DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
boulo
Administrateur


Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 12 Mai 2014, 04:27

prinu a écrit:
...

source désinfos:

... conduire des interrogatoires forcenés sur les 11 terroristes suspectés et arrêté dans la capitale malaisienne la semaine dernière, qui ont entre 22 à 55 ans, dont certains étudiants, selon le journal the Mail.

Forcenés ? = torture ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 12 Mai 2014, 06:40

http://www.tunisie-secret.com/La-cause-palestinienne-est-la-plus-grande-imposture-apres-l-islam_a902.html

source tunisie secret



Ce n'est pas la guerre et la haine qui mettront fin à ce conflit mais la paix et l'amitié entre les peuples.
En quoi les palestiniens sont vos frères, vos cousins, vos amis, vos voisins ? Ils sont opprimés paraît-il, mais vous l’êtes autant qu’eux. Vous compatissez pour eux, est-ce qu’ils le font pour vous ? N’ont-ils pas été accueillis en Tunisie avec tous les honneurs et ils vous ont méprisés et humiliés chez vous en vous traitant comme des vulgaires séides, vous toisant de haut avec leur morgue suffisante coutumière.

Que connaissez-vous de l’histoire de ce peuple et de son conflit avec Israël pour vous en faire ses défenseurs ? Feu Habib Bourguiba, homme lucide et pragmatique, n’a jamais voulu faire de cette cause son fonds de commerce. La sienne, c’était la Tunisie, l’image de son pays et le bien-être de sa population.

Vous voulez être plus loyalistes que les palestiniens eux-mêmes dont certains d’entre eux n’avaient eu aucun scrupule de passer dans le camp adverse tel le fils des cofondateurs du Hamas Mosab Hassan qui a espionné l’organisation terroriste pendant 10 ans au profit de l’Etat Hébreu.

Connaissez-vous le nombre de Gazaouis qui collaborent avec Israël qui sans eux n’auraient pas réussi à détruire les installations terroristes à Gaza, les points de transit des armes et de la drogue, les tunnels ? 800 000 touristes palestiniens ont goûté l’été dernier aux joies de vivre en Israël faisant ainsi un joli pied-de-nez à ceux qui se veulent plus ennemis d’Israël que les palestiniens eux-mêmes ?

De quelle cause palestinienne êtes-vous défenseurs de celle qui a engraissé chichement les dirigeants palestiniens qui avaient détourné les aides européennes pour leurs propres comptes et qui avaient permis à Arafat d’empocher la bagatelle de 2, 5 milliards US $ ou celle des terroristes du Hamas qui vous sèment la mort à Chaâmbi et à Jendouba et qui menacent de mettre l’Egypte à feu et à sang ?

Quand on défend une cause, on doit en connaître tous les tenants et aboutissants et savoir raison gardée et ne pas l’utiliser comme un objet de diversion pour détourner l’attention de la population en proie au chômage, à la cherté de la vie, à la misère, la malnutrition, les pénuries alimentaires, la pollution, les épidémies, l’insécurité, l’insalubrité de ses espaces publics, les grèves sauvages des éboueurs, les assassinats politiques, les foyers de troubles.

Les Tunisiens ont certainement mieux à faire que d’inscrire la cause palestinienne dans leur agenda politique censé être la priorité absolue pour sortir le pays de son impasse. A Rome on donnait au peuple du pain et des jeux, « panem et circenses » (du pain et des jeux de cirques), en Tunisie on donne au peuple l’Islam et la Palestine.

Comment peut-on prêter secours à un peuple qui n’est pas lui-même unie autour d’une cause qui est la sienne et qui devrait transcender tous les clivages politiques et religieux ? Que les Palestiniens apprennent à parler d’une seule et même voix avant que les Tunisiens ne leur prêtent la leur dont les échos ne dépasseraient guère les frontières du Palais de l’infamie nationale, en l’occurrence celui du Bardo.

Que savent-ils réellement de l’histoire du Hamas et des dessous de sa création ? Savent-ils qu’aujourd’hui il n’y a plus l’ombre d’un laïc, un athée, un juif, un chrétien, un progressiste, un marxiste, un artiste, un intellectuel, un comédien, à Gaza ?

Les Tunisiens doivent apprendre à balayer devant leurs portes, plutôt que de jouer aux lèche-babouches des Palestiniens qui empestent les odeurs nauséabondes et des charognes en pleine décomposition de la vénalité, de la pleutrerie, de l’avidité, de la zizanie, de la désunion, de la félonie, de la haine de l’autre, de l’intolérance, de la pédophilie, de la perversité morale, du mépris de la vie humaine.

Toute cause est défendable quand elle est porteuse de message humaniste et qui pourrait servir de phare pour éclairer les autres peuples, or la cause palestinienne que les tunisiens par aveu d’impuissance et de faiblesse en font leur cheval de bataille, est très loin de servir d’exemple pour le réveil des consciences citoyennes en Tunisie. Elle est surtout un puissant soporifique créé en son temps par les régimes antipatriotiques et despotiques arabes pour plonger leurs peuples dans un profond sommeil dont ils ne sortiront jamais. Elle est le tunnel qui les conduit vers le monde des ténèbres.

Pendant qu’Israël avance à grands pas vers la lumière, la Tunisie s’empiffre de la cause palestinienne jusqu’à ce qu’elle finisse étouffée dans son vomi. Il n’y a de cause que la cause de sa patrie et la recherche de l’excellence pour la remettre sur le chemin du progrès humain et dont Israël pourrait être l’exemple parfait pour la Tunisie. Qu’espère obtenir le peuple tunisien en prenant fait et cause pour la Palestine ? Est-ce qu’il va pouvoir trouver un remède efficace à tous les maux qui sont en train de le gangrener ?

La Tunisie doit être la vraie cause pour tous les tunisiens et Mme Karboul n’a de compte à rendre qu’à son Premier Ministre qui l’a investie de sa confiance pour relancer le tourisme tunisien qui nourrit des centaines de milliers de familles tunisiennes dont la survie dépend du succès de son action.

Est-ce que ceux qui font de la Palestine leur credo se sont demandés pourquoi les membres richissimes de la diaspora palestinienne ne mettent jamais les pieds en Tunisie et que s’ils devaient choisir entre leur pays et Israël ils choisiraient incontestablement ce dernier pour leur confort et leur sécurité ainsi que l’esprit tolérant et ouvert de la société israélienne ?

Salem Ben Ammar
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 12 Mai 2014, 09:26

L’impossible définition de l’« État juif »
Un obstacle supplémentaire à la paix
Orient XXI > Magazine > Sylvain Cypel > 5 mai


Le gouvernement de Benyamin Nétanyahou impose aux Palestiniens de reconnaître Israël comme « État juif » en préalable à tout accord. Un prétexte pour faire échouer à coup sûr les négociations avec Mahmoud Abbas ? Le 1er mai, le premier ministre israélien est allé plus loin : il veut désormais une loi qui « ancre le statut d’Israël comme État national du peuple juif ». Jusqu’ici, pourtant, l’« État juif » n’a jamais pu être défini.



David Ben Gourion proclame la création de l’Etat d’Israël sous le portrait de Theodor Herzl, le 14 mai 1948.
Photo Rudi Weissenstein, archives du ministère israélien des affaires étrangères.
Nouvelle exigence:
 

Une tactique de blocage:
 


Un statut flou pour les israéliens eux-mêmes:
 

Discriminations contre les palestiniens:
 

http://orientxxi.info/magazine/l-impossible-definition-de-l-etat,0583
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Lun 12 Mai 2014, 10:40

prinu a écrit:
DelpheS a écrit:
La fabuleuse histoire du nucléaire militaire iranien
Un conte élaboré en Israël


[

vous recopiez les bobards du site OrientxxI, pro-assad, pro-syrien,propalestinien, pro iran ien, prochavez

site défandant l'Iran nuclaire dans sa "résistance" !
Hitler aussi "résistait" comme l'Iran, à la démocratie !

vous avez de ces sources, delphes..
ce site, c'est l'oeil orientaliste de moscou.

Non, vous ne connaissez l'Iran qu'à travers vos lorgnettes israéliennes, c'est bien plus complexe.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:17

non, je lis beaucoup de choses, beaucoup de sites divers.

Je lis des choses sur l'Iran qui font dresser les cheveux sur la tete, et nul besoin de lorgnettes israéliennes.
Meme si les médias israéliens sont souvent plus réalistes que d'autres sur ces sujets .. et donnent la parole à l'opposition iranienne, et la décortique, ce que des médias francais (et encore moins palestinistes !) ne font pas.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:21


http://jssnews.com/2014/05/12/fs/

source JSS NEWS

Les forces spéciales israéliennes partent au Nigéria sur les traces des filles de Boko Haram

Le président nigérian Goodluck Jonathan a accepté l’offre d’Israël d’aider à la traque des 200 filles nigérianes enlevées , et une équipe de spécialistes israéliens de contre-terrorisme aidera les forces nigérianes à sauver les filles.



Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est en visite au Japon, a parlé plus tôt hier avec le président nigérian Jonathan et lui a dit qu’Israël exprime son choc profond sur le crime qui a été commis contre les filles. Le Premier ministre a ajouté qu’Israël est prêt à aider à localiser les filles.

Dans une déclaration officielle du Président nigérian, on peut lire : « Le Président a accepté l’offre de Netanyahu. Une équipe de spécialiste aidera aux efforts de sauvetages des jeunes filles et aux efforts anti-terroristes. »

Le 14 avril des militants islamistes de l’organisation terroriste Boko Haram ont pris d’assaut une école secondaire dans le village nord-est de Chibok et volé 276 filles qui passaient des examens. Certaines ont réussi à s’échapper, mais environ 200 sont toujours portées disparues.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:27

Arnaud Dumouch a écrit:
r. a écrit:
TERRE SAINTE: L'EGLISE CATHOLIQUE EXHORTE ISRAËL À STOPPER LES ACTES DE VANDALISME



Ce titre est pervers.

Le vrai titre doit être :

TERRE SAINTE: L'EGLISE CATHOLIQUE EXHORTE ISRAËL À TOUT FAIRE POUR FAIRE STOPPER LES ACTES DE VANDALISME

En effet, le gouvernement n'y est pour rien. Il est juste peu efficace pour trouver les coupables.


toute la classe politique israélienne condamne les vandalismes et le gouvernement promet d'arreter les coupables.
la justice est la meme pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:31



http://jssnews.com/2014/05/13/le-grand-rabbin-disrael-aide-un-arabe-malade-pour-rencontrer-le-pape-francois/

source jss news

Le Grand Rabbin d’Israël aide un arabe malade pour rencontrer le Pape François

Pour un garçon de 16 ans originaire de Jérusalem (Est), la prochaine visite du Pape François en Israël sera un rêve devenu réalité.

Mark Roukh, un jeune Arabe chrétien qui souffre d’une maladie chronique, a demandé au grand rabbin ashkénaze David Lau de l’aider à rencontrer le Pape.



En plus de la maladie chronique, Roukh souffre d’ une infection de ses articulations et des tendons, ce qui lui cause une douleur immense. Ses problèmes de santé font que sa taille est anormalement petite. Et si cela ne suffisait pas, il y a environ deux mois, Roukh a été blessé dans un accident quand une porte de fer de parking lui est tombé sur la tête. Il marche avec des béquilles ou utilise un fauteuil roulant pour se déplacer.

« La seule chose qui peut l’aider, c’est de rencontrer le Pape » affirme sa mère. « Il va le bénir. »

« Je l’ai reçu à mon bureau et je lui ai promis de l’aider. Il n’y a pas de meilleure manière de montrer notre collaboration inter-religieux que pour un rabbin, d’aider un chrétien à réaliser son rêve » a expliquer le rabbin Lau.

Lau a poursuivi: « Quand vous voyez un si beau garçon comme ça, qui est pris en charge par une équipe dédiée qui ne se soucie pas s’il est juif ou pas et fait tout son possible pour l’aider, il ne fait aucun doute que c’est la plus belle chose que la Nation Juive peut faire » a ajouté Lau.

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:36

http://www.jforum.fr/forum/international/article/l-essor-de-l-antisionisme-en-union

source jforum
L’essor de l’antisionisme en Union Soviétique.
Manfred Gerstenfeld interviewe André Gerrits.

“L’antisionisme est devenu un facteur significatif de la politique étrangère de l’Union Soviétique depuis la fin des années 1940. Les cercles dirigeants soviétiques avaient soutenu la création d’Israël à l’Assemblée Générale des Nations-Unies, en novembre 1947. Ils pensaient qu’Israël pourrait devenir un allié au Moyen-Orient. Il s’est rapidement avéré que ce ne serait pas le cas.

“L’antisionisme initial de l’Union Soviétique était aussi fondé sur d’autres considérations. La popularité indésirable d’Israël parmi de nombreux Juifs est devenue évidente, lors de leur accueil enthousiaste de la première ambassadrice israélienne en Russie : Golda Méïr, en 1948. En outre, d’un point de vue idéologique, le communisme s’opposait à toute forme de nationalisme, y compris dans ses versions juives, sionistes ou non ».



L’historien André W.M Gerrits est professeur d’études russes et internationals à l’Université de Leiden, aux Pays-Bas. L’un de ses livres s’intitule : The Myth of Jewish Communism : A Historical Interpretation. Le Mythe du Communisme juif : une interprétation historique.

“Les communistes ont toujours considéré le Sionisme comme une déviation bourgeoise insignifiante, autant que comme l’expression d’un nationalisme juif. L’insistance sur l’antisionisme, mise en Union Soviétique et dans d’autres pays communistes, au cours des diverses périodes, dépendait principalement des évolutions internationales. L’antisionisme a joué un rôle dans les luttes de pouvoir au sein des cercles dirigeants communistes, à la fin des années 1940 et au début des années 1950, en Tchécoslovaquie, autant qu’à la fin des années 1960, en Pologne.

“Les dirigeants communistes, en Union Soviétique et en Tchécoslovaquie ne pouvaient pas utiliser ouvertement des arguments antijuifs ou antisémites. L’antisionisme, cependant, convenait très bien à la politique étrangère de Staline. Il semblait aussi que Staline et ses disciples tchécoslovaques pensaient qu’accuser seulement les gens de Trotskysme ou de Titisme auraient moins d’écho dans le parti, que l’antisionisme. Cela constituait, pourtant, un nouvel exemple de manipulation communiste de l’antisionisme comme un outil pour atteindre des buts politiques –dans ce cas, l’affirmation du contrôle total du parti communiste sur la Tchécoslovaquie.

“L’antisionisme était aussi un facteur dans les relations de l’Union Soviétique avec les Etats-Unis et dans ses efforts pour renforcer les relations avec les pays arabes et l’Iran. Il n’y a que tardivement, quand Gorbatchev a changé totalement de direction, en politique étrangère, que l’antisionisme a largement arrêté d’être un instrument de propagande politique soviétique.

“On peut dire que l’antisionisme est un motif idéologique traditionnel qui a principalement été employé et manipulé comme un outil politique international. L’antisionisme a des racines profondes dans le mouvement socialiste, et on ne doit pas le confondre avec l’antisémitisme. Les premiers Juifs socialistes étaient aussi opposés au Sionisme.

“Il y a eu beaucoup de spéculations, parmi les historiens, concernant les plans de Staline, qui auraient visé à déporter les Juifs soviétiques, vers la fin de sa vie. Il n’y a pas de consensus entre les historiens sur ce point. Je n’ai jamais vu de preuve démontrant que Staline avait des plans concrets pour envoyer tous les Juifs en Sibérie. Il n’était, probablement pas, intéressé à déclencher des pogroms, si ce n’est au regard de sa tendance obsessionnelle à contrôler totalement la société soviétique.



“Peu de temps avant la mort de Staline, en 1953, il a accuse 9 docteurs –dont six étaient Juifs – de complot d’empoisonnement des cercles dirigeants soviétiques. Cet infâme Complot des Blouses Blanches est une manifestation extrême de la défiance de Staline envers tous les groupes ethniques qui avaient le moindre « lien » avec d’autres pays, et plus particulièrement, de sa suspicion à l’encontre des Juifs. On a souvent demandé si Staline était antisémite. Nous ne le savons pas vraiment. Staline ne permettait qu’à très peu de Juifs d’approcher son environnement immédiat, mais ses soupçons politiques étaient loin de se limiter aux Juifs.

“Les successeurs de Staline ont rejeté tout plan antijuif que ce soit qui existaient au Kremlin. Ils réalisaient l’absurdité de ces accusations, lors du Complot des Blouses Blanches et ils ne voulaient pas être confrontés à des pogroms ou des déportations.

“A ma connaissance, parmi les dirigeants soviétiques suivants, les relations avec Israël et le monde arabe n’ont jamais mené à des désaccords sérieux. L’environnement géopolitique au Moyen-Orient et dans le conflit Est-Ouest n’ont pas laissé à l’Union Soviétique d’autre choix que dans les années 1960, puisqu’Israël était fermement dans le camp occidental.

“Les publications antisionistes faisaient l’objet de la censure de l’organisme d’Etat Glalvit, comme tout ce qui était imprimé. Plusieurs livres antisionistes et antisémites ont été publiés en Union Soviétique, jusqu‘au début des années 1980. Le livre de Trofim Kitchko, Judaism Unembellished, Le Judaïsme enjolivé, parrainé par l’Académie des Sciences, n’est qu’un des exemples restés célèbres. On peut supposer qu’au vu de l’importance de ce sujet, l’auteur avait reçu l’autorisation de publier des hautes sphères au sein du parti communiste.

Concernant le soutien de l’Union Soviétique à la résolution “le Sionisme est un Racisme”, adoptee par l’Assemblée Générale des Nations-Unies, en 1975, Remarque : “Je n’ai aucun doute sur le fait que la raison essentielle devait être de renforcer la position globale de l’Union Soviétique, particulièrement, parmi les pouvoirs non-occidentaux. « Le Sionisme est un Racisme » était un slogan populaire, au sein de nombreuses nations du « Tiers-Monde », en particulier, évidemment, dans le monde arabe.

Il conclut : “Dans les conditions de l’après-Guerre Froide et du post-Communisme, la Russie dispose de plus de marge de manœuvre. Ajoutez le nombre de Russes vivant en Israël, et vous obtenez les raisons essentielles expliquant pourquoi les relations entre la Russie et Israël se sont considérablement intensifiées et améliorées. Et cela prend une grande importance en Russie. Le pays n’a pas tellement d’alliés fiables et dignes de confiance, ni même de relations – pas plus en Europe, où la crise ukrainienne a isolé un peu plus la Russie – qu’au Moyen-Orient ».

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.




Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:39


http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/reseaux-sociaux-antisemitisme_b_5293934.html?utm_hp_ref=france
source huffing post


Antisémitisme et négationnisme sur Facebook : comment lutter contre la haine virtuelle ?

Depuis quelques années, on parle de déferlante antisémite et raciste sur les réseaux sociaux. On se souvient que sur Twitter, le hashtag "#unbonjuif" avait suscité un nombre record de tweets antisémites. Ce dérapage avait été dénoncé par plusieurs associations, elles avaient assigné Twitter pour le contraindre à leur communiquer les données permettant d'identifier les auteurs de tweets racistes. Après des mois de bataille judiciaire, Twitter avait finalement livré les données susceptibles de permettre l'identification des auteurs de tweets antisémites. Et sur Facebook, que trouve-t-on? Ce sont les fans de Dieudonné qui ont investi le réseau. Les messages qu'ils déposent sont particulièrement violents et haineux et le nombre de pages antisémites ne cesse d'augmenter. Mais ce sont surtout les messages et vidéos négationnistes qui prennent de l'ampleur. Nous avons mené l'enquête: un vrai petit musée des horreurs.

Le réseau Dieudonné sur Facebook

La page "Quenelle" a repris un photomontage négationniste. On voit Adolf Hitler avec la légende suivante: "6000, 600.000, 6 millions. J'en sais rien, moi. C'est l'intention qui compte. Mais vu le nombre en 2014, c'est à se demander si on n'avait pas installé des couveuses." Sur un autre compte, une affiche de film a été détournée. On voit l'essayiste Alain Soral, il porte un casque de soldat américain. Il est écrit: "Un film de Robert Faurisson. Il faut sauver le soldat Soral avec Dieudonné et Alain Soral. Leur mission: sauver la bête immonde." Là, on affirme que l'on est pour la "séparation de l'Etat et de la religion de l'Holocauste". On lit ceci: "malgré toutes ces précautions législatives et "éducatives", des citoyens ont tout de même osé blasphémer cette religion de l'holocauste en effectuant le geste de la quenelle dans des lieux symboliques (wagons de déportation, camp de Birkenau, mémorial...)"

Autre compte, avec une caricature antisémite, on voit un rabbin se tenant devant l'entrée de Birkenau avec la légende "Chacun son business..." Autre page, autre caricature: un professeur écrit "Shoah" au tableau noir. Les élèves réagissent: "Et mon cul sur la commode" "...nanas", "Réveille moi à la fin du cours", "C'est à Gaza en live", "c'est du business", "Lire Faurisson pour cela..." Dans "La marche de la quenelle", on trouve un lien vers un site antisémite avec la mention: "Hitler n'est pas mort en 1945", ainsi qu'un photomontage ridiculisant Anne Frank. Dans la page intitulée "Soutien à Noémie Montagne (la compagne de Dieudonné) et Dieudonné", une vidéo a été déposée: Ahmadinejad, l'ancien président iranien, y nie la Shoah. Sur "La marche de la quenelle", Joe le corbeau, un proche Dieudonné, défend Vincent Reynouard, un négationniste français, condamné en 2007 à un an de prison par la justice pour contestation de crimes contre l'humanité. Il avait écrit et fait distribuer la brochure "Holocauste, ce que l'on vous cache" auprès de musées, de syndicats d'initiative et de mairies d'Alsace.

Dans la page des "quenelliers toulousains", on proclame: "Arnaque à la Shoah plus de 42 millions de dollars détournés..." Un autre "quenellier" publie une photo du mur de séparation dans les territoires. La légende est la suivante: "Auschwitz ? Non Israël." Là, une vidéo de Faurisson y a été déposée. Ailleurs, le dénommé Dieudovore affiche: "Mensonges sur l'extermination des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale". Plus loin, le même a déposé: "Auschwitz: la surprenante vérité occultée: pourquoi les chambres à gaz sont un mythe". Une page "Vaincre l'oligarchie pour les générations futures", s'ouvre sur une vidéo de Faurisson. Quant aux dieudonnistes de Haute-Savoie, ils ont déposé une vidéo négationniste: "La vérité sur les camps de concentration: les preuves!" Ailleurs, le "Mouvement Quenellier via Quenellesat", affiche "l'hymne de l'ananas" avec "six millions de vue". Un peu plus loin encore, une caricature immonde et un champ d'ananas...

En juin 2012, Christiane Taubira a demandé aux parquets de mettre en œuvre une politique pénale "dynamique et offensive", dans le sens d'une réponse diligente aux actes racistes, antisémites. Selon la garde des Sceaux, la coopération avec les grandes sociétés du net doit être permanente pour permettre aux services d'enquête d'identifier rapidement les auteurs et aux juridictions compétentes d'apporter une réponse pénale correspondant à la gravité des faits. En septembre 2013, elle a réaffirmé que "les réseaux sociaux ne peuvent être des lieux d'impunité où se répandent et se banalisent la parole raciste et antisémite et les appels à la violence." Lors du dîner annuel du CRIF, François Hollande s'est élevé contre la diffusion de messages à caractère raciste et antisémite sur les réseaux sociaux, affirmant que leurs auteurs auraient des comptes à rendre à la justice. Les déclarations de bonne intention sont-elles suffisantes et les services judiciaires sont-ils suffisamment actifs pour améliorer la qualité et le taux de réponse pénale? Nous en doutons. Expliquons.

Premièrement, la mise en œuvre de la plateforme de signalement Pharos du ministère de l'Intérieur est un progrès. Ce dispositif, initialement réservé à la lutte contre la pédopornographie, a été étendu à tous les domaines, y compris le racisme. Mais il doit s'accompagner d'efforts financiers et humains supplémentaires car ils ne sont qu'une dizaine d'officiers de police judiciaire à recevoir et à traiter les signalements envoyés à la plateforme (133.000 en 2013). Enfin, lorsqu'un signalement est traité et si une suite est donnée, l'OPJ transmet les signalements au parquet, mais les retours ne sont pas systématiques.

Deuxièmement, une meilleure coordination entre tous les services et une plus grande homogénéisation notamment entre l'Intérieur et la Justice est souhaitable. À ce sujet, la Commission nationale consultative des droits de l'Homme a indiqué que le faible nombre de poursuites engagées et de condamnations prononcées pour propos racistes peut laisser subsister un sentiment d'impunité.

Troisièmement, il faut que l'ensemble des acteurs de la chaîne pénale porte une attention toute particulière au traitement de ces cas. Du point de vue du ministère public, on peut trouver une solution alternative aux poursuites pénales, et néanmoins adaptée, à certains propos publics, mais il est nécessaire que les discours racistes les plus graves sur le net soient portés devant la justice.

Il est temps d'affirmer haut et fort qu'il vient un moment où le nécessaire respect de la liberté d'expression se heurte à la non moins nécessaire protection des personnes visées par les menaces qui y ont été proférées. Et, tout comme dans le monde réel, le monde virtuel ne doit pas être le refuge de toutes les provocations, haines et violences qui bafouent constamment la nature humaine.



Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:46

Le monde est dangereux à vivre !
Non pas tant à cause de ceux qui font le mal,
Mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
Einstein

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:51

http://parolefrancojuive.com/2011/05/08/isral-ses-plus-belles-chansons-au-fil-de-son-histoire/

source parole francojuive

Israël / ses plus belles chansons au fil de son histoire

Au cours de la journée de Yom Hazikaron il est fréquent de voir dans les rues d’Israël (notamment sur la place Rabin à Tel Aviv) des centaines de jeunes, seuls ou en famille, se réunir, bougies ou guitare à la main, rassemblés pour entonner en cœur les chansons qui ont marqué l’histoire d’Israël. Guysen a fait pour vous une sélection de ces plus belles chansons.


Guerre d’Indépendance – 1947 – 1949

Hareout – Amitié : le chant des frères d’armes

Hareout a été écrite un an après le début de la guerre d’Indépendance israélienne sur la base d’un poème de Haim Gouri et mis en musique par Sasha Argov. Les mots choisis ont pour but de rappeler les tout nouveaux citoyens israéliens morts au front. Elle représente l’idéal du sacrifice pour la terre patrie et l’importance que chacun apporte au bien être collectif. La phrase Nous nous souviendrons de tout le monde, présente dans le refrain, est devenue un véritable étendard des commémorations de Yom Hazikaron.

Hareout est également souvent associée à la mémoire du Premier ministre Yitzhak Rabin, assassiné le 4 novembre 1995, après que celui-ci ait affirmé dans ses mémoires que cette chanson était sa préférée.



Guerre des Six Jours – 1967

Yeroushalaim Shel Zahav – Jérusalem d’or : Les Juifs rentrent à Jérusalem

Cette célèbre chanson, écrite par Naomi Shemer, a été pour la première fois chantée le 15 mai 1967,par Shuly Nathan, lors d’un festival de musiques israéliennes, moins d’un mois avant le début de la guerre.

A cette époque, la Jordanie contrôle entièrement la vieille ville de Jérusalem et interdit aux Juifs d’y entrer pour se recueillir sur le Mur Occidental (Mur des Lamentations).
Seuls les Israéliens qui vivaient déjà dans le pays avant sa naissance en 1948 ont donc eu le privilège de s’approcher du lieu le plus saint du Judaïsme.
Mais pour la grande majorité du peuple juif, cela fait près de 2000 ans que ce droit le lui est refusé.

La première partie de la chanson pleure cette Jérusalem perdue :

Comme ils sont à sec les puits !
La place du marché est vide
Et nul œil ne guette le mont du Temple Dans la Vieille Ville.
Et dans les grottes des rochers
Hurlent les vents
Et nul ne descend vers la Mer Morte
Par la route de Jéricho
Je ne suis pas à la hauteur du moindre de tes enfants
Ni du dernier des poètes
Car ton nom brule les lèvres
Comme le baiser d’un séraphin
Si je t’oublie Jérusalem…
Toi qui es toute d’or



Le 7 juin 1967, les parachutistes israéliens pénètrent dans la vieille ville de Jérusalem et, au terme d’un combat au corps à corps contre l’armée jordanienne, libèrent les lieux saints et arrivent, les larmes aux yeux, aux pieds du Temple de Salomon.
En apprenant que les soldats de Tsahal ont entonné sa chanson en arrivant au Mur, Naomi Shemer modifie les derniers couplets :

Nous sommes revenus aux puits des eaux
Au marché et sur la place
Un shofar appelle sur le Mont du Temple
Dans la Vieille Ville
Et dans les grottes des rochers
Des milliers de soleil rayonnent
Nous reviendrons et descendrons vers la Mer Morte
Par la route de Jéricho

Depuis, Yeroushalaim Shel Zahav a été reprise par un nombre considérable de chanteurs et représente l’attachement éternel du peuple juif à Jérusalem, d’Israël, à sa capitale.

Vidéo extraite du film Pour Sacha, fiction émouvante réalisée autour de la guerre des Six Jours :



Guerre de Kippour – 1973

Khoref 73 – Hiver 73 : Les larmes des enfants à qui l’on avait promis la paix


Ce chant est probablement le plus poignant de tous.
Ecrit en 1995, il raconte l’histoire de ces enfants nés en pleine guerre de Kippour qui a traumatisé la société israélienne en raison de son caractère soudain.

Nous sommes nés dans un pays triste et blessé
Vous nous regardiez, nous serriez fort et vous tentiez de trouver un réconfort
Quand nous sommes nés les anciens nous regardaient les yeux remplis de larmes et imploraient dieu :
‘‘faites que ces enfants n’aillent pas à l’armée’’

Vous le disiez du fond du cœur
Lorsque vous nous promettiez de tout faire pour nous
De faire de notre ennemi un ami
Vous promettiez la colombe, une feuille d’olivier
Vous promettiez la paix

Nous sommes les enfants de l’hiver 1973
Nous avons grandis et sommes maintenant dans l’armée
Avec notre arme et un casque sur nos têtes
Nous savons comment faire l’amour, pleurer et rire

Lorsque nous étions enfants
Vous nous disiez qu’une promesse doit toujours être honorée
Si vous avez besoin de notre force
Nous vous donnerons la nôtre
Nous voulons juste murmurer :
Nous sommes les enfants de cet hiver 1973




Liban, 1986

Kshetavo – Quand tu viendras : Ron Arad, toujours en vie ?

Depuis le 16 octobre 1986, le pilote israélien Ron Arad est porté disparu. Après un incident technique en pleine mission au Liban, il fut obligé de s’éjecter de son appareil et a été ensuite capturé par une milice terroriste. Plusieurs lettres écrites de sa main parvinrent en Israël en 1987, ce qui encouragea le gouvernement à entamer des négociations. Mais celles-ci échouèrent.
En 2006, le Hezbollah affirmait que le captif était décédé et qu’il ignorait où se trouvait son corps. Selon certaines informations, il aurait transféré en Iran.
Beaucoup évoquent aujourd’hui son souvenir en mettant en garde contre l’enlisement des négociations dans le dossier Shalit qui pourrait connaitre une issue similaire.

La chanson Kshetavo (Quand tu viendras), a été écrite Ehoud Manor et chantée par Boaz Sharabi.
Elle raconte l’attente de sa famille, notamment de sa femme, qui restent sans signe de vie depuis 24 ans.

Quand tu viendras
Quittant le froid pour la maison
A la maison, vers la lumière
Notre cœur tremblera
Quand tu viendras
Derrière les larmes
Tu n’es pas seul
Tu es né pour être libre



4 novembre 1995, Ytzhak Rabin meurt sous les balles d’un Juif

Shalom Haver – Adieu ami : la douleur d’un peuple

Le samedi 4 novembre 1995, en marge d’une manifestation pour la paix, le Premier ministre Yitzhak Rabin, héro des guerres d’Israël, tombe sous les balles d’Ygal Amir, un extrémiste juif opposé aux accords d’Oslo avec les Palestiniens.
Bien que la société israélienne était à cette époque très divisée sur la question de la paix, son assassinat a choqué à gauche comme à droite et toute la nation s’est rassemblée pour faire le deuil d’un des pionniers de la nation juive.

En apprenant la nouvelle, Bill Clinton, alors président des Etats-Unis, a prononcé une allocution poignante en direct de la Maison Blanche qu’il a conclu en affirmant
‘‘puisque les mots ne suffiront pas à exprimer ma peine, laissez-moi simplement dire Shalom Haver, Adieu mon ami’’ (discours visible à la fin de la vidéo proposée ci-dessous).

Ces propos ont inspiré Shalom Hanoh et Arik Einstein qui ont écrit et composé la chanson Shalom Haver, dédiée à la mémoire du défunt Premier ministre.

Adieu ami, il est difficile de parler
Chaque jour qui passe est encore plus dur
J’ai tellement de choses à te dire
Je n’ai pas de mots tant la souffrance est immense
Je n’ai pas de mots
Seul Dieu donne et seul Dieu prend
Tu es mon ami et mon frère




Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 02:55


http://parolefrancojuive.com/2011/05/08/isral-ses-plus-belles-chansons-au-fil-de-son-histoire/

2nd Intifada, années 2000

Darkneinou (Notre Chemin) & Our Ouri (Réveillez-vous, Dressez-vous) : les morts au quotidien


A l’automne 2000 débute la 2nd Intifada, vague de violence minutieusement préparée par l’Autorité Palestinienne.
Les espoirs de paix explosent en même temps que les bus à Jérusalem et à Tel Aviv.
Rapidement, les images de morts, des soldats lynchés, du tombeau de Joseph détruit et des cafés ensanglantés se succèdent à la télévision. Après chaque attentat, les radios israéliennes diffusent des chansons tristes en hommage aux morts.

Deux d’entre elles sont restées dans les mémoires. La première est Darkeinou, vieille chanson réadaptée pour une série télé et qui a énormément été diffusée.
L’orage était ici, maintenant il est passé
Nous continuerons à aller plus loin
La route est encore long le voyage ne s’arrête pas là
Il n’est pas facile, notre chemin, il n’est pas facile
Derrière nous des montagnes
Et devant nous des montagnes aux sommets encore plus hauts
Très bientôt la bougie finira de s’éteindre
Il faudra commencer à marcher mais tu ne seras pas seul je marcherais avec toi.



La seconde, Our Ouri, est interprétée par le célèbre chanteur Aviv Geffen, connu pour ses engagements pacifistes.
Rapidement après le début de la 2nd Intifada, ce titre, qui dénonce la violence, devient très populaire, surtout auprès des jeunes israéliens.
Le clip (voir vidéo ci-dessous) de cette chanson a même été élu clip de l’année 2000 par Aroutz 24, la chaîne de la musique israélienne.

La terreur, l’hostilité
Le son de la guerre
La haine fraternelle
Qui sont plus forts chaque jour
Eveillez-vous
Dressez-vous
Patrie bien aimée
Parce que nous sommes fatigués
Nous avons besoin de nous reposer
Encore un enfant qui ne rentrera pas chez lui



Israël quitte la Goush Katif et la Bande de Gaza – aout 2005

Ze Aya Beyti – C’était ma maison : la nostalgie des exilés


En aout 2005, Israël procède à l’évacuation du Goush Katif qui rassemble les villes et villages juifs de la Bande de Gaza dans lesquels vivaient 8500 Israéliens. Certains ont accepté de partir dès l’ordre reçu, d’autres en ont été évacués manu-militari. Mais pour tous, devoir abandonner leurs maisons, jardins, écoles, cimetières, synagogues, champs et tout simplement leur vie, fut un véritable crève-cœur dont tous ne se sont pas encore remis. Des familles vivent encore dans la précarité et d’autres n’ont pas survécu à cette épreuve. La chanson Ze Aya Beyti évoque la nostalgie du Goush Katif.

C’était ma maison
Avec un jardin et un poulailler, c’était ma maison
C’était la tienne, la mienne, la nôtre
A l’aube des étrangers viendront y vivre
Et nous, avec tous nos souvenirs, nous disparaitrons
Les bougies à la fenêtre ne sont plus visibles depuis que nous sommes partis
Nous avons quitté nos amis et ceux avec qui nous rigolions
Le chat dans le jardin a déjà disparu
Et le jardin est silencieux.



Guilad Shalit kidnappé – 25 juin 2006

Zé lo nigmar – Ce n’est pas fini : l’espoir d’un retour qui se fait attendre


Le 25 juin 2006, des terroristes du Hamas pénètrent en Israël depuis la Bande de Gaza, tuent deux soldats et kidnappent Guilad Shalit, citoyen franco-israélien alors âgé de moins de 20 ans. Depuis, seules deux lettres et une vidéo sont parvenues à ses parents. Aucune visite de la Croix Rouge ne lui a été accordée et le Hamas exige toujours d’Israël la libération d’un millier de Palestiniens, dont plusieurs sont responsables d’attentats suicides. Ce Yom Hazikaron marque le 1779e jour de détention, totalement illégale, pour Guilad Shalit. Depuis maintenant plusieurs mois, ses parents campent devant la résidence officielle du Premier ministre à Jérusalem afin de lui rappeler au quotidien la condition de leur fils.

Peu de temps après son enlèvement, le très populaire chanteur israélien Rami Kleistein compose la chanson Zé lo nigmar qu’il dédie à Guilad et aux deux otages du Hezbollah (voir plus bas). Ces paroles sont malheureusement toujours d’actualité.

Ce n’est pas encore fini, même si le bruit des canons
Assourdit le murmure de nos cœurs
Ce n’est pas encore fini, même dans les nuits les plus sombres
La lune au-dessus de vous continue de briller
Une nuit sans sommeil
La maison se réveillera au son de vos voix
Notre âme mise à nue
Nous bénirons alors le retour de nos trois bien aimés
Quand nous caresserons vos visages
La douleur de l’éloignement s’estompera
Ce n’est pas encore fini, notre cœur bat pour vous.



Arim Roshi – Levons la tête : le souvenir amer d’une guerre


Le 12 juillet 2006, un commando terroriste du Hezbollah pénètre au sein du territoire israélien, tue plusieurs soldats et kidnappe Ehoud Goldwasser et Eldad Reguev.
Dans la foulée, le gouvernement d’Ehoud Olmer décide d’une opération militaire de grande envergure pour récupérer les otages et réduire la capacité de nuisance du mouvement terroriste shiite financé par l’Iran.
La guerre se termine le 14 août 2006 sans que les soldats ne soient ramenés à la maison et sans victoire claire contre le Hezbollah qui a, chaque jour, bombardé des zones habitées en Israël.
Cette période, traumatisante pour la population israélienne, a inspiré le chanteur Shai Gabso qui a écrit et interprété la chanson Arim Roshi.

Mes mains sont tendues
Demandant de l’aide pour continuer le voyage avec toi
Et sur les côtés les fleurs semblent avoir perdu leur identité
Cherchant un rayon de lumière qui pourrait aider
Je dresserai ma tête
Je lèverai mes yeux vers les montagnes au loin
Et ma voix sera entendue comme un cri
Comme la prière d’un homme
Et mon cœur suppliera
‘‘D’où mon aide viendra-t-elle ?’’


Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mar 13 Mai 2014, 08:52

Le Monde.

Israël : de plus en plus d'enfants palestiniens placés en isolement carcéral :


http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/05/12/israel-de-plus-en-plus-d-enfants-palestiniens-places-en-isolement-carceral_4415657_3218.html
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mer 14 Mai 2014, 01:00

normal delphes, ce sont les enfants qui sont de plus en plus utilisés pour attaquer, injurier, exploser, transporter des armes, etc..  les palestiniens bafouent le droit des enfants à la tranquillité et à la paix.
Les palestiniens font un crime contre l'humanité et contre l'enfance.
Dés leur plus jeune age, les enfants palestiniens sont éduqués et formatés à la haine des juifs et des chrétiens et non musulmans.
par classe entiéres, les maitres d'école envoient les enfants dans des camps d'entrainement militaire, apprendre le maniement da'rmes, s'exercer dans des tarnchées avec de la boue, couteaux entre les dents (ce n'est pas de la propagande , je dis vrai), apprentissage de la torture et l'assassinat à l'arme blanche, durant les vacances scolaires. et ce ne sont pas des jeux pour une kermesse ou une journée porte ouverte, ce sont des vrais stages militaires !

ils apprenent a etre de bons martyrs de l'islam, et leur maman sont touts émues de joie et de félicité si leurs enfants meurent. elles déclarent etre heureux si leurs enfants meurent, devant caméra, et souhait que leur prochain enfant en gestation meurre également, pur bonheur ! et nulle propagande de ce que je dit.
leurs yeux raillonnent de bonheur à la simple idée que leur petits se tuent avec une bombe en tuant des juifs et des infidéles.
aussi, sont elels éduquées à faire des enfants dans ce but ultime.
Des jeunes filles palestiniennes sont ainsi incitées à faire le jihad sexuel, comme ils le disent à la télévision, visiter des camps militaires du hamas, et se donner aux soldats, à 17 ans, pour faire des enfants, martyrs à leur tour. J'ai vu le documentaire il y a trois ou quatre ans.


il ya de quoi s'inquieter , et au vu de leurs violence, car un enfants palestinien de 14 ans a appris a terrasser un sodat européen de 25 ans,
c'est logique, Delphes, qu'une telle éducation de la haine, engendre plus d'arrestation de ces petits monstres inhumains et incontrolables.
Les palestiniens bafouent le drot à une enfance heureuse et normale, ils fabriquent des violents, des frustrés, des machines de guerre de la mort, de vrais nazillons sans scupule, dangereux dés dix ans.

Aussi, des instituts spécialisés internationaux tentent de sauver les enfants palestiniens.

Avec plusieurs centaines de milliers de dollars, et plus de cinq ans ans d'acharnement, une ONG de protection de l'enfance a PRESQUE réussi a faire redevenir normal UN seul enfant palestinien, c'est passé dans un documentaire sur Arté cet été.
L'ONG précisait le cout (200 000 dollars par enfants) de chaque tentative de sauvetage, et a présenté le seul enfant qui a été sauvé de la lobotomisation islamopalestiniste jihadiste antijuive et antichrétienne.

Mais la responsable de l'ONG a déclaré que ce n'était pas encore gagné pour lui, et que pour les autres enfants, a partir de treize ans c'est déja trop tard pour eux.
L'UNESCO se déclare impuissante, et que le cout de la rééducation des enfants palestiniens rend toute tentative impossible.


j'aurais du noter le nom du documentaire d'Arté quand je l'ai vu ..


Dernière édition par prinu le Mer 14 Mai 2014, 03:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mer 14 Mai 2014, 01:15

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140513trib000829640/un-humain-sur-quatre-adhere-a-des-affirmations-antisemites.html

source la tribune

Une personne sur quatre adhère à des affirmations antisémites


La communauté juive en tant que groupe religieux recueille 38% de jugement positifs de la part des milliers de sondés ayant participé à cette enquête dans le monde.

Près d'un quart de la population mondiale se déclare "plutôt d'accord" avec une série d'assertions négatives à propos des Juifs, selon un vaste sondage publié ce mardi par l'institut First International Resources pour la Ligue anti-diffamation).



"Les Juifs ont davantage de pouvoir que les autres dans le monde des affaires", "les Juifs sont plus loyaux envers Israël qu'envers leur propre pays", "les gens détestent les Juifs à cause de la manière dont ils se comportent", "les Juifs pensent qu'il sont meilleurs que les autres"... A ce genre de stéréotypes antisémites, près d'un quart de la population mondiale adhère.
53100 entretiens, 96 pays

C'est l'une des conclusions d'un sondage d'opinion qui doit être rendu public ce mardi par la Ligue anti-diffamation, une association américaine de lutte contre l'antisémitisme fondée par le philanthrope Leonard Stern. Rares sont les enquêtes d'opinion qui couvrent un aussi large espace spectre que celle-ci: 53.100 entretiens ont été menés dans 96 langues à travers 101 pays (plus les territoires palestiniens) entre juillet 2013 et février 2014.

Une série d'assertions dans la même veine que celles citées plus haut étaient soumises au sondés pour mesurer leur degré d'antisémitisme. Le Wall Street Journal en a livré quelques conclusions en avant-première. Il apparaît que 26% des répondants ont exprimé leur accord avec au moins 11 d'entre elles.
Trois personnes sur quatre au Moyen-Orient...

D'un point de vue géographique, quelques clichés sur l'antisémitisme sont confirmés, d'autres tombent. Ainsi, et sans surprise, c'est au Moyen-Orient, théâtre des affrontements israélio-palestiniens, que le pourcentage de personnes partageant des idées antisémites est le plus fort (75% des sondés). En dehors de cette zone, pays où le parti d'extrême-droit l'Aube Dorée a réalisé une percée électorale en 2012 et obtenu récemment le droit de présenter des candidats aux élections européennes, 69% des personnes interrogées en Grèce partageaient ces vues.
Fort antisémitisme en Corée du Sud

De manière plus surprenante: en Corée du Sud, où la communauté juive est quasi inexistante, plus de la moitié des sondés (53%) valident au moins six affirmations antisémites. Cette enquête révèle d'ailleurs l'absence de lien entre la proximité géographique d'une communauté juive et les sentiments antisémites. En effet, parmi tous ceux qui avouent adhérer à ces assertions négatives envers les Juifs, 70% disent n'avoir jamais rencontré de Juif en personne.

A l'inverse, aux Etats-Unis le degré d'antisémitisme est bien moins élevé, puisque 9% de la population souscrit à 6 affirmations antisémites (ils étaient 29% dans la première étude du même type datant de 1964). Mais c'est au Laos que l'on trouve la plus faible proportion de personne adhérant à des propos négatifs envers la communauté juive (0,2%).
24% des humains partagent des opinions islamophobes

A titre de comparaison, des membres de communautés religieuses ont également fait l'objet de l'enquête. Globalement, les musulmans recevaient 47% d'opinions favorables et 24% d'opinions défavorables, les chrétiens respectivement 62% et 15%. Les juifs en tant que membre d'un groupe religieux sont jugés positivement par 38% des sondés et négativement par 21%.

Enfin, une autre affirmation était également suggérée: "les Juifs parlent trop de qui leur est arrivé pendant l'Holocauste". Si le détail du nombre de personnes adhérant à cette assertion n'est pas encore dévoilé, un chiffre marquant ressort de ce sondage. Soixante-dix ans après le Débarquement, 66% des sondés disent n'avoir jamais entendu parler de la Shoah, ou bien doutent qu'elle se soit réellement produite.

Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mer 14 Mai 2014, 10:45

Interview de Mgr Fouad Twal, pour l'article complet cliquer sur le lien :

http://fr.lpj.org/2014/05/13/mgr-fouad-twal-il-y-trop-telecommandes-les-conflits-au-moyen-orient/





Extraits :

o   Comment voyez-vous la définition du statut de Jérusalem et l’accès des chrétiens à la Ville Sainte?

Nous devons travailler à ce que tous les croyants – Chrétiens, Juifs et Musulmans – puissent accéder à Jérusalem librement pour y prier. Certains habitent à quelques kilomètres de Jérusalem, parfois peuvent voir la ville de loin, mais ne peuvent y accéder parce qu’un mur s’étire sur leur route. Au même moment, des croyants de l’autre bout du monde, d’Europe, du Japon, des Etats-Unis, peuvent y accéder en toute tranquillité.




o  D’autre part, 70 ans après la seconde guerre mondiale, sentez-vous le poids d’autres légats qui puissent jouer de façon négative dans vos rapports avec la communauté juive?

Nos relations avec les Juifs ne seront pas normales tant que durera l’occupation militaire israélienne, qui fait du mal à l’occupant comme au peuple occupé… Tant que durera le conflit israélo-palestinien, il manquera la paix comme manque encore la confiance réciproque. Nous souhaitons et nous prions pour une coexistence pacifique, mais nous sommes encore loin d’avoir une vie normale. Nous souhaitons vivre en paix comme de bons voisins plutôt que de vivre éternellement comme des ennemis…

Pour une solution juste et bonne pour tous, il faut la réalisation de deux Etats souverains, limiter bien les frontières de chaque Etat, trouver une solution pour tant de réfugiés palestiniens et résoudre enfin le statut de Jérusalem.



o  Quel jugement portez-vous sur la tentative israélienne de faire la différence entre palestiniens chrétiens et palestiniens musulmans?

Le projet est de considérer que les chrétiens ne sont pas arabes et ne font donc pas partie du peuple palestinien. Il y a une volonté de porter atteinte à notre identité qui n’est pas acceptable. Personne ne peut nous imposer d’être ce que nous ne sommes pas. Cette tentative est dangereuse parce qu’elle peut entraîner une division entre chrétiens et musulmans, au sein de gens d’un même peuple. C’est la paix qui est menacée.




o Amartya Sen dit qu’un homme pauvre n’est pas un homme libre. Êtes-vous d’accord?

Face à la situation actuelle de la Palestine, je suis tenté d’aller dans le sens de cette affirmation. Un pays dont l’économie n’est pas indépendante peut difficilement prétendre à une indépendance politique. Il a les pieds et les mains liés. Mais en même temps, il n’existe pas en ce monde une personne pauvre qui n’ait rien à donner et une personne riche qui n’ait besoin de rien. Celui qui donne, même dans la plus grande pauvreté, est libre de donner.

Pour finir, j’aimerais invoquer l’intercession de la Vierge de Fatima pour sa patrie terrestre, afin que naissent dans le cœur de tous les hommes un esprit de charité, de partage et de solidarité. Et pour que se lèvent aussi des hommes de bonne volonté pour la Paix.

Egalement :

Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, a dénoncé lors d’une conférence de presse dimanche, les « actes de vandalisme antichrétiens et islamophobes de Juifs extrémistes » qui « empoisonnent l’atmosphère » à l’approche du pèlerinage du pape François :

http://www.europalestine.com/spip.php?article9331
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mer 14 Mai 2014, 13:37

Actuellement, tout le monde peu prier librement à Jérusalem, du moins partout ou la zone est gérée par les israéliens.

Car les zones gérés par les arabes sont un véritable apartheid islamique, ou chrétiens et juifs ne peuvent prier. s'ils osent venir dans leurs lieux saints chrétiens ou juifs), ils recoivent des pierres, sont blessés ou attaqués, et les palestiniens disent que c'est une provocation contre l'islam.

en vérité c'est faux :pour preuve qu'ils s'en moquent, les palestiniens laissent des enfants jouer au football sur leurs zones prétendues sacrées et intouchables (constuites plus recemment sur des lieux saints chrétiens et juifs d'ailleurs, qu'ils détruisent en sous-terrain)..  c'est donc simplement un apartheid islamique.

seul le gouvernement israélien est garant de la liberté pour toutes les religions. La police israélienne est là pour empecher tout ostracisme dans n'importe quel sens.

--
je suis neutre: je sais qu'il y a des radicaux juifs, bien que minoritaires:

L'état juif est confronté a des quartiers de juifs radicaux, qui empechent les juifs normaux (pratiquants ou pas) de venir. Ces trés religieux posent probléme, la police israélienne veuille sur eux, car l'état garanti la liberté religieuse. s'il ose s'y aventurer, meme un juif moderne, de tel aviv, ou un touriste, meme avec une kippah, n'y est pas bienvenu.
les médias israéliens les montrent bien négativement. Les mouvements juifs ou sionistes laics, les dénoncent. par exemple, ces juifs radicaux deviennet nerveux si des juifs ne respectent pas strictement le shabbat. il ya des heurts entre juifs à ce propos, et l'état aimerait bien les forcer a faire leur service militaire.
Mais heureusement, ils sont trés minoritaires et pas représentatifs.

Israel accueille plus de 3000 sectes et religions, qui peuvent y prier librement et accepter, de droit, à des locaux pour y prier. Librement.
c'est ces lois libertaires sur la religion, qui ont fait venir ces religions et sectes, quand elles étaient persécutées, de tout genre, de tout peuple, provenant du monde entier.





Dernière édition par prinu le Mer 14 Mai 2014, 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mer 14 Mai 2014, 13:46

prinu a écrit:
Actuellement, tout le monde peu prier librement à Jérusalem, du moins partout ou la zone est gérée par les israéliens.

Car les zones gérés par les arabes sont un véritable apartheid islamique, ou chrétiens et juifs ne peuvent prier. s'ils osent venir dans leurs lieux saints chrétiens ou juifs), ils recoivent des pierres, sont blessés ou attaqués, et les palestiniens disent que c'est une provocation contre l'islam.

en vérité c'est faux :pour preuve qu'ils s'en moquent, les palestiniens laissent des enfants jouer au football sur leurs zones prétendues sacrées et intouchables (constuites plus recemment sur des lieux saints chrétiens et juifs d'ailleurs, qu'ils détruisent en sous-terrain)..  c'est donc simplement un apartheid islamique.

seul le gouvernement israélien est garant de la liberté pour toutes les religions. La police israélienne est là pour empecher tout ostracisme dans n'importe quel sens.

Je vous conseille de lire ceci http://chretiensdelamediterranee.com/wp-content/uploads/2012/11/2009.12.15-UN-MOMENT-DE-VERITE-_Kairos-Palestine_.pdf

Je ne doute pas que vous allez accuser les personnes suivantes d'islamo-palestinisme...

Sa Béatitude Michel Sabbah, patriarche latin émérite de Jérusalem
Son Éminence l’Archevêque orthodoxe de Sébaste Ata llah Hanna
Père Jamal Khader, doyen de la faculté des lettres de l’université catholique de Bethléem
Père Rafiq Khoury, patriarcat latin de Jérusalem
Rev. Dr Mitri Raheb, Église évangélique luthérienne de Jérusalem
Rev. Naim Ateek, Église anglicane de Jérusalem, fondateur du mouvement oecuménique de théologie de la libération Sabeel
Rev. Dr Yohana Katanacho, doyen du collège biblique de l’université de Nazareth
Rev. Fadi Diab, Église épicopalienne anglicane de Jérusalem
Dr Jiries Khoury, président du Centre Al-Lika à Bethléem
Mme Cedar Duaybis, membre du bureau du Centre de Théologie de la Libération Sabeel
Mme Nora Kort, patriarcat grec orthodoxe de Jérusalem

...

Profanation du monastère de Deir Rafat


1er avril 2014 par Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem - TD

TEL AVIV - Des slogans anti-chrétiens comme « Jésus est un singe » et « Marie est une vache » ont été découverts sur les murs du monastère catholique de Deir Rafat, consacré à Marie, Reine de la Palestine, près de la ville israélienne de Beit Shemesh, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Jérusalem.
Ils sont attribués aux membres du mouvement "Price tag" (Le prix à payer)

Les vandales, qui ont également comparé l’Amérique à l’Allemagne nazie, ont encore percé les pneus de cinq voitures garées près du couvent, dans la nuit de lundi à mardi, rapporte la presse israélienne le 1er avril 2014. Comme à l’accoutumée lors de telles attaques contre des lieux de culte chrétiens, la police de Jérusalem a ouvert une enquête.

C’est la première fois que le monastère de Deir Rafat, un sanctuaire fondé en 1927 entre Tel-Aviv et Jérusalem, subit une telle attaque, alors que d’autres couvents ont déjà été la cible d’extrémistes de droite juifs. En août dernier, une bombe incendiaire a été lancée contre le monastère de Beit Jamal, tout près de Beit Shemesh, et les murs ont été couverts de slogans hostiles.

Des dizaines de sites chrétiens et musulmans vandalisés

APIC signale que depuis 2009, 29 couvents chrétiens et mosquées ont été la cible de ces extrémistes en Israël, à Jérusalem, et dans les territoires palestiniens occupés, selon « The Price Tag Forum », un regroupement d’organisations israéliennes qui luttent contre ces agressions menées par des colons juifs. Le Forum demande que le gouvernement agisse et qualifie d’"actes de terrorisme" les actions de ce mouvement.

Fin mai, les extrémistes s’en étaient pris à l’abbaye bénédictine de la Dormition, sur le Mont Sion, à Jérusalem. Les graffitis peints sur les murs et les portes étaient explicites. On pouvait y lire : « Les chrétiens sont des singes, les chrétiens sont des esclaves ».

Les vandales semblent agir en toute impunité

Quelques temps auparavant, d’autres édifices religieux chrétiens avaient subi les mêmes actes de vandalisme, notamment le Monastère trappiste de Latroun, à 15 km à l’ouest de Jérusalem, une église baptiste à Jérusalem-Ouest, le Monastère de la Croix, dans la vallée de la Croix, près du musée d’Israël et de la Knesset.

Source : apic/haar/be/Radio vatican/www.lpj.org
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mer 14 Mai 2014, 14:12

Parfois pour certaines déclarations, de non neutralité, quand on se basent sur celà pour dénigrer l'état juif, état de droit , garant des religions.

pas quand ils se plaignent simplement de dégradations, en celà ils ont raison.

quand la police arrive a trouver des vandales, on découvre souvent des palestiniens qui écrivent en hébreu et hatisent la haine.
de jeunes c__ juifs qui vandalisent, c'est plus rare. on en trouvent parmis des juifs radicaux minoritaires.
et non provenant de "colons", colons, ca n'existe pas.  il existe parmis des zones illégales, c'est à dire, sans autorisation de construction,(et ca touche autant des zones ou constuctions juives, chrétiennes, ou musulmanes !) aussi des juifs radicaux. je dit bien : Aussi.
tout le reste, c'est légalement Israel, meme a coté de zones palestiniennes dans gaza, zones qui avaient été donnée sen cadeau par isarel aux palestiniens, en échange d'une paix véritable et l'arret du terrorisme palestinien.

ce n'est pas du colonialisme. et ces zones n'ont jamais été la propriété politique des dits palestiniens, et n'ont jamsis recu de statut aprés le départ des anglais, seul le traité de san rémo de 1921 fait acte de la tpotale propriété de toute la palestine romaine, aux seuls juifs. ausucn autre texte n'a ensuite été approuvé modifiantcette jurisprudence, et les palestiniens ont refusés de signer le partage de 1948 à l'ONU, et refusés la création d'un état palestinien.
ils ont choisis politiquement l'agression et le génocide des juifs. ce qui ne "rajoute" aux palestiniens aucun droit moral ou politique: bien au contraire.

Les "colons", ca n'existe pas. et le bla bla onusien des lobbys proarabes n'y peux rien.

--

ce sont toujours des radicaux, ou des jeunes c_ qui dégradent.

les médias israéliens dénoncent fermement ces vandalismes.
le gouvernement israélien est solidaire avec les chrétiens, et trouve scandaleux de dégarder des lieux de cultes.


on trouve de telles dégradations  d'églises, en France.
dénonceriez vous pour autant, alors, l'illégalité de la république francaise, ou la violence d'apartheid de la république francaise, à pretexte de dégradations de fous ?


que des gens prennent positision ainsi, ce n'est pas etre neutre.


toute dégradation de culte, est une honte.

je ne vais pas lister les dégradations de synagogues, fort nombreuses, en israel.

ni la destruction systématique des synagogues et églises dans les pays arabes, ou à gaza..

le premier acte des palestiniens, quand le pacifiste ariel sharon leur a donné gaza contre la paix, dans ses réves de paix,
a ét de détruire les synagogues de gaza, malgré la promesse de ne pas les détruire.

quelle erreur, sharon n'aurait jamais du donner gaza aux palestiniens, malgré les pressions des européens.

en Israel, on pense à reprendre gaza, car le contrat du coté palestinien n'a pas été rempli (arret du terrorisme palestinien, et paix)
surtout aprés l'accord entre les islamistes du fatah (qui est islamiste !) et les islamistes encore plus radicaux du hamas.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Mer 14 Mai 2014, 14:44

POLEMIQUE. ISRAËL : UN ÉCRIVAIN ISRAÉLIEN QUALIFIE DES EXTRÉMISTES JUIFS DE «NÉO-NAZIS»

Citation :
Il a osé. Amos Oz a osé. Heureusement qu’il est juif et…blanc. Je n’oserai pas. Oui, Amos Oz, intellectuel israélien, estime que les auteurs d’actes violents à l’égard de Palestiniens bénéficient de l’appui de rabbins et de législateurs racistes.

Le plus célèbre écrivain israélien, Amos Oz, a qualifié les extrémistes juifs auteurs d’une vague d’actes racistes contre les chrétiens et les musulmans de «néo-nazis hébreux», rapportait samedi le quotidien Haaretz sur son site. Ces extrémistes bénéficient selon lui du soutien de nombre de nationalistes et même de législateurs racistes.

Cité par le journal, M. Oz a jugé que le terme du «prix à payer», largement employé pour décrire les attaques contre des Palestiniens et Arabes israéliens par des extrémistes juifs, était un euphémisme.

Il existe des «noms gentils pour un monstre qui doit être appelé pour ce qu’il est: des groupes néo-nazis hébreux», a-t-il indiqué vendredi à des invités à l’occasion de son 75e anniversaire, selon Haaretz.

«Justification pseudo-religieuse»

«Nos groupes néo-nazis bénéficient d’un soutien de nombre de nationalistes et même de législateurs racistes, ainsi que de rabbins qui leur fournissent, de mon point de vue, une justification pseudo-religieuse», a ajouté M. Oz.


De nouvelles inscriptions anti-chrétiennes et racistes ont été découvertes vendredi à Jérusalem, où la police a augmenté la surveillance des sites religieux sensibles à l’approche de la visite du pape François en Terre sainte fin mai.

«Le prix à payer, le Roi David pour les Juifs, Jésus est une ordure», a été tagué sur le mur de l’église roumaine Saint-George, près d’un quartier juif-orthodoxe de Jérusalem.

Agressions quasi-quotidiennes


L’inscription «Mort aux Arabes» a été peinte sur une maison de la Vieille ville de Jérusalem, et des swastikas -la croix gammée nazie – ont été dessinées sur les murs d’un appartement dans Jérusalem-Ouest, la partie israélienne de la Ville sainte.

Sous l’appellation du «prix à payer», des colons extrémistes et des activistes d’extrême droite ont intensifié ces derniers mois les agressions contre des Palestiniens, des Arabes israéliens ou encore l’armée israélienne, en réaction à des décisions gouvernementales qu’ils jugent hostiles à leurs intérêts ou à des actes attribués à des Palestiniens.

Des lieux de culte chrétiens et musulmans sont également visés quasi-quotidiennement.

Bien que la police ait procédé à de nombreuses arrestations, elles n’ont donné lieu pour le moment à aucune poursuite, et les appels au gouvernement de confier le dossier au Shin Beth (les services de renseignement) se multiplient.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 00:17

http://www.desinfos.com/spip.php?article41036

source désinfos

Avertissement du Fatah de Mahmoud Abbas lancé aux Israéliens, fusil d’assaut à l’appui, : “partez immédiatement”
Alors que la réconciliation Fatah Hamas semble, cette fois, se mettre en place Palestinian Media Watch, Observatoire des Médias Palestiniens, note une recrudescence des manifestations d’antisionisme diffusées par l’Autorité palestinienne. Elle utilise des thèmes récurrents tels que diabolisation d’Israël et des Juifs, déni du droit d’Israël à exister, glorification de la violence envers l’État hébreu et ses citoyens, ou incitation à la haine. Forte de l’appui du Hamas elle passe aujourd’hui, en interne, à la menace pure et simple. Comme cet avertissement lancé en trois langues, enjoignant les Israéliens à « partir immédiatement » de « Palestine », représentée par une carte d’Israël.

Page Facebook du mouvement de Libération de la Palestine, Commission de la Mobilisation et de l’Organisation du Fatah “ Fatah, page principale” 13 mai 2014

Peu importe que l’anglais soit approximatif, le message trilingue du Fatah est concis et clair : il enjoint « l’occupation », c’est-à-dire Israël et ses citoyens, à « partir immédiatement ». Quitter « la terre de l’État palestinien » définie dans une carte qui est celle d’Israël. Carte utilisée couramment d’ailleurs comme logo dans l’administration palestinienne. A l’opposé un fusil d’assaut exprime une menace tout aussi claire...

Réclamer toute « la Palestine » et la destruction d’Israël, un discours récurrent, tenu ouvertement ici

L’Observatoire des Médias Palestiniens Palestinian Media Watch – PMW – qui a relevé cette publication rappelle que cela s’inscrit dans un discours cohérent et récurrent tenu par divers responsables appartenant à l’Autorité palestinienne.

Début 2014 la branche armée du Fatah, les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, diffusait une vidéo annonçant que « la période de calme est terminée » et prônant « la résistance armée jusqu’à la libération totale de la Palestine ». Elle lance cet avertissement : « Tel Aviv sera transformée en boule de feu » Menaces confirmées dans un article de l’agence de presse palestinienne Maan News le 11 mars 2014.

Le 2 avril 2014 un responsable palestinien, membre du Comité Central du Fatah, Tawfik Tirawi, déclarait à la télévision Al-Manar du Hezbollah : « Voici nos principes au sein du Fatah : La Palestine, Gaza en fait partie, la Cisjordanie en fait partie, et Haïfa, Jaffa, St Jean d’Acre [ trois villes côtières israéliennes ], tout cela fait partie de la Palestine ». Le 20 avril il précisait dans une autre intervention : « de la rivière Jourdain à la mer Méditerranée.

Un autre responsable du Fatah et proche de Mahmoud Abbas, Abbas Zaki, disait très clairement sur Al-Jazeera le 13 septembre 2011 : « Israël disparaîtra. Si je dis que je veux y mettre fin, cela sera extraordinaire, extraordinaire [ mais ] difficile. Ce n’est pas une politique [avouée]. On ne peut pas le dire à la face du monde. On peut se le dire à soi-même ». Il était beaucoup plus ouvert le 1e 13 mars 2014 en vilipendant les Israéliens, qualifiés « d’instrument du mal » à la télévision officielle palestinienne, concluant : « Allah les réunit tous au même endroit pour que nous puissions les tuer ». On notera la caution religieuse apportée « au meurtre de masse...

Il semble que les menaces se font plus ouvertement depuis le rapprochement Fatah, mouvement terroriste du Hamas. Il y a quelques jours cette « réconciliation » devenant, dans une autre caricature officielle du Fatah, des ciseaux coupant la tête du « serpent », c’est-à-dire Israël...

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 00:18

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/140513-sondage-1-4-des-adultes-dans-le-monde-antisemites

source i24News
Sondage: 1/4 des adultes dans le monde antisémites

93% des Palestiniens jugés antisémites, 54% des sondés n'ont jamais entendu parler de la Shoah



Un quart des individus dans le monde sont "profondément infectés" par l’antisémitisme, selon un sondage publié mardi par la Ligue anti-diffamation.

Cette enquête, la plus complète jamais réalisée sur le sujet selon l’Institut new-yorkais, est sans appel et indique que les attitudes négatives envers les Juifs sont "persistantes et omniprésentes" partout dans le monde.

Les onze affirmations sur lesquelles 50.000 personnes se sont prononcées dans 102 pays différents reprennent chacune des stéréotypes antisémites :

1) les Juifs sont plus loyaux envers Israël qu'envers le pays / les pays où ils vivent.

2) les Juifs ont trop de pouvoir dans le monde des affaires.

3) les Juifs ont trop de pouvoir sur les marchés financiers internationaux.

4) Les Juifs ne se soucient pas de ce qui arrive aux autres, mais seulement de leur propre sort.

5) Les Juifs ont trop de contrôle sur les affaires mondiales.

6) Les gens détestent les Juifs à cause de la manière dont les Juifs se comportent.

7) Les Juifs pensent qu'ils sont meilleurs que les autres.

8) les Juifs ont trop de contrôle sur le gouvernement des États-Unis.

9) les Juifs ont trop de contrôle sur les médias internationaux.

10) les Juifs parlent encore trop de ce qui leur est arrivé durant l'Holocauste.

11) les Juifs sont responsables de la plupart des guerres dans le monde.

D’après les résultats, moins de la moitié des personnes interrogées ont entendu parler de la Shoah et deux tiers des répondants ont déclaré ne pas croire au nombre officiel de victimes.

Le directeur national de l’ADL, Abe Foxman a indiqué que les personnes ayant répondu positivement à au moins 6 de ces stéréotypes ont été jugés antisémites.

Il a précisé avoir volontairement placé la barre haut pour "sous-estimer" plutôt que "surestimer" l'ampleur du phénomène, indiquant que 28% des sondés avaient validé la totalité des stéréotypes.

D’après le sondage, le préjugé le plus dominant est celui qui concerne la loyauté des Juifs envers Israël, puisque 41% des personnes interrogées l’ont déclaré vrai.

En 2ème position, on retrouve celui sur les Juifs "qui ont trop de pouvoir dans le monde des affaires" puisque qu'il recueille 35% de réponses affirmatives.

Selon l’étude, qui a établi un classement par région, le pays le moins antisémite au monde est le Laos (0,2%) puis la Tanzanie (12 %) et la Thaïlande (13 %).
93% des Palestiniens jugés antisémitesAFP

A l’inverse, la région la plus touchée par l’antisémitisme est le Moyen-Orient et plus particulièrement Gaza et la Cisjordanie.

"L’antisémitisme est omniprésent dans la société palestinienne", constate l’ADL avec un taux de 93%.

Par ailleurs, l’enquête démontre qu’un quart des personnes interrogées ayant admis n’avoir jamais rencontré de juif ont été jugés antisémites, d’après les critères retenus par l'Institut.

La population juive mondiale a également été largement surestimée par les personnes interrogées puisque 18% l’ont évalué à plus d’un dixième de la population mondiale alors qu’elle ne représente que 0,19%.

Cette enquête permet d’avoir "une réelle idée de l’omniprésence et de la persistance de l’antisémitisme aujourd’hui dans le monde", a indiqué Foxman, expliquant que cette démarche allait au-delà des rapports habituels sur les incidents antisémites.

D’autre part, si le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont les régions les plus touchées, l’Europe de l’Est et l’Europe Occidentale arrivent juste derrière avec des chiffres également élevés.

On apprend notamment que la Grèce est le pays avec le plus haut taux d’antisémitisme (69%) après la région moyen-orientale, suivie par la France avec 37%.

Interrogé sur l’incidence du conflit israélo-palestinien, Foxman a indiqué que "nous croyons que le conflit a un impact sur l’antisémitisme mais nous n’avons pas de statistiques pour le confirmer".
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 00:28

Le député et Rabbin Dov Lipman (Yesh Atid) visite la synagogue vandalisée de Jérusalem
http://jssnews.com/2014/05/14/le-depute-et-rabbin-dov-lipman-yesh-atid-visite-la-synagogue-vandalisee-de-jerusalem/

Le Rabbin et Dov Lipman (Yesh Atid) a visité Moreshset Yisrael, la synagogue conservatrice dans le centre de Jérusalem qui a été victime de tags antisémites lundi.

Des vandales y ont tagué des croix gammées à l’intérieur d’étoiles de David sur un panneau à l’entrée de la synagogue. Lipman a été choqué d’apprendre qu’il était le premier représentant du gouvernement à venir à la synagogue après l’événement.

Dans la synagogue, Lipman a parlé avec le chef de la synagogue Rabbi Adam Frank, et a exprimé son engagement à faire tout en son pouvoir pour veiller à ce que les incidents de ce genre ne se reproduisent plus.

il, faut condamner tout vandalisme de toute part.
l'état d'Israel condamne chaque vandalisme, de tout bord.


--

un bon divorce !!
les palestiniens doivent reconnaitre comme voisin, Israel, comme état juif,
afin d'etre eux meme reconnus.
si ils refusent, qu'ils ne s'etonnent pas du refus d'une république d'apartheid islamique.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 00:35

http://jssnews.com/2014/05/14/chasse-aux-nazillons-charline-grangeot-anti-sioniste-mais-mais-antisemite-hein-les-youpins/
« Les Basterds » sont une organisation présente sur Internet depuis plusieurs mois, qui luttent contre ceux qui font la promotion du racisme, de l’antisémitisme, et qui vomissent sur l’histoire. Aujourd’hui, ils vous présentent : Charline Grangeot la négationniste.




Chasse aux nazillons: Charline Grangeot anti-sioniste, mais mais antisémite… « Hein les you_ins ? »

Chère Cha Choux, dans une vidéo tu apostrophes Manuel Valls et tu te targues de n’être surtout pas antisémite… Seulement anti-sioniste.

Bien. Sauf qu’un jour, sur Facebook tu as écrit ça, et Big Basterd était là pour te choper :




Ouille! Ça fait mal non ?



son second compte facebook est:
Déesse Donné (déesse… Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme ___neries, quand même!)

Soyons fous, on te grille aussi ton 3ème compte Facebook : Point Virgule. Et puis le 4ème aussi (la vache, t’es méchamment accro à Facebook toi!) : Cha Choux.

nous avons alerté les autorités, comme nous l’avons fait pour son copain Raphaël Bourbon Pierre-Marie Payet, connu de tous comme le « pisseux d’Amiens » et qui vient de se manger 5 mois ferme !

Je te disais donc, le négationnisme en France relève du pénal. Nous espérons du fond du cœur que vous serez dans la même prison avec Payet, histoire de vous faire des petits concours de celui qui s’est mangé la plus grosse quenelle lors de la dernière douche
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: ELFASSI MENACE AYMERIC CARON   Jeu 15 Mai 2014, 09:26

ELFASSI MENACE AYMERIC CARON

Dieu sait si CARON m'a agacée bien des fois. Pourtant, une chose est sure, on ne peut soupçonner ni de racisme ni d'antisémitisme... Mais, malheur à lui, il a eu le tort dans une émission de ROUQUIER "ON N'EST PAS COUCHE" de s'apitoyer sur le sort des enfants palestiniens.

Aussitôt, une levée de bouclier du lobby sioniste s'est mis en marche accompagnée d'incitation à la violence de la LIGUE DE DÉFENSE JUIVE (LDJ) et BETAR




13 MAI 2014 OUMMA.COM

Citation :
On a peine à y croire, et pourtant cette incitation à la haine, pousse-au-crime, est écrite en toutes lettres sur un réseau social où se libère une parole raciste sans garde-fous, signée d’un triste sire, Jean-Claude Elfassi, un vulgaire paparazzi de journaux people et imprésario à ses heures des starlettes décérébrées de la téléréalité, sans que la teneur menaçante de son message, ni les groupuscules pro-sionistes radicaux à qui il en appelle directement, n’émeuvent la République laïque.

Une République qui préfère garder ses œillères opaques, dès qu’on la rappelle à l’ordre au sujet de cette insupportable anomalie française, une de plus, qui garantit l’impunité aux brutes épaisses de la LDJ et du Betar sur le territoire national.

Dans le viseur d’Elfassi, lequel pour la petite histoire a fait son service militaire en Israël à l’âge de 20 ans, se trouve Aymeric Caron, le téméraire chroniqueur du samedi soir de l’émission « On n’est pas couché », censuré récemment pour avoir osé se démarquer de la doxa dominante face au très partisan Alexandre Arcady, réalisateur du film ultra-consensuel consacré à l’affaire Ilan Halimi.

Dans ce concert univoque de louanges qui est entonné à l’unisson jusqu’au sommet de l’Etat, la dissonance émise par Aymeric Caron a été très vite taxée d’antisémitisme, ou comment étouffer la critique inaudible d’Israël sur le plateau d’une émission populaire du service public de l’audiovisuel, devant des contribuables à qui l’on ne dit pas tout…

Cela se passe en France, en 2014, au pays de Voltaire et des droits de l’Homme, et l’on se laisserait bien aller à faire une quenelle anti-système à cette vaste et funeste tyrannie intellectuelle des hautes sphères, à laquelle Elfassi participe activement en ayant franchi un nouveau palier hautement répréhensible, qui glace le sang.


LE CRIF, HANOUNA, ELFASSI, DARMON : TOUS VEULENT LA PEAU D’AYMERIC CARON

Citation :
INFO PANAMZA. Le président du Crif a discrètement saisi le CSA à la suite de la critique émise par le journaliste Aymeric Caron à l'encontre de l'armée israélienne. D'autres personnalités ont manoeuvré différement. Révélations.

Le 8 mai, Roger Cukierman, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), était à New York pour donner une conférence au sein de l'accueillant consulat de France.

Après avoir assimilé antisémitisme et antisionisme, fustigé "l'influence" du Qatar sur l'économie française, salué le tandem Hollande-Valls pour son "soutien" envers la communauté juive hexagonale et souligné que Marine Le Pen n'osait pas critiquer Israël, le dirigeant du Crif a également fait savoir, lors d'un débat avec le public, qu'il était intervenu auprès du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel pour protester contre les déclarations tenues -face au réalisateur Alexandre Arcady- par Aymeric Caron au sujet de l'armée israélienne.
]
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 09:30

Raz le bol de ces sujets. Vous ne pouvez pas allez vous haïr ailleurs (je parle aux deux camps : les pro et aux anti-sionismes, aux philo et aux anti sémites).

Laissez ce peuple Juif tranquille. Cessez d'en faire le centre de vos obsessions.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 17:34

ce que je pense.

je vais vous resumer ce qui m'offusque dans l'antisionisme.

car peut etre vous demandez vous pourquoi celà me passionne?
car en effet, je l'ai dit: je n'ai pas la foi.

Mais bizarrement, j'ai toutefois une morale, et peut etre ?? une ame.

Or l'antisionisme blesse mon ame, mes sens.

voilà ma logique:

l"Occupation isarélienne", n'existe pas. c'est Israel; les palestiniens ne viennent pas de palestine.
tout historien le sait, ils n'en sont ni originaires, ni n'en ont eu la moindre propriété politique, dire autre chose c'est mentir.
Dénoncer une prétendue "occupation isarélienne", c'est renverser les roles,les valeurs, nier le droit des juifs a un état juif, et celà, c'est de l'antisémitisme.
ceux qui refusent qu'on les traite d'antisémites quand ils disent non a une prétendue "occupation israélienne", sont antisémites malgré tout: ils refusent la vérité de l'illégalité des prétentions palestiniennes, le mensonge palestiniste colonialiste, et surtout nient le droit à un état d'etre juif.

L'antisionisme, c'est bien un antisémitisme remis au gout du jour,
appliqué à un état au lieu d'etre appliqué a un individu,
appliqué à un peuple.
: nier le sionisme, et ses droits historiques, c'est nier le droit des juifs à l'autodetermination, et l'autodetermination des peuples est garantie par l'ONU quand elle est légitime.

De légitimité , il y a deux poids et deux mesures, car la religion juive vient de Judée, de palestine,le sionisme veux donc la justice. l'ONU l'a reconnu en 1948, et la SDN l'a reconnu en 1921, en parlant à chaque fois de droit moral, et de justice, avant de parler de textes signés.

De quelle justice, et de quelle morale les palestinistes parlent ?
y a t il égalité de droit moral ? ceci est trés important. car celà induit le droit, qui découle de ces questions.


Les faux "palestiniens" n'en sont pas originaires, et n'ont jamais eu, ni pays, ni civilisation, ni propriété politique, ni capitale d'un état à eux, rien.

c'est un fait ! que les palestiniens en versent une larme de dépit, je l'admet ! ce qu'on leur a appris depuis l'enfance, se brise tristement, a celà, soit on l'admet, soit on nie la vérité, et on se drappe de fierté mal placée, puis, d'un jihad qui s'autojustifie.

Une fierté qu'on juge mal placée, aux juifs !  voilà le probléme moral !

Car les palestinien ont empruntés l'adjectif "palestinien", mais n'ont aucun lien avec cette région.
"on " leur a donné cet adjectif.
qui , "on" ??

bizarrement, sous l'empire ottoman, ce sont des juifs qui ont commencés a traiter les immigrants musulmans venus chercher des emplois chez les juifs, de "palestinien".
pourquoi ?
mais pour leur faire plaisir, pour les habituer, ces nouveaux travailleurs se sentaient encore egyptiens, irakiens, syriens, etc..   pour qu'ils soient des travailleurs bien acceptés.

intégrés.  bien qu'etrangers ..

quelle fut leur réaction ?

ils refusérent de se laisser traiter de "palestiniens".
ils trouvaient celà injurieux: ils étaient fiers de leurs origines, et ne voulaient pas changer leurs moeurs, cultures, chants, cuisines.; d'egypte, yemen, irak, arabie, etc.. et ils n'étaient meme pas forcément arabes ou musulmans.

quand à la notion de "peuple palestinien", cette notion ne fut inventée que dans les années 60, comme argument de propagande politique, décidé durant une réunion du KGB, et des services secrets egyptiens et syrien, comme on peux le lire dans le livre de guy milliére " comment le peuple palestinien fut inventée", édité en 2011.
cette apellation, nullement controlée, de "peuple palestinien" était d'abord un slogan de propagande, ne se basant sur rien d'historique, et rien de culturel.


c'est la répétion forcenée, durant des dizaines d'années, qui créat la croyance en un tel peuple, et créat une certitude chez beaucoup.





Pire: en tant qu'immigrés étrangers, attirés par le travail fourni par les juifs, ils ont commencés a massacrer les juifs depuis 1921, puis ont décidés de partir afin de laisser des armées arabes génocider les juifs en 1948.

Les palestiniens n'ont donc, non seulement, aucun droit historique sur cette région,

mais surtout, aucun droit moral.

De plus,
avant l'invasion ottomane, cette région n'était nullement "islamique", et nullement "arabe".

Leur haine des juifs n'est pas récente, elle existe depuis les années 1900, mais est plus profondément venue de l'antisémitisme islamique classique.
c'est ce qui a versé le grand mufti "palestinien" des années 40, dans les bras du nazisme.

Est ce que ce nationalisme palestinien artificiel est moral ?

Non.


Le palestinisme est donc une négation de l'histoire,un étandard politique, pour défendre le marxisme, l'islamisme ou des interets impérialistes, et non défendre le droit ni la vie.

Pourtant , il s'en targue !
n'est ce pas risible.
du rire le plus morbide.

Le rire satanique qui renverse la morale et l'histoire.


Les palestiniens sont des immigrés, venus d'egypte, yemen, arabie, syrie.. de 20 pays divers,
et ont été mis sur le carreau par les pays arabes qui ne voulaient plus leur retour dans leurs pays d'origine, en les transformant en armes humaines de guerre, pour des raisons colonialistes islamistes, et détruire un état de droit, un état légitime, fondé, moral, un état juif: Israel.

Etre antisioniste, c'est défendre véritablement, l'antisémitisme le plus PUR:
celui là: La négation la plus froide du droit des juifs sur leur sol ancestral, ce qui attaque leurs âmes.


voilà, l'antisionisme blesse mon ame, ce que je suis, meme si je ne crois pas au ciel, et suis nationaliste de mon pays que j'aime, le seul ou je veux vivre et m'y sent profondément chez moi,et que je défendrais toujours, la France.

Voilà, le ressenti, l'injustice profonde que subit mon ame.


Dernière édition par prinu le Jeu 15 Mai 2014, 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 17:39

Arnaud Dumouch a écrit:
Raz le bol de ces sujets. Vous ne pouvez pas allez vous haïr ailleurs (je parle aux deux camps : les pro et aux anti-sionismes, aux philo et aux anti sémites).

Laissez ce peuple Juif tranquille. Cessez d'en faire le centre de vos obsessions.

On doit laisser le peuple juif tranquille, mais taper sur les palestiniens on peut ? C'est ça donc ?

Je suis bien plus juif que le prinu, mais je perçois au moins les horreurs de l'occupation de terres qui n'appartiennent plus aux juifs depuis 2 000 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 17:41

prinu a écrit:

Les palestiniens sont des immigrés, venus d'egypte, yemen, arabie, syrie.. de 20 pays divers,
et ont été mis sur le carreau par les pays arabes qui ne voulaient plus leur retour dans leurs pays d'origine, en les transformant en armes humaines de guerre, pour des raisons colonialistes islamistes, et détruire un état de droit, un état légitime, fondé, moral, un état juif: Israel.

Et les juifs débarqués en Israël depuis plus d'un siècle sont des immigrés venus de plus de 50 pays différents...

Et donc ? Qui est l'immigré ?

Doit-on demander à Rome de réoccuper la France ?
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 18:04

parlons plutot moralité.
je vous assure que les sionistes n'ont jamais voulu nuire à autrui;
ne vous aveuglez pas de vengeance, inutile d'ailleurs:
a votre avis, qui a nuit le plus aux gens que vous défendez ?
je dirait d'abord: ceux qui envoient les enfants palestiniens à la boucherie, le jihad, premier ennemi des palestiniens.

ensuite, leurs professeurs, politiciens palestiniens, qui ont retournés l'histoire de la région.
et qui ne les ont pas motivé a cultiver leur jardin, mais a la violence.

--

"qui ne leur appartiend plus depuis 2000 ans."

parecque le vol et la déportation des juifs n'améne pas de justice, donc ? envers un peuple qui prie presque chaque jour, durant 2000 ans, pour y revenir ?? sans relache ?
en tout cas, cette terre n'a jamais appartenu aux travailleurs immigrés dits palestiniens, qui n'en sont pas originaires, ni autochtones propriétaires politiques, commencez par ingerer cette notion réaliste, vraie, meme si elle vous déplait profondément. je suis désolé de cette déconvenue pour vous.. vos certitudes sont infondées.





--


brimés depuis des siécles, les juifs ont un droit moral sur cette région, ils priaient pour y revenir.

c'est une restitution légitime.

enfin,hormis la foi et le slivres de foi,
l'étude archéologique et scientifique, démontre l'origine du judaisme en Judée.

La "police scientifique" confirme donc le droit des juifs.

leur retour est pour eux, émouvant, fondé, c'est leur vie.

le droit moral se joint au droit historique.

un droit souligné par la SDN en 1921, et souligné par l'ON en 1948.

en quoi, rénové venu du choupetistan, pouvez vous juger de ce droit là ?
un droit souligné par des rois, des empereurs, des philosophes ?

pouvez vous mettre une main devant vos yeux devant les preuves archéologiques dans les musées, et les murs encore debout des pierres de la jérusalem juive ?

je dit la meme chose a tout antisioniste: il est amoral de condamner le sionisme.

c'est pour les juifs, l'essence de leur ame, la justice profonde.

la "justice palestinienne", se base, elle, sur le déni, et la haine raciale des manuels scolaires palestiniens.
et meme si un milliard de gens les soutenaient contre Israel, durant mille ans, elle serait toujours amorale et trop peu fondée pour etre honnete.

La société palestinienne en fureur doit profondement changer, si elle veux avancer quelque part.

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 18:20

Déjà dès la 1ère phrase ça commence très mal.
prinu a écrit:
je vous assure que les sionistes n'ont jamais voulu nuire à autrui
Ah bon ? Vous êtes dans leur tête ? Qu'en savez-vous ? Ça n'a aucun sens.
C'est comme si je disais : "je vous assure que les catholiques n'ont jamais voulu nuire à autrui. S'il vous plait croyez-moi."
Ridicule. (D'autre part les faits vous donnent tord.)
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 18:25

Ray a écrit:

C'est comme si je disais : "je vous assure que les catholiques n'ont jamais voulu nuire à autrui. S'il vous plait croyez-moi."
Ridicule.
ah ??, les catholiques avaient pour but de nuire à qui ?

..? humour, mais devellopez quand meme. j'apprend chaque jour.


--

les sionistes voulaient la paix avec tout leurs voisins.
c'était un but humaniste.
et les sionistes ont été attaqués violemment, depuis 1921.
(j'ai meme lu que les premiéres attaques antijuives, dans cette région, avaient commencés en fait en 1909, mais je doit retrouver la source)

c'est les violentes attaques contre les juifs de la palestine ottomane, qui ont lancé le besoin renouvellé et modernisé, de nation juive d'autodéfense des juifs, tel que révé depuis longtemps. c'est à, dire, défendre la vie.  Le sionisme est moral.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 18:48

Je condamne tout acte antichrétien, des tarés et félés ultra religieux israéliens qui manifesteraient contre le pape.
la presse israélien condamne toute parole des minoritaires fous qui critiquent sa venue.
--
L'état d'Israel se prépare a applaudir et a accueillir chaleureusement le pape francois, qui est trés attendu, avec ferveur.

le pape francois connait personellement plusieurs rabbins.


A l'avance, je vous préviens que de nombreux articles vont tenter de diviser l'amitié judéo chrétienne, je le sais.

leurs auteurs sont des fous, non neutres, et fort souvent des antisionistes.

il va y avoir de la désinformation, beaucoup de propagande.

aussi, demandez moi a chaque fois, si une chose est vraie ou pas.


Les sites antisionistes s'appretent à inonder le web d'articles destinés à hatiser la haine, et à prétendre que les israéliens n'aimant pas les chrétiens.

ils veulent faire, de quelques cas maladifs, des généralités.

les sites pro-israéliens préviennent de dizaines de milliers de textes et articles de diffamation.

Je voulais vous prévenir !

une véritable machine de guerre médiatique va etre lancée contre Israel, à cette occasion.

nottament, dérriére des jeunes de haine "prix à payer", il y a beaucoup d'arabes qui écrivent des slogans en hébreux, pris en flagrant délit, sur les murs d'eglises, pour hatiser la haine.

Dans les faits, en vérité, chez les rabbins et synagogues: tout le monde est en joie d'accueillir le pape,
c'est pour les juifs, un honneur, une reconnaissance.
c'est trés positif !

les antisionistes vont tout faire pour amener de la violence. ca va etre chaud.

je me ferais le devoir de remettre les faits a leur juste mesure, et de mettre ici tout ce qui se passe VRAIMENT durant la visite du pape.

vous pouvez donc a chaque fois, me poser des questions, à chaud, je donnerais des réponses avec des sources.


ce qui va etre passionant, et plein de ferveur.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 19:06

Il y a un petit groupuscule de radicaux juif, , oui, celà existe, qui sévit actuellement.
le probléme est que des articles vont tenter de faire croire qu'Israel est un état raciste.
ce qui est faux.
sachez ceci: la police israélienne les surveille.

ils sont aussi peu nombreux que certains groupes d'extréme droite en France,
et ne représentent, ni Israel, ni l'opinion.

Les services de sécurité israéliens agit et les surveille.

De plus, il y a de jeunes arabes qui écrivent en leur nom, pour creer des troubles, ils écrivent de slogans antichrétiens, en hébreux.
et il est quasi impossible de faire de distingos, entre vaies provocations de radicaux juifs, et provocations des arabes taguant en hébreux.

ona arrété (j'ai éja mis une vidéo sur ce site), des arabes abattant des arbres de vergers palestiniens, et écrire en hébreux dessus.
on les a filmé en train de faire passer celà pour du vandalisme de la part de juifs, et la police a arreté des arabes en train de taguer des églises, en hébreux.

c'est bien une guerre médiatique; il faudra prendre du recul, comme à chaque fois qu'il y a quelque chose d'important, oe "sensationnel".


Tout va etre bon pour taper sur Israel.


--
Les ultra religieux contre le gouvernement israélien

Le principal objet de frictions est sur le mont Sion. Plus précisément à l'emplacement du cénacle. Un bâtiment de deux étages où, selon la tradition, se trouverait la pièce évoquée dans les Évangiles et où aurait eu lieu le dernier repas de Jésus avec les apôtres. Dans le même édifice se trouve ce qui serait le tombeau du roi David, un lieu saint juif.
L'Église catholique entend récupérer au moins la salle de la dernière cène, mais nationalistes et religieux israéliens s'y opposent. Des négociations entre le Vatican et le gouvernement Netanyahou seraient sur le point d'aboutir. Le pape François va s'y recueillir.

---

Les radicaux juifs vont donc faire monter la tension,
et cette tension, des arabes antisionistes vont tenter de la faire monter au plus haut point, par tout les mauvais coups possibles, surtout médiatiques, et qui sait ? terroristes, ou avec des manipulations (faire porter le chapeau..).


--

Reconnaissant une hausse des attaques contre des sites chrétiens, musulmans et arabes israéliens, un porte-parole de la police israélienne n'a toutefois pas voulu confirmer que le phénomène était lié à la venue du pape. En revanche, les patrons de la police ont demandé à tous leurs commandants de district de renforcer la sécurité autour des sites sensibles. Une présence sécuritaire sur laquelle a ironisé le patriarche latin : "Nous n'avons aucune raison d'avoir peur, car Israël met à notre disposition une dose nécessaire de sécurité, voire une overdose." Il a donc appelé tous les chrétiens de Terre sainte à venir prier "sans crainte" aux côtés du pape François.

--

Je serais a l'affut des désinformations, et je mettrais ici ce que je sais.


Dernière édition par prinu le Jeu 15 Mai 2014, 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 19:16

prinu a écrit:
je vous assure que les sionistes n'ont jamais voulu nuire à autrui

Bah oui quoi.

"Ooops monsieur le palestinien, mon bulldozer a rasé votre maison et déraciné votre plantation d'olivier, mais je vous assure, je n'ai pas fait exprès, vous me croyez hein ? Bon c'est pas grave, je vais m'installer là du coup."
"Ooops, mon phosphore blanc s'est échappé des soutes de mon bombardier, tu m'excuse mon garçon hein, j'ai appuyé sur le mauvais bouton."

Bref, vous êtes ridicule, cynique, menteur et vous prenez les gens pour des cons par dessus le marché.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 19:21

tss, ray, allons. vous prendrez bien une bonne tasse de thé ?

jaune, le phosphore de ma bombe dans ma poche est jaune.
c'est le seul que tsahal posséde (il en existe trois variétés), et il est utilisé pour éclairer des zones terroristes, afin d'éviter de toucher des civils innocents. ce phosphore sauve des vies palestiniennes, c'est son but.
dites : "merci Tsahal".
hélas pour vous, les gousses d'ail et les croix, ca ne marche pas sur les vampires juifs.

seul le hamas et le hezbollah ont des stocks de bombes au phospore, et tsahal découvert a gaza, des traces de stock de phosphore blanc offensif.

ce qui est interdit.

Les photos d'enfants palestiniesn brulés au phosphore sont de fausses photos de gaza.
elles viennent d'autres conflits dans le monde, ou les lanceurs de bombes au phosphore sont arabes.

c'est ce qui a été découvert par le rapporteur de l'ONU, Goldstone.



Dernière édition par prinu le Jeu 15 Mai 2014, 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 19:24

prinu a écrit:
tss, ray, allons. vous prendrez bien une bonne tasse de thé ?
C'est effectivement la seule chose que vous pouvez dire.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 19:55

http://www.tel-avivre.com/2014/05/11/une-emission-de-tele-palestinienne-pour-les-enfants-encourage-a-tuer-des-juifs/

source tel a vivre

Quelques jours seulement après l’accord de réconciliation avec l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, la chaîne de télévision officielle du Hamas a diffusé une émission pour enfants dans laquelle l’animatrice demande aux enfants, si « quand ils seront plus grands, il tueront tous les juifs".



L’émission s’appelle « Les Pionniers de demain ».

L’animatrice s’adresse aux petites filles : « Tulin, pourquoi veux-tu devenir policière ? »

Tulin : »Je veux faire comme mon oncle »

L’animatrice : » Comment s’appelle ton oncle ? »

Tulin : »:Ahmad »

L’animatrice : » Il est policier, que fait la police? »

Tulin : »Ils attrapent les voleurs et les fauteurs de troubles »

L’animatrice : » Et ils tirent sur les juifs, n’est-ce pas?, Tu veux faire comme ça Inch Allah »

Tulin : »Oui, je tirerais sur les juifs »

L’animatrice : » sur tous ? »

Tulin : »Oui »

L’animatrice : « Tres bien »

Ce clip, traduit en anglais par le Moyen-Orient Research Institute (MEMRI) est juste un des innombrables cas d’incitation au génocide des juifs par le Hamas et par l’Autorité palestinienne elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Jeu 15 Mai 2014, 20:48

Un article du " Monde diplomatique " de mai 2014 :

" CHOISIR DE NE PAS CHOISIR

Israël déconcerté par la guerre en Syrie .

[...] ... faut-il soutenir l'une des parties combattantes ? Faut-il choisir un camp contre l'autre , s'abstenir d'aider l'un comme l'autre , ou fournir plusieurs niveaux d'assistance aux deux simultanément ? Et , dans l'hypothèse où Israël fournirait une assistance , doit-il la procurer directement ou indirectement ? Ouvertement ou en secret ? Doit-il livrer des armes - une forme d'engagement qu'il a souvent pratiquée - ou s'en tenir au domaine humanitaire ? ... "

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 01:28

je pense qu'on ne peux pas ne pas aider a défaire le dictateur syrien, meme s'il faut armer des gens peu recommandables. il faut d'abord briser l'axe militaire syrie-russie.

ensuite, les ennemis de la démocratie (ne nous leurrons pas), qui serons au pouvoir, serons plus facile à combattre que ceux aidés par la russie.
Assad doit tomber. c'est mon avis personnel..
il n'est pas facile, meme pour israel, de faire des choix sans risques, c'est pourquoi l'aide des occidentaux , et d'israel, aux opposants a assad, est parcimonieuse et trés ciblée.. mais indispensable.
assad a fait appel au hezbollah pour massacrer les résistants chrétiens et les sunnites.
le hezbollah palestiniens fait de la boucherie avec les chrétiens, là ou il passe.

Israel soigne des syriens de tout bords et de toute religion, dans ses hopitaux.
Aucun autre pays n'a pour l'instant aussi bien agis, avec courage, dans la région.


vidéo:


le hezbollah palestiniste achevant des blessés chrétiens à terre.

Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 08:41

prinu, seriez-vous raciste ?

Vous accablez les Palestiniens de tous les noms, de toutes les infamies...

En fait, vous ne valez pas mieux que les autres, que les nazillons, les racistes, les sionistes... Tous vous êtes des criminels en puissance, appelant à la haine de l'autre...

Je vous prédis prinu qu'à force de regarder dans l'abîme, l'abîme regarde en vous... Et vous récolterez cette haine que vous attisez depuis plus de 60 ans.

Mais dans votre folie, vous ne devez pas le percevoir. Votre athéisme béat vous fait rater les mots même qui font du christianisme la source de la paix : "aimez l’Éternel votre Dieu, et aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé." Cela devient dans la bouche des terroristes et des sionistes spoliateurs : "haïssons-nous aujourd'hui afin que nos enfants s’entre-tuent demain"

C'est infecte !
Revenir en haut Aller en bas
Unhomme



Masculin Messages : 394
Inscription : 12/09/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 08:47

Tiens, le topic a ete rouvert? Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 13:27

non, en quoi ? je déefnd tout les peuples, si ils sont de vrais peuples, qui ne mentent( ou qu'on ne fait pas mentir depuis la petite enfance par bourrage de crane) pas pour un colonialisme antilibertaire. les palestiniens font, et qu'y pouvez vous donc, partie de ce style, ces gens sont maipulés pour des interets impérialistes, ceux des mollah d'Iran et des islamistes radicaux.
je défend les droits de tous, et la vie.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 13:28

http://www.aish.fr/print/?contentID=248148201§ion=/israel/israel

source aish

Pourquoi Israël n’est PAS un État d’apartheid

Contrairement à ce que beaucoup le lui reprochent, Israël n’est pas un État d’apartheid pour les 20 pour cent de ses citoyens qui sont arabes car :

1. Israël est une démocratie multiraciale et multiethnique. Les minorités arabes, druzes et autres en Israël disposent de droits égaux. Tous les citoyens possèdent un droit de vote égal. Les discriminations raciales sont interdites par la loi. Les universités sont mixtes. Certaines villes et villages israéliens sont également mixtes. C’est le cas d’Acres, Haïfa, Jaffa, Lod et Ramla où Juifs et Arabes vivent côte à côte. Les tribunaux israéliens luttent efficacement contre toute forme de discrimination. La minorité arabe israélienne participe pleinement au processus politique.

2. Les citoyens arabes israéliens possèdent certains droits collectifs en tant que minorité nationale. L’arabe est la deuxième langue officielle en Israël et on trouve en Israël une culture, littérature et presse arabe florissantes.

3. Le gouvernement israélien œuvre en faveur de la réduction des écarts entre la minorité et la majorité ethnique. Plus particulièrement depuis la Commission Or en 2000, Israël comble activement les écarts économiques, ouvre l’accès au service civil, égalise les droits sociaux, introduit l’arabe dans les écoles juives et améliore l’accès à l’éducation supérieure.

4. 77% des citoyens arabes d’Israël affirment qu’ils préfèrent vivre en Israël plutôt que dans n’importe quel autre pays au monde.

Le sionisme n’est aucunement une forme de racisme car :

5. Le sionisme désigne le mouvement de libération nationale du peuple juif, qui appelle à la restauration de la souveraineté de la vie juive en terre d’Israël après 2000 ans d’exil et de persécutions, persécutions ont atteint leur paroxysme durant la Shoah.

6. Les sionistes ont toujours considéré qu’une minorité non-juive vivrait aux côtés du peuple d’Israël. La déclaration d’indépendance d’Israël en 1948 a promis aux habitants arabes de l’État d’Israël « une citoyenneté pleine et égalitaire et d’une juste représentation dans tous les organismes et institutions - provisoires et permanents - de l'État. »

7. Le droit du peuple juif à créer un foyer national en Palestine fut reconnu par les Britanniques dans la Déclaration Balfour de 1917, puis ensuite approuvé par la Société des Nations (le précurseur de l’ONU) en 1922. En 1947, l’Assemblée Générale de l’ONU a approuvé la partition de la Palestine mandataire en « deux États juifs et arabes indépendants. »

8. En 1948, la communauté juive a déclaré l’établissement d’Israël en accord avec cette résolution de l’ONU. Cinq armées arabes l’ont immédiatement envahi. Le problème des réfugiés palestiniens est né de la guerre et non par nature.

Le fait qu’Israël soit un État juif n’en fait pas un État d’apartheid car :

9. L’appellation « État juif » ne fait pas d’Israël une théocratie (gouvernement exercé par une autorité religieuse) ou un état exclusivement réservé aux Juifs. Israël est une démocratie qui obéit à une législation élaborée par un parlement élu, la Knesset. Les citoyens de toutes confessions ont le droit de vote. Ils bénéficient tous de la liberté d’expression. La Déclaration d’Indépendance garantit explicitement la protection des minorités.

10. Certes, Israël est le foyer national du peuple juif. Mais il existe de nombreux autres états de par le monde qui sont à la fois des foyers nationaux pour une majorité ethnique ou un groupe racial et des démocraties. De tels états demeurent des démocraties du fait de leurs systèmes de gouvernements et parce que les droits des minorités y sont protégés.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 13:39

Expliquez-nous alors la différence entre:

1. la nationalité juive uniquement accordée aux juifs d'Israël

2. la citoyenneté israélienne accordée aux autres (et même aux Samaritains qui n'ont jamais quitté la Terre sainte, par exemple)...

Et pourquoi il faut avoir la nationalité juive pour être propriétaire en Israël...

On vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 13:53

Dans les zones occupées, justice d'exception, justice militaire, pour les Palestiniens, justice normale pour les autres.  Pourquoi ?
Et même (et d'autant plus) s'il ne s'agit pas, selon la vision partiale et israélienne de Prinu, de zones occupées, pourquoi deux traitements distincts en matière de justice ?  Rappelons que pour l'état français et la plupart des états il s'agit de zones occupées.
Pourquoi les permis de construire sont refusés ou soumis à des attentes inadmissibles pour les Palestiniens, délais différents des délais accordés à la population ethniquement juive, les forçant souvent à construire sans permis, ce qui permet ensuite à l'état de détruire la maison, puisque construite sans permis , et sans accorder de dédommagement ?
Le Vatican défend le droit des Palestiniens à un état autonome.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 14:07

DelpheS a écrit:
Dans les zones occupées, justice d'exception, justice militaire, pour les Palestiniens, justice normale pour les autres.  Pourquoi ?
Et même (et d'autant plus) s'il ne s'agit pas, selon la vision partiale et israélienne de Prinu, de zones occupées, pourquoi deux traitements distincts en matière de justice ?  Rappelons que pour l'état français et la plupart des états il s'agit de zones occupées.
Le Vatican défend le droit des Palestiniens à un état autonome.

Il y a différents statuts en Israël: comme je le disais, une distinction juridique et religieuse entre nationalité juive et citoyenneté pour les autres (non-juifs au sens religieux du terme) ; ensuite entre les territoires de l’État d'Israël (anté-1967) et les Territoires occupés (statuts d'occupation reconnu par toutes les législations internationales) que la Cour suprême d’Israël nomme « possession belligérante » (tfisah lohmatit). Le statut juridique des habitants de ces Territoires occupés sont semblables à ceux des français sous occupation allemande...

Et pour rappel, en Israël, un non-juif (donc dépositaire seul de la citoyenneté juive en Israël) ne peut être légalement propriétaire:

les acheteurs d'un bien immobilier en Israël doit savoir qu'il existe deux distinctions fondamentales :

- entre les biens faisant l'objet d'une appropriation privée et ceux demeurant propriété éminente de l'État qui sont gérés par le Minhal Mekarke Israël,

- et d'autre part, entre les biens qui ont fait l'objet d'une inscription au cadastre (Racham Mekarkein).

90% des biens immeubles (constructions et terrains) appartiennent au Minhal, donc à l’État et 10% au Racham...

La propriété est ainsi réservée uniquement aux juifs (au sens religieux). En vertu du bail signé par chaque individu ou institution avec le Fonds national juif, il est interdit d’en transmettre le droit d’exploitation à un non-juif, quand bien même il serait citoyen de l’État d’Israël.
Revenir en haut Aller en bas
DelpheS



Masculin Messages : 777
Inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 16:42

Les terres achetées  ou confisquées  par le Fonds National Juif  ou KKL,  sont définitivement (selon sa charte) interdites d'achat, de location, d'exploitation par des non-juifs.

Les reboisements opérés par ce fond ont aussi servi à masquer les ruines des anciens villages.

Egalement sur la politique d'expulsion des bedouins du Neguev, article du Huffington Post :

"Le FNJ se proclame « première organisation caritative israélienne humanitaire et environnementale », une prétention rejetée comme de l’écoblanchiment par les ONG environnementales autour du monde. Le malaise monte sur le rôle de l’organisation dans la politique de discrimination du gouvernement israélien contre les non-juifs, en particulier dans la destruction des villages bédouins palestiniens dans le Néguev, dans le déracinement forcé des villageois dans ce que les militants appellent un processus de concentration et dans leur remplacement par des colonies seulement pour juifs. Les militants ont appelé ce processus « nettoyage ethnique » et mettent l’accent sur le financement des activités du FNJ via son statut caritatif et exempté de taxes ici en Grande-Bretagne (1)."

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/11/13/2636996_grande-bretagne-recul-du-kkl-fnj.html
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 16:57

Hé oui, mais les prétentions des israéliens sur les régions côtières de Gaza, sur le Néguev...

Les sionistes se réfèrent à l'histoire et au droit des juifs de reprendre ces terres, mais historiquement, ils ont tort, puisqu'il est évident qu'ils empiètent sur leurs voisins...

Le sionisme est donc un impérialisme spoliateur...

Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 17:09

il a raison de l'imposer.

Les republiques islamistes ou musulmanes le font bien " republique arabe" et tout le monde l'accepte.

que ceux qui signent un traite avec israel ne nient plus de reconnaiyre, en sihnant, avec un etat juif respecte completement en tant que tel.
ou qu'ils ne signent pas !
Ces pays ont ete sans cesse antisemites et antijuifs, et ils veulent signer, a leurs avantages, et continuer de nier le droit des juifs a un etat juif, donc dedole.
il a raison.
j'aurais meme change le nom du pays en : Republique Juive d'Israel.
ils devraient.


Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5215
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 17:13

votre carte n'explique rien, et vos accusations primaires sont fausses.
etayez, demontrez, argumentez .
vous ne faites rien de tel.
les concessions qu'israel peux faire, sont tres bonnes, sur le terrain, pour faire la paix. il fait penser aux voirs de communications pour l'interet des deux parties, et Israel en tiend compte dans ses propositions de paix, toujours refusees depuis des annees par les palestiniens qui veulent tout, tout en regusant dd reconnaitre le caractere juif de l'etat avec qui ils pretendent discuter. ce n'est oas acceptable. aucun pays au monde n'accepterait ce qu'on veux imposer a Israrl, qui n'est pas l'agresseur, et qui est diffame.
par ailleurs,
vos propos , non etayes, gratuits, faux, sont tires par les cheveux.
vous ne retenez rien des preuves et demonstrations.




Dernière édition par prinu le Ven 16 Mai 2014, 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite   Ven 16 Mai 2014, 17:18

Donc une république racialiste et excluant de sa vie politique tout non juif...

Et vous en tant qu'athée, vous n'êtes donc pas juif de nationalité, mais simple citoyen d'Israël... Vous comprenez ? Un sous-citoyen, car un juif apostat, voyez-vous ?

Revenons à la Déclaration Balfour :



« Cher Lord Rothschild,

J'ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l'adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans tout autre pays.


Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour »

Et pour rappel les accords Sykes-Picot de 1916 à la base du mandat de la SDN



On voit très clairement que la Palestine qui devait accueillir les arabes et les juifs représente 50% des terres indûment occupées par Israël...

http://mjp.univ-perp.fr/constit/sy1916.htm
Revenir en haut Aller en bas
 
Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Israël et les Palestiniens, sionisme et antisionisme - occident judéochrétien suite
» Antisionisme = Antisémitisme par Martin Luther King
» le mythe du méchant israelien contre le gentil palestinien
» Le pape François invite Palestiniens et Israéliens au Vatican prier pour la paix
» Qu'est-ce-que le sionisme? Différents points de vue sur le sionisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: