DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Les hébreux esclaves en Egypte ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 21:17

j'avoue ne pas etre kaballiste ni connaisseur en numérologie.
je sais qu'a force de trouver des chiffres cachés, et des clefs secrétes, on a démontré qu'on arrive a en trouver avec ordinateur de la meme maniére dans des livres de cuisine, donc je n'y crois pas.



Dernière édition par prinu le Ven 01 Avr 2016, 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 21:18

prinu a écrit:
j'avoue ne pas etre kaballiste ni connaisseur en numérologie.

Moi non plus, ça ne vous empêche pas de vous instruire sur le sujet ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 21:19

tout à fait. je l'avait fait un peu il y a deux ans, quand les revues ( les memes maisons d'édition qui vendaient des hors- série expliquant que l'esclavage egyptien n'existe pas d'ailleurs, et aussi de rapports sur les extraterrestres) parlaient des textes cachés de la bible,
mais quand les memes ordinateurs ont trouvé de tels textes prophétiques analogues en épluchant des livres de cuisine, véridique, j'ai abandonné ces lectures en prenant plus de recherche comme du temps de gaché, alors qu'il y a quantité de chose plus interessantes à vivre.


Dernière édition par prinu le Ven 01 Avr 2016, 21:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 21:20

prinu a écrit:

je sais qu'a force de trouver des chiffres cachés, et des clefs secrétes, on a démontré qu'on arrive a en trouver avec ordinateur de la meme maniére dans des livres de cuisine, donc je n'y crois pas.


Si vous parlez de: La Bible : le Code secret de Michael Drosnin, vous avez raison...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 21:40

Le mot Apirou a plusieurs significations. On ne peux rien en déduire sur l'origine des hébreux.
« Hébreu » (Ivri) pourrait venir de la racine du verbe de la langue hébraïque : Avar, qui signifie passer. Par définition, les Hébreux seraient « ceux qui passent » ou « ceux par-delà le fleuve » (les errants, les nomades), qui ne s'installent pas, des pérégrinants.
Certains valorisent une origine égyptienne, habirou, qui veut dire « nomades ». Un seul terme à consonance approchante, Apirou, est mentionné ailleurs. Ce terme, qui s'écrit aussi Hapirou ou Habirou, apparaît depuis le Dynastique archaïque jusqu'à la fin de l'Âge du Bronze. On le rencontre de la Mésopotamie à l'Anatolie et à l'Égypte. Il désigne principalement des marginaux vagabonds.

Pour Olivier Rouault, « le terme de Hapirou/Habirou a fait couler beaucoup d'encre, en partie en raison de sa ressemblance avec le nom des Hébreux, avec lequel il semble finalement n'avoir qu'un rapport lointain » (article Shasou et Apirou dans les documents égyptiens- wikipedia). Cependant, s'il est impossible que tous les Apirou fussent des hébreux, il se peut que ces derniers aient été vus comme des Apirou par leurs opposants.
Comme la bonne vieille injure des années 40, you..

Le nom “Hébreu” (ʽIvri) dérive de celui d’Eber (ʽÉvèr), arrière-petit-fils de Sem d'après le livre de la Genèse et ancêtre d’Abraham. Ceci pourrait être appuyé par le texte de Genèse 10,21 où on lit que Sem fut “ père de tous les fils d'Héber”.
Les versions biblique et historiques se recoupent mieux à partir du VIIIe siècle av. J.-C. car les historiens confirment l'existence des deux royaumes d'Israël et de Juda.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 22:04



le pharaon déclarerait:
-avoir conquis askelon
-avoir pris Gezer
-yanoam n'a plus de larmes
-existant est le peuple d'israel
-dévastée et sans semence est kharou.

« ..et tous les territoires ont été pacifiés".

Les peuplades pacifiées par les égyptiens étaient raisonnablement réduits en esclavage..
Le mot Israël figure en écriture hiéroglyphique.

Il s'agit de la plus ancienne mention du mot "Israël" apparaissant dans un document non biblique. La traduction correcte du mot "Israël" ne fait aucun doute, car il est suivi d'un groupe de hiéroglyphes déterminatifs signifiant "peuple" (un homme et une femme, plus trois traits). Mineptah, successeur immédiat de Ramsès II, régna de 1213 à 1203. Cette pierre est auto-datée de l'an 5 de son règne, c'est-à-dire vers 1208 avant notre ère. Elle atteste par conséquent qu'à cette date, les Israélites étaient déjà présents en Palestine en tant que groupe ethnique.

Un détail particulièrement significatif figure sur l'inscription et accroît encore son intérêt. A la différence d'Israël, les noms des autres peuples cités dans le même texte sont suivis du signe déterminatif du territoire (hiéroglyphe figurant trois collines). Ainsi, il est clair que le scribe a délibérément fait la différence entre les peuples déjà établis et le peuple israélite encore migrant. Force est donc de reconnaître la présence historique d'un groupe de nomades appelé Israël en Orient à la fin du XIIIème siècle avant JC.
--
ce qui englouti dans les abysses tout le livre du négationniste de l'histoire shlomo sand.



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 22:11

L’historien grec Hérodote d’Halicarnasse, qui vivait au Ve siècle av. JC, avait décrit clairement comment les bâtisseurs des pyramides furent des esclaves. La découverte de baraquements et d’un cimetière civil à proximité des pyramides de Khéphren et Mykérinos conforte l’idée selon laquelle les ouvriers bâtisseurs étaient majoritairement des Hommes soumis à une corvée.
Une autre possibilité est que ces grands ouvrages étaient construits par le peuple par le biais de la réquisition humaine à la corvée : service de travail gratuit que l'on exerce en nature.
Dans l’Égypte ancienne, l’esclavage était une institution. Et tous les esclaves, la propriété de Pharaon. Une main-d’œuvre servile et inépuisable édifiant de gigantesques pyramides. Jusqu’à la fondation de l’égyptologie, vers le milieu du XIXe siècle, les travaux sur l’esclavage dans l’Égypte ancienne s’inspiraient essentiellement des sources grecques. Lesquelles se complaisaient à décrire les sujets des pharaons comme un peuple servile contraint par le fouet à édifier les monuments inutiles de rois mégalomanes.
Ce n’est pas parce qu’il a existé des travailleurs libres, et différents types d’esclavagisme ,qu’on n’ait pas utilisé d’esclaves pour des grands travaux, pratique courante de l’époque, et leur traitement pouvait être différent selon leurs origines : esclaves nationaux, par rapport aux esclaves étrangers, ou choisis pour une tache.


Aucun égyptologue sérieux ne peut douter aujourd’hui qu’il ait existé en Égypte des personnes contraintes de travailler gratuitement pour d’autres sauf ….Zahi Hawass, le patron des antiquités égyptiennes, qui veux d’un seul coup nier la servitude des Hébreux en Égypte. Cet égyptologue prétend que des artisans libres et même bien traités ont construits les pyramides et les tombeaux des pharaons, alors que tout le monde sait que les juifs fuyaient l’esclavage, sinon pourquoi les pharaons poursuivaient-ils les juifs afin de les tuer ou les faire revenir en Égypte?
Même dans le Coran ont dit que le pharaon persécutait les juifs, esclaves utilisés en particulier pour la construction des pyramides. Alors faudrait t-il aujourd’hui rectifier le Coran pour dire tout à fait le contraire que pharaon utilise des artisans libres et n’on pas des esclaves juifs ?
Certains historiens arabes antijuifs sont aujourd’hui en plein révisionnisme historique. Leurs falsifications et diffamations visent à changer l’histoire des Hébreux.

Les guides arabes falsifient l’histoire de Jérusalem au musée de la Tour de David.
La Jordanie et les Palestiniens voulaient récemment voler les Manuscrits de la Mer Morte.
c'est pourquoi j'ai tendance à me méfier de cette propagande négationniste de l'histoire égyptienne, et que j'ai découvert qu'on avait publié déja des preuves de l'esclavage en Egypte.
Il faut dire que je n'ai pas pensé comme ces chercheurs arabes: savoir déja à l'avance ce que je devait trouver, athée je savait pouvoir abandonner un mythe s'il est était un.
Les contrexemples ont prouvé que je voyait juste : il y a 10 % de vraies recherches (sans rien de tranchant, et le mot thése ne represente que ce qu'il est), 80 % de souhait politicoreligieux dans un contexte féroce avec une manne infinie à vouloir démontrer l'absence d'esclavage des hébreux en egypte.



Dernière édition par prinu le Ven 01 Avr 2016, 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 22:13

Une position courante est de considérer que l'Égypte antique ait pratiqué l'esclavage au vu de constructions comme les pyramides dont l'ampleur impressionnante semble nécessiter une main d'œuvre importante et du caractère, a priori, peu probable d'une participation libre et volontaire de cette main d'œuvre pour des durées de construction relativement longues.
De nombreux récits ont contribué au cours des siècles écoulés à la propagation dans l’imaginaire collectif du mythe d'une Égypte antique pratiquant abondamment l'esclavage, mais n'impliquent pas qu'il s'agisse d'un mythe pour autant.
• Citons le récit biblique de l’Exode.
• Cette représentation a sans doute été accentuée par l'iconographie, en particulier celle issue de l'orientalisme (XVIIIe - XIXe siècle), qui a mêlé dans un grand tout l'Orient, l'islam, l'esclavage et l'Égypte, le faisant appartenir finalement à ces trois univers dans l'esprit collectif européen.
• À l'époque contemporaine, le péplum qui utilise abondamment le thème de la construction par un peuple réduit en esclavage de la grande pyramide de Khéops (IVe dynastie égyptienne, env. 2600 à 2400 av. J.-C.).
Beaucoup d'historiens ne s'accordent pas sur cette vision des choses et l'on a aussi supposé, depuis Champollion (tombe de Rekhmirê), que l'esclavage n'existerait pas en Égypte. Christiane Desroches Noblecourt, médaille d'or du CNRS, défendait ce point depuis l'exposition Toutânkhamon dont elle était l'organisatrice, à Paris en 1967..
Mais des stèles présentant des esclaves, et des textes d'époque précisant des ventes d'esclaves en grand nombre, suffisent à annuler ces suppositions.

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 22:14

Et IS-Râ-EL signifie fils de Râ (source rabbinique)...puis la circoncision ça vient d'où ?

Israël = Fils de Râ:
 

La circoncision :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:06

Origine du mot "Yisra'el":
Vient de Sarah (8280) et El (410)

Des arabes donnent aussi une origine bérbére possible: "Isra Il" (Il a vu Dieu) en berbère
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:10

prinu a écrit:
Origine du mot "Yisra'el":
Vient de Sarah (8280) et El (410)

Des arabes donnent aussi une origine bérbére possible: "Isra Il" (Il a vu Dieu) en berbère

Je re-poste la thèse berbère, bonne lecture:

Khelifa Mahieddine : avocat

Plus de deux siècles de recherches archéologiques dans les temples, les pyramides et les villes enfouies sous les sables n’ont pu trouver la trace d’un quelconque esclavage ou la moindre existence des Hébreux. Par contre,  toutes  les  études  sur l’Egypte s’accordent à établir un lien très étroit entre la religion d’Adon et les textes bibliques. En effet, les sources du Livre des Proverbes sont à chercher dans Les maximes de la sagesse d’Aménémopé, de même que celles du Livre de Job et de L’Ecclésiaste se trouvent dans le Dialogue d’un Egyptien avec son âme qui est aussi appelé Poème du désespéré.
Cet écrit s’inspire de l’effondrement des valeurs que connut l’Egypte vers la fin de l’Ancien Empire (2887-2789 av. JC). C’est au cours de la plus prodigieuse révolution religieuse jamais tentée par un souverain, Anekhi Adon (Akhenaton en grec) que fut instituée la prière du matin, au lever du soleil, et celle du soir, à son coucher. Une lutte sans merci fut alors engagée contre le polythéisme. Des ordres furent donnés pour faire marteler dans les temples et autres édifices religieux le nom du dieu Amon-Rê à travers toute l’Egypte, ou même de Dieu tout court, à chaque fois qu’Il y était inscrit au pluriel. Ce qui explique le fait que l’on ait donné le nom de «Thora»(5) à la Bible, c’est-à-dire révolution, sous entendue religieuse, quelques siècles plus tard.
Hold-up culturel… chez les Berbères
Les relations, tantôt pacifiques, tantôt guerrières, entre les Berbères et l’Egypte datent depuis des millénaires. Des hiéroglyphes gravés sur les monuments font état des «Barbares» de l’Ouest appelés Lebou (Libyens), divisés en tribus dont les personnages, les tatouages ont été  décrits et sculptés pour la postérité. L’historien, G. Camps, fait mention dans son ouvrage sur les Berbères(6) des prières et sacrifices ordonnés par le pharaon Mineptah, en l’an 1227 av- J.C, pour sauver l’Egypte du grand danger que faisait courir l’invasion du pays par les Berbères aussi «nombreux que les grains de sable du désert».
Les égyptologues s’accordent à distinguer, dans la langue parlée en Egypte des pharaons, des dominantes libyques et berbères.(7) Il reste d’ailleurs, à ce jour, un résidu  de parler berbère dans l’oasis de Siwa (Egypte) qui signifie littéralement : «Il a bu» et qui se prononce en berbère «Iswa». On retrouve également le mot boire dans le lieudit Assouan, qui se prononce «assouane» et veut dire, toujours en berbère : «Ils ont bu». Le mot berbère «anekhi», «je suis», n’apparaît-il pas dans le premier commandement biblique «Anekhi Yahvé Alohéka» (je suis Yahvé, ton Dieu) et aussi dans la Thora ? : «Je suis l’Eternel (Anekhi Yahvé) ton Dieu (Elohéka) qui t’a fait sortir du pays d’Egypte…» (Exode XX, 2). Anekhi est l’un des mots les plus importants de la religion hébraïque. Dans la Torah, quand Yahvé parle, il dit «anekhi»* : je suis.
Le Talmud dit d’ailleurs qu’«anekhi» est le «mot des mots».(8) Il en est de même que pour le mot berbère «amen» : de tous les dieux vénérés en Egypte, le principal Amon l’était particulièrement à Thèbes(9), considérée comme capitale religieuse. Amon, transcription grecque d’Amen ou Amin, a perduré jusqu’à nos jours pour ponctuer les prières des trois religions monothéistes. Amon, Amen ou Amin avait une place privilégiée dans la croyance des Egyptiens. Dès le nouvel empire (1550 à 1069 av. J.C.), Amon occupait la position de chef du  panthéon officiel. Sa  prééminence sur les autres dieux vient de sa fusion avec Rê. C’est ainsi qu’il deviendra Amon-Rê. Cette association au dieu Râ ou Rê va lui conférer le statut de «roi des dieux».
L’appellation de Ra ou Rê, d’Amon ou Amen s’explique par le fait que l’écriture hiéroglyphique n’a pas de voyelles. En égyptien, «Amen», «Amin» ou «Amon» s’écrivait en commençant par un Yod. Champollion précise, dans son Traité de grammaire égyptienne, que le Yod a plusieurs valeurs phonétiques : «A», «E», « Y», «Aïe», «Ei», «O». Cette pluralité des valeurs phonétiques se retrouve d’ailleurs dans la transcription de l’article El ou Al.
C’est grâce au décret sculpté sur la pierre de Rosette, reprenant le même texte, en trois écritures différentes : le hiéroglyphe, le démotique, transcription populaire de la première, et le grec, que Jean-François Champollion(10) parvint à déchiffrer les hiéroglyphes en partant du grec. Cette formidable découverte permit aux égyptologues de faire le lien entre la religion de l’Egypte pharaonique et la Thora. C’est sur la base de sa culture orientale et surtout d’une remarquable intuition que ce passionné de l’Orient, père de l’égyptologie, qui demandait à ses proches de l’appeler «Esseghir» (le petit), put lire le cartouche de Ramsès. Il eut l’intuition qu’il y avait un rapport entre le mot «mice» ou «miss» et la filiation avec le mot Ra ou Rê. Il traduisit donc : «fils de Râ», Râ étant le dieu soleil.
Mais Champollion, qui avait étudié certaines langues orientales, ne put faire le rapprochement avec le berbère, qu’il ne connaissait pas. Dans la langue berbère, «miss» signifie fils. L’étymologie du  mot «Misra», appellation donnée à l’Egypte par ses habitants depuis les temps les plus anciens jusqu’à nos jours, fait donc référence aux fils de Ra. Misra a perduré à travers les âges et montre bien que les Egyptiens se définissaient comme étant les fils du dieu Râ, d’où Misra. En réalité, c’est dans l’appellation que se donnaient les Egyptiens à eux-mêmes depuis des millénaires, Misra, que l’on peut tirer l’étymologie du mot Israël.
Pour s’intégrer durablement en terre de Canaan, les prêtres monothéistes, chassés d’Egypte, adoptèrent le dieu assyro-babylonien El ou Al dans leurs croyances, sans pour autant oublier Ra et la terre de leurs ancêtres. Conscients de leur faiblesse vis-à-vis de leurs voisins assyriens et dans le but de les effrayer, ils inventèrent la légende du combat entre Dieu et Jacob, «fondateur de la maison d’Israël» à qui Dieu aurait dit : «On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as lutté avec Dieu (toute une nuit) et avec les hommes et tu l’as emporté»(11), en supprimant le M de Miss-Ra-El (fils de Ra et du dieu El)… d’où l’étymologie biblique du mot Israël, par un simple jeu de mots.(12) Dans la mythologie égyptienne, Amon-Râ ou Amen Rê est l’émanation du «Noun», océan primordial, étendue infinie d’eau, duquel est né Rê.
Le «Noun» est d’ailleurs représenté dans l’écriture hiéroglyphique sous le signe de vaguelettes. Cette appellation d’«Amen» ou «Amin», telle qu’elle est  prononcée dans les trois religions monothéistes, a-t-elle un rapport avec le mot berbère «amen» qui  veut  dire  les eaux ? En berbère, qui est resté l’une des plus anciennes langues encore parlée du bassin méditerranéen, l’eau (en fait les eaux) se dit «amen». Ces eaux ou océan dont émane, selon la mythologie égyptienne, le divin Amen-Rê, ont fini par donner «Amen» et «Amin», qui signifient foi, croyance, confiance en Dieu. La coutume et la tradition font qu’à chaque grand départ d’un proche parent, les mères nord-africaines jettent derrière le voyageur une tasse d’eau pour le mettre sous la protection du divin Amen.
Ce mot berbère, Amen, qui a donné Amin, se retrouve dans les trois religions monothéistes pour ponctuer chaque prière. Elle devait avoir cours dans les temples d’Egypte et fut reprise par Moïse, qui fut Egyptien au plus profond de son être, de ses croyances et de ses coutumes : «Maudit, l’homme qui fabriquera une idole ou une statue - abomination pour le Seigneur, œuvre de mains d’artisans - et l’installera en cachette ! Et tout le peuple répondra et dira : Amen» (Deutéronome 27, 15)
…et chez les Assyro-babylonniens
Tous les Orientalistes occidentaux s’accordent à considérer que la plupart des prénoms originaires d’Orient sont d’origine hébraïque. Or, rien n’est historiquement plus faux. Si le dieu soleil était  vénéré  sous le  nom de Ra en Egypte, il n’en était pas de même de El ou Al, qui l’était en Mésopotamie. El ou Al a donné Hel dans le grec primitif, puis Hélios en grec classique, désignant également le dieu soleil… ce qui explique l’étymologie, en langue dite «sémitique», en réalité araméenne puis arabe, de nombreux prénoms originaires d’Orient, occidentalisés et sanctifiés par l’Eglise depuis plusieurs siècles.
Pour ne pas les évoquer tous, on citera, entre autres, Michel (Melk El : propriété de Dieu), Daniel (Din  El : religion de Dieu), Samuel (Ism El : nom de Dieu) dont le diminutif a donné (…l’Oncle) Sam, Rashel (tête ou esprit de Dieu), Emmanuel (maana El, Dieu avec nous), Alfred (El farid, l’Unique), Sans parler de Pierre (Boutros), Paul (Baal), Jacques (littéralement : il est venu à toi), Jean (Yahia : qu’il vive), Marie (Mériem), Philippe (faisant référence au dieu Baal), Elisabeth (Elissa Beth), David (Daoud), Jacob (Yacoub), Benyamin (fils de la droite ou du serment) et de bien d’autres encore.
Le nom d’Adam que l’on retrouve dans la Bible n’a, lui aussi, rien d’hébraïque, c’est un nom, araméen ou arabe, qui veut dire sang. Il en est de même pour l’alphabet hébraïque : l’étude comparée des lettres hébraïques et des signes hiéroglyphiques montre bien que les prêtres monothéistes égyptiens, ou du moins leurs descendants, qui ont falsifié leur histoire pour se prétendre «un peuple» à part, supérieur aux autres, se sont inspirés de l’alphabet phénicien, qui comportait 22 lettres, pour confectionner le leur, tout en conservant le même nombre, la forme hiéroglyphique ou hiératique, pour la plupart d’entre eux. Il faut donc rendre aux Assyro-babyloniens et aux Egyptiens ce qui leur appartient.
Le symbole de l’étoile de David trahit, en fait, leur origine égyptienne que les compilateurs de la Bible ont voulu camoufler : il représente deux pyramides juxtaposées, l’une à l’endroit et l’autre à l’envers. L’influence de la pensée et de la culture égyptienne et mésopotamienne sur les écrits bibliques est un fait incontestable et le hold-up culturel pratiqué par les descendants des prêtres monothéistes ne pourra masquer la réalité historique. Les rabbins enseignent, jusqu’à nos jours, le mépris des non-juifs, qu’ils qualifient de goyims(13), convaincus qu’ils sont d’un «peuple» ou une «race» supérieure. Ils continuent à perpétuer le culte du secret en gardant très jalousement les rites des croyances religieuses de leurs ancêtres.
Ces derniers ne se sont cependant pas privés de s’approprier le substrat culturel des populations, au sein desquelles ils vivaient en faisant croire, avec le silence complice des Orientalistes occidentaux, qu’il était le leur.  L’un des secrets les mieux gardés du judaïsme est la profession de foi qui n’apparaît dans aucun de leurs ouvrages : «Shemaaya Israël, Yahvé Elohenou, Yahvé ehod !». La tradition liturgique hébraïque interdit de prononcer le nom de Yahvé, qu’il convient de remplacer par Adonaï : «Tu n’invoqueras pas le nom d’Aï ton Dieu en vain», Exode XX, 2-7). Cette profession de foi se lit : «Shemaaya Israël, Adonaï Elohenou, Adonaï ehod» et se traduit : «Ecoute, ô Israël, Adonaï est notre Dieu, Adonaï est l’Unique !»

* Les mots «anekhi» et «amen» mis en relation avec le berbère ainsi que la cosmogonie égyptienne et la religion hébraïque sont une déduction personnelle en rapport avec l’ensemble des recherches effectuées  par l’auteur. De même que le rapprochement entre Misra, Misraël avec Israël. Il en est de même du prénom d’Alfred avec El Farid.


Notes :
1) Frank Moore  Cross, Exploration J. 53, 119, 2003. Dans revue La Recherche  n° 391, nov. 2005.
2) Pierre de Miroschedji, directeur de recherche au CNRS, Terre promise, conquête de légende dans revue La Recherche n° 391, nov 2005).
3) Shlomo Sand, professeur d’histoire à l’université de Tel Aviv.
4) Edition Fayard, déc. 2009.
5) Thora : «Révolution» en araméen ou en arabe.
6) Gabriel Camps Berbères, aux marges de l’histoire, éditions Hespérides, 1980.
7) Guy et M. F. Rachet dans Dictionnaire de la civilisation Egyptienne.
8) Jean François Champollion : 1790 1832.        
9) Rabbi Chélomo de Lubavicch, Réflexion sur la vie juive, vol. 3 pp. 892-895, source likouté-si-hot.
10) Thèbes : qui a pris, en arabe, le sens de revenir sur le droit chemin.
11) Bible, Genèse 32-24 à 29, Ancien testament, traduction œcuménique, texte intégral.
12) Siraa (israa) qui signifie  lutte en arabe.
13) Goyim : terme péjoratif désignant tous les non-juifs, y compris les White anglo-saxons protestants, (WASP).
Khelifa Mahieddine : avocat
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:35

non, ce n'est pas une source rabbinique.
Origine du mot "Yisra'el":
combinaison de  sarah et el.


b'nei Israël, fils de Jacob, dit Israël

Origine: dans le livre de la Genèse, quand le troisième des patriarches hébreux, Jacob, est renommé Israël (Celui qui lutte avec Dieu ou « Dieu est fort, Dieu triomphe ») ou avec Dieu.

Des arabes donnent aussi une origine bérbére possible: "Isra Il" (Il a vu Dieu) en berbère

Fils de ra, jeux de mot moderne, définition faussement supposée d'origine rabbinique, donné par les adeptes qui pensent que les juifs proviennent des égyptiens, thése multipliée dans des sites crypto-palestinistes, des sites culturels iraniens, et des sites francophones d'état iraniens, pour acréditer l'inexistence d'un peuple juif. repris par le négationniste shlomo sand, que vous citez.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:43

...


Dernière édition par Pignon le Ven 01 Avr 2016, 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:44

Le symbole de l’étoile de David trahit, en fait, leur origine égyptienne que les compilateurs de la Bible ont voulu camoufler ..  
Les rabbins enseignent, jusqu’à nos jours, le mépris des non-juifs, qu’ils qualifient de goyims
avec google, je retrouve la vraie origine de votre texte:

les pages francophones de la réécriture de l'histoire du monde
par la radio d'état de la république islamique d'Iran. (IRIB )

tshaaahhh sidi pignon ..


Dernière édition par prinu le Ven 01 Avr 2016, 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:46

la source de:

Et IS-Râ-EL signifie fils de Râ (source rabbinique)...puis la circoncision ça vient d'où ?
Israël = Fils de Râ:
 

vient de (livre scanné par moi-même):
Open:
 


Expliquez d'où vient la circoncision et ces similitudes:
Open:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:50

Pignon,

J'ai regardé quelques unes de ces vidéos et lu tes extraits. Très intéressant.
Je pense que ça n'arrangerait pas les choses avec les arabes, si les juifs disaient qu'ils descendent de la brillante civilisation pharaonique. Ce serait un peu comme Joseph qui révélait sa royauté à ses frères jaloux, qui voulurent s'en débarrasser.
L'exode, la sortie d'Egypte, selon les kabbalistes, ne s'est pas fait dans la seule direction d'un Canaan situé géographiquement, mais dans Canaan "pays ou coule le lait et le miel", c'est- à-dire dans toutes les directions.
On trouve d'ailleurs dans beaucoup de pays d'Afrique, des traces de la religion égyptienne et hébraïque.


Par contre ça apporte beaucoup d'eau au moulin métaphysique, qui lui, ne change pas : l'homme doit sortir de son animalité et se diriger vers la divinité, et c'est exactement ce qu'exprime l'histoire des hébreux/égyptiens fuyant l'Egypte (Mitsraïm) et en exil. Ceux qui sont partis ont fui l'esclavage, mais un esclavage religieux, soumis aux dieux multiples et personnalisés par les Pharaons.

Les hébreux étaient probablement des égyptiens exilés, mais l'Egypte n'est pas seulement une grande civilisation, mais un symbole : Mitzraïm (Mi-eretz-ra-ïm) = l'Egypte est le lieu physique (terre ou arbre) et  métaphysique entre le non-accompli et l'accompli.

Mi, dans la kabbale : les eaux d'en haut, éternelles, origine céleste de l'homme, émanation de Dieu.
Etz (arbre) ou eretz (terre)
Ra en hébreu est traduit généralement par "mal" mais il est plus juste de traduire par "ignorance", inconscience ou ce qui n'est pas accompli.
Maïm : les eaux d'en bas (la terre, l'homme animal) Mi contient les eaux d'en haut (Conscience) et les eaux d'en bas (inconscience et ignorance)


Les Egyptiens/hébreux vont sortir des eaux d'en bas (passage de la Mer Rouge) pour entrer en Terre Promise, l'en-haut.
Ra est le soleil égyptien, le soleil du monde inconscient ou non-accompli et qui annonce le début de l'accomplissement.
Ra, est donc, en quelque sorte, le "mal", l'ignorance, l'inconscience, dans toute sa splendeur.

Splendeur qui tournera court puisqu'Akhenaton commence à réformer la religion égyptienne et la conduire au monothéisme, mais il finit par blasphémer et se proclamer lui-même "Je Suis l'Eternel" (anokhi Adonaï =Akenaton)  et meurt, assassiné par Moïse, (selon R.Sabbah) qui continue à propager le monothéisme en fuyant l'Egypte.
Ceux qui sont restés, continue adorer leurs dieux, et en sont esclaves.
On comprend aussi mieux l'épisode du veau d'or et les récriminations des hébreux dans le désert.

Dieu dit par Ezechiel : Lévitique 26:30
Je détruirai vos hauts lieux, j'abattrai vos statues consacrées au soleil.

Jésus se fait baptiser, symboliquement il résume à lui-même la sortie des eaux, en s'immergeant dans les eaux du Jourdain.
Jésus, enfant, quand Hérode veut tuer le nouveau roi, va se réfugier en Egypte, symboliquement dans les eaux maternelles.


Hébreu signifie "ceux qui traversent, ou qui proviennent de l'autre côté"

On peut y voir une lignée de Messies qui a commencé au temps du non-accompli pour finir dans la terre émergée des eaux, la terre promise.

En tout cas, ça ouvre plein de perspectives !
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Ven 01 Avr 2016, 23:53

J&B a écrit:
Pignon,

J'ai regardé quelques unes de ces vidéos et lu tes extraits. Très intéressant.
Je pense que ça n'arrangerait pas les choses avec les arabes,  si les juifs disaient qu'ils descendent de la brillante civilisation pharaonique.

Merci Very Happy

Effectivement, ces thèses ne plaisent pas à certains musulmans, ils disent que c'est du révisionnisme venant des juifs afin d'annexer l’Égypte (version courte mais tu comprends ce que je veux dire...).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:10

donc cet homme a lu .. des livres arabes, poignant comme certitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:12

....


Dernière édition par Pignon le Sam 02 Avr 2016, 00:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:13

ben pignon  a une longue aventure idéologique, que ma morale m'interdit de dénommer.
il a toujours préféré les artichauds aux tournesols. quitte a sauter à pied joint sur la bible.
ne prenez pas celà pour un poisson d'avril


Dernière édition par prinu le Sam 02 Avr 2016, 00:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:14

tic et tac a écrit:
c'est très instructif de voir des catholiques s'opposer a la Bible concernant les passages qui affirment que les hébreux ont été esclave de pharaon ,remettre en cause l'histoire du prophète Moise(psl) que Jésus (psl) cite par ailleurs est détonnant

Et voilà, t'es jaloux Jépéto ? les juifs sont des égyptiens et les catholiques aussi Very Happy

L’Égypte étant la préfiguration du christianisme ....

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:19

tic et tac a écrit:
Qu'est ce donc Jépéto? une formule Biblique? Pourquoi Jaloux ? les Musulmans ne sont pas nationaliste ,les origines ethniques n'ont aucune importance pour nous ,qu'ils soit Egyptien ou Ethiopien peut importe ,je soulève juste une contracdition ,je vois que tu est catholique comment fais tu pour remettre en cause la Bible a ce sujet ? c'est juste une réfléxion

Pose la question aux juifs, extrait du Zohar (oui, c'est toi Jépéto, banni à plusieurs reprises ...):

Open:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:24

tic et tac a écrit:
Je vois qu'un certain Jepéto vous a traumatisé? le citer a chaque réponse est curieux revenons au sujet dis moi je parle de la Bible ,pourquoi balais tu d'un revers de main cette argument?

Ma bible, en premier lieu, ce sont les évangiles et voici la réponse, marre de me répéter (pour l'AT, étudie, c'est un sujet complexe à explorer):


33 Ils lui répliquèrent : « Nous sommes les descendants d'Abraham, et nous n'avons jamais été les esclaves de personne.
Comment peux-tu dire : 'Vous deviendrez libres' ? »

Évangile selon St Jean, 8
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:31

tic et tac a écrit:
Pignon a écrit:
tic et tac a écrit:
Je vois qu'un certain Jepéto vous a traumatisé? le citer a chaque réponse est curieux revenons au sujet dis moi je parle de la Bible ,pourquoi balais tu d'un revers de main cette argument?

Ma bible, en premier lieu, ce sont les évangiles et voici la réponse, marre de me répéter (pour l'AT, étudie, c'est un sujet complexe à explorer):


33 Ils lui répliquèrent : « Nous sommes les descendants d'Abraham, et nous n'avons jamais été les esclaves de personne.
Comment peux-tu dire : 'Vous deviendrez libres' ? »

Évangile selon St Jean, 8


Non la Bible c'est l'ancien et le nouveau testament as tu fais des cours de catéchisme? c'est le béaba

j'ai dit en premier lieu puis je t'avais déjà répondu (bcp plus haut), Jépéto (banni 4 fois :beret: ).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:32

Druon était certes un hommes de lettres, avec moult qualités bien connues, et médaille de l'état russe, mais qui le connaissait bien en privé, quand on sait qu'il était témoin de moralité en faveur de Papon ?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:34

prinu a écrit:
Druon était certes un hommes de lettres, avec moult qualités bien connues, et médaille de l'état russe,  mais qui le connaissait bien en privé, quand on sait qu'il était témoin de moralité en faveur de Papon ?

C'était un grand homme puis vous savez, si vous voulez d'autres sources, je garde le meilleur pour la fin Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:41

Haha. Le mec essaye de se faire passer pour quelqu'un d'autre pour éviter un nouveau bannissement. clown
Assume, gars.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:48

Ray a écrit:
Haha. Le mec essaye de se faire passer pour quelqu'un d'autre pour éviter un nouveau bannissement. clown
Assume, gars.

C'est quoi la taqiyya déjà ? siffler
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 00:49

tic et tac a écrit:
Tu ne réponds toujours pas sur la Bible serais tu adepte de ceux qui prennent dans la Bible ceux qui arrangent leurs désirs? la Bible affirme les hébreux esclave d'Egypte et Pignon dit non c'est rock'n roll comme posture pourquoi ne pas changer de foi sur ton avatar? met religion "ce que je veux"  ta posture n'a rien de catholique

Bon, Jépéto, je te dis que c'est un sujet à explorer, tu vois bien que les sources que je te donne sont de valeur, Blaise Pascal disait bien que l'AT est un livre plein de métaphores, un code à déchiffrer, je suis catholique élevé chez les sœurs en Italie et ce n'est pas toi qui va décider quelle est ma confession, va voir mon site, étudie, c'est complexe.
La seule chose que je peux te dire c'est que Jésus est le fils de Dieu et que la Trinité est un concept qui te répugne, pourtant c'est la clé de tout.
Retourne étudier (ce que je fais), Jépéto.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 01:03

L'utilisateur enregistré le plus récent est CATSUN.

On aura jamais eu autant d'inscriptions que depuis 24h. :beret:

C'est quoi la taqiyya déjà jépéto ? L'art du mensonge et de la dissimulation ?
Vous ne la pratiquez pas n'est-ce pas, nous disiez-vous ? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 01:09

Et oui, avec l'adresse IP les administrateurs peuvent le confirmer facilement ... n'est-ce pas Jépéto Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 02:05

druon a fait pas mal de choses, je n'en doute pas (et j'ai lu la moitié des rois maudits, je suis passé a autre chose..) et joseph kessel, et bla bla
Alors donc, meme si le roi d'Angleterre, avec sa culotte à l'envers, ou le roi de bretagne et son pagne à l’endroit, faisaient une analogie outrecuidante entre vos mains entre un pape et toutankhammon pour
que vous vous permettiez réguliérement depuis plus de deux ans de démontrer que les marguerites sont de la pisse de vache, parcequ’on vous a bien lu entre les lignes,au fil des sujets,  je ne me la raménerai pas comme personne morale et partirai vivre à téhéran vivre avec vos maitres à penser


Dernière édition par prinu le Sam 02 Avr 2016, 02:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 02:11

prinu a écrit:
Spoiler:
 

Bonsoir, je ne comprends pas ce que vous dites.
Ce que je peux vous dire c'est que les sources du monothéisme se trouvent Egypte et plus précisément les sources de la Tri-Unité.
Chateaubriand, je garde le meilleur pour la fin.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 02:24

NON.
j'ai été au Louvre, et le connait le symbole supposé de la trinité égyptienne, puis romaine.

ne fuyez pas:
votre vrai cheminement d'esprit n'est pas là.
vous attaquez ailleurs Israel pour charger les juifs comme s'ils n'avaient ni passé ni droits, et vous attaquez le christianisme, parceque vous n'etes ni chrétien ni catholique, c'est évident, vous dénigrez autant la trinité du nouveau testament que le judaisme de l'ancien testament, et comme je ne vous croit pas crypto-laîc radical, la multitude de sources islamistes radicales antisémites que vous avez réguliérement cité dans vos arguments par ailleurs démontre une seule explication possible, ben pignon. tout le monde l'aura compris.
salam
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 02:27

prinu a écrit:
Spoiler:
 

pukel

Je recherche l'exactitude, me concernant, je suis catholique et j'ai même porté l'uniforme de Tsahal, je peux vous envoyer des photos en MP (vous les voulez ? je ne plaisante pas).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 02:30

vous pouvez aussi porter des clochettes suisses autour du cou, et avoir une médaille de l'ordre de malte, et montrer l'étoile jaune de votre grand mére.
votre place est à l'asile de Moleenbeck

siffler
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 02:32

prinu a écrit:
vous pouvez aussi porter des clochettes suisses autour du cou, et avoir une médaille de l'ordre de malte, et montrer l'étoile jaune de votre grand mére.
votre place est à l'asile de Moleenbeck

siffler

Bon, je coupe la conversation avec vous, vous êtes dans l'émotion, pas dans la recherche (avec documents & sources).
Bye bye.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 03:54

J&B a écrit:
Spoiler:
 

Les recherches de R. Sabbah sont corroborées par d'autres sources (avec des nuances), c'est par là qu'il faut aller, c'est un chemin difficile, la vision globale est encore à constituer, c'est passionnant.
J'ai tous ses livres ...
J&B bonne continuation pour vos recherches, je pense que vous pouvez faire 10 fois mieux que moi, je n'ai pas votre finesse, ce serait important que vous transmettiez d'autres réflexions, ultérieurement.thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 07:10

Pignon a écrit:
Spoiler:
 

Cette interprétation par Chateaubriand de ce texte en hiéroglyphes n'est plus gardée. Elle repose sur une erreur de traduction des titulatures d'un dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9354
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 09:09

Apparemment , peu de forumeurs d'ici connaissent " La grande hypothèse - Esquisse d'une histoire du monothéisme des origines à la fin du monde " d'Albert Slosman , égyptologue amateur distingué ( grande hypothèse basée sur une lecture personnelle d'hiéroglyphes de Denderah
et sur des visions du passé - Robert Laffont 1982 ) .

Au sujet de Moïse , libérateur des " esclaves juifs " :

" 1500 est donc la date essentielle de l'histoire de Moïse , puisqu'elle situe avec exactitude le passage de la mer Rouge . La datation de l'événement en est aisée , toujours grâce à des repères astronomiques . [ comme la Nativité de Jésus , pour Marcel Bodor - NDC ]

Toutes les erreurs commises à ce sujet jusqu'à nos jours proviennent d'une tentative d'interprétation des textes de Manéthon . D'après ce prêtre sybarite , ce fut sous un roi de la XVIIIe dynastie qu'eut lieu l'insurrection .

Celle des juifs , certes , mais aussi celle de tous les fellahs opprimés également par les usurpateurs . Or , ce fut bien Amosis qui mit les Hyksos hors du pays , et ce fut un Thoutmôsis qui poursuivit Moïse .

Mais les auteurs grecs antiques qui compilèrent Manéthon sont tombés sur plusieurs méprises dans ces textes , comme dans tant d'autres papyrus !

Ils transcrivirent Aménophis au lieu d'Amosis , et , lisant de gauche à droite au lieu du contraire , ils placèrent l'Aménophis comme libérateur de Moïse et un Thoutmosis comme poursuivant les Hyksos ! ...


Ce qui fait que Théophile et l'Africain , évaluant une chronologie de Manéthon d'après l'énumération transcrite par
Flavius Josèphe , s'embarquèrent dans des calculs prouvant que , cela étant impossible , il s'agissait plutôt de Séti et de Ramsès de la XIXe dynastie !
Cela a évidemment faussé les données bibliques compulsées par les pères de l'Eglise qui furent obligés de restreindre encore un peu plus l'antiquité des temps . "

( " La grande hypothèse " par Albert Slosman , Robert Laffont 1982 p 192 )

Slosman semble considérer les juifs en Egypte comme des monothéistes opprimés parmi d'autres , sans plus . La Bible semble confirmer :
Il vint un " Pharaon qui ne connaissait pas Joseph " ( et son monothéisme ) . Il n'est pas écrit que ce pharaon haïssait exclusivement les juifs .

" ... ce fut Aménophis Ier qui monta sur le trône , et Moïse dut s'enfuir . Ce fut durant cette époque que le dur labeur des ouvriers se transforma en un esclavage pur et simple , qui comprenait les juifs et les Egyptiens qui n'étaient pas les disciples d'Amon-Râ .[...]
... les campagnes militaires portèrent à son comble l'esclavage interne de tout le peuple , c'est-à-dire , Egyptiens et juifs confondus . [...]
Les juifs étaient tellement mêlés à la vie quotidienne que leur qualificatif de " nomades " était périmé ! Ils étaient bel et bien devenus des autochtones à part entière . " ( op.cit. p 196 )

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 11:30

A trop étudier les détails, noms, dates, hiérarchies, on entre dans un labyrinthe, on prend les repères historiques, dates, noms,  et relatifs pour absolu, on finit par s'enfermer dans un système de pensée, philosophique, mathématique, gnostique, historique ou idéologique, au lieu de les voir comme des reflets et des échos de la manifestation.

On retrouve la trinité dans toutes les traditions, même hindoue et chinoise,  rien d'étonnant à ce qu'elle se retrouve chez les Égyptiens.

Dans toutes les traditions, on trouve une séparation. Le potentiel et invisible se manifeste dans le visible, et les hommes en perçoivent un écho et sont en quelque sorte programmés pour en retrouver l'origine. Toutes les actions des hommes sont dirigées vers la compréhension de l'origine, même l'ignorance, dans ses actes les plus insensés recherche la connaissance.


Le Père : Elohim devient IHVH après sa manifestation, il se sépare de lui-même en se manifestant.
IHVH est le Verbe, la Lumière, la Vérité.

Il n'y a qu'un seul Verbe : Le Fils

L'Esprit, c'est le Verbe à l'oeuvre dans le monde des hommes, il parle par les prophètes, les avatars, les pharaons, les maîtres spirituels de toutes les traditions.
C'est le Souffle, le Mouvement qui procède au changement, à la destruction et à la renaissance.
Les traditions naissent vivent et meurent.
Quand il n'en reste plus qu'un "squelette", une autre tradition naît et remplace l'ancienne, mais toujours avec la notion de Trinité : Potentiel inconnaissable - Manifestation - Tradition des hommes.

Tout cela est très synthétisé, bien sûr, chaque tradition a mis ses noms, ses hiérarchies, ses dates, ses rois, etc...dans les cases correspondantes...


L'islam actuel détruit, mais ne pourra pas remplacer la tradition trinitaire, car il lui manque un maillon qui est le Fils, ou la manifestation. Pourtant dans le fatras du Coran, il est dit que Jésus est le Verbe.
Le Soufi Al Halladj le sait, lui qui fut crucifié par les siens pour avoir proclamé l'amour de Dieu, sa manifestation, et pour avoir dit, comme Jésus : Je suis la Vérité.
Seul le soufisme pourrait éventuellement rénover le christianisme, étouffé par sa propre civilisation.

Ce qui est sûr et certain, c'est que l'humanité en général, est toujours en Egypte.
L'histoire humaine est un perpétuel Exil.
Il y a ceux qui restent en Egypte et ceux qui la quittent : les Hébreux, qui comme Abram :

L'Eternel dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai.
AbraHam : c'est le Hé rajouté, le Souffle, nouvelle naissance.


Dernière édition par J&B le Sam 02 Avr 2016, 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 11:39

Boulo,

On ne peut pas parler de "juifs" dans ce contexte, car il n'existent pas encore en tant que peuple, et en tant que royaume.
On ne peut parler que d'hébreux ou d'israélites.
Du moins, me semble-t-il.



Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9354
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Sam 02 Avr 2016, 13:08

Oui et non . C'est par commodité que Slosman les appelle " juifs " et aussi parce qu'ils ne sont déjà plus vraiment des " nomades " ou " hébreux " à l'époque de Thoutmosis II et Moïse .

" ... toutes les reproductions originales des peintures des hypogées de la région thébaine furent effectuées en polychromie par M. Caillaud , selon les couleurs exactes qu'il avait sous les yeux dans les tombes .
Et ce sont les teintes mêmes des hommes et de leurs cheveux qui donnent une vue exacte de la situation .
Non seulement les profils sont très nettement différenciés entre Sémites , Egyptiens et captifs , mais leurs chevelures montrent la preuve formelle que tous étaient confondus sous la même domination .

Les Sémites ont leurs cheveux peints en jaune , les fellah les ont en noir , et les prisonniers de guerre les ont en blanc .
Les gardiens égyptiens , ceux qui ont un bâton ou un fouet en main , ont leur chevelure noire , bien évidemment .

Cette vérité rétablie , à savoir que le peuple mosaïque était composé indifféremment de juifs et d'Egyptiens , sera la base angulaire de l'avènement de Moïse . ... " ( opus citatum p 196-197 )

Cette mise au point de Slosman permet de comprendre plus facilement la guerre civile qui se déroulera dans le Sinaï après le passage de la mer Rouge
( révolte des " fils de Coré " ) . Les fuyards étaient hétérogènes .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5217
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Dim 03 Avr 2016, 09:22

A chaque seconde le peuple juif mute et se modéle, il se réinvente à chaque seconde, mais il est .
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Dim 03 Avr 2016, 16:01

Arnaud Dumouch a écrit:
Pignon a écrit:
Spoiler:
 

Cette interprétation par Chateaubriand de ce texte en hiéroglyphes n'est plus gardée. Elle repose sur une erreur de traduction des titulatures d'un dieu.

Arnaud, vous savez bien que le Dieu des égyptiens est le Dieu de Moise et aussi le Dieu des chrétiens ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Dim 03 Avr 2016, 16:46

Les égyptiens avaient-ils eu connaissance de la Trinité ? oui .
Lisez bien cet extrait de:
Bernard Mathieu (né le 11 janvier 1959 à Avallon) est un égyptologue français. Il participa à de nombreuses missions archéologiques sur les temples de Karnak ou à Saqqarah. Ses publications portent notamment sur la langue et la littérature égyptiennes, sur les textes des pyramides, et sur l'historiographie pharaonique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Mathieu

Open:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Dim 03 Avr 2016, 17:01

Pignon a écrit:


Arnaud, vous savez bien que le Dieu des égyptiens est le Dieu de Moise et aussi le Dieu des chrétiens ...

Ce qui ne veut pas dire que Moïse ou les Egyptiens avaient connu la Trinité ! Ainsi les références que vous me citez tirent un peu l'interprétation des textes dans un sens catholique...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pignon



Masculin Messages : 2344
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les hébreux esclaves en Egypte ?   Dim 03 Avr 2016, 17:06

Arnaud Dumouch a écrit:
Pignon a écrit:


Arnaud, vous savez bien que le Dieu des égyptiens est le Dieu de Moise et aussi le Dieu des chrétiens ...

Ce qui ne veut pas dire que Moïse ou les Egyptiens avaient connu la Trinité ! Ainsi les références que vous me citez tirent un peu l'interprétation des textes dans un sens catholique...

Du moins ils l'ont pressentie (Cf. Orion et son Baudrier qui symbolise Osiris), les catholiques ont validé ce pressentiment grâce au Logos qui s'est incarné, tout devenait clair ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
 
Les hébreux esclaves en Egypte ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Hébreux en Egypte
» Les hébreux sont noirs ?
» Bible - Exode des Hébreux : Le partage des eaux expliqué ?
» les hébreux et l'exode
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: