DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 00:01

ysov a écrit:
dims a écrit:
ysov a écrit:
dims a écrit:


Ce qui est cherché c'est la cessation de la souffrance pour tout les êtres comme pour soi même. Car le bonheur des uns ne va pas sans le bonheur des autres de part l'interdépendance des phénomènes.
Le dualisme n'est pas une réalité. Le croire c'est effectivement entretenir des notions négatives comme positives, les deux sont de nature impermanente.

"Inutile de dire : il est là ou il est ici, en fait le Royaume de Dieu est au milieu de vous."

Voilà, vous confirmez ce que je dis. Si la dualité existait pas, vous ne seriez même pas ici entrain de dire cela, mais vous y êtes car si vous êtes en mesure de conscientiser la réalité du bien et du mal c'est que la dualité est bel et bien une réalité et non une
création de nous même.

Il est réaliste de rechercher la sagesse et la méditation est le moyen le plus excellent, ça sur ce point je suis totalement en accord avec vous, mais pour le reste, c'est irréaliste car une négation est poussée via ce bouddhisme que vous prônez, d'une facette de la réalité. Nous ne pouvons pas nous DÉMATÉRIALISER avant l'heure, car notre étape est MATÉRIELLE avec tout ce qui vient avec!


C'est précisément pour cela que je parle de vérité relative. Dans le bouddhisme on parle de la vérité relative et la vérité ultime.
La vérité relative sert à dire un chat est un chat, un chien est un chien mais cela ne démontre en rien que le chat et le chien sont réel et disposent d'un soi intrinsèque. Quand je parle ou je dialogue je conceptualise des idées, quand je conceptualise je ne suis pas en harmonie avec la nature de l'existence. Mais comment communiquer le message sans conceptualiser ? D'autant plus que le message que je veux expliquez est inexplicable non conceptuel. Je veux seulement montrer le début du chemin ensuite il faut pratiquer de soi même pour en faire l'expérience.

Notre étape matérielle que vous nommez ainsi est l'étape de la conscience conceptuelle, quand il y a renoncement à l'attachement des concepts alors il y a l'expérience complète et définitive de la vacuité. La vacuité est la nature de tous, donc des concepts. Quand vous cessez d'avoir une conscience conceptuelle, vous cessez l'étape que vous jugez matériel. Vous êtes dans L’être dans la vacuité absolue ceci est la vérité ultime. Dans cette vérité ultime il n y a plus

Mais tous ça c'est conditionnel à la croyance de la réincarnation. Mais vous déniez une fois de plus, malgré une autre formule que vous utilisez ici. Mais je le répète, le fait que vous pouvez être en mesure de votre cerveau de faire cette distinction, démontre bien la réalité de la dualité. Quand nous serons dans une autre dimension, qui en tant que chrétien est la félicité ou l'éternelle souffrance, il y aura qu'une monolité qui sera soit la souffrance sans fin ou la béatitude sans fin.

C'est le résultat de mon karma ( ou des attachements que je produis encore ) c'est pour cela que je suis ici sur cet ordi à vous faire ces raisonnements.
Il n y a que dans la paranirvana que la conscience conceptuel disparaît totalement c'est pour cela qu'un jour je ne se serais plus sur cet ordi à vous faire des raisonnements. Mais tous ceci est graduel c'est un détachement progressif.
Si le dualisme était bel et bien réel rien ne pourrais changer, toutes les entités seraient figés. C'est parce que tous changent à tous moment que tous est vide d'existence propre. Comme le dualisme existent par l'interaction du bien et du mal qui sont vident d'existence propre de la même manière le dualisme est vide de soi. Il n'existe donc pas intrinsèquement, il est un mirage, un reflet.

Les raisonnements et distinctions on seulement pour but de vous intéresser à la pratique. Je ne m'y attache pas dans ma vie personnel.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 00:06

Tania a écrit:
dims a écrit:

C'est précisément quand ces voiles se retirent que vous êtes poussé à changer votre comportement et que vous comprenez la valeur de l'altruisme et de la compassion.  Vous comprenez aussi la petitesse et la souffrance que crée la croyance en son petit moi.

Non Dim, le processus est inverse, c'est en expérimentant la vie, l'Amour et la compassion, et en amplifiant la conscience que les voiles se retirent.



On ne peut pas aimer justement sans pratiquer la contemplation.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 00:11

La capacité d'aimer favorise l'envie de la contemplation, mais cette dernière ne peut se concrétiser sans capacité d'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 00:19

dims a écrit:
...C'est parce que tous changent à tous moment que tous est vide d'existence propre.

Désolé Dim, mais ce n'est qu'un concept, qu'une manière de voir les choses. D'autres enseignements disent qu'il existe une réalité divine absolue. La seule réalité/vérité objective qui existe ce serait Dieu. Donc, effectivement nous nous situons dans des vérités relatives intermédiaires, mais notre chemin va vers l'avant, pas vers l'arrière.

dims a écrit:

Comme le dualisme existent par l'interaction du bien et du mal qui sont vident d'existence propre de la même manière le dualisme est vide de soi. Il n'existe donc pas intrinsèquement, il est un mirage, un reflet.

Non, le bien n'est pas vide d'existence propre, le bien, le beau, le vrai, l'harmonie font partie des vérités divines immuables. Ce qui est illusion et qui n'existe pas c'est le faux, le mal et la disharmonie. Le chemin de notre âme est de découvrir ce qui est réellement bien, beau et vrai.

dims a écrit:

Les raisonnements et distinctions on seulement pour but de vous intéresser à la pratique. Je ne m'y attache pas dans ma vie personnel.

Je répète que tu ne pourras jamais intéresser qui que ce soit sur ce forum.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 00:25

dims a écrit:
Tania a écrit:
dims a écrit:

C'est précisément quand ces voiles se retirent que vous êtes poussé à changer votre comportement et que vous comprenez la valeur de l'altruisme et de la compassion.  Vous comprenez aussi la petitesse et la souffrance que crée la croyance en son petit moi.

Non Dim, le processus est inverse, c'est en expérimentant la vie, l'Amour et la compassion, et en amplifiant la conscience que les voiles se retirent.



On ne peut pas aimer justement sans pratiquer la contemplation.

Oula, comme te l'a dit Ysof, c'est exactement l'inverse! Si tu t'intéresses à la contemplation c'est justement parce que tu es capable d'aimer. Celui qui n'aime pas n'en n'a que faire de la contemplation. La capacité à aimer ne peut provenir que de l'expérimentation. Créer des liens est le seul moyen qui permet de créer L'ÉLAN D'AMOUR NATUREL. L'Amour ne se réfléchit pas et ne se médite pas, c'est un élan naturel!

Tania

Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 00:37

Tania a écrit:
dims a écrit:


Il n y a pas de replis sur soi même ou sur ses concepts car il n y a pas de croyance au soi. Au contraire il s'agit de ne plus saisir de concept.

Mais enfin, Dim, tu ne te rends même pas compte que tu nages en plein concept! Il n'y a pas plus conceptuel que la pensée bouddhiste!

Je ne prétend pas pratiquer la pensée bouddhiste Tania ! Je me dis bouddhiste pour que vous cibler le plus justement le discours que vous allez entendre. Le veritable bouddhiste ne se donne pas de nom et ne défini pas bouddhiste

dims a écrit:

Si vous pensez que la conscience grandit par l'addition de plusieurs concepts c'est une erreur car 2 concepts créent un nouveau concept et cela se répète de manière infini. Car infini est la vacuité qui caractérise la valeur de ces concepts.

Non Dim, 2 concepts créent un concept supérieur, c'est différent. C'est en empilant ce que tu appelles des concepts que ta conscience grandit et que tu te rapproches de la conscience absolue divine. Par la méditation tu n'arrives à rien d'autres que ce que tu es. Je te l'ai déjà dit, peut-être es-tu plus avancé que la moyenne, je n'en sais rien, mais ce n'est certainement pas la méditation qui apporte une majeure conscience. Tu raisonnes comme si ton âme venait tout juste de naître dans cette vie et que celle-ci était unique. Laisse ce genre de croyance aux catholiques.

Il y a des concepts supérieurs infiniment mais ils ne restent que concept ! Par la méditation tu oublis ce que tu es et tu ne fais qu'un avec tous je te le garanti

Mais pourquoi crois-tu que tu penses de la manière dont tu penses si cela ne vient pas de ton niveau de perception et de ton niveau de conscience? Tu n'arriveras jamais à convaincre qui que ce soit, sauf celui qui possède le même niveau de conscience que le tien. Comprends-tu cela? Ta croyance n'en demeure pas moins une croyance, comme toutes les autres.

La pratique de la méditation faire croître le niveau de conscience. Il y a des sens subtil que je ne peux expliquer, il y a l'expérimentation direct que je ne peux expliquer. Je vois bien plus loin que les choses semblent paraître dans ce monde.
Je ne cherche pas à convaincre car il est concrètement impossible de convaincre celui qui est dans l'illusion. Mon but est seulement de donner à celui qui cherche l'envie de pratiquer la méditation. Le reste se ferra tout seul.


dims a écrit:

La croyance aux concepts veut dire que l'on défini un état, une perception, une entité, une idée comme ayant une valeur intrinsèque immuable et défini.
Alors que les choses sont vides de soi propre c'est pour ces raisons que toutes les choses sont impermanentes car elles sont dépourvus de valeur propre.

Non, la croyance aux concepts c'est ce qui permet la vie, même si les choses, comme tu dis, sont vides de soi propre. Tu imagines oú le monde en serait si tout le monde pensait comme toi?

Il faudrait pour cela que le monde existe, les choses sont comme elles sont car il est bon qu'il en soit ainsi. Il y a des chrétiens, des musulmans, des bons, des méchants parce qu’il doit en être ainsi pour que l’évolution vers le détachements de nos désirs et de nos concepts s'effectuent. Mais ne croit pas que les choses ont une réalité et un soi propre à elles mêmes. Faire ainsi c'est demeurer dans le samsara et l'illusion.

Il n'en va pas de même pour la conscience. Cette dernière se construit graduellement de vérités immuables. Une grande conscience inclut en elle-même les consciences inférieures. Par exemple, "ne pas tuer", "ne pas voler", "ne pas faire du mal à autrui", sont des vérités immuables, ce ne sont pas des concepts impermanents.  

Tuer qui ? Voler qui ? Faire du mal à qui ? Le qui est relatif tous comme les actions


dims a écrit:

Il y a interdépendance entre les phénomènes, l'interaction des phénomènes vient créer l'illusion d'une entité. Croire en cette entité c'est figer ce monde phénoménal alors qu'en vérité il change d'instant en instant et donc l'entité qu'il créait aussi.

Non, la Réalité divine et la Vérité absolue ne changent pas, ce qui change c'est notre niveau de conscience. Au plus celui-ci grandit et au plus nous nous rapprochons de la Réalité vraie et de la Vérité.

La réalité divine n'est pas une réalité elle dépasse le conceptuel. Notre conscience elle est conceptuelle, elle viendra s’éteindre quand elle aura retirée les dernières entrave qui la sépare de la réalité divine

dims a écrit:

Quand la conscience est totalement libéré de l'attachement et dans la vacuité absolue alors c'est le nirvana, quand le corps meurt la conscience individuel disparaît aussi c'est le paranirvana. C'est une sorte de conscience infini sans support, un peu comme la lumière qui ne se pose plus sur rien et qui ne peut donc plus se refléter. On ne peut donc plus la nommer, la désigner, la situer, la représenter, la situer dans le temps et pourtant elle est.

Pour ÊTRE, pour atteindre le nirvana, il faut être pleine conscience. Il ne sert à rien de comprendre mentalement que la vacuité c'est ni le vide, ni le plein, ni le rien, ni le non rien, il faut AVOIR EXPÉRIMENTÉ LE VIDE, LE PLEIN, LE RIEN ET LE NON RIEN. Ce n'est que lorsque tu as expérimenté toutes les phases de la vie que tu ES. Peut-être es-tu dans la phase d'expérimentation du vide et du rien, ou quelque chose du genre, mais ça te regarde personnellement, ça ne peut en aucun cas être une vérité universelle absolue.

Ou as tu vu que je chercher à comprendre la vacuité ?

dims a écrit:

Le piège bouddhiste classique ?  Regarde bien les messages que j'ai posté ou je dis que bouddha ne demande pas de croire ces paroles mais de l'expérimenter par soi même.
Ce don je parles n'ai que le fruit de la pratique de la méditation, je n'ai pas de maître ou de gourou.

Tu n'as pas de gourou, mais tu as lu les théories bouddhistes. Si tu crois à l'expérimentation, alors expérimente ce qui correspond à ta phase de conscientisation, mais ne présente pas cela comme une vérité universelle qui peut correspondre à tous, c'est totalement faux.

Je ne crois en aucune théorie !

dims a écrit:

Méditer est un mode de vie ! Méditer ce n'est pas seulement s’asseoir dans la contemplation. La contemplation se fait dans toutes les conditions, toutes les situations. Par cette expérience direct de ce qui EST, nous changeons notre mode de vie pour être en adéquation avec ce qui EST. C'est à dire éviter toutes les choses qui nourrissent l'illusion d'un ego, toutes les choses qui nourrissent nos désirs nos envies et qui nous maintiennent dans l'ignorance.
L'ignorance qui conduit à un bonheur impermanent qui conduit inévitablement à la souffrance.

Médite, médite, cher Dim, quand tu auras suffisamment expérimenté ton plan de conscience, tu passeras inévitablement à un autre, à moins de ne devenir plus qu'un vulgaire caillou, vide de tout.

Tania

Pour conclure :
Je parle en concept avec toi donc forcement que je conceptualise ! Sinon comment te donner envie de méditer ?
Je te l'ai déjà dis dans ma vie je ne m'attache à aucune idée, aucuns concepts. C'est pour cela que quand le débat est bloqué sur le jeu du moi j'ai raison, qu'il est inutile et improductif.

Les forums sont aussi des pièges pour l'ego et une entrave à la pratique. Car il permet au gens d'exister autrement et de se valoriser, bien souvent ils parlent plus de la pratique qu'ils ne pratiquent la pratique.
C'est pour ces raisons que je suis présent ici que dans de très courte période.


Dernière édition par dims le Sam 22 Mar 2014, 01:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 00:44

Tania a écrit:
dims a écrit:
Tania a écrit:
dims a écrit:

C'est précisément quand ces voiles se retirent que vous êtes poussé à changer votre comportement et que vous comprenez la valeur de l'altruisme et de la compassion.  Vous comprenez aussi la petitesse et la souffrance que crée la croyance en son petit moi.

Non Dim, le processus est inverse, c'est en expérimentant la vie, l'Amour et la compassion, et en amplifiant la conscience que les voiles se retirent.



On ne peut pas aimer justement sans pratiquer la contemplation.

Oula, comme te l'a dit Ysof, c'est exactement l'inverse! Si tu t'intéresses à la contemplation c'est justement parce que tu es capable d'aimer. Celui qui n'aime pas n'en n'a que faire de la contemplation. La capacité à aimer ne peut provenir que de l'expérimentation. Créer des liens est le seul moyen qui permet de créer L'ÉLAN D'AMOUR NATUREL. L'Amour ne se réfléchit pas et ne se médite pas, c'est un élan naturel!

Tania


L'amour passionnel est l'élan naturel de l’égoïsme ! Il n y a pas d'amour altruiste sans sagesse et sans une vue juste des choses.
Dans ce monde les gens aiment les gens qui leur font du bien et non les inconnus ... L'amour passionnel est destructeur !

La méditation samatha est un exercice. Vipassana n'est pas un exercice, Vipassana c'est ne plus chercher, s’abandonner et ne plus se concentrer c'est ETRE tous simplement à ce qui EST.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 01:07

dims a écrit:
...Je ne cherche pas à convaincre car il est concrètement impossible de convaincre celui qui est dans l'illusion.

A la bonne heure, là tu commences à écrire des vérités.

Ce que tu dis n'est pas universel, tu t'adresses à un niveau de conscience particulier, ni plus ni moins. Et, crois-moi, tu n'es pas moins dans l'illusion que nous tous. Tu auras tout ton temps pour t'en apercevoir.

dims a écrit:

Je parle en concept avec toi donc forcement que je conceptualise ! Sinon comment te donner envie de méditer ?
Je te l'ai déjà dis dans ma vie je ne m'attache à aucune idée, aucuns concepts. C'est pour cela que quand le débat est bloqué sur le jeu du moi j'ai raison, qu'il est inutile et improductif.

Ce n'est pas une question de "moi j'ai raison". Lorsque j'affirme quelque chose, je l'explique avec des arguments à l'appui. Les échanges permettent parfois de prendre conscience de certaines choses.

dims a écrit:

Les forums sont aussi des pièges pour l'ego et une entrave à la pratique. Car il permet au gens d'exister autrement et de se valoriser, bien souvent ils parlent plus de la pratique qu'ils ne pratiquent la pratique.

Qu'en sais-tu si je médite ou pas? Et pourquoi vouloir donner envie de méditer?

J'ai bien peur que tu te sois enfermé dans une vérité absolue personnelle. Moi, au contraire, j'aime bien discuter sur les forums car ça me permet, justement, de méditer et d'apprendre sur les points de vue des autres. Quand on pense détenir la vérité absolue, attention, il y a danger...

Ce que tu ne comprends pas c'est que le problème ce n'est pas la réalité ou les concepts, mais le niveau de conscience. Un ver de terre et un chien peuvent très bien vivre à un mètre l'un de l'autre dans ce qu'un être humain considère être la même réalité, tout en percevant une réalité totalement différente.  

Tu fatigues vite avec moi, n'est-ce pas?   Smile 

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 01:14

dims a écrit:
Tania a écrit:
dims a écrit:
Tania a écrit:


Non Dim, le processus est inverse, c'est en expérimentant la vie, l'Amour et la compassion, et en amplifiant la conscience que les voiles se retirent.



On ne peut pas aimer justement sans pratiquer la contemplation.

Oula, comme te l'a dit Ysof, c'est exactement l'inverse! Si tu t'intéresses à la contemplation c'est justement parce que tu es capable d'aimer. Celui qui n'aime pas n'en n'a que faire de la contemplation. La capacité à aimer ne peut provenir que de l'expérimentation. Créer des liens est le seul moyen qui permet de créer L'ÉLAN D'AMOUR NATUREL. L'Amour ne se réfléchit pas et ne se médite pas, c'est un élan naturel!

Tania


L'amour passionnel est l'élan naturel de l’égoïsme ! Il n y a pas d'amour altruiste sans sagesse et sans une vue juste des choses.
Dans ce monde les gens aiment les gens qui leur font du bien et non les inconnus ... L'amour passionnel est destructeur !

Mais non, Dim, tu as tout faux! Qui te parles d'Amour passionnel? L'Amour altruiste et la sagesse sont le fruit de l'expérimentation et certainement pas le fruit de la réflexion et de la méditation. Tu inverses les processus. Voilà encore un exemple (plus subtil) des effets pervers de l'illusion.

dims a écrit:

La méditation samatha est un exercice. Vipassana n'est pas un exercice, Vipassana c'est ne plus chercher, s’abandonner et ne plus se concentrer c'est ETRE tous simplement à ce qui EST.

Un jour toi et moi nous ne chercherons plus rien, mais je te garantis que ce n'est pas pour demain la veille, sinon la vie n'a plus aucun sens.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 01:19

Bonne nuit, Dim, il est tard...  I don't want that I don't want that 

A bientôt  :bisou: 
Tania
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 01:34

Tania a écrit:
dims a écrit:
...Je ne cherche pas à convaincre car il est concrètement impossible de convaincre celui qui est dans l'illusion.

A la bonne heure, là tu commences à écrire des vérités.

Ce que tu dis n'est pas universel, tu t'adresses à un niveau de conscience particulier, ni plus ni moins. Et, crois-moi, tu n'es pas moins dans l'illusion que nous tous. Tu auras tout ton temps pour t'en apercevoir.

dims a écrit:

Je parle en concept avec toi donc forcement que je conceptualise ! Sinon comment te donner envie de méditer ?
Je te l'ai déjà dis dans ma vie je ne m'attache à aucune idée, aucuns concepts. C'est pour cela que quand le débat est bloqué sur le jeu du moi j'ai raison, qu'il est inutile et improductif.

Ce n'est pas une question de "moi j'ai raison". Lorsque j'affirme quelque chose, je l'explique avec des arguments à l'appui. Les échanges permettent parfois de prendre conscience de certaines choses.

dims a écrit:

Les forums sont aussi des pièges pour l'ego et une entrave à la pratique. Car il permet au gens d'exister autrement et de se valoriser, bien souvent ils parlent plus de la pratique qu'ils ne pratiquent la pratique.

Qu'en sais-tu si je médite ou pas? Et pourquoi vouloir donner envie de méditer?

J'ai bien peur que tu te sois enfermé dans une vérité absolue personnelle. Moi, au contraire, j'aime bien discuter sur les forums car ça me permet, justement, de méditer et d'apprendre sur les points de vue des autres. Quand on pense détenir la vérité absolue, attention, il y a danger...

Ce que tu ne comprends pas c'est que le problème ce n'est pas la réalité ou les concepts, mais le niveau de conscience. Un ver de terre et un chien peuvent très bien vivre à un mètre l'un de l'autre dans ce qu'un être humain considère être la même réalité, tout en percevant une réalité totalement différente.  

Tu fatigues vite avec moi, n'est-ce pas?   Smile 

Tania

Je ne dis pas mettre totalement détaché de l'illusion sinon pourquoi serais je ici ? Je dis que j'ai vu suffisamment assez loin par l'expérience direct pour être sur du chemin à suivre.
Moins tu t'attaches aux concepts et aux désirs et plus la vision de l'absolu devient précise. C'est par la fin de la conscience ( individuel ) qui ne tient que sur des concepts que l'absolu se distingue ( ou conscience absolu si tu veux ) .

Les réalités sont différentes et relatives oui ! Tous comme les niveaux de consciences sont différents et relatifs. Mais le degrés et le niveau de conscience se détermine par le degrés et niveau d'attachement aux désirs ( illusion et ignorance ). Il n y a pas de conscience plus grande et plus forte comme tu dis. C'est justement par le retrait des voiles ( ces voiles qui créaient justement l'illusion de la conscience), que la conscience passe de démon, à animal, à divin, à humain. Jusqu’à ce qu'il ne reste plus aucun voile ( c'est donc l'absolue, le nirvana qui est dénué de tout support, de toutes représentations, de toutes perspectives, de tous noms ).

Parfois j'ai l'impression qu'on parle de la même choses mais à l'envers  Very Happy ! Non tu ne me fatigue pas bien au contraire.

Tu dis que la conscience évolue en étant de plus en plus grande et de plus en plus complexe, jusqu'a atteindre l'absolu.
Moi je dis que plus les voiles qui caractérisent cette conscience sont de moins en moins nombreux et plus la vison de vient large ( vision qui provient de l'expérience de l'absolue ), jusqu'a atteindre l'absolue. C'est le dépouillement de soi, le détachement des concepts qui font les plaisirs, es envies et non leurs renforcement qui permette à l'homme de s'éveiller.

Tu verras que tu le comprendras un jour avant j'étais comme toi très basé sur l'évolution de la conscience. Car tu ne vois pas encore précisément le fonctionnement des choses. Mais croire en une conscience qui devient plus grande, veut dire croire en un ego ( une croyance en une entité ) qui devient plus grand et au final une vision qui devient de plus en plus petite et limitée .
C'est possible car il y a de haute sphère, mais cela fait partie du samsara et un jour ou l'autre ce qui sont monté redescendront. Car tout les états de conscience doivent être expérimentées. On peut être un Dieu et redevenir un animal, le plus important c'est qu'un jour on aie enfin comprit la voie qui nous permet de sortir de ce cycle. Ce n'est que le ressenti d'un ego qui fait croire en une conscience individuel plus grande. Plus l'ego est fort et plus l'on croit que notre conscience est forte.


Dernière édition par dims le Sam 22 Mar 2014, 09:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 01:45

Tania a écrit:
dims a écrit:
Tania a écrit:
dims a écrit:


On ne peut pas aimer justement sans pratiquer la contemplation.

Oula, comme te l'a dit Ysof, c'est exactement l'inverse! Si tu t'intéresses à la contemplation c'est justement parce que tu es capable d'aimer. Celui qui n'aime pas n'en n'a que faire de la contemplation. La capacité à aimer ne peut provenir que de l'expérimentation. Créer des liens est le seul moyen qui permet de créer L'ÉLAN D'AMOUR NATUREL. L'Amour ne se réfléchit pas et ne se médite pas, c'est un élan naturel!

Tania


L'amour passionnel est l'élan naturel de l’égoïsme ! Il n y a pas d'amour altruiste sans sagesse et sans une vue juste des choses.
Dans ce monde les gens aiment les gens qui leur font du bien et non les inconnus ... L'amour passionnel est destructeur !

Mais non, Dim, tu as tout faux! Qui te parles d'Amour passionnel?  L'Amour altruiste et la sagesse sont le fruit de l'expérimentation et certainement pas le fruit de la réflexion et de la méditation. Tu inverses les processus. Voilà encore un exemple (plus subtil) des effets pervers de l'illusion.

Tu n'as toujours pas compris que la méditation était une expérimentation de la réalité ultime.
Si tu veux l'un ne vas pas sans l'autre les 2 croient simultanément. L'amour ( apporter le bonheur ) des êtres te forces à développer ta sagesse et ta sagesse te donne les cartes pour apporter le bonheur aux êtres de la meilleurs façon. Mais pratiquer l'amour sans voir les choses justement, c'est pratiquer un amour passionnel. Ne croit pas qu'avoir de bonne intention produit de bon résultat. Tu peux avoir de bonne intention et nuire à la personne sans le vouloir car tu agis dans l'ignorance.
Donc travail sur toi dans l'expérience de la réalité ultime pour pouvoir aider de la meilleur façon tous les êtres.


dims a écrit:

La méditation samatha est un exercice. Vipassana n'est pas un exercice, Vipassana c'est ne plus chercher, s’abandonner et ne plus se concentrer c'est ETRE tous simplement à ce qui EST.

Un jour toi et moi nous ne chercherons plus rien, mais je te garantis que ce n'est pas pour demain la veille, sinon la vie n'a plus aucun sens.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 10:20

Juste une question Tania; j'ai du mal à comprendre ce que vous nommez comme "niveau de conscience"
Il n'y a pas un risque de devenir orgueilleux et de penser que l'on à les bonnes opinions car on à un haut niveau de conscience et de penser que ceux qui ne pensent pas comme nous sont juste sous-développés et incapable de comprendre notre pensée ?
Peut-être que si personne ne suit votre avis; ce n'est pas qu'ils sont trop peu évolués pour vous comprendre mais qu'il y a des défauts dans ce que vous enseignez ?

Je trouve qu'il y a quelque chose d'horriblement pessimiste et orgueilleux que de ne pas attribuer la même intelligence aux autres qu'à soit.

Si je vous dis que je trouve votre pensée est comme souvent chez les "spiritualistes libres" une réflexion qui repose sur du vent et n'a pas d'appui rationnels, que vous vous créez juste une tour de notions auto-réfléchies sans réel base réel ? (Certains religions organisées ont des siècles de pensées et je doute que vous puissiez réellement vous confronter réellement à un Thomas d'Aquin ou un Maïmonide; qui ont le mérite de chercher des bases objectives dans le réel)
J’espère que vous aurez une meilleure réponse que me dire que j'ai un "niveau de conscience" particulièrement bas.


Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 12:36

Zarus a écrit:
Juste une question Tania; j'ai du mal à comprendre ce que vous nommez comme "niveau de conscience"
Il n'y a pas un risque de devenir orgueilleux et de penser que l'on à les bonnes opinions car on à un haut niveau de conscience et de penser que ceux qui ne pensent pas comme nous sont juste sous-développés et incapable de comprendre notre pensée ?
Peut-être que si personne ne suit votre avis; ce n'est pas qu'ils sont trop peu évolués pour vous comprendre mais qu'il y a des défauts dans ce que vous enseignez ?

Je trouve qu'il y a quelque chose d'horriblement pessimiste et orgueilleux que de ne pas attribuer la même intelligence aux autres qu'à soit.

Si je vous dis que je trouve votre pensée est comme souvent chez les "spiritualistes libres" une réflexion qui repose sur du vent et n'a pas d'appui rationnels, que vous vous créez juste une tour de notions auto-réfléchies sans réel base réel ? (Certains religions organisées ont des siècles de pensées et je doute que vous puissiez réellement vous confronter réellement à un Thomas d'Aquin ou un Maïmonide; qui ont le mérite de chercher des bases objectives dans le réel)
J’espère que vous aurez une meilleure réponse que me dire que j'ai un "niveau de conscience" particulièrement bas.



Je penses que Tania est une adepte du channeling. En gros ce sont des personnes qui reçoivent des messages de personnes divines ( l'archange Michael etc... ) et qui les retransmettent sur internet.
Donc ces personnes qui reçoivent se disent des personnes ayant un degrés de conscience plus évolué que la normale, c'est pour cela que les anges s'adressent à eux. En gros Le contenu de ces messages c'est que maintenant l’évolution de la conscience est en marche et que l'homme subira de grand bouleversement si il refuse se changement.

Mais il n y a pas de niveau de conscience plus ou moins élevé, mais simplement des consciences différentes.
Car sur quoi base ton un niveau sur quelle valeur ? Nous pouvons le baser sur le degrés de compréhension.

D'accord mais cette compréhension n'est elle pas le simple résultat de l’influence de millions de phénomènes qui nous composent ( par exemple notre enfance, notre parcours, la pensée commune des gens que nous fréquentons, les sens subtil de l'inconscient etc... ) ? C'est à dire que la compréhension ou la vision que l'on ce fait du monde n'est que le résultat de composants extérieurs. Que vous ayez la vision d'un chien ou d'un homme ce n'est que des visions de couleurs différentes et non supérieurs. La croire supérieur c'est tous simplement croire en un ego plus important et plus évolué que l'autre.
C'est seulement le degré d'importance à notre ego qui se détermine par tous ces composants et qui vient définir si notre conscience est supérieur, neutre ou inférieur. Vous pouvez croire en votre ego et ne pas avoir confiance en celui ci ce qui vous ferra penser que vous êtes inférieur, comme vous pouvez être très confiant en lui et penser être supérieur. Dans les 3 cas c'est l'illusion d'un ego qui vient dessiner une de ces 3 pensées.
Il n y a pas d'absolu dans une entité que l'on désigne conscience, car elle est toujours colorée et se limite toujours dans une définition et dans ses concepts.

Et j'irais plus loin car si notre vision de la vacuité se précise, on peu comprendre que c'est parce qu’il y a des consciences animales, végétales, humaines etc ... qu'il peut avoir le reflet de notre conscience. C'est comme la lune qui se reflete sur l'eau ! Le reflet n'existe pas intrinsèquement, il n'est que par la composition de plusieurs phénomènes ( la lune et l'eau ).

Pour qu'une conscience soit absolue, il faudrait qu'elle ne soit plus conscience. Car ce qui se défini et se limite ne peut pas devenir infini et illimité. Pour le devenir elle devrait perdre tous les attributs qui la définisse et qui sont définis, limités dans le temps et l'espace. Si elle les perd elle n'est donc plus conscience.
C'est pour cela que Dieu ne peut s'appeler Dieu car l'absolue ne peut être définis.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 13:20

La vacuité n'est pas dans le concept du nihilisme ou de l'éternalisme. La vacuité s'expérimente, si il n y a pas d'expérimentation l'homme reste dans ces 2 concepts. C'est pour cela Tania que tu n'utilises que ton raisonnement, ta réflexion. Tous les 2 fonctionnent grâce aux concepts et donc forcement tu dis si il n y a pas d'entité cela ne peut être que le vide. Le vide est un concept !

La vacuité est insondable mentalement, il est impossible que tu puisse t'en approché ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 14:43

dims a écrit:
La vacuité n'est pas dans le concept du nihilisme ou de l'éternalisme. La vacuité s'expérimente, si il n y a pas d'expérimentation l'homme reste dans ces 2 concepts. C'est pour cela Tania que tu n'utilises que ton raisonnement, ta réflexion. Tous les 2 fonctionnent grâce aux concepts et donc forcement tu dis si il n y a pas d'entité cela ne peut être que le vide. Le vide est un concept !

La vacuité est insondable mentalement, il est impossible que tu puisse t'en approché ainsi.

Tout le problème vient de la définition que l'on donne au mot "vacuité". Ce qui est surtout ridicule c'est penser qu'on puisse l'approcher avec notre niveau de conscience actuel. Si tu le penses, alors je peux t'affirmer que tu t'approches du néant. Si tu penses qu'un jour tu en seras près, alors on parle de la même chose.

La première chose que la conscience doit assimiler c'est l'Amour et l'humilité. Mais elle DOIT L'ASSIMILER, PAS LE COMPRENDRE INTELLECTUELLEMENT. L'élan doit venir du coeur, de l'intérieur de l'être. Tout le reste sert pour le discernement, mais c'est secondaire. Bref, je te répondrai en détail plus tard (ainsi qu'à Zarus), je dois y aller.

A++
Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 18:48

dims a écrit:

Moins tu t'attaches aux concepts et aux désirs et plus la vision de l'absolu devient précise.

Personne ne conteste cela. C'est juste que pour ne plus s'attacher aux concepts et aux désirs il faut les avoir expérimentés et assouvis. Ce n'est que lorsqu'on n'éprouve plus de désir, parce qu'ils ont été assouvis par l'intermédiaire de plusieurs vies, que l'on doit s'intéresser comme tu fais à la vacuité, PAS AVANT!

Le problème c'est qu'il y a une phase dangereuse (lorsque les désirs ne sont pas encore entièrement assouvis et que la conscience est encore limitée) oú l'ego cherche à brûler les étapes et se persuade de pouvoir atteindre la vacuité par la seule méditation. Là c'est une pure perte de temps et une vie de grillée. Il y aura de fortes chances que d'autres vies soient encore nécessaires.

Peut-être n'est-ce pas ton cas, mais en tout cas il ne faut pas prôner la réalisation par la méditation, comme tu le fais, c'est dangereux pour les âmes qui ne sont pas encore suffisamment éveillées (équivalent à avoir une conscience encore non suffisamment constituée). Il faut au contraire exprimer notre être sans retenu de manière à subir les retours nécessaires qui permettront une réelle transformation de l'âme.

dims a écrit:

C'est par la fin de la conscience ( individuel ) qui ne tient que sur des concepts que l'absolu se distingue ( ou conscience absolu si tu veux ) .

Non Dim, c'est par la pleine conscience que l'absolu se distingue. Ce n'est que la pleine conscience qui permet la vacuité. Lorsque la pleine conscience est atteinte alors l'ego disparait et l'âme se fond dans l'Unité.

Dim, ce n'est pas moi qui invente ces théories, les sources sont sérieuses. On peut croire à ce qu'on veut, mais la logique va dans le sens de ces enseignements, sinon on n'observerait pas les différents niveaux de conscience sur terre. Il faut aussi s'entendre sur ce qu'est un inconscient et un conscient. Nous sommes d'accord que l'inconscient est égoïste, aime pas ou peu et est attaché aux biens matériels. Pour passer de l'inconscience à la pleine conscience ça prend des siècles. C'est impossible par la seule méditation (tout dépend du niveau atteint).

dims a écrit:

Les réalités sont différentes et relatives oui ! Tous comme les niveaux de consciences sont différents et relatifs. Mais le degrés et le niveau de conscience se détermine par le degrés et niveau d'attachement aux désirs ( illusion et ignorance ).

Voilà, c'est ce que je disais, ici nous sommes d'accord.

Il n y a pas de conscience plus grande et plus forte comme tu dis. C'est justement par le retrait des voiles ( ces voiles qui créaient justement l'illusion de la conscience), que la conscience passe de démon, à animal, à divin, à humain. Jusqu’à ce qu'il ne reste plus aucun voile ( c'est donc l'absolue, le nirvana qui est dénué de tout support, de toutes représentations, de toutes perspectives, de tous noms ).

Ici nous sommes en désaccord. On ne parle pas de la même conscience. En tout cas on ne se la représente pas de la même manière. On doit prendre conscience du VRAI! Alors que toi tu prônes la conscience de plus rien. Tu ne considère pas qu'il existe une vérité et une réalité absolue permanente. Pourtant cela se contredit lorsque tu parles de réaliser l'Amour, l'humilité et la compassion. Comprends-tu cela?


Parfois j'ai l'impression qu'on parle de la même choses mais à l'envers  Very Happy ! Non tu ne me fatigue pas bien au contraire.

Peut-être... mais il te manque une clé quelque part. Ton discours concernant l'Amour et l'altruisme se contredit avec celui d'impermanence.

Tu dis que la conscience évolue en étant de plus en plus grande et de plus en plus complexe, jusqu'a atteindre l'absolu.
Moi je dis que plus les voiles qui caractérisent cette conscience sont de moins en moins nombreux et plus la vison de vient large ( vision qui provient de l'expérience de l'absolue ), jusqu'a atteindre l'absolue. C'est le dépouillement de soi, le détachement des concepts qui font les plaisirs, es envies et non leurs renforcement qui permette à l'homme de s'éveiller.

Non, ici tu fais erreur, c'est lorsque l'Amour croît et s'universalise que les voiles disparaissent. Je te comprends, c'est une erreur classique et très répandue. Le travail sur les voiles est superficiel, le travail sur l'Amour et l'humilité est profond.

Tu verras que tu le comprendras un jour avant j'étais comme toi très basé sur l'évolution de la conscience. Car tu ne vois pas encore précisément le fonctionnement des choses. Mais croire en une conscience qui devient plus grande, veut dire croire en un ego ( une croyance en une entité ) qui devient plus grand et au final une vision qui devient de plus en plus petite et limitée .

Non, désolé Dim, c'est le contraire, pour toutes les raisons que je t'ai expliquées en long et en large. La pleine conscience apporte la pleine Unité et donc, forcément, une vision moins limitée. Comment peux-tu croire qu'être conscient c'est être limité? Ne vois-tu pas que tu inverses les processus?

C'est possible car il y a de haute sphère, mais cela fait partie du samsara et un jour ou l'autre ce qui sont monté redescendront. Car tout les états de conscience doivent être expérimentées.

Oui!

On peut être un Dieu et redevenir un animal, le plus important c'est qu'un jour on aie enfin comprit la voie qui nous permet de sortir de ce cycle.

Non! Une conscience constituée ne redescend jamais plus bas, jamais! La conscience s'exprime par un ressenti, ce n'est pas un savoir intellectuel.

Ce n'est que le ressenti d'un ego qui fait croire en une conscience individuel plus grande. Plus l'ego est fort et plus l'on croit que notre conscience est forte.

C'est possible, mais tu te trompes de conscience. C'est peut-être pour cela qu'on ne se comprend pas. La conscience dont il est question ne concerne que le juste et le vrai (Amour, altruisme, beauté, discernement). C'est la conscience de l'Esprit d'essence divine, pas de l'ego. Au plus ce type de conscience apparait, au plus Dieu apparait et au plus l'égoïsme disparait.

N'oublie pas qu'à partir du moment oú l'on parle d'Amour, d'humilité et de discernement, on parle forcément de quelque chose de permanent et d'immuable. Ou le bouddhisme est faux ou il est mal compris (je penche pour la deuxième hypothèse).

Entre parenthèse, ce n'est pas parce que je crois à ces théories que j'estime être réalisée ou avoir une pleine conscience.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 19:10

Zarus a écrit:
Juste une question Tania; j'ai du mal à comprendre ce que vous nommez comme "niveau de conscience"
Il n'y a pas un risque de devenir orgueilleux et de penser que l'on à les bonnes opinions car on à un haut niveau de conscience et de penser que ceux qui ne pensent pas comme nous sont juste sous-développés et incapable de comprendre notre pensée ?
Peut-être que si personne ne suit votre avis; ce n'est pas qu'ils sont trop peu évolués pour vous comprendre mais qu'il y a des défauts dans ce que vous enseignez ?

Je trouve qu'il y a quelque chose d'horriblement pessimiste et orgueilleux que de ne pas attribuer la même intelligence aux autres qu'à soit.

Si je vous dis que je trouve votre pensée est comme souvent chez les "spiritualistes libres" une réflexion qui repose sur du vent et n'a pas d'appui rationnels, que vous vous créez juste une tour de notions auto-réfléchies sans réel base réel ? (Certains religions organisées ont des siècles de pensées et je doute que vous puissiez réellement vous confronter réellement à un Thomas d'Aquin ou un Maïmonide; qui ont le mérite de chercher des bases objectives dans le réel)
J’espère que vous aurez une meilleure réponse que me dire que j'ai un "niveau de conscience" particulièrement bas.



Bonsoir Zarus,

Je pense que tu peux retrouver les réponses à tes questions dans mes réponses à Dim. Il faut savoir de quelle conscience on parle. Il ne s'agit pas de la conscience de l'ego, ni de soi et du monde qui nous entoure, ni de l'intelligence intellectuelle. Ce n'est donc pas une conscience intellectuelle, c'est un ressenti. L'âme qui est consciente sent juste. Les comportements humbles, l'Amour manifesté et les actes accomplis sont de bons indices pour révéler le niveau de conscience. Tu vois, ça n'a rien à voir avec le savoir. Une personne inculte peut être plus consciente qu'un Thomas d'Aquin. Jésus et l'Église les appellent les justes. Ce ne sont pas forcément des intellectuels, mais l'un n'empêche pas l'autre.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 19:24

Car une personne ne peut pas évoluer dans ce sens là de son vivant ?
Et comment vous faites pour faire la différence entre le manque d'amour naturel et un caractère un peu bougon par exemple ?

Et selon vous; il faut quoi alors ? attendre et mourir si on n'a pas un amour "naturel" très grand ?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 21:50

Tania a écrit:
dims a écrit:
La vacuité n'est pas dans le concept du nihilisme ou de l'éternalisme. La vacuité s'expérimente, si il n y a pas d'expérimentation l'homme reste dans ces 2 concepts. C'est pour cela Tania que tu n'utilises que ton raisonnement, ta réflexion. Tous les 2 fonctionnent grâce aux concepts et donc forcement tu dis si il n y a pas d'entité cela ne peut être que le vide. Le vide est un concept !

La vacuité est insondable mentalement, il est impossible que tu puisse t'en approché ainsi.

Tout le problème vient de la définition que l'on donne au mot "vacuité". Ce qui est surtout ridicule c'est penser qu'on puisse l'approcher avec notre niveau de conscience actuel. Si tu le penses, alors je peux t'affirmer que tu t'approches du néant. Si tu penses qu'un jour tu en seras près, alors on parle de la même chose.

La première chose que la conscience doit assimiler c'est l'Amour et l'humilité. Mais elle DOIT L'ASSIMILER, PAS LE COMPRENDRE INTELLECTUELLEMENT. L'élan doit venir du coeur, de l'intérieur de l'être. Tout le reste sert pour le discernement, mais c'est secondaire. Bref, je te répondrai en détail plus tard (ainsi qu'à Zarus), je dois y aller.

A++
Tania

Je n'ai jamais parlé de le comprendre intellectuellement mais par l’expérience. Je ne prétend pas l'approcher avec ma conscience, vu que je ne m'attache pas à se qui compose la conscience. Effectivement si on si attache on est bloqué une peu comme tu le fais.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 22:18

Avec un peu d'herbes ça aide. Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 23:12

Tania a écrit:


Personne ne conteste cela. C'est juste que pour ne plus s'attacher aux concepts et aux désirs il faut les avoir expérimentés et assouvis. Ce n'est que lorsqu'on n'éprouve plus de désir, parce qu'ils ont été assouvis par l'intermédiaire de plusieurs vies, que l'on doit s'intéresser comme tu fais à la vacuité, PAS AVANT!

Le problème c'est qu'il y a une phase dangereuse (lorsque les désirs ne sont pas encore entièrement assouvis et que la conscience est encore limitée) oú l'ego cherche à brûler les étapes et se persuade de pouvoir atteindre la vacuité par la seule méditation. Là c'est une pure perte de temps et une vie de grillée. Il y aura de fortes chances que d'autres vies soient encore nécessaires.

Peut-être n'est-ce pas ton cas, mais en tout cas il ne faut pas prôner la réalisation par la méditation, comme tu le fais, c'est dangereux pour les âmes qui ne sont pas encore suffisamment éveillées (équivalent à avoir une conscience encore non suffisamment constituée). Il faut au contraire exprimer notre être sans retenu de manière à subir les retours nécessaires qui permettront une réelle transformation de l'âme.

L'important est de délivrer tous les êtres de la souffrance ! On ne peut pas forcer les êtres à croire mais il est toujours nécessaire de les guider. le véritable amour altruiste est d'aider les autres à trouver la cessation de leurs souffrances.
Effectivement celui qui cherche la vacuité ne la trouvera pas c'est son ego qui parle, la vacuité est quand il n'y a plus l'attachement ou de désir ( la méditation c'est le lâché prise ).
Avoir le désir de trouver la vérité c'est le meilleurs moyen de ne pas la trouver. La vérité est quand il y a cessation de la recherche, la recherche est  stimulé par des concepts qui font notre ego.


Non Dim, c'est par la pleine conscience que l'absolu se distingue. Ce n'est que la pleine conscience qui permet la vacuité. Lorsque la pleine conscience est atteinte alors l'ego disparait et l'âme se fond dans l'Unité.

Si la pleine conscience permet la vacuité alors elle est vacuité ... De ce fait il n y a pas de pleine conscience étant une entité. Comme je te dis c'est le dépouillement des voiles ( concepts ) qui définissent la conscience que la la vacuité peut etre. L'illusion de la conscience comme entité disparaît au fur que les voiles se retirent.

Dim, ce n'est pas moi qui invente ces théories, les sources sont sérieuses. On peut croire à ce qu'on veut, mais la logique va dans le sens de ces enseignements, sinon on n'observerait pas les différents niveaux de conscience sur terre. Il faut aussi s'entendre sur ce qu'est un inconscient et un conscient. Nous sommes d'accord que l'inconscient est égoïste, aime pas ou peu et est attaché aux biens matériels. Pour passer de l'inconscience à la pleine conscience ça prend des siècles. C'est impossible par la seule méditation (tout dépend du niveau atteint).

Je ne dis pas que demain celui qui médite sera délivrer, il lui faudra peut être plusieurs vies. Ça se trouve il lui faudra déjà plusieurs vies pour qu'il ressentent le besoin de commencer la méditation.
J'ai bien compris que ce n'est pas toi qui invente tes théories justement il faudrait que tu vois les choses par toi même.


Ici nous sommes en désaccord. On ne parle pas de la même conscience. En tout cas on ne se la représente pas de la même manière. On doit prendre conscience du VRAI! Alors que toi tu prônes la conscience de plus rien. Tu ne considère pas qu'il existe une vérité et une réalité absolue permanente. Pourtant cela se contredit lorsque tu parles de réaliser l'Amour, l'humilité et la compassion. Comprends-tu cela?


Il n y a pas la conscience de plus rien. Ni le rien, ni la conscience existe le comprends tu toi Tania ?
L'altruisme, l'humilité se pratique dans le non ego je te rappelles, l'altruisme est de soulager les êtres de leurs illusions qui sont souffrances c'est tout.
Comme dit bouddha quand tous les êtres seront délivrés nous diront en vérité qu'aucun des êtres n'a été délivrés. L'amour n'est pas de faire du bien à l'ego des autres et le renforcer. En faisant cela vous êtes sur de les faire souffrir.
Mon être relatif existe par l'interdépendances de tous les êtres relatif nous sommes tous la même chose la vacuité. Donc quand "un être" soufre c'est "moi" qui souffre, leur bonheur est le mien les délivrer de leurs illusions du moi c'est comme me délivrer aussi c'est cela l'altruisme et la compassion.


Peut-être... mais il te manque une clé quelque part. Ton discours concernant l'Amour et l'altruisme se contredit avec celui d'impermanence.

Justement tu ne comprends pas la profondeur de l'interdépendance entre les êtres. Comprendre l'interdépendance c'est comprendre l'impermanence et c'est comprendre pourquoi il y a l'amour altruiste.


Non, ici tu fais erreur, c'est lorsque l'Amour croît et s'universalise que les voiles disparaissent. Je te comprends, c'est une erreur classique et très répandue. Le travail sur les voiles est superficiel, le travail sur l'Amour et l'humilité est profond.

L'amour juste croit avec la sagesse ! Sinon c'est un amour aveugle qui cause plus de souffrance que de guérison. Il est bien de vouloir aider un etre mais il faut déjà savoir s'aider soi-même"



Non, désolé Dim, c'est le contraire, pour toutes les raisons que je t'ai expliquées en long et en large. La pleine conscience apporte la pleine Unité et donc, forcément, une vision moins limitée. Comment peux-tu croire qu'être conscient c'est être limité? Ne vois-tu pas que tu inverses les processus?

Je ne crois pas car ma vision est direct. La conscience est limité car elle n'existe que par des qualités qui lui sont propres, définis et limités. L'absolue ne peut se limité, se situer ou se définir.

Non! Une conscience constituée ne redescend jamais plus bas, jamais! La conscience s'exprime par un ressenti, ce n'est pas un savoir intellectuel.

Celui qui ne s'attache plus aux concepts ne reconstruira plus d'illusion, jamais ! Celui qui continu d’être attaché aux concepts n'est jamais monté. L'expérience de la vacuité n'est pas un savoir intellectuel.




C'est possible, mais tu te trompes de conscience. C'est peut-être pour cela qu'on ne se comprend pas. La conscience dont il est question ne concerne que le juste et le vrai (Amour, altruisme, beauté, discernement). C'est la conscience de l'Esprit d'essence divine, pas de l'ego. Au plus ce type de conscience apparait, au plus Dieu apparait et au plus l'égoïsme disparait.

Dans ce cas ce n'est pas une conscience car elle ne peut se définir, se nommer ou se représenter.

N'oublie pas qu'à partir du moment oú l'on parle d'Amour, d'humilité et de discernement, on parle forcément de quelque chose de permanent et d'immuable. Ou le bouddhisme est faux ou il est mal compris (je penche pour la deuxième hypothèse).

L'immuabilité est un concept mais oui l'essence de toutes choses n'a ni de début ni de fin.


Entre parenthèse, ce n'est pas parce que je crois à ces théories que j'estime être réalisée ou avoir une pleine conscience.

Arrête de croire et expérimente Tania !

Tania[/quote]


Dernière édition par dims le Sam 22 Mar 2014, 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 23:15

Chaque être dispose de la nature de Dieu, Bouddha peut aider à le faire comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 23:26

ysov a écrit:
Chaque être dispose de la nature de Dieu, Bouddha peut aider à le faire comprendre.

Juste le mot Dieu ne peut définir Dieu, l'absolue ne se limite pas en un nom, en une représentation, en une idée.
Celui qui atteint le nirvana ou la vacuité absolue est un Bouddha et a atteint la perfection de l’être, la nature divine si vous préférez.

Le bouddhisme n'apporte pas un bagage pour la route mais la destination.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 23:32

Oui si un occidental en mal d'exotisme il a. Mais qui vous dit que le nom de Dieu équivaut à l'absolu? Dieu peut tout aussi bien s'appeler Absolu. C'est bien le pourquoi les juifs les premiers se défendaient  d'utiliser un nom, pour un non nommable.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 23:39

ysov a écrit:
Oui si un occidental en mal d'exotisme il a. Mais qui vous dit que le nom de Dieu équivaut à l'absolu? Dieu peut tout aussi bien s'appeler Absolu. C'est bien le pourquoi les juifs les premiers se défendaient  d'utiliser un nom, pour un non nommable.

Car Dieu est infini ! Un nom caractérise seulement se que l'on peut constater d'un point à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 23:42

Attention, vous utilisez malgré tout ce nom pour vous faire comprendre. Pouffer de rire  Je vous taquine bien-sûr. Wink 

Mais une question me triture à vous poser, croyez-vous en un être suprême, créateur?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Sam 22 Mar 2014, 23:56

ysov a écrit:
Attention, vous utilisez malgré tout ce nom pour vous faire comprendre. Pouffer de rire  Je vous taquine bien-sûr. Wink 

Mais une question me triture à vous poser, croyez-vous en un être suprême, créateur?

Je savais que vous me soulignerez ! Mais il est impossible de parler de quelque choses sans le désigner même si sa nature ne peut se désigner.

Non je ne crois pas en l’être comme entité suprême. Mais dans le bouddhisme, le nirvana pour vous donner une idée ( même si il ne peut être identifier ) c'est comme une conscience sans plus aucun support ( la vacuité absolue ). Un peu comme la lumière qui n'a plus d'objet pour se refléter dessus, vous ne pouvez plus voir, plus la situer et plus la représenter. Pourtant elle est toujours...


Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 00:02

Voyez-vous, ce que je dénote dans votre réponse est ce désir absolu d'atteindre une dimension qui équivaut à renier certaines facettes terrestres dont on ne peut s'en dispenser. Etes-vous d'accord au moins que le néant ne peut créer?
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 00:15

ysov a écrit:
Voyez-vous, ce que je dénote dans votre réponse est ce désir absolu d'atteindre une dimension qui équivaut à renier certaines facettes terrestres dont on ne peut s'en dispenser. Etes-vous d'accord au moins que le néant ne peut créer?

La vacuité n'est pas néant si c'est la ou vous voulez en venir.

Le nirvana est la fin de l’ignorance, mais avant cela il y a l'ignorance à des degré plus ou moins important. En ce qui me concerne je suis toujours soumis à des illusions à des concepts ( ce ne sont plus des concepts grossiers mes subtils ) et pour cela il me faut forcément encore répondre à des concepts vitaux ( manger, boire, dormir ) . Cela est la voie du milieu éviter tous les opposés pour ne pas sombrer dans les attractions très puissantes qui nous empeche de nous éveiller, tous cela se termine quand il y a nirvana. Enfin ça ne se termine pas, car çà n'a jamais commencé mais l'illusion est déjoué.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 00:20

Donc parlons de sagesse à acquérir, ce qui ne permet pas logiquement de dénier une dimension équivalente à notre propre réalité temporaire étant terrestre, ou matérielle si vous préférez.

Il y a des gens totalement lucide mais si mal en point dans leur être. Ce mal en point contrecarre cette évolution prévue de la maturité, qui est l'intelligence du coeur.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 00:29

ysov a écrit:
Donc parlons de sagesse à acquérir, ce qui ne permet pas logiquement de dénier une dimension équivalente à notre propre réalité temporaire étant terrestre, ou matérielle si vous préférez.

Il y a des gens totalement lucide mais si mal en point dans leur être. Ce mal en point contrecarre cette évolution prévue de la maturité, qui est l'intelligence du coeur.

Sauf que la sagesse don je vous parles est une vision profonde du monde et de son fonctionnement. Cette vision ne montre pas une dimension mais la non existence de cette dimension.
Mais oui tant que l'illusion est maintenue le monde semble réel, mais tant que l'on croit en sa réalité on ne peut jamais vraiment en sortir c'est un cycle infini ( le samsara ).
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 00:31

Donc l'illusion est un instrument d'une réalité.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 00:50

ysov a écrit:
Donc l'illusion est un instrument d'une réalité.


Tant qu'il y a une réalité défini il y a illusion. Que l'illusion soit un instrument de la réalité est encore illusion.
Mais si nous parlons sur un plan absolu, donc non conceptuel et sans représentation alors oui l'illusion en une réalité fait parti "du plan de l'absolu".
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 01:46

Bien. Donc pourquoi l'absolu?
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 02:09

Bonsoir Dim,

Je ne vais pas tout commenter, c’est inutile, on dit à peu près la même chose, mais on ne se comprend pas. Il ne te vient pas à l’esprit que nous pourrions ne pas définir les mots de la même manière ?

Tu dis comme moi que l’on doit expérimenter tous les aspects de la vie. Mais pour quelle raison d’après toi ? Tu le sais très bien, c’est pour acquérir l’Amour altruiste, l’humilité et la sagesse. Lorsque ces trois vertus sont pleinement assimilées, c’est cela que moi j’appelle la pleine conscience. C’est ce type de connaissance (intérieure, pas intellectuelle) qui est IMMUABLE. Cette connaissance est là, elle existe bel et bien, ce n’est pas une illusion puisque toi-même tu en parles, c’est juste QUE NOUS N’EN AVONS QUE PARTIELLEMENT CONSCIENCE. Être pleinement conscient c’est avoir pleinement intériorisé/assimilé ce type de connaissance, ce n’est pas un exercice mental, ni une connaissance théorique et ni le fruit d’une méditation ! Je te répète qu’expérimenter c’est d’abord vivre la vie. Expérimenter la vacuité c’est autre chose, ça ne transforme pas l’âme en profondeur, surtout si on est peu évolué.

A partir du moment oú il existe quelque chose qui permet d’ôter l’illusion (l’Amour, l’humilité, la sagesse) c’est que ce quelque chose n’est pas une illusion, ce quelque chose EST VÉRITÉ ! Et ce quelque chose est immuable ! il faut tout simplement y accéder et nous y accédons tous graduellement à des niveaux différents.Le fait que ce soit graduel démontre bien l'existence des niveaux de conscience. Il ne s'agit pas d'une conscience relative, mais plutôt d'une conscience partiellement constituée. ça n'a rien à voir avec l'intellect, c'est la quantité de vrai assimilée.

Comprend que OUI je suis dans l’illusion, mais comprend aussi que JE L’ASSUME ! Je ne cours pas après Dieu, le nirvana, le paradis ou la vacuité ! Je fais ce que je peux selon mon modeste niveau de conscience. J’avance à mon rythme tout en maintenant un certain équilibre. Je me fous royalement de savoir oú je serai dans ma prochaine vie et si j’en souffrirai. J’assume tout simplement ce que je suis. C’est un peu ce que tu dis à Ysof en d’autres termes.

Bonne nuit mon petit Dim.  :bisou: 
Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 02:26

ysov a écrit:
Bien. Donc pourquoi l'absolu?

Bien vu Ysof, c'est bien beau de dire que tout est illusion, mais alors à quoi bon parler de l'Amour, de l'humilité, de la sagesse et... de l'absolu?

Jésus a dit "je suis le chemin, la vérité et la vie", il n'a pas dit je suis "vacuité". Je l'avais déjà écrit à Dim.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 02:34

Un petit rajout:

Entre parenthèse ce n'est pas difficile d'expérimenter la vacuité. On peut éventuellement ressentir la vacuité en prenant conscience de l’impermanence de ce qui nous arrive, de ce que nous percevons de manière répétitive. C’est la répétition des moments oú l’on prend conscience de l’impermanence de cette mobilité extrême plus ou moins visible que nous vivons, de nos émotions, de nos représentations du monde, qu’on peut par moment s’approcher de ce que représente la vacuité. Les représentations mentales du réel ne sont que des certitudes transitoires. Avec le temps et le recul nous nous apercevons que ce qui nous paraissait réel dans le passé n’avait pas lieu d’être. On voit ça surtout dans la psychologie des émotions (par rapport à la haine, la colère etc…).

Cela démontre que c'est bel et bien notre esprit qui est pris par l'illusion d'une situation. Mais après quoi? Lorsqu'on a compris cela on aime plus? On devient plus humble? Plus sage? Non, pas du tout, c'est juste un moyen pour moins souffrir! C'est le dada des bouddhistes. C'est excellent pour la psychologie et le bien être, mais si on espère acquérir une valeur morale par la vacuité on se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

Tania



Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 11:39

Je suis le seul à trouver que le Nirvana ressemble un peu à l'Enfer chrétien (sous ses formes plus abstraites) ?

Le Nirvana est la fin de toute dépendances; de tous les sens; c'est une sorte de privation sensorielle qui mène à un solipsisme absolu.

Le christianisme enseigne une certaine mort à soit-même pour contempler l'absolu et profiter ainsi de la vision béatifique; mais aussi que les damnés sont séparés de Dieu à jamais et "enfermés" en eux-même ce qui provoque des peines de sens.

Enfin, le côté de la privation sensorielle qui peut amener à un solipsisme nous rendant incapable d'être sauvé est peut-être abordé dans le bouddhisme puisqu'il y a une notion que si on médite trop sans se détacher du plaisir de la méditation elle-même; on finit dans le monde du sans forme où sans corps ni sens nous sommes incapable d'atteindre le Nirvana car incapable d'entendre le Bouddha.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 12:20

ysov a écrit:
Bien. Donc pourquoi l'absolu?

Absolu = nirvana = vacuité . Je le définis pour pouvoir vous donner une direction ou chercher ( même pas une idée ), et donc je lui attribut un concept ce qu'il n'est pas.
Nirvana n'est ni concept, ni non concept on ne peut l'expliquer, on ne peut le sonder, on peut le comprendre par notre mental. Contrairement à notre définition relative du réel qui n'existe que de façon relative dans nos concepts.

Apres oui l'Absolu peut le véritable Réel, mais dans ce cas vous ne pouvez plus en parler, le représenter, le nommer, le situer, le toucher. Donc sa définition de réel comme d'absolu ne peut exister.
Ce que vous pouvez représenter, nommer, situer, toucher est un réel relatif, il n'a pas d'existence et de valeur intrinsèque. Il n'est qu'illusion.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 13:08

Votre quête est l'absolue illusion. Tant qu'à votre parabole bouddhiste, votre croyance en fait partie. Very Happy  Allez, bon vent, persister n'est que tergiversation.
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 13:33

Zarus a écrit:
Je suis le seul à trouver que le Nirvana ressemble un peu à l'Enfer chrétien (sous ses formes plus abstraites) ?

Le Nirvana est la fin de toute dépendances; de tous les sens; c'est une sorte de privation sensorielle qui mène à un solipsisme absolu.

Le christianisme enseigne une certaine mort à soit-même pour contempler l'absolu et profiter ainsi de la vision béatifique; mais aussi que les damnés sont séparés de Dieu à jamais et "enfermés" en eux-même ce qui provoque des peines de sens.

Enfin, le côté de la privation sensorielle qui peut amener à un solipsisme nous rendant incapable d'être sauvé est peut-être abordé dans le bouddhisme puisqu'il y a une notion que si on médite trop sans se détacher du plaisir de la méditation elle-même; on finit dans le monde du sans forme où sans corps ni sens nous sommes incapable d'atteindre le Nirvana car incapable d'entendre le Bouddha.

Le solipsisme c'est croire que seul son ego est existant ce qu est différent du bouddhisme on rien n'a d'existence réel.
La méditation est l'abandon de soi même, la privation n'existe qui si la croyance aux concepts demeure. Quand il y a compréhension et vision profonde de la nature des choses le détachements ce fait automatiquement sans forcer, sans résister. On comprend le caractère vide de chaque chose et la souffrance qu'il provoque.

Pour le monde du sans forme, il s’appelle le monde "ni perception, ni absence de perception". Ce monde fait parti du samsara il peut être atteint si le méditant à atteint les hauts degrés des janas. Mais même dans se haut degré il y a toujours une illusion très infime qui est maintenue.
Mais ce monde n'est pas éternel, cependant la durée d'existence est tellement longue pour celui qui si est réincarné que cela semble éternel.
Les janas s'atteignent avec la pratique samatha mais il faut combiner cette méditation avec vipassana ( la vision pénétrante ). Les janas apportent une grande plénitude, celui qui s'attache à cette plénitude devra se réincarner et il est possible dans le monde sans forme.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 13:43

Zarus a écrit:
Je suis le seul à trouver que le Nirvana ressemble un peu à l'Enfer chrétien (sous ses formes plus abstraites) ?

Le Nirvana est la fin de toute dépendances; de tous les sens; c'est une sorte de privation sensorielle qui mène à un solipsisme absolu.

Vu de cette manière je partage tout à fait ton point de vue. Mais c'est une fausse compréhension du Nirvana. Ce n'est pas, comme le pense beaucoup et comme le laisse entendre Dim, la fin de tous les sens, mais au contraire les sens SPIRITUELS pleinement éveillés! Cela demande un long cheminement expérimental qui n'a rien à voir avec l'expérience méditative de la vacuité, ABSOLUMENT RIEN! La pire des illusions résultant des enseignements orientaux est de se retrouver avec un "je" qui expérimente le nirvana ou la vacuité, alors que le "je" n'existe pas.

Précision: Lorsque je parle de conscience, j'oublie de préciser qu'il s'agit de la conscience SPIRITUELLE, pas humaine ou intellectuelle.

Zarus a écrit:

Le christianisme enseigne une certaine mort à soit-même pour contempler l'absolu et profiter ainsi de la vision béatifique; mais aussi que les damnés sont séparés de Dieu à jamais et "enfermés" en eux-même ce qui provoque des peines de sens.

Ce qui doit mourir c'est le "je". En fait, de l'ensemble des âmes il ne doit résulter qu'un seul être, qu'une seule réalité: Dieu. Ce n'est qu'une question de temps. Pour le moment nous en sommes encore très loin et le combat se centre surtout sur la souffrance: Comment faire pour ne pas souffrir ou moins souffrir? Grâce au principe de la vacuité et de l'impermanence, les bouddhistes apportent de meilleures solutions par rapport aux catholiques. Mais ils laissent supposer que l'Amour, l'humilité et la sagesse sont également impermanents, et là ils font erreur, car le but de l'être est de devenir Amour, humilité et sagesse sans que cela nécessite une interdépendance. Si tu veux, l'être qui EST Amour n'est pas la même chose qu'un "je" qui ressent de l'Amour. Cet être là n'a pas besoin de connaitre ou de créer un lien pour aimer, IL AIME TOUT COURT, IL EST AMOUR.

D'autre part, comment peut-on éprouver des "peines de sens" sans sens physiques? C'est absurde.

Zarus a écrit:

Enfin, le côté de la privation sensorielle qui peut amener à un solipsisme nous rendant incapable d'être sauvé est peut-être abordé dans le bouddhisme puisqu'il y a une notion que si on médite trop sans se détacher du plaisir de la méditation elle-même; on finit dans le monde du sans forme où sans corps ni sens nous sommes incapable d'atteindre le Nirvana car incapable d'entendre le Bouddha.

Oui Zarus, je pense que tu as compris le principe...
En fait, il ne s'agit pas de se priver des sens, mais d'acquérir les sens spirituels. Il faut supprimer les sens illusoires, la haine, les plaisirs, l'égoïsme et les désirs éphémères, et acquérir les sens spirituels: L'Amour, l'humilité, l'altruisme, la sagesse etc... Ce qu'il faut comprendre c'est qu'on n'est pas altruiste parce qu'un "je" a décidé d'accomplir une action altruiste, mais parce que c'est un élan naturel qui fait partie de l'être. Pour qu'une vertu fasse partie intégrante de l'être cela nécessite de nombreuses vies de souffrance, rien à voir avec une réflexion ou une méditation.

Donc, annuler les sens physiques et les sens mentaux erronés, sans créer les sens spirituels vrais, c'est effectivement aller vers le néant, vers l'enfer!

Tania
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 13:52

ysov a écrit:
Votre quête est l'absolue illusion. Tant qu'à votre parabole bouddhiste, votre croyance en fait partie. Very Happy  Allez, bon vent, persister n'est que tergiversation.

Libre à vous ! Mais je vous le garanti votre quête d'un paradis éternel ou votre petit ego pourrait jouir pleinement de ses plaisirs éternellement n'existe pas et n'est que rêverie. Il n'est que la solution qui sert à rassurer les esprits qui ont peur de se voir disparaître le jour ou la mort viendra. Comme vous ils ne sont pas en harmonie avec ce qui est vraiment et ils souffrent face à cette perspectives qui est la mort.

Le monde des Dieux existent mais la durée d'existence y est limitée est elle aussi et donc la souffrance se représentera. Les Dieux prennent les enseignements du Bouddha.
Rien ne dure tous changent en chaque instant, le ysov enfant n'est plus sur aucun point le ysov d'aujourd'hui. Il n y a rien qui demeure de même que le corps se dégradent pour chaque homme, tous finira par passer d'un état à un autre.
Aujourd'hui vous prononcez ces mots mais un jour dans cette vie ou une autre vous y viendrez c'est une certitude !
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 13:55

Tania a écrit:
ysov a écrit:
Bien. Donc pourquoi l'absolu?

Bien vu Ysof, c'est bien beau de dire que tout est illusion, mais alors à quoi bon parler de l'Amour, de l'humilité, de la sagesse et... de l'absolu?

Jésus a dit "je suis le chemin, la vérité et la vie", il n'a pas dit je suis "vacuité". Je l'avais déjà écrit à Dim.

Tania

Car tu ne comprends pas le sens véritable ...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16688
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:06

dims a écrit:
ysov a écrit:
Votre quête est l'absolue illusion. Tant qu'à votre parabole bouddhiste, votre croyance en fait partie. Very Happy  Allez, bon vent, persister n'est que tergiversation.

Libre à vous ! Mais je vous le garanti votre quête d'un paradis éternel ou votre petit ego pourrait jouir pleinement de ses plaisirs éternellement n'existe pas et n'est que rêverie. Il n'est que la solution qui sert à rassurer les esprits qui ont peur de se voir disparaître le jour ou la mort viendra. Comme vous ils ne sont pas en harmonie avec ce qui est vraiment et ils souffrent face à cette perspectives qui est la mort.

Le monde des Dieux existent mais la durée d'existence y est limitée est elle aussi et donc la souffrance se représentera. Les Dieux prennent les enseignements du Bouddha.
Rien ne dure tous changent en chaque instant, le ysov enfant n'est plus sur aucun point le ysov d'aujourd'hui. Il n y a rien qui demeure de même que le corps se dégradent pour chaque homme, tous finira par passer d'un état à un autre.
Aujourd'hui vous prononcez ces mots mais un jour dans cette vie ou une autre vous y viendrez c'est une certitude !

Ce n'est pas rêver que croire en la vie éternelle et que l'on ressuscitera. Cela fait partie de notre foi.
(et cela n'a rien à voir avec le cycle des réincarnations)

Dieu n'a pas à prendre les enseignements de bouddha  :mdr: 

Quant à la souffrance et la mort, c'est la rançon du péché originel et bouddhiste ou pas, vous y passerez aussi. Seulement à l'heure de votre mort, quand vous vous trouverez face à Jésus, vous verrez bien si bouddha ou une deité vient à votre secours.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/


Dernière édition par Espérance le Dim 23 Mar 2014, 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:07

Zarus a écrit:
Car une personne ne peut pas évoluer dans ce sens là de son vivant ?

La vie est faite pour cela. Si on veut avancer vite il faut énormément se détacher du « je » et énormément souffrir. C’est un choix, sinon il faut s’attendre à revenir expérimenter dans d’autres vies. Tu penses bien que pour passer de l’égoïsme, du désir de puissance et de richesse à l’altruisme, l’humilité et l’Amour du prochain, cela ne peut se faire en une seule vie. Mais nous ne nous situons pas tous au même niveau. Peut-être en es-tu à ta dernière vie, personne ne peut le savoir. Tu peux être soudainement illuminée par une expérience mystique particulière…

Zarus a écrit:

Et selon vous; il faut quoi alors ? attendre et mourir si on n'a pas un amour "naturel" très grand ?

Si on n’a pas un Amour naturel très grand, il faut vivre la vie à fond ! C’est la relation avec les autres qui nous permet de nous transformer. Dans un tel cas, la méditation ne t’apporterait pas grand chose, car elle ne serait que la volonté de ton ego de vouloir atteindre le paradis ou le nirvana.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
dims



Masculin Messages : 3951
Inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:07

Tania a écrit:

Oui Zarus, je pense que tu as compris le principe...
En fait, il ne s'agit pas de se priver des sens, mais d'acquérir les sens spirituels. Il faut supprimer les sens illusoires, la haine, les plaisirs, l'égoïsme et les désirs éphémères, et acquérir les sens spirituels: L'Amour, l'humilité, l'altruisme, la sagesse etc... Ce qu'il faut comprendre c'est qu'on n'est pas altruiste parce qu'un "je" a décidé d'accomplir une action altruiste, mais parce que c'est un élan naturel qui fait partie de l'être. Pour qu'une vertu fasse partie intégrante de l'être cela nécessite de nombreuses vies de souffrance, rien à voir avec une réflexion ou une méditation.

Donc, annuler les sens physiques et les sens mentaux erronés, sans créer les sens spirituels vrais, c'est effectivement aller vers le néant, vers l'enfer!

Tania

Tu nages en pleins concepts ! Le bien comme le mal sont relatifs et interdépendants, tu ne vois même pas l'interactions des phénomènes.
Tu penses qu'il suffit de laisser le mal et prendre que le bien, le mal peut créer de bonne choses comme le bien de mauvaise.

Le néant n'est pas l'enfer se sont des états qui font partis du samsara, le samsara produit tous types de dimensions tous types de consciences. Les Dieux eux même disparaissent. Le but de chaque être est de s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16688
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:09

Tania a écrit:


C’est la relation avec les autres qui nous permet de nous transformer.

Tania

Là, je suis d'accord avec toi  I love you 


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:17

dims a écrit:
Tania a écrit:
ysov a écrit:
Bien. Donc pourquoi l'absolu?

Bien vu Ysof, c'est bien beau de dire que tout est illusion, mais alors à quoi bon parler de l'Amour, de l'humilité, de la sagesse et... de l'absolu?

Jésus a dit "je suis le chemin, la vérité et la vie", il n'a pas dit je suis "vacuité". Je l'avais déjà écrit à Dim.

Tania

Car tu ne comprends pas le sens véritable ...

Au contraire, je comprends très bien ce que peut-être le paradis, la vacuité ou le nirvana, mais ce que toi tu démontres ne pas comprendre, c'est le moyen pour y arriver et, surtout, l'état d'être que nécessite la vacuité. Cet état d'être ne tombe pas du ciel, si j'ose dire, il ne risque pas d'être le fruit de la méditation. Être Amour, humilité et sagesse, ce n'est pas être rien. Si tu lis correctement tout ce que j'écris, je te parle d'un état d'être qui EST, pas d'un "je" qui pense être humble et aimer.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:22

Espérance a écrit:
dims a écrit:
ysov a écrit:
Votre quête est l'absolue illusion. Tant qu'à votre parabole bouddhiste, votre croyance en fait partie. Very Happy  Allez, bon vent, persister n'est que tergiversation.

Libre à vous ! Mais je vous le garanti votre quête d'un paradis éternel ou votre petit ego pourrait jouir pleinement de ses plaisirs éternellement n'existe pas et n'est que rêverie. Il n'est que la solution qui sert à rassurer les esprits qui ont peur de se voir disparaître le jour ou la mort viendra. Comme vous ils ne sont pas en harmonie avec ce qui est vraiment et ils souffrent face à cette perspectives qui est la mort.

Le monde des Dieux existent mais la durée d'existence y est limitée est elle aussi et donc la souffrance se représentera. Les Dieux prennent les enseignements du Bouddha.
Rien ne dure tous changent en chaque instant, le ysov enfant n'est plus sur aucun point le ysov d'aujourd'hui. Il n y a rien qui demeure de même que le corps se dégradent pour chaque homme, tous finira par passer d'un état à un autre.
Aujourd'hui vous prononcez ces mots mais un jour dans cette vie ou une autre vous y viendrez c'est une certitude !

Ce n'est pas rêver que croire en la vie éternelle et que l'on ressuscitera. Cela fait partie de notre foi.
(et cela n'a rien à voir avec le cycle des réincarnations)

Dieu n'a pas à prendre les enseignements de bouddha  :mdr: 

Quant à la souffrance et la mort, c'est la rançon du péché originel et bouddhiste ou pas, vous y passerez aussi. Seulement à l'heure de votre mort, quand vous vous trouverez face à Jésus, vous verrez bien si bouddha ou une deité vient à votre secours.

Je pense que vous avez raison dans le sens où vous soulignez que c'est finalement une confrontation entre plusieurs foi.

Mais bon, le problème est que les bouddhistes ont autant la foi que vous, donc tout parier sur la foi aveugle n'est pas suffisant.

Donc ils ne rêvent pas plus que vous. (du moins ils n'ont pas plus conscience que vous)
Je sais pas; vous me semblez un peu présomptueuse là, disant bêtement que c'est sûr que vous avez raison et qu'ils vont le regretter...
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:31

dims a écrit:
Tania a écrit:

Oui Zarus, je pense que tu as compris le principe...
En fait, il ne s'agit pas de se priver des sens, mais d'acquérir les sens spirituels. Il faut supprimer les sens illusoires, la haine, les plaisirs, l'égoïsme et les désirs éphémères, et acquérir les sens spirituels: L'Amour, l'humilité, l'altruisme, la sagesse etc... Ce qu'il faut comprendre c'est qu'on n'est pas altruiste parce qu'un "je" a décidé d'accomplir une action altruiste, mais parce que c'est un élan naturel qui fait partie de l'être. Pour qu'une vertu fasse partie intégrante de l'être cela nécessite de nombreuses vies de souffrance, rien à voir avec une réflexion ou une méditation.

Donc, annuler les sens physiques et les sens mentaux erronés, sans créer les sens spirituels vrais, c'est effectivement aller vers le néant, vers l'enfer!

Tania

Tu nages en pleins concepts ! Le bien comme le mal sont relatifs et interdépendants, tu ne vois même pas l'interactions des phénomènes.
Tu penses qu'il suffit de laisser le mal et prendre que le bien, le mal peut créer de bonne choses comme le bien de mauvaise.

Le néant n'est pas l'enfer se sont des états qui font partis du samsara, le samsara produit tous types de dimensions tous types de consciences. Les Dieux eux même disparaissent. Le but de chaque être est de s'en sortir.

Dim, mes concepts ne sont pas pires que les tiens. Je suis désolée, mais tu ne comprends pas ce que j'écris. Il ne s'agit pas de prendre le bien et laisser le mal, il s'agit de se transformer et d'ÊTRE!

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )   Dim 23 Mar 2014, 14:33

Avant de confronter vos différences; comment savez-vous ce que vous dites est vrai ? ou même que les êtres humains survivent à leur destruction physique ? (Que l'esprit humain soit autre chose qu'un réseau neuronale)
Revenir en haut Aller en bas
 
La foi et la croyance ne sont que des opinions ( parabole bouddhiste )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui sont les Mormons ?
» Qui sont les 144 000 ?
» Quels sont vos traits d'évitement?
» Débat programmé : Les littoraux sont-ils des milieux propices à l'établissement d'oecoumènes?
» Les anges: qui sont ils, à quoi servent ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: