DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 07:05

Bonjour,

A cinquante ans passés, je me fais la réflexion que l'Eglise semble bien avoir été confisquée par les hommes, du moins pour ce qui concerne le fonctionnement hiérarchique...
Or, ce sont bel et bien les femmes qui font tourner la machine , dans les églises, les paroisses...
Sans vouloir opposer hommes et femmes , car au fond je les aime bien, les hommes, et j'ai de la compassion pour eux, ne serait-il pas possible pour l'Eglise catholique de donner aux femmes une vraie place, à égalité avec les hommes, puisque la foi et la valeur n'ont pas de sexe ?
Pour paraphraser Madeleine Delbrêl, je signerais bien :

"Alcide, un jour où "elle " pensait qu'elle pourrait faire aussi bien , sinon mieux que certains hommes dans sa paroisse ...é

Il me semble que nous pourrions ne plus nous cantonner au rôle traditionnel de " soeur, mère, vierge, sainte", et trouvez dans l'Eglise notre place de femme , telle que nous la conquerrons tous les jours dans la vie ordinaire...

Je m'adresse aux femmes du forum comme aux hommes : qu'en pensez-vous ?

Amitié, et bonne journée,

Coeurdemarie.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11969
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 09:37

C'est du délire voilà!
Dieu a choisi pour chacun une mission.
Les hommes ont été seuls lors de la première de l'eucharistie!
Les femmes ont été seules et les premières à voir la résurection : c'est pour cela d'ailleurs qu'on n'y a pas cru! Le témoignage des femmes n'étaient pas considérés comme crédible What a Face Est ce vraiment un tort?  Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 10:32

Bonjour,
ben je pense qu'il faut rentrer plus dans le détail:
Citation :
une vraie place, à égalité avec les hommes
par exemple, dans l'Eglise, chez les laïcs, aujourd'hui, qu'est-ce qui est une vraie place, et qu'est-ce qui ne l'est pas ? qu'est-ce qui est égalitaire et qu'est-ce qui ne l'est pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 10:42

coucou coeurdemarie

Les femmes ont leur place dans l'Eglise : c'est en général elles qui sont responsables de la catéchèse, des obsèques (préparation et cérémonies), la lecture aux messes est presque toujours faite par une femme et bien souvent l'animation des chants.  Elles donnent aussi la communion, participent à la préparation de la liturgie avec les prêtres de la paroisse.

C'est vrai que ce sont elles qui entretiennent presque toujours l'église, c'était le rôle de la chaisière dans le temps.

D'accord, elles ne seront jamais ordonnées prêtres (mais diacres qui sait ?). Chacun son rôle.

Au niveau diocèse et même au Concile, les femmes sont présentes.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11969
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 11:10

Je ne sais pas d'où viennent ces délires d'opposer les hommes et les femmes surtout dans l'Eglise.

Regardez ce que dit Saint thomas sur la salutation angélique
http://docteurangelique.free.fr/livresformatweb/sermons/08avemaria.htm
Gabriel reconnait une supérorité à Marie tandis que si les anges s'adressent aux hommes ils sont moins patients 'Tu ne m'as pas cru : muet, paf!"

Marie à qui Dieu a voulu donner les plus beau qualificatifs: Maman, Fille bien aimé du père, épouse parfaite du saint esprit!

Purée dans l'Eglise, la femme est magnifiée!
Qu'est ce qu'on en a foutre de l'égalité : on est différents! Point!
En plus dans ce cas, la femme me semble plutot supérieure : quoi de plus beau qu'une maman?

En fait ces pauvres males doivent se battre pour assurer le bonheur de leur épouse tandis qu'ils sont relégués au role minueur de celui qui apporte les pain! Paf ! Pauvres males!  What a Face  Mr. Green 

Alors qu'est ce que vous nous gonfler les nanas?  :greenange:
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 15:36

Bonjour,


j' avoue que je me pose cette question ...

Citation :
1.5.        Les Diaconesses [lxxxv]
Le monde juif recourait aux services des femmes en une circonstance précise: le bain sacré des prosélytes féminines. Pour le baptême chrétien, une même nécessité se fait jour. La Didascalie [lxxxvi] consacre tout un chapitre aux diaconesses, parallèle à celui qui concerne les diacres. Elles sont chargées "du service des femmes" [lxxxvii] car, seules, elles ont accès au gynécée dans le monde oriental. La situation crée la fonction, du moins en Orient.

La diaconesse exerce une fonction de catéchète au­près du monde féminin, la visite à domicile [lxxxviii]. Le jour du baptême, elle assiste l'évêque pour les femmes, se charge de leur onction, puis poursuit la catéchèse [lxxxix], leur rend visite en cas de maladie [xc].Il reste que les diaconesses ne doivent, ni baptiser ni évangéliser, "car les femmes ne sont pas établies pour enseigner", dit la Didascalie .[xci]

Les Constitutions apostoliques [xcii], deux siècles plus tard, placent les diaconesses immédiatement après les diacres, dans la hiérarchie. Le rite de l'imposition des mains, d'abord refusé, finit par être étendu à la diaconesse et lui donne une consécration liturgique [xciii], comme l'attestent les synodes de Chalcédoine [xciv], en 451, et in Trullo, en 692 [xcv].

Le Testament de notre Seigneur Jésus-Christ  [xcvi], au Ve siècle, autorise la diaconesse à porter la communion aux femmes empêchées. C'est la première fois qu'un texte canonique mentionne cette fonction. Syriens et Nestoriens développent l'activité liturgique des diaconesses, surtout à partir du Vle siècle. Elles présentent, en l'absence du diacre, le pain eucharistique et le calice aux communiantes. Elles font la lecture biblique dans les assemblées de femmes, en dehors du service liturgique [xcvii].


L'Occident s'est montré réservé, pour ne pas dire hostile, à toute ordination de femmes. La Tradition aposto­lique  n'y fait aucune allusion. L'Ambrosiaster [xcviii] (366/384) estime que le diaconat féminin est d'origine hérétique, à savoir montaniste, et le concile de Nîmes, en 394, en refuse la perspective, en l'attribuant également aux hérétiques priscilliens [xcix].

Ce qui explique les dispositions des synodes d'Orange [c], en 441, d'Epaon [ci], en 517, plus tard d'Or­léans [cii], en 533, qui refusent de reconnaître toute forme d'ordination aux diaconesses et abrogent les usages contraires. Nées d'un besoin régional, elles ne semblent pas correspondre au développement et aux exigences des institu­tions occidentales.

En Gaule, en particulier, ou le baptême est confié a des femmes (veuves ou moniales choisies), celles-ci ne sont jamais appelés diaconesses, dans les textes canoniques et li­turgiques. Quand Venance Fortunat appelle diacona Radegonde, consacrée par saint Médard, le terme est syno­nyme de " Vierges consacrées ". [ciii]

Source et suite: Le diaconnat dans l' antiquité chrétienne , et, Vies consacrées en Pdf.


@+


Dernière édition par bellafago le Ven 06 Juin 2014, 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 16:31

bellafago a écrit:
Bonjour,


j' avoue que je me pose cette question ...

Citation :
1.5.        Les Diaconesses [lxxxv]
Le monde juif recourait aux services des femmes en une circonstance précise: le bain sacré des prosélytes féminines. Pour le baptême chrétien, une même nécessité se fait jour. La Didascalie [lxxxvi] consacre tout un chapitre aux diaconesses, parallèle à celui qui concerne les diacres. Elles sont chargées "du service des femmes" [lxxxvii] car, seules, elles ont accès au gynécée dans le monde oriental. La situation crée la fonction, du moins en Orient.

La diaconesse exerce une fonction de catéchète au­près du monde féminin, la visite à domicile [lxxxviii]. Le jour du baptême, elle assiste l'évêque pour les femmes, se charge de leur onction, puis poursuit la catéchèse [lxxxix], leur rend visite en cas de maladie [xc].Il reste que les diaconesses ne doivent, ni baptiser ni évangéliser, "car les femmes ne sont pas établies pour enseigner", dit la Didascalie .[xci]

Les Constitutions apostoliques [xcii], deux siècles plus tard, placent les diaconesses immédiatement après les diacres, dans la hiérarchie. Le rite de l'imposition des mains, d'abord refusé, finit par être étendu à la diaconesse et lui donne une consécration liturgique [xciii], comme l'attestent les synodes de Chalcédoine [xciv], en 451, et in Trullo, en 692 [xcv].

Le Testament de notre Seigneur Jésus-Christ  [xcvi], au Ve siècle, autorise la diaconesse à porter la communion aux femmes empêchées. C'est la première fois qu'un texte canonique mentionne cette fonction. Syriens et Nestoriens développent l'activité liturgique des diaconesses, surtout à partir du Vle siècle. Elles présentent, en l'absence du diacre, le pain eucharistique et le calice aux communiantes. Elles font la lecture biblique dans les assemblées de femmes, en dehors du service liturgique [xcvii].


L'Occident s'est montré réservé, pour ne pas dire hostile, à toute ordination de femmes. La Tradition aposto­lique  n'y fait aucune allusion. L'Ambrosiaster [xcviii] (366/384) estime que le diaconat féminin est d'origine hérétique, à savoir montaniste, et le concile de Nîmes, en 394, en refuse la perspective, en l'attribuant également aux hérétiques priscilliens [xcix].

Ce qui explique les dispositions des synodes d'Orange [c], en 441, d'Epaon [ci], en 517, plus tard d'Or­léans [cii], en 533, qui refusent de reconnaître toute forme d'ordination aux diaconesses et abrogent les usages contraires. Nées d'un besoin régional, elles ne semblent pas correspondre au développement et aux exigences des institu­tions occidentales.

En Gaule, en particulier, ou le baptême est confié a des femmes (veuves ou moniales choisies), celles-ci ne sont jamais appelés diaconesses, dans les textes canoniques et li­turgiques. Quand Venance Fortunat appelle diacona Radegonde, consacrée par saint Médard, le terme est syno­nyme de " Vierges consacrées ". [ciii]

Source et suite: Le diaconnat dans l' antiquité chrétienne

@+

Je te remercie, Bellafago, c'est effectivement , entre autres, au ministère des diaconesses que je pensais. Les femmes d'aujourd'hui sont plus cultivées qu'autrefois, et pourraient très bien à mon avis, partager plus équitablement les tâches avec les hommes.
Aujourd'hui, les femmes enseignantes ne manquent pas.
Ce serait à discuter.
Je ne souhaite opposer personne à personne. J'ouvre cependant un débat.
J'ai un peu peur que toutes les femmes ne soient pas aussi satisfaites qu'Espérance de la répartition des missions en cette aube du XXIème siècle.
Personnellement, catéchèse, lectures, etc, me semblent des missions assez subalternes, qui ne tiennent pas assez compte des dons de chacune.
J'envie parfois la liberté des femmes pasteurs.
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 16:47

bonjour,


Je me pose cette question depuis deux, trois ans, car je connais un nombre important de femmes "bergères" de groupe de prières et qui même ne le sont pas, mais sont consacrées, éxerçant une profession, en milieu hospitalier, musique, ou autres.  
Cette question m'interpelle d'autant plus que quand j'ai eu l'occasion d'assister à des évangélisations pratiquées par des femmes " Pasteurs" , j'avoue que c'était impeccable...
Mais est ce que l' Eglise catholique, dans ses statuts gardera sa position, cette question me semble fondée...

Citation: En effet, dès lors que les limites du seul horizon terrestre sont levées, renoncer à la fécondité charnelle, à cause d’une réalité transcendante cesse d’être une anomalie. La fécondité elle-même revêt une dimension toute autre. Il est remarquable que le motif du Royaume soit le seul que Jésus nous ait laissé pour justifier le renoncement à la fécondité charnelle. La discussion entre Jésus et les sadducéens sur la condition des ressuscités (Lc 20,34-36 et par.) en donne la raison. A la résurrection, les élus ne se marient plus, car cette alliance — si admirable que Paul l’assimile au mystère de l’union du Christ et de son Eglise (Ep. 5,32) — devient caduque. On ne se marie plus, non parce qu’on aurait acquis une condition purement spirituelle, comme celle des anges, mais « parce qu’on ne peut plus mourir ». Loin d’être une relativisation du mariage,la perspective de la résurrection lui ouvre l’horizon infini de son accomplissement dans le Christ. Accomplissement dont, paradoxalement, la virginité est dès aujourd’hui le signe.

Il me semble que l' on touche là le fond du problème, non? certains diront cela fait partie du des dogmes de l' Eglise Catholique, historiquement je n'en ais pas le sentiment.

@+bertrand.
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 17:18

En fait je poserai le problème différemment coeurdemarie :

1) l'Eglise a été confisquée au bénéfice exclusif des CLERCS
2) les CLERCS sont exclusivement masculins
3) les femmes ne tiennent , en principe, aucun role dans la vie ( officielle bien sur... ) des clercs masculins ( hors diacres permanents )
4) Marie , la femme la plus importante de l'Eglise n'a pas vécu de vie sexuelle féminine authentique .


l'apport féminin à la vie de l'homme clerc est donc quadruplement absent dans l'univers clérical ...
et c'est cette étanchéité entre ces univers masculins cléricaux et les univers féminins qui est une séparation quasi infranchissable et qui explique l'absence de communication et d'écoute envers les femmes dans l'Eglise .Et c'est cette absence de communication qui fait du mal ...à Toutes et Tous .
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 17:25

Bonjour Oculus,


Si je puis me permettre, et sans que cela soit indiscret, qu' en tirez vous comme conclusions ?

Citation :
une séparation quasi infranchissable
acquise et "institutionnalisée" ?

Quels sont vos arguments thèse-antithèse ?

Merci,
@+Bertrand.


Dernière édition par bellafago le Ven 06 Juin 2014, 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 17:28

Dans la hiérarchie de l'Eglise, les hommes occupent tous "les postes".   :pape: 

Dans la réalité de la base, ils sont très peu nombreux, quelques prêtres, quelques diacres.  :sage: 

Les femmes font le reste.  :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 17:33

Bonjour,

Ou alors des prêtres qui viennent de pays étrangers, quand un pretre à 20 paroisses à servir,


Citation :
Le pape François, le 6 août 2013, a fait l’éloge des femmes : "Une Eglise sans femmes est comme le collège apostolique sans Marie. […] On ne peut pas comprendre l’Eglise sans les femmes actives dans l’Eglise qui nous portent en avant. Nous n’avons pas encore fait une profonde théologie de la femme dans l’Eglise. Il faut faire une théologie de la femme." Il a également déclaré : "Elle (la femme) peut seulement faire ceci, elle peut faire cela, maintenant elle fait l’enfant de chœur, maintenant elle lit les Lectures, elle est présidente de la Caritas… Mais il y a davantage ! Il faut faire une théologie profonde de la femme. C’est ce que je pense.

un lien qui me semble intéressant:
 pape Francois


@+
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 17:54

Merci Oculus, Bellafago et Cécile,

Vos réponses ouvertes me font plaisir. Je n'ai pas d'idées préconçues sur la façon d'y répondre, et je ne voudrais pas gêner l'épanouissement de l'Eglise .
J'y observe le rôle prépondérant des femmes et il me semble, mais je peux me tromper, que les postes -clés sont bien réservés aux seuls clercs, comme l'explique justement Oculus.
Le jour où les femmes, et en particulier, les femmes assez âgées décideront que , peut-être elles pourraient se faire davantage entendre , où des hommes éclairés leur permettraient de participer plus activement aux décisions à tous les niveaux, le visage de l'Eglise s'en trouverait sans doute revigoré .
A contrario, que se passerait-il si les femmes catholiques boudaient toute activité paroissiale ? Il est quasi certain que ce serait le début de gros ennuis pour tous.
Pourrions-nous tous ensemble prier l'Esprit de Pentecôte, pour qu'Il nous souffle des intuitions géniales et porteuses, pour faire avancer au large la barque de Pierre ?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 18:00

Moi même j'ai toujours prôné à ce que les femmes puissent accéder au diaconat permanent, tout comme les hommes. J'ai toujours affirmé aussi que depuis Thomas Daquin une vision machiste fit son apparition partout dans la société. Si elle n'avaient jamais étés reléguées en seconde zone dans la société, elles auraient moins faites de ravages aux petits enfants dès leurs premières marches.
Mais il faudra encore bien longtemps pour que les choses essentielles soient enfin en équilibres car ces aberrations furent incrustées depuis des siècles. Seulement l'expression ''Sois belle et tais toi'' symbolise une situation inéquitable durant tous ce
temps.
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 18:10

Bonjour,

Merci Ysov, c'est dommage j'ai perdu l'e-mail perso de Benoit XVI, ça vaudrait le coup...d'envoyer un petit message de rappel Very Happy 

@+Bertrand.
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 18:14

bellafago a écrit:
Bonjour Oculus,
Si je puis me permettre, et sans que cela soit indiscret, qu' en tirez vous comme conclusions ?
Citation :
une séparation quasi infranchissable
acquise et "institutionnalisée" ? Quels sont vos arguments thèse-antithèse ? Merci,
@+Bertrand.

Mes conclusions n'ont strictement aucune importance .
d'ailleurs les droits des laics sont régis par le code de droit canonique de 1983 .
Il y a quelques paragraphes sur l'égalité des droits de tous les baptisés .
Il faudrait mieux mettre en valeur le sacerdoce commun de toutes les baptisées et baptisés et l'échange de ce sacerdoce commun avec les clercs qui sont seuls à l'exercer liturgiquement au bénéfice de tous . La vie de l'Eglise dépend en grande partie d'échanges symboliques , de considérations réciproques et de circulation des charismes d'écoute et de tendresse les uns envers les autres .
Il faut ouvrir les fenetres et respirer , c'est ce qu'a commencer à faire le Pape François et c'est pourquoi beaucoup de choses changent actuellement
dans l'Eglise imperceptiblement mais très réellement . Et c'est pourquoi , tant de gens se sentent mieux et reviennent vers les sacrements et la pratique partout dans le monde . Son insistance sur la Miséricorde est un charisme de guérison de l'Eglise de la supériorité d'une caste cléricale sur les autres baptisés . laissons-le nous guérir , l'Esprit Saint , quand il n'est pas empéché d'agir, par nos péchés , agit souverainement et merveilleusement, dès qu'on le laisse agir ....il suffit de ne pas lui faire obstacle !
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 18:17

Et oui  Very Happy 

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 22:30

Bon,je vais encore m'attirer les foudres de certaines mais ce n'est pas grave,c'est un honneur.

Pour ma part je crois que la place et certaines initiatives que l'on donne aux femmes(d'un certain âge) dans les églises est un grave problème,qui justement vide les églises(en tout cas je le crois pour le diocèse que je connais) et font fuir certains qui sont "tentés" d'y rentrer.

Je crois que le fameux renouveau en France pourrait avoir lieu et j’espère que l'Esprit Saint balayera toutes ces bigotes de leur place qui fait t'en de mal à l’Église.

Bien à vous!
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 23:29

Bonsoir,

Mon sentiment est la même certitude que la vôtre, que certains(es), ne feraient pas pour conserver des privilèges tout à fait utopiques et fallacieux...ou " fondés et historiques"
il y a encore beaucoup de travail...et ce, aussi bien au niveau des personnes que de groupes.


@+


Dernière édition par bellafago le Ven 06 Juin 2014, 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 23:31

bellafago a écrit:
Bonsoir,

Mon sentiment est la même certitude que la vôtre, que certains(es), ne feraient pas pour conserver des privilèges tout à fait utopiques et fallacieux...ou " fondés et historiques"
il y a encore beaucoup de travail...


@+

 Thumright 
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 23:34

Bonsoir,

Je sais que je suis lourd... désolé, mais le goût du pouvoir sévit là aussi...

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 23:37

Bonsoir bellafago,

Je suis tout à fait d'accord avec vous!
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Ven 06 Juin 2014, 23:46

bonsoir,


La preuve en est des différentes " orientations " des groupes existants, cela comme beaucoup de divergences nuisent à l' unité de l' Eglise, au " lieu" d'aller au Christ, on en arrive à des " guerres" tribales et évidement " intestines",   décidément tout est à faire et refaire sans cesse, à commencer, je ne dirais pas par nous mais par moi, déjà...sous couvert de servir le Christ, on sert son Ego..." en toute bonne conscience".

Notre , ou nos familles que nous espérions être de ce monde , ne le sont pas, mais il faut sans doute savoir composer et faire avec.. " A trop vouloir aimer sans doute n'aime t' on plus", et pourtant...c'est bien au-dela de nos égos que notre fraternité en Christ apparrait.

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 01:15

coeurdemarie a écrit:
Bonjour,

A cinquante ans passés, je me fais la réflexion que l'Eglise semble bien avoir été confisquée par les hommes, du moins pour ce qui concerne le fonctionnement hiérarchique...
Or, ce sont bel et bien les femmes qui font tourner la machine , dans les églises, les paroisses...
Sans vouloir opposer hommes et femmes , car au fond je les aime bien, les hommes, et j'ai de la compassion pour eux, ne serait-il pas possible pour l'Eglise catholique de donner aux femmes une vraie place, à égalité avec les hommes, puisque la foi et la valeur n'ont pas de sexe ?
Pour paraphraser Madeleine Delbrêl, je signerais bien :

"Alcide, un jour où "elle " pensait qu'elle pourrait faire aussi bien , sinon mieux que certains hommes dans sa paroisse ...é

Il me semble que nous pourrions ne plus nous cantonner au rôle traditionnel de " soeur,  mère,  vierge,  sainte", et trouvez dans l'Eglise  notre place de femme , telle que nous la conquerrons tous les jours dans la vie ordinaire...

Je m'adresse aux femmes du forum comme aux hommes : qu'en pensez-vous ?

Amitié, et bonne journée,

Coeurdemarie.

Le dogme et l’église est une religion d'homme. Mais les évangiles eux sont saint !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28485
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 03:16

L'Église est l'affaire de tous, hommes et femmes. Nous sommes tous membres du Christ. Comme dit saint Paul:

Galates 3, 28 a écrit:
il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 07:26

bellafago a écrit:
Bonsoir,

Mon sentiment est la même certitude que la vôtre, que certains(es), ne feraient pas pour conserver des privilèges tout à fait utopiques et fallacieux...ou " fondés et historiques"
il y a encore beaucoup de travail...et ce, aussi bien au niveau des personnes que de groupes.


@+
Je pense que vous devriez argumenter un peu plus.

De quels privilèges parlez-vous ?

La catéchèse ?

Le ménage des églises ?

L'entretien des linges sacrés ?

La célébration des obsèques ?
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 09:12

bellafago a écrit:
Bonsoir,

Mon sentiment est la même certitude que la vôtre, que certains(es), ne feraient pas pour conserver des privilèges tout à fait utopiques et fallacieux...ou " fondés et historiques"
il y a encore beaucoup de travail...et ce, aussi bien au niveau des personnes que de groupes.


@+

Je crois que la clé de tout pour éviter ces pièges,c'est l'Humilité

Le problème est que beaucoup de femmes ont pris l'esprit du monde,et cette mentalité veut faire d'elles des hommes.

Hors la mission et la place de la Femme dans l’Église (puisque c'est le sujet) est bien différente de celle des hommes.

Un passage de Saint Paul pour remettre les choses à leur place:

(1ere épitre aux Corinthiens Chapitre 14,34-35)

Comme cela a eu lieu dans toutes les Eglises des saints,
que vos femmes se taisent dans les assemblées, car elles n'ont pas mission de parler; mais qu'elles soient soumises, comme le dit aussi la Loi.
Si elles veulent s'instruire sur quelque point, qu'elles interrogent leurs maris à la maison; car il est malséant à une femme de parler dans une assemblée.


Le reste c'est de l'orgueil qui souvent rappelle l'orgueil et c'est la guerre!
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 09:15

Simon1976 a écrit:
L'Église est l'affaire de tous, hommes et femmes. Nous sommes tous membres du Christ. Comme dit saint Paul:

Galates 3, 28 a écrit:
il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus.

Oui c'est Vrai,mais chacun à sa place!
Revenir en haut Aller en bas
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 09:47

Lapis-lazuli a écrit:
bellafago a écrit:
Bonsoir,

Mon sentiment est la même certitude que la vôtre, que certains(es), ne feraient pas pour conserver des privilèges tout à fait utopiques et fallacieux...ou " fondés et historiques"
il y a encore beaucoup de travail...et ce, aussi bien au niveau des personnes que de groupes.


@+

Je crois que la clé de tout pour éviter ces pièges,c'est l'Humilité

Le problème est que beaucoup de femmes ont pris l'esprit du monde,et cette mentalité veut faire d'elles des hommes.

Hors la mission et la place de la Femme dans l’Église (puisque c'est le sujet) est bien différente de celle des hommes.

Un passage de Saint Paul pour remettre les choses à leur place:

(1ere épitre aux Corinthiens Chapitre 14,34-35)

Comme cela a eu lieu dans toutes les Eglises des saints,
que vos femmes se taisent dans les assemblées, car elles n'ont pas mission de parler; mais qu'elles soient soumises, comme le dit aussi la Loi.
Si elles veulent s'instruire sur quelque point, qu'elles interrogent leurs maris à la maison; car il est malséant à une femme de parler dans une assemblée.


Le reste c'est de l'orgueil qui souvent rappelle l'orgueil et c'est la guerre!

Bonjour,


Pour moi, la religion de la Soumission, c'est l'Islam. Ce n'est pas pour rien que dans les siècles passées, des femmes fortes, courageuses et talentueuses ont choisi de se faire religieuses dans les congrégations chrétiennes.

(Certains machos chrétiens feraient , à mon avis, d'excellents ayatollahs. )

La souplesse d'esprit est une vertu, et si les esprits de certains ne sont pas prêts au changement , c'est le vent de l'Histoire qui fera changer les choses.

Il est loin le temps où les femmes devaient rester à la maison , soumises à leurs maris, on ne fera pas marche arrière.

D'ailleurs, de tous temps, des femmes ont parlé et se sont instruites: ce serait dommage d'éteindre l'Esprit là où Il veut, c'est-à-dire partout. Je pense à Thérèse de Lisieux, à Thérèse d'Avila, et aux femmes d'aujourd'hui qui parlent avec sagesse dans leurs communautés...

Il faudrait réviser certaines conceptions de la femme.

Certaines femmes ne se marient pas, pour des raisons diverses, et ne sont ni bigotes ni dévergondées pour autant.

Certaines femmes sont avocates, professeurs, économes, et pourraient apporter avec talent leur savoirs-faire dans l'Eglise.

Je ne vois pas trop dans ma paroisse les femmes âgées auxquelles on donne des initiatives dommageables pour l'Eglise. Et si l'on ne gardait à la messe que les hommes, les églises seraient bien désertes . On essaie ? ( comptez , à la messe dominicale, demain, vous verrez)

Et puis, on naît femme, et les petites filles ne sont pas non plus assez sollicitées pour servir la messe et être enfants de choeur. Dans certaines régions , on voit encore des réticences.

Une femme, ce n'est pas forcément une épouse, une mère. il existe des femmes qui ne le sont pas - ou plus- , et qui n'en sont pas moins femmes, et deviennent des mères spirituelles.

Elles ont toujours montré de belles qualités: pourquoi ne pas les accueillir davantage, diversifier les modes de participation, partager les compétences et les dons, sans regarder au sexe.

Les prêtres seraient sans doute heureux d'être déchargés de préoccupations matérielles, et de se donner tout entiers à la dimension spirituelle de leur sacerdoce.

Pourquoi ne pas regarder aux talents, avant de regarder l'appartenance à tel ou tel sexe ?

Les femmes ont la plupart du temps du recul par rapport aux questions de pouvoir, et cela ferait du bien peut-être de le diluer, sans retirer au prêtre toute sa dimension pastorale de père et de berger.

Amitié et belle journée à tous,

Coeur de Marie.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 10:24

Une " théologie de la femme " ? Excellente idée . Mais je crois qu'elle ne pourra s'élaborer qu'avec l'aide de scientifiques qui ont osé mettre de côté ( temporairement ? ) l'histoire religieuse .

Nous sommes - femmes ou hommes - déterminés par les histoires des évolutions passées .

Il faudra bien tenter de remonter le plus loin possible dans le passé - y compris animal - pour tenter d'y voir clair .

Saint Paul ne peut pas être une référence à cet égard . Il était trop habité par l'urgence eschatologique .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 10:46

coeurdemarie a écrit:
Lapis-lazuli a écrit:
bellafago a écrit:
Bonsoir,

Mon sentiment est la même certitude que la vôtre, que certains(es), ne feraient pas pour conserver des privilèges tout à fait utopiques et fallacieux...ou " fondés et historiques"
il y a encore beaucoup de travail...et ce, aussi bien au niveau des personnes que de groupes.


@+

Je crois que la clé de tout pour éviter ces pièges,c'est l'Humilité

Le problème est que beaucoup de femmes ont pris l'esprit du monde,et cette mentalité veut faire d'elles des hommes.

Hors la mission et la place de la Femme dans l’Église (puisque c'est le sujet) est bien différente de celle des hommes.

Un passage de Saint Paul pour remettre les choses à leur place:

(1ere épitre aux Corinthiens Chapitre 14,34-35)

Comme cela a eu lieu dans toutes les Eglises des saints,
que vos femmes se taisent dans les assemblées, car elles n'ont pas mission de parler; mais qu'elles soient soumises, comme le dit aussi la Loi.
Si elles veulent s'instruire sur quelque point, qu'elles interrogent leurs maris à la maison; car il est malséant à une femme de parler dans une assemblée.


Le reste c'est de l'orgueil qui souvent rappelle l'orgueil et c'est la guerre!

Bonjour,


Pour moi, la religion de la Soumission, c'est l'Islam. Ce n'est pas pour rien que dans les siècles passées, des femmes fortes, courageuses et talentueuses ont choisi de se faire religieuses dans les congrégations chrétiennes.

(Certains machos chrétiens feraient , à mon avis, d'excellents ayatollahs. ) Comme saint Paul ?

La souplesse d'esprit est une vertu, et si les esprits de certains ne sont pas prêts au changement , c'est le vent de l'Histoire qui fera changer les choses.

Cela me fait penser à quelque chose que j’entends très souvent pour l'avortement,l'homosexualité,le genre...

Il est loin le temps où les femmes devaient rester à la maison , soumises à leurs maris, on ne fera pas marche arrière.

D'ailleurs, de tous temps, des femmes ont parlé et se sont instruites: ce serait dommage d'éteindre l'Esprit là où Il veut, c'est-à-dire partout. Je pense à Thérèse de Lisieux, à Thérèse d'Avila, et aux femmes d'aujourd'hui qui parlent avec sagesse dans leurs communautés...

Oui la grande petite Thérèse a été humblement à sa place sans prétention et c'est pour cela que l’Église la déclarée sainte puis docteur.

Il faudrait réviser certaines conceptions de la femme.

Certaines femmes ne se marient pas, pour des raisons diverses, et ne sont ni bigotes ni dévergondées pour autant.

Le pape François a parlé de la bigoterie il y a peu!

Certaines femmes sont avocates, professeurs, économes, et pourraient apporter avec talent leur savoirs-faire dans l'Eglise.

Je ne vois pas trop dans ma paroisse les femmes âgées auxquelles on donne des initiatives dommageables pour l'Eglise. Et si l'on ne gardait à la messe que les hommes, les églises seraient bien désertes . On essaie ?  ( comptez , à la messe dominicale, demain, vous verrez)

Et puis, on naît femme, et les petites filles ne sont pas non plus assez sollicitées pour servir la messe et être enfants de choeur. Dans certaines régions , on voit encore des réticences.

Une femme, ce n'est pas forcément une épouse, une mère. il existe des femmes qui ne le sont pas - ou plus-  , et qui n'en sont pas moins femmes, et deviennent des mères spirituelles.

Elles ont toujours montré de belles qualités: pourquoi ne pas les accueillir davantage, diversifier les modes de participation, partager les compétences et les dons, sans regarder au sexe.

Les prêtres seraient sans doute heureux d'être déchargés de préoccupations matérielles, et de se donner tout entiers à la dimension spirituelle de leur sacerdoce.

Pourquoi ne pas regarder aux talents, avant de regarder l'appartenance à tel ou tel sexe ?

Les femmes ont la plupart du temps du recul par rapport aux questions de pouvoir, et cela ferait du bien peut-être de le diluer, sans  retirer au prêtre toute sa dimension pastorale de père et de berger.

Amitié et belle journée à tous,

Coeur de Marie.

Bonjour coeurdemarie,

entendons nous bien,je respecte et j'aime les femmes!

Il est vrai que j'ai en dégoût l'orgueil féminin,qui défigure la grande et belle nature féminine.

Nous avons tous notre place,nos talents...dans l’Église.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 10:53

coeurdemarie a écrit:


Je ne vois pas trop dans ma paroisse les femmes âgées auxquelles on donne des initiatives dommageables pour l'Eglise.
Coeur de Marie.

Me considérant comme une de ces "femmes âgées"  :  Pouffer de rire  je ne verrais aucun inconvénient à ce que les jeunes trentenaires prennent notre place  siffler  mais je n'en n'ai jamais vu se proposer à nettoyer l'église, mettre des fleurs, s'occuper du linge d'autel, du chauffage l'hiver et même de la catéchèse familiale le samedi.
C'est un travail ingrat, donc de l'humilité oui il en faut.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 11:26

Espérance a écrit:
coeurdemarie a écrit:


Je ne vois pas trop dans ma paroisse les femmes âgées auxquelles on donne des initiatives dommageables pour l'Eglise.
Coeur de Marie.

Me considérant comme une de ces "femmes âgées"  :  Pouffer de rire  je ne verrais aucun inconvénient à ce que les jeunes trentenaires prennent notre place  siffler  mais je n'en n'ai jamais vu se proposer à nettoyer l'église, mettre des fleurs, s'occuper du linge d'autel, du chauffage l'hiver et même de la catéchèse familiale le samedi.
C'est un travail ingrat, donc de l'humilité oui il en faut.

Moi aussi ! J'aimerais beaucoup que des jeunes, hommes ou femmes, viennent m'aider, et mieux, me remplacer pour faire le ménage de l'église. Je suis obligée d'y passer au moins 3 demi-journées, car je n'y arrive pas en une seule fois. C'est vrai que les vieilles bigotes ont une certaine tendance à l'arthrose... (C'est d'ailleurs pourquoi j'aime beaucoup l'expression "grenouille de bénitier", c'est plus rafraîchissant !)
Mais, après tout, je veux bien admettre que c'est un privilège...qui conduit à l'humilité !
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 12:37

C'est vrai qu'à la messe dominicale de ma paroisse, il n'y a pratiquement pas d'hommes de moins de 40 ans . C'est un vrai problème qui est général . A cet âge , beaucoup de jeunes cathos pensent qu'il y a mieux à faire que des bondieuseries le dimanche matin, avant c'était la pétanque et le pastis , maintenant c'est les écrans et autres portables et les potes . Tout concourt d'ailleurs dans le mode de vie moderne à tarir l'assistance des jeunes à une heure de prière le dimanche matin : le sommeil ( c'est un vrai problème , on dort de moins en moins et de plus en plus mal ,et c'est une des rares matinées où on peut récupérer...), le désintérêt social : on rencontre plus et mieux en faisant du sport ou ses courses, et extrêmement peu de gens ont rencontré leur conjoint à la messe ..., et aussi il faut bien le dire l'attention à soutenir face à une esthétique absconse et incompréhensible de la liturgie moderne , sorte de mille feuille ésotérique tentant désespérement de donner à chaque génération une occasion de vibrer en résonance avec sa propre éducation religieuse .à cela s'ajoute le niveau parfois très moyen de sermons qui ne veulent surtout choquer personne et sont assez insipides, tièdes ou mièvres ou consensuels gnan gnan et d'un niveau culturel "mainstream " pour que chacun ne se demande pas où il est ...et en profite pour lire et envoyer ses SMS (!!!). Bref c'est à la mode que la messe tente d'accrocher l'attention des fidèles et pas l'inverse .Or c'est sans fin , car il n'y a aucune limite au fait de ne pas pouvoir comprendre ou soutenir son attention un moment ... donc il n'y aura aucune limite aux innovations de toutes sortes qui partent toutes d'un bon sentiment comme quoi faut pas demander trop d'efforts...
Alors déjà cécile , ils ne viennent pas à la messe dominicale et vous souhaiteriez qu'ils vinssent faire le ménage , pas mince le miracle  siffler 
Revenir en haut Aller en bas
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 12:59

Bonjour Lapis-Lazuli,

Non, je ne considère pas saint Paul , pour lequel j'ai le plus grand respect, comme un macho chrétien, mais comme un homme de son temps, avec ses limites "historiques" , et l'Esprit saint , toujours jeune, refait tout à neuf.
Il nous faut des outres neuves.
Quant à la petite Thérèse, ce n'est pas seulement par son humilité qu'elle est Docteur de l'Eglise, mais par la richesse de sa pensée qui transparaît vivement, vigoureusement et merveilleusement dans son Histoire d'une Ame, remarquablement écrit.
Le pape François a tout à fait raison de se méfier des bigots et de leurs "airs penchés". Lui n'a pas peur des femmes et semble prêt à ouvrir de nouveaux horizons, et je m'en réjouis.
Je me méfie de toute généralisation, c'est pourquoi je n'évoque que la place de la femme dans l'Eglise quand je parle du vent de l'Histoire. Tout autre amalgame serait inapproprié.
Par chance, Jésus ouvre déjà des pistes pour les femmes et depuis bien longtemps, aidé par des hommes généreux et intelligents , et qui ne se sentent pas mis en concurrence, ni menacés.
Personne ne s'oppose à personne. Mais les talents ne doivent pas être mis sous le boisseau.
Le Seigneur lui-même l'a dit.
Je n'ai pas d'orgueil à titre personnel , et ne prétend être supérieure à personne: je m'incline par exemple devant la supériorité incontestable de certains trisomiques dans le domaine de l'amour donné et reçu, et reconnais bien volontiers l'autorité de certains .
Ce que font avec dévouement et de bonne grâce, semble-t-il, Cécile et Espérance, - les tâches de nettoyage de l'église, le linge d'autel, la catéchèse - est très utile et j'y prendrai part quand j'aurai le temps et que je serai à la retraite.
Seulement , actuellement, je travaille encore, et cela me plairait davantage de donner de ma personne dans l'élaboration du blog ou des feuillets paroissiaux, dans la communication, - parce que je pourrais le faire par mails- ou dans des cours de latin ou de grec bénévoles, après mon travail... Ce n'est d'ailleurs qu'une piste, et je connais bien d'autres femmes de mon âge, plus jeunes, ou plus âgées, qui peuvent avantageusement faire autre chose que fleurir l'autel et passer le balai, même si c'est également satisfaisant.
Ce serait génial si les mêmes hommes qui nous incitent à l'humilité prenaient eux aussi le balai et les ciseaux pour faire de jolis bouquets.
il n'y a pas de raison pour que nous gardions jalousement ce genre de privilèges , tout le monde a bien le droit de les expérimenter avec bonheur.
Vous savez, on se pose la question des femmes dans l'Eglise, on peut se poser aussi la question de l'âge.
Là aussi, les temps changent : à 80 ans, voire davantage, une femme et un homme peuvent être tout à fait alertes et jeunes d'esprit.
( pour l'anecdote, j'ai récemment dit pour plaisanter à un jeune de 14 ans que "certains centenaires étaient plus dynamiques que lui". Tous ses camarades ont ri , tant c'était vrai ! Et l'animateur du club théâtre, là où je suis, a 86 ans, et fait un merveilleux travail. Certains trentenaires sont plus vieux que des octogénaires , il n'y a qu'à les écouter s'exprimer).
C'est vous qui décrétez que les personnes ont l'âge de fleurir l'autel, ou de passer le balai.
En réalité, hommes comme femmes, nous avons plein de talents à faire fructifier, sans limite d'âge , ni de sexe.
Jésus nous a toujours ouvert des horizons merveilleux, plein de possibles, et c'est pour cela que nous L'aimons.
D'ailleurs, nous avançons , avec et grâce à Lui, tous les jours, dans le vent de l'Esprit.

Bonne Pentecôte à tous ! Amen .
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 13:15

Bonjour,


Dans combien de groupes de prière , j'ai vu des personnes qui s'instituaient," bergers" ou "bergères" , de force en fait , quand précisement par exemple la louange est faible.il s'agissait aussi bien d'hommes que de femmes, mais honnêtement plus souvent les hommes.
Et combien de groupes se prétendent différents voire donc supérieurs, même si tout le monde s'en défend , tout celà contribue à la destruction de l' Eglise et du corps du Christ;
Et combien de personnes, parcequ'elles sont là depuis plusieurs années imposent leurs vues ( quelquefois) bloquées sur une paroisse qui ne demande qu' a avancer et à se compléter.
vous savez comme moi , le bonheur que nous pouvons avoir à le célébrer.

Donc au lieu de se diviser , savoir faire abstractions des dissensions et nous voir en termes de complémentarité, et la clé c'est bien l' humilité.

@+
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 14:57

Tout à fait, Bellafago, l'humilité est incontournable, à condition toutefois qu'il soit bien entendu que c'est une vertu universelle, et que tous, hommes et femmes, ont à en faire preuve.
Si c'est le cas, il n'y a aucune raison que nous ne puissions pas collaborer, au maximum de nos talents, dans la liberté des enfants de Dieu, en bonne intelligence et harmonie.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 15:46

Tenez,vous pourrez faire des bebess à Arnaud:

Revenir en haut Aller en bas
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 16:31

Bonjour Lapis-Lazuli,

Merci pour cette vidéo !  Very Happy 

J'approuve entièrement cette vidéo-conférence d'Arnaud : il explique avec sensibilité exactement ce que je ressens, dans une grande souplesse.

Je demande un juste partenariat amical avec les hommes dans l'Eglise, mais, attention, pas autre chose.

Les diaconesses ne seraient pas des prêtres; elles seraient une aide, à leur service. Si "diaconesses" est un terme trop connoté, on pourrait les nommer autrement.

Entre nous, être prêtre n'est pas une sinécure. Certains souffrent de solitude, de mal-être, de mépris ou d'indifférence.

C'est regrettable, mais c'est ainsi.

Je suis bien d'accord avec Sainte Thérèse de Lisieux, dont Arnaud se fait l'écho, que la vocation la plus belle, la plus fidèle, la plus fervente, et la plus propre au génie féminin , c'est l'Amour.

Je ne tiens pas du tout à imiter les hommes ni à prendre leur place, et je suis parfaitement bien dans ma tête et mon corps de femme. La maternité spirituelle existe, je la rencontre au quotidien, dans le secret, dans l'intime.

Je n'ai pas d'enfants, mais chaque année, j'ai reçu la chance d'accueillir dans ma vie plus du centuple, à qui je pense transmettre  ma joie, et ma foi. Cela m'épanouit pleinement.

Il me semble important que la figure du Père soit forte et prégnante dans la société. Sinon, on aboutit à toutes les dérives regrettables actuelles. Là où je travaille, nous avons deux figures masculines fortes, pour cadrer les adolescents, et c'est excellent ainsi.

Ils sont fermes et dans l'action, et nous échangeons des avis, dans l'intérêt des enfants , et c'est très bien ainsi.

Je ne te connais pas bien, mais, toi , peut-être , Lapis, tu pourrais avoir la vocation de prêtre ou de diacre, de constructeur, de fondateur , de socle ?

Tu seras alors peut-être heureux d'avoir autour de toi des femmes ouvertes, pleines de dons pour les relations humaines, réfléchies, généreuses pour te soutenir et t'accueillir , près de ton  coeur, en complément à ta mission ? Comme Jésus...

Bonne journée, Lapis,

Coeur de Marie.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 16:53

coeurdemarie a écrit:
(...)Les diaconesses ne seraient pas des prêtres; elles seraient une aide, à leur service. Si "diaconesses" est un terme trop connoté, on pourrait les nommer autrement.(...)
je ne sais pas si c'est "connoté", mais en tout cas le statut de diaconnesse EXISTE. Romains 16.1. Que le Pape et les Evêques font que la discipline de l'église ne le permette pas, hier comme aujourd'hui, c'est une chose. Mais "la diaconesse" existe et il n'est pas dans le pouvoir de l'Eglise de le nier.
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 16:56

Bonjour Coeur de marie,
le rôle, d'un berger, bergère est d' êre tout le temps disponible et à l'écoute des frères, portés dans l' humilité par leur prière sans quoi rien n'est possible, que ce noyau se réunisse régulièrement , que les points soient faits, mais dans tous les cas de figure que l' Esprit-Saint prévale.
Et cela passe par Recentrages voire des admonestations fraternelles, toujours dans l'amour partagé. .
Par ailleurs , dans les soirées de prière, il y a un canevas, à suivre, la louange, après cette louange la méditation et de la parole reçue, et là le discernement est important , et enfin l'intercession et la prière pour les frères et les intentions libres.
Sans compter les intentions de prière, la visite aux malades et encore un bon nombre de services.

@+Bertrand.
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
coeurdemarie



Féminin Messages : 213
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 17:02

D'accord, scrogneugneu,   je ne suis pas contrariante sur ce point. Si le terme existe, c'est très bien.

@ Bertrand : je t'ai envoyé un mp.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 17:16

http://www.diaconat.cef.fr/2-7.html

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 17:21

Mais oui. Il serait temps que l'Église favorise le diaconat permanent pour les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 17:22

ysov a écrit:
Mais oui. Il serait temps que l'Église favorise le diaconat permanent pour les femmes.

et comme ça, les hommes ne feraient plus rien  siffler 

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14437
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 17:44

Oh mais il y en aurait qui continuerait, pas tous les hommes qui sont diacres non plus.
Revenir en haut Aller en bas
bellafago



Masculin Messages : 430
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Sam 07 Juin 2014, 17:44

Bonjour,


Le Parcours: Parcours Alpha
Cours: Alpha
et,



Et parcours Alpha, En Belgique

@+Bertrand.

Une manière comme une autre de faire découvrir le Christ à tous. Si je présente le parcours Alpha, c'est qu' il apporte énormément de réponses, voire des grâces de conversion, des grâces de guérisons, des engagements dans un ministère, ou une nouvelle manière de considérer la, sa religion, ( en ce sens qu' il nous fait découvrir le christ), en tous cas c'est le but et emmène parfois des personnes à s'engager dans des communautés, voire monastères, ou tout simplement avec plus de vie dans sa paroisse.
Revenir en haut Aller en bas
http://bertrandbeaufour.com/
Elisée



Féminin Messages : 11
Inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?   Dim 15 Juin 2014, 21:33

L'Eglise n'est pas qu'un clergé. Les femmes ont un rôle essentiel. C'est pour celà que celle qui vient après Dieu en gloire est une femme
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Eglise est-elle une affaire d'hommes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Eglise est-elle malade ?
» L'Eglise est-elle malade ?
» L'EGLISE, LE DON DE DIEU LE PERE, UNE PROPOSITION D'AMOUR...
» Le Tabernacle de Dieu avec les hommes ( 1) et (2)
» Pourquoi l'Église catholique est-elle si riche?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: