DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ouverture de la part du théisme indien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sâmchat



Messages : 991
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Ouverture de la part du théisme indien   Ven 20 Mai 2005, 05:12

Chers amis,

Je reproduis ici un sujet que j'ai lancé sur un forum anglophone, car il peut vous intéresser:

Invitation to Indian Philosophy, p. 66 a écrit:


Indian theism is not fanatical and narrow in its outlook, for it provides for a variety of conceptions of the Godhead. No one has a right to say that his view of God is the only right view. As the Mahabharata puts it, there is no sage without a view of its own. This is as it should be. As no two minds are identical, the form of faith that suits one may not suit another. Shri Krshna expressly declares that there are different ways to God, and that even those who worship other gods reach him alone. What one finds in the Gita is, thus, a philosophical theism, which is often mistaken for polytheism. The principle of Divinity according to this standpoint, is the same in all the gods. This is one important feature of Indian theism.


I find this wiser and loftier than Jesus saying that he is the only way leading to God. "Indian theism" appears to me as a sensible religion.

Cela me semble plus sage et plus noble que Jésus qui dit qu'il est la seule voie menant à Dieu. Le théisme indien m'apparaît comme une religion sensée.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ouverture de la part du théisme indien   Ven 20 Mai 2005, 05:34

Cher Sâmkya,

Tout d'abord bienvenue sur ce troisième forum.

C'est qu'il y a, me semble-t-il, une différence fondamentale entre le théisme indien et le christiannisme : l'Incarnation.
La foi chrétienne est la foi placée dans une personne, Jésus, qui est icône de Dieu, qui est Dieu lui-même. Quand Jésus dit qu'il est le seul chemin, c'est en réalité Dieu qui le dit. Le cheminement spirituel du chrétien consiste à devenir semblable au Christ, et plus encore, à devenir le Christ.
Jésus est le seul chemin vers Dieu en tant qu'il est incarnation de Dieu. En mettant notre humanité au diapason de la sienne, nous la mettons par là même en diapason avec Dieu.
Si vous considérez le Christ comme un simple humain, purement humain, alors, oui, c'est évident, il y a dans ces paroles une prétention presque scandaleuse. Mais tel n'est pas le cas. Jésus est vrai homme et vrai Dieu. Jésus qui dit "suis-moi", c'est Dieu lui-même qui dit "suis-moi". Jésus qui dit "faites ceci pour entrer dans le Royaume", c'est Dieu lui-même qui parle.

Ceci dit, différentes approches théologiques du christiannisme sont envisageables, tant que reste sauve l'unité de la foi. Unité n'est pas unicité. De même, chaque chrétien s'approprie sa foi, en quelque sorte. Il y a une infinité de façons de vivre sa foi.

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Sâmchat



Messages : 991
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Ouverture de la part du théisme indien   Ven 20 Mai 2005, 05:53

Cher OJC,

Je vous répondrai par la métaphore de la montagne, prise dans «l'homme et sa destinée»

Les différentes religions sont différents chemins d'une montagne qui mènent vers son sommet. Le sommet c'est le salut de l'homme.

Pourquoi faut-il qu'il n'y ait qu'un seul bon chemin? Mais votre dernière remarque va dans le sens de l'ouverture.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ouverture de la part du théisme indien   Ven 20 Mai 2005, 06:46

Cher Sâmkhya,

Dieu est unique, la Vérité est unique. Il ne peut donc y avoir qu'un seul chemin : Dieu lui-même, la Vérité elle-même.
Et cette Vérité, c'est le Christ. Non pas tant ce qu'il a dit, mais lui-même. Il est la Vérité incarnée, la Parole de Dieu faite homme.

Cheminer vers Dieu, c'est écouter sa Parole, et se laisser transformer par elle. C'est être à l'écoute de la Vérité et se laisser transformer par elle.
Et cette Parole, cette Vérité, c'est le Christ. Ainsi est-il le seul et unique chemin vers Dieu.

Donc, la question que vous posez se situe en fait à un autre niveau : comment savoir si l'on est sur le bon chemin, ou si l'on s'égare ? Comment savoir si l'on marche dans la Vérité ?

Ce n'est pas facile. Dieu le sait. C'est pour cela qu'il a voulu rassembler son peuple autour de pasteurs, et a voulu que la foi de l'un de ses pasteurs ne puisse pas défailler : c'est Pierre et ses successeurs.

La difficulté avec cette infaillibilité, c'est que l'on a tendance à penser qu'elle suppose la fixité. Or, cela est faux. Aussi curieux que cela puisse paraître, nulle part plus que dans la doctrine catholique l'incertitude règne en maîtresse. En effet, il en va en théologie comme en physique. La physique court après la vérité. Elle trouve des résultats. Puis elle approfondit ces résultats, les affine. Et tout nouveau résultat, tout affinement, fait surgir de nouvelles questions. Il en va de même pour la théologie : elle court après la vérité. Elle obtient des résultats : les dogmes. Et ces résultats posent de nouvelles questions, doivent être approfondis. Un dogme n'est pas un mur, c'est une fenêtre ouverte sur le ciel.
L'Eglise est comme un organisme vivant, qui croît en science et en sagesse tout au long de l'histoire.

Ceci parce que l'Eglise ne détient pas la Vérité. C'est la Vérité qui la tient, qui l'enserre. Elle est prisonnière de la Vérité. Elle lui court après. Elle ne la connaît que partiellement, mais ce qu'elle en connaît est certain. On peut s'appuyer dessus. Pourquoi : parce que le Christ l'a promis.

Vous voyez, c'est un peu un cercle "vicieux". Comment savoir si l'on est dans la Vérité, si l'on suit le Christ ? En vérifiant à l'aide de la doctrine catholique, comme avec une carte et une boussole. Comment savoir si la doctrine catholique est bien vraie ? En suivant le Christ, qui nous assure que c'est bien le cas.
Comment entre-t-on dans ce cercle ? En faisant un pari. En faisant le pari, complètement fou et insensé, que c'est là que se trouve la Vérité. Il est raisonnable de croire, certres, mais cela, c'est en croyant que l'on s'en rend compte.

Le Christ le dit dans l'Evangile : le seul moyen de savoir s'Il dit la Vérité, c'est de mettre en pratique son enseignement. De se jeter à l'eau. L'Eglise dit-elle la Vérité ? Il faut essayer. Et on se rend compte que c'est le cas. Vous me direz que c'est la même chose pour toute religion, pour toute pensée ? Possible.

Je crois qu'il n'y a qu'un seul chemin, le Christ, et que c'est l'Eglise catholique qui connaît ce chemin.
Mais je sais que je crois. Et que ce que je crois est incroyable. Aussi, je n'y crois que dans la mesure où je crois que c'est la Vérité. Même si c'est incroyable.

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Ouverture de la part du théisme indien   Ven 20 Mai 2005, 13:04

Cher Yves,


Deux choses à différencier :

- les différentes voies personnelles pour atteindre le Divin. En ce sens, l'un est moine, l'autre un homme ou femme marié, ou théologien, ou poète, philosophe ou que sais-je ? Chacun suit Dieu selon sa propre vie et non celle du voisin. Et là oui, les cheminements sont différents non le chemin.

- Le Dieu Unique. Donc le chemin pour l'atteindre est unique. C'est ce qui fonde la voie monothéite.



Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ouverture de la part du théisme indien   Sam 21 Mai 2005, 10:24

Cher Manuel,

Citation :
- Le Dieu Unique. Donc le chemin pour l'atteindre est unique. C'est ce qui fonde la voie monothéite.

C'est certain, ce chemin c'est le Christ: "Je suis la voie, la vérité, la vie".

Mais cela n'empêche pas qu'il existe des chemins qui conduisent au Chemin.
Et ces chemins, ce sont les religions dont, parmi elles, la magnifique voie de l'hindouisme, que le Concile admire, non qu'elle sauve, mais parce qu'il y a en elle de puissantes pédagogies qui DISPOSENT au Christ, le salut:


Concile Vatican II, DÉCLARATION NOSTRA AETATE, n° 2
Citation :
Ainsi, dans l'hindouisme, les hommes scrutent le mystère divin et l'expriment par la fécondité inépuisable des mythes et par les efforts pénétrants de la philosophie; ils cherchent la libération des angoisses de notre condition, soit par les formes de la vie ascétique, soit par la méditation profonde, soit par le refuge en Dieu avec amour et confiance.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Ouverture de la part du théisme indien   Jeu 16 Oct 2008, 15:34

Ce que j'ai retenu de shri Aurobindo,Vivekananda,c'est que Dieu est involué dans la matière et que le yoga physique ou mental en libère l'expression jusqu'à la supraconscience où il n'y a plus de distinction
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Ouverture de la part du théisme indien   Jeu 16 Oct 2008, 15:48

Sâmchat,connais-tu Theillard de Cardin ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Ouverture de la part du théisme indien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie de Bouddha, documentaire ARTE
» Boutique végan en ligne ouverture en Avril
» le chant du départ
» Du monothéisme au polythéisme
» Petit exercice pour un départ professionnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: