DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
adamev



Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 15:51

[quote="Karl"]
adamev a écrit:
Karl vous êtes un c.on. Je vous place dans mes interdits.

Encore dans la manipulation de posts??? Maintenant si ça vous plait de mettre votre état en évidence... j'ai rien contre.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 15:52

adamev a écrit:
Je vous place dans mes interdits.


Ah? L'inquisition stalinienne en marche... carton rouge 
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 15:53

adamev a écrit:
Karl a écrit:
adamev a écrit:
Karl vous êtes un c.on. Je vous place dans mes interdits.

Encore dans la manipulation de posts??? Maintenant si ça vous plait de mettre votre état en évidence... j'ai rien contre.


Ah? Vous aviez effacé trop tard? Tant pis; vlà cque c'est que de s'emporter...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 16:08

adamev a écrit:


Citation :
Et  c'est la milice qui en a été responsable. Personne d'autre.

Ben oui; jamais dit le contraire... Chacun pourra vérifier.


Citation :
C'est ça continuez à insulter la mémoire des résistants de tous bords... Foutu révisionniste que ce Karl

Les révisionnistes, c'est vous, et vos copains communistes et francmacs qui avez déformé l'histoire en prétendant depuis jules Ferry, qu'elle commence en 1789 et depuis 1945, que tous les catholiques sont des méchants.


Citation :
Et même si c'est faux c'est vrai! c'est pas moi qui le dit, c'est mai 68.

Pauvre pirouette... ratée.

C'est tout ce que méritent votre mauvaise foi ou votre mauvaise vue.
Revenir en haut Aller en bas
Dragna Din



Masculin Messages : 5180
Inscription : 16/04/2013

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 16:10

Karl a écrit:
adamev a écrit:


Citation :
Et  c'est la milice qui en a été responsable. Personne d'autre.

Ben oui; jamais dit le contraire... Chacun pourra vérifier.


Citation :
C'est ça continuez à insulter la mémoire des résistants de tous bords... Foutu révisionniste que ce Karl

Les révisionnistes, c'est vous, et vos copains communistes et francmacs qui avez déformé l'histoire en prétendant depuis jules Ferry, qu'elle commence en 1789 et depuis 1945, que tous les catholiques sont des méchants.


Citation :
Et même si c'est faux c'est vrai! c'est pas moi qui le dit, c'est mai 68.

Pauvre pirouette... ratée.

C'est tout ce que méritent votre mauvaise foi ou votre mauvaise vue.

Désolé Karl, mais soyez honnête, vous avez bien fait maladroitement un amalgame entre résistance et guerre civile déclenchée par les communistes. Le post a disparu, mais je l'ai lu.

Et je dis bien : maladroitement.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 16:23

Karl a écrit:
adamev a écrit:
Karl a écrit:
adamev a écrit:
Karl vous êtes un c.on. Je vous place dans mes interdits.

Encore dans la manipulation de posts??? Maintenant si ça vous plait de mettre votre état en évidence... j'ai rien contre.


Ah? Vous aviez effacé trop tard? Tant pis; vlà cque c'est que de s'emporter...
Injurieux et de mauvaise foi en plus notre FM de service !  carton rouge 
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 16:23

Karl a écrit:
adamev a écrit:


Citation :
Et  c'est la milice qui en a été responsable. Personne d'autre.

Ben oui; jamais dit le contraire... Chacun pourra vérifier.

Ben non parce que le post incriminé et quelques autres ont disparu.

Citation :
C'est ça continuez à insulter la mémoire des résistants de tous bords... Foutu révisionniste que ce Karl

Les révisionnistes, c'est vous, et vos copains communistes et francmacs qui avez déformé l'histoire en prétendant depuis jules Ferry, qu'elle commence en 1789 et depuis 1945, que tous les catholiques sont des méchants.

Complètement idiot!!! D'autant que pour ma part j'ai affirmé à plusieurs reprises que j'assume l'histoire de la France de ses origines jusqu'à aujourd'hui. Quant aux cathos et à leur église... vous ne pouvez nier que depuis Clovis... beaucoup de nuisances et des réalisations non négligeables.

Citation :
Et même si c'est faux c'est vrai! c'est pas moi qui le dit, c'est mai 68.

Pauvre pirouette... ratée.

C'est tout ce que méritent votre mauvaise foi ou votre mauvaise vue.

Vous m'êtes un maitre en ce domaine (il ne me serait pas venu à l'idée d'utiliser un mail effacé aussitôt qu'écrit...) et si vous n'y voyez goutte à part vos mirages ou apparitions... pas de ma faute.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 16:43

Dragna Din a écrit:


Désolé Karl, mais soyez honnête, vous avez bien fait maladroitement un amalgame entre résistance et guerre civile déclenchée par les communistes. Le post a disparu, mais je l'ai lu.

Et je dis bien : maladroitement.


Vraiment? Si c'est vous qui le dites, je veux bien vous croire.
J'ai recherché sur ce fil et je n'ai plus rien trouvé; il est fâcheux que le post incriminé ait disparu...

Eh bien je répépète mon credo afin qu'il soit bien clair: il y a eu guerre civile entre français de Vichy et de la Résistance; la Milice de Vichy étant bien entendu soutenue par l'occupant, surtout après l'invasion de la zone sud. Cela, c'est la vérité historique surlaquelle il me semble que nous sommes tous d'accord.
Quant aux communistes, je ne vais pas ressasser ce qui a été dit: individuellement, ceux qui ont lutté dans la résistance ont pu être des héros et des martyrs, mais leur parti s'est gravement compromis en demeurant aux ordres de Moscou et donc dans l'inaction pendant une année entière.
Cette tache-la, aucune pirouette de dialectique ne la lavera.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 16:55

Le terme de guerre civile me paraît abusif.

Les miliciens, les collabos, étaient aux ordres des nazis, tout le monde le sait, mais ce n'est pas ça qu'on appelle une guerre civile. Des traîtres, ça a toujours existé, et dans tous les pays. Généralement, leur motivation n'est pas idéologique, ni politique, mais économique !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 17:14

C'est le terme utilisé par Karl.
Ceci étant je ne sais pas si le terme de "traitres" convient pour la plupart des miliciens. J'utiliserais plutôt celui "d'égarés". La milice a recyclé bien des traitres (au sens strict) mais elle a aussi enrôlé bien des jeunes gens aveuglés par la propagande anti juive, anti maçonnique, anti communiste, anti.... dont bien des auteurs se réclamaient ouvertement du catholicisme.

Il n'y a guère que Karl avec son obsession anti communiste pour penser que les atermoiements du PCF, en tant que parti, ont empêché de nombreux communistes (individus) de s'enrôler très tôt dans la résistance ou, pour ceux qui l'ont pu, dans les armées alliées. Pour croire aussi qu'ils (les communistes) furent les auteurs de la guerre civile (sic) entre la milice inféodée à Pétain et la Résistance (qui d'ailleurs a mis beaucoup de temps à s'unifier... et là pour le coup de la faute du parti et des gaullistes).


Dernière édition par adamev le Mar 11 Fév 2014, 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 18:28

Dans ma région, les Ardennes, il n'y avait pas tellement de problèmes, autant qu'il m'en souvienne, entre les résistants de tous bords. J'ai passé beaucoup de dimanches à assister à des commémorations devant des monuments, parfois tout petits, à la mémoire d'hommes et de femmes, fusillés, assassinés... Beaucoup pleuraient... Ensuite, les discussions tournaient autour des souvenirs, de ceux qui étaient morts, des bons coups portés aux "Boches" ! Je me souviens particulièrement d'une femme qui s'appelait Lydia. Elle avait été arrêtée à la fin de la guerre, et avait pu revenir après quelques mois dans un camp de concentration. Une autre femme, de ma famille, qui avait été arrêtée à 75 ans et qui avait honte d'être allée en prison, à son âge !

Bon, je m'égare, et suis bien loin du sujet !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 18:45

Cécile a écrit:
Dans ma région, les Ardennes, il n'y avait pas tellement de problèmes, autant qu'il m'en souvienne, entre les résistants de tous bords. J'ai passé beaucoup de dimanches à assister à des commémorations devant des monuments, parfois tout petits, à la mémoire d'hommes et de femmes, fusillés, assassinés... Beaucoup pleuraient... Ensuite, les discussions tournaient autour des souvenirs, de ceux qui étaient morts, des bons coups portés aux "Boches" !  Je me souviens particulièrement d'une femme qui s'appelait Lydia. Elle avait été arrêtée à la fin de la guerre, et avait pu revenir après quelques mois dans un camp de concentration. Une autre femme, de ma famille, qui avait été arrêtée à 75 ans et qui avait honte d'être allée en prison, à son âge !

Bon, je m'égare, et suis bien loin du sujet !

Toujours pareil Cécile la base est unitaire et les hiérarchies fractionnistes en raison des logiques d'appareils.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 19:04

Karl a écrit:
Lebob a écrit:
Karl a écrit:
Citation :


Mais bien sûr qu'ils tuaient par vengeance... Et sans grand discernement; à Tulle, juste avant Oradour, la même division a pendu 99 hommes qui n'étaien pas des résistants...Mais c'était en représailles des actions menées par la Résistance; sur wiki, il est dit que la terreur avait clairement pour objectif de monter la population contre les maquisards.
Je me demande bien pourquoi Adamev et quelques autres s'en prennent à moi... Je n'ai rien écrit d'autre que ce que chacun sait.

On s'en prend à moi comme si j'avais écrit: ce sont les maquisards qui ont massacré Oradour... N'importe quoi!
Je n'ai même pas partagé l'opinion "révisionniste" (parait-il) de Renouard, qui prétend que c'est un dépôt de munitions de la résistance qui, en explosant, a provoqué le massacre des otages réunis par les SS.
J'ai juste écrit:  
Citation :
la thèse d'une responsabilité plus proche qu'on pouvait le croire, des maquisards résistants dans le déclenchement de l'affaire, ça ne doit pas plaire à tout le monde... A commençer par les sympathisants de gauche, qui s'emploient à récupérer politiquement la résistance..
Je ne partage ni ne n'infirme cette thèse! Et quand j'écris:
Citation :
une responsabilité plus proche qu'on pouvait le croire, des maquisards résistants dans le déclenchement de l'affaire
je ne dis pas que ce sont les maquisards qui ont fait le coup!
Par contre il me parait évidentissime que l'insécurité entretenue dans toute la région par les faits de Résistance est la cause plus ou moins directe du massacre; les SS n'ont pas fait dans la dentelle: ils s'en sont pris aux premiers venus, semble-t-il.

Cela étant, voici ce qu'on trouve sur wiki (ce n'est pas de Karl): De 1939 à 1944, la population d'Oradour augmente en raison de l'arrivée de réfugiés, en trois vagues successives, puis de manière diffuse. Début 1939, arrivent des républicains espagnols, vaincus du franquisme, anarchistes, communistes ou socialistes, dont 22 sont encore présents fin 19434,Note 2. En septembre 1939, c'est au tour des populations évacuées d'Alsace pour les préserver des combats, mais elles sont plutôt mal accueillies et prennent en majorité le chemin du retour à l'été 19404,Note 3. La troisième vague, en août 1940, est constituée d'environ 80 personnes expulsées de Lorraine, dont une partie a été annexée au Reich4,Note 4. En outre, à partir de la défaite française (juin 1940), et jusqu'en juin 1944, arrivent peu à peu des réfugiés du Nord et du Pas-de-Calais, de Montpellier et d'Avignon, des Juifs de la région parisienne, de Meurthe-et-Moselle ou de Bayonne4. En juin 1944, le village compte un millier d'habitants, essentiellement à la suite de ces afflux de réfugiés1.

Tout ce monde planqué à la campagne est activement recherché par les allemands, et ceux qui les abritent le fond à leurs risques et périls.
Désolé, il se peut que l'histoire officielle (écrite en France par l'intelligentsia communiste) préfère considérer un massacre comme celui d'Oradour comme un crime gratuit, et dans ce cas on comprend des réactions (idéologiques) comme celles qui me sont opposées.
Et je comprend l'indignation d'Adamev, nourri de cette façon unilatérale de voir les choses. Mais le diable est dans les détails, et les victimes jamais totalement innocentes: cruel et insultant pour la mémoire des martyrs? Je ne crois pas: si certains d'entre eux ont eu une part dans les faits de résistance qui ont provoqué le massacre de leur village, ils n'en sont pas moins des martyrs de la barbarie.  .

Les enfants aussi n'étaient pas "totalement innocents"?

Beurk!



Je ne vous ferai pas l'honneur de répondre à cette question.

Que ça vous plaise ou pas, même dans cette histoire horrible, tout n'est pas si noir ni si blanc qu'on l'aimerait, et parmi les SS il y avait 13 alsaciens enrôlés de force: étaient-ils coupables au même titre que les autres? Le tribunal a estimé que non... ils n'ont été condamnés qu'aux travaux forcés.
Alors, Beurk?

Et le quatorzième alsacien, engagé volontaire dans la Waffen-SS fut pour sa part condamné à mort pour trahison.

Dans une affaire de ce genre, il est extrêmement difficile d'établir les responsabilités individuelles. La plupart du temps les accusés se réfugiaient derrière "les ordres reçus" ou s'accusaient les uns les autres des faits les plus graves.

Je vous signale tout de même que si les "malgrés-nous alsaciens n'ont écopés que de cinq à douze ans de travaux forcés ou de cinq à huit ans de prisons (contre 10 à 12 ans de travaux forcés pour les Allemands), ça signifie tout de même qu'ils avaient été reconnus coupables.

Et il a fallu ensuite que l'Assemblée Nationale adopte une loi d'amnistie pour calmer les Alsaciens qui considéraient injuste le sort réservé par la justice aux "malgré-nous". La loi d'amnistie a à son tour provoqué la colère des survivants d'Oradour et des habitants du Limousin.

Mais en dépit de tout ce que vous pensez, les couleurs de cette histoire sont essentiellement le noir et le blanc avec très peu de nuances de gris entre les deux.

La Waffen-SS devait aux yeux de son chef représenter l'idéal de l'homme aryen et n'était pas, comme certains s'ingénient à le faire croire, seulement une force militaire.

Au moins jusqu'en 1943 n'entrait pas à la Waffen-SS qui voulait. Il fallait être un nazi convaincu pour y entrer (même si après, le besoin croissant de remplacer les pertes au combat a rendu les recruteurs beaucoup moins regardants, ce qui explique qu'on fini par s'y retrouver entre autres des Alsaciens recrutés de force). Et ce son ces caractéristiques qui expliquent que les unités de la Waffen-SS ont laissé derrière elles un long chapelet de crimes de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 19:16

Karl a écrit:
Dragna Din a écrit:
Karl vous tenez une position assez inconfortable.

Vous nous dites que c'était la guerre (un beau truisme) et que donc, bah il se peut qu'il y ait des victimes collatérales innocentes. Que ces pauvres SS étaient sur les nerfs parce que les méchants résistants leur tuaient des potes. Que la chaleur aidant, les coups sont partis tout seul.
Mon cher Dragna, ce sont mes interlocuteurs qui semblent penser que ce drame a eu lieu comme, ça, causé par des SS sortis tout droit de l'enfer...
Mais non: c'est une opération de terreur planifiée, voulue, et il s'agissait précisément de rendre la résistance impopulaire en  rendant les représailles insupportables. S'il en fut ainsi, c'est sans doute parce que la résistance emmerdait sacrément les allemands.
C'était la guerre. Oradour, c'est un crime de guerre, contre une population civile, et que les allemands n'auraient pas du commettre. Ce crime ne s'explique pas sans les actions de résistance, le harcèlement de l'occupant par les maquisards.
Rien de révisionniste là-dedans.


Soit.

Quant aux 13 alsaciens, on s'en fout un peu, voyez...
Ce n'était que pour répliquer à une crétinerie de Lebob.


Ce dont il est question ici n'est pas la nationalité, ni même la couleur politique, mais bien de l'arbitraire de la barbarie. Les SS étaient-ils plus barbares que les pilotes de bombardiers anglais rasant Dresde ? L'étaient-ils plus que les cosaques violant la berlinoise ? Que les américains larguant leur petit colis surprise sur le Japon ?

Valider la barbarie dans un élan de bien-pensance décomplexée, c'est ça votre problème, je pense.


Sincèrement je pense que le problème vient de ce que j'ai eu l'audace d'exprimer que la présence des maquisards dans les environs et leurs actions étaient les causes indirectes ou directes (c'est à voir), du massacre. Je n'ai pas écrit que la seule existence de résistants en a été la cause, ni surtout que tuer des civils était justifié fût-ce à titre de représailles, mais Adamev et Lebob, même Cécile, ont voulu lire cela dans mes propos, parce qu'ils savent que je suis anti-communiste...

Ce Vincent Renouard -que je ne connaissait pas- prétend qu'un dépôt de munitions ds l'église d'Oradour est la véritable cause du massacre? Mais ce n'est pas mon opinion! Je n'en sais rien! Cela jetterait une ombre sur la Résistance toute entière? C'est un fait que cette idée ne doit pas plaire à tout le monde, à commençer par les thuriféraires communistes de la Résistance et j'ai certes provoqué Adamev en écrivant ça -qui revient à enfonçer une porte ouverte, mais pas automatiquement à cautionner des thèses révisionnistes:il y a là une outrance inacceptable.  

Je veux bien croire que vous connaissez pas Reynouard puisque vous n'êtes pas même fichu d'orthographier correctement son patronyme, mais pourquoi venir faire état de sa théorie puisqu'elle est rejetée par tous les historiens (ah oui, en passant, je vous signale que Reynouard n'est pas révisionniste mais négationniste (et accessoirement catholique intégriste tendance Williamson); il a été condamné en France à un an de prison pour contestation de crimes contre l'humanité et en Belgique pour négationnisme).

Karl a écrit:
Et surtout j'ai rappelé que les maquisards -surtout dans la région limousine- étaient pour bcp des communistes, que ces départements du sud-ouest sont des fiefs de la gauche depuis tjrs ou presque... et donc, qu'il n'y a rien d'étonnant à ce que la répression soit tombé sur Oradour: ce n'était apparemment pas le patelin le plus proche des maquis, mais la terreur décidée par les SS ne s'est pas embarrassée de détails.

De toute manière, il y a des zones d'ombre dans la Résistance; elle n'a pas été aussi efficace ni aussi blanche que veulent le faire croire les communistes, en qui on ne peut avoir confiance que pour réécrire l'histoire; oser le dire, ce n'est pas blanchir les SS, ni insulter leurs victimes.

Pour rappel, la résistance ce n'est pas que le communistes. Mais si vous voulez jouer ce jeu, on pourrait aussi se poser des questions sur les orientations philosophiques et religieuses majoritaire au sein de la milice? Ou au sein de la division SS Charlemagne ou de la Légion des volontaire français?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mar 11 Fév 2014, 19:34

Comment des Catholiques pourraient-ils oublier le Colonel Rémy ? Son réseau portait le nom de Confrérie Notre-Dame !

Pour ceux qui ne le connaissent pas, il a écrit un grand nombre de livres : "La ligne de démarcation" dont il a été tiré des films.

Son vrai nom est Gilbert Renaud.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 10:56

Citation :
adamev a écrit:
C'est le terme utilisé par Karl.
Ceci étant je ne sais pas si le terme de "traitres" convient pour la plupart des miliciens. J'utiliserais plutôt celui "d'égarés". La milice a recyclé bien des traitres (au sens strict) mais elle a aussi enrôlé bien des jeunes gens aveuglés par la propagande anti juive, anti maçonnique, anti communiste, anti.... dont bien des auteurs se réclamaient ouvertement du catholicisme.

Il n'y a guère que Karl avec son obsession anti communiste pour penser que les atermoiements du PCF, en tant que parti, ont empêché de nombreux communistes (individus) de s'enrôler très tôt dans la résistance ou, pour ceux qui l'ont pu, dans les armées alliées. Pour croire aussi qu'ils (les communistes) furent les auteurs de la guerre civile (sic) entre la milice inféodée à Pétain et la Résistance (qui d'ailleurs a mis beaucoup de temps à s'unifier... et là pour le coup de la faute du parti et des gaullistes).


Le terme de "guerre civile" au sujet du conflit entre français pendant la guerre n'est pas de moi.
Mais je le fais mien parce qu'il m'apparait évident que qd des français s'entretuent, c'est bien de cela qu'il s'agit, tout comme au 15ème siècle les armagnacs et les bourguignons ou bien les huguenots et les ligueurs au 16ème; conflit extérieur doublé de rivalités internes, ou bien guerre civile religieuse doublée d'ingérances étrangères... L'occupation n'y a pas échappé: quand les français se divisent entre résistance patriotique à l'occupation et collaboration raisonnée pour être dans le camp des vainqueurs présumés (par manque de foi et abandon des valeurs traditionnelles), c'est une guerre civile, non? Que les "français libres" aient été appuyés par la Home Fleet à Mers el Kébir ou ailleurs, que les maquisards aient eu à faire face aux miliciens de Vichy épaulés par les nazis, qu'est-ce que ça change? C'est toujours des français qui se retrouvent contre des français.

Les français n'ont pas été unanimes, il faut le reconnaitre et ne pas se mettre la tête dans le baquet.
Et leur destin s'est joué sans eux: il n'eût pas été très différent sans l'action de la Résistance, qui a certainement favorisé le débarquement, le renseignement et l'offensive alliée, mais n'a pas été déterminante dans celle-ci: les alliés auraient triomphé sans elle.

Les maquis ont sans doute été le refuge de nombreux individus décrétés "apatrides" par Vichy (c'était je crois le cas du Vercors); par contre, il est non moins certain que -notamment après 42 et surtout en 44- la Résistance a entrainé des représailles terribles (dont Oradour est emblématique) qui autorisent à se demander si le prix payé n'a pas été trop cher.
Par ailleurs, et parce qu'elle comprenait une forte proportion de communistes, la résistance a bien failli entrainer la France dans le communisme après la Libération, encore que l'on puisse penser que les américains ne l'auraient pas permis...
Et je ne parle pas des exécutions sommaires de collabos vrais ou supposés, bien dans la tradition expéditivecommuniste, mais inhérentes à toutes les situations analogues...

Je suis prêt à admettre qu'individuellement, des communistes n'ont pas attendu le feu vert du PCF pour lutter contre l'occupant. Cela ne sauve pas le PCF du déshonneur et démontre la fausseté de son idéologie internationaliste. Car personne ne me fera croire que l'appareil du PCF, avec ses relais clandestins, n'était pas capable de faire porter la bonne parole de Moscou aux militants: ceux qui ont pris les armes sans en référer à Thorez ont eu des problèmes après la guerre avec la direction du parti.

Aussi bien je ne dis pas que les communistes sont les auteurs de la guerre civile, (encore que leur combat ait été plus idéologique -"antifasciste"- que patriotique); au contraire, on peut dire que le PCF, en tentant de faire amis-almis avec les nazis dans un premier temps, aurait plutôt retardé les hostilités entre français..., avant de les acroître lorsqu'il entra "officiellement" en résistance en juin 41.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 11:53

Le terme de "guerre civile" au sujet du conflit entre français pendant la guerre n'est pas de moi.

C'est pourtant bien ce que vous avez écrit en accusant les communistes d'en avoir été les auteurs. Et qu'Est-ce vous pouvez vous contorsionner pour arriver à justifier vos thèses.

Les nazis et les fascistes italiens ou japonais étaient des fascistes (comme le furent les franquistes, les salazaristes, pinochétistes et autres videllistes en argentine... tous soutenus par l'église romaine qui n'a que très modestement condamné en des termes très diplomatiques le nazisme alors qu'elle fut toujours virulente à l'égard du socialo-communisme... comme vous d'ailleurs).

Avant d'écrire ce que vous avez écrit sur Mers-el-Kébir... vous auriez dû quand même aller lire ce qui s'en dit sur Wikipédia et autres.... les "français libres" aient été appuyés par la Home Fleet à Mers el Kébir ou ailleurs. Il y a des familles de marins français qui vont avoir envie de vous faire un mauvais sort. La destruction de la flotte française était une nécessité vitale pour la poursuite de la guerre par les Anglais... que les attitudes ambigües du commandement français de la marine ont largement justifiée (qu'on le déplore ou non). Même de Gaulle en fut d'accord. Décidément vos sympathies vous font écrire n'importe quoi.

En ce qui concerne le pacte germano-soviétique... il fut conclu avec l'accord tacite des alliés (avant le déclanchement des hostilités) parce qu'il était évident qu'en cas de guerre (ce qui allait advenir) l'URSS ne pourrait pas immédiatement ouvrir un second front et qu'il lui faudrait du temps pour être à niveau. Ce qui fut fait avec l'aide massive des alliés pendant la période de paix relative à l'est.

Quant à ce que vous écrivez encore sur la Résistance... toujours les mêmes contre-vérités. Désespérant de parti-pris.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 12:06

Lebob a écrit:


Et le quatorzième alsacien, engagé volontaire dans la Waffen-SS fut pour sa part condamné à mort pour trahison.

Et cela me parait justifié.

Dans une affaire de ce genre, il est extrêmement difficile d'établir les responsabilités individuelles.  La plupart du temps les accusés se réfugiaient derrière "les ordres reçus" ou s'accusaient les uns les autres des faits les plus graves.  

Je vous signale tout de même que si les "malgrés-nous alsaciens n'ont écopés que de cinq à douze ans de travaux forcés ou de cinq à huit ans de prisons (contre 10 à 12 ans de travaux forcés pour les Allemands), ça signifie tout de même qu'ils avaient été reconnus coupables.

Oui... Je n'en ai parlé qu'en raison de votre sortie déplacée au sujet des enfants.


Et il a fallu ensuite que l'Assemblée Nationale adopte une loi d'amnistie pour calmer les Alsaciens qui considéraient injuste le sort réservé par la justice aux "malgré-nous".  La loi d'amnistie a à son tour provoqué la colère des survivants d'Oradour et des habitants du Limousin.

Mais en dépit de tout ce que vous pensez, les couleurs de cette histoire sont essentiellement le noir et le blanc avec très peu de nuances de gris entre les deux.

Je ne pense pas autreement que vous: Les assassins étaient en feldgrau, nous sommes d'accord! Mais le diable est dans les détails, et les détails, ce sont ces infortunés malgré-nous qui ont pris part à "l'action".

Oradour est un sommet de la barbarie qui devrait nous interpeller aussi quant à la relativité de la responsabilité individuelle dans un contexte coercitif et collectif.



La Waffen-SS devait aux yeux de son chef représenter l'idéal de l'homme aryen et n'était pas, comme certains s'ingénient à le faire croire, seulement une force militaire.  

C'est aussi mon avis:  les SS étaient le fer de lance idéologique de l'armée allemande; c'est pourquoi je ne crois pas qu'on puisse dire d'eux qu'ils étaient"des soldats comme les autres".

Au moins jusqu'en 1943 n'entrait pas à la Waffen-SS qui voulait.  Il fallait être un nazi convaincu pour y entrer (même si après, le besoin croissant de remplacer les pertes au combat a rendu les recruteurs beaucoup moins regardants, ce qui explique qu'on fini par s'y retrouver entre autres des Alsaciens recrutés de force).  Et ce son ces caractéristiques qui expliquent que les unités de la Waffen-SS ont laissé derrière elles un long chapelet de crimes de guerre.

L'idéologie, l'endoctrinement, oui, mais que vient faire le recrutement moins sélectif pour expliquer les crimes commis... ?
Et vous omettez quelque chose: la division Das Reich, dont dépendait l'escouade qui a réduit en cendres Oradour et ses habitants, venait du front de l'est, ou de telles monstruosités étaient pratique "courantes" à ce qu'il parait.

Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 12:51

adamev a écrit:
Le terme de "guerre civile" au sujet du conflit entre français pendant la guerre n'est pas de moi.

C'est pourtant bien ce que vous avez écrit en accusant les communistes d'en avoir été les auteurs. Et qu'Est-ce vous pouvez vous contorsionner pour arriver à justifier vos thèses.

Les nazis et les fascistes italiens ou japonais étaient des fascistes (comme le furent les franquistes, les salazaristes, pinochétistes et autres videllistes en argentine... tous soutenus par l'église romaine qui n'a que très modestement condamné en des termes très diplomatiques le nazisme alors qu'elle fut toujours virulente à l'égard du socialo-communisme... comme vous d'ailleurs).

Avant d'écrire ce que vous avez écrit sur Mers-el-Kébir... vous auriez dû quand même aller lire ce qui s'en dit sur Wikipédia et autres.... les "français libres" aient été appuyés par la Home Fleet à Mers el Kébir ou ailleurs. Il y a des familles de marins français qui vont avoir envie de vous faire un mauvais sort. La destruction de la flotte française était une nécessité vitale pour la poursuite de la guerre par les Anglais... que les attitudes ambigües du commandement français de la marine ont largement justifiée (qu'on le déplore ou non). Même de Gaulle en fut d'accord. Décidément vos sympathies vous font écrire n'importe quoi.

En ce qui concerne le pacte germano-soviétique... il fut conclu avec l'accord tacite des alliés (avant le déclanchement des hostilités) parce qu'il était évident qu'en cas de guerre (ce qui allait advenir) l'URSS ne pourrait pas immédiatement ouvrir un second front et qu'il lui faudrait du temps pour être à niveau. Ce qui fut fait avec l'aide massive des alliés pendant la période de paix relative à l'est.

Quant à ce que vous écrivez encore sur la Résistance... toujours les mêmes contre-vérités. Désespérant de parti-pris.


Vous n'avez rien à m'apprendre sur Mers el Kébir. Ni sur le Pacte. Pas davantage sur la doxa stalinienne qui constitue votre credo de francmac et que vos pareils dispensent aux petits français depuis 1945.

Comme a dit le roi Louis XV au soir de Fontenoy, "le sang de nos ennemis est toujours le sang des hommes", mais le vieux conventionnel atrabilaire que vous êtes ne veut voir que des bons et des méchants qui ont toujours été bons ou méchants... ainsi décrétés par les historiens de votre mouvance, pour qui l'histoire est à faire coincider -de force au besoin- avec un schéma préétabli excluant toute recherche et réflexion. Pas étonnant que vous préfériez l'islam à L'Eglise.
Vous n'en sortez pas et j'avoue être las de cette naiveté intellectuelle trop grosse pour être excusable.
La seule conclusion valable de cet échange biaisé par cette volonté stalinienne de déformer mes propos, est qu'il faut laisser les morts (vous-même) enterrer les morts.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 13:01

Karl, je suis scandalisée par ce que vous dites de la Résistance, et pire, ça me dégoûte...

Quand je pense à tous ces gens qui ont donné leur vie pour que la nôtre soit meilleure, et ce que vous en faites...

C'est devenu une mode de faire retomber sur les anciens tout ce qui ne va pas aujourd'hui ! C'est vrai que c'est commode... Et finalement, vous avez raison, ils sont morts pour rien, mais ils ne le savaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 13:55

Cécile a écrit:
Karl, je suis scandalisée par ce que vous dites de la Résistance, et pire, ça me dégoûte...

Quand je pense à tous ces gens qui ont donné leur vie pour que la nôtre soit meilleure, et ce que vous en faites...

C'est devenu une mode de faire retomber sur les anciens tout ce qui ne va pas aujourd'hui ! C'est vrai que c'est commode... Et finalement, vous avez raison, ils sont morts pour rien, mais ils ne le savaient pas.

Chère Cécile,
C'est cela qui vous scandalise?

KARL a écrit:
Les français n'ont pas été unanimes, il faut le reconnaitre et ne pas se mettre la tête dans le baquet.
Et leur destin s'est joué sans eux: il n'eût pas été très différent sans l'action de la Résistance, qui a certainement favorisé le débarquement, le renseignement et l'offensive alliée, mais n'a pas été déterminante dans celle-ci: les alliés auraient triomphé sans elle.

Les maquis ont sans doute été le refuge de nombreux individus décrétés "apatrides" par Vichy (c'était je crois le cas du Vercors); par contre, il est non moins certain que -notamment après 42 et surtout en 44- la Résistance a entrainé des représailles terribles (dont Oradour est emblématique) qui autorisent à se demander si le prix payé n'a pas été trop cher.


J'ai pê tort d'être affirmatif; je devrais écrire davantage au conditionnel; mais qd j'écris que la Résistance n'a pas été déterminante ds la libération du pays, je mesure mes propos: la Résitance, par son renseignement, ses sabotages, a pu faciliter la tâche des alliés mais -des historiens mieux informés que moi le reconnaissent-: ce ne sont pas les FFI qui ont libéré le territoire français; les maquis comme le Vercors, ont été réprimés par la Wehrmacht, et le sacrifice des maquisards n'a guère eu d'effet sur les opérations militaires alliées.
Faute de soutien de la part des alliés, faute de matériel, ça s'est soldé par un immense gachis humain.
Cela ne revient pas à dire que ceux qui ont pris part à la Résistance sont morts pour rien; ils ont au moins sauvé l'honneur du pays, qui l'aurait été de toute manière.

Mais vous êtes-vous demandé ce qu'ont pensé des actions parfois inconsidérées des maquisards ceux qui par dizaines ou centaines ont été embarqués par la Gestapo à titre d'otages, déportés ou fusillés, et les proches de ceux-là?
Et je ne peux pas m'empêcher de penser que des horreurs comme Oradour (que je ne cautionne évidemment pas comme le fait croire Adamev) eussent été évitées si les maquisards n'étaient pas sortis de leur trou prématurément comme ça s'est passé avec la libération temporaire de la ville de Tulle entrainant 99 exécutions sommaires dès le retour de la Wehrmacht.

Et je me demande aussi pourquoi les maquisards tenaient tant à occuper le terrain, les villes (au mépris de la sécurité de la population civile), sinon pour y prendre le pouvoir local, ce qui conduit à penser que la libération n'était pas leur seul objectif, mais que la politique était pour bcp ds leurs motivations, singulièrempent les communistes. Le général De Gaulle en sait quelque chose, qui a eu maille à partir avec les comités de libération ainsi constitués, qui lui ont disputé le pouvoir avant même que l'ennemi soit chassé.
C'est cet aspect des choses qui m'empêche d'accepter la légende d'une résistance toute auréolée de gloire et de vertu.

Désolé que cela vous peine...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16710
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 14:10

Il y a quand même eu de très jeunes gens - 17 ans pour certains - qui sont allés rejoindre le Gal de Gaulle à Londres, sans savoir à quoi s'attendre !

Je suis fille de résistants, maman a même été décorée et toute mon enfance a été bercée de ce qu'ils ont vécu pendant la guerre, car la résistance était très activé dans cette région du nord à la frontière belge.

Oui, ils ont été parfois inconscients et ont mis la vie du village en danger, mais les villageois le savaient et, pour la plupart je crois, les soutenaient.

Je me dis souvent que nous ne pouvons pas porter un jugement sur ce qui s'est passé, parce que je ne sais pas ce que je ferais maintenant si nous étions envahis ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 14:16

Sacré foutu révisio-négationniste.
Bientôt la guerre 39-45 n'aura été qu'une fantaisie imaginée par les capitalos-socialos-sionistos-maçons-communards du monde entier pour faire peur aux petits enfants afin qu'ils se tiennent sages. Cette crétinerie est affligeante. Mais elle est du même acabit que celle qui prétend que les nazis furent de doux exterminateurs de 6 millions de juifs au regard des millions de morts du lénino-stalinisme. Comme si le sang des uns ne valait pas celui des autres.

Juste deux précisions :
Mers-el-Kébir fut le fait des Anglais pour des raisons de conduite de la guerre... et cela aurait été sans même l'existence des "français-libres".
Le pacte germano-soviétique a été conclu avec l'accord au moins tacite des alliés (et non pas seulement comme je l'ai écrit avec leur accord tacite qui aurait impliqué concertation préalable).

Qui a jamais prétendu que la Résistance a libéré le territoire??? Eisenhower lui-même a expliqué que l'apport de la Résistance à l'effort de guerre allié a été de l'ordre de 15 divisions (ce qui n'est pas négligeable).

Karl : Je ne vous ai pas accusé de cautionner Oradour, mais si vous y tenez, de trouver de mauvaises et fausses excuses aux tortionnaires et de sympathies discutables. Qu'il y ait eu des motivations politiques dans tout ça ne saurait justifier le (votre) révisio-négationnisme.


Dernière édition par adamev le Mer 12 Fév 2014, 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 14:29

Espérance: Je me dis souvent que nous ne pouvons pas porter un jugement sur ce qui s'est passé, parce que je ne sais pas ce que je ferais maintenant si nous étions envahis ?

Le vieux conventionnel atrabilaire (que je ne suis pas mon (ma) foi(e) se portant bien) d'une petite dizaine d'années de plus que vous pense exactement la même chose???
Il faut une sacré dose d'outrecuidance pour juger les gens qui se sont opposés à la folie nazie qu'ils l'aient fait ouvertement ou +- passivement. Mais c'est bien là le positionnement imbécile de ceux qui n'ont pas connu cette période et ont bénéficié de la liberté retrouvée.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 14:40

Espérance a écrit:
Il y a quand même eu de très jeunes gens - 17 ans pour certains - qui sont allés rejoindre le Gal de Gaulle à Londres, sans savoir à quoi s'attendre !

Je suis fille de résistants, maman a même été décorée et toute mon enfance a été bercée de ce qu'ils ont vécu pendant la guerre, car la résistance était très activé dans cette région du nord à la frontière belge.

Oui, ils ont été parfois inconscients et ont mis la vie du village en danger, mais les villageois le savaient et, pour la plupart je crois, les soutenaient.

Je me dis souvent que nous ne pouvons pas porter un jugement sur ce qui s'est passé, parce que je ne sais pas ce que je ferais maintenant si nous étions envahis ?


C'est juste; mais se poser des questions, ce n'est pas juger. Sauf pour les flics de la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 14:55

adamev a écrit:

Je ne vous ai pas accusé de cautionner Oradour, mais si vous y tenez, de trouver de mauvaises et fausses excuses aux tortionnaires. Qu'il y ait eu des motivations politiques dans tout ça ne saurait justifier le (votre) révisio-négationnisme.

Il est clair que perdre un parent ou mourir soi-même en tant qu'otage ça ne peut faire plaisir à personne, mais le combat contre le mal ne peut se faire souvent que par des sacrifices. De la même manière, il serait une erreur d'accepter les conditions et les rançons demandées par les preneurs d'otages actuels.

Et que penser alors des faux débarquement pour faire diversion (les opérations "fortitude")? Que devraient dire toutes les familles des soldats qui ont été massacrés à cet effet? Que la responsabilité des allemands était limitée et que c'était la faute des généraux Américains?

Je pense que chacun a fait ce qu'il a pu, comme il pouvait...

Foutue période!  Crying or Very sad  (Mais bon, selon Arnaud le pire serait devant nous, pas derrière. Voir ses théories eschatologiques...  No )

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 15:17

[quote="Tania"]


Citation :
Foutue période!  

 salut 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28513
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 15:37

On n'est plus tellement dans la théorie du genre, là... neutral 
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 15:44

Simon1976 a écrit:
On n'est plus tellement dans la théorie du genre, là... neutral 

 Mr. Green 

c'est un autre genre... et Adamev en fait une théorie; nous n'en sommes donc pas si loin!
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 15:57

Simon1976 a écrit:
On n'est plus tellement dans la théorie du genre, là... neutral 

J'ai fait cette remarque au moins deux fois bien avant vous.
Il n'a tenu qu'aux idées révisio-négationnistes d'un Karl pour que ce fil dérive longuement.
Pas grave à mon sens compte tenu de ce qu'on peut lire sur d'autres fils sur le sujet du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 17:35

Si les disputes d'anciens combattants sont terminées, on peut revenir au sujet en effet.
Rappelons encore une fois le sujet : il paraîtrait que serait totalitaire ce qui a figuré naguère, sous Chatel, dans le programme de SVT de la série S, à savoir la recommandation d'enseigner que l'identité sexuelle n'est pas entièrement déterminée par la biologie.
Cette évidence, certains l'attribuent à la théorie du genre, et la considèrent comme gravement perverse. Il faudrait donc dire aux élèves le contraire? Leur dire que la biologie détermine intégralement la sexualité? Leur dire par exemple que si certains sont catholiques, donc se caractérisent par une sexualité atypique, c'est à cause d'un problème de glandes? Pour le coup, c'est plutôt ceci qui s'apparenterait aux meilleures heures du stalinisme.
D'autres préfèrent dire que ce n'est pas la théorie du genre, mais son cheval de Troie, et qu'il n'y a qu'à pousser davantage dans cette voie pour nier le poids de la biologie dans nos comportements. Toujours est-il qu'on n'en était pas là. Faudrait-il arrêter d'enseigner que la terre est ronde, de peur que certains ne veulent s'en servir pour jouer aux boules?
Bref, le sujet s'est arrêté parce que c'est assez évident qu'il est fondé sur une intox et non une info.
Cependant, on m'a opposé paraît-il une réfutation sans réplique, qui tient tout entière en un seul mot. Le mot "coucougnettes"!
Comme on n'est jamais trop prudent, j'ai voulu vérifier le sens de ce mot magique dans le dictionnaire, et que vois-je? "Coucougnette, mot du genre féminin!!!".
Une seule solution pour combattre cette nouvelle intrusion de la théorie du genre, réhabiliter le mot "testicule", dont la tonalité virile ne souffre aucun doute, et qui a le mérite en plus d'inspirer des rimes aux poètes. Mais, horreur sans mélange! Voilà que les rimes en -ule sont appelées "féminines"! Nous sommes cernés! Ce sont des genristes qui ont fabriqué la langue française et ont imposé leur théorie subrepticement à nos ancêtres naïfs! Tout est donc perdu!
Il resterait cependant à résoudre une grave question : est-ce génétique ou bien culturel si tant d'hommes sont aussi étroits d'esprit et croiraient leur virilité détruite s'ils reconnaissaient leurs torts et leur ignorance?
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 18:01

Simon1976 a écrit:
On n'est plus tellement dans la théorie du genre, là... neutral 

Les théories, comme celle du genre, ne partent pas forcément d'une mauvaise intention, le problème c'est qu'il y a toujours des imbéciles pour radicaliser les idées.

On trouve maintenant dans les bibliothèques d'enfants des livres titrés: "j'ai deux papas", "j'ai deux mamans", "mon papa porte une robe", "Sophie a un zizi" etc... je trouve cela franchement déplacé. Lors d'un cours d'éducation sexuelle que vont penser les enfants aux deux papas? Que la graine du premier papa se met dans le cucul du deuxième papa? On leur répondra: Non non mon petit, pour les papas c'est pas pareil, eux ils s'envoient en l'air! Ha... d'accord, et puis les mamans alors, comment font-elles pour s'envoyer en l'air? etc... etc... Franchement on atteint là des sommets du ridicule!  Rolling Eyes 

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 18:13

prodigal a écrit:
.... il paraîtrait que serait totalitaire ce qui a figuré naguère, sous Chatel, dans le programme de SVT de la série S, à savoir la recommandation d'enseigner que l'identité sexuelle n'est pas entièrement déterminée par la biologie.
Cette évidence...

Il n'y a rien d'évident. Comme je le disais à Adamev, il est très difficile d'imposer à un petit garçon efféminé de ne pas se comporter comme une fille (jouer à la poupée ou mettre une jupe). Cela veut bien dire qu'il peut y avoir un côté génétique tenace beaucoup plus déterminant que certains scientifiques, qui ne jurent que par l'acquis, ne le laisse supposer.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 18:24

C'est évident dès qu'on fait la différence entre "tout n'est pas déterminé par la biologie", ce qui est vrai, et "la biologie n'a aucune influence sur ce que l'on est", ce qui est absurde.
Pour reprendre votre exemple, si un petit garçon qui serait efféminé veut porter une jupe c'est bien parce qu'on lui a appris que les filles portent des jupes.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 18:31

Et pourquoi faudrait-il qu'un petit garçon qui joue à la poupée soit "efféminé" ou qu'une gamine qui joue avec des soldats de plomb soit "masculinisée"??? Et quand bien même ces orientations seraient-elles "définitives" parce que biologiquement "tenaces" en quoi seraient-elles condamnables??? Pourquoi "imposer" un comportement???...

Beaux stéréotypes que voilà!!!
Revenir en haut Aller en bas
Zimoï



Messages : 95
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 19:17

Tania a écrit:
Simon1976 a écrit:
On n'est plus tellement dans la théorie du genre, là... neutral 

Les théories, comme celle du genre, ne partent pas forcément d'une mauvaise intention, le problème c'est qu'il y a toujours des imbéciles pour radicaliser les idées.

On trouve maintenant dans les bibliothèques d'enfants des livres titrés:  "j'ai deux papas", "j'ai deux mamans", "mon papa porte une robe", "Sophie a un zizi" etc... je trouve cela franchement déplacé. Lors d'un cours d'éducation sexuelle que vont penser les enfants aux deux papas? Que la graine du premier papa se met dans le cucul du deuxième papa? On leur répondra: Non non mon petit, pour les papas c'est pas pareil, eux ils s'envoient en l'air! Ha... d'accord, et puis les mamans alors, comment font-elles pour s'envoyer en l'air? etc... etc... Franchement on atteint là des sommets du ridicule!   Rolling Eyes 

Tania

Il y a aussi le "tous à poil" révélé par l'infâme Jean-François Copé... Pour la première fois de ma vie, je suis obligé que cet ignoble ultralibéral-conservateur a raison.

A la différence de Copé, je ne trouve pas cela indécent mais juste débile. Le problème, c'est l'envahissement de toutes ces foutaises déféquées par les pédagogistes ignares de l'Educ-Nat, qui en constituent la lie, ces pseudo-intellos sortis des facs poubelle avec un DEUG de sociologie inepte et qui ensuite sont cooptés.

Plus que jamais on peut leur appliquer cette phrase de Lénine : ils se croient le cerveau de la nation, ils n'en sont que la mегdе. C'est ça qui nous gouverne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pre-majorite.fr
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 19:40

prodigal a écrit:
C'est évident dès qu'on fait la différence entre "tout n'est pas déterminé par la biologie", ce qui est vrai, et "la biologie n'a aucune influence sur ce que l'on est", ce qui est absurde.
Pour reprendre votre exemple, si un petit garçon qui serait efféminé veut porter une jupe c'est bien parce qu'on lui a appris que les filles portent des jupes.

Tant qu'on est dans la modération, je n'ai pas de problème. Ce sont les excès le problème.

En ce qui concerne l'exemple du petit garçon efféminé je ne suis pas d'accord avec votre réponse. Le petit garçon a les deux exemples devant lui: celui de la fille en jupe et celui du garçon en pantalon. Il n'a aucune raison de choisir l'un plutôt que l'autre. Dans ce genre de situation c'est l'inverse qui se passe, les parents tentent de corriger l'enfant car ils en ont honte. Parfois c'est possible, parfois non, tout dépend de la force du désir de l'enfant. De toute évidence, ici, la culture n'a plus rien à voir.

C'est donc une erreur de parler d'évidence en matière d'inné et d'acquis. Tout est une question de désir intime intérieur. Certains sont influençables et d'autres le sont moins. Les homosexuels sont la preuve vivante d'un tel constat. En vertu même de ce désir inné d'être du sexe opposé, il ne s'agit certainement pas de les rejeter, mais il ne s'agit non plus pas de les encourager. Ceux qui ont des désirs faibles peuvent se faire tenter, et c'est dommage.

La théorie de l'inné et de l'acquis est bien plus complexe que ce que l'on peut imaginer. Je m'y suis grandement intéressée pour comprendre la spiritualité et les raisons qui font que certains sont naturellement bons et vertueux alors que d'autres non, ce qui m'a amené à croire sans plus aucun doute au principe de la réincarnation. On commence à découvrir en science que des informations sont codées d'une manière inconnue dans les cellules, indépendamment du code génétique (je pense à l'épigénétique).

Donc, attention à la culture et ce qu'on enseigne aux enfants, car les informations DEMEURENT dans une certaine mesure dans les gènes (ou les cellules) et peuvent être héréditaires!

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 19:58

Tania a écrit:
Donc, attention à la culture et ce qu'on enseigne aux enfants, car les informations DEMEURENT dans une certaine mesure dans les gènes (ou les cellules) et peuvent être héréditaires!

Tania
Salut. En fait non, les informations culturelles (ou autres) ne demeurent pas dans les gènes. C'est bête pour les fils de mathématiciens qui doivent se retaper l'apprentissage de toutes les équations.

De manière générale, il n'y a pas transmission des caractères acquis. Alors, on peut modérer légèrement cette affirmation avec quelques découvertes récentes, mais bon, ça ne change pas la règle générale: l'inné seul est transmis.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 20:11

l'inné seul est transmis. Et même pas toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 20:17

Bah les petits enfants apprennent très vite d'eux-mêmes les codes culturels, dès 2 ans. On n'a pas besoin de leur apprendre. Ainsi mon petit garçon de 3 ans porte (et déforme) les robes de sa petite soeur, non pas parce qu'il serait efféminé ou aurait reçu un enseignement déviant, mais par amour de la provocation, pour nous faire réagir et ainsi attirer toute l'attention sur lui. C'est parfois un combat épuisant pour lui faire porter ses habits et le sortir, car c'est devenu pour lui une façon d'affirmer son caractère et sa volonté face à ses parents. Enfin bref, il est bien le fils de son père. Quand on parle d'inné...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Zimoï



Messages : 95
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 20:32

Tiens, un copéiste touché au vif. Jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pre-majorite.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Zimoï



Messages : 95
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 20:53

Godon a écrit:
Zimoï a écrit:
Tiens, un copéiste touché au vif. Jouissif.

 mort de rire Vous ne pouviez pas tomber plus à côté de la plaque que ça... Je n'ai aucune estime particulière pour M. Coppé, et c'est un euphémisme.

Ce qui m'a touché au vif, c'est votre suffisance. Et votre méprise à mon sujet est elle aussi jouissive!
En plus, il prend ça pour argent comptant. J'ai bien compris que vous étiez un gauchard...

Petit défenseur du système, il n'y a aucune suffisance...

N'importe quel clochard, n'importe quel pilier de bistrot ferait un travail moins mauvais que l'oligarchie qui nous gouverne, et vous défendez tous ces types.
On devrait faire un coup d’État militaire et prendre, dans le blindé, le premier poivrot choisi au hasard pour le couronner. A défaut de redresser la France, au moins il arrêterait les соnnеriеs du gros Hollande, ça nous ferait des vacances.

Quant à ces étrons de bouquins pour enfants, il y a ne serait-ce que 20 ans, personne n'aurait osé proposé ces débilités de pseudo-intellos. Maintenant, les bobos formatés trouvent cela "môôdairneheu".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pre-majorite.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 21:56

Scrogneugneu a écrit:
Tania a écrit:
Donc, attention à la culture et ce qu'on enseigne aux enfants, car les informations DEMEURENT dans une certaine mesure dans les gènes (ou les cellules) et peuvent être héréditaires!

Tania
Salut. En fait non, les informations culturelles (ou autres) ne demeurent pas dans les gènes. C'est bête pour les fils de mathématiciens qui doivent se retaper l'apprentissage de toutes les équations.

De manière générale, il n'y a pas transmission des caractères acquis. Alors, on peut modérer légèrement cette affirmation avec quelques découvertes récentes, mais bon, ça ne change pas la règle générale: l'inné seul est transmis.

Bonsoir Scrogneugneu,

Je m'attendais à cette réponse. Je n'avais plus beaucoup de temps et je n'ai pas pu développer correctement ma pensée.
1- Les caractères acquis se transmettent à certaines conditions. Il faut qu'il y ait, soit traumatisme, soit répétition sur plusieurs générations.
2- Ensuite, c'est clair qu'on ne risque pas de naître en sachant compter ou résoudre des équations, il ne faut pas me prendre pour plus débile que ce que je ne le suis; les caractères acquis ne concernent EXCLUSIVEMENT que les ressentis. Cela doit toucher les sens. Cela peut être les sens physiques comme les sens spirituels, beaucoup plus subtils, mais bien présents. Ce sont les sens spirituels développés qui vont permettre, non pas de résoudre une équation, mais d'apprendre plus facilement qu'un autre à les résoudre (comme apprendre plus facilement à être vertueux).

Les découvertes récentes sont à peine au début de ce que l'on va bientôt découvrir. Les évolutions biologiques et spirituelle sont un savant ping pong de caractères innés et acquis. L'acquis donne l'inné et l'inné donne l'acquis. Les mutations sont largement conditionnées par les phénomènes épigénétiques. Parallèlement à l'évolution biologique il y a également l'évolution de l'information.

Il est clair que si on oblige un garçon à s'habiller en jupe et à se maquiller, ses enfants garçons n'auront pas forcément envie de se mettre en jupe et se maquiller. Mais si vous répétez cette contrainte pendant 3 ou 4 générations, cela se transforme progressivement en désirs naturels.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 22:31

adamev a écrit:
Et pourquoi faudrait-il qu'un petit garçon qui joue à la poupée soit "efféminé" ou qu'une gamine qui joue avec des soldats de plomb soit "masculinisée"??? Et quand bien même ces orientations seraient-elles "définitives" parce que biologiquement "tenaces" en quoi seraient-elles condamnables??? Pourquoi "imposer" un comportement???...

Beaux stéréotypes que voilà!!!

Qui impose quoi que ce soit ? Moi je dirais plutôt pourquoi imposer une opinion? La nature a fait la femme douce, fine, belle, attirante, avec des formes… c’est tout simplement une question d’esthétique. Un couple est beau lorsque l’homme démontre de la « masculinité » et la femme de la « féminité ». Vous vous en contrefichez de l’esthétique ? Ben, moi non. Alors puisque c’est une question de goût et de couleur, laissez faire la nature et n’imposez pas vos goûts aux autres. De toute manière on ne peut pas imposer grand-chose aux enfants sur leur féminité ou masculinité. Ils savent très bien eux-mêmes à qui ils veulent s’identifier.

Ca c’est pour le côté esthétique. Le côté sexuel et intellectuel est encore autre chose…

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 22:36

Tania a écrit:
Les découvertes récentes sont à peine au début de ce que l'on va bientôt découvrir. Les évolutions biologiques et spirituelle sont un savant ping pong de caractères innés et acquis. L'acquis donne l'inné et l'inné donne l'acquis. Les mutations sont largement conditionnées par les phénomènes épigénétiques. Parallèlement à l'évolution biologique il y a également l'évolution de l'information.
désolé, mais c'est du pur gloubi boulga tout ça.

Citation :
Il est clair que si on oblige un garçon à s'habiller en jupe et à se maquiller, ses enfants garçons n'auront pas forcément envie de se mettre en jupe et se maquiller. Mais si vous répétez cette contrainte pendant 3 ou 4 générations, cela se transforme progressivement en désirs naturels.
Admettons que, dans un groupe isolé du reste du monde, vous obligiez un groupe de garçons à mettre des jupes et à se maquiller, contrairement par exemple à un groupe de filles à l'opposé, ça sera pour eux, un trait culturel marquant leur masculinité. et ils apprendront à leurs fils à faire de même "pour montrer qu'ils sont des hommes". Les filles du groupe, elles, se garderont bien de mettre des jupes et de se maquiller, "pour ne pas ressembler à des garçons".

Bref, ça se transformera en désir culturel, transmis par l'imitation et l'éducation.

Ce qu'on ne changera jamais, c'est que les hommes chercherons toujours des codes, rien que dans les rapports de séductions par exemple, pour afficher leur masculinité, et que les femmes feront de même pour afficher leur féminité. Bien sûr dans une plus ou moins large mesure, selon les individus, et les groupes socio-culturels. ça, ça ne changera pas parce que c'est fondé sur le biologique, la différence homme-femme.

et c'est ça, justement que certains idéologues nient. ils veulent faire du marginal, "les travestis", la norme. D'où les foutaises du genre "papa porte une jupe", et autres inepties.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Mer 12 Fév 2014, 23:15

Scrogneugneu a écrit:
Tania a écrit:
Les découvertes récentes sont à peine au début de ce que l'on va bientôt découvrir. Les évolutions biologiques et spirituelle sont un savant ping pong de caractères innés et acquis. L'acquis donne l'inné et l'inné donne l'acquis. Les mutations sont largement conditionnées par les phénomènes épigénétiques. Parallèlement à l'évolution biologique il y a également l'évolution de l'information.
désolé, mais c'est du pur gloubi boulga tout ça. .

A vrai dire, pour comprendre les mécanismes évolutifs il faut croire en la réincarnation. Sinon, effectivement, ça donne du gloubi-machin-chose. En plus clair (si j'y parviens): les acquis permettent de cumuler de l'information, cette dernière ne se perd pas totalement après la mort du corps, elle se fixe sur les cellules d'un autre corps qui démarre la vie avec des ressentis et des désirs intimes qui vont dès le plus jeune âge orienter naturellement l'enfant, et ainsi de suite...

Scrogneugneu a écrit:

et c'est ça, justement que certains idéologues nient. ils veulent faire du marginal, "les travestis", la norme. D'où les foutaises du genre "papa porte une jupe", et autres inepties.

Bon, la norme c'est un peu fort, je dirais plutôt qu'ils veulent banaliser l'homosexualité.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Jeu 13 Fév 2014, 00:09

Tania a écrit:
A vrai dire, pour comprendre les mécanismes évolutifs il faut croire en la réincarnation. Sinon, effectivement, ça donne du gloubi-machin-chose. En plus clair (si j'y parviens): les acquis permettent de cumuler de l'information, cette dernière ne se perd pas totalement après la mort du corps, elle se fixe sur les cellules d'un autre corps qui démarre la vie avec des ressentis et des désirs intimes qui vont dès le plus jeune âge orienter naturellement l'enfant, et ainsi de suite...

Non, pitié Tania ! Je vous en supplie ! Ne nous remettez pas une fois de plus votre mélange syncrétique de new-age-spirito-réincarnationniste, le gloubi boulga comme dit Scrogneugneu.

On vous a déjà dit de vous abstenir sur ce forum de ce genre de sujet.

Dommage, vos positions sur la théorie du genre étaient intéressantes, ainsi que les arguments, juste avant votre dernier message.
Pourquoi ne pas continuer dans ce sens ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Jeu 13 Fév 2014, 00:32

Tania a écrit:
adamev a écrit:
Et pourquoi faudrait-il qu'un petit garçon qui joue à la poupée soit "efféminé" ou qu'une gamine qui joue avec des soldats de plomb soit "masculinisée"??? Et quand bien même ces orientations seraient-elles "définitives" parce que biologiquement "tenaces" en quoi seraient-elles condamnables??? Pourquoi "imposer" un comportement???...

Beaux stéréotypes que voilà!!!

Qui impose quoi que ce soit ? Moi je dirais plutôt pourquoi imposer une opinion? La nature a fait la femme douce, fine, belle, attirante, avec des formes… c’est tout simplement une question d’esthétique. Un couple est beau lorsque l’homme démontre de la « masculinité » et la femme de la « féminité ». Vous vous en contrefichez de l’esthétique ? Ben,  moi non. Alors puisque c’est une question de goût et de couleur, laissez faire la nature et n’imposez pas vos goûts aux autres. De toute manière on ne peut pas imposer grand-chose aux enfants sur leur féminité ou masculinité. Ils savent très bien eux-mêmes à qui ils veulent s’identifier.

Ca c’est pour le côté esthétique. Le côté sexuel et intellectuel est encore autre chose…

Tania

Beau stéréotype de genre... qui conduit tout droit à sois belle et tais toi, si pas à marie couche-toi là, ou encore à toutes des p*** sauf ma mère, ma sœur... ma femme j'sais pas encore... si vous en voulez d'autres. Raisons de plus pour ne pas imposer aux enfants vos stéréotypes que Jeb prend pour arguments sensés.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Jeu 13 Fév 2014, 00:49

Jeb a écrit:
Tania a écrit:
A vrai dire, pour comprendre les mécanismes évolutifs il faut croire en la réincarnation. Sinon, effectivement, ça donne du gloubi-machin-chose. En plus clair (si j'y parviens): les acquis permettent de cumuler de l'information, cette dernière ne se perd pas totalement après la mort du corps, elle se fixe sur les cellules d'un autre corps qui démarre la vie avec des ressentis et des désirs intimes qui vont dès le plus jeune âge orienter naturellement l'enfant, et ainsi de suite...

Non, pitié Tania ! Je vous en supplie ! Ne nous remettez pas une fois de plus votre mélange syncrétique de new-age-spirito-réincarnationniste, le gloubi boulga comme dit Scrogneugneu.

On vous a déjà dit de vous abstenir sur ce forum de ce genre de sujet.

Dommage, vos positions sur la théorie du genre étaient intéressantes, ainsi que les arguments, juste avant votre dernier message.
Pourquoi ne pas continuer dans ce sens ?

Parce que sur ce fil il n'est pas question de religion ni de spiritualité, mais de la science de l'inné et de l'acquis. Si elle fait couler autant d'encre depuis des lustres, ce n'est pas pour rien...

Scientifiquement on ne devrait d'ailleurs plus parler de réincarnation, mais d'hérédité et de circulation de l'information. Pour illustrer ce que j'ai écrit plus haut, il a été scientifiquement démontré qu'on peut déprogrammer des oiseaux de faire leur nid si on les en empêche pendant 2 ou 3 générations.

Pour moi cette théorie et la clé de bien des mystères (dont celui des homosexuels et des saints), mais bon, après tout ça m'est égal, chacun peut croire à ce qu'il veut.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12298
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie   Jeu 13 Fév 2014, 00:53

Pour illustrer ce que j'ai écrit plus haut, il a été scientifiquement démontré qu'on peut déprogrammer des oiseaux de faire leur nid si on les en empêche pendant 2 ou 3 générations.

Et alors vous avez des plumes???
Revenir en haut Aller en bas
 
L’introduction de la théorie du genre, dans les programmes scolaires en biologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» La théorie du Genre:L'église catholique riposte...
» Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrella
» La théorie du Genre, une idéologie totalitaire
» L'UNesco supporte la théorie du genre et l'enseigne aux professeurs???
» La théorie du genre dans les manuels des collèges, par Marguerite Peeters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: