DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Jeu 20 Mar 2014, 17:09

Bonjour,

Je crée ce fil à partir de considérations émises par des membres, sur le topic "mahikari", afin de ne pas faire de hors-sujet là-bas, et vu que le thème est très important, essentiel.


Ainsi :

Dims écrit :

"c'est la méditation qui apporte une vision juste de la réalité et qui vous conduit petit à petit "hors du péché", je vous le garantis.
Le péché pour le bouddhisme est plutôt l'attachement. Si vous pratiquez véritablement la méditation vous verrez que cela conduit automatiquement vers une vie monacale. Car plus la lumière ce fait et plus nous comprenons la souffrance que crée l'attachement sur les autres et nous même. Et plus la lumière ce fait et plus nous voyons la voie salutaire de la non souffrance qui est nirvana.
(...) La vrai liberté c'est de ne plus vivre en dépendance des phénomènes, des désirs, des passions et donc de dissoudre son karma."


Et Hillel lui, pense que :

"La vraie liberté est celle de ne pas pécher.
Or, cette liberté ne peut être gagné par nos efforts ou la méditation, mais en laissant Jésus vivre en nous et nous transformer chaque jour."



==> Vous avez tous les 2 raison, je trouve, et surtout pas un seul d'entre vous.

Selon moi, le chrétien a totalement raison de dire que Dieu accorde la Grâce de la purification la plus élevée, mais il a totalement tort de croire qu'il n'a pas à initier cette purification de façon très forte et très marquée, et non pas en dilettante. D'ailleurs, le décalogue (10 commandements) et toutes les explications du Christ décrivent des actes bien précis à faire, des comportements à avoir, pour se détacher et pour se purifier. Et c'est aussi pour ça qu'existent les monastères, desquels sont sortis nombre de Saints, et tous les fameux voeux, voeux de pauvreté, de chasteté, de charité, etc etc.
On doit faire un grand nombre d'efforts, intérieurs et extérieurs, pratiques ET méditatifs (le Christ a bien dit de "veiller"), et une fois qu'on a bien avancé, alors la Grâce finale de Dieu se manifeste pour opérer la vraie et totale purification spirituelle, sinon notre effort antérieur ne vaudra pas grand chose en lui-même, si beau soit-il.
Et si on rejette ce fait, et qu'on attend juste la purification de Dieu sans rien faire soi-même, outre le fait d'aller vers des désillusions, et bien on tombe dans l'absurdité d'être une grenouille de bénitier, mais sans aucune pratique réelle de purification, ce qui donne une hypocrisie considérable, dénoncée d'ailleurs par tous les laïcs et athées qui profitent de cette grossière erreur pour railler les chrétiens qui vont à l'Eglise, tout en étant riches, égoïstes, racistes, sectaires, etc.


Quant au Bouddhiste, il a totalement raison de méditer (dans le catholicisme, la méditation s'appelle "oraison", concentration sur le Christ, sur le coeur, et cela doit être pratiqué, même si une mauvaise compréhension très courante tend à oublier cela).
En réalité, la méditation n'appartient à personne, elle est UNIVERSELLE, et doit être le lot de tous, le Celte et le Druide méditaient, sinon ils n'auraient pas pris conscience des énergies vitales, telluriques, cosmiques, et n'auraient pas installé des menhirs et autres pierres, qui sont bien évidemment, soit des pierres pour compenser des failles énergétiques, soit des pierres "chargées" volontairement pour avoir certains effets. Les chamanes se concentrent aussi, d'où leurs capacités spirituelles, les Soufis musulmans aussi, les touaregs du désert, aussi, les taoistes aussi, etc, c'est le lot de tous, et l'hindouisme et le bouddhisme n'ont fait que codifier très précisément des méthodes, ce qui est très louable et magnifique.
De même que la chrétienté a eu comme point fort la charité, et du coup on a une superbe société ici avec une sécurité sociale, des hôpitaux, etc, de même les orientaux ont mis l'accent sur la méditation, mais tout ça est très complémentaire.
Le corps n'est pas que bouts de chair, il est énergie, et méditer continuellement dissous les noeuds émotionnels et permet à l'énergie de circuler correctement dans le corps, ce qui permet d'abord d'éviter les maladies et de purifier le système nerveux, et ensuite, de brûler les impuretés du mental, en le détachant des illusions matérielles, ce qui offre une maitrise des instincts, notamment sexuels. (et ce qui permet donc de se comporter moralement de façon impeccable, sans frustration).
Bien entendu, ici aussi, il existe une foule considérable de bouddhistes hypocrites qui ne font que prier, sans rien changer à leurs mauvais comportements, d'égoisme, de luxure, de méchanceté guerrière, etc.
Ce que le Bouddhiste ne doit surtout pas oublier, c'est d'aller rencontrer un Eveillé, une sainte personne, car la purification finale des énergies nécessite une Grâce divine, que véhicule le Saint. Sans cela, les effets de la méditation resteront cantonnés à des effets positifs sur la santé et le système nerveux, sans apporter de transcendance spirituelle. (Pour ça que les chrétiens disent à juste titre : il faut la Grâce de Dieu !).


Ainsi, tous les gens qui sont contre les "Maitres" (et donc la Grâce, la Lumière, qu'ils véhiculent) délirent complètement et n'ont rien compris à ces ascèses, ni à la vie d'ailleurs....  Car tout est Maitre : méditer dans une forêt nous purifie car les énergies de vie, la nôtre et celle des arbres, se mettent en résonance et cela nous purifie car les arbres sont sans ego. Le maitre est juste beaucoup plus élevé et puissant qu'un arbre, mais le principe est le même, le maitre irradie une Lumière Divine qui ouvre le coeur d'autrui.
Le conjoint, l'arbre, l'animal, nous accordent une lumière limitée et temporaire, le Saint, lui, transmet une Lumière infinie, divine et éternelle, c'est une énorme et gigantesque différence, certes, mais le principe est le même, c'est juste pour expliquer le principe que je parle des "maitres" secondaires de la vie de tous les jours...
En réalité, le Saint, Jésus, Bouddha, etc, véhiculent une Lumière (que l'on peut percevoir si on est sensible), qui éveille notre propre Lumière si on s'approche d'eux. Une fois que la bougie est allumée, on peut entretenir ce feu par des pratiques spirituelles.
C'est pour ça que la prostituée s'était arrachée à la foule pour toucher le vêtement du Christ, et que Ce dernier s'est retourné en lui disant : " va, car ta foi t'a sauvé." Il lui a accordé la Lumière, qui est une Bénédiction, certainement énorme puisque venant de Sa part. C'était une Transmission, et non pas seulement des mots.
Alors, bien sûr, tous les maitres n'ont pas la même force de Lumière, et il nous appartient de nous purifier au maximum, pour mériter en quelque sorte, de rencontrer le saint le plus pur.
Le chrétien peut prier Christ, mais se précipiter aussi pour rencontrer les personnes comme Marthe Robin, Soeur Emmanuelle, l'Abbé Pierre, etc, car ils irradiaient d'une splendide Lumière aussi, ce qui illumine et "booste" considérablement le pratiquant.
Et le Bouddhiste, lui, prie Bouddha, et doit aller rencontrer des maitres aussi, c'est le même principe.


Ainsi, pour moi, la seule distorsion réelle et utile entre Bouddhisme et Chrétienté réside dans le fait de dire : "seul le Christ est une incarnation Divine" (chrétien), ou : "Christ est surement une incarnation divine, mais il y a d'autres Eveillés" (bouddhisme).

Mais ce ne devrait pas être un problème, chacun n'a qu'à faire selon son sentiment à ce niveau, vu que les principes d'ascèse sont très proches, si on a bien compris les textes...
(karma bouddhiste/hindou = "celui qui tuera par l'épée, périra par l'épée", du Christ. il y a plein de choses similaires et identiques comme ça, la charité aussi, etc...).


 sunny
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Jeu 20 Mar 2014, 17:40

Bonsoir Berger et bienvenue  Very Happy 

Au sujet de la méditation bouddhiste, visualiser une deité peut mener loin et même à satan...

Au sujet de la charité, des théologiens catholiques ont entrepris une critique poussée, comme Henri de Lubac (1896-1991), qui déclare:

"L'essentiel, qui met entre charité bouddhique et charité chrétienne un abîme, c'est que, dans celle-ci, le prochain est aimé en lui-même, tandis que dans celle-là il ne saurait en être question. [... ] dans le bouddhisme, on ne peut aimer en soi-même un "moi" tout illusoire ou qu'il s'agit de détruire : comment dès lors aimerait-on vraiment le "moi" d'autrui ? N'étant pas prise au sérieux, la personne d'autrui ne saurait faire l'objet d'un amour sérieux. [... ] La bienveillance bouddhique [...] ne s'adresse pas, elle ne peut pas s'adresser à l'être même, mais seulement à sa misère physique ou morale."
"En ce qu'elle offre de meilleur, disons donc que la charité bouddhique ressemble à la charité chrétienne comme le rêve à la réalité."

(Aspects du Bouddhisme, I, p. 36, 50)

Autre théologien éminent, Hans-Urs von Balthasar (1905-1989) a souligné cette question qui, selon lui, ne cessera de surgir dans le dialogue entre bouddhisme et christianisme :

"Ce qu'il y a de kénotique (la "vacuité") dans l'Absolu est-il Charité (ce que dit le chrétien) ou une pure ouverture sur l'illimité ?".
"Si l'unification se fait par la charité, la distinction reste présupposée, jusque dans l'essence de Dieu, une distinction qui n'est pas annulée, mais plutôt dépassée dans l'amour commun des personnes distinctes, à savoir l'Esprit Saint. Si en revanche l'unification n'est pas conçue comme charité, mais comme une "intuition" parfaite, comme une "illumination", alors il ne s'agit que de la suppression du face-à-face du sujet et de l'objet (noèsis-noèma). On comprend alors la négation de toute dualité définitive : on n'en a plus besoin. La solution chrétienne ne s'oppose alors pas seulement au bouddhisme, mais à toute philosophie mystique [...]."

(Vers le dialogue, Revue catholique internationale "Communio", XIII, 4 (juin-juil. 1988), p. 10)

et la Congrégation pour la doctrine de la foi :

Quelques aspects de la méditation chrétienne (Orationis formas),
Lettre aux évêques de l'Église catholique

15 octobre 1989
présentation du cardinal Joseph Ratzinger
AAS 82 (1990) 362-379; DocCath 87 (1990) 16-22.

12. (...) on se trouve en face d'un renouvellement aigu de la tentative, non exempte de risques et d'erreurs, de mélanger la méditation chrétienne et la méditation non chrétienne (...).
(...) d'autres encore ne craignent pas de placer l'absolu sans images ni concepts, propres à la théorie bouddhiste 14, sur le même plan que la majesté de Dieu, révélée dans le Christ, qui s'élève au-dessus de la réalité finie ; et dans ce but, ils se servent d'une "théologie négative" qui transcende toute affirmation de contenu sur Dieu (...).
Aussi proposent-ils d'abandonner (...) l'idée même du Dieu un et trine, qui est amour, cela en faveur d'une immersion "dans l'abîme indéterminé de la divinité" 15.
14. (...) il faut tenir compte avant tout du fait que l'homme est essentiellement créature et qu'il reste tel pour l'éternité, de sorte qu'une absorption du moi humain dans le moi divin ne sera jamais possible (...). Il y a altérité en Dieu même, qui est une seule nature en Trois Personnes, et il y a altérité entre Dieu et la créature, qui sont par nature différentes. (...)

15. (...) dans la réalité chrétienne, toutes les aspirations présentes dans la prière des autres religions sont comblées, sans pour autant que le moi personnel et son caractère de créature doivent être annulés et disparaître dans l'océan de l'Absolu. (...)

31. L'amour de Dieu, unique objet de la contemplation chrétienne, est une réalité qu'on ne peut "s'approprier" par aucune méthode ni aucune technique; (...). (...) nous ne pouvons jamais, en aucune manière, chercher à nous mettre au même niveau que l'objet contemplé, l'amour libre de Dieu (...).

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Jeu 20 Mar 2014, 19:08

Bonsoir et merci Espérance.  Thumright 


Vous écrivez :

"Au sujet de la méditation bouddhiste, visualiser une deité peut mener loin et même à satan..."

==> Non, tout dépend à qui s'adresse le méditant et ce qu'il a dans son coeur, ça peut mener à Dieu aussi. Par ailleurs, un grand nombre ne prient pas une Déité, mais un Maitre vivant qu'ils ont rencontré et dont ils ont vérifié la pureté de la Lumière. Il en existe même bien d'autres qui ne prient ni déité, ni maitre, mais qui font silence, comme dans le zen, le t'chan, etc.


Henri de Lubac n'a strictement rien compris au bouddhisme, et ce paragraphe est confondant d'ignorance, et de manque de logique. Le Divin est dans l'autre dans le bouddhisme, donc c'est en raison du caractère divin d'autrui qu'il faut aider, car s'il n'y avait pas d'être, il n'y aurait rien à faire, c'est mathématique et logique. D'ailleurs, ils sont végétariens aussi, car Dieu est partout, selon le même principe.
Le bouddhisme nie l'ego, la personnalité, mais ne nie pas le caractère sacré et divin de la Conscience, qui est une et indivisible. (ce qui correspond à : "vous êtes tous frères", du Christ, et à Son : "celui qui a soulagé le miséreux, en réalité, c'est mon Père qu'il a soulagé..". On voit bien là que tout le monde est lié, dans la divinité. Le bouddhisme dit exactement pareil).
Les gens se chamaillent sur des mirages, parce qu'ils ne comprennent rien à la religion, chacun brode sur le point qui lui fait plaisir, et on croit à une différence de nature, alors que la Lumière est partout.


Quant à Balthazar, cette citation est absurde aussi, comment peut-on considérer ce genre d'intellectualisme aveugle et illogique, comme un avis "éminent" ? Il n'a rien compris à la philosophie de la non-dualité !
La non-dualité n'est pas l'inverse de la dualité, la non-dualité, c'est la dualité + quelque chose de Divin qui lie tout, ce qui revient à dire que la Réalité est absolument indicible avec des mots et transcende totalement tout dogme et tout intellect.
Donc, la charité tient tant de la différence des êtres, que de leur unité fondamentale et divine, ça peut paraitre contradictoire à un intello, mais c'est la réalité divine, et celle-ci transcende l'idée. D'où la grandeur du silence intérieur, quand vous êtes amoureuse, vous ne pensez pas, l'état ultime est silence et amour, et la pensée n'est que du vent fait pour ce monde ci, voyez le !
Sa conclusion est totalement aberrante, à savoir : "La solution chrétienne ne s'oppose alors pas seulement au bouddhisme, mais à toute philosophie mystique."
 Shocked Shocked Shocked 
Il n'a rien compris à la Religion, rien, rien, c'est un intellectuel, comme tous ces intellectuels modernes vides qui détruisent la civilisation occidentale et la religion, depuis la Renaissance et le règne de la soit-disant Raison.
Soyez bien certaine d'une chose : l'excès d'intellectualisme et de dogmatisme n'est pas intelligence, mais bêtise extrême. C'est l'ironie du sort, mais c'est ainsi, nos "philosophes" modernes sont nullissimes et très immatures.
Et ce genre d'intellectuel du catholicisme sont dans cette même mouvance du règne de la raison, d'où la décadence du monde moderne. Et si on ne corrige pas ça, ce sera la fin de civilisation. Ils sont intoxiqués par les laics et la révolution française, qui n'est que mensonge matérialiste destructeur à long terme.

Le coeur, le Coeur, pas la tête !


Ensuite, du cardinal Ratzinger :

"d'autres encore ne craignent pas de placer l'absolu sans images ni concepts, propres à la théorie bouddhiste 14, sur le même plan que la majesté de Dieu, révélée dans le Christ, qui s'élève au-dessus de la réalité finie ; et dans ce but, ils se servent d'une "théologie négative" qui transcende toute affirmation de contenu sur Dieu (...). Aussi proposent-ils d'abandonner (...) l'idée même du Dieu un et trine, qui est amour, cela en faveur d'une immersion "dans l'abîme indéterminé de la divinité"


==> Il n'est pas infaillible dans des domaines extérieurs au catholicisme, et ici, il n'a pas compris le bouddhisme, ni la notion de vacuité. le négatif et le positif ne sont que dans les mots et l'idée, pas dans la Lumière spirituelle qui est au delà de tout concept.


Il dit encore :

"il faut tenir compte avant tout du fait que l'homme est essentiellement créature et qu'il reste tel pour l'éternité, de sorte qu'une absorption du moi humain dans le moi divin ne sera jamais possible (...). Il y a altérité en Dieu même, qui est une seule nature en Trois Personnes, et il y a altérité entre Dieu et la créature, qui sont par nature différentes. (...) dans la réalité chrétienne, toutes les aspirations présentes dans la prière des autres religions sont comblées, sans pour autant que le moi personnel et son caractère de créature doivent être annulés et disparaître dans l'océan de l'Absolu."


==>  Il n'est pas question dans le bouddhisme, ni dans l'hindouisme, ni dans le taoisme, ni dans le shintoisme, "de s'immerger
dans le Divin", mais simplement de prendre conscience que le Divin est en nous, ce qui correspond parfaitement à ce qu'a dit le Christ. ("le royaume de Dieu est en vous").
Donc, il y a paradoxalement à la fois altérité et non-altérité, séparation et union, le tout dans une transcendance divine totale par rapport à l'intellect.
Et tout cela est identique, et les gens de tous bords se font la guerre car ils se placent uniquement  Shocked  sur le plan intellectuel, au lieu de se placer dans un état de béatitude mystique et d'amour, ce qui est un contre-sens total pour un religieux, et un manque de sincérité, donc un manque de coeur.


Enfin, Ratzinger dit encore :

"L'amour de Dieu, unique objet de la contemplation chrétienne, est une réalité qu'on ne peut "s'approprier" par aucune méthode ni aucune technique; (...). (...) nous ne pouvons jamais, en aucune manière, chercher à nous mettre au même niveau que l'objet contemplé, l'amour libre de Dieu"


==> Personne n'a jamais dit le contraire, ni le bouddhisme tibétain, ni l'hindouisme indien, ni le taoisme chinois, ni le shintoisme japonais, ni le soufisme musulman, etc, c'est absurde ce que prétend Ratzinger à propos des autres religions, car il ne s'agit pas du tout de "s'approprier l'amour de Dieu par des techniques" (qui aurait l'idiotie de croire un truc pareil ?), il s'agit de commencer à se purifier par la méditation et le respect de règles morales, afin de s'attirer la Grâce de Dieu, par le biais d'un maitre. Ce qui correspond parfaitement à la chrétienté, où il faut se purifier un maximum et se comporter correctement, afin de s'attirer les bénédictions du Seigneur.  Sinon, c'est l'enfer et non le paradis.
Ainsi, il ne s'agit pas du tout de "créer un mouvement pour se mettre au même niveau que l'objet contemplé", (encore de l'intellect inutile et faux), il s'agit d'attirer la Grâce Divine, suite à la chute néfaste dans la matière. (qui correspond au péché originel chrétien, encore un gros point commun !).
Alors, cette Grâce Divine peut montrer autant l'êtreté individuelle que l'union divine, et ce dernier point ne peut pas être faux puisque le Christ a dit que "le Royaume de Dieu est en nous", et ça, aucune élucubration intellectuelle de qui que ce soit ne peut annuler cette idée lumineuse du Christ. (religion veut dire relier et unir, au fait...).


Par conséquent, ce que je disais ci-dessus était parfaitement juste, et je rajoute ce post pour bien montrer à quel point l'intellectualisme à outrance détruit la religion et la civilisation.
Et cet intellectualisme morbide, funeste, décadent, et finalement idiot car contradictoire avec la nature même de la religion et de la Vie, a malheureusement pris place dans toutes les religions et sociétés, faute de sincérité intérieure, et donc de silence.


 flower
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Jeu 20 Mar 2014, 20:33

Il se trouve Berger, que je connais très bien le bouddhisme tibétain pour y avoir pratiqué et reçu des initiations. Je maintiens qu'il n'y a RIEN de compatible avec la religion catholique et que certaines pratiques sont sataniques.

J'ai suivi des retraites pour apprendre à méditer, donc moi aussi je sais de quoi je parle et si je suis allée chercher des écrits de théologiens et du pape, c'est qu'il me semble que c'est plus parlant que tout ce que je pourrais partager de mon vécu.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Jeu 20 Mar 2014, 21:39

Je suis désolé, Espérance, mais vous ne connaissez pas le bouddhisme tibétain, vous n'avez reçu aucune initiation authentique et valable d'un véritable Eveillé, mais seulement des rites inférieurs de simples moines, qui ne vous ont rien apporté. La différence est énorme.

Une initiation authentique produit des effets de Lumière et vous ne diriez pas ce que vous dites, vous n'avez donc eu qu'une approche bâclée et new age du bouddhisme, même si vous avez rencontré des lamas. (vous n'avez pas rencontré les authentiques, pour ça que vous parlez de satan, gratuitement, car tout le monde voit bien que vous n'avez pas rencontré satan. vous avez du tomber sur des magiciens, mais c'est médiocre, ça, évidemment, et c'est pas du bouddhisme...).

Vous ne savez pas méditer pour les mêmes raisons, car quand on n'a pas rencontré de véritable maitre, dans n'importe quelle religion, on ne médite pas correctement, car ça ne s'apprend pas du tout.
Vous vous trouvez en face d'une grande âme, il vous jette juste un coup d'oeil, vous recevez la Lumière, et là, vous pouvez méditer, sinon ce ne sont que des exercices de concentration.
Et on voit bien à ce que vous venez d'écrire, que vous ne saviez pas cela. Et les intellectuels que vous avez cités, encore moins. Je vous rassure, même de nombreux moines ne savent pas cela non plus, tout le monde se balance des techniques et des apprentissages, alors qu'il faut recevoir la Lumière d'un Saint pour vraiment méditer.

Ensuite, sur le dogme, vous ne connaissez pas non plus le bouddhisme, car vous n'avez pas argumenté sur mes posts, ni opposé de réflexion personnelle, à part me poster des citations de gens qui ne connaissent pas l'extrême orient du tout.

Il y a en points communs entre chrétienté et bouddhisme, tout ce que j'ai écrit ci-dessus, qui est importantissime, et vous n'avez pas réussi à démonter un seul point de mon argumentaire, et j'ai même répondu point par point aux citations que vous avez postées, avec succès.

Je veux bien voir des différences entre les religions si on me les montre réellement, par un argumentaire juste et étayé, et non avec des citations bâclées destinées uniquement à prêcher pour sa paroisse.


A noter que je ne connais pas seulement le bouddhisme, mais le taoisme aussi, l'hindouisme, j'ai vu l'élévation spirituelle d'un musulman aussi, et d'un moine chrétien, également.

Quand on a affaire à des religieux authentiques, on voit la même grandiose Lumière partout.

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Jeu 20 Mar 2014, 21:50

Berger a écrit:
Je suis désolé, Espérance, mais vous ne connaissez pas le bouddhisme tibétain, vous n'avez reçu aucune initiation authentique et valable d'un véritable Eveillé, mais seulement des rites inférieurs de simples moines, qui ne vous ont rien apporté. La différence est énorme.

Et comment pouvez-vous arriver à cette conclusion sans me connaitre et sans connaitre avec quel maitre népalais j'ai eu des initiations ?


Une initiation authentique produit des effets de Lumière et vous ne diriez pas ce que vous dites, vous n'avez donc eu qu'une approche bâclée et new age du bouddhisme, même si vous avez rencontré des lamas. (vous n'avez pas rencontré les authentiques, pour ça que vous parlez de satan, gratuitement, car tout le monde voit bien que vous n'avez pas rencontré satan. vous avez du tomber sur des magiciens, mais c'est médiocre, ça, évidemment, et c'est pas du bouddhisme...).

je maintiens ce que j'ai dit et ce n'était pas des magiciens comme vous dites


Vous ne savez pas méditer pour les mêmes raisons, car quand on n'a pas rencontré de véritable maitre, dans n'importe quelle religion, on ne médite pas correctement, car ça ne s'apprend pas du tout.
Vous vous trouvez en face d'une grande âme, il vous jette juste un coup d'oeil, vous recevez la Lumière, et là, vous pouvez méditer, sinon ce ne sont que des exercices de concentration.
Et on voit bien à ce que vous venez d'écrire, que vous ne saviez pas cela. Et les intellectuels que vous avez cités, encore moins. Je vous rassure, même de nombreux moines ne savent pas cela non plus, tout le monde se balance des techniques et des apprentissages, alors qu'il faut recevoir la Lumière d'un Saint pour vraiment méditer.

et vous savez vous ? bizarre ! Les grand Etres comme ils sont appelés ont surtout une sacrée psychologie pour embobiner les crédules, les amener sous leur coupe.


Ensuite, sur le dogme, vous ne connaissez pas non plus le bouddhisme, car vous n'avez pas argumenté sur mes posts, ni opposé de réflexion personnelle, à part me poster des citations de gens qui ne connaissent pas l'extrême orient du tout.

J'ai fait deux ans à l'UBE mais je vous avouerais que maintenant, cela me passe au-dessus de la tête !

Il y a en points communs entre chrétienté et bouddhisme, tout ce que j'ai écrit ci-dessus, qui est importantissime, et vous n'avez pas réussi à démonter un seul point de mon argumentaire, et j'ai même répondu point par point aux citations que vous avez postées, avec succès.

Je veux bien voir des différences entre les religions si on me les montre réellement, par un argumentaire juste et étayé, et non avec des citations bâclées destinées uniquement à prêcher pour sa paroisse.


A noter que je ne connais pas seulement le bouddhisme, mais le taoisme aussi, l'hindouisme, j'ai vu l'élévation spirituelle d'un musulman aussi, et d'un moine chrétien, également.

Quand on a affaire à des religieux authentiques, on voit la même grandiose Lumière partout.


Satan est aussi très lumineux et sait bien ensorceler son monde, je peux vous l'assurer !

Je ne connais pas le taoisme mais un peu l'hindouisme et suis allée au darshan de Mère Meera en Allemagne.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Jeu 20 Mar 2014, 22:23

Espérance demande :

"Et comment pouvez-vous arriver à cette conclusion sans me connaitre et sans connaitre avec quel maitre népalais j'ai eu des initiations ? "

==>  Très simple. Je n'ai pas besoin du tout du nom de ces maitres. Quand on reçoit de la Lumière, Shakti, on pleure de reconnaissance, et on ne dit pas que c'est satanique, ce qui serait un blasphème vu l'effet de la Lumière...
Par conséquent, quand on dit des choses négatives, c'est que, soit c'était de faux maitres, soit vous n'avez pas perçu leur Lumière. il n'y a que ces 2 possibilités.
Donc, oui, soit c'était de simples ésotéristes, magie noire ou blanche, des moines peu avancés de qui il n'y avait rien à recevoir, soit vous n'avez pas perçu leur lumière.
Alors, c'est vrai que des 2 possibilités, je ne sais pas laquelle est la bonne (je penche pour moine peu avancé), mais tout ce que je voulais dire, c'est qu'une expérience personnelle, ou une citation d'un intellectuel, ne peuvent pas invalider toute une religion.


Vous écrivez :

"et vous savez vous ? bizarre ! Les grand Etres comme ils sont appelés ont surtout une sacrée psychologie pour embobiner les crédules, les amener sous leur coupe."

==>  ce n'est pas bizarre, pourquoi ? J'ai reçu de chrétiens lumineux aussi, d'un musulman à qui je n'ai jamais parlé et dont je n'ai pas entendu un seul mot, et ce n'est pas relatif à ma grandeur, mais à leur grandeur, nuance. Et il n'y a aucune manipulation vu qu'un vrai maitre ne discute pas, ne manipule rien, il irradie simplement silencieusement de Lumière, et on la perçoit ou pas.


Je comprends ce que vous dites, des pratiquants peuvent se tromper et être dans de la noirceur démoniaque, c'est d'accord, ça existe, ok. Je dis simplement que ça n'invalide pas toute une religion, c'est tout. ça n'engage que ces gens qui ont pris un mauvais chemin, soit négatif, soit neutre et sans intérêt.


Vous avez rencontré Mère Meera ? Qu'en pensez-vous ? (je ne la connais que de nom et de réputation, donc je n'ai pas d'avis personnel).
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Ven 21 Mar 2014, 10:19

Non, c'est des maitres authentiques et au moment des initiations, évidemment, j'y ai trouvé "quelque chose", mais je n'appellerais pas cela "la lumière".
C'est après, bien après, quand on avance dans l'engagement bouddhiste, que l'on s'aperçois que ce n'est pas du tout "la lumière divine", que nous sommes bien loin de Dieu !
Si non, oui, et pour moi, c'est cela qui est dangereux, les maitres sont en quelque sorte sacralisés.

Pour Mère Meera, elle m'a "ensorcelée" Very Happy un temps, puisque le "japa" venait automatiqement à mon esprit après avoir reçu son "darshan"

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Lun 24 Mar 2014, 17:05

Bonjour,  Very Happy 

Espérance écrit :

"Non, c'est des maitres authentiques et au moment des initiations, évidemment, j'y ai trouvé "quelque chose", mais je n'appellerais pas cela "la lumière"."

==> Cela me parait être un contre-sens, s'ils n'étaient pas Lumière, ils n'étaient pas du tout des vrais maitres, mais des faux. Il ne faut pas s'occuper des réputations et de ce que disent les gens, mais est-ce que tel maitre irradie de Lumière ou non, en pratique.
(une initiation n'est pas une preuve, un magnétiseur peut nous initier aussi, et alors ? ça ne mange pas de pain)


Vous dites :

"Si non, oui, et pour moi, c'est cela qui est dangereux, les maitres sont en quelque sorte sacralisés."

==> à mon sens, la sacralisation n'est pas un problème, Jésus est sacralisé à juste titre, le problème, c'est : est-ce que le Saint que j'ai en face de moi est authentique ou non ?


 sunny
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16695
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Lun 24 Mar 2014, 17:13

Berger a écrit:


Vous écrivez enfin :

"Pour Mère Meera, elle m'a "ensorcelée" un temps, puisque le "japa" venait automatiquement à mon esprit après avoir reçu son "darshan." "

==> Ok, mais la question est : pourquoi considérez-vous que c'est un ensorcellement, que c'est mauvais ?
Le japa qui vient spontanément n'a rien de mauvais en soi, une répétition chrétienne soutenue produira le même effet de concentration, d'intériorisation. Donc, en dehors des méthodes, qu'est ce qui vous a plus ou déplu en elle-même ?

 sunny 

Bonsoir Berger
Je viens de répondre à votre mp.

Au sujet de Mère Meera, c'est difficile d'expliquer l'ambiance de son darshan et j'ai bien mis ensorcelée entre guillemets, ce n'est en rien péjoratif  Very Happy 

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Berger



Masculin Messages : 124
Inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi   Lun 24 Mar 2014, 17:57

oui, j'ai vu votre mp, pour ça que j'avais retiré le passage où je vous posais ma question.  Very Happy 

Je ne la défends pas, hein, ne la connaissant pas... je n'ai pas d'opinion.

bonne soirée.
 sunny 
Revenir en haut Aller en bas
 
De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De l'effort personnel et de la Grâce de Dieu dans la purification de soi
» L'effort physique
» Voici ce qu'on lisait dans le Figaro il y a 24 ans
» Le Nom personnel de Dieu dans le Nouveau Testament
» L'Ijtihad ou l'effort personnel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: