DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Lun 27 Oct 2014, 21:08

Certains avancent, avec raison, que le problème n’est pas seulement économique et systémique, ce que les technocrates bornés peinent à comprendre, mais aussi moral et que, partant, il ne sert à rien de réformer la face émergée de l’iceberg sans s’attaquer à l’autre, à cette face submergée, à ce fléau subreptice. Cependant leur interrogation ne dépasse que très rarement le stade de l’observation. Constatant la problématique éthique de cette crise, ils se dispensent finalement d’en analyser la nature, considérant qu’une morale auto-normée apparaîtra ex nihilo pour sortir l’Humanité des écueils dans lesquels elle s’est plongée. Malheureusement, la Providence est magnanime mais pas magicienne, et si elle offre la victoire elle ne la produit guère ; dès lors il semble nécessaire d’analyser, au mieux, les présupposés moraux de cette crise pour enfin l’enrayer.

Dans ce sens, il faut remonter quarante ans avant le commencement économique de cette crise, en 1968. En cette année de « joie estudiantine », quelques étudiants de l’Université parisienne décident de mettre à bas « l’ordre Bourgeois », pudibond et maniéré. Parmi leurs slogans, des phrases devenues cultes pour la jeunesse d’aujourd’hui comme « il est interdit d’interdire » ou « sous les pavés, la plage ». Leurs inventeurs ? Des fils (ou filles, pas de sexisme !) de bonne famille, férus d’émancipation sexuelle, étudiants en psychologie, en philosophie, en histoire, en économie… Après l’extase, ils se sont séparés mais les idées sont restées, moins virulentes, plus pernicieuses ; une vingtaine d’année après, ces anciens jeunes chevelus se sont embourgeoisés (ou le sont redevenus), préférant le trois-pièces au « patte d’eph, chemise à fleur ». Néanmoins, ils ont infesté la société de leur libertarisme et ont fait triompher le relativisme moral qui mène inéluctablement à la déchéance par l’irresponsabilité qu’elle produit. Ils sont parvenus à abattre la société bourgeoise pour la remplacer par la société adolescente, idéal de leur jeunesse où règne la concupiscence. Cette société, qu’ils ont fécondée, a amorcé le triomphe de l’irresponsabilité en abhorrant l’ordre (nécessairement fasciste).

Déjà institué (mais confiné à un usage très limité) depuis 1975, l’avortement est devenu leur cheval de bataille. Emancipateur, ces « anciens jeunes » ont vu en lui la solution miracle : une sexualité débridée et sans risque est enfin devenue possible. Ils se sont également engagés dans le sens de la contraception anonyme et gratuite (ce que ne prévoyait pas la loi Neuwirth de 1967) pour que les jeunes puissent être enfin libérés de l’immonde tutelle des parents.

Ils ont institué une Eglise nouvelle, paradoxalement nommée Planning Familial et l’ont dotée d’un droit d’entrée dans tous les établissements scolaires de France afin d’offrir le choix d’une sexualité libérée à vos chérubins. Par-là, l’irresponsabilité a enfin triomphé : tout est devenu possible, plus d’interdits !

Participant à ce mouvement, de nouvelles luttes sont apparues comme celle pour l’euthanasie (enfin, pour la mort « dans la dignité »), ou encore celle pour les « droits » des LGBT. Une forme de militantisme pour l’irresponsabilité a enfin éclot, considérant caduques les lois naturelles et canonisant la liberté (dans une acception assez étriquée du terme : le libre choix de l’individu).

Source: http://www.paperblog.fr/5669400/l-irresponsabilite-maitresse-de-tous-les-maux/
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 07:31

C'était tellement mieux à l'époque de ma naissance...

Les peuples s'entretuaient, les nazis exterminaient les improductifs, beaucoup d'enfants devenaient  orphelins, les villes étaient bombardées, les avions descendus en plein vol, les bateaux coulés et tant de vies humaines brisées...  La ruine ne fut pas seulement matérielle !Sad

Alors, considérer mai 68 comme immoral, je veux bien, mais alors que dire des tueries généralisées dans les guerres ?
L'un ne serait-il pas la conséquence des autres ?
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 09:21

Bonjour.
Cécile a écrit:
C'était tellement mieux à l'époque de ma naissance...

Les peuples s'entretuaient, les nazis exterminaient les improductifs, beaucoup d'enfants devenaient  orphelins, les villes étaient bombardées, les avions descendus en plein vol, les bateaux coulés et tant de vies humaines brisées...  La ruine ne fut pas seulement matérielle !Sad

Alors, considérer mai 68 comme immoral, je veux bien, mais alors que dire des tueries généralisées dans les guerres ?
L'un ne serait-il pas la conséquence des autres ?
 :chapeau:
C'est la marque incontournable et typique d'une "certaine" extrême droite que de remettre tous nos maux sur Mai 68 (ce qui est déjà plus que carricatural), mais en plus et peut être surtout, en évitant (volontairement?) de dénoncer ce qui a produit Mai 68.

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 09:23

En 68, les slogans de libération étaient l'attrape-gogos habituel des communiste avant de prendre le pouvoir!
68 a été une tentative marxiste (mais gauchiste) d'imposer une dictature communiste.
Les étudiants qui manifestaient étaient une minorité : de 2000 à 5000 sur 25000 étudiants à Grenoble.
Les étudiants se sont vite aperçus qu'ils étaient manipulés (un mois et demi environ) et le mouvement s'est arreté!
L'idée de libération sexuelle a été reprise par la suite par certains politicards, medias et people qui comme d'habitude voulaient prendre le wagon en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 09:26

Philippe B. a écrit:
Ils se sont également engagés dans le sens de la contraception anonyme et gratuite[/b] (ce que ne prévoyait pas la loi Neuwirth de 1967) pour que les jeunes puissent être enfin libérés de l’immonde tutelle des parents.


Et accessoirement, ne pas se retrouver fille-mère à 15 ans...

Et ne dites pas que c'est notre époque. Mon arrière-grand-mère, enceinte à 17 ans... Aucune idée pour mon arrière-arrière-grand-mère, mais mère de 8 enfants à moins de 30 ans. Ma grand-mère enceinte à 17... Et ne parlez surtout pas de l'éducation des parents à cette époque : à la mine à 8 ans, on a autre chose à faire que de l'éducation sexuelle !

C'est ça que vous voulez ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 09:28

Dragna Din a écrit:
Philippe B. a écrit:
Ils se sont également engagés dans le sens de la contraception anonyme et gratuite[/b] (ce que ne prévoyait pas la loi Neuwirth de 1967) pour que les jeunes puissent être enfin libérés de l’immonde tutelle des parents.
Et accessoirement, ne pas se retrouver fille-mère à 15 ans...
Et qu'est ce que vous en savez que c'était plus mal?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 09:49

RenéMatheux a écrit:
Dragna Din a écrit:
Philippe B. a écrit:
Ils se sont également engagés dans le sens de la contraception anonyme et gratuite[/b] (ce que ne prévoyait pas la loi Neuwirth de 1967) pour que les jeunes puissent être enfin libérés de l’immonde tutelle des parents.
Et accessoirement, ne pas se retrouver fille-mère à 15 ans...
Et qu'est ce que vous en savez que c'était plus mal?

Sur les 8 enfants de mon arrière-arrière-grand-mère, 3 sont morts en bas âge...

Vous aimez ça vous ?

Mon arrière-grand-mère n'a jamais pu aller à l'école. Fille-mère, hop à l'atelier de couture !

Cela dit je m'étonne qu'ici vous trouviez une fille-mère de 15 ans acceptable, mais que sur un autre post vous refusez la majorité sexuelle à 14 ans... Allez comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 09:59

Dragna Din a écrit:

Sur les 8 enfants de mon arrière-arrière-grand-mère, 3 sont morts en bas âge...
Vous aimez ça vous ?
Certainement pas! mais cela n'a rien à voir avec 68.
Par contre maintenant on tue les bébés dans le ventre de leur mère et parfois même après leur naissance!

Dragna Din a écrit:

Mon arrière-grand-mère n'a jamais pu aller à l'école.
C'était pas la seule

Dragna Din a écrit:

Mon arrière-grand-mère n'a jamais pu aller à l'école. Fille-mère, hop à l'atelier de couture !.
Rien à voir avec fille mère!

Dragna Din a écrit:

Cela dit je m'étonne qu'ici vous trouviez une fille-mère de 15 ans acceptable
Ma voisine était fille mère à 16 ans et cela ne l'avait pas traumatisé du tout!
Dragna Din a écrit:

sur un autre post vous refusez la majorité sexuelle à 14 ans... Allez comprendre.
Moi??????? gne
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 10:03

RenéMatheux a écrit:
En 68, les slogans de libération étaient l'attrape-gogos habituel des communiste avant de prendre le pouvoir!
68 a été une tentative marxiste (mais gauchiste) d'imposer une dictature communiste.
Les étudiants qui manifestaient étaient une minorité : de 2000 à 5000 sur 25000 étudiants à Grenoble.
Les étudiants se sont vite aperçus qu'ils étaient manipulés (un mois et demi environ) et le mouvement s'est arreté!
L'idée de libération sexuelle a été reprise par la suite par certains politicards, medias et people  qui comme d'habitude voulaient prendre le wagon en marche.
Je crois que tu devrais te documenter urgemment sur Mai 68, et à partir de sources crédibles, René.....

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 10:59

aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
En 68, les slogans de libération étaient l'attrape-gogos habituel des communiste avant de prendre le pouvoir!
68 a été une tentative marxiste (mais gauchiste) d'imposer une dictature communiste.
Les étudiants qui manifestaient étaient une minorité : de 2000 à 5000 sur 25000 étudiants à Grenoble.
Les étudiants se sont vite aperçus qu'ils étaient manipulés (un mois et demi environ) et le mouvement s'est arreté!
L'idée de libération sexuelle a été reprise par la suite par certains politicards, medias et people  qui comme d'habitude voulaient prendre le wagon en marche.
Je crois que tu devrais te documenter urgemment sur Mai 68, et à partir de sources crédibles, René.....

Amicalement, Alain

Laissez tomber. Ils veulent tous revenir aux belles heures de la fin du XIXe. Des pauvres, très pauvres bossant pour presque rien, faisant pleins d'enfants qui seront envoyés en usine très jeunes. Des mendiants que l'on ignore ou que l'on place dans des camps de travail. Pas de démocratie : un roi !

L'époque veut ça.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 12:00

Et pas de "mariages homos". Wink
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 12:40

Dragna Din a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
En 68, les slogans de libération étaient l'attrape-gogos habituel des communiste avant de prendre le pouvoir!
68 a été une tentative marxiste (mais gauchiste) d'imposer une dictature communiste.
Les étudiants qui manifestaient étaient une minorité : de 2000 à 5000 sur 25000 étudiants à Grenoble.
Les étudiants se sont vite aperçus qu'ils étaient manipulés (un mois et demi environ) et le mouvement s'est arreté!
L'idée de libération sexuelle a été reprise par la suite par certains politicards, medias et people  qui comme d'habitude voulaient prendre le wagon en marche.
Je crois que tu devrais te documenter urgemment sur Mai 68, et à partir de sources crédibles, René.....

Amicalement, Alain

Laissez tomber. Ils veulent tous revenir aux belles heures de la fin du XIXe. Des pauvres, très pauvres bossant pour presque rien, faisant pleins d'enfants qui seront envoyés en usine très jeunes. Des mendiants que l'on ignore ou que l'on place dans des camps de travail. Pas de démocratie : un roi !

L'époque veut ça.
Je ne sais pas s'ils veulent revenir à cela, mais ce qui est sûr c'est qu'ils minimisent l'importance des problèmes des époques précédentes et ignorent ou nient le lien causal qui est à l'origine de ce qu'ils déplorent.

Simon1976 a écrit:
Et pas de "mariages homos". Wink
Le plus grave, c'est la focalisation outrancière et paranoïaque.

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 12:40

Simon1976 a écrit:
Et pas de "mariages homos". Wink

Sondez votre coeur au lieu de tenter de me blesser siffler (cela dit, vous n'y arriverez pas, même en y allant très fort à coups de pédé, tapette, fiotte, sous-homme, femelette - ayant tout entendu, vous n'arriverez qu'à égratigner votre propre âme).
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 14:43

Dragna Din a écrit:
Simon1976 a écrit:
Et pas de "mariages homos". Wink

Sondez votre coeur au lieu de tenter de me blesser siffler (cela dit, vous n'y arriverez pas, même en y allant très fort à coups de pédé, tapette, fiotte, sous-homme, femelette - ayant tout entendu, vous n'arriverez qu'à égratigner votre propre âme).

Ce n'est pas le genre d'argumentaire que j'utilise pour tenter de convaincre mon prochain. Vous l'avez sans doute constaté. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 16:35

Je suis pour l'humanité. Pour un enfant, du moment qu'il est aimé, il peut avoir un père, deux père, ou trois pères. De ce point de vue, mai 68 a ouvert les yeux à une société enchaînée à des valeurs insignifiantes et révolues.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 16:38

Et vous, auriez-vous aimé avoir 2 pères ou 2 mères ? Curieusement, personne ne répond jamais à cette question.

Pour dire que c'est "insignifiant" peut-être n'avez-vous pas eu de parents ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 16:44

Non malheureusement, je suis un enfant de la DASS. Mais pour en revenir au sujet, j'aurai préféré avoir deux père, ou deux mères, ou même les 4, du moment qu'on partage nos biens.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 16:55

Les parents ne "partagent" pas, ils donnent ! Les enfants demandent et reçoivent.

Je regrette pour vous que vous n'ayez pas connu l'amour d'un père et d'une mère.

Oui, quand on est jeune, on dit qu'on s'en fiche; mais par la suite, il y a des moments où on aimerait bien avoir l'un ou l'autre...
J'étais jeune quand mes parents sont morts, mais j'ai eu plus de chance que vous puisque je suis restée en famille. Mais quand même... !
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 17:04

aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
En 68, les slogans de libération étaient l'attrape-gogos habituel des communiste avant de prendre le pouvoir!
68 a été une tentative marxiste (mais gauchiste) d'imposer une dictature communiste.
Les étudiants qui manifestaient étaient une minorité : de 2000 à 5000 sur 25000 étudiants à Grenoble.
Les étudiants se sont vite aperçus qu'ils étaient manipulés (un mois et demi environ) et le mouvement s'est arreté!
L'idée de libération sexuelle a été reprise par la suite par certains politicards, medias et people  qui comme d'habitude voulaient prendre le wagon en marche.
Je crois que tu devrais te documenter urgemment sur Mai 68, et à partir de sources crédibles, René.....
Ah non, alors,
Mai 68, j'y étais!
Et je peux te dire que ce que dit une certaine presse présentant cela comme un mouvement de libération est un mensonge. Vous croyez donc tout ce que disent les médias? Je ne vous savais pas si naif! What a Face

Je n'ai pas le temps d'en parler aujourd'hui!
Mais jedonne un exemple : les gauchistes à 20 contre un tapant sur quelqu'un qui n'était pas de leur avis dans le restaurant diderot à Grenoble.

Maintenant, je pourrais te raconter mes souvenirs! Mais je peux te garantir ce que je te dis!


Dernière édition par RenéMatheux le Mar 28 Oct 2014, 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 17:10

Cecile, comme disait Marx "les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes"
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 17:12

Ah bon ? Comme actuellement ? :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 17:32

RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
En 68, les slogans de libération étaient l'attrape-gogos habituel des communiste avant de prendre le pouvoir!
68 a été une tentative marxiste (mais gauchiste) d'imposer une dictature communiste.
Les étudiants qui manifestaient étaient une minorité : de 2000 à 5000 sur 25000 étudiants à Grenoble.
Les étudiants se sont vite aperçus qu'ils étaient manipulés (un mois et demi environ) et le mouvement s'est arreté!
L'idée de libération sexuelle a été reprise par la suite par certains politicards, medias et people  qui comme d'habitude voulaient prendre le wagon en marche.
Je crois que tu devrais te documenter urgemment sur Mai 68, et à partir de sources crédibles, René.....
Ah non, alors,
Mai 68, j'y étais!
Très curieusement, ce ne sont pas toujours "ceux qui y étaient" qui ont la meilleure connaissance d'un événement. Eh oui, pour ceux là aussi, il y a les œillières, les croyances, et les "sons de cloches choisis".

RenéMatheux a écrit:
Et je peux te dire que ce que dit une certaine presse présentant cela comme un mouvement de libération est un mensonge.
J'ai parlé de libération? Non...
Mais maintenant que tu en parles, il y a effectivement quelques aspects sur lesquels Mai 68 a été quelque peu libérateur, mais exclusivement pour la France, les autres pays avaient de l'avance sur ces points.

RenéMatheux a écrit:
Vous croyez donc tout ce que disent les médias? Je ne vous savais pas si naif! What a Face
Non, je ne crois pas à TOUT ce que disent les médias, mais je ne crois pas non plus que tout ce que disent les médias est faux, par contre je suis convaincu que toi tu vis dans une démarche parano-complotiste sur les sujet de ce genre et que donc tu te """renseignes""" à des sources aussi militantes que manipulatrices.

RenéMatheux a écrit:
Je n'ai pas le temps d'en parler aujourd'hui!
Mais jedonne un exemple : les gauchistes à 20 contre un tapant sur quelqu'un qui n'était pas de leur avis dans le restaurant diderot à Grenoble.
J'espère au moins que tu es capable de comprendre que ce fait divers ne prouve rien....

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 17:40

Citation :
aroll a écrit:


RenéMatheux a écrit:
Je n'ai pas le temps d'en parler aujourd'hui!
Mais jedonne un exemple : les gauchistes à 20 contre un tapant sur quelqu'un qui n'était pas de leur avis dans le restaurant diderot à Grenoble.
J'espère au moins que tu es capable de comprendre que ce fait divers ne prouve rien....


Une propension au terrorisme intellectuel


Dernière édition par Karl2 le Mar 28 Oct 2014, 17:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 17:43

Peppone0 a écrit:
Cecile, comme disait Marx "les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes"

Cécile a écrit:
Ah bon ? Comme actuellement ? :mdr:


mais absolument ; il suffit de vs fréquenter qques minutes sur ce forum pour en avoir le coeur net
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 17:56

aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
En 68, les slogans de libération étaient l'attrape-gogos habituel des communiste avant de prendre le pouvoir!
68 a été une tentative marxiste (mais gauchiste) d'imposer une dictature communiste.
Les étudiants qui manifestaient étaient une minorité : de 2000 à 5000 sur 25000 étudiants à Grenoble.
Les étudiants se sont vite aperçus qu'ils étaient manipulés (un mois et demi environ) et le mouvement s'est arreté!
L'idée de libération sexuelle a été reprise par la suite par certains politicards, medias et people  qui comme d'habitude voulaient prendre le wagon en marche.
Je crois que tu devrais te documenter urgemment sur Mai 68, et à partir de sources crédibles, René.....
Ah non, alors,
Mai 68, j'y étais!
Très curieusement, ce ne sont pas toujours "ceux qui y étaient" qui ont la meilleure connaissance d'un événement. Eh oui, pour ceux là aussi, il y a les œillières, les croyances, et les "sons de cloches choisis".
Bref, on élimine les témoins! On vapas loin comme cela

RenéMatheux a écrit:
Et je peux te dire que ce que dit une certaine presse présentant cela comme un mouvement de libération est un mensonge.
J'ai parlé de libération? Non...
Certains médias si! Exemple facile à vérifier : souvent il assimile la pilule à Mai 68

RenéMatheux a écrit:
Vous croyez donc tout ce que disent les médias? Je ne vous savais pas si naif! What a Face
Non, je ne crois pas à TOUT ce que disent les médias, mais je ne crois pas non plus que tout ce que disent les médias est faux, par contre je suis convaincu que toi tu vis dans une démarche parano-complotiste sur les sujet de ce genre et que donc tu te """renseignes""" à des sources aussi militantes que manipulatrices.
Je me souviens de ce que j'ai vu! C'est tout!

RenéMatheux a écrit:
Je n'ai pas le temps d'en parler aujourd'hui!
Mais jedonne un exemple : les gauchistes à 20 contre un tapant sur quelqu'un qui n'était pas de leur avis dans le restaurant diderot à Grenoble.
J'espère au moins que tu es capable de comprendre que ce fait divers ne prouve rien....
Rien? Quand même!
Je dois partir très tot à Grenoble demain.
Mais si tu y tiens, à mon retour, j'égrènerais mes souvenirs!
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 18:17

Peppone0 a écrit:
Je suis pour l'humanité. Pour un enfant, du moment qu'il est aimé, il peut avoir un père, deux père, ou trois pères. De ce point de vue, mai 68 a ouvert les yeux à une société enchaînée à des valeurs insignifiantes et révolues.

Bien sûr, la famille, c'est démodé... I don't want that

Vive les familles éclatées, les familles avec deux pères ou deux mères. Là est l'avenir de l'humanité... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 18:19

Peppone0 a écrit:
Non malheureusement, je suis un enfant de la DASS. Mais pour en revenir au sujet, j'aurai préféré avoir deux père, ou deux mères, ou même les 4, du moment qu'on partage nos biens.

Qu'est-ce que la DASS ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 19:01

Simon1976 a écrit:
Peppone0 a écrit:
Non malheureusement, je suis un enfant de la DASS. Mais pour en revenir au sujet, j'aurai préféré avoir deux père, ou deux mères, ou même les 4, du moment qu'on partage nos biens.

Qu'est-ce que la DASS ?

direction des affaires sanitaires et sociales; on lui confie les enfants de parents à problèmes
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4996
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 19:09

Je pense qu'il est difficile de savoir ce qui est le mieux pour un enfant quand nous même n'avons pas grandit dans ce que l'on peut appeler un foyer idéal, uni, avec l'amour d'un père et d'une mère... Reconnaissons au moins dans ce cas honnêtement ce qui nous a manqué et ne cherchons pas à en priver les prochaines générations.

Parfois la souffrance et l'injustice que l'on subit nous donne envie de la voir subie par d'autres, c'est très égoïste.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 28 Oct 2014, 21:48

Karl2 a écrit:
Simon1976 a écrit:
Peppone0 a écrit:
Non malheureusement, je suis un enfant de la DASS. Mais pour en revenir au sujet, j'aurai préféré avoir deux père, ou deux mères, ou même les 4, du moment qu'on partage nos biens.

Qu'est-ce que la DASS ?

direction des affaires sanitaires et sociales; on lui confie les enfants de parents à problèmes

Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mer 29 Oct 2014, 10:04

Bonjour.
Karl2 a écrit:
aroll a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Je n'ai pas le temps d'en parler aujourd'hui!
Mais jedonne un exemple : les gauchistes à 20 contre un tapant sur quelqu'un qui n'était pas de leur avis dans le restaurant diderot à Grenoble.
J'espère au moins que tu es capable de comprendre que ce fait divers ne prouve rien....
Une propension au terrorisme intellectuel
De ce groupe très précis là, sans doute, enfin si toutefois c'était bien le vrai motif, mais de tous les acteurs de cette histoire, ce serait une généralisation injustifiée que, j'en suis convaincu, tu refuserais si les agresseurs avaient eu une couleur politique opposée.

RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:

Ah non, alors,
Mai 68, j'y étais!
Très curieusement, ce ne sont pas toujours "ceux qui y étaient" qui ont la meilleure connaissance d'un événement. Eh oui, pour ceux là aussi, il y a les œillières, les croyances, et les "sons de cloches choisis".
Bref, on élimine les témoins! On va pas loin comme cela
Ah, et où donc ai-je dis qu'il fallait éliminer les témoins? j'ai seulement dit qu'un témoin n'était pas forcément celui qui avait la meilleure connaissance d'un événement, et pourquoi ai-je dit cela? Ben parce que la connaissance d'un événement ne se limite pas aux faits se déroulants sur le terrain, et pour lequel le témoin est effectivement bien renseigné (en tous cas pour la partie qu'il a vu), mais la connaissance d'un événement (surtout de ce genre) porte aussi sur les causes, les motivations, les buts, et le contexte. or dans ce domaine le témoin n'en sait pas plus que les autres et bien moins que ceux qui ont d'avantage étudié cet événement que lui. Et donc lorsque qu'un témoin cherche à connaître les causes, motivations, buts et contexte de ce à quoi il a pourtant assisté, il se retrouve, tout témoin qu'il soit, dans la même situation que n'importe qui, avec les mêmes risques de choisir un seul son de cloche.... Et même parfois un plus gros risque parce que si il est touché personnellement, il choisira ce qui lui permet le mieux de "venger" son traumatisme. Si tu ne comprends pas je te donnerai un exemple.

RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Et je peux te dire que ce que dit une certaine presse présentant cela comme un mouvement de libération est un mensonge.
J'ai parlé de libération? Non...
Certains médias si! Exemple facile à vérifier : souvent il assimile la pilule à Mai 68
C'est une spécialité française que de donner à Mai 68 une importance exagérée et des effets, positifs ou négatifs, surdimensionnés....... Mr. Green

RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Vous croyez donc tout ce que disent les médias? Je ne vous savais pas si naif! What a Face
Non, je ne crois pas à TOUT ce que disent les médias, mais je ne crois pas non plus que tout ce que disent les médias est faux, par contre je suis convaincu que toi tu vis dans une démarche parano-complotiste sur les sujet de ce genre et que donc tu te """renseignes""" à des sources aussi militantes que manipulatrices.
Je me souviens de ce que j'ai vu! C'est tout!
Donc il te manques tout ce que tu n'as pas vu et n'aurais pas pu voir parce que ça sors du domaine du témoignage visuel, c'est à dire, les causes, les motivations, les buts, et le contexte, ce qui n'est pas rien.

RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Je n'ai pas le temps d'en parler aujourd'hui!
Mais jedonne un exemple : les gauchistes à 20 contre un tapant sur quelqu'un qui n'était pas de leur avis dans le restaurant diderot à Grenoble.
J'espère au moins que tu es capable de comprendre que ce fait divers ne prouve rien....
Rien? Quand même!
Rien de généralisable, et rien sur les causes, les motivations, les buts, et le contexte
RenéMatheux a écrit:
Je dois partir très tot à Grenoble demain.
Mais si tu y tiens, à mon retour, j'égrènerais mes souvenirs!
Inutile, ça n'apporterait rien que je ne sache déjà.

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 373
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mer 29 Oct 2014, 11:49

Peppone0 a écrit:
Je suis pour l'humanité. Pour un enfant, du moment qu'il est aimé, il peut avoir un père, deux père, ou trois pères. De ce point de vue, mai 68 a ouvert les yeux à une société enchaînée à des valeurs insignifiantes et révolues.

Grande considération, pour petite vue : vous êtes pour l'humanité (ce qui est étrangement banal aujourd'hui), mais vous n'acceptez QUE l'apport de mai 68. Les valeurs antérieures qui sont remises sur le devant de la scène actuellement ne nous disent-elles pas : tu as une intelligence, tu a les moyens d'agir, ne faudrait-il pas que la vérité que tu dépoussières des saletés de l'erreur te guide sur le chemin de la vie ? C'est juste une question !

Je ne dirai pas que je suis pour l'humanité. Ou plutôt, pas une humanité qui, en se laissant porter par le prêt-à-penser, se trouve baignée dans un relativisme qui est une insulte à son intelligence, qui empoisonne son action à tous les niveaux et l'enferme définitivement sur elle-même. Je suis pour une humanité positive, tournée vers l'action, mais qui veille à placer des garde-fous là où c'est nécessaire (quand sa conscience le lui dicte, une conscience éclairée par la vérité bien sûr), afin que cette action améliore l'homme et le porte au dépassement de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mer 29 Oct 2014, 19:31

L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Jeu 30 Oct 2014, 09:48

aroll a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Je dois partir très tot à Grenoble demain.
Mais si tu y tiens, à mon retour, j'égrènerais mes souvenirs!
Inutile, ça n'apporterait rien que je ne sache déjà.
Attend!
Si tu refuse d'écouter les témoignages de ceux qui y étaient, tu as un problème!
je te redis que j'ai vu très nettement que mai 68 était une révolution Mao-gauchiste-marxiste totalitaire que les slogans de liberté étaient des attrape couillons (c'est du même type que " vous aurez l'avortement" comme on c'était le cas en URSS" : tu parles d'une liberté).
Toi tu me dis : ce que tu as vu, ce n'est pas ce qui s'est passé! Ben tu as un problème! santa
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Jeu 30 Oct 2014, 18:26

Bonjour.
RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Je dois partir très tot à Grenoble demain.
Mais si tu y tiens, à mon retour, j'égrènerais mes souvenirs!
Inutile, ça n'apporterait rien que je ne sache déjà.
Attend!
Si tu refuse d'écouter les témoignages de ceux qui y étaient, tu as un problème!
Bon déjà les témoignages de ceux qui y étaient, je les connais, je les ai écouté, et je n'ai jamais dit qu'ils étaient sans importance puisque dans mon précédent message je dit textuellement
Citation :
.....la connaissance d'un événement ne se limite pas aux faits se déroulants sur le terrain, et pour lequel le témoin est effectivement bien renseigné
Donc arrête avec ton habituelle paranoïa, personne ne refuse, on te dit simplement qu'on sait déjà.

RenéMatheux a écrit:
je te redis que j'ai vu très nettement que mai 68 était une révolution Mao-gauchiste-marxiste totalitaire que les slogans de liberté étaient des attrape couillons (c'est du même type que " vous aurez l'avortement" comme on c'était le cas en URSS" : tu parles d'une liberté).
C'est bien ce genre de chose qui permet de relativiser la pertinence d'un témoignage. Le témoin voit des choses, par exemple des banderolles sur lesquelles sont écrits des slogans, il voit aussi des affrontements, des bagarres, et il entend des déclarations, des chants, etc..mais à ce moment là, dans ces conditions là, il ne sait pas forcément tout ce qu'il y a au delà de ça, c'est à dire: les motivations, les buts, et le contexte, mais aussi la part de provocation sans rapport avec les concvictions. Pour connaître le reste, il doit faire comme tout le monde, étudier lui même l'histoire, ou recouper des informations venant de plusieurs sources différentes pour séparer le vrai du faux. Et dans le cas de Mai 68, beaucoup d'informations concernant, les motivations et les buts n'ont été vraiment bien connus qu'après, parfois bien après.

Alors soyons précis, en Mai 68; il y avait des slogans Maoistes, et des références à Ernesto Guevara, mais à part ces provocations sans preuves de vrais fondements ni conviction, je ne vois rien qui puisse te faire dire ça, alors je vais te demander quelles sont tes preuves que tous ces jeunes, d'ailleurs essentiellement de famille bourgeoise, étaient Maoiste, marxistes totalitaires..... De vraies preuves, je me réjouis d'avance de te lire là dessus.
Ce qui est sûr, c'est qu'ils étaient clairement libertaires, et très critiques envers le PCF, qualifié de stalinien.
Ce qui a permis l'amalgamme chez certains, c'est le fait qu'un grand mouvement ouvrier s'est ajouté au mouvement étudiant, mais il n'y a jamais eu de véritable union entre eux, et les syndicalistes communistes ont été assez critiques envers le mouvement étudiant, précisément parce qu'ils représentaient la bourgeoisie donc le capital.

De nos jours, parmi les meneurs de l'époque, je crois que Alain Krivine et Serge July sont pratiquement les seuls à pouvoir être encore classés «très à gauche».

RenéMatheux a écrit:
Toi tu me dis : ce que tu as vu, ce n'est pas ce qui s'est passé! Ben tu as un problème! santa
Ah, et tu as vu ça où? Vas-y bonhomme dis moi donc où tu as vu ou lu que j'ecrivais que ce que tu as vu n'est pas ce qu'il s'est passé? C'est bien toi qui a un problème, René.
J'ai dit que ce que tu as vu, n'est pas TOUT ce qu'il s'est passé, et encorte moins ce qui a motivé et explique ce qu'il s'est passé. Donc ce que tu as vu n'est pas suffisant pour affirmer que ton jugement D'ENSEMBLE est fiable (il te manque les motivations, buts, contexte explicatif etc..).

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Jeu 30 Oct 2014, 18:41

aroll a écrit:

Donc arrête avec ton habituelle paranoïa, personne ne refuse, on te dit simplement qu'on sait déjà.

Ma paranoia! Ma que?Diantre!  What a Face
Si tu sais déjà, tu sais cela
"je te redis que j'ai vu très nettement que mai 68 était une révolution Mao-gauchiste-marxiste totalitaire que les slogans de liberté étaient des attrape couillons"


RenéMatheux a écrit:
je te redis que j'ai vu très nettement que mai 68 était une révolution Mao-gauchiste-marxiste totalitaire que les slogans de liberté étaient des attrape couillons (c'est du même type que " vous aurez l'avortement" comme on c'était le cas en URSS" : tu parles d'une liberté).
C'est bien ce genre de chose qui permet de relativiser la pertinence d'un témoignage. Le témoin voit des choses, par exemple des banderolles sur lesquelles sont écrits des slogans, il voit aussi des affrontements, des bagarres, et il entend des déclarations, des chants, etc..
Ces affrontements etc montraient l'esprit des gens qui dirigeaient le mouvement! Et c'était tout l'opposé de la liberté!
En fait c'est ce que tout le monde a pensé au bout d'un mois "on nous a bipé une fois, on ne le fera pas deux fois!

Tu prend les étudiants de l'époque pour des imbéciles. Nous étions parfaitement capables de juger! En plus c'était lumineux!

Maintenant les contorsions intellectuelles pour faire croire le contraire de ce que nos avons vu, pas question! Croire les mensonges de ce que peuvent raconter des médias ou des écrivains desinformés ou désinformants, pas question!

il y a les faits! Point!
Revenir en haut Aller en bas
Elriel



Masculin Messages : 989
Inscription : 08/09/2013

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Ven 31 Oct 2014, 07:25

Philippe B. a écrit:
Certains avancent, avec raison, que le problème n’est pas seulement économique et systémique, ce que les technocrates bornés peinent à comprendre, mais aussi moral et que, partant, il ne sert à rien de réformer la face émergée de l’iceberg sans s’attaquer à l’autre, à cette face submergée, à ce fléau subreptice. Cependant leur interrogation ne dépasse que très rarement le stade de l’observation. Constatant la problématique éthique de cette crise, ils se dispensent finalement d’en analyser la nature, considérant qu’une morale auto-normée apparaîtra ex nihilo pour sortir l’Humanité des écueils dans lesquels elle s’est plongée. Malheureusement, la Providence est magnanime mais pas magicienne, et si elle offre la victoire elle ne la produit guère ; dès lors il semble nécessaire d’analyser, au mieux, les présupposés moraux de cette crise pour enfin l’enrayer.

Dans ce sens, il faut remonter quarante ans avant le commencement économique de cette crise, en 1968. En cette année de « joie estudiantine », quelques étudiants de l’Université parisienne décident de mettre à bas « l’ordre Bourgeois », pudibond et maniéré. Parmi leurs slogans, des phrases devenues cultes pour la jeunesse d’aujourd’hui comme « il est interdit d’interdire » ou « sous les pavés, la plage ». Leurs inventeurs ? Des fils (ou filles, pas de sexisme !) de bonne famille, férus d’émancipation sexuelle, étudiants en psychologie, en philosophie, en histoire, en économie… Après l’extase, ils se sont séparés mais les idées sont restées, moins virulentes, plus pernicieuses ; une vingtaine d’année après, ces anciens jeunes chevelus se sont embourgeoisés (ou le sont redevenus), préférant le trois-pièces au « patte d’eph, chemise à fleur ». Néanmoins, ils ont infesté la société de leur libertarisme et ont fait triompher le relativisme moral qui mène inéluctablement à la déchéance par l’irresponsabilité qu’elle produit. Ils sont parvenus à abattre la société bourgeoise pour la remplacer par la société adolescente, idéal de leur jeunesse où règne la concupiscence. Cette société, qu’ils ont fécondée, a amorcé le triomphe de l’irresponsabilité en abhorrant l’ordre (nécessairement fasciste).

Déjà institué (mais confiné à un usage très limité) depuis 1975, l’avortement est devenu leur cheval de bataille. Emancipateur, ces « anciens jeunes » ont vu en lui la solution miracle : une sexualité débridée et sans risque est enfin devenue possible. Ils se sont également engagés dans le sens de la contraception anonyme et gratuite (ce que ne prévoyait pas la loi Neuwirth de 1967) pour que les jeunes puissent être enfin libérés de l’immonde tutelle des parents.

Ils ont institué une Eglise nouvelle, paradoxalement nommée Planning Familial et l’ont dotée d’un droit d’entrée dans tous les établissements scolaires de France afin d’offrir le choix d’une sexualité libérée à vos chérubins. Par-là, l’irresponsabilité a enfin triomphé : tout est devenu possible, plus d’interdits !

Participant à ce mouvement, de nouvelles luttes sont apparues comme celle pour l’euthanasie (enfin, pour la mort « dans la dignité »), ou encore celle pour les « droits » des LGBT. Une forme de militantisme pour l’irresponsabilité a enfin éclot, considérant caduques les lois naturelles et canonisant la liberté (dans une acception assez étriquée du terme : le libre choix de l’individu).

Source:  http://www.paperblog.fr/5669400/l-irresponsabilite-maitresse-de-tous-les-maux/

C'est bizarre, je trouve que ce texte tombe dans le panneau de ce qu'il prétend dénoncer. Il se veut une critique de l'irresponsabilité, tout en disant que c'est de la faute du libéralisme libertaire post 68.
Or, être responsable c'est admettre qu'on est soi-même une partie du problème, ce n'est pas chercher un bouc émissaire (mai 68 ou autre).
A ma connaissance il n'y a que le christianisme qui enseigne cela (la paille et la poutre). Mais c'est difficile d'admettre que nous sommes tous co-responsables de la situation économique, morale et politique actuelle. What the fuck ?!?

http://www.informaction.info/25102013-0936-Jaccepte-le-contrat-tacite-des-gens-qui-dorment-divers
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Dim 02 Nov 2014, 23:34

Cécile a écrit:
C'était tellement mieux à l'époque de ma naissance...

Les peuples s'entretuaient, les nazis exterminaient les improductifs, beaucoup d'enfants devenaient  orphelins, les villes étaient bombardées, les avions descendus en plein vol, les bateaux coulés et tant de vies humaines brisées...  La ruine ne fut pas seulement matérielle !Sad

Alors, considérer mai 68 comme immoral, je veux bien, mais alors que dire des tueries généralisées dans les guerres ?
L'un ne serait-il pas la conséquence des autres ?

Bonsoir Cécile,

mon père qui n'était pas du tout un 68tars mais un homme né en 1926 a un jour fait ce constat qui m'a surprit sur le coup !!
il a dit " en 68 les jeunes avaient raison il aurait fallu tout casser et rebâtir sur d'autres bases mais nous on l'a pas vu pas compris on était dans notre système incapable de changer !!"
venant de lui c'était étonnant comme remarque , il m'a dit qu'en fait les jeunes de cette époque avaient bien vu que cela ne mené nul part une telle vie !! les jeunes n'avaient pas la réponse mais ils avaient la bonne question !!
aujourd'hui c’est encore de même ce monde va où ? nul part mais il y va !
comme disait Jésus "si 2 aveugles marchent ensemble ils tomberont dans un trou !"

la guerre de 14 a déstructuré le pays la guerre de 40 lui a fait épouser l'idéologie industrie et réussite financière ricaine en acceptant de détruire les fondements humains pourvu que cela gagne et satisfasse tous les désirs , ensuite cela n'a était que course a augmenter les désirs leurs satisfaction et a s'en créer de nouveaux pour faire tourner la machine industriel !
et aujourd'hui quand tu le fait remarquer on te prend pour un débile " que veux tu que la vie ai comme autre but et sens ?? tu n'est qu'un corps a plaisir !!"
je ne fais pas l'éloge du bon vieux temps passé , car comme tu le dis les hommes se sont copieusement massacré par le passé !
la seule solution est de devenir Réellement Chrétien sinon l(homme tourne en rond en ce monde et devient fou ce que l'on voit actuellement partout est cela , les chefs n'ont aucune vision a proposer aucune direction pas de mémoire pour se corriger et surtout aucun sens spirituel viable donc la moral si elle dérange leurs affaire et calcul ils la zappent sans problème du coup on marche de nuit sans lumière !
si rapidement on ne s'applique pas a des choix moraux voir spirituel on va droit a bien pire que 1940 , ce qui se passe au Pakistan est très mauvais signe !! car c'est exploitable par les sens moral de la stratégie mondialiste ! Sad Mad
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 04 Nov 2014, 12:22

Bonjour.
RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:

Donc arrête avec ton habituelle paranoïa, personne ne refuse, on te dit simplement qu'on sait déjà.
Ma paranoia! Ma que?Diantre!  What a Face
Si tu sais déjà, tu sais cela
"je te redis que j'ai vu très nettement que mai 68 était une révolution Mao-gauchiste-marxiste totalitaire que les slogans de liberté étaient des attrape couillons"
VOIR les slogans écrits, d'accord, VOIR les baggares et les agressions, encore d'accord, mais tu dis que tu as VU que c'était une révolution Mao-gauchiste-marxiste totalitaire (pour reprendre ta curieuse expression), ça je demande à voir.....  Parce que c'est absolument n'importe quoi.

RenéMatheux a écrit:
aroll a écrit:
RenéMatheux a écrit:
je te redis que j'ai vu très nettement que mai 68 était une révolution Mao-gauchiste-marxiste totalitaire que les slogans de liberté étaient des attrape couillons (c'est du même type que " vous aurez l'avortement" comme on c'était le cas en URSS" : tu parles d'une liberté).
C'est bien ce genre de chose qui permet de relativiser la pertinence d'un témoignage. Le témoin voit des choses, par exemple des banderolles sur lesquelles sont écrits des slogans, il voit aussi des affrontements, des bagarres, et il entend des déclarations, des chants, etc..
Ces affrontements etc montraient l'esprit des gens qui dirigeaient le mouvement! Et c'était tout l'opposé de la liberté!
Avec ce genre d'argument, on fait des manifs pour tous, des tentatives de révolution d'extrême droite fachiste....... à moins que.... Dans le fond... siffler

RenéMatheux a écrit:
En fait c'est ce que tout le monde a pensé au bout d'un mois "on nous a bipé une fois, on ne le fera pas deux fois!

Tu prend les étudiants de l'époque pour des imbéciles. Nous étions parfaitement capables de juger! En plus c'était lumineux!

Maintenant les contorsions intellectuelles pour faire croire le contraire de ce que nos avons vu,
Ah, tu as VU les motivations, buts et contextes? Super-pouvoirs?

RenéMatheux a écrit:
pas question! Croire les mensonges de ce que peuvent raconter des médias ou des écrivains desinformés ou désinformants, pas question!

il y a les faits! Point!
Des preuves qu'ils sont désinformés et/ou désinformants? Des preuves que tu n'est pas toi même le plus désinformé et même très volontairement désinformant? D'autres témoins, nombreux et venus d'horizons très différents ont une toute approche que toi, en fait ton approche ne se retrouve presque nulle part sinon dans une franges très marginale de conspirationnistes paranos de droite extrême. Des explications sur ce fait?

Théodéric a écrit:
Cécile a écrit:
C'était tellement mieux à l'époque de ma naissance...

Les peuples s'entretuaient, les nazis exterminaient les improductifs, beaucoup d'enfants devenaient  orphelins, les villes étaient bombardées, les avions descendus en plein vol, les bateaux coulés et tant de vies humaines brisées...  La ruine ne fut pas seulement matérielle !Sad

Alors, considérer mai 68 comme immoral, je veux bien, mais alors que dire des tueries généralisées dans les guerres ?
L'un ne serait-il pas la conséquence des autres ?

Bonsoir Cécile,

mon père qui n'était pas du tout un 68tars mais un homme né en 1926 a un jour fait ce constat qui m'a surprit sur le coup !!
il a dit " en 68 les jeunes avaient raison il aurait fallu tout casser et rebâtir sur d'autres bases mais nous on l'a pas vu pas compris on était dans notre système incapable de changer !!"
venant de lui c'était étonnant comme remarque , il m'a dit qu'en fait les jeunes de cette époque avaient bien vu que cela ne mené nul part une telle vie !! les jeunes n'avaient pas la réponse mais ils avaient la bonne question !!
aujourd'hui c’est encore de même ce monde va où ? nul part mais il y va !
comme disait Jésus "si 2 aveugles marchent ensemble ils tomberont dans un trou !"

la guerre de 14 a déstructuré le pays la guerre de 40 lui a fait épouser l'idéologie industrie et réussite financière ricaine en acceptant de détruire les fondements humains pourvu que cela gagne et satisfasse tous les désirs , ensuite cela n'a était que course a augmenter les désirs leurs satisfaction et a s'en créer de nouveaux pour faire tourner la machine industriel !  
et aujourd'hui quand tu le fait remarquer on te prend pour un débile " que veux tu que la vie ai comme autre but et sens ?? tu n'est qu'un corps a plaisir !!"
je ne fais pas l'éloge du bon vieux temps passé , car comme tu le dis les hommes se sont copieusement massacré par le passé !
la seule solution est de devenir Réellement Chrétien sinon l(homme tourne en rond en ce monde et devient fou ce que l'on voit actuellement partout est cela , les chefs n'ont aucune vision a proposer aucune direction pas de mémoire pour se corriger et surtout aucun sens spirituel viable donc la moral si elle dérange leurs affaire et calcul ils la zappent sans problème du coup on marche de nuit sans lumière !  
si rapidement on ne s'applique pas a des choix moraux voir spirituel on va droit a bien pire que 1940 , ce qui se passe au Pakistan est très mauvais signe !! car c'est exploitable par les sens moral de la stratégie mondialiste ! Sad Mad
Fais gaffe malheureux ne sais-tu donc pas que c'était une révolution maoisto-gaucho-marxisto-tarlouzo-maçonnique de la mort qui tue? mort de rire

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1290
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 04 Nov 2014, 16:05

Petit rappel d'Histoire sur les responsables , irresponsables et les autres
1 En 1936 Albert Sarraut était président du conseil et socialiste.
  Hitler n'avait qu'un pouvoir charismatique et médiatique. Il envahit la Rhénanie, avec des moyens militaires insignifiants. Et serait revenu à Berlin sans ces pouvoirs car battu; on gagnait plusieurs mois et des centaines de chars et d'avions pour dissuader l'Allemagne d'attaquer la France.
Albert Sarraut sachant bien de quoi il retournait avec Hitler, voulut le refouler; il téléphona à l'Angleterre qui téléphona à l'Amérique et ce fut: non

Quatre ans plus tard en un mois , l'humiliation et la défaite, et les 300.000 anglais rembarquaient à Dunkerque pour l'Angleterre..
Celui qui oubli son passé est condamné à le revivre: Winston Churchill
PS: qui est responsable du chaos actuel au moyen orient?

Un copié collé

Contexte historique



La remilitarisation de la Rhénanie décidée par Hitler le 7 mars 1936 constitue le premier grand coup de force engagé par le chancelier allemand sur le plan diplomatique. D'aucuns considèrent d'ailleurs cet événement comme le "début de la fin", le premier d'une série de provocations hitlériennes qui mèneront à la Seconde Guerre mondiale.

La démilitarisation de la Rhénanie a été imposée à l'Allemagne par le traité de Versailles, afin de créer une zone tampon entre la frontière franco-allemande et les régions allemandes militarisées. Les Anglo-saxons, qui font valoir le caractère germanique de la région, se sont opposés lors du traité aux projets français d'annexion de la Rhénanie. La rive gauche du Rhin devait toutefois faire l'objet d'une occupation militaire de la part des Alliés pour une période de cinq à dix ans. Après les tensions importantes des années 1923-1924 (refus allemand de payer les réparations, occupation de la Rhur décidée par Poincaré, volonté française de favoriser les mouvements séparatistes en Rhénanie), le traité de Locarno (16 octobre 1925) prévoit l'évacuation de la Rhénanie par les troupes alliées, contre la promesse allemande de laisser la région démilitarisée. Les dernières troupes françaises évacuent la Rhénanie au cours de l'été 1930.

Hitler ne cache pas sa volonté, une fois parvenu au pouvoir, d'obtenir la révision du "diktat" de Versailles. Sa décision de remilitariser la Rhénanie en mars 1936 prend toutefois tout le monde de vitesse : le samedi 7 mars au matin, 30 000 soldats allemands pénètrent dans la zone démilitarisée et défilent dans les principales villes (Cologne, Düsseldorf...). Cette opération constitue en fait un véritable "coup de poker". Les documents militaires allemands publiés depuis 1945 montrent que cette opération aurait pu tourner au désastre si la France avait réagi brusquement, en organisant une mobilisation générale. L'Etat major allemand n'était en effet pas prêt à suivre Hitler dans une guerre aventureuse à l'Ouest, estimant que la préparation de l'armée allemande n'était pas suffisamment avancée. Mais le gouvernement français se contente de protestations verbales, le président du Conseil Albert Sarraut déclarant dans un communiqué officiel préparé par les diplomates du quai d'Orsay que la France n'est "pas prête à laisser Strasbourg sous le feu des canons allemands". Il est vrai que l'on est alors à quelques semaines des élections législatives et qu'une mobilisation générale pourrait apparaître politiquement particulièrement mal venue dans un pays profondément pacifiste, où les forces de gauche rassemblées au sein du Front Populaire ont fait de la défense de la paix un thème essentiel de leur programme.

Les conséquences de la remilitarisation de la Rhénanie sont particulièrement importantes. Hitler réussit à rallier définitivement à ses vues l'Etat major allemand, pour lequel tout conflit futur à l'Ouest ne peut être supportable que si l'armée allemande occupe la rive gauche du Rhin. De fait, à partir de 1936, Hitler fait de la Rhénanie remilitarisée un puissant camp retranché protégé par la ligne Siegfried. Et c'est cette région qui sert de base à l'offensive allemande de mai-juin 1940. Par ailleurs, ce premier coup de force d'Hitler démontre clairement toute la passivité des démocraties européennes face à ses initiatives, et notamment l'incapacité de la France à agir seule, sans le soutien britannique. En faisant éclater cette impuissance, Hitler disloque le système français des alliances de revers, les pays de l'Europe de l'Est et de l'Europe danubienne ne se fiant plus à la puissance française, et cherchant désormais à négocier avec l'Allemagne nazie.

Fabrice Grenard
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1290
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 04 Nov 2014, 16:09

Petit rappel d'Histoire sur les responsables , irresponsables et les autres
1 En 1936 Albert Sarraut était président du conseil et socialiste.
Hitler n'avait qu'un pouvoir charismatique et médiatique. Il envahit la Rhénanie, avec des moyens militaires insignifiants. Et serait revenu à Berlin sans ces pouvoirs car battu; on gagnait plusieurs mois et des centaines de chars et d'avions pour dissuader l'Allemagne d'attaquer la France.
Albert Sarraut sachant bien de quoi il retournait avec Hitler, voulut le refouler; il téléphona à l'Angleterre qui téléphona à l'Amérique et ce fut: non

Quatre ans plus tard en un mois , l'humiliation et la défaite, et les 300.000 anglais rembarquaient à Dunkerque pour l'Angleterre..
Celui qui oubli son passé est condamné à le revivre: Winston Churchill
PS: qui est responsable du chaos actuel au moyen orient?
Ptrem
Un copié collé

Contexte historique



La remilitarisation de la Rhénanie décidée par Hitler le 7 mars 1936 constitue le premier grand coup de force engagé par le chancelier allemand sur le plan diplomatique. D'aucuns considèrent d'ailleurs cet événement comme le "début de la fin", le premier d'une série de provocations hitlériennes qui mèneront à la Seconde Guerre mondiale.

La démilitarisation de la Rhénanie a été imposée à l'Allemagne par le traité de Versailles, afin de créer une zone tampon entre la frontière franco-allemande et les régions allemandes militarisées. Les Anglo-saxons, qui font valoir le caractère germanique de la région, se sont opposés lors du traité aux projets français d'annexion de la Rhénanie. La rive gauche du Rhin devait toutefois faire l'objet d'une occupation militaire de la part des Alliés pour une période de cinq à dix ans. Après les tensions importantes des années 1923-1924 (refus allemand de payer les réparations, occupation de la Rhur décidée par Poincaré, volonté française de favoriser les mouvements séparatistes en Rhénanie), le traité de Locarno (16 octobre 1925) prévoit l'évacuation de la Rhénanie par les troupes alliées, contre la promesse allemande de laisser la région démilitarisée. Les dernières troupes françaises évacuent la Rhénanie au cours de l'été 1930.

Hitler ne cache pas sa volonté, une fois parvenu au pouvoir, d'obtenir la révision du "diktat" de Versailles. Sa décision de remilitariser la Rhénanie en mars 1936 prend toutefois tout le monde de vitesse : le samedi 7 mars au matin, 30 000 soldats allemands pénètrent dans la zone démilitarisée et défilent dans les principales villes (Cologne, Düsseldorf...). Cette opération constitue en fait un véritable "coup de poker". Les documents militaires allemands publiés depuis 1945 montrent que cette opération aurait pu tourner au désastre si la France avait réagi brusquement, en organisant une mobilisation générale. L'Etat major allemand n'était en effet pas prêt à suivre Hitler dans une guerre aventureuse à l'Ouest, estimant que la préparation de l'armée allemande n'était pas suffisamment avancée. Mais le gouvernement français se contente de protestations verbales, le président du Conseil Albert Sarraut déclarant dans un communiqué officiel préparé par les diplomates du quai d'Orsay que la France n'est "pas prête à laisser Strasbourg sous le feu des canons allemands". Il est vrai que l'on est alors à quelques semaines des élections législatives et qu'une mobilisation générale pourrait apparaître politiquement particulièrement mal venue dans un pays profondément pacifiste, où les forces de gauche rassemblées au sein du Front Populaire ont fait de la défense de la paix un thème essentiel de leur programme.

Les conséquences de la remilitarisation de la Rhénanie sont particulièrement importantes. Hitler réussit à rallier définitivement à ses vues l'Etat major allemand, pour lequel tout conflit futur à l'Ouest ne peut être supportable que si l'armée allemande occupe la rive gauche du Rhin. De fait, à partir de 1936, Hitler fait de la Rhénanie remilitarisée un puissant camp retranché protégé par la ligne Siegfried. Et c'est cette région qui sert de base à l'offensive allemande de mai-juin 1940. Par ailleurs, ce premier coup de force d'Hitler démontre clairement toute la passivité des démocraties européennes face à ses initiatives, et notamment l'incapacité de la France à agir seule, sans le soutien britannique. En faisant éclater cette impuissance, Hitler disloque le système français des alliances de revers, les pays de l'Europe de l'Est et de l'Europe danubienne ne se fiant plus à la puissance française, et cherchant désormais à négocier avec l'Allemagne nazie.

Fabrice Grenard
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 04 Nov 2014, 16:30

Aujourd'hui on s'en remet à Bruxelles pour tout; on voit la catastrophe... : immigration incontrôlée, etc.
Soit disant, l'Europe apporte la paix? C'est faux: c'est la paix retrouvée qui a permis l'Europe; mais cette Europe indéodée aux USA, sans consistance politique, sans diplomatie, sans puissance militaire propre, n'est pas une solution de rechange rêvée à nos démissions et abandons répétés.
l'OTAN ne devrait plus avoir de raison d'être depuis la fin de la guerre froide, or il existe tjrs; pquoi, si ce n'est pour contrôler l'Europe?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mar 04 Nov 2014, 16:58

:chapeau:
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mer 05 Nov 2014, 17:53

Bonjour.
Karl2 a écrit:
Aujourd'hui on s'en remet à Bruxelles pour tout; on voit la catastrophe... : immigration incontrôlée, etc.
Faut vraiment avoir atteint un niveau très très élevé d'imprégnation des délires stupides et malfaisants de l'extrême droite fachisante pour écrite ça et surtout pour mettre l'immigration comme seule mention autre que le "etc"......

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mer 05 Nov 2014, 19:06

Bonjour Ptrem,

récemment il y a eu une émission sur le développement de la puissance d'hitler , et sa fin !
lors du procès des généraux allemand il y en a 1 qui a pris la parole sans que l'on lui demande (il avait tellement d'autorité naturelle que même les juges et autre clowns se sont tus !) !
il a donc expliqué que lorsque hitler a annexé l'Autriche il n'avait que 19 divisions pas performantes ; et que la France et l'Angleterre avaient a elle 2 , 129 divisions !!!
alors quand hitler a décidé l'annexion puis d'envahir ensuite les généraux lui ont dit " on a peu de moyens ils vont nous écraser !" et hitler leurs a répondu très sûr de lui " vous ne connaissez pas ces gens là ils sont tellement lâche qu'ils ne bougeront pas et abandonneront les autres pays !"
et le général a reconnu que c'était vrai " si nous avons pu faire tout cela c'est parce que on savaient pouvoir compter sur votre lâcheté a tous !"
il avait piqué sa colère car les militeux de carrières et politicards se vanter d'avoir écraser hitler grâce a leurs héroïsme et déterminations !
en fait quand ils ont bougé lors de l'entré de l'armée Allemande en Pologne il était trop tard hitler avait presque autant de soldat devenu bien entrainés et du matériel bien plus performant !!

remettre le sort des nations aux mains de ploutocrates et fonctionnaires bedonnant c'est un suicide !

ni l’Europe ni les Usa n'ont de vrai chef au mieux des financiers calculateurs et retord , les ricains ont le malheur d'avoir créé un pouvoir sécuritaire et militaire remis aux mains de leurs lobbys financiers et pour cela ils sont devenu détestable !!!
ce qui ne tardera pas a leur valoir des sanctions spirituelles et ils ne comprendront pas d'où cela leur tombe dessus !
lorsque l'on se prétend Chrétien il y a un minimum de morale a tenir !!!
Il :jesus: n'Est pas mort pour que Son Nom serve a bafouer la Vérité :sts:


ptrem a écrit:
Petit rappel d'Histoire sur les responsables , irresponsables et les autres
1 En 1936 Albert Sarraut était président du conseil et socialiste.
  Hitler n'avait qu'un pouvoir charismatique et médiatique. Il envahit la Rhénanie, avec des moyens militaires insignifiants. Et serait revenu à Berlin sans ces pouvoirs car battu; on gagnait plusieurs mois et des centaines de chars et d'avions pour dissuader l'Allemagne d'attaquer la France.
Albert Sarraut sachant bien de quoi il retournait avec Hitler, voulut le refouler; il téléphona à l'Angleterre qui téléphona à l'Amérique et ce fut: non

Quatre ans plus tard en un mois , l'humiliation et la défaite, et les 300.000 anglais rembarquaient à Dunkerque pour l'Angleterre..
Celui qui oubli son passé est condamné à le revivre: Winston Churchill
PS: qui est responsable du chaos actuel au moyen orient?

Un copié collé

Contexte historique



La remilitarisation de la Rhénanie décidée par Hitler le 7 mars 1936 constitue le premier grand coup de force engagé par le chancelier allemand sur le plan diplomatique. D'aucuns considèrent d'ailleurs cet événement comme le "début de la fin", le premier d'une série de provocations hitlériennes qui mèneront à la Seconde Guerre mondiale.

La démilitarisation de la Rhénanie a été imposée à l'Allemagne par le traité de Versailles, afin de créer une zone tampon entre la frontière franco-allemande et les régions allemandes militarisées. Les Anglo-saxons, qui font valoir le caractère germanique de la région, se sont opposés lors du traité aux projets français d'annexion de la Rhénanie. La rive gauche du Rhin devait toutefois faire l'objet d'une occupation militaire de la part des Alliés pour une période de cinq à dix ans. Après les tensions importantes des années 1923-1924 (refus allemand de payer les réparations, occupation de la Rhur décidée par Poincaré, volonté française de favoriser les mouvements séparatistes en Rhénanie), le traité de Locarno (16 octobre 1925) prévoit l'évacuation de la Rhénanie par les troupes alliées, contre la promesse allemande de laisser la région démilitarisée. Les dernières troupes françaises évacuent la Rhénanie au cours de l'été 1930.

Hitler ne cache pas sa volonté, une fois parvenu au pouvoir, d'obtenir la révision du "diktat" de Versailles. Sa décision de remilitariser la Rhénanie en mars 1936 prend toutefois tout le monde de vitesse : le samedi 7 mars au matin, 30 000 soldats allemands pénètrent dans la zone démilitarisée et défilent dans les principales villes (Cologne, Düsseldorf...). Cette opération constitue en fait un véritable "coup de poker". Les documents militaires allemands publiés depuis 1945 montrent que cette opération aurait pu tourner au désastre si la France avait réagi brusquement, en organisant une mobilisation générale. L'Etat major allemand n'était en effet pas prêt à suivre Hitler dans une guerre aventureuse à l'Ouest, estimant que la préparation de l'armée allemande n'était pas suffisamment avancée. Mais le gouvernement français se contente de protestations verbales, le président du Conseil Albert Sarraut déclarant dans un communiqué officiel préparé par les diplomates du quai d'Orsay que la France n'est "pas prête à laisser Strasbourg sous le feu des canons allemands". Il est vrai que l'on est alors à quelques semaines des élections législatives et qu'une mobilisation générale pourrait apparaître politiquement particulièrement mal venue dans un pays profondément pacifiste, où les forces de gauche rassemblées au sein du Front Populaire ont fait de la défense de la paix un thème essentiel de leur programme.

Les conséquences de la remilitarisation de la Rhénanie sont particulièrement importantes. Hitler réussit à rallier définitivement à ses vues l'Etat major allemand, pour lequel tout conflit futur à l'Ouest ne peut être supportable que si l'armée allemande occupe la rive gauche du Rhin. De fait, à partir de 1936, Hitler fait de la Rhénanie remilitarisée un puissant camp retranché protégé par la ligne Siegfried. Et c'est cette région qui sert de base à l'offensive allemande de mai-juin 1940. Par ailleurs, ce premier coup de force d'Hitler démontre clairement toute la passivité des démocraties européennes face à ses initiatives, et notamment l'incapacité de la France à agir seule, sans le soutien britannique. En faisant éclater cette impuissance, Hitler disloque le système français des alliances de revers, les pays de l'Europe de l'Est et de l'Europe danubienne ne se fiant plus à la puissance française, et cherchant désormais à négocier avec l'Allemagne nazie.

Fabrice Grenard
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11944
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Mer 05 Nov 2014, 23:22

Citation :

RenéMatheux a écrit:
pas question! Croire les mensonges de ce que peuvent raconter des médias ou des écrivains desinformés ou désinformants, pas question!
il y a les faits! Point!
D'autres témoins, nombreux et venus d'horizons très différents ont une toute approche que toi,
Je serais bien curieux de savoir qui? Maintenant si tu avales tout ce que disent les médias, tu es plus que naif!  What a Face
Citation :
en fait ton approche ne se retrouve presque nulle part sinon dans une franges très marginale de conspirationnistes paranos de droite extrême.
Si quand on dit ce qu'on a vu on devient, "une frange très marginale de conspirationnistes paranos de droite extrême", cela montre surtout la totale mauvaise foi des politicards-peoplo-mediato-menteurs!  What a Face
C'est vraiment pas bon pour notre pauvre république!  :help:

En tout cas, c'était l'argument favori des gauchistes de mai 68 pour taper sur ceux qui étaient pas d'accord! Si tu es de ce milieu là, je comprend que ce que je dise te gène! Mais je n'y peux rien : c'est la vérité


Dernière édition par RenéMatheux le Jeu 06 Nov 2014, 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Jeu 06 Nov 2014, 00:16

aroll a écrit:
Bonjour.
Karl2 a écrit:
Aujourd'hui on s'en remet à Bruxelles pour tout; on voit la catastrophe... : immigration incontrôlée, etc.
Faut vraiment avoir atteint un niveau très très élevé d'imprégnation des délires stupides et malfaisants de l'extrême droite fachisante pour écrite ça et surtout pour mettre l'immigration comme seule mention autre que le "etc"......

Amicalement, Alain

Alain ;

tu habites au sommet du Montblanc ??   mort de rire mort de rire mort de rire

tu devrais tourner ton objectif sur Calais ou Marseille ou sur les gars parti faire le djihad un peu partout , ou encore en Italie où l'on repêche les gars par dizaines de mille a l'année , pauv bougre qui ensuite travers l'europe en espérant pouvoir travailler alors qu'on a pas de travaille !

il y a aussi le Roms qui sont déplacés régulièrement Manu militari autour des villes , alors que l'on prétend que l'on doit les accueillir même les maires souvent députés n'arrivent pas a gérer la question !!
et les clowns de l'europe veulent en faire venir d’avantage sous prétexte de liberté de circulation !
il n'y a pas besoin de 10 millions de migrant pour fiche la mouise dans un pas quand la vie y devient dur !!
j'ai une bonne comparaison !
un ami Anglais n'avait jamais employé de cocotte minute (il est âgé et a vécu très longtemps avec sa femme comme pasteur au fin fond du Brésil) donc il met la cocotte sur le feu mais en sait pas que l'on met un sifflet pour faire sortir la vapeur doucement et avoir une pression régulière , lorsque la vapeur sort , il se dit " ça va jamais cuire tout sort par le trou " il cherche un boulon et écrou et te sert cela correctement , puis monte au 1er étage parler avec sa tante malade , et après un moment un énorme BOOM !! il descend voir ! et là merveille de la physique la cuisine est flinguée et couverte de petit pois !
alors il explique a sa tante que ' pas d'inquiétude c'est rien une porte et une fenêtre qui ont claquées ensemble !!"

c'est a peu prés comme cela que nous imbéciles gèrent le problème en ce moment , alors on va attendre que la cocotte saute ! mais je crains que là ça casse plus que la cuisine !!

aider OUI !
nier les problèmes et organiser la ruine du pays NON c'est stupide !!

entre Bon et C,n il n'y a qu’une lettre de différente mais le résultat n'est pas le,même !
on ne peut pas accueillir toute la misère du monde et en plus la financer ! même si on aimerait bien le faire !
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Jeu 06 Nov 2014, 09:38

aroll a écrit:
Bonjour.
Karl2 a écrit:
Aujourd'hui on s'en remet à Bruxelles pour tout; on voit la catastrophe... : immigration incontrôlée, etc.
Faut vraiment avoir atteint un niveau très très élevé d'imprégnation des délires stupides et malfaisants de l'extrême droite fachisante pour écrite ça et surtout pour mettre l'immigration comme seule mention autre que le "etc"......

Amicalement, Alain


très amical en effet... "correction fraternelle"?

Ce serait curieux, l'application d'un concept chrétien de votre part

Penchons plutôt pour la calomnie délibérée, alliée au manque de réflexion crasse, tellement plus à gauche...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Jeu 06 Nov 2014, 12:40

"Ce serait curieux, l'application d'un concept chrétien de votre part

Penchons plutôt pour la calomnie délibérée, alliée au manque de réflexion crasse, tellement plus à gauche..."


Cette remarque est insultante ! carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux   Jeu 06 Nov 2014, 12:45

Cécile a écrit:
"Ce serait curieux, l'application d'un concept chrétien de votre part

Penchons plutôt pour la calomnie délibérée, alliée au manque de réflexion crasse, tellement plus à gauche..."


Cette remarque est insultante !  carton rouge

Me supposer:   "un niveau très très élevé d'imprégnation des délires stupides et malfaisants de l'extrême droite fachisante"
c'est très AIMABLE sans doute?



Revenir en haut Aller en bas
 
L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L’irresponsabilité, maîtresse de tous les maux
» Le remède de tous les maux par la « Ruqiyyah » Divine
» PRIÈRE CONTRE TOUS LES MAUX DIABOLIQUES
» Cette femme, source de tous les mots et non pas de maux
» la Chine est accusée de tous les maux... Balayons devant notre porte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: