DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 14:28

J'ouvre un fil sur l'Ukraine... que va t-il se passer ?

http://www.lemonde.fr/ukraine/

Rappelons le signe de ces deux colombes attaquées par un corbeau et un goéland. Etait-ce une prophétie ?


[ltr]Oiseaux de mauvais augure ?
Deux colombes, lâchées par le pape, attaquées par un corbeau et un goéland


PHOTO ALBERTO PIZZOLI / AFP[/ltr]
Faut-il y voir un mauvais présage ? Les colombes lancées lors d'un discours du pape François, dimanche 26 janvier, ont été aussitôt attaquées par d'autres oiseaux.

 

Lors d'un appel au dialogue en Ukraine entre les opposants au régime et le gouvernement, des enfants ont libéré deux colombes blanches au-dessus de la place Saint-Pierre, à Rome. Les oiseaux se sont envolés mais ont été très vite pris en chasse par un corbeau et un goéland, qui ont fondu vers ces symboles de paix.

 

L'une des colombes a réussi à se tirer des pattes du goéland, en y laissant quelques plumes. La deuxième a eu moins de chance. Après avoir vu la seconde colombe se faire attaquer par un corbeau noir, l'agence Associated Press a perdu la trace de l'oiseau blanc.

 


Capture d'écran du site du Guardian.

 


Capture d'écran du site de CBS.
[ltr]
 
[/ltr]

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 15:26

Espérance a écrit:
que va t-il se passer ?
Je ne suis pas devin mais :

Très probablement que l'oligarchie mondialiste obtiendra ce qu'elle cherche depuis des années :
- déstabiliser (ça c'est déjà fait) un pays qui refuse de rejoindre une Europe déclinante et décadente.
- y mettre à sa tête une marionnette qui lui fera rejoindre l'UE à terme.
- isoler la Russie qui refusera toujours un gouvernement mondial.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 15:31

19/02/2014 à 14:09 AFP
L'Ukraine bouscule l'ordre du jour du conseil des ministres franco-allemand

La répression en Ukraine, où des affrontements entre manifestants et policiers ont fait 25 morts dans la nuit à Kiev, s'est brusquement imposée comme la dominante du 16e conseil des ministres franco-allemand qui s'est ouvert mercredi à la mi-journée à l'Elysée.

Sans même attendre la conférence de presse commune qu'il doit donner en début d'après-midi avec la chancelière allemande Angela Merkel, François Hollande a appelé l'Union européenne à "engager", dès sa réunion de crise prévue jeudi, "les décisions permettant la mise en ?uvre" de sanctions "rapides et ciblées".

Celles-ci, a déclaré le président français à l'issue d'un entretien téléphonique avec le Premier ministre polonais, Donald Tusk, devront viser les "principaux responsables" de ces "violences policières inacceptables".

La crise à Kiev a profondément bousculé l'ordre du jour de ce 16e Conseil des ministres franco-allemand à l'issue duquel François Hollande et Angela Merkel "exprimeront une position commune", selon l'Elysée.

De son côté, Elisabeth Guigou, la présidente (PS) de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, a recommandé la convocation d'un sommet européen pour que "toutes les options soient examinées au niveau le plus élevé".

S'aidant encore de béquilles, Mme Merkel est arrivée à la mi-journée à l'Elysée pour un entretien d'une heure avec M. Hollande, tandis que les ministres des deux pays se retrouvaient pour une série de rencontres bilatérales.

Un grand déjeuner a réuni ensuite les deux chefs d'Etat et de gouvernement ainsi que leurs cabinets, en attendant la conférence de presse finale.

La journée avait débuté, peu avant 07h00, par une opération de Greenpeace qui a déversé cinq tonnes de charbon devant l'Elysée pour réclamer un objectif ambitieux de 45% d'énergies renouvelables en Europe en 2030, selon l'ONG.

- Défense, énergie, fiscalité -

Mis à part l'Ukraine, trois sujets devaient dominer ce conseil: la défense, l'énergie et la fiscalité.

S'agissant de la défense, les dirigeants français et allemand devaient officialiser le déploiement, en juin, au Mali d'un contingent de quelque 250 soldats de la brigade franco-allemande. Sous commandement français, ce contingent devrait se cantonner à des missions de formation des forces maliennes dans le cadre de la mission européenne (EUTM).

Il s'agira du premier engagement sous la bannière européenne de la brigade franco-allemande souvent considérée comme sous-employée par les experts militaires.

Dans le dossier de l'énergie, François Hollande avait évoqué en janvier l'idée d'"une grande entreprise franco-allemande pour la transition énergétique", un "Airbus de l'énergie". Mais Paris ne parle plus désormais que d'une simple "plateforme" de partenariats industriels et technologiques autour des réseaux, des énergies renouvelables ou du stockage de l'électricité.

- Taxe sur les transactions financières -

Au chapitre fiscal, a souligné le ministre des Finances, Pierre Moscovici, la France attend de ce conseil une "position commune" relative à la taxe sur les transactions financières afin de parvenir à une proposition solide avant les élections européennes de mai.

Dans le secret de sa rencontre avec Mme Merkel, M. Hollande pourrait aussi évoquer le débat sur la relance de la consommation intérieure dans une Allemagne forte d'un excédent record de sa balance commerciale, de près de 200 milliards d'euros l'an dernier. Le président français ferait valoir les efforts qu'il déploie en faveur d'une économie de l'offre.

D'une manière générale, Paris compte "s'appuyer" sur la présence des sociaux-démocrates dans le gouvernement, à Berlin, qui a déjà permis d'annoncer la création d'un salaire minimum en Allemagne, en réponse aux griefs sur le dumping social allemand.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 16:14

Pour répondre à votre précédent message supprimé sur les risques que cela comporte.

Je ne vous le fait pas dire.
C'est le principe de la stratégie de la tension, aussi appelée déconstruction contrôlée. Faire finalement accepter par les peuples que la seule issue à tout ce "bordel" (qui en est effectivement un à notre niveau) est, dans l'immédiat, de nouvelles restrictions à nos libertés (pour une lutte contre un soi-disant terrorisme, contre des états "dictateurs" etc..), et, à terme, un gouvernement mondial à l'image de la commission européenne (oligarque et non-démocratique).
(La Russie et d'autres pays ne regarderont évidemment pas faire.)
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 16:39

Je n'ai pas suivi depuis le début des manifs; si je comprend bien, les manifestants sont des pro-européens et le gouvernement est pro-russe?
Les ukrainiens se battent pour décider s'ils choisiront Charybde ou bien Scylla... La dissolution dans l'Europe mondialiste et dénaturée ou bien l'inféodation de toujours à la Russie...
Comme si Staline ne leur avait pas fait assez de mal!
Je ne sais pas où est le camp du bien dans cette histoire... Mais il me paraitrait plus naturel, que l'Ukraine constitue avec la Russie (et la Bielorussie -pquoi pas?) une sorte de confédération.
D'un autre côté on peut comprendre le désir de certains ukrainiens de rejoindre l'UE, qui représente cet Occident dont ils ont été si lgtps séparés.
Il y a en Ukraine une forte minorité russophone: il serait intéressant de de connaitre sa position?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 16:48

Le camp du bien c'est le camp du choix démocratique.

article 1 : le peuple a toujours raison.
article 2 : le peuple a toujours raison.
article 3 : si le peuple a tord, c'est qu'on l'a trompé, donc s'appliquent les articles 1 et 2.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 523
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 20:18

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid6298-les-extraits.html?vid=1023017

BHL le grand démocrate !  :mdr: 
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 22:25


Le Pape François appelle à la fin des violences en Ukraine


2014-02-19 Radio Vatican

« C’est avec préoccupation que je suis ces jours-ci ce qui se passe à Kiev. J’assure le peuple ukrainien de ma proximité et je prie pour les victimes des violences, pour leurs familles et pour les blessés.

J’invite toutes les parties à cesser toute action violente et à rechercher l’entente et la paix du pays. »

Voilà l'appel lancé par le Pape François ce mercredi, à la fin de l'audience générale Place Saint-Pierre, alors que la situation est dramatique en Ukraine.

Les troupes antiémeute ukrainiennes ont lancé un nouvel assaut ce mercredi au petit matin contre les manifestants réunis sur la place centrale de Kiev occupée depuis trois mois, dans une recrudescence des violences qui ont fait au moins 20 morts. Malgré les condamnations qui se sont multipliées sur la scène internationale, le président Viktor Ianoukovitch a refusé d'arrêter l'assaut et exigé que les manifestants évacuent la place du Maïdan, ont déclaré les leaders de l'opposition après l'avoir rencontré mardi soir.

Les violences menacent de s'étendre au reste de l'Ukraine

A Lviv, un bastion de la contestation dans l'ouest, les manifestants ont pris d'assaut les sièges de l'administration régionale et de la police, ainsi que de bâtiments militaires. A l'issue d'affrontements, quelque 5.000 manifestants ont pris le contrôle des dépôts d'armes.

Le procureur général Viktor Pchonka a promis mardi soir "les peines les plus sévères" pour les responsables et les instigateurs des violences.

Le pouvoir a aussi imposé une sorte d'état d'urgence qui ne dit pas son nom: le métro de Kiev a été fermé et les autorités ont annoncé que le trafic routier en direction de la capitale serait « limité » à partir de minuit, afin d'éviter « l'escalade des violences ». (avec AFP)

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 23:03

Espérance a écrit:
J'ouvre un fil sur l'Ukraine... que va t-il se passer ?

http://www.lemonde.fr/ukraine/

Rappelons le signe de ces deux colombes attaquées par un corbeau et un goéland. Etait-ce une prophétie ?


[ltr]Oiseaux de mauvais augure ?
Deux colombes, lâchées par le pape, attaquées par un corbeau et un goéland


PHOTO ALBERTO PIZZOLI / AFP[/ltr]


Faut-il y voir un mauvais présage ? Les colombes lancées lors d'un discours du pape François, dimanche 26 janvier, ont été aussitôt attaquées par d'autres oiseaux.

 

Lors d'un appel au dialogue en Ukraine entre les opposants au régime et le gouvernement, des enfants ont libéré deux colombes blanches au-dessus de la place Saint-Pierre, à Rome. Les oiseaux se sont envolés mais ont été très vite pris en chasse par un corbeau et un goéland, qui ont fondu vers ces symboles de paix.

 

L'une des colombes a réussi à se tirer des pattes du goéland, en y laissant quelques plumes. La deuxième a eu moins de chance. Après avoir vu la seconde colombe se faire attaquer par un corbeau noir, l'agence Associated Press a perdu la trace de l'oiseau blanc.

 


Capture d'écran du site du Guardian.

 


Capture d'écran du site de CBS.
[ltr]
 
[/ltr]


Donc c'était finalement bien ! Merci Espérance ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Mer 19 Fév 2014, 23:05

On va voir EN ACTE s'il y avait là un signe et si le goéland est la Russie tandis que le corbeau est le régime Ukrainien.  neutral 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 10:26

20/02/2014 à 09:36 AFP
À Kiev, les manifestants reprennent le contrôle de la place Maïdan

Les manifestants hostiles au président Viktor Ianoukovitch ont repris le contrôle du Maïdan, leur place forte au centre de Kiev, ce jeudi matin.

En dépit de la trêve annoncée par le président Ianoukovitch, des centaines de manifestants ont chargé le cordon de police sur le Maïdan à Kiev, reprenant le contrôle de la place, ce jeudi 20 février.

Au moins un manifestant a été tué et une dizaine d'autres blessés. Ce regain de violences survient alors que les ministres des Affaires étrangères français, allemand et polonais sont arrivés à Kiev pour rencontrer le président Viktor Ianoukovitch et les dirigeants de l'opposition.

Toute la nuit, des manifestants ont harcelé de cocktails molotov et de fusées de détresse les policiers anti-émeute sur la place de l'Indépendance, haut lieu de la contestation et occupée depuis près de trois mois. Les forces de l'ordre répliquaient régulièrement par des tirs de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène.

Le ministère de la Santé a fait état d'un nouveau bilan de 28 morts depuis le regain de violences à Kiev mardi et de 287 personnes toujours hospitalisées. Au moins dix policiers figurent parmi les tués, selon le ministère de l'Intérieur. Un journaliste ukrainien a aussi été tué.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 10:30

Comme en France le fait religieux est totalement ignoré personne ne voit que l'Ukraine n'existe pas.

Il y a d'un côté à l'ouest des slaves catholiques à l'image des polonais et à l'est des slaves orthodoxes à l'image des Russes.

C'est un peu comme la Belgique.

Il est impossible que l'Ukraine telle qu'elle est aujourd'hui survive à cette crise.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 10:34

http://www.dailymotion.com/video/x1cr1iz_villepin-l-ue-doit-engager-le-dialogue-avec-la-russie-sur-l-ukraine_news

Villepin : "L’UE doit engager le dialogue avec... par Europe1fr


10H05. Les ministres européens annulent leur rencontre avec Ianoukovitch pour raisons de sécurité
Les ministres français, allemand et polonais des Affaires étrangères ont annulé leur rencontre avec le président ukrainien Viktor Ianoukovitch. "La rencontre a été annulée pour des raisons de sécurité. Il n'y a plus d'endroit sûr dans le centre de Kiev", a confirmé une source occidentale.


9H35. Au moins un mort et dix blessés dans les nouvelles violences à Kiev
Au moins un manifestant a été tué et une dizaine d'autres blessés lors des nouveaux affrontements avec la police qui ont éclaté ce jeudi matin. Les victimes ont été atteintes par balles, sans qu'il soit possible de dire s'il s'agissait de balles en caoutchouc ou de munitions réelles.


9H30. Des athlètes ukrainiens auraient quitté les JO de Sotchi

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 10:38

La seule solution est la partition du pays.

Mais cela ne va pas plaire au voisinage.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 10:42

situation en direct ici

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203326556821-en-direct-les-evenements-en-ukraine-651576.php
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 523
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 10:43

Suite au rejet d’un accord de libre-échange avec l’Union européenne, l’Ukraine du président Ianoukovitch connaît des manifestations de rue par les partisans d’un rapprochement avec l’Europe. Sous l’égide de « l’Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme » (l’UDAR) dirigée par l’ancien boxeur Vitali Klitschko, les partisans de l’UE militent avec ferveur pour se détacher de l’influence de Moscou. Les événements ressemblent à la « révolution Orange » de 2004 où partisans du giron européen et moscovite s’opposaient violemment.

Il est vrai que l’opposition pro-UE de 2004 comme « Pora! » bénéficiait de soutien venant de l’Occident comme la fondation Soros ou encore Freedom House, un institut dirigé jusqu’en 2005 par l’ancien patron de la CIA, James Wolsey (bénéficiaire des bourses d’études Cecil Rhodes), comme l’explique le journaliste Alain Guillemoles dans son ouvrage « Même la neige était orange : La révolution ukrainienne ». C’est ainsi qu’en 1993 « Freedom House » créa un bureau en Ukraine afin de répandre avec bienveillance les principes démocratiques. Signalons aussi un bureau de cette fondation dans l’ex-République soviétique, le Kirghizistan. Cette tradition occidentale n’est pas uniquement anglo-saxonne. L’État profond allemand a su apporter son obole en soutenant, via l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (l’OSCE), les opposants au président biélorusse Loukachenko en 2000 et 2001. Il est vrai que le dirigeant de l’OSCE en Biélorussie s’appelait Hans-Georg Wieck [PDF], ancien patron des services secrets allemands de 1985 à 1990.

L’inertie semble être de mise puisque l’UDAR de Vitali Klitschko reçoit le soutien de la fondation Konrad-Adenauer liée à la CDU d’Angela Merkel. Comme le rappelle Nico Lange, représentant de cette fondation à Kiev, il s’agit de soutenir l’UDAR car ce parti pro-européen souhaite dans son programme politique s’intégrer à l’UE mais aussi se rapprocher du modèle allemand. Lors d’un colloque organisé par la fondation Konrad-Adenauer en janvier 2011, Vitali Klitschko a pu s’entretenir avec tout le gratin politique allemand, en particulier avec de hauts fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères et de la chancellerie. S’inspirant du modèle fédéral régissant l’Allemagne, Vitali Klitschko a visité la Thuringe en octobre 2011, ancien land d’Allemagne de l’Est ayant réussi sa mutation politique et le passage – avec quelques dégâts toutefois – d’une économie planifiée à une économie de marché. L’ensemble du voyage fut piloté sous l’égide de la fondation Konrad-Adenauer.

Même si l’Allemagne s’active à attirer l’Ukraine dans l’UE, il va de soi que les Anglo-Saxons sont en première ligne. Le basculement de ce pays vers le bloc euro-atlantique en élaboration ou son maintien sous l’influence russe déterminera radicalement l’avenir du Vieux Continent. Le lancement d’une Union eurasienne en 2011 par Vladimir Poutine, n’hésitant pas à affirmer « Nous proposons un modèle de puissante union supranationale [NDLR : conforme, donc, à la spiritualité du nouvel ordre mondial] capable de devenir un des pôles du monde moderne et de jouer le rôle de connecteur efficace entre l’Europe et la région Asie-Pacifique », ne peut être véritable qu’avec l’intégration de l’Ukraine dans cette union. Dans son ouvrage Le grand échiquier, le conseiller du président Obama, Zbigniew Brzeziński, rappelait l’importance de l’Ukraine en précisant que, sans celle-ci, « la Russie cesse d’être un empire en Eurasie ».

Finalement, nous assistons à la lutte de deux empires cherchant à étendre leurs zones d’influence tout en étant régis par les mêmes principes de supranationalité dans le cadre d’une gouvernance mondiale en gestation. C’est le principe d’une multipolarité apparente sur fond d’unipolarité mondialiste. Cette situation n’est pas sans rappeler l’existence des blocs appelés « Océania », « Eurasia » et « Estasia » dans 1984 d’Orwell, s’opposant sans pour autant s’anéantir – méthode appelée « la gestion des contraires » – à condition de bien gérer la politique du « chaos contrôlé », principe qui n’est pas acquis d’avance. La crise ukrainienne à laquelle nous assistons n’est qu’une zone de dispute entre deux mondes voraces. En résumé, une telle situation était définie par l’officier canadien William Guy Carr par l’expression « Des pions sur l’échiquier ».

source : http://www.bvoltaire.fr/pierrehillard/une-ukraine-disputee-par-deux-empires,43616
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 11:07

SJA a écrit:
Comme en France le fait religieux est totalement ignoré personne ne voit que l'Ukraine n'existe pas.

Il y a d'un côté à l'ouest des slaves catholiques à l'image des polonais et à l'est des slaves orthodoxes à l'image des Russes.

C'est un peu comme la Belgique.

Il est impossible que l'Ukraine telle qu'elle est aujourd'hui survive à cette crise.


Beaucoup de russes ont quitté l'Ukraine depuis 1990; mais ils représentent encore 17% de la population,  surtout ds l'est; la russification opérée par les bolcheviques  (mais aussi sous les tsars) a probablement augmenté les potentialités d'éclatement du pays, plus qu'elle ne l'a homogénéisé.
Et les traditions ont la vie dure: l'ouest, plus ukrainophone, en partie catholique ou uniate, lorgne vers l' Europe, tandis que l'est regarde vers la Russie orthodoxe; les zones rurales sont ukrainophones alors que les villes sont russophones; la classe dirigeante est plutôt russophone, même quand elle est ethniquement ukrainienne... Tout ça avec d'infinies nuances régionales!

Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 523
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 11:49

Vue la situation de l'Europe, peut on se prétendre exemple et attirant ?

Je suis par contre ignorant sur la question russe, même si j'avoue, Vlad il en a une sacré paire !
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 12:03

Si l'Ukraine retourne à la Russie, elle perd son indépendance mais y gagne en alimentation énergétique...
Si elle s'arrime à l'Europe, elle y gagne en démocratie apparente; mais elle devient esclave de la finance mondiale... Comme nous.
Les polonais disaient: "avec les allemands, nous perdons notre liberté; avec les russes, nous perdons notre âme"...
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 523
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 12:16

Pensez vous que la mains tendu aux chrétiens du monde par Vladimir Poutine fera penché la balance ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11969
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 15:51

Espérance a écrit:
J'ouvre un fil sur l'Ukraine... que va t-il se passer ?

http://www.lemonde.fr/ukraine/

Rappelons le signe de ces deux colombes attaquées par un corbeau et un goéland. Etait-ce une prophétie ?
Moi, ce que je me rappelle surtout, c'est que quand j'ai expliqué que c'était une coincidence bizarre, j'ai été traité de tous les noms par toute une série de bien pensants qui ne veulent pas que Dieu puisse donner des signes! Et donc il ne pouvait pas y avoir de signes! What a Face 

Maintenant pencher entre une UE avec des états totalement délirants (pas tous) et une russie de plus en plus orthodoxe (trop peut être), je ne sais pas!


Ceci dit, si c'est un signe de dieu, Dieu ne donne pas des signes pour rien! La meilleure tactique : prier! C'est peut être ce qu'Il veut!
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 523
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 15:55

http://www.youtube.com/watch?v=P9KIM9AUKu8&feature=youtu.be&a

Jean-Jacques Bourdin reçoit Florian Philippot, vice-président du Front National.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 19:36

Je ne m'attarderai pas sur le besoin de croire à des signes divins par l'intermédiaire des oiseaux , si ce n'est que ça s'appelle de l'Ornithomancie , et que les Romains de l' antiquité  en étaient friants ...

Nous assistons probablement au sujet de l'Ukraine au meme genre de manipulation médiatique qui a eut lieu lors des évènements du Kossovo qui ont précédé les bombardements de l'OTAN sur Belgrade et la Serbie . Faut-il rappeler qu'on n'y a pas découvert de charniers et de crimes de guerre comme c'était alors divulgué , mais que l'intervention de l'otan s'est soldée par un nettoyage ethnique antiserbe par les albanais  de l'UCK qui sont des mafieux -islamistes - trafiquants en tous genres et par la perte du coeur historique de la nation serbe qui sont les monastères du Kossovo-Metohidja ?

Faut-il rappeler à BHL et à Fabius que l'Ukraine particulièrement de l'Ouest s'est illustrée par un antisémitisme  meurtrier et virulent tout au long du 20ème siècle dont les pogroms des années 20 avaient précédé
la Shoah par balles et fait dans les 100 000 victimes ? et qu'actuellement des groupes néonazis intégrés aux manifestants pro-UE  hurlent " à Bas les juifs , au four !"  et que le chef de la communauté juive ukrainienne vient d'échapper à un attentat ?  faut-il lui rappeler que les nazis n'ont pas pu employer tous ceux qui voulaient participer à la solution finale en Ukraine ?

faut-il rappeler que l'indépendance des pays Baltes , bénie par l'UE s 'est soldée par l'émigration massive de la plupart des russophones  qui ont été chassés des emplois et spoliés de leurs biens,
sans que l'UE n'élève trop la voix . Et que les Baltes , hasard étrange , ont été les plus enthousiastes de tous les peuples à tuer leurs juifs ( un unique survivant du ghetto de Vilnius ...)

Que peuvent bien gagner les ukrainiens de l'Ouest à une scission du pays en deux , comme la Tchequoslovaquie ?  : de devenir une main d'oeuvre à 3 euros de l'heure pour les industries manufacturières  allemandes et l'agriculture polonaise profitant de ce dumping social pour tuer les emplois industriels et agricoles dans les autres pays européens dont le notre ?  gagner la responsabilité du traitement du site de Tchnernobyl ?  alors que l'UE ne leur promet que le 6 ème des capitaux que leur offre la Russie  et les réduira au statut de la Grèce , dès qu'ils auront consommé les premières années de subventions ?

Tout cela pue la manipulation des eurocrates bruxellois antidémocratiques  et esclavagistes .
Que les ukrainiens restent dans la sphère Russe , c'est ce qui peut le mieux garantir la liberté et les droits fondamentaux de toutes les minorités , dont les juifs , ainsi que la prospérité économique .
quant à avoir quelques victimes parmi les manifestants hyper violents , l'UE a-t-elle protesté de la meme façon quand l'Egypte a fait des centaines  de morts parmi les frères musulmans ces derniers mois ? la vie n'aurait donc pas la meme valeur au Caire et à Kiev , ou avons-nous à faire à des hypocrites de l'UE  ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:13

Si à chaque conflit meurtrier dans le monde, 2 colombes devaient être tuées en plein vol, il y a longtemps que l'espèce serait éteinte en Italie...
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11969
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:16

Oculus a écrit:
Je ne m'attarderai pas sur le besoin de croire à des signes divins par l'intermédiaire des oiseaux , si ce n'est que ça s'appelle de l'Ornithomancie , et que les Romains de l' antiquité en étaient friants ...
Que c'est génant pour certains ces signes qui se réalisent! Allez on va faire de comparaisons avec l'antiquité!
Oculus a écrit:

faut-il rappeler que l'indépendance des pays Baltes , bénie par l'UE s 'est soldée par l'émigration massive de la plupart des russophones  qui ont été chassés des emplois et spoliés de leurs biens,
sans que l'UE n'élève trop la voix .
peut être qu'avant il avait été envahi comme les tibétains aujourd'hui!


Dernière édition par RenéMatheux le Jeu 20 Fév 2014, 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:16

20/02/2014 à 19:46 AFP

Bain de sang en Ukraine, où l'UE tente d'imposer un compromis


La violence s'est déchaînée jeudi en Ukraine avec, selon l'opposition, au moins 60 morts à Kiev où les forces de l'ordre ont ouvert le feu à balles réelles sur les manifestants malgré la présence de ministres européens qui tentent d'imposer un compromis.

Dépêchés d'urgence jeudi à Kiev où de précédents affrontements avaient déjà fait 28 morts depuis mardi, soit au total une centaine de morts en trois jours, les ministres des Affaires étrangères allemand, français et polonais ont eu des pourparlers de plusieurs heures avec le président Viktor Ianoukovitch, et les leaders de l'opposition.

Des scènes de guérilla urbaine se poursuivaient au même moment dans le centre de Kiev, autour du Maïdan - la place de l'Indépendance occupée depuis maintenant trois mois contre l'opposition - d'une violence inédite depuis 20 ans aux portes de l'Union européenne.

"Plus de 60 manifestants ont été tués. Tous l'ont été par balle", a déclaré à l'AFP le responsable des services médicaux de l'opposition, Sviatoslav Khanenko. Ce bilan était impossible à vérifier dans l'immédiat mais néanmoins plausible compte-tenu des tirs à balles réelles dans le centre de Kiev.

"67 cadavres se trouvent déjà au service de médecine judiciaire", a indiqué de son côté l'administration municipale, précisant qu'il s'agissait de manifestants tués depuis mardi. Le ministère de l'Intérieur a côté fait état de 3 policiers tués jeudi, qui s'ajoutent aux 10 hommes tués les deux jours précédents.

Armés de bâtons, boulons, pavés, mais aussi de cocktails Molotov des centaines de manifestants radicaux, le plus souvent casqués et équipés de boucliers ont affronté les forces anti-émeute Berkout, qui ont répliqué avec des balles en caoutchouc, des grenades lacrymogène mais aussi à la kalachnikov, selon des témoignages, les constatations des médecins et au moins une vidéo mise en ligne par un média.

"Les manifestants ont été tués de manière très professionnelle par des snipers qui ont visé au coeur, au cerveau ou à la carotide", a affirmé un médecin, Olga Bogomolets, interrogée sur la chaîne privée Kanal 5.

Le ministère ukrainien de l'Intérieur a confirmé dans un communiqué avoir "décidé conformément à la législation le recours aux armes", mais a affirmé qu'il s'agissait d'assurer la "légitime défense" des policiers, affirmant à son tour que les tirs d'un sniper avaient blessé 20 de ses hommes jeudi matin.

La présidence américaine s'est dite "scandalisée" par les images de policiers tirant sur des manifestants.

Le ministre allemand Frank-Walter Steinmeier, ses homologues français Laurent Fabius et polonais Radoslaw Sikorski restent jusqu'à vendredi à Kiev, où le président russe, Vladimir Poutine, dépêche également un émissaire jeudi soir.

Ils comptent imposer une "feuille de route" pour une sortie de crise pacifique, ont indiqué des sources diplomatiques allemandes.

Selon une source diplomatique française, les points de compromis pourraient comprendre une révision de la Constitution, et des élections anticipées.

Les Européens, qui ont brandi ces derniers jours la menace de sanctions ciblées contre des responsables ukrainiens, ont décidé jeudi de les mettre en oeuvre dès maintenant pour sanctionner le bain de sang.

"Nous avons pris la décision (...) de procéder très rapidement, dans les prochaines heures, pour priver de visas et geler les avoirs de ceux qui sont tachés de sang", a dit la chef de la diplomatie italienne, Emma Bonino, à l'issue d'une réunion de crise à Bruxelles.

Un journaliste de l'AFP a vu durant la journée huit cadavres gisant sur le sol devant la poste centrale sur le Maïdan, place centrale de Kiev, et dix autres non loin de là, devant l'hôtel Kozatski. Un autre journaliste avait compté sept corps dans le hall de l'hôtel Ukraïna, de l'autre côté de la place.

Le ministère de l'Intérieur a fait état de son côté de 3 policiers tués, qui s'ajoutent aux dix membres des forces de l'ordre tués entre mardi et mercredi.

Les alentours de la place de l'Indépendance, en plein centre de Kiev, étaient à de nombreux endroits couverts de flaques de sang.

Le ministère a en outre indiqué que 67 de ses hommes avaient été faits prisonniers par les manifestants.

Le Kremlin, a indiqué dans l'après-midi avoir dépêché son représentant, le délégué aux droits de l'homme et ancien diplomate Vladimir Loukine, à la demande de la présidence ukrainienne, pour participer à une médiation avec l'opposition.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si se dessinait la perspective d'une double médiation russe et européenne, telle celle qui avait mis fin en 2004 à la Révolution orange, un mouvement pacifique qui portait déjà sur le choix pro-européen ou pro-russe de l'Ukraine.

Des experts s'accordent à dire que la Russie est incontournable pour une sortie de crise.

La contestation de ces trois derniers mois est née du revirement en novembre du pouvoir ukrainien, qui a renoncé soudainement à un accord avec l'Union européenne pour se tourner vers Moscou.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dénoncé jeudi un "chantage" européen. Il avait exprimé mercredi la nervosité de Moscou à l'égard des médiations des Européens, et les a sommés de condamner les opposants radicaux qui fomentent une "guerre civile".

Des manifestations et affrontements avaient également lieu en province, notamment dans l'ouest nationaliste comme à Lviv, où la veille les manifestants se sont emparés d'un dépôt d'armes de la police.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11969
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:17

Ceci dit, certains avis divergent de l'affrontement Russie UE en Ukraine. Sous toutes réserves, je cite l'article
http://www.liberation.fr/monde/2014/02/20/ukraine-sortir-de-la-vision-europe-contre-russie-devient-urgent_981724
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:28

RenéMatheux a écrit:
Oculus a écrit:
Je ne m'attarderai pas sur le besoin de croire à des signes divins par l'intermédiaire des oiseaux , si ce n'est que ça s'appelle de l'Ornithomancie , et que les Romains de l' antiquité  en étaient friants ...
Que c'est génant pour certains ces signes qui se réalisent! Allez on va faire de comparaisons avec l'antiquité!
Oculus a écrit:

faut-il rappeler que l'indépendance des pays Baltes , bénie par l'UE s 'est soldée par l'émigration massive de la plupart des russophones  qui ont été chassés des emplois et spoliés de leurs biens,
sans que l'UE n'élève trop la voix .
peut être qu'avant il avait été envahi comme les tibétains aujourd'hui!

Dieu donne parfois des signes, aujourd'hui comme il le faisait jadis pour les païens et comme la Bible en rapporte.

Même l'apparition de Fatima en donne un :
Citation :

Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le pontificat de Pie XI en commencera une autre pire encore. Lorsque vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne, qu'Il va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la faim et des persécutions contre l'Église et le Saint-Père.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:38

Je remets ici le post de Pierre-eloi :


Bonjour

Il y a quelques temps, il y avait un sujet que j'ai lu avec attention sur l'Ukraine et les colombes du Pape.

En voyant les éléments d'aujourd'hui, il semblerait qu'on va vers la guerre civile.

Je pensais avoir entendu une fois Arnaud dire que les signes et prophéties étaient rarement en relation avec les évènements politiques, sauf Israël. Peut être est-ce simplement parceque nous n'y prêtons habituellement pas attention?

Je suis particulièrement surpris en alllumant la télé comme l'Eglise est impliquée dans le conflit, on voit des prêtres partout avec les manifestants... Pourquoi font ils cela ?

Je me demandais si qqun aurait un éclairage :-)

Merci à tous

Pierre-Eloi

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli
Invité



MessageSujet: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:40

Bonsoir à tous,
pour ma part le gouvernement américain et l'union européenne avec le gouvernement français à sa tête(et en général la complicité des médias occidentaux)sont les grands responsables des violences qui se passent en Ukraine,en soufflant sur les braises et jetant de l'huile sur le feu,
de quoi se mêlent ils ?
Bien qu'il y a de la violence des deux côtés,qui provoque?
Le gouvernement Ukrainien et ses forces de l'ordre(légitime,je pense)ne font que se défendre(il y a des choses à dire la dessus)face à des personnes violentes(pas tous bien sûr)qui n'en ont rien a faire de la liberté et de la démocratie,car dans ce cas ils patienteraient pour les élections de 2015 je crois!!!
Ces groupes terroristes sont peut être pour une partie d'entre eux pilotés et financées...par des personnes occultes,du coté des américains et de l'union européenne(sans en être sûr,je m'arrête là,car on risque de me dire que je suis dans la théorie du complot  Smile )
En tout les cas l'Ukraine est divisé en deux,l'ouest et l'est,délimité par le fleuve Dniepr, entre ceux qui sont proches de la Russie(côté est)et les autres(la plupart je pense scratch ) qui ne se rendent peut être pas compte qu'en rentrant dans l'union européenne ils risquent de perdre leurs âmes.
Donc c'est faux de la part des médias français de dire que c'est la majorité des Ukrainien sont contre le gouvernement,avec à sa tête un dictateur.
Qu'ils occupent de la France,quelle hypocrisie  scratch 

Donc pour répondre à Arnaud:    Hier à 23:05
On va voir EN ACTE s'il y avait là un signe et si le goéland est la Russie tandis que le corbeau est le régime Ukrainien.  neutral

_________________
Arnaud

Ma réponse:
Si le signe des colombes correspond à l'Ukraine,je pense que peut être symboliquement le goéland représente l’Amérique, le corbeau l'union européenne et les deux colombes l'Ukraine,qui est divisé en deux !

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:51

Oui, Israël est tout entier une prophétie.

Pour les autres peuples, ce sont plutôt des signes ponctuels comme la lumière étrange sur l'Europe en 1938 (qui annonce la guerre comme la vierge l'avait dit à Fatima) ou ce coucher de soleil couleur sang sur le Cambodge en 1973 ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 20:59

En parlant de l’Israël prophétique; comment vous discernez que "ces signes politiques" vont dans le sens de votre religion et pas de celui de la religion juive ou musulmane ?

Car je vois des avis de membre de ces trois religions qui voient à chaque fois le rétablissement d’Israël comme un signe envers la vérité de sa religion... (Retour du Christ-Roi pour les chrétiens; du Mashiah pour les juifs ; rassemblement des juifs derriére l'Arbre, Gog et MaGog pour les musulmans)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 21:04

Cher Zarus, Les signes donnés par Israël vont dans le sens d'un salut pour toute l'humanité. Israël est signe pour toutes les Nations.

Il l'est pour l'Islam et pour le Christianisme qui sont, selon moi, explicitement annoncés dans la prophétie faite à Abraham des deux descendances qui sortiraient de lui.
Citation :

Genèse 17, 20 En faveur d'Ismaël (le fils de la servante conçu d’une volonté humaine, image de l'islam) aussi, je t'ai entendu : je le bénis, je le rendrai fécond, je le ferai croître extrêmement, il engendrera douze princes et je ferai de lui une grande nation.
Genèse 17, 21 Mais mon alliance, je l'établirai avec Isaac (le fils de la femme libre conçu lors d’une apparition de la Trinité Gn 18, 2, image du Christianisme), que va t'enfanter Sara, l'an prochain à cette saison."


Regardez cette video :


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 21:09

Espérance a écrit:
Je remets ici le post de Pierre-eloi :
Bonjour ,Il y a quelques temps, il y avait un sujet que j'ai lu avec attention sur l'Ukraine et les colombes du Pape
En voyant les éléments d'aujourd'hui, il semblerait qu'on va vers la guerre civile.
Je pensais avoir entendu une fois Arnaud dire que les signes et prophéties étaient rarement en relation avec les évènements politiques, sauf Israël. Peut être est-ce simplement parceque nous n'y prêtons habituellement pas attention?
Je suis particulièrement surpris en alllumant la télé comme l'Eglise est impliquée dans le conflit, on voit des prêtres partout avec les manifestants... Pourquoi font ils cela? Je me demandais si qqun aurait un éclairage :-) Merci à tous Pierre-Eloi

Bien sur , l'Ouest de l'Ukraine est dominé par des Eglises de rite oriental rattachées
à Rome et dites uniates , dont le patriarche est à Lvov ou Lviv .
je suppose que les prêtres parmi les manifestants sont en majorité uniates .
L' est est dominé par les Eglises orthodoxes soit rattachées au Patriarcat de Moscou ( c'est en Ukraine qu'a eu lieu la conversion à l'orthodoxie du peuple russe ) soit autocéphales ( indépendantes ) soit rattachées au patriarcat de Constantinople .
les relations entre Uniates et orthodoxes sont tendues et compliquées et constituent une des pierres d'achoppement entre Rome et Moscou .
Sous Staline , les Uniates ont été persécutés et réduits à la quasi clandestinité et leurs lieux de cultes confisqués et donnés aux orthodoxes, tandis que ce fut l'inverse lorsque les Polonais occupaient une partie de l'Ukraine ...
Il est très heureux qu'aussi bien Rome que Moscou observent vraiment une stricte neutralité dans le conflit actuel . je pense que ça n'aurait pas été le cas si cela s'était produit sous Jean-Paul II ....
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 21:13

Oculus a écrit:

Il est très  heureux qu'aussi bien Rome que Moscou observent vraiment  une stricte neutralité dans le conflit actuel . je pense que ça n'aurait pas été le cas si cela s'était produit sous Jean-Paul II ....


Le Pape François appelle à la fin des violences en Ukraine

2014-02-19 Radio Vatican

« C’est avec préoccupation que je suis ces jours-ci ce qui se passe à Kiev. J’assure le peuple ukrainien de ma proximité et je prie pour les victimes des violences, pour leurs familles et pour les blessés.

J’invite toutes les parties à cesser toute action violente et à rechercher l’entente et la paix du pays. »

Voilà l'appel lancé par le Pape François ce mercredi, à la fin de l'audience générale Place Saint-Pierre, alors que la situation est dramatique en Ukraine.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 21:14

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Zarus, Les signes donnés par Israël vont dans le sens d'un salut pour toute l'humanité. Israël est signe pour toutes les Nations.

Il l'est pour l'Islam et pour le Christianisme qui sont, selon moi, explicitement annoncés dans la prophétie faite à Abraham des deux descendances qui sortiraient de lui.
Citation :

Genèse 17, 20 En faveur d'Ismaël (le fils de la servante conçu d’une volonté humaine, image de l'islam) aussi, je t'ai entendu : je le bénis, je le rendrai fécond, je le ferai croître extrêmement, il engendrera douze princes et je ferai de lui une grande nation.
Genèse 17, 21 Mais mon alliance, je l'établirai avec Isaac (le fils de la femme libre conçu lors d’une apparition de la Trinité Gn 18, 2, image du Christianisme), que va t'enfanter Sara, l'an prochain à cette saison."


Regardez cette video :

 

D'accord on tombe sur quelques "faits" : de grande nations se réclamant d'Ismael; le peuple juif qui perdure encore.
Mais les musulmans et les juifs se basent sur la même chose, donc je comprend pas trop en quoi ça prouve que le Christ est le messie ou la Nouvelle Alliance. (les juifs s'en servent même pour dire le contraire : le rétablissement d'Israel comme la preuve de l'arrivée du Mashiah,ect...)
Ou encore les incroyants qui y voit un simple enchainement dans l'histoire. (seconde guerre mondiale, don des terres anglaises en Palestien,ect...)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 21:23

Cher Zarus, cela ne "PROUVE" rien.

Tout reste dans la foi et seul le croyant voit avec évidence ces signes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 21:36

Donc en gros ce qu'on peut pas expliquer à un incroyant ou à quelqu'un qui croit en être chose c'est qu'il faut être croyant dans la bonne religion pour voir les signes...
Bonjour le régne de la subjectivité (surtout que les exercices intellectuels de voir dans "ces signes" sont assez risibles je trouve; que ce soit les croyants au new-age ou aux complots anti-illumanatis)
Quand aux choses que l'on n'arrive pas à justifier rationellement; on peut aussi dire que ce sont des Mystères...on peut juste méditer là dessus, mais comme on ne peut y penser c'est comme le yoga new-age qui consiste à diminuer le temps de réfléxion en ne pensant pas : un exercice abrutissant.

Et quel paradoxe ! il faut croire pour comprendre; mais si on comprend pas en quoi une religion est vrai; pourquoi y croire ?  bien sur on va en Enfer si on refuse de prendre le "bon choix" sans vraiment savoir lequel est bon. (et on dit que l'important c'est les Vertus théologiciales pour effectuer un déplacement de valeur; le vrai Amour étant l'amour de Dieu, ça permet de classer l'incroyant qui vit pas dans la brousse comme un ignoble personnage qui refuse Dieu, au lieu du type qui comprend rien à ce charabia et quel à raison pour la meilleure maniére de plaire à ce "Dieu" ?)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 21:57

C'est le propre de la foi. Mais nous verrons face à face la vérité à l'heure de la Venue du Christ.

Nous verrons alors que seul lui est la vérité mais qu'il avait caché des semences de vérité ici ou là dans les autres religions.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 22:06

Mais si la foi est subjective et arbitraire; alors pourquoi celui qui refuse de croire car il ne voit pas en quoi elle est vraie risque l'Enfer ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 22:11

C'est celui qui ne croit pas MALGRE L'EVIDENCE lorsqu'elle sera manifestée qui sera condamné.

Car dans ce cas, il s'agit d'un blasphème contre l'Esprit.

Cette video l'explique :


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zarus



Masculin Messages : 220
Inscription : 19/10/2013

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Jeu 20 Fév 2014, 22:16

Est-ce que cela existe seulement ? à une partie des personnes ayant assisté à des Miracles, je vois pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Ven 21 Fév 2014, 10:10

21/02/2014 à 09:22 AFP

Ukraine: le pouvoir annonce la conclusion d'un accord, non confirmé

La présidence ukrainienne annonce vendredi la conclusion d'un accord politique, une information qui n'a pas été confirmée par les diplomates européens ou les membres de l'opposition impliqués, au lendemain d'un bain de sang à Kiev.

Quelques 77 personnes ont été tuées dans des affrontements à Kiev depuis mardi, alors que la police a tiré sur des manifestants, selon les autorités.

"Les négociations pour résoudre la crise politique entre le président Viktor Ianoukovitch, les responsables de l'opposition, et les représentants de l'Union européenne et de la Russie ont abouti à un accord qui doit être signé à midi (10H00 GMT)", a indiqué la présidence dans un communiqué.

La présidence n'a pas détaillé le contenu de cet accord, mais selon la télévision ukrainienne 1+1, il prévoit une présidentielle anticipée en décembre, la formation d'un gouvernement de coalition d'ici dix jours et une réforme constitutionnelle dans les 48 heures.

La conclusion de cet accord n'a été confirmée ni par les délégations européens à Kiev, ni par l'opposition.

Les négociations étaient qualifiées de "très difficiles" vendredi matin, selon la délégation allemande. "On ne peut rien dire de définitif avant la fin de la matinée", a déclaré de son côté le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Et sur son compte twitter, le ministre polonais Radoslaw Sikorski n'a écrit que ces mots: "après des négociations qui ont duré toute la nuit, la discussion a cessé à 07H20".

Ces mesures répondent aux demandes initiales de l'opposition, mais elles semblent aujourd'hui insuffisantes pour la satisfaire, après les récentes violences.

"La mise à l'écart immédiat de Ianoukovitch et les poursuites contre lui pour meurtres massifs de civils doivent être la seule exigence du peuple, de l'opposition et de la communauté internationale", a déclaré l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko dans une déclaration publiée sur le site de son parti.

Les chefs de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier et polonaise Radoslaw Sikorski ont passé une grande partie de la journée de jeudi et toute la nuit de jeudi à vendredi en consultations avec le président Viktor Ianoukovitch et avec les leaders de l'opposition.

- Doute sur la sincérité du président -

Un représentant du Kremlin, le délégué aux droits de l'homme et ancien diplomate Vladimir Loukine, est arrivé dans la nuit pour participer aux discussions.

"Notre expérience nous dit que les engagements pris par l'administration ukrainienne sont rarement tenus", a souligné le Premier ministre polonais Donald Tusk.

Réunis à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères ont d'ores et déjà décidé jeudi de priver de visas et de geler les avoirs de responsables ukrainiens.

De son côté, Washington a haussé le ton, menaçant de prendre des sanctions contre "les gouvernants responsables des violences", un message transmis par le vice-président Joe Biden directement au président Ianoukovitch, tandis que le secrétaire d'Etat John Kerry a appelé à la fin des violences et "aux morts insensées".

C'est l'annonce de la suspension des négociations sur un accord d'association avec l'Union européenne, au profit d'une relance des relations économiques avec Moscou qui avait conduit le 21 novembre des milliers de personnes à descendre dans la rue.

L'Ukraine est au bord de la faillite, et la Russie a promis l'octroi d'un crédit de 15 milliards de dollars et un important rabais du prix du gaz.

Trois mois plus tard, après une série de violences, la plupart des manifestants demandent désormais le départ du président Ianoukovitch.

Des milliers de personnes occupent depuis trois mois le Maïdan, la place de l'Indépendance dans le centre de Kiev, où un campement de tentes protégé par des barricades a été installé.

Le bilan des affrontements entre manifestants et policiers, qui ont tiré à balles réelles, s'élève à 77 morts depuis mardi, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé.

Quelque 577 personnes ont été blessés dont 369 hospitalisés, a-t-il ajouté.

Le ministère de l'Intérieur avait précédemment fait état de 3 policiers tués jeudi, qui s'ajoutent aux 10 hommes tués les deux jours précédents. A Lviv (ouest), les corps de deux policiers antiémeute ont été retrouvés jeudi dans une caserne brûlée, ont annoncé les autorités locales.

- Scénario de guerre civile -

Les violences menacent de s'étendre dans le pays, en particulier à Lviv, bastion de la contestation, où des bâtiments de la police et de l'armée ont été pris d'assaut ces derniers jours, et des dépôts d'armes saisis.

"Le pire scénario que l'on craignait, c'est à dire le scénario d'une guerre civile, est malheureusement très réel", a déploré Donald Tusk.

Vendredi matin, la situation était calme sur le Maïdan, la place de l'Indépendance dans le centre de Kiev, occupé depuis exactement trois mois par des milliers d'opposants au président Ianoukovitch.

La place est de nouveau sous le contrôle total des manifestants, qui s'emploient toujours à consolider leurs barricades, constituer des réserves de pavés et de cocktails molotov.

Les policiers ont reculé leurs positions de plusieurs centaines de mètres.

Armés de bâtons, boulons, pavés, mais aussi de cocktails Molotov, des centaines de manifestants radicaux, le plus souvent casqués et équipés de boucliers ont affronté les forces antiémeute Berkout, qui ont répliqué avec des balles en caoutchouc, grenades lacrymogène mais aussi à la kalachnikov.

"Les manifestants ont été tués de manière très professionnelle par des snipers qui ont visé au coeur, au cerveau ou à la carotide", a affirmé un médecin, Olga Bogomolets, interrogée sur la chaîne privée Kanal 5.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Ven 21 Fév 2014, 14:48

L'opposition accepte les propositions du président Ianoukovitch pour une sortie de crise.
Ce dernier a montré des gestes d'apaisement, toutefois la prudence reste de mise en Ukraine après les annonces de la présidence ukrainienne.

L'incertitude règne, vendredi 21 février, autour d'un éventuel accord entre le pouvoir ukrainien, l'opposition, l'Union européenne et la Russie, à l'issue de négociations marathon après un bain de sang à Kiev. Francetv info fait le point les dernières évolutions de la crise ukrainienne.

Ce qu'annonce le président ukrainien

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a annoncé vendredi la tenue d'une élection présidentielle anticipée en Ukraine, un retour à la constitution de 2004 avec des pouvoirs présidentiels réduits et la formation d'un gouvernement d'unité nationale. Il répond ainsi à des revendications majeures de l'opposition, qui occupe depuis trois mois jour pour jour la place Maïdan au coeur de la capitale ukrainienne.

"En ces jours tragiques, alors que l'Ukraine a subi des pertes aussi lourdes, que des gens ont été tués des deux côtés des barricades, je considère qu'il est de mon devoir, à la lumière de la mémoire sacrée de nos morts, de déclarer qu'il n'est rien de plus important que la vie humaine", écrit-il dans une déclaration. Détaillant les mesures qu'il juge nécessaires pour mettre fin aux effusions de sang et rétablir le calme, il poursuit : "J'annonce que j'amorce des élections anticipées. Je lance aussi le processus d'un retour à la Constitution de 2004 avec un rééquilibrage des pouvoirs vers une république parlementaire. J'appelle au lancement des procédures pour former un gouvernement d'unité nationale."

Pourquoi faut-il rester prudent ?

Si les concessions de Viktor Ianoukovitch semblent importantes, elles pourraient toutefois ne pas être considérées comme suffisantes après les violences qui ont fait près de 80 morts depuis mardi. Un niveau de violence inédit pour ce jeune pays issu de l'ex-Union soviétique. Le président ukrainien n'a pas accédé à la principale exigence des manifestants occupant le centre de Kiev : sa démission. Il n'a pas non plus clairement précisé si ces annonces étaient le produit de la médiation européenne entamée jeudi et qui se poursuivait vendredi entre le pouvoir et l'opposition. Et le communiqué présidentiel ne donne aucun calendrier pour la tenue d'élection anticipée. La prochaine présidentielle était théoriquement programmée en mars 2015.

Les délégations européennes présentes à Kiev pour négocier n'ont pas exclu dans la matinée l'obtention d'un accord "temporaire". Mais elles semblent aussi rester très prudentes. Au moment des annonces de Viktor Ianoukovitch, le chef de la diplomatie polonaise, Radoslaw Sikorski, a réagi sur son compte Twitter, juste après avoir rencontré le président ukrainien. "Moment délicat concernant l'accord sur le règlement de la crise en Ukraine. Toutes les parties doivent avoir en tête qu'un compromis ne peut pas être satisfaisant à 100%" pour tous, a-t-il écrit. Dans un deuxième tweet, le ministre a précisé "être en route avec le ministre allemand Frank-Walter Steinmeier pour rencontrer les militants de la place Maïdan, afin de discuter du projet d'accord", négocié dans la matinée avec le président Ianoukovitch.

"La mission des trois ministres des Affaires étrangères [de l'UE] à Kiev visait avant tout à mettre fin à la violence et à l'effusion de sang. Ce but a été atteint. mais la route vers un accord est encore très longue", a aussi déclaré le Premier ministre polonais, Donald Tusk.

Et après ?

Les concessions de Viktor Ianoukovitch répondent aux demandes initiales de l'opposition, mais elles peuvent sembler aujourd'hui insuffisantes pour la satisfaire, après les récentes violences. "La mise à l'écart immédiate de Ianoukovitch et les poursuites contre lui pour meurtres massifs de civils doivent être la seule exigence du peuple, de l'opposition et de la communauté internationale", a par exemple déclaré l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko dans une déclaration publiée sur le site de son parti.

"Faire des concessions ne suffit pas, prévient un autre. On ne partira pas sans le renouvellement de tous les dirigeants", prévient un opposant, interrogé par France 2.

(FRANCE 2 - FRANCK GENAUZEAU ET GIONA MESSINA)
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 523
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Ven 21 Fév 2014, 14:51

Extraits de "Chronique du choc des civilisations" d'Aymeric Chauprade sur la situation géopolitique de l'Ukraine:

"Il est tout aussi intéressant de considérer les projets de l'OTAN par rapport à l'Ukraine, qui est déchirée entre Washington et Moscou.

L'Ukraine occupe une position stratégique pour de nombreuses raisons. L'une des raisons est la mer Noire. Alors que Moscou a reconnu la souveraineté ukrainienne sur toute la Crimée, y compris le port de Sébastopol (en échange de la location à la Russie de 80% de sa base navale : les baies de Sevastopolskaya et Yghnaya en totalité et celle de Karantinnaya en mouillage commun), les États-Unis s'efforcent d'étendre leur influence sur la péninsule. Par le soutient nationalisme tatar, mais aussi par les tentatives successives d'organiser des manœuvres militaires communes entre l'OTAN et les riverains de la mer Noire, y compris l'Ukraine. La "révolution orange" de 2004 a rapproché l'Ukraine de l'adhésion à l'OTAN.

Mais l'élection à la présidence de Victor Ianoukovitch, proche de Moscou, en février 2010, a débouché sur l'affirmation du non-alignement de l'Ukraine et sur son refus d'entrer dans l'OTAN. C'était la revanche sur la "révolution orange" de 2004 et le rétablissement de l'influence russe dans l'étranger proche, lequel repose pour l'essentiel sur le triptyque Biélorussie-Ukraine-Kazakhstan.

Plus à l'est encore, le Partenariat Pour la Paix (PPP) prépare l'intégration de pays non européen et vise à peser sur la Russie. Dans le Caucase, Géorgie, et Azerbaïdjan sont des candidats potentiels qui inquiètent Moscou par leur tropisme atlantiste.

En Asie centrale, alors que la Russie, dans les décombres de l'URSS, était malgré tout parvenue en 1992 à un traité de sécurité collective avec quatre des cinq pays musulmans (le Turkménistan ayant refusé), les États-Unis parvenaient deux ans plus tard à faire entrer le PPP au Turkménistan, au Kazakhstan, au Kirghizstan et en Ouzbékistan, et à renforcer encore les perspectives à la faveur de la guerre contre l'Afghanistan avec une implantation physique des troupes américaines au Kirghizstan et en Ouzbékistan.

Les soutiens apportés sont significatifs : l’Ouzbékistan a intégré en 2001 l'opération "Enduring Freedom", le Kazakhstan a aidé la Pologne en Irak sur des opérations de déminage." Aymeric Chauprade, "Chronique du choc des civilisations", chap. 2, p.67 à 68.

Le "21 Avril 2010 : Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch et Dmitri Medvedev signent un accord prolongeant de 25 ans au-delà de 2017 les droits de stationnement de la flotte russe en Crimée. En retour, la Russie accepte une remise de 30% à l'Ukraine sur le prix du gaz naturel." p.71

"Aussi étendue et peuplée que la France, l'Ukraine est fragilisée par sa division en trois parties: l'Est minier et industriel, russophone et orthodoxe, qui regarde vers la Russie et la Biélorussie, le Centre de culture uniate (un rite orthodoxe, mais rattaché à Rome) et l'Ouest catholique plutôt nationaliste et antirusse, qui regarde vers la Pologne et les pays Baltes.

En 2004, la succession de Léonid Koutchma est en jeu. Cet ancien communiste d'Ukraine orientale, au pouvoir depuis 1994, réélu en 1999, fait face à des contestations fortes qui l’amènent à se rapprocher de Moscou. Il signe en 2003 un accord visant à créer, après les élections présidentielles de 2004, un espace économique unique Russie-Ukraine-Biélorussie-Kazakhstan. Pour la succession de Koutchma, les Ukrainiens doivent choisir entre la continuité prorusse incarnée par le premier ministre Viktor Ianoulovitch et la rupture pro-occidentale prônée par Viktor Iouchtchenko.

A l'issue du deuxième tour, l'opposition accuse Ianoukovitch d'avoir fraudé et les jeunes activistes du mouvement Pora ! ("Il était temps !") appellent à la désobéissance civile: 100000 manifestants bloquent la place de l'Indépendance à Kiev.

Un troisième tour, le 26 décembre 2004, donne finalement une large victoire à Iouchtchenko. Le clan prorusse brandit alors la menace de sécession d'une fédération du Sud-Est avec les régions de Crimée, Lougansk, Donetsk, Dniepropetrovsk, Zaporojir, Mykolaev, Odessa, Kharkov et Soumy, l'ensemble représentant les deux tiers du PIB ukrainien.

Cette menace bien réelle va contribuer à modérer les ardeurs occidentales et permettre de maintenir dans la donne politique la composante prorusse, hostile à une intégration de l'Ukraine dans l'OTAN.

Avec l'élection de Viktor Ianoulovitch en février 2010, l'"espoir orange" porté par les Américains s'est éloigné, l'Ukraine revenant au "non-alignement".

Cet ancrage prorusse de l'Ukraine s'est confirmé en octobre 2012 avec la victoire aux législatives du Parti des régions du président Ianoukovitch." p.93

"Le contrôle de l'Ukraine : Sans l'Ukraine, la Russie perd une part conséquente de sa puissance. On peut même affirmer que son statut de puissance mondiale, en plus de son statut de puissance européenne, deviendrait très discutable.

Avec un peu moins de 50 millions d'habitants, l'Ukraine représente tout de même le tiers du poids démographique de la fédération de Russie. C'est le berceau de Moscovie. Historiquement, Ukraine et Russie sont consubstantielles (les Russes ne parlent jamais du peuple frère polonais mais ils parlent du peuple frère ukrainien).

La loi sur les langues du 3 juillet 2012 a consacré cette parenté en faisant, de facto, du russe la deuxième langue officielle du pays. Par ailleurs, l'Ukraine offre à la Russie un débouché sur la mer Noire, donc sur la méditerranée (ouverture sur les mers chaudes).

Contrôler l'Ukraine c'est aussi contrôler l'isthme Baltique qui relie la mer Baltique à la mer Noire. Tout ceci explique pourquoi l'Ukraine est depuis plus de trois siècles sous la tutelle de Moscou et que ce pays est beaucoup plus important pour les russes que ne le sont le Caucase et l'Asie centrale - qui d'ailleurs s’intéressent d'autant plus à la Russie que celle-ci maintient son attache à l'Europe, laquelle passe par l'Ukraine !

Une Ukraine tournant le dos à Moscou pousserait aussi la Biélorussie à regarder davantage vers la Pologne et les pays Baltes. On voit donc que les conséquences géopolitiques d'une perte de l'Ukraine se feraient sentir pour Moscou de l'Asie centrale jusqu'à la Biélorussie.

L'objectif de Moscou est de constituer une entende politique et économique entre la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan et l'Ukraine, sans laquelle l'ensemble ne peut avoir de cohérence. Moscou dispose d'atouts solides pour maintenir les liens avec Kiev: toute la partie Est et sud russophone peut faire sécession et se rattacher à la Russie, rejoignant du même coup les 15 millions d'ukrainiens qui y vivent. Les deux tiers des échanges commerciaux de l'Ukraine se font avec la Russie. Enfin, plus de 60% des apports énergétiques de l'Ukraine viennent de la Russie ou passent à travers le territoire de celle-ci. Si, aujourd'hui, plus de 80% des hydrocarbures qu'ils exportent vers les pays de l'Union européenne traversent le territoire ukrainien, les Russes pourront contourner celui-ci, via la Pologne ou la Biélorussie, ou grâce au nouveau gazoduc nord-européen qui relie la Russie à l'Allemagne via la Baltique; ils peuvent également utiliser le prix du gaz comme une arme de pression sur l'Ukraine." p.97
Revenir en haut Aller en bas
Erkos



Masculin Messages : 523
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Ven 21 Fév 2014, 14:56

tout ça me rappel vaguement les conquêtes de l'EST, les combattants de la liberté de Bush et son bras armé la CIA

http://www.youtube.com/watch?v=v2HzWwjZcpw&feature=share
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Ven 21 Fév 2014, 20:41

21/02/2014 à 19:41 AFP
Ukraine: accord de sortie de crise avec d'importantes concessions du pouvoir

Le président Viktor Ianoukovitch et l'opposition ukrainienne ont signé vendredi un accord de sortie de crise prévoyant d'importantes concessions du pouvoir, mais qui pourraient apparaître insuffisantes au lendemain du bain de sang qui a endeuillé Kiev.

Signé vendredi au palais présidentiel en présence des médiateurs européens, l'accord prévoit notamment une élection présidentielle anticipée, au plus tard en décembre, la formation d'un gouvernement de coalition d'ici dix jours et un retour à la Constitution de 2004, lequel a été immédiatement voté dans la foulée par le Parlement ukrainien.

La Rada a aussi voté à la surprise générale une loi ouvrant théoriquement la voie à la libération de l'opposante Ioulia Timochenko. L'ex-égérie de la Révolution orange pro-occidentale en 2004 avait été condamnée en 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir. La loi doit encore être approuvée par le président Ianoukovitch.

Signe que le vent a tourné à Kiev au cours de la journée, ces deux votes se sont déroulés vendredi soir au Parlement dans un quartier gouvernemental totalement déserté par les policiers, et où la sécurité est désormais assurée par le service d'ordre des manifestants, a constaté l'AFP.

L'accord a été conclu après des affrontements qui ont fait près de 80 morts et des dizaines de blessés depuis mardi à Kiev, un niveau de violence inédit pour ce jeune pays issu de l'ex-Union soviétique.

La crise, qui a duré trois mois jour pour jour, a métamorphosé le centre-ville en quasi-zone de guerre, hérissée de barricades et de tentes pour les protestataires.

Mais sur le Maïdan, l'emblématique place au coeur de la capitale ukrainienne, les premières réactions recueillies par l'AFP étaient mitigées et donnaient l'impression que les concessions annoncées par M. Ianoukovitch étaient perçues comme à la fois tardives, insuffisantes et sujettes à caution.

Des dizaines de milliers de personnes continuaient d'occuper la place ce vendredi soir dans une atmosphère cependant nettement moins tendue que la veille, certains manifestants se prenant en photo ou allumant des feux d'artifice.

- "L'ennemi est toujours vivant" -

"Bien sûr que les gens restent là", a déclaré Michael Dudar, un jeune prêtre catholique, s'affairant autour d'une tente. "L'ennemi est toujours vivant", a-t-il remarqué.

"Je ne sais pas si nous avons été trahis ou pas", a pour sa part relevé Petro Nazapo, un quinquagénère de Lviv (ouest). Affûtant au couteau un pied de table, il a déclaré "se préparer pour une nouvelle attaque", ajoutant: "Nous ne partirons que lorsque nous aurons gagné".

"Les gens disent qu'ils ne quitteront pas le Maïdan tant que Ianoukovitch ne sera pas parti", explique de son côté Oleg Bukoyenko, un habitant de Kiev de 34 ans. "Des élections en décembre ne suffisent pas, il faut qu'il parte maintenant. Sinon il pourrait finir comme Kadhafi ou Ceausescu", a-t-il ajouté, évoquant les "crimes" commis, selon lui, par le président.

Le groupe paramilitaire d'extrême droite "Secteur droit", très actif dans la guerilla urbaine ces dernières semaines a, de son côté, fait savoir que "la révolution nationale continue et ne s'achèvera qu'avec le départ complet du régime".

- "Passer des paroles aux actes" -

La prudence était aussi de mise du côté des responsables européens, pourtant principaux artisans du compromis après une journée et une nuit entière de négociations par les ministres des affaires étrangères polonais, allemand et français à Kiev.

"Il est désormais de la responsabilité de toutes les parties d'être courageux et de passer des paroles aux actes", a réagi le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

Le Premier ministre britannique David Cameron a vu dans l'accord "une chance réelle de mettre fin à l'effusion de sang". Le président français François Hollande a, lui, "salué" l'accord insistant sur sa mise en oeuvre en "intégralité et dans les meilleurs délais".

Selon le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, qui a participé à une partie des négociations, il s'agit du "mieux qu'on pouvait espérer".

"Soyons prudents", a-t-il cependant tempéré, "car la situation économique reste épouvantable et puis il va falloir suivre (la mise en oeuvre de l'accord)". "Il y a eu des crimes. Il faut que tout cela fasse l'objet d'une enquête et qu'on en tire les conséquences", a encore averti M. Fabius.

L'Ukraine se trouve actuellement au bord de la faillite, et la Russie a promis l'octroi d'un crédit de 15 milliards de dollars et un important rabais du prix du gaz.

Européens et Américains avaient fait monter la pression sur le régime de M. Ianoukovitch tout au long de la semaine en décidant de priver de visas et de geler les avoirs de responsables ukrainiens et en menaçant de sanctions supplémentaires.

L'annonce de la suspension des négociations sur un accord d'association avec l'Union européenne, au profit d'une relance des relations économiques avec Moscou, avait conduit le 21 novembre des milliers de personnes à descendre dans la rue.

L'accord de vendredi a été signé par les trois principaux dirigeants de l'opposition ukrainienne, Vitali Klitschko, Arseni Iatseniouk et Oleg Tiagnibok, de même que par les ministres des Affaires étrangères allemand Frank-Walter Steinmeier et polonais Radoslaw Sikorski.

Le représentant de la Russie, en revanche, n'a pas signé, bien que l'influence de ce pays dans la crise soit considérée par les experts comme primordiale. Le fait que l'émissaire russe n'ait pas signé l'accord "ne signifie pas que la Russie ne souhaite pas un compromis", a indiqué la diplomatie russe.

L'opposition, représentée par le "Conseil du Maïdan", avait donné son feu vert à l'accord à condition que l'actuel ministre de l'Intérieur Vitali Zakhartchenko ne fasse pas partie du prochain gouvernement et que le procureur général Viktor Pchonka ne conserve pas ses fonctions, selon Oleg Tiagnibok. Conséquence, le Parlement ukrainien a également voté vendredi la révocation du ministre Zakhartchenko.

Ces deux hommes sont mis en cause pour leur rôle dans la répression policière et judiciaire contre les manifestants en Ukraine.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Lapis-lazuli



Masculin Messages : 1849
Inscription : 20/02/2014

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Sam 22 Fév 2014, 10:53

Lu sur Le Salon Beige:
Ukraine, pour essayer de comprendre

Alors que la situation en Ukraine continue à dégénérer (plus de 100 morts, des centaines de blessés), et que la désinformation émet à puissance maximale (Alexandre Adler au mieux de sa forme dans ce rôle, ce jour dans "C dans l'air"), nous vous proposons trois analyses complémentaires: la première russe, la deuxième ukrainienne, la troisième française.

Celles-ci ont été exprimées lors d'un colloque sur la Russie à l'Institut de la démocratie et de le coopération, à Paris, le 4 février dernier.

La première est dûe à Madame Tamara GOUZENKOVA, directrice adjointe de l’Institut russe des études stratégiques (Moscou). Extrait.

   "Il me semble que la faute principale a été commise juste après le sommet de Vilnius, lorsque le président ukrainien Ianoukovytch, peu intelligent, peu courageux, homme imprévoyant, refusa au dernier moment de signer l’Accord d’Association. Vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, mais l’UE aurait dû dire dans cette situation que « si vous n’êtes pas prêt à signer cet Accord, allez-y, préparez-vous bien et lorsque vous vous sentirez prêt, nous signerons l’Accord en question ». Or, au lieu de cela, nous divisons aujourd’hui l’Ukraine. A mon avis, l’UE, la Russie et même les Etats-Unis doivent avoir le courage de reconnaître que l’Ukraine est à l’heure actuelle un pays qui ne peut pas être intégré, quel que soit le système d’intégration. Il est grand temps de laisser l’Ukraine tranquille et ne pas l’ennuyer avec toutes sortes de projet d’intégration. La Russie et l’UE doivent cesser leurs controverses au sujet de l’Ukraine et s’asseoir à la table des négociations.

   En guise de conclusion. Il me semble que nous restons des spectateurs trop détachés de la politique réelle et que nous faisons trop confiance aux hommes politiques. Il serait grand temps que l’opinion publique de tous les pays concernés dise stop à cette politique, dont les créateurs ne font que lutter pour leur propre avenir. Nous avons tous vu ce qui s’est produit en Yougoslavie, en Afrique. Voudrions-nous que la même situation se produise aujourd’hui en Ukraine ?"

Mentionnons au passage que, pour un pays que d'aucuns imaginent comme étant encore l'empire des Soviets, la numéro 2 d'un tel institut semble avoir une certaine liberté de ton, ...

La deuxième est de Rostyslav ICHTCHENKO, président du Centre du Centre d'Analyse et de Pronostique (Kiev). Extrait.  

   "A l’heure actuelle, la situation est telle qu’il est tout à fait évident que les deux parties de l’Ukraine seront séparées et tout le monde comprend que c’est pratiquement inévitable. La seule question à se poser, ce n’est pas quand la vraie séparation se réalisera, mais où passera la frontière entre deux parties de l’Ukraine. Je c..çois que ni l’UE, ni la Russie n’ont d’intérêt à voir à la place de l’Ukraine actuelle deux voire plusieurs états, mais je ne vois absolument pas comment ils peuvent éviter cette situation."

La troisième est de David TEURTRIE, chercheur au Centre de recherches Europes-Eurasie de l'INALCO.  Long extrait ci-dessous car c'est certainement l'intervention la plus éclairante et la plus complète (car elle n'avait pas besoin des délais de la traduction).

   "Je pense que ce moment est très important parce que cela illustre bien que l’UE n’a malheureusement pas de politique indépendante vis-à-vis de ces espaces et que, dans l’espace euro-atlantique elle se pense comme un espace quasi-périphérique. Elle est dans une situation de conflit permanent avec la Russie, ce que n’est pas dans l’intérêt des Etats européens. L’Europe des nations, voire l’Europe de Bruxelles, a intérêt de s’entendre avec la Russie.

   Venons-en à cet Accord d’Association. La proposition faite à l’Ukraine a été, comme je l’appellerais, une stratégie perdant-perdant. Pourquoi? L’accord correspondait à la mise en place  d’une zone de libre-échange entre l’UE et l’Ukraine. Mais cette zone de libre-échange était très défavorable pour l’Ukraine parce qu’elle ouvrait le marché ukrainien aux produits européens et elle entrouvrait le marché européen aux produits ukrainiens qui ne sont en majeure partie pas concurrentiels sur le marché occidental. Nous voyons donc que l’avantage est assez peu évident pour l’Ukraine. Pour simplifier, l’Ukraine prenait sur elle tous les désavantages de cette libéralisation du commerce avec l’UE et ne recevait aucun avantage. On fait souvent la comparaison avec la Pologne. Mais le voisin occidental de l’Ukraine est un pays-membre de l’UE à part entière qui a reçu des sommes considérables pour moderniser son économie et son industrie.

   C’était donc un accord qui a priori était désavantageux pour Kiev parce que l’UE ne se donnait pas les moyens de le rendre avantageux. S’il y avait des financements ou des programmes véritables d’aide de la part de l’Europe, l’accord aurait pu être bénéfique.

   De même, l’accord était désavantageux pour la Russie parce qu’il s’agissait de la volonté d’isoler la Russie sur la continent européen. De surcroît, l’Ukraine a été pensée comme une zone de passage des produits européens vers le marché russe, car la Russie et l’Ukraine ont déjà créé une zone de libre-échange au sein de la CEI. Pour simplifier, l’Europe voulait utiliser l’Ukraine pour réexporter les produits européens vers la Russie sans que cette dernière soit associée à cet Accord.

   Ce qui est le plus curieux dans cette affaire est que l’Accord en question était aussi bien désavantageux pour l’Europe. Une Ukraine qui subit des rétorsions russes, qui doit payer son gaz à la Russie au prix fort, c’est un pays qui s’appauvrit à grande vitesse, qui voit son industrie se décomposer, ce qui se fait d’ailleurs depuis des années dans le contexte de rapprochement avec l’UE.

   Rappelons que l’Ukraine a eu le niveau de développement à peu près équivalent à la Russie et à la Biélorussie. Avant la chute de l’URSS, elle était une république développée. A l’heure actuelle, l’Ukraine est un des Etats les plus pauvres sur le continent européen avec un PIB par habitant deux fois inférieur à celui de la Biélorussie et trois fois inférieur à celui de la Russie. Les périodes de tensions russo-ukrainiennes sont évidemment très négatives pour Kiev.

   Lorsque nous voyons ce tableau ukrainien dans son ensemble, nous nous disons que la solution est la suivante: pour élargir son marché vers l’est, l’UE doit négocier l’instauration de la zone libre-échange avec l’Ukraine et la Russie à la fois. Rappelons que la Russie est un partenaire économique autrement plus important de l’UE que l’Ukraine.

   La logique, jusqu’à présent officiellement proposée par l’Union européenne, n’est pas du tout économique, mais purement géopolitique et renvoie à des intérêts qui ne sont point ceux de l’Europe dans son ensemble.

   Revenons sur des aspects plus politiques, par exemple, sur l’attitude des capitales européennes et des Etats-Unis à l’égard de l’Ukraine. On est frappé de constater que les représentants de l’UE négociaient pratiquement jusqu’à la fin de 2013 avec Ianoukovytch et avec son équipe la signature de l’Accord de l’Association. Le président ukrainien était tout à fait respecté comme un vrai partenaire. A partir du moment où celui-ci prend une « mauvaise décision », qui reste une décision souveraine, on a un soutien ouvert à des tentatives de renversement du gouvernement, parce que le gouvernement légitime a reporté la date de la signature de l’Accord. Pour les relations internationales, cela est plus qu’étonnant, car nous sommes sur le continent européen, rappelons-le, et non pas dans une des ex-colonies de l’Afrique du Nord où on en serait malheureusement un peu moins étonné d’une telle attitude.

   Les alliés des Occidentaux dans cette situation sont assez particuliers. On a des groupes de la droite et de l’extrême-droite ukrainiennes qui sont racistes et antisémites. Je suis un lecteur assidu de notre journal de référence Le Monde, que je consulte chaque jour. Or je n’y ai vu absolument aucune mention qu’une partie importante des mouvements sur Maïdan sont des mouvements xénophobes. Du bout des lèvres on admet éventuellement que certaines composantes sont extrémistes. C’est d’autant plus frappant quand on pense que les gens, qui manifestent dans les rues en France sur des sujets de société qui intéressent une grande partie de la population française, sont, eux, traités d’extrémistes.

   Si on continue la comparaison, imaginons un instant que les familles de dimanche dernier qui manifestaient (LMPT du 2 février, NDPC), ait eu la moindre volonté de s’approcher de la Mairie de Paris comme d’un symbole de la politique actuelle. Vous imaginez la réaction des autorités… On est dans une situation où le discours vis-à-vis d’un Etat européen comme Ukraine est en décalage absolu avec ce que les autorités occidentales font chez elles. Autres alliés des occidentaux dans cette affaire, dont on parle moins, ce sont les oligarques ukrainiens. Il y a des oligarques ukrainiens qui sont bien évidemment proches du pouvoir russe et qui ont de gros intérêts avec la Russie. Il ne s’agit pas de mettre tout le monde dans le même sac. Cependant, pourquoi Ianoukovytch, qui a été élu sur le programme du rapprochement des relations avec la Russie, a décidé de négocier pendant plusieurs années un accord avec l’UE, alors qu’en même temps il subissait des pressions de la part de la Russie? A priori parce que derrière lui des intérêts d’économiques puissants désiraient l’ouverture, et pas l’ouverture pour le développement économique de l’Ukraine, mais l’ouverture pour la légalisation de « business », comme on dit dans ces pays, donc de leurs intérêts économiques en Occident. Car les oligarques ukrainiens, comme la plus part des oligarques, ont placé la majeure partie de leurs fortunes dans les banques occidentales et sont très sensibles à la moindre pression venant de l’Occident."
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16663
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Sam 22 Fév 2014, 10:57

Ukraine. Direct : le président Ianoukovitch aurait quitté Kiev
22 février 2014 à 10h45 (le Télégramme de Brest)

10H30. Le président Ianoukovitch aurait quitté Kiev
Viktor Ianoukovitch a quitté Kiev, a affirmé l'un des responsables de l'opposition devant les députés au parlement.
"Il a quitté la capitale", a déclaré Vitali Klitschko. Des journalistes de la télévision Kanal 5 avaient auparavant raconté avoir pénétré sans difficulté dans la résidence du président, d'habitude sous très haute protection, dans la banlieue de Kiev. Et des manifestants se trouvaient à une cinquantaine de mètres de l'entrée de la présidence, dans le centre de la capitale.

09H30. Démission du président du Parlement
Le président du Parlement ukrainien, un proche du président Viktor Ianoukovitch, a donné ce samedi sa démission, a annoncé le vice-président du parlement pendant la séance.
Volodymyr Rybak a démissionné après que plusieurs députés du Parti des régions, au pouvoir, ont annoncé qu'ils quittaient cette formation.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.    Sam 22 Fév 2014, 15:54

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch dénonce "un coup d'Etat".

Alors que l'opposition affirme qu'il a promis de donner sa démission, Viktor Ianoukovitch riposte samedi 22 février : "Je n'ai pas l'intention de donner ma démission".

Ianoukovitch a quitté Kiev. Contesté depuis trois mois, le président ukrainien a quitté la capitale. Après une matinée de flou, sa collaboratrice a annoncé que Ianoukovitch avait rejoint son fief de Kharkiv, dans l'est du pays. A Kiev, les opposants ont pu pénétrer dans le siège de la présidence, d'habitude sous très haute protection. Pour l'envoyé spécial de France 2, "Kiev est entièrement contrôlée par les opposants".

Ioulia Timochenko va recouvrer la liberté. Le Parlement ukrainien a voté la libération "immédiate" de l'ancienne Première ministre et opposante du président Viktor Ianoukovitch. L'égérie de la "Révolution orange" de 2004 avait été condamnée en 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir, au terme d'un procès que l'UE a jugé politique.

La police "au côté du peuple". Fait inédit depuis le début de la crise, le ministère ukrainien de l'Intérieur a exprimé son soutien à un "changement rapide". Dans un communiqué, il ajoute que la police est "au côté du peuple". En fin de matinée, un proche de l'opposante Ioulia Timochenko a été désigné ministre de l'Intérieur par intérim par le Parlement.


L'accord politique mal accueilli par les opposants. L'accord conclu vendredi, qui prévoit notamment une élection présidentielle anticipée, a été fraîchement accueilli sur la place Maïdan, épicentre de la contestation. Des dizaines de milliers de personnes s'y trouvent toujours, et les barricades continuent à être érigées.

Démission du président du Parlement. Le président du Parlement ukrainien et proche de Ianoukovitch, Volodymyr Rybak, a annoncé samedi matin sa démission. Le bras droit de l'opposante Ioulia Timochenko a été élu pour le remplacer.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ukraine : Observation du "signe" des deux colombes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vatican: Lâchées pour la paix en Ukraine, deux colombes se font attaquer par un corbeau et un goéland
» [Help] Comment savoir son signe du zodiaque quand on est née entre "deux signes" ?
» VATICAN : COLOMBES ATTAQUÉES PAR UNE MOUETTE ET UN CORBEAU
» 2009: Observation de boules lumineuses oranges se déplaçant rapidement... - Châtel Saint-Germain - (57)
» Présentation de la vague d'observation de 1954

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: