DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La souffrance rend-elle humble ou révolté ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
monge



Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:07

Ce n'est pas cela le message du Christ lorsqu'on lit bien cette parabole. Le Christ dit si tu ne connais pas ta véritable place choisit la dernière! or personne ne connait sa véritable place donc on doit tous chercher à choisir la dernière place en suivant le conseil de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:08

l'idiot a écrit:
Dieu a dit qu'on recherche toujours la dernière place, et qu'on soit l'esclave de tous, car il veut que nous même librement nous fassions acte d'humilité, comme lui même a fait librement acte d'humilité. Ainsi on est vraiment à l'image de Dieu

Jésus nous demande d'être comme Lui, être au service de nos frères. Et ça, on peut et on doit faire.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:12

Ainsi peut être vous êtes pire que le plus grand criminel, Dieu dans sa bonté vous a simplement empêché d'être dans des situations où votre animalité va s'exprimer!
Donc il ne faut pas croire que vous n'êtes pas un assassin, ni un voleur, ni un pédophile etc. Si Dieu vous met dans le même contexte que ses criminels peut être vous allez faire pire!
Personne ne connait donc sa véritable place, cherchons donc à occuper la dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:22

l'idiot a écrit:
Ainsi peut être vous êtes pire que le plus grand criminel, Dieu dans sa bonté vous a simplement empêché d'être dans des situations où votre animalité va s'exprimer!
Donc il ne faut pas croire que vous n'êtes pas un assassin, ni un voleur, ni un pédophile etc. Si Dieu vous met dans le même contexte que ses criminels peut être vous allez faire pire!
Personne ne connait donc sa véritable place, cherchons donc à occuper la dernière.

Je ne vois vraiment pas le rapport scratch

parce que nous avons chacun des talents à faire fructifier, c'est bien dans l'évangile, non ?

Nous sommes là où le Créateur nous a mis, avons une famille, un travail et ce que Dieu veut que nous fassions, c'est de faire au mieux, en Le remerciant pour ses grâces.

La vie nous donne assez d'occasions de souffrances sans encore aller en chercher.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3484
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:30

l'idiot a écrit:
Ce n'est pas cela le message du Christ lorsqu'on lit bien cette parabole. Le Christ dit si tu ne connais pas ta véritable place choisit la dernière! or personne ne connait sa véritable place donc on doit tous chercher à choisir la dernière place en suivant le conseil de Jésus.

Jésus raconte t il cette parabole pour donner une astuce aux disciples pour briller en société ?
"Venez j'ai trouvé un truc génial pour être valorisé lors d'un banquet...Je vais vous expliquer comment..."

Non, Jésus nous rappelle que quand on est humble on se met à la place que nous inspire notre humilité, le maitre, Dieu, nous fera lui même monter à la place qu'il a gardé pour nous.

Dieu se sert des personnes humbles mais il résiste aux orgueilleux.

Quand l'homme de la parabole choisit la dernière place il ne le fait pas car il sait qu'il montera il le fait parce qu'il est humble et sait que c'est sa place.
En Christ, par son rachat, Dieu nous fait alors monter car nous avons reconnu notre véritable place: des pécheurs indigne du don de sa vie pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:31

Pause de tergiversation. Je le redis une dernière fois, s'humilier est tout aussi négatif que s'enorgueillir,
c'est l'opposé excessif.  Employer le terme ''s'humilier'' est autant négatif que de dire ''s'auto-mutiler''.

Au revoir!

PS Vous Hillel vous voyez juste. salut
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:35

l'idiot a écrit:
Le vrai humble ne dit pas qu'il est humble,mais qu'il est vil et en est convaincu!

L'humble ne sait pas qu'il l'est, sinon il ne le serait plus.
L'humilité est proche de l'innocence.

Vous m'appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres;

On peut le faire dans la noblesse du coeur, sans pour autant se tenir pour un vil personnage Smile
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:40

ysov a écrit:
Pause de tergiversation. Je le redis une dernière fois, s'humilier est tout aussi négatif que s'enorgueillir,
c'est l'opposé excessif.  Employer le terme ''s'humilier'' est autant négatif que de dire ''s'auto-mutiler''.

Au revoir!

PS Vous Hillel vous voyez juste. salut

S'humilier dans le sens de s'abaisser et de servir est très positif et c'est un exemple donné par notre Seigneur Jésus Christ dans les Évangiles, peut-être le plus clairement ici :

"Quel est en effet le plus grand, celui qui est à table ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert !"


S'humilier en cherchant comme le Christ, la dernière place...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:43

Non Hillel, relisez bien cette parabole! Jésus dit bien d'occuper la dernière quand on ne connait pas sa place, et il a expliqué pourquoi:
- Il dit en occupant la place autre que la dernière on peut nous faire rentrer occuper une place plus petite.
- En occupant la dernière place si ce n'est pas notre place on va nous faire avancer!

C'est logique et c'est du simple bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:50

Jésus ne dit pas "si tu ne connais pas ta place" mais :

Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit :
« Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.
Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.

C'est du bon sens, pour éviter de te prendre la honte de ta vie Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius



Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:52

La souffrance de notre prochain et à plus forte raison celle des innocents est révoltante et il faut tout faire dans la mesure de nos moyens pour contribuer à la soulager.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:53

FreedomForKingKong78 a écrit:
ysov a écrit:
Pause de tergiversation. Je le redis une dernière fois, s'humilier est tout aussi négatif que s'enorgueillir,
c'est l'opposé excessif.  Employer le terme ''s'humilier'' est autant négatif que de dire ''s'auto-mutiler''.

Au revoir!

PS Vous Hillel vous voyez juste. salut

S'humilier dans le sens de s'abaisser et de servir est très positif et c'est un exemple donné par notre Seigneur Jésus Christ dans les Évangiles, peut-être le plus clairement ici :

"Quel est en effet le plus grand, celui qui est à table ou celui qui sert ? N'est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert !"


S'humilier en cherchant comme le Christ, la dernière place...

Ce que le Christ fait n'est pas s'humilier. Aux yeux d'un orgueilleux oui il s'abaisse, mais en réalité non. Employer le terme ''s'humilier'' n'est pas correct. Le Christ veut qu'on soit soucieux d'égalité, de simplicité, et non de s'humilier, s'inculquer de la
mortification mentale en somme. No
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:56

Comme je vis seule, je prends la 1ère et la dernière place, c'est la même.

En dehors de ça, je ne me tracasse pas pour savoir où est ma place, sinon à terre, comme il est dit dans ma signature.
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:58

Ysov a écrit:
Ce que le Christ fait n'est pas s'humilier. Aux yeux d'un orgueilleux oui il s'abaisse, mais en réalité non. Employer le terme ''s'humilier'' n'est pas correct. Le Christ veut qu'on soit soucieux d'égalité, de simplicité, et non de s'humilier, s'inculquer de la
mortification mentale en somme.

Lui qui à qui on ne prend pas Sa vie mais Lui qui la donne a choisi de mourir par amour pour nous sur la croix, n'est pas là qu'Il s'est le plus humilié ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:58

J&B a écrit:
Jésus ne dit pas "si tu ne connais pas ta place" mais :

Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit :
« Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.
Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi.

C'est du bon sens, pour éviter de te prendre la honte de ta vie Pouffer de rire

Exactement, ça ne parle pas de s'humilier, mais d'être humble. Plein de gens ici sembles ne pas saisir la grande différence entre
faire en sorte d'être humble user d'humilité, et s'humilier, ce n'est absolument pas de même connotations.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 15:59

"Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera." (Jacques 4, 10)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:00

FreedomForKingKong78 a écrit:
Ysov a écrit:
Ce que le Christ fait n'est pas s'humilier. Aux yeux d'un orgueilleux oui il s'abaisse, mais en réalité non. Employer le terme ''s'humilier'' n'est pas correct. Le Christ veut qu'on soit soucieux d'égalité, de simplicité, et non de s'humilier, s'inculquer de la
mortification mentale en somme.

Lui qui à qui on ne prend pas Sa vie mais Lui qui la donne a choisi de mourir par amour pour nous sur la croix, n'est pas là qu'Il s'est le plus humilié ?

Il a laisser se faire humilier mais ne s'est pas humilié.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3484
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:02

La dernière place n'est pas celle où l'on se met pour s'humilier mais celle où on se met car on est déja humble.

Jésus nous indique notre place par ses paraboles: la dernière, celle du plus petit et du serviteur. A nous d'en prendre conscience (c'est l'humilité), alors Il nous fera monter sans que nous soyons en prise avec l'orgueil puisque nous connaissons notre valeur sans Lui.

Si on se mets à ses places afin de devenir humble ça ne fonctionnera pas. On ne devient pas humble par un effort de notre volonté.

Vous parlez de logique et de bon sens, vous verrez dans quelques temps si vous faire appeler "l'idiot" vous a aidé d'une quelconque façon à devenir plus humble.

Deux choses l'une, soit vous êtes vraiment un idiot et dans ce cas c'est à Dieu de vous le révéler et non aux hommes de vous affubler de cette insulte.
Soit c'est faux et dans ce cas ce n'est pas à vous de nous faire mentir à votre sujet et même de nous exposer nous même à l'orgueil vis à vis de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:02

ysov a écrit:
FreedomForKingKong78 a écrit:
Ysov a écrit:
Ce que le Christ fait n'est pas s'humilier. Aux yeux d'un orgueilleux oui il s'abaisse, mais en réalité non. Employer le terme ''s'humilier'' n'est pas correct. Le Christ veut qu'on soit soucieux d'égalité, de simplicité, et non de s'humilier, s'inculquer de la
mortification mentale en somme.

Lui qui à qui on ne prend pas Sa vie mais Lui qui la donne a choisi de mourir par amour pour nous sur la croix, n'est pas là qu'Il s'est le plus humilié ?

Il a laisser se faire humilier mais ne s'est pas humilié.

Le Christ s'est abaissé lui-même, dit saint Paul (Ph 2, 8), n'est-ce pas la même chose que s'humilier ?
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3484
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:03

Simon1976 a écrit:
"Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera." (Jacques 4, 10)
Ca veut dire reconnaitre qu'Il est et que nous ne sommes que poussière

Ca ne veut pas dire qu'on doit se dénigrer des qualités qu'Il nous a donné pour son service.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3484
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:04

Simon1976 a écrit:

Le Christ s'est abaissé lui-même, dit saint Paul (Ph 2, 8), n'est-ce pas la même chose que s'humilier ?

Je pense que le cas de Jésus qui est lui-même Dieu est un peu particulier, il n'a pas cherché les crachats et les insultes
Il vécu la vie qui lui était destinée en vu de notre rédemption, comme nous devons le faire aussi quelque soit notre chemin de vie imposé par Dieu.


Dernière édition par Hillel31415 le Sam 25 Oct 2014, 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:04

Simon1976 a écrit:
"Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera." (Jacques 4, 10)

Ça s'adresse aux orgueilleux, qui eux ont le sentiment de s'humilier. S'humilier vraiment devant Dieu, c'est l'islam et son
esclavagisme de vision, mais Dieu demande d'être humble afin de s'élever non pas en ce monde, mais s'élever dans le contexte
que la place auprès de Dieu l'heure venu est accessible.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3484
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:08

Bon je jette le gant pour ma part j'ai dit ce que j'avais à dire.
Certains lisent la bible avec le background doloriste catholique:
Faites vous appelez idiot, crétin et faites vous crucifier dans votre chair si ca vous chante, mais ça ne vous rendra pas plus humble pour autant, j'en suis sûr, au contraire !
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:09

Bien d'accord et pour moi aussi c'est terminé ici.
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:10

Hillel31415 a écrit:
On ne devient pas humble par un effort de notre volonté.

Quand on s'humilie devant le prêtre lors du sacrement de réconciliation en reconnaissant nos péchés, n'est pas là un effort de notre volonté ?
Pourtant on en sort plus humble par ce que l'on se reconnaît pécheur et on arrête de se classer parmi les justes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:11

Hillel31415 a écrit:
Bon je jette le gant pour ma part j'ai dit ce que j'avais à dire.
Certains lisent la bible avec le background doloriste catholique:
Faites vous appelez idiot, crétin et faites vous crucifier dans votre chair si ca vous chante, mais ça ne vous rendra pas plus humble pour autant, j'en suis sûr, au contraire !

Je ne cherche pas les insultes ou les souffrances. Je suis d'accord avec Espérance:

Espérance a écrit:
La vie nous donne assez d'occasions de souffrances sans encore aller en chercher.

Le dolorisme et tout le reste ne fait qu'engendrer de l'orgueil.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:25

Simon a écrit:
Le Christ s'est abaissé lui-même, dit saint Paul (Ph 2, 8), n'est-ce pas la même chose que s'humilier ?

C'est de la compassion.
De l'extrême compassion pour les fils de Dieu tombés dans les pièges des fils des ténèbres.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:27

Commentaire du jour :

Julienne de Norwich (1342-après 1416), recluse anglaise
Révélations de l'amour divin, ch. 39

Se convertir et ne pas périr

Le péché est le fouet le plus cinglant qui puisse frapper toute âme élue. Il brise chacun, homme ou femme, l'abaissant tellement à ses propres yeux qu'il croit ne plus mériter que de tomber en enfer, jusqu'au moment où, touché par le Saint Esprit, il est saisi de contrition et voit son amertume se changer en espérance dans la miséricorde divine. Alors ses blessures commencent à guérir et son âme à vivre, dès qu'il se tourne vers la vie de la sainte Église. Le Saint Esprit le conduit à la confession, pour y avouer de plein gré ses péchés, en toute nudité et franchise, avec une grande tristesse et la honte d'avoir souillé la belle image de Dieu. Il reçoit sa pénitence pour chaque péché de la part de son confesseur, ainsi qu'il est établi dans la sainte Église par l'enseignement du Saint Esprit. Et cette humilité plaît grandement à Dieu…


Notre Seigneur nous garde avec un très grand soin, même quand nous nous croyons presque abandonnés, rejetés, à cause de nos péchés et voyons que nous l'avons mérité. L'humilité que nous acquérons par là nous relève bien haut aux yeux de Dieu. La grâce divine fait naître une si grande contrition, compassion et vraie soif de Dieu, que le pécheur, soudain délivré du péché et de la peine, est élevé jusqu'à la béatitude, à l'égal des grands saints.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 16:28

Hillel31415 a écrit:
La dernière place n'est pas celle où l'on se met pour s'humilier mais celle où on se met car on est déja humble.
.

Donc si vous n'arrivez pas à vous mettre à la dernière place c'est que vous n'êtes pas humble visiblement on est d’accord là c'est un progrès! d'où pour exercer notre humilité cherchons à nous mettre à la dernière place.
Si on le peut, cherchons une place plus petite encore, jusqu'à atteindre notre point d'orgueil ( il existe toujours un point d'orgueil) qu'on offre à Dieu pour qu'il le soigne.

Notre volonté doit être en accord avec celle de Dieu sinon on n'est pas libre, donc comme Dieu veut qu'on s'abaisse, cherchons effectivement à nous abaisser, c'est cela qui manifeste notre volonté. C'est par des actes et non par des paroles qu'on doit manifester notre volonté, Jésus l'a dis et redis plusieurs fois directement ou par des paraboles.
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 17:01

Pour ma part, l'humilité chrétienne n'est pas l'humiliation.

L'humilité est la connaissance la plus juste de sa propre valeur.  

Ex: Si une personne est le plus grand musicien au monde, elle doit l'assumer, car avec ce talent, viens une série de responsabilités.  Ce n'est pas en disant: «Je ne suis pas un bon musicien» que la personne sera humble.  Elle serais humble par contre si elle affirme que «M. YX, grand virtuose, me surpasse en telle chose" si l'affirmation est véridique...


Dernière édition par L'assoiffé le Sam 25 Oct 2014, 19:45, édité 1 fois (Raison : Présision dans l'affirmation - dépersonnalisation pour illuster mieux.)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 18:16

l'idiot a écrit:
Hillel31415 a écrit:
La dernière place n'est pas celle où l'on se met pour s'humilier mais celle où on se met car on est déja humble.
.

Donc si vous n'arrivez pas à vous mettre à la dernière place c'est que vous n'êtes pas humble visiblement on est d’accord là c'est un progrès! d'où pour exercer notre humilité cherchons à nous mettre à la dernière place.
Si on le peut, cherchons une place plus petite encore, jusqu'à atteindre notre point d'orgueil ( il existe toujours un point d'orgueil) qu'on offre à Dieu pour qu'il le soigne.

Notre volonté doit être en accord avec celle de Dieu sinon on n'est pas libre, donc comme Dieu veut qu'on s'abaisse, cherchons effectivement à nous abaisser, c'est cela qui manifeste notre volonté. C'est par des actes et non par des paroles qu'on doit manifester notre volonté, Jésus l'a dis et redis plusieurs fois directement ou par des paraboles.

Allez vous vous abaisser à accepter que ce que vous dites est loin d'être de l'humilité ? puisque apparemment, vous savez mieux que tout le monde ce que c'est ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 18:18

J&B a écrit:

L'humble ne sait pas qu'il l'est, sinon il ne le serait plus.
L'humilité est proche de l'innocence.


Thumright

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 19:56

L'assoiffé a écrit:
Pour ma part, l'humilité chrétienne n'est pas l'humiliation.

L'humilité est la connaissance la plus juste de sa propre valeur.  

Ex: Si je suis le plus grand musicien au monde (de façon unanime), je dois l'assumer, car avec ce talent, viens une série de responsabilités.  Ce n'est pas en disant: «Je ne sais pas bien jouer de la musique» que je serais humble.  Je serai humble par contre si j'affirme que «M. YX, grand virtuose, me surpasse en telle chose" si l'affirmation est véridique...

C'est exactement cela ! Et en toute simplicité.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 21:07

L'assoiffé a écrit:
Pour ma part, l'humilité chrétienne n'est pas l'humiliation.

L'humilité est la connaissance la plus juste de sa propre valeur.  

Ex: Si une personne est le plus grand musicien au monde, elle doit l'assumer, car avec ce talent, viens une série de responsabilités.  Ce n'est pas en disant: «Je ne suis pas un bon musicien» que la personne sera humble.  Elle serais humble par contre si elle affirme que «M. YX, grand virtuose, me surpasse en telle chose" si l'affirmation est véridique...

Dans la Foi nous savons que tous nos talents ne nous appartiennent pas, mais appartiennent à Dieu, donc quelqu'un qui est vraiment humble dans la foi, sait que sa vraie place est le néant, le talent qu'il expose est en réalité la propriété de Dieu.
Par conséquent si on lui dit qu'il est nul, il sait que c'est vrai, car ce qu'il expose n'est pas de lui mais de Dieu.  Lorsqu'on le comble d'éloge il rougit, il tremble car il est entrain de voler la place qui revient à Dieu.

A ce titre l'exemple de Marie est révélateur lors de la visitation. Lorsque Elisabeth lui donnait des honneurs, elle a reportée tous ces honneurs à Dieu en chantant le magnificat. C'est ainsi que le Chrétien doit agir, tout reporter à celui qui mérite mieux que Lui, sinon tout reporter à Dieu, et se présenter comme vil pour la gloire de Dieu.


Dernière édition par l'idiot le Sam 25 Oct 2014, 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 21:12

Que de cilice mental. No On croirait lire un rescapé de la grande peste de 1348 expédié au XXIe par
une machine à voyager dans le temps. Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 21:21

ysov a écrit:
Que de cilice mental. No  On croirait lire un rescapé de la grande peste de 1348 expédié au XXIe par
une machine à voyager dans le temps. Pouffer de rire

Ben oui, ça ne s'arrange pas... Le cas est peut-être désespéré. N'est-ce pas Sainte Rita l'avocate des causes désespérées ? Prions la tous ensemble ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 21:32

l'idiot a écrit:


C'est ainsi que le Chrétien doit agir, tout reporter à celui qui mérite mieux que Lui, sinon tout reporter à Dieu, et se présenter comme vil pour la gloire de Dieu.

Le père Monier, jésuite, disait:

«Appuie-toi sur Dieu. Adhère à Lui. Mais appuie-toi avec ta faiblesse, non avec ta vertu».


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 22:04

Cécile a écrit:
ysov a écrit:
Que de cilice mental. No  On croirait lire un rescapé de la grande peste de 1348 expédié au XXIe par
une machine à voyager dans le temps. Pouffer de rire

Ben oui, ça ne s'arrange pas... Le cas est peut-être désespéré. N'est-ce pas Sainte Rita l'avocate des causes désespérées ? Prions la tous ensemble ! Very Happy

Ou Saint-Jude apôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Sam 25 Oct 2014, 22:25

ysov a écrit:
Cécile a écrit:
ysov a écrit:
Que de cilice mental. No  On croirait lire un rescapé de la grande peste de 1348 expédié au XXIe par
une machine à voyager dans le temps. Pouffer de rire

Ben oui, ça ne s'arrange pas... Le cas est peut-être désespéré. N'est-ce pas Sainte Rita l'avocate des causes désespérées ? Prions la tous ensemble ! Very Happy

Ou Saint-Jude apôtre.

là, je ne connais pas Very Happy

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 02:35

l'idiot a écrit:
Dans la Foi nous savons que tous nos talents ne nous appartiennent pas, mais appartiennent à Dieu,
donc quelqu'un qui est vraiment humble dans la foi, sait que sa vraie place est le néant, le talent qu'il expose est en réalité la propriété de Dieu.
Par conséquent si on lui dit qu'il est nul, il sait que c'est vrai, car ce qu'il expose n'est pas de lui mais de Dieu.  Lorsqu'on le comble d'éloge il rougit, il tremble car il est entrain de voler la place qui revient à Dieu.

Si je suis votre logique, lorsque vous donnez un cadeau à votre enfant, vous en gardez la propriété après l'avoir offert?

Pourquoi en serait-il autrement pour notre Père du Ciel?

Nous savons que c'est Dieu qui nous a offert nos talents.  Et c'est très humble en effet de le reconnaître.
Mais je crois qu'il serait très vexé que vous les considèreriez comme du néant en les méprisants...

Il ne faut pas rougir des talents offert par Dieu.  Il faut les mettre au service de nos frères et sœurs en faisant bien attention à ne pas les enterrer par crainte de Dieu.

Celui qui est comblé d'éloge ne doit pas rougir, mais remercier Dieu des talents qui lui ont été confiés.

l'idiot a écrit:
A ce titre l'exemple de Marie est révélateur lors de la visitation. Lorsque Elisabeth lui donnait des honneurs, elle a reportée tous ces honneurs à Dieu en chantant le magnificat. C'est ainsi que le Chrétien doit agir, tout reporter à celui qui mérite mieux que Lui, sinon tout reporter à Dieu, et se présenter comme vil pour la gloire de Dieu.

Très très bon exemple d'humilité en effet. On y est presque:


Citation :
Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.

Où voyez vous écrit: «Je ne suis rien (néant) et je rougis que le Seigneur m’ait choisie.»

On ne le voit pas écrit parce que ce n'est pas l'humilité.

Il est plutôt écrit: «Je rends grâce au Seigneur d'avoir été choisie (j'en suis heureuse) et je le reconnait humblement (avec vérité en regardant cela) que désormais, tous les âges me diront bienheureuse.(me combleront d'éloge comme vous dites!) »

Se regarder en vérité, ne pas tolérer l'illusion de ce que nous ne sommes pas, reconnaître avec gratitude ce qu'on a reçu de Dieu et l'en remercier.

Regardez-vous comme Dieu vous regarde.  Il vous regarde avec amour et vérité.  Faites de même avec vous même. Vous aurez un regard tout humble.

Dieu ne nous regarde pas avec le bout de son talon, comme on écrase une vulgaire fourmis.

Vous êtes le projet de Dieu. (Pas seulement vous, mais nous tous!)

heureux
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 06:59

L'assoiffé a écrit:
me du néant en les méprisants...

Il ne faut pas rougir des talents offert par Dieu.

Et voilà une mauvaise interprétation de ce que j'ai dis qui commence, c'est tjrs comme cela.

Relisez bien ma dernière intervention. On ne rougit pas parce-que Dieu nous a donné un talent, mais  parce-qu'on me traite comme si c'est moi qui était le propriétaire de ce talent, on me glorifie comme si tout venait de moi, donc je prend la place de Dieu. Et c'est alors mon devoir de reporter cette gloire à Dieu, comme Marie l'avait fait, c'est à dire je dois faire comprendre à ceux qui me glorifient qu'ils se trompent que c'est Dieu qu'ils doivent admirer et glorifier pour ce talent. Si je n'arrive pas à reporter cette gloire qu'on me fait à Dieu, alors je vole la place de Dieu. C'est dans ce sens que je rougis!
Vous comprenez un peu?

Un autre exemple, si je suis un chauffeur, et que mon patron a acheté une nouvelle voiture de luxe, si un jour je conduis seul cette voiture et si des personnes qui ne savent pas que je suis un chauffeur me voient, m'admirent, me félicitent pour ma belle voiture je dois les faire comprendre que ce n'est pas voiture, car sinon le jour où ils vont le savoir, ils vont me considérer à juste titre comme un imposteur.
Il en est de même de nos talents, on doit chercher à faire reporter tous les éloges qu'on reçoit au vrai propriétaire, sinon on aura honte le jour où la vérité va éclater. Quand on remercie ou bien quand on admire  un frère dans le Christ c'est pour le fait qu'il ait permis qu'on contemple un aspect de la gloire de Dieu à travers lui et non comme si c'est lui qui est le propriétaire de ce talent.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 10:19

Vous n'avez pas répondu à ma question d'hier de 18h16...

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 10:32

Espérance a écrit:
Vous n'avez pas répondu à ma question d'hier de 18h16...

Comme vous insistez je vais répondre.

Espérance hier 18h16 a écrit:
Allez vous vous abaisser à accepter que ce que vous dites est loin d'être de l'humilité ?
je vous retourne la question, et j'ajoute celle ci: Vous savez ce que c'est qu'un débat?

Espérance hier 18h16 a écrit:

puisque apparemment, vous savez mieux que tout le monde ce que c'est ?


C'est vous qui le dite...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 10:52

Je n'ai pas la prétention de dire que je suis humble... mais je sais reconnaître une personne humble quand elle l'est...

Pour moi, un débat devrait être constructif. Un des intérêt est de pouvoir se remettre en question sur certains points et de s'améliorer à son tour.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 11:08

c'est exacte chacun donne son point de vue en argumentant, de façon que dans la confrontation des arguments, des erreurs éventuelles soient mises en évidence et certaines vérités ignorées soient révélées.

Même si personnellement on n'a rien appris à la suite d'un débat, quelqu'un d'autre peut voir certain aspects de sa Foi éclairés en lisant le débat. Tout ça pour dire qu'il faut plutôt encourager l'échange des arguments au lieu de dire qu'une personne doit la fermer et accepter tout ce que les autres disent parce-qu'on n'est pas à l'aise avec son point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 12:12

Il y a une grosse nuance entre "n'être pas à l'aise avec le point de vue de quelqu'un", et reconnaître que l'autre fait une erreur doctrinale.

Ainsi, il est évident que vous êtes plus sensible à la doctrine cathare qu'à l'Evangile.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 12:42

dans ce cas étayer par des références votre point de vue c'est simple! moi je me suis juste limité à des arguments qui sont à mon humble avis "raisonnables" à base des extraits bibliques.
Mais ce que je dis c'est ce que la tradition de l'Eglise a enseigné, tous ceux qui lisent les pères et les saints de l'age d'or de l'Eglise le savent.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 14:04

dans ce cas étayer par des références votre point de vue c'est simple! moi je me suis juste limité à des arguments qui sont à mon humble avis "raisonnables" à base des extraits bibliques.
Mais ce que je dis c'est ce que la tradition de l'Eglise a enseigné, tous ceux qui lisent les pères et les saints de l'age d'or de l'Eglise le savent.


Nous le faisons, en général, avec les enseignements de l'Eglise catholique, qui est à même de décortiquer l'évangile quand même !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 14:47

Il y a peut être confusion entre abaissement et humiliation dans votre vision de l'humilité.

Voici un texte du Vatican qui pourrait nous mettre sur une piste:

Citation :


PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Lundi 8 avril 2013



(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 15 du 11 avril 2013)

L'humilité comme règle d'or

Lundi 8 avril, c’est l’humilité en tant que « règle d’or » qui était au cœur de l’homélie du Pape : pour le chrétien « progresser » signifie « s’abaisser ». Et c’est précisément sur la voie de l’humilité, choisie par Dieu lui-même, que passent l’amour et la charité. Toute l’histoire de la foi, a dit le Pape, est faite d’humilité et « nous parle à tous d’humilité ». Il en est ainsi également pour le fait historique de la naissance de Jésus. Il « semble que Dieu ait voulu [que chaque événement] se fasse en cachette, qu’il ne soit pas rendu public », qu’il soit comme « couvert par l’ombre de l’Esprit Saint ». Voilà pourquoi — a-t-il ajouté — « tout se fait sur la voie de l’humilité. Dieu, humble, s’abaisse : il vient à nous et s’abaisse. Et il continuera à s’abaisser jusqu’à la croix ». Au moment de l’annonciation, « Marie aussi s’abaisse : elle ne comprend pas bien, mais elle est libre : elle comprend seulement l’essentiel. Et elle dit oui. Elle est humble : “Que soit faite la volonté de Dieu”. Elle laisse son âme à la volonté de Dieu ». Et « Joseph, son fiancé — ils n’étaient pas encore mariés — s’abaisse lui aussi et se charge lui-même de cette responsabilité si grande ». Le style de Marie et de Joseph montre précisément que « tout l’amour de Dieu, pour arriver à nous, prend la voie de l’humilité. Dieu humble qui a voulu marcher avec son peuple ». « L’humilité est celle de Dieu qui nous enseigne, celle de Marie, celle de Joseph ». Et « l’humilité — a-t-il ajouté — est celle de Jésus, qui finit sur la croix. Telle est la règle d’or pour un chrétien : progresser, avancer et s’abaisser. On ne peut pas aller sur une autre voie. Si je ne m’abaisse pas, si tu ne t’abaisses pas, tu n’es pas chrétien ». « Le triomphe du chrétien prend ce chemin de l’abaissement. Je crois que l’on dit ainsi : s’abaisser. Regardons Jésus qui commence à s’abaisser dans ce mystère si beau. Regardons Marie, regardons Joseph. Et demandons la grâce de l’humilité. Mais de cette humilité qui est la voie par laquelle passe assurément la charité ».


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana

S'abaisser, ce n'est pas, selon moi, se mépriser et se prendre pour du néant.

C'est éviter de se mettre en avant, de chercher la première place, de désirer que les regards se tournent vers nous.
C'est travailler dans l'ombre, ne pas chercher les honneurs, le faire pour le Christ dans le secret.

Et, dans tout cela, remercier le Seigneur de nous avoir donner des talents et des forces vives pour l'aider à son œuvre.

Si je méprise ce que je suis, je ne peux rendre du fruit en abondance. Je dois être pleinement conscient des talents que j'ai pour les mettre au service de mes frères. Si je me sous estime, je pêcherai inévitablement par omission.

Si je me sur estime, je pêcherai par orgueil.

L'humilité, c'est le parfait équilibre entre les deux. Et la ligne est très mince...

Qu'en dites-vous cette fois-ci?

Laissons nos égos de côté pour trouver la vérité. (Je parle de moi ici.)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 14:55

Merci L'assoiffé Very Happy

cela me fait penser au deuxième commandement de Jésus : Tu dois aimer ton prochain comme toi même ! (Lc 10.27).

Nous ne pouvons aimer notre prochain que si nous, nous aimons-nous même dans le Christ. S’aimer soi-même est en fait un commandement .

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 14:59

Espérance a écrit:
Merci L'assoiffé Very Happy

cela me fait penser au deuxième commandement de Jésus : Tu dois aimer ton prochain comme toi même ! (Lc 10.27).

Nous ne pouvons aimer notre prochain que si nous, nous aimons-nous même dans le Christ. S’aimer soi-même est en fait un commandement .

cheers

Oui, c'est un commandement de Dieu!

Si on ne s'aime pas, on aime pas les autres non plus.

Et il est très difficile de s'aimer en vérité.

On aime souvent plus ce qu'on aimerait être. Et c'est là qu'on perd l'humilité.

Revenir en haut Aller en bas
Albine



Féminin Messages : 190
Inscription : 09/06/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 15:09

Il me semble que le sujet a beaucoup dévié: La souffrance rend elle humble ou révolté?

Je pense que la souffrance physique et ou psychique révolte dans un premier temps, puis il peut y avoir acceptation et donc humilité peut-être avec des phases de révolte et d'appaisement.
Vivre dans la foi n'empêchant pas la révolte.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: La souffrance rend-elle humble ou révolté ?   Dim 26 Oct 2014, 16:02

L'assoiffé a écrit:


S'abaisser, ce n'est pas, selon moi, se mépriser et se prendre pour du néant.
Dans la Foi, Dieu seul EST, nous sommes en réalité néant. C'est la vérité que notre Foi, nous enseigne. Dieu est le TOUT, et nous sommes RIEN. La moindre des bonnes choses qu'on peut faire c'est essentiellement grâce à Dieu, et même ce qu'on fait de "parfait" ( grâce à Dieu il faut le préciser) à nos yeux et au yeux des hommes, est en réalité entaché de la boue de notre orgueil et de notre misère, si bien qu'on présente nos "bonnes œuvres"  au Christ non comme un ouvrier qui attend son juste salaire, mais comme un misérable afin qu'il les purifie et les améliore pour les présenter au Père.
Pour dire les choses autrement: Christ a voulu faire des œuvres parfaites à travers nous, mais nous ne l''avons pas toujours laissez agir comme il voulait, et au final l'oeuvre est entachée de la boue de notre péché et de notre misère.

Citation :

Si je méprise ce que je suis, je ne peux rendre du fruit en abondance.  Je dois être pleinement conscient des talents que j'ai pour les mettre au service de mes frères.  

On doit être conscient des talents qu'on a reçu, mais compter uniquement sur Dieu pour pouvoir les mettre en valeur. On doit se défier de soit même et mettre toute notre confiance sur Dieu et aucune confiance sur nous même. Concrètement on doit agir sachant que Dieu va nous soutenir en background, voir toujours si la moindre pensée, action, parole qu'on  veut faire est conforme à l'enseignement du Christ, bref avoir le soucis de faire ce que Dieu veut, pour Dieu et en comptant sur Dieu.

Citation :

Si je me sous estime, je pêcherai inévitablement par omission.

On doit être confiant quand on agit parce-qu'on sait qu'on aura le soutien de Dieu, et non parce-qu'on a une quelconque valeur!
donc notre assurance réside sur la grâce certaine qu'on sait que   Dieu nous donne et nous donnera et non sur une valeur quelconque qu'on a en propre, car en propre on est néant.
Notre Foi nous enseigne que rien de ce qui a une valeur véritable en nous ne nous appartient. Tout ce qui en nous a une valeur vient de Dieu. Et l'humilité consiste dans son essence à accepter cette vérité. Ce qui fait que l'homme vraiment humble accepte tout. Si un jour il perd tout, il sait que le vrai propriétaire a récupéré  ses propres biens, et dans la confiance il sait qu'il les récupère pour mieux les faire gérer et il dit merci à ce propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
La souffrance rend-elle humble ou révolté ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Débats d'idées sans détour : La religion rend-elle altruiste ?
» La télévision rend-elle stupide ?!
» J'ai enfin découvert quelqu'un devant qui m'agenouiller !
» FCO: vaccination pas obligatoire!
» L'utilité des études de philosophie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: