DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignages de NDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Messages : 16634
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 11:02

Hé bien comme quoi, tu te trompes !

La sainteté, c'est la finalité de la vie chrétienne selon l’appel du Christ "soyez saints comme moi je suis saint"

Ceux qui sont canonisés sont des chrétiens qui ont cherché à suivre par toute leur vie les enseignements et conseils donnés par Jésus lui-même, dans le seul but de lui plaire et de faire sa volonté, qui est la volonté du Père.
Ce peut être d’une manière toute cachée comme sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ; ou par une vie plus "publique" comme celle de saint Vincent de Paul.
On trouve des saints dans tous les états de vie : prêtres, religieux ou religieuses, célibataires ou mariés...
La canonisation s’acquiert au terme d’une procédure longue et minutieuse sur la vie d’une personne défunte ayant cherché à s’identifier au Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 11:34

Espérance a écrit:
Hé bien comme quoi, tu te trompes !

La sainteté, c'est la finalité de la vie chrétienne selon l’appel du Christ "soyez saints comme moi je suis saint"

Ceux qui sont canonisés sont des chrétiens qui ont cherché à suivre par toute leur vie les enseignements et conseils donnés par Jésus lui-même, dans le seul but de lui plaire et de faire sa volonté, qui est la volonté du Père.
Ce peut être d’une manière toute cachée comme sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ; ou par une vie plus "publique" comme celle de saint Vincent de Paul.
On trouve des saints dans tous les états de vie : prêtres, religieux ou religieuses, célibataires ou mariés...
La canonisation s’acquiert au terme d’une procédure longue et minutieuse sur la vie d’une personne défunte ayant cherché à s’identifier au Christ.

D'accord, il y a des milliards de chrétiens dans le monde qui s'efforcent des suivre les enseignements de Jésus et qui désirent être saints, mais il y en qu'une poignée qui le sont vraiment, c'est dû à quoi? Tous les participants de ce forum (toi, moi et tout le monde), désireraient être saints, tout le monde s'efforce de suivre les enseignements de Jésus, mais personne ne l'est vraiment, pourquoi? On ne le désire pas assez fortement? Mais alors d'oú vient ce désir? Pourquoi certains l'ont fortement et d'autres faiblement? etc... etc...

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 11:39

Tania, je pense sincèrement que nous avez pu exprimer ici vos convictions durant des années avec suffisamment de force.

Puis-je vous indiquer un forum qui partagera vos convictions : http://nouvelage.forumactif.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 11:42

J'ai banni Tania, selon sa demande et mon acquiescement. Il est vrai qu'elle venait plutôt pour prêcher ses convictions que pour connaître la foi catholique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
J&B



Féminin Messages : 1807
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 11:58

Tania a écrit:
La réincarnation de l'esprit c'est autre chose

Ce terme "RE-incarnation" est malvenu et se rapporte à tout un tas de doctrines hétéroclites.
Il s'agit de la persistance de la mémoire, son identité individuelle, mentale,  émotionnelle, de sa volonté qui, à la mort, se dispersent çà et là et sont captées par d'autres psychismes et c'est ce qui produit des phénomènes dits paranormaux : souvenance de la vie d'une personne décédée, télépathie, voyance (puisque le psychisme est désormais au-delà du notre temps "biologique").

Dans les livres des morts des différentes traditions, il est expliqué qu'il faut suivre la "lumière qui monte", le psychopompe,
http://fr.wikipedia.org/wiki/Psychopompe
le guide, Jésus, Marie, l'ange et d'autres appellations dans d'autres traditions.
Ce terme est malvenu dans le domaine de l'esprit,  ce dernier ne s'incarne qu'une seule fois, dans une âme-corps qui est un assemblage hétéroclite  de psychismes et de biologie "recyclés" (théorie de l'évolution qui concerne l'aspect biologique, seulement)

Il y a donc bien deux morts : la mort biologique et la mort de l'âme, si elle n'est pas unie à l'esprit que Dieu a mis en nous.
Ce qui est éternel, c'est l'esprit de Dieu et non l'âme. L'église catholique les a fusionnés, mais pas l'église orthodoxe, à ma connaissance...
Or toute âme reçoit la Lumière, si on en croit le prologue de Jean, mais tous ne l'acceptent ou ne la reconnaissent pas.


La NDE, ce n'est pas encore le paradis, mais les états intermédiaires de l'état de l'âme au moment de sa mort.
Ce qui explique pourquoi les mourants vivent une NDE correspondant à leur culture et qu'on en fait toute une histoire, avec moult détails.

Pour nous chrétiens, Jésus est né homme, engendré de Dieu, il a conduit son âme au Père et il nous en a montré le chemin.
Nous sommes nés(créés) de Dieu, nous sommes engendrés de Dieu (par l'Esprit-Saint)  si nous écoutons sa voix, et nous devons conduire notre âme au Père,  à la suite du Christ, avec l'aide de l'Esprit de Dieu qui procède du Père (et du Fils ?)

La tripartition de l'homme corps-âme-esprit devrait correspondre à la tripartition divine Père-Fils-Saint-Esprit.
Ce serait plus facile à comprendre.


Je peux me tromper, mais je pense que Tania voudrait simplement essayer d'accorder les violons catholiques avec les violons universels...comme moi, d'ailleurs, et que le problème est de l'ordre de la terminologie utilisée, et de formulation dogmatique, avant tout.
Sauf que pour ma part, je ne cherche pas à imposer mes idées, mais à savoir si elles sont compatibles.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 12:20

Mais la vie est faite de choix.

Quand Jésus dit : "Pierre m'aimes-tu", c'est bien de cela qu'il s'agit.

Faire un choix, c'est renoncer à (éventuellement) un bien pour un autre, meilleur. Si nous ne pouvons le faire, nous sommes comme les "vierges folles "qui comprennent, trop tard, qu'elles ont hésité trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 12:42

Arnaud Dumouch a écrit:
J'ai banni Tania, selon sa demande et mon acquiescement. Il est vrai qu'elle venait plutôt pour prêcher ses convictions que pour connaître la foi catholique.

Souhaitons qu'un jour, elle retrouve le chemin de la vérité. :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1807
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 13:00

Cécile,

On ne fait que le choix que Dieu a choisi pour nous avant qu'on ne le choisisse Smile
Jésus : "Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi"
Il y a autant de chemins qu'il y a d'hommes qui cherchent.

Les vierges folles, ce n'est pas qu'elles ont hésité trop longtemps,  c'est parce qu'elle n'avait pas emporté assez d'huile pour tenir jusqu'à la fin de la veille, en d'autres termes qu'elle n'avait assez de combustible pour maintenir le Feu de l'Esprit Saint.
Et elles s'endormirent....
On ne s'endort pas quand on cherche.
Je suppose que même les grands saints ont connu des moments difficiles, des doutes, des contradictions, une décantation, la transformation du plomb de l'animalité en or pur de l'esprit...

Ce qui me motive et si j'ai bien saisi, ce qui motive Tania, c'est d'universaliser la terminologie afin qu'elle soit accessible à toutes les cultures et ne pas s'enfermer dans des formules théologiques. C'est un motif altruiste.

Mais, je le remarque aussi, personne ne répond sur le fond, mais seulement sur la forme, on répond avec des formules au lieu de faire siennes les paroles de Jésus (prenez et mangez) et de les partager comme telles.


Cécile a écrit:
Pierre, m'aimes-tu ?
Celui qui aime le Seigneur, cherche à le connaître.
Or,Pierre disait ne pas connaître Jésus.

Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ ( Jean 17:3).


Dernière édition par J&B le Lun 01 Sep 2014, 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4991
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 13:27

Je pense que par rapport aux vierges folles le point central de cette parabole est le manque de charité.

Seule la foi agissante par la charité sauve. Et seule cette foi nous permet de rester éveiller, la lampe c'est cette foi qui reste vive grâce aux oeuvres concrètes de la charité.

Sans les oeuvres nous pourrons beau dire "Seigneur Seigneur" et frappez à la porte du Ciel, Jésus nous répondra "Je ne vous connais pas" car Dieu ne reconnait en son fils que ceux qui lui sont configurés. Et ce qui caractérise le Christ ce n'est pas d'abord la foi mais ses oeuvres qui témoignent de sa foi et qu'il vient bien de Dieu.

"Si vous ne me croyez pas à cause de mes paroles croyez moi au moins à cause de mes oeuvres" - Jn 14:11
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1807
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 14:11

C'est non seulement la charité, mais l'ensemble des fruits de l'Esprit, donc aussi :  la joie, la paix, un esprit patient, la bonté, la  la fidélité, la douceur, la tempérance.

La charité c'est aimer Dieu, si l'on aime Dieu, on cherche à le connaître par le Christ, et quand on le connaît, on ne peut qu'aimer son prochain.
La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil... bref, tout le monde connait ces paroles de Paul aux corinthiens 13.

La foi et la charité sont liées, imbriquées, rien ne saurait les diviser.
Elle n'attend rien en retour.

La charité vient de la foi, et la foi vient de Dieu pour autant que l'âme s'oriente vers Dieu, comme un radar, elle le reflète comme un miroir,  sinon ce sont des bons sentiments naturels qui seront toujours entachés de profit personnel. (péché originel)

Dire : "Seigneur, Seigneur, c'est réciter des formules qu'on a pas faites siennes.
Jésus aurait dû préciser : Prenez, mangez et surtout... digérez !
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 14:59

Cécile a écrit:
"Pierre, m'aimes-tu ?"
Celui qui aime le Seigneur, cherche à le connaître.
Or, Pierre disait ne pas connaître Jésus.


Dans quel passage, Pierre dit-il qu'il ne connaît pas Jésus ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 15:24

Les trois reniements.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 15:41

Simon1976 a écrit:
Les trois reniements.
ou les Évangiles dans le désordre ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 4991
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Témoignages de NDE   Lun 01 Sep 2014, 17:33

J&B a écrit:
C'est non seulement la charité, mais l'ensemble des fruits de l'Esprit, donc aussi :  la joie, la paix, un esprit patient, la bonté, la  la fidélité, la douceur, la tempérance.

La charité c'est aimer Dieu, si l'on aime Dieu, on cherche à le connaître par le Christ, et quand on le connaît, on ne peut qu'aimer son prochain.
La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil... bref, tout le monde connait ces paroles de Paul aux corinthiens 13.

La foi et la charité sont liées, imbriquées, rien ne saurait les diviser.
Elle n'attend rien en retour.

La charité vient de la foi, et la foi vient de Dieu pour autant que l'âme s'oriente vers Dieu, comme un radar, elle le reflète comme un miroir,  sinon ce sont des bons sentiments naturels qui seront toujours entachés de profit personnel. (péché originel)

Dire : "Seigneur, Seigneur, c'est réciter des formules qu'on a pas faites siennes.
Jésus aurait dû préciser : Prenez, mangez et surtout... digérez !
Wink

Voila, on juge la véritable foi à ses fruits. J'aime beaucoup aussi lire l'Imitation de Jésus Christ, avec notamment le chapitre "Des divers mouvements de la nature et de la grâce". (livre 3, chapitre 54)

Citation :
Voix de Jésus-Christ:

1. Mon fils, observez avec soin les mouvements de la nature et de la grâce, car, quoique très opposés, la différence en est quelquefois si imperceptible, qu'à peine un homme éclairé dans la vie spirituelle en peut-il faire le discernement. Tous les hommes ont le désir du bien et tendent à quelque bien dans leurs paroles et dans leurs actions: c'est pourquoi plusieurs sont trompés dans cette apparence de bien.

2. La nature est pleine d'artifice; elle attire, elle surprend, elle séduit, et n'a jamais d'autre fin qu'elle-même. La grâce, au contraire, agit avec simplicité et fuit jusqu'à la moindre apparence du mal; elle ne tend point de pièges et fait tout pour Dieu seul, en qui elle se repose comme en sa fin.

3. La nature répugne à mourir; elle ne veut point être contrainte, ni vaincue, ni assujettie, ni se soumettre volontairement. Mais la grâce porte à se mortifier soi-même, résiste à la sensualité, recherche l'assujettissement, aspire à être vaincue et ne veut pas jouir de sa liberté; elle aime la dépendance, ne désire dominer personne, mais vivre, demeurer, être toujours sous la main de Dieu et, à cause de Dieu, elle est prête à s'abaisser humblement au-dessous de toute créature (I Pet. 2, 13).

4. La nature travaille pour son intérêt propre et calcule le bien qu'elle peut retirer des autres. La grâce ne considère point ce qui lui est avantageux, mais ce qui peut être utile à plusieurs. 5. La nature aime à recevoir les respects et les honneurs. La grâce renvoie fidèlement à Dieu tout honneur et toute gloire.

6. La nature craint la confusion et le mépris. La grâce se réjouit de souffrir des outrages pour le nom de Jésus (Act. 5, 41).

7. La nature aime l'oisiveté et le repos du corps. La grâce ne peut être oisive et se fait une joie du travail.

8. La nature recherche les choses curieuses et belles, et repousse avec horreur ce qui est vil et grossier. La grâce se complaît dans les choses simples et humbles; elle ne dédaigne point ce qu'il y a de plus rude et ne refuse point de se vêtir de haillons.

9. La nature convoite les biens du temps, elle se réjouit du gain terrestre, s'afflige d'une perte et s'irrite d'une légère injure. La grâce n'aspire qu'aux biens éternels et ne s'attache point à ceux du temps; elle ne se trouble d'aucune perte et ne s'offense point des paroles les plus dures, parce qu'elle a mis son trésor et sa joie dans le ciel, où rien ne périt.

10. La nature est avide et reçoit plus volontiers qu'elle ne donne; elle aime ce qui lui est propre et particulier. La grâce est généreuse et ne se réserve rien; elle évite la singularité, se contente de peu et croit qu'il est plus heureux de donner que de recevoir (Act. 20, 35).

11. La nature porte vers les créatures, la chair, les vanités, elle est bien aise de se produire. La grâce élève à Dieu, excite la vertu, renonce aux créatures, fuit le monde, hait les désirs de la chair, ne se répand point au-dehors, et rougit de paraître devant les hommes.

12. La nature se réjouit d'avoir quelque consolation extérieure qui flatte le penchant des sens. La grâce ne cherche de consolation qu'en Dieu seul et, s'élevant au-dessus des choses visibles, elle met tous ses délices dans le souverain bien.

13. La nature agit en tout pour le gain et pour son avantage propre; elle ne sait rien faire gratuitement mais, en obligeant, elle espère obtenir quelque chose d'égal ou de meilleur, des faveurs ou des louanges; et elle veut qu'on tienne pour beaucoup tout ce qu'elle fait et tout ce qu'elle donne. La grâce ne veut rien de temporel, elle ne demande d'autre récompense que Dieu seul et ne désire des choses du temps, même les plus nécessaires, que ce qui peut lui servir pour acquérir les biens éternels.

14. La nature se complaît dans le grand nombre des amis et des parents; elle se glorifie d'un rang élevé, d'une naissance illustre; elle sourit aux puissants, flatte les riches et applaudit à ceux qui lui ressemblent. La grâce aime ses ennemis mêmes, et ne s'enorgueillit point du nombre de ses amis; elle ne compte pour rien la noblesse et les ancêtres, à moins qu'ils ne se soient distingués par la vertu; elle favorise plutôt le pauvre que le riche, compatit plus à l'innocent qu'au puissant, recherche l'homme vrai, fuit le menteur, et ne cesse d'exhorter les bons à s'efforcer de devenir meilleurs (I Cor. 12, 31), afin de se rendre semblables au Fils de Dieu par leurs vertus.

15. La nature est prompte à se plaindre de ce qui lui manque et de ce qui la blesse. La grâce supporte avec constance la pauvreté.

16. La nature rapporte tout à elle-même, combat, discute pour ses intérêts. La grâce ramène tout à Dieu, de qui tout émane originairement; elle ne s'attribue aucun bien, ne présume point d'elle-même avec arrogance, ne conteste point, ne préfère point son opinion à celle des autres; mais elle soumet toutes ses pensées et tous ses sentiments à l'éternelle sagesse et au jugement de Dieu.

17. La nature est curieuse de secrets et de nouvelles; elle veut se montrer et voir, et examiner par elle-même; elle désire d'être connue et de s'attirer la louange et l'admiration. La grâce ne s'occupe point de nouvelles ni de ce qui nourrit la curiosité; car tout cela n'est que la renaissance d'une vieille corruption, puisqu'il n'y a rien de nouveau ni de stable sur la terre. Elle enseigne à réprimer les sens, à fuir la vaine complaisance et l'ostentation, à cacher humblement ce qui mérite l'éloge et l'estime, et à ne chercher en ce qu'on sait et en toute chose, que ce qui peut être utile, et l'honneur et la gloire de Dieu. Elle ne veut point qu'on loue ni elle ni ses oeuvres; mais elle désire que Dieu soit béni dans les dons qu'il répand par pur amour.

18. Cette grâce est une lumière surnaturelle, un don spécial de Dieu; c'est proprement le sceau des élus; c'est le gage du salut éternel. De la terre, où son coeur gisait, elle élève l'homme jusqu'à l'amour des biens célestes, et le rend spirituel, de charnel qu'il était. Plus donc la nature est affaiblie et vaincue, plus la grâce se répand avec abondance; et chaque jour, par de nouvelles effusions, elle rétablit au-dedans de l'homme l'image de Dieu.

http://www.magnificat.ca/textes/imitation/imit3-54.htm
Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignages de NDE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [seconde] Atelier d'écriture ; des témoignages ?
» NDE : nouveaux témoignages et nouvelles recherches
» Immigrants (13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens)
» témoignages de parents pour un mémoire orthophonique
» Registres de l'inquisition témoignages anonymes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: