DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Semaine Sainte avec le Pape François

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: La Semaine Sainte avec le Pape François   Sam 05 Avr 2014, 19:35



2014-04-04 Radio Vatican


Le bureau des célébrations liturgiques pontificales a publié le programme des célébrations de la semaine sainte présidées par le Pape François à Rome.

Le dimanche des Rameaux, il présidera la procession suivie de la messe de la Passion du Seigneur à 9h30 place Saint-Pierre.

Le Jeudi Saint, la messe chrismale aura bien lieu à 9h30 dans la basilique Saint-Pierre.

Mais le communiqué n’indique pas où se déroulera la messe in Cena domini. L’année dernière, dans un geste inédit, le nouveau Pape l’avait célébrée dans une prison romaine, lavant les pieds de détenus, hommes et femmes.

Le Vendredi saint : célébration de la passion à 17h dans la basilique Saint-Pierre et chemin de Croix traditionnel à 21h15 au Colisée.

Cette année, les méditations ont été confiées à un évêque anti-mafia, Mgr Bregantini.

Le samedi, la veillée pascale dans la basilique Saint-Pierre commencera à 20h30.

Enfin le jour de Pâques, la messe se tiendra à 10h15, en plein air sur la place Saint-Pierre, suivie à midi de la bénédiction Urbi et Orbi depuis la loggia de la basilique.

Photo : Le Pape François, lors du Chemin de Croix du Vendredi Saint au Colisée, le 29 mars 2013.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)


Dernière édition par Espérance le Dim 13 Avr 2014, 09:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Jeu 10 Avr 2014, 22:19

le Pape, pour le jeudi saint, dans un dispensaire

2014-04-08 Radio Vatican

Le suspense est levé : on sait enfin où le Pape François célèbrera cette année la messe in Coena Domini, le jeudi saint.

Le Saint-Père a choisi un dispensaire qui offre des soins qualifiés aux populations défavorisées, en particulier aux enfants handicapés : il se rendra à la fondation Don Gnocchi, située dans une banlieue romaine, un centre de réhabilitation neuromotrice, et d'accueil aussi de personnes âgées en difficulté.

L'année dernière, le Pape François s'était rendu dans le même quartier de Rome, à Casal del Marmo, dans une prison pour mineurs.




_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Dim 13 Avr 2014, 09:22

Dimanche 13 Avril

Hosanna !

« Jésus entre à Jérusalem. La foule des disciples l’accompagne en fête, les manteaux sont étendus devant lui, on parle des prodiges qu’il a accomplis, un cri de louange s’élève : Béni soit celui qui vient, lui, notre roi, au nom du Seigneur. Paix dans le ciel et gloire au plus haut des cieux.

Foule, fête, louange, bénédiction, paix. C’est un climat de joie que l’on respire. Jésus a réveillé dans le cœur tant d’espérances surtout chez les gens humbles, simples, pauvres, oubliés, ceux qui ne comptent pas aux yeux du monde.

Lui a su comprendre les misères humaines, il a montré le visage de miséricorde de Dieu, il s’est baissé pour guérir le corps et l’âme.

Tel est Jésus, avec un cœur qui regarde chacun de nous, nos maladies et nos péchés. Grand est son amour. C’est avec cet amour qu’il est entré dans Jérusalem… »

Extrait de l’homélie du pape François pour le Dimanche des Rameaux 2013

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Dim 13 Avr 2014, 22:15




Le Pape François rappelle le début de la Semaine Sainte

2014-04-12 L’Osservatore Romano

Seul le Christ donne un sens au scandale de la douleur innocente. Telle est la considération qui se présente toujours à nouveau au moment où l’Eglise s’apprête à célébrer la semaine sainte, le scandale de la croix et la gloire de la résurrection. Et le Pape François a voulu le rappeler ce matin, samedi 12 avril, en recevant un groupe de médecins, auxquels il a demandé de se tourner vers le Crucifié lorsqu’ils accomplissent leur travail quotidien aux côtés de ceux qui souffrent. Son invitation a été adressée aux participants à un congrès de la Société italienne de chirurgie oncologique. Une rencontre, a-t-il dit, qui l’a amené à penser «à tous les hommes et les femmes que vous soignez et pour qui je prie».

Le Pape François est ensuite revenu sur une réflexion qu’il propose souvent, c’est-à-dire que «l’expérience de la douleur et de la souffrance, ne concernent pas seulement la dimension corporelle, mais l'homme dans sa totalité». Et précisément à partir de cette idée, l’Evêque de Rome a souligné «l’exigence d’un soin intégral, qui considère la personne dans son ensemble et qui unisse à la thérapie médicale également le soutien humain, psychologique et social, l’accompagnement spirituel et le soutien de la famille du malade». Quant aux progrès de la recherche scientifique, le Pape a mis en évidence sa valeur élevée quand il s’agit d’apporter des «réponses aux attentes et aux espérances de nombreux malades dans le monde entier», en ayant toujours à l’esprit que la «personne humaine est créée à l’image et à la ressemblance de Dieu» et est une «unité de corps et d’esprit».

Le Pape est également revenu sur la nécessité d’un dialogue permanent entre science et foi dans le discours adressé aux membres du Comité pontifical des sciences historiques, reçus en audience au terme de l’assemblée plénière consacrée à la commémoration du 6o° anniversaire de l’institution de cet organisme sur la volonté de Pie XII.

Accueilli «avec respect dans l’assemblée mondiale des études historiques» et inséré depuis des années dans le dialogue et dans la coopération avec des institutions culturelles et des centres académiques de nombreux pays, le Comité pontifical peut désormais «offrir une contribution spécifique — a souligné le Pape — au dialogue entre l’Eglise et le monde contemporain». Enfin, mentionnant les prochains engagements du Comité, le Pape a rappelé le congrès international à l’occasion du centenaire du début de la première guerre mondiale, au cours duquel seront soulignées «les initiatives diplomatiques du Saint-Siège au cours de ce conflit tragique et la contribution apportée par les catholiques et par les autres chrétiens au secours des blessé, des réfugiés, des orphelins et des veuves, et à la recherche des disparus».

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Lun 14 Avr 2014, 17:10

Lundi 14 Avril

Ne nous fâchons pas !

« Demandons au Seigneur de nous faire comprendre la loi de l’amour. Qu’il est bon de posséder cette loi ! Comme cela nous a fait du bien de nous aimer les uns les autres au-delà de tout ! Oui, au-delà de tout !

À chacun de nous est adressée l’exhortation paulinienne : “ Ne te laisse pas vaincre par le mal, sois vainqueur du mal par le bien ” (Romains 12, 21). Et aussi : “ Ne nous lassons pas de faire le bien ” (Galates 6, 9).

Nous avons tous des sympathies et des antipathies, et peut-être justement en ce moment sommes-nous fâchés contre quelqu’un.

Disons au moins au Seigneur : “ Seigneur, je suis fâché contre celle-ci ou celui-là. Je te prie pour lui ou pour elle. ”

Prier pour la personne contre laquelle nous sommes irrités, c’est un beau pas vers l’amour, et c’est un acte d’évangélisation. »

La joie de l’Évangile, exhortation apostolique, Parole et Silence, 2013.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Mar 15 Avr 2014, 10:32


Mardi 15 Avril


Dieu est le plus fort !


« Que de difficultés dans la vie de chacun de nous, dans l’existence des personnes, dans nos communautés, mais pour aussi énormes que ces difficultés puissent sembler, Dieu ne nous laisse jamais en être submergés.

Face au découragement qui pourrait être dans la vie et qui pourrait gagner ceux qui œuvrent pour l’évangélisation ou qui font l’effort de vivre la foi en tant que père et mère de famille, je voudrais dire avec force : ayez toujours dans vos cœurs cette certitude : Dieu marche à vos côtés, il ne vous abandonne en aucun moment !

Ne perdez jamais l’espérance ! Ne l’éteignez jamais dans vos cœurs! Le “ dragon ”, le mal, est présent dans notre histoire, mais il n’est pas le plus fort. Dieu est le plus fort ! Dieu est notre espérance !

Homélie du pape François, sanctuaire d’Aparecida (Brésil), mercredi 24 juillet 2013

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Mer 16 Avr 2014, 10:08

Mercredi 16 Avril

Évangéliser avec bonheur


« Le véritable missionnaire, qui ne cesse jamais d’être disciple, sait que Jésus marche avec lui, parle avec lui, respire avec lui, travaille avec lui.

Il ressent Jésus vivant avec lui au milieu de l’activité missionnaire. Si quelqu’un ne le découvre pas présent au cœur même de la tâche missionnaire, il perd aussitôt l’enthousiasme et doute de ce qu’il transmet, il manque de force et de passion.

Et une personne qui n’est pas convaincue, enthousiaste, sûre, amoureuse, ne convainc personne. »

La joie de l’Évangile, exhortation apostolique, Parole et silence, 2013.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Jeu 17 Avr 2014, 09:57

Jeudi Saint

Vous aussi aidez-vous l’un l’autre !

« C’est l’exemple du Seigneur : Lui est le plus important et il lave les pieds, parce que parmi nous celui qui est le plus grand doit être au service des autres. Et cela est un symbole, c’est un signe, non ?

Laver les pieds c’est : “je suis à ton service”. Et nous aussi, parmi nous, n’est-ce pas que nous devons laver les pieds tous les jours l’un à l’autre, mais qu’est-ce que cela signifie ? Que nous devons nous aider, l’un l’autre.

Parfois je me suis mis en colère avec l’un, avec une autre… Mais… laisse tomber, laisse tomber, et s’il te demande un service, fais-le.

Nous aider l’un l’autre : c’est ce que Jésus nous enseigne et c’est cela que je fais, et je le fais de tout cœur, parce que c’est mon devoir.

Comme prêtre et comme évêque je dois être à votre service. Mais c’est un devoir qui me vient du cœur : je l’aime. J’aime cela et j’aime le faire parce que le Seigneur m’a enseigné ainsi.

Mais vous aussi, aidez-vous : aidez-vous toujours. L’un l’autre. Et ainsi en nous aidant nous nous ferons du bien. Et pensons que ce signe est une caresse de Jésus, que fait Jésus, parce que Jésus est venu précisément pour cela : pour servir, pour nous aider. »

Homélie du pape François, institut pénal pour mineurs "Casal del Marmo", Rome, Jeudi saint, 28 mars 2013.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Jeu 17 Avr 2014, 10:50




La Passion du Christ, miroir des souffrances de l'humanité


2014-04-16 Radio Vatican

« En regardant Jésus dans sa passion, nous voyons comme dans un miroir les souffrances de toute l’humanité et nous trouvons la réponse divine au mystère du mal, de la douleur, de la mort.»

C’est la réflexion développée par le Pape François ce mercredi lors de l’audience générale Place Saint-Pierre, en présence de quelques 25 000 personnes, sur le thème du chemin de souffrances parcouru par le Christ jusqu’au Golgotha.

Le Pape a commenté l’épisode de la trahison de Judas et le fait qu’il se soit vendu aux Grands Prêtres.

Avec la trahison de Judas, « Jésus a un prix, comme au marché », a déclaré le Pape. « Un acte dramatique qui marque le début de la Passion du Christ, a souligné le Pape, un parcours de douleurs que le Christ choisit dans un totale liberté », François s’attachant à expliquer le lien entre l’humiliation du Christ et la douleur de l’existence humaine.

« Tant de fois, a ensuite déclaré le Pape, nous sommes horrifiés par le mal et la douleur qui nous entourent : ‘Pourquoi Dieu permet-il cela ?’

C’est une blessure profonde pour nous que de voir la souffrance et la mort, spécialement celle des innocents ».

« Quand nous voyons des enfants souffrir, a ajouté le Pape François, en improvisant, nous sommes blessés dans notre cœur. C’est là tout le mystère du mal.

Et Jésus prend tout ce mal, toute cette souffrance sur lui ».

«Cette semaine il serait bon que nous regardions le Crucifix, que nous embrassions les plaies de Jésus, que nous les embrassions dans le Crucifix. Lui, le Christ, a pris sur lui toute la souffrance humaine ». « Jésus a atteint l’humiliation complète avec la mort sur la croix, la pire des morts, celle qui était réservée aux esclaves et aux bandits. Jésus était considéré un prophète, mais il meurt comme un bandit ».

La Passion du Christ « n’est pas un accident », le Christ « permet au mal de s’acharner sur lui et il le prend sur lui pour le vaincre ». La résurrection n’est pas non plus « le happy end d’un film ni la belle conclusion d’une jolie fable ».

« La résurrection est l’intervention de Dieu le Père, et c’est là que repose toute l’espérance humaine ». « Le fils de Dieu, en effet, apparaît sur la croix comme un homme vaincu, il souffre, il est trahi, vilipendé et finalement il meurt. Sa mort, cette mort était écrite, et c’est un mystère déconcertant que cette grande humilité de Dieu, et aussi qu’il ait ainsi aimé le monde qu’il a offert son fils unique ».

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Jeu 17 Avr 2014, 21:03


Le Pape célèbre la Messe de la Cène du Seigneur dans un centre médical


2014-04-17 Radio Vatican

Cette année encore, le Pape a choisi de ne pas célébrer la messe de la Cène dans le cadre somptueux de la basilique Saint-Jean-de-Latran, cathédrale de Rome, comme le faisaient ses prédécesseurs, mais de se rendre dans un lieu modeste où l’on côtoie la souffrance humaine.

L’année dernière, fraichement élu, il avait créé la surprise en se rendant dans une prison pour mineurs et en lavant les pieds de jeunes détenus, garçons et filles.

Pour son deuxième Jeudi Saint en tant que pape, il a choisi un centre médical qui accueille notamment des personnes très âgées démunies, la Fondation Don Carlo Gnocchi, une des nombreuses périphéries de la société actuelle, qui privilégie le rendement et la bonne forme et qui marginalise les vieux et les handicapés, souvent considérés comme un poids pour leurs proches et une charge financière pour les contribuables.

Le Pape François a plus d’une fois attiré l’attention sur la richesse du grand âge, selon lui sous-estimée dans la culture actuelle du déchet.

« L'héritage de Jésus: être les serviteurs les uns des autres »

Dans son homélie, le Pape François a souligné que « l'héritage que Jésus nous laisse est celui d'être serviteurs les uns des autres.

Et moi à présent, je ferai ce geste mais nous tous dans notre coeur pensons aux autres: comment pouvons-nous mieux les servir, voilà ce que Jésus a voulu de nous».
Et d'ajouter: « Nous venons d'entendre dans les lectures ce que Jésus a fait lors de la dernière Cène, ce geste d'adieu, comme un héritage. Lui, Dieu, s'est fait serviteur.

Voilà cet héritage: 'vous devez vous faire serviteurs les uns des autres, serviteurs dans l'amour'. »

Le Pape François a ensuite souligné que « ce fut un geste d'autant plus symbolique et fort que c'étaient les esclaves, les serviteurs qui lavaient les pieds, et Jésus lors de la Dernière Cène, en instituant l'Eucharistie, pose ce geste du lavement des pieds qui nous rappelle que nous devons être les serviteurs les uns des autres.»

Le Pape François a ensuite procédé au lavement des pieds de 12 patients de différents âges, ethnies et religions. Agés de 16 à 86 ans, neuf italiens et trois étrangers dont un musulman, ils symbolisent avec leurs infirmités les anciennes et nouvelles formes de fragilités dans lesquelles la communauté chrétienne est appelée à reconnaître le Christ souffrant.
Le plus jeune, un cap-verdien, est paralysé des quatre membres à la suite d’un plongeon dans la mer.

Pas de prestigieux choeur de la chapelle Sixtine pour exécuter les chants de la messe, la chorale était composée de ces mêmes pensionnaires et volontaires qui animent la messe tous les dimanches.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Ven 18 Avr 2014, 09:47

Vendredi Saint

Se laisser regarder par Jésus crucifié

« D’où part le chemin de François vers le Christ ? Il part du regard de Jésus sur la croix. Se laisser regarder par Lui au moment où il donne sa vie pour nous et nous attire à Lui.

François a fait cette expérience particulièrement dans la petite église de saint Damien, durant sa prière devant le crucifix, que moi aussi je pourrai vénérer aujourd’hui.

Sur ce crucifix Jésus n’apparaît pas mort, mais vivant ! Le sang coule des blessures de ses mains, de ses pieds et de son côté, mais ce sang exprime la vie.

Jésus n’a pas les yeux fermés, mais ouverts, grands ouverts : un regard qui parle au cœur.

Et le Crucifié ne nous parle ni de défaite, ni d’échec ; paradoxalement, il nous parle d’une mort qui est vie, qui enfante la vie, parce qu’elle nous parle d’amour, parce que c’est l’Amour de Dieu incarné, et l’Amour ne meurt pas, au contraire, il triomphe du mal et de la mort.

Celui qui se laisse regarder par Jésus crucifié est re-créé, il devient une « nouvelle créature ».

Homélie du pape François, place Saint-François, Assise, vendredi 4 octobre 2013

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Ven 18 Avr 2014, 21:14


Célébration de la Passion du Seigneur : une homélie sur la figure de Judas
2014-04-18 Radio Vatican



Le Pape François vénère la Croix lors de la célébration de la Passion

C’est dans la basilique Saint-Pierre que le Pape François a présidé vendredi en début de soirée la célébration de la Passion du Seigneur, l’office du Vendredi Saint qui se compose de la liturgie de la Parole, suivie de la vénération de la Croix et qui s’achève avec la communion.

Selon l’ancienne tradition de l’Eglise, on ne célèbre pas de sacrements le Vendredi Saint, hormis le sacrement de pénitence et celui des malades.

Après la messe du Jeudi Saint, la veille, les autels ont été dépouillés de leurs nappes, les tapis ont été roulés, et tout ce qui est beau ou superflu a été retiré de l'église ou caché. L'orgue, les instruments de musique et les cloches restent silencieux.

Au Vatican, comme chaque année, l’homélie a été confiée au prédicateur de la Maison pontificale, le père Raniero Cantalamessa. Une homélie centrée sur la figure de Judas, le traître, cette figure qui a tant à nous dire.

L'argent est le vrai concurrent de Dieu

La trahison de Judas est l’un des drames les plus sombres de la liberté humaine. D’emblée, le prédicateur a voulu balayer la thèse selon laquelle Judas aurait été un militant, une sorte de Brutus qui tue Jules César en pensant sauver la république. Non, selon les Evangiles, Judas trahit pour de l’argent. Et cela ne doit pas nous surprendre, car l’argent c’est l’idole par excellence, la racine de tous les maux. On trahit pour obtenir quelque pouvoir ou quelque bénéfice temporel.

C’est l’argent, a martelé le père Cantalamessa, qui est derrière le commerce de la drogue, l’exploitation de la prostitution, la corruption politique, la fabrication et le commerce des armes, la vente d’organes humains enlevés à des enfants. La crise financière est due en bonne partie à l’exécrable avidité d’argent de la part de quelques uns.

Attention au Judas qui se cache en nous

Faisant allusion aux scandales qui ont défrayé la chronique en Italie, le prédicateur a fustigé les administrateurs de l’argent public qui soutirent de l’argent de la caisse commune, ceux qui perçoivent des salaires ou des retraites faramineux et qui refusent de renoncer à leurs privilèges. La trahison de Judas continue dans l’histoire mais, avertit le prédicateur, pas seulement dans les affaires retentissantes.

Attention au Judas qui se cache au fond de nous, quand nous sommes infidèles à notre conjoint, à notre conscience, aux exigences de notre état.

L’homélie du père Canatalamessa s’est achevée par un appel à s’en remettre à Celui qui volontiers pardonne. Le plus grand péché de Judas ne fut pas d’avoir trahi Jésus, mais d’avoir douté de sa miséricorde.

Le texte intégral de l'homélie du Père Cantalamessa :

Spoiler:
 


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Sam 19 Avr 2014, 10:36

Samedi Saint

Sortir de soi-même

« Vivre la Semaine sainte, c’est entrer toujours davantage dans la logique de Dieu, dans la logique de la Croix, qui n’est pas avant tout celle de la douleur et de la mort, mais celle de l’amour et du don de soi qui apporte la vie. C’est entrer dans la logique de l’Évangile.

Suivre, accompagner le Christ, demeurer avec Lui exige de “ sortir ”, sortir. Sortir de soi-même, d’une manière de vivre la foi lasse et routinière, de la tentation de s’enfermer dans nos propres schémas qui finissent par refermer l’horizon de l’action créative de Dieu.

Dieu est sorti de lui-même pour venir au milieu de nous, il a planté sa tente parmi nous pour nous apporter sa miséricorde qui sauve et donne espérance.

Nous aussi, si nous voulons le suivre et rester avec Lui, nous ne devons pas nous contenter de rester dans l’enclos des quatre-vingt-dix-neuf brebis, nous devons “ sortir ”, chercher avec Lui la brebis égarée, la plus éloignée.

Souvenez-vous bien : sortir de nous-mêmes, comme Jésus, comme Dieu est sorti de lui-même en Jésus et Jésus est sorti de lui-même pour nous tous.

(...). Dieu pense comme le Samaritain qui ne passe pas près du malheureux en le plaignant ou en regardant ailleurs, mais en le secourant sans rien demander en échange ; sans demander s’il était juif, s’il était païen, s’il était samaritain, s’il était riche, s’il était pauvre : il ne demande rien. Il ne demande pas ces choses-là, il ne demande rien. Il lui vient en aide : Dieu est ainsi. Dieu pense comme le pasteur qui donne sa vie pour défendre et sauver les brebis. »

Audience générale, place Saint-Pierre, mercredi 27 mars 2013

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Semaine Sainte avec le Pape François   Sam 19 Avr 2014, 11:32


La Croix : « monstruosité de l'homme et immensité de la miséricorde de Dieu »


2014-04-19 Radio Vatican

Le Pape François a présidé vendredi soir le chemin de Croix au Colisée, dans le centre de Rome. Un rendez-vous traditionnel pour des milliers de Romains et de pèlerins du monde entier qui viennent revivre les étapes de la Passion du Christ. Cette année, les méditations de ce chemin de Croix ont été écrites par Mgr Bregantini, évêque de Campobasso bien connu pour ses prises de position contre la mafia calabraise dans le sud de l’Italie.

Face à la Croix on trouve à la fois « la monstruosité de l'homme » et « l'immensité de la miséricorde de Dieu » a lancé le Pape dans un bref discours à l’issue de cette Via Crucis. La crucifixion de Jésus résume toutes les « injustices, toute l’amertume de la trahison de Judas et de Pierre, toute la vanité des puissants, toute l’arrogance des faux amis ». Ce sont les mots prononcés par François à la fin du chemin de croix, une méditation qui n’était pas prévu, devant quelques 40'000 fidèles réunis devant le Colisée.

« Dans la Croix, nous voyons la monstruosité de l’homme quand il se laisse guider par le mal, a poursuivi le Souverain Pontife. Mais nous voyons aussi l’immensité de l’amour de Dieu qui ne s’occupe pas de nous selon nos pêché, mais selon sa miséricorde ».

A chacune des quatorze stations correspondaient les blessures du monde contemporain, les nouveaux crucifiés. Cette année, ouvriers, SDF, immigrés, détenus ou encore anciens toxicomanes ont été invité à porter la croix. Le pape a demandé de se rappeler des malades, des personnes abandonnés sous le poids de la croix. Pour que sous cette croix, ils trouvent la force de l’espoir, de la résurrection et de l’amour de Dieu.

Les méditations de ce chemin de Croix, le deuxième pour François, ont été écrites par Mgr Bregantini. La croix d’aujourd’hui est pour lui celle que portent ceux qui souffrent de la crise économique, des cancers dus aux déchets toxiques, de la criminalité, de la drogue, de la surpopulation carcérale, de la corruption.

Autant de maux que le pape François a tenu à souligner hier soir. Mais dans ses méditations, l’archevêque italien a voulu aussi mettre en avant quatre figures positives : Simon de Cyrène qui symbolise la solidarité et le bénévolat ; Véronique, la douceur gratuite de ceux qui agissent non pas pour posséder mais pour donner ; les femmes de Jérusalem, dont l’attitude n’est pas la commisération qui écrase mais la compassion qui fait mûrir, la force qui s’enracine dans la douleur de l’autre et la rachète ; enfin l’étreinte entre Marie et Jésus : Mgr Bregantini a voulu y associer toute la douceur et la beauté des mères qui ont perdu un enfant dans un accident ou par un délit mafieux, mais qui sentent que cet enfant n'est pas perdu tant qu'il est aimé.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
 
La Semaine Sainte avec le Pape François
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Semaine Sainte avec le Pape François
» Première mondiale : Le 2 juin 2013 Adoration Eucharistique dans le monde entier, en union avec le pape François.
» L'Angélus à Rome avec le Pape François
» "Sept paroles de vie" = guide spirituel pour la Semaine sainte
» Le pape François vit toujours à la Maison Sainte-Marthe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: