DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Dim 22 Juin 2014, 23:05

Edité le 07/08/2014


J'ai un frère diacre, qui envers moi ne montre que mépris, d'ou mon exaspération pour des témoignages comme ça qui m'éloignAIENT de la religion.

Et qui semblait être à la satisfaction de ce diacre ( donc, mon frère),

un truc bizarre comme ressenti.

Je parle de ça ici, j'ai eut quelques réponses gentilles, que je remercie.

Et puis, j'en ai parlé à un prêtre qui m'a réellement convaincu que d'une part, je devais pas être solidaire de sottises d'un clerc de l'Eglise, les premiers seront les derniers, c'est le piège du démon.

ça m'a fait réfléchir.

Je reviens donc, je réfléchis en lisant certains écrits, mais il est trop tôt pour que j'en parle.

Mais l'important, ça va mieux, je comprends mieux ce qui se passe.

En tout cas, ces clercs qui font n'importe quoi, qu'ils soient mon frère ou le diable, je m'en tape. J'avais tort de corréler ma foi en recherchant des témoignages de foi, au rabais, dans mon entourage.

Maintenant, c'est à moi, de ramener le frère dans la bergerie, cependant il faudra beaucoup de temps, et en même temps, ce n'est pas une priorité non plus, d'autres plus qualifiés que moi pourront le faire, dommage que dans son entourage hyper - clérical personne se soit aperçu de son égarement, mais bon, il faut laisser ce "dossier" à plus puissant que moi... De mon côté, ma prière fera l'affaire.


Dernière édition par Phoebus le Jeu 07 Aoû 2014, 21:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Dim 22 Juin 2014, 23:09

C'est toujours bon de se défouler , surtout de façon anonyme .

Mais dans sa vie terrestre , Jésus a refusé de régler un litige entre deux frères ( Luc 12 , 13 ) .

Et nous aimerions avoir le point de vue de votre frère , cher Phoebus .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Dim 22 Juin 2014, 23:20

Supprimé


Dernière édition par Phoebus le Lun 07 Juil 2014, 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Dim 22 Juin 2014, 23:28

supprimé


Dernière édition par Phoebus le Lun 07 Juil 2014, 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Dim 22 Juin 2014, 23:32

C'est peut-être la première épître de Jean qui répond à votre problème , cher Phoebus :
1 Jean 5 , 14 - 18 .

L'idée d'écrire à l'évêque paraît bonne à première vue , surtout si vous vous en tenez à votre sentiment personnel , sans accusation objective ( qui est du ressort des tribunaux ) . Personne ne peut vous reprocher d'avoir été blessé . C'est une affaire personnelle . Et c'est important de pouvoir exposer cette blessure en confiance .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3498
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 23 Juin 2014, 08:09

Nous sommes tous frères et si nous avons des responsabilités terrestres, nous serons jugés plus sévèrement que les autres.
A Dieu le jugement et la rétribution.

Si vous voulez aller dans d'autres mouvements chrétiens vous êtes libre, mais ne le faites pas parce que vous êtes déçu des hommes, vous le serez partout ! (il y a, à mon sens, des vraies raisons de changer de crèmerie, mais celle ci n'en est pas une bonne)

"malheur à l'homme qui se confie en l'homme" dit la bible.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2568
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 23 Juin 2014, 09:36

l'essentiel est que ça soit vous qui agissiez selon votre idéal de chrétien selon ce qui dépend de vous . . l'évangile nous indique à chacun dans l'intime de notre relation au Christ ce qui est bon pour tous de faire : ne pas juger , se réconcilier et pardonner, et parfois reprendre et corriger en font partie ...
Il va y avoir , j'en suis certain , de plus en plus de chrétiens comme votre frère dans l'Eglise.
Car il y a un retour à la pratique dans un contexte d'inquiétude sur ses racines et de son identité
qui va pousser beaucoup à revenir à l'église pour se rassurer dans une mentalité de résistance au pseudo-humanisme mondialisé dictatorial universel. Ce n'est donc pas le moment de partir parce les opinions des uns ou des autres nous chiffonnent et leurs actions ne nous semblent pas,convenir au moralisme qui est notre idéal .En famille , on se porte les fardeaux les uns les autres , du mieux qu'on peut , et parfois on fait des pauses pour respirer et se ressourcer .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 23 Juin 2014, 09:54

supprimé par l'auteur.

Questionnement n'a plus lieu d'être, décision prise.


Dernière édition par Phoebus le Lun 07 Juil 2014, 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 23 Juin 2014, 10:01

Je quitte le giron


Dernière édition par Phoebus le Lun 07 Juil 2014, 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 23 Juin 2014, 19:16

Il y a plusieurs choses,mais je commence par l'essentiel vous conseillez d'aller voir votre frère(en tête à tête) lui dire ce que vous avez sur le cœur,(ce que vous lui reprochez et ce que vous attendez de lui) peut-être n'en a-t-il pas conscience ou lui aussi a des choses à vous dire!

Voulez-vous vraiment vous réconcilier avec votre frère?

Ce qu'il ressort est que vous ne vous dites pas les choses et que cela s'enveniment. Confused 

Ceci étant dit je me permets de vous dire que vous mélangez beaucoup de choses!Pourquoi juger et reprocher à votre frère ses idées politiques ou ses sympathies pour telle ou telle personnalité?
C'est son affaire pas les vôtres!(ni celles de l’Église)

Commencez par respecter ses opinions personnelles,ça sera un premier pas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 23 Juin 2014, 20:24

supprimé par l'auteur


Dernière édition par Phoebus le Lun 07 Juil 2014, 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 24 Juin 2014, 08:03

Merci pour le partage . Que Dieu vous garde , cher Phoebus .

Peut-être votre frère a-t-il pris trop à la lettre l'invitation évangélique à se séparer de sa famille ...

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Mar 24 Juin 2014, 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 24 Juin 2014, 08:28

Cher Phoebus, C'est vrai : ce sont les péchés de nos frères chrétiens qui éloignent le plus de Dieu.

Mais heureusement, ce sont les comportements saints de nos frères chrétiens qui en rapproche le plus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 07 Juil 2014, 20:53

Décision prise,
Je quitte la communauté.
Supprimez ce fil, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Lun 07 Juil 2014, 22:00

Pourquoi en avoir parlé...  scratch  et partir ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 07:52

Le " dégoût du frère diacre " n'était qu'un prétexte , pensé-je .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 17:58

boulo a écrit:
Le " dégoût du frère diacre " n'était qu'un prétexte , pensé-je .


Non et non,
je ne peux pas laisser passer ça,

je ne suis pas malhonnête, je ne porte pas faux témoignage.

J'ai des preuves matérielles de ce que je dis, ce qu'on pourrait appeler "indélicatesses", mot doux pour rester correct pour qualifier des comportements.

Autrement, ce serait porter faux témoignage sur les tous les clercs de l'église, ce serait un procès en sorcellerie des plus vicieux qui consisteraient à jeter l'opprobre sur des personnes, sur le clergé en général.

Je suis convaincu que ce que j'ai vécu est exceptionnelle, ce n'est pas un cas d'école.

Mais il m'a si touché que je ne peux pas continuer dans cette église,

C'est peut être un mauvais choix de ma part, mais pour le moment, je ne peux pas faire autrement.

Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 18:29

Mais c'est vous que vous "punissez" en agissant ainsi.

Cessez de voir ce diacre, regardez le pape François !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 18:45

J'ai pas compris l'histoire…
Tous les messages précédents ont été effacés !
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 18:52

Tabris a écrit:
J'ai pas compris l'histoire…
Tous les messages précédents ont été effacés !

Manque de charité!
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 19:00

C'est Phoebus lui-même qui les a supprimés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 19:00

De charité ? J'ai cru saisir qu'il s'agissait de "l'indélicatesse d'un diacre"…
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 19:03

Phoebus a écrit:
boulo a écrit:
Le " dégoût du frère diacre " n'était qu'un prétexte , pensé-je .


Non et non,
je ne peux pas laisser passer ça,

je ne suis pas malhonnête, je ne porte pas faux témoignage.

J'ai des preuves matérielles de ce que je dis, ce qu'on pourrait appeler "indélicatesses", mot doux pour rester correct pour qualifier des comportements.

Autrement, ce serait porter faux témoignage sur les tous les clercs de l'église, ce serait un procès en sorcellerie des plus vicieux qui consisteraient à jeter l'opprobre sur des personnes, sur le clergé en général.

Je suis convaincu que ce que j'ai vécu est exceptionnelle, ce n'est pas un cas d'école.

Mais il m'a si touché que je ne peux pas continuer dans cette église,

C'est peut être un mauvais choix de ma part, mais pour le moment, je ne peux pas faire autrement.


J'ai déjà eu un mauvais professeur à l'université.  Un très mauvais.  

Je n'ai pas décider d'abandonner mes études pour celà.

Votre cas d'espèce, même s'il est très mauvais, ne justifie en rien votre décision.

Regardez le Christ en croix. C'est Lui le vrai pasteur.  S'il a de mauvais serviteurs, ça ne Lui enlève rien, il n'y peut rien, ses serviteurs son libre comme vous l'êtes vous-même.

Extrait du petit journal de Soeur Faustine:

Citation :
444. Jeudi. L'adoration nocturne.

Quand je suis venue pour adorer, un recueillement intérieur me saisit immédiatement. J'ai aperçu Jésus attaché à une colonne, dépouillé de ses vêtements et tout de suite la flagellation commença. J'ai vu quatre hommes qui, tour à tour, frappaient le Seigneur avec des fouets. Le coeur me manquait en regardant ce supplice. Le seigneur me dit : « Je souffre une plus grande douleur que celle que tu vois. » Et Jésus me fit connaître pour quels péchés Il se soumit à la flagellation ; ce sont les péchés d'impureté. Oh ! Que les souffrances morales de Jésus furent cruelles, quand Il se soumit à la flagellation ! Il me dit alors : « Regarde et vois le genre humain dans son état actuel ! »

Et au même instant, je vis des choses horribles : les bourreaux abandonnèrent Jésus et d'autres personnes procédèrent à la flagellation. Elles saisirent des fouets, et frappèrent le Seigneur sans miséricorde. C'était des prêtres, des religieux, des religieuses et de hauts dignitaires de l'Eglise, ce qui m'a bien étonnée. Il y avait aussi des laïcs d'âges divers et de divers états. Ils exerçaient toute leur méchanceté sur l'innocent Jésus. Mon coeur était dans une sorte d'agonie. Quand les bourreaux Le frappaient, Jésus se taisait et regardait au loin. Mais quand ces âmes dont j'ai parlé plus haut se mirent à Le flageller, Jésus ferma les yeux et un gémissement sourd, mais terriblement douloureux, s'exhala de Son Coeur. Il me fit voir en détail et connaître la gravité de la méchanceté et de l'ingratitude de ces âmes : « Vois-tu, c'est là un supplice plus douloureux pour Moi que la Mort. »

Alors mes lèvres se turent, et sans mot dire, j'ai commencé à ressentir l'agonie. Je sentais que personne ne pourrait me consoler, ni m'arracher à cet état, sinon Celui qui m'y avait mise. Et le Seigneur me dit : « Je vois la douleur sincère de ton coeur, qui a apporté un immense soulagement à Mon Coeur. Regarde et console-toi »

Soeur Faustine n'est pas sorti des ordres pour celà.
Elle en a été grandement affligé et à prié pour demander miséricorde pour ces âmes perdues.  

Nous devons faire de même lorsque nous sommes confrontés à des situations pareilles.
Car nous somme l'Église, vous et moi.  

Courage!

 heureux


Dernière édition par L'assoiffé le Mer 09 Juil 2014, 02:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mar 08 Juil 2014, 20:42

Votre première idée était d'écrire à l'évêque , cher Phoebus . Pourquoi l'avez-vous abandonnée ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mer 09 Juil 2014, 02:45

Est-ce que parce que vous connaissez de mauvais français, vous allez abandonner votre citoyenneté française?

Si vous connaissez un mauvais chrétiens, soyez-en un meilleur que lui, montez l'exemple, demandez les lumières du Seigneur Jésus pour se faire, mais de grâce, ne jetez pas le bébé avec l'eau du bain.

 Thumright 

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mer 09 Juil 2014, 10:16

Il est des blessures qui ne peuvent pas guérir sans révolte préalable . Si Phoebus dit la vérité et a des preuves matérielles , je ne peux que comprendre .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mer 09 Juil 2014, 12:23

Les blessures portées par sa propre famille sont beaucoup plus dures à porter que celles venant d'inconnus.
Elles sont très difficiles à oublier et à pardonner.
Mais il ne faut pas qu'elles nous envahissent au point de perturber notre jugement sur nous-même.

Pardonner est difficile, parfois même impossible, en tous cas dans un premier temps.
Il faut du temps pour que la souffrance s'apaise, pour faire le point sur cette souffrance, en rechercher tous les éléments. Parfois, on peut y reconnaître une incompréhension, une mauvaise interprétation, d'un côté comme de l'autre.

Il se peut aussi que l'on soit amené à "couper les ponts". J'en sais quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mer 09 Juil 2014, 18:33

Cécile a écrit:
Les blessures portées par sa propre famille sont beaucoup plus dures à porter que celles venant d'inconnus.
Elles sont très difficiles à oublier et à pardonner.
Mais il ne faut pas qu'elles nous envahissent au point de perturber notre jugement sur nous-même.

 salut 

Je n'ai pas pu lire le début parce que Phoebus a effacé. Mon intervention n'était qu'un appel au discernement.

La blessure pourrait aveugler au point de faire amalgamer des choses par la personne blessée qui ne doivent pas l'être. Ce phénomène est amplifié par le lien filiale qu'il a avec cette personne, comme vous le dites Cécile.

Le temps permettra de discerner, avec l'aide de Dieu, le vrai du faux, le bien du mal.

C'est Notre Seigneur Jésus qui est la vérité.

Ce n'est pas l'ordination qui donne la sainteté. C'est la fidélité à sa vocation et à son engagement. Un prêtre, un diacre indigne a renié son engagement. On a qu'à penser au scandale aux États-Unis avec certains prêtres. Ils se sont servi de leur prestige pour couvrir leur perversité.

Mais il faut penser au milliers d'autres qui sont fidèle et qui sont des saints et dont on ne parle jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Jeu 07 Aoû 2014, 21:14

j'ai eut quelques réponses gentilles, que je remercie.

Et puis, j'en ai parlé à un prêtre qui m'a réellement convaincu que d'une part, je devais pas être solidaire de sottises d'un clerc de l'Eglise, les premiers seront les derniers, c'est le piège du démon.

ça m'a fait réfléchir.

Je reviens donc, je réfléchis en lisant certains écrits, mais il est trop tôt pour que j'en parle.

Mais l'important, ça va mieux, je comprends mieux ce qui se passe.

En tout cas, ces clercs qui font n'importe quoi, qu'ils soient mon frère ou le diable, je m'en tape. J'avais tort de corréler ma foi en recherchant des témoignages de foi, au rabais, dans mon entourage.

Maintenant, c'est à moi, de ramener le frère dans la bergerie, cependant il faudra beaucoup de temps, et en même temps, ce n'est pas une priorité non plus, d'autres plus qualifiés que moi pourront le faire, dommage que dans son entourage hyper - clérical personne se soit aperçu de son égarement, mais bon, il faut laisser ce "dossier" à plus puissant que moi... De mon côté, ma prière fera l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Jeu 07 Aoû 2014, 21:21

Thumright

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Jeu 07 Aoû 2014, 23:10

Je suis heureux de lire votre post, Phoebus.

Votre prière est ce qu'il y a de mieux et de plus puissant!

«Mon Dieu, donne-moi la sérénité

D’accepter les choses que je ne peux pas changer,

Donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer

Et la sagesse d’en connaître la différence.»


En union de prière avec vous.

L'Église, c'est vous et moi!

Une pomme pourrie dans un panier ne nécessite pas qu'on jette le panier en entier!

  
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 06:16

Il est bon de louer Phoebus pour son progrès spirituel mais il me semble hasardeux de condamner son frère sans même le connaître . " Pomme pourrie " ? Qu'en savons-nous ?  Pour le moment , nous savons qu'il y a souffrance et/ou conflit douloureux , c'est tout ( sauf révélation mystique ) .

Nous ne pouvons , me semble-t-il , qu'adopter provisoirement l'attitude de Jésus devant ses disciples discutant de grandeur ( Marc 9 , 33-37 ) .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 07:27

Je suis très heureuse pour vous, Phoebus, de ce chemin entamé !
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 11:00

boulo a écrit:
Il est bon de louer Phoebus pour son progrès spirituel mais il me semble hasardeux de condamner son frère sans même le connaître . " Pomme pourrie " ? Qu'en savons-nous ?  Pour le moment , nous savons qu'il y a souffrance et/ou conflit douloureux , c'est tout ( sauf révélation mystique ) .

Nous ne pouvons , me semble-t-il , qu'adopter provisoirement l'attitude de Jésus devant ses disciples discutant de grandeur ( Marc 9 , 33-37 ) .

Vous avez raison, mais c'était plus le principe que j’essayais de mettre en évidence.

Reniez sa foi parce que quelqu'un qui a une vocation particulière dans l'Église et qui ne semble pas être à la hauteur de celle-ci (que ce soit en apparence ou en réalité), ce n'est pas une raison valable pour rejeter toute l'Église et le Seigneur Jésus Christ.

C'était plus sous cette angle que je parlais d'un panier de pomme.

Que la pomme paraisse pourrit ou qu'elle le soit réellement, l'effet est le même. On pourrait être tenté de jeter tout le panier quand même.

 Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 11:28

Je précise que ce prêtre m'a clairement expliqué que le fait d'être diacre, prêtre, Evêque, n'avait strictement aucune importante, ils ne sont pas supérieurs aux simples baptisés. Ils ont une vocation, en principe, mais beaucoup sont en difficultés.

Il ne faut surtout pas commettre mon erreur, à savoir être en attente de "résultats" de la part d'un clerc de l'église, surtout dans une période très troublée que nous vivons ou de très nombreux clercs de l'église ne savent pas trop ou ils en sont, surtout dans un pays comme la France, en particulier, la France.

Ce prêtre m'explique que la France connait une crise effarante, et ce, à tous les niveaux, crise économique énorme, mais aussi crise identitaire, crise morale, un pays qui s'effondre.

Dans un contexte d'effondrement, il faut être compréhensif, chacun de nous à des degrés divers, nous sommes impactés par cette crise, qui nous fait douter de tout, qui nous sape le moral.

Par conséquent, il faut être très indulgent, c'est difficile pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 11:57

"Par conséquent, il faut être très indulgent, c'est difficile pour tout le monde."

Nous devons surtout ne pas juger...et essayer d'imiter la miséricorde divine; c'est vrai que ce n'est pas facile !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 15:28

On a pas le droit de juger, cependant faire son examen de conscience est une obligation pour chacun de nous.
On peut regretter une perte de rigueur dans la pratique de la foi qu'on trouve jusqu'aux clercs de l'Eglise.
Une vraie vocation suppose un minimum dans le dire et le faire.
S'exonérer de ça, c'est grave.
Personnellement, j'ai fait l'effort de cette remise en question, je suis allé voir un prêtre, discuté en détails de tout ça.
Mais combien de personnes meurtris par des agissements anormaux de prêtres quittent l'Eglise ?
A mon avis, un sacré paquet,
Et c'est bien triste, Sainte Catherine de Sienne disait déjà à son époque sur certains prêtres : "plantes visqueuses et vénéneuses" !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 15:34

Phoebus a écrit:
On a pas le droit de juger, cependant faire son examen de conscience est une obligation pour chacun de nous.

On doit faire son examen de conscience, mais pas celui des autres.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2637
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Ven 08 Aoû 2014, 18:45

En toute humilité.  Je ne me sens pas à la hauteur de ce que je vais écrire ici.

Il y a différence pour moi entre jugement des personnes et jugement des agissements de ceux-ci.

Je crois, pour y avoir réfléchi longuement, surtout après avoir lu ce texte, qu'on ne peut être chrétien sans dire mot de ce qui ne va pas dans le comportement de notre frère. (frère au sens Chrétien).

La correction fraternelle est probablement la plus difficile chose à faire, celle qui prend le plus de courage.

Il est plus facile de ne dire mot...

Tout chrétien est responsable de son frère
Correction fraternelle | Homélie | Médisance | Père Jérôme Jean
Correction fraternelle. (Photo: Melodi T) Correction fraternelle. (Photo: Melodi T)

23e dimanche A (Mt 18, 15 - 20)



Il ne faut pas seulement écouter la Parole de Dieu. Ce n’est pas une information. Il faut la vivre. La Parole doit prendre chair, elle doit s’incarner pour être vivante. Aujourd’hui, concrètement, elle nous invite à la correction fraternelle. La volonté de Dieu est que tous soient sauvés, que personne ne se perde. Ainsi, la correction fraternelle se comprend-t-elle comme une participation à la miséricorde même de Dieu.

La correction fraternelle est l’une des choses les plus difficiles à réaliser, tant dans les familles, qu’entre amis ou encore au sein de la paroisse.
Nous avons, premièrement, le devoir de parler. Saint Ambroise l'exprimait de la sorte: «Si tu découvres un défaut chez ton ami, corrige-le en tête-à-tête. S'il ne t'écoute pas, reprends-le ouvertement. Les corrections, en effet, font du bien et sont plus profitables qu'une amitié muette. Si ton ami se sent offensé, corrige-le pareillement; insiste sans crainte, même si la saveur amère de la correction lui déplaît. Il est écrit au livre des Proverbes: «Les blessures d'un ami sont plus supportables que les baisers des flatteurs». Oui, parler est un devoir chrétien, se taire devant le mal est un péché!
L'enfer est d’ailleurs plein de bouches fermées. Au paradis, au contraire, elles s'ouvrent et chantent la gloire de Dieu. De notre terre, nous imaginons le paradis  comme des bouches parlant pour édifier, des bouches parlant pour aider, pour relever, pour mettre en lumière ce qui doit être vu, des bouches parlant pour exprimer la confiance et l’espérance en l’autre, malgré sa faute: la bouche est faite pour aimer.

La correction que nous adressons à autrui se veut-elle fraternelle ou vise-elle notre confort et notre amour propre? Ecoutons Augustin répondre à cette question: «Que nos corrections soient inspirées par l'amour; qu'elles aient pour principe, non le désir de nuire au prochain, mais le zèle sincère de son amendement». Ainsi, l’amour devient moteur de la correction. Si elle n’est pas faite par amour, alors elle n’est pas faite au nom de Dieu, ni pour le bien du prochain. Si la correction ne se fait pas par amour, elle ne doit pas être faite!

Et voici maintenant les degrés, degrés de sauvetage (pourrait-on dire) du pécheur, selon l’Evangile du jour et la parole même de Jésus: «Si ton frère a péché» - le pécheur reste un frère! - va le trouver, le reprendre en particulier, lui parler seul à seul pour ne pas l’humilier en ébruitant l’affaire; montre-lui sa faute avec délicatesse. S’il t’écoute, tu auras “gagné ton frère”. (i.e. c’est à l’Eglise que tu l’auras gagné, et évidemment pas en prenant le dessus sur lui!)

«S’il ne t’écoute pas », tu prendras avec toi (conformément au droit juif mentionné au livre du Deutéronome) une ou deux personnes. Une telle règle chercher à protéger le pécheur contre la précipitation et l’arbitraire des sanctions disciplinaires. Quand un frère refuse de se corriger, il faut absolument éviter de divulguer inutilement sa faute, parler mal de lui, voire même de le calomnier. «Ne médisez pas les uns des autres» disait St Jacques (Jc 4, 11).

Ici je m’arrête juste l’espace d’un instant pour parler de ce péché si rependu qu’est la médisance. Médire, c’est dire du mal. Attention, ce n’est pas mentir, ce n’est pas inventer des saloperies, mais c’est dire ce qui est vrai et qui dénigre et défigure la personne dont on parle. Médire, d’une certaine manière, c’est tuer avec des mots. Philippe Néri enseignait avec humour et réalisme une dame qui s'accusait de dire du mal des autres: «Allez marcher dans la rue en plumant une poule». Puis, la semaine suivante, il lui dit d'aller ramasser les plumes. «C'est impossible» s'écria-t-elle. Et Philippe Néri de répondre: «Il est de même impossible de reprendre le mal que font les paroles méchantes que l'on a semées».

L'intempérance du langage fait beaucoup de mal. Notre parole, mal utilisée, ressemblable à un venin mortel empoisonnant l’espérance. Nous avons tous fait l’expérience de la tristesse et du découragement quand on apprend toutes les vilaines choses qui se disent dans notre dos…

Revenons à la correction fraternelle. Ce n’est que si mon frère refuse encore d’écouter que l’on en parlera à la communauté. Elle essayera à son tour de lui faire entendre raison. S'il résiste encore, elle devra lui signifier que par son obstination, il s’est mis lui-même en dehors de la communion ecclésiale. Ce que l’on appelle l’auto-exclusion. C’est triste, mais c’est un droit de croyant: Dieu nous aime tellement qu’il respecte notre liberté jusqu’à nous laisser le pouvoir de le rejeter!

Dans le fond, avec Caïn, on a envie de s’interroger: «Suis-je le gardien de mon frère?» (Gn 4, 9) Jésus répond sans hésitation: «Bien sûr, puisque je te l’ai confié. Comment pourrais-tu prétendre m’aimer, sans porter le souci de ceux que j’aime?».

Que l’Esprit Saint nous éclaire: puissions-nous nous acquitter de «la dette de la charité fraternelle» (seconde lecture) avec douceur et compassion, afin que nos paroles édifient le Corps du Christ, pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

Seigneur, tu es si délicat envers la brebis égarées.
Tu as un amour de préférence pour tous les faibles qui se perdent.
Merci de ta confiance en nous! Merci de croire en l’homme.

Merci de compter sur nous pour les ramener dans le droit chemin.
Aide-nous à bien utiliser notre langue pour dire de belles choses, des choses qui rendent meilleur, des choses qui parlent de ton amour pour nous.

«A ceci tous vous reconnaîtront pour mes disciples: à l’amour que vous aurez les uns pour les autres » (Jn 13,35).
Amen.

Père Jérôme Jean

Source: Cath.ch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 10:18

L'assoiffé a écrit:
En toute humilité.  Je ne me sens pas à la hauteur de ce que je vais écrire ici.

Il y a différence pour moi entre jugement des personnes et jugement des agissements de ceux-ci.

Je crois, pour y avoir réfléchi longuement, surtout après avoir lu ce texte, qu'on ne peut être chrétien sans dire mot de ce qui ne va pas dans le comportement de notre frère. (frère au sens Chrétien).

La correction fraternelle est probablement la plus difficile chose à faire, celle qui prend le plus de courage.

Il est plus facile de ne dire mot...

Tout chrétien est responsable de son frère
Correction fraternelle | Homélie | Médisance | Père Jérôme Jean
Correction fraternelle. (Photo: Melodi T) Correction fraternelle. (Photo: Melodi T)

23e dimanche A (Mt 18, 15 - 20)



Il ne faut pas seulement écouter la Parole de Dieu. Ce n’est pas une information. Il faut la vivre. La Parole doit prendre chair, elle doit s’incarner pour être vivante. Aujourd’hui, concrètement, elle nous invite à la correction fraternelle. La volonté de Dieu est que tous soient sauvés, que personne ne se perde. Ainsi, la correction fraternelle se comprend-t-elle comme une participation à la miséricorde même de Dieu.

La correction fraternelle est l’une des choses les plus difficiles à réaliser, tant dans les familles, qu’entre amis ou encore au sein de la paroisse.
Nous avons, premièrement, le devoir de parler. Saint Ambroise l'exprimait de la sorte: «Si tu découvres un défaut chez ton ami, corrige-le en tête-à-tête. S'il ne t'écoute pas, reprends-le ouvertement. Les corrections, en effet, font du bien et sont plus profitables qu'une amitié muette. Si ton ami se sent offensé, corrige-le pareillement; insiste sans crainte, même si la saveur amère de la correction lui déplaît. Il est écrit au livre des Proverbes: «Les blessures d'un ami sont plus supportables que les baisers des flatteurs». Oui, parler est un devoir chrétien, se taire devant le mal est un péché!
L'enfer est d’ailleurs plein de bouches fermées. Au paradis, au contraire, elles s'ouvrent et chantent la gloire de Dieu. De notre terre, nous imaginons le paradis  comme des bouches parlant pour édifier, des bouches parlant pour aider, pour relever, pour mettre en lumière ce qui doit être vu, des bouches parlant pour exprimer la confiance et l’espérance en l’autre, malgré sa faute: la bouche est faite pour aimer.

La correction que nous adressons à autrui se veut-elle fraternelle ou vise-elle notre confort et notre amour propre? Ecoutons Augustin répondre à cette question: «Que nos corrections soient inspirées par l'amour; qu'elles aient pour principe, non le désir de nuire au prochain, mais le zèle sincère de son amendement». Ainsi, l’amour devient moteur de la correction. Si elle n’est pas faite par amour, alors elle n’est pas faite au nom de Dieu, ni pour le bien du prochain. Si la correction ne se fait pas par amour, elle ne doit pas être faite!

Et voici maintenant les degrés, degrés de sauvetage (pourrait-on dire) du pécheur, selon l’Evangile du jour et la parole même de Jésus: «Si ton frère a péché» - le pécheur reste un frère! - va le trouver, le reprendre en particulier, lui parler seul à seul pour ne pas l’humilier en ébruitant l’affaire; montre-lui sa faute avec délicatesse. S’il t’écoute, tu auras “gagné ton frère”. (i.e. c’est à l’Eglise que tu l’auras gagné, et évidemment pas en prenant le dessus sur lui!)

«S’il ne t’écoute pas », tu prendras avec toi (conformément au droit juif mentionné au livre du Deutéronome) une ou deux personnes. Une telle règle chercher à protéger le pécheur contre la précipitation et l’arbitraire des sanctions disciplinaires. Quand un frère refuse de se corriger, il faut absolument éviter de divulguer inutilement sa faute, parler mal de lui, voire même de le calomnier. «Ne médisez pas les uns des autres» disait St Jacques (Jc 4, 11).

Ici je m’arrête juste l’espace d’un instant pour parler de ce péché si rependu qu’est la médisance. Médire, c’est dire du mal. Attention, ce n’est pas mentir, ce n’est pas inventer des saloperies, mais c’est dire ce qui est vrai et qui dénigre et défigure la personne dont on parle. Médire, d’une certaine manière, c’est tuer avec des mots. Philippe Néri enseignait avec humour et réalisme une dame qui s'accusait de dire du mal des autres: «Allez marcher dans la rue en plumant une poule». Puis, la semaine suivante, il lui dit d'aller ramasser les plumes. «C'est impossible» s'écria-t-elle. Et Philippe Néri de répondre: «Il est de même impossible de reprendre le mal que font les paroles méchantes que l'on a semées».

L'intempérance du langage fait beaucoup de mal. Notre parole, mal utilisée, ressemblable à un venin mortel empoisonnant l’espérance. Nous avons tous fait l’expérience de la tristesse et du découragement quand on apprend toutes les vilaines choses qui se disent dans notre dos…

Revenons à la correction fraternelle. Ce n’est que si mon frère refuse encore d’écouter que l’on en parlera à la communauté. Elle essayera à son tour de lui faire entendre raison. S'il résiste encore, elle devra lui signifier que par son obstination, il s’est mis lui-même en dehors de la communion ecclésiale. Ce que l’on appelle l’auto-exclusion. C’est triste, mais c’est un droit de croyant: Dieu nous aime tellement qu’il respecte notre liberté jusqu’à nous laisser le pouvoir de le rejeter!

Dans le fond, avec Caïn, on a envie de s’interroger: «Suis-je le gardien de mon frère?» (Gn 4, 9) Jésus répond sans hésitation: «Bien sûr, puisque je te l’ai confié. Comment pourrais-tu prétendre m’aimer, sans porter le souci de ceux que j’aime?».

Que l’Esprit Saint nous éclaire: puissions-nous nous acquitter de «la dette de la charité fraternelle» (seconde lecture) avec douceur et compassion, afin que nos paroles édifient le Corps du Christ, pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

Seigneur, tu es si délicat envers la brebis égarées.
Tu as un amour de préférence pour tous les faibles qui se perdent.
Merci de ta confiance en nous! Merci de croire en l’homme.

Merci de compter sur nous pour les ramener dans le droit chemin.
Aide-nous à bien utiliser notre langue pour dire de belles choses, des choses qui rendent meilleur, des choses qui parlent de ton amour pour nous.

«A ceci tous vous reconnaîtront pour mes disciples: à l’amour que vous aurez les uns pour les autres » (Jn 13,35).
Amen.

Père Jérôme Jean

Source: Cath.ch




Merci !  


Vous êtes dans la vérité.

Vous allez complètement dans le sens du prêtre que j'ai vu pour évoquer, sans jugement aucun de la personne de mon frère, diacre de l'Eglise, il a en revanche été très attristé de ce que lui ai raconté.

Si attristé qu'il prend le "dossier" en main, pour corriger, si il le peut, le comportement de ce diacre ....  Qu'il connait, parce que je me suis rapproché d'un prêtre qui appartient au même diocèse, je voulais en faire part à quelqu'un qui pourrait avoir une idée, or il avait déjà une idée, il avait remarqué certaines bizarreries comportementales car il connait mon frère pour l'avoir "croisé" dans certaines cérémonies, animations, etc..

Par conséquent, il m'a dit que c'était pas mon problème, je devais vivre ma vie de Chrétien, ne pas penser et bloquer sur  une fraternité qui n'existe plus, on doit aimer d'abord le Christ avant tout autre personne, la priorité c'est le Christ, ce ne sont pas les relations avec le grand frère et que de plus, je ne suis pas en position de changer les choses, moi je peux rien faire, donc je fais rien, si ce n'est ma prière pour ma propre conversion et celle de toute ma famille.

Mais, pour lui, se  pose un problème, connaissant une situation anormale, il se sent dans l'obligation, avec délicatesse et diplomatie évidemment, d'intervenir, ce prêtre m'a dit que son devoir lui commandait un minimum d'agir, on ne peut pas se laisser pourrir une telle situation, il faut mettre les personnes en face de leurs responsabilités, l'Eglise a  un devoir d'une extrême importance, elle se doit d'être exemplaire, plus que tout  homme, le Chrétien a un devoir, doit se montrer hyper exigeant envers soi-même, c'est bien ce que m'a expliqué ce prêtre, et accepter de se laisser corriger par ses frères est un devoir, si on est dans l'église pour aucune élévation, aucune progression, ce n'est pas la peine, autant aller au club de pétanques ou rester chez soi.

La vie de Chrétien, ne l'oublions pas, est un engagement qui a des exigences, un minimum, pour prouver à notre Père, à Dieu, que nous sommes bien des Chrétiens VIVANTS, nous devons lui apporter des fruits VIVANTS.

On peut constater aujourd'hui chez un certain nombre de personnes, une sorte de démission, dont le subterfuge consiste à dire on a pas le droit de juger... Sous couvert qu'on a pas droit de juger, c'est l'astuce royale pour échapper ... à son propre examen de conscience;

Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 11:50

De ces 2 derniers messages, je retiens une chose, importante à mon sens.

Ce n'est pas donné à n'importe qui de pratiquer la correction fraternelle. C'est si vite fait de nommer "correction", ce qui n'est qu'une critique, voire une condamnation...
On ne peut "corriger" un frère qu'en le connaissant assez bien, et surtout pas par rapport à soi, ses convictions, ses propres idées. Et même dans le meilleur des cas, il faut faire preuve d'une grande humilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 12:41

Cécile a écrit:
De ces 2 derniers messages, je retiens une chose, importante à mon sens.

Ce n'est pas donné à n'importe qui de pratiquer la correction fraternelle. C'est si vite fait de nommer  "correction", ce qui n'est qu'une critique, voire une condamnation...
On ne peut "corriger" un frère qu'en le connaissant assez bien, et surtout pas par rapport à soi, ses convictions, ses propres idées. Et même dans le meilleur des cas, il faut faire preuve d'une grande humilité.


Il faut bien re-situer les choses, il ne s'agit pas de condamner quelqu'un sur des petits travers, mais de gros travers bien visibles.

A partir d'un moment, si on veut rien voir, on verra rien, comment discerner la sainteté ?

C'est une question de discernement, or le discernement est indispensable pour avancer, l'aveuglément n'est plus une vertu.

Il ne faut pas juger, mais en même temps, on ne peut pas fermer les yeux, tout au moins quand c'est trop flagrant, autrement on devient complice, or un Chrétien a un devoir, il existe une vérité, si cette vérité existe, on doit la défendre, inversement, on ne doit pas être complice du mensonge et complice de comportements illicites.

Quant à corriger, dans une situation entre frères, il faut des tiers personnes, ce n'est pas entres frères qu'il faut régler les problèmes.

Mais quand un diacre dit que la prière n'a pas d'autre but que de laver le cerveau des gens, je pense qu'il y a effectivement un souci, ne serait ce que du point de vue de sa conception religieuse et qu'il y a très grande urgence à le corriger.

S'il veut se libérer de ces devoirs de Chrétiens dont la prière, c'est bien qu'il y a un gros problème, grave même, qui explique bien des dérives par ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 15:36

Mon message ne concernait pas particulièrement votre cas; je parlais de la correction fraternelle de façon générale.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 16:42

Avez-vous invité votre frère à intervenir sur le présent forum , cher Phoebus ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 17:49

Non, mais j'espérais qu'il "tombe" sur ce topic, dans l'espoir qu'il se pose des questions et qu'ils se rendent compte (au pluriel, car je pense que son épouse n'est pas transparente dans cette affaire), que je viVAIS mal cette situation, d'autant qu'il est diacre et que cette situation n'est pas ordinaire, encore moins quand au milieu, il y a un clerc de l'Eglise.

Je crois qu'il s'en fiche éperdument, il a rien à faire de ce que je suis, de ce que je fais. Je ne vis pas dans son patelin, son attitude est ignorée de ses amis et de son prêtre, etc. Du moment que ça passe à l'as de son milieu catho, il a strictement rien à faire de cette situation familiale.

J'irais même à dire qu'il serait content si il voyait mon nom dans la rubrique nécrologie, il pourrait en jubiler, je crains fort qu'il en est là vu les coups de travers qu'il m'a fait.

Mais bon, ça c'est du passé, libre à lui de vivre son sacerdoce religieux comme il l'entend, c'est son libre arbitre que je dois respecté, qu'il dise que la prière est un lavage de cerveau, l'Islam le cancer de l'humanité, Marine Le Pen, l'avenir de la France, etc..  Un diacre qui affectionne Soral, etc.. ça peut choquer, qu'un tel individu puisse s'épanouir dans un certain milieu catho peut poser certaines questions, mais il faut dire qu'il est bien cachotier, il doit bien cacher son jeu, je pense.

Moi aussi, j'en ai plus rien à faire, je vis ma vie, lui la sienne, je peux regretter une situation, la déplorer, sans plus.

Maintenant, s'il ouvre sa porte, j'irai le saluer, ce qu'il n'a pas fait depuis dix ans, la mienne est toujours restée ouverte, elle le sera toujours, par conséquent, je n'ai plus à m'étendre sur  ce sujet que j'ai surmonté en me disant que l'Amour du Christ était bien plus  important que celui d'un frère, ce que m'a dit le prêtre, je prie pour la conversion de ma famille, la mienne, la sienne, je pense que le jour ou nous serons tous convertis, le problème familial sera résolu.

Il faut aider à ça, la vraie conversion au Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 20:16

Les conflits familiaux sont fréquents et encore plus chez les Chrétiens, le malin se plait à foutre le bordel partout. Car pour lui divisé c'est régner plus rapidement et distiller du conflit c'est rompre la fraternité pourtant si chère à Notre Seigneur.

A quoi bon nous faire péché ? Pfiou si vous saviez même moi j'en ignore les conséquences, mais ce qui est sûr c'est que quand je pêche (et j'en suis malheureusement un abonné -___-) et bien je me coupe d'une relation avec Dieu et de son plan.

Revenons en à votre problème, je n'ai pas tout lu désolé pour ça déjà, vous semblez souffrir de cette situation, si je peux vous donnez un conseil de petit frère Chrétien, je vous dirais simplement de garder courage et espoir pour votre frère, car il finira bien par ouvrir les yeux.

Et puis rappelez vous toujours ces versets, car c'est le Père qui parle à nous tous et quel don nous fait il :

Jusqu’à votre vieillesse je suis le Même, et jusqu’aux cheveux blancs, je vous porterai. Moi, je l’ai fait ; moi, je porterai, et moi, je chargerai sur moi, et je délivrerai.
Ésaïe 45:4

J’aime ceux qui m’aiment ; et ceux qui me recherchent me trouveront.
Proverbes 8:17

Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime, sera aimé de mon Père ; et moi je l’aimerai, et je me manifesterai à lui.
Jean 14:21

Bien-aimés, si Dieu nous aima ainsi, nous aussi nous devons nous aimer l’un l’autre.
1 Jean 4:11

Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Sam 09 Aoû 2014, 20:34

Bonsoir,

Vincent01 a écrit:
J’aime ceux qui m’aiment ; et ceux qui me recherchent me trouveront.
Proverbes 8:17

 I love you 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...   Mer 13 Aoû 2014, 10:22

Il faut s'excentrer par rapport aux petits maux de la vie, car in fine, un différent familial n'est qu'un petit mal, il ne faut coincer sur ça, voir mal.
Car me semble t'il, le mal c'est notre regard ou du moins le mauvais filtre que le malin nous place pour nous faire voir de travers.
Il faut accepter les choses comme elles sont et vivre comme ça vient, on a les amis que la destinée veut bien,
mais notre meilleur ami, c'est notre Jésus Christ, lui, il ne fait jamais la gueule.

.
Revenir en haut Aller en bas
 
Abandonner la foi par le mauvais exemple d'un diacre dans sa propre famille ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sommes-nous un bon exemple pour représenter l'islam?
» [Info] Pour conjurer le mauvais sort dans une maison
» L’exemple à suivre est dans la famille
» Réaliser une régression logistique en épidémio
» Théocratie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: