DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Sam 03 Jan 2015, 21:35

J&B a écrit:
petero a écrit:
J&B a écrit:
Al-Hallâj est un mystique musulman qui aimait Dieu au point qu'il découvre que son moi est aboli dans l'union avec Dieu.

Alors on ne peux pas parler dans ce cas d'union avec Dieu, mais de fusion avec Dieu.

Mais alors que veut dire :
Celui qui s’unit au Seigneur ne fait avec lui qu’un seul esprit. (1 Corinthiens 6:17) (AELF)
Mais celui qui est uni au Seigneur est un seul esprit. (1 Corinthiens 6:17) (King James)
?

Dès le moment où il est question d'esprit comment juger avec notions humaines de ce qui est union et de ce qui est fusion ?

Faire un seul Esprit avec Dieu, c'est être uni par l'Esprit Saint, l'Esprit de Dieu, à Dieu. Very Happy Esprit de Dieu qui n'est autre que l'Amour qui unit le Père au Fils dans leur relation d'Amour ; c'est dans l'Amour que leur union est accomplie, mais sans fusion.

C'est dans cette union dans l'Esprit, mais avec Jésus que nous sommes appelé à entrer ; union qui ne fait pas disparaître notre moi, car si je disparaît, comme je vais dire tout mon amour pour Dieu à Jésus. Pour ne pas que je disparaisse, il faut justement que je le dise avec et dans l'Esprit, leur Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Sam 03 Jan 2015, 22:05

Qu'est-ce que notre moi si ce n'est le vieil homme dont il faut se dépouiller? Comment garder notre moi (égo) alors que l'on ne peut voir Dieu sans mourir? Notre véritable identité est le Soi (Personnalité) et non le moi (individualité). Quand l'égo meurt (le moi) nous découvrons notre véritable identité (le Soi) et cela par une participation réelle à la grâce incréée, une fusion sans confusion. Devenir par la grâce  ce que Dieu est par nature comme le disait maitre Eckhart.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Sam 03 Jan 2015, 22:59

Eh voilà, on se prend pour des dieux...

Du Panthéisme...
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Sam 03 Jan 2015, 23:19

Plutôt que de balancer des mots épouvantails chercher donc à comprendre votre Bible.

Jésus leur répondit: N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux?

Jean 10:34
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius



Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 00:11

Milites Templi a écrit:
Qu'est-ce que notre moi si ce n'est le vieil homme dont il faut se dépouiller? Comment garder notre moi (égo) alors que l'on ne peut voir Dieu sans mourir? Notre véritable identité est le Soi (Personnalité) et non le moi (individualité). Quand l'égo meurt (le moi) nous découvrons notre véritable identité (le Soi) et cela par une participation réelle à la grâce incréée, une fusion sans confusion. Devenir par la grâce  ce que Dieu est par nature comme le disait maitre Eckhart.
Il faudrait savoir si c'est de la conscience (attribut de l'âme) ou de l'égo (outil d'appréhension du monde matériel) dont on parle. Lorsqu'on en arrive à oublier son environnement, et même toute notion de temps, et qu'on en est "réduit" à se rendre compte que, malgré tout, nous sommes nous-même, ici et maintenant, réellement présents, que le passé et le futur sont oubliés,  qu'est ce qui s'exprime, ou plutôt, qu'est ce qui est? Quand nous aspirons à plus grand que nous, quand nous espérons en une certaine rencontre, qu'est ce qui espère?  
Quand nous n'avons plus souci de notre identité (ce par quoi nous sommes reconnus et appelés dans nos relations avec les autres), mais que nous voulons savoir qui nous sommes et quel est le moteur qui nous anime, qu'est ce qui cherche?
(pour mieux comprendre):

Spoiler:
 


Dernière édition par Gaudius le Dim 04 Jan 2015, 00:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 00:11

Milites Templi a écrit:
Plutôt que de balancer des mots épouvantails chercher donc à comprendre votre Bible.

Jésus leur répondit: N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux?

Jean 10:34

Et vous au lieu de nous balancer votre gnose avec ses faux prophètes et maîtres(Guénon,Eckhart et compagnie) vous ferez bien de lire la Bible du début...et de ne pas déformer le sens des paroles de Jésus,monsieur le "mystique".

La Genèse III, 4-5:"Mais le serpent dit à la femme : Point du tout, vous ne mourrez pas de mort.Car Dieu sait qu'en quelque jour que ce soit que vous en mangiez, vos yeux s'ouvriront; et vous serez comme des dieux, sachant le bien et le mal."

Mourir à nous même ne signifie pas que nous allons perdre notre moi de l'autre côté,cela signifie qu'il sera complètement purifié...


Dernière édition par Lapis-lazuli le Dim 04 Jan 2015, 02:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 00:34

qu'entendez-vous par Union à Dieu ?
s'agit-il d'une expérience Unitive appartenant au domaine des mystiques  où la conscience des limites corporelles semble se dissoudre dans une fusion spatiale du corps avec l'univers ou Dieu ou ce qu'on veut ( chaque tradition peut la voir sous différents aspects )
( ces expériences unitives de méditants  ont été objectivées par des neuroscientifiques à l'aide de technique de neuroimageries des aires cérébrales impliquées )  expériences qui ont un début et une  fin bien précises  mais qui  laissent une empreinte spirituelle définitive à la personne ?
ou s'agit-il d'une union plus permanente que la tradition orthodoxe identifie à la conversion  définitive des passions en la paix du coeur unifié et pacifié par la prière ? et donc plutôt d'un état d'habitation fréquente par l'Esprit Saint ?

dans les deux cas , le moi -conscience et observateur n'est pas aboli .
la seule façon d'oublier son moi , sans l'abolir , c'est de donner et d'aimer en plénitude .
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 04:53

Nous sommes en plein dans le sujet avec le père Verlinde,où il nous demande de bien faire la différence entre extase et enstase(de la 27e min à la 42e): http://gloria.tv/media/dQcUSc5bRmr

(Pour Milites Templi c'est marrant,je viens de me rendre compte que Joseph-Marie Verlinde parle un petit peu de René Guenon à la 135e min drunken )
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 06:41

Et vous au lieu de nous balancer votre gnose avec ses faux prophètes et maîtres(Guénon,Eckhart et compagnie) vous ferez bien de lire la Bible du début...et de ne pas déformer le sens des paroles de Jésus,monsieur le "mystique".


Guénon est un auteur que vous n'avez pas lu, Eckhart est un grand métaphysicien de l'école rhénane et le mot gnôsis est présent 29 fois dans le Nouveau Testament (et employé 24 fois par Saint Paul) et epignôsis 20 fois (dont 15 par Saint Paul). Excusez-moi d'en tenir compte.

et vous serez comme des dieux, sachant le bien et le mal.

Il s'agit ici justement de la perte de l'unité pour la dualité. D'où la nécessité de se réintégrer.

Mourir à nous même ne signifie pas que nous allons perdre notre moi de l'autre côté,cela signifie qu'il sera complètement purifié...


Quelle différence? Pour que ceci se réalise...Ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi , Ga 2,20, l'égo doit disparaitre.


Dernière édition par Milites Templi le Dim 04 Jan 2015, 07:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 06:53

Lapis-lazuli a écrit:
Nous sommes en plein dans le sujet avec le père Verlinde,où il nous demande de bien faire la différence entre extase et enstase(de la 27e min à la 42e): http://gloria.tv/media/dQcUSc5bRmr

(Pour Milites Templi c'est marrant,je viens de me rendre compte que Joseph-Marie Verlinde parle un petit peu de René Guenon à la 135e min drunken )

Dans cet extrait, Joseph-Marie Verlinde affirme avoir reçu plusieurs initiations, ce qui est absolument inexact puisqu'il n'a fait que s'enfoncer dans divers occultismes. Si dans sa jeunesse il avait bien lu Guénon il n'aurait pas commis toutes ses erreurs, ce dernier ayant bien établi durant sa vie les distinctions à faire entre les traditions authentiques et ses contrefaçons, entre l'ésotérisme et l'occultisme, entre l'initiation et la contre initiation.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 07:11

Il faudrait savoir si c'est de la conscience (attribut de l'âme) ou de l'égo (outil d'appréhension du monde matériel) dont on parle. Lorsqu'on en arrive à oublier son environnement, et même toute notion de temps, et qu'on en est "réduit" à se rendre compte que, malgré tout, nous sommes nous-même, ici et maintenant, réellement présents, que le passé et le futur sont oubliés,  qu'est ce qui s'exprime, ou plutôt, qu'est ce qui est? Quand nous aspirons à plus grand que nous, quand nous espérons en une certaine rencontre, qu'est ce qui espère?  
Quand nous n'avons plus souci de notre identité (ce par quoi nous sommes reconnus et appelés dans nos relations avec les autres), mais que nous voulons savoir qui nous sommes et quel est le moteur qui nous anime, qu'est ce qui cherche?


Bonnes interrogations Gaudius et la réponse dans la signature de mon profil.

J'ai été crucifié avec le Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi

Galates 2, 20


Néanmoins la conscience n'est pas un attribut de l'âme car à la purification de celle-ci il ne subsiste rien. La conscience relève de l'esprit, qui lui ne meurt pas. Maintenant reste à préciser de quel "point de vue" on se place (comme s'interroge oculus au début de son message). Celui de l'union métaphysique ou de l'union mystique, qui elle conserve l'individualité et est donc en quelque sorte une union virtuelle et non effective.
Revenir en haut Aller en bas
JESUISFILSDEDIEU



Masculin Messages : 411
Inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 09:39

Milites Templi a écrit:
Qu'est-ce que notre moi si ce n'est le vieil homme dont il faut se dépouiller? Comment garder notre moi (égo) alors que l'on ne peut voir Dieu sans mourir? Notre véritable identité est le Soi (Personnalité) et non le moi (individualité). Quand l'égo meurt (le moi) nous découvrons notre véritable identité (le Soi) et cela par une participation réelle à la grâce incréée, une fusion sans confusion. Devenir par la grâce  ce que Dieu est par nature comme le disait maitre Eckhart.


Idea Tu a dit: Comment garder notre moi (égo) alors que l'on ne peut voir Dieu sans mourir?

Deutéronome 5:24 et vous dîtes: Voici, l'Eternel, notre Dieu, nous a montré sa gloire et sa grandeur, et nous avons entendu sa voix du milieu du feu;

aujourd'hui, nous avons vu que Dieu a parlé à des hommes, et qu'ils sont demeurés vivants.

de Plus il et ecrit en Mat 5:8-9 Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!

9 Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!…

.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 10:46

[quote=

J'ai été crucifié avec le Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi

Galates 2, 20


[/quote]

Oui, Saint-Paul dit cela et non pas "Mon avatar été crucifié avec le Christ, et si je suis néant, je n'existe plus, c'est le Christ qui vit en mon néant.
De plus, Même une fois ressuscité, le "je" de Jésus dans son humanité existe toujours et je peux m'adresser à Lui en Lui disant "tu", éternellement Dieu merci!
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 11:37

Deutéronome 5:24  et vous dîtes: Voici, l'Eternel, notre Dieu, nous a montré sa gloire et sa grandeur, et nous avons entendu sa voix du milieu du feu;

Oui, Sa gloire et Sa grandeur, qui sont des attributs.


de Plus il et ecrit en Mat 5:8-9 Heureux ceux qui ont le coeur pur, [b]car ils verront Dieu!
Heureux ceux qui procurent la paix, car [b]ils seront appelés fils de Dieu!…


Oui, le cœur pur et la paix (Pax Profunda), qui décrit des états spirituels préalables.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 11:44

Oui, Saint-Paul dit cela et non pas "Mon avatar été crucifié avec le Christ, et si je suis néant, je n'existe plus, c'est le Christ qui vit en mon néant.
De plus, Même une fois ressuscité, le "je" de Jésus dans son humanité existe toujours et je peux m'adresser à Lui en Lui disant "tu", éternellement Dieu merci!


Si l'on emprunte un terme qui appartient à une autre tradition alors il faut bien connaitre cette dernière pour éviter d'écrire n'importe quoi. Ce que les hindous entendent par avatara s'applique à Jésus ( Et Verbum caro factum est) et à personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 11:55

Bon disons: "Mon moi a été crucifié avec le Christ, et si je suis néant, il n'existe plus, c'est le Christ qui vit en mon néant.
Une question, vous dites que le "moi" est aboli et "devient" le "soi". Une question: le "soi" peut-il consciemment dire "je"? En psychanalyse: non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 11:58

ps: je pouvais très bien utiliser le terme "avatar" tel qu'on l'entend sur les forums, c'est ainsi que je l'entendais. Enfin, si ça froisse les puristes pas de pb je change les mots...
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 12:00

Dès qu'on aborde ce sujet, les gardiens et les épouvantails se manifestent : attention, panthéisme ! hérésie ! syncrétisme !
Mais c'est normal, l'ego ne veut pas mourir, il cherche à survivre par tous les moyens.
Il y a un temps pour chaque chose, un temps pour former son ego et un temps pour le défaire et le transformer.

Le mot "abolir" est mal choisi, il ne peut être aboli, parce qu'il a besoin de sa propre intelligence pour se transformer.

Jésus est Dieu, il est le frère aîné d'une multitude et il est le chemin.
Jésus n'est jamais né quant à sa nature divine,  il n'est né et n'est mort que dans sa nature humaine.
La chair ne sert de rien mais c'est l'esprit qui est vivant. (Jean 6, 63)
Il dit d'ailleurs : celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
Ça signifie que nous sommes destinés à devenir des "je suis" des Etres (dieux)
A moins que nous l'ayons toujours été, et que la tentation en Eden n'ait été que d'enfoncer les portes ouvertes ?


Dieu est Esprit, il met son esprit vivant et éternel dans la glaise inerte.
Il met sa Parole dans la chair animée, comme du levain dans la pâte.
Souffle, Vérité, Conscience, Parole,  que l'homme retient injustement captif, il emprisonne la vision divine dans ses pensées humaines, et entraine sa conscience dans l'ignorance. (épitre aux romains 1,18)
Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé


C'est Dieu lui-même qui s'aime à travers sa création, et en l’occurrence, à travers nos consciences.
Toute la création rend gloire à Dieu (dans les psaume et le livre de Job)
Mais nos consciences, nous les avons surchargées de pensées humaines, éclipsé le soleil avec nos lunes.
Il ne peut s'aimer lui-même que si notre conscience est nettoyée de désirs terrestres.
(Jésus chasse les démons, et nettoie le logis)
Voilà pourquoi, heureux sont ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!


"Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins".


Et enfin une parole qui dit tout :
Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre.
À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien.
Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps.

Comment être le corps du Christ si nous n'abandonnons pas nos pensées, nos identités, nos attachements de toutes sortes ?

La conversion, c'est un changement de perspective, un chamboulement total de la vision des choses.
C'est normal que ça gène !
Dieu donne la conversion, à qui le cherche vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
JESUISFILSDEDIEU



Masculin Messages : 411
Inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 12:10

sunny Pour certain d'entre vous vous étés d'accord pour admettre que nous sonne des dieu !

Alors comment ce fait t'ils que vous dite je suis le présent !

Dieu n'et'ils pas le Présent le Passez et le Future uni en une seul et même personne  !

La Force de notre père justement c'est sa il et maître du temps passez présent future .

si il y avez pas u le passez vous ne pourriez pas êtres naisse pas ; Si il ni a pas le présent tu serait pas la justement a nous amusées pour y métré un point d'humours ;
si il ni avez pas le future tu né serait pas là car tu née du passée

et tu ne croirait pas justement que tu et de source divine et éternel

Actes 17:Actes 17:27 pour qu’ils cherchent Dieu, si toutefois ils le cherchent à tâtons et le trouvent réellement, bien qu’en fait il ne soit pas loin de chacun de nous.

28  Car par lui nous avons la vie et nous nous mouvons et nous existons  comme l’ont même dit certains poètes de chez vous : ‘ Car nous sommes aussi sa lignée.

29  “ Ainsi donc, puisque nous sommes la lignée de Dieu, nous ne devons pas penser que l’Être divin soit semblable à de l’or ou à de l’argent ou à de la pierre
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 12:18

Arnica a écrit:
Bon disons: "Mon moi a été crucifié avec le Christ, et si je suis néant, il n'existe plus, c'est le Christ qui vit en mon néant.
Une question, vous dites que le "moi" est aboli et "devient" le "soi". Une question: le "soi" peut-il consciemment dire "je"? En psychanalyse: non.

La psychanalyse? Que Dieu m'en préserve! Etrange comme les Occidentaux ont l'impression de disparaitre s'ils perdent leurs égos (voir dans ce sens la parabole du riche marchand). Sa disparition n'amène pas au néant mais au Paradis. Et on ne tente pas d'y rentrer avec ses "richesses", sinon les chameaux nous devanceront.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 12:45

D'accord avec vous Milites Templi! Je croyais qu'en parlant du "soi" vous vous référiez au modèle psychanalytique (qui m'a été enseigné à l'unif. Beark). Néanmoins, pouvez-vous me dire ce que vous entendez par "soi" et plus prècisemment si "soi" tel que vous le voyez peut dire "je" et s'adresser à Dieu en lui disant "tu" (altérité)? Merci à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Laackdaar



Masculin Messages : 23
Inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 13:04

L'ego (le Moi) n'est qu'un choix, ce sont les autres possibilités qui donne à l'Homme l'occasion d'être la meilleur création de dieu, meilleur même que les anges qui servent dieu et sont créé ainsi, surpasser l'ego implique de soumettre totalement sa volonté, c'est un test qu'on accepter de passer même si l'on ne s'en souviens pas.
Pour le réussir ce test et se rapprocher de dieu, c'est se soumettre a lui en accordant une confiance pleine et entière et en suivant ses commandements
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 13:26

Laackdaar,
Très juste, mais encore faut-il connaître la volonté de Dieu et ne pas se soumettre à son prophète, qui n'est jamais qu'un homme.
Le Coran est un mix entre l'Ancien Testament et les évangiles canoniques et apocryphe.
Si tu as lu les deux, tu devrais t'en apercevoir du premier coup d'oeil.


Arnica,
Le Soi, c'est le souffle de Dieu, la conscience divine mise en chacun de nous.
C'est ce qui nous permet de nous voir avec les "yeux" de Dieu et de nous transformer.
Ah ! les mots !...
Revenir en haut Aller en bas
Laackdaar



Masculin Messages : 23
Inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 13:54

J&B a écrit:
Laackdaar,
Très juste, mais encore faut-il connaître la volonté de Dieu et ne pas se soumettre à son prophète, qui n'est jamais qu'un homme.
Le Coran est un mix entre l'Ancien Testament et les évangiles canoniques et apocryphe.
Si tu as lu les deux, tu devrais t'en apercevoir du premier coup ..
Se soumettre à la volonté de dieu n'implique pas de la connaître dans son ensemble ce qui est impossible, si Dieu était assez simple pour qu'on le comprenne il ne serait pas assez grand pour être dieu, se soumettre c'est accepté. Accepté que dans ce qui nous arrive dieu la prévu pour nous, que pas une feuille ne tombe sans la permission de dieu, que son pouvoir est plus proche de toi que ta veine jugulaire ...
Ce que tu dit n'est pas une accusation nouvelle mais si tu pouvait l'étayer ce serait une première, qu'il y ait des similitude quoi de plus normal dans la continuité de la révélation divine. Pour invalidé l'islam tu devrait plutôt y chercher une contradiction
Ma croyance est que tout les prophète de dieu depuis Adam on prêcher l'islam à savoir la contraction des mot arabe "salam" qui signifie mais et de "islm" pour "la soumission "  bien guidé
Ma croyance encore c'est que tout les prophète on dicté les même commandement
-n'adorer qu'un dieu unique et créateur de toute chose
-ne pas en faire d'idole
Et toute les règle de conduite qui nous différencie des animaux.
En lisant la bible j'ai u les larmes à plusieurs passages en y voyant la continuité de la parole divine, peut être devrai tu lire coran et tu vivra peut être la même expérience mais au pire tu pourra me cité ces passages copié
ÉDIT
Je pense avoir trouver un verset du coran qui explique bien ce j'entends par soumission , sourate 3 al-imran (la famille d'imran) verset 160
"Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'Il vous abandonne, qui donc après Lui vous donnera secours? C'est Allah que les croyants doivent faire confiance"


Dernière édition par Laackdaar le Dim 04 Jan 2015, 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 14:02

J&B a écrit:

Arnica,
Le Soi, c'est le souffle de Dieu, la conscience divine mise en chacun de nous.
C'est ce qui nous permet de nous voir avec les "yeux" de Dieu et de nous transformer.
Ah ! les mots !...

Chère J&B, je crois que ce que vous décrivez c'est l'Esprit-Saint. Il est une Personne du Tout-Autre, pas Soi. Il nous habite si nous Lui ouvrons notre être et nous fait participer à la vie de Dieu. Nous restons bien nous-mêmes, mais il nous faut être purifiés et mourir à nos mauvais égos (Narcissisme, orgueil, etc). Ainsi, le Tout-Autre peut faire sa demeure en nous, personnes bien distinctes.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 14:44

D'accord avec vous Milites Templi! Je croyais qu'en parlant du "soi" vous vous référiez au modèle psychanalytique

Loin de moi cette chose satanique (et je ne suis pas de ceux qui utilisent cette expression à tort et à travers).

Néanmoins, pouvez-vous me dire ce que vous entendez par "soi" et plus prècisemment si "soi" tel que vous le voyez peut dire "je" et s'adresser à Dieu en lui disant "tu" (altérité)? Merci à vous.

Par soi (ou Soi selon le point de vue ou en l'envisage) il faut entendre notre véritable identité. "Je" c'est l'égo, toujours. Il n'y a qu'à essayer comme exercice lors d'une discussion de ne pas prononcer "je" dans nos phrases...cela permettra de constater la taille de notre égo. Excellent exercice d'humilité soit dit en passant.

Petite histoire:


Une personne frappe à la porte du paradis:
-Qui est-ce répond Dieu?
-Moi
La porte resta fermer. La personne essaye une nouvelle fois:
-Qui est-ce?
-Toi
La porte s'ouvrit...
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 16:02

Milites Templi a écrit:
Il faudrait savoir si c'est de la conscience (attribut de l'âme) ou de l'égo (outil d'appréhension du monde matériel) dont on parle. Lorsqu'on en arrive à oublier son environnement, et même toute notion de temps, et qu'on en est "réduit" à se rendre compte que, malgré tout, nous sommes nous-même, ici et maintenant, réellement présents, que le passé et le futur sont oubliés,  qu'est ce qui s'exprime, ou plutôt, qu'est ce qui est? Quand nous aspirons à plus grand que nous, quand nous espérons en une certaine rencontre, qu'est ce qui espère?  
Quand nous n'avons plus souci de notre identité (ce par quoi nous sommes reconnus et appelés dans nos relations avec les autres), mais que nous voulons savoir qui nous sommes et quel est le moteur qui nous anime, qu'est ce qui cherche?


Bonnes interrogations Gaudius et la réponse dans la signature de mon profil.

J'ai été crucifié avec le Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi

Galates 2, 20


Néanmoins la conscience n'est pas un attribut de l'âme car à la purification de celle-ci il ne subsiste rien. La conscience relève de l'esprit, qui lui ne meurt pas. Maintenant reste à préciser de quel "point de vue" on se place (comme s'interroge oculus au début de son message). Celui de l'union métaphysique ou de l'union mystique, qui elle conserve l'individualité et est donc en quelque sorte une union virtuelle et non effective.

Ce que Paul dit, c'est qu'il ne vit plus par lui-même mais par le Christ, de la vie du Christ. Quand il dit : "le christ vi en moi", si le moi est abolit, expliquez-moi comme il peut vivre en moi ?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 16:12

Milites Templi a écrit:
"Je" c'est l'égo, toujours.

NON, l'égo c'et "moi je". C'est quand je ramène tout à moi. Pourquoi dis-ton que telle personne a un égo surdimensionné ? Est-ce que c'est son "Je", c'est à dire "lui-même" sa personne qui est surdimensionnée ou l'opinion qu'il a de lui, le regard qu'il porte sur lui-même ?

Pour moi, faire mourir l'égo, c'est arrêter de se regarder, de regarder son nombril, de se prendre pour le nombril du monde, car nous ne sommes pas notre dieu, nous ne nous recevons pas de nous-même, nous nous recevons d'un autre nous-même qui nous connaît mieux que nous-même.

Pour moi, l'union a Dieu c'est redonner à Dieu toute sa place en moi, sa place que j'ai prise, que nous prenons en décidant par nous-même ce qui est bien ou mal pour nous. C'est justement ce qu'a fait le serpent, il a fait croire à Adam et Eve qu'ils n'avaient pas besoin de Dieu leur créateur pour manger le fruit de la connaissance du bien et du mal ; et qu'en mangeant ce fruit, sans se faire aider par Dieu, ils serait comme des dieux, connaissant le bien et le mal. Donc que c'est en faisant l'expérience du bien et du mal, qu'ils choisiraient ce qui est bien ou pas bien pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 16:53

Ce que Paul dit, c'est qu'il ne vit plus par lui-même mais par le Christ, de la vie du Christ. Quand il dit : "le christ vi en moi", si le moi est abolit, expliquez-moi comme il peut vivre en moi ?


C'est une façon de s'exprimer voyons. La question est: La béatitude est-elle créée ou incréée? A cela Saint Thomas d'Aquin répond qu'elle est incréée dans son objet mais créée en tant que béatitude humaine. Croire à la réalité autonome et indépendante de son être est une erreur. Pour sauver notre âme ne faut-il pas la perdre? Se perdre ne signifie pas seulement ne pas être égoïste, mais opérer une conversion par lequel le "je", mensonge du "moi", se détourne de la psyché passionnelle afin de rompre l'illusion de ce "moi" pour se tourner vers le soi divin, fondement unique de notre personne. L'aliénation du "je" réside dans une identification de lui-même avec ce qui n'est pas lui.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:30

J&B a écrit:
Dès qu'on aborde ce sujet, les gardiens et les épouvantails se manifestent : attention, panthéisme ! hérésie ! syncrétisme !
Mais c'est normal, l'ego ne veut pas mourir, il cherche à survivre par tous les moyens.

Pourquoi le prendre aussi mal? C'est la vérité.
Vous qui ne vous revendiquez d'aucunes doctrines,il faut reconnaitre que vous êtes tombée dans ces idéologies.


Il y a un temps pour chaque chose, un temps pour former son ego et un temps pour le défaire et le transformer.

Le "je" ne disparait pas,l’égoïsme et l'orgueil oui,il doit mourir pour que le Christ vive pleinement en Nous et nous en lui;voyez-vous la différence?

Le mot "abolir" est mal choisi, il ne peut être aboli, parce qu'il a besoin de sa propre intelligence pour se transformer.

Jésus est Dieu, il est le frère aîné d'une multitude et il est le chemin.
Jésus n'est jamais né quant à sa nature divine,  il n'est né et n'est mort que dans sa nature humaine.
La chair ne sert de rien mais c'est l'esprit qui est vivant. (Jean 6, 63)



Il dit d'ailleurs : celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père;
Ça signifie que nous sommes destinés à devenir des "je suis" des Etres (dieux)

Des êtres éternels en Dieu

A moins que nous l'ayons toujours été, et que la tentation en Eden n'ait été que d'enfoncer les portes ouvertes ?

N’écoutez pas la voix du serpent...


Dieu est Esprit, il met son esprit vivant et éternel dans la glaise inerte.
Il met sa Parole dans la chair animée, comme du levain dans la pâte.
Souffle, Vérité, Conscience, Parole,  que l'homme retient injustement captif, il emprisonne la vision divine dans ses pensées humaines, et entraine sa conscience dans l'ignorance. (épitre aux romains 1,18)
Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé


C'est Dieu lui-même qui s'aime à travers sa création, et en l’occurrence, à travers nos consciences.
Toute la création rend gloire à Dieu (dans les psaume et le livre de Job)
Mais nos consciences, nous les avons surchargées de pensées humaines, éclipsé le soleil avec nos lunes.
Il ne peut s'aimer lui-même que si notre conscience est nettoyée de désirs terrestres.
(Jésus chasse les démons, et nettoie le logis)
Voilà pourquoi, heureux sont ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu!


"Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins".


Et enfin une parole qui dit tout :
Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre.
À chacun est donnée la manifestation de l’Esprit en vue du bien.
Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps.

Comment être le corps du Christ si nous n'abandonnons pas nos pensées, nos identités, nos attachements de toutes sortes ?

Je ne vois pas bien le rapport,l’Église est son corps comme une nouvelle Eve,comme la femme et la chaire de son mari son chef...

La conversion, c'est un changement de perspective, un chamboulement total de la vision des choses.
C'est normal que ça gène !
Dieu donne la conversion, à qui le cherche vraiment.

Encore une fois Dieu ne nous enlève pas notre individualité mais l'unie dans une communion avec lui sans nous anéantir...

http://gloria.tv/media/dQcUSc5bRmr  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:42

Milites Templi a écrit:


Mourir à nous même ne signifie pas que nous allons perdre notre moi de l'autre côté,cela signifie qu'il sera complètement purifié...


Quelle différence? Pour que ceci se réalise...Ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi , Ga 2,20, l'égo doit disparaitre.

Le moi ne disparait pas et n'est pas anéanti,mais le Christ vit en lui.

Sans aucun retours sur lui même,mais complétement tourné vers le Christ.

Oui, l'égoïsme,l'orgueil...doit disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:46

"Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue." (Jean 3, 30)
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:47

Le moi n'est pas aboli, mais comme dit plus haut, purifié. Purifié par rapport à notre intelligence qui dans ce monde ne voit qu'un petit bout de la vérité, purifié de notre égo et de l'orgueil qui nous détourne de l'amour de Dieu et du prochain.

C'est vrai que la tentation du serpent dans la genèse est comme une faille qui sème le doute dans l'esprit d'Eve dans la confiance du Seigneur. "Vous serez comme des Dieux", la promesse est mensonge puisqu'elle inclus de rompre le lien avec Dieu pour choisir son propre destin.

Cette promesse qui rejoins ainsi le "moi je" est l'inverse du "moi" ou devrais je dire le "nous" qui entoure toutes vies. Destruction de l'amour.

Voilà pourquoi dans sa bonté Dieu a laisser le libre arbitre et respecter le choix d'Eve. Voilà pourquoi le jugement sur le diable n'est pas intervenu de suite.

Puis après on a durant toute l'histoire Dieu qui agit dans l'histoire des hommes, et qui ensuite sauve son peuple. Le temps de la fin = la libération de l’humanité face aux ténèbres
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:48

Milites Templi a écrit:
Lapis-lazuli a écrit:
Nous sommes en plein dans le sujet avec le père Verlinde,où il nous demande de bien faire la différence entre extase et enstase(de la 27e min à la 42e): http://gloria.tv/media/dQcUSc5bRmr

(Pour Milites Templi c'est marrant,je viens de me rendre compte que Joseph-Marie Verlinde parle un petit peu de René Guenon à la 135e min drunken )

Dans cet extrait, Joseph-Marie Verlinde affirme avoir reçu plusieurs initiations, ce qui est absolument inexact puisqu'il n'a fait que s'enfoncer dans divers occultismes. Si dans sa jeunesse il avait bien lu Guénon il n'aurait pas commis toutes ses erreurs, ce dernier ayant bien établi durant sa vie les distinctions à faire entre les traditions authentiques et ses contrefaçons, entre l'ésotérisme et l'occultisme, entre l'initiation et la contre initiation.

Ben voyons!

Il est regrettable que vous ne compreniez pas ce que vous dit le père Joseph-Marie Verlinde...
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:54

Milites Templi a écrit:
Ce que Paul dit, c'est qu'il ne vit plus par lui-même mais par le Christ, de la vie du Christ. Quand il dit : "le christ vi en moi", si le moi est abolit, expliquez-moi comme il peut vivre en moi ?


C'est une façon de s'exprimer voyons. La question est: La béatitude est-elle créée ou incréée? A cela Saint Thomas d'Aquin répond qu'elle est incréée dans son objet mais créée en tant que béatitude humaine. Croire à la réalité autonome et indépendante de son être est une erreur. Pour sauver notre âme ne faut-il pas la perdre? Se perdre ne signifie pas seulement ne pas être égoïste, mais opérer une conversion par lequel le "je", mensonge du "moi", se détourne de la psyché passionnelle afin de rompre l'illusion de ce "moi" pour se tourner vers le soi divin, fondement unique de notre personne. L'aliénation du "je" réside dans une identification de lui-même avec ce qui n'est pas lui.

C'est de l'hindouisme(panthéisme),on nage en plein new age... siffler
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:55

Ben voyons!
Il est regrettable que vous ne compreniez pas ce que vous dit le père Joseph-Marie Verlinde...



Oh, mais je ne le comprends que trop bien, hélas...
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 17:57

C'est de l'hindouisme(panthéisme),on nage en plein new age

Si cela vous permet ainsi de trouver le sommeil ce soir, grand bien vous en fasse. On sait ce qui arrive à la grenouille quand elle veut vérifier s'il y a une étendue d'eau plus grande que celle de son puits.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:00

petero a écrit:
J&B a écrit:
petero a écrit:
J&B a écrit:
Al-Hallâj est un mystique musulman qui aimait Dieu au point qu'il découvre que son moi est aboli dans l'union avec Dieu.

Alors on ne peux pas parler dans ce cas d'union avec Dieu, mais de fusion avec Dieu.

Mais alors que veut dire :
Celui qui s’unit au Seigneur ne fait avec lui qu’un seul esprit. (1 Corinthiens 6:17) (AELF)
Mais celui qui est uni au Seigneur est un seul esprit. (1 Corinthiens 6:17) (King James)
?

Dès le moment où il est question d'esprit comment juger avec notions humaines de ce qui est union et de ce qui est fusion ?

Faire un seul Esprit avec Dieu, c'est être uni par l'Esprit Saint, l'Esprit de Dieu, à Dieu. Very Happy Esprit de Dieu qui n'est autre que l'Amour qui unit le Père au Fils dans leur relation d'Amour ; c'est dans l'Amour que leur union est accomplie, mais sans fusion.

C'est dans cette union dans l'Esprit, mais avec Jésus que nous sommes appelé à entrer ; union qui ne fait pas disparaître notre moi, car si je disparaît, comme je vais dire tout mon amour pour Dieu à Jésus. Pour ne pas que je disparaisse, il faut justement que je le dise avec et dans l'Esprit, leur Esprit.

L'union à Dieu est une Alliance. Une alliance, comme un mariage, implique deux personnes.

Cependant, puisque Dieu s'abaisse pour nous élever, si nous nous abaissons, il nous élève.

Ainsi, celui qui s'oublie, qui anéanti son moi pour Dieu seul, le retrouve car Dieu l'élève, le fait roi de son coeur, lui confie ses enfants du purgatoire et de la terre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:01

Milites Templi a écrit:
C'est de l'hindouisme(panthéisme),on nage en plein new age

Si cela vous permet ainsi de trouver le sommeil ce soir, grand bien vous en fasse. On sait ce qui arrive à la grenouille quand elle veut vérifier s'il y a une étendue d'eau plus grande que celle de son puits.

La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:11

Milites Templi a écrit:
Ce que Paul dit, c'est qu'il ne vit plus par lui-même mais par le Christ, de la vie du Christ. Quand il dit : "le christ vi en moi", si le moi est abolit, expliquez-moi comme il peut vivre en moi ?


C'est une façon de s'exprimer voyons. La question est: La béatitude est-elle créée ou incréée? A cela Saint Thomas d'Aquin répond qu'elle est incréée dans son objet mais créée en tant que béatitude humaine. Croire à la réalité autonome et indépendante de son être est une erreur. Pour sauver notre âme ne faut-il pas la perdre? Se perdre ne signifie pas seulement ne pas être égoïste, mais opérer une conversion par lequel le "je", mensonge du "moi", se détourne de la psyché passionnelle afin de rompre l'illusion de ce "moi" pour se tourner vers le soi divin, fondement unique de notre personne. L'aliénation du "je" réside dans une identification de lui-même avec ce qui n'est pas lui.

Le "je" de chacun existe bel et bien et il est éternel. Qu'il ait besoin de la grâce divine à 100% pour exister, bien sûr que oui! C'est basique: pour qu'il puisse y avoir une relation d'amour avec le Créateur, il faut que "je" puisse dire "tu" et qu'ainsi l'Esprit-Saint puisse circuler entre le Sacré-Coeur de Jésus et le coeur de sa créature humaine. C'est quasi mathématique.

Milites Templi, mais sapristi où donc êtes vous allé cherché cela: "pour sauver nôtre âme ne faut-il pas la perdre?" (je vous cite).
Rien à voir avec le fait de mourir à soi-même, de mourir au pêché!!! Même ceux qui "vendent" leur âme au diable ont encore une âme. En enfer, l'âme est coupée de Dieu mais elle existe encore. Dieu ne peut pas anéantir l'âme, Il se renierait Lui même. Nous sommes des créatures avec une identité, nous ne sommes pas virtuels et dire "JE préfère le chocolat au nougat" n'est pas un pêché! :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:16

Milites Templi, mais sapristi où donc êtes vous allé cherché cela: "pour sauver nôtre âme ne faut-il pas la perdre?" (je vous cite).


Dans la Bible...

Car quiconque voudra sauver son âme, la perdra; mais quiconque perdra son âme pour l'amour de moi, la trouvera.

Matthieu 16:25
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:19

Milites Templi a écrit:
Milites Templi, mais sapristi où donc êtes vous allé cherché cela: "pour sauver nôtre âme ne faut-il pas la perdre?" (je vous cite).


Dans la Bible...

Car quiconque voudra sauver son âme, la perdra; mais quiconque perdra son âme pour l'amour de moi, la trouvera.

Matthieu 16:25

Marc 8, 35 Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Evangile la sauvera.

Jean 12, 24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:48

Citation :
J&B a écrit:
Comment être le corps du Christ si nous n'abandonnons pas nos pensées, nos identités, nos attachements de toutes sortes ?
Lapis-lazuli a écrit:

Je ne vois pas bien le rapport


Dieu(x) se manifeste en tant que Fils tout en restant le Père
Le Fils s'incarne, et nous sommes son Corps.
Le Corps du Christ est aussi le Corps du Fils
ou pas ? ...puisque nous sommes le Corps du Christ.


Après, je ne sais pas dans quelle mesure nous gardons nos propriétés.
Comme le parfum de l'encens qui monte vers Dieu ? c'est souvent mentionné dans l'A.T.
Un nom nouveau écrit sur un caillou blanc  que nul ne connait si ce n'est celui qui le reçoit ?  (Apocalypse)
Mais en tout cas, pas notre nom, prénom, age, profession, état civil, diplôme, idéologie, nos hobbies, notre plat préféré, etc..


Lapis a écrit:
http://gloria.tv/media/dQcUSc5bRmr   Wink  
Non, pas Verlinde ! il s'est laissé avoir par une secte et il croit que sa mission est de détruire ce qui bouge à l'Orient.


Lapis a écrit:
Des êtres éternels en Dieu
Oui !

Lapis-lazuli a écrit:
N’écoutez pas la voix du serpent...

Et pourtant ...
La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots:
Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.

En est-il de même pour tous ?
Pour autant que nous ayons en nous le souffle de Dieu.
... puisqu'il est éternel = au-delà du temps.


Quelle version de la Bible avez-vous ? j'ai remarqué à vos citations qu'elle n'était pas courante.



Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:51

Évangile de Jésus-Christ selon Marc VIII, 34-37: "Et appelant le peuple avec ses disciples, Il leur dit: Si quelqu’un veut me suivre,qu'il renonce à lui-même,qu'il porte sa croix et me suive. Car qui voudra sauver son âme,la perdra; et qui perdra son âme à cause de moi et de l’Évangile la sauvera. Et que servira à l'homme de gagner le monde entier,s'il perd son âme ? Ou que donnera l'homme en échange de son âme ?"
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 18:57

Lapis-lazuli a écrit:
Évangile de Jésus-Christ selon Marc VIII, 34-37: "Et appelant le peuple avec ses disciples, Il leur dit: Si quelqu’un veut me suivre,qu'il renonce à lui-même,qu'il porte sa croix et me suive. Car qui voudra sauver son âme,la perdra; et qui perdra son âme à cause de moi et de l’Évangile la sauvera. Et que servira à l'homme de gagner le monde entier,s'il perd son âme ? Ou que donnera l'homme en échange de son âme ?"

Il faut lire :  35  Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 19:09

J&B a écrit:


Lapis a écrit:
http://gloria.tv/media/dQcUSc5bRmr   Wink  
Non, pas Verlinde ! il s'est laissé avoir par une secte et il croit que sa mission est de détruire ce qui bouge à l'Orient.

Vous vous trompez, il connait très bien le veda et respecte les traditions orientales...Vous devriez au moins l'écouter du début à la fin. Wink


Quelle version de la Bible avez-vous ? j'ai remarqué à vos citations qu'elle n'était pas courante.

Selon la Vulgate (de Jérôme de Stridon 347-420), traduite en français par l'abbé J-B Glaire(1798-1879)





Dernière édition par Lapis-lazuli le Dim 04 Jan 2015, 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 19:28

Espérance,

Marc 8.35
Car celui qui voudra sauver sa vie/son âme (psuche) la perdra, mais celui qui perdra sa vie/son âme (psuche) à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.

Définition de "Psuche" ou psyché

   Le souffle
       Le souffle de vie
           La force vitale qui anime le corps et se montre dans la respiration
               Des animaux
               Des hommes
       La vie
           Un être vivant, une âme vivante
   L'âme
       Le siège des sentiments, désirs, affections, aversions (notre coeur, notre âme etc.)
   
 

Lapis-lazuli,
C'est une version rare, et fiable, dirait-on...
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 19:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Jean 12, 24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.

En prenant l'exemple du grain de blé qui meurt pour ne pas demeurer seul, il est facile de comprendre ce que c'est que mourir à soi. Le grain de blé il meurt pour se retrouver dans la multitude de grain de blé à qui il transmet sa vie. Le grain de blé il accepte de mourir pour renaître dans cette multitude de grains de blé.

Et nous, lorsque nous mourrons, Est-ce que notre vie est perdue ? NON, puisque nous l'avons transmis à nos enfants.

Moi je crois que Jésus a renoncer à vivre seul face à Dieu pour vivre face à Dieu par nous, avec nous et en nous. Le fils qu'il est, c'est nous qui le redonnons au Père en aimant le Père avec le cœur du Fils, avec l'amour du Fils. Le Fils depuis qu'il se sème en nous, il vit sa vie de fils, par nous et nous fait fils de Dieu en ce sens où tout ce que Dieu le père donne à son Fils, c'est nous qui en héritons pour faire vivre le Christ en nous et le redonner ainsi à son Père.

La joie du Père c'est de retrouver son Fils en chacun de nous, dans l'amour que nous lui donnons. Voilà il me semble ce que Paul voulait dire en disant : "c'est le Christ qui vit en moi".

C'est dans l'amour que je donne à Dieu le Père que le Père retrouve son Fils, son Fils que je glorifie en moi en mettant à l'honneur l'amour qu'il a pour son Père et qui est mien.

Ce qui veut dire que je ne disparaît pas dans cette union avec Jésus, car Jésus aime par moi, avec moi et en moi son Père et ses frères.

Je m'appuie pour dire cela sur une expérience que j'ai faite une nuit. Dans un songe, j'ai apperçu se penchant au dessus de moi, Marie et Joseph qui m'ont adressé cette parole étrange : "comme nous sommes heureux de t'avoir retrouvé." Il me parlait comme si j'était leur enfant Jésus alors que moi je savais que je n'était pas lui ;mais pour eux je l'étais. Je pense que c'est parce qu'il l'ont retrouvé en moi.

J'explique cela par le fait que le Temple où Dieu a décidé avec son Père de venir habité, c'est mon âme. Et comme Marie et Joseph ont retrouvé Jésus dans le Temple après l'avoir perdu ; c'est en moi que cette nuit là, dans le Temple que je suis devenu pour Dieu, qu'ils ont retrouvé leur enfant.

Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 20:19

Milites Templi a écrit:

et vous serez comme des dieux, sachant le bien et le mal.

Il s'agit ici justement de la perte de l'unité pour la dualité. D'où la nécessité de se réintégrer.


C'est de ça dont vous parlez? http://fr.wikipedia.org/wiki/Monisme

http://fr.wikipedia.org/wiki/Naturalisme_%28philosophie%29
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?   Dim 04 Jan 2015, 20:25

Ni monisme, ni panthéisme. Mais la théologie latine a du mal avec tout ce qui dépasse le cadre ontologique. Les orthodoxes sont beaucoup moins bouchés de ce côté-là.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dans l'union à Dieu, notre moi est-il aboli ?
» Quarante jours pour grandir dans l'amour de Dieu et de notre prochain
» La Serbie doit-elle entrer dans l'Union Européenne ?
» « Les yeux fixés sur le Christ, entrons dans le combat de Dieu... »
» Gardez-vous dans l’amour de Dieu. — Jude 21.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: