DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 28 Sep 2014 - 19:10

Chers amis, j'ai besoin de votre aide pour une recherche liturgique (une video que je prépare).

Je suis convaincu que l'Eglise permet depuis Vatican II les filles enfants de choeur.

J'y vois même un signe sacramentel fort (l'Eglise).

Avez vous des textes officiels ?





_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 28 Sep 2014 - 19:28

http://www.ceremoniaire.net/depuis1969/docs/servantes_2003.html

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 28 Sep 2014 - 19:32

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20040423_redemptionis-sacramentum_fr.html (47)

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 28 Sep 2014 - 19:36

Citation :
Citation :
b. La nouveauté juridique : la Réponse de 1992
La question posée au Conseil pontifical pour l'interprétation des textes législatifs fut la suivante :
"Parmi les fonctions liturgiques que les laïcs, hommes ou femmes, peuvent exercer, selon le can. 230 § 2, du Code de droit canonique, peut-on inclure également le service de l'autel ?"
- La réponse fut : "Oui, et selon les instructions que donnera le Siège Apostolique" (30 juin 1992 - approbation du Souverain Pontife, le 11 juillet 1992) ).
Il s'agit des directives que devait donner le Dicastère compétent de la Curie romaine, c'est-à-dire la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements. Le "oui" du Conseil est un "oui" de principe, qui exprime un changement de la norme canonique, dû à la prise en compte des principes ecclésiologiques du concile Vatican II. De fait, sur le plan strictement juridique, l'accès des femmes au service de l'autel s'inscrit dans la participation des fidèles laïcs à la liturgie, au titre de leur baptême et de leur confirmation (ou de leur sacerdoce commun), "selon leur condition propre" (can. 204 § 1), c'est-à-dire sans risque de confusion avec les fonctions propres dévolues aux ministres sacrés au titre de leur ordination. Toutefois, la norme canonique renvoie à la norme liturgique, ou, en d'autres termes, le "oui" de principe (qui n'est pas un "oui" pur et simple, qui ouvrirait toutes les "digues") doit s'entendre dans le cadre de la tradition liturgique fixée par le Saint-Siège, et donc par la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements.
 
Citation :
c. La position liturgique


  • La Réponse de 1994



La réponse de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements est contenue dans une Lettre de la Congrégation du 15 mars 1994, adressée aux présidents des Conférences épiscopales.
Elle comporte les points suivants :
Citation :
Il revient à chaque évêque de prendre une décision, s'il le juge bon, sur la base "d'un jugement prudentiel sur ce qu'il convient de faire pour un développement harmonieux de la vie religieuse dans son propre diocèse". Cela signifie que si l'évêque ne dit rien, pour différentes raisons (entre autres celle-ci : il estime ne rien avoir à dire), l'interdiction de l'accès des femmes au service de l'autel demeure.
Citation :
L'évêque peut donner une autorisation (qui n'est donc pas un précepte), car le can. 230 § 2 stipule : "les laïcs peuvent".
Citation :
Après avoir entendu l'avis de la Conférence épiscopale, chaque évêque est appelé à prendre une décision personnelle, s'il l'estime nécessaire : "l'autorisation donnée à ce sujet par quelques évêques ne peut nullement être invoquée comme imposant une obligation aux autres évêques". Il faut donc noter : 1. Tant que la Conférence épiscopale n'a pas donné son avis, l'évêque ne peut prendre une décision. 2. L'avis de la Conférence épiscopale, quel qu'il soit, ne s'impose pas à l'évêque. 3. L'évêque n'est pas tenu par l'éventuelle autorisation positive d'autres évêques, spécialement ceux de la même Conférence épiscopale ou les plus proches sur le plan géographique.
Citation :
"Le Saint-Siège rappelle qu'il sera toujours opportun de suivre la noble tradition du service de l'autel confié à de jeunes garçons. On sait que ce service a permis un développement encourageant des vocations sacerdotales. L'obligation de continuer à favoriser l'existence de ces groupes d'enfants de choeur demeurera donc toujours".
Citation :
Lorsque l'évêque, pour des raisons particulières, autorise l'accès des femmes au service de l'autel, "cela devra être clairement expliqué aux fidèles, à la lumière de la norme citée (le can. 230 § 2), et en faisant observer que cette norme trouve déjà une large application dans le fait que les femmes remplissent souvent la fonction de lecteur dans la liturgie, et peuvent être aussi appelées à distribuer la Sainte Communion, comme ministres extraordinaires de l'Eucharistie, ainsi qu'à exercer d'autres fonctions, comme il est prévu au can. 230 § 3".
Citation :
Ces fonctions liturgiques des laïcs sont exercées "en vertu d'une députation temporaire" (can. 230 § 2), selon le jugement de l'évêque, sans qu'il s'agisse d'un droit à les exercer de la part des laïcs, qu'ils soient hommes ou femmes.
On retient donc des normes liturgiques :
1. la tradition liturgique demeure invariable : la règle universelle demeure inchangée, c'est-à-dire qu'en principe les femmes n'ont pas accès au service de l'autel. On peut aussi noter le peu d'enthousiasme de la Congrégation, qui n'encourage pas, loin s'en faut, les évêques à donner une autorisation dans ce domaine.
2. L'innovation consiste à remettre à chaque évêque le soin de donner une autorisation pour des raisons particulières.
 

  • La Lettre de 2001



Une précision importante a été apportée concernant la responsabilité des prêtres dans la mise en oeuvre de l'autorisation éventuelle de l'accès des femmes au service de l'autel, de la part d'un évêque. Une lettre explicitement normative du 27 juillet 2001, de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, publiée dans le Bulletin officiel Notitiae, d'août-septembre 2001 (421-422, pp. 397-399), à cause de sa "particulière importance" précise, en substance, que, même dans le cas où un évêque a accordé l'autorisation aux femmes de servir à l'autel, tout prêtre responsable d'une communauté de fidèles a toujours la possibilité de ne pas prendre en considération ladite autorisation, spécialement s'il fonde sa décision sur l'obligation de favoriser l'existence des groupes de garçons assurant le service de l'autel, qui ont permis un développement encourageant des vocations sacerdotales. Cela concerne les curés, les chapelains ou assistants ecclésiastiques (appelés, en France, aumôniers) des communautés associatives, et les conseillers spirituels des associations privées (scoutisme, mouvements de spiritualité, d'Action catholique...), de même que les chapelains ou aumôniers des communautés ou groupes particuliers de fidèles (aumôneries hospitalières, pénitentiaires et scolaires), et les recteurs d'églises (comme, par exemple, dans les lieux de pèlerinage).
 

  • Le Missel Romain (3ème édition - 2000)



Dans la troisième édition du Missel Romain de Paul VI (2000), la décision de 1994 a été prise en compte, puisque les Préliminaires stipulent que, "À défaut d'acolyte institué, des ministres laïcs peuvent être désignés pour le service de l'autel et pour aider le prêtre et le diacre ; ils portent la croix, les cierges, l'encensoir, le pain, le vin et l'eau, ou même sont délégués pour distribuer la Sainte Communion comme ministre extraordinaire" (n. 100) et que "pour ce qui est de la fonction de servir le prêtre à l'autel, on observera les dispositions prises par l'évêque dans son diocèse" (n. 107). Notons que, dans cette édition des Préliminaires, on ne fait plus de distinction entre les hommes et les femmes, en ce qui concerne la fonction de lecteur (n. 101).
 
[size=14]4 - Motif de l'exclusion de principe des femmes du service de l'autel
 [/size]
Nous avons vu que la raison pour laquelle les femmes sont normalement exclues du service de l'autel, hormis l'autorisation expresse de l'évêque diocésain, n'est plus d'ordre strictement juridique, puisque le Conseil chargé de l'interprétation authentique de la loi a innové en accordant cette permission. Il reste encore un motif d'ordre liturgique, qu'il faut maintenant présenter. Notons dès maintenant qu'il vaut autant pour l'exclusion de la femme du ministère de l'acolytat (can. 230 § 1), que pour l'aide ponctuelle du service de l'autel (can. 230 § 2). Dans le cas de l'acolytat, ce motif s'ajoute à un autre qui a été présenté auparavant : le lien entre ce ministère et les ordres sacrés, qui sont réservés aux hommes (viri), malgré son caractère stable et autonome depuis le Motu proprio Ministeria quaedam de 1972.
L'exclusion de droit commun des femmes du service de l'autel, qui appartient à la tradition liturgique immémoriale tant de l'Orient que de l'Occident (et qui a, par conséquent, une dimension oecuménique), provient de la notion de clergé (nécessairement masculin), liée à celle de sanctuaire.
Dans la traduction française de la première édition des Préliminaires du Missel Romain de Paul VI, en 1969, il est précisé que le mot "sanctuaire", qui est la traduction du mot latinpresbyterium, doit s'entendre au sens large : non pas comme l'environnement immédiat de l'autel, mais comme le lieu où se tient le clergé, distingué du lieu où se tient le peuple (n. 27, note 30). De fait, le sanctuaire est le lieu où s'accomplit le Sacrifice, célébré par le prêtre, agissant in persona Christi, assisté éventuellement par un diacre. Il convient donc que ceux qui entourent le célébrant, dans cette partie de l'église réservée au clergé (prêtres et diacres) soient aussi des hommes (viri) afin de ne pas rompre la dimension "symbolique" du ministère ordonné (entendu dans le sens spécifique de l'anthropologie théologique).
Cette définition du sanctuaire explique les réticences qui demeuraient, dans les deux premières éditions du Missel Romain de Paul VI en ce qui concernait l'admission des femmes à la fonction de lecteur (cf. ci-dessus). La troisième édition (2000) a aboli toute distinction entre les hommes et les femmes, en estimant sans doute que ce service liturgique du lectorat s'exerce ponctuellement, non pas près de l'autel au service immédiat du prêtre célébrant le Sacrifice, mais à l'entrée du sanctuaire. Il reste que l'institution aux ministères de lecteur et d'acolyte, qui sont appelés à prendre place habituellement dans le sanctuaire, est toujours réservée aux viri laici (hommes de sexe masculin) (can. 230 § 1).
Citation :
Citation :
Centre International d'Etudes Liturgiques
 
 
[size=32]R[size=32]éponse à une question sur le service de l'autel 
posée à la S. Congrégation pour le Culte divin.
[/size]
 [/size]
Citation :
Pro Liturgia signale la réponse reçue par un prêtre qui a interrogé la S. Congrégation pour le Culte divin au sujet du service de l'autel accompli par des jeunes filles. Elle est datée du 7 mars 2003 et signée de Mgr. Tamburrino, Archevêque-secrétaire de la Congrégation.
 
Citation :
"Monsieur l'Abbé,
Cette Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements a bien reçu votre lettre du 14 juillet 2002, à laquelle était joint un article du journal Famille Chrétienne au sujet du service d'autel accompli par des filles.
En vous remerciant pour votre démarche qui montre votre souci de la dignité de la liturgie et du respect de ses normes, la Congrégation voudrait répondre à votre demande, tout en vous assurant que, en ce qui concerne l'article en question, elle ne restera pas inactive.
Au sujet de l'accès des femmes au service de l'Autel, à la suite de la réponse positive qui résultait de l'interprétation authentique de l'expression "ou encore d'autres fonctions" du canon 230 §2 du Code de Droit canonique par le Conseil pontifical pour l'Interprétation des Textes législatifs, du 30 juin 1992, la Congrégation pour le Culte divin a adressé une Lettre aux Présidents des Conférences des Évêques, le 15 mars 1994, dans laquelle il est stipulé que c'est à chaque Évêque, après avoir entendu l'avis de la Conférence des Évêques, sur la base "d'un jugement prudentiel, d'estimer ce qu'il convient de faire pour un développement harmonieux de la vie religieuse dans son propre diocèse".
Si, "pour des raisons particulières", l'Évêque accorde une telle autorisation, cette députation temporaire des femmes au service de l'autel devra être clairement expliquée aux fidèles. De plus, l'autorisation donnée à ce sujet par quelques Évêques ne peut nullement être invoquée comme imposant une obligation aux autres Évêques.
Enfin, la Lettre tient à préciser que "le Saint-Siège rappelle qu'il sera toujours opportun de suivre la noble tradition du service de l'autel confié à de jeunes garçons. On sait que ce service a permis un développement encourageant des vocations sacerdotales. L'obligation de continuer à favoriser l'existence de ces groupes d'enfants de choeur demeurera donc toujours".
Il convient de noter en outre que, dans une Lettre du 27 juillet 2001, publiée dans le Bulletin officiel de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements Notitiae (janv. fév. 2002, 426-427, pp. 49-51), ce Dicastère précise que, dans le cas où l'Évêque diocésain a donné l'autorisation, celle-ci "ne peut en aucun cas exclure du service de l'autel les hommes ou, en particulier, les jeunes garçons, puisqu'il sera toujours très opportun de suivre la noble tradition du service de l'autel confié à de jeunes garçons" (Lettre circulaire précitée du 15 mars 1994, n. 2).
Cette Congrégation est toujours prête à répondre à votre attente pour le cas où vous éprouveriez le besoin de vous adresser de nouveau à elle.
Je vous prie de croire, Monsieur l'Abbé, en l'expression de mes sentiments cordiaux et dévoués en Jésus-Christ."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 28 Sep 2014 - 19:38

Espérance a écrit:
http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20040423_redemptionis-sacramentum_fr.html  (47)

- 47 - Il est tout à fait louable que se maintienne la coutume insigne que soient présents des enfants ou des jeunes - dénommés habituellement «servants d’autel» ou «enfants de chœur» - qui servent à l’autel comme acolytes, et reçoivent, selon leurs capacités, une catéchèse utile, adaptée à leur service.[119] On ne doit pas oublier que, du nombre de ces enfants, qui servent à l’autel, a surgi, au long des siècles, une multitude de ministres sacrés.[120] Afin de pourvoir plus efficacement aux besoins pastoraux de ces servants d’autel, il est nécessaire d’instituer et de promouvoir pour eux des associations, en faisant même appel à la participation et à l’aide de leurs parents. Quand des associations de ce genre acquièrent une dimension internationale, il revient à la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements de les ériger, ou d’approuver et de reconnaître leurs statuts.[121] Les filles ou les femmes peuvent être admises à ce service de l’autel, au jugement de l’Évêque diocésain; dans ce cas, il faut suivre les normes établies à ce sujet.[122]

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14180
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 28 Sep 2014 - 22:23

C'est que avec le concile Vatican II, la prise de conscience à considérer la femme si fit selon les prescriptions du Christ via les Évangiles, et non via les propos écrits de Saint-Paul, en homme de son
temps et dont le clou s'est enfoncé totalement depuis les affirmations de Thomas D'Aquin. Wink

Disons que Vatican II fut fidèle au Christ, non à l'hommerie sous jacente. Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11468
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Lun 29 Sep 2014 - 7:04

Dans ma paroisse tenu par la communauté Saint Martin, seuls les garçons servent la messes. Mais ils sont aidés par les filles appelés "servante de Dieu" qui les aident dans différentes fonction comme par exemple tenir un tissu blanc entre le communiant et le pretre , ce qui tient plus ou moins le role de table de communion.
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Mer 1 Oct 2014 - 20:41

Moi j'ai entendu dire que comme on doit vivre comme le Christ , seuls les garcons peuvent être enfants de cœur tout comme les prêtres , mais peut être que les filles peuvent être une sorte "d'apprentis nonne" j'en sais rien personnellement , en tant que jeune fille je m'en préoccupe pas j'ai déjà un rôle dans l'Eglise rare pour les jeunes comme moi et je m'en préoccupe + Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Mer 1 Oct 2014 - 21:19

A l'église de Baillargues (Hérault) ; il y a eu à une certaine époque "une" enfant de coeur !

Elle était toute seule à aider à servir la messe (manque total d'intérêt des garçons de coin pour cette charge)

Dieu qu'elle était jolie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

:beret:
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Mer 1 Oct 2014 - 23:53

Extrait de la réponse, très claire de la Sacrée Congragation pour le culte divin:

4 - Motif de l'exclusion de principe des femmes du service de l'autel


Nous avons vu que la raison pour laquelle les femmes sont normalement exclues du service de l'autel, hormis l'autorisation expresse de l'évêque diocésain, n'est plus d'ordre strictement juridique, puisque le Conseil chargé de l'interprétation authentique de la loi a innové en accordant cette permission. Il reste encore un motif d'ordre liturgique, qu'il faut maintenant présenter. Notons dès maintenant qu'il vaut autant pour l'exclusion de la femme du ministère de l'acolytat (can. 230 § 1), que pour l'aide ponctuelle du service de l'autel (can. 230 § 2). Dans le cas de l'acolytat, ce motif s'ajoute à un autre qui a été présenté auparavant : le lien entre ce ministère et les ordres sacrés, qui sont réservés aux hommes (viri), malgré son caractère stable et autonome depuis le Motu proprio Ministeria quaedam de 1972.

L'exclusion de droit commun des femmes du service de l'autel, qui appartient à la tradition liturgique immémoriale tant de l'Orient que de l'Occident (et qui a, par conséquent, une dimension oecuménique), provient de la notion de clergé (nécessairement masculin), liée à celle de sanctuaire.

Dans la traduction française de la première édition des Préliminaires du Missel Romain de Paul VI, en 1969, il est précisé que le mot "sanctuaire", qui est la traduction du mot latin presbyterium, doit s'entendre au sens large : non pas comme l'environnement immédiat de l'autel, mais comme le lieu où se tient le clergé, distingué du lieu où se tient le peuple (n. 27, note 30). De fait, le sanctuaire est le lieu où s'accomplit le Sacrifice, célébré par le prêtre, agissant in persona Christi, assisté éventuellement par un diacre. Il convient donc que ceux qui entourent le célébrant, dans cette partie de l'église réservée au clergé (prêtres et diacres) soient aussi des hommes (viri) afin de ne pas rompre la dimension "symbolique" du ministère ordonné (entendu dans le sens spécifique de l'anthropologie théologique).

Cette définition du sanctuaire explique les réticences qui demeuraient, dans les deux premières éditions du Missel Romain de Paul VI en ce qui concernait l'admission des femmes à la fonction de lecteur (cf. ci-dessus). La troisième édition (2000) a aboli toute distinction entre les hommes et les femmes, en estimant sans doute que ce service liturgique du lectorat s'exerce ponctuellement, non pas près de l'autel au service immédiat du prêtre célébrant le Sacrifice, mais à l'entrée du sanctuaire. Il reste que l'institution aux ministères de lecteur et d'acolyte, qui sont appelés à prendre place habituellement dans le sanctuaire, est toujours réservée aux viri laici (hommes de sexe masculin) (can. 230 § 1).
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 10:52

Je vais en profiter pour demander conseil , la responsable du catéchisme m'a proposé de devenir servante d'autel je dois accepter ou pas ? Parce que si les filles en général c'est pas pour elle :/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 10:56

Tibelleamour07 a écrit:
Je vais en profiter pour demander conseil , la responsable du catéchisme m'a proposé de devenir servante d'autel je dois accepter ou pas ? Parce que si les filles en général c'est pas pour elle :/

Mais bien sûr que tu dois accepter Very Happy

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 10:58

Ah d'accord je croyais que c'était comme les prêtres : seuls les hommes (enfin garcon) peuvent l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:04

Tibelleamour07 a écrit:
Ah d'accord je croyais que c'était comme les prêtres : seuls les hommes (enfin garcon) peuvent l'être.

"Les filles ou les femmes peuvent être admises à ce service de l’autel, au jugement de l’Évêque diocésain"

Si la responsable du catéchisme t'a proposé, c'est que c'est permis quand même !


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:07

Et on fait quoi quand on est enfant de chœur ? Et le fait de pas avoir fait sa communion ni de confession sa engendre rien parce que si on me tente de me donner l'hostie bah je peux pas sans communion et sans confession :/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:28

Espérance a écrit:
Tibelleamour07 a écrit:
Je vais en profiter pour demander conseil , la responsable du catéchisme m'a proposé de devenir servante d'autel je dois accepter ou pas ? Parce que si les filles en général c'est pas pour elle :/

Mais bien sûr que tu dois accepter Very Happy

thumleft

Et tu représenteras l'Eglise, face au prêtre qui représente le Christ.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:29

Je suis perdue de chez perdue je vais demander a maman de rencontrer la responsable catechumat parce que j'ai trop de questions @~@
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:42

Tibelleamour07 a écrit:
Je suis perdue de chez perdue je vais demander a maman de rencontrer la responsable catechumat parce que j'ai trop de questions @~@

Si la responsable du catéchisme t'a proposé d'être enfant de choeur, c'est que tu lui as parlé. Pourquoi donc tourner encore autour du pot ?
C'est à elle que tu dois poser les questions que tu te poses.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:43

Je lui ai pas parlé , elle a téléphoné a ma mère ce matin c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:44

Tibelleamour07 a écrit:
Je lui ai pas parlé , elle a téléphoné a ma mère ce matin c'est tout.

de toute façon, il faudra bien que tu lui parles Very Happy

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:45

Oh oui Smile je me pose juste le fait que je pourrais pas prendre l'hostie le dimanche et que je suis pas en état de Grace alors j'espère que ça gêne pas :/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:49

Tibelleamour07 a écrit:
Oh oui Smile je me pose juste le fait que je pourrais pas prendre l'hostie le dimanche et que je suis pas en état de Grace alors j'espère que ça gêne pas :/

ne te tracasse pas et attends de parler à cette dame Very Happy

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 11:56

Oui ma mère doit encore appeler une dame cet après-midi , c'est sur que ce serait une bonne occasion d'aller a la messe et d'organiser ma première confession :soeur:
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 14:06

La décision t'appartient. C'est à toi de savoir ce que tu veux, ou ne veux pas. Et- à personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 15:54

Si ma mère car elle s'y oppose profondément car pour elle c'est gâcher ma vie et pour elle je l'ai déjà gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 21:47

Tu es encore trop jeune Tibelle pour que l'on dise que "tu as gâché ta vie" ; et après tout, ta mère, qu'est-ce qu'elle en sait ? Demande à ta mère (avec politesse) ce qu'elle faisait quand elle avait 14 ans, si elle était un modèle dont ses parents étaient fiers ! Si ce n'est pas le cas, elle n'a pas la personne la mieux placée pour te dire des choses qu'elle même n'a pas faites quand elle avait ton âge.

Courage !

Il faut des chrétien(ne)s qui soient le sel de la terre ; c'est le Christ qui nous l'a enseigné !

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Jeu 2 Oct 2014 - 23:09

De toute façon JAMAIS elle ne m'enlèvera de la foi , je l'ai peut être pas a 100% a cause l'Islam mais elle n'en m'en enlèvera pas et si elle veut pas que je sois enfant de chœur , elle devras au moins a la chorale.
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Ven 3 Oct 2014 - 11:02

Voici comment le service de l'autel est proposé dans ma paroisse ( prêtres de l'Emmanuel):

"Un groupe de garçons de 8 ans et plus, qui ont fait leur première communion ou s'y préparent, aide les prêtres dans la célébration de la messe.
Diverses activités leur sont proposées au long de l'année."
(Nom du responsable chargé de les former avec ses coordonnées)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Ven 3 Oct 2014 - 11:32

"Un groupe de garçons de 8 ans et plus, qui ont fait leur première communion ou s'y préparent"

C'est aussi comme ça dans ma paroisse, sauf qu'il y a aussi des filles. L'une d'elles a quitté il y a quelque temps, excédée par les "piques" des garçons... Elle était la plus régulière depuis 6 ans, alors que les garçons ne sont pas toujours présents les dimanches...

Ce qui me fait rire, c'est le fait que certains pensent que les servants d'autel constituent un vivier de futurs prêtres... oubliant que les filles peuvent aussi avoir une vocation religieuse. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Ven 3 Oct 2014 - 11:55

La fille se faisait embêter ? C'est pas étonnant ça c'est ça qui me bloque a y aller , maman va prendre rendez-vous avec le curé Smile j'ai trop hâte la première fois de ma vie que je vais parler a un prêtre heureuxange1
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Ven 3 Oct 2014 - 11:58

De toutes façons, je crois que tu es un peu trop grande pour commencer. Mais, ce n'est que mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Ven 3 Oct 2014 - 12:00

Il y a un début a tout mais je pense pas faire ça je peux aussi essayer la chorale , le hic c'est pour le catéchisme , on a dit a ma mère que c'est juste pour les primaires et du coût elle demandera au curé si je peux aider a le faire ou un truc comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 22 Mar 2015 - 17:16

Cécile a écrit:
"Un groupe de garçons de 8 ans et plus, qui ont fait leur première communion ou s'y préparent"

C'est aussi comme ça dans ma paroisse, sauf qu'il y a aussi des filles. L'une d'elles a quitté il y a quelque temps, excédée par les "piques" des garçons... Elle était la plus régulière depuis 6 ans, alors que les garçons ne sont pas toujours présents les dimanches...

Ce qui me fait rire, c'est le fait que certains pensent que les servants d'autel constituent un vivier de futurs prêtres... oubliant que les filles peuvent aussi avoir une vocation religieuse. Mr.Red

Ce n'est pas une opinion, c'est une donnée historique: la majorité des prêtres ont été servants d'autel.
Le service de l'autel n'est pas la vocation religieuse, donc les filles ne sont pas concernées.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Dim 22 Mar 2015 - 17:21

Et pourtant, je connais une moniale qui a été servante d'autel, et tout plein d'hommes mariés qui l'ont été aussi...

Quoiqu'il en soit, les garçons ne se battent pas plus que les filles pour servir à l'autel...avec régularité.
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?    Lun 23 Mar 2015 - 4:24

Cécile a écrit:
Et pourtant, je connais une moniale qui a été servante d'autel, et tout plein d'hommes mariés qui l'ont été aussi...

Quoiqu'il en soit, les garçons ne se battent pas plus que les filles pour servir à l'autel...avec régularité.

Dans ma paroisse ils sont 25 garçons, et heureusement qu'ils ne viennent pas tous en même temps! Il y en a même qui viennent le samedi soir ( de 1 à 4). De manière générale, les servants d'autel augmentent en France, et leur pèlerinage annuel à Rome le montre à l'évidence!
Revenir en haut Aller en bas
 
Les filles peuvent-elles être enfant de choeur ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les filles enfant de choeur.
» Un enfant de choeur nommé Adolf Hitler
» Stage comme enfant de choeur
» douches à l'enfant
» Les âmes du Purgatoire peuvent-elles intercéder pour nous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: