DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Valtortiste91



Messages : 5053
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 08:01

boulo a écrit:
Valtortiste91 a écrit:
 ...
Un amour de jeunesse, comme vous l'évoquez, est la conséquence de deux personnes.

...

Ce n'était pas ce cas de figure .
Quelque soit la situation (personnelle en tous les cas et donc pudique) l’enchaînement demeure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 08:06

Valtortiste91 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
...Pourquoi la foi est contre l'avortement...
Il n'y a pas que la foi qui est contre l'avortement et pas seulement parce qu'il y a Donum Vitae.
Cette encyclique existe parce que l'avortement, expérience de la mort donnée, est traumatisante en raison de l'instinct de vie et d'amour qui fonde l'humanité.
C'est au service de cette loi universelle que l'Eglise se met. Saint Jean-Paul II expliquait dans un de ses écrits que la loi naturelle est loi divine. Tous peuvent entendre la loi naturelle et donc Dieu par ce biais.

Cher Valtortiste, il faut être sans illusions : Lorsque l'athéisme triomphe, lorsqu'il n'y a plus d'âme et plus d'éternité, l'enfant conçu ne vaut pas plus qu'un tas de cellules arrivée par accident.

La loi naturelle s'écroule très vite devant cette idée :
Citation :

Ecclésiaste 1, 2 Vanité des vanités, dit Qohélet ; vanité des vanités, tout est vanité.
Ecclésiaste 1, 3 Quel profit trouve l'homme à toute la peine qu'il prend sous le soleil?

et très vite, la seule loi naturelle devient : "Jouissons avant que jeunesse ne passe" (voir Sagesse 2, 8).
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Miles Templi



Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 11:37

Oui, c'est bien cela le problème. Et beaucoup de lois sociétales ayant pour objectif d'aider les personnes ne font souvent qu'ouvrir des boîtes de Pandore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 12:02

Bien sûr elle a tjrs privilégié les faiseuses d'anges bonnes catholiques... dès lors que ça ne sait pas!
adamev a écrit:
ho que oui, certaines de ces dames ne rataient en aucun cas la messe, étaient très actives dans leur paroisse mais posaient des actes vraiment étranges...... doit on leur jeter la pierre? des grossesses en pleine guerre, quand les gens crèvent de faim, que monsieur est au front et que seule reste la mère avec déjà d'autres enfants..... et l'humain qui n'est pas si solidaire que cela des autres et ne l'a jamais été (le passé n'était pas mieux qu'aujourd'hui - bien que certains soient nostalgiques d'un idéal qui n'a jamais existé ailleurs que dans leur t^te ou dans les messages que leur ont véhiculé leurs ancêtres dont les discours étaient bien édulcorés des choses inavouables).
c'est le manque d'amour ambiant qui est et a toujours été la première cause d'avortements et les plus acharnés à accabler les femmes qui posent un tel acte sont bien évidemment des hommes.... qui n'ont aucune empathie pour leur congénères.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5053
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 20:17

Arnaud Dumouch a écrit:
...Cher Valtortiste, il faut être sans illusions : Lorsque l'athéisme triomphe, lorsqu'il n'y a plus d'âme et plus d'éternité, l'enfant conçu ne vaut pas plus qu'un tas de cellules arrivée par accident.
....et très vite, la seule loi naturelle devient : "Jouissons avant que jeunesse ne passe" (voir Sagesse 2, 8).
Je respecte ton cri du cœur, mais je pense qu'il ne prend pas en compte un aspect fondamental de la relation de Dieu avec les hommes.
Toutes personnes qui traversent l'épreuve de l'avortement n'a pas pour seul objectif la jouissance. Comme je l'ai dit, je n'ai pas eu à affronter ce problème personnellement, mais j'observe les cas ici et là. Il y a vraiment des situations douloureuses qui échappent aux seuls cas où l'Eglise tolérerait l'avortement (qui n'est donc pas un absolu). Certains mêmes plombent la vie entière et de l'enfant à naître et des parents.
C'est là où je trouve que la théologie exposée n'est pas conforme au dessein de Dieu.
Dans les mystiques que j'observe, nulle ne s'est vu imposer son destin de souffrances réparatrices. J'en veux pour preuve la maternité de Marie, pourtant fondamentale pour le destin de l'humanité. Dieu a demandé l'accord à Marie, un accord qui lui imposait pourtant d'avoir le cœur transpercé et de vivre la Passion au pied de la Croix.
Dieu propose, il n'impose jamais.
Les causes qui conduisent à l'avortement sont-elles dons de Dieu ou inventions de l'homme ?
Chacun s'interroge sur ce qui lui est possible de supporter, sur la limite de l'insupportable, et ce choix - qu'il faut éclairer - ne peut être condamnation. Il lui faut choisir la voie de l'épreuve dans tous les cas, car la très grande majorité (86% selon les études) vit le traumatisme de l'avortement.
Pourquoi Dieu, par la bouche de son Eglise, imposerait-il à un enfant une vie de souffrance et aux parents une vie d'épreuve qu'ils ne peuvent supporter qu'au prix d'une Passion quotidienne ? Suis-je capable d'en faire autant, moi qui regimbe devant la contrariété ? Il est pourtant écrit de ne pas faire aux autres ce que l'on ne veut pas subir.
"Mes pensées sont des pensées de bonheur et non pas de malheur" dit le Seigneur. Je le crois.

Reste les cas que tu exposes ; celui d'un avortement de confort : "Je n'ai pas pris mes précautions, il faut donc que je libère de l'entrave".
Je ne nie pas ces cas qui existent, mais sont-ils représentatifs de la majorité des situations ? Non pour moi.
Et comme je l'ai indiqué, si cela devait se passer dans mon entourage, j'apporterais mon soin à libérer de telles personnes d'une offense grave à la vie : ce n'est pas seulement dans l'autre monde que la faute pèse de son poids, mais déjà dans cette vie-ci.
Je crois que cela est profondément en accord avec le dessein de Dieu aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5053
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 20:20

Milites Templi a écrit:
Oui, c'est bien cela le problème. Et beaucoup de lois sociétales ayant pour objectif d'aider les personnes ne font souvent qu'ouvrir des boîtes de Pandore.
La fausse miséricorde existe en effet, mais la vraie aussi. Miséricorde humaine et donc imparfaite en soi. L'aulne en est donnée par le Christ lui-même : ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 20:54

Oui, ce que vous dites est vrai. Je parlais en général. 

Mais chaque cas est concret et individuel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Dim 30 Nov 2014, 21:18

Valtortiste91 a écrit:
...
Pourquoi Dieu, par la bouche de son Eglise, imposerait-il à un enfant une vie de souffrance et aux parents une vie d'épreuve qu'ils ne peuvent supporter qu'au prix d'une Passion quotidienne ? ...
...

Imposer ? Non . Rappeler l'idéal , oui .

J'ai connu un cas où , pour éviter l'avortement d'un trisomique , une candidate mère adoptive s'était proposée . Une folle de Dieu , apparemment .
Mon intervention a été demandée . J'ai accepté d'informer mais je me suis fait aider par un proche , IMC ( ce qui n'est pas la même chose , mais au cours de sa rééducation , cet IMC avait côtoyé des trisomiques ) . Malgré nos mises en garde , la candidate s'est obstinée .

Vous me donnez l'idée de chercher de ses nouvelles , cher Valtortiste 91 .
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5053
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Lun 01 Déc 2014, 08:40

Le sujet est délicat car on navigue au plus près des frontières, sans avoir ni la force, ni la certitude de ne pas les avoir franchies.
Pour résumer, ce que j'ai voulu exprimer c'est que l'Eglise (donc nous) devons - de mon point de vue - plus nous focaliser sur les chemins qui conduisent à l'avortement que sur son aboutissement : la mort donnée. Le danger est en aval. En amont, il est trop tard.
Que nous devons - autant qu'il est possible - se rappeler que la victime n'est pas que l'enfant, mais aussi la mère, contrainte ou volontaire, et à un degré moindre, le géniteur qui lui aussi a sa sensibilité au traumatisme.
Qu'enfin, il vaut mieux parler en paraboles - traduction dans le quotidien d'un principe - qu'en langage d'Eglise (je m’excuse auprès de ceux que cela choque) car il ne peut être compris que par ceux qui ont le temps et l'oreille pour comprendre tous les tenants et les aboutissants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9359
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Mer 03 Déc 2014, 08:06

Je le crois aussi mais pour le cas du trisomique à faire adopter dès avant sa naissance , seul un langage " absolu " peut toucher . Un incroyant ou un tiède ne peut pas comprendre ce projet .

Seuls les mystiques et les " intégristes " comprendront .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5053
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement   Jeu 04 Déc 2014, 12:38

boulo a écrit:
Je le crois aussi mais pour le cas du trisomique à faire adopter dès avant sa naissance , seul un langage " absolu " peut toucher . Un incroyant ou un tiède ne peut pas comprendre ce projet .
Seuls les mystiques et les " intégristes " comprendront .
L'engagement absolu t'honore et il semble enraciné en toi.
Il t'est cependant personnel, non dans un sens critiquable, bien au contraire, mais en ce qu'il correspond à ta vocation, à ton appel, à ton histoire.
Comme je l'ai expliqué, ce problème ne m'as pas touché : je le médite dans la détresse que je peux entendre à travers les échos qui me parviennent.
Au temps de ma paternité, comment aurai-je réagi devant un problème de ce type ? Bien je pense, mais sans mérite car à l'époque la culture ambiante était favorable à l'acceptation de la vie et le trisomique est une personne douée d'autonomie, de sentiments et de jugements. Mal, si l'enfant annoncé avait été l'un de ces êtres sans bras et sans jambes comme on en a vu lors de l'affaire de la Talidomide.
Mais comment aurai-je réagi à la génération suivante où le message ambiant est à la jouissance comme le rappelait le cri du cœur d'Arnaud ?
Je ne sais.
Dans mon quartier populaire, je vois tous ces gens prompts à la générosité malgré le peu qu'ils possèdent, capables d'efforts que je ne sais plus pratiquer.
En me jugeant moi-même, je restreint le jugement que je porte sur les autres, y compris dans l'avortement.
Ce ne sont pas les foudres du Ciel qui se sont abattues sur Abraham, prêt à sacrifier son enfant selon les usages terribles de l'époque, mais l'alliance avec une humanité monstrueuse dans laquelle la Miséricorde a su distinguer l’étincelle de foi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
 
L'Eglise de France réaffirme son opposition à l'avortement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pas d'opposition entre le Christ et l'Eglise
» "Aucune Eglise ne peut s'identifier au Christ"
» le role du diacre dans l'eglise catholique
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» l'eglise trouve ou l'argent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: