DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le miracle eucharistique de Buenos-aires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Chrysostome



Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Ven 24 Jan 2014 - 23:02

Lebob a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Ben c'est bien du suaire de Jésus dont on parle!
De qui voulez vous parle d'autres?

Quel interet? C'est une preuve de la resurection : c'est pour conforter notre foi

Le linceul ne prouve strictement rien du tout.

Même si une nouvelle datation établissait qu'il a été fabriqué au 1er siècle de notre ère ou avant, il n'y aurait toujours aucune preuve formelle qu'il a bien contenu le corps de Jésus de Nazareth.  Tout au plus une présomption (et encore, en écrivant cela, je suis complaisant).


Quant à en faire la preuve de la résurrection...

Ben là, je me demande ce que ça prendrait pour vous convaincre qu'un homme ayant été flagellé, couronné d'épines, crucifié et portant une blessure au flanc droit ne peut pas être autrement que Jésus...

Ne restera plus qu'à lui demander en personne quand vous le verrez. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Ven 24 Jan 2014 - 23:08

Mais laissons le s'enfoncer d'avantage dans son aveuglement de contestataire.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Ven 24 Jan 2014 - 23:47

RenéMatheux a écrit:
Lebob a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Jouez pas sur les mots!

Ou le suaire a contenu le corps de Jésus et une image s'est formé naturellement
Ou le suaire a contenu le corps de Jésus et une image s'est formé surnaturellement
Ou le suaire n' a contenu le corps de Jésus et l'image a été produite par des faussaires

Il n'y a que ces hypothèses. Pour voir quelle est la bone en science on a coutume d'examiner les conclusions.



Approche hautement scientifique...    mort de rire 

Sauf que la datation au carbone 14 appliquée au linceul exclut vos trois hypothèses.  On fait quoi dans ce cas, ô génie scientifique?  
Allez
1)vous nous gonflez avec vos insultes pour masquer votre abscence d'arguments
2) Le saint suaire ce n'est pas le sujet ici. Vous l'avez fait dévier une fois! Si vous voulez retourner au fil sur le saint suaire!

Tu parles Charles!  Vous avez tartiné sur de Vinci à longueur de messages pour masquer la vacuité de vos arguments et maintenant vous nous sortez l'ineptie qui figure ci-dessus, à savoir "il n'y a que ces hypothèses"...

Ben voyons.

Et celle d'une fraude pieuse?  L'industrie des fausses reliques au Moyen-Âge, vous n'en avez jamais entendu parler?

Et ça nous ramène droit à vos miracles eucharistiques.

Où sont les rapports médicaux et scientifiques certifiés qui établissent les faits et détaillent les analyses effectuées?  Et qui retracent sans aucun doute possible l'origine des matières analyses.  

Pourquoi n'a-t-on jamais rien publié de ces analyses dans des revues scientifiques?  Auraient-elles du mal à passer un "peer review"?


Dernière édition par Lebob le Sam 25 Jan 2014 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 0:00

C'est vrai que notre matheux s'est gouré sur le contenu de votre message concernant la théorie impliquant Da Vinci. Vous avez bien malignement usé d'un exemple absurde afin de contribuer à passer inaperçu d'une part les éléments absurdes ;a la source de votre réaction si prompte à gerber sur toutes allusions objectives qui iraient à l'encontre de votre conviction cependant encore moins béton.

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 0:12

Simon1976 a écrit:
 
Lebob a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Ben c'est bien du suaire de Jésus dont on parle!
De qui voulez vous parle d'autres?

Quel interet? C'est une preuve de la resurection : c'est pour conforter notre foi

Le linceul ne prouve strictement rien du tout.

Même si une nouvelle datation établissait qu'il a été fabriqué au 1er siècle de notre ère ou avant, il n'y aurait toujours aucune preuve formelle qu'il a bien contenu le corps de Jésus de Nazareth.  Tout au plus une présomption (et encore, en écrivant cela, je suis complaisant).


Quant à en faire la preuve de la résurrection...

Ben là, je me demande ce que ça prendrait pour vous convaincre qu'un homme ayant été flagellé, couronné d'épines, crucifié et portant une blessure au flanc droit ne peut pas être autrement que Jésus...  

Des dizaines de milliers d'hommes ont été crucifiés.  Parmi ceux-ci, il s'en trouve probablement plusieurs centaines (ou milliers) qui ont été flagellés avant d'être crucifiés, puisque la flagellation avant le crucifiement était une pratique qui n'était pas rare.

Pour le reste, l'homme représenté sur le suaire montre sur le crâne ce qui semble être des traces de blessures (vraisemblablement peintes) qu'on "peut interpréter" (sans avoir aucune preuve tangible) comme résultant du port d'une couronne d'épines.  Quant à la blessure au flanc droit (tout aussi peinte) elle ressemble à ce que pourrait donner un coup de lance.  

Les "experts" convaincus de l'authenticité du suaire expliquent qu'ils y voient des traces qui correspondent point par point avec les descriptions des évangiles, mais le fait est qu'on n'est même pas fichu de nous donner la taille exacte de l'homme représenté sur ce tissu.  Selon Pierluigi Baima Bollone, auteur de 101 questions sur le Saint Suaire, les mensurations varient de 162 à 187 centimètres.  25 centimètres de différence dans l'évaluation de la taille d'un individu ou, du moins, de sa représentation par des experts et autres spécialistes, ça paraît pour le moins étrange et ça ne fait pas très sérieux ou crédible de la part de spécialistes en recherche scientifique et anatomo-pathologique .  

Simon1976 a écrit:
 Ne restera plus qu'à lui demander en personne quand vous le verrez. Wink 

Il se pourrait aussi qu'il vous demande comment vous avez pu être naïf au point de croire que cet objet était authentique nonobstant toutes les preuves scientifiques du contraire.


Dernière édition par Lebob le Sam 25 Jan 2014 - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 0:15

Mais c'est complètement faux! La flagellation était une sanction à part de toutes crucifixions. En rien une flagellation précéda une crucifixion, vous amalgamez deux sanctions séparées.

De plus vous osez sottement utiliser le terme de ''PLUSIEURS PREUVES SCIENTIFIQUES'' qui prouveraient le contraire, alors que c'est l'inverse. Vous ampoulez pauvre vous si sottement, vous êtes vraiment désespéré ma parole!
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 0:51

ysov a écrit:
Mais c'est complètement faux! La flagellation était une sanction à part de toutes crucifixions. En rien une flagellation précéda une crucifixion, vous amalgamez deux sanctions séparées.

De plus vous osez sottement utiliser le terme de ''PLUSIEURS PREUVES SCIENTIFIQUES'' qui prouveraient le contraire, alors que c'est l'inverse. Vous ampoulez pauvre vous si sottement, vous êtes vraiment désespéré ma parole!

Citation :
Arimaze, sans espoir, plutôt que sans ressources, descendit au camp avec ses proches et les plus distingués de sa contrée: tous furent, par l'ordre du roi, battus de verges et mis en croix au pied de la montagne. La foule, qui s'était rendue à discrétion, fut donnée en présent aux habitants des nouvelles villes, avec l'argent du butin: Artabaze fut nommé gouverneur du rocher et du pays circonvoisin. (Quinte-Curce, VII, 11, 28)

Plus embarrassant encore, cette étude médicale parle de flagellation obligatoire (compulsory scourging) mais laisse aussi entendre qu'un coup de lance en vue d'achever le condamné (et ainsi permettre aux gardes de regagner leurs quartiers) semble loin d'avoir été exceptionnel:

Citation :
In antiquity crucifixion was considered one of the most brutal and shameful modes of death. Probably originating with the Assyrians and Babylonians, it was used systematically by the Persians in the 6th century BC. Alexander the Great brought it from there to the eastern Mediterranean countries in the 4th century BC, and the Phoenicians introduced it to Rome in the 3rd century BC. It was virtually never used in pre-Hellenic Greece. The Romans perfected crucifion for 500 years until it was abolished by Constantine I in the 4th century AD. Crucifixion in Roman times was applied mostly to slaves, disgraced soldiers, Christians and foreigners--only very rarely to Roman citizens. Death, usually after 6 hours--4 days, was due to multifactorial pathology: after-effects of compulsory scourging and maiming, haemorrhage and dehydration causing hypovolaemic shock and pain, but the most important factor was progressive asphyxia caused by impairment of respiratory movement. Resultant anoxaemia exaggerated hypovolaemic shock. Death was probably commonly precipitated by cardiac arrest, caused by vasovagal reflexes, initiated inter alia by severe anoxaemia, severe pain, body blows and breaking of the large bones. The attending Roman guards could only leave the site after the victim had died, and were known to precipitate death by means of deliberate fracturing of the tibia and/or fibula, spear stab wounds into the heart, sharp blows to the front of the chest, or a smoking fire built at the foot of the cross to asphyxiate the victim. (source: The history and pathology of crucifixion, South African Medical Journal, Décembre 2003)
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 1:03

Eh bien, ils font fi ridiculement de la crucifixion et des exécutions en général chez les romains.

Le but de la crucifixion fut surtout de maintenir les populations conquises en une perpétuelle crainte de représailles afin qu'elles fassent le moins de problèmes possibles. Donc lors de crucifixions le but devait de na pas trop malmener les condamnés à ce supplice préalablement afin qu'ils soient vivant en croix le plus longtemps possible, d'où le pourquoi les romains fracturaient les jambes de ces crucifiés afin qu'ils meurent finalement. Une flagellation sévère au préalable les auraient fait mourir trop rapidement. La flagellation était une exécution distincte et celle que l'homme du linceul a subi, ce qui est habituellement une seule exécution, a subi finalement, ce qui est une exception deux exécutions.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 3:27

Lebob a écrit:
Les "experts" convaincus de l'authenticité du suaire expliquent qu'ils y voient des traces qui correspondent point par point avec les descriptions des évangiles, mais le fait est qu'on n'est même pas fichu de nous donner la taille exacte de l'homme représenté sur ce tissu. Selon Pierluigi Baima Bollone, auteur de 101 questions sur le Saint Suaire, les mensurations varient de 162 à 187 centimètres. 25 centimètres de différence dans l'évaluation de la taille d'un individu ou, du moins, de sa représentation par des experts et autres spécialistes, ça paraît pour le moins étrange et ça ne fait pas très sérieux ou crédible de la part de spécialistes en recherche scientifique et anatomo-pathologique .

Ça peut s'expliquer par les déformations du tissu, et peut-être aussi par le fait que l'homme ne reposait pas de façon allongée dans le tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 4:45

Et tout cela nous éloigne encore un peu plus du " miracle eucharistique de Buenos Aires " mais je présume que c'était bien le but secret de Lebob .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11994
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 6:37

Lebob a écrit:
RenéMatheux a écrit:

Allez
1)vous nous gonflez avec vos insultes pour masquer votre abscence d'arguments
2) Le saint suaire ce n'est pas le sujet ici. Vous l'avez fait dévier une fois! Si vous voulez retourner au fil sur le saint suaire!

Tu parles Charles!  Vous avez tartiné sur de Vinci à longueur de messages pour masquer la vacuité de vos arguments et maintenant vous nous sortez l'ineptie qui figure ci-dessus, à savoir "il n'y a que ces hypothèses"...
Aucune discussion n'est possible avec quelqu'un d'une mauvaise foi comme vous!
C'est vous qui tartinez en recopiant vos sites débiles.
c'est vous qui affirmez tout sans aucune preuve.
C'est vous qui avez parlé de Léonard de Vinci comme créateur du suaire sans même voir qu'il était né bien après l'apparation du suaire.
Et comme vous vous êtes fourré dans la mouise, vous m'accusez maintenant de tartiner sur de Vinci pour faire oublier que c'est vous qui avez sorti cette énormité.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 6:55

Maathieu 7, 6 a écrit:
Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.
Voilà ce que ça donne lorsqu'on veut traiter un sujet éminent de la Foi Catholique. Les "Lebob" et autres incrédules se chargent de le fouler aux pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 7:13

Jeb, le suaire de Turin n'est pas un sujet éminent de la foi catholique ! Qu'il soit authentique ou non ne devrait rien changer à la Foi.

Et même s'il est authentique, allons-nous nous étonner que Dieu, qui a créé l'univers, ait pu faire ce petit miracle ? La moindre petite fleur est bien plus merveilleuse !
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 7:36

Cécile a écrit:
Jeb, le suaire de Turin n'est pas un sujet éminent de la foi catholique ! Qu'il soit authentique ou non ne devrait rien changer à la Foi.
Sauf erreur de ma part l'Eucharistie, la Passion, la Résurrection font partie éminemment de la Foi Catholique. Ici, le sujet était le "miracle eucharistique".

Quant au Saint Suaire il est donné à la dévotion des fidèles catholiques et fait donc partie de la Foi Catholique même s'il n'y a aucune obligation d'y croire.

Cécile a écrit:
Et même s'il est authentique, allons-nous nous étonner que Dieu, qui a créé l'univers, ait pu faire ce petit miracle ? La moindre petite fleur est bien plus merveilleuse !
La Résurrection de Jésus n'est pas qu'un "petit" miracle, il me semble, car c'est bien de cela qu'il s'agit pour le Saint Suaire.

Qui s'étonne ici si ce n'est les incrédules ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 7:46

Quel Chrétien a besoin du suaire de Turin pour croire à la Résurrection ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 9:48

Cécile a écrit:
Quel Chrétien a besoin du suaire de Turin pour croire à la Résurrection ?
Où ai-je exprimé cela ?

Relisez-moi SVP :
Jeb a écrit:
Quant au Saint Suaire il est donné à la dévotion des fidèles catholiques et fait donc partie de la Foi Catholique même s'il n'y a aucune obligation d'y croire.

Je parle d'une vénération légitime, et reconnue par l'Eglise, du Saint Suaire qui fait partie depuis plus de 7 siècles de la Foi Catholique, tout comme la vénération des Saints qui n'oblige en rien.

Et avec toute son extrême prudence envers ce genre de dévotion si l'Eglise déclare le Suaire Saint ce n'est pas une figure de style.

JEAN-PAUL II
ANGELUS

Dimanche 13 août 2000
Castel Gandolfo

"1. Hier a été inaugurée à Turin l'Ostension du Saint-Suaire, qui durera jusqu'au 22 octobre. A peu de distance de la précédente Ostension, cette nouvelle initiative spirituelle importante souligne le rapport étroit qui relie le message du Suaire à l'Année jubilaire. Je remercie de tout coeur l'Archevêque de Turin et le Custode pontifical du Suaire, Monseigneur Severino Poletto, ainsi que ses collaborateurs, pour avoir offert aux croyants, qui viendront de toute part, la possibilité de vénérer ce témoignage particulier du Christ.

Chaque fois que l'on a la possibilité de le contempler, on reste profondément frappé. C'est ce qui m'est arrivé également. Je me souviens en effet avec une profonde émotion de mes visites:  la première peu de semaines après mon élection sur le siège de Pierre, la seconde au cours de la visite à Turin en 1980, la troisième au cours de mon pèlerinage en 1998, après le grave incendie qui a risqué de l'endommager sérieusement. Chaque fois, cela a été une profonde expérience de grâces! En effet, dans l'Homme du Suaire, l'amour infini de Dieu parle au coeur de chaque homme. "

Source : http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/angelus/2000/documents/hf_jp-ii_ang_20000813_fr.html


VÉNÉRATION DU SAINT-SUAIRE
MÉDITATION DU PAPE BENOÎT XVI

"On peut dire que le Saint-Suaire est l'Icône de ce mystère, l'Icône du Samedi Saint. En effet, il s'agit d'un linceul qui a enveloppé la dépouille d'un homme crucifié correspondant en tout point à ce que les Evangiles nous rapportent de Jésus, qui, crucifié vers midi, expira vers trois heures de l'après-midi. Le soir venu, comme c'était la Parascève, c'est-à-dire la veille du sabbat solennel de Pâques, Joseph d'Arimathie, un riche et influent membre du Sanhédrin, demanda courageusement à Ponce Pilate de pouvoir enterrer Jésus dans son tombeau neuf, qu'il avait fait creuser dans le roc à peu de distance du Golgotha. Ayant obtenu l'autorisation, il acheta un linceul et, ayant descendu le corps de Jésus de la croix, l'enveloppa dans ce linceul et le déposa dans le tombeau (cf. Mc 15, 42-46)"

Source : http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2010/may/documents/hf_ben-xvi_spe_20100502_meditazione-torino_fr.html
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 10:05

Comme semble-t-il on continue sur le suaire... je réécris ce que j'ai déjà écrit à savoir que ce linge n'a pas "enveloppé" le corps. Pour la simple raison qu'il en aurait épousé la forme par simple effet de gravité. Et donc qu'il aurait recueilli des traces non seulement sur la face mais aussi sur les côtés. Ce qui, une fois remis à plat, aurait produit une image déformée.
Or l'image du suaire ne produit pas une telle image mais bien une image plate comme si le suaire avait été tendu au dessus du corps. Il est donc légitime de penser que cette image a été construite, fabriquée comme un tableau.
Après la technique pour y parvenir?
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 10:24

adamev a écrit:
Comme semble-t-il on continue sur le suaire...
Absolument pas. Cécile et moi débattons sur la dévotion au Saint Suaire et non sur son authenticité.

Faites une recherche sur ce site : il y a une foule de sujets sur l'authenticité ou non du Saint Suaire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 10:30

adamev a écrit:
Comme semble-t-il on continue sur le suaire... je réécris ce que j'ai déjà écrit à savoir que ce linge n'a pas "enveloppé" le corps. Pour la simple raison qu'il en aurait épousé la forme par simple effet de gravité. Et donc qu'il aurait recueilli des traces non seulement sur la face mais aussi sur les côtés. Ce qui, une fois remis à plat, aurait produit une image déformée.
Or l'image du suaire ne produit pas une telle image mais bien une image plate comme si le suaire avait été tendu au dessus du corps. Il est donc légitime de penser que cette image a été construite, fabriquée comme un tableau.
Après la technique pour y parvenir?

Sauf si des rayons de lumières ne sont partis que vers le haut et vers le bas, par la volonté expresse de Dieu de laisser une image de lui (ce qui Dieu est bien capable de faire, quoiqu'il y ait eu beaucoup de difficulté) Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 11:29

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Comme semble-t-il on continue sur le suaire... je réécris ce que j'ai déjà écrit à savoir que ce linge n'a pas "enveloppé" le corps. Pour la simple raison qu'il en aurait épousé la forme par simple effet de gravité. Et donc qu'il aurait recueilli des traces non seulement sur la face mais aussi sur les côtés. Ce qui, une fois remis à plat, aurait produit une image déformée.
Or l'image du suaire ne produit pas une telle image mais bien une image plate comme si le suaire avait été tendu au dessus du corps. Il est donc légitime de penser que cette image a été construite, fabriquée comme un tableau.
Après la technique pour y parvenir?

Sauf si des rayons de lumières ne sont partis que vers le haut et vers le bas, par la volonté expresse de Dieu de laisser une image de lui (ce qui Dieu est bien capable de faire, quoiqu'il y ait eu beaucoup de difficulté) Mr.Red
C'est exactement ce phénomène qui s'est produit.

Certains mystiques, et quelques uns récents qui préfèrent garder l'anonymat, ont eu la vision de l'instant de la résurrection de Jésus. Il décrivent cet instant comme une fulgurante lumière éblouissante, ce qui expliquerait l'empreinte du Corps de Jésus laissée sur le linceul. Hypothèse soutenue par quelques rares scientifiques qui y voient un phénomène de radiation nucléaire.
Voir : http://www.wnd.com/2010/09/199013/

Il suffit de se reporter à l'épisode de la Transfiguration :
Matthieu 17:2  Il fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.

Mais je n'irai pas plus loin, considérant que ce sont des perles données aux cochons qui ne manqueront pas de se gausser.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 12:52

adamev a écrit:
Comme semble-t-il on continue sur le suaire... je réécris ce que j'ai déjà écrit à savoir que ce linge n'a pas "enveloppé" le corps. Pour la simple raison qu'il en aurait épousé la forme par simple effet de gravité. Et donc qu'il aurait recueilli des traces non seulement sur la face mais aussi sur les côtés. Ce qui, une fois remis à plat, aurait produit une image déformée.
Or l'image du suaire ne produit pas une telle image mais bien une image plate comme si le suaire avait été tendu au dessus du corps. Il est donc légitime de penser que cette image a été construite, fabriquée comme un tableau.
Après la technique pour y parvenir?

Reste à savoir quelle technique peut reproduire une image avec des caractéristiques aussi étonnantes.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 14:24

Les derniers résultats de recherches tendent à démontrer que le type de lumière à l'origine de l'image
est un balayage lumineux. tout comme un scanner ou numériseur si vous préférez. Une lumière diffuse
comme une ampoule le fait ne laisse aucune trace, ni même une lumière directionnelle du type laser.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 15:08

Je ne sais pas si Jésus a fait office de scanner  Laughing 
mais selon "l'instant" de la Résurrection vu par ces mystiques je pense que Jésus a été un peu plus rapide !

En tout cas le résultat est là.
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 15:11

Non mais réfléchissez. Ce type de luminosité ne veut pas nécessairement dire que cela devait être lent comme un scanner, mais simplement sur le principe du BALAYAGE lumineux, qui jusqu'à présent est la seule méthode connu qui laisse des codifications nettes sur une surface, non les deux autres types de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Bobel



Masculin Messages : 183
Inscription : 26/04/2013

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 15:13

Lebob a écrit:
Plus embarrassant encore, cette étude médicale parle de flagellation obligatoire (compulsory scourging) mais laisse aussi entendre qu'un coup de lance en vue d'achever le condamné (et ainsi permettre aux gardes de regagner leurs quartiers) semble loin d'avoir été exceptionnel:
Citation :
In antiquity crucifixion was considered one of the most brutal and shameful modes of death. Probably originating with the Assyrians and Babylonians, it was used systematically by the Persians in the 6th century BC. Alexander the Great brought it from there to the eastern Mediterranean countries in the 4th century BC, and the Phoenicians introduced it to Rome in the 3rd century BC. It was virtually never used in pre-Hellenic Greece. The Romans perfected crucifion for 500 years until it was abolished by Constantine I in the 4th century AD. Crucifixion in Roman times was applied mostly to slaves, disgraced soldiers, Christians and foreigners--only very rarely to Roman citizens. Death, usually after 6 hours--4 days, was due to multifactorial pathology: after-effects of compulsory scourging and maiming, haemorrhage and dehydration causing hypovolaemic shock and pain, but the most important factor was progressive asphyxia caused by impairment of respiratory movement. Resultant anoxaemia exaggerated hypovolaemic shock. Death was probably commonly precipitated by cardiac arrest, caused by vasovagal reflexes, initiated inter alia by severe anoxaemia, severe pain, body blows and breaking of the large bones. The attending Roman guards could only leave the site after the victim had died, and were known to precipitate death by means of deliberate fracturing of the tibia and/or fibula, spear stab wounds into the heart, sharp blows to the front of the chest, or a smoking fire built at the foot of the cross to asphyxiate the victim.  (source: The history and pathology of crucifixion, South African Medical Journal, Décembre 2003)

Ce qui est embarrassant, c'est le facteur d'impact du South African Medical Journal : 1,325

C'est trois fois moins que Analytica Chimica Acta, à 4,390

Lebob considère Analytica Chimica Acta comme n'étant qu'un vulgaire torchon de bigots.

Dans ces conditions, on sait que, pour Lebob, le South African Medical Journal ne vaut pas grand-chose.
 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 15:18

Ce qui est absurde de la part de ce journal, est d'affirmer que la flagellation précédant une crucifixion était obligatoire, alors que historiquement à la base ce sont deux exécutions que l'homme du linceul a subi ce qui va à l'encontre des méthodes romaines.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11994
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 16:48

Lebob a écrit:
Et ça nous ramène droit à vos miracles eucharistiques.

Où sont les rapports médicaux et scientifiques certifiés qui établissent les faits et détaillent les analyses effectuées?  Et qui retracent sans aucun doute possible l'origine des matières analyses.  

Pourquoi n'a-t-on jamais rien publié de ces analyses dans des revues scientifiques?  Auraient-elles du mal à passer un "peer review"?

Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi!
Citation :
La relation du professeur Linoli fut publiée dans Quaderni Sclavo in Diagnostica, 1971, fasc. 3 (Grafiche Meini, Siena) et suscita un grand intérêt dans le monde scientifique. Aussi en 1973, le Conseil supérieur de l'organisation mondiale de la Santé, O.M.S./O.N.U., nomma une commission scientifique pour vérifier, par des expériences de contrôle, les conclusions du clinicien italien. Les travaux durèrent quinze mois pour un total de cinq cents examens. Les recherches furent les mêmes que celles qu'avait effectuées le Dr Linoli, avec d'autres complémentaires.
sur
http://www.christ-roi.net/index.php/Le_miracle_eucharistique_de_Lanciano


Seulement comme lebob affirme péremptoirement et affirme péremptoirement et affirme péremptoirement, il faudrait beaucoup de temps pour vérifier toutes ses divagations!

Alors en attendant il continue!
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 23:01

ysov a écrit:
Les derniers résultats de recherches tendent à démontrer que le type de lumière à l'origine de l'image
est un balayage lumineux. tout comme un scanner ou numériseur si vous préférez. Une lumière diffuse
comme une ampoule le fait ne laisse aucune trace, ni même une lumière directionnelle du type laser.

Donc le fils de dieu serait une photocopieuse à enveloppe humaine... Une préférence à avoir entre Canon, Xerox, Toshiba, Ricoh ou autres marques disponibles sur le marché (de l'époque?)  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Sam 25 Jan 2014 - 23:38

RenéMatheux a écrit:
Lebob a écrit:
Et ça nous ramène droit à vos miracles eucharistiques.

Où sont les rapports médicaux et scientifiques certifiés qui établissent les faits et détaillent les analyses effectuées?  Et qui retracent sans aucun doute possible l'origine des matières analyses.  

Pourquoi n'a-t-on jamais rien publié de ces analyses dans des revues scientifiques?  Auraient-elles du mal à passer un "peer review"?

Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi!
Citation :
La relation du professeur Linoli fut publiée dans Quaderni Sclavo in Diagnostica, 1971, fasc. 3 (Grafiche Meini, Siena) et suscita un grand intérêt dans le monde scientifique. Aussi en 1973, le Conseil supérieur de l'organisation mondiale de la Santé, O.M.S./O.N.U., nomma une commission scientifique pour vérifier, par des expériences de contrôle, les conclusions du clinicien italien. Les travaux durèrent quinze mois pour un total de cinq cents examens. Les recherches furent les mêmes que celles qu'avait effectuées le Dr Linoli, avec d'autres complémentaires.
sur
http://www.christ-roi.net/index.php/Le_miracle_eucharistique_de_Lanciano  

Le jour où vous serez capable de me produite une copie complète du rapport de établi par l'OMS - dont on se demande bien ce qu'elle vient foutre dans cette affaire, ce genre d'analyse ne rentrant nullement dans ses attributions, sauf à considérer que les croyances religieuses sont une maladie contagieuse qu'il convient de combattre - on en rediscutera.  

J'ai trop souvent vu des pieux mensonges de genre, où dans l'espoir de donner de la crédibilité à un récit qui relève du conte merveilleux, on ajoute des détails - évidemment  jamais prouvés - censés donner de la consistance à l'ensemble mais qui en fait discréditent le tout.  Le mieux est l'ennemi du bien et ceci l'illustre à merveille.

Expliquez-moi donc si cette analyse (enfin 500 analyses) de 1976 par l'OMS ont bien eu lieu pourquoi ni Linoli (dans son article "Studio anatomo-istologico sul "cuore" del Miracolo Eucaristico di Lanciano (VIII sec.)" publié dans l'Osservatore Romano du 23 avril 1982 ni le commentaire de l'éditeur qui accompagne l'article ne font état de ces analyses.

Elles ne leur ont pas paru importantes?  Ils n'étaient pas au courant?  Ou ils n'en parlent pas parce qu'elles n'ont jamais eu lieu?
Seulement comme lebob affirme péremptoirement et affirme péremptoirement et affirme péremptoirement, il faudrait beaucoup de temps pour vérifier toutes ses divagations!

RenéMatheux a écrit:
Alors en attendant il continue!  

Oui. Et il n'a pas l'intention de s'arrêter de si tôt...  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 0:08

Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Les derniers résultats de recherches tendent à démontrer que le type de lumière à l'origine de l'image
est un balayage lumineux. tout comme un scanner ou numériseur si vous préférez. Une lumière diffuse
comme une ampoule le fait ne laisse aucune trace, ni même une lumière directionnelle du type laser.

Donc le fils de dieu serait une photocopieuse à enveloppe humaine...  Une préférence à avoir entre Canon, Xerox, Toshiba, Ricoh ou autres marques disponibles sur le marché (de l'époque?)   Mr.Red 

C'est tout comme Jeb une réponse irréfléchie, mais bon. L'exemple d'un scanner est strictement pour donner une idée du type
de codification par la lumière par balayage et non par rayonnement diffus et/ou directionnel uniquement.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 6:13

ysov a écrit:
Non mais réfléchissez. Ce type de luminosité ne veut pas nécessairement dire que cela devait être lent comme un scanner, mais simplement sur le principe du BALAYAGE lumineux, qui jusqu'à présent est la seule méthode connu qui laisse des codifications nettes sur une surface, non les deux autres types de lumière.

ysov a écrit:
Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Les derniers résultats de recherches tendent à démontrer que le type de lumière à l'origine de l'image
est un balayage lumineux. tout comme un scanner ou numériseur si vous préférez. Une lumière diffuse
comme une ampoule le fait ne laisse aucune trace, ni même une lumière directionnelle du type laser.

Donc le fils de dieu serait une photocopieuse à enveloppe humaine...  Une préférence à avoir entre Canon, Xerox, Toshiba, Ricoh ou autres marques disponibles sur le marché (de l'époque?)   Mr.Red 

C'est tout comme Jeb une réponse irréfléchie, mais bon. L'exemple d'un scanner est strictement pour donner une idée du type
de codification par la lumière par balayage et non par rayonnement diffus et/ou directionnel uniquement.
C'est à vous de réfléchir mon cher Ysov.
Pourquoi voulez-vous qu'il y ait eu "balayage" alors que la vision de l'instant précise que la lumière a été fulgurante, comme une explosion de lumière. C'est donc que le phénomène de la résurrection s'est produit verticalement et non horizontalement.

Quant à la réponse de Lebob... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11994
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 9:19

Lebob a écrit:
RenéMatheux a écrit:
 
Lebob a écrit:
Et ça nous ramène droit à vos miracles eucharistiques.

Où sont les rapports médicaux et scientifiques certifiés qui établissent les faits et détaillent les analyses effectuées?  Et qui retracent sans aucun doute possible l'origine des matières analyses.  

Pourquoi n'a-t-on jamais rien publié de ces analyses dans des revues scientifiques?  Auraient-elles du mal à passer un "peer review"?

Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi!
Citation :
La relation du professeur Linoli fut publiée dans Quaderni Sclavo in Diagnostica, 1971, fasc. 3 (Grafiche Meini, Siena) et suscita un grand intérêt dans le monde scientifique. Aussi en 1973, le Conseil supérieur de l'organisation mondiale de la Santé, O.M.S./O.N.U., nomma une commission scientifique pour vérifier, par des expériences de contrôle, les conclusions du clinicien italien. Les travaux durèrent quinze mois pour un total de cinq cents examens. Les recherches furent les mêmes que celles qu'avait effectuées le Dr Linoli, avec d'autres complémentaires.
sur
http://www.christ-roi.net/index.php/Le_miracle_eucharistique_de_Lanciano  
J'ai trop souvent vu des pieux mensonges de genre, où dans l'espoir de donner de la crédibilité à un récit qui relève du conte merveilleux, on ajoute des détails - évidemment  jamais prouvés - censés donner de la consistance à l'ensemble mais qui en fait discréditent le tout.  Le mieux est l'ennemi du bien et ceci l'illustre à merveille.

Voilà la référence complète du professeur Linoli comme n'importe quel scientifique la trouverait si il voulait consulter l'article
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/4950729

C'est bien une revue scientifique comme vous le demandiez!


Nulle doute que vous allez croire maintenant!  Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 13:28

Jeb a écrit:
ysov a écrit:
Non mais réfléchissez. Ce type de luminosité ne veut pas nécessairement dire que cela devait être lent comme un scanner, mais simplement sur le principe du BALAYAGE lumineux, qui jusqu'à présent est la seule méthode connu qui laisse des codifications nettes sur une surface, non les deux autres types de lumière.

ysov a écrit:
Lebob a écrit:
ysov a écrit:
Les derniers résultats de recherches tendent à démontrer que le type de lumière à l'origine de l'image
est un balayage lumineux. tout comme un scanner ou numériseur si vous préférez. Une lumière diffuse
comme une ampoule le fait ne laisse aucune trace, ni même une lumière directionnelle du type laser.

Donc le fils de dieu serait une photocopieuse à enveloppe humaine...  Une préférence à avoir entre Canon, Xerox, Toshiba, Ricoh ou autres marques disponibles sur le marché (de l'époque?)   Mr.Red 

C'est tout comme Jeb une réponse irréfléchie, mais bon. L'exemple d'un scanner est strictement pour donner une idée du type
de codification par la lumière par balayage et non par rayonnement diffus et/ou directionnel uniquement.
C'est à vous de réfléchir mon cher Ysov.
Pourquoi voulez-vous qu'il y ait eu "balayage" alors que la vision de l'instant précise que la lumière a été fulgurante, comme une explosion de lumière. C'est donc que le phénomène de la résurrection s'est produit verticalement et non horizontalement.

Quant à la réponse de Lebob... Rolling Eyes

Jeb, la codification par la lumière est efficace par balayage, les tests l'ont démontrés. Le premier qui s'en est aperçu est
celui qui a réussi à donner le vrai visage de l'homme du linceul à partir des codifications existantes sur le linceul. L'idée d'une explosion de lumière uniquement est mise en doute aujourd'hui. De plus un balayage d'une fraction de seconde est possible c'est cela que j'ai voulu que vous réfléchissiez.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 14:26

Voyons Ysov ! Rien n'est impossible à Dieu !  sunny 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 15:22

Je suis le premier à le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 17:46

Jésus l'a dit avant toi. Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 18:32

Mais moi je l'ai dit avant toi car quand tu es venu au monde, j'étais déjà confirmé et eu ma première communion. Pouffer de rire 
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 19:27

langue 
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 19:50

Tout comme Cécile l'a dit avant moi. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Dim 26 Jan 2014 - 21:25

RenéMatheux a écrit:
Lebob a écrit:
RenéMatheux a écrit:
 
Lebob a écrit:
Et ça nous ramène droit à vos miracles eucharistiques.

Où sont les rapports médicaux et scientifiques certifiés qui établissent les faits et détaillent les analyses effectuées?  Et qui retracent sans aucun doute possible l'origine des matières analyses.  

Pourquoi n'a-t-on jamais rien publié de ces analyses dans des revues scientifiques?  Auraient-elles du mal à passer un "peer review"?

Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi! Et j'affirme n'importe quoi!
Citation :
La relation du professeur Linoli fut publiée dans Quaderni Sclavo in Diagnostica, 1971, fasc. 3 (Grafiche Meini, Siena) et suscita un grand intérêt dans le monde scientifique. Aussi en 1973, le Conseil supérieur de l'organisation mondiale de la Santé, O.M.S./O.N.U., nomma une commission scientifique pour vérifier, par des expériences de contrôle, les conclusions du clinicien italien. Les travaux durèrent quinze mois pour un total de cinq cents examens. Les recherches furent les mêmes que celles qu'avait effectuées le Dr Linoli, avec d'autres complémentaires.
sur
http://www.christ-roi.net/index.php/Le_miracle_eucharistique_de_Lanciano  
J'ai trop souvent vu des pieux mensonges de genre, où dans l'espoir de donner de la crédibilité à un récit qui relève du conte merveilleux, on ajoute des détails - évidemment  jamais prouvés - censés donner de la consistance à l'ensemble mais qui en fait discréditent le tout.  Le mieux est l'ennemi du bien et ceci l'illustre à merveille.

Voilà la référence complète du professeur Linoli comme n'importe quel scientifique la trouverait si  il voulait consulter l'article
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/4950729

C'est bien une revue scientifique comme vous le demandiez!

Celle-là, je ne vous avais pas attendu pour la trouver.

Celle dont je vous demande de me fournir une copie ou une référence de publication, c'est celle de l'OMS. Que ni Linoli ni le Vatican n'évoquent dans la publication de l'article de Linoli dans l'Osservatore Romano.

RenéMatheux a écrit:

Nulle doute que vous allez croire maintenant!  Mr. Green

Oui, je crois que Linoli a en effet établi ce rapport. Mais je n'ai aucun mérite, ça fait longtemps que j'en avais trouvé une copie.

Quant à dire que le rapport est exact...

Il n'explique rien sur les conditions dans lesquelles le prélèvement a été effectué ni par qui.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11994
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 13:11

Lebob a écrit:

Celle dont je vous demande de me fournir une copie ou une référence de publication, c'est celle de l'OMS.  Que ni Linoli ni le Vatican n'évoquent dans la publication de l'article de Linoli dans l'Osservatore Romano.
Tant pis! les archives de l'Oms sont compliqués à fouiller et je n'ai pas le temps!
Par contre L'etude de l'OMS est bien mentionné sur le site officiele de la basilique de Lanciano!
http://www.miracoloeucaristico.eu/francese/miracolo.php
Et c'est pas leur genre d'inventer surtout que si une supercherie était découverte il serait ridiculisé
Lebob a écrit:

Il n'explique rien sur les conditions dans lesquelles le prélèvement a été effectué ni par qui.
Là c'est allé chercher la petite bète. Penser qu'un faussaire sera aller recueillir de faux echantilons de coueur (encore vivant en plus : comment ferait il), c'est tomber dans le complotisme le plus noir!
D'autant plus que la copie que vous me donnez c'est une photocopie pas très lisible de l'osservatore romano qui ne va reproduire en détail le rapport de linoli.
Donc vous ne pouvez savoir comment le rapport de linoli a été écrit!
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 15:24

De toute manière, si l'OMS et l'ONU n'avaient rien à voir dans une implication mentionnée par le site officiel
de Lanciano, ce qui constituerait un mensonge, ces deux organismes seraient les premier à réagir contre
une fausse implication de leur part. On ne pourrait pas impliquer faussement des organismes mondiaux de ce genre sans représailles.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11994
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 16:11

Trouvé cela
Citation :
Je savais que les nouvelles au moment de lire sur le net qui en 1973 l'Organisation mondiale de la Santé a formé un comité scientifique qui, effectuant plus de 500 tests pour une période de 15 mois, a confirmé les résultats obtenus par le prof. Linoli (3) , mais parce que je voulais être sûr que les nouvelles était vrai (je ne vais pas donner absolument dans ces contextes nouvelles qui ne sont pas contrôlés, ce n'est pas grave, et si elle s'avère être faux, alors vous obtiendrez l'effet de rendre peu tout crédible autre qui est vrai), alors j'ai décidé d'écrire directement aux frères du Sanctuaire de Lanciano à avoir des lumières.
Eh bien Recteur du Sanctuaire lui-même m'a répondu me confirmant très rapidement les nouvelles. Je n'étais pas en mesure de joindre le rapport complet des 'OMS (45 pages) et j'espère un jour être capable de lire, mais au moins il m'a envoyé la page avec les conclusions. Et 'ce:


sur
http://www.segnideitempi.org/la-scienza-e-il-miracolo-eucaristico-di-lanciano/chiesa/la-scienza-e-il-miracolo-eucaristico-di-lanciano/

Avec la fin du rapport de l'oms si j'ai bien compris
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 22:48

RenéMatheux a écrit:
Lebob a écrit:

Celle dont je vous demande de me fournir une copie ou une référence de publication, c'est celle de l'OMS.  Que ni Linoli ni le Vatican n'évoquent dans la publication de l'article de Linoli dans l'Osservatore Romano.
Tant pis! les archives de l'Oms sont compliqués à fouiller et je n'ai pas le temps!
Par contre L'etude de l'OMS est bien mentionné sur le site officiele de la basilique de Lanciano!
http://www.miracoloeucaristico.eu/francese/miracolo.php
Et c'est pas leur genre d'inventer surtout que si une supercherie était découverte il serait ridiculisé

A votre place j'éviterais de parier là-dessus...  Mr.Red 

RenéMatheux a écrit:
Lebob a écrit:

Il n'explique rien sur les conditions dans lesquelles le prélèvement a été effectué ni par qui.
Là c'est allé chercher la petite bète. Penser qu'un faussaire sera aller recueillir de faux echantilons de coueur (encore vivant en plus : comment ferait il), c'est tomber dans le complotisme le plus noir!

La base de toute analyse scientifique, c'est de pouvoir déterminer avec certitude la provenance et l'origine de ce qu'on analyse. Sinon on court le risque de terminer avec un résultat aberrant. Comme cet test d'urine d'un coureur cycliste dans le cadre du contrôle antidopage qui avait réagit positivement au test de grossesse.

RenéMatheux a écrit:
D'autant plus que la copie que vous me donnez c'est une photocopie pas très lisible de l'osservatore romano qui ne va reproduire en détail le rapport de linoli.
Donc vous ne pouvez savoir comment le rapport de linoli a été écrit!

Si. Il a été écrit avec beaucoup de foi! Quant à savoir s'il a été écrit avec autant de science...
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 22:59

ysov a écrit:
De toute manière, si l'OMS et l'ONU n'avaient rien à voir dans une implication mentionnée par le site officiel
de Lanciano, ce qui constituerait un mensonge, ces deux organismes seraient les premier à réagir contre
une fausse implication de leur part. On ne pourrait pas impliquer faussement des organismes mondiaux de ce genre sans représailles.

Vous pensez réellement que l'ONU et l'OMS vont se soucier des bobards affichés à la porte de l'église d'un village perdu au fin fond des Abruzzes?

Et quelles représailles voulez-vous qu'il exercent? Envoyer un régiment de casques bleus sur place? Et pour faire quoi?
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:02

Cessez donc de dire des conneries. Un événement de plus en plus connu mondialement grâce surtout à l'internet, ces organismes sommeraient les propriétaires de cesser d'impliquer ces organismes avec ça, car cela équivaudrait à de la fausse information.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:07

RenéMatheux a écrit:
Trouvé cela
Citation :
Je savais que les nouvelles au moment de lire sur le net qui en 1973 l'Organisation mondiale de la Santé a formé un comité scientifique qui, effectuant plus de 500 tests pour une période de 15 mois, a confirmé les résultats obtenus par le prof. Linoli  (3) , mais parce que je voulais être sûr que les nouvelles était vrai (je ne vais pas donner absolument dans ces contextes nouvelles qui ne sont pas contrôlés, ce n'est pas grave, et si elle s'avère être faux, alors vous obtiendrez l'effet de rendre peu tout crédible autre qui est vrai), alors j'ai décidé d'écrire directement aux frères du Sanctuaire de Lanciano à avoir des lumières.
Eh bien Recteur du Sanctuaire lui-même m'a répondu me confirmant très rapidement les nouvelles. Je n'étais pas en mesure de joindre le rapport complet des 'OMS (45 pages) et j'espère un jour être capable de lire, mais au moins il m'a envoyé la page avec les conclusions. Et 'ce:


sur
http://www.segnideitempi.org/la-scienza-e-il-miracolo-eucaristico-di-lanciano/chiesa/la-scienza-e-il-miracolo-eucaristico-di-lanciano/

Avec la fin du rapport de l'oms si j'ai bien compris

Il est étrange de constater que la typographie du document de l'OMS ne ressemble pas du tout à un document dactylographié en 1973 mais à un document rédigé et imprimé avec un traitement de texte moderne. Avec un ordinateur quoi!

Et puis on a un peu de mal à imaginer un fonctionnaire de l'OMS écrire ceci:

Citation :
Quanto ai brillanti risultanti consequiti dal prof. Linoli la scienzia no può assolutamente rispondere

Pourquoi l'OMS qualifierait-elle donc les résultats de brillants? C'est une analyse sanguine comme n'importe quelle autre...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:09

Une analyse sanguine comme n'importe quelle autre? Elle est bien rigolotte celle-là!  Pouffer de rire Analyser un morceau de chair
et trois caillots FRAIS de sang, non putrescible sans rien d'artificiel, exposés à la lumière, à l'air depuis le VIIIe siècle, est une analyse comme n'importe qu'elle autre? Non mais, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire? :mdr: 
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:31

ysov a écrit:
Cessez donc de dire des conneries. Un événement de plus en plus connu mondialement grâce surtout à l'internet, ces organismes sommeraient les propriétaires de cesser d'impliquer ces organismes avec ça, car cela équivaudrait à de la fausse information.

Ce dure depuis longtemps et ils n'ont pas réagi.

Tant l'ONU que l'OMS ont à faire des choses autrement plus importantes que de dénoncer un mensonge pieux.

Quant à "l'événement de plus en plus connus mondialement", bof...
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:35

Bof?  Pouffer de rire Non mais, quand on vous accule au pied du mur, c'est dingue ce que vos réponses peuvent déceler... Mon cher Lebob, ces organismes impliqués avec ce phénomène à analyser sans que ce soit vrai, largement diffusé dans le site web officiel, ce ne serait pas un mensonge pieux.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:35

ysov a écrit:
Une analyse sanguine comme n'importe quelle autre? Elle est bien rigolotte celle-là!  Pouffer de rire Analyser un morceau de chair
et trois caillots FRAIS de sang, non putrescible sans rien d'artificiel, exposés à la lumière, à l'air depuis le VIIIe siècle, est une analyse comme n'importe qu'elle autre? Non mais, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire? :mdr: 

En quoi la technique utilisée serait-elle différente? Existerait-il dans les protocoles scientifiques une batterie de tests particuliers prévus pour ce genre de cas?

Eclairez moi donc!
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14449
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:39

Ce n'est pas une question de tests particuliers, c'est le fait que vous mettez en doute sur la conclusion des tests en disant que c'est brillant! Mais dans quel contexte ce terme est employé selon-vous? sur le strict principe d'analyse sanguine? eh bien non. Ce terme conclusif ''Brillant'' est dans le contexte des matières mystérieuses qu'il fallait tirer au clair. Mais vous le savez bien de toute façon, pourquoi je perd
mon temps à vous l'écrire?!
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le miracle eucharistique de Buenos-aires   Lun 27 Jan 2014 - 23:45

ysov a écrit:
Bof?  Pouffer de rire Non mais, quand on vous accule au pied du mur, c'est dingue ce que vos réponses peuvent déceler... Mon cher Lebob, ces organismes impliqués avec ce phénomène à analyser sans que ce soit vrai, largement diffusé dans le site web officiel, ce ne serait pas un mensonge pieux.

Le site web officiel est quasiment confidentiel, tout comme ceux qui parlent du miracle. Démonstration:

Recherche Google en français: moins de 7000 résultats. Et encore, on ne sait pas combien sont pertinents

En anglais: 114000 résultats

N'importe quelle starlette même sans cervelle fait beaucoup plus de résultats.

C'est vous qui racontez n'importe quoi. Tant l'OMS que l'ONU n'ont rien à foutre des délires de quelques agités qui se sentent le besoin d'embellir leur histoire.

Vous voulez être crédible? Produisez le rapport de l'OMS puisque selon vous il existe.

S'il existe vraiment, ça ne doit pas être bien compliqué.

Moi, je suis comme St Thomas. Je ne crois que ce que je vois.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le miracle eucharistique de Buenos-aires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Miracle eucharistique à Buenos Aires
» Miracle eucharistique
» VIDEO: Impressionnant Miracle Eucharistique
» Miracle eucharistique en Pologne rconnu par l'Église
» LE MIRACLE EUCHARISTIQUE DE CASCIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: