DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Lebob



Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 15:58

SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).

Il se trouve encore beaucoup de gens qui ne se sont toujours pas remis de l'effondrement de l'URSS et de la disparition concomitante de "l'avenir radieux du prolétariat" et qui souhaiteraient revenir à un schéma d'analyse du monde qui se résume au "gentils Soviétiques Russes" opposés aux "méchants-américains-coupables-de-tout-ce-qui-va-mal-dans-le-monde"...   

C'est tellement plus simple et ça ne demande aucune réflexion. Suffit de suivre les flèches (rouges, les flèches)... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 16:19

Lebob a écrit:
SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).

Il se trouve encore beaucoup de gens qui ne se sont toujours pas remis de l'effondrement de l'URSS et de la disparition concomitante de "l'avenir radieux du prolétariat" et qui souhaiteraient revenir à un schéma d'analyse du monde qui se résume au "gentils Soviétiques Russes"  opposés aux "méchants-américains-coupables-de-tout-ce-qui-va-mal-dans-le-monde"...    

C'est tellement plus simple et ça ne demande aucune réflexion.  Suffit de suivre les flèches (rouges, les flèches)...  Mr.Red


Tiens, vs êtes pro-US, vous?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 16:29

Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 16:49

Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 16:59

SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).


La Russie protège son pré carré...

Pourquoi la Russie devrait-elle payer de sa dislocation les 70 ans de ce communisme qu'elle a bu jusqu'à la lie?
Poutine, qui est un patriote, saisit toutes les occasions qui se présentent d'avancer ses pions sur l'échiquier de l'ex-empire soviétique, qui était aussi, qu'il l'ait voulu ou non, l'héritier de celui des tsars; nous disons en Occident que c'est au mépris du droit international...

C'est à voir: quel est le droit international qui placerait de fait, dans une Ukraine rattachée à l'UE et/ou à l'OTAN, les bases militaires et maritimes russes en Crimée, -unique accès de la Russie aux mers chaudes, qu'elle a un siècle à conquérir sur les ottomans, et que les occidentaux lui disputaient déjà en 1855?

Au-delà du droit international et du respect des frontières, peut-être convient-il de se demander quelles sont ces frontières intérieurs de l'ex-URSS? Elles n'ont pas grand chose d'historique; elles ont été conçues comme des limites ethiques et n'étaient valides que dans le contexte intérieur de l'URSS; c'est ainsi que seul le contexte "impérial soviétique" et la volonté d'affaiblir la Russie proprement dite au profit des autres nationalités (conformément à l'idéologie internationaliste) pouvait justifier qu'il y ait 5 millions de russes au Kazakhstan et 10 millions (à la louche) en Ukraine, etc.
Ces frontières ont été les cadres sur lesquels ont été érigés -trop rapidement-  en états indépendants les républiques ex-soviétiques. Mais on comprend que bcp de russes les aient mal acceptées, à commençer par Soljenytsine qui proposait d'annexer le nord du Kazakhstan.
Alors pourquoi la Crimée, transférée sous la juridiction ukrainienne d'un trait de plume par un dirigeant communiste au mépris de l'histoire, ne pourrait-elle pas retrouver la mère-Patrie?

Enfin, comme l'a dit Poutine lui-même je crois, la Crimée, c'est la monnaie de la pièce du Kossovo... Dans un cas, la Crimée, conquise de haute lutte sur les tatars musulmans au XVIII ème siècle, est reprise (après une parentèse juridique de seulement60 ans) par une Russie redevenue chrétienne;  dans un autre cas, la province historique du Kossovo, le coeur de la nation serbe, a été arrachée de force à la Serbie pour être donné au albanais musulmans qui y ont fait bcp d'enfants; je ne suis pas du tout certain que le droit international soit moins exemplaire dans le premier que dans le second.

Et je trouve profondément ridicules ceux qui parlent de nouvelle guerre froide, et font un parallèle entre Poutine/Hitler et la Crimée/les sudètes.
Poutine n'est pas Hitler, c'est un patriote, point; il aime son pays, il est soucieux de sa grandeur et de sa puissance? Voilà qui nous vexe d'autant plus que nous ne mettons plus guère notre fierté que dans nos lois "sociétales"... Il met les occidentaux (et BHL, et Hollande donc!) le nez dans leurs contradictions? Tant mieux!


Dernière édition par Karl le Lun 24 Mar 2014, 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:09

SJA a écrit:
Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Ben Poutine fermera précipitament le robinet du gaz en criant au feu!
Puis, on verrait rappliquer les anglais...
Tout n'est pas transposable...

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:11

Karl a écrit:
SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).


La Russie protège son pré carré...

Pourquoi la Russie devrait-elle payer de sa dislocation les 70 ans de ce communisme qu'elle a bu jusqu'à la lie?
Poutine, qui est un patriote, saisit toutes les occasions qui se présentent d'avancer ses pions sur l'échiquier de l'ex-empire soviétique, qui était aussi, qu'il l'ait voulu ou non, l'héritier de celui des tsars; nous disons en Occident que c'est au mépris du droit international...

C'est à voir: quel est le droit international qui placerait de fait, dans une Ukraine rattachée à l'UE et/ou à l'OTAN, ses bases militaires et maritimes de Crimée, son unique accès aux mers chaudes, qu'elle a mis un siècle à conquérir sur les ottomans, et que les occidentaux lui disputaient déjà en 1855?

Au-delà du droit international et du respect des frontières, peut-être convient-il de se demander quelles sont ces frontières intérieurs de l'ex-URSS? Elles n'ont pas grand chose d'historique; elles ont été conçues comme des limites ethiques et n'étaient valides que dans le contexte intérieur de l'URSS; c'est ainsi que seul le contexte "impérial soviétique" et la volonté d'affaiblir la Russie proprement dite au profit des autres nationalités (conformément à l'idéologie internationaliste) pouvait justifier qu'il y ait 5 millions de russes au Kazakhstan et 10 millions (à la louche) en Ukraine, etc.
Ces frontières ont été les cadres sur lesquels ont été érigés -trop rapidement-  en états indépendants les républiques ex-soviétiques. Mais on comprend que bcp de russes les aient mal acceptées, à commençer par Soljenytsine qui proposait d'annexer le nord du Kazakhstan.
Alors pourquoi la Crimée, transférée sous la juridiction ukrainienne d'un trait de plume par un dirigeant communiste au mépris de l'histoire, ne pourrait-elle pas retrouver la mère-Patrie?

Enfin, comme l'a dit Poutine lui-même je crois, la Crimée, c'est la monnaie de la pièce du Kossovo... Dans un cas, la Crimée, conquise de haute lutte sur les tatars musulmans au XVIII ème siècle, est reprise (après une parentèse juridique de seulement60 ans) par une Russie redevenue chrétienne;  dans un autre cas, la province historique du Kossovo, le coeur de la nation serbe, a été arrachée de force à la Serbie pour être donné au albanais musulmans qui y ont fait bcp d'enfants; je ne suis pas du tout certain que le droit international soit moins exemplaire dans le premier que dans le second.

Et je trouve profondément ridicules ceux qui parlent de nouvelle guerre froide, et font un parallèle entre Poutine/Hitler et la Crimée/les sudètes.
Poutine n'est pas Hitler, c'est un patriote, point; il aime son pays, il est soucieux de sa grandeur et de sa puissance? Voilà qui nous vexe d'autant plus que nous ne mettons plus guère notre fierté que dans nos lois "sociétales"... Il met les occidentaux (et BHL, et Hollande donc!) le nez dans leurs contradictions? Tant mieux!




L'Otan a mis 10 ans pour le Kossovo, la Russie a mis 10 jours pour la Crimée. Rien que dans le style, il y a une différence.

Le Kossovo est indépendant, il n'a pas été rattaché à un autre état de la région.

L'OTAN n'avait pas signé d'accord bilatéral avec la Yougoslavie pour garantir ses frontières. Bien au contraire.
Alors que la Russie s'était engagé à garantir l'intégrité territoriale de l'Ukraine en échange du renoncement à l'arme atomique et au maintient de la base navale en Crimée.

Mais c'est pas grave. Poutine va se retrouver avec une base aérienne de l'OTAN dans les pays Baltes, ça lui fera les pieds. C'est peut être le piège dans lequel il est tombé.

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:15

SJA a écrit:
Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Détrompez-vous, je ne me place pas tout sur le plan d'une opposition du Bien contre le Mal.
De cela il n'a jamais été question. Il n'y a qu'à voir ce qui s'est passé en Ukraine.
Il s'agit beaucoup plus simplement d'une opposition stratégique. Les US voient leur intérêt. La Russie voit son intérêt.
Le Bien et le Mal n'ont rien à voir là dedans.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:16

Ray a écrit:
SJA a écrit:
Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Détrompez-vous, je ne me place pas tout sur le plan d'une opposition du Bien contre le Mal.
De cela il n'a jamais été question. Il n'y a qu'à voir ce qui s'est passé en Ukraine.
Il s'agit beaucoup plus simplement d'une opposition stratégique. Les US voient leur intérêt. La Russie voit son intérêt.
Le Bien et le Mal n'ont rien à voir là dedans.

Parlons alors de l'intérêt de la France.


Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:18

SJA a écrit:
Ray a écrit:
SJA a écrit:
Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Détrompez-vous, je ne me place pas tout sur le plan d'une opposition du Bien contre le Mal.
De cela il n'a jamais été question. Il n'y a qu'à voir ce qui s'est passé en Ukraine.
Il s'agit beaucoup plus simplement d'une opposition stratégique. Les US voient leur intérêt. La Russie voit son intérêt.
Le Bien et le Mal n'ont rien à voir là dedans.

Parlons alors de l'intérêt de la France.
A qui le dites-vous !  Thumright 
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:19

Michel Collon sur l'affaire Ukrainienne, et l'encerclement de la Russie par l'OTAN


Il parle de la désinformation phénoménale des médias occidentaux (notamment l'AFP dont la propagande est ici-même relayée sans relâche) qui a eu lieu sur la question Ukrainienne.

En 93, les experts de la Rand Corporation (think-tank de l'armée américaine) déclarent :
"L'OTAN doit sortir de sa zone, sinon il sera sans-emploi."

L'Ukraine est, depuis longtemps, considérée comme la pièce clé par les US pour isoler et affaiblir la Russie.
Brezinski, le plus important stratège de la politique coloniale des US, déclare en 98 :
"Sans l'Ukraine, la Russie cesse d'être un empire en Eurasie."
"Si l'Occident doit choisir entre une Ukraine démocratique, et une Ukraine indépendante, ce sont les considérations stratégiques et non les considérations démocratiques qui doivent déterminer notre position."
En clair cela signifie que, dès 98, les US sont prêts aux pires alliance pour effectuer un coup d'état en Ukraine.
Ce qui a effectivement eu lieu comme vous le savez.

(PS: A noter que Brezinski, a des origines polonaises, ce qui doit avoir un certain poids explicatif sur sa dent contre la Russie.  Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:26

SJA a écrit:



Citation :
L'Otan a mis 10 ans pour le Kossovo, la Russie a mis 10 jours pour la Crimée. Rien que dans le style, il y a une différence.

ah oui en effet; l'efficacité occidentale et celle des russes n'est pas vraiment comparable...


Citation :
Le Kossovo est indépendant, il n'a pas été rattaché à un autre état de la région.

Encore heureux! Un précédent n'en a pas moins été créé en plein coeur de l'Europe, d'un état musulman supplémentaire (après l'Albanie, et plus ou moins la La Bosnie).


Citation :

L'OTAN n'avait pas signé d'accord bilatéral avec la Yougoslavie pour garantir ses frontières. Bien au contraire.
Alors que la Russie s'était engagé à garantir l'intégrité territoriale de l'Ukraine en échange du renoncement à l'arme atomique et au maintient de la base navale en Crimée.

Il n'était pas prévu je crois que l'Ukraine rejoigne l'UE ni l'OTAN... hypothèse que Poutine ne pouvait accepter facilement.


Citation :
Mais c'est pas grave. Poutine va se retrouver avec une base aérienne de l'OTAN dans les pays Baltes, ça lui fera les pieds. C'est peut être le piège dans lequel il est tombé.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 17:43

Karl a écrit:


ah oui en effet; l'efficacité occidentale et celle des russes n'est pas vraiment comparable...

C'est vrai. Réussite diplomatique et soutient de l'ONU dans un cas et exclusion de la Russie des pays occidentaux de l'autre. Poutine est un gros Balourd.




Citation :



Il n'était pas prévu je crois que l'Ukraine rejoigne l'UE ni l'OTAN... hypothèse que Poutine ne pouvait accepter facilement.

Peu importe.

La Russie s'était engagée envers l'Ukraine et Poutine a renié la parole de la Russie.

Je trouve que l'intérêt de la Russie est très faible.

L'armée Russie était présente en Crime ce qui donnait l'accès à la mer à la Russie. Qu'est ce que la Russie a obtenu de plus ? En réalité, rien. L'Ukraine va s'arrimer encore plus vite à l'occident, l'US Air Force est maintenant dans un pays frontalier de la Russie. La parole de la Russie est discréditée.

Franchement, le jeu en valait-il la chandelle ?


Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 18:31

SJA a écrit:
Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Un référendum sur quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 18:34

Karl a écrit:
SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).



Et je trouve profondément ridicules ceux qui parlent de nouvelle guerre froide, et font un parallèle entre Poutine/Hitler et la Crimée/les sudètes.
Poutine n'est pas Hitler, c'est un patriote, point; il aime son pays, il est soucieux de sa grandeur et de sa puissance? Voilà qui nous vexe d'autant plus que nous ne mettons plus guère notre fierté que dans nos lois "sociétales"... Il met les occidentaux (et BHL, et Hollande donc!) le nez dans leurs contradictions? Tant mieux!

Hitler mettait en avant pour justifier sa politique la "protection des minorités allemandes ou germanophones". Quel prétexte Poutine a-t-il utilisé en Crimée et, avant cela, en Ossétie du Sud et en Abkazie?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 18:38

Lebob a écrit:
SJA a écrit:
Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Un référendum sur quoi?  

Le rattachement à la France.

Non pas sans avoir préalablement soufflé sur les braises pour que le français ne soit plus langue officielle du royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 19:32

Lebob a écrit:
SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).

Il se trouve encore beaucoup de gens qui ne se sont toujours pas remis de l'effondrement de l'URSS et de la disparition concomitante de "l'avenir radieux du prolétariat" et qui souhaiteraient revenir à un schéma d'analyse du monde qui se résume au "gentils Soviétiques Russes"  opposés aux "méchants-américains-coupables-de-tout-ce-qui-va-mal-dans-le-monde"...    

C'est tellement plus simple et ça ne demande aucune réflexion.  Suffit de suivre les flèches (rouges, les flèches)...  Mr.Red

C'est bien lebob t'as tout compris,les gentils "américains"et ces grands démocrates de l'ue, et les GRAND méchants soviétiques!
Continues d'écouter la RTBF...médias de ton cher "royaume". Mr.Red


Dernière édition par Lapis-lazuli le Lun 24 Mar 2014, 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 20:15

SJA a écrit:
Lebob a écrit:
SJA a écrit:
Ray a écrit:
Que n'aurait-on dit si la Russie avait fomentée un coup d'état au Mexique dans l'objectif à terme d'y construire des bases.
(D'ailleurs je signale à tout hasard, qu'on a eu l'illustration de cela avec une certaine crise de missiles, il y a de cela 50 ans.  Mr.Red )

Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Un référendum sur quoi?  

Le rattachement à la France.

Non pas sans avoir préalablement soufflé sur les braises pour que le français ne soit plus langue officielle du royaume.  

Ce genre de référendum est organisé à chaque élection législative. Le parti rassemblement Wallonie-France n'a jamais recueilli plus de 1,5% des suffrages.

Les mauvaises langues expliquent qu'il a tellement peu de membres qu'il peut tenir ses assemblées générales dans une cabine téléphonique...  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 20:18

Lapis-lazuli a écrit:
Lebob a écrit:
SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).

Il se trouve encore beaucoup de gens qui ne se sont toujours pas remis de l'effondrement de l'URSS et de la disparition concomitante de "l'avenir radieux du prolétariat" et qui souhaiteraient revenir à un schéma d'analyse du monde qui se résume au "gentils Soviétiques Russes"  opposés aux "méchants-américains-coupables-de-tout-ce-qui-va-mal-dans-le-monde"...    

C'est tellement plus simple et ça ne demande aucune réflexion.  Suffit de suivre les flèches (rouges, les flèches)...  Mr.Red

C'est bien lebob t'as tout compris,les gentils "américains"et ces grands démocrates de l'ue, et les GRAND méchants soviétiques!
Continues à écouter la RTBF...médias de ton cher "royaume". Mr.Red 

A Genève, je ne capte pas la RTBF. Et si vous étiez un tout petit peu informé sur ce qui se passe en Belgique vous sauriez que la RTBF n'a pas vraiment la réputation d'être amoureuse des USA et encore moins de les soutenir.

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 20:23

Lebob a écrit:
Les mauvaises langues expliquent qu'il a tellement peu de membres qu'il peut tenir ses assemblées générales dans une cabine téléphonique...    Mr.Red 
Et c'est bien dommage, on ne sait pas faire les moules-frites, nous !
Ça nous aurait fait une compétence de plus !  Pouffer de rire 

Plus sérieusement, pour une fusion il faut que les deux parties soient d'accord.
Il a posé la question aux mangeurs de grenouilles ?
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 20:55

Lebob a écrit:
Lapis-lazuli a écrit:
Lebob a écrit:
SJA a écrit:
Sinon j'aime bien le titre du fil. La Russie "poussée" à la guerre froide.

Poussée par qui ?

Moi j'aurai dit, la Russie re-déclenche la guerre froide (comme si la première fois ne lui avait pas suffit).

Il se trouve encore beaucoup de gens qui ne se sont toujours pas remis de l'effondrement de l'URSS et de la disparition concomitante de "l'avenir radieux du prolétariat" et qui souhaiteraient revenir à un schéma d'analyse du monde qui se résume au "gentils Soviétiques Russes"  opposés aux "méchants-américains-coupables-de-tout-ce-qui-va-mal-dans-le-monde"...    

C'est tellement plus simple et ça ne demande aucune réflexion.  Suffit de suivre les flèches (rouges, les flèches)...  Mr.Red

C'est bien lebob t'as tout compris,les gentils "américains"et ces grands démocrates de l'ue, et les GRAND méchants soviétiques!
Continues à écouter la RTBF...médias de ton cher "royaume". Mr.Red 

A Genève, je ne capte pas la RTBF.  Et si vous étiez un tout petit peu informé sur ce qui se passe en Belgique vous sauriez que la RTBF n'a pas vraiment la réputation d'être amoureuse des USA et encore moins de les soutenir.




Moi je capte la RTBF,j’habite à la frontière (rassurez-vous,je ne la regarde pas!),et je peux vous dire que depuis la nouvelle clic au pouvoir,c'est l'obamania(pas quant Belgique d'ailleurs),surtout les femmes,c'est tout juste si elles n'ont pas un orgasme sur le plateau TV quand Obama fait un pas de danse! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 21:27

Ray a écrit:
Michel Collon sur l'affaire Ukrainienne, et l'encerclement de la Russie par l'OTAN


Il parle de la désinformation phénoménale des médias occidentaux (notamment l'AFP dont la propagande est ici-même relayée sans relâche) qui a eu lieu sur la question Ukrainienne.

En 93, les experts de la Rand Corporation (think-tank de l'armée américaine) déclarent :
"L'OTAN doit sortir de sa zone, sinon il sera sans-emploi."

L'Ukraine est, depuis longtemps, considérée comme la pièce clé par les US pour isoler et affaiblir la Russie.
Brezinski, le plus important stratège de la politique coloniale des US, déclare en 98 :
"Sans l'Ukraine, la Russie cesse d'être un empire en Eurasie."
"Si l'Occident doit choisir entre une Ukraine démocratique, et une Ukraine indépendante, ce sont les considérations stratégiques et non les considérations démocratiques qui doivent déterminer notre position."
En clair cela signifie que, dès 98, les US sont prêts aux pires alliance pour effectuer un coup d'état en Ukraine.
Ce qui a effectivement eu lieu comme vous le savez.

(PS: A noter que Brezinski, a des origines polonaises, ce qui doit avoir un certain poids explicatif sur sa dent contre la Russie.  Mr.Red )

Merci Ray!  Thumright 
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2676
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 23:26

J'aime bien moi ces gens qui critiquent la Russie ou le Poutine, qui le traite d'Hitler mas dont les chefs d'états aident des neo-nazis et fascises de Svoboda, avec qui on fait de contrats d'association alors qu'il y a pas de gouvernement en Ukraine, c'es un gouvernement de Transition uni-parti qui vaut rien c'es comme si en France FN prends le pouvoir, ignore les autres partie vote les lois et USA et les pays occidentaux les soutenant. C'est du n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Lun 24 Mar 2014, 23:28

Lapis-lazuli a écrit:
Merci
Pas de problème, content que ça vous plaise !  thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 00:57

joker911 a écrit:
J'aime bien moi ces gens qui critiquent la Russie ou le Poutine, qui le traite d'Hitler mas dont les chefs d'états aident des neo-nazis et fascises de Svoboda

Voila sa réplique, et malheureusement on ne peut pas dire qu'il ais tord sur tous les points.  siffler 

Leçon de morale dans les règles


- "effondrement des valeurs morales."
- "abandon des valeurs chrétiennes qui ont pourtant fondé la civilisation occidentale."
- "perte d'identités culturelles, religieuses, nationales et même sexuelle."
- "promotion de la pédophilie."
- "politiques anti-familles."
- "exportation agressive à travers le monde de ces valeurs déviantes."
- etc


Se prendre ça, de la part de Poutine, il serait temps, soit d'aller se planquer, soit de réveiller, non ?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 12:30

Lebob a écrit:
SJA a écrit:
Lebob a écrit:
SJA a écrit:


Que dira-t-on lorsque demain l'armée française enverra des troupes en Belgique Francophone pour y organiser un référendum ?

Un référendum sur quoi?  

Le rattachement à la France.

Non pas sans avoir préalablement soufflé sur les braises pour que le français ne soit plus langue officielle du royaume.  

Ce genre de référendum est organisé à chaque élection législative.  Le parti rassemblement Wallonie-France n'a jamais recueilli plus de 1,5% des suffrages.

Les mauvaises langues expliquent qu'il a tellement peu de membres qu'il peut tenir ses assemblées générales dans une cabine téléphonique...    Mr.Red 

Et bien moi je dis que si l'armée Française organise le referendum, il y aura une majorité de oui.

Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 12:43

Ray a écrit:
joker911 a écrit:
J'aime bien moi ces gens qui critiquent la Russie ou le Poutine, qui le traite d'Hitler mas dont les chefs d'états aident des neo-nazis et fascises de Svoboda

Voila sa réplique, et malheureusement on ne peut pas dire qu'il ais tord sur tous les points.  siffler 

Leçon de morale dans les règles


- "effondrement des valeurs morales."
- "abandon des valeurs chrétiennes qui ont pourtant fondé la civilisation occidentale."
- "perte d'identités culturelles, religieuses, nationales et même sexuelle."
- "promotion de la pédophilie."
- "politiques anti-familles."
- "exportation agressive à travers le monde de ces valeurs déviantes."
- etc


Se prendre ça, de la part de Poutine, il serait temps, soit d'aller se planquer, soit de réveiller, non ?

En même temps une leçon de morale d'un ex-kagébiste qui a spolié des milliards à son pays... Il peut bien jouer les cadors...
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 12:55

D'où ma réflexion finale.  Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 13:04

Ray a écrit:


Voila sa réplique, et malheureusement on ne peut pas dire qu'il ais tord sur tous les points.  siffler 

Leçon de morale dans les règles


- "effondrement des valeurs morales."
- "abandon des valeurs chrétiennes qui ont pourtant fondé la civilisation occidentale."
- "perte d'identités culturelles, religieuses, nationales et même sexuelle."
- "promotion de la pédophilie."
- "politiques anti-familles."
- "exportation agressive à travers le monde de ces valeurs déviantes."
- etc

?
 thumleft 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 13:23

Arnaud Dumouch a écrit:

 thumleft 

Vous applaudissez un voleur ? Un meurtrier ? Ôtez-moi d'un doute... Vous n'êtes du genre à vous laisser avoir par un beau slogan masquant des actes inavouables?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 13:29

Non, j'applaudis ce qu'il dit ici, de même que j'applaudis ce qui est vrai en vous, bien que vous soyez un pécheur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ptrem



Masculin Messages : 1295
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 19:09

"effondrement des valeurs morales."
- "abandon des valeurs chrétiennes qui ont pourtant fondé la civilisation occidentale."
- "perte d'identités culturelles, religieuses, nationales et même sexuelle."
- "promotion de la pédophilie."
- "politiques anti-familles."
- "exportation agressive à travers le monde de ces valeurs déviantes."
- etc
?
Bravo pour ce rappel Président Poutine
Ptrem
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 21:53

Président du groupe de recherche Polémia, auteur d'un livre remarqué sur les médias français (La Tyrannie médiatique, éd. Via Romana, 2013), Jean-Yves Le Gallou estime qu'un bouleversement est en cours dans le monde de l'information.

Vous affirmez que les médias ne sont plus le quatrième pouvoir, comme l'affirme l'adage, mais le premier. Pourquoi ?

Les médias exercent aujourd'hui le principal pouvoir, celui sur les esprits. Le message qui est diffusé s'imprime dans les têtes. Qu'on le veuille ou non, c'est un véritable organe de contrôle du cerveau. En outre, les médias ont un pouvoir de vie ou de mort sociale. Ils peuvent diaboliser un personnage, le starifier ou l'ignorer totalement. Les exemples ne manquent pas (voir La Tyrannie médiatique). Les médias calibrent ce qu'ils disent ; ils s'autolimitent selon l'idéologie dominante.

Quelle est cette pensée unique dont vous parlez ?

De toute évidence, elle prône la destruction des frontières, la marginalisation des traditions et de la culture, l'avènement d'un gigantesque espace de marché pour la consommation individuelle. Ceux qui ne partagent pas cette vision s'exposent à la mort sociale dont je parlais. Le mimétisme entre les journalistes renforce ce phénomène. En Europe, particulièrement en France, les médias n'informent plus, ils communiquent.

Comment en est-on arrivé là ?

Nous observons en France une conjonction entre les trotskistes de salle de rédaction - ceux qui avaient massivement investi les médias suite au mouvement libéral-libertaire de mai 68 - et le capitalisme financier - qui a constamment aidé la presse avant d'en devenir propriétaire. Vous savez, cette corruption des médias et leur transformation en instruments de propagande ne sont pas un phénomène nouveau. L'influence qu'y exercent des banquiers, des hommes politiques ou des puissances étrangères pour les détourner de leur fonction de contre-pouvoir ne l'est pas non plus. Mais on ne peut en dire autant de la disparition totale de la pluralité des opinions dans nos médias aujourd'hui.

Est-il possible de rétablir de la diversité médiatique ?

Dans le cadre actuel, je ne pense pas. Il n'y a plus aucun contrepouvoir dans la grande presse et les médias audiovisuels sont surveillés par le Conseil supérieur de l'audiovisuel, organisme qui peut rappeler à l'ordre des intervenants ou empêcher la diffusion d'une chaîne sur le territoire. Il y a eu des tentatives de diversification et elles ont toutes échoué : Frédéric Taddéï a été neutralisé sur France 3, Robert Ménard a été éliminé d'I-télé, Eric Zemmour a vu son temps d'antenne réduit de 60 % sur RTL...

L'Internet peut-il changer la donne ?

Il modifie déjà en profondeur le paysage médiatique. Le rapport de force entre les médias dominants et les médias alternatifs est bouleversé : s'il était de 1 pour 1 000 avant l'apparition de l'Internet, il est aujourd'hui tombé à 1 pour 10. La répercussion est considérable. Il n'est pas impossible que nous assistions à la fin de la tyrannie médiatique. En effet, nous observons d'une part un début de « krach » : la différence entre ce qui est montré et espéré par la caste journalistique et ce qui est vécu et voulu par la population est telle que cette dernière ne croit plus au message qu'on lui soumet. D'autre part, des médias alternatifs ont fait leur apparition sur Internet, et le volume est en extension.

Des voix politiques ou éditorialistes commencent à s'élever pour réclamer la censure du Net. Qu'en pensez-vous ?

Cela fait vingt ans que j'en entends parler. Et ce n'est pas étonnant : la suprématie de la caste dominante est liée à une situation de monopole qu'elle entend préserver. Un événement comme l'affaire Dieudonné semble être avant tout destiné à justifier la censure d'Internet. Dans les années 90, quand j'étais député au Parlement européen, j'ai siégé à la Commission des libertés civiles. L'une de ses obsessions était... le contrôle d'Internet. Officiellement, il s'agissait de lutter contre la pédophilie, le racisme et le négationnisme. Le plus en pointe dans ce combat était le député allemand Martin Schultz. Depuis, l'homme est devenu président du groupe socialiste au Parlement européen, puis président de cette assemblée, et il est pressenti pour diriger la Commission européenne. C'est tout sauf un hasard.

http://www.politiquemagazine.fr/jean_yves_le_gallou_nous_allons_vers_un_krach_mediatique.html
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 23:04

Espérance a écrit:
Crimée : Berlin dénonce "une tentative de scinder l'Europe"
22 mars 2014 à 14h00/ AFP /

Cela ne s'arrange guère en Ukraine... Un groupe pro-russe a ainsi attaqué une base située dans l'ouest de la Crimée. De son côté, Berlin a dénoncé "une tentative de scinder l'Europe".

14H00. Les soldats rentrant de Crimée seront bien accueillis
Le ministère ukrainien de la Défense a affirmé que les soldats rentrant de Crimée seraient bien accueillis et ne seraient pas traités comme des déserteurs, mais comme anciens combattants et "véritables héros". Il a précisé qu'il cherche à combattre la désinformation à ce sujet "diffusée activement par les services spéciaux russes". Selon lui, ces derniers cherchent à répandre la conviction que les unités rentrant de Crimée seraient dissoutes et les soldats poursuivis individuellement pour haute trahison.

13H10. Un groupe pro-russe attaque une base ukrainienne dans l'ouest de la Crimée
Environ 200 hommes sans arme ont envahi une base aérienne ukrainienne à Novofedorivka, dans l'ouest de la Crimée. Les assaillants ont pénétré dans la base et commencé à casser les fenêtres. Des militaires ukrainiens se sont barricadés à l'intérieur des bâtiments et ont lancé des fumigènes sur les intrus depuis les toits.  

12H15. Berlin dénonce "une tentative de scinder l'Europe"
Frank-Walter Steinmeier, le chef de la diplomatie allemande, a dénoncé comme une "tentative de scinder l'Europe" le référendum en Crimée ayant conduit au rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie. S'exprimant à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk, il a affirmé que "le référendum et la décision du Conseil de la fédération (la chambre haute du Parlement russe, qui a voté, ce vendredi, l'intégration de la Crimée à la Russie) sont une violation du droit international et une tentative de scinder l'Europe".

Feuille de route pour abattre la tyrannie médiatique

En ouverture de la 5e cérémonie des Bobards d'Or hier, Jean-Yves le Gallou a émis 10 propositions, que voici :

   "1-  Développons encore l’esprit critique de nos concitoyens. Sapons ce qui leur reste de confiance dans les médias. C’est évidemment l’un des objectifs des Bobards d’Or : dénoncer les travers des médias par le rire. C’est aussi ce à quoi contribuent l’ACRIMED et l’OJIM, ces remarquables observatoires des médias.

   2-  Montrons sans relâche les mensonges des médias grâce au contrôle des faits (fact checking) instantané via Internet. Quand la Manif pour tous et le Printemps français ont condamné l’enseignement du genre à l’école, les médias bêlant ont dénoncé, je cite, une « rumeur ». En quelques heures les internautes ont apporté de multiples preuves des faits avancés. Nous savons désormais que pour les médias officiels « rumeur » est un mot de novlangue qui signifie « faits qu’il faut cacher ».

   3-  Surveillons de près l’AFP, sorte de préfecture de police de la pensée, où opèrent des professionnels du deux poids / deux mesures et des cadors de la désinformation. Créons un observatoire indépendant des dérives idéologiques, policières et politiques de l’AFP.

   4-  Montrons les travers des grands seigneurs des médias. Faisons apparaître leurs revenus, leurs compromissions, leurs ridicules. Dénonçons les cumulards qui répandent la même parole faisandée d’un média à l’autre. Appliquons-leur, à eux aussi, la transparence ; imposons des déclarations d’intérêt pour les journalistes et les médias.

   5-  Assurons la promotion gratuite de ceux qui discréditent le mieux les médias de l’oligarchie par leur suffisance, leur arrogance et leurs excès. Ah ! Patrick Cohen, Caroline Fourest, Christophe Barbier, Bruno Roger-Petit, Frédéric Haziza, Yann Barthès, merci, merci d’en faire trop ! Continuez !

   6-  Appelons les choses par leur nom: n’hésitons pas à parler de médias menteurs et de journalistes collabos ; les médias de propagande sont malmenés dans les manifs, c’est bien normal car les gens de Canal+, par exemple, ne sont pas des journalistes, ce sont des propagandistes, des diffamateurs, des délateurs, des désinformateurs, de vulgaires relais des pouvoirs dominants. Utilisons systématiquement le nom de médias de propagande pour qualifier la presse du système.

   7-  Cessons de ménager les médias de propagande. Cela ne sert à rien. Bravo à Dupont-Aignan de bousculer Apathie ou Haziza ! Bravo à Marine Le Pen de résister à leurs oukases ! Bravo à la Manif pour tous, au Printemps français ou à Jour de colère de déplacer des foules immenses malgré le mépris des medias de propagande! Merci à ces médias de leur silence : ils apportent ainsi la preuve bénéfique qu’on peut se passer d’eux et que leur faire des risettes ne sert à rien.

   8-  Semons le doute dans le camp adverse. Portons-y la contradiction – pour les journalistes eux-mêmes et pour leurs lecteurs – en intervenant dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux des médias de propagande, sans agressivité ni invectives mais avec des faits, rien que des faits. N’oublions pas que l’Union soviétique est tombée quand les apparatchiks qui la dirigeaient ont cessé d’y croire. Déstabilisons les croyances de la médiacratie, à travers Twitter notamment.

   9-  Et surtout réinformons l’opinion sans relâche avec rigueur et précision : la réinformation, ce n’est pas une désinformation en sens contraire, c’est la remise des faits en perspective dans toute leur diversité. Je salue ici toute la réinfosphère sans qui rien ne serait possible.

   10-  Enfin professionnalisons les médias dissidents en lançant une école de journalisme alternatif."

Vous pouvez visionner toute la cérémonie des Bobards d'Or ici: http://www.bobards-dor.fr/2014/

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/03/palmar%C3%A8s-de-la-c%C3%A9r%C3%A9monie-des-bobards-dor.html
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2676
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 23:20

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

 thumleft 

Vous applaudissez un voleur ? Un meurtrier ? Ôtez-moi d'un doute... Vous n'êtes du genre à vous laisser avoir par un beau slogan masquant des actes inavouables?
Ha ha  mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 23:25

Dragna Din a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

 thumleft 

Vous applaudissez un voleur ? Un meurtrier ? Ôtez-moi d'un doute... Vous n'êtes du genre à vous laisser avoir par un beau slogan masquant des actes inavouables?

 lol! 
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2676
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mar 25 Mar 2014, 23:27

Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mer 26 Mar 2014, 01:17

le pouvoir russe est tenu par un ancien du KGB, donc rien d'étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mer 26 Mar 2014, 09:42

Je sais que ce n'est pas le sujet du fil,mais je voudrai une nouvelle fois attirer l'attention de certains sur une preuve parmi des milliers d'autres,de l’hypocrisie des "journalistes" français,le président chinois accueilli en grande pompe en France,avec le sourire béa des pseudo journalistes,là y a pas problème!!!!! Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mer 26 Mar 2014, 10:12

Ben il apporte 800 millions (je crois) d"euros ds le capital de PSA... Normal!

A part ça, il persécute les tibétains et d'autres aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mer 26 Mar 2014, 10:25

26/03/2014 à 09:51 AFP Portail Orange
Ukraine et commerce au menu du sommet Union européenne-Etats-Unis

Les Etats-Unis et l'Union européenne doivent confirmer mercredi leur volonté de faire front contre la Russie sur l'Ukraine, et redonner de l'élan à l'accord de libre échange transatlantique, à l'occasion de la première visite de Barack Obama à l'UE et en Belgique.

Le président américain, arrivé mardi soir à Bruxelles, y séjournait moins de 24 heures, avant de poursuivre sa tournée européenne en Italie.

Mais c'est une première. Le dernier sommet UE/Etats-Unis avait eu lieu en 2011 à Washington, et la capitale européenne avait parfois le sentiment d'être boudée par Barack Obama. "C'était le moment de faire un sommet à Bruxelles, pas à Washington ou ailleurs, mais bien à Bruxelles", a souligné une source européenne.

La réunion, en milieu de journée, sera l'occasion pour M. Obama et les présidents du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et de la Commission, José Manuel Barroso, de réaffirmer leur détermination sur la crise ukrainienne.

Les dirigeants du G7 ont annulé le sommet du G8 prévu début juin à Sotchi, et convoqué un sommet excluant la Russie aux mêmes dates à Bruxelles.

Lors de leur réunion extraordinaire à La Haye, les pays du G7 ont en outre prévenu Moscou qu'ils étaient prêts en cas d'escalade à prendre des sanctions économiques, dans les secteurs de l'énergie, de la finance, des ventes d'armes et du commerce.

Parachevant la prise de contrôle de la Crimée par Moscou, des drapeaux russes ont été hissés sur toutes les unités militaires de la péninsule mercredi matin, a annoncé le chef d'Etat major des forces russes Valeri Guerassimov.

L'Ukraine sera aussi au menu d'un entretien mercredi après-midi entre Barack Obama et le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen. Mardi, le président américain a estimé que l'attitude de la Russie de Vladimir Poutine n'était pas un signe de "force" mais de "faiblesse".

Au moment où Américains et Européens serrent les rangs face à la Russie, le sommet devrait être l'occasion de confirmer l'engagement des deux parties à progresser dans leurs négociations pour un vaste accord de libre échange transatlantique (TTIP).


- Sécurité de l'Europe -


Alors que l'UE veut réduire sa forte dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie, ses dirigeants ont même évoqué la semaine dernière la possibilité de faciliter les exportations de gaz de schiste américain, dans le cadre de ces négociations.

Le 4e cycle de discussions s'est conclu il y a près de deux semaines à Bruxelles sans réelle percée sur plusieurs dossiers sensibles. "Il est important que les deux parties réaffirment leur engagement d'aboutir à un accord ambitieux", a affirmé le week-end dernier le représentant américain au Commerce, Michael Froman, en souhaitant que l'UE "ne perde pas son élan".

M. Froman a fait le lien avec la crise ukrainienne en estimant qu'elle avait mis en évidence l'importance de la "relation transatlantique".

Une nécessité que devrait confirmer Barack Obama mercredi après-midi dans un discours au Palais des Beaux-Arts de la ville, devant 2.000 invités.

"Au coeur de l'Europe, à Bruxelles, le centre du projet européen, (M. Obama) sera en mesure de parler de l'importance de la sécurité de l'Europe" et du "danger que les actions de la Russie font courir aux Ukrainiens mais aussi au système international dans lequel l'Europe et les Etats-Unis ont tant investi", a indiqué un haut responsable de la Maison Blanche.

"Il expliquera plus généralement pourquoi l'alliance entre l'Europe et les Etats-Unis est si importante pour la sécurité de l'Europe mais aussi pour les progrès de la démocratie et la préservation de la loi internationale dans le monde", a ajouté ce responsable sous couvert de l'anonymat.

La confiance entre l'UE et les Etats-Unis a été mise en mal ces derniers mois par l'affaire d'espionnage massif par les Américains. M. Obama s'est engagé au début de l'année à réformer la collecte des données téléphoniques, en rognant sur les pouvoirs de la puissante NSA. Mais ces annonces ont été accueillies avec scepticisme en Europe.

Mercredi matin, Barack Obama se rendait à Waregem, en Flandre (nord), pour une cérémonie en présence du roi des Belges, Philippe, et du Premier ministre, Elio Di Rupo, dans le seul cimetière militaire américain de la Première guerre mondiale en Belgique

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Mer 26 Mar 2014, 21:53

Karl a écrit:
Ben il apporte 800 millions (je crois) d"euros ds le capital de PSA... Normal!

A part ça, il persécute les tibétains et d'autres aussi...

Oui,pas seulement les tibétains,il y a aussi d'autres minorités comme les chrétiens.Il y a aussi l'abomination de l'avortement forcé si les parents font plus d'un enfant,la torture...bref,les fameux droits de l'homme que "nos journalistes" et le gouvernement français nous rabâche les oreilles injustement contre Vladimir Poutine et la Russie et donnent des leçons de morale à la terre entière,accueillent les chinois les bras ouverts...

Aujourd'hui ils fêtaient les 50ans(1964)de la reconnaissance de la France(de Gaulle)du régime communiste chinois du temps de Mao!!!
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 07:30

La France a reconnu la Chine en tant que pays, certainement pas pour son régime communiste. Reconnaître ne signifie pas sympathiser !

Quel serait le sens d'une non-reconnaissance ? Dans le cas d'une annexion pure et simple, on peut le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 12:32

http://www.contrepoints.org/2014/03/27/160939-lamerique-leurope-la-russie-un-parallele-antique#comment-784934



L’Amérique, l’Europe, la Russie. Un parallèle antique

Publié le 27 mars 2014



On évoque la pusillanimité des occidentaux face à un Poutine qui, lui, en imposerait par sa détermination et son sang-froid. C’est raisonner à l’envers. Leçon de l’histoire antique.



Par Philippe Fabry.



Au troisième siècle avant Jésus-Christ Rome s’était imposée en Méditerranée : l’axe Carthago-macédonien avait été vaincu au terme du triple conflit, qui n’en était pourtant qu’un seul, de la deuxième guerre punique (218-202 av. J.-C.) et des deux premières guerres macédoniennes (215-205 et 200 -196 av. J.-C.). Carthage et la Macédoine, en effet, étaient alliées contre Rome et ces différents conflits sont liés : Rome attaqua la Macédoine par crainte de la voir renforcer l’ennemi carthaginois au moment où elle lui avait infligé ses premiers revers, et fut appuyée dans cette entreprise par la ligue étolienne, confédération de cités du centre de la Grèce, puis finalement par toute la Grèce. Au total il s’agissait en fait d’une sorte de guerre mondiale antique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée ! Les historiens devraient d’ailleurs parler à ce propos de « Première guerre méditerranéenne » (en particulier si on lui ajoute l’expédition romaine subséquente contre Antiochos de Perse, de 192 à 188).

Au terme de ce conflit, Carthage fut réduite à l’état de rivale déclassée, dépouillée de son empire en Espagne et au Maghreb, et la Macédoine refoulée hors de Grèce, que le général romain Flamininus déclara libre quand les Romains retirèrent toutes leurs forces, en -194. Le fait est à souligner car il dénonce l’idée fausse que les Romains étaient de terribles impérialistes obsédés par la conquête. Ce qui fut longtemps faux.

Pendant quelques décennies la situation géopolitique fut la suivante : Carthage, affaiblie, et à laquelle il était interdit de déclarer la guerre sans l’accord de Rome, se voyait systématiquement humiliée par la puissance romaine, notamment lors des arbitrages défavorables dans ses conflits avec le roi numide Massinissa. Elle réussit cependant à se développer économiquement, ce qui suscitait une méfiance romaine persistante.

En Grèce, l’essentiel des cités était regroupé en confédérations, la ligue étolienne et la ligue achéenne, par lesquelles les cités espéraient peser face aux nouveaux géants qu’étaient la Macédoine et l’Italie romaine. La Macédoine cherchait comme Carthage à retrouver un semblant d’influence, en particulier sous l’agressif Persée, roi à partir de 179.

Rome était quant à elle triomphante, avait cassé l’empire oriental séleucide, soutien potentiel de la Macédoine, et gérait la police en Méditerranée sans pour autant chercher la conquête.

En 172, Persée étant impliqué dans un attentat contre un allié de Rome, les Romains intervinrent, renversèrent Persée et divisèrent la Macédoine en quatre républiques dirigées par des hommes de paille, après quoi la Macédoine fut sensiblement dans le même état que son alliée carthaginoise.

La manœuvre fit gagner à Rome deux décennies de paix supplémentaires mais le grand tournant eut lieu au milieu du IIe siècle avant J.-C. avec deux conflits simultanés : la troisième guerre punique (- 149 à – 146) et la quatrième guerre macédonienne (-150 à – 148).

Ces deux conflits débutèrent séparément mais pour des raisons similaires : Carthage excédée avait déclaré la guerre à son voisin sans demander l’autorisation romaine, et la Macédoine s’était soulevée sous la conduite d’un héritier supposé de Persée. Cette « Deuxième guerre méditerranéenne », comme elle mériterait d’être appelée, ne fut pas aussi difficile. Rome expédia rapidement les deux affaires, mettant fin définitivement à l’axe Carthago-macédonien.

La disparition du seul véritable pouvoir rival de Rome eut des conséquences importantes : Rome établit un pouvoir permanent et définitif sur la Grèce, c’est-à-dire que paradoxalement la disparition des principales menaces étrangères pour la liberté gréco-romaine affaiblit de manière interne cette liberté gréco-romaine ; quelques années après apparaîtrait à Rome, avec les Gracques, le mouvement des populares, à l’origine de l’Empire.

***

Le parallèle a probablement sauté aux yeux du lecteur mais prenons tout de même la peine de l’expliciter : Rome est aujourd’hui l’Amérique, la Grèce l’Europe, l’axe Carthago-macédonien la Russie.

Avec la fin de la douloureuse Guerre froide et l’éclatement de l’URSS, la Russie s’est retrouvée considérablement affaiblie et a été à plusieurs reprises humiliée par les USA avec l’avancée régulière de l’OTAN et le déploiement du bouclier antimissile. Poutine a bien exprimé ce sentiment d’humiliation par l’idée de « catastrophe géopolitique ». Ces années ont permis au monde libre de respirer et même de triompher avec l’acquisition à la démocratie d’anciens États-membres du Pacte de Varsovie.

L’Europe a accéléré la construction de l’Union, ayant compris que seule la fédération de pays rendus petits par l’émergence des géants américain et russe pouvait leur permettre de peser dans le jeu mondial. Elle reste cependant trop faible et indécise pour pouvoir faire autre chose, en présence d’une menace d’ampleur, qu’appeler le secours américain.

L’Amérique a profité de son statut de superpuissance sans rivale pour se lancer dans des politiques interventionnistes et parfois accomplir quelques actes d’orgueil, comme en Irak et en Afghanistan.

Par conséquent, le réveil russe évoque irrésistiblement la tentative de retour en force de Carthage et de la Macédoine, et si un conflit frontal entre Russie et États-Unis est sans doute toujours interdit par l’existence de leurs arsenaux nucléaires, il est fort probable que le résultat final soit assez identique.

En effet l’on évoque beaucoup, ces jours-ci, la pusillanimité des occidentaux face à un Poutine qui, lui, en imposerait par sa détermination et son sang-froid. C’est raisonner à l’envers.

Le fait est que si Poutine bouge tandis que les Occidentaux envisagent des sanctions, c’est que pour Poutine l’affaire ukrainienne est vitale, tandis que pour les grandes puissances occidentales, en particulier les États-Unis, elle est très secondaire : la seule nécessité de l’Amérique est présentement de montrer aux membres de l’OTAN les plus effrayés par la Russie, comme la Pologne, qu’elle sera là en cas de débordement russe. Cela ne lui coûte que de faire voler quelques F-16 et patrouiller des drones en fronçant les sourcils. Il n’y a aucune raison de faire plus.

Poutine, lui, au mieux parviendra à garder la Crimée et même à s’emparer d’une partie de l’Ukraine, tout en étant très isolé au plan international, auquel cas l’Occident gagnera l’autre partie de l’Ukraine et la légitimité d’étendre l’OTAN plus près encore de Moscou. Au pire il s’embourbera dans un long conflit en Ukraine qui serait pour la Russie un nouvel Afghanistan que l’économie russe n’a pas les moyens de se payer.

Pour l’Occident, laisser Poutine intervenir en Ukraine n’est pas un signe de faiblesse. De la même façon qu’Obama a été trop heureux de trouver chez Poutine une excuse pour ne pas tenir sa parole en Syrie à la suite d’un emploi d’armes chimiques (qui était probablement une manipulation des rebelles islamistes), les Occidentaux ont des raisons d’être ravis de voir le donneur de leçons internationales Poutine durablement atteint dans sa crédibilité, fût-ce au prix du sang du peuple ukrainien. La Russie ne peut que sortir durablement affaiblie des événements en cours.

La question est : doit-on s’en réjouir ? Et c’est à cela que notre parallèle antique apporte un début de réponse : certes, il est toujours appréciable de voir tomber un ennemi de la liberté. Mais ce genre d’individu a l’avantage de servir de repoussoir et d’aider à l’identification du monde libre, voire à le compléter, comme dans l’affaire Snowden : voilà un authentique serviteur de la liberté en Amérique qui n’a trouvé refuge que chez Poutine. Quoi que d’aucuns disent, il semble évident que par les structures en vigueur en Occident (presse libre même si sous influence, relatif équilibre dans le clivage politique opposants/gouvernants) la capacité et la pratique de la manipulation, de la propagande et du mensonge sont bien moindres chez nos dirigeants que dans un pays encore totalitaire il y a vingt-cinq ans, aujourd’hui dirigé par un ancien officier du KGB entouré d’oligarques largement héritiers de l’ancienne nomenklatura, et s’appuyant sur une majorité suffisamment large pour que les opposants n’aient qu’un rôle de contestation très limité. Néanmoins, de la même manière que la consultation des médias occidentaux aide les opposants russes de Vladimir Poutine à s’informer en dehors de sa propagande, l’intérêt que Poutine a à dénoncer les cas, sans doute plus rares et limités, de propagande ou de mauvais agissements occidentaux est une garantie du pluralisme de l’information et un contrepoids extérieur renforçant l’équilibre des pouvoirs au sein des démocraties. En l’absence d’un dirigeant nationaliste et autoritaire et continuant de représenter pour les Occidentaux des modes brutaux de gouvernement ne répondant pas aux exigences de la démocratie libérale, personne ne jouera ce rôle de contre-pouvoir de fait, en tout cas pas aussi efficacement. La Russie a en effet cette particularité d’être suffisamment proche culturellement de l’Occident pour que l’Européen ou même l’Américain prête attention à ce qui en vient, un trait de caractère que n’ont ni les pays musulmans, notamment l’Iran, ni la Chine. De la même façon que les Macédoniens, s’ils n’étaient pas tout à fait Grecs, n’étaient pas vraiment des barbares, et permettaient, en équilibrant en Grèce l’influence romaine, de maintenir l’indépendance de celle-ci vis-à-vis de l’un comme de l’autre.

La chute du système Poutine, même si l’on pourrait s’en réjouir pour un certain nombre de raisons, ouvrirait la première période d’unanimisme, au sein de la civilisation occidentale au sens large, depuis la chute de l’Empire romain. Les conséquences en seraient probablement identiques à ce qu’elles furent à Rome : la Russie sera sans doute plus libre sans Poutine, mais l’Europe deviendra définitivement une vassale des États-Unis, et aux USA même le gouvernement sera renforcé par rapport à sa propre population : qui accueillera les Edward Snowden à l’avenir ?

Certes, nous n’avons pas envie de croire qu’un tel mouvement soit inéluctable. Et pourtant le grand bras de fer du siècle dernier, qui se poursuit dans celui-ci, avait été annoncé par Tocqueville il y a deux cents ans :


« Il y a aujourd’hui sur la terre deux grands peuples qui, partis de points différents, semblent s’avancer vers le même but : ce sont les Russes et les Anglo-Américains. Tous deux ont grandi dans l’obscurité ; et tandis que les regards des hommes étaient occupés ailleurs, ils se sont placés tout à coup au premier rang des nations, et le monde a appris en même temps leur naissance et leur grandeur. »[1]


1.Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, I, II, X.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 14:21

Ainsi, malgré son supposé totalitarisme -ou bien: ce qui peut subsister de totalitarisme ds sa démocratie-, la Russie de Poutine apparait-elle comme un contre pouvoir et donc garante de libertés autrement allègrement piétinées par l'empire US.
C'est pê gros et lourd à digérer mais c'est mécaniquement vrai.
Et les européens qui hurlent avec les loups américains ne comprennent pas qu'il y va de leur liberté.
Poutine, lui, a très bien compris le parti qu'il peut tirer de la situation, et sa propagande "pro Russia" a beau jeu d'enfoncer le clou.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 16:52

Arnaud Dumouch a écrit:
Non, j'applaudis ce qu'il dit ici, de même que j'applaudis ce qui est vrai en vous, bien que vous soyez un pécheur.

Donc n'importe quel salopard pourra faire référence aux "valeurs chrétiennes" et vous allez applaudir par réflexe de Pavlov?

Les dictateurs fous ont décidément encore de beaux jours devant eux...  No 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 16:55

Lorsqu'un salopard de la pire espèce sauve une vie, j'applaudis.

Le propre du christianisme est de ne jamais identifier le pécheur à son péché.

Ainsi fera Jésus avec vous et moi à l'heure de notre mort. Il ne piétinera pas la flamme qui vacille, malgré la découverte de notre réalité...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 22:54

Absolument! Hitler, Pol Pot, Staline, Kim Jong Il, Franco, Mussolini, Pinochet, etc, sont probablement au ciel, ou au purgatoire ou en enfer. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 23:01

ysov a écrit:
Absolument! Hitler, Pol Pot, Staline, Kim Jong Il, Franco, Mussolini, Pinochet, etc, sont probablement au ciel, ou au purgatoire ou en enfer. Wink 
De par les conséquences de leur libre choix !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 23:21

ysov a écrit:
Absolument! Hitler, Pol Pot, Staline, Kim Jong Il, Franco, Mussolini, Pinochet, etc, sont probablement au ciel, ou au purgatoire ou en enfer. Wink 

La seule chose qui est prouvée est qu'ils sont morts.

Le reste n'est que spéculation...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!    Jeu 27 Mar 2014, 23:27

L'irrationnel c'est objectivement 50% de possibilité et 50% d'impossibilité, car on ne peut prouver scientifiquement que ça existe ou non. L'au-delà du 50% qu'un individu allouera c'est une question de croyance et de foi.

Donc, selon le principe, même théorique de l'étape décisive de l'heure de la mort de quelqu'un s'il choisit
le ciel ou l'enfer, est envisageable peu importe ce que l'individu a fait.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: LA RUSSIE FAIT SORTIR SON JOKER: L’IRAN.   Jeu 27 Mar 2014, 23:35

UKRAINE. FACE AU BELLICISME OCCIDENTAL, LA RUSSIE FAIT SORTIR SON JOKER: L’IRAN.

Citation :
Lors de la rencontre entre le président américain Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping lundi à La Haye, ce dernier a été clair. Pour lui, il faut d’entrer oublier les questions concernant Taiwan et le Tibet. En d’autres termes, le Chinois a voulu dire à l’Américain que, quand il claironne sur l’intégrité territoriole de l’Ukraine, il faut qu’il pense aussi à celle de la Chine car, la Chine considère que Taïwan c’est la Chine, le Tibet aussi.

Piégés sur ce coup-là, les Etats-Unis ont dit leur volonté de traiter de manière constructive leurs divergences et désaccords avec la Chine, et de travailler avec Beijing à envoyer des signaux positifs montrant que les deux parties sont engagées à promouvoir leurs relations, a déclaré M. Obama. Conscient que les perspectives russes et chinoises ont le vent en poupe, ne pouvant sanctionner durablement la Russie économiquement, l’Occident a préféré sanctionner des individus. A cette folie, la Russie a répondu aussi fermement, aux Etats-Unis et au Canada. Moquée par les Américains, les autorités russes, critiquant leur arrogance ont donc sorti du chapeau, l’Iran.

Un fonctionnaire russe du ministère de la Défense, sous couvert d’anonymat, précisant que Moscou n’avait aucun intérêt que l’Iran obtienne une bombe nucléaire ou qu’une escalade des tensions dans le Golfe augmente, a déclaré: "Si l’Ouest poursuit ses provocations, notamment les Etats-Unis, nous allons nous tourner vers le marché iranien et casser l’embargo imposé par les Etats-Unis que nous respectons simplement pour ne pas les mettre en difficulté. Nous participons, entre autres, aux négociations sur le nucléaire iranien". Crainte de Washington, qui croyait qu’il était le seul capable de proférer des menaces. Les experts sont maintenant préoccupés par la possibilité de nouvelles ventes d’armes russes, sans contrôle, à la Syrie ou à l’Iran, en particulier, le système de missile de défense aérienne le plus puissant du monde, le S-300. En effet, en 2010, sous la pression américaine, la Russie avait annulé la livraison à l’Iran.

Ainsi, selon Cliff Kupchan, analyste chez Eurasia Group, ce serait une grande catastrophe et l’Iran aura son nucléaire coûte que coûte: «C’est la seule carte qu’ils [les Russes], ont, le S-300. Ceci peut véritablement changer la donne. Ce serait, primo, réduire la capacité d’Israël d’attaquer l’Iran, deusio, il pourrait développer aisément son nucléaire sans que personne ne soit capable de l’attaquer". Les analystes de pacotille occidentaux, estampillés "experts", n’avaient sans doute pas vu cette carte que Moscou vient de faire sortir de son chapeau de magicien.

http://allainjules.com/2014/03/24/exclusif-ukraine-face-au-bellicisme-occidental-la-russie-fait-sortir-son-joker-liran/
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: INCAPACITÉ DES ESPIONS AMÉRICAINS D’ESPIONNER POUTINE   Jeu 27 Mar 2014, 23:42

RUSSIE. ESPIONNAGE: DE L’INCAPACITÉ DES ESPIONS AMÉRICAINS D’ESPIONNER POUTINE



Citation :
Vladimir Poutine qu’on voit ici entrain de parler avec un téléphone portable n’en possède pas un. Est-ce simplement pour les photos ? Toujours est-il qu’on vient d’apprendre que les espions américains sont dépassés par les cryptologues russes qui brouillent toutes les conversations du Kremlin. Même le lacis tentaculaire de la NSA n’y est jamais parvenu.

Vladimir Poutine ne possède donc pas de téléphone portable. Pire, il ne surfe que très rarement sur le net. Et, ironie du sort, quand le téléphone sonne chez lui, il ne répond «jamais». Encore, faut-il savoir les "qui" ont vraiment ce numéro de téléphone de son domicile. Au-delà du fait que, le président russe Vladimir Poutine ne semble pas faire confiance aux nouvelles technologies dans le domaine de la communication, il y a aussi la force des cryptologues russes. Une situation qui rend la mission des espions américains pratiquement impossible.

Comme le rapportait le Wall Street Journal dans ses pages lundi, les services de renseignement américains ont été incapables d’intercepter les communications de l’homme fort du Kremlin depuis que la Crimée voulait redevenir russe. Alors que certains responsables américains y voient le savoir-faire des renseignements russes pour masquer les communications sensibles, certains apportent une explication plus simple. Poutine n’a pas, comme Angela Merkel, un cellulaire que les Américains pourraient écouter.

Pour les Américains, battus sur leur propre terrain, eux qui prétendent être les meilleurs dans tout, cet échec fait très mal. C’est ainsi que Le Time trouve cela incroyable pour le leader du pays qui a le plus grand nombre de téléphones cellulaires et celui des utilisateurs d’Internet que tout autre pays en Europe. Ce n’est pas étonnant pour un stratège comme Poutine, ancien agent du KGB, qui a visiblement une longueur d’avance sur ses adversaires ou ennemis.

http://allainjules.com/2014/03/26/russie-espionnage-de-lincapacite-des-espions-americains-despionner-poutine/
Revenir en haut Aller en bas
 
La Russie poussée a la nouvelle Guerre froide?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» La 1ere Guerre de l'apres Guerre Froide....
» La guerre froide en reconstitution
» Une nouvelle guerre mondiale?
» lumière inhabituelle d'un météore avec énorme explosion en Russie : signe d'une nouvelle guerre...
» La Russie vient de déclarer la guerre officiellement à l'État islamique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: