DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Transsexualisme, bioéthique et témoignage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Jenny



Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 03 Juin 2015, 17:09

Cet extrait me fait aussi penser que Terranova a de l'affection pour ce que beaucoup considère comme faux, hors pour lui comme il le dit : "l'illusion d'une chose n'est pas cette chose, la copie est parfaite".

Le "faux" est subjectif, et cet extrait me touche beaucoup là dessus.

https://www.youtube.com/watch?v=056gG77NmxI

L'avis de Bertrand Bonello là dessus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Messages : 4991
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 03 Juin 2015, 20:27

La Vérité est elle aussi subjective ? Chacun peut il avoir sa propre vérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 03 Juin 2015, 22:26

Philippe B. a écrit:
La Vérité est elle aussi subjective ? Chacun peut il avoir sa propre vérité ?

On pourrait aussi dire que la vérité est que Jenny ne puisse pas changer de corps et donc accepter sa souffrance jusqu'à ce que celle-ci soit intolérable. Et accepter alors que la Vérité soit que Dieu ait donné le mauvais corps à Jenny pour lui permettre d'expier de graves fautes avant même sa naissance... Scarifier son âme jusqu'à la trame. Avec le risque du suicide qui mettrait alors en péril le salut même de cette âme...

Entre deux maux : suicide et changement de sexe, je pense que le coeur ne balance pas beaucoup. Oh bien sûr, on va dire qu'elle pourrait se satisfaire d'une vie de souffrance et expier dans la foi totale...

La Vérité serait alors que dans l'absolu Dieu nous veuille souffrant. Nous fasse naître souffrant. Nous avons le même credo, mais mon Dieu, Père et Fils et Saint Esprit, est un Dieu de Miséricorde qui ne juge certes pas avec votre violence les décisions de ses enfants.

Jenny, j'espère que ces discussion ne vous ont pas trop secouée. Je vous souhaite tout le meilleur dans votre chemin de vie et un jour vous rencontrerez sans doute des chrétiens moins prompt aux solutions lapidaires.

Ma soeur Jenny, que la Paix du Christ soit avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4991
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 03 Juin 2015, 23:14

Déjà au départ Dieu n'a pas voulu que nous soyons dans cette vallée de larmes... relisez la Genèse Dragna Din. Tout ce que Dieu crée est bon et même très bon en ce qui concerne l'Homme. La suite n'est que la faute de l'Homme.

Nos souffrances ne sont que la conséquence de notre volonté de nous faire notre propre dieu en allant jusqu'à manipuler la vie et notre corps qui une fois encore ne nous appartient pas.

Nous pouvons apprendre à vivre tel que nous sommes, avec l'aide de Dieu pour qui rien n'est impossible (sauf si nous manquons de foi) nous pouvons parvenir en douceur et petit à petit à nous accepter comme nous avons été conçus par nos parents. Chacun choisit finalement entre être son propre dieu et maitriser sa vie et son corps, ou être dépendant de Dieu et accueillir la vie et notre corps tels qu'ils sont, avec les hauts et les bas.

Tout le monde souffre ici bas, le bonheur et la joie parfaite nous les connaitrons au Ciel;

Petit témoignage qui fait réfléchir :

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16637
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 10:14

Nous ne sommes pas à la place de Jenny. Nous ne savons donc pas quelle aurait été notre réaction si nous avions connu ce qu'elle a vécu.

J'aurais plutôt tendance à le remercier le Seigneur d'avoir mis sur son chemin des personnes expérimentées qui l'ont épaulée et aidée.

Jenny, soyez heureuse, c'est tout ce que je vous souhaite I love you

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4991
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 11:08

Je suis d'accord avec vous Espérance, tout dépend bien sur du type d'aide que nous apportons. Tout aide n'est pas bonne si elle n'est pas enracinée dans la vérité.

A titre d'exemple on peut aider une femme qui ne souhaite pas garder son enfant à lui donner tout de même la vie tout en proposant ensuite à cet enfant une famille d'accueil, ou on peut aider cette femme à avorter en tuant la vie qui grandit en elle.

Pour certains chrétiens malheureusement l'avortement est vu comme de la charité aujourd'hui... Il est donc urgent de toujours travailler son discernement à la lumière des évangiles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 11:39

Je crois, en effet, que nous devrions cesser d'accabler Dieu et le monde !

Ce que chacun devrait faire, c'est se poser cette question en son âme et conscience : "Pourquoi la souffrance s'exprime-t-elle de manière aussi insidieuse aujourd'hui ?" Allant même jusqu'à nous faire passer pour des monstres quand nous nous accrochons à la foi de nos pères. Jenny nous dit qu'elle ne peut pas faire autrement, qu'elle a son anatomie masculine en horreur; et qu'en son âme, elle se sent réellement femme. Si ce témoignage est sincère alors je n'ose imaginer ce qu'elle doit endurer.

Toutefois, je n'ai vu personne suggérer l'accueil que lui réserverait l'Église si jamais elle se convertissait ni jusqu'où la tolérance serait poussée. Serait-elle considérée comme une femme intègre ? Aurait-elle facilement accès au baptême, à la confirmation et à la communion ? Pour tous ceux qui crient : "Tolérance !". J'aimerais avoir une réponse claire, nette et précise de leur part.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 11:59

"Toutefois, je n'ai vu personne suggérer l'accueil que lui réserverait l'Église si jamais elle se convertissait ni jusqu'où la tolérance serait poussée."

La souffrance n'est pas plus insidieuse aujourd'hui qu'autrefois...

Le mot "tolérance" ne convient pas à l'Eglise, il s'agit plutôt de miséricorde; mais ce mot semble inconnu sur ces dernières pages...

Comment imaginer un prêtre refuser le baptême à une personne qui aurait changé de sexe ?
Même un assassin se le verrait accordé !

J'ai vraiment l'impression que tout ce qui touche au sexe n'a pas fini de faire des ravages... En tous cas, ce n'est pas au nom de Dieu !

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16637
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 12:30

Tabris a écrit:
Je crois, en effet, que nous devrions cesser d'accabler Dieu et le monde !

Ce que chacun devrait faire, c'est se poser cette question en son âme et conscience : "Pourquoi la souffrance s'exprime-t-elle de manière aussi insidieuse aujourd'hui ?" Allant même jusqu'à nous faire passer pour des monstres quand nous nous accrochons à la foi de nos pères. Jenny nous dit qu'elle ne peut pas faire autrement, qu'elle a son anatomie masculine en horreur; et qu'en son âme, elle se sent réellement femme. Si ce témoignage est sincère alors je n'ose imaginer ce qu'elle doit endurer.

Toutefois, je n'ai vu personne suggérer l'accueil que lui réserverait l'Église si jamais elle se convertissait ni jusqu'où la tolérance serait poussée. Serait-elle considérée comme une femme intègre ? Aurait-elle facilement accès au baptême, à la confirmation et à la communion ? Pour tous ceux qui crient : "Tolérance !". J'aimerais avoir une réponse claire, nette et précise de leur part.

J'ai du mal à comprendre votre pensée... Pourquoi donc l'Eglise refuserait d'accueillir un transexuel ? Il me semble (à moins que j'ai rêvé car je ne vais pas aller faire des recherches) que le Pape François en a reçus.

Et qui peut penser à la place de Dieu ? Il ne rejette personne.



_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16637
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 12:40

Philippe B. a écrit:
Je suis d'accord avec vous Espérance, tout dépend bien sur du type d'aide que nous apportons. Tout aide n'est pas bonne si elle n'est pas enracinée dans la vérité.

A titre d'exemple on peut aider une femme qui ne souhaite pas garder son enfant à lui donner tout de même la vie tout en proposant ensuite à cet enfant une famille d'accueil, ou on peut aider cette femme à avorter en tuant la vie qui grandit en elle.

Pour certains chrétiens malheureusement l'avortement est vu comme de la charité aujourd'hui... Il est donc urgent de toujours travailler son discernement à la lumière des évangiles.

Nous devons surtout faire attention à nos paroles qui sont le reflet de notre pensée et qui peuvent être assassines.

La femme qui garde son enfant en sachant qu'il sera handicapé a du mérite, mais qui est là, après, pour l'aider à l'élever ? plus grand monde, je peux vous dire ! J'en ai encore fait l'expérience ce w.e avec une famille dont l'enfant est autiste.

Mais l'avortement n'est pas le sujet de ce fil, je voulais juste vous répondre.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 12:46

Espérance a écrit:
Tabris a écrit:
Je crois, en effet, que nous devrions cesser d'accabler Dieu et le monde !

Ce que chacun devrait faire, c'est se poser cette question en son âme et conscience : "Pourquoi la souffrance s'exprime-t-elle de manière aussi insidieuse aujourd'hui ?" Allant même jusqu'à nous faire passer pour des monstres quand nous nous accrochons à la foi de nos pères. Jenny nous dit qu'elle ne peut pas faire autrement, qu'elle a son anatomie masculine en horreur; et qu'en son âme, elle se sent réellement femme. Si ce témoignage est sincère alors je n'ose imaginer ce qu'elle doit endurer.

Toutefois, je n'ai vu personne suggérer l'accueil que lui réserverait l'Église si jamais elle se convertissait ni jusqu'où la tolérance serait poussée. Serait-elle considérée comme une femme intègre ? Aurait-elle facilement accès au baptême, à la confirmation et à la communion ? Pour tous ceux qui crient : "Tolérance !". J'aimerais avoir une réponse claire, nette et précise de leur part.

J'ai du mal à comprendre votre pensée... Pourquoi donc l'Eglise refuserait d'accueillir un transexuel ? Il me semble (à moins que j'ai rêvé car je ne vais pas aller faire des recherches) que le Pape François en a reçus.

Et qui peut penser à la place de Dieu ? Il ne rejette personne.



Les accueillir ne veut pas dire accepter le transsexualisme.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 12:52

Simon a écrit:

Les accueillir ne veut pas dire accepter le transsexualisme.

Et bien écrivez au Pape pour demander si l'Eglise a le devoir de refuser le baptême à des transsexuels convertis au Christ. Mieux demandez-le à Dieu dans vos prières.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 13:09

Cela dit, je crois que certains membres de le Curie ont déjà répondu...



http://www.lavanguardia.com/internacional/20130527/54374872580/cardenal-italiano-rompe-tabu-comunion-transexual.html

en gros, car mon italien est rouillé : le cardinal Angelo Bagnasco, archevêque de Gène, et président de la Conférence Episcopale Italienne, a donné la communion à un TRANSSEXUEL, Vladimir Luxuria, lors des obsèques de don Gallo en mai 2013. Et cependant ce cardinal n'est pas un tendre puisqu'il a  toujours sévèrement condamné les unions de même sexe, en faisant un rapprochement entre l'homosexualité, la pédophilie et l'inceste. Ce qui ne l'empêche ni de procéder aux obsèques d'un fervent défenseur de la cause homosexuelle, ni de donner le communion - en sa pleine conscience - à un transsexuel.

Voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 15:33

Omerta sur la souffrance des transgenres après leurs « changements de sexe »…

18 novembre 2014 par CharlotteO

Récemment, une étude anglaise révélait que 65% des personnes ayant eu recours à la de chirurgie esthétique le regrettaient. Du tatouage décidé un peu vite aux seins refaits pour tenter d’obtenir une plastique « parfaite », le remords prime quelques années plus tard… La star hollywoodienne Courtney Love avait même déclaré : « je voudrais juste retrouver la bouche que Dieu m’a donnée ». Mais rien de grave, les chirurgiens gagnant autant d’argent à faire qu’à défaire, les solutions existent donc et sont listées publiquement sur la toile…

Si deux tiers des personnes ayant eu recours à la chirurgie esthétique regrettent, la proportion doit être au moins aussi élevée pour les personnes ayant eu recours à un « changement de sexe », opération infiniment plus profonde… Mais sur le sujet, silence radio.

Rien, pas un mot ni dans les journaux, ni sur internet. L’omerta imposée par les activistes est plus fort que la souffrance pourtant réelle des personnes concernées. « Chacun fait comme il veut » certes, mais à condition que le lobby homosexualiste approuve. D’ailleurs ce dernier l’affirme : les regrets sont très rares et ne concerneraient que 5% des personnes qui ont eu recours à cette opération. Nous sommes tous priés de le croire puisqu’aucun d’eux n’a la parole.

Pourtant les témoignages existent, et les histoires tragiques de nombre d’entre eux devraient au minimum exiger une immense prudence.

L’histoire bien connu du petit David Reimer, qui avait subi une telle opération après avoir perdu son pénis lors d’une circoncision ratée, le montre déjà. Elevé comme une fille, il avait subi une opération de changement de sexe. Quelques années plus tard, se sentant toujours garçon, il avait fini par apprendre la vérité. Il était immédiatement redevenu un homme, avant de se suicider, ne supportant pas ce que ses parents et médecins avaient fait de lui.

Mais il est loin d’être le seul.
Alan Fitch, australien, avait décidé à 19 ans de « devenir une femme ». A 36 ans, en 2004, il confiait au journal The Guardian : « la transsexualité a été inventée par des psychiatres… Vous ne pouvez pas fondamentalement changer de sexe ».
Il était redevenu un homme, avait écrit un livre, discuté sur la toile… Mais les réactions des activistes transgenres avaient été violentes et ses écrits avaient rapidement disparu de la toile. Cachez cette souffrance qui remet en cause l’idéologie ambiante.

Rene Richards, champion de tennis qui avait lui aussi choisi de « devenir une femme » confiait en 1999 à Tennis magazine : « j’aurais mieux fait de rester tel que j’étais – totalement intact (…) Je reçois un grand nombre de lettres de gens qui pensent à faire cette opération… je les décourage ». Mike Penner, journaliste sportif du Los Angeles Times, avait annoncé en 2007 son opération dans un blog qu’il tenait sur le site du journal avant de devenir un porte-parole actif de la cause transgenre. En 2008, il avait décidé de redevenir un homme dans le plus grand secret, son blog a mystérieusement disparu et un an plus tard, il se suicidait. A son enterrement, tout le gratin LGBT, venu salué la femme qu’il était devenu sans un mot sur l’atroce souffrance qui l’avait conduit à redevenir l’homme qu’il était.

L’histoire d’une jeune femme belge est également glaçante. Après avoir changé de sexe, elle avouait qu’elle ne se sentait toujours pas homme, mais « monstre » … Elle était si désespérée qu’elle avait alors réclamé l’euthanasie, permise pour cette raison dans son pays. Les médecins avaient tout simplement accepté, sans chercher à réconforter celle qui gênait par son témoignage…

En Suède, sans doute le pays le plus « friendly » du monde à l’égard des « transgenres », une étude montrait en 2003 que le taux de suicide des personnes ayant subi ce genre d’opération était bien plus élevé que dans le reste de la population. Les activistes assureront que l’homophobie ambiante et la transphobie culturelle en sont responsables… Ce n’est jamais ce que racontent les personnes concernées.

En 2010, deux anciens soldats devenus « femmes » avaient choisi de redevenir les hommes qu’ils étaient et avaient témoigné dans un reportage, depuis disparu de la chaîne officielle Youtube mais encore accessible sur internet…

Pendant que certains essaient de décourager d’autres personnes de faire ce qui leur a causé une souffrance immense et parfois mortelle, le lobby de la tolérance autoproclamé « camp du bien » pousse d’autres victimes dans le gouffre…

http://www.contre-info.com/omerta-sur-la-souffrance-des-transgenres-apres-leurs-changements-de-sexe
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 15:55

il est vrai que beaucoup qui ont recourt à la chirurgie esthétique sont déçus quand cette chirurgie ne repose que sur une envie superficielle comme les tatouages,les piercings et certains gestes dictés par la mode.
par contre,lorsque cette chirurgie est plus importante, un accompagnement sérieux psychologique doit être proposé dans le cadre de ce geste.

je sais que sur ce forum certains sont des anti-psy notoires ce qui tirent sur une certaine psychose.
mais désolé, leur role est de plus en plus important dans un monde où l'intolérance fait de plus en plus de ravage et chez les plus jeunes aussi.

quand on aborde le changement chirurgical de sexe, cela ne se fait pas comme cela en claquant des doigts et cela nécessite un encadrement sérieux , adapté et professionnel.
c'est le rôle des psychiatres,du médecin traitant ,de la famille quand elle n'est pas accès sur des préjugés délétères.
la personne qui en fait la demande doit s'attendre à une écoute objective et des conseils mais pas à un dirigisme fanatique ni dans un sens ni dans l'autre.

il existe toujours des accidents et même des mécontents qui par la suite vont militer contre.
c'est classique. certains oublient que l'on ne force jamais la main dans ce cas là.
il y a toujours comme l'on dit à mieux entourer et à mieux écouter pour comprendre où le problème est apparu.

quand au suicide, hélas c'est fou ce que le regard des autres ou l'avis des autres est déstabilisant.
dèjà, simplement pour des différences plus "banales" les conséquences peuvent être dramatiques;alors dans ce cas précis c'est dramatiquement destructeur.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 16:21

La psychanalyse n'est pas un objet sacré au-delà de toute critique et du jugement de l'histoire. Certaines impostures du freudisme ont déjà, depuis longtemps, été dénoncées. Mais depuis un quart de siècle, de nombreuses études historiques fouillées accumulent les données accablantes et dénoncent ce qui apparaît de plus en plus comme une invention mensongère, voire une escroquerie, et en tout cas comme une prodigieuse rhétorique de désinformation. Les procédés mis en œuvre remontent au héros fondateur lui-même, sa fabrication de la psychanalyse. Sigmund Freud fut d'emblée un expert qui inventa des patients, une étiologie, et de prétendus effets thérapeutiques. Pas un seul cas traité par Freud n'a été guéri ni même amélioré par sa méthode, et tous furent des faillites qu'il érigea en victoires pour l'édification de ses fidèles et la manipulation de ses admirateurs. Ses successeurs ont fait leurs ces procédés, n'exhibant guère de preuves de leurs réussites, tout en tenant avec assurance des discours théoriques fermés à la critique. Solidement organisés en réseaux autoprotecteurs, les psychanalystes se sont solidairement ingéniés à maintenir leur pouvoir et leur mystique, n'hésitant pas à recourir à d'abondantes falsifications. S'appuyant sur les multiples sources curieusement encore inaccessibles en français, ce " Livre noir du Freudisme ", dans une synthèse iconoclaste, dévoile au grand public des informations et des points de vue nouveaux sur l'état réel du freudisme après un siècle d'existence.

http://www.amazon.fr/Mensonges-freudiens-Histoire-d%C3%A9sinformation-s%C3%A9culaire/dp/2870098146/ref=pd_sim_14_3?ie=UTF8&refRID=0Z6FDPK1KMCDKA7D1MFC
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 16:22

La psychanalyse n'est pas la psychiatrie...
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 16:32

Beaucoup de psychiatres ou psychologues ont aussi suivi une formation spécialisée en psychanalyse.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 16:52

Miles Templi a écrit:
Beaucoup de psychiatres ou psychologues ont aussi suivi une formation spécialisée en psychanalyse.

Beaucoup ? 1% ? 10% 50% 99%

C'est vague ça... Clouer la psychiatrie au pilori parce que certains chutent dans les délires psychanalytiques...
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 17:09

Je n'ai pas de chiffre à vous proposer et si quelqu'un en a je serais très intéressé. Quand j'ai étudié le sujet j'ai souvent constaté la double casquette et la description de cette psychologue confirme cela:

Le psychanalyste est, soit un psychiatre ou un psychologue de formation, parfois même quelqu'un qui a une formation avançée en sciences humaines, ( philosophie, sociologie ..) mais a satisfait à l'exigence première, soit d'avoir complété sa propre psychanalyse.

Gaëtane La Plante, psychologue

http://provirtuel.com/doc/4psy.html
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 17:10

Miles Templi a écrit:
Je n'ai pas de chiffre à vous proposer et si quelqu'un en a je serais très intéressé. Quand j'ai étudié le sujet j'ai souvent constaté la double casquette et la description de cette psychologue confirme cela:

Le psychanalyste est, soit un psychiatre ou un psychologue de formation, parfois même quelqu'un qui a une formation avançée en sciences humaines, ( philosophie, sociologie ..) mais a satisfait à l'exigence première, soit d'avoir complété sa propre psychanalyse.

Gaëtane La Plante, psychologue

http://provirtuel.com/doc/4psy.html

Voilà un psychanalyste est psychologue ou psychiatre, mais tout psychiatre ou psychologue n'est pas un psychanalyste...
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 17:14

Je ne sais pas s'il existe des statistiques à ce sujet et je relance mon appel. Dans tous les cas, la connaissance de l'âme en "milieu psy" est très résiduelle.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 17:29

La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale. L'étymologie du mot provient du mot grec psyche (ψυχή), signifiant « âme ou esprit », et iatros qui signifie médecin (littéralement médecine de l'âme). Le terme « psychiatrie » a été introduit pour la première fois en Allemagne par Johann Christian Reil en 1808, qui, d'emblée, a situé cette spécialité sous le signe de traitements qui comprenaient le traitement psychologique et chimique. Cette spécialité médicale s'est séparée de la neurologie au xixe siècle avec l'école de Charcot à la Pitié-Salpêtrière du fait de l'intérêt non commun du patient.
source wiki

cette source est assez implicite.

pour pouvoir traiter,il faut faire un diagnostic.
pour pouvoir poser un diagnostic il faut examiner son patient.
dans l'examen,l'analyse est une base importante.

il n' y a pas que Freud même si ce personnage a marqué son époque,on ne peut pas limiter les diagnostiques à ce monsieur.
certains psychiatres se spécialisent dans l'analyse comme certains psychologues.
le plus souvent ils ne prescrivent aucun médicament.

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16637
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 17:30

jean-luc56 a écrit:
il est vrai que beaucoup qui ont recourt à la chirurgie esthétique sont déçus quand cette chirurgie ne repose que sur une envie superficielle comme les tatouages,les piercings et certains gestes dictés par la mode.
par contre,lorsque cette chirurgie est plus importante, un accompagnement sérieux psychologique doit être proposé dans le cadre de ce geste.

je sais que sur ce forum certains sont des anti-psy notoires ce qui tirent sur une certaine psychose.
mais désolé, leur role est de plus en plus important dans un monde où l'intolérance fait de plus en plus de ravage et chez les plus jeunes aussi.

quand on aborde le changement chirurgical de sexe, cela ne se fait pas comme cela en claquant des doigts et cela nécessite un encadrement sérieux , adapté et professionnel.
c'est le rôle des psychiatres,du médecin traitant ,de la famille quand elle n'est pas accès sur des préjugés délétères.
la personne qui en fait la demande doit s'attendre à une écoute objective et des conseils mais pas à un dirigisme fanatique ni dans un sens ni dans l'autre.

il existe toujours des accidents et même des mécontents qui par la suite vont militer contre.
c'est classique. certains oublient que l'on ne force jamais la main dans ce cas là.
il y a toujours comme l'on dit à mieux entourer et à mieux écouter pour comprendre où le problème est apparu.

quand au suicide, hélas c'est fou ce que le regard des autres ou l'avis des autres est déstabilisant.
dèjà, simplement pour des différences plus "banales" les conséquences peuvent être dramatiques;alors dans ce cas précis c'est dramatiquement destructeur.

Bien d'accord avec vous Jean-Luc. Et c'est de toute façon dans le parcours d'avoir D'ABORD un suivi chez un psychiatre, pour toute opération lourde (pour la chirurgie esthétique, là je ne sais pas).

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 17:38

jean-luc56 a écrit:
La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale. L'étymologie du mot provient du mot grec psyche (ψυχή), signifiant « âme ou esprit », et iatros qui signifie médecin (littéralement médecine de l'âme). Le terme « psychiatrie » a été introduit pour la première fois en Allemagne par Johann Christian Reil en 1808, qui, d'emblée, a situé cette spécialité sous le signe de traitements qui comprenaient le traitement psychologique et chimique. Cette spécialité médicale s'est séparée de la neurologie au xixe siècle avec l'école de Charcot à la Pitié-Salpêtrière du fait de l'intérêt non commun du patient.
source wiki

cette source est assez implicite.

pour pouvoir traiter,il faut faire un diagnostic.
pour pouvoir poser un diagnostic il faut examiner son patient.
dans l'examen,l'analyse est une base importante.

il n' y a pas que Freud même si ce personnage a marqué son époque,on ne peut pas limiter les diagnostiques à ce  monsieur.
certains psychiatres se spécialisent dans l'analyse comme certains psychologues.
le plus souvent ils ne prescrivent aucun médicament.


Merci jean-luc56, mais c'est des statistiques que je cherche pas des définitions. Pour l'influence des deux disciplines l'une sur l'autre j'ai trouvé cela: https://www.cairn.info/revue-topique-2004-4-page-23.htm

Si l'on rajoute à cela ceux qui ont les deux casquettes je ne pense pas qu'avoir employé "beaucoup" soient abusif sur la présence de la psychanalyse dans ce milieu.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 04 Juin 2015, 17:50

partie tirée du site:

Lorsqu’ils sont interrogés sur l’efficacité de la psychanalyse comme méthode d’approche de la maladie mentale, 37,5 % la considèrent efficace, tandis que 31,25 % la considèrent peu efficace et 18,75 % suffisamment efficace. Seulement 12,5 % considèrent la Psychanalyse comme une méthode d’investigation de la maladie mentale très peu efficace.

c'est trés peu.

Sur les 33 noms de Psychanalystes de la liste pésentée aucun n’a été nommé par la majorité des psychiatres comme très bien connu. Seulement 18,75 % des psychiatres interrogés ont dit connaître très bien Sigmund Freud et celui-ci fut le seul analyste mentionné dans cette catégorie. Les psychiatres qui ont participé dans cette enquête disent bien connaître Sigmund Freud, Mélanie Klein, Carl Gustav Jung, Donald Winnicott, Anna Freud, Michael Balint, Wilfred Bion, Jean Bergeret, Erik Erikson et John Bowlby

il n'y a pas que freud, la preuve.

d'ailleurs, la psychiatrie actuellement est trés marquée par le développement des neurosciences qui est peut être un tournant plus diagnostic que thérapeutique
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 04:10

Dragna Din a écrit:
Jenny, j'espère que ces discussion ne vous ont pas trop secouée. Je vous souhaite tout le meilleur dans votre chemin de vie et un jour vous rencontrerez sans doute des chrétiens moins prompt aux solutions lapidaires.

Ma soeur Jenny, que la Paix du Christ soit avec vous.

Je vous remercie pour votre message, il me réchauffe le coeur Smile

Philippe B. a écrit:
Tout le monde souffre ici bas, le bonheur et la joie parfaite nous les connaitrons au Ciel;

Petit témoignage qui fait réfléchir :

J'avais vu son témoignage face à une classe il me semble, très émouvant. Très beau combat pour vivre être accepté.

Espérance a écrit:
J'aurais plutôt tendance à le remercier le Seigneur d'avoir mis sur son chemin des personnes expérimentées qui l'ont épaulée et aidée.

Jenny, soyez heureuse, c'est tout ce que je vous souhaite I love you

Je vous remercie de tout coeur Smile C'est également ma façon de penser.

Voici deux photos de moi qui datent d'hier :





Je suis stressée et fatiguée ces temps ci à l'approche des opérations, mais ça ne m'empêche pas de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9340
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 07:01

Miles Templi a écrit:
jean-luc56 a écrit:
La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale.   ...


Merci jean-luc56, mais c'est des statistiques que je cherche pas des définitions. Pour l'influence des deux disciplines l'une sur l'autre j'ai trouvé cela: https://www.cairn.info/revue-topique-2004-4-page-23.htm

Si l'on rajoute à cela ceux qui ont les deux casquettes je ne pense pas qu'avoir employé "beaucoup" soit abusif sur la présence de la psychanalyse dans ce milieu.

En effet . Je note que d'après l'étude statistique portugaise , le psychanalyste Otto Rank est quasi inconnu des psychiatres .
Il devrait pourtant intéresser les psychiatres chrétiens , car son " choc psychologique lors de la naissance "
( " naturelle " ou par " césarienne " ) peut être rapproché de la notion " réplique individuelle du péché originel " , chère à la plupart des christianismes .

Je note aussi que Stanislav Grof et ses analyses à l'aide de LSD ou de musique indienne ( lorsque le LSD fut interdit ) , n'est même pas cité .

Chère Jenny Pans , merci pour votre sourire , même si je le trouve un peu carnassier .
Puis-je vous conseiller la prière contre vos angoisses à l'approche des opérations ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 08:58

boulo a écrit:

Chère Jenny Pans , merci pour votre sourire , même si je le trouve un peu carnassier .

Puis-je vous demander ce qui vous aiguillonne ainsi l'âme que vous n'arriviez pas à écrire une ligne sans être méchant gratuitement ?
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 09:02

Carnassier??
humour belge??
le repos avant les opérations est important,Jenny.
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 09:03

boulo a écrit:


Chère Jenny Pans , merci pour votre sourire , même si je le trouve un peu carnassier .
???
Vous remerciez Jenny de son sourire à notre attention (puisque les photos sont pour nous), mais vous trouvez que son sourire à notre encontre est un peu carnassier.
Donc premièrement pourquoi remercier quelqu'un de son sourire, alors que vous trouvez ce même sourire un peu carnassier, donc un peu malveillant(le sourire)?
Deuxièmement, soit c'est votre regard qui vous trompe, soit vous avez vu juste? A chacun de voir en vérité ce qu'il faut voir dans ce sourire. Pour cela demandons à Dieu de nous éclairer afin de voir ce qu'il faut y voir.


PS: Je vous invite à regarder la définition de carnassier.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 09:09

Denys a écrit:
A chacun de voir en vérité ce qu'il faut voir dans ce sourire. Pour cela demandons à Dieu de nous éclairer afin de voir ce qu'il faut y voir.



Parfois il suffit de lire :

Jenny a écrit:
Je suis stressée et fatiguée ces temps ci à l'approche des opérations, mais ça ne m'empêche pas de sourire.

Vous arrivez toujours à avoir un sourire frais quand vous êtes stressé vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Maelyn



Féminin Messages : 42
Inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 09:14

Il est normal de stresser avant quelque chose d'aussi important qu'une opération, surtout avec tout ce qu'elle va impliquer. Je vous dirais bien de prier comme le conseille Boulo (ou méditer, ça peut toujours être utile), cela vous aidera peut-être à faire le vide dans votre esprit et à vous sentir mieux ^^. Sinon parlez en aux personnes qui vous ont accompagnées dans votre choix, elles devraient être à votre écoute.

Du repos oui, et être à jeun plusieurs heures avant l'opération je crois. Quoiqu'il en soit, bon courage et que Dieu vous garde Wink
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 09:16

Dragna Din a écrit:
Denys a écrit:
A chacun de voir en vérité ce qu'il faut voir dans ce sourire. Pour cela demandons à Dieu de nous éclairer afin de voir ce qu'il faut y voir.
Parfois il suffit de lire :
Jenny a écrit:
Je suis stressée et fatiguée ces temps ci à l'approche des opérations, mais ça ne m'empêche pas de sourire.
Vous arrivez toujours à avoir un sourire frais quand vous êtes stressé vous ?

oui toujours, j'ai un bon dentifrice... :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 09:21

Plus sérieusement Dragna Din, mon message à Boulo était neutre et il faut quand même demander à Dieu de nous montrer la vérité derrière le voile, et ce malgré l'apparence que ce voile peut prendre avec les circonstances, que ce soit la joie, la fatigue etc...
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 16:24

Je vous rassure, ce sourire n'a rien de malveillant. Mais je n'étais pas au top de ma forme.
Je vous remercie de vos conseils, je vais en effet beaucoup me reposer et ne pas m'énerver Smile

Ca me fait penser, que pensez-vous de ceci chez les grecs :

http://mythologica.fr/grec/herma.htm

"Hermaphrodite était un être fabuleux qui réunissait les deux sexes dans un même corps."

"Le mythe d'Hermaphrodite peut être rapproché de celui des androgynes évoqué dans Le Banquet de Platon : à l'origine, certains humains (hermaphrodites) possédaient à la fois les caractères féminins et masculins, et Zeus, s'alarmant de leur potentiel, les sépara brutalement en deux moitiés."



Comment expliquer cette tolérance et cette grosse différence de mentalité chez les grecs ?

Edit : c'est marrant mais je trouve que j'ai presque son profil sur la photo, en comparaison à ma photo postée plus haute.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 17:47

J'ai connu un vrai hermaphrodite (Syndrome de Klinefelter, XYX).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Klinefelter

C'était en fait une personne très handicapée. Rien à voir avec le mythe grec.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 17:53

Arnaud Dumouch a écrit:
J'ai connu un vrai hermaphrodite (Syndrome de Klinefelter, XYX).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Klinefelter

C'était en fait une personne très handicapée. Rien à voir avec le mythe grec.

Oui ça n'a absolument rien avoir, la statue d'hermaphrodite d'ailleurs ne fait que mélanger un corps féminin avec pénis.

D'où mon raisonnement, les grecs semblaient quelque part semblait sublimer le mélange de deux sexes ou de deux genres, comme si ça formait quelque chose "d'ultime". Je me demande comment je serais traitée avec leur mentalité si nous étions dans une telle société.


Dernière édition par Jenny Pans le Ven 05 Juin 2015, 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 17:54

Oui !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Denys



Masculin Messages : 577
Inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 17:57

Le mythe parle de l'origine. C'est à dire dans le Ciel, genre Adam dans le paradis avant la "sortie" d'Eve de sa "côte" ,si vous voulez, et avant la chute dans les conditions de notre monde actuel.

Nous pouvons retrouver cet état dés ce monde présent, mais par le haut, par la verticale et non par l'horizontalité.
Comprenez-vous où je veux en venir? C'est bien d'avoir abordé ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 18:05

Les statues Grecques représentent des concepts métaphysiques. C'est quand les principes ont été perdus et qu'ils n'ont été vue que de façon profane que cette civilisation (loin d'être extraordinaire soit-dit en passant) s'est éteinte et a été remplacer providentiellement par le christianisme.
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 20:09



Ce sourire est mieux que le précédent Smile
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4991
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 21:52

On va lancer un trombinoscope sur le forum docteur Angélique ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 05 Juin 2015, 22:34

Philippe B. a écrit:
On va lancer un trombinoscope sur le forum docteur Angélique ;)

OK, qui commence? :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9340
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Sam 06 Juin 2015, 07:18

Denys a écrit:
boulo a écrit:


Chère Jenny Pans , merci pour votre sourire , même si je le trouve un peu carnassier .
???
...
Donc premièrement pourquoi remercier quelqu'un de son sourire, alors que vous trouvez ce même sourire un peu carnassier, donc un peu malveillant(le sourire)?
...

Pas malveillant . J'exprimais un sentiment personnel devant la photo . Et mon propos n'était pas contradictoire .

Comme les rédacteurs des textes ummites , je me méfie de la logique aristotélicienne , souvent guerrière , du " vrai ou faux " . Comme eux , je pense que la bonne logique est tétravalente ( comme une croix ... ) .
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Sam 06 Juin 2015, 09:03

chercher une justification dans une théorie hérétique de visiteurs extraterrestres... Vraiment, vous êtes sérieux là ????? :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9340
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Sam 06 Juin 2015, 09:52

Hérétique par rapport à quoi ? Aristote n'a pas voulu fonder une religion , que je sache .

Et la rigidité du " vrai ou faux " est encore bien plus théorique , car elle n'est jamais pure dans la " nature " , sauf par la guerre et la destruction ( et encore ... ) .
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 373
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 10 Juin 2015, 08:33

Votre souhait, Jenny, c'est bien de trouver le bonheur ? Mais le bonheur n'exige-t-il pas des efforts constants pour s'accepter tel que l'on est ? Je sais bien que vous ne comprenez pas ce que je peux bien entendre par "être". Il s'agit simplement de ce qui fait notre identité, comme pour ici l'identité biologique (être un homme ou une femme). La difficulté qui se pose pour vous est due à votre conviction d'être une femme, contre toute information provenant de votre identité biologique. Mais ne faut-il pas persévérer dans son être ?

Tout cela, c'est bien joli, des photos postées sur le net, des sentiments, des sensations même,... Mais n'est-ce pas le reflet d'un profond égocentrisme ? Vous êtes très certainement fier des changements que vous opérez sur vous-même, et que vous faites opérer par d'autres. Mais je pense que c'est toujours ici les conséquences d'un mal-être qui aurait pu se résoudre avec une orientation donnée à votre vie, que votre entourage aurait dû vous donner très tôt. Vous êtes un garçon, et - je ne sais pas comment vous avez été élevé, de toute façon cela relève de votre vie privée - ces changements ne sont pas bien normaux.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 10 Juin 2015, 08:55

aristote a écrit:
Votre souhait, Jenny, c'est bien de trouver le bonheur ? Mais le bonheur n'exige-t-il pas des efforts constants pour s'accepter tel que l'on est ? Je sais bien que vous ne comprenez pas ce que je peux bien entendre par "être". Il s'agit simplement de ce qui fait notre identité, comme pour ici l'identité biologique (être un homme ou une femme). La difficulté qui se pose pour vous est due à votre conviction d'être une femme, contre toute information provenant de votre identité biologique. Mais ne faut-il pas persévérer dans son être ?

Tout cela, c'est bien joli, des photos postées sur le net, des sentiments, des sensations même,... Mais n'est-ce pas le reflet d'un profond égocentrisme ? Vous êtes très certainement fier des changements que vous opérez sur vous-même, et que vous faites opérer par d'autres. Mais je pense que c'est toujours ici les conséquences d'un mal-être qui aurait pu se résoudre avec une orientation donnée à votre vie, que votre entourage aurait dû vous donner très tôt. Vous êtes un garçon, et - je ne sais pas comment vous avez été élevé, de toute façon cela relève de votre vie privée - ces changements ne sont pas bien normaux.

que de jugements sans connaitre les choses que vous dites là.
reflet d'un profond égocentrisme? c'est fort et c'est triste.
l'éducation? encore un couplet déjà entendu.
Vous êtes un garçon? comment affirmer les choses sans connaitre la personne

Jenny, vous avez du en entendre des chansons à la morale douteuse.
vous avez beaucoup de courage dans votre chemin dans ce monde qui ne tolère pas les différences.
:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1807
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 10 Juin 2015, 09:24


Un jeune homme est devenu homosexuel, tout simplement parce que sa mère a beaucoup pleuré à la maternité....
Car elle aurait voulu une fille et le disait à qui voulait l'entendre et ceci devant son petit garçon....
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 10 Juin 2015, 12:38

C'est le petit garçon en question qui se souvient de ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 10 Juin 2015, 12:51

jean-luc56 a écrit:
aristote a écrit:
Votre souhait, Jenny, c'est bien de trouver le bonheur ? Mais le bonheur n'exige-t-il pas des efforts constants pour s'accepter tel que l'on est ? Je sais bien que vous ne comprenez pas ce que je peux bien entendre par "être". Il s'agit simplement de ce qui fait notre identité, comme pour ici l'identité biologique (être un homme ou une femme). La difficulté qui se pose pour vous est due à votre conviction d'être une femme, contre toute information provenant de votre identité biologique. Mais ne faut-il pas persévérer dans son être ?

Tout cela, c'est bien joli, des photos postées sur le net, des sentiments, des sensations même,... Mais n'est-ce pas le reflet d'un profond égocentrisme ? Vous êtes très certainement fier des changements que vous opérez sur vous-même, et que vous faites opérer par d'autres. Mais je pense que c'est toujours ici les conséquences d'un mal-être qui aurait pu se résoudre avec une orientation donnée à votre vie, que votre entourage aurait dû vous donner très tôt. Vous êtes un garçon, et - je ne sais pas comment vous avez été élevé, de toute façon cela relève de votre vie privée - ces changements ne sont pas bien normaux.

que de jugements sans connaitre les choses que vous dites là.
reflet d'un profond égocentrisme? c'est fort et c'est triste.
l'éducation? encore un couplet déjà entendu.
Vous êtes un garçon? comment affirmer les choses sans connaitre la personne

Jenny, vous avez du en entendre des chansons à la morale douteuse.
vous avez beaucoup de courage dans votre chemin dans ce monde qui ne tolère pas les différences.
:bisou:

Le monde ne tolère surtout pas de se faire rappeler ses égarements.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1807
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 10 Juin 2015, 16:01

Cécile a écrit:
C'est le petit garçon en question qui se souvient de ça ?

Je ne sais pas s'il s'en souvient, c'est une simple constatation entre ce que voulait la mère et la voie qu'a prise le petit garçon. Le rapport paraît évident à première vue, mais peut-être est-ce une coïncidence ? Je ne sais, le psychisme humain est si complexe !

Quand au petit garçon, il est devenu grand, il a l'air de bien se porter, mais je n'ai jamais discuté de cela avec lui.





Revenir en haut Aller en bas
 
Transsexualisme, bioéthique et témoignage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lois de Bioéthique
» Bioéthique: le Sénat autorise la recherche sur l'embryon
» débat bioéthique
» Master 2 - Droit de la bioéthique et de la santé
» L'affaire de Recife selon un étudiant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: