DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Pourquoi l'enfer n'existe plus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 21:14

C'est ce que je voulais dire Tabris et Lapis-lazuli  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 21:46

Prenons-en de la graine ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 21:54

Concernant les spirites-catholiques brésiliens, c'est une croyance qu'on trouve dans les églises bien plus souvent que vous pouvez l'imaginer.
C'est une croyance presque courante, une sorte de spiritualité amalgamant le catholicisme et le spiritisme Kardec.

Le lien avec le topic ?

Pour ces spirites-catholiques, l'enfer serait la terre, il y aurait selon des enfers encore pire que la terre.

La croyance à l'incarnation, à une relation de causes à effets qui empruntent aux spiritualités orientales.

Des connexions assez évidentes avec l'ésotérisme Chrétien, Jean le baptiste serait la réincarnation d'Elie.

C'est spécial, mais on rencontre des prêtres qui font leur prêches sur ça, à ma connaissance, ils ne sont pas punis par la hiérarchie, en tout cas, rien vient de Rome qui pourtant connait le truc.

L'Eglise Catholique subit une forte concurrence en Terre Brésilienne, ils ne peuvent pas excommunier ou virer des gens qui ont cette interprétation, ils ne veulent pas qu'ils partent chez la concurrence.

En même temps, c'est selon moi, pas un si grave problème, on juge l'arbre à ses fruits, or ses spirites catholiques brésiliens sont hyper sympathiques, des gens que je trouve extraordinaire, qui ont une foi vrai, communicante, une vraie charité, un souci de l'autre dont on ferait bien de s'inspirer, ceci expliquant cela, je pense que Rome préfère de bons chrétiens en marge de quelques dogmes plutôt que des dogmatiques qui trahissent l'Eglise par des comportements de crapules, ça existe ça aussi chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 21:57

Tabris a écrit:
Prenons-en de la graine ! Smile

oui,au  niveau de leurs joie et ferveur,mais  il y en a qui sont plus pour l'infériorité  et un certain silence,il faut respecter les sensibilités de chacun!
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 22:04

Lapis-lazuli a écrit:
Tabris a écrit:
Prenons-en de la graine ! Smile

oui,au  niveau de leurs joie et ferveur,mais  il y en a qui sont plus pour intériorité  et un certain silence,il faut respecter les sensibilités de chacun!

on juge un arbre par ses fruits, l'intériorité, le silence sont des vertus religieuses reconnus et éprouvées. Par contre le folklore, "l'ambiance" le "bruit" je ne sais vraiment pas trop, personnellement la joie de l'Esprit saint n'est pas cette joie fruit du folklore, on se fait juste plaisir à soit même sans fruit dans sa vie de sainteté.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 22:15

pourtant, pechemignon,quand on participe à des journées spéciales, comme les JMJ, c'est bon de laisser éclater sa joie !

Jésus ne devait pas être triste.

Lorsqu'on va dans les monastères ou carmels, les moniales transpirent aussi la joie. Les chants sont gais, on se sent transportés.

N'avez-vous jamais vécu cela ?

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 22:51

Phoebus a écrit:
Concernant les spirites-catholiques brésiliens, c'est une croyance qu'on trouve dans les églises bien plus souvent que vous pouvez l'imaginer.
C'est une croyance presque courante, une sorte de spiritualité amalgamant le catholicisme et le spiritisme Kardec.

Le lien avec le topic ?

Pour ces spirites-catholiques, l'enfer serait la terre, il y aurait selon des enfers encore pire que la terre.

La croyance à l'incarnation, à une relation de causes à effets qui empruntent aux  spiritualités orientales.

Des connexions assez évidentes avec l'ésotérisme Chrétien, Jean le baptiste serait la réincarnation d'Elie.

C'est spécial, mais on rencontre des prêtres qui font leur prêches sur ça, à ma connaissance, ils ne sont pas punis par la hiérarchie, en tout cas, rien vient de Rome qui pourtant connait le truc.

L'Eglise Catholique subit une forte concurrence en Terre Brésilienne, ils ne peuvent pas excommunier ou virer des gens qui ont cette interprétation, ils ne veulent pas qu'ils partent chez la concurrence.

En même temps, c'est selon moi, pas un si grave problème, on juge l'arbre à ses fruits, or ses spirites catholiques brésiliens sont hyper sympathiques, des gens que je trouve extraordinaire, qui ont une foi vrai, communicante, une vraie charité, un souci de l'autre dont on ferait bien de s'inspirer, ceci expliquant cela, je pense que Rome préfère de bons chrétiens en marge de quelques dogmes plutôt que des dogmatiques qui trahissent l'Eglise par des comportements de crapules, ça existe ça aussi chez nous.

Le problème n'est pas de savoir qu'il y a des catholiques pas très charitables,il y a en effet des non-catholique très charitable,bien plus que certains catholiques(comme moi même),mais qui l'ignorent?
Le problème est que certains se disent catholique mais ne le sont pas,ne l'assument pas,portent à confusion et donnent une fausse image de l’Église,même pire,certains veulent la détruire de l'intérieur pour la faire à leurs image.

Pour être catholique il faut adhérer à ses dogmes,à sa doctrine;c'est comme ça,je n'y peux rien,ce n'est pas nous qui décidons,un moment donné il faut être honnête envers soi même!


Dernière édition par Lapis-lazuli le Jeu 03 Juil 2014, 23:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 23:02

Espérance a écrit:
pourtant, pechemignon,quand on participe à des journées spéciales, comme les JMJ, c'est bon de laisser éclater sa joie !

Jésus ne devait pas être triste.

Lorsqu'on va dans les monastères ou carmels, les moniales transpirent aussi la joie. Les chants sont gais, on se sent transportés.

N'avez-vous jamais vécu cela ?

À la cène,le Christ avec ses apôtres,n'étaient pas entrain de danser...je crois?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 23:25

Mais ils ont chanté les psaumes.
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Jeu 03 Juil 2014, 23:28

Tania a écrit:
Oui oui, bien sûr, tout le monde sait cela,  Mr. Green  c'est pour cette raison que j'ai parlé de demeure, mais personne ne comprend réellement comment cela fonctionne. Et, surtout, personne n'est conscient de l'impermanence de l'état d'âme (donc du niveau de conscience). La demeure en question n'est pas éternelle, ce serait trop facile... Tania

Un peu d'eau au moulin de Tania ; La notion de temps et d'Eternité est relative ; les Espace-Temps (puisqu'il s'agit de ça) peuvent s'enrouler et ce que nous nommerions (abusivement) "éternité" est, relativement parlant, une "durée" si elle est observée d'un autre référentiel.  

Une vie humaine terrestre de 78 ans (durée considérée comme normale par exemple en Europe) laisserait penser qu'une damnation de 10 millions d'années (c'est rien du tout au niveau géologique), ce serait l'éternité ... et bien même pas car dans un autre Espace-Temps, cela se passerait le temps d'un claquement de doigt.

La demeure n'est pas éternelle comme le dit fort justement Tania et cette impermanence va de pair (ipso facto) avec l'Economie du Créateur.  

Alors peu importent les Enfers et les démons puisqu'ils sont eux-aussi dans l'impermanence.  

Et même si nous Y ETIONS VRAIMENT dans un de ces Enfers (relatifs) ; bon Dieu, que c'est magnifique puisqu'on nous y laisse prier !

 :greenange:
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 00:36

empathry a écrit:
Tania a écrit:
Oui oui, bien sûr, tout le monde sait cela,  Mr. Green  c'est pour cette raison que j'ai parlé de demeure, mais personne ne comprend réellement comment cela fonctionne. Et, surtout, personne n'est conscient de l'impermanence de l'état d'âme (donc du niveau de conscience). La demeure en question n'est pas éternelle, ce serait trop facile... Tania

Un peu d'eau au moulin de Tania ; La notion de temps et d'Eternité est relative ; les Espace-Temps (puisqu'il s'agit de ça) peuvent s'enrouler et ce que nous nommerions (abusivement) "éternité" est, relativement parlant, une "durée" si elle est observée d'un autre référentiel.  

Une vie humaine terrestre de 78 ans (durée considérée comme normale par exemple en Europe) laisserait penser qu'une damnation de 10 millions d'années (c'est rien du tout au niveau géologique), ce serait l'éternité ... et bien même pas car dans un autre Espace-Temps, cela se passerait le temps d'un claquement de doigt.

La demeure n'est pas éternelle comme le dit fort justement Tania et cette impermanence va de pair (ipso facto) avec l'Economie du Créateur.  

Alors peu importent les Enfers et les démons puisqu'ils sont eux-aussi dans l'impermanence.  

Et même si nous Y ETIONS VRAIMENT dans un de ces Enfers (relatifs) ; bon Dieu, que c'est magnifique puisqu'on nous y laisse prier !

 :greenange:

Non,l'éternité en Dieu est en dehors du temps;par contre l'éternité de l'enfer où sont les damnés est sempiternel.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 01:16

Lapis-lazuli a écrit:
empathry a écrit:
Tania a écrit:
Oui oui, bien sûr, tout le monde sait cela,  Mr. Green  c'est pour cette raison que j'ai parlé de demeure, mais personne ne comprend réellement comment cela fonctionne. Et, surtout, personne n'est conscient de l'impermanence de l'état d'âme (donc du niveau de conscience). La demeure en question n'est pas éternelle, ce serait trop facile... Tania

Un peu d'eau au moulin de Tania ; La notion de temps et d'Eternité est relative ; les Espace-Temps (puisqu'il s'agit de ça) peuvent s'enrouler et ce que nous nommerions (abusivement) "éternité" est, relativement parlant, une "durée" si elle est observée d'un autre référentiel.  

Une vie humaine terrestre de 78 ans (durée considérée comme normale par exemple en Europe) laisserait penser qu'une damnation de 10 millions d'années (c'est rien du tout au niveau géologique), ce serait l'éternité ... et bien même pas car dans un autre Espace-Temps, cela se passerait le temps d'un claquement de doigt.

La demeure n'est pas éternelle comme le dit fort justement Tania et cette impermanence va de pair (ipso facto) avec l'Economie du Créateur.  

Alors peu importent les Enfers et les démons puisqu'ils sont eux-aussi dans l'impermanence.  

Et même si nous Y ETIONS VRAIMENT dans un de ces Enfers (relatifs) ; bon Dieu, que c'est magnifique puisqu'on nous y laisse prier !

 :greenange:

Non,l'éternité en Dieu est en dehors du temps;par contre l'éternité de l'enfer où sont les damnés est sempiternel.

Seul Dieu est réellement hors du temps car il est immuable. Dans une dimension sans espace-temps il existe un autre temps dépendant des changements des états d'âme. Sinon comment ferait-on au purgatoire pour se purifier s'il n'existait pas un certain type de temps? A partir du moment oú il y a mouvement et transformation, il y a du temps, même si celui-ci n'a plus rien à voir avec la formule t = d/c. C'est pour cette raison d'ailleurs que l'enfer éternel ne peut exister, c'est grâce au changement et à la transformation des âmes. Sinon tout serait figé et les purgatoires aussi ne pourraient exister.

C'est juste une remarque en passant conforme à la croyance catholique concernant les purgatoires célestes. Mais il ne fait aucun doute pour moi que le purgatoire pour les mauvaises âmes ne peut être que sur terre. Le problème de la transformation de l'âme dans l'au-delà n'est pas vraiment une question de temps, mais l'absence de sens physiques. L'âme peut continuer à évoluer dans l'au-delà lorsqu'elle a atteint un certain seuil de conscience (amour, humilité et sagesse) et qu'elle est totalement détachée de la matière.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 03:03

L'enfer éternel n'existe pas à cause de formules mathématiques mais à cause des paroles de Jésus sur le blasphème contre l'Esprit Saint.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9353
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 05:54

Mais il ne fait aucun doute pour moi que le purgatoire pour les mauvaises âmes ne peut être que sur terre .


L'expérience religieuse extraordinaire que j'ai vécue à Medjugorje ( au cas où elle serait le signe d'une certaine objectivité ) contredit carrément cette supposition .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 07:32

"Mais il ne fait aucun doute pour moi que le purgatoire pour les mauvaises âmes ne peut être que sur terre ."


Peut-être... Mais alors que signifie votre question : "pourquoi certains souffrent et d'autres, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 09:12

Espérance a écrit:
pourtant, pechemignon,quand on participe à des journées spéciales, comme les JMJ, c'est bon de laisser éclater sa joie !

Jésus ne devait pas être triste.

Lorsqu'on va dans les monastères ou carmels, les moniales transpirent aussi la joie. Les chants sont gais, on se sent transportés.

N'avez-vous jamais vécu cela ?

Il s'agit de la joie du monde et non de la joie fruit de l'Esprit. La joie fruit de l'Esprit est la joie selon les béatitudes.

Acte 5 a écrit:
Les apôtres se retirèrent de devant le sanhédrin, joyeux d'avoir été jugés dignes de subir des outrages pour le nom de Jésus.
Voilà un exemple de joie selon les béatitudes.

Mais quant à la joie selon le monde..
Luc 6,25 a écrit:
Malheur à vous qui riez maintenant, parce que vous serez dans le deuil et dans les larmes.
quant aux JMJ je le considère comme un folklore géant pour faire plaisir à certain jeunes riches occidentaux et dont les fruits spirituels restent à prouver. En effet, il n' y a aucun sacramental traditionnel qui ressemble de près ou de loin à ce genre de folklore.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 09:13

Tania a écrit:
Lapis-lazuli a écrit:
empathry a écrit:
Tania a écrit:
Oui oui, bien sûr, tout le monde sait cela,  Mr. Green  c'est pour cette raison que j'ai parlé de demeure, mais personne ne comprend réellement comment cela fonctionne. Et, surtout, personne n'est conscient de l'impermanence de l'état d'âme (donc du niveau de conscience). La demeure en question n'est pas éternelle, ce serait trop facile... Tania

Un peu d'eau au moulin de Tania ; La notion de temps et d'Eternité est relative ; les Espace-Temps (puisqu'il s'agit de ça) peuvent s'enrouler et ce que nous nommerions (abusivement) "éternité" est, relativement parlant, une "durée" si elle est observée d'un autre référentiel.  

Une vie humaine terrestre de 78 ans (durée considérée comme normale par exemple en Europe) laisserait penser qu'une damnation de 10 millions d'années (c'est rien du tout au niveau géologique), ce serait l'éternité ... et bien même pas car dans un autre Espace-Temps, cela se passerait le temps d'un claquement de doigt.

La demeure n'est pas éternelle comme le dit fort justement Tania et cette impermanence va de pair (ipso facto) avec l'Economie du Créateur.  

Alors peu importent les Enfers et les démons puisqu'ils sont eux-aussi dans l'impermanence.  

Et même si nous Y ETIONS VRAIMENT dans un de ces Enfers (relatifs) ; bon Dieu, que c'est magnifique puisqu'on nous y laisse prier !

 :greenange:

Non,l'éternité en Dieu est en dehors du temps;par contre l'éternité de l'enfer où sont les damnés est sempiternel.

Seul Dieu est réellement hors du temps car il est immuable. Dans une dimension sans espace-temps il existe un autre temps dépendant des changements des états d'âme. Sinon comment ferait-on au purgatoire pour se purifier s'il n'existait pas un certain type de temps? A partir du moment oú il y a mouvement et transformation, il y a du temps, même si celui-ci n'a plus rien à voir avec la formule t = d/c. C'est pour cette raison d'ailleurs que l'enfer éternel ne peut exister, c'est grâce au changement et à la transformation des âmes. Sinon tout serait figé et les purgatoires aussi ne pourraient exister.

C'est juste une remarque en passant conforme à la croyance catholique concernant les purgatoires célestes. Mais il ne fait aucun doute pour moi que le purgatoire pour les mauvaises âmes ne peut être que sur terre. Le problème de la transformation de l'âme dans l'au-delà n'est pas vraiment une question de temps, mais l'absence de sens physiques. L'âme peut continuer à évoluer dans l'au-delà lorsqu'elle a atteint un certain seuil de conscience (amour, humilité et sagesse) et qu'elle est totalement détachée de la matière.

Tania

Encore une fois vous mélangez les choses;nous ne disons pas que le purgatoire et en dehors du temps(ils n'est pas éternel)!Ensuite votre affirmation que l'enfer éternel ne peut exister à cause du temps est votre conviction,que je respecte, mais que nous ne partageons pas.
Quand vous affirmez:" il ne fait aucun doute pour moi que le purgatoire pour les mauvaises âmes ne peut être que sur terre."cela est faux d'un point de vue catholique ,car une mauvaise âme comme vous dites ne peut-être dans le purgatoire après la mort;mais nous croyons la vie terrestre comme le premier degré du purgatoire et non l'enfer comme certains le disent.

Je vous propose une série de vidéos sur le sujet:













Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 10:34

[quote="pechemignon"]

Citation :
Il s'agit de la joie du monde et non de la joie fruit de l'Esprit. La joie fruit de l'Esprit est la joie selon les béatitudes.

Jean Paul II, Angelus du 3e dimanche de l'Avent 2003 :

"Savoir que Dieu est proche, attentif et plein de compassion, non indifférent, qu'il est un père miséricordieux qui s'intéresse à nous dans le respect de notre liberté, est motif d'une joie profonde que les aléas du quotidien ne peuvent atténuer. [...] La caractéristique unique de la joie chrétienne est qu'elle peut être partagée avec la souffrance puisqu'elle est entièrement basée sur l'amour. En effet, le Seigneur qui nous est proche au point de se faire homme vient pour communiquer sa joie, la joie d'aimer. C'est seulement ainsi que l'on comprend l'allégresse sereine des martyrs jusque dans l'épreuve, ou bien le sourire des saints de la charité face à qui souffre. C'est un sourire sans offense, qui console..."

Citation :
quant aux JMJ je le considère comme un folklore géant pour faire plaisir à certain jeunes riches occidentaux et dont les fruits spirituels restent à prouver. En effet, il n' y a aucun sacramental traditionnel qui ressemble de près ou de loin à ce genre de folklore.

Je ne pense pas. D'abord ce ne sont pas QUE de jeunes riches occidentaux, mais des jeunes qui sont pour la plupart engagés dans un Mouvement d'Eglise.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 10:50

Voici une lettre de Taizé qui parle de l'enfer :

Un chrétien doit-il croire à l’existence de l’enfer ?

Il fut un temps où la prédication chrétienne comportait une mention obligatoire de l’enfer à l’adresse des croyants tièdes ou réfractaires. De nos jours, par contre, la notion même d’un tel lieu de châtiment scandalise, tant il semble contredire la foi en un Dieu d’amour. Le Christ pourrait-il vraiment consentir à la perte définitive de quelqu’un pour qui il a donné sa vie jusqu’au bout ?

Toute réflexion sur le sens de cette doctrine difficile doit commencer par une constatation surprenante : ce n’est qu’avec l’Évangile qu’apparaît l’enfer proprement dit ! Les Écritures hébraïques, notre Ancien Testament, parlent plutôt du Shéol, séjour des morts situé sous la terre. Lieu sombre, pays de l’oubli dont personne ne remonte (voir Psaume 88,9-13 ; Job 7,9), le Shéol est comme une transcription en termes spatiaux de la réalité de la mort. En ce sens, il est « le rendez-vous de tout vivant » (Job 30,23), bien que le fait que Dieu soit censé en être absent indique une certaine affinité avec le péché.

Si Dieu est le Dieu de la vie, peut-il toutefois se résigner à ce que la mort ait le dernier mot ? Des croyants clamaient une folle certitude : « Tu ne peux abandonner mon âme au Shéol, tu ne peux laisser ton ami voir la Fosse. » (Psaume 16,10) Leur espérance contre toute espérance a porté certains, en Israël, à attendre une résurrection à la fin des temps. Et cette attente de la foi est entrée dans l’histoire par le Christ Jésus, « premier-né d’entre les morts » (Colossiens 1,18) et ainsi « aîné d’une multitude de frères » (Romains 8,29).

La foi dans le Christ ressuscité donne la certitude que la mort n’est pas le sort inéluctable de l’humanité. L’amour de Dieu est plus fort, comme le montre l’icône russe où le Christ descend au Shéol pour en rompre les portes et libérer les captifs. En conséquence, « le lieu de perdition » change radicalement de caractère. Loin d’être l’endroit où Dieu paraît absent, il manifeste désormais la réalité du péché à la lumière du Christ. Il traduit en catégories spatiales « la seconde mort » (Apocalypse 20,6), c’est-à-dire le refus obstiné d’accueillir l’amour que Dieu offre toujours et à tous. La notion d’enfer révèle ainsi deux facettes essentielles de l’amour inconditionnel de Dieu : il respecte pleinement la liberté humaine, et il reste néanmoins présent pour chacun, jusque dans son éventuel refus. Elle exprime, de façon paradoxale, la bonne nouvelle que la lumière brille partout, même pour ceux qui garderaient les yeux fermés par peur ou par dépit.

Cette situation est-elle définitive ? Vus du dedans, nos enfers paraissent toujours sans issue. Mais existe-il vraiment une créature qui peut vaincre par son refus la patience de Dieu ? Pauvre de Dieu, le Christ Jésus ne s’impose pas. Mais « il ne fléchira ni ne cédera » tant que sa mission de porter partout la paix n’est pas accomplie (voir Isaïe 42,2-4), et sa faiblesse est plus forte que la force humaine (voir 1 Corinthiens 1,25).
Jésus parle-t-il de l’enfer ?

Loin d’offrir des descriptions littérales et objectives de réalités spirituelles, les paroles de Jésus ont pour but de nous faire entrer dans la vérité sur Dieu et sur nous-mêmes. Jésus ne parle et n’agit que pour transmettre la joyeuse nouvelle de ce que Dieu est en train d’accomplir dans le monde, et pour inviter les humains à y participer par un oui engageant tout leur être à sa suite. En un sens, toutes les déclarations de Jésus ne sont qu’un développement de ses premières paroles dans l’évangile de Marc : « Le temps est accompli et le Règne de Dieu s’est approché : changez vos cœurs et croyez à la Bonne Nouvelle ! » (Marc 1,15.)

En même temps, Jésus adapte ce message à la condition de ses auditeurs. Il ne parle pas le même langage à tous. Pour se faire comprendre, il utilise les catégories et les expressions familières à ses interlocuteurs. Comme saint Paul après lui, il cherche à se faire « tout à tous, afin d’en sauver à tout prix quelques-uns » (1 Corinthiens 9,22).

Ainsi, lorsqu’il est confronté à des hommes qui refusent de le prendre au sérieux, notamment les élites de la nation qui estiment qu’elles savent déjà tout sur Dieu et sur ses desseins, Jésus emprunte des formules fracassantes à l’instar des prophètes, pour tenter d’ébranler leur arrogance illusoire. Il lui arrive de menacer les maîtres de la religion, qui se croient irréprochables mais qui, en fait, occultent le chemin de Dieu, avec « la géhenne de feu » (Matthieu 23,33 ; voir 5,22). La géhenne, ou le Val de Hinnom, était un endroit près de Jérusalem où l’on brûlait les ordures. Jadis elle avait été le site d’un culte au dieu Moloch qui comportait des sacrifices humains.
Si Jésus parle ainsi, c’est qu’il veut tout tenter afin de pénétrer la cuirasse endurcie de tel ou tel groupe. Mais jamais il ne joue avec la mauvaise conscience. Au contraire, lorsqu’il se trouve en face de personnes qui se croient loin de Dieu – une femme adultère (Jean 8), un riche compromis (Luc 19) – il n’a que des paroles d’accueil et de compréhension. L’un des griefs contre lui est qu’il est « un ami des pécheurs » (Matthieu 11,19).

C’est le pire des contresens, alors, de s’appuyer sur les paroles sévères de Jésus afin de faire peur et d’utiliser cette peur pour arriver à ses propres fins, fussent-elles spirituelles. Qui agit ainsi propose une caricature de Dieu qui éloigne de la foi véritable, et c’est justement envers ces personnes-là que Jésus a des paroles particulièrement intransigeantes (voir Matthieu 18,6). Le fait que Jésus évoque parfois la possibilité pour l’homme de se perdre s’explique en réalité par sa soif brûlante de communiquer l’eau vive de l’Esprit à chaque être humain, par sa certitude que le bonheur véritable se trouve uniquement dans une communion d’amour avec son Père.

Lettre de Taizé : 2005/6

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 11:29

Visiblement c'est difficile de faire comprendre ça. Nous sommes tous d'accord qu'on doit être heureux, le problème est le motif de son bonheur.
Le motif du bonheur chrétien doit être le royaume des cieux, et tout ce qui concoure à l'obtenir, c'est pour cela que je parle de la joie des béatitudes. Il ne s'agit donc pas de la joie suite à un ressentis agréable qu'on a eu, mais de la joie à cause du plaisir qu'on fait à Dieu et à cause des grâces et de la gloire que Dieu va nous donner. On doit même avoir cette joie malgré ( à cause) d’éventuels ressentis très désagréables.
J'espère que j'ai été assez claire cette fois ci.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 12:55

Espérance a écrit:
pechemignon a écrit:


Citation :
Il s'agit de la joie du monde et non de la joie fruit de l'Esprit. La joie fruit de l'Esprit est la joie selon les béatitudes.

Jean Paul II, Angelus du 3e dimanche de l'Avent 2003 :

"Savoir que Dieu est proche, attentif et plein de compassion, non indifférent, qu'il est un père miséricordieux qui s'intéresse à nous dans le respect de notre liberté, est motif d'une joie profonde que les aléas du quotidien ne peuvent atténuer. [...] La caractéristique unique de la joie chrétienne est qu'elle peut être partagée avec la souffrance puisqu'elle est entièrement basée sur l'amour. En effet, le Seigneur qui nous est proche au point de se faire homme vient pour communiquer sa joie, la joie d'aimer. C'est seulement ainsi que l'on comprend l'allégresse sereine des martyrs jusque dans l'épreuve, ou bien le sourire des saints de la charité face à qui souffre. C'est un sourire sans offense, qui console..."

Citation :
quant aux JMJ je le considère comme un folklore géant pour faire plaisir à certain jeunes riches occidentaux et dont les fruits spirituels restent à prouver. En effet, il n' y a aucun sacramental traditionnel qui ressemble de près ou de loin à ce genre de folklore.

Je ne pense pas. D'abord ce ne sont pas QUE de jeunes riches occidentaux, mais des jeunes qui sont pour la plupart engagés dans un Mouvement d'Eglise.

Les JMJ c'est bien,mais il faut regarder la réalité en face,la plupart des jeunes y vont pour faire une ou des rencontres.Au risque de vous choquer les JMJ sont pour moi un"club" de rencontre pour jeunes chrétiens(je le sais ayant été il y a peu adolescent puis jeune homme). Est ce que c'est mal?Je ne le crois pas;je crois que l'Esprit Saint se sert de cela pour ramener des jeunes à la pratique,à la foi...

J'ai l’impression que beaucoup de femmes sont naïves par rapport aux jeunes et aux hommes!

Pourtant vous étiez éducatrice me semble t'il,espérance?


Dernière édition par Lapis-lazuli le Ven 04 Juil 2014, 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 13:24

Ramenez les gens à la Foi? combien de ces jeunes y vont juste pour se faire plaisir et fricoter? et l'Eglise joue à l'autruche pourtant tout le monde sait cela. Si un jeune veut raviver sa Foi, les moyens sont connus depuis 2000 ans: Ecoute de la parole, méditation, prière... et persévérance.
Si les Eglises se vident la solution n'est pas d'essayer d'aller dans le sens "du monde" pour faire plaisir aux gens. L'Eglise doit persévérer à dire le message de vérité même si cela ne fait pas plaisir à beaucoup.
- Beaucoup suivaient Jésus, Il a dit qu'on doit manger sa chair si on veut être sauvé, beaucoup l'ont fui, mais Jésus n'a pas pour autant changé une  virgule à son message.
- Le jeune homme riche voulait être disciple de Jésus, mais Jésus lui a demandé de vendre tous ses biens, le jeune homme L'a fui, mais il n'a pas retiré une seule virgule à ses exigences, on contraire il a enfoncer le clou en disant qu'on ne doit pas seulement renoncer à ses richesses, mais à ses parents, amis etc.

- A l'arrivé tous ses disciples même l'ont fui lorsqu’il a prit son chemin de croix, il s'est retrouvé presque seul, seul un brigand a essayer de le défendre.


On doit déplorer le fait que les gens rejettent le message du Christ, mais on ne doit jamais essayer des solutions de compromission. Contentons nous de témoigner, et laissons Dieu faire le reste, c'est son "business".
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 13:54

Je n'ai pas eu l'impression de gens qui fricotaient au JMJ ... tout au moins dans les groupes constitués de ma paroisse ... (4 cars)  

ça doit dépendre également de la qualité et de la motivation des accompagnateurs et prêtres.

 :sage:
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 14:06

empathry a écrit:
Je n'ai pas eu l'impression de gens qui fricotaient au JMJ ... tout au moins dans les groupes constitués de ma paroisse ... (4 cars)  

ça doit dépendre également de la qualité et de la motivation des accompagnateurs et prêtres.

 :sage:

On est chrétien quand même,pas des bêtes! Pouffer de rire 

Oui,les accompagnateurs et prêtres font beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 16:46

empathry a écrit:
Je n'ai pas eu l'impression de gens qui fricotaient au JMJ ... tout au moins dans les groupes constitués de ma paroisse ... (4 cars)  

ça doit dépendre également de la qualité et de la motivation des accompagnateurs et prêtres.

 :sage:

Moi non plus, je n'ai pas eu cette impression !

Il y a eu des réunions avant et des collectes pour payer le voyage de certains (donc pas des fils de riches...)


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 16:53

Moi comprise, nous sommes partis loin du titre de ce fil "pourquoi l'enfer n'existe plus"...

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 17:37

pour revenir au titre de la discussion, je n'ai toujours pas perçu la pertinence du débat, l'existence de l'enfer comme lieu de tourment éternelle étant un dogme de l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 17:39

pechemignon a écrit:
pour revenir au titre de la discussion, je n'ai toujours pas perçu la pertinence du débat, l'existence de l'enfer comme lieu de tourment éternelle étant un dogme de l'Eglise.

tout à fait  Very Happy 

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 17:58

C'est bien pourquoi, il est important d'être rigoureux dans l'intitulé d'un nouveau sujet... sans donner son propre point de vue !
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 18:10

En fait beaucoup ne comprennent pas comment un Dieu juste peut laisser souffrir éternellement quelqu'un qui aurait commis une faute par ignorance ou par faiblesse.
Pour comprendre on doit se placer du côté de celui qui est victime d'une injustice. Je vais prendre un exemple. Si quelqu'un sans le savoir détruit votre pot de fleur. S'il peut le réparer en toute justice qui doit réparer le dégât commis?
Or Dieu étant infini, la moindre offense faite à Dieu est infini, et pour réparer cette offense il faudrait une éternité. Pour que la gloire de Dieu qu'on a empêché de se manifester à cause de nos péchés soit rétablie, il faudrait une éternité à celui qui est l'auteur de cette injustice pour la réparer ( qu'il l'ai faite consciemment ou non, par faiblesse ou non, la justice veut que ce soit lui qui répare). D'où l'éternité de l'enfer!

Maintenant la miséricorde de Dieu dans tout ça? Pour obtenir la miséricorde de Dieu, il faut humblement reconnaître ses tords et demander pardon. Or l'humilité véritable est une grâce surnaturelle. Quant on commet le péché, on perd des grâces, et on peut précisément perdre cette grâce d'humilité qui va nous empêcher de pouvoir humblement reconnaître nos péchés et demander pardon, on est donc mal barré, sauf si une tierce personne compense la faiblesse de notre humilité par son intercession.
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 18:29

D'où la très grande importance de la prière d'intercession, de la prière à Marie et aux saints.

Les "intercesseurs professionnels" ( moines, anachorètes, religieux etc) sont un très grand trésor de l'humanité, c'est grâce à leur prière que beaucoup obtiennent le salut que Jésus offre.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 18:34

pechemignon a écrit:
D'où la très grande importance de la prière d'intercession, de la prière à Marie et aux saints.

Les "intercesseurs professionnels" ( moines, anachorètes, religieux etc) sont un très grand trésor de l'humanité, c'est grâce à leur prière que beaucoup obtiennent le salut que Jésus offre.

Les contemplatifs, moines et moniales, sont le poumon de l'Eglise !
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 18:38

je dirais le poumon de l'humanité!
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 20:48

pechemignon a écrit:
En fait beaucoup ne comprennent pas comment un Dieu juste peut laisser souffrir éternellement quelqu'un qui aurait commis une faute par ignorance ou par faiblesse.
Là il y a un problème pechemignon! Confused 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 20:52

Lapis-lazuli a écrit:
pechemignon a écrit:
En fait beaucoup ne comprennent pas comment un Dieu juste peut laisser souffrir éternellement quelqu'un qui aurait commis une faute par ignorance ou par faiblesse.
Là il y a un problème pechemignon! Confused 

Je ne pense pas en effet que ce soit un péché par ignorance ou par faiblesse qui nous mènerait en enfer, mais en connaissance de cause, un rejet de Dieu et de son amour. Par orgueil peut-être ?

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 21:23

Espérance a écrit:
Je ne pense pas en effet que ce soit un péché par ignorance ou par faiblesse qui nous mènerait en enfer, mais en connaissance de cause, un rejet de Dieu et de son amour. Par orgueil peut-être ?

Je pense la même chose ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
empathry



Masculin Messages : 376
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 22:14

Prenez vos lunettes SVP et relisez attentivement Péchémignon qui a écrit "qui a commis une FAUTE" ; il a une nuance importante entre la FAUTE et le PECHE !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28494
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Ven 04 Juil 2014, 22:35

Faute ou péché, ça se ressemble, je trouve. Confused
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 07:04

Dites moi plutôt ce qui est absurde dans ma réflexion, plutôt que de vous accrocher dans vos idées. La justice veut que ce soit celui qui ait commis une faute qui la répare sinon qui doit la réparer? même si par ignorance je détruit un objet qui vous appartient c'est à moi de le réparer non?
La réparation d'une offense faite à Dieu a une durée éternelle à cause de la nature même de Dieu!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 09:45

pechemignon a écrit:
Dites moi plutôt ce qui est absurde dans ma réflexion, plutôt que de vous accrocher dans vos idées. La justice veut que ce soit celui qui ait commis une faute qui la répare sinon qui doit la réparer? même si par ignorance je détruit un objet qui vous appartient c'est à moi de le réparer non?
La réparation d'une offense faite à Dieu a une durée éternelle à cause de la nature même de Dieu!

Je ne pense pas : une fois qu'on a regretté et demandé pardon à Dieu pour son péché, Il pardonne et oublie.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 09:57

Est ce que j'ai dit le contraire? mais là c'est la miséricorde de Dieu qui va se manifester et non sa justice. Seulement  avoir une contrition de ses péchés est une grâce. L'homme en s'entêtant dans le péché et en refoulant toutes les intuitions de l'Esprit dans sa conscience , peut perdre suffisamment de grâce si bien qu'il lui sera impossible d'avoir une contrition et de demander pardon pour ses péchés au dernier moment. Il sera comme les vierges folles, il constatera qu'il n'a plus d'huile pour pouvoir bénéficier de la miséricorde de Dieu. Il ne pourra que subir sa justice.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 10:00

pechemignon a écrit:
Est ce que j'ai dit le contraire? mais là c'est la miséricorde de Dieu qui va ce manifester et non sa justice. Seulement  avoir une contrition de ses péchés est une grâce. L'homme en s'entêtant dans le péché et en refoulant toutes les intuitions de l'Esprit dans sa conscience , peut perdre suffisamment de grâce si bien qu'il lui sera impossible d'avoir une contrition et de demander pardon pour ses péchés au dernier moment. Il sera comme les vierges folles, il constatera qu'il n'a plus d'huile pour pouvoir bénéficier de la miséricorde de Dieu. Il ne pourra que subir sa justice.

Mais alors là, c'est aussi de l'orgueil de ne pas demander pardon.
A moins que ça ne soit le désespoir comme Judas  Crying or Very sad 

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 10:11

Vous ne comprenez pas Espérance? l'humilité pour demander pardon est une grâce. Et tout le monde peut perdre cette grâce si on s'entête dans le péché. Tout le monde peut devenir Judas ( être même pire que lui) , c'est par pure grâce si on n'est pas Judas, mais les grâces sont des "talents" qu'on peut faire fructifier ou qu'on peut gaspiller.
Moralité soyons vigilant pour ne jamais commettre le moindre péché. Car le moindre péché qu'on commet peut nous être fatale en nous faisant perdre la grâce de l'humilité et du pardon. Et dans ce cas seule l'intercession d'une âme généreuse peut nous faire rentrer dans des bonnes grâces de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 10:45

non, j'ai bien compris ce que vous dites, mais vous me donnez toujours l'impression de ne pas croire en l'immense miséricorde de Dieu.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 11:10

La miséricorde de Dieu ne peut pas aller contre notre volonté Espérance! croire le contraire est un péché contre l'espérance en passant:
CEC a écrit:
2091 Le premier commandement vise aussi les péchés contre l’espérance, qui sont le désespoir et la présomption :

Par le désespoir, l’homme cesse d’espérer de Dieu son salut personnel, les secours pour y parvenir ou le pardon de ses péchés. Il s’oppose à la Bonté de Dieu, à sa Justice – car le Seigneur est fidèle à ses promesses -, et à sa Miséricorde.

2092 Il y deux sortes de présomption. Ou bien, l’homme présume de ses capacités (espérant pouvoir se sauver sans l’aide d’en Haut), ou bien il présume de la toute-puissance ou de la miséricorde divines (espérant obtenir son pardon sans conversion et la gloire sans mérite).



L'homme en s'entêtant dans le péché refuse  par là même la conversion, donc il ne peut pas obtenir le pardon de ses péchés. La conversion est une grâce, lorsqu'on est souvent englué dans le péché, on aime tellement ce péché qu'on ne veut pas l'abandonner, on ne veut pas se convertir. Seul notre bouche dit qu'on aime Dieu, mais notre cœur aime le péché. Désolé dans cas Dieu la miséricorde de Dieu ne pourra rien!
Attention tout le monde peut se retrouver dans cette situation où il aime son péché plus que Dieu. Pouvoir aimer Dieu est une grâce, qu'on peut perdre par notre entêtement à faire le péché
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 11:17

Je ne crois pas que l'on puisse perdre la grâce, Dieu étant toujours prêt à la donner, mais qu'on ne la voit pas (ou qu'on ne veule pas la voir et l'accepter) ça oui.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 11:32

Compendium a écrit:
395. Quand commet-on le péché mortel?

1855-1861
1874

On commet le péché mortel quand il y a à la fois matière grave, pleine conscience et propos délibéré. Le péché mortel détruit en nous la charité, nous prive de la grâce sanctifiante et conduit à la mort éternelle de l’enfer s’il n’y a pas de repentir


Compendium a écrit:
Quand commet-on le péché véniel?

1862-1864
1875

Le péché véniel, qui est radicalement différent du péché mortel, est commis quand sa matière est légère, ou même si elle est grave mais sans qu’il y ait pleine conscience ou total consentement. Il ne rompt pas l’alliance avec Dieu, mais il affaiblit la charité
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 11:37

pechemignon a écrit:
Compendium a écrit:
395. Quand commet-on le péché mortel?

On commet le péché mortel quand il y a à la fois matière grave, pleine conscience et propos délibéré. Le péché mortel détruit en nous la charité, nous prive de la grâce sanctifiante et conduit à la mort éternelle de l’enfer s’il n’y a pas de repentir



On dit bien la même chose : s'il n'y a pas de repentir.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 11:44

Mais celui qui s'enlise dans le péché, refuse le repentir de fait! et il refuse le repentir parce-qu'il aime son péché plus que Dieu. Et tout le monde peut se retrouver dans cette situation où il aime son péché plus que Dieu! l'Amour de Dieu ( la charité) est une grâce ( un don) que Dieu nous fait, et qu'on peut perdre! et le péché fait perdre des grâces, donc il peut aussi faire perdre cette grâce!!!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16678
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 11:46

D'accord pechemignon  Very Happy 

ça n'empêche pas que personne ne sait sur terre ce qui se passe à l'heure de la mort et là, ça peut être comme le bon larron.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3552
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 11:57

Attention de ne pas jouer avec le feux, par prudence on doit tout faire pour éviter le péché quelque soit le prix à payer pour cela, car quand on pèche on ne sait pas quelle grâce on perd. Et à l'heure de notre mort on peut ne pas faire comme le bon larron, pas parce-que Dieu nous refuserait cette grâce, mais parce-qu'Il nous l'avait déjà donnée et qu'on l'a perdu en nous entêtant dans le péché!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80808
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 13:26

Phoebus a écrit:
Tania a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
De plus, si on est aristotélicien, le corps fait partie de notre être.

Sauf que ce corps est voué à devenir toujours plus subtil. Il y a donc corps et corps. Le corps subtil ou spirituel n'est pas de même nature que le corps charnel.  Pourquoi vous attachez-vous à quelque chose de temporaire qui devra tôt ou tard forcément disparaitre? Aucun corps n'est nécessaire pour Aimer, créer et penser.

Tania

On voit en fait toute la confusion qui règne dans l'église catholique, ou finalement rien est tranché de manière clair, chacun y va de sa philosophie-théologie.
Des Catholiques Aristotéliciens, d'autres non,
des "heures de la mort" , d'autres "après la mort"
Une résurrection avec notre corps de terre (ou de terrien) .. Résurrection de la chair, la même qu'on a ici bas.
Une chair plus subtile, un corps glorieux, un corps de lumière,

On peut tout lire dans la littérature théologique, rien de  défini.

La mort, de toutes façons, je ne vois pas comment ça peut ne pas être autre chose qu'une séparation, à notre mort, notre corps physique meurt et entame son processus de putréfaction rapide (même avant sa mort physique), et que dire de la crémation, aujourd'hui autorisée par l'église alors qu'elle fût longtemps jugée contraire...

La vérité est qu'on ne sait rien. Marthe Robin, ni Soeur Faustine, sont revenus nous dire si ça c'est passé comme elles ont prévu.

Les spirites Brésiliens ne reviennent pas nous dire si ça se passe comme prévu, y compris Chico Xavier qui avait donné des détails assez précis, complètement en opposition à la foi dont il se réclamait, car il se disait Catholique.

Donc, c'est le bin's

Et puis, il y a séparation entre les vivants et les morts, celui qui va trépasser sait qu'il va quitter les siens, et vice versa, sa famille sait qu'elle va perdre un proche.

La religion peut effectivement adoucir la chose, bien que, parfois on trouve des deuils plus difficilement vécu dans des milieux religieux que des milieux indifférents à la religion.

Une chose semble en revanche certaine, c'est la  crainte de notre mort, qui n'est pas acceptée comme une fin pour les religieux, crainte qui est le carburant de la religion, crainte de l'au delà de la mort.

Finalement, crainte très égoïste.

Et si la solution n'était pas la sagesse d'accepter notre finitude terrestre, sans autre forme de cogitation, autant vivre le présent.

Mais vivre le présent, c'est le travail d'une vie, et encore, pour être né Catholique, c'est un chantier difficile.

Détrompez vous : tout est clair :

1° APRES la mort, c'est trop tard (dogme) mais "DANS LE PASSAGE DE LA MORT", c'est accepté même si le Magistère ne s'est pas prononcé pour oun contre.

2° Le corps ressuscité sera NOTRE VRAI CORPS mais revêtu de propriètés nouvelles. (dogme).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi l'enfer n'existe plus ?   Sam 05 Juil 2014, 15:34

Tabris a écrit:
[justify]
Rodrigue a écrit:
C'est pourquoi l'art de l'église a été de se servir de la philosophie grecque païenne pour établir une doctrine absolue. Quelle blague ! En réalité, l'église a fait sombrer dans le chaos ce qu'à la fin du 3ème siècle il restait du christianisme, et pour des siècles. Il a fallu attendre les 19 ème et 20ème siècle pour qu'il soit de nouveau possible de débattre ouvertement et pour commencer à progressivement revenir au christianisme et à faire connaître aux populations la réalité du message biblique. Mais le travail est encore loin d'être achevé.

Qu'attendez-vous pour le poursuivre ?
Mais, mon message y contribue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'enfer n'existe plus ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'enfer n'existe pas selon Bergoglio!!!
» L'enfer n'existe pas et Adam et Eve ne sont pas réels
» L'enfer de feu ??? Quel horrible idée pour un Dieu Bon, Juste et misericordieux !
» Qu’est-ce que l’enfer ?
» Dites-moi... Pourquoi croire en Dieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: