DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 «Délivre-nous du mal», le film d’horreur qui témoigne de la foi catholique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: «Délivre-nous du mal», le film d’horreur qui témoigne de la foi catholique   Mer 01 Oct 2014, 18:09

Dans un format inattendu, ce film loue la beauté et le mystère de la foi catholique. Il montre les réalités surnaturelles sans les réduire à de la magie. Non seulement le christianisme est respecté mais il est aussi mis en valeur, en insistant sur le rôle du prêtre et des sacrements, et sur l’existence du monde spirituel, de Satan et ses démons et surtout de Dieu aux côtés des Hommes.





«Délivre-nous du mal», le film d’horreur qui témoigne de la foi catholique



C’est d’un genre inattendu que nous vient le plus récent hommage à la foi chrétienne : « Délivre-nous du mal », film d’horreur américain sorti en France en septembre, glorifie le Christ et son Eglise.

Attention : cet article dévoile les moments-clefs de l’intrigue

Film d’horreur, film d’exorcisme, thriller : « Délivre-nous du mal » mélange les genres.

Synopsis

Le sergent Ralph Sarchie, policier à New York dans les quartiers chauds du Bronx, est continuellement confronté à la noirceur et la violence humaine durant ses missions. Un jour, des événements encore plus horribles que d’habitude se produisent sans qu’il trouve d’explications. Le Père Mendoza est convaincu qu’ils sont liés à des possessions démoniaques. Après beaucoup de scepticisme, Sarchie accepte de se rallier à ce prêtre pour combattre les forces occultes qui menacent jusqu’à sa famille.

Contrairement à d’autres films d’exorcisme, ce film ne se contente pas d’insérer quelques éléments catholiques dans un fond religieusement douteux. Au contraire, « Délivre-nous du mal » recèle une vision purement catholique, tout à fait correcte sur le plan théologique. Peu étonnant dès lors que l’on sait que le réalisateur Scott Derrickson (L’Exorcisme d’Emily Rose, Sinister) est chrétien.

Magnifique figure de prêtre

Le Père Mendoza, prêtre jésuite (incarné à l’écran par le très convaincant Vénézuélien Edgar Ramirez) est une émouvante figure de prêtre, comme homme pécheur et image du Christ.

Homme pécheur tout d’abord. Le Père Mendoza explique qu’avant de devenir prêtre, il se droguait et s’il a abandonné la drogue depuis sa conversion, il continue à beaucoup boire et fumer, ce qu’on voit tout au long du film. Le jeune prêtre ressent également très fortement la tentation de la chair. Pas insensible aux belles femmes, son célibat est un combat. Mais il lutte contre ses penchants et cela se donne à voir dans quelques belles scènes drôles et puissantes. Cependant, il a chuté et rechuté, allégorie de l’évolution non linéaire de la vie spirituelle. Horrible pécheur, il expérimente la rédemption et peut à son tour être pasteur et messager de la miséricorde de Dieu. Ce prêtre, humble sur sa condition de pécheur, est présenté avec ses défauts. Mais sa force intérieure, sa foi et son espérance en Dieu rayonnent aussi. Mieux, sa personne impose le respect – capable de répondre du tac au tac lorsqu’on le chambre sur les prêtres pédophiles – et il est calé théologiquement, restituant fidèlement les enseignements de l’Eglise (l’avortement aussi est présenté comme un drame).

Que cela change de toutes les évocations de prêtres ridiculisés ou diabolisés dans le cinéma ! Par exemple, on avait eu droit, en cette année 2014, au prêtre ridicule et efféminé de « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? », au prêtre homosexuel sujet du film polonais « Aime et fais ce que tu veux », et aux prêtres tous odieux et pédophiles du film belge « Au nom du fils ».

Les déclarations du réalisateur à ce sujet sont éclairantes : « Les prêtres et les pasteurs sont les personnages les plus stéréotypés en film et à la télé, mais selon moi pas pour les raisons auxquelles beaucoup de conservateurs pensent. Beaucoup de conservateurs pensent que c’est à cause d’un agenda antireligieux. Je ne pense pas que ce soit le cas. Je pense juste que beaucoup de scénaristes et de réalisateurs à Hollywood ne connaissent aucun prêtre ou pasteur. Moi, j’en ai connu beaucoup. Dans les films, ils ont tendance à être soit moralisateurs soit hypocrites. Et en vrai certains le sont. Mais les personnes les plus intelligentes et droites que j’ai rencontrées dans ma vie sont des prêtres et des pasteurs. Pour une personne, dédier sa vie au service des autres et le faire authentiquement… ça m’intéresse de représenter des gens comme cela, parce que je les connais. » (voir le lien pour son interview en fin d’article).

Suite:

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/01-10-2014/delivre-nous-du-mal-le-film-dhorreur-qui-temoigne-de-la-foi-catholique#.VCwmF_l_vJY
Revenir en haut Aller en bas
 
«Délivre-nous du mal», le film d’horreur qui témoigne de la foi catholique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Délivre-nous du mal», le film d’horreur qui témoigne de la foi catholique
» Un livre à l'origine du film Bienvenue à Gattaca?
» Nos enfants nous accuseront (Le Film)
» Ne nous soumets pas à la tentation
» Mais délivrez-nous du malin!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: