DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  la loi islamique contre Les attentats suicides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Dies Natalis Solis Inv.



Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 13:51

Et toi détracteur du christianisme et de toutes autres croyances

Les chrétiens, y compris de langue arabe, ne connaissent pas Isa. Pourquoi les musulmans ne s'offusquent pas de l'emploi du nom "isa" alors que Jésus se dit Yasu' en arabe ?

Pourquoi ce deux poids deux mesures ? salut


Dernière édition par Dies Natalis Solis Inv. le Dim 29 Juin 2014, 13:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 13:53

Polémique sur la francisation du nom du prophète :


Tout est une question d'oreille, le "Ma" en arabe c'est la négation, donc un arabophone  qui entend  "Mahomet" entend inévitablement "celui qui n'est pas loué" ou encore "indigne de louanges" alors que Muhammad veut dire en arabe "le loué".

Edouard-Marie Gallez (Docteur en théologie et histoire des religions) écrit :

 "Historiquement, le nom « Mahomet » vient de la forme turque de Muhammad « Mehmet ». Pour autant, peut-on dire que cette forme est une déformation du nom de « Muhammad » tel qu’il s’écrit selon la graphie et la grammaire arabe mise au point plus d’un siècle après le Coran… qui est écrit sans voyelle ni surtout de points diacritiques ?

Rien n’est sûr. Une source contemporaine parle d’un certain « Mhmt« . "


[Vers 640, le chroniqueur syriaque Thomas le Presbytre mentionne dans une courte notice de sa Chronique un combat entre Byzantins et Arabes dans le secteur de Gaza. Son texte est l’un des premiers témoignages de la conquête arabe en Palestine. Prêtre dans la région de la Djézireh, dans l’Est de la Syrie, Thomas le Presbytre a personnellement vécu l’arrivée des Arabes. Son propre frère, moine dans le nord de la Syrie fut tué par les Arabes lors des conquêtes.

La bataille de Gaza vue par un témoin chrétien (634)
« Le 4 février 634, à 9 heures, eut lieu le combat des Romain et des Arabes de Mahomet en Palestine, à 12 milles à l’est de Gaza. Les Romains s’enfuirent, abandonnant le patrice Bar Yardan que les Arabes tuèrent. Furent tués là environ 4000 paysans pauvres de Palestine, chrétiens, juifs et samaritains. Et les Arabes dévastèrent toute la région. »

D’après Thomas le Presbytre, Chronica minora, Trad. Alfred-Louis de Prémare, dans Les fondations de l’islam Le Seuil, 2002. p 146-147

1. Les Byzantins.
2. Le chef religieux et politique des musulmans. En syriaque et en arabe, son nom s’écrit
Mhmt qui donne Muhammad ou Mohammed. En France, il est souvent traduit par Mahomet.
3. Le chef byzantin de la région de Gaza.
4. Le chiffre peut être traduit par « beaucoup de paysans »]
C'est bien le "Ma" qui pose problème, pas la déformation de son nom à proprement parler,  aucun musulman ne s'offusque pourtant du nom  Isa, donné dans le Coran pour  évoquer Yasu/Yeshua/Jésus biblique. Yasu ou Yéshua qui veut dire  "Dieu sauve", ce que ne veut pas dire Isa en arabe.

 MUHAMMAD est le participe passé du verbe arabe à la 2 ème forme HAMMADA qui se traduit par "louer" ou encore "remercier quelqu’un" .
 MUHAMMAD se traduirait donc en Français par  « loué » ou « louangé », autrement dit "celui que l’on couvre d’éloges".
Muhammad a donné en Français Mohammed ou Mohamed (avec un seul m souvent , quand c’est le prénom donné aux garçons , dans les familles musulmanes.)

« Mahomet » , est une déformation française du mot turc Mehmet, lui même déformation du mot arabe MUHAMMAD , Mahomet n’est pas une transcription ou une translittération , c’est une francisation du terme comme Averroès pour Ibn Rushd (Rouchd), ou encore Avicenne pour Ibn Sîna .

« La version arabe Mouhammad s’écrit avec les 4 consonnes mîm, hâ’ , mîm et dâl, qui signifie en arabe « Celui qui est digne de louanges ».

Le terme français Mahomet est une déformation du turc Mehmet. Mouhammed devient Muhammet ou Mehmet en Turquie, Mohand en langue berbère, et Mamadou dans certains pays d’Afrique noire par déformation de la forme déclinée au nominatif Mouhammadou.
La variante francisée Mahomet est proche des versions des langues romanes apparentées : Mahoma en espagnol, Maomé en portugais, Maometto en italien, Mahomed en roumain.. Elle est cependant rejetée par une partie des musulmans francophones. Un débat assez récent qui a fait l’objet d’une pétition expédiée à l’Académie française, estimait : « Mohammed signifie en arabe, “le Béni”».
Et ce sens est parfaitement apparent dans le terme lui-même alors que Mahomet proviendrait au dire de ces pétitionnaires de l’expression Mâ houmid qui en est la négation.   Quelque chose comme «Celui qui n'est pas loué»

HAMIDA, en arabe, veut dire « louer » , « remercier »
HAMMADA, deuxième forme , est une forme factitive : faire des louanges à quelqu’un avec intensité.
Participe passé ( ou passif ) MUHAMMAD= loué, louangé.
Or en disant « MAHOMET » une oreille arabe entend MA HUMIDA prononciation un peu dialectale MA HOMID , ce qui veut dire « Il n’a pas été loué » car mâ est la négation et HUMIDA est la forme passive de HAMIDA = il a été loué)
Un arabophone , avec le mot MAHOMET entend MA HOMED et il comprend « il n’a pas été loué », ce qui est exactement le contraire du sens arabe du mot MUHAMMAD.

Pour MAHOMET, il faudrait dire MOUHOMET, là il n’y aurait plus de polémique puisque la négation « MA » n’apparaitrait plus.
Autre hypothèse :  Au XIIème : Le fameux "Baphomet" des templiers n'était rien d'autre que la prononciation des chevaliers français de Mahomet en dialecte provençal (languedocien).
Les savants modernes tels que Peter Partner et Malcolm Barber s'accordent à dire que le nom de Baphomet était une vieille corruption française du nom Muhammad, l'interprétation étant que certains des Templiers, à travers leur longue occupation militaire de l'Outremer, ont commencé à incorporer des idées islamiques dans leur système de croyance, et que cela a été vu et documenté par les inquisiteurs comme une hérésie.

 Alain Demurger, toutefois, rejette l'idée que les Templiers auraient adopté les doctrines de leurs ennemis.  Les chrétiens médiévaux croyaient que les musulmans étaient idolâtres et adoraient Muhammad comme un Dieu. Mahomet devenu Mammet en anglais, ce qui signifie une idole ou faux dieu.  Cette idolâtrie est attribué aux musulmans dans plusieurs chansons et pièces médiévales. Par exemple, on trouve les dieux Bafum et Travagan dans un poème provençal sur la vie de saint Honorat, achevée en 1300.  Dans la Chanson de Simon Pouille, écrit avant 1235, une idole Sarazine est appelé Bafumetz.
Un poème écrit dans un dialecte provençal par un troubadour faisant parti probablement de l'Ordre des Templiers fait référence à des batailles en 1265 qui n'étaient pas favorables aux croisés :

     "Et chaque jour, ils imposent de nouvelles défaites sur nous. Pour Dieu, qui avait l'habitude de regarder en notre nom, est maintenant endormi, et Muhammad [Bafometz] met en avant son pouvoir pour soutenir le Sultan" [ Partner, pp. 34–35.]
Le nom de Baphomet arrive dans plusieurs de ces confessions. Peter Partner déclare dans son livre de 1987 The Knights Templar et leur mythe, "Dans le procès des Templiers un de leurs principaux chefs d'accusation était leur prétendue adoration d'un païen des idoles tête appelé« Baphomet »(« Baphomet '= Mahomet = Muhammad )"

Baphomet (/ bæfɵmɛt /; du Moyen Âge Baphometh latine, baffometi, l'occitan Bafometz) est un terme utilisé à l'origine pour décrire une divinité vénérée par les soi-disant Templiers, et par la suite incorporé dans occulte disparate et traditions mystiques. Il est apparu la première fois en 11e et 12e latine et provençale comme une corruption de "Mahomet", la latinisation de «Mahomet» (Ab Luy venseretz totz los cas/Cuy Bafometz a escarnitz/e·ls renegatz outrasalhitz ("with his [i.e. Jesus'] help you will defeat all the dogs whom Mahomet has led astray and the impudent renegades"). The relevant lines are translated in Michael Routledge (1999), "The Later Troubadours", in The Troubadours: An Introduction, Simon Gaunt and Sarah Kay, edd. (Cambridge: Cambridge University Press), p. 112.)

Si l'islam a toujours dit que Isa (assimilé à Jesus Christ) n'était pas Dieu, mais un prophète musulman, qu'il n'avait pas été crucifié et qu'il annonçait la venue de Mohammed, le christianisme lui a toujours soutenu que Mohammed et le Coran étaient de l'antéchrist, rejetant la Nature pleinement humaine et divine de Jésus Christ et la Crucifixion ; Rédemption_Résurection.

Mohammed, d'après une lecture exégétique chrétienne, a toujours été perçu comme un faux prophète comme ceux décrits dans les évangiles.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 14:47

safir97 a écrit:
bonjour les détracteurs de l'islam

pour une 4 ième fois, je ne connais pas de mahomet, il n’existe pas


لَتَجِدَنَّ أَشَدَّ النَّاسِ عَدَاوَةً لِّلَّذِينَ آمَنُواْ الْيَهُودَ وَالَّذِينَ أَشْرَكُواْ وَلَتَجِدَنَّ أَقْرَبَهُمْ مَّوَدَّةً لِّلَّذِينَ آمَنُواْ الَّذِينَ قَالُوَاْ إِنَّا نَصَارَى ذَلِكَ بِأَنَّ مِنْهُمْ قِسِّيسِينَ وَرُهْبَاناً وَأَنَّهُمْ لاَ يَسْتَكْبِرُونَ

En français - et c'est la langue que nous utilisons ici - le terme Mahomet existe et est celui utilisé depuis trois siècles pour désigner le prophète de l'islam.

Tout comme on utilise, par exemple, Londres pour désigner London ou Cologne pour désigner Köln. Ce qui n'a jamais empêché, n'empêche pas et n'empêchera jamais ces villes d'exister. Tout comme parler de Mahomet n'empêche pas ce personnage d'avoir existé.

Pour le plus grand malheur de l'humanité. Mais ça c'est une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 15:19

Après s’être exprimé, il faut savoir s’effacer.


Dernière édition par ghislain le Jeu 03 Juil 2014, 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:03

Ça fait trois siècles qu'on le nomme Mahomet, faudra que tu t'y fasses mon mahométan.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:10

Je ne peux pas réfléchir à votre place, c'est à vous de le faire pour vous même, le mahométan.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:16

Il y a deux ''B'' dans rabbi. Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:38

.


Dernière édition par ghislain le Ven 04 Juil 2014, 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:41

Et quand ça implique la religion, là le ridicule tue! What a Face 

Mais en tous cas, ici c'est un forum francophone, depuis quelques siècles les francophones utilise le nom de Mahomet et c'est ainsi. On pourrait utiliser l'origine de ce nom qui est du turc Memhet, mais en français c'est Mahomet.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:48

Mais bon sang regarde plus haut, j'ai tout dit sur le nom "Mahomet'. Comment peux tu être le pourfendeur des ignorants de la langue arabe alors que tu ne connais rien de la langue Française qui est bien plus riche et composite que la langue arabe.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:50

Le Coran emploie le nom propre de "Isa" pour parler du yasu' (Jésus) des arabophones chrétiens ?

Un commentaire Safir ?
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:51

Polémique sur la francisation du nom du prophète :


Tout est une question d'oreille, le "Ma" en arabe c'est la négation, donc un arabophone  qui entend  "Mahomet" entend inévitablement "celui qui n'est pas loué" ou encore "indigne de louanges" alors que Muhammad veut dire en arabe "le loué".

Edouard-Marie Gallez (Docteur en théologie et histoire des religions) écrit :

 "Historiquement, le nom « Mahomet » vient de la forme turque de Muhammad « Mehmet ». Pour autant, peut-on dire que cette forme est une déformation du nom de « Muhammad » tel qu’il s’écrit selon la graphie et la grammaire arabe mise au point plus d’un siècle après le Coran… qui est écrit sans voyelle ni surtout de points diacritiques ?

Rien n’est sûr. Une source contemporaine parle d’un certain « Mhmt« . "


[Vers 640, le chroniqueur syriaque Thomas le Presbytre mentionne dans une courte notice de sa Chronique un combat entre Byzantins et Arabes dans le secteur de Gaza. Son texte est l’un des premiers témoignages de la conquête arabe en Palestine. Prêtre dans la région de la Djézireh, dans l’Est de la Syrie, Thomas le Presbytre a personnellement vécu l’arrivée des Arabes. Son propre frère, moine dans le nord de la Syrie fut tué par les Arabes lors des conquêtes.

La bataille de Gaza vue par un témoin chrétien (634)
« Le 4 février 634, à 9 heures, eut lieu le combat des Romain et des Arabes de Mahomet en Palestine, à 12 milles à l’est de Gaza. Les Romains s’enfuirent, abandonnant le patrice Bar Yardan que les Arabes tuèrent. Furent tués là environ 4000 paysans pauvres de Palestine, chrétiens, juifs et samaritains. Et les Arabes dévastèrent toute la région. »

D’après Thomas le Presbytre, Chronica minora, Trad. Alfred-Louis de Prémare, dans Les fondations de l’islam Le Seuil, 2002. p 146-147

1. Les Byzantins.
2. Le chef religieux et politique des musulmans. En syriaque et en arabe, son nom s’écrit
Mhmt qui donne Muhammad ou Mohammed. En France, il est souvent traduit par Mahomet.
3. Le chef byzantin de la région de Gaza.
4. Le chiffre peut être traduit par « beaucoup de paysans »]
C'est bien le "Ma" qui pose problème, pas la déformation de son nom à proprement parler,  aucun musulman ne s'offusque pourtant du nom  Isa, donné dans le Coran pour  évoquer Yasu/Yeshua/Jésus biblique. Yasu ou Yéshua qui veut dire  "Dieu sauve", ce que ne veut pas dire Isa en arabe.

 MUHAMMAD est le participe passé du verbe arabe à la 2 ème forme HAMMADA qui se traduit par "louer" ou encore "remercier quelqu’un" .
 MUHAMMAD se traduirait donc en Français par  « loué » ou « louangé », autrement dit "celui que l’on couvre d’éloges".
Muhammad a donné en Français Mohammed ou Mohamed (avec un seul m souvent , quand c’est le prénom donné aux garçons , dans les familles musulmanes.)

« Mahomet » , est une déformation française du mot turc Mehmet, lui même déformation du mot arabe MUHAMMAD , Mahomet n’est pas une transcription ou une translittération , c’est une francisation du terme comme Averroès pour Ibn Rushd (Rouchd), ou encore Avicenne pour Ibn Sîna .

« La version arabe Mouhammad s’écrit avec les 4 consonnes mîm, hâ’ , mîm et dâl, qui signifie en arabe « Celui qui est digne de louanges ».

Le terme français Mahomet est une déformation du turc Mehmet. Mouhammed devient Muhammet ou Mehmet en Turquie, Mohand en langue berbère, et Mamadou dans certains pays d’Afrique noire par déformation de la forme déclinée au nominatif Mouhammadou.
La variante francisée Mahomet est proche des versions des langues romanes apparentées : Mahoma en espagnol, Maomé en portugais, Maometto en italien, Mahomed en roumain.. Elle est cependant rejetée par une partie des musulmans francophones. Un débat assez récent qui a fait l’objet d’une pétition expédiée à l’Académie française, estimait : « Mohammed signifie en arabe, “le Béni”».
Et ce sens est parfaitement apparent dans le terme lui-même alors que Mahomet proviendrait au dire de ces pétitionnaires de l’expression Mâ houmid qui en est la négation.   Quelque chose comme «Celui qui n'est pas loué»

HAMIDA, en arabe, veut dire « louer » , « remercier »
HAMMADA, deuxième forme , est une forme factitive : faire des louanges à quelqu’un avec intensité.
Participe passé ( ou passif ) MUHAMMAD= loué, louangé.
Or en disant « MAHOMET » une oreille arabe entend MA HUMIDA prononciation un peu dialectale MA HOMID , ce qui veut dire « Il n’a pas été loué » car mâ est la négation et HUMIDA est la forme passive de HAMIDA = il a été loué)
Un arabophone , avec le mot MAHOMET entend MA HOMED et il comprend « il n’a pas été loué », ce qui est exactement le contraire du sens arabe du mot MUHAMMAD.

Pour MAHOMET, il faudrait dire MOUHOMET, là il n’y aurait plus de polémique puisque la négation « MA » n’apparaitrait plus.
Autre hypothèse :  Au XIIème : Le fameux "Baphomet" des templiers n'était rien d'autre que la prononciation des chevaliers français de Mahomet en dialecte provençal (languedocien).
Les savants modernes tels que Peter Partner et Malcolm Barber s'accordent à dire que le nom de Baphomet était une vieille corruption française du nom Muhammad, l'interprétation étant que certains des Templiers, à travers leur longue occupation militaire de l'Outremer, ont commencé à incorporer des idées islamiques dans leur système de croyance, et que cela a été vu et documenté par les inquisiteurs comme une hérésie.

 Alain Demurger, toutefois, rejette l'idée que les Templiers auraient adopté les doctrines de leurs ennemis.  Les chrétiens médiévaux croyaient que les musulmans étaient idolâtres et adoraient Muhammad comme un Dieu. Mahomet devenu Mammet en anglais, ce qui signifie une idole ou faux dieu.  Cette idolâtrie est attribué aux musulmans dans plusieurs chansons et pièces médiévales. Par exemple, on trouve les dieux Bafum et Travagan dans un poème provençal sur la vie de saint Honorat, achevée en 1300.  Dans la Chanson de Simon Pouille, écrit avant 1235, une idole Sarazine est appelé Bafumetz.
Un poème écrit dans un dialecte provençal par un troubadour faisant parti probablement de l'Ordre des Templiers fait référence à des batailles en 1265 qui n'étaient pas favorables aux croisés :

     "Et chaque jour, ils imposent de nouvelles défaites sur nous. Pour Dieu, qui avait l'habitude de regarder en notre nom, est maintenant endormi, et Muhammad [Bafometz] met en avant son pouvoir pour soutenir le Sultan" [ Partner, pp. 34–35.]
Le nom de Baphomet arrive dans plusieurs de ces confessions. Peter Partner déclare dans son livre de 1987 The Knights Templar et leur mythe, "Dans le procès des Templiers un de leurs principaux chefs d'accusation était leur prétendue adoration d'un païen des idoles tête appelé« Baphomet »(« Baphomet '= Mahomet = Muhammad )"

Baphomet (/ bæfɵmɛt /; du Moyen Âge Baphometh latine, baffometi, l'occitan Bafometz) est un terme utilisé à l'origine pour décrire une divinité vénérée par les soi-disant Templiers, et par la suite incorporé dans occulte disparate et traditions mystiques. Il est apparu la première fois en 11e et 12e latine et provençale comme une corruption de "Mahomet", la latinisation de «Mahomet» (Ab Luy venseretz totz los cas/Cuy Bafometz a escarnitz/e·ls renegatz outrasalhitz ("with his [i.e. Jesus'] help you will defeat all the dogs whom Mahomet has led astray and the impudent renegades"). The relevant lines are translated in Michael Routledge (1999), "The Later Troubadours", in The Troubadours: An Introduction, Simon Gaunt and Sarah Kay, edd. (Cambridge: Cambridge University Press), p. 112.)

Si l'islam a toujours dit que Isa (assimilé à Jesus Christ) n'était pas Dieu, mais un prophète musulman, qu'il n'avait pas été crucifié et qu'il annonçait la venue de Mohammed, le christianisme lui a toujours soutenu que Mohammed et le Coran étaient de l'antéchrist, rejetant la Nature pleinement humaine et divine de Jésus Christ et la Crucifixion ; Rédemption_Résurection.

Mohammed, d'après une lecture exégétique chrétienne, a toujours été perçu comme un faux prophète comme ceux décrits dans les évangiles.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:53

Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
Mais bon sang regarde plus haut, j'ai tout dit sur le nom "Mahomet'. Comment peux tu être le pourfendeur des ignorants de la langue arabe alors que tu ne connais rien de la langue Française qui est bien plus riche et composite que la langue arabe.

Cette réponse s'adresse à qui?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 16:54

Oui mon p'tit manipulateur.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 17:00

A Safir !
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 17:05

Ok il me semblait, mais je me fie tellement à ce que le forumeur précède son message d'un ''A untel''
si la citation n'est pas employée, que je voulais m'en assurer. salut 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 17:18

Jésus = Yehoshua.

L'apôtre Pierre, était Simon un nom français d'origine hébreux qui se nomme ''shimeone ou Sim’ôn''.
Le Christ lui a dit qu'ils s'appellerait dorénavant Pierre, qui le nom français de Kephas en grec et eben
en hébreux.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 17:29

Les turcs appellent Muhammad / Mehmet ! Leurs fils s'appellent Mehmet.


Je suis navré Safir, mais trouve une source qui évoque le prénom "Isa" avant le Coran au 7ème siècle ???

C'"est la même chose, il n'y a aucun rapport phonétique ou linguistique qui permettent de rapprocher le nom de Jésus, yeshua, Yasu' en arabe à celui de Isa, et pour cause, Jésus se dit Yasu en arabe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 18:46

.


Dernière édition par ghislain le Ven 04 Juil 2014, 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 18:56

Bien à ce compte là, même les pharisiens ont fait tué Jésus-Christ. ''Père pardonne-leur car ils ne savent ce qu'ils font''. Mais pourtant, le Christ a prédit la destruction du temple tout en disant malheur à Jérusalem, celle qui a vu tant de miracles.Là où aussi ils tuent les prophètes... Wink
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 19:41

C'est Jésus-Christ selon les écritures qui a dit à Simon qu'il serait dorénavant Pierre et que sur cette pierre il bâtirait son Église. Lis les écritures au lieu de faire de la schnout verbale!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 19:42

.


Dernière édition par ghislain le Ven 04 Juil 2014, 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 19:45

Du Alice au pays des merveilles ça n'existe plus depuis Adam. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 19:46

Le Jésus des Évangiles délivre un message (rapporté par les apôtres) radicalement opposé à celui de la Tradition (Sunna) rapporté par les compagnons. 

L'Injil (au singulier) n'existe pas, jamais les chrétiens n'ont eu un Livre Révélé appelé Injil dont l'auteur serait Allah.
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 19:48

première vue christianisme et islam semblent avoir beaucoup de points communs, Cette situation est la source de nombreuses confusions, et erreurs. L'un de ces points communs conduit à l’identification abusive de ‘Îsâ  avec  Jésus. C'est ainsi que quand le Coran nomme Jésus "‘Îsâ ", toute la signification chrétienne de ce nom disparaît. Il n'a alors aucun rapport avec celui donné par les arabes chrétiens, qui utilisent le nom donné par l'ange Gabriel à Marie et Joseph dans la Bible "Yashou", c'est à dire "Il Sauve". Il faut noter que, pour les hébreux, le nom reflète la nature profonde de l'être, c'est pourquoi en hébreu Jésus "Ieschoua" se traduit par "Dieu sauve". Sous ces deux derniers noms Jésus se manifeste comme rédempteur, Vrai Dieu et Vrai Homme, ce que rejette farouchement le Coran.








Dans cet article du "Dictionnaire du Coran" (Robert Laffont, Collection Bouquins, septembre 2007),  Marie-Thérèse URVOY développe ce point en décrivant le portrait du prophète de l'islam ‘Îsâ  tracé par le Coran.  Elle montre ainsi rigoureusement en quoi ‘Îsâ est radicalement différent du Jésus du christianisme, au point que le grand théologien du XIème siècle al-Ghazâli proclame dans son traité de la "Revivification des sciences religieuses": "cent vierges forment sa rétribution au paradis en récompense de sa chasteté sur terre". 

Cet article est reproduit en trois parties sur le site "Studia-Arabica"




----------------






(’Isâ ibn Maryam) (kalimat Allâh)

Le Coran ne connaît pas le Yasû’ des Arabes chrétiens, ni le Yeshua des juifs. En revanche, il parle beaucoup de ’Îsâ fils de Maryam. Aussi deux remarques s’imposent-elles d’emblée. D’une part, Marie apparaît comme indissociable de Jésus dans le texte coranique ; d’autre part, les éléments d’information sur l’un et l’autre proviennent majoritairement d’apocryphes.

Les textes qui évoquent Jésus et Marie sont d’une grande importance dans la foi populaire. On les trouve pour l’essentiel dans les sourates 3, 4,5, 19, 21, 23, 43 et 61. Le Coran les évoque avec déférence et prend soin de les présenter comme modèles à suivre, tant leurs vies sont exemplaires. Dès sa naissance, Jésus fait l’objet d’un miracle voulu par la toute puissance divine puisqu’il s’agit d’une naissance virginale (19, 20). Il est le puissant thaumaturge qui accomplit miracles et guérisons, toujours après avoir demandé « la permission de Dieu ».

La formule al-Masîh ‘Îsâ ibn Maryam sert souvent à le désigner. Les commentateurs donnent plusieurs définitions du mot Masîh : la première s’appuie sur la racine m. s. h. « frotter, oindre d’huile » ; elle s’inspire de la racine hébraïque analogue. Mais d’autres étymologies, fondées sur des schèmes arabes, sont également proposées, telle sâha, « voyager » car Jésus était un grand voyageur. L’origine de ‘Îsâ et sa transmission ne sont en aucun cas établis, et il est vraisemblable que l’on soit passé de Yasû’ à ‘Îsâ par mimétisme avec la matière sonore, la phonétique de Mûsâ (Moïse). Les commentateurs précisent encore que la racine ‘. y. s. signifie « être fauve, au poil roux » ; aussi, dans la Tradition, Jésus est présenté comme roux. Quant à Maryam, bien que le nom dérive directement de l’hébreu Meryem (« servante, aimée de Dieu »), ils veulent le rattacher à râma et l’interpréter comme « celle qui visite les humains ».

L’insistance coranique sur « Jésus fils de Marie » marque nettement la volonté de polémique contre la filiation divine, tout en conservant le caractère miraculeux de sa naissance virginale sans père nommé, élément d’importance majeure dans une société arabe où les enfants sont désignés en rapport avec le nom de leur géniteur (Muhammad fils de ‘Abd Allâh, par exemple). Dans la description du palmier s’inclinant pour offrir ses dattes à Marie (qui rappelle la scène de la fuite en Egypte dans le Pseudo – Matthieu, où figure Joseph), Marie est seule avec son fils. Les commentateurs connaissent cependant Joseph, à qui est dévolu le rôle de cousin de Marie ; il est avec elle au temple et peut témoigner de la rectitude de sa conduite.

La femme de ‘Imrân, et donc la mère de Maryam, a voué son enfant à Dieu, demandant sa protection contre le Démon pour sa fille et sa descendance (3, 35 – 36). Un hadith enseigne que « tout nouveau – né est atteint par le Démon à sa naissance, c’est pourquoi il pousse son premier cri, sauf Marie et son fils ». Yahyâ (Jean le Baptiste), précurseur et annonciateur de Jésus, est aussi gratifié d’une naissance miraculeuse (3, 38 – 41 ; 19, 1 – 15) ; c’est lui qui « déclare véridique un Verbe émanant de Dieu » (3, 39).

Les récits de l’Annonciation et de la Nativité (3, 42 – 48 ; 19, 16 – 34), largement inspirés des Evangiles apocryphes, sont d’un style qu’il faut entendre concrètement (21, 91 ; 66, 12). Ainsi le rûh de Dieu qui conçoit l’enfant est un souffle intemporel, et non l’Esprit saint, troisième personne agissante de la Trinité dans le christianisme. Le récit de l’Annonciation date de la période mecquoise ; il est clos par des versets plus tardifs, relevant fermement le refus que Jésus soit fils de Dieu. Le second texte, proclamé à Médine moins de dix ans après le précédent, laisse voir une parenté manifeste avec les « Evangiles de l’enfance » à travers de nombreux éléments. Les mots « Evangile », « Torah », « Messie » y sont pour la première fois reconnus comme émanant de la « Mère du Livre ». En revanche, la prière pour mettre Marie et sa descendance sous protection de Dieu contre le Démon est purement coranique, et n’existe ni dans le Pseudo – Matthieu ni dans le proto –Evangile de Jacques.

Jésus est déclaré prophète (nabî ; 19, 30) et apôtre (rasûl ; 4, 171 ; 5, 75) envoyé aux Fils d’Israël (3, 49). Il prêche le monothéisme pur (43, 57 – 64) ; confirme la Torah mais atténue ses prescriptions légales (3, 50), ce qui permet au Coran de proclamer l’islam la religion du milieu : l’équilibre dicté par Dieu à son Prophète se situe entre le judaïsme qui abuse de la loi et le christianisme qui a négligé la loi apportée par Jésus (2, 143) – Ibn Kathîr interprète le terme wasat, « éloigné des extrêmes », comme signifiant « la meilleure ». Par-dessus tout, le Jésus coranique est l’annonciateur de Mahomet (Ahmad) et sa caution vis-à-vis des chrétiens (7, 157 ; 61, 6). Il s’efface devant le sceau des prophètes et s’en fait le garant, mais tient le second rang après lui (2, 253).

Jésus fait des miracles, tout comme Moïse. Dès sa naissance il ordonne au palmier de se baisser pour nourrir sa mère. Adulte, il insuffle la vie à des oiseaux d’argile (le Pseudo - Matthieu relate ce miracle), guérit l’aveugle et le lépreux, ressuscite les morts et connaît les secrets du cœur. Un miracle majeur est celui de la table descendue du ciel à la demande des apôtres (5, 115). Certains y verront une allusion à la multiplication des pains, voire à la Cène. Pour leur part, les commentateurs déclarent ne pas savoir si la demande de Jésus a été exaucée et si la table est bien descendue. D’autant plus que Dieu menace de tourment « quiconque ensuite sera impie ». Certains exégètes préfèrent croire que Jésus choisit de surseoir à sa demande, car il s’empresse dès le verset suivant d’affirmer que lui-même et sa mère sont de simples mortels.

Les passages proclamés durant la période mecquoise insistent sur Jésus pur homme mais néanmoins signe pour le monde. Les passages médinois quant à eux sont d’abord une série d’invectives contre les juifs de Médine, à qui il est reproché leur attitude envers Jésus. Par la suite, le texte coranique met en scène Jésus comme annonciateur d’un prophète nommé Ahmad.

Selon le Coran, la prédication de Jésus a été un échec car les juifs n’ont pas voulu croire (4, 65) ; seuls les apôtres ont cru en lui (3, 52-53), en lui demandant toutefois d’attester être soumis (muslim) à Dieu, et en réclamant d’être au nombre des « témoins ». Les juifs ont voulu le tuer en le crucifiant (4, 157) mais Dieu ne l’a pas permis, et « son sosie a été substitué à leurs yeux » (ou encore « ils ont été victimes d’une illusion »). « Tout au contraire, Dieu l’a élevé vers Lui » (4, 158) – il le rappelle à lui à deux reprises supplémentaires (3, 55-57) ; 5, 117). Une fonction eschatologique lui est réservée à deux égards : il connaît l’heure et en est le signal (43, 61), aussi les commentateurs considèrent-ils le retour de Jésus sur terre comme un signe précurseur de la fin du monde : il renversera les bétyles et brisera les idoles. Le jour du jugement dernier, il dénoncera les juifs et les chrétiens qui l’ont divinisé et témoignera contre eux (4, 159 ; voir aussi 5, 116-117, où il nie de toutes ses forces que sa mère et lui soient Dieu). Dans beaucoup de hadiths, Jésus est le principal compagnon du Mahdi, le Sauveur de la fin des temps, dans l’établissement universel de la justice.

Son Ecriture, contenue dans son Livre (Injîl, au singulier), est une guidance et une lumière (5, 46). Dieu l’a décrété « une grâce de Lui » (19, 21) ; il est l’exemple donné aux Mecquois qui le refusent (43, 57), comme l’ont fait les juifs. Il est également avec sa mère Marie signe pour les mondes (19, 21) ; (21, 91). Il demeure toutefois un serviteur (‘abd) de Dieu et le reconnaît lui-même (19, 30). Jésus est tour à tour témoin, béni, proche de Dieu, vertueux, noble et pieux. Si sa chasteté n’est pas spécialement mise en valeur dans le Coran, elle pourra jouer un rôle ultérieurement, et al-Ghazâli (505/1111) proclamera, dans son grand traité de la Revivification des sciences religieuses : « cent houris forment sa rétribution au paradis en récompense de sa chasteté sur terre ».

S’il partage avec Adam d’avoir été créé par le « sois » (kum), l’impératif divin, sans père généalogique (3, 47 et 59 ; 19, 35) se différenciant seulement de lui par le fait qu’il a une mère exceptionnelle alors qu’Adam n’a pas de mère du tout, il ne faut pas y retrouver le parallèle paulinien entre Adam et le Christ. De même, s’il est « Verbe de Dieu » (kalimat Allâh ; 4, 171), il faut distinguer cela de la notion de kalâm Allâh, attribut divin et éternel de la parole. Dans les commentaires de la tradition islamique, il est dit que Jésus est qualifié de « Verbe de Dieu » parce qu’il est « le fruit de la seule parole créatrice de Dieu ».

De la même manière, Jésus est appelé « esprit [rûh] émanant de [Dieu] » (4, 171) car il est né du souffle divin insufflé en Marie (21, 91 ; 66, 12). La doctrine coranique sur l’esprit est très large : il est le souffle divin qui a animé Adam (15, 29) avant Jésus; il est le messager divin qui apparaît à Marie (19, 17-19) et qui transmet à Mahomet la Révélation (26, 193) ; il est soutenu par l’Esprit saint (ou plutôt l’Esprit du Saint : rûh al-quds, terme proche de celui qui est employé par les chrétiens arabes pour désigner la troisième Personne de la Trinité). Ces acceptations multiples, voire ambiguës, conduisent à reconnaître qu’il n’a été donné à l’homme, à ce sujet, que peu de science ((17, 85). Le seul élément stable qui se dégage du texte est que l’Esprit procède toujours de Dieu, et qu’il est généralement hypostasié par la suite. Les commentaires seront plus brefs en identifiant l’Esprit à l’ange Gabriel, qui est descendu sur Mahomet avec la Révélation (2, 97).

La christologie coranique consiste donc essentiellement en quatre valeurs, présentées sous forme de négations absolues par peur d’associationnisme: Jésus n’est pas Dieu (5, 72 et 116) car il prenait de la nourriture (5, 75) ; Jésus n’est pas fils de Dieu (9, 30 ; 19, 34-35) ; Jésus n’est pas troisième d’une triade, la Trinité étant assimilée au polythéisme (4, 171 ; 5, 73) ; Jésus enfin n’a pas été crucifié (4, 157), car ceci aurait été indigne d’un grand prophète comme lui. Par là le Coran s’en prend à trois mystères constitutifs du christianisme en lien direct avec Jésus : la Trinité au nom de l’absolue unicité divine ; l’incarnation, au nom de la transcendance exclusive de Dieu ; la Rédemption, puisqu’il n’y a pas eu de sacrifice. Polémique, au demeurant, qui repose sur une méprise fondamentale car la Trinité n’est pas une triade mais exprime la participation mutuelle des énergies divines, le chiffre 3 ne signifiant que l’indication minimale de cette éternelle pluralité interne.

La christologie coranique a été source d’ambiguïtés dans l’histoire de la pensée islamique. Dans certains récits de l’ascension de Mahomet (mi’râj), celui-ci rencontre Jésus vivant auprès de Dieu, mi-ange mi-homme, ne buvant ni ne mangeant mais volant, couvert de plumes, autour du trône de Dieu en compagnie des anges. Il s’agit ici des vestiges de très anciennes Christo - angélologie. Les chiites et les soufis considèrent que « la mort n’a atteint que son corps, alors que son âme, essence de la personne, n’est pas morte ». Les Mu’tazilites ayant parlé de Jésus comme cocréateur du monde, les hérésiographes sunnites les accusent d’en faire une sorte de second Dieu. Ibn ‘Arabî (628/1240) quant à lui le gratifie du titre de « sceau de la sainteté », parce qu’ « il est le plus grand témoin de Dieu par le cœur », tandis que Mahomet est le « sceau des prophètes », parce qu’ « il est le plus grand témoin par la langue ». A la suite de Hasan al-Basrî, (110/728) on a plutôt vu en lui un modèle de ceux qui aspirent à Dieu ainsi qu’un guide de sainteté. Tous ces titres cherchent entre autres à éviter les qualificatifs utilisés par les chrétiens. Il y a pourtant des curiosités, telle cette secte turque nommée « Aimer le christianisme » (hubmasihiyya), qui théorisa les mérites de Jésus par rapport à Mahomet et dont le fondateur fut exécuté pour hérésie. Plus généralement, les nombreuses anecdotes qui circulent dans la littérature soufie présentent Jésus comme un maître spirituel.

Dans la tradition primitive, Jésus est le juge du Jugement. En cela il représente Dieu lui-même. Mais les chiites ne veulent attendre que le retour du Mahdi qui est en fait l’Imâm caché. La polémique s’est intensifiée avec les sunnites pour lesquels « nul autre mahdi si ce n’est Jésus ». D’où des difficultés avec les mouvements confrériques dont certains (notamment au Soudan) proposent leur propre Mahdi. Dans les années 1960, quelques intellectuels musulmans se sont intéressés à la personne de Jésus, mais uniquement à ses aspects moral et social, jamais doctrinal. Jésus fait systématiquement l’objet d’un portrait musulman le décrivant comme revenant sur terre en tant que musulman ; sa mère Marie, pour sa part, renvoie au modèle accompli de la « croyante », de la femme islamique dans toutes ses qualités.

par Marie-Thérèse URVOY

Bibl. ARNALDEZ Roger, Jésus, fils de Marie, prophète de l’islam, Paris, Desclée, 1980. 
BORMANS Maurice, Jésus et les musulmans d’aujourd’hui, Paris, Desclée, 1996. SKALI Faouzi, Jésus dans la tradition soufie, Paris, Albin Michel, 2004

Article extrait du "Dictionnaire du Coran" (Robert Laffont, Collection Bouquins, septembre 2007).
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 19:59

Pendant ce temps au Nigéria: 3 églises rasées et plus d'une centaine de morts.

د.Le nom officiel de Boko Haram est « Jamāʿat ʾahl al-sunnah li-l-Daʿwah wa-al-Jihād » qui signifie en arabe « Peuple engagé dans la propagation de l'enseignement du prophète Muhammad et du jihad ». Dans sa définition abrégée en haoussa, « Boko Haram » signifie « L'éducation occidentale est un péché »

Le groupe a officiellement adopté le nom de « la Congrégation des gens de la tradition ( sunnah) pour prosélytisme de l'islam et le Jihad " ou encore «Le groupe des gens de la Sunna pour la prédication et la lutte »de l'arabe Jama'at ahl as- sunna li -d- da'wa wa-l -Jihad ( جماعة أهل السنة للدعوة والجهاد ).

Dans la ville de Maiduguri , où le groupe a été formé , les habitants ont baptisé le mouvement Boko Haram . Le terme " Boko Haram " vient du mot haoussa Boko , à l'origine dérivé d'un mot haoussa avec des significations telles que «fraude » et « inauthenticité » Le mot haram est arabe, il signifie au sens figuré "péché" (littéralement, "interdit") Boko Haram signifie « l'éducation occidentale est un péché ", et symbolise la ferme opposition de Boko Haram à tout l'Ouest (l'Occident) , Occident et occidentaux perçus comme des corrupteurs .

Le groupe Boko Haram affirme que "les idéologies Occidentales" transmettent des valeurs diamétralement contraires à la charriah et mènent les hommes au Tâghoût (http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A2gho%C3%BBt)

Boko Haram était d’abord un mouvement salafiste "quiétiste" local qui s'est progressivement transformé en un groupe salafiste aux actions djihadistes ( depuis 2009 ) dirigées contre tous ceux (musulmans compris) qui sont perçus comme des opposants à leur projet d'instauration d'état islamique régit par une application totale de la charriah.

Dans une interview à la BBC 2009, Mohammed Yusuf, alors leader du groupe, a déclaré sa conviction que le fait de dire que la Terre est sphérique est contraire à l'enseignement islamique et doit être rejeté, (d'éminents Ouléma saoudiens affirmaient et affirment la même chose), tout comme doit être rejetée aussi la théorie de l'évolution darwinienne ou encore l'affirmation que la pluie provient de l'eau évaporée par le soleil. Avant sa mort, Yusuf a rappelé l'objectif du groupe de changer le système d'éducation actuel et le rejet de la démocratie.

http://en.wikipedia.org/wiki/Boko_Haram

Dr Ahmad Murtada du département des études islamiques de l'Université de Bayero , Kano a noté dans ses recherches sur Mohammed Yusuf et Boko Haram que les principes fondamentaux du groupe sont : l'accent mis sur « Hakimiyyah ' [ la souveraineté de la loi de Dieu ] ; une croyance qu'ils sont la "Saved Sect " mentionnée dans la tradition prophétique de l'islam ; interdisant l'étude dans les centres éducatifs occidentaux d'apprentissage parce qu'ils les considèrent être fondés sur les traditions et le colonialisme non - islamiques , ils critiquent ainsi l'Arabie saoudite pour son utilisation de méthodes d'enseignement «occidentales» ; interdisant de travailler dans une institution ou le service civil rôle gouvernemental ; une interprétation tordue des édits de savants de la tradition classique comme Ibn Taymiyya pour soutenir leurs rébellions et l'utilisation de la violence . Influences comprennent les écrits d'Ibn Abi Zayd, Muhammad ibn Abdul Wahhab , Cheikh al- Albani, et Cheikh Fawzan. Post-2009, une relation étroite avec al-Qaida au Maghreb islamique et en outre l'incorporation dans le djihadiste takfiri et vision du monde globale.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 20:08

Les naïfs et les hypocrites vous diraient que ce n'est pas la vraie islam. :beret: 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 20:21

qui finance Boko Haram ? Pourquoi ces Oulama ne déclare t-il pas le Qital/Jihad pour en finir avec Boko Haram ?
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 20:24

Safir ? Le sang des membres de Boko Haram est-il licite ? Quelle religion est citée par Boko Haram ? Pourquoi ne parle t-il de rien si ce n'est du prophète ou du Coran dans leur interview ?

Pourquoi se basent-ils sur le droit musulman et les écrits des auteurs classiques cités plus haut ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 20:47

.


Dernière édition par ghislain le Ven 04 Juil 2014, 10:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 20:59

Donc tous les papes et les docteurs de l'église et théologiens qui ont parlé de l'Islam avant Jean Paul II se sont trompés Ghislain ?
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:05

Jean Paul II a embrassé un Livre qui dit que Jésus était un musulman, soumis à Dieu qui n'est pas mort sur la croix, et qui n'a pas ressuscité. 

«Certes sont mécréants ceux qui disent : « Allah, c’est le Messie fils de Maryam »S5 V17.




« Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les associateurs iront au feu de l’enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires » S98 V6



Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants » S3 V85



il a été authentifié que le Messager d’Allah -prière et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :       
« Qu’Allah maudisse les juifs et les chrétiens,
ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de cultes 
»







Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité)?


Ce qu'a fait JP II est aussi stupide qu'un Français qui se mettrait à chanter l'hymne algérien sans connaitre le sens des paroles  Shocked

Ô France ! le temps des palabres est révolu
Nous l'avons clos comme on ferme un livre
Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
Prépare toi ! voici notre réponse
Le verdict, Notre Révolution le rendra
Car Nous avons décidé que l'Algérie vivra
Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins ! Soyez-en témoins !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:12

Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
Donc tous les papes et les docteurs de l'église et théologiens qui ont parlé de l'Islam avant Jean Paul II se sont trompés Ghislain ?

Ils ne se sont pas trompés puisqu'ils disaient que l'islam ne donne pas le salut (= la relation vivante de charité avec Dieu).

Mais Vatican II apporte une lumière complémentaire qu'ils n'avaient pas :

Si l'islam ne donne pas le salut, il donne des PREPARATIONS au salut.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:18

Arnaud... ils ont tous dit que l'islam était une hérésie et Mohamed un faux prophète, TOUS. Pas un théologien n'ayanbt étudié le Coran de près n'a dit autre chose que : c'est un Livre était soit par nature, antéchrist soit d'inspiration antéchrist.

Cite m'en un qui dit avant Vatican II que l'islam donne des clefs de préparations au Salut alors que sa doctrine enferme ses adorateurs dans la certitude que le christianisme des chrétiens est un Islam dévoyé par la main humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:22

Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
Arnaud... ils ont tous dit que l'islam était une hérésie et Mohamed un faux prophète, TOUS. Pas un théologien n'ayanbt étudié le Coran de près n'a dit autre chose que : c'est un Livre était soit par nature, antéchrist soit d'inspiration antéchrist.

Cite m'en un qui dit avant Vatican II que l'islam donne des clefs de préparations au Salut alors que sa doctrine enferme ses adorateurs dans la certitude que le christianisme des chrétiens est un Islam dévoyé par la main humaine.

Bien sûr que c'est une hérésie et que Mohamed a tout inventé et reconstruit à partir de ses connaissances du judaïsme et du christianislme.

Et cela n'est en rien contradictoire avec le fait que, si l'islam ne donne pas le salut, il donne des PRÉPARATIONS au salut que cite Vatican II (Nostra Aetate).

Je sais que vous avez du mal à passer à une pensée nuancée qui distingue l'ivraie et le bon grain. Pourtant, l'Esprit Saint vous le demande à travers le Magistère infaillible de l'Eglise.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:30

Donc, les papes et les théologiens chrétiens qui ont décrit l'islam comme une religion antéchrist ou d'inspiration démoniaque se sont trompés ?

On ne peut pas être doctrinairement opposé au christianisme, avoir tout réinventé par des bricolages servant sa cause et ses ambitions en même temps que délivrer un message donnant des préparations religieuses amenant au Salut.

Un peu de cohérence, ou alors explique moi.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:32

Bonjour Saphir97

hé bien j'ai lu ce passage dans le coran !

donc la fin est :
Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur".

c'est ta réponse a ma et mes question ?

merci de répondre a mes question en évitant de répondre par d'autres sinon on aura pas de discutions !

parler c'est se dire, c'est le propre de ceux qui ont une âme qui peut communier !
sinon ce n'est que de la communication, qui refuse de se livrer mais tente de manipuler l'autre , c'est l'exacte inverse de la Parole !
seul le retord  batman  fait semblant de parler car il ne peut communier avec personne et refuse de mettre son âme a jour parce qu'il œuvre dans la nuit !

je veux bien parler avec toi, si tu parles sinon on laisse tomber mais les tords spirituels sont pour toi !!

Fraternellement Théodéric.



safir97 a écrit:
Théodéric a écrit:
Bonsoir Saphir97

je reprend juste un passage de ta réponse a Lelob ;

afin que tu puisse dire ce qu'est pour toi la vie spirituelle et en quoi elle consiste pour toi !

safir97 a écrit:
bonjour

la lecture agrandit l’âme

bien d'accord avec moi ,l'âme relève de la spiritualité....

cordialement

1°)  est-ce que la charia et la guerre sainte sont considérées comme participantes a la vie spirituelle d'un musulman ?
2°) un musulman peut il plaire a Dieu et aller au Paradis si il refuse de pratiquer la violence de la guerre sainte ou la rigueur de la charia du genre lapidation ?

je comprend mal ce qu'il y a de spirituel dans la volonté d'anéantir ceux qui ne sont pas d'accord , car si Dieu a quelque chose a dire aux hommes les tuer ne leurs apprend rien !
que Dieu ai raison est une évidence qu'IL tue ceux qu'Il appel a la vie est une hérésie spirituelle !

si Dieu avec le coran a une Bonne nouvelle a annoncer aux hommes c'est illogique qu'Il autorise le crime , car alors ce n'est plus une bonne nouvelle !!

Bref éclaire moi sur tout cela car pour moi c'est simplement insensé !


je sais que tu peux me répondre que les chrétiens l'ont fait a une époque !
moi je dis qu'ils ont fait ce qu'ils voulaient mais pas ce que Jésus a Dit et FAIT !
Lui n'a parler que d'Amour et de Compassion et IL l'a Vécu jusqu’à la mort et Résurrection !
Dieu ne tue pas , mais les hommes en Son Nom s'en donne le droit c'est tout le problème des religions et religieux et des croyants pas très réfléchit !!  :hello:

je en suis pas certain de te répondre cette semaine , je part 3 jours si je peux je te répondrais avant !
sinon a Lundi ou mardi soir Merci de ta patience !



bonjour

connais tu le récit de Moise lorsqu'il atteingna avec son valet le confluent des 2 mers et que le poisson prit son chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:36

Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
Donc, les papes et les théologiens chrétiens qui ont décrit l'islam comme une religion antéchrist ou d'inspiration démoniaque se sont trompés ?

On ne peut pas être doctrinairement opposé au christianisme, avoir tout réinventé par des bricolages servant sa cause et ses ambitions en même temps que délivrer un message donnant des préparations religieuses amenant au Salut.

Un peu de cohérence, ou alors explique moi.

Jamais le Magistère n'a défini l'islam comme une religion d'origine démoniaque.

Le Magistère se contente de dire que cette religion ne donne pas le salut.

Contentez-vous du Magistère. Ne devenez pas votre propre Magistère.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:49

Je me suis mal exprimé, je faisais référence au Baphomet médiéval. Mais oui jamais démoniaque je reviens sur mon erreur.

Bref le magistère pré Vatican II a toujours décrit l'islam comme doctrine et religion antéchrist. Ils se sont trompés ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:52

Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
Je me suis mal exprimé, je faisais référence au Baphomet médiéval. Mais oui jamais démoniaque je reviens sur mon erreur.

Bref le magistère pré Vatican II a toujours décrit l'islam comme doctrine et religion antéchrist. Ils se sont trompés ?

Non, l'islam n'est pas défini comme "Antéchrist" par le Magistère.

Ca, c'est une extrapolation de certains théologiens à cause d'un texte de la première épître de Jean.

Le Magistère de jadis dit que l'islam ne donne pas le salut.


Et cela reste valable. Le salut vient du Christ seul car il est une relation intime de charité entre Dieu (= le Christ) et notre âme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: la loi islamique contre Les attentats suicides    Dim 29 Juin 2014, 21:58

Arnaud Dumouch a écrit:
Dies Natalis Solis Inv. a écrit:
Arnaud... ils ont tous dit que l'islam était une hérésie et Mohamed un faux prophète, TOUS. Pas un théologien n'ayanbt étudié le Coran de près n'a dit autre chose que : c'est un Livre était soit par nature, antéchrist soit d'inspiration antéchrist.

Cite m'en un qui dit avant Vatican II que l'islam donne des clefs de préparations au Salut alors que sa doctrine enferme ses adorateurs dans la certitude que le christianisme des chrétiens est un Islam dévoyé par la main humaine.

Bien sûr que c'est une hérésie et que Mohamed a tout inventé et reconstruit à partir de ses connaissances du judaïsme et du christianislme.

Et cela n'est en rien contradictoire avec le fait que, si l'islam ne donne pas le salut, il donne des PRÉPARATIONS au salut que cite Vatican II (Nostra Aetate).

Je sais que vous avez du mal à passer à une pensée nuancée qui distingue l'ivraie et le bon grain. Pourtant, l'Esprit Saint vous le demande à travers le Magistère infaillible de l'Eglise.

Bonsoir Arnaud !

même en tentant d'être conciliant je dois me rappeler que l’Église est fondée Par Christ et sur La Foi au Christ et les 12 fondements sont les 12 apôtres , donc il y a des choses que j'aurais du mal a relativiser même en faisant des efforts !

par exemple !
2 Jean 1:7
Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist.

1 Jean 2
…21Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité. 22Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils. 23Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.…

Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.

1 Jean 4:3
et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

1 Jean 5:1
Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l'a engendré aime aussi celui qui est né de lui.

il ne s'agit pas de dire que Jésus est né d'une femme en ce monde , il s'agit de reconnaitre qu'Il Est Le Verbe Divin que l'on Nomme FILS qui a pris char de la Vierge Marie et cela aucun musulman n'acceptera de le reconnaitre , ou alors cela veut dire qu'il n'est plus musulman !

on sait bien que sans l'Esprit Saint nul ne peux le comprendre réellement, mais eux grâce a mahomet (et peut être l'aide des mauvais anges) ils leurs aient interdit d'essayer de comprendre cela et ce que Le Père Fait en venat a nous en Son Verbe !!

donc pour faire court ils luttent contre l’Évangile de Dieu et la Révélation du Christ et de même comme ils ne reçoivent pas l'Esprit ils le prennent pour un ange !

bref alors c'est bien un message anti Christ ! car il vide l’Évangile de son sens !

donc quel est la pirouette pour que vatican 2 disent que c'est pas si important ??

personnellement je crois a l’Évangile et aux 12 apôtres et a la nomination de Pierre !
ont va me dire donc accepte ce que dit vatican 2 !?

là ça coince car les mêmes Apotres (fondement de l’Église sur les quels ont ne peut rien ajouter ) définissent ce qu'est l'anti Christ , et là mahomet répond pile poil a la définition !!

donc si je devais trancher je m'en tiendrais a ce que me disent les 12 Apotres et le Christ !!

de plus partout où l'islam passe ils tuent l’Église , donc comme amis j'ai déjà vu mieux !

je ne les haï pas mais on ne me fera pas dire qu'ils sont des ferment du Saint Esprit , il faut les ader a recevoir Jésus Fils de Dieu et l'Esprit saint afin qu'ils connaissent vraiment Le Père Divin !!

maintenant comme la religion s'est donné le droit d'aller tuer sur toute la terre , ils peuvent me dire , "hé bien quand vous tuiez au Nom du Christ que faisiez vous de si bien que l'on ne fait pas ?!"

là on a créé une impasse !

bref il ne s'agit plus de religion mais de vie spirituelle sinon on va patauger des siècles (et on a plus ce temps !)   




Revenir en haut Aller en bas
 
la loi islamique contre Les attentats suicides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Attentats contre Hitler
» fitna film contre l'islam
» remede prophetique contre chute de cheveux
» dépression
» apres avortement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: