DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Oculus



Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mar 12 Aoû 2014, 15:08

Oculus a écrit:
Bon,  selon votre prophétie à vous , on devrait savoir bientôt si l'espérance de vie a cessé d'augmenter en Belgique ? voire diminué c'est vrai que vous n'êtes pas les mieux plaçé(e)s  Embarassed
http://www.lesoir.be/199609/article/actualite/belgique/2013-02-28/l’espérance-vie-franchit-cap-des-80-ans-en-belgique

Citation :
Pourquoi donnez vous des arguments aussi peu réalistes ? Le risque de mort provoquée touche les plus fragiles, les handicapés. Ca ne peut franchir la barre de ce genre de cette statistique. Par contre, ça se verra ailleurs, dans des statistiques non publiées et déjà réelles
au contraire , rien de plus réaliste qu'une statistique ; vous savez que les médecins serial killers existent aussi en temps de paix .
par exemple le fameux médecin anglais Harold Shipman qui aurait "euthanasié" 200 à 300 patientes à lui . Et Bien les autorités anglaises s'en sont aperçu par l'augmentation des statistiques de mortalité de sa commune ....
si quelque chose de massif et généralisé se produisait en belgique , comme vous semblez le craindre , ça ne pourrait qu'avoir des répercussions statistiques avec un décrochage de votre pays par rapport à l'espérance de vie des pays voisins qui augmenterait plus vite .
d'ailleurs un indice de cela est que les stats belges semblent nettement en dessous de l'espérance de vie en France , et je me demande bien pourquoi , car la médecine et les conditions de vie y sont tout à fait comparables ...
par ailleurs le problème du diagnostic pré-natal est celui de l'avortement , pas celui de l'euthanasie , ne mélangeons pas tout svp
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mar 12 Aoû 2014, 15:22

)

l'assoiffé a écrit:
@Oculus: Je ne crois pas que votre intervention soit inutile, elle m'a donné un frisson d'horreur.  Je vous propose de nous trouver le parallèle que l'on peut faire avec les mobiles du temps (qui semble radicalement différent) avec ceux d'aujourd'hui, avec ces lois qui nous propose la mort paisible.  Je suis certains qu'on y trouvera une tronc commun assez facilement...

Le parallèle est l'éducation éthique des médecins dans les facultés de médecine et ce qu'ils doivent apprendre et respecter d'une part ,
et la conscientisation  des citoyens et citoyennes sur les droits et devoirs en fin de vie qu'une institution comme l'Eglise catholique  
se donne pour tache éducative et qu'elle doit poursuivre en toute vigilance et réalisme  d'autre part .
Par ailleurs je ferai remarquer que les médecins totalement immergés dans ces problèmes extrêmement difficiles et douloureux
ne sont pragmatiquement jamais demandeurs d'améliorations législatives , du moins en France.
Ce sont les politiciens d'aujourd'hui qui ayant abandonné leur autonomie  et souveraineté  régalienne politique , économique, budgétaire , et législative ,au monstre froid qu'est l'Europe et ses eurocrates non élus et la BCE , elles même soumises aux Lobbys de la finance mondialisée,ne voient plus que légiférer en  santé  pour se donner une posture d'efficacité et d'humanisme , qui n'est le plus souvent qu'une imposture doublée d'incompétence .


Dernière édition par Oculus le Mar 12 Aoû 2014, 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mar 12 Aoû 2014, 15:24

Pour les vieillards, pas de statistiques : Ca se fond dans les statistiques de l'augmentation de l'espérance de vie.

Pour les enfants handicapés (eugénisme), tout le monde le sait et tout le monde s'en fiche car tout le monde est secrètement pour.

Rien n'est changé depuis saint Vincent de Paul. Sauf qu'on n'appelle plus ces enfants "les enfants du péché". On les tue comme des enfant "dont la vie sera indigne".
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mar 12 Aoû 2014, 15:26

Arnaud a écrit:
Rien n'est changé depuis saint Vincent de Paul. Sauf qu'on n'appelle plus ces enfants "les enfants du péché". On les tue comme des enfant "dont la vie sera indigne".

Ou encore: "Ils ne seront pas heureux."

Comme si on savait d'avance ce que sera leur vie...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mar 12 Aoû 2014, 15:28

L'assoiffé a écrit:
Espérance a écrit:
Oui, on y arrive, à petits pas, mais c'est là  Sad 

Quand une personne âgée est hospitalisée, un médecin (on ne sait jamais qui), appelle la famille la nuit, pour dire que Mr ou Mme XXX a ceci ou cela d'incurable et propose une fin paisible.

Deux membres de ma famille sont ainsi "partis" de nuit et dernièrement, lors de l'hospitalisation d'une tante de 92 ans, nous avons été appelés de nuit avec la même question. J'ai fait presque un scandale à l'hopital pour cet appel.
Autant nous avons demandé qu'il n'y ai pas d'acharnement, autant nous refusions l'euthanasie...
Finalement, elle est partie le lendemain après-midi "normalement" (enfin, j'espère !)

 affraid Ça me donne froid dans le dos, votre témoignage... On y est.

Un fin paisible, digne, une délivrance proposée.

C'est le vrai sujet de ce fil en fait.

Ils sont toujours parmi nous, ces hommes-bêtes.  Ils ont simplement changé de mobile.

"La pureté de la race" contre "la vie digne d'être vécu" (qu'on appellera "vie heureuse" officiellement, pour enfumer un peu la masse de ceux qui ne veulent pas trop y réfléchir...)

@Oculus: Je ne crois pas que votre intervention soit inutile, elle m'a donner un frisson d'horreur.  Je vous propose de nous trouver le parallèle que l'on peut faire avec les mobiles du temps (qui semble radicalement différent) avec ceux d'aujourd'hui, avec ces lois qui nous propose la mort paisible.  

Je suis certains qu'on y trouvera une tronc commun assez facilement...

 neutral

Bientôt, il sera préférable de mourir d'une crise cardiaque ou d'un accident de voiture car sinon, on va subir des pressions pour "dégager" au plus vite. pale
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mar 12 Aoû 2014, 16:06

Finalement , nous sommes tous d'accord , avec des nuances .


Pour Simon : la crise cardiaque , ce n'est pas une échappatoire , c'est une conséquence physiologique . Si vous souffrez trop affectivement ,
" le cœur se brise " physiquement .
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mar 12 Aoû 2014, 18:33

Arnaud Dumouch a écrit:


Rien n'est changé depuis saint Vincent de Paul. Sauf qu'on n'appelle plus ces enfants "les enfants du péché". On les tue comme des enfant "dont la vie sera indigne".

 salut 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 06:40

Citation :
Rien n'est changé depuis saint Vincent de Paul. Sauf qu'on n'appelle plus ces enfants "les enfants du péché". On les tue comme des enfant "dont la vie sera indigne".
çà n'arriverait peut être pas s'il y avait plus d'amour sur notre planète, y compris dans l'église et chez les grands tenants des beaux discours.... n'oublions pas "ces enfants du péché" non avortés mais abandonnés dans des orphelinats tenus par des religieuses(x) qui ont été maltraités, laissés pour compte, et qu'on a parfois laissé mourir de faim, de soif et laissé sans soins.... çà aussi c'est un chemin de mort. et ces faits ne datent pas tous du moyen âge, loin de là.

Quant au "post" d'oculus, je n'y vois pas de tentative de blanchir "hitler", mais j'y perçois surtout qu'il n'a pas agi seul, qu'il a fallu des acteurs qui ne valaient pas mieux que lui pour organiser ces monstruosités. Prendre Hitler pour une sorte de démon venu sur terre c'est prendre le risque de croire que ce genre d'événements relevaient du quasi surnaturel, et que par conséquent çà n'arrivera plus. Or, c'est bien une société dans son ensemble qui a été le terreau pour que croisse la graine qui a germé, sauf que cette graine donnait du fruit pourri. et il y a eu bien des gens pour arroser aussi cette fichue graine. les discours d'Oculus me ramène surtout à ma conscience qui me dit qu'il faut donc sans cesse être vigilant, garder sa conscience éveillée pour éviter un remake de l'histoire. Le mal était là, venu avec ses gros sabots dans une société malléable. Aujourd'hui, les gens sont plus informés, mais le mal est toujours là, il ne prendra certe plus le même visage, il s'est adapté à l'évolution de nos consciences qui doivent s'affiner dans le discernement quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 07:11

rebelle a écrit:
Citation :
Rien n'est changé depuis saint Vincent de Paul. Sauf qu'on n'appelle plus ces enfants "les enfants du péché". On les tue comme des enfant "dont la vie sera indigne".
çà n'arriverait peut être pas s'il y avait plus d'amour sur notre planète, y compris dans l'église et chez les grands tenants des beaux discours.... n'oublions pas "ces enfants du péché" non avortés mais abandonnés dans des orphelinats tenus par des religieuses(x) qui ont été maltraités, laissés pour compte, et qu'on a parfois laissé mourir de faim, de soif et laissé sans soins.... çà aussi c'est un chemin de mort. et ces faits ne datent pas tous du moyen âge, loin de là.

Rebelle, je sais à quoi vous faites référence : L'histoire de l'orphelinat en Irlande au début du XX° s et le scandale de la tombe commune dans une "fosse septique".

Alors renseignez vous : Tous les journaux qui ont attaqué ces orphelinats catholiques se sont rétractés et ont présenté leurs excuses. Pas de fosse septique et pas même de scandale.

Il n'y a eu aucun mauvais traitement (si ce n'est, comme toute éducation aux XIX° s et début du XX° s.) de la discipline stricte.

Le taux de mortalité était normal pour l'époque, et plutôt moins important que dans les familles (20 enfants morts par année dans un orphelinat de près de 600 enfants). Les causes : les maladies infantiles.

N'oubliez pas que c'est un autre monde, qu'il n'y avait ni antibiotiques, ni mai 68 et que les enfants des campagnes et des milieux ouvriers marchaient tous pieds nus dans la rue pour économiser les chaussures.

L'oubli absolu de notre unique et extraordinaire niveau de vie fait oublier qu'une personne vivant du RMI ou du RSA, ou du Minimex aujourd'hui est plus riche qu'un ouvrier aisé de cette époque.


rebelle a écrit:
Quant au "post" d'oculus, je n'y vois pas de tentative de blanchir "hitler", mais j'y perçois surtout qu'il n'a pas agi seul,

Mais c'est sans Intérêt et hors sujet.
Par contre ce qui est dans le sujet aujourd'hui c'est que les peuples Occidentaux VEULENT l'eugénisme et l'euthanasie, y compris celle qui est pratiquée en douce. Tel est le fruit de l'hédonisme terrestre : on fuit la vie dès qu'arrive le déplaisir individuel. C'est ce que Jean-Paul II appelait la "philosophie de mort".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 07:28

L'intérêt de la mise au point historique d'Oculus a été de pointer la responsabilité ( ou plutôt l'irresponsabilité ) du " corps médical " en général et de la spécialité " psychiatrie " en particulier .

Elle est un élément important de la crise des années 1930/40 et de celle de notre époque .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 09:02

Alors il fallait le préciser au lieu de lancer des post avec une introduction du genre : Hitler n'a pas ordonné aux médecins de faire ceci ou cela, il les a juste encourager à le faire.

On aurait éviter toute une polémique pour se rendre compte que les choses sont inverses actuellement : on dirait que c'est le peuple qui veut l'eugénisme et l'euthanasie et que les politiciens ne font que suivre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 16:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Pour les vieillards, pas de statistiques : Ca se fond dans les statistiques de l'augmentation de l'espérance de vie..

Ah bon ? Une moyenne ( espérance de vie) n'étant que la somme de x grandeurs, (en l'occurence l'age des x décès de l'année ) , divisée par x , Expliquez-nous comment dans l'arithmétique Arnaldienne ( nouvelle discipline ) la moyenne n'est pas sensible à la diminution des grandeurs ?
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 16:10

Si l'espérance de vie en bonne santé augmente, l’euthanasie des personnes âgées ne sera pas traduite par une diminution de l’espérance de vie globale. Elle la fera fléchir légèrement dans sa croissance, pas dans la moyenne absolue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 16:41

sauf que l'espérance de vie augmente, mais l'espérance de vie en bonne santé est en train de diminuer. le hic, c'est que les gens se déresponsabilisent d'eux mêmes (malbouffe, mauvaise hygiène de vie, etc... ), attendent les miracles des "pilules" (qui font mourir bien des gens aussi, même s'il ne faut pas généraliser). alors quand il y a paresse de vivre, la logique qui vient après, c'est... le remède définitif à tous les maux....
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 17:05

Oculus a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Pour les vieillards, pas de statistiques : Ca se fond dans les statistiques de l'augmentation de l'espérance de vie..

Ah bon ?  Une moyenne  ( espérance de vie) n'étant que la somme de x grandeurs, (en l'occurence l'age des x décès de l'année )  , divisée par x  , Expliquez-nous comment dans l'arithmétique Arnaldienne  ( nouvelle discipline )  la moyenne n'est pas sensible à la    diminution des grandeurs ?

Tout simplement parce que la moyenne des espérances de vie ne donne pas la proportion de gens tués. Je vous ferai un crobard explicatif en cas de besoin...  What a Face 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 18:54

C'est l'espérance de vie qui est une moyenne :
Si les gens sont tués , ils vivent moins longtemps , jusque là ça va ?
S'ils vivent moins longtemps , l'age à leur décès est moins élevé , ça va aussi ?
donc la moyenne de l'age à leur décès qu'on appelle ordinairement espérance de vie  est logiquement plus basse ,meme si ce n'est que de quelques décimales  , ça va encore ?  autrement dit ça ne donne pas une cause aux décès  mais ça indique forcément  qu'une diminution ou une moindre augmentation  de l'age des décès est en cours et que  les causes  doivent  en etre analysées .
C'est en ayant ces chiffres , commune par commune ou district par district ,mois par mois , ou semaine par semaine ,qu'on peut aussi s'apercevoir qu'un serial Killer médical sévit , ou qu'une épidémie de grippe ou de quoi que ce soit
d'autre de mortel est en cours , comme le font  le Center of Disease Control (CDC)aux USA ou le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) en France .
Si maintenant on compare des espérances de vie pays par pays , et si les pratiques belges euthanasiques  y sont  plus répandues , on va forcément s'apercevoir d'une différence statistique avec d'autres  pays où c'est moins répandu .
Autre indice  : Est-ce que la mortalité dans les Hopitaux catholiques  ( vous avez une partie du  système hospitalier sous tutelle de l'Eglise en Belgique ) est plus basse que dans les Hopitaux non catholiques ?  vous avez des données là dessus ? -


Dernière édition par Oculus le Jeu 14 Aoû 2014, 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Mer 13 Aoû 2014, 19:01

Et comment allez vous calculez, dans votre limpide statistique, ceux qui ont été euthanasiés ??? (sachant que, parallèlement, la durée de vie moyenne des gens augmente ce qui vient cacher vos choiffres).

Comment vous faites pour comparer les chiffres Belges avec les chiffres Français où le régime alimentaire est différent de celui de la France (pas de repas complet à midi, systématiquement des tartines etc.) ? Cher Oculus, ce n'est pas si simple, une expérimentation en double aveugle...


Je vais vous dire comment faire : Vous faites un questionnaire anonyme et garanti comme tel à 100% auprès des soignants sur leur pratique de l'euthanasie. Vous pourrez alors espérer découvrir une réalité cachée ...  What a Face 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Jeu 14 Aoû 2014, 15:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Et comment allez vous calculez, dans votre limpide statistique, ceux qui ont été euthanasiés ??? (sachant que, parallèlement, la durée de vie moyenne des gens augmente ce qui vient cacher vos chiffres).Comment vous faites pour comparer les chiffres Belges avec les chiffres Français où le régime alimentaire est différent de celui de la France (pas de repas complet à midi, systématiquement des tartines etc.) ? Cher Oculus, ce n'est pas si simple, une expérimentation en double aveugle...
Je vais vous dire comment faire : Vous faites un questionnaire anonyme et garanti comme tel à 100%  auprès des soignants sur leur pratique de l'euthanasie. Vous pourrez alors espérer découvrir une réalité cachée ...  What a Face 

Cette enquête dont vous parlez a été faite en France sur 1/3 environ des décès de décembre 2009 soit 15000 décès par l'INED
et il est apparu lors de sa publication que seuls 0.8% des décès s'étaient accompagnés de l'administration d'une substance destinée
à donner la mort rapidement , mais que dans 28 % des cas de sédation terminale , l'augmentation des doses comportait un risque
d'abréger la vie du patient .
http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1618/publi_pdf1_494.pdf .

Il semblerait qu'une enquête analogue ait été faite en Belgique en 2007 :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24390580 :
sur près de 7000 certificats de décès analysés  , il semblerait que l'intention d'abréger la vie ait été présente dans environ 20 % des cas de sédation terminale  sans que la famille l'ai demandée dans 80% des cas .
Il semblerait que toute l'ambiguité repose sur la DOSE de morphiniques administrée qui à partir d'un certain seuil ,pour un patient donné déterminé, fait passer de la sédation antalgique douce à l'abrègement de la vie . Et il semblerait que cet abrègement ne concerne la plupart du temps qu'un à quelques Jours .
Mais toute la difficulté est d'écrire des protocoles éthiques de sédation terminale qui établissent la dose à partir de laquelle , la sédation devient une pratique d'abrègement de la vie . Et il y a des chances pour que cette dose soit variable en fonction de chaque patient ...
En conclusion : les pratiques ne semblent guère différentes en France et en Belgique avec un risque d'abréger la vie par augmentation des doses de sédation terminale dans 20 à 28 % des cas .
Il semblerait qu'en Belgique , l'aspect principalement non éthique serait de ne pas demander l'accord de la famille , lorsque le médecin
fixe une dose de sédation terminale abrégeant la vie ,dans son expérience , mais sans le dire explicitement ?
Il faudrait donc que les proches d'un patient en fin de vie insistent pour avoir les doses juste nécéssaires à pallier la souffrance et pas à abréger la vie . Mais est-ce vraiment si simple ? En fait tout repose sur la présence ou l'absence des proches et des qualités humaines dans le dialogue avec la famille , comme partout . Et on comprend qu'il puisse y avoir des malentendus ou des comportements  choquants  en fonction de la qualité du dialogue ou de son absence .surtout s'il y a méfiance , ce que la loi belge a dû
envenimer nécéssairement ...d'où le caractère intrinsèquement contre-productif des améliorations supposées des lois sur la fin de vie . Avis aux amateurs en France ...


Dernière édition par Oculus le Jeu 14 Aoû 2014, 23:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Jeu 14 Aoû 2014, 16:17

Vous avez raison , Oculus . C'est presque toujours le manque de dialogue entre les proches du patient et l'encadrement thérapeutique , qui est à déplorer . L'ambiance actuelle est à la méfiance réciproque . Et le militantisme de certain médecin envers la " mort dans la dignité " ( même à l'insu de l'intéressé ) , n'est pas fait pour arranger les choses .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Dim 02 Nov 2014, 16:33

Alliance VITA dénonce la tentative de récupération du jour des défunts par le lobby de l’euthanasie et les arguments utilisés pour promouvoir ses idées.

    L’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) utilise depuis plusieurs années la journée des défunts du 2 novembre comme moyen de publicité pour revendiquer la légalisation de l’euthanasie en France. C’est une récupération indigne d’un jour symbolique réservé à la vie intime des familles endeuillées, un jour de trêve à préserver de toute exploitation idéologique et politique.

    La campagne de communication de l’ADMD est de plus centrée sur deux messages qui appellent la plus grande réserve : le prétendu caractère exemplaire des Pays-Bas et un sondage qui définit l’euthanasie d’une façon manipulatrice.

    Le slogan « François, fais comme la Hollande » valorise le premier pays d’Europe à avoir légalisé l’euthanasie en 2001. Or les Français doivent savoir que les dérives aux Pays-Bas sont multiples et même aujourd’hui relevées par des partisans initiaux de cette législation. A titre d’exemple :

-          Le nombre officiel d’euthanasies a explosé depuis la mise en place de la loi, et il a encore  plus que doublé ces cinq dernières années (4 829 en 2013, contre 2 331 en 2008).

-          Le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU s’est inquiété dès 2009 de cette situation et a demandé instamment aux Pays-Bas de réviser sa législation.

-          Une « clinique de la mort » a ouvert en 2012 à l’initiative d’une association militant pour l’euthanasie, avec des « équipes volantes » chargées de mettre fin à la vie de personnes à domicile.

-          Les pressions ne cessent de se développer pour élargir les possibilités d’euthanasie aux personnes de plus de 70 ans « fatiguées de vivre ». Des pédiatres néerlandais réclament de pouvoir faire de même pour les  enfants âgés de moins de 12 ans (comme c’est déjà le cas en Belgique depuis une loi de mars 2014).

    Le sondage « Le regard des Français sur la fin de vie », rendu public par l’ADMD le 29 octobre dernier, veut faire croire que nos compatriotes sont unanimes à vouloir légaliser l’euthanasie dans notre pays. Une telle unanimité (96%), plus que suspecte, repose sur une question piégée et manipulatrice* : comment pourrait-on accepter de supporter « l’insupportable » ? Les Français ne peuvent que répondre oui à une question qui les amène à choisir la solution « sans souffrance » pour mettre fin à des souffrances insupportables.

    Pour éviter tant l’euthanasie que l’acharnement thérapeutique, les soins palliatifs doivent continuer à se déployer partout en France. Ils constituent la vraie réponse pour prendre soin d’une personne, la soulager de ses douleurs et l’accompagner avec humanité, sans porter atteinte à sa vie. C’est l’expérience dont témoigne régulièrement le service d’écoute SOS Fin de vie animé par Alliance VITA.

* Rappel de la question posée par l’IFOP : « Certaines personnes souffrant de maladies insupportables et incurables demandent parfois aux médecins une euthanasie, c’est-à-dire qu’on mette fin à leur vie, sans souffrance. Selon vous, la loi française devrait-elle autoriser les médecins à mettre fin, sans souffrance, à la vie de ces personnes atteintes de maladies insupportables et incurables, si elles le demandent ? »
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Dim 02 Nov 2014, 19:43

Citation :
L’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) utilise depuis plusieurs années la journée des défunts du 2 novembre comme moyen de publicité pour revendiquer la légalisation de l’euthanasie en France. C’est une récupération indigne d’un jour symbolique réservé à la vie intime des familles endeuillées, un jour de trêve à préserver de toute exploitation idéologique et politique.

C'est déplorable de voir le lobby de la culture de mort s'approprier ce jour d'espérance. Thumbdown
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Dim 02 Nov 2014, 23:10

Technique éprouvée de la banalisation.

Comment faire accepter l’inacceptable et l'immoral?

On a qu'à le banaliser.

Faisons croire au gens que le mal est bien.

Incriminons ceux qui s'opposent.

Faisons-les passer pour des retardés et des rétrogrades.





Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2632
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Dim 02 Nov 2014, 23:13

Et récupérons les symboles du deuil pour y insérer notre idéologie mortifère...

Sans tomber dans la théorie du complots, c'est ce que je ferais pour faire passer la pilule.

carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles   Dim 02 Nov 2014, 23:30

Après avoir récupéré les fêtes chrétiennes en les vidant de leur essence, ils veulent faire pareil avec le jour de commémoration des défunts. Mad

Si ce n'est pas une ruse de l'Ennemi, je me demande c'est quoi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Euthanasie : Clemens August von Galen : un évêque contre l'euthanasie nazie des personnes malades chroniques, dépressives chroniques et séniles
» Bienheureux Clemens August Graf von Galen, commentaire du jour "Qui s'abaissera sera élevé"
» 22 mars. Bienheureux Clemens August von Galen
» Déclaration commune juive-catholique contre l'euthanasie
» pétition contre l'euthanasie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: