DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 09 Oct 2014, 19:02

Une enfant demande au Maitre Thich Nath Hanh : " c'est quoi Dieu ?"

Thich Natc Hanh lui répond :

"Question difficile mais je vais essayer de répondre.
Je pense que Dieu est tout. Certainement Dieu n'est pas une idée ou une notion.
Dieu est très réél, tu peux entrer en contact avec Dieu lorsque tu es en pleine conscience, concentré, avec une vision profonde. Quand tu viens au Village des Pruniers en tant que pratiquant de méditation, tu cultives l'énergie de pleine conscience, de concentration et de vision profonde et avec ces trois énergies très certainement tu peux toucher Dieu à la fois au Village des Pruniers ou quand tu rentres chez toi tu continues à toucher Dieu.

Tu sais que lorsque tu t'arrêtes de penser, lorsque tu inspires en pleine conscience et te réjouis d'inspirer tu peux déjà entrer en contact avec Dieu, parce que lorsque tu inspires comme cela tu te réjouis d'inspirer et tu découvres qu'inspirer c'est merveilleux.

Lorsque j'inspire je sais que je suis vivant et être vivant est une chose merveilleuse.
Quand j'inspire je deviens vraiment vivant, je vois que mon corps, que mon esprit sont merveilleux, je peux entrer en contact avec le soleil, avec les collines où poussent les fleurs de tournesol, avec l'eau qui coule du robinet, il y a tant de merveilles dans la vie en moi et autour de moi.

Lorsque je marche en pleine conscience je reconnais que le sentier qui amène au sommet ou dans les bois est plein de merveilles, l'herbe, les petites fleurs, les insectes, le soleil, tout est une merveille. Un caillou, une feuille, un papillon, tout est merveilleux et je peux voir Dieu dans tout. Tu peux voir Dieu dans un caillou, dans un grain de poussière, dans un papillon, dans une fleur de tournesol. Tu peux voir Dieu dans la personne à côté de toi et si tu vois Dieu ainsi tu es une personne heureuse.


Tu ne veux pas te faire du mal et tu ne veux pas faire du mal aux autres, même s'ils sont violents. Ils souffrent parce qu'ils n'ont pas été capables d'entrer en contact avec Dieu. mais s'ils pratiquent la pleine conscience, la concentration et la vision profonde, s'ils sont conscients, concentrés et qu'ils ont de la clarté ils auront la chance de réaliser qu'ils sont dans le royaume de Dieu. Nous sommes rééllement dans le royaume de Dieu et lorsque nous faisons la marche méditative nous marchons dans le royaume de Dieu.

Si tu fais la marche méditative correctement tu sais que tu marches dans le royaume de Dieu et si le royaume est là, Dieu est là aussi. Tu peux entrer en contact avec Dieu dans le royaume de Dieu avec chaque souffle et chaque pas et c'est ce que je fais durant la marche méditative. Se réjouir du royaume de Dieu cela veut dire se réjouir de Dieu.
Pour moi Dieu n'est pas une idée abstraite mais quelque chose très réél que tu peux rencontrer dans chaque moment de ta vie quotidienne. Ton corps appartient au royaume de Dieu, ton esprit aussi.

Cette fleur, ce ruisseau, cet arbre, ils appartiennent tous au royaume de Dieu et c'est dommage si nous nous laissons attraper par notre colère, par notre peur, notre jalousie et que nous ne puissions pas être en contact avec le royaume de Dieu. Si nous ne savons pas comment être en contact avec le royaume de Dieu et avec Dieu alors nous gaspillons notre vie.


Au Village des Pruniers nous apprenons à marcher, à s'asseoir, à manger, à prendre une douche de manière à pouvoir entrer en contact avec les merveilles de la vie qui appartiennent au royaume de Dieu.
Tout appartient au royaume de Dieu, incluant cette fleur de lotus, incluant ce petit garçon.

Continues à apprendre pour pouvoir comprendre cela plus profondément."



Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 09 Oct 2014, 20:46

Bonsoir Dims

C'est bizarre ce que vous écrivez, car dans le bouddhisme, il n'y a pas de Dieu, mais des dieux, des divinités et le dharma.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 09 Oct 2014, 21:43

Espérance a écrit:
Bonsoir Dims

C'est bizarre ce que vous écrivez, car dans le bouddhisme, il n'y a pas de Dieu, mais des dieux, des divinités et le dharma.

Le nirvana est la vue ultime du samsara et le samsara est simplement la vue erronée ( samsara = l'illusion ou cycle des renaissances ). Dans la vue du samsara il y a les plans divins, le plan humain et les plans infernaux, ils sont tous identiques car ils sont tous impermanent mais ils sont vides d'existence propre, vide de réalité.
Dans le Bouddhisme quand on parle de Dieu, on ne parle pas d'un être mais de vision absolue. Nous parlons de la transcendance des concepts d'existence ou de non existence. Ce qui veut dire voir au-delà du samsara, voir dans la réalité.

La nature profonde de l'esprit dans le Bouddhisme c'est une conscience sans support, sans condition.

A la recherche de l'ultime ( Thich Nath Tanh )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 09 Oct 2014, 23:34

Espérance a écrit:
C'est bizarre ce que vous écrivez, car dans le bouddhisme, il n'y a pas de Dieu, mais des dieux, des divinités et le dharma.

Fondamentalement, il n'y a pas de divinités mais seulement le Dharma car le bouddhisme a fini par intégrer l'hindouisme. Nous avons bien les anges et les saints chez nous, certes c'est différent mais personnellement je préfère ne prier que la Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 09:33

Ce qui me gêne avec le bouddhisme c'est qu'il semble être plus destiné à des initiés, alors que Dieu est accessible à tout un chacun même à l'enfant de 3 ans qui n'a aucune notion de ce qu'est la conscience. Pour entrer en contact avec Dieu Jésus nous invite à prier tout simplement. Pourquoi compliquer les choses avec des "lorsque tu es en pleine conscience, concentré, avec une vision profonde", "quand tu cultives l'énergie de pleine conscience" qui ne veut rien dire pour la majorité des gens. Mais de dire qu'on a un Père qui nous aime au Ciel et qu'on peut lui parler à travers la prière, il me semble que cela est d'une part bien plus juste mais aussi bien plus accessible.

Bien évidemment pour entrer en prière il faut virer tout ce qui nous disperse, retirer le mp3 des oreille, faire le silence pour être le plus présent possible à Dieu. Mais tout cela peut être dit et compris très simplement sans parler de culture d'énergie et de mise en pleine conscience... Enfin il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 09:39

Cela dit cette histoire Dims est très jolie et il y a beaucoup de vrai, comme la présence de Dieu en nous même et dans la nature, dans chaque fleur... l'homme a perdu la capacité à se laisser toucher par la grâce et ne parvient plus à s'émerveiller devant la beauté de la création.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 10:30

Tabris,

Le bouddhisme est issu de l'hindouisme (dharma)
Le Bouddha est venu réformer la Loi, le dharma, un peu comme Jésus est venu réformer le judaïsme.

« Pour la sauvegarde du bien, déclare Krishna dans la Bhagavad-Gîtâ, pour la destruction du mal et pour le rétablissement de la loi éternelle (Dharma), je m'incarne d'âge en âge. » (IV, 8).

Rien n'empêche Dieu de s'incarner où et quand il le veut.





Philippe B

L'orient et l'occident ont des manières différentes de concevoir Dieu et le monde.
L'occident est rationnel et analytique et l'orient a une vision globale des choses et plus intuitive.
Les orientaux n'ont pas besoin d'analyse pour comprendre ce qu'est la conscience, la conscience EST tout et en tout.
Les occidentaux pensent que la conscience est produite par le cerveau.


Peut-être les temps sont-ils venus d'unir nos visions respectives ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 10:42

J&B a écrit:
Le bouddhisme est issu de l'hindouisme (dharma)
Le Bouddha est venu réformer la Loi, le dharma, un peu comme Jésus est venu réformer le judaïsme.

Merci pour la précision ! Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 10:54

Pour le bouddhisme, il n'y a pas de Dieu Créateur et il n'y a pas de comparaison à faire entre Jésus et Bouddha.

Pour les bouddhistes,

- personne n’a créé le monde et l’univers. C’est l’imperfection de nos organes de sens qui nous fait percevoir le Monde et l’univers à notre façon.

- personne n’a créé l’homme. C’est notre ignorance originelle qui a engendré notre existence à travers le temps.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 11:56

De même qu'il y a des différences entre les Chrétiens, je suppose qu'il y en a dans le Bouddhisme...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 12:01

Cécile a écrit:
De même qu'il y a des différences entre les Chrétiens, je suppose qu'il y en a dans le Bouddhisme...

oui pour la pratique, certainement, mais dans aucune branche du bouddhisme, on croit en Dieu.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 13:09

Le bouddhisme est issu du Sanata Dharma (indouisme) et inclut la cosmologie hindoue
Le Bouddha était hindou, comme Jésus était juif.
Si on ne lit que le nouveau testament, on ne trouvera pas le récit de la création, mais des références ici et là.

Il y a des récits ou des mythes qui parle d'un Etre qui porte en lui tout l'univers et racontent comment  l'Etre est devenu multiple.
Le sacrifice du démembrement, qui est la Création, existe dans toutes les religions, mais sont racontées sous formes de mythes.

http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-les-mythes-de-la-creation/5-le-demembrement-d-un-geant-ou-d-un-monstre/

Le bouddhisme va droit au but. Comme un hologramme dans chaque partie on voit la totalité.
La théologie chrétienne utilise les concepts dualistes  pour parvenir à la vérité. Un chemin linéaire.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 14:08

J&B, vous avez raison que le bouddhisme vient de l'hindouisme.

Mais dans l’hindouisme, il y a un Dieu créateur, Bramā. Il existe plusieurs récits de la création du Monde.

Dans le bouddhisme, la question de l’origine du Monde n’est pas abordée.
Selon le Bouddha "le fait de croire en la création du monde par un être suprême" conduit à un manque d’effort dans la pratique et à l’inaction.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 15:37

Espérence,

Effectivement Dans le Bouddhisme nous ne croyons pas en un être suprême qui serait créateur de tout, car cela est un concept.
Dans le Bouddhisme il y a la notion de conscience pure et de conscience discursive.  

La conscience pure c'est un état immuable, je ne vais pas dire éternel car cela voudrait dire qu'elle intègre les notions de temps. Elle est hors temps et hors de toute condition.
Alors que la conscience discursive existe dans le temps, le conditionnement et de ce fait elle est impermanente.

La méditation concrètement c'est faire rayonner la conscience pure. Et c'est très simple pour cela il suffit d’être conscient. Quand vous êtes conscient vous ne prenez plus support sur des idées, des sensations, des émotions. Vous avez un regard juste !
Le regard de la conscience est pur, il est sans jugement et sans interprétation.

Quand vous comprenez ça vous comprenez que tout dans sa nature est conscience pure. Tout dans ce monde provient de cet inconditionnée. Le problème c'est que l'on vit notre vie sans être conscient et donc on ne peut pas voir l'inconditionné. On prend support et cela produit la conscience discursive c'est comme vivre endormi ou sur pilote automatique.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 15:54

Cécile a écrit:
De même qu'il y a des différences entre les Chrétiens, je suppose qu'il y en a dans le Bouddhisme...

Le Theravada qui est le véhicule inférieur ne reconnait pas la nature de l'esprit. Il parle d’annihilation de la conscience.

Les Theravadins reconnaissent que les choses sont vides de soi sauf qu'ils n’intègrent pas le sens de la vacuité. Il rentre dans le nihilisme alors que le Bouddha à clairement dit de ne pas tomber dans les 2 extrêmes ( l’être et le non être ).
Par exemple ils disent qu'au Parinirvana la conscience cesse, sauf que le Mahayana dit si la conscience n'a jamais eu d'existence propre comment ce qui n'a pas commencé peut il cesser ?

La vacuité est une chose très profonde et subtil à réaliser c'est la nature de l'esprit même. La vacuité c'est réfuter le soi par le non soi. ¨
Par exemple les choses apparaissent elles ne sont pas non existences, cependant les choses disparaissent elle ne sont pas non plus existante. L'essence de la vacuité c'est la transcende des concepts d’être et de non être.


Dernière édition par dims le Ven 10 Oct 2014, 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 16:35

Philippe B. a écrit:
Ce qui me gêne avec le bouddhisme c'est qu'il semble être plus destiné à des initiés, alors que Dieu est accessible à tout un chacun même à l'enfant de 3 ans qui n'a aucune notion de ce qu'est la conscience. Pour entrer en contact avec Dieu Jésus nous invite à prier tout simplement. Pourquoi compliquer les choses avec des "lorsque tu es en pleine conscience, concentré, avec une vision profonde", "quand tu cultives l'énergie de pleine conscience" qui ne veut rien dire pour la majorité des gens. Mais de dire qu'on a un Père qui nous aime au Ciel et qu'on peut lui parler à travers la prière, il me semble que cela est d'une part bien plus juste mais aussi bien plus accessible.

Bien évidemment pour entrer en prière il faut virer tout ce qui nous disperse, retirer le mp3 des oreille, faire le silence pour être le plus présent possible à Dieu. Mais tout cela peut être dit et compris très simplement sans parler de culture d'énergie et de mise en pleine conscience... Enfin il me semble.

La pleine conscience c'est l'état naturel de l'esprit enfant comme adulte. L'attachement aux pensées, aux bavardages sont des agitations de l'esprit qui nous empêche de voir clairement.
C'est un peu comme quand on remue la boue dans l'eau on ne peut rien distinguer, si on laisse l'eau au repos alors elle devient claire.
La pleine conscience c'est exactement la même chose cela rend l'esprit claire et limpide. C'est très simple d’être conscient, on marche on est conscient de marcher, on entend chanter les oiseaux on est conscient d’entendre les oiseaux chanter, le soleil brille on est conscient que le soleil brille.

Etre conscient ce n'est pas se dire dans sa tête "je suis conscient", non quand vous faites cela vous n’êtes justement plus conscient. La conscience ne juge pas, ne pense pas. Quand vous entendez ne faites qu'entendre, quand vous voyer ne faites que voir, quand vous sentez ne faites que sentir, quand vous toucher ne faites que toucher et quand vous gouttez ne faites que goutter.
Avec une certaine pratique vous pouvez être conscient de la conscience. Vous voyez les pensées qui défilent, vous les reconnaissez sans vous y attacher et alors pendant l'espace de quelque instant vous pouvez percevoir la nature de l'esprit qui rayonne. C'est un moment de Nirvana !

En fait le Bouddhisme c'est simplement cela, c'est simplement cette pratique. Il n y a pas de dogme ce que vous devez découvrir se passe dans l'expérience intérieur. Vous pouvez être Chrétien, Musulman, Juif et pratiquer la pleine conscience. Essayer une fois, aller marcher en foret et observer la nature, les bruits, les odeurs, porter cette attention pure sur tout cela. Je ne dis pas que vous atteindrez l’éveil mais vous verrez au bout de 10 à 15 minutes votre mental va se calmer et viendra une sensation de joie et de paix venir en vous. Vous trouverez cela merveilleux et pourtant vous serrez toujours Chrétiens. Avec une pratique régulière cela peut même vous faire atteindre une dimension plus profonde de votre foi.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 19:11

J&B a écrit:
Les occidentaux pensent que la conscience est produite par le cerveau.

Les athées occidentaux surement, mais personnellement en tant que chrétien et vivant en occident je ne pense nullement que la conscience est dans le cerveau, la preuve est qu'elle survie à la mort du corps. Le cerveau n'est qu'un récepteur que l'on peut comparer à un téléphone mobile, il capte la conscience, imparfaitement, et la transmet au corps.

Quant à la conscience elle est une et éternelle et pour nous elle est Dieu.

C'est pourquoi par exemple la conscience peut nous dire que tel acte est mauvais, le cerveau le capte et le transmet au corps. Le corps ensuite décide d'agir en accord ou en contradiction avec ce que lui dit la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 19:19

dims a écrit:
Philippe B. a écrit:
Ce qui me gêne avec le bouddhisme c'est qu'il semble être plus destiné à des initiés, alors que Dieu est accessible à tout un chacun même à l'enfant de 3 ans qui n'a aucune notion de ce qu'est la conscience. Pour entrer en contact avec Dieu Jésus nous invite à prier tout simplement. Pourquoi compliquer les choses avec des "lorsque tu es en pleine conscience, concentré, avec une vision profonde", "quand tu cultives l'énergie de pleine conscience" qui ne veut rien dire pour la majorité des gens. Mais de dire qu'on a un Père qui nous aime au Ciel et qu'on peut lui parler à travers la prière, il me semble que cela est d'une part bien plus juste mais aussi bien plus accessible.

Bien évidemment pour entrer en prière il faut virer tout ce qui nous disperse, retirer le mp3 des oreille, faire le silence pour être le plus présent possible à Dieu. Mais tout cela peut être dit et compris très simplement sans parler de culture d'énergie et de mise en pleine conscience... Enfin il me semble.

La pleine conscience c'est l'état naturel de l'esprit enfant comme adulte. L'attachement aux pensées, aux bavardages sont des agitations de l'esprit qui nous empêche de voir clairement.
C'est un peu comme quand on remue la boue dans l'eau on ne peut rien distinguer, si on laisse l'eau au repos alors elle devient claire.
La pleine conscience c'est exactement la même chose cela rend l'esprit claire et limpide. C'est très simple d’être conscient, on marche on est conscient de marcher, on entend chanter les oiseaux on est conscient d’entendre les oiseaux chanter, le soleil brille on est conscient que le soleil brille.

Etre conscient ce n'est pas se dire dans sa tête "je suis conscient", non quand vous faites cela vous n’êtes justement plus conscient. La conscience ne juge pas, ne pense pas. Quand vous entendez ne faites qu'entendre, quand vous voyer ne faites que voir, quand vous sentez ne faites que sentir, quand vous toucher ne faites que toucher et quand vous gouttez ne faites que goutter.
Avec une certaine pratique vous pouvez être conscient de la conscience. Vous voyez les pensées qui défilent, vous les reconnaissez sans vous y attacher et alors pendant l'espace de quelque instant vous pouvez percevoir la nature de l'esprit qui rayonne. C'est un moment de Nirvana !

En fait le Bouddhisme c'est simplement cela, c'est simplement cette pratique. Il n y a pas de dogme ce que vous devez découvrir se passe dans l'expérience intérieur. Vous pouvez être Chrétien, Musulman, Juif et pratiquer la pleine conscience. Essayer une fois, aller marcher en foret et observer la nature, les bruits, les odeurs, porter cette attention pure sur tout cela. Je ne dis pas que vous atteindrez l’éveil mais vous verrez au bout de 10 à 15 minutes votre mental va se calmer et viendra une sensation de joie et de paix venir en vous. Vous trouverez cela merveilleux et pourtant vous serrez toujours Chrétiens. Avec une pratique régulière cela peut même vous faire atteindre une dimension plus profonde de votre foi.

Oui je comprends ce que vous voulez dire, la méditation et la présence totale à ce que l'on fait à tel instant sans être ailleurs en même temps par les multiples préoccupations, c'est important pour entrer en contact avec le divin. Cela le christianisme l'enseigne aussi car il est impossible de prier et de se mettre en présence de Dieu si l'on pense à 36000 choses en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 19:42

Ce qui est dommage c'est que cette pratique est devenue peu courante avec le temps dans le Christianisme. Beaucoup de Chrétien mais très peu de méditant...
Voici ce que j'ai trouvé sur la méditation Chrétienne et effectivement c'est très proche du Bouddhisme.

" Saint Paul a écrit (Rom 8, 26) : « Nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’esprit intercède pour nous. » Ce qui signifie, en langage de notre temps, que, pour être en état de prier, nous devons d’abord apprendre à être immobile, à être attentif. Alors seulement, nous entrerons avec amour dans la connaissance de l’Esprit de Jésus au plus profond de notre coeur.

La méditation, que l’on appelle aussi prière contemplative, est la prière du silence, lieu où le contact direct avec le Christ peut se réaliser, une fois que l’activité incessante du mental s’est arrêtée. Dans la méditation, nous dépassons les mots, les pensées et les images pour être en présence de Dieu à l’intérieur de nous.

D’après saint Jean de la Croix, « Dieu est le centre de mon âme ». Et pour Julienne de Norwich, « Dieu est le point immobile au centre de moi-même ». La méditation est ce pèlerinage quotidien vers notre centre."
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 19:44

C'est exact Dims, mais quand nous prions, c'est "un contact direct avec Dieu".
Un cœur à cœur.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 20:06

"Cela le christianisme l'enseigne aussi car il est impossible de prier et de se mettre en présence de Dieu si l'on pense à 36000 choses en même temps."


Et c'est pourtant ce qui se passe si nous n'y prenons pas garde. Il ne faut pas lutter contre toutes ces "choses", c'est inutile; mais poursuivre notre recherche de Dieu qui est au plus profond du fonds de notre cœur. C'est ce que les Catholiques nomment l'oraison. Cela se poursuit par la contemplation. C'est une joie indicible...
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 10 Oct 2014, 21:36

Espérance a écrit:
C'est exact Dims, mais quand nous prions, c'est "un contact direct avec Dieu".
Un cœur à cœur.

Dans le bouddhisme c est la nature fondamentale de l esprit, c est l absolu ! Au dela de tout concept... Quand la nature profonde de l esprit rayonne la compassion prend son sens.
C est le contact avec l absolu, Dieu n est il pas l absolu ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Sam 11 Oct 2014, 18:32

dims a écrit:

C est le contact avec l absolu,  Dieu n est il pas l absolu ?

Chez les chrétiens, nous avons une relation personnelle d'amour avec Dieu du moins, nous y tendons.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Dim 12 Oct 2014, 02:00

Espérance a écrit:
dims a écrit:

C est le contact avec l absolu,  Dieu n est il pas l absolu ?

Chez les chrétiens, nous avons une relation personnelle d'amour avec Dieu du moins, nous y tendons.


Dans le Bouddhisme ( Mahayana ) nous appelons cela l'interdépendance, cela veut dire que le bonheur des autres dépend entièrement de notre bonheur.
Dieu ce n'est pas une entité séparé du monde, Dieu c'est quand nous faisons l'expérience du bonheur a travers le bonheur des autres. Dieu est la nature fondamentale de chaque chose...
Tout le monde à le regard profond de Dieu ! Sauf que tout le monde à ses lunettes de couleur, sa vision et  son attachement.
C'est comme un diamant il est incolore mais nos attachements font qu'il sera bleu, jaune et vert ( Chrétien, Musulman et Juif ). Le bleu, le jaune et le vert sont illusoire la vrai couleur est sans couleur c'est la nature de l'esprit, c'est la nature de Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Dim 12 Oct 2014, 10:18

Vous voyez cela avec vos lunettes bouddhistes... peut-être d'ailleurs êtes-vous plus proche de Dieu que moi...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5000
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Dim 12 Oct 2014, 11:36

dims a écrit:
Dans le Bouddhisme ( Mahayana ) nous appelons cela l'interdépendance, cela veut dire que le bonheur des autres dépend entièrement de notre bonheur.

Vous vouliez dire "notre bonheur dépend entièrement du bonheur des autres" ?

Ce n'est pas parce que je suis heureux que l'autre le sera forcément. Par contre tout faire pour apporter de la joie aux autres, cela nous procure à nous même de la joie et donne sens à notre existence.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Dim 12 Oct 2014, 13:39

Philippe B. a écrit:
dims a écrit:
Dans le Bouddhisme ( Mahayana ) nous appelons cela l'interdépendance, cela veut dire que le bonheur des autres dépend entièrement de notre bonheur.

Vous vouliez dire "notre bonheur dépend entièrement du bonheur des autres" ?

Ce n'est pas parce que je suis heureux que l'autre le sera forcément. Par contre tout faire pour apporter de la joie aux autres, cela nous procure à nous même de la joie et donne sens à notre existence.

Et il ne faut pas être bouddhiste pour cela Very Happy

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 10:30

Bonjour,

Je ne comprends pas ce qu’est réellement la conscience pure.

Si le regard de la conscience pure est sans jugement et sans interprétation, comment fait-on pour s’émerveiller en ayant un regard neutre sur la nature ? L’émerveillement ne vient-il pas de l’appréciation des couleurs, des odeurs et de la beauté de la nature ?

Comment fait-on aussi pour vivre la vie au quotidien avec la conscience pure, à quoi sert-elle ? Lorsqu’on a des amis, des collègues de travail, qu’on est responsable d’une famille, qu’on a des enfants à élever, qu’il y a des différences de points de vue et des conflits, que nos enfants font des bêtises, que peut nous apporter la conscience pure ?

Bref, en pratique ça sert à quoi la conscience pure pour vivre la vie ?

Cordialement
Gérard
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 13:16

dims a écrit:
...La pleine conscience c'est l'état naturel de l'esprit enfant comme adulte...

Bonjour Dim, en plus de mes petites remarques au dessus je ne comprends pas non plus cette comparaison avec l'esprit enfant. Un enfant juge et interprète encore plus qu'un adulte.

J'ai plutôt l'impression, selon la définition que vous en donnez, que la "conscience pure" serait le regard d'un chien ou d'un chat sur son maître ou la nature. Je ne pense pas qu'un chien puisse interpréter l'odeur d'une fleur ou la beauté d'un coucher de soleil, ni les aptitudes vertueuses ou non de son maître...

Je repose donc la question: Comment aimer et s'émerveiller sans interpréter?

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 13:23

Gérard2 a écrit:
L’émerveillement ne vient-il pas de l’appréciation des couleurs, des odeurs et de la beauté de la nature ?

Ce serait plutôt de l'admiration.
L'émerveillement c'est un état nouveau, le moi n'existe plus en tant que celui qui perçoit, mais fait partie intégrante de ce qui est perçu.
Il fait partie du mouvement de Celui qui émet et de Celui qui reçoit. (L'Esprit-Saint)
Comme si Dieu se percevait et se contemplait lui-même, à travers nous et tout ce qui est.
Un pont entre le créateur et le créé.
Citation :


Je ne comprends pas ce qu’est réellement la conscience pure.

Conscience pure veut dire ETRE.  
Libre de tout concept, de toute comparaison, de tout conditionnement, de toute projection dans le futur.
Les chrétiens appelleront ça le Royaume des cieux qui est en nous.
On peut en avoir un aperçu, si Dieu le veut.

Citation :
Bref, en pratique ça sert à quoi la conscience pure pour vivre la vie ?
A donner un avant-goût de l'état divin, du monde à venir, pour ensuite éclairer la vie de tous les jours, la transcender, à la transmettre à ceux qui veulent bien comprendre.
A notre connaissance, seul  le Fils,  Jésus a vécu parfaitement la Conscience pure, étant dans le Père et faisant la volonté du Père.

Iéshoua‘ répond et leur dit: « Amén, amén, je vous dis, le fils ne peut rien faire de lui-même, sauf ce qu’il voit faire par le père. Oui, quoi qu’il fasse, le fils aussi le fait de même. (Jean 5:19)
Oui, le père aime le fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-là, pour que vous vous émerveilliez. (Jean 5:20)



Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 13:35

Gérard a écrit:
Je repose donc la question: Comment aimer et s'émerveiller sans interpréter?

Vouloir le faire de sa propre volonté met un voile supplémentaire.
On ne peut rien faire par sa propre volonté. Jésus le dit.
Il arrive parfois qu'un certain désespoir, une prière sincère, l'abandon de toute volonté personnelle fait que la Lumière qui est en tout et partout puisse pénétrer notre conscience qui, la plupart du temps est chargée de concepts.

L'interprétation des choses vient de l'enseignement que tu as reçu à ce sujet.
Il nous est donc impossible de nous formater nous-même.
Seul Dieu formate... et nous donne un nouveau système d'exploitation.

"Voici que je fais toutes choses nouvelles !"
Apocalypse, qui veut dire  "révélation"
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 13:54

J&B a écrit:
Gérard2 a écrit:
L’émerveillement ne vient-il pas de l’appréciation des couleurs, des odeurs et de la beauté de la nature ?

Ce serait plutôt de l'admiration.
L'émerveillement c'est un état nouveau, le moi n'existe plus en tant que celui qui perçoit, mais fait partie intégrante de ce qui est perçu.
Il fait partie du mouvement de Celui qui émet et de Celui qui reçoit. (L'Esprit-Saint)
Comme si Dieu se percevait et se contemplait lui-même, à travers nous et tout ce qui est.
Un pont entre le créateur et le créé.

D'accord, je comprends mieux, enfin... je pense...

En tout cas, avant que le moi n'existe plus en tant que celui qui perçoit et qu'il fasse partie intégrante de ce qui est perçu, il y a un sacré boulot sur la planche, et ça me parait loin d'être aussi simple que l'affirme Dim au dessus en disant "c'est très simple, il suffit d'être conscient". C'est certainement très simple pour celui qui l'est, mais très difficile pour celui qui ne l'est pas! (conscient).


Citation :
Citation :


Je ne comprends pas ce qu’est réellement la conscience pure.

Conscience pure veut dire ETRE.  
Libre de tout concept, de toute comparaison, de tout conditionnement, de toute projection dans le futur.
Les chrétiens appelleront ça le Royaume des cieux qui est en nous.
On peut en avoir un aperçu, si Dieu le veut.

Hum... Il n'y a que deux manières d'être libre de tout concept, toute comparaison et tout conditionnement:
1- On est incapable d'évaluer, tel un animal.
2- On a déjà TOUT évalué

Citation :
Citation :
Bref, en pratique ça sert à quoi la conscience pure pour vivre la vie ?
A donner un avant-goût de l'état divin, du monde à venir, pour ensuite éclairer la vie de tous les jours, la transcender, à la transmettre à ceux qui veulent bien comprendre.
A notre connaissance, seul  le Fils,  Jésus a vécu parfaitement la Conscience pure, étant dans le Père et faisant la volonté du Père.

Je ne vois pas comment on peut éclairer la vie de tous les jours sans évaluation et sans discernement. Si le discernement consiste à opposer la vie de tous les jours à l'état de pure conscience, alors ce dernier (neutre et sans conditionnement) ne peut rien apporter à la vie de tous les jours. La seule chose qui peut aider la vie de tous les jours c'est l'Amour altruiste, ce qui n'est pas un état neutre et sans conditionnement.

Citation :

Iéshoua‘ répond et leur dit: « Amén, amén, je vous dis, le fils ne peut rien faire de lui-même, sauf ce qu’il voit faire par le père. Oui, quoi qu’il fasse, le fils aussi le fait de même. (Jean 5:19)
Oui, le père aime le fils et lui montre tout ce qu’il fait. Il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-là, pour que vous vous émerveilliez. (Jean 5:20)


Cela démontre seulement qu'il y a tout un chemin d'apprentissage de l'Amour qui permet de se rapprocher de la volonté de Dieu. C'est donc très loin d'un état neutre inconditionné.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 14:00

J&B a écrit:
Gérard a écrit:
Je repose donc la question: Comment aimer et s'émerveiller sans interpréter?

Vouloir le faire de sa propre volonté met un voile supplémentaire.
On ne peut rien faire par sa propre volonté. Jésus le dit.
Il arrive parfois qu'un certain désespoir, une prière sincère, l'abandon de toute volonté personnelle fait que la Lumière qui est en tout et partout puisse pénétrer notre conscience qui, la plupart du temps est chargée de concepts.

L'interprétation des choses vient de l'enseignement que tu as reçu à ce sujet.
Il nous est donc impossible de nous formater nous-même.
Seul Dieu formate... et nous donne un nouveau système d'exploitation.

"Voici que je fais toutes choses nouvelles !"
Apocalypse, qui veut dire  "révélation"

Ok, "seul Dieu formate". Mais à partir du moment oú tu parles de formatage tu parles de conditionnement; ce qui contredit le concept neutre et inconditionné de la "conscience pure".

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 14:54

Gérard a écrit:
Je ne vois pas comment on peut éclairer la vie de tous les jours sans évaluation et sans discernement.

Parce que ce n'est plus ton discernement, mais le discernement du Saint Esprit (ce n'est plus ton conditionnement qui te guide)
C'est ce qu'on appelle la mort à soi-même, et ceci dans toutes les traditions.
Laisse les morts enterrer les morts (Jésus)
Va et quitte ton pays et ta famille et va vers le pays que je te montrerai. (Dieu à Abraham)

Et c'est là que le joug devient léger.


Oui, c'est tout un chemin, une veille constante (veillez et priez en tout temps) une manière d'être qui devient de moins en moins compatible avec ce que le monde nous enseigne à devenir.
Évidemment que l'amour avant que d'être altruiste est teinté de désirs personnels, c'est là notre péché-racine, le vieil homme, l'homme psychique avec son cerveau reptilien.
Jésus n'a jamais caché que le chemin était exigeant, et c'est pour cela qu'un certain désespoir qui court-circuite notre raison,  quand nous avons bien ramé, donne parfois sur une ouverture.

Pour le bouddhisme, comme pour le christianisme, nous sommes à l'origine UN avec la Conscience (Dieu) mais nous en sommes séparés à cause de notre mental qui, par désir personnel, divise la Réalité de Dieu et s'en crée une pour lui seul.
C'est ce qui s'appelle manger le fruit de la connaissance du bien et du mal de l'arbre de la dualité.

Le retour à l'unité, sortir de la Loi de la rétribution, de la roue du karma,  c'est ce qui caractérise le chemin de Jésus et celui du Bouddha.
Le chemin de Jésus est plus concret.
Le chemin du Bouddha confine à l'abstraction philosophique.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 15:07

l'homme psychique avec son cerveau reptilien.

Si on doit faire une analogie biologique, cela serait plutôt le cerveau mammifère (cortex), qui régit les émotions (selon les médecins modernes), qui serait le centre psychique et non le reptilien (paléo-cortex) qui se rattache à l'instinct, donc au plan corporel.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 15:58

J&B a écrit:
Gérard a écrit:
Je ne vois pas comment on peut éclairer la vie de tous les jours sans évaluation et sans discernement.

Parce que ce n'est plus ton discernement, mais le discernement du Saint Esprit (ce n'est plus ton conditionnement qui te guide)
C'est ce qu'on appelle la mort à soi-même, et ceci dans toutes les traditions.
Laisse les morts enterrer les morts (Jésus)
Va et quitte ton pays et ta famille et va vers le pays que je te montrerai. (Dieu à Abraham)

Et c'est là que le joug devient léger.


Oui, c'est tout un chemin, une veille constante (veillez et priez en tout temps) une manière d'être qui devient de moins en moins compatible avec ce que le monde nous enseigne à devenir.
Évidemment que l'amour avant que d'être altruiste est teinté de désirs personnels, c'est là notre péché-racine, le vieil homme, l'homme psychique avec son cerveau reptilien.
Jésus n'a jamais caché que le chemin était exigeant, et c'est pour cela qu'un certain désespoir qui court-circuite notre raison,  quand nous avons bien ramé, donne parfois sur une ouverture.

Pour le bouddhisme, comme pour le christianisme, nous sommes à l'origine UN avec la Conscience (Dieu) mais nous en sommes séparés à cause de notre mental qui, par désir personnel, divise la Réalité de Dieu et s'en crée une pour lui seul.
C'est ce qui s'appelle manger le fruit de la connaissance du bien et du mal de l'arbre de la dualité.

Le retour à l'unité, sortir de la Loi de la rétribution, de la roue du karma,  c'est ce qui caractérise le chemin de Jésus et celui du Bouddha.
Le chemin de Jésus est plus concret.
Le chemin du Bouddha confine à l'abstraction philosophique.

Qui dit chemin, dit aller quelque part, qui dit aller quelque part, dit aller vers quelque chose d'existant et permanent: Dieu ou le saint esprit qui sont tout Amour. Ce sont des notions compatibles avec le christianisme, mais incompatibles avec le bouddhisme. Le bouddhisme ne va nulle part car rien ne peut exister de manière objective. J'ai l'impression que tu te situes entre les deux et que tu mélanges les deux.

"La conscience pure" bouddhiste donne l'impression qu'il n'y a pas de chemin et "qu'il suffit de" désirer cet état de conscience tout de suite et maintenant pour l'atteindre. Certains enseignements parlent même de la "voie directe". Il faut choisir, ou l'Amour altruiste existe et il est permanent, ou il n'existe pas et il est impermanent. J'aurais plutôt tendance à penser que la vacuité est un état d'Amour tel qu'il devient conscience pure. A ce moment là on se retrouve avec quelque chose de permanent: l'Amour. Ce type d'Amour serait exclusivement contemplatif.

Aucune conscience pure ne peut être atteinte sans passer par l'Amour pur. Du coup j'ai un gros gros doute sur les théories bouddhistes qui prétendent que n'importe qui peut expérimenter cet état en méditant.

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Jeu 27 Nov 2014, 22:17

Gérard a écrit:
Il faut choisir, ou l'Amour altruiste existe et il est permanent, ou il n'existe pas et il est impermanent.

Il n'y a qu'un seul Amour, c'est celui de Dieu et qui se transmet.
C'est l'Amour suprême, qui se dit aussi Compassion ou Sacrifice.
L'homme parfait, le Fils de Dieu, se sacrifie par compassion, pour libérer l'homme de l'ignorance. (la Vérité vous rendra libres)
L'ignorance c'est mettre sa vie au service des idoles ou des illusions.

De l'amour de Dieu découle l'amour du prochain et de soi-même.
l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. (1 Jean 4,7)
Jésus lui répondit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.
L'amour strictement altruiste, et sans connaissance de Dieu, est mêlé de désirs personnels.

Citation :
"La conscience pure" bouddhiste donne l'impression qu'il n'y a pas de chemin et "qu'il suffit de" désirer cet état de conscience tout de suite et maintenant pour l'atteindre. Certains enseignements parlent même de la "voie directe"

Ce n'est pas l'homme qui décide, ni la méthode, ni les méditations, ni les prières, c'est la Vérité qui se manifeste à celui qui est prêt à la recevoir, de par sa sincérité, de par son désir pur de vérité, c'est à dire  non mêlé à un quelconque intérêt personnel.
Les ouvriers de la 11ème heure reçoivent le même salaire que ceux qui ont travaillé depuis le lever du soleil...

C'est vrai que j'aime trouver des similitudes entre les deux Voies
Bouddha et Jésus disent les mêmes choses
Il semble que le Bouddha annonce Jésus-Christ :
"Amis,  un Tathagata (Principe Suprême, Brahman) se lève dans le monde, un Arahant (Celui qui a vaincu l'ennemi), un Bouddha (Eveillé, Bienheureux) pleinement illuminé,  doué de sagesse et de discipline, protecteur, connaisseur des mondes, enseignant incomparable des hommes , enseignant des dieux et hommes,  illuminé et béni tout comme je le suis maintenant.
Il enseigne le Dhamma (Loi éternelle) qui est magnifique dans son commencement, magnifique dans son milieu et magnifique dans sa fin, dans l’esprit et la lettre, et manifeste la vie sainte pleinement parfaite et pure.
Digha Nikaya 26.25
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 01:06

J&B a écrit:
Gérard a écrit:
Il faut choisir, ou l'Amour altruiste existe et il est permanent, ou il n'existe pas et il est impermanent.

Il n'y a qu'un seul Amour, c'est celui de Dieu et qui se transmet.
C'est l'Amour suprême, qui se dit aussi Compassion ou Sacrifice.
L'homme parfait, le Fils de Dieu, se sacrifie par compassion, pour libérer l'homme de l'ignorance. (la Vérité vous rendra libres)
L'ignorance c'est mettre sa vie au service des idoles ou des illusions.

De l'amour de Dieu découle l'amour du prochain et de soi-même.
l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. (1 Jean 4,7)
Jésus lui répondit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.
L'amour strictement altruiste, et sans connaissance de Dieu, est mêlé de désirs personnels.

Citation :
"La conscience pure" bouddhiste donne l'impression qu'il n'y a pas de chemin et "qu'il suffit de" désirer cet état de conscience tout de suite et maintenant pour l'atteindre. Certains enseignements parlent même de la "voie directe"

Ce n'est pas l'homme qui décide, ni la méthode, ni les méditations, ni les prières, c'est la Vérité qui se manifeste à celui qui est prêt à la recevoir, de par sa sincérité, de par son désir pur de vérité, c'est à dire  non mêlé à un quelconque intérêt personnel.
Les ouvriers de la 11ème heure reçoivent le même salaire que ceux qui ont travaillé depuis le lever du soleil...

C'est vrai que j'aime trouver des similitudes entre les deux Voies
Bouddha et Jésus disent les mêmes choses
Il semble que le Bouddha annonce Jésus-Christ :
"Amis,  un Tathagata (Principe Suprême, Brahman) se lève dans le monde, un Arahant (Celui qui a vaincu l'ennemi), un Bouddha (Eveillé, Bienheureux) pleinement illuminé,  doué de sagesse et de discipline, protecteur, connaisseur des mondes, enseignant incomparable des hommes , enseignant des dieux et hommes,  illuminé et béni tout comme je le suis maintenant.
Il enseigne le Dhamma (Loi éternelle) qui est magnifique dans son commencement, magnifique dans son milieu et magnifique dans sa fin, dans l’esprit et la lettre, et manifeste la vie sainte pleinement parfaite et pure.
Digha Nikaya 26.25

Oui J&B, je suis maintenant en grande partie d'accord avec toi, mais Bouddha et Jésus ne disent pas tout à fait les mêmes choses. On est bien loin des concepts d'impermanence, d'illusion et de "conscience pure" dans ton dernier message. De toute évidence les conditionnements psychiques laissent graduellement la place au conditionnement de l'Amour de Dieu. L'Amour est bien réel, ce n'est pas une illusion. Il y a une énorme différence entre une conscience pure abstraite et un Dieu tout Amour. Si l'Amour absolu de Dieu existe c'est qu'il est permanent. C'est pour cela qu'il y a un chemin à parcourir: l'Amour doit grandir! La soi disant voie rapide est un leurre.

Le seul moyen de tout concilier c'est de lier la conscience pure avec l'Amour pur. Or, gros problème, aucune méditation ne peut apporter l'Amour pur qui se doit d'être senti, pas conceptualisé. Je pense que le problème du bouddhisme est de confondre la substance divine indifférenciée dont est constituée toute chose avec la conscience pure absolue de Dieu (qui transcende la somme de toutes les consciences existantes, entre autres... Quoi que l'on dise de Dieu, on le limite).

Gérard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 11:43

Dans le même thème:
Bien à vous tous.
https://www.youtube.com/watch?v=XfyeqCEcrGI
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 11:53

Arnica a écrit:
Dans le même thème:
Bien à vous tous.
https://www.youtube.com/watch?v=XfyeqCEcrGI

Arnica sunny le Père Verlinde a vécu cette "expérience"...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 12:28

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 13:51

Arnica a écrit:
Dans le même thème:
Bien à vous tous.
https://www.youtube.com/watch?v=XfyeqCEcrGI

Thumright Super, dommage qu'il n'y ait pas la troisième partie!

Gérard sunny
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 13:55

Gérard, vous avez aussi ce site du Père Verlinde : http://www.final-age.net/

et je crois toutes ses vidéos : http://sosparanormal.free.fr/videos.php?contenu=videos/verlinde

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Gérard2



Masculin Messages : 2578
Inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 14:04

Espérance a écrit:
Gérard, vous avez aussi ce site du Père Verlinde : http://www.final-age.net/

et je crois toutes ses vidéos :  http://sosparanormal.free.fr/videos.php?contenu=videos/verlinde

Merci beaucoup Espérance, j'irai sans autre y jeter un oeil. Il me semble que père Verlinde a une vision très lucide des religions...

Gérard I love you
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 14:12

Gérard2 a écrit:


Il me semble que père Verlinde a une vision très lucide des religions...


oui et il est fiable. Voici un aperçu de sa vie :

http://www.final-age.net/2005/01/le-pere-joseph-marie-verlinde/

En cliquant sur "dossier", vous aurez pas mal de réponses.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 17:25

Espérance,

C'est dommage que toutes les fois que nous parlons de bouddhisme, vous nous balanciez le père Verlinde, qui a fait une mauvaise expérience avec le bouddhisme "tantrique" ainsi que vous-même.
Ce n'est pas une raison pour jeter le discrédit sur une tradition qui a du bon à nous apporter.
Comme par exemple, mieux nous faire comprendre ce qu'est le détachement, le fonctionnement de l'ego, ses illusions et ses constructions mentales, bref, d'autres mots pour des gens qui ont une manière plus globale de voir les choses...

Certes, notre société consumériste regorge de conférenciers qui surfent sur la vague de la spiritualité orientale et qui parlent d'Eveil comme d'un bien à acheter, à s'approprier,  moyennant des cours, des conférences et de séminaires qui coûtent fort chers, mais toutes les religions et spiritualités ont leurs pièges, et principalement celui de l'orgueil spirituel. Quand celui qui y tombe, se relève, il voit un peu mieux, il boîte un peu moins.

Ces histoires de chakras n'ont rien à voir avec le bouddhisme, qui eux, sont des concepts venant de l'hindouisme, d'au moins 5000 ans d'âge, qui ont été repris et déformés tout au long de son histoire et récemment par la pensée binaire occidentale.

C'est comme si un asiatique avait fait une mauvaise expérience avec des chrétiens et qui jetterait le discrédit sur Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 17:30

J'ai tendance à penser comme vous, avant ce n'était pas forcément le cas, j'ai évolué sur ces questions notamment grâce à certains voyages et aussi grâce à ma modeste lecture de Guénon qui n'a pas raison sur tout mais quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 17:51

Sans porter de discrédit ni dénigrer les philosophies orientales, il est important de connaitre leur paradigme et de comprendre qu'il est radicalement différent de celui de la religion chrétienne. Le père Verlinde l'explique très bien mais seulement il faut prendre la peine humblement de l'écouter pour se rendre compte qu'il ne parle pas avec un ton inquisiteur envers les philosophies et religions orientales tel quelqu'un qui aurait une réaction épidermique suite à une mauvaise expérience. Il est allé très loin dans l'Hindouisme et il reconnais que cette religion est une recherche sincère et humble de Dieu. Il a choisi la Révélation chrétienne et tient à partager sa grande connaissance de la nature profonde de celle-ci au regard des religions et philosophies orientales. Ce serait dommage de ne pas profiter de ses éclairages.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )   Ven 28 Nov 2014, 17:51

Le bouddhisme occidental n'est qu'un pseudo bouddhisme frelaté aux relents sectaires.
Revenir en haut Aller en bas
 
La notion de Dieu dans le Bouddhisme ( Mahayana )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» La non religion
» Dieu dans le bouddhisme ?!
» Bouddhisme - Mahayana: L’idéal du bodhisattva par Geshe Thupten Jinpa
» La symbolique des nombres dans le bouddhisme
» Et Dieu dans tout ça ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: