DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vanité, orgueil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Vanité, orgueil    Ven 01 Aoû 2014, 13:38

Bonjour à tous,

Je sais parfaitement, et tristement, que certains péchés je prêche. La vanité et l'orgueil me possède ou je les possède je ne sais pas. Peu en importe la cause, il me faut agir sur elles-même et ces conséquences.

D'où vient ma vanité ? Le fait de voir aucune reconnaissance pour ce que je fais, et cela est mal je sais. Mais.. quand vous avez vécu tant de temps à agoniser, à pleurer de douleur le sang de votre âme ; et que personne n'était là ; personne ne se préoccupaient. Ils préféraient leur petite vie suivant leurs amours de passage, ou compter le nombre de conquête sexuelle. Alors que vous, vous étiez là à tenter de survivre. Je sais que cela est mauvais. Mais j'ai beaucoup donner, j'ai toujours donner sans regretter. Je suis aller chercher des coeurs brisés pour les soigner, tendu des mains pour ceux qui se noyaient. Et je ne regrette rien, j'aimais faire cela. Mais je me sentais non humain, un rejet plus exactement. Car quand quelqu'un saigne, il y a quelqu'un pour le soigner ; or moi, quand je saignais, il n'y avait personne.

J'en ai parlé à un ami de cet orgueil, et il me dit " c'est pas parce qu'on te dit qu'on en pense rien " .

Je ne veux pas qu'on est pitié de moi, je ne veux pas qu'on me vente. Mais quand je dis j'ai combattu et qu'on me dit ce n'est qu'une maladie ; et qu'on ne crois pas mes propos. Et que certains prospère dans leur égoïsme, cela blesse beaucoup. En gros, ce monde m'a laissé mourir, mais je ne leur en veux pas ; cela me procure seulement du dégoût.

Mon orgueil vient du fait, non pas de ma supériorité, une chose que je ne prône pas car à mon sens je ne suis pas supérieur ; mais le fait que certains sont " inférieurs " au niveau du mal et du bien . Celui qui abandonne sa volonté, sa grâce au mal ; celui qui prospère dans la bêtise, dans le mal ; comment peut-il être méritant ? Il se détourne de Dieu, et devient irraisonnable ; comment peut-on dire qu'il est méritant ? Pour moi, une personne est méritante quand sa grâce se bat pour sa survie, qu'elle soit forte ou non, qu'elle soit Einstein ou non ; celui qui dit non au Mal, qui ne donne pas son âme ; qui ne se détourne pas de Dieu par le rejet des vertus par exemple ; est une personne méritante.

A vrai dire, de plus de me sentir incompris dans ce monde ; je ne trouve de place nul part. Mais je suis heureux dans ma vie hein, j'ai du accepter tout ça.

Je n'arrive pas à détruire la racine de tout ça ; mais j'essaie d'en bloquer les effets. Je ne châtie mon ennemi que pour son bien, je respecte tout être humain ( non possédé ) ; je m'adonne au bien. Je n'arrive pas à vivre en sachant que le Mal existe et qu'il est là. J'ai envie de les renvoyer en enfer, de guérir les gens. Mais quand j'aide les gens, je les conseilles en fonction d'eux ; jamais je n'inculque ce que j'ai vécu ou autre. J'essaie d'être comme un frère.

Je ne suis pas parfait, et ces péchés me mettent à genoux ; je n'arrive pas à les transcender. Déjà, vue ce qu'il y a derrière moi, ces ruines me font peur, honte. Je ne veux plu voir ça. Je ne veux pas me venger du Mal, je veux la justice, la justice céleste sur la Terre, pour le bien de tous.



Je vois le meilleur et je l'approuve, mais je fais le pire . Ovide



Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Lun 04 Aoû 2014, 22:14

Cher Joachim ; il semble (simplement) que votre âme se soit bien avancée sur le chemin qu'elle a à faire sur cette Terre et en cette Humanité.  Il y a (en gros) deux typologies de personnes que vous pourriez rencontrer :

LES SOURCES et

LES EPONGES

Si vous êtes (à ce qu'il semble) une SOURCE, il n'y a pas de mal-intrinsèque à ce que les EPONGES ne vous aident pas, ne vous comprennent pas, que vous vous sentiez seul ... etc.

Statistiquement parlant, vous trouverez dans ce forum un peu plus DE SOURCES que d'EPONGES.

Vous pourrez alors (relativement parlant) vous ressourcer un peu.

Mais la vocation d'une SOURCE PERENNE, c'est de rafraîchir son prochain (sans même demander, d'ailleurs, quoi que ce soit en retour).

Votre bonne santé psychologique tient en la PERENNITE de votre capacité à POUVOIR SOURCER.

Et c'est pour cela qu'il faut toujours vous brancher sur la Grande Source Unique  

C'est pourquoi vous devez prier.

Vos épreuves sont vivifiantes (à mon sens) puisqu'elles contribuent à nettoyer (notamment pour ce qui vous concerne par le feu) les scories-pas-encore-purifiées de votre âme.  

Je tiens à vous rassurer ; il y a et aura toujours orgueil et vanité (d'ailleurs pour nous tous ici présents) ... mais à force de les avoir fait brûler et de les tabasser, elles ne deviendront plus alors que la petite écharde restante de Saint Pierre (Corinthiens 12.7) :

<< Il m'a été mis une écharde dans la chair. J'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi et Il m'a dit : MA GRACE TE SUFFIT, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. >>

Il te faudra sûrement encore souffrir car cette écharde, nous l'avons tous en nous (plus ou moins profondément) et surtout n'oublie jamais, Joachim, que cette écharde même fait partie de l'Economie de ton Salut.  

ORA et LABORA

:jesus:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Lun 04 Aoû 2014, 23:26

Vous pourriez nous définir ce que sont les sources et les éponges ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 00:52

Bonsoir Tabris : Les sources sont ceux qui donnent et les éponges, ce sont ceux qui reçoivent.
Il faut (bien évidemment) des deux pour faire un monde.
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 02:03

Bonjour à tous, merci de vos réponses Smile

C'est sans cesse un feu brûlant dans ma tête, je vois de plus en plus clair. Et plus je vois clair, plus je brûle, et je me sens " mieux " .

C'est ce que je disais à un ami confident : " Je ne comprends pas, plus je travaille ma spiritualité, plus il grandit, plus la douleur s'agrandit, mais je m'y habitue. Plus mon coté lumineux s'élève, plus un coté sombre s'enterre " .

Mais aujourd'hui, la différence c'est que le coté sombre s'estompe sous la lumière. C'est transfigurant ... ça fait mal de voir sa vérité ; et d'en cracher le sang.. Car ce n'est pas une vérité comme : " oh ce n'est pas gentil de dire ça " ; c'est plutôt " Regarde ce que tu es, ce que tu fais, tu es contre nature à toi même, tu agis contre toi-même, et ressens jusqu'aux os ce le mal que tu contemples et prospère en toi même " .

J'aime beaucoup ce forum car oui il me fait apprendre beaucoup ! Smile J'ai toujours un avis critique sur tout, et vos paroles m'atteignent bien souvent et me change Smile

J'aime beaucoup la métaphore de l'écharde Smile Arnaud Dumouch l'expliquait d'une autre façon il me semble sur l'humilité et la nécessité de la souffrance dans notre monde.

Comment pourrais-je savoir que je suis vivant si je ne sens rien ?
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 10:48

Question : Comment pourrais-je savoir que je suis vivant si je ne sens rien ?

Réponse : Comme tu es hypersensible, tu sens forcément tout => donc tu es vivant (et ne te fais pas d'illusions, bien présent parmi nous, bien présent parmi l'humanité, bien présent parmi tes frères et tes soeurs).  Penser le contraire serait de l'orgueil.

 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16668
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 10:59

Comment pourrais-je savoir que je suis vivant si je ne sens rien ?

 
Hé, tu te contredis là :

ça fait mal de voir sa vérité dis-tu un peu plus haut.

Donc, comme le dit si bien empathry, si tu as mal, c'est que tu es vivant  Very Happy 

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 12:57

Je disais cette question pour montrer la nécessité de la douleur dans ce monde Smile La vérité te fait parfois trop te sentir vivant.

Mais je me perds dans tout ce que je perçois, donc ça me brouille de douleur plus que cela devrait en faire :/ .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 13:32

Tu n'es pas seul à avoir vécu ainsi Joachim, à te lire je me revois à partir de mes 15 ans !
Aujourd'hui encore, j'ai tendance à m'isoler des autres par peur d'être blessé indirectement.

Plus je côtoyais des êtres vivants plus je sentais émaner d'eux leurs émotions, d'un regard je pouvais comprendre ce que l'autre éprouve vis-à-vis de moi et du monde qui l'entoure. Parfois, je pouvais tomber malade rien que par un regard mauvais dirigé vers moi, des pensées nocives, de la jalousie ou de la haine. J'en ai beaucoup souffert et je ne peux que remercier le Christ d'avoir utilisé cette plaie pour ouvrir mon coeur aux merveilles de l'Esprit. Ma vision s'est en quelque sorte accrue afin de devenir abstractive, capable de plus ou moins distinguer la beauté sainte là où elle est cachée.

Ce n'est là rien du tout à mon sens, mais c'est ce qu'il doit manquer à beaucoup d'hommes.
La sensibilité de coeur exaltée dans la pensée de Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 21:04

Je vois que tu as une grande sensibilité qui prend son sens dans la relation humaine, à 15 ans j'étais pareil ; regarde moi 7 ans plus tard ahah ^^ On pense souvent que je suis froid, en fait j'ai du mal à être dans les relations sociales. Mais je différencie le fait que je n'arrive pas, et celui qui n'est pas celui où je me sens exalté.

Ma vision passe des ténèbres à la lumière, mais il y a bien des choses en moi qui changeront ; mais je ne serai jamais quelqu'un des foules.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 21:31

Je comprends parfaitement, et d'autant plus que ça n'a pas à changer !
Il n'est pas nécessaire que ton tempérament change, j'en sais quelque chose.

Rien qu'à te lire, d'aucun dirait que tu es appelé à devenir une grande âme.
Ce n'est pas vanité que de certifier de l'avenir auquel Dieu te destine comme beaucoup d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 05 Aoû 2014, 21:55

Je préfère souffrir sous la vanité que me plaire dans l'orgueil .. il y a dans ces deux choses, un certain plaisir et une certaine souffrance, et j'ai fait mon choix Smile

Changer pour les autres, est un sujet complexe. On change par les autres et non pour les autres Smile .
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 00:30

L'altruisme et la compassion sont et doivent êtres ce qui guident notre vie.
Celui qui voit les choses comme elles sont réellement voit alors l'ignorance des autres. Si tu accuses les autres de ne rien faire pour toi c'est que tu es toi aussi ignorant. Tu es l'ignorant qui ne comprend pas pourquoi l'ignorant ne fait rien pour toi ( ignorant de l'ignorance ).  

Quand je parles d'ignorance ni voit pas un jugement de ma part je ne me considère pas au dessus des autres j'ai moi même mon degré d'ignorance. Tout le monde ici à un degré d'ignorance plus ou moins élevé. Mais moins se degré est élevé et plus l'altruisme grandit dans notre cœur.

Ce que je dis c'est que tous les êtres dans ce monde qui ont commis les pires souffrances possibles ont fais ces actes dans l'ignorance de ce qu'était la vérité. Quand la vérité apparaît le mal disparaît aussi tôt, les ténèbres s'effacent quand la lumière apparaît. Donc rien ne sert de les punir ou de les blâmer ( ce ne servira qu'à renforcer l'ignorance ) mais cependant vous pouvez souhaiter qu'ils change ou essayez de les faire changer.

Ce que j'essaye de te faire comprendre c'est que si tu agis dans l'attente que l'on agisse pour toi c'est que tu n'as pas encore saisit le sens de la vie. L'altruisme et la compassion c'est le bonheur des autres qui devient notre bonheur. Ce bonheur transcende tout que notre ego perd son sens, que ce soit nos petits bonheurs terrestres, nos petites satisfactions personnels et notre petit moi.

L'ego est vide d'amour et l'amour est vide d'ego !  Un jour tu réaliseras la non existence de l'ego et ce jour la tu pourras aimer véritablement sans te demander pourquoi personne n'a jamais rien fait pour toi.
La compassion c'est seulement trouver son bonheur dans le bonheur des autres, si on le fait en attendant de recevoir pour soi ou en acceptant de recevoir pour soi ce n'est plus de la compassion mais un acte intéressé.  

J'ai vu un film une fois je n'ai sais plus exactement le titre ou c'était un vieux monsieur qui offrait des cadeaux aux gens tout en restant anonyme. Personne ne comprenait pourquoi il ne voulait se dévoiler.
Une journaliste sur ses traces finit par le retrouver. Quand elle finit par interroger ce monsieur elle lui dit mais pourquoi ne désirez vous pas montrer ce que vous faites ? les gens seraient tellement heureux de savoir ! Et il lui dit être anonyme pour moi donne un véritable sens à la compassion, je procure du bonheur aux autres avec la certitude de ne jamais rien recevoir en retour.
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 01:50

L'ego je pense en avoir rien à faire clairement car, quelqu'un m'aime ou me hais m'importe peu. Ce que je comprend pas, c'est comment certains peuvent ils perdurer dans leur mal. Ceux qui ont une volonté encore active ; comment peut-ils céder . Ouah au moment où je vous écrit ça ma tête me fait mal.. une idée tombe.. peut-être que les personnes sont trop faibles pour pouvoir mettre le pas au bon endroit. Mais pas tous, certaines se complaisent dans le mal, il y a donc des personnes bien et des personnes mauvaises ; et il ne faut pas juger une personne sur ces actions ( enfin, c'est la morale déontologique que j'adhère ) .

Il y a le dicton " il ne faut juger personne est un dicton mensonger ; le jugement est obligatoire avant l'action ou la pensée. Il faudrait plutôt dire, " tout le monde n'est pas à blâmer " .


Ta pensée est très bouddhiste sur l'ignorance ; j'ai étudié le bouddhisme depuis 5 ans et pratiquer le zen. L'ignorance, c'est comme l'ego pour moi, ça n'explique pas tout, même si c'est une clef importante du savoir et du comportement. Le mot ignorance, je crois en saisir son sens, si c'est bien le sens purement bouddhique que tu donnes Smile .

Or on ne peux tout savoir, et la réflexion de l'ignorance est cyclique : " l'ignorance de l'ignorant de l'ignorance " etc ..

J'ai un grand respect pour la philosophie bouddhiste, et si je m'en suis écarté, c'est qu'à mes yeux elle n'est que la marche sur un escalier et non un palier ou un étage.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 06:46

Joachim ; tu ne pourrais pas essayer de "foutre la paix" à l'Humanité entière, même si (à ton avis) ils-sont-mal ou bien ils-font-le-mal ?

Après tout, ce mot "mal", tu en a plein les doigts (quande tu tapes sur ton clavier) plein la bouche et plein les yeux ... et m'est avis que ta vision est biaisée.

Ce mot "mal" qui pullule dans tes écrits, ça ne fait que (je te cite)

Ouah au moment où je vous écrit ça, ma tête me fait mal ...

à force de nous abreuver de ton "mal" ... ça finit par en devenir lassant !

Essaye de changer de tempo et penser aux petites marguerites des champs, aux papillons, aux madeleines de Proust !

Que cherches-tu à démontrer ?

Ton point de vue sur le mal ?    ...     bôf
Ton implication perso quant au combat du mal    ...   et alors ?

J'ai comme l'impression que ton égo s'est fait piéger par cette problématique du "mal" qui pour toi est insurmontable ... alors que pour bien d'autres, cela ne pose pas de problème particulier.

Si j'étais le Christ, je te dirais EFFATA

... mais je ne te le dis même pas tellement cela me semble inutile CAR D'EVIDENCE, TU N'ES PAS PRET A ECOUTER.

Empathry
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 08:25

empathry a écrit:
Si j'étais le Christ, je te dirais EFFATA

Bah justement, vous ne l'êtes pas ! neutral
Qu'il s'ouvre à quoi ? Au monde ?

Le Christ, au contraire, l'accueillerait à bras ouverts !
Mais bon, on commence à s'habituer à vos sermons de St Paul. Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 11:04

Il y a une part de vrai dans ce qu'elle dit.

Mon point de vue sur le mal, c'est pas " mon " point de vue, mais tout ceux qui ne prône aucune existence au mal se trompe dans leur vie chrétienne, regarde la Bible, je ne sais plu qui disait cette phrase mais elle est vraie : " qui croit à la Bible croit au diable " . La vie de pâquerette et des papillons sont loin d'être la réalité. Ce monde est de plus en plus couvert de désespoir et de sang, comment peut-on rester là à toujours regarder le bout de notre jardin fleuri. C'est pas parce que chez toi tout est beau ( et je l'espère ) que ça l'est partout.

Mon combat contre le mal ? Si ça peut aider vois-tu.. ça fera une chose utile que m'a vie est eu. L'implication personnelle ? Si tu connaissais ma vie tu saurai que j'ai longtemps oublié toutes ces pâquerettes et papillons.

Contrairement à ce que tu penses, j'écoute. Mais je ne suis pas un mouton qui mange son obione à chaque parole. J'y réfléchi toujours longuement si ce sont des sujets rudes ou toujours un temps de pause après une parole illuminatrice .

Je ne suis pas énervé contre toi, juste consterné mais pas contre toi, mais contre ta vision Candide du monde.


Cependant tu as raison en partie sur pas mal de choses. Tu crois que c'est mon ego qui est piégé ? C'est bien plus profond, et si je parle toujours du mal, c'est que si tu veux aider les gens il faut s'y atteler. Ce n'est pas en lui offrant des chocolats qui tu panseras des plaies. Et puis pourquoi lorsque l'on parle, il s'agit de démonstration et puis pas simplement d'énonciation ?

Je vois bien les choses belles de ce monde, ce qui en fait sa lumière. Je suis émerveiller par pleins de choses.. ça aidera qui que je lui dise que j'adore écouter la pluie car je trouve son son si doux et agréable, pas grand monde.

Les apparences font que je suis peut-être froid et n'écoutant personne, c'est que j'ai l'intellect en carburation.

Et " m'ouvrir " je m'ouvre, mais je suis pas une porte ouverte, tout le monde est le bienvenu s'il n'est pas nuisible. Mais je suis peut-être pas assez accueillant c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16668
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 11:35

Bonjour Joachim

Effectivement, le "Mal" existe, mais c'est un peu comme le verre à moitié plein ou à moitié vide.

Tu n'es peut-être pas d'un naturel optimiste.

Personnellement, je préfère voir qu'il n'y a pas que le Mal, il y a aussi ceux qui essaient de donner un peu de joie et de bonheur.

Par exemple, dans mon village, il y a une petite fille handicapée, pas aimée de sa maman : on pourrait épiloguer là-dessus pendant des heures... et ça ne changera rien à la situation de cette petite fille.
Mais il y a tous ceux qui veulent l'aider, qui cherchent comment améliorer la situation familiale, qui stimulent les réflexes de ce bébé, qui l'aiment.

Et je suis sûre que la maman changera ses sentiments en se sachant soutenue et aidée.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 12:09

C'est Espérance qui a raison en parlant du verre à moitié plein et du verre à moitié vide.  Si je te parle des papillons, c'est afin de t'attirer vers le verre à moitié plein.

Tu t'es englué dans le verre à moitié vide et ça tourne incessamment dans ta tête ; et c'est pour cela que je te propose de "changer de registre".

Tu dis "j'ai l'intellect en carburation" ...  eh bien, essaye d'appuyer un peu sur la pédale de frein !

Dims t'a parlé de la voie du milieu ; celle où il n'y a pas d'excès ... c'est encore une (autre) image du verre à moitié plein et du verre à moitié vide.

Quant à ma vision Candide du monde ... laisse-moi rire de bon coeur (avec toi) car d'entre-nous, le plus Candide des deux n'est peut-être pas celui à qui l'on pense !

C'est les vacances, les papillons (et les moustiques) fôlatrent dans les prés, pourrais-tu éventuellement lire "le mystérieux étranger" de Mark Twain ?

Cela pourrait (peut-être) t'aider à prendre un peu de recul avec "ton" mal.

Je précise bien "ton" mal parce que (j'ai lu tous tes fils), tu ne parles pas vraiment "du" mal mais bien de "ton" mal.

Tu nous parles à profusion de tes plaies, de ta tête, de ta psychè, etc, mais du Mal (ou du Malin), pas une seule ligne.

Alors ce Malin (qui semble t'il t'a investi il y a quelques temps) de quoi retourne t'il ?

Quelle épreuve démoniaque et harassante t'a t'il spécialement concocté ?

Nous sommes ICI dans un forum de Théologie et il s'y trouve un discernement remarquable.

Ce discernement (et l'empathie) des forumeurs pourrait t'aider, encore faudrait-il que tu essayes de sortir de ta bobologie, de tout le "théâtre" dont justement le Malin utilise les ficelles à ton encontre, de cette pollution spirituelle qui t'accapare.

Essaye STP (c'est une suggestion) de nous faire PARTAGER tes expériences, ce sera pour le grand bien de tous.  Pour l'instant, tu n'invoques que les EFFETS de tes expériences.

Par exemple, ce qui nous intéresserait serait de savoir si tes essais de méditations (bouddhiques) t'on amenées dans des "zones mal famées" du bas astral, et que tu t'en mordes les doigts maintenant ?

Je ne fais qu'émettre une hypothèse mais il y a parmi nous un pilier de forum à qui c'est arrivé.  

Des Diables se sont fait passer pour des "messagers-copains" et ils l'ont spirituellement enpapaouté.

Comme tu t'es fait infester (à tes dires), est-ce à avoir essayé de mettre ton nez dans des régions spirituellement mal fréquentées ?

Tu n'es pas obligé de nous en parler mais on essaye de t'aider (mine de rien).

 Very Happy

Tabris : bien entendu que je ne suis pas le Christ, et que mon EFFATA n'est pas le dix-millième de celui du Christ, mais avec la Foi et l'aide du Saint-Esprit, je le dis quand même et ce n'est donc pas la peine d'y ajouter une raillerie !  Oui, EFFATA, c'est s'ouvrir sur le monde !  Qu'auriez-vous contre cela ?
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 13:12

Je ne parle que des effets, car je ne pensais pas que les causes et le vécu intéressait. Je peux en parler, c'est pas un soucis, mais c'est encore plus théâtral.

Quant à la théologie, j'ai toujours eu le coté " système " comme Kant ou Leibniz à balancer des gros paquets conceptuels. Car pour moi, la théologie c'est avant tout conceptuel.

Ta phrase " appuyer sur le frein " me fait cogiter car je n'ai jamais vu cette fonction, je devrai essayer Smile


Quant aux méditations bouddhiques, c'est ce qui m'a sorti du bazar en m'apprenant la présence au réel. Celle que j'ai pratiqué, le zazen, ne recherche rien. On ne recherche pas le satori ( l'Eveil ) dans le zazen, il n'y a pas de prière, pas de mantra. C'est la pratique qui fait l'Eveil dans un certain sens. Et au dedans il n'y a rien de mystique c'est la pleine possession de ces capacités mentales qui se font, et s'en découle la présence au réel.

Quant à l'infestation.. que dire. Chaque jour sa peine on va dire ahah. J'ai mis 5 années à m'en remettre, et encore comme tu peux le voir, les ténèbres gîtent dans les globes oculaires, et j'en suis bien conscient ! Mais j'arrive difficilement à voir.

Lorsque j'étais " infesté " , il y avait des forces qui en moi, agissaient contre moi. Cela me menait vers les vices et je pouvais lutter autant que je pouvais. Mais, dans ma tête je me sentais mourir, je sentais que j'avais pas pleinement le contrôle et que ce qu'il y avait en moi me poussait au mal et au gout du mal. Je refusais de me rendre, de cesser le combat, d'où le fait que je suis certainement encore en mode " combat " . Les vices encore c'était le plus gentil. Il y avait les souffrances physiques, et ça c'était festif. Crampes abdominales, vomissement, migraines dont aucun médicament faisait effet. Douleurs musculaires aussi, qui amenait souvent à des crises assez violentes et spectaculaires, tétanie, tremblements et sueurs froides.. un peu comme dans les films d'horreurs mais pas autant cinéma.

Ils gagnaient de la place dans mon âme, j'ai senti la corruption et le Mal, jusque dans mon sang. Je faisais des choses contre mon gré. La souffrance mentale est perfide et silencieuse, celle physique est sanglante et bruyante. Combien de fois j'ai demandé à Dieu de m'achever. Au début je lui en voulais, pourquoi il me faisait ça, pourquoi il me laissait mourir à petit feu.

Sauf qu'il ne m'a pas laissé mourir, et il me fait oublier tout ça, par chance. J'appelle pas ça une infestation, mais une infection. Aucun médecin pouvait expliquer ce que j'ai eu, les sources, les symptômes et comment me soigner.

D'où la méditation zazen, qui me fit prendre conscience du réel et me faire reprendre quelques capacités. Cela m'a permis de " regarder le ciel " et la guérison commença. Ce fut lent, et encore plus chaotique car cela se battaient en moi.


Les effets psychologique de tout ça étaient la destruction de tout ce que j'avais dans mon âme et conscience, un jour j'ai perdu toute rationalité, ça m'a fait plus que peur. Les origines de l'infection, c'est certainement du à l'hérédité ; et j'ai eu le chance ou malchance d'avoir été attaqué par ces choses démoniaques.

Cela m'attaquait aussi dans ma tête, ça me détruisait psychologiquement, angoisses, attaques paniques, obsessions etc .. or j'étais demi-conscient, mais présent et incapable de réagir. Je n'avais pas le choix.

Il y avait aussi les rêves, de vrais tortures alors que je dormais, car je sentais tout physiquement. Il y eu des rêves étranges, comme des litanies très très étranges, dans rêve spécial .. Tout était bizarre en fait^^ .

Je perdais mes capacités mentales, et celle de la prière était la dernière parcelle avant mon être. Ce qui est difficile, c'est de dire par les mots ce que j'ai eu et ressenti. Maintenant ça a un gout d'amertume, mais c'est passé.

Crois moi que je veux voir la lumière de ce monde. Je pense avoir maintenant la lumière qui nait en moi ; mais mes yeux s'embourbent. Quand tu me parles de la beauté du monde, je le vois, mais pas aussi bien et beau que vous. Il y a toujours des tâches noires et c'est assez agaçant. J'ai aussi peur de freiner tout ça, car je ne sais pas ce que cela fera.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 14:17

empathry a écrit:
Tabris : bien entendu que je ne suis pas le Christ, et que mon EFFATA n'est pas le dix-millième de celui du Christ, mais avec la Foi et l'aide du Saint-Esprit, je le dis quand même et ce n'est donc pas la peine d'y ajouter une raillerie !  Oui, EFFATA, c'est s'ouvrir sur le monde !  Qu'auriez-vous contre cela ?

Oublions ça, c'est votre tempérament un peu rentre-dedans qui me sidère quelques fois !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 16:01

joachim.coustou a écrit:
L'ego je pense en avoir rien à faire clairement car, quelqu'un m'aime ou me hais m'importe peu. Ce que je comprend pas, c'est comment certains peuvent ils perdurer dans leur mal. Ceux qui ont une volonté encore active ; comment peut-ils céder . Ouah au moment où je vous écrit ça ma tête me fait mal.. une idée tombe.. peut-être que les personnes sont trop faibles pour pouvoir mettre le pas au bon endroit. Mais pas tous, certaines se complaisent dans le mal, il y a donc des personnes bien et des personnes mauvaises ; et il ne faut pas juger une personne sur ces actions ( enfin, c'est la morale déontologique que j'adhère ) .


Il n y a rien d’intrinsèquement mauvais. Es tu intrinsèquement en colère ? Non c'est un état impermanent.
Ceux qui semblent ou même ceux qui disent se complaire dans le mal sont les plus ignorants. Ils peuvent être conscient du mal qui produisent mais ils ne sont jamais conscient de ce que cela engendre véritablement. Juste le fait de réaliser l'interdépendance entre les êtres fait très vite comprendre que le mal fait ce répercute sur nous mais aussi sur les autres et non sur une seule personne isolé.


joachim.coustou a écrit:

Ta pensée est très bouddhiste sur l'ignorance ; j'ai étudié le bouddhisme depuis 5 ans et pratiquer le zen. L'ignorance, c'est comme l'ego pour moi, ça n'explique pas tout, même si c'est une clef importante du savoir et du comportement. Le mot ignorance, je crois en saisir son sens, si c'est bien le sens purement bouddhique que tu donnes Smile .

Il n y a pas de pensée Bouddhiste dans le Bouddhisme, ni même de Bouddhisme.
J'évite le plus souvent de m'attacher à la pensée sachant qu'elle n'est pas en adéquation avec la réalité. La réalité il n y en à qu'une !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 16:15

empathry a écrit:


Par exemple, ce qui nous intéresserait serait de savoir si tes essais de méditations (bouddhiques) t'on amenées dans des "zones mal famées" du bas astral, et que tu t'en mordes les doigts maintenant ?


La méditation déclenche effectivement la découverte du monde astral. Mais il faut rester dans sa méditation ne s'attacher à rien, que ce soit dans ce monde ou dans un autre.
De plus l'astral est monde uniquement dirigé par l'esprit, il peut facilement se modeler en fonction de notre état d'esprit ( anxiété, dépression etc... )
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 16:30

Tout ce qui est émotion est passager oui Smile Mais à un moment les émotions peuvent se cristalliser, et devenir quelque chose en soi, ce ne sont plus des émotions.

Je pense que tu connais la Loi du karma ? Smile C'est une loi que j'adore car elle exprime à elle seule la plupart des choses. C'est comme un réseau de communication ; où les êtres sont les récepteurs et émetteurs, et le signal ce qui est phénomène de vacuité . Il y a bien vacuité dans le phénomène, et cela module les êtres ; mais ces êtres ont des propriétés intrinsèques ce qu'ils font qu'ils sont. Le bouddhisme est l'extrême du coté de la vacuité alors que d'autres philosophies sont l'extrême du coté de l'être et l'individu.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 18:01

joachim.coustou a écrit:
Tout ce qui est émotion est passager oui Smile Mais à un moment les émotions peuvent se cristalliser, et devenir quelque chose en soi, ce ne sont plus des émotions.

Je pense que tu connais la Loi du karma ? Smile C'est une loi que j'adore car elle exprime à elle seule la plupart des choses. C'est comme un réseau de communication ; où les êtres sont les récepteurs et émetteurs, et le signal ce qui est phénomène de vacuité . Il y a bien vacuité dans le phénomène, et cela module les êtres ; mais ces êtres ont des propriétés intrinsèques ce qu'ils font qu'ils sont. Le bouddhisme est l'extrême du coté de la vacuité alors que d'autres philosophies sont l'extrême du coté de l'être et l'individu.

Il faut que tu comprennes qu'il ne peut avoir mouvement si il y a des êtres intrinsèques . Tu serais figé éternellement sans même en avoir conscience. Car la conscience est consciente quand il y a mouvement, changement ( vacuité ).
Si l'entité être est intrinsèque rien ne pourrait agir sur elle et elle ne pourrait agir sur rien. Elle serait figé dans l'éternité sans mouvement et sans conscience.

En conclusion les phénomènes qui sont vacuité ne pourraient agir sur les êtres qui auraient des propriétés intrinsèques et inversement. L’être intrinsèque ne peut donc changer et ne peut donc évoluer. Ils est totalement figé et bloqué dans sa valeur intrinsèque.
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 20:35

L'être et la conscience ne sont pas sur le même plan " de corps " ( les 7 corps subtils ) . Il faut voir ça sur plusieurs plans et non un seul. Je vois bien que tu as compris l'essence du bouddhisme et tu seras " un ennemi " acharné :p .

Pour le mouvement, il te faut une force de départ ; il te faut une résistance du milieu. L'être est en dehors de tout ça ; l'étant ( ce qui est ) change ; l'être non.

Un corps, c'est l'esprit, une âme, un grâce, un corps physique, une conscience etc .. toutes ces choses ne sont pas égales ni sur le même plan.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 20:45

Bon ; on s'égare ...  on s'égare ...

Question : que vient faire ici ce post dans la section "théologie catholique" d'un forum patronné par le DOCTEUR ANGELIQUE ?

Où est-il question ici théologiquement de "vanité" ou "d'orgueil" ?

Joachim ; t'es bien sympa mais là, on est complètement à côté de la plaque.  

Si il s'agit d'une recherche pour le côté curateur et "psy" du forum, les messages personnels (MP), ça existe !

Que Dieu te garde !

 :hello:

Pourrait-on éventuellement déplacer ce post vers une autre section (qui ne soit pas la théologie) ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16668
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 21:10

empathry a écrit:


Pourrait-on éventuellement déplacer ce post vers une autre section (qui ne soit pas la théologie) ?

c'est fait  Very Happy 

oui, on revient au fil :  Vanité, orgueil

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 21:43

joachim.coustou a écrit:
L'être et la conscience ne sont pas sur le même plan " de corps " ( les 7 corps subtils ) . Il faut voir ça sur plusieurs plans et non un seul. Je vois bien que tu as compris l'essence du bouddhisme et tu seras " un ennemi " acharné :p .

Pour le mouvement, il te faut une force de départ ; il te faut une résistance du milieu. L'être est en dehors de tout ça ; l'étant ( ce qui est ) change ; l'être non.

Un corps, c'est l'esprit, une âme, un grâce, un corps physique, une conscience etc .. toutes ces choses ne sont pas égales ni sur le même plan.

Il y a plusieurs plan de conscience mais ils sont tous de la même nature impermanent et vacuité. Ils ne sont pas égales dans une vérité relative, dans la vérité absolu tout est identique et de la même essence.

La seul chose qui produit le mouvement est la vacuité !
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 22:02

On s'est égaré en effet^^ Dims, on en reparle par MP si tu veux Smile

Donc, vanité et orgueil ..

Si j'ai bien appris ma leçon, l'orgueil est le " tronc commun " à tout les péchés car il les permet. La vanité quant à elle, est le vouloir être vu et perçu.

Je me posais deux questions.

Dire " je ne suis pas orgueilleux " est-ce encore de l'orgueil ? Cela voudrait insinuer que l'on aura toujours de l'orgueil ? Si non, qu'est-ce qui délimite l'orgueil de ce qu'il n'est pas ?

Et la vanité, vouloir être perçu et vu est un penchant naturel des Hommes. Or la vanité est perçu comme un péché ; le voix du juste milieu est difficile à entreprendre dans ce genre de terrain.. Encore une fois, j'aimerai voir les limites de tout ces péchés.

Je recherche ça, car je n'aime pas mal me comporter, c'est assez sévère cela chez moi. Tout le monde n'aime pas mentir ( en principe ) mais, j'essai au maximum d'avoir un comportement et une pensée droite moralement.

Et quand on parle de morale, on creuse encore un sujet vaste ^^ Smile
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16668
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 06 Aoû 2014, 22:43

L'orgueil et la vanité sont pareils pour moi.

Pécher par vanité c'est en fait donner de l'importance à ce qui n'en a pas.

A commencer par sa petite personne.

Dont on monte orgueilleusement les présumés exploits et qualités en épingle...


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Jeu 07 Aoû 2014, 07:52

Le vaniteux a besoin du regard admiratif des autres...

L'orgueilleux n'a besoin de personne, il est au-dessus de tout, il se suffit à lui-même !
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Sam 09 Aoû 2014, 19:56

Tous est vanité, seul l'amour de Dieu (et cela comprend toute la création renouvelé chaque jour par L'Eternel) ne l'est pas.

C'est triste mais nous sommes des êtres de vanités, seul le Christ, Dieu tout Puissant peut en nous nous changer et nous transfigurer pour nous amener vers lui, à savoir la vrai beauté qui se cache derrière chaque choses, chaque être, bref la vie mais à un sens sacré.

La vanité du monde et ces richessses domine notre monde et nous même, tel l'obscurité qui innonde la terre, nous voici noyer comme jadis du temps de Noé sous les flots des ténèbres et du péché.
Mais derrière ça et la grande Babylone qui rassemble foule après foule et voue une idole au Dragon et sa splendeur dans les 7 péchés capitaux, nous entrevoyons nous misérables êtres pécheurs et sauvés par la grâce de Dieu et de son Fils Jésus Christ, la Miséricorde divine et un second secours pour sauver nos âmes errantes.

Car oui, la rédemption à eu lieu, mais le second avénement du Messie doit venir et il reviendra bientôt.

Et il viendra pour nous tous, pour toutes les générations, siècles après siècles, le Christ reviendra dans toute sa gloire.

L'orgueil n'est rien pour Dieu, bien que je sois orgueilleux je ne résiste pas à son appel, la grâce de Dieu est bien trop grande et bien trop belle pour la refusé.

Malgré cela, la liberté est toujours possible, mais je crains que la vie sans Dieu et le carpe Diem préché par moulte anti christ, n'est et ne sera j'espère (que Dieu m'en préserve moi et mes frères ,car je tombe si finalement) jamais pour moi !

AMEN
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14438
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Sam 09 Aoû 2014, 22:35

Cécile a écrit:
Le vaniteux a besoin du regard admiratif des autres...

L'orgueilleux n'a besoin de personne, il est au-dessus de tout, il se suffit à lui-même !

Exprimée de cette manière,  No 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Sam 09 Aoû 2014, 22:59

En gros, l'autarcie nord-coréenne c'est le mal ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14438
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Sam 09 Aoû 2014, 23:10

Mais oui, car non musulmans ces nord-coréens. Donc déblatérons sans retenus, pas de problème, ils ne sont pas nos frères en monothéisme. :mdr: De plus, ce ne sont pas eux qui émigrent régulièrement en Europe et qui imposent leurs habitudes religieuses
monothéistes habilement au point que les européens ont la culpabilité facile. Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Sam 09 Aoû 2014, 23:22

Je faisais juste le parallèle avec l'orgueil, mais j'ai foncièrement rien contre ce pays ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14438
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Sam 09 Aoû 2014, 23:38

Oui je sais bien, je voulais seulement faire allusion à l'autre post verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Sam 09 Aoû 2014, 23:41

Oh Madame Anastasie !!! *v*
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Dim 10 Aoû 2014, 08:46

Qu'est-ce que la Corée vient faire dans ce sujet ?  Question Question Question 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14438
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Dim 10 Aoû 2014, 19:59

La coréelation. Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Dim 10 Aoû 2014, 20:02

ysov a écrit:
La coréelation. Pouffer de rire

mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 16 Sep 2014, 08:43

Bonjour à tous ! Smile

J'avais une piste de réflexion pour mon essai de théologie en cours que je voudrais partager avec vous. J'ai été absent du forum pour de multiples raisons, et non à cause de vous. J'avais besoin de changement, et puis, si je dis tout ce qu'il s'est passé, cela serait trop invraisemblable ahah. Je veux juste vous dire merci pour vos messages à mes posts car ils m'ont aider à changer.

La piste de réflexion que j'avais est en rapport avec ce post évidement Smile :

La langage est il porté d'orgueil ?

C'est à dire le langage n'est-il pas le fruit de l'orgueil ?

Exemple : Ce qui créer les conflits, c'est le langage. On se trompe sur quoi ? L'interprétation du langage ..

Je ne cherche pas à démoniser le langage non non, mais en y voyant l'orgueil dans le langage, je me dis que le plus grand langage n'utilise pas les mots Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 16 Sep 2014, 11:59

"Exemple : Ce qui créer les conflits, c'est le langage. On se trompe sur quoi ? L'interprétation du langage .."


A mon avis, une gifle ou un coup de poing sont encore plus efficaces pour créer un conflit ! Mr.Red

Par contre, au niveau du langage, c'est parfois la mauvaise compréhension de ce qui est dit qui peut entraîner un conflit...

Le langage (la langue), comme l'a dit Ésope, est la pire et la meilleure des choses... Tout dépend de l'usage qu'on en fait.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 16 Sep 2014, 12:12

Bonjour Joachim.coustou

J'ai mis en évidence l'anthropologie, science de l'homme; pensez-vous que vanité et orgueil serait expliqué par l'anthropologie, et surtout la théologie.
D'autre part:
La vanité c'est ce qui est vain; ça mène dans le mur et ça fait mal, mais on peut se rattraper, c'est moins grave que:
L'orgueil: c'est le refus de ce qui n'est pas moi. Et là c'est grave, c'est impardonnable; selon le point de vue du christianisme. Dans l'absolu , c'est dominer, détruire l'autre, détruire l'Humanité.
Pour nous chrétien, Dieu par son Fils nous a apporté sa Parole et Il a utilisé le langage, qui peut être interprété et pour comprendre nous avons besoin d'aide: l'Esprit Saint, l'Esprit de vérité
Simone Weil fut une passionnée de Vérité
Ptrem

Simone Weil écrit par ailleurs : « Les évangiles, avant d’être une théologie, c’est-à-dire une science de Dieu, sont une anthropologie, c’est-à-dire une science de l’homme. » Ce que le philosophe René Girard commente à son tour : « Simone Weil est celle qui commence à voir cet aspect des évangiles de façon très puissante. »
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 16 Sep 2014, 14:00

En effet Cécile ! Smile Mais l'usage d'une chose dépend des opinions personnelles sur cette chose. Tu me donnes un couteau et tu la poses sur une table, si je pense que c'est une arme je te tue ( c'est une image hein :p ) or si je suis pas un psychopathe, je mange avec ou je coupe une pomme.. Smile

L'usage revient donc aussi à la personne, la personne étant le porteur de l'orgueil originel.

Pour l'anthropologie : expliquer par, je ne sais pas mais l'orgueil a un rapport avec l'anthropologie. Regardons les théories de l'état de nature des philosophes ; ou le constat historique de la préhistoire et même maintenant ; l'orgueil est profondément dans l'être humain et du point de vue théologique, l'orgueil a été mis en nous, en relation avec l'humilité pour nous rappeller notre " ephémérité " et notre dignité et surtout celle des autres ! Le couple humilité et orgueil sont des forces de vies qui permettent la vie ENTRE les Hommes.

Tu dis :

Il a utilisé le langage, qui peut être interprété et pour comprendre nous avons besoin d'aide: l'Esprit Saint, l'Esprit de vérité

Et tu dis : peut être ( possibilité ) et interprété ( subjectif ) ; donc la parole de tout être qui inclus Jésus-Christ est par ce que tu écris ( et qui me semble vrai ) , une possibilité subjective de compréhension donc un relativisme.

Hors dans le cadre d'un relativisme dans le langage, la compréhension dépend de la personne qui écoute, et puis qui parlera.

Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 16 Sep 2014, 17:22

A mon avis orgueil et humilité sont contradictoires.
De l'orgueil ne peut sortir que des fruits mortels. Donc: non pas des forces de vie mais des forces de mort.
Quant à la parole pour le chrétien voici ce que dit le CHRIST.
"Le ciel et la terre passeront mes paroles ne passeront pas"
C'est clair et sans ambiguïté. Pas d'autre interprétation , pas de relativisme.
Tout a été dit par le Christ sur l'homme, mais tout n'a pas été compris ou mis en œuvre, car nous sommes seulement sur le chemin, mais l'Esprit Saint, l'Esprit de vérité nous mènera à la vérité tout entière.
Mais des faux docteurs, des faux prophètes, des puissants(gouvernants) ont semé l'erreur et le mensonge, dénaturé le sens.
Le syncrétisme n'empêchera pas la Révélation d'éclairer l'humanité. Le Père du mensonge, le Prince de ce monde est vaincu. Son jugement approche inexorablement.
Amicalement



Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 16 Sep 2014, 17:57

Oui l'humilité et l'orgueil sont contradictoire, c'est bien cela qui fait la force de ce duo. La Terre et le Ciel ne sont-ils pas contradictoires ? L'orgueil nous rappellent notre condition humaine, et l'humilité notre nature divine. Le Ciel est le lieu de l'exaltation et la Terre, la Matière est la condition du péché ( Saint Augustin )
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mar 16 Sep 2014, 18:48

Et tu dis : peut être ( possibilité )
Non : pas possibilité; peut, vient du verbe pouvoir, acte volontaire

et interprété ( subjectif

Je change le mot interprété par révélé
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Vanité, orgueil    Mer 17 Sep 2014, 08:10

La possibilité n'est pas le vouloir c'est une distinction philosophique de base, mais je vois ce que tu veux dire, c'est une possibilité d'agir mais elle doit passer par la volonté : je veux voler avec des ailes or je ne peux.. ; je veux manger ma barre de céréale au cranberry ça je peux Smile

Une révélation c'est un énoncé qui révèle ( j'espère qu'on est d'accord sur ce terme ) or, il faut des oreilles pour écouter. Et les sceptiques douteront des " révélations " .
Revenir en haut Aller en bas
 
Vanité, orgueil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ORGUEIL
» Vanité des vanités
» ORGUEIL/HUMILITE
» L'orgueil spirituel
» Existe-t-il une limite à l'orgueil humain ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: