DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 13:00

La video du Professeur Axel Kahn : Pour le professeur Axel Kahn, généticien, l’homme serait divisé en deux parties : 1° sa vie biologique qui est déterminée par la génétique tandis que 2° son comportement serait déterminé par son éducation et les superpositions de ses tradition et présupposés culturels.


http://videos.tf1.fr/infos/2014/la-theorie-du-genre-expliquee-par-axel-kahn-8356487.html


Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre (11 mn)
Par Arnaud Dumouch, professeur de philosophie réaliste, 2014.

Cette vision dualiste n’est pas réaliste. Les plus grands philosophes ont montré en l’homme trois degrés de vie : 1° sa vie biologique (déterminée par la génétique) ; 2° sa vie sensitive (psychisme commun aux animaux supérieurs) qui est intermédiaire et qui est en partie déterminée par sa génétique et en partie par son éducation et 3° sa vie spirituelle, propre à l’homme, qui est le domaine où s’épanouit la liberté.
Ainsi, écraser la vie sensible humaine en la déterminant uniquement par un choix de la liberté (théorie du genre), est un extrémisme tout aussi grave que de déterminer la totalité du comportement humain par l’aspect génétique (attitude talibane). Dans la psychologie humaine (degré 2), il y a de l’inné (génétique) qu’il faut respecter et de l’acquis (culture) qui doit l’humaniser et l’influencer sans l’écraser. Tel est le domaine de la féminité et de la masculinité.




_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 13:08

Rhooo mon cher Arnaud, je vais vous offrir le dico de la novlangue socialiste !
On ne dit pas theorie du genre, mais études de genreMr.Red 
Je l'enverrais au Professeur Axel Khan aussi. Il n'est pas au courant que ça n'existe pas !  :chapeau:

(Par ailleurs "vidéo indisponible".  langue )
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 13:13

Excellent argumentaire cher Arnaud.

Effectivement la video n'est pas disponible.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 13:19

Elle sera disponible dans 10 minutes

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 16:36

Et je pense que même si AK est un peu réducteur il n'en demeure pas moins qu'il a raison.
Notre personnalité est à la fois innée et acquise.

L'inné est cet aspect de nous qui détermine nos comportements "basiques" (c'est pas péjoratif) visant à la satisfaction des besoins élémentaires (manger, boire, dormir, se reproduire...) auquel se superpose une couche de "tendances" moins instinctives (apprendre, se lier...). Cette couche de tendances est à la fois de l'ordre de l'inné et de l'acquis.
L'acquis est cet aspect de notre personnalité qui est formé de ce que la famille et la société nous ont transmis et qui a été +- influencé par nos tendances naturelles, nos modèles, nos aspirations d'ordre supérieur...
Avec certaines réserves on pourrait évoquer aussi l'empilage inconscient (+- profond) et conscient (+-régulé).
Ce qui est certain c'est que notre acquis porte avec lui tout ce que nos proches et la société ont projeté sur nous et que nous avons tendance à accepter comme vrai. Ce que d'autres appellent les stéréotypes.... qui appellent une "purification" visant à constituer notre identité vraie (la nôtre et pas celle d'un autre +- imposée). Ce travail de "purification" est autant de l'ordre de l'instruction/éducation que de l'exercice du libre arbitre (réflexion/déconstruction/reconstruction).
La famille, l'école, la société ont évidement un rôle à jouer... mais ça reste avant tout de l'ordre du personnel et ça se met en place progressivement (absorption, digestion, acceptation ou rejet).

Il n' y a évidemment pas de démonstration scientifique absolue qui justifierait l'existence d'une "théorie du genre" comme il existe une théorie de la gravité ou de la diffusion gazeuse. Mais il existe bien des séries d'observations convergentes qui tendent vers la définition de "genres" au sens de groupes porteurs des mêmes stéréotypes. Certains de ces stéréotypes incitent à des comportement positifs (ainsi de ceux relevant d'une religiosité bien comprise visant à considérer (par ex) les hommes et les femmes comme des personnes et non comme des sexes (même si chacun a le sien)) et d'autres négatifs (ainsi des préjugés racialistes).

La dimension spirituelle évoquée par Arnaud relève d'une part de l'inné/acquis né dans la toute petite enfance (même mon chien m'a élu comme son "dieu" ce qui explique que j'en fais ce que je veux) et de l'acquis puisque dépendant principalement de la qualité de la nourriture spirituelle apportée par la famille et l'environnement. En quelque sorte cette dimension se fabrique à partir d'un besoin élémentaire, se cultive, se modèle, se construit/déconstruit voire se rejette. Quelle qu'elle soit elle n'est pas neutre dans nos comportements et la projection de nos stéréotypes.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 16:42

adamev a écrit:
Et je pense que même si AK est un peu réducteur il n'en demeure pas moins qu'il a raison.
Notre personnalité est à la fois innée et acquise.


Cher Adamev, vous ne comprenez pas Axel Kahn, me semble-t-il :

Selon lui, c'est notre biologie qui est dans l'inné.

Notre personnalité est exclusivement dans le domaine de l'acquis,
avec toutes les influences mauvaises qu'il y discerne : anciennes traditions pesantes, a priori et clichés.

Il le dit clairement ici :
http://videos.tf1.fr/infos/2014/la-theorie-du-genre-expliquee-par-axel-kahn-8356487.html

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 17:43

Ben oui évidemment je ne dis pas comme vous donc je ne comprends pas....

AK a dit : Elle (la "théorie du genre***) dit qu’à côté de la différenciation sexuelle (biologique*), il y a tout un ensemble (acquis*) qui est construit par les traditions et cet ensemble mérite d’être reconnu car c’est lui qui a nui aux femmes...". C'est vrai mais ne dit pas que ça non plus.

* c'est moi qui ajoute
*** théorie du genre terme employé par la journaliste et pas dénoncé comme faux par AK.

Vous dites : Selon lui, c'est notre biologie qui est dans l'inné.
C'est vrai. Si vous avez la tronche en biais c'est de l'inné ou de l'acquis? Si vous courrez le 100m en 1 seconde c'est inné ou acquis? Si vous avez le foie sensible....? Et comment va jouer en terme d'adaptation votre tronche en biais à droite si la norme sociale est de l'avoir à gauche???

Vous dites encore : toutes les influences mauvaises qu'il y discerne
A aucun moment il ne dit ça... Ce qu'il dit c'est que certains stéréotypes ont nui aux femmes et c'est vrai. De plus il ne dit pas que les traditions sont pesantes, ni mauvaises.... Il dit que traditions et stéréotype forgent notre personnalité acquise (même si c'est pas les termes exacts) et c'est vrai.


Dernière édition par adamev le Sam 01 Fév 2014, 17:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 17:48

Adamev, selon AK, la génétique n'a pas d'influence sur le comportement, mais détermine uniquement les déterminations biologique (vie végétative).

Et c'est cela le problème.

La psychique est, comme vous le dites très bien, en partie liée à l'inné (génétique) et en partie à l'éducation.



_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 17:52

La première chose à dire sur Axel Kahn, avant de dire qu'il est "médecin généticien", c'est qu'il est ultra-politisé, au point des énormités comme celle-ci:
http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/le-geneticien-axel-kahn-compare-le-meeting-de-sarkozy-au-trocadero-a-nuremberg-02-05-2012-1981123.php
Bref, sur les sujets qui touchent à l'actualité politique, et aux idéologies politiques, un tel "scientifique" devient vite un nouveau Lyssenko.

Rien de bien intéressant dans ce qu'il raconte, sauf que comme beaucoup de partisants de l'idéologie du "gender", c'est le fait qu'ils n'assument rien. on entend souvent "ça n'existe pas". "ce sont des fantasmes". Ils sont dans une phase de "préparation du terrain", un peu comme à l'époque du PACS.

Ici, il prétend que c'est pour lutter contre les familles qui diraient "que les filles sont inférieures aux garçons". Ils savent très bien que ce phénomènes de "familles (-hors immigrés extra-UE-) qui pensent et disent ce genre de choses en France au XXIe siècle est totalement marginale.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 17:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Adamev, selon AK, la génétique n'a pas d'influence sur le comportement, mais détermine uniquement les déterminations biologique (vie végétative). Et c'est cela le problème.

Je n'ai pas entendu ça. Notre biologie est dans l'inné. (ajouté à mon message avant le vôtre) C'est vrai. Si vous avez la tronche en biais c'est de l'inné ou de l'acquis? Si vous courrez le 100m en 1 seconde c'est inné ou acquis? Si vous avez le foie sensible....? Et comment va jouer en terme d'adaptation votre tronche en biais à droite si la norme sociale est de l'avoir à gauche???

La psychique est, comme vous le dites très bien, en partie liée à l'inné (génétique) et en partie à l'éducation.

merci.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 17:57

Ca veut dire quoi assumer??? Dire que vous avez raison parce que le pape ou un gourou l'a dit???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 18:07

adamev a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Adamev, selon AK, la génétique n'a pas d'influence sur le comportement, mais détermine uniquement les déterminations biologique (vie végétative). Et c'est cela le problème.

Je n'ai pas entendu ça. Notre biologie est dans l'inné. (ajouté à mon message avant le vôtre) C'est vrai. Si vous avez la tronche en biais c'est de l'inné ou de l'acquis? Si vous courrez le 100m en 1 seconde c'est inné ou acquis? Si vous avez le foie sensible....? Et comment va jouer en terme d'adaptation votre tronche en biais à droite si la norme sociale est de l'avoir à gauche???

La psychique est, comme vous le dites très bien, en partie liée à l'inné (génétique) et en partie à l'éducation.

merci.

En réalité notre tempérament, notre comportement est à la fois issu de de l'inné pour certaines choses fondamentales et acquis pour le reste.

Je dirais que les deux jouent.

Un exemple : aimer jouer à la poupée pour les petites filles est loin d'être uniquement une incitation acquises comme semble le dire Axel Kahn. Il y a aussi un goût INNÉ de la plupart des fillettes (80% peut-être) pour cela. Ce n'est certes pas universel (100 %), comme presque tout ce qui est lié à la psychologie humaine.

Donc, sur ce point, je ne peux suivre AK qui y voit uniquement une influence du milieu culturel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Sam 01 Fév 2014, 22:56

Arnaud Dumouch a écrit:
En réalité notre tempérament, notre comportement est à la fois issu de de l'inné pour certaines choses fondamentales et acquis pour le reste.

Je ferais bien comme un certain .... vous demander si vous faites bien la distinction entre tempérament et comportement. Le tempérament est de l'inné alors que le comportement est à la fois le résultat de notre emballage biologique (dont tempérament)et de nos conditionnements acquis.

Je dirais que les deux jouent.

Qui dit le contraire?

Un exemple : aimer jouer à la poupée pour les petites filles est loin d'être uniquement une incitation acquises comme semble le dire Axel Kahn. Il y a aussi un goût INNÉ de la plupart des fillettes (80% peut-être) pour cela. Ce n'est certes pas universel (100 %), comme presque tout ce qui est lié à la psychologie humaine.

Sauf que les stéréotypes feront qu'on mettra plutôt les filles dans un dort-bien rose et les garçons dans un bleu et qu'on offrira plutôt des peluches filles aux filles et des gros nounours aux garçons. Ce qui contribuera à renforcer certaines inclinations naturelles...

Donc, sur ce point, je ne peux suivre AK qui y voit uniquement une influence du milieu culturel.

Je n'ai pas entendu ça. Mais c'est votre droit de penser autrement que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 00:03

adamev a écrit:


Je ferais bien comme un certain .... vous demander si vous faites bien la distinction entre tempérament et comportement. Le tempérament est de l'inné alors que le comportement est à la fois le résultat de notre emballage biologique (dont tempérament)et de nos conditionnements acquis.

Non il y a aussi de l'acquis dans notre tempérament. Par exemple, un traumatisme dans l'enfance peut modifier totalement le tempérament. Un accident de voiture qui abîme le cerveau peut le faire aussi.

Je pense que tout, dans le domaine de la psychologie, est lié à l'inné pour une part et à l'acquis pour une autre.

adamev a écrit:

Sauf que les stéréotypes feront qu'on mettra plutôt les filles dans un dort-bien rose et les garçons dans un bleu et qu'on offrira plutôt des peluches filles aux filles et des gros nounours aux garçons. Ce qui contribuera à renforcer certaines inclinations naturelles...

Très vrai. Le problème est que, pour AK, ces stéréotypes existent seuls.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 00:31

L'expérience tragique du gourou de "la théorie du genre"
Le Point - Publié le 31/01/2014
John Money, le père de la "théorie du genre", l'avait testée sur des jumeaux. Récit.

Au début des années 70 et à 6 ans, les jumeaux paraissent s'être conformés à leur rôle sexuel attribués. © CYNTHIA VICE ACOSTA/MAXPPP


Par EMILIE LANEZ

http://www.lepoint.fr/societe/l-experience-tragique-du-gourou-de-la-theorie-du-genre-31-01-2014-1786513_23.php


Qu'est-ce que le genre, ce drôle de mot pratiqué des seuls grammairiens ? Il est un complexe outil intellectuel à double face. D'un côté, une grille de lecture pertinente qui questionne les rôles que la société impose à chaque sexe, le plus souvent au détriment des femmes. De l'autre, il abrite une réflexion militante... D'après elle, l'identité sexuelle ne saurait se résumer à notre sexe de naissance ni se restreindre à notre rôle sexuel social. Chacun doit devenir libre de son identité, se choisir, se déterminer, expérimenter... Et basta, l'humanité est arbitrairement divisée en masculin ou féminin. 

Les "études de genre", terme traduit de l'anglais gender studies, ne sont pas récentes. Explorées par la fameuse universitaire américaineJudith Butler dans les années 70, elles naissent sous la plume et le bistouri d'un sexologue et psychologue néo-zélandais, John Money. C'est lui qui, en 1955, définit le genre comme la conduite sexuelle qu'on choisira d'habiter, hors de notre réalité corporelle. Or le personnage est controversé. Spécialiste de l'hermaphrodisme à l'université américaine Johns Hopkins, il y étudie les enfants naissant intersexués et s'interroge sur le sexe auquel ils pourraient appartenir. Lequel doit primer ? Celui mal défini que la nature leur a donné ? Celui dans lequel les parents choisiront de les éduquer ? Il est rarement mis en avant par les disciples des études de genre de quel drame humain et de quelle supercherie scientifique le père du genre, John Money, se rendit responsable.

"Lavage de cerveau"

En 1966, le médecin est contacté par un couple effondré, les époux Reimer. Ils sont parents de jumeaux âgés de 8 mois, qu'ils ont voulu faire circoncire. Las, la circoncision de David par cautérisation électrique a échoué, son pénis est brûlé. Brian, son jumeau, n'a, lui, pas été circoncis. Que faire de ce petit David dont la verge est carbonisée ? Money voit dans cette fatale mésaventure l'occasion de démontrer in vivo que le sexe biologique est un leurre, un arbitraire dont l'éducation peut émanciper. Il convainc les parents d'élever David comme une fille, de ne jamais lui dire - ni à son frère - qu'il est né garçon. Le médecin administre à l'enfant, rebaptisé Brenda, un traitement hormonal et, quatorze mois plus tard, lui ôte les testicules. Ses parents la vêtent de robes, lui offrent des poupées, lui parlent au féminin.

A 6 ans, les jumeaux paraissent s'être conformés au rôle sexuel qu'on leur a attribué. Ce serait donc bien l'éducation et la société qui feraient le sexe... Brian est un garçon harmonieux, Brenda une gracieuse fillette. Money les examine une fois par an. Bien qu'ils aient 6 ans, il les interroge sur leurs goûts sexuels, leur demande de se toucher. "C'était comme un lavage de cerveau", confiera Brenda-David plus tard à John Colapinto, qui, en 1998, écrira l'histoire dans Rolling Stones puis dans un livre, "As Nature Made Him : The Boy Who Was Raised As A Girl".

Combat féministe

Money est convaincu d'avoir prouvé que le sexe biologique s'efface pour peu qu'on lui inculque un autre "genre". Il publie de nombreux articles consacrés au cas "John-Joan" (c'est ainsi qu'il nomme David-Brenda), puis, en 1972, un livre, "Man - Woman, Boy - Girl". Il y affirme que seule l'éducation fait des humains des sujets masculins ou féminins. La "théorie du genre" est née.

Seulement, Brenda grandit douloureusement. A l'adolescence, elle sent sa voix devenir grave, confie être attirée par les filles, refuse la vaginoplastie que veut lui imposer Money. Brenda cesse d'avaler son traitement, se fait prescrire de la testostérone, divague, boit trop. Brenda se sent garçon engoncé dans un corps de fille. Effarés, les parents révèlent la vérité aux jumeaux. Brenda redevient David, il se marie à une femme. Mais les divagations identitaires ont ébranlé les garçons. En 2002, Brian se suicide. Le 5 mai 2004, David fait de même. De cette fin tragique Money ne fait point état. En 1997, Milton Diamond, professeur d'anatomie et de biologie reproductive à l'université de Hawaï, dénonce la falsification. Money réplique en évoquant une conspiration fomentée par des personnes "pour qui la masculinité et la féminité seraient d'origine génétique"... Est-ce si faux ?

Ce fait divers est étranger à la délicate, et bien réelle, question des personnes nées avec une identité sexuelle incertaine, dont le ressenti psychique ou physique demeure flou. Et, si cette histoire fut un drame, c'est bien parce qu'un enfant fut forcé à vivre selon une identité qui ne lui convenait pas et qu'à lui comme à son frère fut imposé un mensonge ravageur. Il importe de préciser que cette expérience ne saurait entacher les études de genre, qui d'ailleurs s'éloigneront de ces errements du champ médical pour se nourrir du combat féministe puis des travaux de l'anthropologie, interrogeant l'influence de la culture sur la nature, jusqu'à devenir un sujet transversal mêlant littérature, philosophie, sociologie...

Les doutes de la Norvège, pionnier du " genre "


La question des fondements scientifiques des études de genre se pose. En 2009, un journaliste norvégien, Harald Eia, y consacre un documentaire. Son point de départ : comment est-il possible qu'en Norvège, championne des politiques du " genre ", les infirmières soient des femmes et les ingénieurs des hommes ? Il interroge quatre sommités : le professeur américain Richard Lippa, responsable d'un sondage mondial sur les choix de métiers selon les sexes (réponse : les femmes préfèrent les professions de contacts et de soins), le Norvégien Trond Diseth, qui explore les jouets vers lesquels des nourrissons tendent les mains (réponse : tout ce qui est doux et tactile pour les filles), puis Simon Baron-Cohen, professeur de psychopathologie du développement au Trinity College de Cambridge, et l'Anglaise Anne Campbell, psychologue de l'évolution. Ces spécialistes répondent que naître homme ou femme implique des différences importantes. Et que leur inspirent les " études de genre"? Eclats de rire. L'évolution de l'espèce, le bain d'hormones dans lequel se fabrique notre cerveau font du masculin et du féminin des sexes distincts. Tout aussi intelligents, mais pas identiques. Il présente leurs réactions aux amis du "genre". Qui les accusent d'" être des forcenés du biologisme ". Soit. Eia les prie alors d'exposer leurs preuves que le sexe ne serait qu'une construction culturelle... Silence. Après la diffusion de son film, en 2010, le Nordic Gender Institute fut privé de tout financement public

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 03:16

Bel exemple de savant fou à la Mengele...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 10:06

Absolument!!! Et si une hirondelle ne fait pas le printemps un dingo ne fait pas une théorie.
Quant aux parents...

Arnaud c'est tout ce que vous avez trouvé pour justifier votre position????

Je pense que tout, dans le domaine de la psychologie, est lié à l'inné pour une part et à l'acquis pour une autre.

De l'art d'enfoncer les portes ouvertes???

Non il y a aussi de l'acquis dans notre tempérament. Par exemple, un traumatisme dans l'enfance peut modifier totalement le tempérament. Un accident de voiture qui abîme le cerveau peut le faire aussi.

Faudra m'expliquer comment un accident de voiture touchant un sanguin (tempérament) peut le transformer en lymphatique (tempérament)??? Sauf bien sûr à en faire un légume. Ou comment une éducation laïque (sans dieu) fera d'un nerveux un bilieux???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 10:29

adamev a écrit:


Je pense que tout, dans le domaine de la psychologie, est lié à l'inné pour une part et à l'acquis pour une autre.

De l'art d'enfoncer les portes ouvertes???


Mais justement, c'est ça qui est affolant dans la théorie du genre : Comment aurait-on pu imaginer qu'une idéologie viennent combattre une évidence expérimentale : l'influence de la génétique et des hormones sur la construction de la psychologie et des comportements masculins et féminins.

Qui aurait pu croire que des idéologues, tenant les médias, puissent qualifier de fascistes ceux qui simplement enseignent cela.

Au point où on en est, devra-t-on un jour subir en Europe une idéologie pédophilique, déjà en vgogue au début de mai 68 : "Len enfants ont besopins d'apprendre et de vivre des expériences sexuelles avec des adultes expérimentés et dévoués. Rien ne peut plus m'étonner dans cette folie.


Citation :

Non il y a aussi de l'acquis dans notre tempérament. Par exemple, un traumatisme dans l'enfance peut modifier totalement le tempérament. Un accident de voiture qui abîme le cerveau peut le faire aussi.

Faudra m'expliquer comment un accident de voiture touchant un sanguin (tempérament) peut le transformer en lymphatique (tempérament)??? Sauf bien sûr à en faire un légume. Ou comment une éducation laïque (sans dieu) fera d'un nerveux un bilieux???

Voir le cas bien documenté par Charcot d'un ouvrier sobre et bon père de famille qui fut victime d'une terrible accident de chantier : une barre d'acier traversa son crane de part en part et en ressortit.

Il survécut. Or son caractère changea du tout au tout. Ce phénomène là est fréquent et bien connu (gueules cassées de 14, accidentés de la route).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 10:54

Tempérament, caractère, inné, acquis... vous mélangez tout.

Evidemment que si de beau mec vous devenez gueule cassée votre caractère (réponse à une situation permanente donnée) va changer (comportement). Ainsi feu mon beau-père qui a surcompensé une grave blessure par un excès d'activité et d'autorité. Il n'en demeure pas moins que bilieux qu'il était bilieux il est resté.

Qui aurait pu croire que des idéologues, tenant les médias, puissent qualifier de fascistes ceux qui simplement enseignent cela.

Grand complotiste va!!!
Où avez-vous vu qu'on conteste le déterminisme génétique hérité de nos lignées parentales et son influence sur nos comportements? Ce n'est justement pas ça que disent les études de genre. Elles disent qu'il y a d'une part notre héritage génétique (déterminisme permanent) et notre héritage culturel (déterminisme factuel). Que ce dernier est largement constitué par les modèles, idées... stéréotypes du groupe auquel on appartient et qui s'accumulent dès la naissance. Que ces stéréotypes conduisent à des comportements, attitudes... négatifs pour certains d'entre-eux (source de négativisme, sexisme, racisme...) générateurs de comportements néfastes aux relations sociales.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 11:01

adamev a écrit:
Tempérament, caractère, inné, acquis... vous mélangez tout.

Evidemment que si de beau mec vous devenez gueule cassée votre caractère (réponse à une situation permanente donnée) va changer (comportement). Ainsi feu mon beau-père qui a  surcompensé une grave blessure par un excès d'activité et d'autorité. Il n'en demeure pas moins que bilieux qu'il était bilieux il est resté.


Eh bien non. Cela peut aller beaucoup plus loin. Des accidents ou des traumatismes psychiques peuvent même bouleverser cela bien que, vous avez raison, la base du caractère bilieux avait une cause génétique. Ainsi, la base génétique n'explique pas tout. 


voilà pourquoi l'expérience montre que Tempérament, caractère, tout ce qui touche à la psychologie a une part d'inné et une part acquis... 


D'où l'aspect ahurissant de l'avis du professeur Kahn qui exclut toute base génétique et hormonale de la psychologie féminine ou masculine. Pourtant, il partage d'évidence cette expérience. 


Alors il répondra peut-être :
Citation :
"Je me suis mal exprimé. Je ne visais que des conséquences qu'en tire une société machiste du style : "Les femmes à la maison".

S'il en était resté à ce point là, je n'aurais absolument aucune remontrance à faire à son avis. 


Il va beaucoup plus loin.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 11:11

voilà pourquoi l'expérience montre que Tempérament, caractère, tout ce qui touche à la psychologie a une part d'inné et une part acquis...

Personne ne discute cela???

l'avis du professeur Kahn qui exclut toute base génétique et hormonale de la psychologie

Désolé mais je n'entends pas cela. Mais simplement que ce n'est pas son propos qui porte sur les stéréotypes sans plus. Ceci étant je ne suis pas un supporter de AK j'essaye seulement d'avoir une écoute un peu objective.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 11:33

Réécouter la video en tête de ce sujet. dès les premières minutes, tout est dit. J'ai écouté d'autres interventions. Il dit la même chose : la génétique détermine le sexe biologique. Les apports acquis et en particulier l'imitation des autres enfants détermine la psychologie sexuée.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Dim 02 Fév 2014, 11:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Réécouter la video en tête de ce sujet. dès les premières minutes, tout est dit. J'ai écouté d'autres interventions. Il dit la même chose : la génétique détermine le sexe biologique. Les apports acquis et en particulier l'imitation des autres enfants détermine la psychologie sexuée.

ben oui et alors???

Si ma maman avait mangé plus de carottes je serais une fille et/ou j'aurais un caractère plus aimable s'il y en avait eu plus dans mes petits pots (qui n'existaient pas à l'époque).
Vous y croyez?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Lun 03 Fév 2014, 20:52

Boulo, voulez vous arrêter s'il vous plait de chercher adamev. ça devient lassant de toujours supprimer vos posts.
Merci

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Mar 04 Fév 2014, 09:18

Et dois-je aussi le laisser m'insulter et mettre en doute mes compétences ou ma santé mentale ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Mar 04 Fév 2014, 09:51

boulo a écrit:
Et dois-je aussi le laisser m'insulter et mettre en doute mes compétences ou ma santé mentale ?

Je ne vois pas ici d'insultes vous concernant, adamev répondait à Arnaud.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Mar 04 Fév 2014, 10:04

adamev a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Réécouter la video en tête de ce sujet. dès les premières minutes, tout est dit. J'ai écouté d'autres interventions. Il dit la même chose : la génétique détermine le sexe biologique. Les apports acquis et en particulier l'imitation des autres enfants détermine la psychologie sexuée.

ben oui et alors???

Si ma maman avait mangé plus de carottes je serais une fille et/ou j'aurais un caractère plus aimable s'il y en avait eu plus dans mes petits pots (qui n'existaient pas à l'époque).
Vous y croyez?

 What a Face difficile en effet!
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre   Mar 04 Fév 2014, 12:27

Comme toujours, nous en revenons à des critiques sans rapport avec le sujet.

Donc, je verrouille ! Et tout ça pour une histoire de carottes que certains ne peuvent digérer...Mais ça se soigne !

Faut-il en arriver au bannissement ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réponse au professeur Axel Kahn sur la théorie du genre
» Axel Kahn et l'euthanasie
» Messages à celui qui n’aime plus vivre
» CONTRAT D'AVENIR PROFESSEUR
» EAP emploi avenir professeur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: