DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bouddhisme, spiritualité et chrétienté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 16:39

Tabris a écrit:
La raison de l’incompréhension réciproque, c’est surtout les divergences d’interprétation et les longs sermons étouffe-chrétien.
Vous et Dims pourriez mettre les points sur les i plus aisément !

Tout d'abord il n'y a aucun sermon "étouffe-Chrétien", le Christ est reconnu comme Dieu ou comme maître spirituel très élevé dans absolument toutes les traditions. Ce qui est éventuellement critiquable ce sont les diverses doctrines que les hommes ont échafaudées sur la base des récits plutôt vagues et sommaires que sont les évangiles.

Quand on écoute les explications de ce maître on se rend compte à quel point on est très très loin du catholicisme. Mais seulement voilà, il démontre une plus grande universalité dans ses propos quand il parle de vérités intermédiaires ou relatives et quand il conseille de suivre les préceptes de la doctrine à laquelle on croit. Il n'y a aucune menace sectaire, il ne contraint personne de croire ce qu'il dit.

Quant aux divergences d'interprétation, c'est l'évidence même, mais il y a beaucoup d’aprioris dans tout ça. Les points sur les "i" je ne me suis pas gênée de les mettre, et plus qu'une fois. Si je défends une certaine conception de la spiritualité ce n'est pas pour rien, ce n'est pas pour le plaisir de contredire. Certaines croyances peuvent être un frein énorme pour l'évolution spirituelle. Après tout, que l'on croie à l'enfer éternel et aux démons, ce n'est pas ça le plus grave. Ce qui est grave, par exemple, c'est de penser que la foi seule suffit pour le salut et que ce ne sera qu'une question de choix après notre mort. Cette croyance est encore pire que celle de l'enfer éternel car elle concerne la grande majorité de l'humanité.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 17:27

"...récits plutôt vagues et sommaires que sont les évangiles. "

Rolling Eyes Sommaire, la Parole de Jésus ? Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 17:32

Cécile a écrit:
"...récits plutôt vagues et sommaires que sont les évangiles. "

Rolling Eyes Sommaire, la Parole de Jésus ? Pouffer de rire

Il est quasiment impossible d'extraire une doctrine spirituelle cohérente des évangiles. Ça n'enlève rien à la profondeur des paroles de Jésus.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 17:39

Il ne faut pas projeter votre (in)compréhension des Évangiles sur tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 17:47

Cécile a écrit:
Il ne faut pas projeter votre (in)compréhension des Évangiles sur tout le monde !

Tout le monde a compris que les évangiles sont un message d'Amour. De là ensuite à savoir comment fonctionne la spiritualité, c'est une autre histoire. Si tu veux t'en convaincre tu peux visionner cette vidéo, tu verras que rien n'est simple. St Thomas a fait ce qu'il a pu avec ce qu'il avait à disposition, tout comme Arnaud fait ce qu'il peut avec ce qu'il a à disposition (diverses NDE et témoignages de mystiques) en s'efforçant de ne pas sortir des dogmes. C'est comme ça, il n'y a rien de méchant dans mes propos.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 17:50

Qu'est-ce qu'une spiritualité qui "fonctionne" ?
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 18:13

Cécile a écrit:
Qu'est-ce qu'une spiritualité qui "fonctionne" ?

Il y a des mécanismes propres à la spiritualité que les orientaux ont compris depuis longtemps:
- Le rôle du corps, celui de l'âme et celui de l'esprit, l'âme n'étant qu'un véhicule énergétique psychique permettant à l'esprit d'expérimenter dans la matière.
- L'illusion et l'impermanence de la réalité que chacun vit. A tel point qu'aucune réalité vécue par un mystique ou une personne expérimentant une NDE ne peut être prise pour une référence réelle de ce qui se passe après la mort. Chose que j'ai déjà écrite dans le fil sur les NDE sans même avoir visionné cette vidéo.

Je ne peux encore une fois que t'inviter à visionner cette vidéo très intéressante. Elle est un peu longue, mais dès le début il clarifie les notions de corps, d'âme et d'esprit. A 45'.50 il explique que lorsqu'on meurt le monde est purement subjectif, c’est l’expression involontaire de nos phantasmes. Chacun crée son enfer et son paradis avec la projection des contenus de son psychisme. Dans le premier plan (il s'agit du plan astral) la communication est pratiquement impossible, c’est sur terre qu’on apprend ! etc... etc... la spiritualité c'est complexe... Moi c'est mon dada et j'ai énormément fouillé pour essayer de comprendre...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 18:29

Bonjour Tania , tu dis je te cite j'ai énormément fouillé pour essayer de comprendre ok c'est clair , c'est un tantinet bizarre perso quand j'ai accepté le Christ dans ma vie , je n'ai pas du fouiller pour comprendre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 18:38

Occitane a écrit:
Bonjour Tania , tu dis je te cite j'ai énormément fouillé pour essayer de comprendre ok c'est clair , c'est un tantinet bizarre perso quand j'ai accepté le Christ dans ma vie , je n'ai pas du fouiller pour comprendre !!!

Bien sûr ! Sinon la foi serait réservée "aux sages et aux savants", tout le contraire de ce que dit Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 18:39

Occitane a écrit:
Bonjour Tania , tu dis je te cite j'ai énormément fouillé pour essayer de comprendre ok c'est clair , c'est un tantinet bizarre perso quand j'ai accepté le Christ dans ma vie , je n'ai pas du fouiller pour comprendre !!!

Smile  Bien sûr, pas de souci, tout peut se résumer par un seul mot: "Amour". Mais il se trouve que Dieu nous a aussi donné l'intelligence! Tu sais, l'intelligence, c'est un cadeau empoisonné et il faut faire avec, sinon autant être une vache dans un pré!  Smile

Tiens, pourquoi ne fais-tu pas la même remarque à Arnaud? Pourquoi fait-il de la théologie en fait? A quoi ça lui sert? Il n'a pas accepté le Christ?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 18:59

Tania a écrit:
Cécile a écrit:
"...récits plutôt vagues et sommaires que sont les évangiles. "

Rolling Eyes Sommaire, la Parole de Jésus ? Pouffer de rire

Il est quasiment impossible d'extraire une doctrine spirituelle cohérente des évangiles. Ça n'enlève rien à la profondeur des paroles de Jésus.

Tania

En se servant de la Bible seule, on est perdu, mais en se servant des deux aides que donne Jésus (l'Esprit Saint et le Magistère infaillible de l'Eglise) ca devient possible !

Les deux textes qui, en parlent :

Jean 14, 26 Mais le Paraclet, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.



Luc 22, 31 "Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme froment ; mais moi j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères dans la foi."

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mer 27 Aoû 2014, 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 19:01

Tania a écrit:
Occitane a écrit:
Bonjour Tania , tu dis je te cite j'ai énormément fouillé pour essayer de comprendre ok c'est clair , c'est un tantinet bizarre perso quand j'ai accepté le Christ dans ma vie , je n'ai pas du fouiller pour comprendre !!!

Smile  Bien sûr, pas de souci, tout peut se résumer par un seul mot: "Amour". Mais il se trouve que Dieu nous a aussi donné l'intelligence! Tu sais, l'intelligence, c'est un cadeau empoisonné et il faut faire avec, sinon autant être une vache dans un pré!  Smile

Tiens, pourquoi ne fais-tu pas la même remarque à Arnaud? Pourquoi fait-il de la théologie en fait? A quoi ça lui sert? Il n'a pas accepté le Christ?

Tania

Coucou Tania , tu sais chacun rendra compte le jour de sa mort et au sujet de Arnaud faudra que tu le lui demande .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 19:08

Tania a écrit:
Cécile a écrit:
"...récits plutôt vagues et sommaires que sont les évangiles. "

Rolling Eyes Sommaire, la Parole de Jésus ? Pouffer de rire

Il est quasiment impossible d'extraire une doctrine spirituelle cohérente des évangiles. Ça n'enlève rien à la profondeur des paroles de Jésus.

Tania

"En effet, je n’ai pas honte de l’Évangile, car il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque est devenu croyant, le Juif d’abord, et le païen." (Romains 1, 16)
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 20:06

Je suis aussi d'accord avec ce que dit Eric Tolone.
Mais je ne saurais juger du vécu des personnes qui s'expriment par vidéo interposée, ainsi que dans les forums.
Il peut y avoir des gens qui ont appris le "discours de l'éveillé" et il peut y avoir des gens vraiment éveillés qui vivent ignorés de tous ou ne trouvent pas les mots pour le dire. Tout existe...
Un dé à coudre plein d'eau aura autant atteint sa plénitude qu'un baril de 500 litres.
Ceci étant, la manière de s'exprimer de Mr. Tolone est très concise  et très structurée, proche de notre mentalité occidentale, de notre manière d'apprendre.

Tania a écrit:
A 2h19, par exemple, tu as la description du paradis majeur qui est un niveau spirituel très élevé et dans lequel le "JE" est toujours présent!

Le JE en question c'est Dieu lui-même.
L'auteur donne l'image de la tradition juive d'un Dieu par lequel la plénitude déborde et se répand sous forme de petites étincelles qui deviennent des "Je".  Le Dieu UN, qui par amour devient une multitude d'êtres.
Une autre image prise dans je ne sais plus quelle tradition : le cavalier (JE) qui essaie de chevaucher un cheval sauvage.(l'âme)
Le cantique des cantiques...
Les prophètes (esprit) qui apostrophe Jérusalem (l'âme) de courir les idoles (adultère)
Le "Je" est toujours présent, a toujours été et ne connait pas de fin, "parcelle" de Dieu.
Le "Je" s'incarne dans une âme-corps.
Il vient de Dieu et retourne à Dieu.


L'âme, au contraire, est formée des éléments de la création, elle contient le minéral, le végétal et l'animal, (ame = anima)
elle a un commencement et une fin, elle est donc mortelle, sauf si elle s'unit à l'esprit de Dieu.

"Comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n'y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins.…(Isaïe)

L'église catholique, (j'ai cherché dans le catéchisme) fusionne l'âme et l'esprit et l'appelle âme spirituelle et on ne comprend plus rien. Alors que Paul discerne clairement l'esprit - l'âme et le corps.
C'est aussi pourquoi certains aspects de la religion catholique prend des formes psychiques, c'est à dire à forte teneur émotionnelle, qui plaisent à l'âme ou lui font peur :  les révélations, purgatoires, et actuellement les NDE. La transcendance propre à l'esprit a quasiment disparu.
C'est pourquoi tellement de gens cherchent à s'instruire ailleurs, du côté de l'orient, ou s'ils ont besoin de discipline, du côté de l'islam....

Tout le monde est d'accord pour dire que la foi est d'abord une affaire de connaissance.
Avant la connaissance, on ne sait rien, mais on a le désir de savoir. Ce désir provient de l'esprit. Dans l'esprit est "gravé" l'enseignement de Dieu (J'inscrirai mes lois dans les coeurs)
Croire c'est savoir. Sinon c'est des assurances contre la peur.

Au sujet de la réincarnation, es-tu d'accord avec l'explication de la vidéo ?
C'est l'esprit qui s'incarne (Dieu qui s'incarne, comme Jésus) dans une âme, si l'âme à la fin de sa vie sur terre ne s'est pas unie à l'esprit, elle s'étiole dans un rêve psychique et finit par mourir du manque de perception sensorielles (corps)
Mais cela ne fait pas de cela une REincarnation.

L'âme en mourant libère des énergies qui sont "exploitables" par les religions animistes et autres religions tribales.
C'est à partir de cela qu'on a pu parler de réincarnation.


Tania a écrit:
Il est quasiment impossible d'extraire une doctrine spirituelle cohérente des évangiles. Ça n'enlève rien à la profondeur des paroles de Jésus.
Jésus était juif, les gens de sa religion le comprenaient donc avec les concepts de sa religion.
La seule doctrine que trouvera une personne sans base religieuse qui lit les paroles de Jésus, c'est l'amour, le détachement, la veille et la prière, l'enseignement dans le temple intérieur, dans le Je.

Pour finir, je n'ai pas lu tout ce que tu as écrit, loin s'en faut, mais juste constaté que le dialogue avec Dims était faussé à cause des mots.
Le mot ego est aussi à définir...
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Mer 27 Aoû 2014, 23:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Tania a écrit:
Cécile a écrit:
"...récits plutôt vagues et sommaires que sont les évangiles. "

Rolling Eyes Sommaire, la Parole de Jésus ? Pouffer de rire

Il est quasiment impossible d'extraire une doctrine spirituelle cohérente des évangiles. Ça n'enlève rien à la profondeur des paroles de Jésus.

Tania

En se servant de la Bible seule, on est perdu, mais en se servant des deux aides que donne Jésus (l'Esprit Saint et le Magistère infaillible de l'Eglise) ca devient possible !

Les deux textes qui, en parlent :

Jean 14, 26 Mais le Paraclet, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Sauf que l'esprit Saint souffle oú il veut et qu'il n'est la propriété de personne. Quant au magistère il n'est pas plus infaillible que vous et moi. L'infaillibilité prend sa source dans la sainteté, pas dans l'intellect humain. Certains maîtres orientaux ont démontré une bien plus grande sainteté que ne l'a démontrée le magistère au cours de l'histoire.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 00:26

Tania a écrit:
Sauf que l'esprit Saint souffle oú il veut et qu'il n'est la propriété de personne. Quant au magistère il n'est pas plus infaillible que vous et moi. L'infaillibilité prend sa source dans la sainteté, pas dans l'intellect humain. Certains maîtres orientaux ont démontré une bien plus grande sainteté que ne l'a démontrée le magistère au cours de l'histoire.

Oui, c’est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 01:09

J&B a écrit:


Tania a écrit:
A 2h19, par exemple, tu as la description du paradis majeur qui est un niveau spirituel très élevé et dans lequel le "JE" est toujours présent!

Le JE en question c'est Dieu lui-même.

Non, ce n'est pas ce qu'il dit. C'est un "je" spirituel très élevé, mais un "je" quand-même. Lorsqu'il n'y a plus de "je" c'est la fusion avec Dieu (ou la vacuité bouddhiste), il l'appelle cela l'Unité transcendante.

Il dit ceci:
Les étapes évolutives sont les suivantes:
- Le psychisme qui subit ses phantasmes
- le paradis mineur
- le paradis majeur
- l’Unité transcendante.

Il y a trois niveaux d’illusion (avant d’atteindre l’Unité absolue ou la libération): physique, psychique et spirituel.

Il y a trois corps : celui physique, psychique et CAUSAL (là oú s’agglutine le karma). Lors de la délivrance le corps causal est détruit car il avait comme fondement le « je ». Lorsque le « je » disparait il n’y a plus de réceptacle pour le karma et l'âme se fond dans l'Unité.

Tania a écrit:

Au sujet de la réincarnation, es-tu d'accord avec l'explication de la vidéo ?
C'est l'esprit qui s'incarne (Dieu qui s'incarne, comme Jésus) dans une âme, si l'âme à la fin de sa vie sur terre ne s'est pas unie à l'esprit, elle s'étiole dans un rêve psychique et finit par mourir du manque de perception sensorielles (corps)

Concernant la réincarnation je suis à peu près en accord avec l'explication de la vidéo, mais ce n'est pas très clair. Tout d'abord, contrairement à ce que tu as écrit, ce n'est pas Dieu qui s'incarne, mais une étincelle divine qui possède la connaissance divine EN PUISSANCE. C'est comme un bébé de Dieu inconscient qui doit progressivement grandir et prendre conscience. De la connaissance en puissance, l'étincelle divine (que l'on nomme communément esprit) doit passer à la connaissance en acte. Cela ne peut se faire qu'en expérimentant dans un corps physique par l'intermédiaire du véhicule énergétique qui est l'âme.

Tant que l'enfant spirituel n'est pas né dans l'homme, l'âme n'est que psychisme voué à se réincarner de manière naturelle. Ensuite, lorsque l'esprit naît, alors commence la vie de l'esprit et sa prise de conscience graduelle. A moins d'être déjà évolué, il ne peut dominer l'âme en une seule vie, il doit donc d'abord dominer son véhicule (l'âme) avant de pouvoir continuer à évoluer dans les cieux.

C'est pour cette raison que si l'on tient à conserver notre personne actuelle, il s'agit d'être déjà très avancé spirituellement, c'est à dire avoir une bonne capacité à aimer et être détaché de la matérialité. "choisir Dieu" après la mort n'est pas suffisant, il faut être transformé.

Cette compréhension de l'étincelle divine qui doit naître et grandir est la principale pierre d'achoppement que j'ai avec Dim (et que j'ai peut-être aussi avec toi). En méditant et en faisant taire le mental on n'arrive pas à Dieu. On ne peut arriver à Dieu qu'en faisant croître la conscience spirituelle. C'est à dire en réalisant et en assimilant de manière expérimentale l'Amour, l'altruisme, la compassion et la sagesse. Ces vertus spirituelles doivent faire partie de l'être et se traduire en acte de manière naturelle, sans la peur d'un châtiment ou un désir de récompense.


Tania a écrit:


Mais cela ne fait pas de cela une REincarnation.

L'âme en mourant libère des énergies qui sont "exploitables" par les religions animistes et autres religions tribales.
C'est à partir de cela qu'on a pu parler de réincarnation.

Non, la réincarnation ne se limite pas à cela. Tant que l'âme n'est pas sous contrôle spirituel total, l'esprit se réincarne. Eric Tolone le dit aussi dans la vidéo, mais assez furtivement.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 07:18

"Certains maîtres orientaux ont démontré une bien plus grande sainteté que ne l'a démontrée le magistère au cours de l'histoire."


On ne peut pas comparer des individus au magistère...Cela n'a pas de sens.

Il y a de grands saints et saintes dans le Christianisme !

Si vous voulez dire qu'il y a des non-chrétiens qui sont plus saints que certains Catholiques, vous enfoncez une porte ouverte...
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 11:27

Et: Jean 16 verset 13
"Quand le Paraclet, l'Esprit de vérité, sera venu, il vous mènera vers la vérité tout entière..Car il ne parlera pas de son chef, mais vous dira tout ce qu'il entend, et il vous annoncera ce qui doit arriver."
............
Le Paraclet est venu; il suffit de suivre et aimer la vérité
Chercher et vous trouverez
Demander et on vous donnera
Frapper et on vous ouvrira.
Et ce sont des Paroles de Dieu simples et faciles à comprendre; il faut croire nous dit Jésus!
Au début les résultats ne sont pas spectaculaires(sauf pour certains convertis)
Mais en examinant le chemin parcouru on constate l'action de Dieu dans notre vie.
............................
Extrait:
http://www.google.fr/url?url=http://www.mavocation.org/vocation/suivre-jesus-christ/saints/812-augustin.html&rct=j&frm=1&q=&esrc=s&sa=U&ei=XPD-U7TwBJTtaN6egtgJ&ved=0CDEQFjAE&usg=AFQjCNHl4l3P2zoDTKvafOY7CrR2BNCtXQ
Saint Augustin : un converti témoigne
Détails
Père Nicolas Delafon Saint Augustin est né à Thagaste (Afrique du Nord) le 13 novembre 354. Il meurt le 28 août 430 à Hippone (Nord-Est de l'Algérie actuelle), dont il est devenu le célèbre évêque. Augustin est un jeune homme en quête d’un sens à sa vie. Dans sa recherche de vérité, il s’égare sur des chemins d’erreur… jusqu’à sa rencontre décisive avec le Christ.

Par ce désir insatiable de vérité, son itinéraire de conversion est très actuel, bien qu’il ait vécu au 4ème siècle. Relecture de cette conversion à travers les Confessions.


© D.RSaint Augustin est certainement le pionnier du genre autobiographique. Mais, loin de la mode introspective actuelle, il ne se prête au jeu du retour sur soi que pour rendre gloire à son Créateur. Il ne veut qu’une chose en parlant de lui-même : montrer ce que Dieu a accompli d’incroyable dans sa vie. Et cette histoire, c’est l’étonnante oeuvre de conversion d’un jeune homme qui cherché la Vérité sur des chemins d’erreur avant de la rencontrer dans le Christ. Dans ses Confessions, Augustin explique clairement le chemin parcouru, parsemé de fausses croyances séduisantes, de confusions sur le vrai bonheur, de peurs de s’abandonner à Dieu, jusqu’à la délivrance, par son choix de donner librement toute sa vie.

Au fil des Confessions, saint Augustin associe le lecteur à son projet. Ainsi, le lire c’est relire avec lui notre propre vie, pour comprendre comment Dieu marche avec nous aussi depuis toujours et à quoi il nous appelle.
...........................
Séduction des fausses croyances (Livre V)
A vingt-neuf ans, Augustin vit deux déménagements et deux rencontres décisives. A Carthage, il rencontre l’évêque manichéen Faustus qui répand sa fausse doctrine (Le manichéisme est une religion créée par Mani au IIIème siècle en Perse. C'est un syncrétisme inspiré du zoroastrisme, du bouddhisme et du christianisme que plus tard, Augustin, devenu évêque, combattra avec force). Mais sa parole éloquente masque l’absence de science : ce que dit Faustus ne nourrit pas suffisamment Augustin, en quête d’une vérité plus profonde. Sans rompre totalement avec le manichéisme il s’éloigne donc de l’évêque, dans l’attente d’une lumière qui l’oblige "à un choix meilleur." (V, VII, 13) Il quitte Carthage pour Rome dans l’espérance d’avoir des étudiants plus tranquilles. A Rome, il rassemble quelques élèves chez lui mais ils ne le paient pas. Au même moment, il reçoit une proposition pour enseigner la rhétorique à Milan. Arrivé dans la cité impériale, il rencontre Ambroise, l’évêque catholique de ce diocèse. Augustin comprend vite que, contrairement à Faustus, cet homme allie l’éloquence à la vérité. Sa parole le conforte dans sa décision d’abandonner les manichéens et le conduit à une demande de catéchuménat. Saint Augustin est encore dans l’attente d’une certitude : "Je résolus donc d’être catéchumène dans l’Église catholique, qui se recommandait de mes parents, aussi longtemps qu’une certitude ne me montrerait pas dans sa lumière où diriger ma course." (V, XIV, 25)
.......................

Monique[1],[2],[3], appelée sainte Monique, née en 331 ou en 332 à Thagaste (actuelle Souk Ahras, Algérie) et morte en 387 à Ostie (Italie), berbère[2],[4] chrétienne, est la mère d'Augustin d'Hippone, reconnue sainte par l'Église catholique romaine et l'Église orthodoxe. Elle est fêtée le 27 août[5].

Elle avait dû se marier très jeune à un païen du nom de Patrice qu'Augustin, qui a beaucoup écrit sur ses parents ensuite, décrivait comme un homme autoritaire et porté à l'adultère.

Monique n'aurait cessé toute sa vie de prier pour la conversion aussi bien de son fils que de celle de son mari. Ce dernier attendit l'année précédant sa mort pour exaucer ses vœux ; pour sa part, Augustin s'était converti lorsqu'il reçut la catéchèse de saint Ambroise, à Milan.

L'évêque avait consolé Monique en lui disant : « Le fils de tant de larmes ne saurait être perdu »[6]

Les fouilles du XIXe siècle à Ostie ont retrouvé la plaque de marbre commémorative de Monique
.........................
Sainte Monique n'a cessé de prier toute sa vie; résultats: conversion de son fils et de son mari; et Saint Augustin qui a changé le monde.
Ptrem



Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 11:35

"Le devoir sans Amour nous rend acharné
La responsabilité sans Amour nous rend impitoyable
La justice sans Amour nous rend dur
La vérité sans Amour nous rend critique
L'intelligence sans Amour nous rend rusé
... La gentillesse sans Amour nous rend hypocrite
L'ordre sans Amour donne un esprit étroit
L'honneur sans Amour nous rend orgueilleux
La possession sans Amour nous rend avare
La foi sans Amour nous rend fanatique
La vie sans Amour est sans valeur.
Aime et fais ce que tu veux.
Si tu te tais, tais-toi par Amour,
Si tu parles, parle par Amour,
Si tu corriges, corrige par Amour,
Si tu pardonnes, pardonne par Amour.
Aie au fond du coeur la racine de l'Amour :
De cette racine, rien ne peut sortir de mauvais." (Saint Augustin)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 12:06

ptrem a écrit:
"Le devoir sans Amour nous rend acharné
La responsabilité sans Amour nous rend impitoyable
La justice sans Amour nous rend dur
La vérité sans Amour nous rend critique
L'intelligence sans Amour nous rend rusé
... La gentillesse sans Amour nous rend hypocrite
L'ordre sans Amour donne un esprit étroit
L'honneur sans Amour nous rend orgueilleux
La possession sans Amour nous rend avare
La foi sans Amour nous rend fanatique
La vie sans Amour est sans valeur.
Aime et fais ce que tu veux.
Si tu te tais, tais-toi par Amour,
Si tu parles, parle par Amour,
Si tu corriges, corrige par Amour,
Si tu pardonnes, pardonne par Amour.
Aie au fond du coeur la racine de l'Amour :
De cette racine, rien ne peut sortir de mauvais." (Saint Augustin)

Très beau ! A méditer en toute humilité.

Aime et fais ce que tu veux.

Cette maxime a malheureusement été galvaudée... Il n'est question là que de l'amour de Dieu.


Dernière édition par Cécile le Jeu 28 Aoû 2014, 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 12:09

Je préfère rester simple et concis !

« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » — Jean 8:32

Je crois donc Tania, que la vérité n’a pas besoin d’être recherchée ni interprétée mais qu’elle nous est déjà révélée.
Vous dites Amour, alors nul besoin de se confondre en explications et arguments à partir de là !
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 12:33

Cécile a écrit:
"Certains maîtres orientaux ont démontré une bien plus grande sainteté que ne l'a démontrée le magistère au cours de l'histoire."


On ne peut pas comparer des individus au magistère...Cela n'a pas de sens.




Pourquoi, le magistère n'est pas fait d'individus? Vous savez, vous pouvez composer le magistère de milliards de personnes, si aucune n'est sainte, aucune vérité spirituelle ne pourra en sortir.

Cécile a écrit:
...Il y a de grands saints et saintes dans le Christianisme !

Personne ne le nie, mais la sainteté ne se limite pas seulement à la définition que l'Église peut lui donner. Échafauder une doctrine n'est pas uniquement une question de sainteté dans le sens exclusif de la capacité à aimer que démontre un saint, c'est plus complexe que cela. L'illusion concerne tout le monde, même les saints. Visionnez la vidéo et vous verrez comment cela fonctionne.

La compréhension des mécanismes spirituels comme l'enfer éternel, le purgatoire, la réincarnation, l'évolution, la purification, la béatitude, la dualité, l'Unité etc... etc... ne dépendent pas forcément de la capacité à aimer, mais aussi de la sagesse et du discernement clair en toute chose. Ces deux dernières vertus spirituelles ne se développent pas de manière proportionnelle à la capacité à aimer.

A la finalité, personne ne peut nier (à part les catholiques, bien sûr) que la doctrine catholique ait été échafaudée en partie par des saints et en partie par des intellectuels. L'Église ne peut prétendre à l’infaillibilité, c'est impossible. De par le fait même que le magistère revendique l'infaillibilité elle sera à jamais incapable de remettre en question certains dogmes. D'ailleurs, rien que cette prétention est un très mauvais signe et est pour beaucoup un motif important de rejet.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 12:44

Tabris a écrit:
Je préfère rester simple et concis !

« Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » — Jean 8:32

Je crois donc Tania, que la vérité n’a pas besoin d’être recherchée ni interprétée mais qu’elle nous est déjà révélée.
Vous dites Amour, alors nul besoin de se confondre en explications et arguments à partir de là !

Oui, effectivement, à partir de là on peut même fermer le forum. Smile

On parle de doctrine, Tabris, c'est à dire de la science de l'esprit, ça n'a plus rien à voir avec l'Amour.

L'Amour est la colle qui relie les briques entres elles, mais l'édifice doit être construit, sinon la colle ne vous sert à rien. C'est d'ailleurs ce que signifie le texte de Ptrem. L'Amour lie, mais il lie quoi s'il n'y a rien?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 13:16

Tania a écrit:
Ensuite, lorsque l'esprit naît
L'esprit ne naît pas, il est "engendré" car il est de la même substance que Dieu, comme le Fils est consubstantiel au Père, nous sommes engendrés par le Père.
L'esprit est éclipsé par l'âme et ses désirs, comme la lune cache le soleil, jusqu'au moment où il émerge, et cela commence par un questionnement, un éclair d'intelligence surnaturelle,  une prise de conscience, ou ce qu'on appelle un éveil. Cela peut varier d'une personne à l'autre.

A propos de la doctrine que tu dis ne pas pouvoir extraire de l'Evangile :
Jésus est Dieu et il s'incarne dans une âme sans "péché originel" ce qui consiste à ne pas discuter de la volonté de Dieu.
Il s'éveille au Père vers 12 ans au Temple en discutant avec les docteurs.
Le Père confirme son engendrement par l'Esprit lors du baptême du St-Esprit.
Il est poussé ensuite au désert par le St-Esprit pour brûler les scories de son âme qui consiste à utiliser son esprit divin pour son bien personnel, tout le contraire du premier homme, qui s'est laissé influencé par son âme (symboliquement, sa femme)
Il enseigne et son enseignement guérit et tranche les liens de l'esprit des hommes emprisonnés dans les filets des désirs de l'âme qui elle se sert des perceptions du corps pour arriver à ses fins.
Il se fait assassiner car son enseignement réduit à néant les lois humaines qui font tourner le commerce religieux et politique de l'époque et aussi pour que la parole, le message de Dieu s'accomplisse.
Il ressuscite, avec sa "chair", pour nous montrer que désormais il peut aller vers son Père avec son âme qui porte encore les marques de son combat. (ce que l'église appelle corps spirituel)


On ne peut rien faire par soi-même, l'âme ne peut rien faire sans l'esprit.
Jésus le dit : vous ne pouvez rien faire sans moi, parce que Dieu, par son Verbe est incarné en nous.
A un moment ou à un autre de notre vie, l'Esprit émerge, le cavalier peut réussir sa capture du cheval sauvage du premier coup... ou pas...

Il ne faut pas ériger un processus général en doctrine inflexible, puisque le Saint-Esprit souffle d'une manière qui échappe à l'intelligence des hommes et c'est toi qui le rappelle.
C'est l'histoire du voyage organisé, le plan du voyage et le retour (prédestination de l'esprit)
et ce que l'on fait dans les étapes du voyage (libre arbitre de l'âme)

Les divergences entre nous se font dans le concept, l'à-priori du mental quant à la raison pour laquelle Dieu s'incarne. Et ceci fait balancer le sens de ce que l'on comprend en faveur de cet a-priori. Personne n'est à l'abri de ça et personne ne connait vraiment les raisons de Dieu, mais la meilleure image qu'on en a
c'est le Sacrifice de Dieu par amour pour les hommes.

Tania a écrit:
Tant que l'âme n'est pas sous contrôle spirituel total, l'esprit se réincarne
Tania a écrit:
- Le rôle du corps, celui de l'âme et celui de l'esprit, l'âme n'étant qu'un véhicule énergétique psychique permettant à l'esprit d'expérimenter dans la matière.

L'esprit prend un nouveau véhicule pour retourner vers le Père, mais il n'a rien à apprendre, ni à expérimenter, puisqu'il est de même nature et substance que le Père. Si l'esprit avait quelque chose à apprendre ou à expérimenter, il ne serait plus cette intelligence  non-née qui lui permet de retourner vers Dieu et d'y conduire l'âme.
Les orientaux ne parle pas vraiment d'expérimentation, mais de Lila (un jeu de Dieu, il n'y a ni bien ni mal dans ce que fait Dieu, c'est l'homme qui juge les actes de Dieu en bien/mal, et c'est précisément ce qu'il ne doit pas faire)
Pour les chrétiens c'est une tragédie qui se change en gloire.
Je pense que la notion d'expérimentation est assez récente et correspond aux débuts de la science moderne.
Au fond, si on veut appeler cela réincarnation, pourquoi pas, mais toujours est-il que Jésus nous demande de nous occuper de notre vie présente, de vivre selon l'amour dans toutes les petites choses qui se présentent dans l'instant.


Tania a écrit:
De par le fait même que le magistère revendique l'infaillibilité elle sera à jamais incapable de remettre en question certains dogmes. D'ailleurs, rien que cette prétention est un très mauvais signe et est pour beaucoup un motif important de rejet.

D'accord avec toi.
et j'ajouterais : Et les saints eux-mêmes, n'ont-ils pas été inspirés par l'Esprit ?
Il faudrait savoir s'il faut rester rigides quant au magistère et dans le même temps ouvert quant à l'Esprit qui souffle où il veut....
Dès qu'on essaie d'éclaircir quelques points, c'est tout de suite : E pericoloso sporgersi !


Tabris a écrit:
Je crois donc Tania, que la vérité n’a pas besoin d’être recherchée ni interprétée mais qu’elle nous est déjà révélée.
Vous dites Amour, alors nul besoin de se confondre en explications et arguments à partir de là !


C'est un forum de théologie ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 13:35

Tania a écrit:
Oui, effectivement, à partir de là on peut même fermer le forum.  Smile

On parle de doctrine, Tabris, c'est à dire de la science de l'esprit, ça n'a plus rien à voir avec l'Amour.

L'Amour est la colle qui relie les briques entres elles, mais l'édifice doit être construit, sinon la colle ne vous sert à rien. C'est d'ailleurs ce que signifie le texte de Ptrem. L'Amour lie, mais il lie quoi s'il n'y a rien?

L’édifice est l’Église, ni plus ni moins. Wink

J&B a écrit:
C'est un forum de théologie ou pas ?

De théologie "catholique", en effet.

Je n’essaie pas de vous pousser dehors ni de faire fermer les portes, mais ces discussions tournent toutes autour du même sujet depuis un moment déjà. Quelle vérité peuvent produire ces débats ? C’est contre-productif d’entrer dans des détails métaphysiques juste bons à exciter l’imaginaire.
Ça cultive l’esprit et non l’âme, alors si vous pouvez fournir un résultat concluant à partir de vos interprétations ce serait bien accueilli !
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 14:21

Tabris et les autres,
Quelle  levée de bouclier dès qu'on approche les fondements métaphysiques !
C'est pourtant bien ce qu'a fait l'église dans ses conciles tout au long de l'histoire.
Ah, mais c'est réservé aux évêques et aux papes ?
Nous parlions simplement d'universalité dans une section qui s'appelle bouddhisme, spiritualité et chrétienté...
Si vous pensez que le Saint-Esprit n'a plus rien à apprendre à l'Eglise, j'ai bien peur que vous vous trompiez.
Dieu aime qu'on le cherche, même s'il nous a déjà trouvé,(St.Augustin)
Il aime que l'âme le cherche.
De profundis...
Cherchez, frappez, insistez ! nous dit Jésus

Je vous présente mes compliments et vous laisse à vos saintes et immuables pensées.  salut
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 14:29

J&B a écrit:
Tania a écrit:
Ensuite, lorsque l'esprit naît
L'esprit ne naît pas, il est "engendré" car il est de la même substance que Dieu, comme le Fils est consubstantiel au Père, nous sommes engendrés par le Père.
L'esprit est éclipsé par l'âme et ses désirs, comme la lune cache le soleil, jusqu'au moment où il émerge, et cela commence par un questionnement, un éclair d'intelligence surnaturelle,  une prise de conscience, ou ce qu'on appelle un éveil. Cela peut varier d'une personne à l'autre.

Bien sûr que l'esprit ne naît pas, tu ne dois pas sortir une citation de son contexte. J'ai écrit exactement ceci:

"Tant que l'enfant spirituel n'est pas né dans l'homme, l'âme n'est que psychisme voué à se réincarner de manière naturelle. Ensuite, lorsque l'esprit naît, alors commence la vie de l'esprit et sa prise de conscience graduelle."


Il s'agit de la naissance de l'esprit dans la conscience humaine. Mais je sais que c'est sur point qu'il y a incompréhension avec Dim et toi. Tu crois que cet esprit c'est Dieu alors qu'il en est rien, c'est juste une étincelle divine, un enfant de Dieu qui doit grandir et graduellement prendre conscience. La connaissance n'est qu'en puissance, pas en acte. C'est un point très important qu'il faut comprendre, sinon tu risques de te persuader qu'il suffit de méditer et faire taire le mental pour arriver à Dieu, mais c'est faux. Ceux qui y parviennent ont déjà un esprit réalisé. Si tu inverses la cause et l'effet tu fais une monumentale erreur (la même que Dim).

Il n'y a pas de capture du cheval sauvage du premier coup, ça n'existe pas, c'est impossible, pour cela il faut être Dieu (seul le Christ l'a pu).

Je dois y aller, je lirai le reste plus tard.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 14:39

J&B a écrit:
Tabris et les autres,
Quelle  levée de bouclier dès qu'on approche les fondements métaphysiques !
C'est pourtant bien ce qu'a fait l'église dans ses conciles tout au long de l'histoire.
Ah, mais c'est réservé aux évêques et aux papes ?
Nous parlions simplement d'universalité dans une section qui s'appelle bouddhisme, spiritualité et chrétienté...
Si vous pensez que le Saint-Esprit n'a plus rien à apprendre à l'Eglise, j'ai bien peur que vous vous trompiez.
Dieu aime qu'on le cherche, même s'il nous a déjà trouvé,(St.Augustin)
Il aime que l'âme le cherche.
De profundis...
Cherchez, frappez, insistez ! nous dit Jésus

Je vous présente mes compliments et vous laisse à vos saintes et immuables pensées. salut

Ne mélangez pas tout non plus !
Il n’y a ni levée de boucliers ni inflexibilité, mais voyez aussi que de votre côté ça tourne en rond.

Agissez-vous déjà dans le sens de vos paroles ? Écoutez-vous le Saint Esprit tout en disant comment faire ? Les discussions métaphysiques et avec les autres religions c’est évidemment enrichissant et beau… mais pas quand ça dure mille ans et avec le même refrain. Merci d’insister dans notre désert stérile, mais de grâce lancez donc l’eau au lieu de nous remuer sans cesse le calice sous le nez.

Si vous avez des conclusions, un constat global à formuler il serait peut-être temps !
Ça vaut d’autant plus pour vous, Tania !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 14:57

Tania, Dieu se fait connaître par la parole et le témoignage de ceux que nous rencontrons.

Personne ne peut connaître Dieu à la place de quelqu’un d’autre. C’est au coeur de l’expérience personnelle de chacun que la révélation devient effective.

Tout au long de l’Ancien Testament, des alliances sont conclues avec Adam, Noé, Abraham, Moïse, David… Elles tissent une histoire où Dieu se révèle.

Mais ce sont les évangiles qui constituent une source essentielle pour notre connaissance de Jésus.

Jésus ne se situe pas seulement comme prophète transmettant la Parole de Dieu. Il est lui-même cette parole vivante.
Il met en nous cette connaissance de Dieu. C'est ce que nous disons en reconnaissant qu'il nous donne son Esprit. Il nous communique cette connivence avec Dieu. Cette familiarité avec le Père devient aussi la nôtre.
La vie devient ainsi ce temps qui nous est donné pour commencer à faire connaissance avec Dieu.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 15:35

Espérance a écrit:
Tania, Dieu se fait connaître par la parole et le témoignage de ceux que nous rencontrons.

Personne ne peut connaître Dieu à la place de quelqu’un d’autre. C’est au coeur de l’expérience personnelle de chacun que la révélation devient effective.

Tout au long de l’Ancien Testament, des alliances sont conclues avec Adam, Noé, Abraham, Moïse, David… Elles tissent une histoire où Dieu se révèle.

Mais ce sont les évangiles qui constituent une source essentielle pour notre connaissance de Jésus.

Jésus ne se situe pas seulement comme prophète transmettant la Parole de Dieu. Il est lui-même cette parole vivante.
Il met en nous cette connaissance de Dieu. C'est ce que nous disons en reconnaissant qu'il nous donne son Esprit. Il nous communique cette connivence avec Dieu. Cette familiarité avec le Père devient aussi la nôtre.
La vie  devient ainsi ce temps qui nous est donné pour commencer à faire connaissance avec Dieu.

Je suis d'accord avec toi, mais, comme le dit le maître dans la vidéo, la prise de conscience intellectuelle (ou mentale) n'est que le début du parcours, après il faut se transformer, et là c'est une autre paire de manches.

C'est ce que je veux exprimer quand j'écris que "savoir n'est pas être". Le maître dit: "la compréhension n'est pas le vécu", c'est le début du parcours. On a trop tendance à confondre l'illumination de la conscience intellectuelle avec l'illumination de la conscience spirituelle (qui est de type expérimentale, pas intellectuelle). L'illumination de la conscience intellectuelle peut s'assimiler à la naissance de l'esprit saint en nous, mais c'est juste la naissance. Ensuite tout le travail sur soi reste à faire.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 15:46

Et, pouvez-vous songer que sans Dieu vous n’effleureriez même pas l’Esprit Saint qui souffle où il veut et donc peut choisir de ne pas souffler chez vous ou chez moi ? Arrêtez-moi si je me trompe, mais votre philosophie cache à mon sens une spiritualité nec deum nec dominum complètement anthropocentriste et dont l’homme s’accapare Dieu comme un Saint Graal inerte.

Mais ce n’est pas ça notre relation avec Dieu, elle n’est pas à sens unique !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 15:49

Tania, si tu es d'accord avec ce que je dis, c'est que l'Evangile est plus important que ce que prêche maitre machin...

ça n'a rien à voir avec l'illumination quoi qu'elle soit.

L’Esprit Saint n’est pas une force ésotérique ! C’est le don mystérieux de Dieu qui agit dans la vie de chacun. Il rend fort dans l’épreuve, libère du doute, rend joyeux et confiant.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 15:50

Salut J&B,

Ce que je comprends pas chez toi c'est que tu me renvoies à une vidéo qui est censée parler d'une doctrine qui serait différente de celle que j'exprime ici, alors qu'en réalité c'est exactement ce que je t'explique.

Revenons à la nuance entre l'Esprit et l'étincelle divine.

Si tu te réfères à ta PROPRE vidéo, à partir de 23' le maître explique ce qu'est l'étincelle divine!

Il dit que les esprits (en tant qu'étincelle divine) naissent dans un état d’innocence (même s'ils sont engendrés, c'est égal, ce n'est pas ça qui est important). Ce qui importe c'est qu'ils n’ont encore rien fait, ni bien ni mal. La première chose qu’ils vont faire c’est développer l’intellect et apprendre ce qu’est le bien et le mal de manière expérimentale. A partir de là nait le désir de s’incarner et de prendre un véhicule psychique (acquérir un véhicule d’action).

Pourquoi me donnes-tu une vidéo à visionner si elle dit ce que je dis et l'inverse de ce que tu dis? Shocked

Tu vois à quel point tu as une lecture sélective? En fait tu adaptes les textes à ta croyance.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 15:56

Tabris a écrit:
Et, pouvez-vous songer que sans Dieu vous n’effleureriez même pas l’Esprit Saint qui souffle où il veut et donc peut choisir de ne pas souffler chez vous ou chez moi ? Arrêtez-moi si je me trompe, mais votre philosophie cache à mon sens une spiritualité nec deum nec dominum complètement anthropocentriste et dont l’homme s’accapare Dieu comme un Saint Graal inerte.

Mais ce n’est pas ça notre relation avec Dieu, elle n’est pas à sens unique !

A vrai dire c'est exactement l'inverse, c'est l'esprit qui doit dompter le cheval sauvage psychique. Lorsque le cheval commence à se calmer, alors l'âme peut commencer à sentir la brise légère de l'Esprit saint lui effleurer le visage...

Petite touche poétique pédagogique, bien sûr...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 16:00

Espérance a écrit:
Tania, si tu es d'accord avec ce que je dis, c'est que l'Evangile est plus important que ce que prêche  maitre machin...

ça n'a rien à voir avec l'illumination quoi qu'elle soit.

L’Esprit Saint n’est pas une force ésotérique ! C’est le don mystérieux de Dieu qui agit dans la vie de chacun. Il rend fort dans l’épreuve, libère du doute, rend joyeux et confiant.

L'esprit Saint est là, de partout présent, il souffle pour tous de la même manière, mais il ne s'impose pas, c'est à nous de l'accueillir. A partir de là il est évident que ça dépend de nous, pas de lui.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 16:04

Je vois… et donc, comment accueillerez-vous l’Esprit Saint ?
Pouvons-nous aussi l’espérer malgré nos principes et croyances rétrogrades ?
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 16:23

Tabris a écrit:
Je vois… et donc, comment accueillerez-vous l’Esprit Saint ?
Pouvons-nous aussi l’espérer malgré nos principes et croyances rétrogrades ?

Bah, Tabris, c'est de l'ironie déplacée, visionnez la vidéo et vous verrez qu'accueillir l'Esprit Saint ne dépend pas d'une croyance supposée être rétrograde ou pas. C'est cela le côté universel du discours de la vidéo.

L'homme (ou l'âme) s'éveille à l'Esprit Saint en expérimentant ici bas, voilà, c'est tout simple. En expérimentant, en vivant et en créant des liens, il prend graduellement conscience de ce qui lui procure de la souffrance et ce qui lui procure de la joie. A partir d'un certain seuil, l'âme est prête à accueillir l'Esprit Saint. Bien sûr, c'est aussi à partir d'un certain seuil expérimental que la parole divine nous touche. Les évangiles et les diverses doctrines ne sont pas inutiles. Mais il ne faut pas inverser la cause et l'effet, le premier pas c'est l'homme qui le fait.

En substance, ça n'a rien à voir avec le type de croyance ou le type de religion. La religion importe seulement par rapport à la manière dont vous la vivez. Ce n'est pas pire ou pas mieux qu'un médecin ou un prof de math qui aime ou qui n'aime pas ses patients ou ses élèves.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 16:29

J’ai bien saisi et veuillez m’excuser pour l’ironie dans mes propos !

Toutefois… j’ai un sérieux doute à ce sujet, car comme j’ai exprimé ma pensée ci-dessus il me semble que votre pneumatologie est profondément nec deum nec dominum (Sans Dieu ni Maître). Je ne tiens pas à être catalogué comme un délateur pharisaïque pour autant… alors, qui sont Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit en-dehors de leurs natures spirituelles dans le plan anthropologique pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 18:34

Tania, tu ne vas pas recommencer à nous saouler avec TA spiritualité !

A quoi servent le baptème et la confirmation alors ? si ce n'est de nous donner l'Esprit Saint ?

Quant à la vidéo à laquelle tu fais référence, ce n'est certainement pas elle qui me fera changer d'avis. Désolée, mais je préfère croire ce que dit l'Eglise.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)


Dernière édition par Espérance le Jeu 28 Aoû 2014, 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 18:37

Tabris a écrit:
J’ai bien saisi et veuillez m’excuser pour l’ironie dans mes propos !

Toutefois… j’ai un sérieux doute à ce sujet, car comme j’ai exprimé ma pensée ci-dessus il me semble que votre pneumatologie est profondément nec deum nec dominum (Sans Dieu ni Maître). Je ne tiens pas à être catalogué comme un délateur pharisaïque pour autant… alors, qui sont Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit en-dehors de leurs natures spirituelles dans le plan anthropologique pour vous ?

Je n'ai écrit rien de plus et rien de moins que ce qu'a écrit saint Paul:

Saint Paul:
45. C'est ainsi qu'il est écrit : le premier homme, Adam, a été fait âme vivante ; le dernier Adam, esprit vivifiant.
46. Mais ce n'est pas le spirituel qui paraît d'abord ; c'est le psychique, puis le spirituel.
47. Le premier homme, issu du sol, est terrestre, le second, lui, vient du ciel.


De l'âme vivante à l'esprit vivifiant et du psychisme au spirituel il y a tout un chemin. Avant que ne se manifeste l'Esprit, le psychisme est voué à lui-même, MAIS SEULEMENT AVANT.

Il convient de préciser que le psychisme est relativement voué à lui-même. Disons que la souffrance et la joie psychique dépendent de lois divines dont l'homme psychique n'a pas conscience. La conscientisation de l'âme est très graduelle et, pour les âmes jeunes et non évoluées, elle ne peut se faire en une seule vie. Après la mort physique, le psychisme non encore conscient de la nature spirituelle qu'il contient se déverse à nouveau dans la nature en tant qu'élément énergétique. Il n'y a pas d'enfer éternel, il y a juste un enfer passager.

La vidéo explique tout cela d'une manière excellente, si ça vous intéresse, faites l'effort de la visionner, on perdra moins de temps à discuter. Si vous voulez vous pouvez commencer à partir de 45.50, lorsqu'il explique ce qui se passe après la mort. Vous pouvez me rétorquer "pourquoi ce serait lui qui aurait raison"? C'est parce que son explication tient compte des diverses réalités illusoires que se créent les âmes après la mort physique. Ainsi, à chaque âme correspond une réalité déterminée: Sa propre réalité (et je vous garantis que ce n'est pas un secret, je savais cela bien avant de visionner cette vidéo).

Tania



Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 18:40

Espérance a écrit:
Tania, tu ne vas pas recommencer à nous saouler avec TA spiritualité !

A quoi servent le baptème et la confirmation alors ? si ce n'est de nous donner l'Esprit Saint ?

Et après quoi? On devient saint?

Espérance a écrit:

Quant à la vidéo à laquelle tu fais référence, ce n'est certainement pas elle qui me fera changer d'avis. Désolée, mais je préfère croire ce que dit l'Eglise.

C'est justement ce que dit la vidéo, "continuez de croire à ce que vous croyez et agissez dans l'Amour".

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 18:50

Tania a écrit:
Espérance a écrit:
Tania, tu ne vas pas recommencer à nous saouler avec TA spiritualité !

A quoi servent le baptème et la confirmation alors ? si ce n'est de nous donner l'Esprit Saint ?vidéo

Et après quoi? On devient saint?


non, on devient chrétiens.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 19:57

Saint Augustin d'hippone:
Il est le penseur le plus influent du monde occidental jusqu'à Saint Thomas d'Aquin.

http://www.google.fr/url?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 21:25

ptrem a écrit:
Saint Augustin d'hippone:
Il est le penseur le plus influent du monde occidental jusqu'à Saint Thomas d'Aquin.

http://www.google.fr/url?
Spoiler:
 

ptrem, j'ai spoilé votre lien car il déformait la page (je ne sais pas pourquoi ???)

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 22:04

Tania a écrit:
Ce que je comprends pas chez toi c'est que tu me renvoies à une vidéo qui est censée parler d'une doctrine qui serait différente de celle que j'exprime ici, alors qu'en réalité c'est exactement ce que je t'explique.

Non, j'ai dit que c'était une proposition pour mettre au point nos définitions, (c'est à dire qu'on utilise des termes communs et universels venant de cette vidéo pour être sûrs qu'on parle de la même chose).
et aussi  pour rester dans une ligne précise, sans s'éparpiller sur des notions secondaires, ni rebondir sur des remarques  personnelles.
Ceci dit, l'auteur de cette vidéo me semblait correspondre globalement à ta manière de voir les choses. Contrairement à Parson qui est dans un registre plus oriental.


A la question de savoir si notre esprit est Dieu,
http://www.epistheo.com/la-theosis-dans-la-theologie-orthodoxe-grecque/
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Jeu 28 Aoû 2014, 23:14

Saint Augustin d'hipone
Saint Augustin d'hippone:
Il est le penseur le plus influent du monde occidental jusqu'à Saint Thomas d'Aquin.

On essaie de nouveau
Ptrem

http://www.google.fr/url?url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_d'Hippone&rct=j&frm=1&q=&esrc=s&sa=U&ei=ZJr_U9CxMKi80QX13oDgAQ&ved=0CBYQFjAA&usg=AFQjCNGSjczzz5TpqaGqnTAf640RDpykVQ
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 29 Aoû 2014, 02:07

J&B a écrit:
Tania a écrit:
Ce que je comprends pas chez toi c'est que tu me renvoies à une vidéo qui est censée parler d'une doctrine qui serait différente de celle que j'exprime ici, alors qu'en réalité c'est exactement ce que je t'explique.

Non, j'ai dit que c'était une proposition pour mettre au point nos définitions, (c'est à dire qu'on utilise des termes communs et universels venant de cette vidéo pour être sûrs qu'on parle de la même chose).
et aussi  pour rester dans une ligne précise, sans s'éparpiller sur des notions secondaires, ni rebondir sur des remarques  personnelles.
Ceci dit, l'auteur de cette vidéo me semblait correspondre globalement à ta manière de voir les choses.

Ha bon, il me semblait pourtant que tu m'avais donné ce lien parce que je te servais une bouillie indigeste incompréhensible...

J&B a écrit:

Contrairement à Parson qui est dans un registre plus oriental.

Parson est dans rien du tout, c'est un type complètement disjoncté qui est dans une réalité soi disant sans "je" totalement illusoire. Son "je" est encore pire que le tien ou le mien. Son truc n'est qu'un exercice mental, et rien d'autre. Celui qui n'a plus de "Je" n'est plus de ce monde, il est fondu dans l'Unité et ne risque pas de faire des interview ou des conférences.

J&B a écrit:

A la question de savoir si notre esprit est Dieu,
http://www.epistheo.com/la-theosis-dans-la-theologie-orthodoxe-grecque/

Tu trouves que dans ce lien il y a la réponse à la question?  Shocked

Il s'agit de théosis, c'est à dire de divinisation, oú as-tu vu que l'étincelle divine qui nous habite est Dieu?

S'il s'agit de se diviniser c'est que nous ne sommes pas Dieu, en tout cas ça signifie que nous n'avons pas PLEINEMENT Dieu en nous. Pour que la divinisation soit possible il faut avoir cette possibilité en nous, c'est différent. C'est justement l'étincelle divine qui nous donne ce potentiel. C'est pour cela qu'on dit que celle-ci est Dieu en puissance, mais pas en acte. Sinon ce serait trop facile, d'un claquement de doigt nous deviendrons tous Dieu et les bouddhistes ne se coltineraient pas des milliers de vies avant de se réaliser.

Dieu est en toute chose, mais toute chose n'est pas Dieu, faut pas tout mélanger. Quel intérêt aurait Dieu de se dupliquer lui-même?  Pour se diviniser il faut se conscientiser et se sanctifier, et encore, ce n'est même pas dit qu'un saint soit Dieu. Les bouddhistes inconscients sont persuadés qu'ils vont trouver pleinement Dieu au fond d'eux alors qu'au mieux il vont trouver un principe vital divin. Dieu ne peut se résumer à cela, Dieu est aussi omniscience et conscience absolue. Personne ne peut devenir conscience absolue sans passer par des niveaux de conscience intermédiaires.

Tania


Dernière édition par Tania le Ven 29 Aoû 2014, 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 29 Aoû 2014, 02:22

ptrem a écrit:
Saint Augustin d'hipone
Saint Augustin d'hippone:
Il est le penseur le plus influent du monde occidental jusqu'à Saint Thomas d'Aquin.

On essaie de nouveau
Ptrem

http://www.google.fr/url?url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_d'Hippone&rct=j&frm=1&q=&esrc=s&sa=U&ei=ZJr_U9CxMKi80QX13oDgAQ&ved=0CBYQFjAA&usg=AFQjCNGSjczzz5TpqaGqnTAf640RDpykVQ

Vous voulez dire quoi en fait? Que Dieu est en chaque homme? Si c'était le cas les âmes qui vont en enfer (selon la croyance catholique) emmèneraient Dieu avec elles. Y a comme un problème, vous ne trouvez pas?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 29 Aoû 2014, 10:11

Bonjour Ptrem,

Ce que nous avons en nous ce n'est pas PLEINEMENT Dieu, mais Dieu en potentiel, sinon nous serions tous le Christ, ça ne me parait pas bien compliqué à comprendre.

Le seul fait d'affirmer que Dieu est en chacun de nous rend impossible et absurde l'idée de l'enfer éternel. Quelle que soit la faute qu'une âme commettrait elle aurait toujours Dieu en elle...

Sauf, sauf... si ce Dieu qui est en chacun de nous quitte notre âme après la mort (qui est d'ailleurs la seconde mort). Dans ce cas, que resterait-il de l'âme si ce n'est plus qu'un vulgaire psychisme animal sans intérêt spirituel particulier. Vu que le psychisme animal n'a aucune vocation de vie éternelle il est tout simplement voué à progressivement disparaitre. Du coup, même dans cette option, l'enfer éternel est impossible pour qui que ce soit. Il s'agit ni plus ni moins que la mort lente de l'âme et du psychisme. C'est à peu près ce qu'explique le gars dans la vidéo, mais il n'empêche que ce qui quitte le corps n'est pas Dieu, mais une infime partie de Dieu: l'étincelle divine.

Bah, c'est encore plus fin que ça, mais je vois que personne ici n'est ouvert à ce genre de discours. Alors j'abrège.

J'ai d'ailleurs déjà discuté de cela avec Arnaud et il m'a affirmé noir sur blanc que dans la triade corps, âme et esprit, cet esprit n'avait rien de divin. Les catholiques se contredisent eux-mêmes, comment peut-on rationnellement discuter, c'est impossible.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 29 Aoû 2014, 10:15

Tania a écrit:
ptrem a écrit:
Saint Augustin d'hipone
Saint Augustin d'hippone:
Il est le penseur le plus influent du monde occidental jusqu'à Saint Thomas d'Aquin.

On essaie de nouveau
Ptrem

http://www.google.fr/url?url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_d'Hippone&rct=j&frm=1&q=&esrc=s&sa=U&ei=ZJr_U9CxMKi80QX13oDgAQ&ved=0CBYQFjAA&usg=AFQjCNGSjczzz5TpqaGqnTAf640RDpykVQ

Vous voulez dire quoi en fait? Que Dieu est en chaque homme?
Oui je pense et je crois que nous sommes des fils de Dieu;

Si c'était le cas les âmes qui vont en enfer (selon la croyance catholique) emmèneraient Dieu avec elles. Y a comme un problème, vous ne trouvez pas?
L'enfer c'est quoi? il n'est pas dans notre monde à quatre dimensions et donc pas accessible ,pour cela je veux suivre l'enseignement de l'Eglise ?
Mais je pense et je crois que le Bien et le Mal sont dans notre monde, et qu'ils sont actifs;


Tania
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1293
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 29 Aoû 2014, 10:16

L'enfer c'est quoi? il n'est pas dans notre monde à quatre dimensions et donc pas accessible ,pour cela je veux suivre l'enseignement de l'Eglise ?
Mais je pense et je crois que le Bien et le Mal sont dans notre monde, et qu'ils sont actifs;

Ptrem
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bouddhisme, spiritualité et chrétienté    Ven 29 Aoû 2014, 10:17

Espérance a écrit:
Tania a écrit:
Espérance a écrit:
Tania, tu ne vas pas recommencer à nous saouler avec TA spiritualité !

A quoi servent le baptème et la confirmation alors ? si ce n'est de nous donner l'Esprit Saint ?vidéo

Et après quoi? On devient saint?


non, on devient chrétiens.

Smile Ha, je suis heureuse d'apprendre que je suis Chrétienne et que mes trois enfants le sont aussi. Il se trouve que j'ai une enfant athée qui ne croit ni à Dieu et ni au diable, à quoi cela lui sert-il d'être Chrétienne par le baptême?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
 
Bouddhisme, spiritualité et chrétienté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» toute la chrétienté croit en l'âme immortelle pourtant c'est un mensonge , savez vous pourquoi ?
» La chrétienté et le culte de la déesse mère
» La preuve que la Chrétienté et l'Islam ne savent rien
» Qu'est-ce que la chrétienté ?
» Chrétienté ou l´évangile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: