DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bouddhisme, spiritualité et chrétienté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Louis



Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 06 Aoû 2014, 22:30

joachim.coustou a écrit:
J'ai fait une NDE

Cher Joachim,

Peut-on lire votre récit de NDE sur le forum ou ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 00:10

boulo a écrit:
Qu'est-ce qui vous rend si sûr de vous et si sourd aux croyances des autres , cher Dims ?

J'ai décidé de ne plus croire, car la croyance ne répondait en rien à mes questions ! Pourquoi suis je ici ? Quel est le but de la vie ? Y en a t'il un d'ailleurs ? Je me suis dis si il y a une vérité elle doit pouvoir se trouver. Tous mes témoignages et ce que j’affirme sur la vacuité est le fruit de mon expérience direct et non de la croyance.

Je n'ai rien de particulier contre une croyance ou une autre. Mais croire veut dire ne pas savoir ! Et ne pas savoir veut dire ne peut s'avoir ce qui arrivera à l’échéance de notre vie et de celle des autres. Je trouve sa terrible de ne pas savoir ce qui arrive à un enfant qui meurt trop jeune ( par exemple ). A t'il tant souffert pour terminer ça vie de cette façon ? Ira t'il au paradis ou cela est simplement l'extinction de sa vie de façon définitive. Je ne pouvais accepter de ne pas savoir pourquoi l on souffrait et encore moins de souffrir pour rien.
Ce genre de question m’empêchait de vivre ma vie dans le bonheur et j'avais le sentiment en moi que l'altruisme et la compassion etaient si puissant que la vie ne pouvait se résumer à vivre et mourir définitivement. Il fallait donc trouver la véritable solution a la souffrance de ce monde.

J'ai donc commencé à chercher vers mes 18 ans en me disant la seule chose de valable c'est l'amour. J'ai commencé donc une longue et intense réflexion la dessus pour en aboutir au christianisme, je m'étais fais une certaine vision mais cela ne restait qu'une croyance pas très aboutit. J'avais encore tellement de questions existentielles. Jusqu'au jour ou on m'a dit si tu veux découvrir la nature de l'esprit médites et tu verras un jour tu tomberas sur un mur et alors il faudra commencer à le détruire morceau par morceau. Ce mur c'est le mur de l'ignorance ! Ce mur aujourd'hui je l'ai trouvé et sa destruction à bien avancé.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 00:57

Dommage ! car la foi est un don de Dieu et Dieu donne tôt ou tard la possibilité à tous d'avoir la foi. C'est même un dogme (voir Gaudium et Spes 22, 5).

Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans la Bible.

Et Jésus est Le CHEMIN, La VERITE et la VIE.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 01:45

Il n y a rien de dommage Espérance car j ai réalisé le but de notre existence ou plutôt le non but.Vous comme moi cherchont l absolu nous ne sommes pas si différent. Il suffit de s'y abandonner pour le réaliser pleinement.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28511
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 03:19

Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. (Jean 6, 35)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 03:34

Simon1976 a écrit:
Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. (Jean 6, 35)


Si vous croyez que le Christ est Dieu ! Alors vous acceptez qu il est de nature absolu. Abandonné  vous dans cet absolu. Abandonné tout famille et bien et vous réaliserez la nature de cet absolu qu il est. Tous les attachements vous empêche et vous ecarte de cet absolu,  soyez présent a cela sans vous distraire par les plaisirs et les représentations de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 07:10

Il est Dieu ( donc Absolu ) et homme ( donc relatif ) . Et il a beaucoup parlé de festins .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 07:16

c'est merveilleux d'abandonner sa famille Dim's.... ils seront ravis de l'amour qu'on leur porte.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 10:07

rebelle a écrit:
c'est merveilleux d'abandonner sa famille Dim's....   ils seront ravis de l'amour qu'on leur porte.

et évidemment, on y revient : détachement : pour ne pas souffrir...
mais faire souffrir les autres, ce n'est pas grave n'est-ce pas ? du moment que je vais attendre l'illumination !!!

Je connais un bouddhiste qu'il l'a fait : plaquer femme et enfant pour aller chercher l"illumination au Népal...

Il a mis sa fille en pension et sa femme est allée revivre chez ses parents...

Au retour du Népal (il n'a pas dû avoir l'illumination), il était tout étonné que personne ne le comprenait  siffler et il ne comprend toujours pas que sa fille ne veut pas le voir et que sa femme est morte de chagrin.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 10:38

Autre chose aussi dont on ne parle jamais, c'est la douleur pendant la méditation zen :

Pour beaucoup, les longues séries de méditation créent un état d'hypersensibilité et d'envahissement douloureux de l'être. Comme on leur demande de ne pas bouger, la plupart d'entre eux doivent composer avec leur souffrance : pour l'un, un léger mouvement du corps, pour l'autre un raclement de gorge. Quand elle se fait trop pressante, ils doivent inventer des stratagèmes et des dérivatifs mentaux pour meubler le temps et ainsi démobiliser la douleur.

Georges Frey qui enseigne en France sous son nom zen de Taikan Jyoji et qui vécut plusieurs années au monastère de Shôfukuji à Kobé l'explique bien : "Il y a deux possibilités de fuir les difficultés pendant zazen : la première consiste à pratiquer la concentration sur le kôan ou la respiration. On oublie la réalité, on surpasse la douleur. Ainsi le temps passe vite. Mais il m'est impossible de rester concentré plus d'une demi-heure par jour. Je pratique alors la deuxième possibilité, celle qui consiste à se faire du cinéma mental."
L'esprit est alors sur le qui-vive, pris dans un va-et-vient continuel entre puis-je tenir et ne puis-je pas tenir ? On guette le moindre bruit qui indiquerait la proximité de la fin de la méditation. Les prévoyants prennent des anti-douleurs et autres baumes pour articulations. Car tout bon méditant le sait : ça peut faire mal!

http://www.zen-occidental.net/articles2/douleur.html

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 11:42

dims a écrit:


Je n'ai rien de particulier contre une croyance ou une autre. Mais croire veut dire ne pas savoir !

Oui, c'est ce que j'essayais d'expliquer dans mon livre (p. 121). Le bouddhisme recherche la Connaissance, comme les religions orientales en générale et aussi la gnose et le Nouvel âge.

Les chrétiens désirent le Salut (et non la connaissance) et Jésus est le sauveur.

On ne peut obliger quiconque à croire en Jésus Christ puisque la foi est un don de Dieu. Nous ne pouvons que demander la foi (et non des croyances) lorsqu'on a constaté par nous même les impasses des autres voies.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 12:45

"Il y a deux possibilités de fuir les difficultés pendant zazen : la première consiste à pratiquer la concentration sur le kôan ou la respiration. On oublie la réalité, on surpasse la douleur. Ainsi le temps passe vite. Mais il m'est impossible de rester concentré plus d'une demi-heure par jour. Je pratique alors la deuxième possibilité, celle qui consiste à se faire du cinéma mental."

Pour les Catholiques, si la méditation "à genoux" est trop pénible, rien n'empêche de s'asseoir ou même de marcher.
Quant à la durée, elle est imposée au Carmel, mais pas chez les Bénédictin(e)s et d'autres.

Selon les personnes la notion de temps est différente. Une heure le matin est possible (pour moi), mais même pas 1/2 heure l'après-midi... Pour d'autres, ce peut être l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 15:25

rebelle a écrit:
c'est merveilleux d'abandonner sa famille Dim's....   ils seront ravis de l'amour qu'on leur porte.

Abandonner sa famille veut simplement dire rétablir l'équanimité envers tous les êtres.
Ne pas reconnaître l'attachement à la famille ne veut pas dire ne pas pratiquer la compassion pour les êtres de cette famille. Vous le prenez dans le sens ou il faudrait se désintéresser des êtres totalement mais non c'est simplement retirer l'étiquette que l'on met sur les êtres.

L'étiquette est l'attachement que notre croyance en l'ego créait. Vous le constatez cet attachement ne permet pas d’être juste.
Nous privilégions notre famille aux autres, nous nous désintéresserons volontiers des autres si cela est en faveur de notre famille, les petits désirs superficiels de notre famille passent toujours avant les désirs vitaux des autres. Ne vous voilez pas la face tout le monde fait ainsi, vous trouvez cela bon ? C'est l'attachement à la famille qui produit cela.
En vérité nous donnons à ceux qui nous donnent et la vrai compassion n'est pas ainsi.

Qui est alors égoïste dans ces propos dans vous Rebelle ou moi ?

Donner seulement à ceux qui ne vous rendront rien !

Le Christ lui même vous le dit il faut tout abandonner et il ne donne pas de sens biologique à la famille. Car pour lui sa famille c'est tous les êtres .

"Ta mère et tes frères se tiennent dehors et cherchent à te parler. Mais
Jésus répondit à celui qui le lui disait: Qui est ma mère, et qui sont mes frères? Puis il étendit la main
sur ses disciples et dit: Voici ma mère et mes frères. En effet, quiconque fait la volonté de mon Père
qui est dans les cieux, celui-là est mon frère et ma soeur et ma mère."


"Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi."

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même?
Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même?
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.


Le seul moyen d’être parfait c'est de considérer chaque être comme soi même. Nous sommes tous une famille.
Ce qui veut dire que pour aimer dans la perfection il faut abandonner votre attachement à votre famille biologique. Sinon sans cela il vous est impossible d'aimer de façon juste. Vous n'aimerez que par les préférences de votre moi. Le véritable amour transcende le moi.

Aimer son prochain comme soi même est impossible si chacun persistent à aimer seulement ceux qui leur apportent. Si vous aimer tous les êtres à l'identique c'est que vous aurez effacé l'attachement à votre famille.


Dernière édition par dims le Jeu 07 Aoû 2014, 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28511
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 15:32

dims a écrit:
Le Christ lui même vous le dit il faut tout abandonner et il ne donne pas de sens biologique à la famille. Car pour lui sa famille c'est tous les êtres .

Mais il dit aussi au jeune homme riche d'honorer son père et sa mère.

Et il fait des reproches aux pharisiens sur leurs traditions:

Matthieu 15, 1-6 a écrit:
Alors des pharisiens et des scribes venus de Jérusalem s’approchent de Jésus et lui disent : « Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? En effet, ils ne se lavent pas les mains avant de manger. » Jésus leur répondit : « Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au nom de votre tradition ? Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort. Et vous, vous dites : “Supposons que quelqu’un déclare à son père ou à sa mère : “Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont un don réservé à Dieu.” Dans ce cas, il n’aura plus à honorer son père ou sa mère.” Ainsi, vous avez annulé la parole de Dieu au nom de votre tradition !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 15:42

Simon1976 a écrit:
dims a écrit:
Le Christ lui même vous le dit il faut tout abandonner et il ne donne pas de sens biologique à la famille. Car pour lui sa famille c'est tous les êtres .

Mais il dit aussi au jeune homme riche d'honorer son père et sa mère.

Et il fait des reproches aux pharisiens sur leurs traditions:

Matthieu 15, 1-6 a écrit:
Alors des pharisiens et des scribes venus de Jérusalem s’approchent de Jésus et lui disent : « Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? En effet, ils ne se lavent pas les mains avant de manger. » Jésus leur répondit : « Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au nom de votre tradition ? Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort. Et vous, vous dites : “Supposons que quelqu’un déclare à son père ou à sa mère : “Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont un don réservé à Dieu.” Dans ce cas, il n’aura plus à honorer son père ou sa mère.” Ainsi, vous avez annulé la parole de Dieu au nom de votre tradition !

"Il Lui répondit : maître, j'ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse. Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et lui dit : il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-Moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s'en alla tout triste ; car il avait de grands biens."

Comment le suivre ? IL faut tout quitter :

" Amen, je vous le dis : personne n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. ?Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers. "

Quand Jésus parle de centuple, il parle bien sur de tous les êtres comme frères, sœur, père et mère. C'est l'image de la famille qu'il attribut à tout les êtres et non la famille dans le sens ou vous l'entendez. Il parle bien sur d'une famille dans un cadre infini.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 15:53

Dims, n'allez pas mélanger l'Evangile avec votre doctrine, ça n'a absolument rien à voir.

Certains sont appelés à tout quitter pour le Christ, mais la plupart d'entre nous fondent une famille, donc ce n'est pas la peine de polémiquer là-dessus. Ou vous devenez comme le bouddhiste dont j'ai parlé plus haut, qui plaque tout pour aller chercher SON illumination au Népal. Hé bien, pour moi, c'est du pur égoïsme.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 19:44

c'est bien beau cette soi disant "compassion" pour les êtres que l'on a quitté. Si vous avez des enfants, ils ont besoin de présence, d'être écouté, d'être éduqué.. etc..... votre pseudo compassion, c'est exactement la même chose que le catho qui dit à celui qui meure de faim qu'il va prier pour lui et qui dans le même temps ne lui donne rien à manger.... çà ne sert à rien. l'amour c'est AUSSI des actes. mais soit, rester avec vos théories fumeuses, pour ma part j'en reste là dans les discussions où vous intervenez, cette notion d'abandon me fait vomir.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 20:04

Espérance a écrit:
Dims, n'allez pas mélanger l'Evangile avec votre doctrine, ça n'a absolument rien à voir.

Certains sont appelés à tout quitter pour le Christ, mais la plupart d'entre nous fondent une famille, donc ce n'est pas la peine de polémiquer là-dessus. Ou vous devenez comme le bouddhiste dont j'ai parlé plus haut, qui plaque tout pour aller chercher SON illumination au Népal. Hé bien, pour moi, c'est du pur égoïsme.

De quel mélange parlez vous ? Je vous ne fais que vous citer ce que le Christ dit ? Sa parole est elle fausse selon vous ?

Par contre quand un Chrétien est appelé à tout quitter pour le Christ tout va bien ! Tout va bien parce que cela rentre dans votre conception de Dieu. Sachant que pour vous le nirvana n'existe pas, vous êtes incapable de réaliser son importance. Pour vous c'est une quête farfelu et égoïste encore plus égoïste pour celui qui décide de tout quitter pour cela.  
Rien ne m’empêche de penser la même chose en vers ceux qui quittent tout pour le Christ.

Bouddha lui même à quitté son palais et sa famille. Ce qui égoïste Espérance c'est celui qui va tout quitter pour son bien personnel. Le Bouddha à tout quitter pour trouver la solution à la souffrance, la solution pour délivrer tous les êtres. C'est l'acte de compassion ultime, celui que je souhaite entreprendre effectivement.
Si vous pensez encore que je cherche ma délivrance personnel c'est que vous n'avez toujours pas comprit ce que représentait la vacuité et le nirvana.


Dernière édition par dims le Jeu 07 Aoû 2014, 20:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 20:22

rebelle a écrit:
c'est bien beau cette soi disant "compassion" pour les êtres que l'on a quitté. Si vous avez des enfants, ils ont besoin de présence, d'être écouté, d'être éduqué..  etc..... votre pseudo compassion, c'est exactement la même chose que le catho qui dit à celui qui meure de faim qu'il va prier pour lui et qui dans le même temps ne lui donne rien à manger.... çà ne sert à rien. l'amour c'est AUSSI des actes. mais soit, rester avec vos théories fumeuses, pour ma part j'en reste là dans les discussions où  vous intervenez, cette notion d'abandon me fait vomir.

Vous quittez simplement l'appartenance "famille" cela ne veut pas dire ne plus les aimer mais les aimer de la même mesure que vous aimez les autres êtres. Ce qui permet d'agir bien plus justement. Aimer l’être pour la vie en lui et non aimer l’être pour ce qu'il nous donne. Car si vous aimez votre famille, vous l'aimez avant tout pour ce qu'elle vous apporte ou ce qu'elle vous a apporté. Il est bien plus juste d'offrir une belle monte à Noel, plutôt que de nourrir ceux qui meurent de faim. Tout le monde fait ainsi, moi de même je ne vous jette pas la pierre. Mais trouvez vous cela juste ?

Si vous avez des enfants il vous faut alors les assumer jusqu'à ce qu'ils puissent s'assumer avant d'entreprendre cette voie. C'est pour cela qu'en générale celui qui choisit cette voie n'a pas de conjoint. La compassion ce n'est pas nourrir l'ego des gens mais leur permettre de répondre aux besoins qui leurs sont vitaux ( comme les soins, la nourriture, l'eau et l’abri et rien d'autre ).

Rebelle je ne comprends pas pourquoi vous insistez tant à me répondre. A chaque fois vous avez la même réaction et la même conclusion.
Je ne vous ai forcé en rien à prendre part ...
Vous me parlez d'actes mais ici sur ce forum il n y a que des gens qui parlent et vous en faites parti. Cependant je ne prétends pas que dans votre vie ( hors du forum ) vous n'agissez pas, je ne vous connais pas. Donc ne vous permettez pas juger sans savoir, les préjugés sont mauvais vous le savez, c'est un frein à la compassion et à la tolérance de l'autre.

Vous avez le dégoût du Bouddhisme et de moi même je l'ai bien compris !  Cela n'est pas très important mais soyez au moins objective plutôt que de juger sans savoir qui je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 07 Aoû 2014, 22:22

Tout ça, c'est du blablabla...

En plus, parce que je connais pas mal de bouddhistes, tous mariés, ils ont une vie normale et n'ont pas ce discours sur la famille, heureusement ! à part celui dont je vous ai parlé plus haut.

Bouddha a quitté sa famille, je sais, mais je ne trouve pas que ça soit un exemple à suivre. S'est-il inquiété de la peine qu'il a fait à ses femmes ? c'était pourtant son premier devoir.

Quant au détachement, je n'y crois pas une seconde.

Quand je dis que vous mélangez tout, c'est que vous prenez ce qui vous arrange dans l'Evangile, que vous interprétez à votre sauce certaines paroles de Jésus.



_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 01:17

Espérance a écrit:
Tout ça, c'est du blablabla...

En plus, parce que je connais pas mal de bouddhistes, tous mariés, ils ont une vie normale et n'ont pas ce discours sur la famille, heureusement ! à part celui dont je vous ai parlé plus haut.

Bouddha a quitté sa famille, je sais, mais je ne trouve pas que ça soit un exemple à suivre. S'est-il inquiété de la peine qu'il a fait à ses femmes ? c'était pourtant son premier devoir.

Quant au détachement, je n'y crois pas une seconde.

Quand je dis que vous mélangez tout, c'est que vous prenez ce qui vous arrange dans l'Evangile, que vous interprétez à votre sauce certaines paroles de Jésus.



Donnez donc moi le véritable sens de ce que j'ai cité dans les évangiles ?
Et Jésus c'est un exemple ? Il c'est fait crucifier volontairement, il a fait atrocement souffrir sa mère et pourtant c'était pour le bien de l'humanité, Bouddha c'est exactement pareil. L'un comme l'autre réalise l'absolu et ils ont dépassé les conditionnements terrestres. La famille biologique n'a pas de sens vu que les êtres ne font qu'un en eux.

Vous n'y croyez pas parce que vous ne le réalisez pas ce que représente le détachement !

Pour atteindre l'ultime nirvana il était obligatoire de passer par cela. Il est préférable de toute façon de ne pas fonder une famille et de vivre dans le célibat.
Tous les Bouddhistes que vous connaissez oeuvre dans ce sens, si ce n'est pas dans cette vie alors ça sera dans une autre.
La base du Bouddhisme c'est le Dharma, tout Bouddhiste doit le suivre ( sinon il n'est pas Bouddhiste ).

C'est un peu comme ci un homme se disait Chrétien et qu'il ne se baptisait pas. Un Bouddhiste qui n'applique pas le détachement n'applique pas le Dharma c'est pareil.
Le Bouddhisme à la sauce occidental est souvent des concepts créent par les occidentaux eux même. Des concepts qui ne sont pas l'essence du Bouddhisme. La réincarnation, la vacuité, l'impermanence tous cela sont très mal comprit.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28511
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 03:16

Bouddha n'a pas donné sa vie pour le salut de l'humanité, donc aucun parallèle avec Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 14:47

Voici le témoignage du Père Verlinde :



Initié aux pratiques ascétiques orientales (yoga, MT), il poursuit, dans les ashrams des Hauts-Himalayas, l’approfondissement de la philosophie religieuse hindouiste et bouddhiste.

Mais l’expérience de l’anéantissement du « je » personnel dans un Soi impersonnel suscite en lui des questions fondamentales :

- que signifie un bonheur qui se vit seul et qui ne s’ouvre pas sur l’Autre ?

- Que reste-t-il de l’amour lorsque l’amant et l’aimé se sont confondus dans une vacuité sans visage et sans nom ?


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 17:08

Simon1976 a écrit:
Bouddha n'a pas donné sa vie pour le salut de l'humanité, donc aucun parallèle avec Jésus.

Il a renoncé aux attachements de cette vie, c'est la mort du "soi". Etant jeune il a constaté que tous les êtres passaient par la maladie, la vieillesse et la mort. Devant cette fatalité et cette souffrance, il a décidé que le but de sa vie serait de trouver la solution à la souffrance pour tous les êtres.

Il a donc œuvré pour le salut de l'humanité en abandonnant tout les attachements de ce monde et donc forcément en abandonnant sa croyance au "soi".
Jésus à sacrifié également sa personne pour les autres. Personne ne peut se sacrifier véritablement pour les autres sans abandonner son ego voici pourquoi Jésus et Bouddha sont identiques. Bouddha a pu enseigner facilement face à une culture hindouiste ( qui croit en la divinité mais en l’absence d'ego ). Jésus lui a changé complètement la vision du judaïsme, en abolissant l’œil pour œil, dent pour dent.
Il était certain de subir un châtiment sévère face à des religieux qui ont interprété cette vision nouvelle comme un blasphème. Le blasphème n'étant pas accepté à cette époque.

Si Bouddha aurait subit les même persécutions il aurait accepté le même sort. Car la réalité ( la réalisation de l'absolu ) pour lui n'est pas la vision que nous avons de cette vie , vouloir préserver sa personne est simplement le fait que nous sommes leurrés par des illusions ( notre vue conditionnée. Il n y a pas de soi il n y a donc rien à préserver, tout ne fait qu"un dans la vacuité.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 17:17

Jésus n'a pas abandonné son " ego " . Il a été " élevé " et est assis à la droite du Père .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 17:26

Espérance a écrit:
Voici le témoignage du Père Verlinde :



Initié aux pratiques ascétiques orientales (yoga, MT), il poursuit, dans les ashrams des Hauts-Himalayas, l’approfondissement de la philosophie religieuse hindouiste et bouddhiste.

Mais l’expérience de l’anéantissement du « je » personnel dans un Soi impersonnel suscite en lui des questions fondamentales :

- que signifie un bonheur qui se vit seul et qui ne s’ouvre pas sur l’Autre ?

- Que reste-t-il de l’amour lorsque l’amant et l’aimé se sont confondus dans une vacuité sans visage et sans nom ?


Pour qu'il y est l'anéantissement du soi il faudrait déjà qu'il existe. Le Bouddhisme ne dit pas qu'il faut s'arracher son moi, non il dit il n y à jamais eu de moi donc s'attacher à ce qui n'existe pas est cause de souffrance.

Ce cher père fait une interprétation mentale de la vacuité, il tombe dans le concept de la vacuité. L'interprétation conceptuel ne peut pas représenter la vacuité.
Le problème de l'interprétation conceptuel de la vacuité c'est que l'on peut tomber dans une vision nihiliste du monde.
Si il ne comprend pas alors la vacuité il ne comprend pas non plus l'interdépendance des phénomènes. Car quand on comprend qu'il n y a pas d’être séparé on comprend que tout est lié en UN. C'est quand on comprend cela que l'on comprend le sens de l'altruisme et de la compassion.

Il n y a pas de bonheur seul mais le bonheur est interdépendant des autres. Le bonheur des autres doit être notre bonheur. En tout cas c'est cette vérité qui ressort de la pratique et c'est ce qui fleurit en nous. Mais je peux comprendre que vu de l'extérieur voir une personne méditer seule peut paraître égoïste. Je fais toujours la comparaison avec un médecin qui doit apprendre seule comment guérir avant de guérir les autres, la méditation c'est la même chose. La motivation qui est la base est altruiste et non égoïste.

Pour donner à manger à vos enfants, vous allez faire votre travail seul pour ensuite pouvoir les nourrir. Il n y a rien d’égoïste à cela car votre motivation de base est altruiste.


Dernière édition par dims le Ven 08 Aoû 2014, 17:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 17:33

boulo a écrit:
Jésus n'a pas abandonné son " ego " . Il a été " élevé " et est assis à la droite du Père .

Le problème c'est que l'interprétation que vous faites du royaume de Dieu est à l'image de ce monde. Vos pensées et représentations sont celles de ce monde. C'est pour cela que vous pensez que l'ego existe dans le royaume de Dieu.

"Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas."

"Arrière, “Satan” ! Eloigne-toi de moi ! Tu es pour moi un obstacle à ma mission, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu ; ce sont des pensées tout humaines."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 18:02

dims a écrit:
Le problème c'est que l'interprétation que vous faites du royaume de Dieu est à l'image de ce monde. Vos pensées et représentations sont celles de ce monde. C'est pour cela que vous pensez que l'ego existe dans le royaume de Dieu.

"Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas."

"Arrière, “Satan” ! Eloigne-toi de moi ! Tu es pour moi un obstacle à ma mission, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu ; ce sont des pensées tout humaines."

Je vous le concède, Dims !
Le Royaume de Dieu est bien au-delà des conceptions terrestres.

Mais, tout dépend de comment vous le définissez.
Pour vous, qui est Jésus et se distingue t-il de ce que nous pouvons appeler le Christ ?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 18:57

Tabris a écrit:
dims a écrit:
Le problème c'est que l'interprétation que vous faites du royaume de Dieu est à l'image de ce monde. Vos pensées et représentations sont celles de ce monde. C'est pour cela que vous pensez que l'ego existe dans le royaume de Dieu.

"Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas."

"Arrière, “Satan” ! Eloigne-toi de moi ! Tu es pour moi un obstacle à ma mission, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu ; ce sont des pensées tout humaines."

Je vous le concède, Dims !
Le Royaume de Dieu est bien au-delà des conceptions terrestres.

Mais, tout dépend de comment vous le définissez.
Pour vous, qui est Jésus et se distingue t-il de ce que nous pouvons appeler le Christ ?

Justement nous ne pouvons le définir par des mots mais par l’expérience pure .

Jésus pour moi est l'inconditionné fait chair. Inconditionné dans l’être mais d'une apparence conditionné (limitée) pour les êtres conditionnés ( les hommes ).
Vous admettrez que l'inconditionné transcende les notions du moi ou du non moi ? Un raisonnement et un concept n'existent que si il y a une limite pour le définir. Nous définissons le moi comme entité propre car nous voyons le début et la fin de l'entité.

Que penser de Dieu qui est inconditionné et absolu ? Pouvez vous voir son début et sa fin pour le définir ? Si il n'a pas de limite il ne peut donc pas se définir comme une entité.
Quand je dis ceci est une pierre, je constate la limite qui fait sa forme, la limite qui fait sa couleur maintenant si elle est sans limite comment pouvez vous voir sa couleur et sa forme ? Si vous ne pouvez voir ses caractéristiques vous ne pouvez voir une pierre comme entité propre et intrinsèque.

Jésus n'est donc pas une entité car il est inconditionné, cependant il n'est pas non plus une non entité car il est ! Il transcende totalement notre vision limitée et relative. Nous ne pouvons donc pas définir Dieu ni même prétendre ou ne pas prétendre ce qu'il est.
Donc Tout l'inverse de ce qu'essaye de faire les Chrétiens. Si les chrétiens reconnaissent véritablement la notion de Dieu inconditionné ils seront alors dans la même vision du Bouddhisme et de la vacuité. Vous pouvez apparenter la vacuité à Dieu sans problème, seulement il faut dépasser le concept D'un Dieu comme entité propre. Si vous admettez que Dieu transcende l’être et le non être alors vous parlerez de vacuité.

Le mot vacuité n'est pas un problème vous pouvez le changer en lui donnant un notion absolu, car le mot vacuité ne peut représenter la vacuité. Absolu,infini, inconditionné, Dieu c'est pareil.
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 19:57

Si il n'a pas de limite il ne peut donc pas se définir comme une entité.

Tu fais la même erreur que Descartes qui a plongé toute la philosophie de la matière et l'esprit dans la mouise complète. L'essence de l'entité n'est pas l'étendu.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 21:34

Dims, avant de juger le Père Verlinde comme quelqu'un d'incompétent, lisez ceci :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph-Marie_Verlinde

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 21:40

Alors à votre avis, est-ce-que la nature de Christ et celle de Bouddha sont la même chose ?

Personnellement, je crois en Dieu dans son absolu qui transcende tout, ce qui veut dire que ses attributs anthropomorphiques sont comme vous le dites représentés symboliquement à travers Jésus fait chair. Mais, pouvez-vous sérieusement envisager cette définition du Christ conditionné/inconditionné en adéquation avec la vacuité ? Qu'est-ce-que la nature de Bouddha en comparaison ?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 21:43

joachim.coustou a écrit:
Si il n'a pas de limite il ne peut donc pas se définir comme une entité.

Tu fais la même erreur que Descartes qui a plongé toute la philosophie de la matière et l'esprit dans la mouise complète. L'essence de l'entité n'est pas l'étendu.

Affirmer des vérités sans arguments est sans valeur. Je peux te dire Dieu est un animal vert mais sans argument cela ne vaut rien.

Donc explique nous comment une entité peut se définir sans disposer de limites qui lui sont propres ? Tu es quand même d'accord qu'une entité doit disposer de caractéristique qui lui son propre pour se définir ? Ces caractéristiques ne peuvent qu'exister dans la limite. Si à ton sens cela n'est pas valable démontre le.


Dernière édition par dims le Ven 08 Aoû 2014, 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 21:55

Tabris a écrit:
Alors à votre avis, est-ce-que la nature de Christ et celle de Bouddha sont la même chose ?

Personnellement, je crois en Dieu dans son absolu qui transcende tout, ce qui veut dire que ses attributs anthropomorphiques sont comme vous le dites représentés symboliquement à travers Jésus fait chair. Mais, pouvez-vous sérieusement envisager cette définition du Christ conditionné/inconditionné en adéquation avec la vacuité ? Qu'est-ce-que la nature de Bouddha en comparaison ?

Je penses effectivement qu'ils sont semblables ! La différence c'est que le Bouddha à parler explicitement alors que le Christ s'adressant à un peuple religieux ( plus imprégnés du dogme ) à du parler en métaphore, en parabole. Il faut comprendre le sens caché de ses paroles et non les prendre aux premier degré. Il est l'absolu il sait comment s'adresser au gens, comme le Bouddha.

La nature de Bouddha c'est l’être qui réalise l'absolu qui est en lui. C'est la perfection, la vérité ultime qui se réalise.
Vous avez donc comprit que pour moi croire en Christ n'est pas suffisant, il faut le devenir. Lui même le dit il faut porter sa croix, il faut tout abandonner pour le suivre. Vous pensez que cela s'adresse qu'à certaines personnes ? Non c'est valable pour tout le monde, cependant certains aimant les attachements de ce monde préfère se convaincre que croire en lui est suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
joachim.coustou



Masculin Messages : 89
Inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 22:06

Que réponds-tu à l'évolution des entités ? En taille si cela est physique, en vertus s'il est mental par exemple ? Les limites se repoussent et se déforment car elles sont vacuité, elle ne sont qu'une incapacité de l'entité à s'étendre. Ce n'est pas parce que nous ne pouvons pas aller dans la perfection, par notre imperfection et limitation, que les autres entités ne sont pas parfaite ou illimité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 22:10

dims a écrit:
Je penses effectivement qu'ils sont semblables ! La différence c'est que le Bouddha à parler explicitement alors que le Christ s'adressant à un peuple religieux ( plus imprégnés du dogme ) à du parler en métaphore, en parabole. Il faut comprendre le sens caché de ses paroles et non les prendre aux premier degré. Il est l'absolu il sait comment s'adresser au gens, comme le Bouddha.

La nature de Bouddha c'est l’être qui réalise l'absolu qui est en lui. C'est la perfection, la vérité ultime qui se réalise.

Je vois, il est vrai que l'enseignement de Bouddha visait dans le mille la réalisation de l'Éveil sans s'embarrasser de choses disons insignifiantes. C'est aussi mon impression que le Christ est venu introduire une mentalité similaire dans la religion juive, en corrélation avec les conceptions de la Kabbale. C'est justement cette nuance qui manque à vos explications qui pour le moment attisent de la phobie, car on peut retourner tout notre vocabulaire cela restera toujours aussi abscons. Ce qu'il faut, c'est trouver la juste mesure tout comme lui !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 22:26

joachim.coustou a écrit:
Que réponds-tu à l'évolution des entités ? En taille si cela est physique, en vertus s'il est mental par exemple ? Les limites se repoussent et se déforment car elles sont vacuité, elle ne sont qu'une incapacité de l'entité à s'étendre. Ce n'est pas parce que nous ne pouvons pas aller dans la perfection, par notre imperfection et limitation, que les autres entités ne sont pas parfaite ou illimité.

Une entité qui n'a plus de limite ne peut plus être une entité c'est impossible. On ne peut parler d'entité que dans le limité et le fini, si il n y a plus cette limite et ce fini alors elle ne peut plus se représenter et elle ne peut plus exister comme un soi propre. Maintenant qu'une entité peut être infini est une pure contradiction, c'est comme dire le fini est infini. Imaginez un carré et nous allons dire que c'est un entité. Donc si il est infini comment pouvez vous définir son contour pour affirmer qu'il est un carré ? C'est comme prétendre que vous pouvez définir le contour de l'espace.

Pour moi il n y a pas d'entité il n y a que vacuité. Les entités que vous observez sont le fruit de votre saisie mental dans la réalité il n y a pas d'entité. C'est pour ces raisons que ce que vous appelez entité change, car elles n'ont pas de soi propre.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 22:40

Espérance a écrit:
Dims, avant de juger le Père Verlinde comme quelqu'un d'incompétent, lisez ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph-Marie_Verlinde

Je copie-colle :

C'est ainsi qu'il (le Père Verlinde) adhère à une école ésotérique où il est amené à développer des « pouvoirs occultes ».  Il finit par découvrir que ces pouvoirs lui sont donnés par des esprits, définis par les responsables de l'école comme des « anges guérisseurs ».  Mais un jour, pendant la messe, lors de l'élévation de l'Hostie consacrée, il entend ces esprits blasphémer honteusement la Présence réelle.

Je comprends maintenant (historiquement parlant) la volte-face du Père Verlinde !  Encore un à qui on a fait passer des vessies pour les lanternes !

C'est ahurissant la manière dont tant de personnes intellectuellement et spirituellement honnêtes se font pigeonner par les Malins !

Je ne dis pas le Malin, mais les Malins parce qu'il semble qu'il y en a une certaine quantité qui s'intéressent à nous !

Je dirai (pour le Père Verlinde) que << Chat échaudé craint l'eau froide. >> ... et c'est très bien comme ça !

Happy end

study 

ORA et LABORA

(croyez-moi sur parole ; y'a rien de mieux que cette règle là !)
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 22:43

Tabris a écrit:
dims a écrit:
Je penses effectivement qu'ils sont semblables ! La différence c'est que le Bouddha à parler explicitement alors que le Christ s'adressant à un peuple religieux ( plus imprégnés du dogme ) à du parler en métaphore, en parabole. Il faut comprendre le sens caché de ses paroles et non les prendre aux premier degré. Il est l'absolu il sait comment s'adresser au gens, comme le Bouddha.

La nature de Bouddha c'est l’être qui réalise l'absolu qui est en lui. C'est la perfection, la vérité ultime qui se réalise.

Je vois, il est vrai que l'enseignement de Bouddha visait dans le mille la réalisation de l'Éveil sans s'embarrasser de choses disons insignifiantes. C'est aussi mon impression que le Christ est venu introduire une mentalité similaire dans la religion juive, en corrélation avec les conceptions de la Kabbale. C'est justement cette nuance qui manque à vos explications qui pour le moment attisent de la phobie, car on peut retourner tout notre vocabulaire cela restera toujours aussi abscons. Ce qu'il faut, c'est trouver la juste mesure tout comme lui !


Je ne suis ni un Bouddha ni un Christ, trouver les mots justes n'est pas aussi simple. Mon erreur est sans doute de parler avec un lexique trop Bouddhiste.

Vous devez certainement vous intéresser plus ou moins au gnosticisme ?
Il y a un sens caché dans les 4 évangiles ces certains mais pour moi les évangiles apocryphes sont vraiment plus parlant, "  Si vous ne jeûnez pas du monde, vous ne trouverez pas le Royaume ; si vous ne faites pas le sabbat du sabbat, vous ne verrez pas le Père."
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 22:51

Il y a un sens caché dans les 4 évangiles

C'est plutôt qu'il faut laisser l'Esprit souffler le message qu'Il veut qu'on reçoive.

On ne lit pas l'Evangile comme on lit la vie de Bouddha.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 22:55

Espérance a écrit:
Il y a un sens caché dans les 4 évangiles

C'est plutôt qu'il faut laisser l'Esprit souffler le message qu'Il veut qu'on reçoive.

On ne lit pas l'Evangile comme on lit la vie de Bouddha.

C'est l'esprit qui vous souffle le message ou le dogme catholique ?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 08 Aoû 2014, 23:19

Espérance voici Matthieu Ricard sur la compassion dans le bouddhisme.

http://www.dailymotion.com/video/x753d2_pourquoi-l-amour-et-la-compassion-d_lifestyle

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Sam 09 Aoû 2014, 01:10

dims a écrit:
Vous devez certainement vous intéresser plus ou moins au gnosticisme ?

Oui, je m'y suis penché !

Mais, le système et les concepts du gnosticisme sont beaucoup trop artificieux à mon goût. La Sophia des temps médiévaux a dénaturé ce qui pour moi correspondait à la sagesse occulte de la Kabbale. Vous avez raison toutefois, tout l'Évangile est un trésor pour l'esprit humain car sa vertu principale est sa vérité implacable. Le sens vrai n'est caché qu'à nos yeux, mais quand nous nous oublions et laissons notre esprit se pâmer dedans alors le message nous apparaît très clair. Nos battements de coeur n'en seraient pas plus tangibles !

Au fond, Esprit Saint et Bodhicitta découlent d'un même état d'extase !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Sam 09 Aoû 2014, 10:13

dims a écrit:
Espérance a écrit:
Il y a un sens caché dans les 4 évangiles

C'est plutôt qu'il faut laisser l'Esprit souffler le message qu'Il veut qu'on reçoive.

On ne lit pas l'Evangile comme on lit la vie de Bouddha.

C'est l'esprit qui vous souffle le message ou le dogme catholique ?

L'Esprit-Saint enseigne, instruit et conduit dans la vérité (Jn 16:13-15).
Il produit le fruit de l’Esprit dans notre vie (Gal. 5:22-23) et il accorde les dons et capacités spirituels pour le service du Royaume (1 Cor. 12:4, 7,11).

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16705
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Sam 09 Aoû 2014, 10:15

dims a écrit:
Espérance voici Matthieu Ricard sur la compassion dans le bouddhisme.

http://www.dailymotion.com/video/x753d2_pourquoi-l-amour-et-la-compassion-d_lifestyle


J'ai pratiquement lu tous ses bouquins et ceux du Dalaï Lama.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Sam 09 Aoû 2014, 15:11

moi aussi
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1817
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Sam 09 Aoû 2014, 23:55

Le point commun entre Jésus et Bouddha, c'est principalement le détachement de soi, qui dépasse tous les rituels et tous les sacrifices, toutes les prescriptions légales.
Après, c'est une question de traditions, de culture et de langage.
Le Messie et l'Eveillé n'ont pas fondé de religion, ils ont, au contraire, dépassé le système religieux qui était le leur, et ont été chacun une nouvelle Voie.
L'obstacle est pour tous les deux l'illusion de sa propre personne, l'ombre qui cache la lumière, non pas le rejet de soi-même, mais tout ce qu'on a construit autour de sa vraie nature laquelle est une manifestation de Dieu.
Le but pour tous les deux, est l'union dans la manifestation de Dieu.
Toutes les religions tournent autour du pot, parce qu'un système religieux est par nature dualiste, et qu'il est au service de l'ego (sinon pas de d'adeptes).
Ainsi la petite personne, le moi ne supporte pas d'être relégué au deuxième plan, alors il brode, il entourloupe, il en rajoute, il est aux abois, car si le chercheur est trouvé par Dieu, il signe son arrêt de mort.

Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Dim 10 Aoû 2014, 00:34

J&B a écrit:
(1) Toutes les religions tournent autour du pot, parce qu'un système religieux est par nature dualiste, et qu'il est au service de l'ego (sinon pas de d'adeptes) ...
(2) ... car si le chercheur est trouvé par Dieu, il signe son arrêt de mort.

Hello J&B ; pourriez-vous formellement SVP développer ces deux concepts ?

J'utilise le mot "formellement SVP" parce que pas plus dans votre concept (1) que dans votre concept (2), la "primaire" et la "secondaire" ne correspondent ...
... or je présuppose que vous n'écrivez pas pour ne rien dire ?

En effet, ces deux énoncés me semblent à priori paratactiques, mais vous allez nous les éclaircir n'est ce pas !

Merci d'avance !

Wink 
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Dim 10 Aoû 2014, 02:47

Espérance a écrit:
dims a écrit:
Espérance a écrit:
Il y a un sens caché dans les 4 évangiles

C'est plutôt qu'il faut laisser l'Esprit souffler le message qu'Il veut qu'on reçoive.

On ne lit pas l'Evangile comme on lit la vie de Bouddha.

C'est l'esprit qui vous souffle le message ou le dogme catholique ?

L'Esprit-Saint enseigne, instruit et conduit dans la vérité (Jn 16:13-15).
Il produit le fruit de l’Esprit dans notre vie (Gal. 5:22-23) et il accorde les dons et capacités spirituels pour le service du Royaume (1 Cor. 12:4, 7,11).

Pouvez vous admettre que l'Esprit saint qui est l'esprit de Dieu dépasse le dogme catholique qui est une définition de Dieu fait par l'homme ? Et si l'Esprit saint contredit le dogme catholique qu'allez vous faire Espérance ? Sans doutes que vous témoignerez de l'Esprit saint et que vos compères catholiques vous rejetterons en disant ceci n'est pas ce qu'enseigne l’église vous êtes une hérétique.


Dernière édition par dims le Dim 10 Aoû 2014, 04:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Dim 10 Aoû 2014, 02:57

Espérance a écrit:
dims a écrit:
Espérance voici Matthieu Ricard sur la compassion dans le bouddhisme.

http://www.dailymotion.com/video/x753d2_pourquoi-l-amour-et-la-compassion-d_lifestyle


J'ai pratiquement lu tous ses bouquins et ceux du Dalaï Lama.

Dans ce cas vous y trouvez sans problème toutes les réponses aux questions que se pose le Père Verlinde.


Dernière édition par dims le Dim 10 Aoû 2014, 04:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Dim 10 Aoû 2014, 04:01

Tabris a écrit:
dims a écrit:
Vous devez certainement vous intéresser plus ou moins au gnosticisme ?

Oui, je m'y suis penché !

Mais, le système et les concepts du gnosticisme sont beaucoup trop artificieux à mon goût. La Sophia des temps médiévaux a dénaturé ce qui pour moi correspondait à la sagesse occulte de la Kabbale. Vous avez raison toutefois, tout l'Évangile est un trésor pour l'esprit humain car sa vertu principale est sa vérité implacable. Le sens vrai n'est caché qu'à nos yeux, mais quand nous nous oublions et laissons notre esprit se pâmer dedans alors le message nous apparaît très clair. Nos battements de coeur n'en seraient pas plus tangibles !

Au fond, Esprit Saint et Bodhicitta découlent d'un même état d'extase !

Les 3 religions monothéiste ont toutes cherchés leur science du divin :
Les chrétiens ont la gnose.
Les juifs ont la Kabbale.
Et les musulman ont le soufisme.  
Ce qui est plutôt drôle c'est que les 3 religions ne peuvent accepter la doctrine de l'autre, mais dans le mysticisme il y a bien souvent la même vérité qui s'établie.

Et bien souvent le message délivré par ce mysticisme est très proche du Bouddhisme. Ce qui est intéressant de comprendre c'est que peut importe notre chemin de départ si nous avons cette véritable volonté de trouver Dieu, de voir Dieu, de comprendre Dieu. Et bien nous aboutirons à la même vérité et à la même sagesse.

Comme Empathry vous avez une très bonne approche de Dieu. Ce n'est pas anodin qu'à 20 ans vous disposez déjà d'une culture aussi vaste et pas uniquement basée sur la théologie catholique. Bien que la culture soit conceptuel elle témoigne tout de même de votre profonde recherche de Dieu. Je suis en parfait accord avec votre conclusion Tabris  :chapeau:
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Dim 10 Aoû 2014, 04:49

J&B a écrit:
Le point commun entre Jésus et Bouddha, c'est principalement le détachement de soi, qui dépasse tous les rituels et tous les sacrifices, toutes les prescriptions légales.
Après, c'est une question de traditions, de culture et de langage.
Le Messie et l'Eveillé n'ont pas fondé de religion, ils ont, au contraire, dépassé le système religieux qui était le leur, et ont été chacun une nouvelle Voie.
L'obstacle est pour tous les deux l'illusion de sa propre personne, l'ombre qui cache la lumière, non pas le rejet de soi-même, mais tout ce qu'on a construit autour de sa vraie nature laquelle est une manifestation de Dieu.
Le but pour tous les deux, est l'union dans la manifestation de Dieu.
Toutes les religions tournent autour du pot, parce qu'un système religieux est par nature dualiste, et qu'il est au service de l'ego (sinon pas de d'adeptes).
Ainsi la petite personne, le moi ne supporte pas d'être relégué au deuxième plan, alors il brode, il entourloupe, il en rajoute, il est aux abois, car si le chercheur est trouvé par Dieu, il signe son arrêt de mort.


Quand vous dites: "si le Chercheur est trouvé par Dieu, il signe son arrêt de mort".
Vous essayez de dire que celui qui cherche Dieu fait prédominer les intérêts de son ego avant celui de Dieu ?
Dans ce cas il se constitue une vérité illusoire qui répond au besoin de son ego mais qui s'éloigne du véritable message divin. Et donc si le chercheur est trouvé par Dieu tous ce qu'il a fondé sur l'illusion d'un soi s'effondre en poussière ?  

Si c'est votre vision je suis plutôt d'accord. Il est certain que la religion fait prédominer les intérêts de l'ego mais de façon inconsciente.
Même si certains perçoivent que la religion sert véritablement leur désirs intimes, ils auront toujours cette mauvaise foi pour ne pas le reconnaître. C'est bien pour cela que les débats inter-religieux peuvent être si explosifs car ce n'est pas simplement le fait de croire si Dieu est comme ceci ou comme cela.
Mais Tout ceci derrière le dogme cache les profonds désirs de l’être ou une vérité existentiel pourrait venir s'établir en sa faveur. Beaucoup fondent tout sur cela jusqu'au fanatisme !
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9390
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Dim 10 Aoû 2014, 06:59

" Le dogme catholique est une définition de Dieu fait par l'homme . " , avez-vous écrit , cher Dims .

Je vous en prie ... . Les dogmes catholiques sont des tentatives , sous inspiration de l'Esprit , de formuler des vérités révélées par l'Incréé à des créatures qui ne peuvent pas les saisir .  Ils ont un caractère absolu mais ils gardent un côté relatif . ( La même formulation pourra être perçue différemment suivant les lieux et les époques : la perception de l'infaillibilité pontificale par Pie IX diffère
sensiblement , par exemple , de celle d'un catholique du XXI e siècle mais l'infaillibilité pontificale demeure ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
 
Bouddhisme, spiritualité et chrétienté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» toute la chrétienté croit en l'âme immortelle pourtant c'est un mensonge , savez vous pourquoi ?
» La chrétienté et le culte de la déesse mère
» La preuve que la Chrétienté et l'Islam ne savent rien
» Qu'est-ce que la chrétienté ?
» Chrétienté ou l´évangile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: