DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Transsexualisme, bioéthique et témoignage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 09:27

jean-luc56 a écrit:
Jenny Pans, beau et dure chemin,bravo  :bravo:
tu sais la bible et beaucoup de textes sacrés ne sont pas tendres mais cela n'est point un problème.
:sage:
le plus important est le respect et l'amour;alors; Respect. prière :chapeau:

Caritas in Veritate
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 09:47

peux tu traduire car il me semble que Caritas à plusieurs sens
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 11:18

La Charité dans la Vérité.

Quant à l'amour il faut aussi savoir de quel amour on parle. Tout tolérer au nom de l'amour... on voit où cela nous mène aujourd'hui. L'amour ne veut rien dire s'il est déraciné de sa source qui est Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16690
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 11:21

Philippe B. a écrit:
La Charité dans la Vérité.

Quant à l'amour il faut aussi savoir de quel amour on parle. Tout tolérer au nom de l'amour... on voit où cela nous mène aujourd'hui. L'amour ne veut rien dire s'il est déraciné de sa source qui est Dieu.

1 Corinthiens 13:4-7

«L'amour est patient, il est plein de bonté; l'amour n'est point envieux, il ne se vante point, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête. Il ne cherche point son intérêt, il ne s'irrite point, il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit point de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 11:45

Philippe B. a écrit:
La Charité dans la Vérité.

Quant à l'amour il faut aussi savoir de quel amour on parle. Tout tolérer au nom de l'amour... on voit où cela nous mène aujourd'hui. L'amour ne veut rien dire s'il est déraciné de sa source qui est Dieu.

l'amour ne veut rien dire s'il est déraciné de ses valeurs, celles données par notre créateur,celles que l'on retrouve sur tous les chemins qui nous menent à lui.
sans sagesse,ni compassion, l'amour n'est rien.

j'espère que tu utilise le mot charité dans le sens noble et lumineux.

Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 12:02

Espérance a écrit:
Philippe B. a écrit:
La Charité dans la Vérité.

Quant à l'amour il faut aussi savoir de quel amour on parle. Tout tolérer au nom de l'amour... on voit où cela nous mène aujourd'hui. L'amour ne veut rien dire s'il est déraciné de sa source qui est Dieu.

1 Corinthiens 13:4-7

«L'amour est patient, il est plein de bonté; l'amour n'est point envieux, il ne se vante point, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête. Il ne cherche point son intérêt, il ne s'irrite point, il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit point de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout

Exactement, c'est la grâce qui vient de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 18:38

jean-luc56 a écrit:
Jenny Pans, ...
tu sais la bible et beaucoup de textes sacrés ne sont pas tendres mais cela n'est point un problème.
...

Ah! Vous connaissez la Bible , maintenant , toubib ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16690
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 19:02

boulo a écrit:
jean-luc56 a écrit:
Jenny Pans,   ...
tu sais la bible et beaucoup de textes sacrés ne sont pas tendres mais cela n'est point un problème.
...

Ah! Vous connaissez la Bible , maintenant , toubib ?

pourquoi cette ironée boulo ? ce n'est pas très sympa.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
carthusy



Masculin Messages : 3
Inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 19:11

Bonsoir,

je pense personnellement qu'une société où l'on a ce genre de débat sur des choses comme ça est une société malade. L'erreur et le faux ont aujourd'hui, dans notre civilisation post-chrétienne, le droit d'exister.
Et cela c'est aussi à cause des "catholiques" fragiles qui depuis plus de 50 ans s'agitent dans leur tiers-mondisme tout en cultivant une "haine de soi" occidentale, et de toutes nos valeurs (dont la famille et la sexualité). Il faut dire que certains papes et évêques n'y sont pas étrangers ...
Beaucoup de "catholiques" s'auto-félicitent sur ces fausses victoires que sont la manif pour tous et autres… Ce sont de vraies défaites, parce que ces manifs ne se faisaient pas sous l'étendard de Notre Seigneur.
La France fille aînée de l'Eglise court un grave péril si les membres du corps mystique n'osent pas proclamer qu'eux seuls possèdent l'unique Vérité, et qu'en dehors du catholicisme il n'y a point de Salut. N'épuisons pas nos forces dans des débats stériles sur les sodomites et autres maladifs, luttons pour la Vérité, et quand nous gagnerons le faux sera détruit.
Comme l'ont fait certains en politique, brisons le catholiquement correct !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 19:13

Bienvenue ! :hello:

Il est vrai qu'aujourd'hui, le monde appelle "bien" le mal et "mal" le bien. Mais nous ne sommes pas du monde. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 21:10

carthusy a écrit:
Bonsoir,

je pense personnellement qu'une société où l'on a ce genre de débat sur des choses comme ça est une société malade. L'erreur et le faux ont aujourd'hui, dans notre civilisation post-chrétienne, le droit d'exister.
Et cela c'est aussi à cause des "catholiques" fragiles qui depuis plus de 50 ans s'agitent dans leur tiers-mondisme tout en cultivant une "haine de soi" occidentale, et de toutes nos valeurs (dont la famille et la sexualité). Il faut dire que certains papes et évêques n'y sont pas étrangers ...
Beaucoup de "catholiques" s'auto-félicitent sur ces fausses victoires que sont la manif pour tous et autres… Ce sont de vraies défaites, parce que ces manifs ne se faisaient pas sous l'étendard de Notre Seigneur.
La France fille aînée de l'Eglise court un grave péril si les membres du corps mystique n'osent pas proclamer qu'eux seuls possèdent l'unique Vérité, et qu'en dehors du catholicisme il n'y a point de Salut. N'épuisons pas nos forces dans des débats stériles sur les sodomites et autres maladifs, luttons pour la Vérité, et quand nous gagnerons le faux sera détruit.
Comme l'ont fait certains en politique, brisons le catholiquement correct !

Pourquoi j'ai l'impression, en lisant ce genre de texte, que les gens ne savent pas de quoi ils parlent ?

Citation :
N'épuisons pas nos forces dans des débats stériles

En lisant ça, je lis "ignorons le monde présent autour de nous et ne regardons que ce que nous souhaitons.3
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Mer 18 Fév 2015, 21:58

carthusy a écrit:
Bonsoir,

je pense personnellement qu'une société où l'on a ce genre de débat sur des choses comme ça est une société malade. L'erreur et le faux ont aujourd'hui, dans notre civilisation post-chrétienne, le droit d'exister.
Et cela c'est aussi à cause des "catholiques" fragiles qui depuis plus de 50 ans s'agitent dans leur tiers-mondisme tout en cultivant une "haine de soi" occidentale, et de toutes nos valeurs (dont la famille et la sexualité). Il faut dire que certains papes et évêques n'y sont pas étrangers ...
Beaucoup de "catholiques" s'auto-félicitent sur ces fausses victoires que sont la manif pour tous et autres… Ce sont de vraies défaites, parce que ces manifs ne se faisaient pas sous l'étendard de Notre Seigneur.
La France fille aînée de l'Eglise court un grave péril si les membres du corps mystique n'osent pas proclamer qu'eux seuls possèdent l'unique Vérité, et qu'en dehors du catholicisme il n'y a point de Salut. N'épuisons pas nos forces dans des débats stériles sur les sodomites et autres maladifs, luttons pour la Vérité, et quand nous gagnerons le faux sera détruit.
Comme l'ont fait certains en politique, brisons le catholiquement correct !

Bonsoir carthusy,

Je vous rejoins sur la première partie de votre message. Par contre pour ce que j'ai mis en rouge je ne suis pas d'accord, on peut être sauvé sans être catholique, simplement en agissant en conformité avec notre conscience, dès lors que nous la gardons bien évidemment éveillée (ce qui il faut néanmoins l'admettre, à note époque devient très difficile). La foi chrétienne et catholique nous aide par contre à ne pas être dupe par rapport aux idéologies de notre époque tout en éduquant notre conscience, ce qui est plus difficile en dehors de l'Eglise (mais rappelons nous que Dieu veut que tous les hommes soit sauvés).

Dans vos propos je ne retrouve pas l'amour et la compassion de Jésus, celle qu'il avait vis à vis des pécheurs, de la femme adultère, de la Samaritaine, et qu'il n'a jamais traité comme vous le faites.

Il n'existe évidement qu'un seul Chemin, qu'une seule Vérité, et tous même les non chrétiens auront tot ou tard la possibilité d'accueillir cette Vérité et d'être sauvé. Mais cette Vérité on ne la possède pas, cette Vérité est une Personne, le Christ, et c'est Lui notre Maître et non l'inverse. On ne l'impose pas non plus. Nous n'avons aucun pouvoir, aucune emprise sur Lui, nous pouvons tout juste témoigner de la rencontre que nous avons faites et de la relation que nous avons avec Lui.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 05:09

Jenny Pans a écrit:
 ...

Le problème c'est que dans mon cas, il ne s'agissait pas que "mon corps n'est pas assez viril" mais bien d'un rejet total de mon corps... Je ne reconnaissais pas cette enveloppe comme étant la mienne. Ce n'était pas juste que je me trouvais laide, c'est que tout ce corps ne me convenait pas. Je ne peux pas vivre avec, puisque psychiquement, je fonctionne autrement. (c'est dur à expliquer) ...

...

Pouvez-vous dater ce rejet , chère Jenny Pans ?
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 08:54

Jenny Pans a écrit:


Pourquoi j'ai l'impression, en lisant ce genre de texte, que les gens ne savent pas de quoi ils parlent ?

Citation :
N'épuisons pas nos forces dans des débats stériles

En lisant ça, je lis "ignorons le monde présent autour de nous et ne regardons que ce que nous souhaitons.3

Laisse tomber, avec ce genre de personnes il n'y a pas encore si longtemps on t'aurait envoyé dans un asile d'aliéné, trépanée et oubliée dans un cul de basse fosse. Des mecs comme moi, on les aurait castré chimiquement (comme Turing en son temps), on m'aurait retiré mes enfants.

Tout cela ils le feraient s'ils le pouvaient - il ne faut pas se tromper - au nom du Christ. Ils en arrivent à rejeter leurs évêques et leurs papes qui osent leur dire : "ne jugez pas et comprenez".

Ce sont des chrétiens d'un autre temps, du temps du Lévitique et du Dieu vengeur, du Tsabaoth des Armées qui lançait Josué exterminer les païens (que nous sommes à leurs yeux).

Merci pour ton témoignage Jenny, il faut du courage.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 10:02

Ceux qui sont tentés de juger leur frère ou leur soeur devraient se rappeler quel était souvent leur propre vie avant qu'ils ne rencontrent le Christ.

C'est facile de juger ou condamner une fois que l'on a fait cette rencontre et ensuite d'imposer aux autres qui ne connaissent pas le Christ de changer de vie. Rappelons nous ce que Jésus disait aux scribes et pharisiens qui mettaient de lourds fardeaux sur les épaules des pécheurs. Nombre de chrétiens et même catholiques ne valent pas mieux que ces pharisiens et scribes du temps de Jésus. Ces sépulcres blanchis, qui d'apparence sont de bons chrétiens, mais ont un coeur endurci.

On oublie une autre chose en agissant ainsi : que c'est la rencontre du Christ (et un cheminement plus ou moins long avec lui) qui nous pousse a changer de vie, à ne plus être le même homme ou la même femme, à nous accepter tel que Dieu nous a créés. On ne l'impose pas aux autres, tout juste pouvons nous prier pour eux et témoigner de la miséricorde et de l'amour du Dieu qui nous a nous même retirés de notre propre misère (dans laquelle bien souvent nous avons toujours encore un pieds embourbé, tant que nous sommes en pèlerinage ici bas, histoire de ne pas trop nous enorgueillir en nous prenant de haut : la conversion doit d'ailleurs quotidiennement être revécue sous peine de tomber bien vite dans un état encore pire qu'avant notre première conversion).

Enfin par rapport à la conversion elle est avant tout celle du coeur. Condamner ou juger son frère atteste une chose : on peut se dire chrétien mais nous ne connaissons toujours pas le Christ.

Mt 19: 30 ""Beaucoup de premiers seront derniers, et de derniers seront premiers.""
Mt 21: 31 "Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu."

Luc 7 : 36-50

Citation :
36 Un Pharisien l'invitant à manger avec lui, il entra dans la maison du Pharisien et se mit à table.
37 Et voici qu'une femme qui était pécheresse, ayant appris qu'il était à table dans la maison du Pharisien, apporta un vase d'albâtre (plein) de parfum;
38 et se tenant par derrière, près de ses pieds, tout en pleurs, elle se mit à arroser ses pieds de ses larmes, et elle essuyait avec les cheveux de sa tête et embrassait ses pieds, et elle les oignait de parfum.
39 A cette vue, le Pharisien qui l'avait invité se dit en lui-même: " S'il était prophète, il saurait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, que c'est une pécheresse. "
40 Et prenant la parole, Jésus lui dit: " Simon, j'ai quelque chose à te dire. " Et lui: " Maître, parlez, " dit-il.
41 " Un créancier avait deux débiteurs: l'un devait cinq cents deniers et l'autre cinquante.
42 Comme ils n'avaient pas de quoi rendre, il fit remise à tous les deux. Lequel donc d'entre eux l'aimera davantage? "
43 Simon répondit: " Celui, je pense, auquel il a remis le plus. " Il lui dit: " Tu as bien jugé. "
44 Et, se tournant vers la femme, il dit à Simon: " Vois-tu cette femme,? Je suis entré dans ta maison, et tu n'as pas versé d'eau sur mes pieds; mais elle, elle a arrosé mes pieds de (ses) larmes et les a essuyés avec ses cheveux.
45 Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle ne cessait pas d'embrasser mes pieds.
46 Tu n'as pas oint ma tête d'huile; mais elle, elle a oint mes pieds de parfum.
47 C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés lui sont pardonnés, parce qu'elle a beaucoup aimé; mais celui à qui l'on pardonne peu, aime peu. "
48 Et à elle, il dit: " Tes péchés sont pardonnés. "
49 Et les convives se mirent à se dire en eux-mêmes: " Qui est celui-ci qui même pardonne les péchés? "
50 Et il dit à la femme: " Ta foi t'a sauvée, va en paix. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 11:25

Philippe B. a écrit:
Ceux qui sont tentés de juger leur frère ou leur soeur devraient se rappeler quel était souvent leur propre vie avant qu'ils ne rencontrent le Christ.

C'est facile de juger ou condamner une fois que l'on a fait cette rencontre et ensuite d'imposer aux autres qui ne connaissent pas le Christ de changer de vie. Rappelons nous ce que Jésus disait aux scribes et pharisiens qui mettaient de lourds fardeaux sur les épaules des pécheurs. Nombre de chrétiens et même catholiques ne valent pas mieux que ces pharisiens et scribes du temps de Jésus. Ces sépulcres blanchis, qui d'apparence sont de bons chrétiens, mais ont un coeur endurci.

On oublie une autre chose en agissant ainsi : que c'est la rencontre du Christ (et un cheminement plus ou moins long avec lui) qui nous pousse a changer de vie, à ne plus être le même homme ou la même femme, à nous accepter tel que Dieu nous a créés. On ne l'impose pas aux autres, tout juste pouvons nous prier pour eux et témoigner de la miséricorde et de l'amour du Dieu qui nous a nous même retirés de notre propre misère (dans laquelle bien souvent nous avons toujours encore un pieds embourbé, tant que nous sommes en pèlerinage ici bas, histoire de ne pas trop nous enorgueillir en nous prenant de haut : la conversion doit d'ailleurs quotidiennement être revécue sous peine de tomber bien vite dans un état encore pire qu'avant notre première conversion).

Enfin par rapport à la conversion elle est avant tout celle du coeur. Condamner ou juger son frère atteste une chose : on peut se dire chrétien mais nous ne connaissons toujours pas le Christ.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
carthusy



Masculin Messages : 3
Inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 14:21

Nous ne sommes pas du monde, certes, la vie extérieure n'est qu'un débordement de la vie intérieure (comme dirait Dom Chautard) et loin de moi tout désir d'activisme pur.

Cependant, à force de baisser les bras les hérésies s'installent et prolifèrent, certains n'ayant même pas conscience de leurs fautes, et parfois cela concerne des membres du clergé.
La Foi étant bien plus élevée que les instances romaines, si cette même hiérarchie dévie nous sommes tenus de ne pas en tenir compte. Il faut remercier sur ces sujets par exemple le cardinal Burke qui ose défendre la Vraie doctrine contre l'hérésie kasperienne.

L'amour miséricordieux de Notre Seigneur est une chose, la plus belle qui soit et certainement incompréhensible pour nous tous, mais il ne faut absolument pas perdre de vue que ce Salut ne se transmet que par l'Eglise Catholique (de façon certaine par le baptême). Il y a des cas de baptême de désir, mais n'oublions pas que la voie la plus sûre est notre Eglise. La Révélation (Tradition et évangiles) est là pour nous le dire. Nous n'avons pas à dire et même inventer des nouvelles formes d'hypothétique Salut. C'est une faute par rapport à la Vérité, par rapport à l'interlocuteur (qui risque pour le coup d'aller voir ailleurs) et bien entendue un manque d'humilité sérieux.

Comment ce message d'amour pourra-t-il encore subsister si nous tolérons tout ? Combien d'âmes se perdent à cause du relativisme ambiant ? Un exemple visuel : la réunion pour "la paix" à Assise, où l'homme en blanc (le pape) apparaît en retrait au même niveau qu'un apache, un vaudou, un mahométan, un juif; est-ce normal ? Autant dire aux chrétiens du Moyen-Orient "abandonnez la partie, convertissez vous à l'islam, au nom du "dieu paix". Les exemples de ce types sont très nombreux. Ils ne font que révéler la crise de l'Eglise, beaucoup plus profonde et complexe.
L'action du Saint-Esprit me direz-vous, mais nous serions fautifs de ne pas avoir défendu la vraie Foi.
Etant membre actif d'un apostolat auprès de la jeunesse, j'ai des exemples en tête de vraies conversions, certains venant même de l'islam ou pire de l'athéisme. Je vous certifie que ces âmes se transforment vraiment sous nos yeux et que cela ne fonctionne que quand le Vrai message est délivré. L'homme conserve son libre-arbitre et si sa volonté ne s'oriente pas d'une certaine façon il y a peu d'espoir de conversion.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 14:51

carthusy a écrit:
Il faut remercier sur ces sujets par exemple le cardinal Burke qui ose défendre la Vraie doctrine contre l'hérésie kasperienne.
...
Combien d'âmes se perdent à cause du relativisme ambiant ? Un exemple visuel : la réunion pour "la paix" à Assise, où l'homme en blanc (le pape) apparaît en retrait au même niveau qu'un apache, un vaudou, un mahométan, un juif; est-ce normal ? Autant dire aux chrétiens du Moyen-Orient "abandonnez la partie, convertissez vous à l'islam, au nom du "dieu paix". Les exemples de ce types sont très nombreux.

Vous êtes donc tradi, c'est bien. Comment vivez-vous l'actuel pontificat ? Mal je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 15:36

En fait il faut être miséricordieux envers tous nos frères, sans pour autant approuver leurs erreurs ni tomber dans le relativisme. La charité consiste aussi à aider nos frères à voir où ils sont dans l'erreur, mais toujours après avoir fait notre propre réforme qui doit être quotidienne (examen de conscience). La remise en question de notre vie à la lumière de notre foi et de l'Evangile est primordiale avant de chercher à corriger notre prochain (toujours avec bienveillance).

La foi ne consiste pas à être parfait et irréprochable mais à se reconnaitre pécheur et pardonné gratuitement.

Le Pape François a bien compris cela, d'où sa tendresse envers les pécheurs (la même que celle que Jésus a envers eux dans les évangiles) sans pour autant aoprouver leurs actes (dites moi un seul moment où le Pape François a dit que l'homosexualité, l'avortement, etc. c'est bien) mais est très dur vis à vis du clergé. Comme Jésus l'a bien fait savoir (et l'a montré en étant intransigeant envers les scribes et les pharisiens, mais doux avec les pêcheurs jusqu'à manger à leur table ce qui aurait irrité au plus au point les "tradi" d'aujourd'hui d'ailleurs qui ne valent pas mieux que les pharisiens d'il y a 2000 ans) : à qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé. L'Eglise Catholique est donc en première ligne et en tant que catholique nous serons jugés plus sévèrement et avons aussi de grande chance d'entrer en dernier dans le Royaume de Dieu, après les pécheurs que nous cherchons si souvent à condamner. Gardons le toujours en tête.

C'est ainsi que pour ma part j'essaie de m'adapter à la personnes que j'ai devant moi. Imaginons une personne homosexuelle, je ne vais pas lui asséner le prêche de l'Eglise ou lui dire "la Bible dit que c'est une abomination" ! Si je le faisais je devrais rendre compte du sang de mon frère dans le sens où je l'aurais profondément blessé sans pour autant l'aider à découvrir la miséricorde de Dieu. Au contraire il risque de se braquer davantage et de s'éloigner encore plus du Christ qui cherche à l'appeler à travers nous chrétiens.

Mais si je m'adresse à un chrétien qui fait la promotion de l'homosexualité (ou d'autres pratiques comme l'avortement, l'euthanasie), je me montrerai plus ferme car en tant que chrétien il est dans l'erreur s'il promeut de telles pratiques.

Donc toujours discerner et adapter notre parole à la personne que nous avons devant nous. Et dans tous les cas toujours le faire avec charité en sachant que nous sommes tous pécheurs et aveugles dans telle ou telle situation de notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 15:46

Oui, on voit rapidement les défauts de l'autre mais on ne voit pas les nôtres... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 15:47

Philippe B. a écrit:
dites moi un seul moment où le Pape François a dit que l'homosexualité, l'avortement, etc. c'est bien

Nulle part et personne ne le lui demande. Au contraire de nombreux catholiques - et chrétiens - il peut pardonner, comprendre, aimer au-delà des mots/maux.

Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 15:54

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 16:00

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
carthusy



Masculin Messages : 3
Inscription : 18/02/2015

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 16:04

@philppeb : vos propos peuvent paraître justes, seulement vous savez très bien que ces personnes (plus ou moins en collaboration avec des "chrétiens") apportent leurs revendications au sein même de la communauté. Ça grossit, grossit, grossit... et ça donne des propos aberrants comme ceux du "cardinal" kasper (dont le pape françois disait qu'il représentait "une théologie à genoux) et de beaucoup d'autres évêques, curés,...
Alors oui, on ne juge pas avec intransigeance, je suis d'accord, mais les revendications des uns et des autres, quand elles sont contraires à la doctrine, doivent recevoir un retour ferme et définitif. Sans cela des déviations s'opèrent, et finalement l'Eglise perd de sa saveur originelle.
Et pour un retour à la société saine, inspirée de la cité catholique, nous devons, je persiste, lutter contre ces vilaines choses qui vont contre la morale.

Et puis, cher monsieur, vous qui n'êtes pas juge, vous jugez bien vite ceux que vous appelez les "tradi"... Permettez-moi, en toute fraternité, de vous recadrer et de vous rappeler qu'ils ont, eux aussi, beaucoup à vous apporter et surtout à vous apprendre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Jeu 19 Fév 2015, 18:54

Nous avons tous à apprendre les uns des autres. C'est d'ailleurs le souhait du Pape François.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 02:57

boulo a écrit:
Jenny Pans a écrit:
 ...

Le problème c'est que dans mon cas, il ne s'agissait pas que "mon corps n'est pas assez viril" mais bien d'un rejet total de mon corps... Je ne reconnaissais pas cette enveloppe comme étant la mienne. Ce n'était pas juste que je me trouvais laide, c'est que tout ce corps ne me convenait pas. Je ne peux pas vivre avec, puisque psychiquement, je fonctionne autrement. (c'est dur à expliquer) ...

...

Pouvez-vous dater ce rejet , chère Jenny Pans ?

Si vous ne souhaitez pas répondre à ma question , vous pourriez au moins me le dire , chère Jenny Pans .

C'est vous-même qui vous êtes exposée . Je n'avais rien demandé .
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 03:05

A 4 ans j'ai des souvenirs précis où des situations me gênaient, quand je voyais que l'on s'occupait différemment des filles et des garçons. Mais je n'étais pas assez grande pour ces choses. Cependant je ressentais une gêne. Mon sentiment s'est amplifié à l'école avec les cours de gym, etc. Je vivais dans mon monde à moi. J'étais déjà une petite fille dans ma tête à 6 ans. Mais les plus gros rejets sont venus à l'adolescence, quand mon corps à commencer à changer. Vers 10 ans j'étais déjà très mal, sentiment amplifié grandement vers 12 ans.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 03:13

Jenny Pans a écrit:
A 4 ans j'ai des souvenirs précis où des situations me gênaient, quand je voyais que l'on s'occupait différemment des filles et des garçons.   ...

Ce souvenir est capital . Merci infiniment . Je peux maintenant prolonger mes réflexions .

Dans certaines relations sexuelles perverses , les " dominatrices " féminisent les mâles pour en obtenir plus de plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 10:58

Bonjour,

Voici une réponse catholique par rapport au transexualisme que je trouve intéressante et respectueuse.

http://questiondieu.com/component/fabrik/details/2/2079-que-penser-du-transsexualisme.html

Ce qu'il faut dans tous les cas conclure :

Citation :
Ce texte est très intéressant. Cela montre bien qu'il y a une réflexion qui
se fait en profondeur. En attendant de voir cette réflexion se développer, je
voudrais vous dire que l'Église a le devoir de suivre l'exemple du Christ, en
accueillant tout le monde, quelle que soit la couleur de sa peau ou son orientation
affective et sexuelle. Les transsexuels ont aussi quelque chose à nous dire.
Peut-être pourriez-vous demander à vos amies ce qu'elles pensent de tout ce
que je viens d'écrire, et ce qu'elles disent de Jésus, notre Seigneur, qui nous
aime et a donné sa vie pour nous tous ?

Je ne sais pas si le CEC en parle il faudrait chercher.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 11:10

nous sommes tous égaux devant le christ ,cela est parfois oublié trop vite.

"comment un esprit de femme pourrait être heureux dans un corps d'homme?en retrouvant son corps de femme"
c'est une parole de bon sens venant de la bouche d'un prêtre ,et oui et il continuait par:

"l'esprit est toujours plus fort que la matière et il gagne toujours"
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 11:16

Mais si Dieu ne fait pas d'erreur, comment un esprit féminin (si tant est que nous ayons encore un sexe au Ciel ; Jésus ne dit il pas que nous y serons comme des anges) peut il s'incarner dans un corps d'homme...

Serait ce une erreur de la nature, qui comme nous le savons est blessée depuis le péché originel (tout comme l'homme d'où son incapacité sans l'aide de l'Esprit Saint à discerner le bien du mal)

De toute façon il serait trop facile de juger alors que nous ne sommes pas nous mêmes confrontés à ce problème identitaire. Pour autant évitons d'ériger cela comme quelque chose de normal et à encourager (avec comme argument premier qu'on lutterait ainsi contre de nouvelles phobies et discriminations qui n'existent que dans la tête des gouvernement et lobbies) comme on le voit presque aujourd'hui pour l'homosexualité et l’homoparentalité.
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 11:54

Bonne question, est ce d'abord une erreur?
si Dieu laisse faire toutes les injustices,toutes les guerres, toutes les horreurs actuelles,c'est qu'il y a une raison car notre créateur est raison.

il ne faut ni encourager ni brimer mais accompagner à son niveau personnel sans juger mais en aimant.

le monde n'est pas fait d'un coté les hommes et de l'autre coté les femmes, c'est beaucoup plus complexe et c'est cette complexité qui en donne la beauté si on dépassait la notion de jugement.

nous ne sommes pas dans le monde des bisounours. d'ailleurs,quel sexe les bisounours??
Revenir en haut Aller en bas
Mak6



Masculin Messages : 115
Inscription : 24/07/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 20 Fév 2015, 17:59

Dieu le Père n'a-t-il pas un plan pour chacun d'entre nous ? Ce ne sont pas les lettres mortes de la Loi qui sauvent mais la parole vivante de la Foi.

Jean 7:24 Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice.
Ephésiens 6:12 Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

+ 1 Pierre 3:8-12
+ Jacques 2:1-7
+ 1 Corinthiens 4:3-5

Avez-vous la foi Jenny ?
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Sam 21 Fév 2015, 19:40

Je ne suis pas Chrétienne, et je ne crois en aucun Dieu tiré de livres. Je suis agnostique, le Dieu que je pourrais admettre est l'ensemble de l'univers . On pourrait l'appeler, le Dieu de Spinoza. Donc oui j'ai la foi, mais pas au Dieu de la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Sam 21 Fév 2015, 19:43

Bonsoir Jenny,

Vous ne croyez pas en un Dieu d'amour et personnel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Sam 21 Fév 2015, 20:31

Jenny Pans a écrit:
Je ne suis pas Chrétienne, et je ne crois en aucun Dieu tiré de livres. Je suis agnostique, le Dieu que je pourrais admettre est l'ensemble de l'univers . On pourrait l'appeler, le Dieu de Spinoza. Donc oui j'ai la foi, mais pas au Dieu de la Bible.

C'est votre bon droit ! Wink
Mais, la foi se passe de raisonnements et de cogitations, ça vient du cœur.

Vous êtes philosophe, vous raisonnez et interprétez mais quand la foi se révèle - peu importe sous quelle forme - c'est par l'Amour qui transcende toute rationalité humaine. C'est pour ça que les agnostiques ne peuvent saisir ce qu'est la foi !
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Dim 22 Fév 2015, 10:23

la foi en l'amour, en la vie ,en l'univers est déjà la foi.
la foi ne vient pas du raisonnement mais en effet du coeur et je dirai même mieux des cellules de l'être et elle n'est pas le monopole d'une religion car Dieu est universel.
le message de Dieu créateur repris par le christ son fils unique n'est il pas universel,bien au delà des limites d'une religion?
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Dim 22 Fév 2015, 12:14

Oui mais je voulais dire que je préfère personnellement croire en un Dieu qui s'est fait chair, avec qui je peux avoir une relation de personne à Personne, qu'en un Dieu qui serait un absolu indéterminé et éloigné de ce que je vis et que je ne pourrais jamais apprendre à connaitre et qui serait incapable de transformer ma vie dès ici bas. Là est la radicalité du message du Christ et c'est bien cela qu'Il est venu annoncer : non pas l'amour universel mais que nous sommes fils par adoption d'un Père qui nous aime au point de donner son propre Fils unique pour nous sauver des conséquences du péché dont nous sommes coupables.

D'où la prière du Notre Père qu'il nous a apprise, d'où le "aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimés", car nous sommes tous frères. Et là je reprends ce que vous dites... "au delà des limites d'une religion" (mais frères car enfants d'un même Dieu, même si tous ne le connaissent pas, du moins consciemment étant donné qu'avant notre naissance - qui n'est rien d'autre que la suite du péché originel qui a conduit à l'incarnation et à la mort - nous étions en Dieu et donc le connaissions tous comme Lui nous connaissait)

Citation :
Jérémie 1: 5 : Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 16:09

Coucou ! Je viens donner des nouvelles. Je vais être hospitalisée fin juin à Gand, pour effectuer des opérations. Dans ces opérations il y a notamment une castration qui va me permettre de changer le sexe de ma carte d'identité, comme le demande la loi belge. Il y a aussi une correction de mes seins, et une ablation de la pomme d'adam (visible sur photo ci-dessous). Je subirai d'autres opérations 6 mois à un an plus tard, qui changeront le sexe en vulve et en vagin.

Deux photos de moi qui datent d'hier :




Pour comparer, voici une ancienne photo de moi :

Spoiler:
 

Un petit édit : je tiens à partager des photos assez intimes avec vous et qui devraient vous faire plaisir. Je les ai regardées avec nostalgie, car c'est rempli de souvenirs :


Spoiler:
 


C'était ma communion.


Dernière édition par Jenny Pans le Sam 30 Mai 2015, 01:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 16:12

Jenny Pans a écrit:
Coucou ! Je viens donner des nouvelles. Je vais être hospitalisée fin juin à Gand, pour effectuer des opérations. Dans ces opérations il y a notamment une castration qui va me permettre de changer le sexe de ma carte d'identité, comme le demande la loi belge. Il y a aussi une correction de mes seins, et une ablation de la pomme d'adam (visible sur photo ci-dessous). Je subirai d'autres opérations 6 mois à un an plus tard, qui changeront le sexe en vulve et en vagin.

Deux photos de moi qui datent d'hier :

Spoiler:
 
Spoiler:
 

Mais il y a une chose qu'on ne peut pas changer, c'est au niveau des gènes. Dès la fécondation, notre identité de genre est déterminée pour la vie, quoiqu'on fasse par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 16:15

Les gènes ne sont pas changés, mais ça n'a aucune importance. Ils agissent notamment sur les hormones que mes médecins me corrigent. Quand à dire que les gènes déterminent notre identité je ne suis pas d'accord. Ils nous donnent une base qui crée notre corps, mais notre identité se construit pendant notre vie, avec le corps qui a une influence sur notre expérience de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 16:24

Notre personnalité se construit pendant la vie mais le genre ne change pas.

C'est scientifiquement prouvé que le genre est déterminé à la fécondation, donc on ne peut pas le contredire. :sage:
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 16:30

Le sexe chromosomique est déterminé à la fécondation (et il peut y avoir des variantes) mais le genre est une construction pendant l'enfance et l'adolescence. Je ne vois pas en quoi il est déterminé à la naissance, et j'en suis la preuve Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11995
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 16:33

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 17:05

Simon, êtes vous du Québec ? Que pensez-vous de cette nouvelle :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/05/16/001-personnes-transsexuelles-transgenres-reglement-faciliter-changement-sexe-nom-etat-civil-avancees-quebec.shtml

D'ailleurs, je m'adresse au forum plus largement, que pensez-vous de ceci :

http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150506_00644132

Moi je pense que c'est une bonne chose, car cela éviterait la cruauté de la castration pour ceux et celles qui ne veulent pas. Et pour les transsexuels qui comme moi veulent faire des opérations, cela permettrait d'accéder plus facilement à nos papiers et d'avoir beaucoup moins d'ennuis socialement.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 18:52

Jenny Pans a écrit:
Simon, êtes vous du Québec ? Que pensez-vous de cette nouvelle :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/05/16/001-personnes-transsexuelles-transgenres-reglement-faciliter-changement-sexe-nom-etat-civil-avancees-quebec.shtml

Oui et c'est désolant, comme les gouvernements précédents qui ont ouvert la voie au "mariage homo", à l'avortement et à l'euthanasie.

Ça sent mauvais ! spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 19:34

Je ne comprends pas trop votre point de vue. Le mariage homo et l'euthanasie sont deux concepts différents. Je ne pense pas que l'église approuvent les castrations et les opérations de changement de sexe. Pourquoi ne pas approuver une loi qui donnent accès aux changement administratif du sexe sur simple déclaration du psychiatre ? Ca éviterait beaucoup de castration forcée, et donc éviterait la torture.

Edit : précision, je dis que ça éviterait beaucoup de castration forcée parce que les personnes trans qui effectuent les opérations sont rares.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16690
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 19:54

Merci Jenny pour ces photos et les nouvelles.

Vous avez beaucoup de courage I love you Comment réagissent vos proches (si ce n'est pas indiscret)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 20:35

Ma maman comme dit dans le témoignage est décédée, mais je pense qu'elle m'aurait soutenue dans mes démarches. Mes tantes me soutiennent mais ont été choquée au début. Le plus dur reste pour mon frère et mon père qui ne m'acceptent pas (sentiment encore + renforcé depuis ma prise d'hormones)

Ma grand mère de 85 ans est celle qui a réagit le plus simplement Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 22:09

carthusy a écrit:
Bonsoir,

je pense personnellement qu'une société où l'on a ce genre de débat sur des choses comme ça est une société malade. L'erreur et le faux ont aujourd'hui, dans notre civilisation post-chrétienne, le droit d'exister.
Et cela c'est aussi à cause des "catholiques" fragiles qui depuis plus de 50 ans s'agitent dans leur tiers-mondisme tout en cultivant une "haine de soi" occidentale, et de toutes nos valeurs (dont la famille et la sexualité). Il faut dire que certains papes et évêques n'y sont pas étrangers ...
Beaucoup de "catholiques" s'auto-félicitent sur ces fausses victoires que sont la manif pour tous et autres… Ce sont de vraies défaites, parce que ces manifs ne se faisaient pas sous l'étendard de Notre Seigneur.
La France fille aînée de l'Eglise court un grave péril si les membres du corps mystique n'osent pas proclamer qu'eux seuls possèdent l'unique Vérité, et qu'en dehors du catholicisme il n'y a point de Salut. N'épuisons pas nos forces dans des débats stériles sur les sodomites et autres maladifs, luttons pour la Vérité, et quand nous gagnerons le faux sera détruit.
Comme l'ont fait certains en politique, brisons le catholiquement correct !

Mon Dieu, lisez l'Apocalypse mon frère. Lisez et vous comprenez (je conseil le livre de Philippe Plet, les Les grandes énigmes de l'Apocalypse : La clé des symboles.


Le monde est "gouverné" d'une certaine manière par les ténèbres qui cherchent à mettre la main mise sur l'humanité. Voilà pourquoi Babel = Babylone et qu'on a autant de problèmes dans nos vies, car il y a une lutte et un appel à la conversion. Le monde de l'immanence. Alors que nous sommes appelé en Dieu à la transcendance !

D'ailleurs depuis quand le matérialisme rend heureux, et d'ou ces courant viennent, par qui sont influencé ?

Jenny Pans, je ne suis qu'un simple homme, mais je vous dirais simplement bonne chance , votre transformation ne me choque pas personnellement et l'important c'est de s'aimer sois pour ensuite pouvoir aimer les autres comme sois même.

Que Dieu vous bénisse. :sts:
Revenir en haut Aller en bas
aristote



Masculin Messages : 374
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 22:13

Je ne comprends pas certaines réactions. Aimer les autres, faire montre de charité envers eux, c'est une chose essentielle. Mais cela ne doit pas nous entraîner à occulter la vérité, même quand elle est difficile à dire.

Jenny, le témoignage que vous apportez dévoile une part de votre intimité que vous n'étiez pas obligé de faire figurer dans un forum, mais vous avez fait le choix de le faire, et votre simplicité me permet de donner en toute simplicité ma réponse, sans animosité aucune. L'enracinement dans l'amour du Christ nous oblige à nous enraciner dans l'être. La lumière divine doit nous traverser sans rencontrer de résistances, elle doit nous illuminer. Pour cela, l'amour que nous devons avoir pour notre corps suppose un entraînement, parfois fastidieux, à la vertu.

Vous comprenez, l'amour du Christ est un amour qui est passé par, et je dirais même qui a traversé, la Croix. C'est par la souffrance, par l'eau du baptême dans laquelle on est immergé que l'on renaît. Il n'y a pas d'amour vrai sans effort, c'est la leçon du Christ. On peut refuser de s'accepter, sous divers types d'influences, fréquentations, sentiments, ressentis, mais Il nous a voulu tel que l'on est, et non pas tel qu'on l'a voulu, il veut même qu'on s'enracine dans notre être, même si cela doit provoquer privations, mépris pour nos propres sentiments. Toute la différence est là. Je ne fais pas comme si mes désirs n'existaient pas, mais je choisis en conscience de ne pas conformer mes actes à eux, ou du moins pas à eux tous. Car je suis un être intelligent qui voit l'être derrière les individus.

Amour et vérité sont deux termes qui ne peuvent s'écarter l'un de l'autre sans tomber tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Ven 29 Mai 2015, 22:52

:sage: Je vois les choses différemment. Le trouble de certaines personnes qui se sentent femmes et vivent dans un corps d'homme (inversement aussi) n'est en rien du désir, mais un trouble qui crée un mal être permanent chez l'autre.

Mon cas à moi, ma mère biologique une femme surement très gentille, souffrait de dépréssion, mon père biologique avait des addictions à l'alcool. Moi c'est les femmes, le jeux vidéo aussi -_-. (maladie dans un premier temps, désirs dans un second temps ) Sachant aussi que les désirs peuvent nous mener à la maladie ^^ et inversement.  neutral

J'ai souffert de dépréssion, j'ai pris et je prend encore des médocs (la drogue légale aha) pour soigner des angoisses.

La ou j'essaye d'en venir, c'est qu'on souffre tous, de notre passé, donc aussi dans notre présent, du manque de Dieu, d'amour (et c'est cette soif qui doit nous faire avancer) et donc la fragilité de l'être en permanence.

Si je ne me serais pas soigné et encore aujourd'hui je serais mords, suicidé ou de faim mon ami Aristote. Et je rajouterais que c'est la grâce de Dieu qui ma guéri, car j'ai crié vers Lui, vers le Christ.

Je suis d'accord avec vous, il faut faire mourir nos désirs, la privation et le mépris de nos désirs (j'en suis tellement loin frère), je suis entièrement d'accord avec vous.

Seulement croyez moi, la maladie doit être guéri, et dans ce trouble j'y vois comme une maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Jenny



Féminin Messages : 61
Inscription : 22/09/2014

MessageSujet: Re: Transsexualisme, bioéthique et témoignage   Sam 30 Mai 2015, 01:21

Vincent01 a écrit:
Jenny Pans, je ne suis qu'un simple homme, mais je vous dirais simplement bonne chance , votre transformation ne me choque pas personnellement et l'important c'est de s'aimer sois pour ensuite pouvoir aimer les autres comme sois même.

Tout l'intérêt de mon parcours est d'être enfin heureuse, et de pouvoir bien vivre avec les autres Smile

aristote a écrit:
mais Il nous a voulu tel que l'on est

Alors il faut m'accepter avec ma différence, qui est il faut l'admettre, très rare. On ne refuse pas les soins à une personne qui en a vraiment besoin, et je vois vraiment la transsexualité sous cet angle. Ce n'est pas comme si c'était un caprice. En tout cas je ne vois pas ça comme un caprice. C'est plus qu'un désir qui me pousse à être femme, je sens que ça doit être "comme ça".

Revenir en haut Aller en bas
 
Transsexualisme, bioéthique et témoignage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lois de Bioéthique
» Bioéthique: le Sénat autorise la recherche sur l'embryon
» débat bioéthique
» Master 2 - Droit de la bioéthique et de la santé
» Débats à la Cité des livres par Non Fiction : C. Fourest, la bioéthique, L. Thuram, M. Rocard, E. Guigou, P. Moscovici, M. Wieviorka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: