardy dénonce comme «le discours du Kremlin» l'idée selon laquelle le régiment Azov serait nazi. Mais que dit-il du député du Michigan à la Chambre des Représentants, John Conyers, qui en juin 2015 a obtenu l'interdiction à l'armée américaine d'entraîner les soldats ce régiment à cause de son «néo-nazisme révoltant ?» Certes, cette unité est désormais intégrée dans l'armée ukrainienne, mais ce fait n'est-il pas plutôt une condamnation du gouvernement de Kiev et non pas une exonération du régiment Azov? Il suffit de visionner les vidéos que le régiment Azov met en ligne de ses propres manifestations pour voir que son allure est tout sauf démocratique.

Lire aussi
Un reportage de Canal+ sur le Maïdan ukrainien vilipendé par les médias et menacé de déprogrammation


Citation :
 
Y a-t-il des bons et des mauvais mensonges, à être jugés selon leur utilité politique ?
 

Le magazine américain réputé, Foreign Policy, serait-il aussi à la solde du Kremlin, lui qui a traité le régiment Azov d'«ouvertement néo-nazi» et de «fasciste» en 2014 ? Pour être cohérent, le journaliste de Libération devrait s'en prendre aussi aux journaux britanniques, The Guardian etThe Daily Telegraph, qui ont, tous les deux, publié des articles sur la présence de nazis au sein des forces armées ukrainiennes comme sur la place du Maïdan en 2014.
Et que pense Monsieur Rebardy de la BBC, peu suspect d'indulgence à l'égard de la Russie, qui en 2015 fait un reportage très remarqué sur les snipers qui ont fait une centaine de victimes en 2014, s'interrogeant sur la vraie identité de ceux-ci comme sur la vraie provenance des tirs ? Ou de son émission phare, Newsnight, qui, déjà en février 2014, quelques jours à peine après la chute de Ianoukovitch, attirait l'attention sur les néo-nazis et sur leur rôle clé dans la révolution? Balayer tout cela comme de la propagande russe est absurde: au lieu que de taxer Canal+ de sensationnalisme, il faudrait presque l'accuser de plagiat de ses confrères britanniques et américains, tant le documentaire reprend des thèses avancées depuis longtemps par un grand nombre de médias du mainstream.
L'extrême pauvreté de la riposte de Libération consiste précisément dans le fait qu'il atteint son apogée quand Rebardy accuse Moreira de «reprendre la vision de l'Ukraine véhiculée par le Kremlin». Ceci serait l'aspect «le plus dérangeant», pire encore que les nombreuses contre-vérités. Mais pourquoi une inexactitude, si elle en est une, serait-elle plus dérangeante parce que véhiculée «par le Kremlin ?» Ou Monsieur Rebardy voulait-il dire que toute affirmation doit être d'emblée rejetée si elle est de provenance russe, même si elle est vraie ? Y a-t-il des bons et des mauvais mensonges, à être jugés selon leur utilité politique ? Renaud Rebardy taxe son confrère d'anti-américanisme primaire, mais on se demande si, avec son accusation d'hostilité primitive à l'égard d'un pays tiers, il ne s'est pas trompé d'adresse.
Lire aussi : Le Secteur droit ukrainien : une armée indépendante ultra-nationaliste aux frontières de l’Europe
Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mer 03 Fév 2016, 18:06

Le documentaire de Special Investigation a été dégagé de youtube. siffler

Il est encore sur DailyMotion pour ceux qui ne l'ont pas encore vu.  (pour combien de temps encore ?)

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mer 10 Fév 2016, 17:41

Après l'avoir naturalisé ukrainien et nommé gouverneur d'Odessa, (aujourd'hui en délicatesse -euphémisme- avec plusieurs oligarches du gouvernement) vont-ils le renvoyer dans son ex-pays (qui a lancé un mandat d'arrêt international à son encontre pour corruption) ?  :mdr:

L'ex-président Géorgien Saakachvili se voit ouvrir contre lui par Kiev une enquête pour avoir publié sur Internet une vidéo de sa visite dans le Donbass toujours en guerre, vidéo qui dévoilait des positions de l'armée putchiste.  Mr.Red

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 14 Fév 2016, 11:16

Et le chef du SBU (renseignements ukrainiens), pressé par les journalistes, de se voir contraint de reconnaitre, l'air honteux, au sujet des "soldats de Poutine en Ukraine" :



Le chiffre faramineux de 56 citoyens russes recensés en 2 ans de guerre.  56 000 ? Euh non 56. Pouffer de rire

Mais d'après lui, il y en a beaucoup plus tapis dans l'ombre. Ouf, l'honneur est sauf. heureux

(ps : j'adore l'ange qui passe une fois sa phrase terminée. clown2 )
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 14 Fév 2016, 13:47

le documentaire special investigation de Moreira était toujours visible sur You tube le 14/02 mais d'une durée de 55 minutes seulement ( quelle était sa durée réelle ? )
ce qu'on y voit ne m'a rien appris qui ne soit largement connu .. par ceux voulant faire un effort minimal d'indépendance de sources d'information  en particulier sur  le site   lescrises  d'O Berruyer

http://www.les-crises.fr/paul-moreira-repond-aux-critiques-sur-son-film-sur-la-revolution-ukrainienne/

j'ajouterai que l'analyse géopolitique des motifs qu'avaient les USA d'avoir déclenché et soutenu le renversement par Euro maïdan
du gouvernement Ianoukovitch est rarement faite car les motifs sont restés hypothétiques : il s'agissait de remplacer la main d'oeuvre chinoise par l'Ukrainienne et de produire en Europe ce que les chinois produisent en électronique et informatique à des coûts salariaux défiant toute concurrence et en économisant celui du transport . Pour l'instant ceci n'a pas pu se réaliser du fait du problème de la sécéssion du Donbass où se trouvait l'essentiel de la main d'oeuvre qualifiée potentielle, du renchérissement considérable du coût de l'énergie en ukraine et du fait de la baisse du coût des transports maritimes liée à celle du pétrole . d'où le sentiment d'un effroyable gachis économique pour toute la population ukrainienne dont le niveau de vie a chuté dramatiquement avec une misère omniprésente , sans rattrapages par des investissements étrangers découragés par un état de droit précaire et un conflit sans vainqueurs où tout le monde a perdu , y compris l'UE avec une perte de 0,5 à 1 % de PIB due aux sanctions antirusses sur lesquelles on va revenir bientôt , crise agricole oblige ... Merci les Etats Unis ! qui pendant ce temps augmentaient le volume de leurs échanges commerciaux avec la russie , tout en imposant aux européens le maintien de sanctions qui n'ont plus lieu d'être !!


Dernière édition par Oculus le Dim 14 Fév 2016, 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 14 Fév 2016, 14:08

Complètement, cher Oculus. (Je le signalais plus en tant qu'ovni dans le mainstream.)
(Je ne sais pas si vous avez suivi, les réactions suite à sa diffusion ont été assez "drôles", diront-nous. Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 15 Fév 2016, 15:22

Le père de Quinn Schansman (le seul américain à avoir trouvé la mort dans la chute du vol MH17) insiste auprès de John Kerry pour qu'il rende publiques les informations qu'il prétendait détenir sur "l'implication des rebelles du Donbass et du gouvernement russe" dès le lendemain du drame.

Un bon article du journaliste d'investigation Robert Parry (qui avait dévoilé l'Iran/Contras-gate), traduit par les-crises.fr

Il s'interroge notamment, à juste titre, sur les raisons pour lesquelles le Département d'état, apparemment si bien renseigné en si peu de temps, n'a pas jugé utile de communiquer ces preuves à l'enquête néerlandaise........

#propagandedeguerre

http://www.les-crises.fr/kerry-invite-a-donner-des-preuves-sur-le-vol-mh-17/
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 21 Fév 2016, 00:56

Petit aperçu de ce qu'on appelle l’honnêteté journalistique au journal le Monde.
(quelle que soit notre propre sensibilité, ce journal ne peut mériter que notre profond mépris...)



(ps : il est intéressant de noter que ce journaliste est le fils de l'actuel président de la Stefan Batory fondation. C'est quoi ce truc encore ? Et bien il suffit d'aller voir sur leur site. C'est une fondation polonaise indépendante privée établie en 1988 par ? Je vous le met dans le mille : Soros lui-même. Bingooo, la boucle est bouclée, on comprend ce que le fiston fait au journal le Monde (et, accessoirement, ses libertés argumentaires avec les faits...  champagne  ))
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 21 Fév 2016, 16:19

zut la vidéo ne se lance pas intégrée dans le forum..
Elle est ici :
http://www.dailymotion.com/video/x3t618x_l-information-sur-l-ukraine-vue-par-le-monde_fun#tab_embed

J'ajoute pour les férus d'histoire, vous pouvez vous intéresser également au grand-père, un certain GRZEGORZ (diminutif HERSH) SMOLAR, gardien yiddish de la révolution léniniste. Membre du comité révolutionnaire formé par l’Armée rouge dans sa ville polonaise, agent du Komintern en Pologne et tout le tintouin.
(Bien sûr, les enfants ne sont pas responsables de leurs parents. Toutefois, si les enfants choisissent de s'inscrire dans les pas de leurs parents, dans leurs réseaux d'influence, cela est intéressant à noter.)
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 21 Fév 2016, 17:26

Ray a écrit:
zut la vidéo ne se lance pas intégrée dans le forum..
Elle est ici :
http://www.dailymotion.com/video/x3t618x_l-information-sur-l-ukraine-vue-par-le-monde_fun#tab_embed

J'ajoute pour les férus d'histoire, vous pouvez vous intéresser également au grand-père, un certain GRZEGORZ (diminutif HERSH) SMOLAR, gardien yiddish de la révolution léniniste. Membre du comité révolutionnaire formé par l’Armée rouge dans sa ville polonaise, agent du Komintern en Pologne et tout le tintouin.
(Bien sûr, les enfants ne sont pas responsables de leurs parents. Toutefois, si les enfants choisissent de s'inscrire dans les pas de leurs parents, dans leurs réseaux d'influence, cela est intéressant à noter.)

Vous savez Ray il y a des gens et mêmes des pays qui sont tout a fait négationnistes, tout ca c'est de la propagande pour eux.

Pour certains même ca : http://fr.euronews.com/nocomment/2016/02/21/ukraine-deuxieme-anniversaire-des-evenements-du-maidan/

c'est la démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 03 Mar 2016, 21:01

Alors que le fantasme de l'invasion russe en Ukraine s'est largement dégonflée, interview par le Cercle des Volontaires d'un jeune français engagé volontaire dans les combats du Donbass.
D'origine ukrainienne et initialement pro-maidan, il est parti dès le début de l'opération de répression, sa famille là bas ayant été bombardée par le régime de Poroshenko. De retour en France, il raconte ce qu'il a vécu là bas pendant presque 2 années. (Depuis l'insurrection et la prise des bâtiments officiels, jusqu'à la propagande faite par les 2 camps, en passant par la manière dont ils se sont équipés, des combats qui ont suivi, ect ect.)

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 28 Mar 2016, 01:28


Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 28 Mar 2016, 01:32

Pignon a écrit:

:
 

Dédicace à omajoie ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2361
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 28 Mar 2016, 01:46

Ray a écrit:
Pignon a écrit:

:
 

Dédicace à omajoie ? Wink

Oui ;)
C'est mon pote qui l'interview.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 28 Mar 2016, 15:54

Pignon a écrit:
Ray a écrit:
Pignon a écrit:

:
 

Dédicace à omajoie ? Wink

Oui ;)
C'est mon pote qui l'interview.

Classe ! Merci pour l'interview !
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Mar 05 Avr 2016, 23:18

Compilation de récents débats musclés à la Rada dans une Ukraine apaisée.


:mdr:

A noter que cette vidéo à été réalisée dans le cadre la campagne néerlandaise du référendum pour la ratification de l'accord d'association Ukraine-UE. (campagne pour le vote "contre" cela va sans dire Pouffer de rire )
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 07 Avr 2016, 17:40

Camouflet hier pour Bruxelles (et Poroshenko), dont aucun politique en France n'ose parler à l'exception du FN, de Thierry Mariani et 2-3 autres.

Les néerlandais rejettent l'accord d'association UE-Ukraine à 61% des votants.

http://fr.euronews.com/2016/04/07/les-neerlandais-rejettent-l-accord-eu-ukraine-un-camouflet-pour-bruxelles/
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Ven 15 Avr 2016, 18:50

Analyse de la situation politique ukrainienne, après la démission, il y a quelques jours, du premier ministre Iatseniouk.



- Les rares 2-3 personnes sur lesquelles l'Ukraine pouvait compter pour faire des réformes et lutter contre la corruption ne font plus partie du gouvernement.
- C'est une victoire du bloc Poroshensko pour un partage mafieux de ce qui reste à partager du pays.
- Le mensonge global que l'on a vendu aux occidentaux, pour justifier les sanctions envers la Russie, apparait maintenant au grand jour.
- Le résultat du référendum néerlandais ? La commission européenne a l'intention de s'asseoir dessus.
- Les sanctions françaises contre la Russie ? C'est aujourd'hui la meilleure chose qui ait pu arriver à l'agriculture russe, qui a maintenant remplacé le commerce par sa production intérieure. La qualité n'est pas encore là, mais la quantité l'est, et si les sanctions étaient levées, le commerce ne reprendrais pas avec la France.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 25 Avr 2016, 11:56

La BBC annonce la diffusion prochaine d'une enquête-documentaire sur le drame du boeing MH17 de la Malaysia Airlines.

A en croire ses conclusions, le vol MH17 n'a pas été abattu par un missile sol-air BUK, comme cela a souvent été présenté, mais bien par un avion de chasse ukrainien.

http://www.dhnet.be/actu/monde/le-vol-mh17-abattu-par-un-avion-de-chasse-ukrainien-selon-un-documentaire-de-la-bbc-571de60135702a22d6bad3a5
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 25 Avr 2016, 11:58

Ben voyons !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Lun 25 Avr 2016, 12:06

Après toutes les discussions que nous avons eu, ne me dites pas que cela vous étonnerais. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Sam 30 Avr 2016, 12:37

Alors que la situation s'est depuis des semaines établie en guerre de basse intensité avec des bombardements quotidiens et des morts civils régulièrement, voici un reportage réalisé par DONi press (agence de press liée aux RPD et RPL) sur les activités de la mission d'observation de l'OSCE chargée de rendre compte de la situation et des violations du cessez-le-feu.
Reportage qui dénonce la partialité des rapports, et précisément sur les bombardements du 27 avril sur la localité de Yelenovka (notamment son hôpital)  occasionnant 6 morts et d'importantes destructions.

Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Sam 30 Avr 2016, 16:23

Ray a écrit:
Camouflet hier pour Bruxelles (et Poroshenko), dont aucun politique en France n'ose parler à l'exception du FN, de Thierry Mariani et 2-3 autres.

Les néerlandais rejettent l'accord d'association UE-Ukraine à 61% des votants.

http://fr.euronews.com/2016/04/07/les-neerlandais-rejettent-l-accord-eu-ukraine-un-camouflet-pour-bruxelles/

Le Figaro en a causé; ds un article sur les eurosceptiques; c'est consultattif, mais de mauvais augure en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Sam 30 Avr 2016, 16:27

On savait depuis le début que la conclusion officielle était sans fondements puisque affirmée dès le lendemain ....
le pilote d'un des jets qui a abattu le vol aurait été exfiltré au Quatar ou à Dubai , son identité est connue des services russes . Il va peut être réapparaitre un jour en Russie qui sait .... ? Wink
les enregistrements des tours de contrôle ukrainiennes ont disparu , ainsi que les aiguilleurs du ciel qui travaillaient ce jour là .
Comme pour la catastrophe d'Ustica en 80 (?) en Italie où un jet français avait descendu un avion de ligne d'Alitalia , croyant que c'était celui de Khadafi ...
voir l'intéressante enquête du monde Diplo à ce sujet .
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 05 Mai 2016, 08:11

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 05 Mai 2016, 08:31

Vous devriez donner l'origine de cette carte orientée , cher SJA .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 05 Mai 2016, 10:38

Ça vient de Stratfor. Mr.Red
Savez-vous ce qu'est Stratfor les amis ? siffler
(Je pense que FP sait, sans avoir à faire une recherche google. Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Jeu 05 Mai 2016, 23:44

SJA a écrit:

vous voulez la carte des interventions US?
combien de morts du fait russe?
combien de morts du fait US?
russes en Crimée et en Syrie: à la demande du gvnt ou de la population locale
combien d'interventions US à la demande des populations?
US interviennenten Irak: musulmans extrémistes massacrent les chrétiens; et f....nt le b...el
russes interviennent et remettent de l'ordre, protègent les minorités...

caricatures pour caricatures; mais je ne suis pas sûr que la mienne soit aussi grotesque que la vôtre Sja.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Ven 06 Mai 2016, 00:48

Mais combien d'immigrants en Russie versus les USA?

Aussi, les pro-russes en Ukraine et en Crimée, ils sont en nombre grâce à qui? Ce trou du cul de Staline en particulier et vous
croyez que la Russie ne fantasme pas de mettre la main intégralement dans ces régions? Ah bien oui, c'est vrai, l'Ukraine a le
surnom depuis longtemps de ''petite Russie'' car là en est le berceau...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Ven 06 Mai 2016, 21:25

ysov a écrit:
Mais combien d'immigrants en Russie versus les USA?

Aussi, les pro-russes en Ukraine et en Crimée, ils sont en nombre grâce à qui? Ce trou du cul de Staline en particulier et vous
croyez que la Russie ne fantasme pas de mettre la main intégralement dans ces régions? Ah bien oui, c'est vrai, l'Ukraine a le
surnom depuis longtemps de ''petite Russie'' car là en est le berceau...

Cher Ysov vous dites vrai; je crois aussi que la politique russe n'est pas dénuée d'arrières-pensées; quoi d'étonnant?
Cela dit, les temps ont changé; je crois que la Russie d'aujourd'hui n'est plus l'état qui martyrisait ses populations polonaises ou ukrainiennes (soit-dit en passant les ukrainiens ont réglé bien des comptes anciens avec les polonais pendant la seconde guerre mondiale: ce ne sont pas des petits saints non plus... Et les néo-nazis qui paradent à Kiev sont leurs descendants.
Selon moi, les liens historiques culturels et économiques entre la Russie et l'Ukraine, appellent tout naturellement des relations qui ne peuvent qu'être privilégiées dans l'avenir; mais ce peut être dans une sorte de marché commun revu et corrigé, qui serait de l'intérêt de tous; pas besoin d'une guerre pour cela, qui pourrait déstabiliser toute l'Europe et dont les russes (je pense au peuple) ne voudrait certainement pas, à part quelques extrémistes néo-staliniens marginaux.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Sam 07 Mai 2016, 23:30

Les néo-nazies qui paradent à Kiev seraient probablement les descendants comme vous dites, mais cela découle justement de la persécution que les ukrainiens ont endurés par les russes au point qu'ils ont aidés les nazis lors de l'opération Barbarosa. Dans la tête de la moyenne des ukrainiens, même si ils n'aimaient absolument pas les allemands, détestaient encore plus les russes à cause
de persécutions culminants avec Staline.

Aussi, Depardieu serait sans doute en total désaccord. siffler
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 08 Mai 2016, 00:36

ysov a écrit:

Aussi, Depardieu serait sans doute en total désaccord. siffler


Depardieu est chez Poutine, non? pas chez Porochenko...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Fin de l'Ukraine   Dim 08 Mai 2016, 00:56

Mais oui, justement il serait en désaccord avec mes affirmations. Wink  Entres experts de se défiler
surtout quand le fric y est en cause, deux amis sans doute. Pouffer de rire

Comme on dit avec le joual québécois: Fuck les français, le blé d'abord! C'est ça Depardieu. clown2
Revenir en haut Aller en bas
 
Fin de l'Ukraine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Loi martiale en Ukraine - nouveau virus - peste pneumonique?
» superficie de l'Ukraine
» Prophétie en Ukraine
» Etudiez pharmacie en Ukraine ! Bien Venu !
» L'Ukraine, mauvaise élève en matière de respect des animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: