DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 12:22

Cécile a écrit:
C'est juste jouer sur les mots !!!

La désespérance, poussée ultimement, est un des six blasphèmes contre l'Esprit Saint. Par exemple, si face au Christ glorieux et plein de miséricorde, Judas lui a répondu : "M'enfin ! Un peu de dignité ! Mon péché est grand. Il ne se pardonne pas !  What the fuck ?!? "

Le désespoir est l'épreuve ultime de la souffrance, celle du Christ à la croix et tout est achevé car tout a été vécu. Ca le laisse brisé et son coeur est à jamais brisé.  neutral 
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 12:33

Dès le début de ce sujet le désespoir a été associé à la nuit de l'esprit, alors que c'est très différent.

A mon avis, Jésus n'a pas connu le désespoir, mais une immense angoisse. Et ceci, non pas pour Lui-même, pas même pour la souffrance dont Il savait qu'elle allait venir, mais parce qu'Il portait tous nos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 14:23

Chère Cécile, l'angoisse est une peur devant un événement inconnu.

Le désespoir est lié à la perte de ce qui constitue le trésor de sa vie.

Si Jésus n'a pas connu le désespoir en perdant toute conscience de la présence de son trésor (Son Père), alors il n'a pas porté la souffrance ultime de l'homme.

Voilà le dilemme...
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
*Rachel



Féminin Messages : 107
Inscription : 27/11/2013

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 15:41

cher Arnaud, la nuit de l'Esprit n'est pas un désespoir,
Elle est l'angoisse lié à l'impression d'une perte d'Espérance Théologale, ce qui rejoint véritablement l'effrois de la peine de l'enfer...
Le désespoir humain comme vous dites peut se trouver un peu partout... Cette Nuit de l'Esprit absolument effroyable qui fait dire à St Jean "ces âmes en vérité descendent toutes vivantes en enfer" est rare et le fait d'un petit nombre... ici, l'âme devient soit folle, soit morte, si le Seigneur dans sa nuit ne la soutient mystérieusement.

Vous faites aussi une confusion entre nuit des sens et nuit de l'Esprit:

La nuit des sens est une réforme des sens qui a pour but d'unir les sens à l'esprit.

C'est seulement dans la nuit de l'Esprit qu'il y a d'abord purification de l'Esprit pour l'unir à Dieu et purification des sens (l'intérieur est enfin purifié, et alors cette purification envahie toute l'Adam jusqu'a l'humus, l'épiderme est la dernière Zone à être purifié... d'abord l'intérieur de la coupe...)
C'est pourquoi cette nuit de l'Esprit envahi toute la personne dans l'esprit et les sens... c'est d'ailleurs jusque dans les sentiments que s'opère la déréliction...

Je pense que vous gagneriez à relire marie Eugène où les docteurs comme Jean de la Croix ou bien Stinissen, ce sont de véritables lumières qui je pense pourront rectifier votre vision des choses...

En tout cas comprenez que nuit des sens n'est pas purification du sens qui ne s'opère réellement que dans la purification de l'Esprit qui unis l'âme à Dieu. c'est simplement une réforme du sens pour l'adapter à l'esprit.
Que la nuit de l'Esprit est effroyablement sensible...

Qu'il ne faut pas simplifier en disant , nuit des sens, pas de sens..nuit de l'esprit pas d'esprit...

Et surtout! ... Ne pas confondre les causes secondes comme la perte d'un être cher, une sécheresse dans le mariage etc... avec l'essence de la nuit... ces causes secondes sont bien réelles et peuvent déclencher une nuit qui est souvent incarnée... mais entraîne une véritable déréliction mystique in fine, car impression de perte d'Espérance, non pas d'espoir. sinon comme vous le dites la nuit de l'Esprit pourrait se trouver communément... ce qui n'est pas.

Vraiment relisez les docteurs, ils sont là pour ça...

et puis je pense que vous confondez coeur brisé, qui peut être s'opère dans le désespoir humain, et coeur  sanctifié qui est uni à Dieu. La brisure du coeur n'est pas tout, elle est nécéssaire pour le vider... et se laisser remplir de Lui.

Rachel,
pardon Arnaud, je ne voudrais pas vous être pénible, mais il arrive parfois que lorsque le Seigneur nous donne une Lumière dans la contemplation ou ouvre notre intelligence à une vérité etc... nous ne nous contentons plus de ce qu'il nous a donné mais voulons cueillir tout les fruits de l'arbre comme Eve... Et il me semble qu'ici, à cause de ces lunettes particulière que le Seigneur vous donne en partage sur le retour du Christ etc... vous ne savez plus les enlever... et votre vision semble déformée sur d'autres points que vous amalgamer...

Voyez la Lumière blanche contient toute les lumières... vous en avez une en partage, mais si vous voulez la mettre partout alors vous détruisez cette Lumière simple et une, vous mettez du Rouge partout... Alors la manne qui prend un gout différent dans la bouche de chacun, ne prend plus que votre goût...
Ici dans la nuit de l'Esprit etc... je vous lis et comprends que ce sont vos lunettes "rouge" qui déforme un peu... vous êtes cohérent avec votre grâce propre, mais vous plaqué votre rouge ici... non, voyez le Seigneur nous a donner des docteurs dans son Eglise qui enseignent les étapes de purifications... jamais il n'y a confusion entre le désespoir humain commun, et l'effrois de désespérance qui fait l'âme comme descendre en enfer toute vivante...

Ce que je dis ici est valable pour tout sujets.... Je pense qu'il faut vraiment être humble et se contenter du fruit que le seigneur nous donne... quand on commence à vouloir tout cueillir par ce fruit... on achève humainement et dans l'erreur ce qui a été commencer divinement....
Pardon... C'est mon avis de ce que je vois...
Revenir en haut Aller en bas
monge



Masculin Messages : 3562
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 16:29

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Cécile, l'angoisse est une peur devant un événement inconnu.

Le désespoir est lié à la perte de ce qui constitue le trésor de sa vie.

Si Jésus n'a pas connu le désespoir en perdant toute conscience de la présence de son trésor (Son Père), alors il n'a pas porté la souffrance ultime de l'homme.

Voilà le dilemme...

Est ce possible de ressentir la souffrance de ceux qui sont désespérés sans pour autant être soit même effectivement désespéré ? je crois que cette option pourrait résoudre votre dilemme...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 16:42

*Rachel a écrit:
cher Arnaud, la nuit de l'Esprit n'est pas un désespoir,
Elle est l'angoisse lié à l'impression d'une perte d'Espérance Théologale, ce qui rejoint véritablement l'effrois de la peine de l'enfer...

Merci pour votre avis très intéressant.

Je reste sur ma position qui n'est pas si différente de la vôtre...

La nuit de l'esprit est bien une épreuve, à distingue de la "nuit obscure de la pleine clarté de Dieu" qui est le rapport actuel avec la plénitude de Dieu).

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Ven 24 Jan 2014, 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 16:43

pechemignon a écrit:


Est ce possible de ressentir la souffrance de ceux qui sont désespérés sans pour autant être soit même effectivement désespéré ? je crois que cette option pourrait résoudre votre dilemme...

Oui. La compassion peut exister lorsque soi-même, on reste uni à ce qui constitue la finalité (= le trésor) de sa vie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)   Ven 24 Jan 2014, 18:06

Cécile a écrit:
Qui peut dire ce qui se passe dans la tête, et dans le cœur, de celui ou celle qui se donne la mort ?

Dans ce cas, comme dans tant d'autres, nous n'avons pas à juger... Seul Dieu sait !
mais personne n'a jugé qui que ce soit !
Revenir en haut Aller en bas
 
Un cas de conscience face au désespoir (nuit de l'esprit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» passage de la nuit des sens à la nuit de l'esprit
» Avant la nuit de l'esprit...
» Nuit de l'esprit du Christ et nuit de l'esprit du chrétien
» La nuit du néant (la nuit de l'esprit)
» «Heureux les coeurs purs...» (NUIT DE L'ESPRIT)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: