DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les copains ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 13:10

Corée du Nord: Vladimir Poutine invite Kim Jong Un en Russie

Les deux dirigeants isolés sur la scène internationale vont-ils se rencontrer? Vladimir Poutine aurait invité le président nord-coréen Kim Jong Un à venir assister en mai prochain aux commémorations de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Russie, selon une information du quotidien japonais Asahi Shimbun, confirmée par un porte-parole du Kremlin.

Pyongyang n’a pas encore répondu à l’invitation mais dans le contexte des relation entre la Chine et la Corée du Nord, il est vraisemblable que Kim Jong Un accepte cette visite en Russie, sa première à l’étranger depuis sa prise de pouvoir en 2011, où il rencontrerait probablement son homologue. Le mois dernier, Vladimir avait rencontré à Moscou un envoyé du leader nord-coréen.

Intérêts communs

Outre l’isolement, plusieurs dossiers rapprochent en effet les deux pays. La Russie, qui souhaite augmenter ses exportations de gaz vers la Corée du Sud, souhaite ainsi faire passer un pipeline par le pays communiste.

La Corée du Nord, menacée par une résolution des Nations unies qui pourrait mener à une traduction du régime devant la justice internationale pour crimes contre l’humanité, souhaiterait elle l’appui de la Russie, qui dispose d’un droit de véto au conseil de sécurité de l’Onu.
___________

Les fans de Poutine vont adorer ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 14:30

Colère au Congrès contre Obama et le rapprochement avec Cuba
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/12/17/colere-au-congres-contre-obama-et-le-rapprochement-avec-cuba_4542371_3222.html#mZ8MZBABXIio7IUw.99
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 15:33

Quel rapport avec Poutine et Kim Jong ?...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 15:49

Cécile a écrit:
Corée du Nord: Vladimir Poutine invite Kim Jong Un en Russie

Les deux dirigeants isolés sur la scène internationale vont-ils se rencontrer? Vladimir Poutine aurait invité le président nord-coréen Kim Jong Un à venir assister en mai prochain aux commémorations de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Russie, selon une information du quotidien japonais Asahi Shimbun, confirmée par un porte-parole du Kremlin.

Pyongyang n’a pas encore répondu à l’invitation mais dans le contexte des relation entre la Chine et la Corée du Nord, il est vraisemblable que Kim Jong Un accepte cette visite en Russie, sa première à l’étranger depuis sa prise de pouvoir en 2011, où il rencontrerait probablement son homologue. Le mois dernier, Vladimir avait rencontré à Moscou un envoyé du leader nord-coréen.

Intérêts communs

Outre l’isolement, plusieurs dossiers rapprochent en effet les deux pays. La Russie, qui souhaite augmenter ses exportations de gaz vers la Corée du Sud, souhaite ainsi faire passer un pipeline par le pays communiste.

La Corée du Nord, menacée par une résolution des Nations unies qui pourrait mener à une traduction du régime devant la justice internationale pour crimes contre l’humanité, souhaiterait elle l’appui de la Russie, qui dispose d’un droit de véto au conseil de sécurité de l’Onu.
___________

Les fans de Poutine vont adorer ! Mr.Red

A quand l'application des 65 résolutions votées par l'ONU contre les colonisateurs de la Palestine, jamais appliquées ???

Ne rêvez pas trop, dame Cécile. Gare au réveil de L'ours Russe, blessé. Sa charge sera terrible. Et s'il a besoin de la Corée du Nord et de la Chine, ni l'un ni l'autre ne lui refusera son aide. J'espère que l'Europe ne sera pas leur terrain de jeu, comme elle le fut en 14 et 40. Il serait grand temps, que les yankees connaissent enfin le goût amer de la guerre. Mais sur leur propre sol, cette fois. Poutine a installé des missiles balistiques au Pôle Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 18:44

La Corée du Nord, cet ennemi de paille pour durcir le contrôle d’Internet
En dépit du bon sens et des dénégations de l'intéressée, les Etats-Unis affirment que la Corée du Nord est derrière le piratage de Sony Pictures, et que le pays devra en subir des conséquences. Mais lors d'une conférence de presse, le président américain a surtout profité de cette accusation pour demander un contrôle plus étroit de la sécurité sur Internet, critiquant le "Far West" actuel.


Qui peut croire une seule seconde après y avoir réfléchi une seule minute que la Corée du Nord est derrière le piratage des serveurs de Sony Pictures ? Comme le détaille Reflets, l'affirmation d'un rapport du FBI selon lequel la dictature communiste serait directement impliquée dans l'attaque subie par le studio de cinéma ne résiste pas à un examen sérieux des faits et des circonstances. S'il ne faut qu'un seul argument pour se convaincre que les Nord-coréens n'ont pas attaqué Sony pour le dissuader de sortir le film The Interview, il suffit de constater que la scène la plus contestée par le régime de Pyongyang a été piratée et mise en ligne.

Même en imaginant que la Corée du Nord serait à ce point déconnectée des réalités qu'elle en ignorerait l'effet Streisand qui accompagne désormais toute tentative de censure, il serait carrément idiot de sa part de pirater et diffuser elle-même ce qu'elle prétend faire disparaître.

C'est sans doute la conclusion à laquelle aurait dû lui-même aboutir Barack Obama lorsqu'il faisait remarquer vendredi lors d'une conférence de presse que "ça dit quelque chose d'intéressant sur la Corée du Nord qu'ils aient décidé de réaliser ce coup monté par un Etat, et de permettre une attaque contre un studio de cinéma à cause d'un film satirique". Si dépenser tant d'énergie et d'argent à un piratage qui n'aurait rien changé à la perception occidentale de la Corée du Nord est à ce point inimaginable, et ça l'est, c'est qu'il ne faut probablement pas l'imaginer et qu'il faut chercher une explication plus rationnelle, comme le veut la méthode bien connue du rasoir d'Ockham — d'autant que la Corée du Nord dément toute implication, et qu'elle n'a pas franchement de risque à prendre à assumer un piratage alors qu'elle subit déjà un embargo.

Mais qu'importe la vérité. La Corée du Nord est un ennemi fort utile à pointer du doigt.

Pour Sony Pictures, le pays communiste est l'excuse parfaite pour tenter de faire oublier ses propres responsabilités, immenses dans la mauvaise sécurisation de ses serveurs et ses pratiques de "sécurité" qui seraient risibles si elles n'étaient pas affligeantes.

Pour les Etats-Unis, il semble que le piratage de Sony Pictures et l'accusation sur la Corée du Nord seront un levier parfait pour mobiliser la population autour d'un ennemi commun qui ravive le souvenir de la Guerre Froide, et pour obtenir de nouvelles mesures de contrôle sur Internet, à un moment où les acteurs du Web expriment leur volonté de tout chiffrer, et où l'ICANN s'apprête à prendre son indépendance.

"ACTUELLEMENT C'EST UN PEU LE FAR WEST, IL FAUT DES RÈGLES"

"Nous ne pouvons pas avoir une société dans laquelle un dictateur quelque part peut commencer à imposer la censure ici aux Etats-Unis. Si quelqu'un peut intimider les gens qui sortent un film satirique, imaginez ce qu'ils feront dans le cas d'un documentaire qu'ils n'aiment pas, ou des reportages qu'ils n'aiment pas. Ou même pire, imaginez si des producteurs et des distributeurs et d'autres commencent à s'auto-censurer parce qu'ils ne veulent pas offenser les sentiments de quelqu'un dont les sentiments ne doivent pas être offensés. Ce n'est pas qui nous sommes. Ce n'est ça l'Amérique", a ainsi proclamé le président américain.

"Nous répondrons. Nous répondrons de façon proportionnée, et d'une manière, à un endroit et à un moment que nous choisirons", a-t-il ajouté.

Mais surtout, le piratage réalisé prétendument par la Corée du Nord "montre le besoin de travailler avec la communauté internationale pour établir des règles très claires sur comment Internet et le cyber (sic) fonctionnent", a demandé Barack Obama. "Actuellement c'est un peu le Far West, et une partie du problème c'est que vous avez des états faibles qui s'engagent dans ce type d'attaque, et vous avez des acteurs non-étatiques qui peuvent faire d'énormes dégâts... C'est en partie pour ça que le sujet de la cybersécurité est aussi urgent".

Le président américain veut que le Congrès adopte une loi qui obligera les entreprises privées à coopérer avec les autorités publiques pour traquer les pirates, ce qui supposera certainement d'abandonner au moins en partie le chiffrage complet des communications.

"Si nous ne pouvons pas mettre en place le type d'architecture qu'il faut pour éviter ces attaques, ça n'affectera pas seulement les films, mais toute l'économie de manière extraordinairement significative", a prévenu Barack Obama.

http://www.numerama.com/magazine/31670-la-coree-du-nord-cet-ennemi-de-paille-pour-durcir-le-controle-d-internet.html
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 19:45

un vrai bazar de première cette politique. :mdr:
Il faudrait se poser la question sur l'état mental de POUTINE qui eux joués aux stars et il y a un ego tellement surdimensionné que l'on peut se poser la question sur son équilibre. Boulet
Il y a de très fortes chances que ce cher Monsieur soit atteint d'une certaine maladie psychiatrique très narcissique. Ce qui est hélas le cas de beaucoup de dirigeants politiques qui veulent et qui rêve de pouvoir. king
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 19:50

Mégalo tout court, ça passerait... neutral

Mais quand s'y ajoutent égocentrisme, culte de la personnalité, vanité, perversions diverses, on est mal barrés ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 19:57

oh oui ! Pouffer de rire Thumright
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 20:22

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0CC4QFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.nice-provence.info%2F2014%2F09%2Fvladimir-fedorovski-poutine-pas-hitler-ukraine-otan%2F&ei=48mVVKnpL87baP_UgJAG&usg=AFQjCNEpgd1bYaMRTQFUAFboNMifrCt6cg

Vladimir Fédorovski : Poutine n’est pas Hitler !


La conférence de Vladimir Fédorovski, sur le thème : « Poutine et l’Ukraine » organisée hier, mardi 23 septembre 2014, par l’association cannoise l’ACESC, s’est déroulée devant une salle comble captivée de bout en bout par la pertinence des propos de l’écrivain.

Venant de publier « Poutine : l’itinéraire secret », Vladimir Fédorovski n’est pas exempt de critiques envers le maître du Kremlin auquel il reproche de ne pas avoir profité de la manne pétrolière pour moderniser l’industrie russe. Considérant que Poutine, ce ceinture noire de judo, est un redoutable tacticien qui utilise la force de l’adversaire, il n’hésite pas à dire que le président russe est un piètre stratège qui n’a pas su régler à froid la question n°1 qui se pose à la Russie : l’Ukraine.

Vladimir Fédorovski "Vladimir Poutine, l'itinéraire secret"Mais l’écrivain tente de dresser un portrait honnête du maître du Kremlin. De son propre aveu, il s’attendait à découvrir des affaires croustillantes relatives à la période où Vladimir Poutine était adjoint au maire de Saint-Pétersbourg. Mais voilà, pas la moindre trace de corruption. Force est de reconnaître que Poutine est honnête. Foin des soi-disant 40 milliards de dollars qu’il possèderait selon les médias américains, régulièrement relayés en France. Il s’agit d’une intox malveillante, dénuée de tout fondement. « Poutine est un homme de pouvoir, pas un homme d’argent », affirme-t-il.

Pour l’orateur la crise ukrainienne est la conséquence d’erreurs majeures commises tant par les Russes que par les Occidentaux. Poutine a commis l’erreur de s’appuyer sur le président ukrainien élu, Victor Ianoukovich, un corrompu et un faible. Côté occidental il est illusoire d’imaginer que des sanctions économiques déstabiliseront le régime russe. C’est tout le contraire qui se produit : dans les sondages Poutine est monté de 60% à 91% d’opinions favorables à la suite de l’annonce de ces sanctions. Vladimir Fédorovski laisse parler son cœur : « les sanctions économiques sont amorales », et de nous rappeler les souffrances du peuple russe. 25 millions de morts victimes du communisme, 26 millions durant la deuxième guerre mondiale, 1800% d’inflation subis dans la période post-communiste. Quant aux oligarques touchés par les sanctions, ce sont eux qui reçoivent leurs ordres de Poutine, pas l’inverse. En outre ces sanctions sont contre-productives pour l’Europe : elles peuvent « tuer » la croissance en Allemagne.

La crise ukrainienne est gravissime : « Sans les armes nucléaires, nous serions déjà en guerre ». Croire que Poutine voudrait envahir l’Ukraine est fou, « Il n’y aurait plus ni Europe ni Russie ». Pour Fédorovski, déstabiliser Poutine est une lubie, car il incarne à présent le peuple russe. Vouloir fragiliser la Russie en lui opposant une Ukraine forte, comme l’a théorisé Zbigniew Brzeziński, est une erreur monumentale, tout comme le sont les sanctions économiques car cela pousse la Russie à s’allier avec la Chine et l’Iran dans une posture anti-occidentale. Alors qu’il était diplomate, l’orateur a entendu lui-même la promesse formelle des Américains de ne pas étendre l’Otan vers l’est. Il en témoigne solennellement. On connait la suite.

Or les Russes ne sont pas anti-occidentaux, répète souvent notre conférencier. Ils sont imprégnés de culture européenne, française notamment.

Pour Fédorovski, la Russie, l’Europe et les États-Unis devraient faire face au terrorisme islamiste qui représente un réel danger commun, et qui n’est qu’à son début. « Nous sommes dans la même barque. Il ne peut y avoir de lutte sans la coopération des Russes. Lors des attentats du 11 septembre, Poutine a appelé Bush pour lui dire son soutien et lui proposer la contribution des services de renseignement russes. »

Fédorovski considère que la classe dirigeante occidentale actuelle est composée de néophytes, fauteurs de troubles. Il tance Hillary Clinton qui a comparé Poutine à Hitler. Quelle gaffe monumentale. « Poutine n’est pas Hitler ! », s’écrit-il à deux reprises.

Pour lui c’est assez. L’Ukraine a besoin d’un compromis historique, afin de se consacrer au véritable danger pour notre civilisation : l’islamisme.

Alain-Christian Drouhin
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 20:25

Or les Russes ne sont pas anti-occidentaux, répète souvent notre conférencier. Ils sont imprégnés de culture européenne, française notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 22:25

ptrem a écrit:
Or les Russes ne sont pas anti-occidentaux, répète souvent notre conférencier. Ils sont imprégnés de culture européenne, française notamment.

C'est évident, ce sont les ignorants qui tombent dans le piège de la propagande anti-Poutine...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 22:26

ptrem a écrit:
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0CC4QFjAC&url=http%3A%2F%2Fwww.nice-provence.info%2F2014%2F09%2Fvladimir-fedorovski-poutine-pas-hitler-ukraine-otan%2F&ei=48mVVKnpL87baP_UgJAG&usg=AFQjCNEpgd1bYaMRTQFUAFboNMifrCt6cg



Pour Fédorovski, la Russie, l’Europe et les États-Unis devraient faire face au terrorisme islamiste qui représente un réel danger commun, et qui n’est qu’à son début. « Nous sommes dans la même barque. Il ne peut y avoir de lutte sans la coopération des Russes. Lors des attentats du 11 septembre, Poutine a appelé Bush pour lui dire son soutien et lui proposer la contribution des services de renseignement russes. »

Fédorovski considère que la classe dirigeante occidentale actuelle est composée de néophytes, fauteurs de troubles. Il tance Hillary Clinton qui a comparé Poutine à Hitler. Quelle gaffe monumentale. « Poutine n’est pas Hitler ! », s’écrit-il à deux reprises.

Pour lui c’est assez. L’Ukraine a besoin d’un compromis historique, afin de se consacrer au véritable danger pour notre civilisation : l’islamisme.

Alain-Christian Drouhin

Hillary Clinton
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Les copains ?   Sam 20 Déc 2014, 23:30

Fin pour ce soir
ptrem

Poutine, l'itinéraire secret par Vladimir Fédorovski
Poutine a donné l’image d’un homme excellant dans l'art de brouiller les pistes. Fidèle à ses vieilles méthodes des services secrets, il semble être un caméléon né. Conformément aux recettes classiques de l’école d’espionnage du KGB, il a fait croire à tous ses interlocuteurs qu'il était, comme eux, un des leurs : un miroir dans lequel chacun se reflétait, se retrouvait. Parfois, il n’hésitait pas à imiter les mimiques, les grimaces, les façons de parler.
Il y a au moins cinq Poutine différents.
- Dans les années 1970-1980, le premier est un James Bond formé et nourri par des services secrets, introduit d’abord dans le contre-espionnage, puis dans le monde extérieur : donc un parfait produit du KGB.
- Ensuite, le gestionnaire compétent, adjoint au maire démocrate de Saint-Pétersbourg.
- Puis le haut fonctionnaire, chef des services secrets choisi pour défendre les intérêts d’Eltsine et de sa famille.
- Le quatrième Poutine fut le Premier ministre de la guerre en Tchétchénie, un homme à la réputation sulfureuse parvenu au pouvoir en août 1999, dans le climat crépusculaire d’une fin de règne et à la faveur d'une guerre terrible contre cette petite république séparatiste du Caucase, fin manœuvrier jouant habilement des clans politiques pour s’imposer comme successeur inattendu du tsar Boris en décembre 1999.
- Enfin, le cinquième – celui qui nous intéresse aujourd’hui –, est le chef du Kremlin affrontant des défis majeurs du XXIe siècle. La Syrie, l’Iran, l’Ukraine, Khodorkovski, ses liens avec la mafia…
Ce livre, basé sur une longue enquête est explosif et permet d’éclaircir des zones d’ombre de ce personnage incontournable de la politique mondial.
Parution le 20 mai 2014 - Aux éditions du Rocher. Pour de plus amples informations rendez-vous sur www.editionsdurocher.fr/
Revenir en haut Aller en bas
 
Les copains ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous faites quoi pour le Réveillon du 31 les copains?
» Copains d'avant
» Quels sont vos traits d'évitement?
» action anti kfc à Nîmes
» Aura-t-il des copains?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: