DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Benoît, patron principal de l'Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Saint Benoît, patron principal de l'Europe   Ven 11 Juil 2014, 19:24

11 juillet, Saint Benoît, patron principal de l'Europe

Saint patron principal de l'Europe (la vraie, pas celle sans âme des technocrates de Bruxelles) depuis qu'en 1964, Paul VI l'a décrété ainsi, « parce qu’il a été messager de paix, opérateur d’unité, maître de civilisation et surtout héraut de la Foi et initiateur de la vie monastique en Occident » (Bref Apostolique Pacis Nuntius).  Aleteia nous livre une biographie de Saint Benoît : http://www.aleteia.org/fr/religion/contenu-agrege/saint-benoit-messager-de-paix-maitre-de-civilisation-heraut-de-la-foi-5812847577661440

   "Benoît naît à Nursie, en Ombrie, vers 480, dans une famille de petite noblesse. Il étudie à Rome où il approfondit le droit romain. Dégoûté de la vie corrompue de la ville et attiré par la vie parfaite, il se retire dans la solitude de Subiaco, où il mène une vie d’ermite, « désireux de plaire à Dieu seul », comme l’écrit son biographe. Il expérimente cette vie durant trois ans. D’autres moines arrivent et lui demandent assez vite d’être leur supérieur et leur maître. Il accepte, mais ce sera un échec, à cause de la décadence de certains moines.
   Cette expérience lui sera tout de même bénéfique. Il crée ainsi douze petits monastères de douze moines chacun. Sa renommée devient si grande que des nobles romains lui confient l’éducation de leurs fils, tels Maur et Placide, qui deviendront saints. Le clergé local est jaloux de cette expansion. Benoît quitte Subiaco vers 529 avec un petit groupe de moines. Il va vers le Sud dans l’ancienne forteresse du Mont-Cassin. Il adapte le temple païen en oratoire et, avec un grand sens pratique, il utilise les autres édifices comme habitations pour les moines et pour les pèlerins, et comme espace pour leurs activités de travail. Il organise ainsi la vie cénobitique (vivre en commun), à l’opposé de la vie érémitique (vivre en solitaire), pour qu’en toutes choses Dieu soit loué. Il est sollicité pour d’autres fondations, dont les premières sont Terracine et Rome.
   Âgé de près de soixante-dix ans, le patriarche des moines d’Occident sent ses forces diminuer. Après une rencontre avec sa sœur Scholastique, il se fait transporter dans l’oratoire de Saint-Martin où il meurt debout, les bras levés au ciel. La tradition situe la date de sa mort le 21 mars 547, mais il est fêté le 11 juillet. Quelques siècles plus tard, les dépouilles de saint Benoît et de sainte Scholastique sont transférées à l’abbaye Saint-Benoît-sur-Loire."

A la suite de saint Benoît, le monachisme, bénédictin en particulier, a été le moteur de la fondation de l'Europe chrétienne, en particulier grâce à sa règle si belle que de nombreux ordres s'en sont inspirés. Règle dont Bossuet disait quelle était un véritable "précis de l'Evangile".
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Saint Benoît, patron principal de l'Europe   Sam 12 Juil 2014, 18:05

Une biographie de saint Benoît nous a été donnée en 592, environ 50 ans après sa mort, par le saint Pape Grégoire le Grand.

Saint Benoît y apparaît comme un homme qui, parce qu’il se connaît lui-même, a acquis une connaissance pénétrante de l’âme humaine, fragile de par la faiblesse humaine mais grande par sa vocation. Sa clairvoyance alliée à une bonté profonde envers chacun lui a donné la capacité d’être un conseiller perspicace et même de faire des miracles. Après avoir renoncé à tout pour Dieu seul, il a mérité de recevoir en retour une sagesse incomparable.
Mais c’est peut-être à travers le seul écrit qu’il nous ait laissé – la Règle qui porte son nom – que nous pouvons le mieux connaître saint Benoît. Il y laisse transparaître quelque chose de sa grande humanité.

Voici bientôt 15 siècles que la doctrine spirituelle de saint Benoît a servi de norme de vie à des générations de moines et de moniales. Car sa Règle est pleine de mesure, de réalisme et d’un esprit de bienveillance. Loin de s’adresser à une élite, elle s’adapte à chacun du fait qu’elle est empreinte de modération. Elle n’en est pas moins exigeante mais sans austérité. Elle met l’accent sur la primauté du Christ dans la vie du moine, ce qui se traduira concrètement par l’assiduité à l’office liturgique, la charité envers le prochain, l’obéissance à l’Evangile à travers la Règle, l’Abbé et les frères, l’humilité manifestée par une réserve quant à la tenue et l’usage de la parole. La vie quotidienne est équilibrée entre travail et prière qui inclut la lectio divina. La Règle crée un cadre, une atmosphère de paix qui favorise la vie intérieure. Le moine se sentira toujours et partout en présence de Dieu et pourra se livrer à l’action de l’Esprit Saint pour une authentique vie d’union au Christ.

Les richesses de la spiritualité bénédictine ne sont pas destinées aux seuls moines et moniales. Les laïcs immergés dans le monde peuvent aussi les rayonner en en vivant. L’engagement dans l’oblature bénédictine en est un moyen. Les oblats, en lien avec une communauté monastique, s’inspirent de la Règle de saint Benoît pour vivre l’Evangile dans leur famille, leur travail, leurs lieux d’insertion.
Notre Pape Benoît XVI nous rappelle que Paul VI a proclamé saint Benoît Patron de l’Europe* pour « reconnaître l’œuvre merveilleuse accomplie par le saint au moyen de sa Règle, pour la formation de la civilisation et de la culture européenne ». Et il poursuit : « Accueillons aujourd’hui encore la Règle de saint Benoît comme une lumière sur notre chemin. Le grand moine reste un maître authentique, et à son école, nous pouvons apprendre l’art de vivre l’humanisme véritable. »

* Benoît XVI, audience générale du 9 avril 2008 (DC 2402)
Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Benoît, patron principal de l'Europe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Benoît Pères des Moines d'Occident, Saint Pie Ier Pape et Martyr, commentaire du jour "Saint Benoît, patron de l'Europe"
» LA MÉDAILLE DE SAINT BENOÎT
» 16 avril Saint Benoît-Joseph Labre
» Prière à Saint Benoît
» "Neuvaine d' Exorcisme avec Saint Benoït"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: