DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Homélie du pape François sur les sacrements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Homélie du pape François sur les sacrements   Mer 26 Fév 2014, 21:18


« La mort et la maladie ne sont pas des tabous »

2014-02-26 Radio Vatican

« Aujourd’hui les prévisions météo annonçaient de la pluie, et vous êtes venus quand même, vous avez eu du courage et je vous fais tous mes compliments ».

C’est par ces quelques mots aux quelques 50 000 personnes présentes Place Saint-Pierre que le Pape François a entamé sa catéchèse sur les sacrements de l’Eglise, après avoir parcouru la place à bord de la jeep, saluant sans compter tous ceux qui le voulaient, et prenant notamment dans ses bras un petit garçon de 4 ans habillé en « petit pape », alors que d’autres enfants à l’approche du carnaval étaient déguisés en Robin des Bois, en papillons, en coccinelles et autres princesses.

Le Pape a abordé ce mercredi le sacrement des malades.

« Chers frères et sœurs, a déclaré le Pape, le Sacrement des malades nous permet de toucher du doigt la compassion de Dieu pour l’homme.

Jésus a demandé à ses disciples de manifester sa préférence pour les malades et les souffrants, et il leur a transmis la capacité, par la grâce du sacrement, de leur donner la paix et le soulagement, en son nom et selon son cœur.

Aujourd’hui encore, chaque fois que l’on célèbre ce Sacrement, Jésus, en la personne du prêtre, se fait proche de celui qui souffre, de celui qui est âgé ou gravement malade. »

Appeler le prêtre ne porte pas malchance

« Ainsi, au moment de l’épreuve ou de la maladie, a ajouté le Pape François, nous ne sommes pas seuls.

Toute la communauté est présente par la prière fraternelle, Jésus lui-même nous prend par la main et nous rappelle que rien ne peut nous séparer de lui. »

« Je vous invite à ne pas oublier l’importance du Sacrement des malades. La mort et la maladie ne sont pas des tabous.

N’hésitez pas à proposer ce sacrement aux personnes qui souffrent pour que Jésus leur donne sa consolation et sa paix. »

Le Pape en a profité pour tordre le coup à certains préjugés ou superstitions. « Appeler le prêtre ne porte pas malchance. Certains imaginent que lorsqu'on appelle le prêtre pour le sacrement des malades, juste après débarque le service des pompes-funèbres. C'est tout sauf vrai ! »

Le Pape a salué un groupe d'une trentaine de personnes atteintes de maladies rares, accompagnées de leurs familles.

A l'occasion de la Journée mondiale des maladies rares, vendredi, le Pape a demandé « que les patients et leurs familles soient soutenus de manière adéquate dans leur parcours tout sauf facile, tant au niveau médical que législatif ».

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Homélie du pape François sur les sacrements   Jeu 27 Fév 2014, 18:29


« Le chrétien incohérent est scandaleux

2014-02-27 Radio Vatican

Le chrétien incohérent est objet de scandale et le scandale tue : des mots forts prononcés par le Pape François ce jeudi matin durant la Messe présidée à Sainte Marthe.

L’homélie du Pape s’est concentrée sur le sacrement de la confirmation.

La personne qui reçoit ce Sacrement, a affirmé le Pape, « manifeste sa volonté d’être chrétien.

Etre chrétien signifie témoigner de Jésus-Christ », c’est une personne qui « pense comme un chrétien, qui sent comme un chrétien et qui agit comme chrétien. C’est cela la cohérence de vie d’un chrétien ».

Quelqu’un, a ajouté le Pape, peut bien déclarer avoir la foi, « mais s’il lui manque une de ces choses, il n’est pas un chrétien », « il y a quelque chose qui lui manque, il y a une incohérence ».

Et les chrétiens « qui vivent la plupart du temps et le plus souvent dans l’incohérence, font beaucoup de mal » :

« Nous avons entendu l’apôtre Saint Jacques, ce qu’il dit à certaines personnes incohérentes qui se vantaient d’être chrétiens, mais exploitaient leurs employés.

Il dit : ‘Voilà, le salaire des travailleurs qui ont récolté sur vos terres et que vous n’avez pas payé crie ; et les protestations des moissonneurs sont arrivées aux oreilles du Seigneur Tout-Puissant’.

Il est fort le Seigneur. Si quelqu’un entend cela, il peut penser : ‘Mais ce sont des paroles de communiste !

’ Non, non, c’est l’apôtre Jacques qui l’a dit ! C’est la Parole du Seigneur.

Et voilà donc l’incohérence. Quand il y a l’incohérence chrétienne et que l’on vit cette incohérence, on est objet de scandale.

Et les chrétiens qui ne sont pas cohérents sont objets de scandale ».

Le scandale tue

« Jésus, a poursuivi le Pape, parle vraiment très fort contre le scandale : ‘Celui qui scandalisera un seul de ces petits qui croient en moi, un seul de ces frères, sœurs qui ont la foi, c’est mieux pour lui qu’on lui mette au cou une meule de moulin et qu’il soit jeté à la mer’.

Un chrétien incohérent fait beaucoup de mal ». « Le scandale tue ». « Si souvent, a ajouté le Pape François, nous avons entendu : ‘Mais mon père, je crois en Dieu, pas dans l’Eglise, parce que vous chrétiens dites une chose et vous en faites une autre’».

Et encore : « Je crois en Dieu, mais en vous non ». « C’est à cause de l’incohérence » :

« Si tu te trouves, imaginons, devant un athée et qu’il te dit qu’il ne croit pas en Dieu, tu peux lui lire toute une bibliothèque, où l’on dit que Dieu existe et même prouver que Dieu existe, mais lui ne trouvera pas la foi.
Mais si devant cet athée tu témoignes par la cohérence de ta vie chrétienne, quelque chose commencera à travailler dans son cœur.

Ce sera ton témoignage qui lui provoquera cette inquiétude sur laquelle travaille l’Esprit Saint.

C’est une grâce que nous tous, toute l’Eglise doit demander : ‘Seigneur, que nous soyons cohérents’ ».

Prier pour être cohérent avec sa foi

Donc, conclut le Pape, il faut prier, « parce que pour vivre dans la cohérence chrétienne, il faut la prière, parce que la cohérence chrétienne est un don de Dieu et nous devons le demander » :

« Seigneur, que je sois cohérent ! Seigneur, que je ne sois jamais objet de scandale, que je sois une personne qui pense comme un chrétien, qui sente comme un chrétien, qui agisse comme un chrétien ».

Et quand nous tombons à cause de notre faiblesse, nous demandons pardon :
« Tous nous sommes pécheurs, tous, mais tous nous avons la capacité de demander pardon. Et le Seigneur ne cesse de pardonner !

Avoir l’humilité de demander pardon : ‘Seigneur, je n’ai pas été cohérent. Pardon’.

Aller de l’avant dans la vie avec une cohérence chrétienne, en témoignant comme doit témoigner qui croit en Jésus-Christ, qui a conscience qu’il est pécheur, mais qui a le courage de demander pardon quand il se trompe et qui a une peur terrible de scandaliser.

Que le Seigneur nous offre cette grâce ! »

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
 
Homélie du pape François sur les sacrements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les homélies du Pape François jour après jour
» Homélie du pape François pour le jubilé des personnes malades ou handicapées
» Non à une religion de boutique (homélie du pape François)
» Notre Eglise est une Eglise de martyrs - homélie du Pape François -
» Homélie du pape François sur les sacrements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: