DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour Sâmchat :Histoire de Suzanne et la soumission à l'Etat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Pour Sâmchat :Histoire de Suzanne et la soumission à l'Etat   Dim 23 Juil 2006, 23:15

Cher Sâmchaqt,

Dans plusieurs fils, vous semblez vouloir croire que la pensée de saint Paul inviterait à se soumettre à l'Etat, quoiqu'il arrive.

L'hitoire de Suzanne, dans la tradition Judéo chrétienne, vous prouvera que votre interprétation, dès l'Ancien Testament, est tout à fait étrangère à cette tradition souple et soumise soit à la JUSTICE (AT) soit à la charité (NT):

Je vous mets le début de l'histoire et en gras l'attitude sainte de Daniel:


Citation :
Daniel 13, 2 Il avait épousé une femme du nom de Suzanne, fille d'Helcias; elle était d'une grande beauté et craignait Dieu,
Daniel 13, 3 car ses parents étaient des justes et avaient élevé leur fille dans la loi de Moïse.
Daniel 13, 4 Ioakim était fort riche, un jardin était proche de sa maison, et les Juifs se rendaient chez lui en grand nombre, car on l'estimait plus que tout autre.
Daniel 13, 5 Cette année-là, on avait choisi dans le peuple deux vieillards qu'on avait désignés comme juges. C'est eux que vise la parole du Seigneur: "L'iniquité est venue en Babylone des vieillards et des juges qui se donnaient pour guides du peuple."
Daniel 13, 6 Ces gens fréquentaient la maison de Ioakim et tous ceux qui avaient quelque procès s'adressaient à eux.
Daniel 13, 7 Lorsque tout le monde s'était retiré, vers midi, Suzanne venait se promener dans le jardin de son époux.
Daniel 13, 8 Les deux vieillards qui la voyaient tous les jours entrer pour sa promenade se mirent à la désirer.
Daniel 13, 9 Ils en perdirent le sens, négligeant de regarder vers le Ciel et oubliant ses justes jugements.
Daniel 13, 10 Tous deux blessés de cette passion, ils se cachaient l'un à l'autre leur tourment.
Daniel 13, 11 Honteux d'avouer le désir qui les pressait de coucher avec elle,
Daniel 13, 12 ils n'en rusaient pas moins chaque jour pour la voir.
Daniel 13, 13 Un jour, s'étant quittés sur ces mots: "Rentrons chez nous, c'est l'heure du déjeuner", et chacun s'en étant allé de son côté,
Daniel 13, 14 chacun aussi revint sur ses pas et ils se retrouvèrent face à face. Forcés alors de s'expliquer, ils s'avouèrent leur passion et convinrent de chercher le moment où ils pourraient surprendre Suzanne seule.
Daniel 13, 15 Ils attendaient donc l'occasion favorable. Un jour, Suzanne vint, comme les jours précédents, accompagnée seulement de deux petites servantes, et, comme il faisait chaud, elle voulut se baigner au jardin.
Daniel 13, 16 Il n'y avait personne: seuls les deux vieillards, cachés, étaient aux aguets.
Daniel 13, 17 Elle dit aux servantes: "Apportez-moi de l'huile et du baume, et fermez la porte du jardin, afin que je puisse me baigner."
Daniel 13, 18 Elles obéirent, fermèrent la porte du jardin, et rentrèrent dans la maison par une porte latérale pour y chercher ce que Suzanne avait demandé, sans rien savoir des vieillards qui se tenaient cachés.
Daniel 13, 19 A peine les servantes étaient-elles parties, qu'ils furent debout et lui dirent, en se jetant sur elle:
Daniel 13, 20 "La porte du jardin est close, personne ne nous voit. Nous te désirons, cède et couche avec nous!
Daniel 13, 21 Si non, nous nous porterons témoins contre toi, et nous dirons qu'un jeune homme était avec toi, et que c'est pour cela que tu as renvoyé les jeunes filles. "
Daniel 13, 22 Susanne soupira et dit : " Du tous côtés l'angoisse m'environne. Si je fais cela, c'est la mort pour moi, et si je ne le fais pas, je n'échapperai pas de vos mains.
Daniel 13, 23 Mais il vaut mieux pour moi tomber entre vos mains sans avoir fait le mal que de pécher en présence du Seigneur. "
Daniel 13, 24 Alors Susanne jeta un grand cri, et les deux vieillards crièrent aussi contre elle.
Daniel 13, 25 Et l'on d'eux courut ouvrir les portes du jardin.
Daniel 13, 26 Quand les serviteurs de la maison entendirent les cris poussés dans le jardin, ils se précipitèrent par la porte de derrière pour voir ce qu'il y avait.
Daniel 13, 27 Lorsque les vieillards se furent expliqués, les serviteurs eurent grande honte, parce qu'on n'avait ja-mais dit chose semblable de Susanne.
Daniel 13, 28 Le lendemain, le peuple s'étant rassemblé chez Joakim, mari de Susanne, les deux vieillards y vinrent aussi, tout remplis de pensées méchantes contre elle, afin de la faire périr.
Daniel 13, 29 Ils dirent devant le peuple : " Envoyez chercher brillante, fille d'Helcias, femme de Joakim." Et on envoya aussitôt.
Daniel 13, 30 Elle vint avec ses parents, ses fils et tous ses proches.
Daniel 13, 31 Or Suzanne, avait les traits délicats et une grande beauté.
Daniel 13, 32 Comme elle était voilée, les juges méchants commandèrent qu'on lui ôtât son voile, pour se rassasier de sa beauté.
Daniel 13, 33 Mais tous les siens et tous ceux qui la connaissaient versaient des larmes.
Daniel 13, 34 Les deux vieillards, se levant au milieu du peuple, mirent leurs mains sur sa tête.
Daniel 13, 35 Elle, en pleurant, regarda vers le ciel, car son coeur avait confiance dans le Seigneur.
Daniel 13, 36 Les vieillards dirent : " Comme nous nous promenions seuls dans le jardin, elle est entrée avec deux jeunes filles et, après avoir fait fermer les portes du jardin, elle a renvoyé les jeunes filles.
Daniel 13, 37 Et un jeune homme qui était caché est venu à elle et a fait le mal avec elle.
Daniel 13, 38 Nous étions dans un coin du jardin; en voyant le crime, nous avons couru à eux, et nous les avons vus dans cette infamie.
Daniel 13, 39 Nous n'avons pu prendre le jeune homme, parce qu'il était plus fort que nous, et qu'ayant ouvert la porte, il s'est échappé.
Daniel 13, 40 Mais elle, après l'avoir prise, nous lui avons demandé quel était ce jeune homme, et elle n'a pas voulu nous le dire. Voilà ce que nous attestons. "
Daniel 13, 41 La foule les crut, parce que c'étaient des vieillards et des juges du peuple, et ils la condamnèrent à mort.
Daniel 13, 42 Alors Susanne s'écria à haute voix et dit : " Dieu éternel, qui connaissez ce qui est caché et qui savez toutes choses avant qu'elles n'arrivent,
Daniel 13, 43 vous savez qu'ils ont rendu un faux témoignage contre moi ; et voici que je meurs, sans avoir rien fait de ce qu'ils ont méchamment inventé contre moi. "
Daniel 13, 44 Le Seigneur entendit sa voix.
Daniel 13, 45 Comme on la conduisait à la mort, Dieu éveilla l'esprit saint d'un jeune enfant nommé Daniel.
Daniel 13, 46 Il cria à haute voix : " Pour moi, je suis pur du sang de cette femme ! "
Daniel 13, 47 Tout le peuple se tourna vers lui et lui dit : " Que signifie cette parole que tu dis-là? "
Daniel 13, 48 Daniel, se tenant au milieu d'eux, dit: Etes-vous donc insensés à ce point, enfants d'Israël, de faire mourir une fille d'Israël sans examen, sans chercher à connaître la vérité?

Daniel 13, 49 Retournez au tribunal, car ils ont rendu un faux témoignage contre elle. "
Daniel 13, 50 Alors le peuple retourna en hâte, et les anciens dirent à Daniel :
Daniel 13, 51 " Viens, prends place au milieu de nous, et ex-pose-nous ton avis, car Dieu t'a donné l'honneur de la vieillesse. "

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Pour Sâmchat :Histoire de Suzanne et la soumission à l'Etat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour Sâmchat :Histoire de Suzanne et la soumission à l'Etat
» TOUS ENSEMBLE POUR ECRIRE UNE HISTOIRE
» Pour papoter en Histoire-Géographie tous ensemble !
» Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!
» JUSQU’OÙ PEUT ALLER L’AMOUR D’UNE MÈRE POUR SON ENFANT ?! Histoire Vraie à lire .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: