DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Trisomie 21 : des témoignages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 9:21


[size=34]Trisomie 21 : une maman réagit à l’avis négatif du CSA sur la vidéo "Chère future maman"

Véronique a reçu comme "un énorme coup de poing dans le ventre" les reproches adressés aux chaînes par le gardien de l'audiovisuel français.

FONDATION JÉRÔME LEJEUNE[/size]

public domain


Véronique, vous êtes maman d’un bébé atteint de trisomie. Vous avez vécu votre grossesse en même temps que la diffusion de la Vidéo « Dear Future Mom ». Pourriez-vous nous décrire votre début de grossesse et comment vous avez reçu cette vidéo ?
Nous avons appris que notre bébé était atteint de trisomie 21, suite à la première échographie des 12 semaines qui vérifie la clarté nucale, juste avant les fêtes de fin d'année 2013. Nous nous préparions à accueillir cette petite fille du mieux possible, en pleurant mais aussi en continuant à vivre.
Je commençais à chercher des renseignements sur cette maladie sur Internet lorsque je suis tombée sur cette vidéo #DearFutureMom. Cette vidéo m'a évidemment bouleversée : voir tous ces enfants, adolescents, adultes me dire ce que ma petite fille serait capable de faire, c'était incroyable et très émouvant, tout comme voir toutes ces mamans si complices avec leur enfant trisomique. J'avais l'impression que la vidéo avait été faite pour moi.
 
Quels sont les éléments qui vous ont particulièrement touchée dans cette vidéo?
Ce qui m'a aussi beaucoup touchée, c'est de voir les différentes associations à l'origine de cette vidéo, de savoir que c'était une grande agence de pub qui l'avait réalisée, de la voir diffusée sur Internet et applaudie par des millions de personnes, puis de la voir sur des grandes chaînes de télévision.
J'étais rassurée pour ma petite fille et pour le regard de la société sur elle. D'ailleurs, depuis sa naissance (elle a 2 mois), non seulement nos familles et amis, mais aussi nos collègues, les médecins, les infirmières qui s'occupent d'elle à Necker (elle a subi plusieurs interventions), l'entourent et l'accompagnent remarquablement.

Le CSA dans sa décision du 25 juillet considère que cette vidéo n’est pas d’intérêt général (cf. Aleteia) Comment avez-vous reçu cette dé? Qu’aimeriez-vous transmettre comme message au CSA et aux autres ?
J’ai pris la décision du CSA comme un énorme coup de poing dans le ventre. Des gens s'étaient plaints de cette vidéo ? Pourquoi? Le CSA avait réprimandé les chaînes de télévision qui l'avaient diffusée ? Mais pourquoi ?
C'était la première fois que j'avais le sentiment que le handicap de ma fille posait un problème à certains et j'ai trouvé cela d'une violence inouïe.
Puis, je me suis consolée...parce que j'ai trouvé la décision du CSA tellement à côté de la plaque ! Des millions de personnes avaient aimé cette vidéo, l'avaient diffusée, les récompenses se multipliaient, elle était même diffusée à l'ONU,....et le CSA ne souhaitait pas la voir sur les écrans télé....mais qu'ont-ils compris du monde, tous ces esprits raffinés ?
Ma fille ne fera sans doute pas de grandes études, elle n'aura sans doute pas une belle carrière professionnelle, elle n'épousera sans doute pas un beau parti, riche et distingué. Et alors ? Est-ce vraiment très grave ? Elle aura sa vie, peut-être un peu différente mais peut-être pas si différente. Et puis, c'est ma fille et je l'aime et je vous demande de la respecter. Comme disait le Général de Gaulle à propos de sa fille Anne, elle aussi trisomique : "C'est une de Gaulle, elle aussi!"
Alors, merci à l'association des amis d'Eléonore, à la Fondation Lejeune, merci à Satchi & Satchi, merci à TF1, M6, D8, Canal+, merci aux acteurs du film! Merci à vous tous !
Et Mesdames et Messieurs les membres du CSA, préparez-vous, pour la prochaine Journée mondiale de la Trisomie 21, nous allons tous recommencer !

Soutenir la Fondation Lejeune sur Facebook
 

http://www.aleteia.org/fr/societe/contenu-agrege/trisomie-21-une-maman-reagit-a-lavis-negatif-du-csa-sur-la-video-chere-future-maman-5844659528007680?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr-01/08/2014

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 12:18

L'attitude du CSA est d'une bêtise incommensurable !

Comme si la "normalité" garantissait une vie épanouie et heureuse.

Je sais que des parents ayant accepté la venue d'un enfant trisomique se font insulter. Cela nous conduit à penser que l'avortement (pudiquement nommé IVG) n'est pas forcément libre, mais qu'il serait parfois obligatoire !
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 12:27

Oui . Et au nom de la liberté ! Mais la liberté de certains , seulement . Pas la liberté de tout le monde ...

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 12:50

Je pense que c'est plus de la lâcheté que de la bêtise de la part du CSA. Ils avouent en effet s'être laissé impressionner par des "plaintes".

L'avortement n'est pas évidemment "libre", puisque toute communication publique sur le fait qu'il existerait d'autres possibilités que l'avortement systématique fait l'objet de pressions, de menaces, de censures.

Citation :
Message de sensibilisation sur la trisomie 21 : intervention auprès de M6 et de Canal+

Date de publication : vendredi 25 juillet 2014
Assemblée plénière du 25 juin 2014

Le Conseil a été saisi de plaintes à la suite de la diffusion, dans les écrans publicitaires de M6, Canal+ et D8 entre le 21 mars et le 21 avril 2014, d’un message de sensibilisation à la trisomie 21. Intitulé « Chère future maman », il était soutenu par les associations Coordown, Les amis d’Éléonore et la fondation Jérôme-Lejeune, fondation dont la vocation est notamment la lutte contre l’avortement.

Le Conseil considère que ce message ne relève pas de la publicité au sens de l’article 2 du décret du 27 mars 1992. Bien qu’ayant été diffusé à titre gracieux, il ne peut pas non plus être regardé comme un message d’intérêt général, au sens de l’article 14 de ce même décret, puisqu’en s’adressant à une future mère, sa finalité peut paraître ambigüe et ne pas susciter une adhésion spontanée et consensuelle. En conséquence, le Conseil considère qu’il ne pouvait être inséré au sein des écrans publicitaires.

S’inscrivant dans une démarche de lutte contre la stigmatisation des personnes handicapées, ce message aurait pu être valorisé, à l’occasion de la Journée mondiale de la trisomie 21, par une diffusion mieux encadrée et contextualisée, par exemple au sein d’émissions.

Le Conseil est intervenu auprès des chaînes afin de leur demander, à l’avenir, de veiller aux modalités de diffusion des messages susceptibles de porter à controverse.

Il a répondu en ce sens aux plaignants.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 12:53

Les vidéos porno, est-ce acceptable pour ces crétins ? Mad 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 13:31


(je n'arrive pas à mettre la version en français ! si quelqu'un sait faire ? merci)

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
clicetclac



Masculin Messages : 4
Inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 16:34

0:01
Le 9 février nous avons reçu un email d'une future mère.


0:07
"J'attends un enfant."


0:10
"J'ai découvert qu'il est trisomique.”


0:13
"J'ai peur."


0:14
"Quelle vie aura mon enfant?"


0:19
Aujourd'hui nous lui répondons ceci.


0:22
Chère future maman,


0:24
n'aie pas peur.


0:26
Ton fils


0:28
pourra faire beaucoup de choses.


0:31
Il pourra te faire des câlins.


0:34
Il pourra courir vers toi.


0:38
Il pourra parler


0:40
et te dire qu'il t'aime.


0:43
Il pourra aller à l'école,


0:46
comme tout le monde.


0:48
Il pourra apprendre à écrire.


0:51
Et il pourra t'écrire,


0:54
si un jour il est loin.


0:57
Parce que oui,


0:59
il pourra voyager.


1:02
Il pourra aider son père


1:04
à réparer son vélo.


1:07
Il pourra travailler


1:09
et gagner son salaire.


1:11
Et avec son salaire


1:12
il pourra t'inviter à dîner.


1:17
Ou louer un appartement


1:19
et aller y vivre tout seul.


1:22
Parfois ça sera difficile.


1:27
Très difficile.


1:29
Presque impossible.


1:31
Mais ce n'est pas comme ça pour toutes les mères?


1:36
Chère future maman,


1:39
ton fils pourra être heureux.


1:41
Comme je le suis.


1:45
Et tu seras heureuse aussi.


1:48
N'est-ce pas, maman?


2:01
N'est-ce pas, maman?


2:05
Les personnes trisomiques peuvent vivre une vie heureuse.


2:09
Ça dépend de nous tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 16:51

Simon1976 a écrit:
Les vidéos porno, est-ce acceptable pour ces crétins ? Mad 

Bonjour Simon , tu as raison de faire cette réflexion pour certain le prono fait partie de leur vie , mais accepter la venue d'un petit trisomique est insupportable donc ce sont des lâches .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 1 Aoû 2014 - 19:44

clicetclac a écrit:
Spoiler:
 

Bonsoir clicetclac et bienvenue sunny 

Merci pour la traduction  Very Happy 

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 1:59

Un couple d'australiens "abandonne" un enfant atteint de trisomie 21 à sa mère porteuse :

http://www.youtube.com/watch?v=ux9-cuXlaQA
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 2:00

Que Dieu bénisse cette maman ! une collecte pour l'enfant a déjà rapporté beaucoup d'argent, elle pourra prendre soin de ses bout de chou.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 3:17

On voit combien vaut un enfant trisomique dans notre société aujourd'hui, qui n'en a que pour les beaux corps parfaits... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 7:49

Quant à la petite fille, acceptée parce qu'elle est "en bon état", quelle sera sa réaction plus tard quand elle découvrira le rejet de son frère jumeau ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 8:46

[size=34]GPA : un couple abandonne un bébé car trisomique, mais part avec sa soeur jumelle
L'affaire émeut le monde entier : après avoir fait appel à une mère porteuse en Thailande, un couple a abandonné un bébé trisomique, et "acheté" sa sœur jumelle.[/size]

Spoiler:
 


Une mère porteuse thaïlandaise explique les coulisses de la GPA



Si seulement cette histoire pouvait faire réfléchir en France tant ceux qui prônent la légalisation de la GPA que ceux qui ne s'opposent pas à son expansion illégale sur le sol français…

Car c'est avant tout d'une histoire de misère, d'argent, de contrat qu'il s'agit : comment souvent dans ce schéma, un couple aisé loue en toute illégalité, et en connaissance de cause, le corps d'une femme pauvre pour porter un enfant. 16000 dollars, voilà ce qu'il faut payer pour trouver une mère porteuse en Thaïlande. Le reste ne pourrait être que banal si, ici, l'histoire ne tournait pas au sordide. Après avoir fait appel aux services d'une mère porteuse en toute illégalité, un couple d'australiens ne pouvant avoir d'enfant lui a demandé d'avorter d'un des deux enfants, ayant appris que celui-ci souffrait d'une trisomie 21.

La mère porteuse a refusé d'avorter
Les convictions bouddhiste de la mère porteuse, Pattharamon Janbua, lui faisant considérer cet avortement comme un péché, elle s'y est refusé et la double grossesse a été menée à son terme. Mais, après la naissance, les "commanditaires" sont repartis avec la petite fille, laissant Gammy à sa mère, car trisomique et souffrant de problèmes cardiaques.

Cette misérable histoire d'argent et d'égoïsme montre à quel point l'on peut finir par transformer les êtres humains en marchandises, et comment un eugénisme quasi systématique frappe les enfants souffrant d'une trisomie 21. Suite à la révélation de cette affaire par la presse, une campagne de dons en ligne a été lancée pour permettre à la mère porteuse thaïlandaise de faire soigner son enfant et de l'éduquer, cette femme étant par ailleurs mère de deux autres enfants. En à peine quelques jours, avec l'écho de la presse mondiale, la collecte pour Gammy a déjà dépassé la barre des 175 000 dollars de dons auprès de 4200 internautes en l'espace de 11 jours…  

L'exploitation de la misère humaine
Gammy, aujourd'hui âgé de six mois, a été hospitalisé et il n'est pas sûr qu'il survive à sa malformation cardiaque. Quant à Pattharamon Janbua, seulement âgée de 21 ans et vivant à 90 km de Bangkok, elle a accepté à l'origine de porter un enfant pour autrui afin de résoudre les problèmes d'argent de sa famille. "L'argent proposé représentait une grosse somme pour moi, a-t-elle confié à ABC. Dans mon esprit, avec cet argent, j'aurais pu éduquer mes enfants et rembourser nos dettes." Après cette triste histoire et la séparation des jumeaux, elle a voulu délivrer un message aux autres victimes du "business" de la GPA : "je voudrais dire aux femmes Thai, ne devenez pas mères porteuses. Ne pensez pas seulement à l'argent… Si quelque chose se passe mal, personne ne vous aidera et le bébé sera mis au ban de la société."

Le fait de profiter de la misère des jeunes femmes Thaï pour en faire des mères porteuses est hélas monnaie courante. En janvier dernier, une affaire avait ainsi fait scandale : 65 bébés conçus par GPA pour des couples homosexuels israéliens n'avaient pu quitter le pays, faute de papiers en règle après l'abandon de maternité de celles qui les avaient portés. Un journaliste militant LGBT avait alors créé un groupe Facebook et diffusé l'information pour pousser les autorités à accorder la citoyenneté israélienne à ces bébés pourtant conçus illégalement en toute connaissance de cause.

Du fait de l'explosion du "marché" de la GPA dans le pays, les nouvelles autorités Thaïlandaises viennent de décider de modifier les textes à ce sujet, suite à la découverte de 12 cliniques dans le pays consacrées aux gestations pour autrui. Le recours à une mère porteuse n'est désormais autorisé que pour des parents mariés hétérosexuels ayant un problème de fertilité, s'il n'y a pas de paiement et si la mère porteuse est apparentée aux demandeurs. Le recours à une mère porteuse sera en revanche désormais illégal en Thaïlande pour des couples non mariés au yeux de la loi thaï (ce qui exclut de facto célibataires et couples homosexuels) et s'il y a paiement. Le fait de faire sortir un enfant ainsi conçu de Thaïlande sans la permission des autorités tombera sous le coup des lois Thaïlandaises relatives au trafic d'enfants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 10:02

Simon1976 a écrit:
On voit combien vaut un enfant trisomique dans notre société aujourd'hui, qui n'en a que pour les beaux corps parfaits... Rolling Eyes

Oui mais, sais-tu quel courage il faut aux parents pour s'occuper d'un enfant trisomique s'ils ne sont pas soutenus par leurs proches ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 12:25

En fait, c'est surtout l'inquiétude pour leur avenir qui donne du souci aux parents. Les enfants trisomiques ont des traits de caractère comme tous les autres enfants; certains sont très dociles, d'autres peuvent être coléreux, violents... comme les autres enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 12:40

Cécile a écrit:
En fait, c'est surtout l'inquiétude pour leur avenir qui donne du souci aux parents. Les enfants trisomiques ont des traits de caractère comme tous les autres enfants; certains sont très dociles, d'autres peuvent être coléreux, violents... comme les autres enfants.
En fait, comme tous les enfants, ils ont droit à une éducation, à travers l'amour et les repères de l'autorité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 19:09

Tribune de Jean-Marie Le Méné : Le CSA, l’éradication des trisomiques et l’intérêt général

"Le CSA ne dit pas n’importe quoi. Mais c’est plus grave. Il se tait devant l’eugénisme. Il refuse de poser une limite à cette folie inédite dans l’histoire qu’est l’extermination quasi complète – par compassion fallacieuse - d’une population stigmatisée par son génome. Non seulement les trisomiques n’ont plus le droit de vivre, mais on n’a même plus le droit d’en parler."

#trisomie21, #CSA #éradication

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 21:06

affraid

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 3 Aoû 2014 - 21:41

http://www.lefigaro.fr/vox/medias/2014/07/29/31008-20140729ARTFIG00117-campagne-pour-l-accueil-des-enfants-trisomiques-lettre-ouverte-au-president-du-csa.php

http://www.atlantico.fr/decryptage/enfants-trisomiques-heureux-pour-csa-c-est-forcement-suspect-bertrand-vergely-1686296.html

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Lun 4 Aoû 2014 - 11:18

http://www.fondationlejeune.org/blog/blog-dans-les-media/26-dans-les-media/899/abandon-d-un-enfant-trisomique-le-vrai-visage-de-la-gpa

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Mer 13 Aoû 2014 - 11:06

Débat "Dear future Mom" : Une mère et sa fille répondent au CSA
Véronique de Pracomtal, présidente de l'Arche à Paris (La Vie)



Ma fille de 16 ans a eu la chance de participer au tournage du film court «Dear future Mom» ("Chère future Maman", ndlr). Selon le Conseil supérieur de l'Audiovisuel – lequel parle d'une «publicité» - ce petit film ne porte pas un «message d'intérêt général» et ne peut donc pas «susciter une adhésion spontanée et consensuelle». Je ne souhaite pas argumenter sur les termes du CSA qui me semblent suffisamment obscurs pour se détruire d’eux-mêmes.

Le débat dont il est question échappe de toute façon totalement à ma fille. J’ai juste tâché de lui expliquer que le film n’était pas considéré comme pouvant intéresser tout le monde. Sa réaction est celle de ses parents, de beaucoup d’autres parents : «Cela me rend triste de penser que certains disent que ce film n’est pas intéressant : ça veut dire qu’ils ne veulent pas de moi parce que je suis trisomique, ou qu’ils veulent me séparer de ma mère». Elle a poursuivi : «Et toi Maman, tu as eu peur quand tu a su que j’étais trisomique ?» Ma réponse : «Oui, j’ai eu peur. - Tu as eu peur de quoi ? Que je ne sois pas capable d’apprendre à lire et à écrire ? - Oui c’est vrai, j’ai eu peur de ça. Mais cela n’a pas duré très longtemps, et papa et moi, on a su très vite que tu aurais une belle vie et que nous serions très heureux avec toi.»

Inès m’enlace avec des yeux fondus de tendresse ; et conclut : «Cela fatigue tout ça».

Mais si la polémique amorcée par le CSA échappe à ma fille, le message du film «Dear Future Mom», lui, était pour elle parfaitement limpide. Il s’agissait d’affirmer sa joie de vivre, son amour pour sa mère et ainsi rassurer une autre mère qui a peur que son enfant trisomique ne soit pas heureux, ne la rende pas heureuse.

C’est simple, c’est vrai, c’est la vie de tous les jours, avec des difficultés, certes. Parfois c’est presque impossible, dit l’un des jeunes. Mais toute vie est par moments impossible, incompréhensible, difficile.

Dans ce dialogue entre mère et fille sur un sujet que nous n’avions guère abordé jusqu’ici je retiens le questionnement sans détours de ma fille mais aussi sa simplicité à accueillir une réponse sincère, douloureuse pourtant (l’aveu de ma peur) et sa capacité d’émotion à comprendre le pas franchi par ses parents : «la vie avec toi est belle» ; Comme l'écrit Fabrice Hadjadj dans sa dernière tribune dans l’Echo Magazine (Suisse août 2014) : «Ils sont simplement humains et non requins de la finance». Humains comme nous ne le sommes jamais assez. Comme le dit aussi l'athlète Ryadh Sallem, «tant qu'il y aura des trisomiques, on sera encore des êtres humains». Je me fais souvent cette même réflexion devant leur capacité à aimer, à s’émerveiller, à vivre l’instant présent… Merci aux chaînes de télévision qui se sont laissées toucher par ce désir d’acceptation de nos enfants.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Mer 13 Aoû 2014 - 11:10

:bisou: I love you 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Mar 23 Sep 2014 - 21:07

Oliver Hellowell : ce photographe qui voit ce que les autres ne perçoivent pas
Publié le 23/09/2014 dans Témoignage

- See more at: http://www.fondationlejeune.org/blog/blog-temoignage/7-temoignage/923/oliver-hellowell-ce-photographe-qui-voit-ce-que-les-autres-ne-percoivent-pas#sthash.mBQV2KV8.dpuf

Wandy O'Carroll est maman d'Olivier. Connu pour ses photos, elle nous raconte le parcours éblouissant d'une mère et de son fils. Celui que l'on considère comme un bon à rien, parce que trisomique, ouvre des perspectives et une redécouverte du monde, car il sait voir ce que personne n'arrive à voir.

Olivier Hellowell est né en juillet 1996. Il a été diagnostiqué trisomique après sa naissance et j’étais complètement affolée. Je pensais que mon monde allait s’arrêter, et j’imaginais mon avenir de manière très sombre. Il a été diagnostiqué aussi d’importants problèmes cardiaux qui ont nécessité une opération d’urgence pour réparer trois défauts du cœur. Je pensais qu’on ne pouvait pas survivre d’une telle opération.

A 18 mois, un médecin m’a annoncé qu’il souffrait d’une hypotonie sévère, et que mon fils ne pourrait évidemment jamais être sportif. A l’âge de 2 ans j’ai noté qu’Olivier criait et riait sans émettre un son, à 3 ans le service de thérapie du langage diagnostique une dyspraxie verbale en plus des retards du fait de sa trisomie, et ils m’ont affirmé que malheureusement il ne pourrait jamais parler et ne pourrait jamais être compris, même adulte. A l’école maternelle, il a été régulièrement exclu pour son comportement « impulsif et difficile » et formellement diagnostiqué hyperactif à 10 ans.

Olivier nous livre un testament des choses dans la vie que l’on PEUT faire et non ce que les gens vous disent ce qu’il pourra faire ou non.

J’ai commencé à chanter à Olivier à un an, et il a commencé à utiliser des signes lui-même à 18 mois. Il savait ce qu’il voulait dire, mais il ne pouvait pas encore le faire à la bonne vitesse. Avec le temps il a commencé l’école à 4 ans et 2 mois. Il était capable d’écrire 350 mots. Olivier adore apprendre – sans doute parce qu’on lui apprend avec amusement – et a 4 ans il connaissait les couleurs savait compter jusqu’à 10. Avec les techniques d’apprentissage d’association de trisomiques, il pouvait lire 75 mots quand il commença l’école et maintenant il profite de sa bibliothèque de plus de 400 livres à la maison.

Son hyperactivité a été canalisée par des activités. Il aime le football, le basket, le billard et le skateboard qu’il a pratiqué vers l’âge de 9 ans. Avec patience, optimisme, des activités ciblés, et des encouragements, l’apprentissage du langage a fleuri et il est maintenant capable d’avoir une conversation avec n’importe qui, de parler des avantages d’une Volkswagen ou d’une Buggati avec sa grande sœur Anne. Il a été interviewé par la radio de la BBC pour ses photographies à de nombreuses occasions.

Le père d’Olivier est parti quand Olivier était petit et a choisi de ne pas le revoir avant ses 6-7 ans. Mike O’Carroll, aujourd’hui le beau-père est rentré dans la vie d’Olivier quand il avait 9/10 ans et Mike était fasciné par le fait que Mike soit photographe. Il aimait le bel appareil photo et voulait être capable de « prendre des photos comme Mike ». Avec l’amour, la patience, l’attention et l’apprentissage. Mike donna progressivement une petite place à Olivier. Olivier a été capable d’étendre sa connaissance et son expertise afin de développer son propre style. Olivier aime et utilise le monde de la photographie, à la fois comme un outil pour photographier ce qu’il voit et à la manière dont il le voit, mais aussi comme quelque chose qui lui apporte un sentiment d’accomplissement et d’estime personnelle. Olivier voit des détails que les autres ne perçoivent pas. Il peut faire des photos de mauvaises herbes sur le sol et en donner une image de beauté et de fraicheur. Nous découvrons la beauté et la merveille du monde qui nous entourent grâce au regard d’Olivier.

IMG 6193nEn Juin 2013 une page Facebook a été lancée pour faire connaître les photographies d’Olivier et son travail. En 4 semaines il y avait plus de 1800 fans dans le monde entier. Olivier reçoit des commentaires des personnes venant du monde entier. Olivier veut « trouver » les personnes qui commentent ses pages sur la mappemonde, il leur demande d’où ils viennent pour pouvoir placer des post-it sur la carte. Plus de 1200 réponses ont été données en 48h venant d’Amérique, d’Amérique du Sud, d’Europe, du Moyen-Orient, d’Australie…

Beaucoup de parents ayant une trisomie nous disent qu’ils sont inspirés et encouragés par son exemple. Beaucoup d’autres ont un simple lien avec le handicap, d’autres aiment des belles histoires, d’autres sont des photographes qui aiment tout simplement son style, ou amoureux de leurs photos !!! En 9 mois Olivier a eu 8000 fans de sa page, et maintenant il a plus de 40 000 fans (notamment après le reportage de la BBC). C’est merveilleux.

olivOlivier a une vie variée, intéressante et riche. Il ne s’ennuie jamais. Il aime les livres et les magazines. Il passe beaucoup de temps à jouer au billard, football, basket dans le jardin. Il part à la pêche une fois par mois avec Mike, et en promenade à travers le Pays de Galles les weekends pour chasser ou visiter des châteaux, parce qu’Olivier est passionné par l’Histoire.

Vivre avec Olivier c’est profiter de la folie, comme le décrit mon mari – et aussi une vie pleine de défis qui n’est jamais terne ! Olivier c’est un drôle, incroyable, roi des gars qui portent un sourire pour nos visages plusieurs fois par jour. Il nous donne sa propre et unique perspective sur le monde – et nous sommes tous plus riche de sa présence.

Olivier est maintenant au collège. Il espère devenir photographe professionnel. Et après tout ce qu’il a traversé, contre vents et marées, qui pourrait encore dire : « Il ne peut pas » ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Lun 27 Oct 2014 - 17:51

Claire, le plein soleil

Publié le 25/05/2011 dans Témoignage



Est-ce la région ensoleillée où elle réside qui la vivifie ? Peut-être. A 24 ans, Claire, qui est atteinte de trisomie 21, rayonne. “ Je suis comme je suis, et j’aime ce que je suis ”, lance-t-elle.

Claire vit à Toulon où elle conduit sa vie avec entrain. Depuis trois ans, cette jeune femme “ spontanée et dégourdie ” officie comme personnel civil au sein de la Marine. “ Je prépare les plats, je sers en salle, explique-t-elle avec précision. J’aime beaucoup l’armée, son ambiance, la fraternité et la solidarité qui y sont présentes. ”La jeune femme mène une vie pleine : elle consacre ses loisirs à la pratique sportive (basket et équitation) et s’est engagée à l’association Le Rocher, qui œuvre pour les habitants des quartiers défavorisés.

La cadette d’une fratrie de huit Claire est la petite dernière d’une fratrie de huit enfants. Son histoire familiale est aussi celle d’une rencontre faite par ses parents dans les années 80. “ Auparavant le handicap me faisait peur, révèle Marie-Hélène, sa maman. Nous avons décidé d’adopter un enfant handicapé après notre rencontre avec un couple ayant réalisé cette démarche. Au départ, nous devions accueillir une autre jeune fille, mais c’est finalement Claire qui est arrivée ! ” Les deux femmes nourrissent une relation complice. Une complicité mise à jour par le petit jeu des qualités et défauts. “ Elle est un peu boudeuse ”, révèle la maman. “ Continue, à part ça ? ”, réprime Claire tout sourire. “ Elle est affectueuse, poursuit Marie-Hélène. Elle est heureuse de vivre et va vers les gens qui souff rent. Elle est aussi gourmande. ” Une observation qui suscite un ajustement spontané : “ Merci maman, mais je ne suis pas la seule ! ” A n’en pas douter, il y a de la vie chez Claire

- See more at: http://www.fondationlejeune.org/blog/blog-temoignage/7-temoignage/471/claire-le-plein-soleil#sthash.OHBWVJ4x.dpuf

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Mar 28 Oct 2014 - 12:05

A l'Eglise il y a une jeune femme trisomique , elle prépare son bapteme et honnetement je ne vois pas pourquoi on se moque de ses gens là ils sont comme tout le monde mais croyez moi les pires injures qu'on peut avoir c'est à l'école...je l'ai vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Mar 28 Oct 2014 - 12:06

Tibelleamour07 a écrit:
A l'Eglise il y a une jeune femme trisomique , elle prépare son bapteme et honnetement je ne vois pas pourquoi on se moque de ses gens là ils sont comme tout le monde mais croyez moi les pires injures qu'on peut avoir c'est à l'école...je l'ai vécu.

Sad

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tibelleamour07



Féminin Messages : 1093
Inscription : 20/06/2014

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Mar 28 Oct 2014 - 12:17

Espérance a écrit:
Tibelleamour07 a écrit:
A l'Eglise il y a une jeune femme trisomique , elle prépare son bapteme et honnetement je ne vois pas pourquoi on se moque de ses gens là ils sont comme tout le monde mais croyez moi les pires injures qu'on peut avoir c'est à l'école...je l'ai vécu.

Sad


Pourquoi ce smiley qui pleure Espérance ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Mar 18 Nov 2014 - 13:31

Pierre-Henri Masson, 23 ans et trisomique, cuisinera pour l'Élysée
Lauréat de la 12e édition du concours de l'Assiette Gourm'hand, qui promeut le travail des personnes handicapées, le jeune homme va mettre ses talents au service des cuisines présidentielles pendant une semaine.


Pierre-Henri a encore du mal à le réaliser, mais il a remporté ce samedi l’édition 2014 de l’Assiette Gourm’hand qui couronne chaque année des cuisiniers porteurs d’un handicap mental travaillant dans des structures de travail protégé.

Pas moins de 17 équipes, formées d’une personne handicapée et d’un chef cuisinier accompagnateur, étaient en lice ce week-end à Bailleul (Nord) pour tenter de remporter le précieux sésame. Autant d’équipes, mais un seul vainqueur : Pierre-Henri Masson, 23 ans. Ce dernier est en formation depuis cinq ans aux Ateliers Pifaudais à Dinan (Côtes-d’Armor). Aux dires-même de Stéphane Le Goff, son formateur qui l’accompagnait lors de l’épreuve, « il est attentif et toujours demandeur ». Deux qualités essentielles qui l'ont mené à la victoire.

Difficile de cacher leurs origines costarmoricaines... le menu que les deux cuisiniers avaient choisi de réaliser sentait bon le grand air breton : roulade de poulet et sa sauce paimpolaise, dolmen de Bretagne au Bord'eau, taboulé de Breizh et oeuf miroir. Le jury, constitué de cuisiniers prestigieux tels que le chef de la Tour d'Argent, du Chabichou, ou encore celui du Ritz et de meilleurs ouvriers de France, a été conquis.

Pierre-Henri, qui a reçu sa médaille des mains du président de la République, a également décroché une semaine de stage dans les cuisines de l’Élysée. Preuve, si besoin en était encore, que la trisomie, qui fait pourtant si peur à notre société française, n’est pas une barrière. Les personnes porteuses d’un handicap, quel qu’il soit, sont capables des mêmes « exploits » que leurs collègues valides. Prochaine étape, l'inscription à Masterchef de TF1 ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 6 Déc 2014 - 10:44

Trisomique ! Pas Mongolien ! Rencontre avec une femme devenue mère d'un enfant trisomique.

Publié le 05/12/2014 dans Témoignage
   

Denise Raimond, vous venez de publier un livre, « Trisomique ! Pas mongolien », qui raconte l’histoire d’une femme qui devient mère d’un enfant trisomique, Jérémie. Pourquoi avez-vous voulu écrire ce livre ?

J’ai voulu écrire ce livre, car je me suis rendue compte que depuis les premières années de Jérémie, rien n’a bougé aujourd’hui au niveau des institutions, particulièrement l’école, concernant l’arrivée d’un enfant trisomique.

Par exemple, quand vous mettez votre enfant trisomique à l’école, on vous propose une personne qui accompagnera votre enfant toute l’année, résultat : cette personne vient deux fois puis est mutée ailleurs, alors on vous dit de mettre votre enfant ailleurs ! Une autre fois, quand Jérémie était en CLIS (Classe pour L’Inclusion Scolaire), c’était le souffre-douleur de ses camarades qui le traitaient de « mongolien ». Quand je suis allée en parler au Directeur, celui-ci m’a dit « Madame, vous voulez l’intégration de votre fils ou pas ?». Oui, mais pas à n’importe quel prix ! D’ailleurs, j’aimerais bien attraper celui qui fait le dictionnaire pour lui demander d’y enlever le mot « mongolien » !

Enfin, j’ai écrit ce livre car aujourd’hui, avant l’accouchement, on propose aux femmes de détecter la trisomie 21, pour ensuite leur proposer d’avorter. Mais il y a d’autre solutions, et l’enfant trisomique a le droit d’exister au même titre que les autres ! L’enfant trisomique ne sera peut-être pas complètement autonome, mais il sera capable de faire plein de choses et d’être un véritable moteur pour ses frères et sœurs !

La réalisation a dû être complexe ! Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce livre ?

J’ai commencé à écrire ce que j’avais en tête, au brouillon. Puis je me suis dit : pourquoi pas le faire partager ? J’ai ajouté la fin après. En réalité, j’avais déjà écrit un premier livre, qui s’appelait « Témoins d’une vie – Témoignage sur la trisomie 21 ». Mais je suis tombée sur une maison d’édition pas correcte, qui a aujourd’hui fermé boutique. Pour témoigner auprès des gens, j’ai eu à cœur de me relancer dans l’aventure, en tant qu’auto-éditeur : je vends moi-même mon livre, ce qui me permet d’avoir ce contact direct avec les personnes.

Le livre, très réaliste, montre les différentes étapes de beaucoup de mères ayant un enfant trisomique : la peur, mais au final, un immense message d’espoir et d’amour. Quel message voulez-vous transmettre à travers ce livre, mais aussi à toutes les futures mamans ?

Le premier message que je veux transmettre aux futures mamans d’enfants trisomiques : ne pas avoir peur. Ne pas avoir peur à l’annonce d’une trisomie, ou d’un enfant handicapé, quel que soit le handicap.

Il faut que les parents prennent les précautions avant la naissance, qu’ils aient un suivi médical mais qu’ils gardent leur enfant. Je veux encourager ces futurs parents, en leur disant que ce n’est pas plus compliqué d’élever un enfant handicapé qu’un autre enfant. Bien sûr, il faut l’accompagner à ses rendez-vous médicaux, chez le kiné, chez l’orthophoniste. Mais c’est pareil qu’un enfant qui aurait beaucoup d’activités extrascolaires, qui ferait du judo, de la gym ou de la musique : au final, vous êtes toujours dans la voiture !

Vous savez, quand j’étais célibataire, je travaillais dans une maison d’handicapées, où il n’y avait que des femmes, principalement des trisomiques 21. Un jour, une amie d’enfance m’appelle, pour m’annoncer qu’une autre de nos amies venait d’accoucher d’un enfant trisomique. Moi qui travaillais dans cette maison d’handicapées, avec ces femmes trisomiques, je lui ai dit « Moi je ne pourrais jamais supporter une chose pareille ! » Et au final, mon premier enfant est trisomique ! Comme quoi, il ne faut jamais dire jamais (rires) !

Pour terminer cet entretien, pouvez-vous nous dire ce que c’est que d’être mère d’un enfant atteint de trisomie au jour le jour ?


Les premières années, l’enfant trisomique vous pose soucis : il faut dire aux parents de ne pas avoir peur. Il faut leur dire des messages positifs et non négatifs : il faut leur dire tout ce que pourra faire leur enfant : il va pouvoir faire ça, et puis ça, et encore ça. Moi, quand Jérémie était bébé, un médecin m’a dit : « votre enfant, ce sera une larve. » Ca a été difficile, d’autant que je n’avais aucun repère car Jérémie est l’aîné. Mais très rapidement, on est pris dans l’engrenage, vous êtes pris dans les choses de la vie et c’est parti ! En fait, c’est votre enfant lui-même qui vous entraîne, qui vous donne l’énergie de se lancer dans l’aventure ! Les premiers pas de Jérémie étaient une joie immense, son sourire chaque matin aussi : votre enfant fait des choses que vous ne soupçonniez même pas ! Alors oui, Jérémie va avoir trente ans le 30 décembre, et j’ai toujours cette petite crainte, mais mes deux autres enfants sont là pour me rappeler de le « lâcher » un peu ! Quand je vois évoluer Jérémie à l’ESAT (Etablissements et Services d'Aide par le Travail), je suis heureuse : son chef d’atelier est très content de lui ! Après, au jour le jour, je dois faire attention à certaines petites choses, par exemple à son poids car Jérémie est assez gourmand ! Et à l’ESAT, quand il voit un collègue se resservir, avec l’effet de groupe il se ressert lui aussi ! En famille, Jérémie est une locomotive pour ses frères et sœurs : il est assez complice avec son petit frère, avec lequel il a 21 mois d’écart. Sa petite soeur, Rachel, qui a 5 ans de moins, avait honte, a un moment de sa vie, de son frère trisomique. Plus tard, quand elle a refermé mon livre apres l'avoir lu, elle m'a dit: "maman, j'ai honte d'avoir eu honte".

Bref, être mère d’un enfant trisomique, c’est au départ une crainte et après une grande aventure : c’est un peu comparable à une mère dont le bébé est en couveuse, et qui attend, craintive, que son bébé puisse grandir et faire des choses.



Pour commander

Envoyer votre chèque de 18 € (frais de port compris pour un livre) à l'ordre Madame Raimond

Madame Denise Raimond.

163 impasse Auguste Renoir

30130 Pont-Saint-Esprit

Vous pouvez écrire à l'auteur :  pickwick30@wanadoo.fr
-

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Lun 15 Déc 2014 - 18:34

Le monde de Briac

Publié le 15/12/2014 dans Témoignage



Depuis 9 ans, et comme le dit si bien sa maman, Briac a emmené toute sa famille dans un “ autre monde ”. Le monde d’une vie “ au jour le jour ” rythmée par les grandes joies du quotidien et par les difficultés parfois immenses rencontrées sur le chemin. Le monde d’une vie avec un petit garçon atteint du syndrome Smith-Magenis.

Il y a quelques semaines, Briac a fait sa rentrée en CE2, dans la même école que son grand-frère de 12 ans et sa petite sœur de 5 ans. Ses parents ont tenu à ce que Briac suive, autant que possible, une scolarité classique.

Les conséquences du syndrome de Smith-Magenis ne rendent pourtant pas la vie scolaire de Briac facile : victime de troubles de l’attention, d’attaques de sommeil en pleine
Briac2journée, d’intolérance au bruit et au changement. Une AVS, présente 22 heures par semaine à ses côtés, l’aide à progresser et les progrès sont réels.



Après 5 ans dans son école, Briac s’est considérablement amélioré en communication et sociabilité. Et cela, c’est surtout grâce au soutien précieux de tous ses camarades de classe. Ceux-ci l’ont accueilli à bras ouverts, veillent sur lui quotidiennement et acceptent toutes ses différences, tant et si bien que certains d’entre eux ont volontairement exprimé le souhait de rester dans la même classe que Briac l’année suivante. C’est un énorme soulagement pour les parents de voir leur garçon aussi bien entouré. Mais c’est surtout un très beau message d’espoir pour eux : ces enfants, en accueillant Briac, lui donnent toute sa place en tant que personne à part entière malgré son handicap, « ce seront donc des adultes qui n’auront pas peur du handicap et qui sauront l’accueillir » comme le dit très bien sa maman.

Pendant ce temps, Briac vit sa vie de petit garçon, de la façon la plus simple qu’il soit, en s’adaptant et en intégrant ses difficultés. C’est ainsi que ses parents ont acheté un i-Pad pour l’aider à écrire malgré son problème de tonus musculaire, i-Pad qu’il maîtrise d’ailleurs parfaitement en grand amateur de technologie, quitte à laisser ses parents désemparés face aux initiatives qu’il prend parfois ! Il skie, fait du vélo, monte à cheval, apprend à nager et rêve de faire du judo, ce qui pose encore quelques problèmes d’organisation.

Bref, c’est un petit garçon heureux qui grandit aussi sereinement que possible entre son grand frère, très prévenant, et sa petite sœur qui a à cœur, pour que tout se passe bien, de prévenir tout nouvel arrivant que Briac est un peu différent. Le quotidien est parfois difficile, voire décourageant mais ses parents s’accrochent à ce qui a été, à leurs yeux, leur plus grande chance : celle de n’avoir eu le diagnostic du syndrome qu’à 3 ans. Parce que même si c’était long et pénible de ne pas savoir ce qui se passait, ils ont appris à aimer Briac pour lui, pour ses qualités, pour sa personnalité, au-delà de son syndrome.

Et finalement, Briac les a fait rentrer dans un autre monde, son monde : celui de la grande joie malgré les difficultés, celui des petites victoires quotidiennes qui paraissent inatteignables, celui de son grand humour, celui de la chance de l’avoir

- See more at: http://www.fondationlejeune.org/blog/blog-temoignage/7-temoignage/996/le-monde-de-briac#sthash.15NFhOnu.dpuf

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Lun 15 Déc 2014 - 18:42

Espérance,
beau témoignage qui touche beaucoup.
c'est nous qui sommes en dehors de la norme,pas eux. :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 17 Jan 2015 - 15:19

(Québec) «Vous devriez placer ça.» Ça, c'est le bébé dont Lucille Rousseau venait d'accoucher, il était atteint de trisomie 21.


Lucille Rousseau a fait des pieds et des mains, littéralement, pour stimuler son fils David, atteint de trisomie 21.

C'était il y a 35 ans, bien avant les tests de dépistage pendant la grossesse. «La question ne se posait pas, on ne nous parlait jamais de ça.» Lucille venait d'accoucher de son deuxième enfant, cette fois sous anesthésie générale, elle a compris en se réveillant que quelque chose clochait.

Personne ne l'a félicitée. «Quand j'ai accouché de ma fille, Marie-Claude, les gens me disaient : "bravo pour votre beau bébé" mais là, rien. C'était fuyant. Je ne comprenais pas ce qui se passait, on ne me disait rien. Je me suis rendue à la pouponnière, j'ai vu mon bébé... Il était magnifique, tout blond. L'infirmière m'a dit : "votre bébé, il est paresseux!"»

Lucille n'a pas pu tenir son enfant dans ses bras. «On ne voulait pas que je m'attache à lui. On me disait : "placez ça" - on disait ça-, et "faites-en un autre". On me disait que si je le gardais, ce serait trop difficile, que mon couple serait brisé...»

Son mari et elle ont décidé de le garder. «Quand on est arrivés à la maison avec David, on ne savait pas trop quoi faire, il n'y avait aucune ressource, aucun service. J'ai dû faire des démarches moi-même auprès du CLSC et d'autres organismes pour avoir du soutien.» Elle en a obtenu.

À deux ans et demi, il est passé à un cheveu de mourir d'une pneumonie. Alors que le pronostic était très sombre, une amie - c'est ce que Lucille croyait - lui a dit : «Tu sais, c'est peut-être mieux comme ça...»

Lucille a fait des pieds et des mains, littéralement, pour stimuler son mignon trisomique. «Je le regardais, il me regardait, je lui souriais, il me souriait. Il fait encore ça aujourd'hui! Il se développait plus lentement, mais il se développait.» Tellement qu'il a pu intégrer la maternelle et la première année «normales». Il a continué sur sa lancée, a terminé, avec de l'aide, son primaire au régulier.

Ça n'a pas toujours été facile, les enfants sont parfois impitoyables dans la cour d'école. David s'en souvient. «J'ai été intimidé. Je me défendais par la parole.»

Lucille était toujours là, derrière David. Elle était là pour qu'il tire le maximum des classes spéciales au secondaire, elle l'a inscrit à des cours aux adultes, entre autres en cuisine, quand il a eu 21 ans.

C'est comme ça qu'elle s'est sortie du «trou noir», c'est le moment où il n'y a plus rien pour le monde comme David. Le système les prend par la main jusque-là et puis hop, on les abandonne dans la nature avec un petit coup de pied au cul. À ce moment précis, les parents ont le choix entre arrêter de travailler et placer leur enfant.

Lucille n'a pas eu à trancher ce dilemme. David, dont personne ne donnait cher à la naissance, faisait son petit bonhomme de chemin. À 22 ans, il a été embauché par une entreprise spécialisée, Travail adapté Québec, où il fait mille et un boulots. À 27 ans, il a emménagé dans un appartement, à lui tout seul. «Je pensais qu'il allait s'ennuyer, mais c'est moi qui ai souffert!»

David trouve ça drôle.

Lucille avait atteint son but. «Le rôle d'un parent, c'est de rendre son enfant autonome. Avoir son appartement, c'était la dernière marche, je savais qu'il fallait qu'il la gravisse, qu'il en était capable. Quand je lui en ai parlé au début, il était triste, il me disait qu'il était bien. Mais aujourd'hui, il ne reviendrait pas en arrière.»

Depuis huit mois, c'est la cerise sur le sundae, David est en amour. Elle s'appelle Anne, elle travaille avec David. Je les ai vus cet été, Lucille m'avait invitée à souper, elle est la belle-mère d'un bon ami à moi. Ils étaient assis un à côté de l'autre au bout de la table, ils se tenaient par la main, ne se lâchaient pas d'une semelle.

Ils sont beaux à voir. Cet été, ils ont fait une escapade en amoureux au Saguenay, se sont loué une chambre, ont pris l'autobus aller-retour de Québec. David aime aussi inviter son amoureuse au restaurant, il insiste pour payer la facture. C'est un homme galant. «J'aime aussi lui faire des massages.»

Quand David ne travaille pas, quand il ne joue pas aux quilles avec Anne, il peint. Il a commencé à peindre il y a 15 ans, y consacre de plus en plus de temps. Il aime les paysages, les voitures, les fleurs.

C'est beau, vivant, plein de couleurs. Comme David.

http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201501/13/01-4834879-ca-cest-david.php

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 17 Jan 2015 - 15:58



bravo beau témoignage
:bisou: :bisou: :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 17 Jan 2015 - 19:42

" Faites-en un autre " . La parole la plus assassine qui puisse être adressée à des parents . Heureusement , certains parents la prennent comme un défi à relever .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 17 Jan 2015 - 19:47

boulo a écrit:
" Faites-en un autre  " . La parole la plus assassine qui puisse être adressée à des parents . Heureusement , certains parents la prennent comme un défi à relever .

oui, mais il faut un sacré courage ! et être aidés par les proches, sinon, c'est épuisant.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 17 Jan 2015 - 19:50

Espérance a écrit:
boulo a écrit:
" Faites-en un autre  " . La parole la plus assassine qui puisse être adressée à des parents . Heureusement , certains parents la prennent comme un défi à relever .

oui, mais il faut un sacré courage ! et être aidés par les proches, sinon, c'est épuisant.

:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 18 Jan 2015 - 9:57

François, j'ai supprimé votre post. Ce fil est pour les témoignages de trisomie 21, pas pour vos discours pro avortements

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 18 Jan 2015 - 11:55

Thumright

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 18 Jan 2015 - 17:37

François 07 a écrit:
Mon post a été supprimé, celui où je ne faisais que rappeler les choses!

Le terme "pro avortement" est issu d'une sinistre propagande fausse que mensongère qui est tout l'inverse de la réalité! Je ne suis en rien "pro avortement" et ça ne se discute pas.

Je ne suis Pro Vie et n'en déplaise à certains ceci est la seule et unique Vérité en ce qui me concerne! (et sur ce point en tout cas.)

Je suis pour la vie et du côté de la vie!

Je ne ferais jamais caution de ce qui se passe à certains endroits sur cette planète que ce soit un extrême ou l'autre!

J'ai choisis la vie, c'est comme ça et pas autrement, ça ne se discute pas et  si j'étais "pro avortement" dans ce cas je n'aurais jamais fais mention de faire un choix!

La vérité en ce qui concerne ma position dérange et bien tant pis, il n'existe aucune autre vérité sur le fait que je suis pro vie.



Avant de râler, regardez les fils. J'ai déplacé le vôtre, parce qu'ici, c'est pour les témoignages de la trisomie.

Allez voir, votre post est là :

http://docteurangelique.forumactif.com/t18470-ivg-faut-il-faciliter-l-avortement

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 18 Jan 2015 - 17:55

Bonsoir,

J'ai trois sœurs.
Pour la deuxième, après des examens pré-accouchement, un médecin a annoncer à ma mère un haut risque qu'elle soit trisomique et lui a proposé l'interruption "médicale" de sa grossesse.
Ma mère a décidé de continuer malgré tout.
Résultat : ma sœur est parfaitement normale !
Elle a un enfant et elle est secrétaire de direction, comment ne pas garder une certaine méfiance envers la parole des médecins ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 18 Jan 2015 - 17:58

pour ce témoignage Freedom I love you

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Dim 18 Jan 2015 - 19:07

En dépit de votre maladresse et de votre esprit brouillon , je vous aime , François07 ( mais je serai rarement d'accord avec vous ) .
Merci de participer .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Lun 19 Jan 2015 - 3:24

François 07 a écrit:
...

Enfin, on verra bien faudrait déjà que j'arrive à survivre et c'est pas gagné!

Mes prières t'accompagnent , en tout cas .
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 31 Jan 2015 - 18:14

La vie d'une petite communauté de religieuses trisomiques.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc56



Masculin Messages : 3941
Inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Sam 31 Jan 2015 - 18:28

Magnifique, chaleureux et quelle belle leçon d'amour dans le chemin du christ.
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Trisomie 21 : des témoignages   Ven 13 Mar 2015 - 19:25




_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Trisomie 21 : des témoignages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trisomie 21 : Quand le dépistage ressemble à une « chasse »
» [seconde] Atelier d'écriture ; des témoignages ?
» NDE : nouveaux témoignages et nouvelles recherches
» Un modèle animal pour étudier la trisomie 21
» Immigrants (13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: