DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 volonté de détruire le Liban ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 01:22

http://www.lefigaro.fr/liban/20060809.WWW000000261_vers_un_amendement_du_projet_de_resolution_franco_americain.html

Chirac : renoncer au cessez-le-feu immédiat serait «la plus immorale des solutions»
lefigaro.fr (avec AFP et AP).
Publié le 09 août 2006

Citation :
A l’issue d’une réunion ministérielle restreinte, le chef de l’Etat a prévenu qu’il déposerait sa «propre résolution» devant le Conseil de sécurité, faute d’accord avec les Etats-Unis sur les amendements demandés par le Liban. Le nouveau texte, que l’Onu rédige actuellement, devrait être examiné jeudi ou vendredi.

«On ne résoudra rien par la force. Toute solution doit passer par un accord politique», a martelé Jacques Chirac,
à l’issue d’une réunion ministérielle restreinte, mercredi. «L’équilibre de toute une région est menacé» a-t-il ajouté, soulignant les efforts de la France pour «parvenir à un cessez-le-feu et à un règlement durable» de la crise libanaise.

La France et les Etats-Unis ont présenté un projet de résolution samedi. Mais le texte a suscité de vives réactions de la part de Beyrouth et des pays arabes, car il ne réclamait pas un «cessez-le-feu», mais une «cessation immédiate des hostilités». Il n’exigeait pas non plus le retrait des troupes israéliennes, ce qui a suscité l’ire du Liban. Dans la nuit de mardi à mercredi, l’Onu a décidé d’amender le texte, Paris ayant appelé à prendre en compte «les intérêts du Liban, de sa stabilité, de son unité et de sa souveraineté, de son indépendance».

La France pourrait présenter sa «propre résolution»

«Il semble qu'aujourd'hui, il y ait une réserve américaine», mais «je ne veux pas imaginer qu'il n'y ait pas de solution», car «la plus immorale des solutions serait d'accepter la situation actuelle et qu'on renonce au cessez-le-feu immédiat». Par ces mots, Jacques Chirac a mis en garde contre une renonciation à un cessez-le-feu. Et même prévenu que la France présenterait sa «propre résolution» au Conseil de sécurité de l’Onu, faute d’accord avec les Etats-Unis.

Dans la matinée, Philippe Douste-Blazy jugeait que des garanties étaient nécessaires pour assurer la souveraineté du Liban : «Il faut que le gouvernement libanais s'engage aussi à garantir le retrait du Hezbollah», soulignait le ministre des Affaires étrangères français sur France Info.

On ne pas « faire tout à fait confiance à la Syrie»


A l’issue de la réunion, le président de la république a déclaré que l'expérience l'avait «conduit à ne pas faire tout à fait confiance à la Syrie», mais que ce pays pourrait envoyer un signe en facilitant l'enquête sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri. Des propos qui ont « étonné » Damas. Une source au ministère syrien de l'Information a répliqué que «la confiance s'établit généralement sur la base des expériences du passé et de l'Histoire, qui prouvent le rôle-clé de la Syrie pour instaurer la stabilité au Liban».

«Pas de progrès» à l’Onu, selon le premier ministre libanais


L’Onu revoit donc sa copie. Un effort qui va inévitablement retarder l’adoption de la résolution, que l’on attendait lundi ou mardi. L’ambassadeur de France, Jean-Marc de La Sablière, espère toutefois qu’elle aura lieu «dans la semaine». Les Etats-Unis ont indiqué qu’ils travaillaient «dur» pour trouver un accord. A la mi-journée, mercredi, le premier ministre libanais, Fouad Sinioa, estimait pourtant qu’il n’y avait «pas de progrès jusqu’à présent» dans la rédaction de la nouvelle mouture. Israël a cependant déclaré mercredi en fin d’après-midi qu’elle ne lancera pas sa nouvelle offensive militaire avant deux ou trois jours afin de laisser le temps au Conseil de sécurité des Nations unies de débattre sur le projet de résolution pour un cessez-le-feu.

L'annonce lundi, par le gouvernement libanais, (composé notamment de deux ministres membres du Hezbollah), du déploiement de 15.000 soldats au Liban-Sud dès le retrait des forces israéliennes, est un autre élément qui a retardé le vote d’une résolution. C’est la première fois depuis 40 ans que le gouvernement libanais annonce vouloir reprendre le contrôle du sud du pays.

«C'est un pas intéressant que nous devons examiner. Nous devons en vérifier tous les aspects et voir dans quelle mesure il est réalisable dans un temps raisonnable», a immédiatement réagi le premier ministre israélien Ehoud Olmert. La Maison-Blanche s'est également déclarée intéressée par l'offre du Liban, estimant cependant que son armée aurait «besoin d'aide» de la part d'une force internationale. La Russie a également salué mercredi la proposition libanaise.Cependant, le secrétaire d'Etat adjoint américain au Proche-Orient a fait savoir mercredi soir au Liban qu'Israël n'entendait pas retirer ses troupes du sud du pays du Cèdre tant qu'une force internationale n'y serait pas déployée.

Pour Nasrallah, la résolution franco-américaine est « injuste »


Le leader du Hezbollah, Hassan Nassan Nasrallah, a qualifié mercredi soir le projet de résolution franco-américain d' « inéquitable et injuste ». Il a par ailleurs accusé les Etats-Unis de chercher à imposer les revendications israéliennes relatives au Liban dans la résolution en cours de discussion à l'Onu. Il a en revanche approuvé la décision du gouvernement libanais de déployer l'armée dans le sud du pays, que contrôle sa formation, estimant que cela devrait aider à faire adopter une résolution à l'Onu.

Revenir en haut Aller en bas
christianc



Messages : 480
Inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 08:27

Plusieurs éléments manquent à l'analyse...

Comme le Sinn Fein/IRA en Irlande ou Herri Batasuna/ETA en Espagne le Hezbollah a 35 députés au parlement du Liban et sont intégrés au Gouvernement....

D'autre part les Chrétiens Palestiniens ont toujours été favorables à Arafat et au Fatah qui s'est éfforcé à une attitude de neutralité envers eux si ce n'est de bienveillance....

Aujourd'hui le Hezbollah se pose en défenseur du Liban contre une agression systématique contre des populations civiles...
D'ailleurs les chrétiens libanais ne souffrent pas à cause des musulmans mais à cause des attaques israëliennes contre des populations civiles....

Quand les nazis ont attaqué les pays comme la Russie ou la Pologne ils ont aussi attaqué des villages et des civils.... Ces agissements ont un nom, cela s'appelle "crimes de guerre"....

Et les crimes de guerre ont été répétés, massacres de Sabra et Chatila...

Il ne faut pas renoncer au cesser le feu, sinon la syrie et l'iran vont s'en meler...
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 08:49

christianc a écrit:
Aujourd'hui le Hezbollah se pose en défenseur du Liban contre une agression systématique contre des populations civiles...

effectivement Christian, comme tu le précises, c'est "aujourd'hui" que le Hezbollah adopte une telle attitude, et non pas avant quand il envoyait régulièrement des roquettes sur les populations civiles d'Israël.



Citation :
Quand les nazis ont attaqué les pays comme la Russie ou la Pologne ils ont aussi attaqué des villages et des civils.... Ces agissements ont un nom, cela s'appelle "crimes de guerre"....

les "nazis" dans ton exemple, sont-ils représentatifs d'Israël?
Israël est-il le seul a avoir commis des "crimes de guerre"... :?:
Revenir en haut Aller en bas
christianc



Masculin Messages : 480
Inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 09:53

Clotilde a écrit:
christianc a écrit:
Aujourd'hui le Hezbollah se pose en défenseur du Liban contre une agression systématique contre des populations civiles...

effectivement Christian, comme tu le précises, c'est "aujourd'hui" que le Hezbollah adopte une telle attitude, et non pas avant quand il envoyait régulièrement des roquettes sur les populations civiles d'Israël.



Citation :
Quand les nazis ont attaqué les pays comme la Russie ou la Pologne ils ont aussi attaqué des villages et des civils.... Ces agissements ont un nom, cela s'appelle "crimes de guerre"....

les "nazis" dans ton exemple, sont-ils représentatifs d'Israël?
Israël est-il le seul a avoir commis des "crimes de guerre"... :?:

Non mais ce sont des crimes de guerre quand même, comme au Kossovo, les massacres de populations musulmanes...

Je veux dire que l'attaque du Liban par Israel, le pilonage des populations civiles, la destruction systématique des voies de communication, des aéroports par Israel est en train de fabriquer une "union sacrée" entre tous les Libanais...

Le gouvernement Libanais n'a qu'une année d'existence (élu en Juillet 2005) et il comporte des membres du Hezbollah...

La stratégie Libanaise était de reconnaitre la légitimité politique du parti, pour permettre d'entrer dans une logique de "déposer les armes"...

Le Sinn Fein a bien déposé les armes de la même manière, c'était une stratégie qui pouvait se tenir, il y a une alliance objective entre les faucons de tout bord pour pérenniser un état de guerre...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 09:59

christianc a écrit:


Non mais ce sont des crimes de guerre quand même, comme au Kossovo, les massacres de populations musulmanes...

Je veux dire que l'attaque du Liban par Israel, le pilonage des populations civiles, la destruction systématique des voies de communication, des aéroports par Israel est en train de fabriquer une "union sacrée" entre tous les Libanais...

Le gouvernement Libanais n'a qu'une année d'existence (élu en Juillet 2005) et il comporte des membres du Hezbollah...

La stratégie Libanaise était de reconnaitre la légitimité politique du parti, pour permettre d'entrer dans une logique de "déposer les armes"...

Le Sinn Fein a bien déposé les armes de la même manière, c'était une stratégie qui pouvait se tenir, il y a une alliance objective entre les faucons de tout bord pour pérenniser un état de guerre...

Mon cher Christianc,

Même si je reste en dehors du débat pour des raisons personnelles, il me semble tout de même que c'est le Hezbollah qui a attaqué Israël et non pas l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
christianc



Masculin Messages : 480
Inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 10:16

Ecossais a écrit:
christianc a écrit:


Non mais ce sont des crimes de guerre quand même, comme au Kossovo, les massacres de populations musulmanes...

Je veux dire que l'attaque du Liban par Israel, le pilonage des populations civiles, la destruction systématique des voies de communication, des aéroports par Israel est en train de fabriquer une "union sacrée" entre tous les Libanais...

Le gouvernement Libanais n'a qu'une année d'existence (élu en Juillet 2005) et il comporte des membres du Hezbollah...

La stratégie Libanaise était de reconnaitre la légitimité politique du parti, pour permettre d'entrer dans une logique de "déposer les armes"...

Le Sinn Fein a bien déposé les armes de la même manière, c'était une stratégie qui pouvait se tenir, il y a une alliance objective entre les faucons de tout bord pour pérenniser un état de guerre...

Mon cher Christianc,

Même si je reste en dehors du débat pour des raisons personnelles, il me semble tout de même que c'est le Hezbollah qui a attaqué Israël et non pas l'inverse.

Et on peut affirmer aussi que c'est Israel qui a attaqué le Liban, c'est pour cela que je parle de Collusion objective entre les faucons Israeliens et les faucons du Hezbollah...

Ils servent leurs intérêts mutuels.... Un des buts probables serait une intervention américaine qui étendrait la zone de guerre au delà d'un Irak désormais hors controle...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 11:58

christianc a écrit:


Et on peut affirmer aussi que c'est Israel qui a attaqué le Liban, c'est pour cela que je parle de Collusion objective entre les faucons Israeliens et les faucons du Hezbollah...

Ils servent leurs intérêts mutuels.... Un des buts probables serait une intervention américaine qui étendrait la zone de guerre au delà d'un Irak désormais hors controle...

Vos arguments sont valables.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 13:50

Citation :
Quand les nazis ont attaqué les pays comme la Russie ou la Pologne ils ont aussi attaqué des villages et des civils.... Ces agissements ont un nom, cela s'appelle "crimes de guerre"....

ah d'accord....

c'est vrai que les nazis n'ont fait que se défendre face aux russes et polonais n'est-ce pas? :twisted:

Citation :
Non mais ce sont des crimes de guerre quand même, comme au Kossovo, les massacres de populations musulmanes...

oh la....
c'est vrai que les tchetchenes ne sont que des resistants hein?
malgré leurs attentats et la chari'a qu'ils ont voulu imposer à tous,y compris les chrétiens!
une fois de plus,dirons-nous! :pr:


Citation :
Je veux dire que l'attaque du Liban par Israel, le pilonage des populations civiles, la destruction systématique des voies de communication, des aéroports par Israel est en train de fabriquer une "union sacrée" entre tous les Libanais...

là nous pouvons etre d'accord...


Citation :
Le gouvernement Libanais n'a qu'une année d'existence (élu en Juillet 2005) et il comporte des membres du Hezbollah...

c'est dire la faillite de ces elections..
les musulmans sont bloqués car ils ne peuvent que voter pour des musulmans,c'est partout pareil.
endoctrinement.


Citation :
La stratégie Libanaise était de reconnaitre la légitimité politique du parti, pour permettre d'entrer dans une logique de "déposer les armes"...

mouais..
mais la stratégie du hezbollah fut tout autre,et ils refusèrent.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 17:38

christianc a écrit:
Non mais ce sont des crimes de guerre quand même

pas plus ni moins que ceux du Hezbollah... Idea
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 18:12

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060809.OBS7831.html


Citation :


SPECIAL PROCHE-ORIENT LIBAN

Il était temps ? Oui, mais…

NOUVELOBS.COM | 09.08.06 | 10:26

par Jean Daniel,
cofondateur
et directeur
du Nouvel Observateur


AVEC ELIE BARNAVI, on est, comme toujours, au cœur du problème. Je trouve certains de ses arguments d’autant plus cohérents qu’ils étaient les miens dans un précédent article. Cependant :
1. Il m’apparaît depuis longtemps évident, comme c’est le cas pour Elie Barnavi mais aussi pour de très nombreux gouvernements arabes et pour un grand nombre de réformateurs de l’islam, que le mouvement du Hezbollah, héritier de l’islamisme qui a explosé à Téhéran, à Kaboul, à Alger, posait des problèmes nouveaux et graves. Dans sa forme nouvelle, le Hezbollah est tout de même né au Liban, avec des objectifs d’abord anti-occidentaux mais qui sont rapidement devenus spécialement anti-israéliens et, avec la caution et l’aide de Damas et de Téhéran, anti-américains. Et cela, au nom d’un vrai et profond nationalisme libanais. Ce que l’on découvre aujourd’hui, c’est l’excellence de son organisation clandestine, l’extrême sophistication de ses armes, le fanatisme de ses dévots et sa popularité dans la « rue arabe ».
2. Je renchéris donc : chacun pensait qu’il serait un jour temps d’intervenir.

Mais je corrige : il était temps de réussir une entreprise qui aurait soulagé et rassuré tous les ennemis du Hezbollah au lieu de provoquer le ralliement des modérés aux extrémistes, des musulmans aux islamistes, des Libanais à leur tuteur chiite et la mobilisation de tous les mouvements religieusement subversifs ou insurrectionnels de l’univers arabo-musulman. Il est évident que désormais, en Palestine, le Hamas ne va pas revenir sur sa charte qui prévoit la disparition d’Israël.
3. Oui, il était temps ! Mais à la condition de ne pas procurer aux combattants du Hezbollah l’occasion de devenir les héros et les hérauts de peuples qui ne rêvent que d’une revanche sur l’Occident, et notamment sur Israël, en prouvant que l’on pouvait en finir avec la réputation d’invincibilité de Tsahal. Cela change toutes les données géopolitiques du Proche-Orient.
4. Oui, il était temps d’intervenir. Mais à la condition que les généraux israéliens - finalement aussi peu informés sur le Liban que ne l’avaient été les généraux américains sur l’Irak - ne se laissent pas enliser dans une guerre où leurs défaites entraînent celle de l’Occident.
Ils ont préféré une « éradication » tragiquement disproportionnée et, de plus, au-dessus de leurs moyens, qui rassemble dans le malheur les Libanais, au lieu d’une riposte qui aurait isolé le Hezbollah. Les dernières nouvelles montrent qu’aucun des protagonistes ne peut plus faire de distinction entre les civils et les militaires et pour Elie Barnavi, comme pour Dominique Eddé, Menahem Klein, moi-même et tout le monde, c’est un désastre.


J.D.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 10 Aoû 2006, 22:13

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
les musulmans,des menteurs et manipulateurs(comme leur prophete)?

OUI! la preuve:

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9837

je suis écoeuré... :pr:

suite de mensonges et manipulations:

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9839

"bonn"lecture! :pr:

Reuters retire toutes les photos du faussaire musulman Adnan Hajj

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9838

des menteurs et des manipulateurs,tout comme leur prophete. :pr:

suite du feuilleton de l'été

Reuters récidive

Bombardement d'une procession funéraire : faux reportage par l'agence qui a publié les fausses photos d'Adnan Hajj.
Mardi après-midi, Reuters annonce que l'armée de l'air israélienne a bombardé un convoi funéraire au Liban.

Quelques heures plus tard, la même agence corrige sa dépêche, sans aucune excuse, en rapportant que les bombes sont tombées dans un village en même temps qu'un convoi funéraire démarrait, et en précisant que les cibles visées n'étaient pas dans le voisinage dudit convoi.

Ca commence à bien faire…

Evidemment, Al Jazira et compagnie ont pris la première version et se sont bien gardés de publier le correctif.

Comme à chaque fois, une fois que le mal est fait, il est difficile de le neutraliser.

Ceci dit, Reuters corrige au moins ses « erreurs ». On aimerait trouver la même déontologie chez France 2 et Charles Enderlin !

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9854

la saga de l'été continue! Laughing

Désinformation sur RTL TVI Belgique : ignoble détournement de souffrance

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9865
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 11 Aoû 2006, 13:01

http://www.voltairenet.org/article142913.html

Citation :
Liban : le révérend Pat Robertson est de retour dans les bagages de Tsahal



Le révérend Pat Robertson est arrivé le 8 août 2006 en Israël, où il a été immédiatement reçu par le Premier ministre Ehud Olmert et des membres de l’état-major. Le célébre télévangéliste a animé son émission par satellite « Club 700 Show » (Christian Broadcasting Corporation) depuis le nord du pays sous le feu des roquettes du Hezbollah. Il a souligné que cette guerre entrait dans le plan de Dieu pour défendre le Peuple élu et devait se prolonger contre le diabolique régime iranien.

Au-delà de cette mise en scène, Pat Robertson joue un rôle important dans les actions couvertes des services secrets états-uniens. Au cours de la précédante invasion du Liban, il avait installé une radio évangélique au Liban-Sud, Voice of Hope, qui servait de couverture aux mercenaires de l’Armée du Liban-Sud. Elle était dirigée par un chiite converti au christianisme radical, le major Saad Haddaad de sinistre mémoire.

[quote="Jo"]http://www.voltairenet.org/article142913.html

Citation :
Liban : le révérend Pat Robertson est de retour dans les bagages de Tsahal



Le révérend Pat Robertson est arrivé le 8 août 2006 en Israël, où il a été immédiatement reçu par le Premier ministre Ehud Olmert et des membres de l’état-major. Le célébre télévangéliste a animé son émission par satellite « Club 700 Show » (Christian Broadcasting Corporation) depuis le nord du pays sous le feu des roquettes du Hezbollah. Il a souligné que cette guerre entrait dans le plan de Dieu pour défendre le Peuple élu et devait se prolonger contre le diabolique régime iranien.

Au-delà de cette mise en scène, Pat Robertson joue un rôle important dans les actions couvertes des services secrets états-uniens. Au cours de la précédante invasion du Liban, il avait installé une radio évangélique au Liban-Sud, Voice of Hope, qui servait de couverture aux mercenaires de l’Armée du Liban-Sud. Elle était dirigée par un chiite converti au christianisme radical, le major Saad Haddaad de sinistre mémoire.

Comme le disait Oscar Fortin dans le nouvel obs dans une lettre ouverte à Condoleezza Rice "LORSQUE LE MENSONGE
DEVIENT INSPIRATION DIVINE" à propos d'une de ses récentes déclarations :

Citation :
« Le président Bush et moi-même partageons votre conviction que l’Amérique peut et doit être une force du Bien dans le monde. Le Président et moi croyons que les États-Unis doivent rester engagés comme leader d’événements hors de nos frontières. Nous croyons cela parce que nous sommes guidés par le même principe persistant qui donna naissance à notre propre nation : la dignité humaine n’est pas un don du gouvernement à ses citoyens, ni un don des hommes les uns aux autres ; c’est une grâce divine à toute l’humanité. »
.....
« Nous nous dressons pour des idéaux qui sont plus grands que nous-mêmes et nous parcourons le monde non pour piller, mais pour protéger ; non pour asservir, mais pour libérer ; non comme les maîtres des autres, mais comme les serviteurs de la liberté. »
.........
http://blogs.nouvelobs.com/oscar_6/



......."D’abord, vous n’êtes pas sans savoir que sont nombreux les dirigeants dans le monde qui se voient comme une force du Bien. Tout récemment encore votre Président recevait une correspondance de son homologue Iranien, tout imprégné de la foi en un Dieu unique, celui-là même dont témoignent les patriarches et les prophètes qui sont à l’origine du Judaïsme, de l’Islamisme et du Christianisme. Son invitation à réfléchir sur les responsabilités qui incombent aux dirigeants qui proclament, dans l’exercice de leurs fonctions, leur foi en ce Dieu, n’a pas eu d’écho de votre part. Pourtant, lui aussi se voit comme une force du Bien. Nous pourrions en citer beaucoup d’autres qui, comme vous et comme le Président Iranien, se voient comme une force du Bien. C’est dire que la notion du Bien est relative et que seuls les gestes qui en résultent peuvent en départager le sens. À chacun de nous de voir les fruits de vie que génèrent nos actions et celles des autres. .....

À moins évidemment que vous perceviez votre pays, à l’exemple des Églises, comme porteur et dispensateur de cette grâce divine. Vous ne seriez pas le premier pays ni le premier gouvernement à se croire investis d’une telle mission. .L’histoire de ces envoyés de Dieu, de ces illuminés, comptant plus sur la force de leurs armes que sur l’action discrète et désintéressée d’un serviteur d’humanité, n’aura retenue à ce jour que les désastres laissés sur leur passage....."

C'est vrai que la marque, la signature de tout fondamentalisme ou fanatisme est bien la violence ou la guerre qu'on déclare faire pour le bien ou au nom de Dieu

Ce fondamentalisme ou fanatisme est la déformation d'une religion quelle qu'elle soit : islamique, évangélique, catholique, judaïque....qui conduit à une déshumanisation[url][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 11 Aoû 2006, 14:58

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Thierry Meyssan va en Iran… Pour goûter à la spécialité culinaire des mollahs !

http://www.iran-resist.org/article2271?var_recherche=Meyssan

Citation :
Thierry Meyssan va en Iran… Pour goûter à la spécialité culinaire des mollahs !
23.06.2006


Thierry Meyssan est en principe journaliste et écrivain. Romancier peut-être, mais journaliste très peu car l’homme est doté d’une partialité qui a toujours laissé le monde sans voix. Meyssan se veut le pape du journalisme d’investigation, mais le président, fondateur, rédacteur, publicitaire, agitateur et prédicateur du Réseau Voltaire est lui-même un insondable sujet d’investigation. Catholique, trotskiste, gay militant, franc-maçon et dernièrement altermondialiste, Meyssan a tout essayé bien avant Ruquier et pourrait demander des dommages et des intérêts à Lolo pour lui avoir piqué son joujou.

Guerre au Liban. Communiqué du Général Darmon

Général Michel DARMON (cr)
Président d'honneur de
France-Israël / Alliance Général Kœnig

COMMUNIQUÉ DU 7 AOÛT 2006


GUERRE AU LIBAN : LES VRAIS RESPONSABLES
IL EST IMPOSSIBLE que les autorités françaises, comme d'autres en Europe, aient ignoré que, depuis six ans, le Hezbollah développait au Liban des moyens militaires au point de devenir plus puissant que l'armée régulière du pays.

IL EST IMPOSSIBLE qu'elles n'aient pas su que le Hezbollah substituait ainsi au gouvernement libanais consentant et même complice un gouvernement parallèle au service de l'Islam conquérant.

IL EST IMPOSSIBLE que ces gouvernements n'aient pas vu qu'il s'agissait pour le Hezbollah d'installer une base d'agression contre Israël pour mettre fin au calme (relatif) qui, depuis quelques années, régnait à la frontière nord d'Israël.

Dans ces conditions, quand éclate le conflit que, silencieux, on a laissé venir,

- oser se déclarer attaché à la sécurité d'Israël,
- appeler à la fin des violences et à la négociation,
- se lancer dans la gesticulation diplomatique, heureusement freinée par les États-Unis,
- affirmer, à l'instar de l'Organisation de la Conférence islamique réunie le 3 août en Malaisie, l'urgence d'un cessez-le-feu qui n'est que dans l'intérêt du Hezbollah,
- afficher des préoccupations humanitaires pour les seuls Libanais et laisser les médias d'État calomnier Israël,

c'est se conduire en imposteurs.

« La France est dans le camp de l'injustice », s'écriait déjà René Cassin, Prix Nobel de la Paix, après la guerre de 1967. Elle est aussi dans le camp de la sottise, du mensonge et de la lâcheté.

Peuple français, tes autorités, tes partis politiques, tes médias font de toi un peuple veule et complice de politiques criminelles à l'égard des peuples libanais et israélien. Il faut arracher les masques.

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9869

Les soldats d'Israël

Ils constituent l'avant garde des peuples européens face à la barbarie.
Antoine de Saint Exupéry :

« Puisque je suis d'eux, je ne renierai jamais les miens, quoi qu'ils fassent. Je ne prêcherai jamais contre eux devant autrui. S'il est possible de prendre leur défense, je les défendrai. S'ils me couvrent de honte, j'enfermerai cette honte dans mon cœur, et me tairai. Je ne servirai jamais de témoin à charge. »

Bien cordialement

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9873
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 11 Aoû 2006, 16:04

http://info.france2.fr/page-speciale/23414997-fr.php



Israël : la popularité d'Olmert plonge
- AFP -



Citation :

Selon un sondage publié vendredi par Haaretz, la popularité d'Ehud Olmert est en forte baisse en Israël

Confrontés au nombre croissant de victimes israéliennes et à la poursuite des tirs de roquettes sur Israël par le Hezbollah, seuls 48% des Israéliens sont satisfaits de la politique de leur Premier ministre , alors qu'ils étaient plus de 75% au début de l'offensive israélienne contre le Hezbollah, d'après des sondages similaires.

Le soutien de l'opinion publique pour le ministre de la Défense, Amir Peretz, tombe quant à lui de 65% à 37%.

"Olmert doit partir", titre Haaretz (quotidien israélien de gauche) en "une".

Mais à en croire un autre sondage, publié par le Yedioth, le recul de la cote de popularité d'Olmert serait moindre puisque 66% d'Israéliens se disent satisfaits de l'action du Premier ministre, contre 73% auparavant. Selon cette même enquête, le soutien de la population à Peretz passerait de 64% à 59%.

Au total, 73% des personnes sondées par Yedioth se disent cependant insatisfaites de la façon dont le gouvernement a géré la crise générée par les tirs de roquettes du Hezbollah.

Haaretz explique le recul du gouvernement dans son sondage par la poursuite des hostilités, qui ont débuté le 12 juillet après l'enlèvement par le Hezbollah de deux soldats lors d'un raid transfrontalier, l'alourdissement du bilan côté israélien (122 morts au total) et la persistance des tirs de roquettes sur Israël.

Le Hezbollah a tiré en moins de cinq semaines plus de 3.400 roquettes sur le nord d'Israël. Elles paralysent une région où vivent un million de personnes, et ont chassé de chez eux un tiers de ses habitants, tandis que les autres se terrent dans des abris ou dans leur maison.

Selon l'étude de Haaretz, seuls 20% des sondés pensent qu'Israël pourrait se déclarer vainqueur si le conflit cessait aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 12 Aoû 2006, 21:45

christianc a écrit:
Quand les nazis ont attaqué les pays comme la Russie ou la Pologne ils ont aussi attaqué des villages et des civils.... Ces agissements ont un nom, cela s'appelle "crimes de guerre"....

Et les crimes de guerre ont été répétés, massacres de Sabra et Chatila...

Il ne faut pas renoncer au cesser le feu, sinon la syrie et l'iran vont s'en meler...
Comparer quelqu'un ou quelque chose aux nazis est aussi appele un Godwin. Il y a peu de chances que la Syrie ou l'Iran s'en melent de maniere ouverte (car ils sont deja impliques en financant et en supportant le Hezbollah). Israel etant dote de l'arme atomique grace a la France, ils n'ont pas envie de finir en un tas de cendres.

L'invasion israelienne est impossible a juger dans l'etat actuel des choses. Tout ce que j'y vois, ce sont deux peuples qui vont encore une fois morfler.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Dim 13 Aoû 2006, 00:10

Israël entre en force au Liban sud malgré le vote de la résolution à l'Onu L'opération terrestre d'envergure lancée par l'armée israélienne tôt samedi au Liban sud "n'est pas limitée dans le temps", a affirmé à l'AFP un porte-parole du gouvernement israélien.
• Yoav Lemmer (AFP/AFP - samedi 12 aout 2006, 10h43)



Citation :
TYR (AFP) - L'armée israélienne est entrée en force samedi matin dans le sud du Liban, quelques heures seulement après le vote d'une résolution à l'Onu appelant à la cessation des hostilités et proposant un règlement du conflit qui a fait plus d'un millier de morts en un mois.
L'aviation israélienne avait précédé son offensive par des bombardements, tandis que le Hezbollah, qui tentait selon la police libanaise de freiner les colonnes de chars, a également tiré une vingtaine de roquettes sur le nord d'Israël.

"Conformément à la décision mercredi du cabinet de sécurité, l'armée israélienne a lancé une opération terrestre au sud du Liban qui doit s'étendre jusqu'au fleuve Litani", a indiqué le porte-parole de l'armée, précisant que les troupes allaient bénéficier d'une couverture aérienne et maritime.
Selon Avi Pazner, porte-parole du gouvernement israélien, cette opération visant à "neutraliser les capacités du Hezbollah à tirer des roquettes et des missiles vers le nord d'Israël n'est pas limitée dans le temps".

Le Litani se trouve de 5 à 30 km de la frontière israélienne, selon son cours. Il se jette dans la Méditerranée à quelque 70 km au sud de Beyrouth et à 6 km au nord de Tyr.
Quelques heures plus tôt à New York, une résolution avait été votée à l'unanimité des 15 membres du Conseil de sécurité, appelant le Hezbollah à cesser immédiatement toutes ses attaques et Israël à cesser immédiatement toutes ses opérations militaires offensives.


Le Premier ministre israélien Ehud Olmert avait donné son accord dans la soirée au projet de résolution et doit soumettre le texte à son cabinet dimanche. Selon des hauts responsables cités par la radio israélienne, ce texte a été modifié pour prendre en compte certaines des exigences d'Israël.
Le gouvernement libanais, lui, s'apprêtait à se réunir samedi à Beyrouth pour arrêter sa position, en principe favorable à cette résolution.

Le texte prévoit que le Liban et la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), dont les effectifs passeront de 2.000 actuellement à 15.000 hommes, avec un mandat renforcé, déploient leurs forces ensemble à travers le sud du Liban, et qu'Israël retire parallèlement ses troupes de cette région frontalière.

La résolution, négociée pendant deux semaines par la France et les Etats-Unis, a été votée après un mois d'escalade militaire et de bombardements incessants d'Israël sur le Liban, qui ont infligé d'énormes destructions, fait plus de 1.100 morts dans ce pays et déplacé plus de 900.000 personnes, soit le quart de sa population.

Côté israélien, 38 civils ont été tués par les roquettes du Hezbollah tirées sur le nord du pays depuis le Liban sud et 82 soldats sont morts.


Samedi à l'aube, des avions israéliens ont mené une série de raids contre des routes du plateau du Akkar, au Liban nord. Une centrale électrique a été détruite à Saïda, chef-lieu du Liban sud, et quinze civils ont été tués ou blessés près de Tyr.

Les forces israéliennes se rapprochaient samedi du fleuve Litani, ligne stratégique au Liban sud, dans une offensive contre le Hezbollah, qui tentait de contenir leur avance, selon la police libanaise.

Le Hezbollah a tiré samedi matin une vingtaine de roquettes sur le nord d'Israël, a rapporté la même source, précisant que les tirs avaient eu lieu à partir de la région d'Al Arqoub, qui surplombe la région israélienne du doigt de la Galilée.

Alors que son armée, la plus puissante du Moyen-Orient, n'est pas parvenue en un mois de guerre à mettre en déroute les miliciens du Hezbollah, équipés de roquettes pourtant rudimentaires, Israël avait annoncé vendredi l'élargissement imminent de ses opérations terrestres au Liban sud, affirmant que "l'option diplomatique avait échoué".

30.000 soldats devraient être engagés dans ces opérations, selon un haut responsable militaire.

En même temps que les préparatifs militaires s'accéléraient, la France et les Etats-Unis, qui avaient dû revoir un premier projet de résolution pour tenir compte des exigences de part et d'autre, se disaient confiants dans une issue diplomatique rapide à l'Onu.

L'Etat hébreu avait demandé le déploiement au Liban sud d'une force internationale "musclée", capable de contenir la milice chiite du Hezbollah qui contrôle cette région depuis le départ des troupes israéliennes en mai 2000.

Le Liban, soutenu par les pays arabes, avait lui rejeté une première version du projet, notamment parce qu'il ne prévoyait pas le départ immédiat de l'armée israélienne du Liban sud après la fin des combats.

Beyrouth avait annoncé lundi dernier son intention de déployer 15.000 soldats au Liban sud, afin de reprendre le contrôle de cette région, qui lui échappe depuis près de 40 ans.

Le Liban était également favorable au maintien de la Finul, déployée dans le sud de son territoire depuis 1978, pour épauler sa propre armée.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'était rangé à la position libanaise.

Le gouvernement, qui compte deux ministres du Hezbollah, devait se prononcer samedi sur la résolution, qui répond à ses demandes essentielles.

A l'Onu pourtant, le ministre des Affaires étrangères par intérim libanais, Tarek Mitri, a exprimé vendredi des doutes sur les chances que la résolution aboutisse à la fin de la guerre.

L'ambassadeur israélien à l'Onu Dan Gillerman a de son côté mis en garde la communauté internationale contre la menace d'une "plus grande tragédie" au Proche-Orient si la résolution adoptée, sous le numéro 1701, ne produit pas de changements au Liban.


La guerre avait commencé le 12 juillet, après la capture de deux soldats israéliens par le Hezbollah à la frontière israélo-libanaise.


L'Etat hébreu avait demandé leur libération, mais avait rapidement élargi ses objectifs, et affiché sa détermination à neutraliser le Hezbollah ou du moins à l'éloigner de la zone frontalière.

Les bombardements quotidiens sur le Liban se sont doublés d'une offensive terrestre dans le sud du pays, où Israël a déployé ces dernières semaines 10.000 soldats qui affrontent les combattants du Hezbollah.
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Dim 13 Aoû 2006, 01:39

Entre nous, ca vous apporte quoi a tous de faire des copier-coller sans fin? Pour ma part, ce n'est qu'une guerre parmi tant d'autres. Pendant ce temps, tout le monde se fout de la guerre qui continue en Irak, en Afghanistan, en Tchetchenie, en Erythree et tant d'autres pays ou nos interets sont moins presents.

A mon humble avis, vous regardez trop la television. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Tout ça pour ça...   Lun 14 Aoû 2006, 13:49

Tout ça pour ça...



Cessez le feu effectif au Liban depuis 8h00 ce matin: enfin!

La Croix

http://www.la-croix.com/afp.static/pages/060814064117.10ur9cri.htm

rapporte qu' "avant l'entrée en vigueur de l'accord, Israël s'était engagé pendant deux jours dans une course contre la montre pour "nettoyer" le Liban sud du Hezbollah."

Avec 530 miliciens du Hezbollah abattus tout au long de ce mois de guerre, on ne peut pas dire que les opérations se soient soldées par un franc succès pour l'armée israélienne, surtout quand on mesure ss maigres résultats à l'aune des destructions et du nombre de victimes civiles que ce conflit a provoquées.

La Croix

http://www.la-croix.com/afp.static/pages/060814064117.10ur9cri.htm

résume cet immense et cruel gâchis:

"La guerre a fait près de 1.200 morts et 3.700 blessés au Liban, déplacé plus de 900.000 personnes, le quart de sa population, et infligé d'énormes destructions, évaluées à 6 milliards de dollars.

En Israël, entre 300.000 et 500.000 personnes ont été déplacées depuis le nord du pays, une quarantaine de civils ont été tués, et une centaine de soldats sont morts en action."

Un immense gâchis pour l'Etat hébreu en termes d'image tandis que le Hezbollah voit son capital de sympathie singulièrement accru dans tout le Moyen Orient.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Lun 14 Aoû 2006, 14:08

Tempete dans un verre d'eau, comme je l'avais dit. Israel se soucie peu de son image. Il importe a present de travailler a une paix durable et d'aider le Liban a reconstruire, meme si rien ne pourra resttituer les familles aneanties par cette guerre, une parmi tant d'autres.

Pendant ce temps a Bagdad... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Lun 14 Aoû 2006, 14:16

pendant ce temps à khartoum...
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Mar 15 Aoû 2006, 00:34

http://www.liberation.fr/opinions/rebonds/197351.FR.php
Entre Dieu et le dollar
Par Sami MIKHAEL
QUOTIDIEN : Lundi 7 août 2006 - 06:00
Sami Mikhael écrivain et président de l'Acri (Association des droits du citoyen d'Israël).

Citation :
Une puissante vague religieuse submerge le Moyen-Orient et emporte tout à la fois musulmans, juifs et chrétiens : beaucoup font la confusion entre Dieu, nationalisme extrémiste et justice. Il n'est pas d'autre région dans le monde où règne une telle présence divine. Et, malgré cette présence écrasante, il y a là un manque flagrant de justice et de bon sens. Au moment où Israël s'apprêtait à évacuer ses colonies de Gaza et à restituer ces terres à leurs propriétaires arabes, la plupart des colons, qui étaient de fidèles observants, étaient persuadés qu'au dernier moment Dieu volerait à leur secours ; il fallait tout au plus, à leurs yeux, mettre en oeuvre sa foi en Dieu afin de conjurer ce décret impie... La prière d'un enfant au coeur pur leur paraissait donc la plus propice. Beaucoup se souviennent de cet enfant, planté devant sa maison, yeux clos, priant de toutes ses forces le Ciel face à un détachement militaire. Mais les soldats l'ont contourné et traîné sa famille hors de sa maison. Le malheureux enfant s'est alors tourné vers sa mère et, le coeur brisé, lui a lancé : «J'ai fait ce que j'ai pu, mais Dieu ne m'a pas entendu.»


Le Liban victime de sa fragilité


Il est dangereux qu'un homme puisse penser que Dieu est un peu dur d'oreille, car, dès lors, il rugit, tire dans tous les sens, y compris sur ses ennemis, voire assassine ses semblables qui ne se joignent pas à sa prière.
C'est ainsi que Sadate l'Egyptien et Rabin l'Israélien ont été assassinés. C'est ainsi qu'ont été abattus des millions de chiites, de sunnites, de juifs, de chrétiens, de Kurdes, de Grecs, de Turcs, de Bédouins du désert et de citadins. Le Hezbollah, dont le nom signifie «parti de Dieu», est en ce moment le parti le plus populaire parmi les peuples musulmans, y compris parmi 84 % des musulmans citoyens d'Israël. Après le déluge de missiles et de bombardements de ces dernières semaines, ceux qui croient en leur propre Dieu veulent poursuivre cette guerre jusqu'à la déroute totale du Hezbollah. Il va de soi qu'une plus grande proportion, dans les pays arabes, aspire à la défaite totale d'Israël, dont le Dieu défie leur Allah.

Ce zèle divin, quelle que soit sa nature, ne peut s'expliquer par les seuls clés mystiques. Dans la balance entre Dieu et le dollar, il s'avère que Dieu se repose beaucoup sur la monnaie verte, voire la sert parfois. La guerre au nom du Dieu violent est une affaire qui marche, semble-t-il, bien mieux que la drogue ou la prostitution. Car quel marché avide de marchandises peut concurrencer celui de la guerre ?
Les politiciens et généraux israéliens retirés du service sont devenus millionnaires grâce au trafic d'armes. Tout comme les familles du crime qui se sont emparées du commerce de la drogue aux Etats-Unis, un certain nombre de familles ont accaparé l'industrie des tunnels de contrebande d'armes du Sinaï à Gaza. La plupart de ces sapeurs n'ont que faire de ce qui les attend au bout du tunnel ­ Dieu, Allah ou Jésus. La colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens a déjà coûté près de cent milliards de dollars. A l'heure de la paix, leur démantèlement devrait coûter quelque 50 milliards de dollars...
Gamal Abdel Nasser a beaucoup investi dans ses forces armées et dans l'armement d'origine soviétique. Tout a été enterré dans les sables du désert au cours de deux guerres éclairs entre l'Egypte et Israël, tandis que les dollars continuaient d'affluer dans les caisses soviétiques. Certains pays éclairés d'Europe s'enorgueillissent de leur soutien au monde arabe, mais ce sont ces mêmes pays qui ont aidé Israël à forger son arsenal nucléaire.

Car l'industrie de la mort est la plus rentable de toutes les économies. Les guerres qui nous accablent depuis près de cinquante ans servent à tester l'efficacité des armes : depuis le pistolet-mitrailleur Uzi jusqu'au bombardier américain hors de prix ou au missile soviétique perfectionné.
Les leaders du Moyen-Orient sont toujours prompts à offrir leurs enfants et leurs villes à la mort et à la destruction comme laboratoire au bénéfice de cette maudite industrie. Ensuite, ces mêmes dirigeants videront les caisses de leurs Etats et affameront leurs pauvres afin d'acquérir leurs coûteux jouets. Un enfant israélien sur cinq, dans un pays pourtant prospère, souffre de pauvreté et, parfois, va à l'école le ventre vide ; il est facile d'évaluer l'ampleur de la misère en Egypte, au Liban, au Soudan, en Irak et ailleurs.

Pourtant, ces directions corrompues ne s'intéressent pas aux études sociologiques car elles ne se préoccupent que des grasses commissions qu'elles recueilleront au passage dans ces affaires de mort. Dans une moindre mesure, mais non moins pernicieuse, ce principe vaut pour les groupes spécialisés dans le terrorisme local et mondial. Ces groupes disposent de milliards et sont tout le temps avides d'armes et de moyens de subsistance pour les adeptes naïfs qu'ils ont séduits et pour les monstres dont le crime est devenu le seul métier. Les membres de ces groupes sont très courageux, efficaces au plus haut degré et plus entraînés que n'importe quelle armée qu'aucune démocratie est capable de former. Par-dessus tout, ce sont des guides excellents pour tout nouveau groupe terroriste. Il va de soi qu'une industrie du terrorisme aussi ample coûte beaucoup d'argent.

Cela fait des millénaires que cette région engendre des équipes au pouvoir pourries qui ont joui de la quiétude tant que la mode de concepts modernes, comme la démocratie et l'opinion publique, n'était pas encore en vigueur. Ces deux «atteintes» ont, du coup, troublé le sommeil des élites traditionnelles dont la corruption, la tyrannie et le vol constituaient le socle. La démocratie occidentale a traité par le mépris ces directions, qui étaient tout sauf imbéciles ; elles ont donc perfectionné des systèmes de défense contre l'éveil de leurs propres peuples. Qui est familier de la réalité moyen-orientale sait que la police et les renseignements intérieurs sont plus efficaces que les armées régulières ; les rouages de répression intérieure sont incomparables dans la répression de toute aspiration démocratique, mais il n'est pas en leur pouvoir d'affronter et d'abêtir totalement l'opinion publique. Bien avant que George Orwell n'eût rédigé son 1984, ces appareils de répression ont compris le subterfuge et ont oeuvré à la fabrication d'un ennemi extérieur, réel ou fantasmé, afin de tromper l'opinion. A chaque incident de frontière, on peut être sûr que des élites corrompues raffolent du spectacle du front en feu. Quand des étudiants brûlent, au Caire, les drapeaux américains et israéliens, ou quand éclate une guerre entre Israël et l'un de ses voisins, qui a le temps de s'interroger sur le taux de chômage ou sur l'ampleur de la corruption ?
Lors de la stupide guerre entre l'Iran et l'Irak, qui a fait 1 million de morts, les Etats-Unis ont aidé Saddam Hussein, tandis qu'Israël s'est empressé de fournir des canons et des mortiers aux Iraniens, à la grande satisfaction de tous. Le malheur du Moyen-Orient est qu'il se situe sur le plus grand réservoir pétrolier du monde. Les puissances, assoiffées de cet or noir si cher, ne veulent pas de régimes patriotiques responsables de ces réserves et désireux de les utiliser pour fertiliser le désert et le transformer en paradis prospère. C'est si commode pour ces puissances que des bandes, droguées à la foi aveugle en tel ou tel dieu, s'agitent... C'est si bon pour elles que le sort de cette région soit tranché si loin, au Conseil de sécurité de l'ONU ou dans quelque sommet en Europe. Comble d'ironie, même la richesse travaille au malheur de notre région, qui fait office de serre au cycle infini des guerres.
(Traduit de l'hébreu par Jean-Luc Allouche)
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Mar 15 Aoû 2006, 02:26

Jo, meme reproche qu'a Laurent: plutot que des citations, il me semble plus constructif de mener nos propres reflexions. Pour ma part, j'ai des infos via des correspondants dans les deux pays, dont entre autres des cineastes israeliens qui soutiennent leurs collegues libanais par une petition...

Plus d'infos ici.

John Lennon (R.I.P.) a écrit:
All we are saying is give peace a chance...
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Mar 15 Aoû 2006, 10:30

Mespheber.......Je ne comprends pas l'anglais ! :?
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Mar 15 Aoû 2006, 13:12

Je proppose :

"Tout ce que nous voulons, c'est donner une chance à la paix" ????????
Revenir en haut Aller en bas
Mespheber



Masculin Messages : 674
Inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Mar 15 Aoû 2006, 13:44

Bingo, Philippe. Il se trouve que des deux cotes des frontieres d'Israel, il y a des partisans du conflit arme mais de plus en plus de gens solidaires d'une solution pacifiste. Loin d'etre un conflit religieux, il s'agit d'une guerre de territoire ainsi que le chantait Sepultura il y a deja douze ans.

Les paroles de ce clip tourne a Jerusalem:

Unknown man (Un homme inconnu)
Speaks to the world (parle au monde)
Sucking your trust (Sucant votre confiance)
A trap in every world (Un piege dans chaque monde)

Chorus
War for territory
War for territory
(Guerre pour un territoire bis)

Choice control (Controle du choix)
Behind propaganda (Derriere la propagande)
Poor information (Information pauvre)
To manage your anger (pour entretenir votre colere)

Chorus

Dictators speech (discours des dictateurs)
Blasting off your life (explosant votre vie)
Rule to kill the urge (dirigent pour tuer l'envie)
Dumb assholes speech (discours de connards abrutis)

Years of fighting (des annees de combat)
Teaching my son (enseignant mon fils)
To believe in that man (a croire en cet homme)
Racist human being (un etre humain raciste)
Racist ground will live (une terre raciste vivra)
Shame and regret (honte et regret)
Of the pride (de la fierte)
You've once possessed (que vous possediez autrefois)
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 01 Sep 2006, 12:03

Je suis convaincue que nous ne connaissons qu'une infime partie de la réalité (intérêts en jeu, conflits d'influences, dessous de table, ...). Comment alors se faire une opinion ? Difficile de choisir son camp...
On parle beaucoup de l'antisémitisme des Islamistes. Mais il y a aussi du racisme chez les Israéliens. Et le fait qu'ils soient en conflit n'arrange rien : quand on a choisi son camp, on en arrive à la haine de l'ennemi, ce qui est le principe des guerres. Et dans la guerre, la haine et la violence deviennent légales.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Mar 24 Oct 2006, 17:36

Quelle tristesse ! Quelle honte ! Contrairement à ce que disaient LAURENT et JCMD c'était donc vrai Sad Sad Sad :


Israël a utilisé des obus au phosphore cet été au Liban

Une porte-parole ministérielle israélienne a reconnu dimanche 22 octobre dans le quotidien israélien Haaretz que Tsahal avait fait usage de bombes à phosphore contre des positions du Hezbollah lors de la guerre cet été, confirmant ainsi pour la première fois les accusations du gouvernement libanais. La semaine dernière, le ministre du cabinet, Jacob Edery, s’exprimant au nom du ministre de la défense, Amir Peretz, a confirmé cette information lors d’une session de questions au Parlement.

Jacob Edery n’a pas précisé les lieux ni les cibles visés par ces bombes et a affirmé que les conventions internationales n’interdisaient pas l’usage de bombes à phosphore.

La Croix-Rouge Internationale et des groupes de défense des droits de l’homme ont exigé l’interdiction des obus au phosphore, qui provoquent des sévères brûlures et des problèmes respiratoires, et ont demandé qu’ils soient considérés comme des armes chimiques.

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2284475&rubId=786
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Jeu 09 Nov 2006, 22:01

L'affaire franco israélienne au Liban a été apparemment démentie par les Israéliens. Notre ministre de la Défense mentirait-elle ? Quel intérêt aurait-elle à mentir ?
Pourquoi cette provocation des Israéliens (si jamais l'événement a eu lieu) ? Voir si les Français étaient capables de tirer ? C'était prendre beaucoup de risques.
Hypothèse : les Israéliens seraient venus prendre les contremesures électroniques des défenses antiaériennes françaises et on pourrait s'attendre à de nouveaux raids israéliens sur le Liban.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 15:03

Code:
L’affaire franco israélienne au Liban a été apparemment démentie par les Israéliens.

C’est tout à fait logique de leur part.

Code:
Notre ministre de la Défense mentirait-elle ? Quel intérêt aurait-elle à mentir ?
Pourquoi cette provocation des Israéliens (si jamais l'événement a eu lieu) ? Voir si les Français étaient capables de tirer ? C'était prendre beaucoup de risques.

Evidemment. Mais une riposte française leur aurait donné l’occasion de se poser en victimes, selon leur tactique habituelle et les auraient autorisés à reprendre l’offensive qu’ils rêvent de reprendre au Liban, avec les risques que cela comporterait, bien sûr. A vouloir jouer avec le feu, on ne sait pas ce qui peut arriver.

Code:
Hypothèse : les Israéliens seraient venus prendre les contremesures électroniques des défenses antiaériennes françaises et on pourrait s'attendre à de nouveaux raids israéliens sur le Liban.

Hypothèse plausible.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 15:06

lagaillette a écrit:

Citation :
Pourquoi cette provocation des Israéliens (si jamais l'événement a eu lieu) ? Voir si les Français étaient capables de tirer ? C'était prendre beaucoup de risques.
Evidemment. Mais une riposte française leur aurait donné l’occasion de se poser en victimes, selon leur tactique habituelle et les auraient autorisés à reprendre l’offensive qu’ils rêvent de reprendre au Liban, avec les risques que cela comporterait, bien sûr. A vouloir jouer avec le feu, on ne sait pas ce qui peut arriver.

En tout cas, maintenant, ils savent que les Français ne réagiront pas. Rolling Eyes


Dernière édition par le Ven 10 Nov 2006, 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 15:14

Citation :
Evidemment. Mais une riposte française leur aurait donné l’occasion de se poser en victimes, selon leur tactique habituelle et les auraient autorisés à reprendre l’offensive qu’ils rêvent de reprendre au Liban, avec les risques que cela comporterait, bien sûr. A vouloir jouer avec le feu, on ne sait pas ce qui peut arriver.

Le smiley qui dégueule, VITE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 15:38

Cher Lagaillette,

Vous oubliez les missiles Kassav. Vous les oubliez: ils tombent sur Israël, tous les jours, depuis Gaza.

Et la Jordanie, qui ne tire aucun missile, n'est JAMAIS ATTAQUEE ou survolée par Israël. C'est une preuve suffisante qu'Israël SE DEFEND et n'ATTAQUE PAS.

c'est pourquoi je partage l'avis de Laurent.

Ce que vous dites est dangereux et partisan.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 15:44

Merci Arnaud Idea
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 19:06

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Lagaillette,

Vous oubliez les missiles Kassav. Vous les oubliez: ils tombent sur Israël, tous les jours, depuis Gaza.

Et la Jordanie, qui ne tire aucun missile, n'est JAMAIS ATTAQUEE ou survolée par Israël. C'est une preuve suffisante qu'Israël SE DEFEND et n'ATTAQUE PAS.

c'est pourquoi je partage l'avis de Laurent.

Ce que vous dites est dangereux et partisan.

Le Liban a de l'eau, pas la Jordanie. Toutes les réserves d'eau d'Israël sont au Liban. Ils se sont retirés de la bande de Gaza parce qu'il n'y a plus d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 19:15

Chère Ktystyna,

Tout ce que vous pourrez analyser, tous les motifs cachés que vous chercherez ne pourront régler un FAIT:

Le Liban n'a subi des destructions et des guerres civiles depuis 30 ans que depuis le jour de ce septembre noir où le roi de Jordanie, mis en danger par les Palestiniens de l'OLP, en fit un grand massacre. Le Liban fit l'erreur d'accueillir les survivants, des fanatiques dont aucun pays arabes ne voulait s'encombrer, déséquilibrant son ancienne harmonie multiconfessionnelle. Ce pays ne s'en est pas remis et les chrétiens le fuient, de plus en plus, tandis que la démographie des schiites augmente.

Et sa nouvelle population de moins en moins chrétienne n'a plus qu'un but: ISRAEL et sa destruction.

Le bébé de la paix a été pris par l'ONU. J'en suis fort aise.

J'attends juste le prochain attentat suicide du Hezbollah qui, massacrant des casques bleus, les verra se sauver vers leurs pays respectifs. C'est inévitable. Tout soldat de l'ONU sansé voit de ses yeux que ces gens ne rêvent que de mort et de victoire médiatique sur Israël.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 19:19

Selon Pierre Salem, les objectifs d'Israël sont :

1) Mettre la main sur l'eau du Liban, enjeu majeur de la survie d'Israël, pays ne disposant que de 400 m3 d'eau par habitant et par an. Il ne faut aps oublier qu'en 1919, Chaïm Weizmann, président de l'organisation sioniste mondiale, avait écrit à Lloyd George, premier ministre britannique, pour lui demander de faire de la vallée du Litani la frontière nord de la Palestine. La France, puissance mandataire au Liban à l'époque, s'était opposée à ce projet. En 1963, Israël avait bombardé les travaux entrepris par le Liban pour exploiter le fleuve Wazzani.
Plus tard, la guerre de 1967 fut une guerre pour le contrôle des sources du Jourdain. Enfin, il est important de savoir que les Fermes de Chebaa, occupées par Israël depuis 1967, surplombent un important réservoir d'eau estimé à 1,5 milliard de mètres cubes.

2) Pousser la population du Liban-Sud à un exode forcé vers le nord du pays, dans le but de modifier la démographie et affaiblir l'équilibre et l'entente intercommunautaire.

3) Provoquer des tensions entre les différentes communautés et replonger le pays dans une nouvelle guerre civile.
Condoleezza Rice n'est-elle pas venue à Beyrouth pour exiger de certains leaders du mouvement du 14 Mars qu'ils prennent une position claire contre le Hezbollah ? Et l'aviation israélienne n'a-t-elle pas détruit les installations de la Voix de la paix, une radio installée dans la partie à prédominance chrétienne du pays à plus de 120 kilomètres de la frontière avec Israël, qui appelait les chrétiens à accueillir leurs compatriotes chiites, fuyant le Liban-Sud ?

4) Forcer les Libanais du Sud à un exode massif vers le nord du pays, en vue de les remplacer par les 500 000 réfugiés palestiniens auxquels Israël oppose le refus de retourner dans leur pays en application de la résolution 194 de l'ONU.

5) Détruire les infrastructures, les ponts et voies de communication, notamment entre le Liban et la Syrie pour porter un coup dur à l'économie libanaise en paralysant le port de Beyrouth et les recettes que le transit vers les pays arabes apporte à l'État libanais.

6) Faire perdre au Liban son industrie touristique, et tout particulièrement cette saison, qui s'annonçait excellente et qui devait rapporter au pays 4 milliards de livres libanaises.

Il ne faut pas oublier qu'en refusant de se retirer des hameaux de Chebaa en l'an 2000, Israël a offert à la résistance libanaise, qu'elle dit combattre aujourd'hui, l'occasion de se renforcer. Israël a, de la même manière, offert à la Syrie et à l'Iran l'occasion d'armer le Hezbollah, empêchant ainsi l'État libanais d'étendre sa souveraineté sur une partie du Liban-Sud. Israël ne veut pas d'un Liban uni, fort, indépendant et souverain. Il veut accaparer son eau et l'obliger à accepter une assimilation définitive des réfugiés palestiniens qui sont sur son sol.

Ceci est un résumé des objectifs de l'État hébreu. Son premier ministre, Ehoud Olmert, a bien déclaré que la priorité d'Israël n'était pas de désarmer le Hezbollah.

Le Figaro, 10 août 2006


Dernière édition par le Ven 10 Nov 2006, 19:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 19:27

Michel Aoun : «Les soldats français ne seraient pas les bienvenus» (4 août 2006)

Dans une interview au Figaro, le chef du Courant patriotique libre dénonce l'idée d'une force d'interposition au Liban.

Ancien commandant en chef de l'armée, revenu d'exil l'an dernier, le général Michel Aoun a surpris les Libanais en concluant au printemps une alliance électorale avec le Hezbollah. À la tête du Courant patriotique libre, il a fait de la déconfessionnalisation du système politique et de la lutte anticorruption ses principaux chevaux de bataille. Le général Aoun jouit du soutien de nombreux chrétiens libanais.

Le FIGARO.Soutenez-vous le déploiement d'une force multinationale pour mettre un terme aux violences entre le Liban et Israël ?

Michel AOUN. – J'y suis totalement opposé. Cette force ne stabilisera rien du tout, elle va au contraire déclencher une nouvelle guerre. Ce sera une force d'occupation pour faire la guerre au Hezbollah et pour assurer la sécurité d'Israël. Mais le Hezbollah ne se laissera pas faire. C'est pourquoi les Français ne veulent pas en faire partie (sans accord politique préalable, NDLR). Ils se souviennent de l'attentat meurtrier contre leurs troupes en 1983 à Beyrouth. Je ne veux pas de forces étrangères au Liban. Des soldats français sont les bienvenus en tant qu'observateurs dans la Finul (la Force intérimaire des Nations unies au Liban). Ils font du tourisme, c'est bon pour l'économie. Mais nous n'en voulons pas en tant que force de dissuasion. Pourquoi voulez-vous remplacer Israël dans sa guerre contre le Hezbollah ?

Quelles seraient les conséquences d'une force multinationale sur l'unité libanaise ?

Cela accroîtrait les risques de guerre civile. Le Hezbollah va se défendre contre une telle force. Que feront alors les Libanais ? Les uns prendront position pour, les autres contre. Essayons le droit plutôt que la violence. Depuis cinquante ans, Israël, en cas de problème avec un de ses voisins, recourt à la même logique, celle de la force. Il n'y a pas d'issue militaire dans un conflit entre une guérilla et une armée. Le Hezbollah ne peut pas éliminer l'armée israélienne, qui ne peut pas éradiquer le Hezbollah. Résultat : ce sont les civils qui sont frappés. C'est pourquoi je demande la création d'un tribunal international qui jugera les responsables israéliens des crimes de guerre commis contre ces centaines de Libanais morts sous leurs bombes.

Sans force multinationale, qui apporterait les garanties de sécurité réclamées par Israël ?

Un cessez-le-feu suffit. Nous pouvons garantir son respect. Il faut que les Israéliens acceptent un processus de négociation. Le Hezbollah l'a réclamé deux heures après avoir capturé les deux soldats israéliens. Pourquoi la communauté internationale est-elle contre le droit ? Quel est encore le prestige du Conseil de sécurité de l'ONU quand, pour un acte militaire – deux prisonniers israéliens capturés – que pratiquement tout le monde a dénoncé au Liban, la riposte israélienne tue mille Libanais ? Que dit l'ONU face à cette riposte disproportionnée ? Elle exprime sa peine et des regrets.

Certains chrétiens vous reprochent votre alliance avec le Hezbollah, qui a une part de responsabilité dans ce conflit.

Nous n'avons pas d'élection demain, mais dans trois ans. Les Libanais comprendront, avec le temps, ce que j'ai fait. Je ne vis ni avec les Français ni avec les Américains, mais avec une communauté chiite d'un million de personnes. Elle est une composante importante de la population libanaise, avec laquelle on doit vivre en paix. Ma priorité, depuis que je suis rentré au Liban, est de déconfessionnaliser les conflits pour que les Libanais se retrouvent sur un même pied d'égalité en cas de crise. J'aurais pu choisir de régler mes différends idéologiques avec le Hezbollah par la confrontation, j'ai choisi le dialogue. C'est par ce dialogue qu'on peut aboutir à l'intégration de sa branche militaire, sous la responsabilité de l'État, dans l'armée, une fois que le Liban aura récupéré ses territoires et ses prisonniers détenus en Israël.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 19:33

Analyse abérrante.

Les Israéliens disposent depuis des années de la technologie de la désalinisation de l'eau de mer. c'est elle qui est en train de tranformer le désert d'Arabie en verger.

Ils n'ont pas eu besoin de conquérir le Liban pour transformer leur pays en paradis de verdure.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 19:37

Alors comment l'eau de mer a-t-elle envahi l'eau de source dans la bande de Gaza, si les colons maîtrisent si bien les techniques ? Et connais-tu les coûts de désalinisation ? Tirer de l'eau de source naturellement revient moins cher. Seule l'arabie Saoudite parvient actuellement à rentabiliser les infrastructures de désalinisation.


Dernière édition par le Sam 11 Nov 2006, 09:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 20:38

Comment pouvez vous croire qu'une puissance comme Israël, nucléaire et industrielle, dotée de plein de ressources en agronomie et d'imagination, en est à conquérir un pays pour voler de l'eau.

Outre la désalisination à travers des filtres sous pression, Israël a toute sorte de techniques antiques comme les simples citernes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Ven 10 Nov 2006, 21:22

Ici on est vraiment en plein délire Shocked Shocked Shocked

Je te laisse continuer, Arnaud, vu que tu es plus diplomatique que moi ;)
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 00:12

L'avenir incertain de la nappe phréatique de Gaza

La situation géographique, la politique et les conflits rendent impossible la gestion de l'eau dans la bande de Gaza.

LA RARETÉ de l'eau est un éternel problème au Moyen-Orient mais à Gaza il est pire que nulle part ailleurs. «C'est un microcosme de toute la région», précise Eric Pallant, un spécialiste de l'environnement à l'Allegheny College de Meadville en Pennsylvanie qui a collaboré à la fois avec des Israéliens et des Palestiniens sur la question. «Si vous trouvez le moyen de garantir l'approvisionnement en eau ici, ajoute-t-il, alors vous pouvez le faire n'importe où.»

Plusieurs projets ont été élaborés par des pays donateurs ces dernières années, y compris des stations d'épuration modernes et des usines de dessalement, mais ils ont tous capoté à cause des soucis de sécurité et des sanctions qui se sont abattues sur le gouvernement palestinien dirigé par le Hamas. Le retrait par Israël de ses colons et de ses troupes de la bande de Gaza l'an passé a été une victoire douce-amère pour les Palestiniens. Bien qu'ils aient pour la première fois le contrôle total de leur eau, ils doivent maintenant faire des pieds et des mains pour l'épargner avant qu'elle ne soit irréversiblement contaminée.

À première vue, les problèmes paraissent insurmontables. La seule source d'eau naturelle est l'aquifère côtier formé par des couches de sédiments imprégnés d'eau qui se trouve à quelques dizaines de mètres sous terre. Il est principalement alimenté par les 20 à 40 cm d'eau tombant chaque année sur les 360 km2 de la bande de Gaza et par des eaux d'écoulement provenant d'Israël. La majeure partie des précipitations s'évapore, le reste s'infiltre dans le sol sableux et rejoint l'aquifère. Au total, la nappe se recharge chaque année de 75 à 125 millions de mètres cubes (Mm3).

Le seul débouché naturel de la couche aquifère se fait vers la Méditerranée et constitue une barrière cruciale contre l'intrusion des eaux marines. Si les prélèvements annuels n'étaient que de 100 Mm3, la nappe pourrait durer sans fin. Mais les 4 000 puits creusés sur le territoire, trop nombreux, soutirent jusqu'à 160 Mm3 par an. Cette surconsommation de 60 Mm3 par an fait baisser la nappe phréatique qui se trouve parfois maintenant à 13 mètres sous le niveau de la mer. Les eaux salées de la Méditerranée et des poches de saumure plus en profondeur viennent combler le vide créé par les prélèvements. «L'intrusion de l'eau de mer est bien avancée, confirme Ahmad al-Yaqoubi, l'hydrologue qui dirige l'Agence palestinienne de l'eau, notamment dans les zones côtières et vers le sud.» Près de 90% des puits ont déjà une salinité supérieure au maximum recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'aquifère de Gaza pourrait s'avérer inutilisable dans les deux ou trois prochaines décennies selon un rapport de 2003 du Programme des Nations unies pour l'environnement.

Excès de nitrates

Et cette échéance pourrait être encore plus proche car la couche aquifère est polluée par les égouts et l'agriculture du territoire. «Mis à part le sel, notre premier contaminant sont les nitrates venant des décharges et des engrais», indique Yousef Abu Safieh, le scientifique à la tête de l'Autorité palestinienne pour la qualité de l'environnement. La concentration maximale tolérable en nitrates selon l'OMS est de 45 ppm (partie pour million). «Dans nos échantillons, la plupart des puits ont des taux d'environ 200 ppm et ceux proches des rejets de l'agriculture peuvent atteindre 400 ppm», ajoute Yousef Abu Safieh. Deux études qu'il a dirigées montrent des problèmes de santé – maladies rénales et syndromes congénitaux chez les enfants – associés aux aires contaminées.

L'épuration et la dépollution de l'eau sont normalement assurées par des usines de retraitement. Mais les trois stations d'épuration du territoire sont très insuffisantes. La principale, au sud de la ville de Gaza, a été conçue pour traiter 42 000 mètres cubes par jour, ce que rejettent environ 300 000 personnes, mais doit faire face à 60 000 mètres cubes quotidiens d'après Al-Yaqoubi, et «l'étape biologique du traitement ne suit pas». En conséquence, des eaux usées à peine traitées sont déversées dans la mer pour éviter les débordements. Dans le même temps, les fosses septiques se multiplient sur le territoire où 40% des habitants n'ont pas de système de tout-à-l'égout centralisé. Au nord de Gaza, un égout à ciel ouvert de 40 hectares s'est formé et représente une menace pour les gens en surface et pour l'aquifère souterrain.

Un contrôle plus serré de l'agriculture, qui consomme 70% de l'eau dans la bande de Gaza et utilise les engrais, source majeure de pollution aux nitrates, serait une première étape pour éviter la dégradation de la couche aquifère. Pourtant «les problèmes ne cessent de s'amplifier, constate Mac McKee, un hydrologue de l'Utah State University qui collabore depuis dix ans avec les habitants, car l'autorité palestinienne n'a pas réussi à instaurer un contrôle efficace des forages et des pompages pratiqués». Environ la moitié des puits ont été creusés illégalement, la plupart par des fermiers pour irriguer leur lopin de terre. «Si vous dites aux fermiers d'arrêter d'utiliser leur puits, ils sortent les fusils», dit Ehab Ashour, un ingénieur hydrologue qui travaille pour des agences de développement international à Gaza. Et avec la lutte pour le pouvoir qui s'intensifie entre le Hamas et le Fatah, la perspective de voir les choses rentrer dans l'ordre est plus faible que jamais.

Des égouts à surveiller

Pour Mac McKee, toute solution à long terme à Gaza devra passer par la désalinisation. En 2000, une usine capable de fournir 60 millions de mètres cubes annuels d'eau potable à la bande de Gaza était prévue dans un programme de l'United States Agency for International Development (Usaid). L'argent, 70 millions de dollars pour l'usine et 60 millions pour les canalisations à travers le territoire, allait être versé par l'organisme, mais la seconde intifada a commencé peu après. Le projet a été officiellement gelé en 2003 quand un attentat a fait trois morts parmi les membres d'un convoi diplomatique américain à Gaza.

Une autre priorité selon Al-Yaqoubi est de régler le problème des égouts dans la bande de Gaza, non seulement pour éviter un désastre de santé publique mais aussi pour recycler une partie du précieux liquide dans le système. Un groupe de trois usines qui pouvaient traiter les eaux usées de l'ensemble de la bande de Gaza avait été promis par l'Usaid, la Banque mondiale, l'Allemagne, la Finlande et le Japon mais «il ne s'est rien passé», dit-il, en raison de la victoire du Hamas aux élections.


(*) Cet article est paru dans la revue internationale Science, éditée par l'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS). Traduction et adaptation de Pierre Kaldy pour Le Figaro.

Le Figaro, 26 août 2006


Dernière édition par le Sam 11 Nov 2006, 00:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 00:19

L’eau dans la Bande de Gaza

La Bande de Gaza qui se situe au bord de la mer Méditerranée, avec une population qui dépasse 1 millions habitants souffre de cette crise d’eau avec l’absence de ressources suffisantes en eau.

A Gaza, il n’existe pas de sources permanentes d’eau superficielle : lacs, fleuves, il y a certaines vallées qui reçoivent l’eau de pluie qui coulent durant la période de forte pluie.

Normalement, toutes les eaux de pluie de Cisjordanie et du Néguev s’accumulent à Wadi Gaza, mais Israël empêche une partie très importante de cette eau de parvenir à Gaza, notamment en construisant des barrages, des lacs artificiels. Ainsi Wadi Gaza ne satisfait plus les besoins de plus en plus croissants de la population.

Dans la Bande de Gaza, il y a trois vallées : Wadi Gaza, Wadi Assalqua au centre de la Bande de Gaza, et wadi Bit Hanoun au nord de la Bande de Gaza. Il y a environ 400 puits. Les habitants sont essentiellement dépendante de l’eau potable extraite des nappes d’eau souterraine, qui sont minimes et insuffisantes vu la consommation importante des agriculteurs et des habitants, ainsi, les réserves en eau s’épuisent très rapidement.

Les réserves souterraines, elles, s’éparpillent sur toute l’étendue du Territoire mais différent en degrée de salinité et de la présence de nitrite et d’ammoniac. Lorsque la quantité de l’eau de pluie diminue, les réserves souterraines s’abaissent de niveau, dans ce cas l’eau de mer pénètre vers le bassin. C’est pourquoi certains puits sont inexploitables.

Le déficit hydraulique est estimé à 55 millions de m3 par an. Le secteur agricole consomme 85 millions de m3 par an. Les besoins de la population et l’industrie représentent 53 millions de m3. C’est pour cela que le pourcentage de l’eau pour chaque habitant est 60 litres par jour en comparaison avec Israël : 350 litres par jour.

Dans la bande de Gaza la situation est encore plus catastrophique puisque les nappes phréatiques sont pompées pour alimenter les colonies (soit 7000 habitants) ce qui laisse 1200 000 palestiniens sans une quantité suffisante. Avec de l’eau devenue saumâtre par l’arrivée de l’eau de mer dans les nappes phréatiques. De nouvelles maladies font leur apparition notamment des cas de plus en plus fréquent chez les Palestiniens d’hépatites ce qui n’était pas le cas avant.

La quantité moyenne annuelle de pluie est estimée à environ 350-400 mm seulement en hiver. Une partie de cette eau s’évapore, l’autre s’écoule dans la mer, une petite quantité s’infiltre dans le bassin.

"La problématique de l’eau en Palestine", par Ziad Medoukh, professeur de français à l'université Al-Aqsa-Gaza-Palestine
Article publié le samedi 26 février 2005.
Cette étude a été présentée lors de sa participation à la première rencontre universitaire francophone au Caire en Egypte entre le 6 et le 13 février 2005


http://www.pourlapaixenpalestine.ras.eu.org/article.php3?id_article=358
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 00:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Analyse abérrante.

Les Israéliens disposent depuis des années de la technologie de la désalinisation de l'eau de mer. c'est elle qui est en train de tranformer le désert d'Arabie en verger.

Ils n'ont pas eu besoin de conquérir le Liban pour transformer leur pays en paradis de verdure.

C'est vrai que j'ai vu un reportage là-dessus : une guerre d 'eau à la frontière Libanaise et la main-mise des israëliens sur un puit
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 00:25

La question du partage des ressources est au cœur du conflit israélo-arabe. 87 % de l’eau collectée sur les zones transfrontalières est destinée à Israël. Les Palestiniens n’ont pas le droit de creuser des puits profonds et paient l’eau plus cher que les Israéliens. La pose de pompes sur la rivière Ouazzani par le Liban ne convient pas à Israël, car cet affluent du Jourdain alimente le lac Tibériade, d’où Israël tire le tiers de son eau potable. Le projet de contrôle des eaux de l’Euphrate et du Tigre par la Turquie inquiète Syrie et Irak.

Israel achète de l'eau à la Turquie

Après plus de quatre ans de négociations, Israel a signé, début mars, un accord de principe pour importer de l'eau de Turquie. Israel importera 50 millions de mètres cubes d'eau tous les ans, pendant 20 ans - soit un total de un milliard de mètres cubes. Cela correspond à environ 3% de la consommation d'eau potable du pays. Selon les responsables israeliens, cette eau ne devrait pas ëtre disponible avant deux ans. Le ministère des Finances estime que le prix de la production de l'eau en Turquie sera de 13 a 18 cents par mètre cube et que le transport ajoutera une dépense de 70 a 80 cents par metre cube. Ainsi le cout final de l'eau devrait atteindre 1 dollar par mètre cube d'eau. Cela représente deux fois le prix estimé du dessalement de l'eau dans l'usine qui est en construction sur la cote israelienne.

Source : Ha'aretz, 05/03/2004

http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/EH/F/cause/eau.html



Il est d’ailleurs intéressant de noter que les désormais fameuses fermes de Chebaa sur les flancs du mont Hermon (sud-est du Liban), adjacentes au Golan syrien annexé par Israël en 1981, surplombent un important réservoir d’eau. Cette zone contestée lors du retrait israélien abrite, en effet, deux sources contribuant à l’alimentation du Banias, du Dan et du Wazzani qui, eux-mêmes, se déversent dans le Jourdain.
À n’en point douter, dans de futures négociations de paix avec Beyrouth, Israël ne manquera pas de revendiquer un accès aux eaux du Liban-Sud. Les Israéliens justifient leurs prétentions en expliquant qu’une grande partie de l’eau du Litani est perdue dans la mer et qu’elle pourrait servir à alimenter la Galilée du Nord. Ce à quoi les Libanais rétorquent que l’insécurité dans le Sud ne leur a jamais permis d’exploiter le potentiel du fleuve et qu’ils ont désormais besoin de toutes leurs réserves pour approvisionner Beyrouth en eau potable et développer l’irrigation dans la plaine de la Békaa.
http://www.libanvision.com/eau-liban.htm


Dernière édition par le Sam 11 Nov 2006, 09:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 00:37

Et c'est reparti pour une couche de propagande islamo-gauchiste :|

Arnaud, je te souhaite bien du courage...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 08:19

Je réponds simplement ceci:

Le Liban a son propre approvisionnement en eau, son fleuve et sa pluie. Il dispose de centaines de kilomètres de mer. Il sait gérer comme Israël et en collaboration avec les ingénieurs israélien, son eau. Dire qu'Israël attaque le Liban pour l'eau est agroinomiquement infondé.

Pour la Syrie, c'est encore plus abérrant. La Syrie tire son plan avec l'Irak. Israël n'a rien à y voir. On ne peut tout de même pas acusser Israël de piquer l'eau de l'Euphrate...

Par contre, Israël veille sur l'eau qui passe en Transjordanie et qui est essentielle.

Pour la bande de Gaza, ça va être un vrai problème pour les Palestiniens. Et les Israéliens n'y peuvent rien, surtout depuis qu'ils les ont laissé à leur propre gestion.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 09:46

Tu nies donc le contenu de ces articles sur l'eau, tirés de sources variées, certains venant d'article scientifiques et non politiques.

1) Israël est en train de construire des usines de désalinisation et donc ne les a pas encore, contrairement à ce que tu prétendais.

2) La question de l'eau a toujours fait partie des accords qui suivaient les conflits israélo-arabes.

3) Assoiffer les populations est un moyen de les affaiblir.

«Dès que l'on parle du Sud-Liban, il faut rappeler qu'Israël y a des intérêts importants, souligne Thomas Litscher, ambassadeur de Suisse au Liban. Ariel Sharon a menacé le pays en octobre 2002 quand le Gouvernement libanais a inauguré une nouvelle station de pompage des eaux du Wazzani. Pour Israël, cela valait déjà le casus belli.»

Comme le souligne l'historien et ancien ministre des Finances George Corm, l'eau représente la seule richesse naturelle du Liban. Le spécialiste du Moyen-Orient Ghassan El Ezzi rappelle que le fleuve stratégique du Litani, qui contribue en partie à la bonne tenue de l'agriculture mais aussi à la production d'électricité et à l'approvisionnement en eau potable, a été convoité de longue date. C'était avant même la création d'Israël: «Le mouvement sioniste a durement lutté, en 1919-21 auprès des Alliés, pour inclure les eaux du Sud-Liban dans le futur Etat. En 1954, Israël a présenté un projet pour le détournement de 400 millions de mètres cubes d'eau du Litani. En 1982, les troupes israéliennes achèvent rapidement l'occupation de toute la région entourant le fleuve Litani», quelques heures seulement après l'annonce de l'opération «Paix en Galilée.»
Le problème de l'accès à l'eau reste crucial pour comprendre les enjeux au Proche-Orient. La Jordanie, Israël et la Palestine disposent de moins de 1000 mètres cubes d'eau par an et par habitant, ce qui est considéré comme le seuil de la pénurie. Pour Israël, contrôler les ressources en eau de la région, au risque de déclencher des tensions internationales ou des conflits – comme pour le détournement des eaux du Jourdain à partir du lac Tibériade et l'occupation du plateau syrien du Golan en 1967 – relève de la «sécurité nationale». Quitte aussi à assoiffer les populations palestiniennes de Cisjordanie ou de la bande de Gaza, en leur limitant par exemple l'exploitation des nappes souterraines.
http://www.lecourrier.ch/modules.php?op=modload&name=NewsPaper&file=article&sid=37808&mode=mode=thread&order=0&thold=0
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 10:43

Citation :
Ariel Sharon a menacé le pays en octobre 2002 quand le Gouvernement libanais a inauguré une nouvelle station de pompage des eaux du Wazzani. Pour Israël, cela valait déjà le casus belli.»

Pas un casus belli, mais une nécessité d'accord puisque les nappes fréatiques dont il est question sont communes aux deux pays.

Mais dire que le Hezbollah attaque Israël pour cela, ou qu'Israël attaque le Liban pour cela est une contre-vérité.

Les motifs sont liés à l'existence même, sur une terre d'islam, de cet Etat juif honni.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 10:51

Ca, c'est ton idéologie. Les gens se battent d'abord pour leur survie matérielle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 11:12

Krystyna a écrit:
Ca, c'est ton idéologie. Les gens se battent d'abord pour leur survie matérielle.

Elle n'est pas en jeu ici. Chacun vit.

Mais ce qui est ressenti comme intolérable par les nations Arabes, c'est l'insolente réussite (agricole et industrielle) de Juifs occidentalisés au coeur de leurs terres historiques.

C'est un mécanisme analogue que notre réaction à nous européens, au début du XX° siècle, face à la réussite de familles juives liées à la banque, au commerce, à la science, à l'art, à la politique.

Mais la racine de ces deux comportements, même justifiés à l'époque par des arguments de pillages venant des Juifs, ne doivent pas illusionner: C'est en fait l'humiliation (donc le sentiment frustré de supériorité) des européens chrétiens de cette époque qui était cause de cette haine des Juifs.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 14:36

En tout cas, dans les territoires palestiniens, elle est en cause, la survie. Et quant à Israël, il est en crise économique grave. Israël est sous ballon d'oxygène américain (les USA lui envoient des milliards de dollars chaque année et, par exemple, participent à hauteur de 3% au budget militaire annuel israélien).

Et le problème, c'est qu'il est dangereux de regarder la politique internationale de ton point de vue. Car alors on considère que tout s'explique par une soi-disant haine des Juifs. Les antisémites autant que les pro-sionistes regardent Israël comme un peuple à part. Or, en politique internationale, je considère que l'on doit regarder ce pays comme un Etat comme les autres et le traiter en tant qu'Etat comme les autres, soumis aux mêmes lois internationales, et capable des mêmes intincts que les autres peuples. Tout le reste est idéologie.

Sharon : Israël traverse une grave crise économique
mardi 11 novembre 2003 (Communauté online, la voix de la communauté juive de France.

Le Premier ministre a pris la parole devant 350 délégués de communautés juives de France effectuant une visite en Israël. Ariel Sharon a déclaré que les graves difficultés financières que traversait le pays à l’heure actuelle étaient dues essentiellement à la récession économique sévissant dans le monde, à la crise qui frappait en ce moment la High-tech et à la situation sécuritaire.

Il a expliqué à son auditoire qu’Israël était en guerre et que les dépenses militaires étaient élevées et a annoncé qu’Israël favoriserait prochainement les investissements étrangers.
Il a encore précisé que l’année 2004 serait dure mais que les premiers signes d’une relance économique apparaîtraient alors à l’horizon.
http://www.col.fr/breve-561.html

Depuis, ça ne s'est pas arrangé. Le seul secteur qui embauche est l'armée :

"Joseph Algazy. A la crise politique s’est rajoutée une crise économique et sociale très profonde, très grave. Elle aussi est due à la non-solution du problème palestinien, mais elle pèse de plus en plus lourd sur les couches les plus faibles de la société. Elle a fini par créer une nouvelle donne politique. C’est essentiellement ce qui explique la victoire d’Amir Peretz à la tête du Parti travailliste." (21/12/05)
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-12-21/2005-12-21-820388

En Israël on demande des comptes aux dirigeants pour cet éventuel échec de la guerre au Liban. Le Premier ministre Ehud Olmert refuse une commission d’enquête nationale sur la conduite du conflit. Par ses déclarations sur son plan « convergence » il a provoqué une levée de boucliers dans les Territoires et a rouvert la plaie des Juifs « expulsés » de la bande de Gaza il y a un an. Le chef de l’État-major, Dan Halutz, est accusé de l’échec de la guerre et son autorité est contestée. Les réservistes s’interrogent. Amir Péretz, ministre de la Défense était-il l’homme de la circonstance ? Nous assistons à une véritable crise de confiance du peuple envers les autorités. Allons-nous passer aux urnes pour réélire un gouvernement ?(ceci susciterait des dépenses inutiles). C’est la crise économique et les différents ministères demandent une augmentation de leur budget : éducation, armée, municipalités du nord... Ces conflits ont éloigné les touristes. Les pertes dans ce secteur sont estimées à plus d’un milliard de dollars. Le but de ces deux conflits a-t-il été atteint : la libération des otages israéliens ? (Echo d'Israël, octobre 06)
http://www.un-echo-israel.net/article.php3?id_article=3252
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: volonté de détruire le Liban ?   Sam 11 Nov 2006, 15:09

Citation :
Et le problème, c'est qu'il est dangereux de regarder la politique internationale de ton point de vue. Car alors on considère que tout s'explique par une soi-disant haine des Juifs. Les antisémites autant que les pro-sionistes regardent Israël comme un peuple à part. Or, en politique internationale, je considère que l'on doit regarder ce pays comme un Etat comme les autres et le traiter en tant qu'Etat comme les autres, soumis aux mêmes lois internationales, et capable des mêmes intincts que les autres peuples. Tout le reste est idéologie.

Chère Krystyna,

Je pense à autre chose: Israël n'est absolument pas cause de la première, de la seconde guerre mondiale, ou de l'islamisme actuel.

Mais il en est le THERMOMETRE.

Je veux dire que ce peuple, peu nombreux et faible, mais brillant par ses propres mérites et initiatives, devient UNE PIERRE D'ACHOPPEMENT PARTOUT OU IL Y A DE L'ORGUEIL.

Donc, le centre de ces crises, c'est l'orgueil.

- Orgueil de l'Europe chrétienne en 1900 : Elle domine le monde. Et ça ne manque pas: elle commence par détester ces juifs (ils sont brillant et intelligent ET DIFFERENT) avant de se livrer à un massacre entre nations "brillantes".

- Orgueil de l'Allemagne qui estime n'avoir pas perdue en 1918 et même mécanisme: elle se met à détester le thermomètre (un peuple de race INFERIEURE et qui réussit mieux que la race arienne). Elle massacre avant de se faire massacrer.

- Aujourd'hui: orgueil de la civilisation la plus brillante du monde Confused (ou s'estimant tel, à savoir l'islam) et qui ne supporte pas que le peuple maudit de Dieu réussisse sur une Dar el Islam. Si la loi se vérifie, l'islam devrait donc, portée par l'orgueil, se livrer aux mêmes erreurs que nous au XXème siècle.

Je n'ai rien contre l'islam. Je constate qu'il suit la voie de NOTRE PROPRE FOLIE A L'EPOQUE. Et nous y avons appris l'humilité.

Alors pourquoi pas eux...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
volonté de détruire le Liban ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» volonté de détruire le Liban ?
» Expression de la volonté du peuple (intro)
» Quand le monde ufologique préfère détruire que construire...
» Restreindre sa volonté futur au nom de sa volonté présente ?
» Les Apparitionnistes travaillent a détruire l'église

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: